Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

WW II : Frontline Command. Pour repérer les vieux cons dans les soirées réseau, rien de mieux que de lancer un nom : "bitmap brothers". Et alors, bande de jeunes cons, nous vous répondrons "Speedball", “Cadaver", "Gods" ou encore "Chaos Engine" ! Pas touche aux Bitmap ! S'ils ont perdu de leur superbe depuis la période Amiga, leur dernière production VVWII : Frontline Command. un jeu de stratégie temps réel, déboulera en France au mois de septembre. On suit l'affaire... Farenheit. David Cage mène l’enquête S’il n’était jamais vraiment parti depuis “Omikron - The Nomad Soûl”, David Cage et son équipe de Quantic Dream semblaient hiberner depuis quelque temps. Bonne nouvelle : leur projet Farenheit est annoncé chez Vivendi. Prévu pour l'année prochaine, le thriller se présente comme une communion avec le cinéma, forte d'une interactivité inédite. Seules infos sur le scénario, ayant New York pour toile de fond : vous vous glissez dans la peau de l'auteur d’un crime sans mobile qui est poursuivi par deux flics. Y aurait-il des forces mystérieuses là dessous ? En attendant d'en savoir davantage, admirons les toutes premières images !

Click image to download PDF

Generation 4 167 (2003-06) Cover



Posters

M 07595-167-F: 5,95 €

o* FRS STYLE : Pro Beach Soccer. EXCUISMIE : JK : Jedi Academy. EVENEMENT : Half-Life 2. RENCONTRE : Cycling Manager 3. qj TESTS : Rise of Nations, WHI Rock, Mistmare, Delta Force : Black Hawk Down, BloodRayne, Roland Garros 2003, X Men 2 : La Revanche ^ deWolverine. PLUS DE MUU1 : Ryzom, World of Pirates, Planetside, A Taie in the Desert, Eve Online,

^ Day of Defeat. PREVEW : Colin McRae Rally 3, Chaser, IndyCar Sériés 2003, Enigma, Chariots of War, ||| |J llf ]J|[|1    !

jSoperPower, The Hulk, Starsky et Hutch, American Conquest : Figtit Back. ET LE HARDWARE I * I llfll

PERMIS DE TOUT

DETRUIRE !

vous à déjouer ces sauver le monde 7M

Eentioi

Egalement disponible The Incrédible

HULK sur Game Boy Advance1".

v • 4    ■    ..    •

COMPUTEC-MEDIA France

2, rue de Paris

92190 Meudon

Tel: 01.46.90.20.00

Fax : 01.46.90.20.10

Site Internet : www.gen4pc.corn

DIRECTION

Président Directeur Général

Sébastien SAUVAGEOT Directrice de la rédaction Florence LAGARDE Secrétaire général Thibault MONNOYEUR Direction comptable Brigitte RAMEY

REDACTION

Rédacteur en chef adjoint

Bruno CARDOT, dit Cooli cooli@ccmputec-media. fr Chefs de rubrique Xavier ALLARD (Léo de Urlevan) xavier. ailard@computec-media.fr Loïc CLAVEAU (Muad) lciaveau@computec-media.fr Rédacteur Jérome FlRON jfîron@computec-media. fr Premier secrétaire de rédaction Sebastien FIATTON (Socrates)

Sebastien. hatton@computec-media, fr Rédacteur graphiste - Infographiste Ana Galvao

ana.gaivao@computec-media. fr Ont participé à ce numéro :

Olivier BECK (maquettiste).

Arnaud CUEFF. Khéridine MABROUK.

Sophie LAMOI TE (Correcteur Reviseur)

Webmaster

Stéphane MOI 1EAU

PUBLICITÉ

Directeur de la publicité

Claude BLNOUAICH (2278) claudo.bonouaich@computec-media.fr Chef de publicité Nicolas DUBOIS (2283) nicolas.dubois@computec media, fr CONCEPTION GRAPHIQUE Christophe GOIJJU pour MCE

FABRICATION

Jean I ouis TOI II OIJSI

DIFFUSION ET ABONNEMENTS

Responsable diffusion, abonnements

Delphine DAROUM (2091)

Uniquement destiné aux marchands de journaux Abonnements ! 1 numéros par an.

T rance métropolitaine : 40 C DOM TOM et étranger : /0 €

Service abonnement et anciens numéros 2, rue rie Paris - 92190 Meudon

Gen4 PC est édité par Computec-Media France, société anonyme au capital de 8 575 258 € Principaux actionnaires :

Communications prolessionnelles SA - Computec-Media AG 2. rue de Paris - 92190 Meudon

Commission paritaire 0606 K 80663 ISSN 1624 1088 Depot légal 1" tnmestre 2002 Imprimé en Espagne par Tiempo Printed in Spain by Tiempo L'envoi de tout texte photo ou document implique l'acceptation par l'auteur de leur libre publication dans le tournai. Les documents ne sont pas retournés. La loi du 11 mars 1957 n'autorisant, aux ternies des alinéas 2 et 3 de l'article 41. d'une part, que "les copies ou reproductions strictement réservées a l'usage prive du copiste et non destinées a une utilisation collective” et. d'autre part, que "les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d'illustration”, toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faites sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits ou ayants cause, est illicite (alinéa premier de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants de l'ancien Code pénal.

Otd-ti pfy>to et C GopyngbtDW loin droits ffwrvés.

1

o~

0vez-vous remarqué ? Le prix des jeux PC a baissé. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, elle est accompagnée de titres capables de

redynamiser nos bécanes par rapport aux consoles. Je veux parler du très attendu Enter The Matrix qui, quelle que soit sa valeur ludique (“pas de version test, c’est louche /”), est un exemple unique de communion entre jeu et cinéma. Mais aussi deux titres sur lesquels nous mettons l’accent

dans ce numéro : Jedi Academy et Half-Life 2. Tous deux nous séduisent pour des raisons différentes, mais aussi pour leur prise de risque.

Quand Raven Software essaye de réaliser un jeu de combat au sabre laser qui tient la route (du jamais vu !), ça nous plaît. Et quand Valve tente de repousser un peu plus encore les limites de l’immersion, c’est pareil. Nous n’allions donc pas nous priver de vous en parler longuement. Vive l’audace ! La vie sourit à ceux qui osent... ESanzaï !

Cooli.

Rédacteur en chef adjoint.

AVERTISSEMENT SUR lléBfPSIE

• Certaines personnes sont susceptibles de laite des crises d épilepsie ou d'avoir des pertes de conscience a la vue de certains types de lumières clignotantes, frequentes dans les jeux video.

En cas de vertige, trouble de la vision, contraction des yeux ou îles muscles, perte de conscience, trouble de l'onentation. mouvement involontaire ou convulsion, veuillez immédiatement consulter un médecin.

Jedi Kniqlrt : J edi Academy

ETUDIANT :    POIL AUX DENTS

Half-Ufe 2

OÙ EEST OU J Al MIS MON FLINEUE ?

J Al RATE TELEFOOT

A OUELLE HEURE ON ARRIVE ?

rrc <.tc- U,'< iyrxtxc^^ m**- e+uxyat- de    fH4*U*-

4*=*4*e**i&nt <d‘u*\ fd d ifyrryX UèlifCLrvt} /

Tests

42 Rise of Nations

C’est quand qu'on va où ?

48 Will rock

Société, tu m'auras pas ! 50 Mistmare C’est un mauvais garçon. 54 Black Hawk Down

Exclusivité:

22 Jedi Knight :

Jedi Academy

Me jette pas !

58 X Men 2

Wolverine’s Revenge

Elle a vu le loup.

6 Courrier

Pourquoi d’abord

ACTUALITES 10 Poster au choix

Le tango des élus.

14 News

Ecoutez-moi, les gavroches !

SOLUCES

60 Actuces

P’tit voleur.

Evénement

28 Half-Life 2

Hécatombe.

If ■

■ ^

i

\ p.

F~ree s t vle

20 Pro Beach Soccer

Le sirop de la rue.

Rencontre

36 Cycling Manager 3

Triviale poursuite.

Boucan d’enfer.

56 Bloodrayne Soleil immonde.

58 Roland Garros 2003

Camarade bourgeois.

MULTI 62 News

C’est pas du pipeau.

Rise

trf IXlatian

Mistmare ^

LA BALLADE DE WILLY BROUILLARD

Colin McRae Rally 3

LA TIRE A BÉBÉ j

Chaser

MARCHE À LBMBRE

64 Ryzom

Je suis une bande de jeunes.

68 World of Pirates Dès que le vent soufflera.

70 Planetside La bande à Lucien.

74 A Taie in the Desert Marchand de cailloux. 76 Eve Online La pêche à la ligne.

78 Day of Defeat Mal barrés.

Shopping

80 Hardware

Docteur Firon,

Mister Matos.

PREVIEWS

86 Colin McRae Rally 3

Le blues de la porte d’Orléans.

90 SuperPower Morts les enfants.

92 The Hulk Mon nain de jardin.

94 Starsky et Hutch

Près des autos tamponneuses. 96 Chaser Je vis caché. 104 Indycar Sériés 2003

500 connards sur la ligne de départ.

106 Enigma

La marine.

108 Chariots of War

Les charognards.

110 American Conquest Fight Back

Adios Zapata.

Carnet

de

BORD

112 Rédac en folie

Sans déc ?

114 Percolator

Le gringalet.

ACTUALITES

COURRIER__

Teiqnard de juin, chagrin

teignard@computec-media. fr

I

MALGRÉ 50N DÉTE5TABLE 5GLEIL. JUIN EST TDUJ0UR5 UN BON MOIS POUR LE TEIGNARO : LES LECTEURS S'AGGLOMÈRENT EN GRAPPES SI MÛRE5 QU'IL N'A PLUS QU'À LES ÉCRA5ER SOUS SE5 SEMELLES !

Microsoft Killer !

Beuhar !

Je ne suis pas là pour vous dire que Gen4 est ceci ou cela, mais pour passer une bonne grosse gueulante sur Grosoft et sa décision de ne pas sortir Midtown Madness 3 sur PC. Qu’est-ce que ça veut dire de snober le PC comme ça ? C’est totalement illogique, après la sortie des deux premiers. Ingrat ! Pendant plus de dix ans, on s’est coltiné des Windows toujours plus buggés... Monsieur Gates pourrait avoir un minimum de considération pour les gens qui ont fait sa fortune. Je dirais même que

c’est complètement débile, la X-Box faisant de la concurrence aux PC qui tournent... sous Windows !

Cette console n'est rien de plus qu’un mini-PC vert et noir aux performances minables. En plus, il n’y a aucune excuse valable concernant les coûts de développement. J’en profite donc pour dire qu’une pétition est en ligne sur sportlifegoa.com/-crash/petition/.

Si ça ne marche pas, il sera toujours temps de se rappeler qu’on peut utiliser Linux plutôt que Windows, et OpenOffice, plutôt que Word et Excel.

Guillaume Binet

MORCEAUX

CHOISIS

Quand, au mépris de toute morale, les grandes corporations abusent de leur pouvoir et piétinent sans vergogne les droits du consommateur, un seul homme ose se dresser pour défendre la veuve, l’orphelin et les chauffards virtuels privés de leur joujou favori. Cet homme, c'es: Guillaume Binet. 50 % en colère, 50 % mvolté. Mais 100 % tuméfié du bulbe. Dans le fon n'a pas complètement tort. Mais dans les faits, tout le monde le regarde en souriant dans son quartier. Après s’être constitué bouclier humain pour sauver BeOS, et après sa grève de la faim pour libérer les Lcmmings et les Worms rie leurs jeux respectifs, le voilà donc qui s’attaque à Microsoft !

Son plan est ingénieux, et je m’étonne encore qu’un cerveau si vide ait pu produire un raisonnement aussi pertinent. “Pour obliger Microsoft à sortir Midtown Madness 3 sur PC. menaçons le maître du monde de passer sous Linux !"

Bill éprouvera des remords en pensant à ce militant qui joue a OpenDémineur et a GNUArkanoid rien que pour l’embêter...    -'<»deg

-p-ev’ox s ce- 'î-i    î.o0u

S oKrr Ç-KiPTiO URt=- covi&cieKicç. -T^UvViQoe:

Parce que Lara n’est plus très jeune, et qu’avec la descente d’organes entraînée par sa ménopause. elle marche beaucoup moins vite.

Et en plus, il n’a pas de bras !

wV ANTED

iTr

www.mIcro8oftcom/fraiK8/j6ux/fi^lancwy

ACTUALITES

teignard@computec-media.fr

LA LETTRE DU MDIS

Reanimator

MORCEAUX

CHOISIS

Hi !

Je viens de découvrir le site www.remakes.org, et je ne comprends pas que vous fassiez l’impasse sur les petits chefs-d’œuvre qu'on y trouve. Que des remakes des hits d'hier ! Ça mériterait une petite rubrique mensuelle, non ? Surtout que la qualité est au rendez-vous, et qu’on trouve dans les vieux pots des soupes au goût plus original que ce qu’on nous sert en ce moment. Deflektor, Klax,

Nebulus, Virus, Sentinel, Rick Dangerous, Solomon’s Key... Au passage, vous vous rendrez compte que les niveaux bonus de Rayman 3 ont été pompés sur Trailblazer !

Léonard

Chanceux que tu es ! Rien que pour toi. Gcn4 consacre dès ce mois-ci une ruorique aux remakes. Ça s’appelle Reanimator et. comme je pense que tout a été dit sur le sujet, je t’annonce que ladite rubrique s'achèvera des la fin de cette phrase. Maintenant tu es gentil, tu retournes à tes brocantes, et tu demandes au service "abonnement” de t’envoyer le magazine avec un décalage de dix an

n/

>AOV

>

Eh bien, après une longue discussion. nous avons décidé de ne rien changé.

Il s'agira toujours de la première page du mag

E'est pour contrôler le rut du lectorat.

AvJArC À Wàs

Le    tîxsoLo P * S

Portier des étoiles

Pauvre Teignard !

Ce n’est pas parce que ton pauvre intellect n’a pas su saisir les subtilités de l’univers de Stargate que ça te permet de dire que le film est un navet (Gen4 du mois de mars). Il me semble, bien au contraire, que c’est un excellent film de science-fiction, avec un univers aussi innovant que celui de Matrix par la suite. La preuve de ton erreur : Stargate a fait un carton au “box office”. Tu as donc

perdu une occasion de te taire.

Tiens, un intellectuel ! Ça fail plaisir d’en croiser un de temps en temps, rien que pour entendre le bruit spongieux que fait son cetveau lorsqu'on presse son crâne mou. Pressons donc la chose ! Oui, le film Stargate est une bouse qui, comme tous les films de Roland Emmerich, repose sur un mélange de recyclage éhonté (la trilogie Nikopol d'bnki Bilal en l’occurrence) et de moralisme nauséabond (Ah, la fin P'Indépendance Day !).

.    Sergent Sait

D'ailleurs, puisque tu évoques Matrix, tu pourras aussi visionner le manga Ghost in the Shell et lire le Nécromancien de William Gibson... Ça devrait t’ouvrir de nouveaux horizons. Quant à l’idée qu'on mesure la qualité d’une chose à sa réussite commerciale, elle est l’alibi de toutes les médiocrités, de Céline Dion à TF 1 en passant par Deer Huntcr, un simulateur de chasse au daim longtemps resté le jeu préféré des Américains.

J

ü ChDi5i55ez

l votre poster !

Bravo à tous les participants du mois dernier. Avec 33 % des vuix. vous l'avez découvert en ouvrant le poster l'un des deux magnifiques visuels du jeu Enter The Matrix s'est hissé tout en haut du podium. Si vous êtes un fan. sachez qu'il en reste un à élire ! fjuant à ceux qui ont voté pnur d'autres posters, un petit effort les gars... Au lendemain de l'E3. ils risquent de disparaître sous une lame de fond de nouveaux visuels !

LlI

h

b

Z

I n

CL □ I ; Ul

5

y

>

U

Oi

CL

Hitman 2. Le tueur au code-barres s’accroupit près d’une marque de sang. Un splendide visuel !

Will Rock. Ce Quake-hke dans la veine Serious Sam nous offre un visuel d’ambiance Heavy Métal.

IGI 2 : Covert Strike. Posture SAS David Jones, l’agent secret IGI, en pleine action !

Enter The Matrix. Les sentinelles des machines à la recherche du virus humain. Miam !

Warrior King Battles. Un panoramique plutôt sympa d'une prise de château.

Freelancer. Attention, ce n’est pas Stargate, mais la porte des étoiles s’ouvre quand même !

Pour voter :

Envoyez un 5M5 avec le mnt-clé PG5TER suivi de la lettre correspondante au visuel. Exemple : pour le poster^ j’envoie :

PD5TER au 7E!DD3 (□.50 € + prix ü'un 5M5]

O®®®®

023)sms+

tfMISBIlWttP

ctPummtecirM

ACTUALITES

■ I

Ils l’ont bien mérité !

Chose promise, chose due. Vos réponses au sondage du n°163 nous ont permis non seulement de mieux vous connaître, mais aussi d’en savoir plus sur vos attentes. Pour vous remercier de votre participation, c’est une trentaine de DVD du film The Cell, avec la belle Jennifer Lopez, que nous offrons à quelques heureux élus. Si vous ne figurez pas parmi la liste des lecteurs tirés au sort, sachez quand même que toute l'équipe vous remercie de votre fidelité !

NOM

PRENOM

VILLE

ANTUSIAK

JONATHAN

HAREARTEN-AUX-MINE5

BALLET

BENJAMIN

CH AM ALI ÈRES

BELKER

ALEXANORE

MUNDOLSHEIM

BBBERLIQUE

DAMIEN

CHENNEVIÈRES-SUR-MARNE

CONOUZORBUE5

CEDRIC

SAINT-AUNES

CBROIER

JULIEN

5DTTEVILLE-LÈ5-ROUEN

DELPLANOUE

STEPHANIE

AMIENS

OESABLIAUX

ANTDNY

50I550N5

EYROLLES

BERNARD

TULLE

FAZIÜ

FRANÇOIS

VIENEULLE5-LÈS-H ATTONLHATEL

FILY

BUENAEL

PLOUDANIEL

FINANÜ

LAURENEE

LYDN

BERBEAUX

SYLVAIN

BORDEAUX

HOBEBBURB

YVES

ARCUEIL

JAC0UE5

JEREMY

5AINT-MARCEL BEL ACCUEIL

□ RVAIN

COR F B

OEUIL-LA-BARRE

JEZEQUEL

HERMANN

LA F0RE5T LANDERNEAU

LANBI5TENEEL

CLAUDE

PONTAVERT

LE BRUN

DAMIEN

MONTCEAU-LÈS-MINE5

LUCAS

ERIC

IS5Y-LE5-MOULINE AUX

MARCEL

JEREMY

DIJON

PER5BN

LEORIC

LOMME

POULET

OLIVIER

MARIBNA5

POUSSINEAU

PAUL

LE REVE5T-LÈS-EAUX

RI PAU B

FRANCK

5ALJMUR

ROUSSEAU

JEAN-LOUIS

5AINT-QUENTIN

R U ALI LT

DIDIER

5AINT-THIBERY

SERRAT

PHILIPPE

BRIVE

5URALJLT

FLORIAN

VILLIER5

TALON

PATRICK

LURE

\

i.« tdutà4ai

Kasparov Chessmate.

Impossible de faire l’impasse là-dessus, par respect pour tous les fans de jeux d’échecs ! La sortie de Kasparov Chessmate est prevue pour la fin du mois de juin. La caution du Maître ne semble pas masquer une coquille vide, puisque le programme s’articule autour du moteur Ruffian. “L'un des pltjs puissants moteurs de jeux d’échecs actuellement disponibles”, selon Mindscape, les distributeurs. De plus, Kasparov Chessmate permet de faire arbitrer sa partie selon le système de la Feoération Internationale des Echecs (FIDE)... Voire, au terme d'un long périple (gagner 3 championnats au Club d’Echecs de Kasparov), d’affronter le maître en personne ! Un bonus aussi important que le fait de pouvoir jouer ou transférer ses parties sur PALM et Pocket PC. On semble tenir un soft dur comme un roc ! Un grand roque !

Atari renaît.

□u Tatou au Mont Fuji

Infogrames devient Atari. C’est sous ce titre qu’un communiqué de presse d’Infogrames nous annonce sa décision de changer de nom pour ses activités commerciales. Les prochains jeux de la gamme seront donc commercialisés sous la marque Atari. N’y voyez pas là un signe d’amour immodéré pour Pong ! Infogrames, qui réalise de très bons résultats outre-Atlantique, a en fait un gros problème : un nom totalement inconnu pour les Américains. Alors qu’Atari...

Impressions vient d’annoncer le troisième volet de sa série Lords Of The Realms. I c jeu nous mettra dans la peau d'un seigneur en charge do la gestion de ses vassaux. Autre possibilité : bâtir son propre château et attaquer les autres dans de gigantesques sièges. On attend de voir...

Lards of the Realms 3.

□ans la peau d’un seigneur

Bloodlines.

+ de Vampire !

mm

Dans la course à la licence pour le prochain film Superman, c’est Electronic Arts qui a décroché la timbale. A partir de 2004, EA devrait nous permettre d’incarner Clark Kent. Et peut-être après, les droits s’étendant aux suites.

Republie. Charters sur Novistrana

[TjcTt    .

Ubi nous apprend que le projet BG&E de Michel Ancel s’appellera finalement Beyond Good & Evil. Décevant ! Il y avait plein d’autres possibilités...

Bien Gaulée & Enivrante, Bon Gros & Endives... Quand on vous dit que la création est en danger en France...

Wnrms 3D.

Le hérissnn distribue des vers

On ne le croirait pas avec ce titre, mais cetto info sent plutôt bon. C’est en effet Sega Europe qui se chargera de la distribution du prochain lean 17 :

Worms 3D. La création de Martyn Brown ne subira dans cet épisode aucun    P

changement de gameplay par rapport à l’original, mais beaucoup de nouvelles armes. Encore plus do tactiques retorses pour mieux humilier son adversaire ! Prévision d'arrivée dans les bacs : automne 2003.

Tribes Vengeance.

Quand Irrational Games (a l’origine do System Shock 2 el de Freedom Force) déclare s'occuper d’un projet avec la franchise Tribes, ça nous interpelle !

Nous voici prévenus : Tribes Vengeance sera principalement axé sur le Solo. Aucune intention de révolutionner le côté online de Tribes qui sera toutefois présent. Comme on pouvait s’y attendre, le jeu est développé avec une version avancée du moteur d'Unreal. Plus intéressant : l’équipe s’est adjoint les services de l'auteur du rnod Team Rabbit 2 pour Tribes 2, Michael “KineticPoet” Johnston. Nous aurons largement l'occasion de revenir sur ce projet... Tribes Vengeance est en effet prévu pour fin 2004 !

Armed and Dangerous.

Encore un jeu de Bruty !

Lorsque d’anciens de Shiny avaient fondé PlanetMoon Studios et dévoilé Giants : Citizen Kabuto, beaucoup avaient cru reconnaître la marque des grands. Il ne se trompaient pas puisque PlanetMoon évolue au moins le temps d'un projet, sous la bannière LucasArts. Armed and Dangerous nous proposera d’amener Roman et sa bande de joyeux criminels vers une quête impossible. Comme d’habitude avec PlanetMoon, l’ambiance est décalée. On vous en dira plus très bientôt puisque Nick Bruty et son studio de Santa Monica comptent parmi nos développeurs favoris.

Silent Hill 3.

L’horreur des portages

Les adaptations de jeux consoles sur PC sont souvent une horreur. Konami nous l'a rappelé depuis quelques mois. I a société entend bien rompre avec cette tradition. Ainsi. Silent I lill 3 PC prévu pour octobre 2003 devrait être adapte sous la tutelle de son créateur,

Akira Yamaoko. I es premiers écrans sont plutôt satisfaisants. L’horreur devrait donc envahir vos petites têtes, et ça. on s’en réjouit !

e nouveau mon

American Conquest considéré comme le meilleur jeu de stratégie temps réel historique revient avec Fight Back !

Pour le prix d'une simple extension, Fight Back est un véritable jeu complet (stand alone) qui vous propose de nouvelles nations et unités, de nouvelles campagnes et missions, un mode multijoueurs exclusif (Battlefield) et de nombreuses améliorations de gameplay.

Les capacités du système de commandement vous permettront de diriger tel un général sur un champ de bataille de véritables armées sur des cartes gigantesques.

Jusqu'à 16 000 unités parfaitement modélisées et animées s'affrontent en temps réel de manière réaliste et spectaculaire.

La stratégie temps réel se joue désormais à taille réelle.

www.aconquest.com

Fight Back

American

Conquest

WW II : Frontline Command.

Pour repérer les vieux cons dans les soirées réseau,

rien de mieux que de lancer un nom : "bitmap brothers".

Et alors, bande de jeunes cons, nous vous répondrons "Speedball", “Cadaver", "Gods" ou encore "Chaos Engine" !

Pas touche aux Bitmap ! S'ils ont perdu de leur superbe depuis la période Amiga, leur dernière production VVWII : Frontline Command. un jeu de stratégie temps réel, déboulera en France au mois de septembre. On suit l'affaire...

Farenheit. David Cage mène l’enquête

S’il n’était jamais vraiment parti

depuis “Omikron - The Nomad Soûl”, David Cage et son équipe de Quantic Dream semblaient hiberner depuis quelque temps. Bonne nouvelle :

leur projet Farenheit est annoncé chez Vivendi. Prévu pour l'année prochaine, le thriller se présente comme une communion avec le cinéma, forte d'une interactivité inédite. Seules infos sur le scénario, ayant New York pour toile de

fond : vous vous glissez dans la peau de l'auteur d’un crime sans mobile qui est poursuivi par deux flics. Y aurait-il des forces mystérieuses là dessous ? En attendant d'en savoir davantage, admirons les toutes premières images !

Logos et sonneries en direct par SMS

Bump, hump. hump Les Simpsons Jenny from the block Plantation tntre nous Alphonse Brown What's luv ?

Paris Larino Ail the things she said Les bronzés font du ski BRON/FS

INDACLUB/

INffDAGI

IOSFYOUR

QU1ESTIE

BIOCKPAR

WITHOUTM

TDSI

DUEMMA

In Da Club I need a girl Lose vourself Quj est l'exemple ?

Block party Without me T.D.S.I.

Dilemma

Qu'est-ctu fous cette nuit ? QUESTCTU 591    591

Because I got hiqh Street life

HUMPBUMP

SIMPSONS 14

JINNYFRO

PLANTATI

ENIRENO

ALPHONSE

The Benny llill show BENNYHIL La quatrième dimension TWILIGHT Star Irek La panthère rose Maya l'abeille Buffy le Vampire Star Wars

La marche impériale L'agence tout risque I e flic de Beverly Hills James Bond Les dents de la mer Sl.irsky P. Hutch Magnum

Inspecteur Gadget Le Parrain ? flics a Miami Halloween

Wake up (from Matrix)

Woody Woodpecker Mission Impossible Le Muppet show Ghostbusîers la famille Addams Ma somere bien aimee

J

WHATSIUV

MAYAI ABE

Vf-

PARIS! AT

BUIFY/

STARWARS

EMPIRE

ATEAM

SAII)

?

BECAUSE I

STRIETU

STAN

HADBOYFO BONNIECL MISS( ALI HEYSEXYt REALSIIM

BONI)

Stan

Bad boy for life 03’ Bonmc & Clyde Miss California Hey sexy lady The real slim shady

JAWS50

SÏARSKY6J

SkBer boil    SKATFRBO

Compile,ited    COMPLIC

Sornewhere I belong    SOMEWHE

J'ai demandé a la lune    JAIDFMAND

Des mots qui résonnent    DESMOTSQ

Au soleil    AUSOIEII

Que je t'aime    QUEJEIAI

Mane    MARIE

Manhattan Kaboul    MANHATTA

JENAIMAR MAtIBERI IECHEMIN CIINTFAS IHUNDFR SMOOIHt A TAINIEDl ORIGINAL LAVENTUR JOHNNYBG SWEEIHOM SMOKEONW

howyourf CHAMPION

MAC,N U

GADGET GO DI

Ml AMI V1C11

HAIIOWEE 58

WAKEUP39

WOODYWOO

MLSSIONI

MUPPITSH

GHOSTBUS

ADDAMSFA

BEWITCHPD

$

ttiu*

s «fhs

American life    AMERUFE

Eeel    Ff FL

Sorry seems to be the... SORRYSFF

Not cjonna gel us thihuahua Just hke a pill Cheekysong The Ketchup song Dirrty

Hc’s unbelievable

J'en ai m3rre Ma liberté de penser te chemin (lin: Lastwood îhunderstruck Smooîh criminal Tainted love Original prankster L'aventurier Johnny ü. Goode Swee: home Alabama Smoke on the water How you remind me We are the champions

NOTGONNA

(HIHUAHU

JUSTIIKF

(HEEKYSO

y

HAPPYDAYS

KNIGHIRI

MACGYVtR

SMURFS61

TUBUIAR

CHAPICHA

CAPITAIN

LOVEBOAT1

ALBAÏOR

Happy days KZ000 Macqyver Les Schtroumfs L'Exorciste Chapi chapo Capitaine Flam ^a croisière s'amuse Albator

ASEREJE

DIRRTY

HESUNREL

YMCAS ? D1EANOTH IWILLSUR IHf GINTÛ SIACHSTA

Y. M LA.

Die another day I will survive I begm to worder Stach stach

u U

L

P

NOUVEAU !

Toujours avec toi !

à télécharger sur ton Nokia 3410.

ffStWB! 0 1 0 0 0

Og0s *

Envoie NOKIA 32 par SMS au 31 000

Chope chaque semaine les tous derniers tops des logos, sonneries et jeux, directement sur ton Nokia 3410 !

Fais ton choix... commande... et gagne peut-être un Nokia 36S0

ri ^ twi

K-

m

_

Prix maximum par logo et sonnerie : 1.50 EUR par envoi hors coût d'un SMS

Le coût est directement ajoute a votre facture te e:>honqi.e (ou déduit de votre recharge prépayée), tou: comme ’e coût

Ces logos et sonneries sont compatibles avec les téléphones Nokia uniquement

•    les fonds d'écran sont compatibles ave: es téléphones No* a 3 310.333C. 2410.3510 -. l

•    le i ïos opérateurs et les sannenes son: compatibles ave< les telenbure Nokia TT • • •

■    .    • i , lO.fiVj 63!    6510.71 LC. 75!    • . 1    -1    •    '■

envoi eu 5Mj>

Sonneries

-jfc. w L

• - -

Lx.

< k.

tî;

L, .

*- îk-

î * i - -1

»

û
û

Redirez un message SMS en tapant COMMANDFR suivi d’un espace puis de la REFERENCE du loyu ou de la sonnerie de voue choix.

EX.: COMMANDER UNIFL0W

envoyez votre SMS à Nokia au :

? :o 10 si vous êtes client Bouygtel 80111 si vous êtes ( lient Orange 2 10 11 si vous êtes client SFR

Recevez directement sur votre téléphoné Nokia le logo ou la sonnerie commandée e: enregistrez le logo ou a sonnerie sur votre mobile en suivant les instrucrons gui s'affichent à 'écran

Fonds d’écran

y ^ KIFFEVf

GPRUE ^

FIEHEART

[TKR

DACiGI R

Bar;

MARTINIS

UPS

CAHRIOt FTJ

IIIJVYOU WHATAGAL DOGUOJ

JCTODOQC

PEAtEiO

HAIRY

JETADORL

IM3NQUI S

MANQUES

GARP 227 GARP/i/

m wsmm

ANUBIS

m

TRIBU/

RONIN

WAIIRSKI

P"

DRACO

DKAGONY /

StlàUU

SURFERS

OUI N

k » O

/

MERMAI

SURFER94

TIGERY

ULF

Logos opérateurs

ds&ses)    PMoxa

UNIUOW MYBABF ELOWPOW

NOKIA

YODA    CHINADR NOKIA/

(UPID    WWHIi FOXEOXA ?

I17ARD8? SPEEDPIG SUNSLI45

HEARTS4/

SURFERA

nwiar »

■ : - mm •>■» ,N(

FASTLOGO

WASH1NG    ROSE/

CABRIOLET    ÎATTOO

RZDZ    PADMEtYE

www.nokia.fr

l\l □ Kl A

Connecting People'

ACTUALITES

£ no : ‘‘J'aime ce jeu. le ne* scus pccy pourquoi •vuu/j (’cvune cojca

f’MyStoii

IDÉAL POUR

pro beach

>

Pavid. uaUeaa, le "luq Fo.sj, .

Moinj i-ock/'a roU que lei Cantcmu, mus lnev\ vympn-qiuveui même-...

—,-.—-—=——

Il va y avoir du

LE 24 AVRIL. MARSEILLE. HAUT LIEU DU BEAEH SDrEER. AEEUEILLAIT UN □ E JEUX VIDÉO. AVEE. EN PRÉLUDE. UN MATEH ENTRE LA FRANEE D'ERIE

/^^^■ertains auraient tué père et mère pour rallier Ê BV Marseille et côtoyer un court instant trie et Joël Cantona. Deux fans de Beach Soccer devant l'Qernel. depuis qu’ils ont découvert ce sport au Brésil. Deux figures de proue, porteuses de la bonne parole... D'autres n'en avaient rien à foot du foot. mais ils se sont tout de même rendus dans la cité phocéenne pour taire bisquer leurs petits camarades. Mal leur en a pris !

Ah, Marseille ! Son soleil, son sable, ses vedettes... Mais avant tout, du taf’. Pro Beach Soccer débarque cet été sur vos PG. alors mieux vaut réviser. Un terrain de 37 mètres sur 28. 3 périodes de 12 minutes, jamais de match nul entre les 2 équipes do 5 joueurs, avec environ un but toutes les 2 minutes. Et surtout, ça se joue pieds nus. Mieux vaut avoir des harpions en béton. Comme l’a dit Canto durant la présentation officielle qui précédait le tournoi, il s'agit d’un sport à part entière. Physique !

Le jeu le retranscrit tel qu’il est, avec son esprit et

ses singularités. Beaucoup d'acrobaties, de fun... Jamais de prise de tête, même quand un gars travaillant pour la concurrence t’explose le petit doigt, lu rigoles, tu prends des photos en souriant. Résultat : tournée de coups de soleil pour tout le monde, et arrivée devant le jeu, bien cassés. Développé par RAM à qui l’on doit le calamiteux Ronaldo V Football sur PSX, on peut dire qu’ils se sont bien acquittés de leur tâche cette fois-ci. Graphiquement, le jeu est splendide, seul le sable "bump-mappé” fait peine à voir compte tenu de son manque de relief. I es footballeurs connus sont parfaitement reconnaissables, même s’il y a un bandana de trop pour Canto. Les animations étant issues de séances de “motion capture" avec les joueurs espagnols Amarelle et Ricardo. on a droit à des athlètes très bien modélisés, et qui bougent a merveille. Un jeu 100 % arcade où se mêlent

\

tuanadoo

.ittoo

TOURNOI EUROPÉEN ENTRE TESTEURS CANTONA ET L'ÉQUIPE D'ITALIE...

jonglages et cacahuètes, pour aller avec le pastis ou dans la lucarne.

En enchaînant des actions de génie, vous atteindrez peut-être l'état de grâce, durant lequel toute l'équipe augmente ses capacités. Bien fun, donc ! Evidemment, on retrouve les modes classiques : Championnat, Entrai nement, Parties rapides... Et les commentaires varient selon la ville où se déroulé les matches. Rio, Marseille. Venice Beach, Bangkok... De jour comme de nuit ! Point fort : à Marseille, l'accent chantant du vieux port est de la partie. Caricatural ? Non, bien senti !

Jérôme »

GENRE : Arcade

SORTIE : été 2003

SITE : www.beachsoccer-game.com

ta patate. Le jeu permet de frapper comme un fou pour lever la balle I

Cameroun. Les "Caméra” marchent fièrement, même dans le sable.

ACTUALITES

JEDI KXIEHT : JEDI ACADEIUY

•**»

ACTUALI

QUESTIONS A... GRflHflM FIIRHS

(îmliam Fuchs est le producteur de Jedi Acadeiny. Habituellement, il reste muet connue une tombe. Pas facile dans ces conditions de faire une interview constructive.

Gen4 : Pouvez-vous nous dévoiler l'histoire de Jedi A eu dent y ?

Graham Fuchs : Juste après avoir créé l’apparence de son Jedi, le joueur devient étudiant à l'académie de I.uke Skvwalker.

Lors d une mission de routine, il découvrira cpi un complot mettant en péril toutes les galaxies se trame dans l'ombre.

Gen4 : Quand avez-vous commencé le développement et sur quels points vous êtes-vous attardés ?

G. F. : Nous nous sommes nus au travail tout de suite après la sortie de Jedi (~)utcast.

Du point de vue du joueur, il devait avoir beaucoup plus de décisions à prendre : son physique, sa personnalité, le design de son sabre et les missions à remplir.

Et en ce <pti concerne le gameplay, nous avons particulièrement fait attention à /'importation des nouveaux sabres, et aux nouveaux pouvoirs disponibles.

Gen4 : Sous quel angle a été abordé le Muhi ?

G. F. : Nous avons gardé les modes qui plaisaient le plus aux joueurs, et en avons ajouté d'autres. Nous communiquerons là-dessus plus tard.

Gen4 : Quel a été le moment le plus délicat ?

G. F. : C'est toujours la sélection des éléments que l'on incorpore dans le jeu, et tous ceux que l'on met de côté.

Gen4 : De quel aspect êtes-vous le plus fier ?

G. F. : Les nouveaux sabres laser sont vraiment fantastiques. Vous pouvez faire les mêmes choses que dans les films, et même plus !

Gen4 : Cette année, il y a d'autres produits Star Wars, comme Kotor ou Galaxies.

Voyez-vous les autres développeurs et cela génère-t-il une certaine émulation ?

G. F. : Notre principale source d'inspiration est la continuité de notre dernier titre. Nous prêtions les éléments que les gens ont appréciés dans Jedi Uutcast, et nous les améliorons.

Les acrobaties, les nouveaux sabres... Fout ça pour des combats incroyables ! Au départ, nous essayions de faire un simulateur de Jedi !

epuis plus de vingt ans, les jeux estampillés fl ■ F “Star Wars" envahissent nos moniteurs. Tous ™    ^ supports confondus, on doit approcher les

80 titres maintenant. Et pourtant, à l’origine, le pari était plutôt osé ! Lorsque Dark Forces débarque sur PC, en 1995, nous n'en sommes qu’aux balbutiements des TPS (First Person Shooter), même si Doom a déjà fait quelques émules... Les fans attendent un jeu d’aventure “à la Indiana Jones", et c'est un jeu d’action qui arrive ! La presse est unanime, le public suit... C'est une tuerie ! I I deux ans plus lard, déboule Jedi Knight : Dark Forces II. Suivi, peu de temps après, d’un add-on, Mysteries ol lhe Sith. La force de ce jeu réside dans un ensemble rte vidéos superbement réalisé pour la campagne Solo, la possibilité d’opter pour le côté obscur, et un mode Multi génialissime. Mais depuis Jedi Knight II : Jedi Outcast, plus rien ! Et voilà que Jedi Knight : Jedi Academy se profile à l'horizon.

Bien que les outils techniques soient à peu près les mêmes, le rendu des images est bien plus beau.

A tous les niveaux ! Les screens de Jedi Academy sont à gauche, celles de Jedi Outcast, à droite.

Les intérieurs. Toutes les textures (sol, murs) sont aujourd’hui beaucoup plus détaillées.

Les extérieurs. L’enchevêtrement des blocs composant une montagne est très réaliste.

Les personnages. Le nombre de facettes est plus élevé, et les ombres, plus travaillées.

Jedi Knight est devenue une gamme à part entière,

les numéros qui lui étaient affublés ont été abandonnés... El les dates do sortie ne sont plus aussi espacées qu'avant. Ce tout petit detail peut s’avérer inquiétant quant à la qualité du produit ! Souvenez-vous de la série des Monkey Island ! Petit bémol à cette comparaison facile : les jeux d'aventure n'ont strictement rien en commun avec les titres 100 % action, aussi scénarisés soient-ils. Et contrairement à un Jedi Outcast, Academy semble déjà apporter son lot de nouveautés intéressantes.

La chronologie des jeux Star Wars est complexe.TJn

petit rappel s’impose. Jedi Academy se déroule juste après Jedi Outcast, dont l'histoire débutait quelques années après Dark Eorces II. Pour les puristes, ça se passe dix ans après la bataille d'Endor. Luke a créé son académie sur Yavin 4, et Kyle Katarn s'y repose. Cette fois, vous n’incarnerez plus le héros des précédents opus, mais un quelconque disciple. Avant de commencer, il vous faudra donc saisir votre nom et définir votre apparence (race, genre, visage...), comme dans un jeu de rôle. Puis on passe aux travaux manuels !

Forgez vous-même votre sabre et, au fil de votre pro grossion, diverses possibilités s'offriront à vous : maniement d’un double sabre “à la Darth Maul", combat avec un sabre dans chaque main.... Le fait de commencer directement chez Luke n’est pas anodin. Beaucoup de loueurs avaient reproché à Jedi Outcast de ne permettre l’utilisation des pouvoirs... qu'au sixième niveau.

f Lancer    .

da sabra.

Lui aussi sera bel et bien au rendez-voua.

* Tiens, un Rodtan t

On pourra aussi Jouer une aorte da Qraedo Jedil

s*.

■'SK-'

Conscient de ce problème, les auteurs en ont tiré les conclusions qui s'imposaient !

Academy sera un FPS assorti d'une campagne dynamique. Et ce qualificatif prend tout son interet avec les pouvoirs des Jedi. En fonction du déroulement de votre apprentissage, vous serez propulsé dans des missions permettant de tester vos nouvelles connaissances, et d’améliorer ainsi vos aptitudes.

L’histoire paraît assez classique. Pendant que vous effectuerez des missions de routine, une bande de hors la loi sèmera la zizanie dans toute la galaxie, allant même jusqu’à menacer son existence, l à. il ne s'agit plus d'une planete. comme Alderaan, mais de tous les systèmes connus. L’enjeu est certes de taille. Mais il reste

PASSEREZ-VOUS DU OBSCUR DE LA FORCE ?

classique. Enfin, n’oublions pas que le tout premier film possède une trame simpliste. Lors de la première mission, une impros sion risque de vous gagner : colle de vous retrouver, quelques années plus tard, devant un nouvel "Outcast’', dont le scénario était extrêmement riche. Les deux titres seront cependant très différents. Mais quelle que soit la question, l’equipe de développement n’est jamais très bavarde.

Chez LucasArts, on a toujours peur de prononcer le mot de trop, une hantise digne des plus belles années du ministère de la Communication sous Staline. Lisez l’interview pour vous en rendre compte. Chaque terme est pensé, pesé et soupese. Cela dit, on a cependant pu dénicher quelques bribes d’information.

_ L’ensemble du jeu devrait être

beaucoup plus musclé et posséder des énigmes moins pesantes.

Ainsi, les combats au sabre s’apparenteront plus à un Tekken qu’à un Pirates ! Ce n'est pas un jeu de baston au sens propre du terme, mais il se pratiquera un peu de la même manière... Vous pourrez vous acharner sur les boutons et gagner, mais vous pourrez également enchaîner des phases parfaites, très semblables finalement a des combos.

En parlant de combos justement : maintenant, les pouvoirs seront cumulables. Il sera possible de lancer deux sorts simultanément ! Cela correspond un peu à de nouvelles aptitudes. Il en existera des inédites, mais les auteurs ne veulent pas trop en parler, oas plus que des armes, des races (les Twi'lek sont tout de même pressentis), des nouveaux coups de sabre... Mais il serait question de drainage (possibilité de prendre des points de vie à un adversaire).

La donnée la plus intéressante reste le choix entre le côté obscur et le côté... clair. Non pas en fonction de vos actions, comme dans Dark Forces II, mais selon vos choix concernant vos différentes aptitudes. I y a fort à parier que les sorts lancés par les Jedi du côté obscur seront plus efficaces à un niveau plus bas, mais que ceux des "gentils” s’avéreront dévastateurs à un haut niveau. Comme souvent !

La plupart des personnages et certains niveaux sont dores et déjà term nés. Le travail sur le gameplay commence. Il reste donc pas mal de temps aux développeurs pour fignoler le jeu dans tous les sens... Et ne pas décevoir les fans de la plus réussie des séries !

Léo de Urlevan W

EDITEUR : Activision DEVELOPPEUR : LucasArts GENRE : Action SORTIE : fin 2003

SITE : www.Iucasarts.com/products/jediacademy/

.

ea

BfÇ

^fr-V° ...

vi rry* f-

W&ï.

'<*,•*■.•,(-o'

Wff

■;

^ *..r.

*• ; * vr'., .

“■v v-'**’,

•jV **;

>. *-V    .V ^

"ittu - ■    ***<• • •

if*? • ‘ v

■v:--'

■f ?■■ "vXV - :

W^-v ,. ^ v-:

"V'«-

‘VMr-

v

v.

mm<i.

te*v,

î'- ♦''Vj.-' îwv' A>

-,

v~-

Éj£&;

ÏC-K/'fr..

‘■in

-- rV'V^îl

** '-VW ,*r/ Aj

.*v’î'r y», '3

- j

N «Si

HALF-UFE Ë

ru début des années 90, Sierra devait racheter id Software, développeur de Quake. Un deal qui ne s'est jamais fait en raison d'un désaccord de quelques centaines de milliers de dollars. A l'époque, Ken Williams, fondateur ûe Sierra, cherchait tout de même a ajouter un Quake-like à son catalogue. Et ne pouvant s'offrir le hit original, il devait donc se résoudre à faire un sacre pari : signer Quiver. Sous ce nom de code se cache en fait le premier jeu de Valve, un nouveau studio fonde par Gabe Newell et Mike Harrington, deux vétérans de la programmation chez Microsoft. Bref, deux millionnaires selon l’équation "plus de dix ans à Seattle = pactole". Ces nouveaux venus dans l’industrie du jeu, en plus de leur assise financière, possèdent un autre avantage : connaître Michael Abrash, un génie du code, un ancien de Microsoft parti chez id Software quelques années auparavant, l'amitié qu’ils partagent leur permettra de signer la licence du moteur de Quake-like, devant John

Carmack - fondateur d’id Software - et quelques autres pontes plutôt méfiants. Le reste de l'histoire, vous la connaissez... Ce Quiver rebaptisé entre-temps Half-Life (HL1) redéfinira carrément le genre lors de sa sortie en novembre 1998.

Avec le recul, le pari de Ken Williams ressemble aujourd'hui à un sacré coup de flair... Plus de sept millions d’exemplaires vendus à travers le monde (dont 200 000 en France) ! Et même si Valve n'en est qu'à son deuxième jeu, beaucoup de choses ont changé. Les relations avec Sierra, tout d'abord. Le développeur et l’éditeur ne se parlent plus. Dans les couloirs, on murmure môme que Valve souhaiterait padir.

Activision aurait toutes ses faveurs d’ailleurs, grâce notamment à son programme privilégié pour les développeurs. Petit problème : les contrats signés par le passé et la propriété de la marque “Half-Life" revendiquée par Vivendi, propriétaire do Sierra. Quelle que soit 'issue

de cette brouille, le divorce semble bel el bien consommé : Hait Life 2 est présent a l'E3, mais sur le stand Al I. Au moment où nous écrivons ces lignes, le service de presse de Vivendi n’a même aucune info sur le jeu ! Doug Lombardi, Directeur Marketing de Valve, est bien informé, lui. Il a même accepte do nous le présenter avec le rendez vous de Los Angeles. Il nous raconte com ment le projet "Hall I ife 2” a vu le jour juste apres la finalisation du premier épisode, et précise qu'une grande partie de l’équipe de HL1 travaille sur sa suite. Pour atteindre le but défini on termes d'animations et d'iritelli gence artificielle, l'équipe est même passée de 18 a 30 personnes.

Un collectif au service d’une seule tâche : "s'arracher pour produire une suite qui mette la barre plus haut, et ne pas se contenter de repondre des moments ou des styles de gameplay identiques a l'original". Le ton est donné : ’Half-Lile 2” ne ressemblera à rien de ce que

- - =

La notion d’acteurs virtuels est importante pour Valve. Rappelons qu'avec Half-Life,

Gabe Newell et son équipe voulaient tout d’abord construire un jeu autour d’une histoire, et non l’inverse. C’est ce que nous explique Doug Lombardi :

“Les gens nous ont donné un gros feedback sur les personnages de Half-Life 1. Pour

la suite, Ken Birdwell (ndlr : programmeur à la base du système de skeletal animation) a réalisé un superbe boulot en donnant vie au casting d’H-L 2, grâce notamment à un système d’animation faciale qui rivalise avec ce qui se fait dans l’industrie du cinéma. Ces personnages sont capables de vous donner une information sans prononcer un mot.”

ACTUALITES

HALF-UFE B

Si l’équipe a fait appel à un psychologue pour rendre plus attachants les personnages du jeu, ceux qui nous avaient déjà conquis effectueront bel et bien leur retour. On pense à Barney, et à quelques autres scientifiques.

Le mystérieux “homme à la valise” sera aussi de la partie. Sa nouvelle apparence (à droite) nous en dit long sur la différence technologique entre les deux épisodes d’Half-Life.

nous avons pu voir précédemment. Avec “Source", le moteur 3D développé en interne, c'est toute une débauche technologique qui est mise en avant.

suspendu jusqu'à la fin do la séquence. Dans HL2, cet événement peut intervenir à tout moment, dans n'importe quel lieu.

Outre un niveau de rendu frôlant la “photo réalité” Bousillez une radio alors qu’un PNJ (Personnage Non

(il faut voir les extérieurs pouf le croire), le système d’intelligence artificielle a été entièrement repensé. P’aco à l'IA contextuelle désormais, un système où le monde d'Half I ife 2 est en dialogue permanent avec les objets qui l'habitent. Comprenez que ce que nous percevions il y a quelques années comme une séouence scriptée sera désormais une simple résultante ce l'intelligence artificielle.

L’idée est de se débarrasser du schéma rigide des séquences scriptées (tel lieu, tel moment...) et de n’en garder que l'essence (une action forte, très cinématique). Le résultat : un événement fondu dans le jeu qui pourra se répéter à l’infini. Prenons l’exemple d’un garde qui défonce une porte. Dans HL1, à tel endroit, un script s’enclenchait, le jeu était

Joueur) était en train de l'écouter, et il s'énervera. Si vous décidez de vous planquer dans une pièce, un garde se demandera pourquoi cette porte est fermée et il la défoncera. Angoissant, non ? “Nous avons en quelque sorte gommé les lignes entre les séquences scriptées et l'intelligence artificielle, explique Doug Lombarde Les PNJ sont capables de prendre des décisions complexes, et déterminer quelle est la plus grande menace quand ils font face à oe multiples adversaires...”

“Les ennemis sont justement bien plus agiles que par le passé, reprend-il. Et désormais, ils sont capables de vous chasser !” Dans cette aventure où nous retrouverons Gordon Treeman des années après B.ack

MAIS A QUOI SONT -DOPÉS'LES EXTRA-TERRESTRES ?

Mosa. toujours aux prises avec des k extra-terrestres dopes, Valve entend ^ bien nous mettre en danger. Et

m

MOBILE

Processeur Intel® Pentium if 4 à 3.06GHz à 533 FSB et 512Ko de mémoire cache Carte mère à base de chipset Intel^ 845E +ICH3M 512Mo de mémoire DDR SDRAM PC 2100

►    Nouveau ! Ecran à matrice active 15' UltraXGA +

►    Nouveau ! Carte vidéo ATI J- Mobility RADEON" 9000 PRO

avec 128Mo DDR

►    Nouveau ! Disque dur 60Go 5400RPfv1 Ultra ATA100

LA DIFFERENCE ALIENWARE !

Les systèmes Alienware®) sont des produits exceptionnels, dessinés pour les utilisateurs les plus exigeants. Tous les systèmes sont seulement construits avec les composants de la plus haute qualité et sont disponibles dans les couleurs métallisées de votre choix. Le support client comprend une hotline disponible 24h/24 7j/7 et vous pouvez mettre à jour les composant à pr x coûtant. Découvrez la meilleure expérience de jeux au monde!

“Impossible De Regretter Son Achat”

Ventilateur cuivre haute performance Lecteur de disquettes amovible 3.571.44M0 Graveur combo amovible Cr)HW24x'10x'24x ■ DVD8x Carte son compatible Sound Blaster F PRO avec Son 30 Surround 5.1 avec sortie digitale S/PDIF Panel audio DJ CD Player

pour écouter des CD avec le système éteint ou allumé Slot type II PCMCIA

Quatre ports USB 2.0 et un port IEEE 1394 Port rapide de communication Infrarouge

Nouveau ’ Carte sans fil 802.1 la rb miniPCI (jusqu'à 54 Mbits) Carte Ethernet 10/100 & Carte modem 56k V.92 Dimensions: (H)x(L)i(P): 4,3 cm x 33 cm x 29 cm Poids: 3,44 Kg sans Ij battenc Châssis exclusif Majestic Blue métallisé Alimentation exclusive de 120 watts Nouveau ! Cle mémoire USB 2.0 16Mo Microsoft*1 Windows1*1 XP Edition Familiale

AltenAdrénaline: Optimiseur de Performance Vidéo AlienAutopsy; Système automatise rie support technique

Manuel d instructions personnalisé

Tee-shirt Alienware '< gratuit

Tapis de souris Alienwarek 1Unc" gratuit

Configuration optimisée pour de hautes-performances

AlienCare: Support Technique avancé pour les gamers avec:

Support Personaltsc en ligne à Vie

1 An de Support Technique avec Appel Gratuit. 24h/24 - 7j-7 1 An aller et retour atelier

3 099 €™'

Visitez www.alienware.com/fr pour les derniers prix.

-PC Jeux

V

T

►    Nouveau ! Processeur Intel K Pentium i 4 a 3.0GHz avec la technologie HT

►    Nouveau ! Bus frontal a 800 FSB et 512Ko de mémoire cache

►    Nouveao ! Carte mcrc a base de Chipset Intel k 875P Nouveau ! 512Mo de mémoire DDR SDRAM PC-3200

►    Nouveau ! Disque dur l20Go 7200RPM Uitra ATA 100

•»- Nouveau ! Carte vidéo ATI RADEON ” 9800 PRO avec 128Mo DDR

Ventilateur cuivre haute performance Carte son Sound Blaster1- Audigy 2'” 6.1 Lecteur DVD ROM 16x'48x-Noir Graveur CD RW 52x/24x/52x Noir

►    Nouveau ! Chassa exclusif Alienware- avec une alimentation 420 watts Clavier Logitech1® Intemet-Cyboig Green

Souris Microsoft IntclIIMouse Explorer USB 3.0 Cyborg Green Adaptateur Ethernet 10/100/1 OOOMo Nouveau ! Clé mémoire USB 2.0 16Mo Microsoft te Windows1® XP Edition Familiale

►    Nouveau ! Alienlco: Système exclusif de refroidissement Video AlieriAdienaline: Optimiseur de Peiformance Video AlienAutopsy: Système automatise de support technique

Manuel d'instructions personnalisé

Tee shirt Alienware v. gratuit

Tapis de souris Alienware K (Une" gratuit

Configuration optimisée pour de hautes-performances

AtienCare: Support Technique avancé pour les gamers avec:

Support PersonalisO en ligne à Vie

1 An de Supporl Technique avec Appel Gratuit, 24fV24 - 7j'7

1    An aller et retour atelier

2    599 ( ""

Visitez www a!ipnw.ire comtf pour les derniers prix.

Ports USB 2.0

Prises d Air Avant

Alienlce

Gestion des Cables

Configurez la machine de vos rêves au:

WWW.ALIENWARE.CGM/FR

Pour plus d'information, appelez le:

OS 05 11 3*7 on (appel gratuit)

Appel hors de France: 00353 902 sesoo

Alienware1?) recommande l'utilisation de Microsoft® Windows® XP.

ALIEINIWAREf

L'ULTIIVIE IV1/\CHH\JE POUR JOUER'

les c*;i. les c ;*'* gijfatoTs et ^ d wr t*i té «orr sufrceptib-es tîètfe rroarf*es vans avis prenable #Pr « du manteur et des enceintes non compas le pm t:e vente ne cix"|*md pas Rais rv livraison AJicnuwe declme toute rr.jxm«Pflile en cas d'tffCLfv tyciGfiMr^fques les ivxrtos no s>r pj% c csj’aetjeiies Po-j? plus tSYvforrration concernant Ia garanti* et le suppôt technique wtez lé S«tc www alienware comlr Pt>jr les d*squtfS dur* l tilt vgii'he 1 milliard de tiytrs. U capacité * tnwWe vane selon la configuration Knr les kctcur&’grnveurs CD ROM. DVD-ROM. CD-RW v\ DVD « WW/ * R, la vitesse de tradstéfl des données peut varier et les divine-, c réès avec ces graveti's peuvent ne pas être compactes Mc cfa litres l« leurs ou systèmes Puur c*. cartes rnodemt rt netWOrtr. la Vitesse rua» rvair dr tr v /••rt ces *t: rcvi t’eut varw I es récompenses rH*nt»onrk#es ne concernent tus un système ou une configuration spécifique. Les lo»>r. Intel Intc Irvde et rVrtium sort des marques de posées par la C<yroi.i!.on Intel Tan* les marques déposées que es autres marques sont propriétés e*clus *vs de leu*s prcpnètamtt respectifs le do^n du bo*1 nr actuel peut élfè change sans ams préalable

in

Ld

h

j

<

b

ü

<

HALF-LIFE B

(ici un exemple de “bump mapping”), il sera aussi capable de s’adapter aux configurations moins performantes.

Selon Valve, si leur nouveau moteur “Source” intégrera les dernières fonctionnalités des cartes graphiques

convaincue par ce vers de Corneille (V\ vaincre sans péril, on triomphe sans gloire."), l'équipe se doit de nous fournir un univers terriblement realste. Pour nous impliquer un peu plus encore, et nous faire prendre conscience des menaces qui pèsent.

En ce qui concerne les personnages non joueurs, un psychologue est consulte afin d’étudier le degré d’attachement des joueurs. Et à ce propos, on développe même un nouveau système d'animation faciale (voir encadré). Mieux, “Source" comprendra une gestion physique globale du monde. “Une gestion ou même le joueur est physiquement simule, précise Doug. I.es PNJ reconnaîtront tous les objets physiques de cet univers".

L’ambition de ce Half-Life 2 paraît démesurée, hallu cinante. Tout comme l’histoire. Ecrite par Mark Laidlaw. scénariste du premier épisode, elle nous envoie cans le futur, bien après l’incident de Black Mesa. Et plutôt que de retourner chez les aliens Xen. vous avez finalement décidé de travailler pour l'homme à la valise. Au final, elle

s’étalera sur une bonne douzaine chapitres, pour une durée de vie totale allant de quarante a cinquante heures de jeu. Pas d’inquiétude de ce côté-là.

En revanche, à l’heure où nous écrivons ces lignes,

Valve n'entend pas communiquer sur le Multi. Tout juste sait-on qu’il sera possible de piloter des véhicules dans les deux modes, et que Hammer, l’environnement de développement (SDK) pour Half-Life 2, sera distribué allègrement. Bref, vous l’aurez compris, Valve n’oublie pas la communauté des “mod makers". Ah oui. dernière petite chose : "Source" sera aussi utilisé pour Team Fortress 2. prevu "pour bientôt". Et la sortie d’Half-Life 2. Doug ? “Notre cible pour passer “gold” est le 30 septembre 2003". Boom !!!

Cooli W

EDITEUR : VU Games

DEVELOPPEUR : Valve Software

GENRE : FPS

SORTIE : fin 2003

SITE : www.valvesoftware.com

Le premier jeu a commande vocale !

J

fi

il

60 missions !    I

Rejoignez l’une des trois factions :    \

les Etats-Unis, l’Allemagne Impériale    \

ou la Ligue des Nations Libres.    I

Action cinématographique en temps réel.    \

Commande et contrôle à la voix de votre navire \ avec un microphone.    1

Météo et environnement avec évolution    1

en temps réel.

Effets de l’Océan et physique des véhicules répondant aux conditions météorologiques. Missions dynamiques basées sur des priorités stratégiques.

Pilotez Sous-marins, Corvettes, Destroyer,

Navires Marchand armés, Cuirassés, Croiseurs, etc.

130]

REPORTAGE

F?F-rviHr-TKrmE:

CYCLINE MANAGER 3

Le maillai ja

EYANIGE, UN ETUGIG FRANÇAIS SITUÉ EN PLEIN EŒUR DE PARIE.

SE DISTINGUE EN MÊLANT SES DEUX PASSIONS :

LE SPDRT ET LEE JEUX VIDÉG. AVEC UN TALENT INDÉNIABLE ET UNE CERTAINE RÉUEEITE !

irigcr une société de développement n'est pas fl 7 chose facile, surtout en France où. chaque J mois, on apprend le dépôt de bilan d'une boîte française. Cyanide, lui, est toujours là ! Certes, ce studio est encore jeune... Mais en trois ans, il n’a connu aucun bide. Un petit exploit ! Le pari était pourtart osé. Oui aurait misé un euro sur un jeu de management cyclisle ? Personne, si ce n'est Focus, un distributeur ayant le même profil : jeune, dynamique et passionné.

Les gros distributeurs ne sortent que des produits “parfaitement calibrés” ou basés sur des “grosses licences"... Faute de moyens,

Focus ne peut jouer sur le même terrain et doit donc miser sur des projets originaux et sur des jeunes “qui n’en veulent”.

Il y a quelques années, il signait un contrat d’exclusivité avec GSC, une société ukrainienne totalement inconnue. Résultat : Cossacks a été distribué à un million d’exemplaires en Europe. Il s’est ensuite associé aux

Espagnols de Pendulo... Et Runaway, “un jeu d’aventure comme on ne voulait plus en faire”, s’est hissé au sommet des meilleures ventes.

Cycling Manager, lui, vise un public plus restreint mais délaissé jusque-là. Ainsi, le premier opus a touché 35 000 personnes, le deuxième (dispo en “budget”) pourrait en atteindre 42 000.

Si vous aussi, vous voulez rejoindre le peloton des fans, voici l'adresse du site officiel : cycling-manager3.com.

Tr- -yi

Û

& .. ■.

une virtuel

EN BREF

Pilgersdorffer

Patrick

25 janvier 1972, à Lrmont (95) Marié,

3 enfants (Cyan 3 ans 1/2,

Chiara, 2 ans. Carty 1 mots)

MBA Perdue University Ubi Soft (Montreuil,

Tokyo, Düsseldorf) de 1997 à 2000. Cofondateur de Cyanide en 20C0

PDG (“mais je préfère Produca, c'est moins pompeux /")

Cyding Manager 1,

2 et 3. I lorse Racing Manager.

20.

"Beaucoup ont également travaillé che? Ubi, sur des titres comme Dinosaure. Tcnic Trouble, Rayman 2, Monaco Grand Prix 2, F1 Racing Simulation. Pro Raily 2001, POD...

REPORTAGE

T9W.MW

......TWRÿÊsssæ—

Cyanide est composé de 20 personnes animées par les mêmes passions : le sport et les jeux vidéo. Il est donc logique de les voir conjuguer leurs deux amours dans leur travail, comme en atteste le catalogue : Cycling Manager (dont le troisième volet sort à la fin du mois), Horse Racing Manager (en vente depuis le 16 mars) et World of Rugby (prévu pour le printemps 2004). Que des titres permettant do se glisser dans le costume d'un entraîneur! Monomaniaques ? Non, passionnés ! Dans les bureaux situés en plein cœur de Paris, il est très fréquent de voir un graphiste arborer le maillot de son club de foot préféré, un développeur porter un sweat aux couleurs d’une équipe de rugby, et même un game designer essayer la tenue des cyclistes sponsorisés par "Cycling Manager 3". Ça se passe comme ça chez Cyanide : on s'habille comme des sportifs, on parle d'eux à longueur de journée, on essaye même de les miter le week-end, on travaille sur des jeux à leur gloire... Bref, on les aime !

PF'MrrnNiTR

CYCLING MANAGER 3

QUESTIONS fl DAVID MONCOUTIE

Meilleur Français du dernier Tour de France,

I)a\id Moncoutié (Cofldis) est l'un des nombreux coureurs du peloton à jouer à Cycling Manager...

Il a d’ailleurs demandé à rencontrer les développeurs.

Et de temps en temps, il jette un <eil à leur travail pour donner son avis de cycliste professionnel.

Gen4 : Comment avez-vous découvert la série des Cycling Manager ?

David Moncoutié : Il y a deux ans, j'ai acheté un PC. J'avais entendu parler de Cycling Manager, et je voulais savoir comment était ce jeu...

Gen4 : Vous avez demandé à rencontrer les développeurs. Comment y a s'est passé ?

1). M. : Très bien. Vivant à Paris, je leur ai rendu visite dans leur studio. Nous avons même profilé de cette rencontre pour faire une petite partie en réseau ! Cette fois, c'était sur Cycling Manager 2.

Gen4 : Quel est le niveau de réalisme de la série ? Et quelles sont ses lacunes ?

D. M. : En fait, j’ai surtout joué au premier.

Selon moi, ce titre est assez réaliste. El encore, des progrès ont été faits depuis. Concernant ses lacunes, je dirais le facteur chance. Mais la aussi, des

améliorations ont dû être appor-s.

ien4 : Sur quels points avez-vous discuté avec les gens de Cyanide afin de parfaire le produit ?

D. M. : Etant joueur, nous avons justement parlé des lacunes.

Et vivant au cœur du peloton, je leur ai expliqué en détail la différence entre la course et le jeu. pour (pt ’elle soit moindre par ht suite.

Gen4 : Est-ce qu'on en parle dans le peloton ?

D. M. : Nous n 'en sommes pas encore là. En fait, beaucoup de coureurs possèdent un ordinateur, mais c'est essentiellement pour Internet.

Avec Patrick Pilgersdorffer, le “big boss”, les discussions sur le sport n’ont rien à voir avec celles des piliers de bar un lendemain de match. Parler do rugby avec lui, c’est un peu comme aborder le délicat sujet de la religion. I e ton devient solennel. El quand il nous raconte cette rencontre de gala qu’il a eu l'immense honneur de disputer sous les ordres de Bernard Laporte, sélectionneur du XV de France, on dirait qu’il a rencontré lo Messie. “Vous vous rendez compte, s'extasie-t-il, il gueulait tout le temps, et demandait où était l'ailier..."

Eh oui, c’était lui ! Heureusement, il est plus rapide devant son PC. Au plus grand bonheur des fans, impatients de jouer à la dernière mouture de Cycling. En effet, compte tenu de son manque d'ergonomie, de nombreux adeptes du premier opus étaient restés sur leur faim avec le deuxième. “A commencer par moi", confie Patrick. Il fallait passer à la vitesse supérieure... C'est chose faite ! Graphismes détailles, gameplay repensé...

Gen4 : liarloli est un fan. Il simulerait même des courses avant (pour se remémorer le profil du circuit) et après (pour voir ce qu'il aurait dû faire). Etes-vous aussi extrémiste que lui ?

D. M. : Non. je joue surtout pour mon plaisir. Et je prends une autre équipe que la mienne...

Gen4 : Y a-t-il des aspects du cyclisme que l'on ne pourra jamais retranscrire dans un jeu vidéo ?

D. M. : Oui. Les sensations, l'effort individuel, la défaillance (une fringale, une blessure ou une maladie)... Et le jour de grâce ! Tous les facteurs chance, en fait.

Gen4 : A l'origine, ce jeu devait être online. Ça vous dirait de prendre part à un Tour de Erance virtuel, où chaque joueur dirigerait un coureur ?

D. M. : Ah ouais ! Ça, ce serait une bonne idée... J'espère qu'elle aboutira un jour. ( est en réseau que le jeu se rapproche le plus de la réalité !

Propos recueillis par Socrates

CYCLINE MANAGER 3

P FNJ nriNTPF

CL

T

>

y

>

U

a

d

Un travail énorme a été effectué en symbiose avec

les fans, qui ont un rôle de consultant et mettent même parfois la main à la pcàte (maillot, base de données, traduction...). Et si les deux premiers Cycling Manager paraissaient un peu "light”, le troisième s'annonce plus consistant. On passe du yaourt bio à 0 % au kebab salade-tomate-oignon avec supplément sauce blanche.

A vous de jongler entre les tableaux, pour gérer au mieux leur condition physique et l’énergie qui leur reste pour la suite de la saison. Désormais, on sera en mesure de tout faire : signer un contrat avec un sponsor, définir les objectifs de la saison, emprunter à la banque, observer des coureurs avant de les recruter, élaborer un programme d'entraînement, activer le bonus de motivation pour le régional de l’étape...

Si vous êtes bon, vous gagnerez des points de manager. Ainsi, votre réputation grimpera en (lèche, ce qui facilitera votre recrutement, et vous verrez peut-être un de vos coureurs devenir champion de France ou champion du monde. Mais ce n’est pas tout, car quand la 3D s'en mêle, "ce jeu de management devient RTS (Real Time Strategy) sportif', affirme Patrick.

A ce moment-là, vous pourrez participer aux 180

courses figurant au calendrier de la saison 2003, dont les étapes du four de France (reproduites à l'identique). Il sera possible d'incruster deux fenêtres supplémentaires, pour fixer une caméra sur le maillot jaune et une autre sur

un groupe a'echappés par exemple. Comme à la télé ! Et on regardant bien, vous pourrez même lire les encouragements peints sur le bitume.

Mais pour ça, il faudra une sacrée bécane : 3b0 Mh/

et 128 Mo de RAM minimum... mais 1 Ghz et GeForce 4 recommandes. Le réalisme a un prix : celui de votre processeur et do votre carte graphique !

Socrates •

simplement de terrain. Vous entraînez une équipe de rugby dans le pays de votre choix et devez la conduire au succès. Le jeu sera distribué par Focus.

On ne change pas une équipe qui gagne.

Que tous les fans se rassurent : Cyanide ne plaquera pas le cyclisme. Mais ce petit studio souhaite transformer un essai avec World of Rugby ! Le principe reste le même, on change

amanrTTT

i__;

'» 3« 1

D

LE JEU

Vous prenez le contrôle d'un pays, puis partez à la conquête du monde dans l’espoir de mener votre civilization de l’âge de pierre à celui de l’information.

h

U1

U

h

our comprendre Rise of Nations, il faut être un fl    chef et se mettre aux fourneaux. La préparation de

chacun des trois ingrédients occupera un tiers de votre temps. Hachez menu Civilization. et laissez mijoter a feu doux ! Concoctez une sauce Age of Empires, puis versez-la dans la casserole ! La dernière étape, c’est la présentation... Pour cela, inspirez-vous de Rsk !

Et hop, le tour est joué ! Mais si vous êtes plutôt un “matheux", incapable de se faire cuire un œuf, alors la réalisation de ce titre s’apparente à une formule toute bête. Cela nous donne donc : 1/3 Civ t 1/3 AoE + 1/3 Risk = RoN. Pour y trouver une quelconque ressemblance avec Risk, il suffit de voir la présentation du mode Conquer the World. L’interface est en tout point identique, et elle reprend même les règles dos attaques simultanées du mode Alternatif (sur l’adaptation micro, bien sûr). Tout comme des règles comme la prise des cartes, quand un ennemi est éliminé.

Les références à Civilization sont plus en rapport avec la philosophie du jeu. Il convient de mener un pays de l’âge de pierre jusqu’à son apogée en... Allez, environ vingt minutes ! Il ne faut donc pas y voir quelque chose de très réaliste. En revanche, tout reste parfaitement cohérent. Les peuples traversent les âges et évoluent en fonction des crogrès techniques effectués dans les bibliothèques. Mieux vaut sacrifier une partie de ses ressources pour évoluer. D’autres petites choses font encore penser à Civ. Sur la carte sont disséminés des bonus de toutes sortes. Le plus souvent, vous verrez vos ressources enrichies. Et parfois, certaines de vos unités coûtent moins cher à produire, ou apparaissent avec l’installation d’un bâtiment... Sans oublier, bien sûr, les merveilles du monde.

La Conquête du Monde

C’est bel et bien le mode de jeu le plus intéressant. Comme avec Risk, on obtient des bonus une fois que l’on possède tous les continents.

Et comme avec Risk, on gagne des cartes.

En revanche, Rise of Nations ajoute une

donnée importante : l’argent. On peut ainsi repousser des attaques sans combattre, ou devenir plus persuasif grâce à des alliances. Sachez aussi que le fait de déclarer une guerre à une autre puissance engendre des coûts.

E STRATÉBIEJ

ABE OF EMP

5UREXPL

CIVIL!

MAIS

ET EN

TEST

1 Embellissement.

Passer pour la première fois à un âge supérieur permet de voir de bien plus belles constructions.

E Comme dans du beurre. L’ordinateur défend très mal en général.

Elles ont à peu près les mêmes fonctions que les

bonus, mais améliorent les statistiques do l'ensemble de votre royaume, et pas simplement celles d'un pays. Mettre la main dessus s'avère être une très bonne opéra tion. Alors ? Au bout du compte, s’agit-il d’un plagiat ou d'un hommage ? Ni l’un ni l'autre en fait ! Le chef de projet. Brian Reynolds, a travaillé sur Civilisation II et a

Variation sur

l(£ IliEïlike . tIkKill

Le nombre de types de parties possibles dans Rise of Nations est tout bonnement incalculable. Lors de la création d'une partie, vous pouvez influer sur une multitude de

paramètres. Sans parler du nombre de joueurs ou du camp que vous prenez. Résultat : même si le jeu peut paraître répétitif, on découvre de nouvelles choses à chaque partie.

réalisé Alpha Centauri. C'est donc plutôt une évolution logique.

Le lien avec Age of Empires est encore plus frappant,

graphiquement parlant... Même si Rise of Nations n’arrive pas tout à fait à se hisser à la finesse visuelle des bâtiments de l’énorme hit de Microsoft. Cela dit, le système de ressources est à peu près le même : il évolue en fonction des âges technologiques. Ainsi, au début, les matières premières sont le bois et la nourriture. Et par la suite, il s’agit du fer et du pétrole. Mais le but reste le même : massacrer de la manière la plus radicale votre ennemi ! Les combats s’avèrent également inférieurs à ceux d'un AoE. En fait, on envoie des troupes hétérogènes, et on les laisse un peu se débrouiller. La supériorité numérique paie pour peu que les unités composant l'armée soient assez variées. Bref. Rise of Nations est un RTS (Real Time Strategy) et la stratégie est quasiment inexistante. Ça commence à faire pas mal de problèmes, ça : E: pourtant... Ceux qui en verront le bout se rendront compte que c'est totalement incohérent. Sur le papier, ça n'a pas l’air novateur, la stratégie semblait inexistante... Mais nous avons fini le jeu. Il y a donc quelque chose. En fait, 18 pays sont à votre disposition, et chacun possède ses propres spécialités. Les découvrir maintiendra en alerte votre curiosité. Et puis, il en faut pour tous les goûts, non ?

Vous aimez la gestion et les beaux monuments ? Prenez les Egyptiens ! Vous vous sentez rassure avec une solide armée ? Prenez les Allemands ! Une fois toutes les spécificités de chaque pays découvertes, veus pourrez comprendre les particularités des bonus et des monuments... Et en creusant un peu, la richesse du titre saute

iLom^wii-W

ly.i rflUlO»'

Mi m». > wipnmi»<W

üinmmiïi trïM*

-    „ -y ■ -•r-.->.v. •-^

^.ü-wwiwt» ■

■ '- ■■.■■^:^^i..«iv. .....-■—

...    y,.-, ,-y ■    ■    ■■•—

■ » m i i mmaaü

aatesata* ■

. -,___

;    ■■ :.. ■■■ aatMeta

.'jV,-fi;4.~in .. •«<«»•

Eta -■'■■■ atta atafia * <*'■ anüMJÉia ai

■ i n i .a-rf<ani»wgatv.

ta

Jamaa« • ■" ■*•

....___«i.1-~

. . ... «■•■■ ■•'c... A. .-. ,t.-ar.--

■ n -■ •    ■ ■ -- —

------------

--

_____:-;

.,.wi..-r.~

_±_;_âr-. " ■ '«■-■• i...-

r.i'....n.. ri. ■»■•—■

——

--

» H...—

□(= 11 ■ j t=

* * * “ » « W * » -:-i 5 f m- l'A 3i ! —

1 1 ~ M su n 1 ~

-- " ~—- -

Wrwàir

mainifefc-^agjr» r***,.**-****^.,.^.^,, ^

«wma

_I . ,..., ..»4^..r.-,.i.. i I'44ti

" ■

.,—v,......-ai. .4v.-i.r. , ■■ar'..aÉt^-',J    ar.-a;:».■.....v.,».»■«»;-in^v..

MMtaaaaaiÉMÉiiM aa -■•■-    -■■

-I----.-•■ . -■ . ..: .■'    •■'V

■■ ^fv.-nhV. -VA-^^

A&6U*i£u4

.., màmmmmt. uaaaatets w.w wamaMaa ém—tattai a '■«■>■- *4-~

■    >■!*■ ■ l’ii.

—— ^

-■■-.-........ ..■■■■■---...

\ÜUtt

-«.«■.à__»

■ ..... -i. ...

.:■•■..i.ï.-W.,.i<iea.u--T»ti,'

...IM.

_    .. ............i....-. ,..

__:--———

—'■••----......-;______________    r.-    .. .    m-

• ' • •'■ y -' •■■■ - ' »    - ■■■--■ >■-••■

y. ...... -y-.

,>,1,1....^.

à’i.W.’i .'■ i >.' i ■.'.'<. '■

. ..................--C.'.r.-.r,','. -,-,■ .

-• ~    ——

-•" -■

MM .-i.

firuM».

—...... ....— .................,...—m.....'..

■.-.x.vr.^Vrlr>—

m»t ■ ■■    f    i'éi

mbéSSJti „.;â......;.

. .y.■;..É~.^« .;.<^.^^..^..W^... , t a,'ïü* i.éimU

.àwiûa.;.

Ml*<

BaMM.

*    . Ht'lt'i’ l.l i li

itaiJt&Oi't»:    ■■»• «**c»

(w4t,Ù,< <’4\ ‘i >»*<

—-A.X.    -x»

M

iri,**rar-ii.Vari

.Svy.-^XtV    ^.'v^ ‘. .tâ+ryctj*.. ^ » m ■ iai,.,t < ».•.. >.

,, ., ...

Pour 53,33 €

le haur débit est à sia Kbits

forfair illimiré - modem inclus - sans engagement inscription sur ujujuj.free.fr

VV.'.^c.. .• . .4.

• — ....

. s

s ÿ

.............. ..JflfQ

-s s».:

Lt-L'kSU.A

---

—"

i 1 #

Ltl

aux yeux. Et à ce moment-là, on se remet à penser à Risk.

Difficile de faire un jeu plus simple. Pouvant bon nom bre de joueurs sont accros, même après 1 000 victoires. Pourquoi ? Aucune idée ! Disons que parfois, ces concepis simples sont si efficaces que certains jeux deviennent indémodables. Il doit y avoir un peu de ça dans Rise of Nations. Une fois terminé, il n’y a même pas une vidéo de félicitations, et la première idée qui vient a l'esprit, c’est de remettre le couvert. Les techniques employées sont les mêmes (atteindre un haut niveau technologique et développer le domaine militaire), et les rushs, tcjjcjrs ajssi dévastateurs (l’ordinateur n’a aucun plan de défense contre ejx). Pour conclure, Rise of Nations est le genre de titre qu peut squatter un disque dur pendant des années, e: vous pouvez y rejouer quelques minutes par semaine... Comme ça, juste pour vous détendre. C’est bien ce que l’on demande à un jeu, non ?    Léo de Urlevan V

RISE OF NATIONS

DEVELOPPEUR : ÉDITEUR : LANGUE : DISPONIBILITE :

Big Huge Gaines Microsoft français 23 mai 2003

SITE : www.microsoft.com/france/jeux/

riseofnations/default.asp

CONFIGURATION MINIMALE :

Pentium III 1 Gfb ; 128 Mo de Ram

■    La Conquête du Monde

■    La diversité des nations

■    Concept simple, mais prenant

GRAPHISME

■ ■■■■

89%

■ Pas de véritable

SON

■ ■■■■

M

85%

campagne

PRISE EN MAIN

■ ■■■■

K

89 %

scénarisée

ATMOSPHERE

■ ■■■■

91 %

■ Un peu répétitif

DESIGN

■ ■■■■

90%

■ Pas du tout

MULTIJOUEURS

■ ■■■■

B

85 %

stratégique

tOh'data

Du 8 au 13 juillet au Futuroscope Le spectacle des Champions à

Programme et infos : www.lacoupedumonde.or Billeterie et séjours exclusifs : 05.49.49.30.80 Mot de passe : Coupe du Monde

TEST

SABER 50RT UN JEU UE POTACHE. IL N'Y A TOUJOURS PAS □ E SCÉNARIO. MAIS ON S'EN MOOUE TOUJOURS AUTANT !

^Æ orchons le scénario en deux phrases ! Vous êtes etu-riinnt on Histoire, ot vous vous retrouve/ possédé par l'esprit de Prométhee lors d'un voyage en Grèce. Votre but est de "libérer" les Dieux en tirant sur tout ce qui bouge. Le reste n'est que pur shoot, comme on a pu en voir dans Serions Sam par le passé. C'est bourrin, ça défoule... L’aventure se déroule dans un univers mythologique de pacotille... Pour être Iranc : on se croirait dans un vieux péplum, tourné avec les moyens des télés “alternatives" du canal 3b. Quelques colonnes, fresques et autres fontaines composent donc la quarantaine de niveaux, des niveaux pas vraiment variés mais toujours épuisants. En effet, quand vous explosez le ciboulot de vos ennemis, ils ressuscitent tout de suite et se dédoublent même, par moments.

Quand la mort paraît proche, il faut alors utiliser son neurone peur trouver un moyen de quitter la pièce Fh oui, un seul suffit pour résoudre les rares énigmes ! Où se trouve la cle ? Comment atteindre cet interrupteur ? Encore jn point commun avec Serious Sam. En edet, on peut faire tomber une catapulte et s’envoyer en l'air avec. Yahoo !

Le meilleur moyen de s’éclater avec ce jej, c'est do casser du Minotaure, ou des Harpies. Et pejr se fâcher avec la SPA, des bestioles qui ne demandent qu'à être dégommées se baladent un peu partout. Dans l’eau, sur terre, en l’air... Des boss sont également là peur briser la mono tome, comme le Cyclope. la Médjse. e: Zeus pour finir. Pour venir à bout de tout ce petit monde, Wil possède onze armes, des armes lourdes... De quoi tacher es murs ! Deux sont assez rigolotes : le Médusa Gun, qui transforme en pierre vos ennemis, et le Lance-Acioe. qui les fait gonfler et peter. P'out ! On vous avait prévenus : ce jeu ne fait pas dans la finesse.

Des bonus sont disséminés ici et là... Ça, c'est le côté RPG de ce titre (non, j déconne !). Toujours est-il qj'en les amassant, vous obtenez des capacités spéciales : courir plus vite, sauter plus haut, frapper plus fort ! Citius, altius, fontus. I a devise olympique est revue et corrigée dans ce titre délirant.

Le mode Multi, lui, est des plus classiques : on retrouve les Death Match et Capture The Flag. Sans oublier la “Chasse au Trésor", déjà vue dans Serious Sam. Bref, les fans de ce dernier doivent absolument jeter un oeil sur Will Rock. Ils devraient y trouver leur bonheur. Les autres, eux. le verront comme un bon défouloir !

Jérôme »

WILL ROCK

±30*

DEVELOPPEUR : EDITEUR : LANGUE : DISPONIBILITÉ : SITE:

Saber Interactive Ubi Soft anglais immédiate wv/w.will-rock.com

---- -----------------—

■    L'action

■    Le côté fun

■    "I WANNA ROCK !"

CONFIGURATION :

P4 ou Athlon 1,2 GHz ; 256 Mo ; GeForce 3

GRAPHISME

■ ■■■■

84

%

SON

■ ■■■■

76

%

PRISE EN MAIN

■ ■■■■

78

%

ATMOSPHERE

■ ■■■■

80

%

DESIGN

.«■■■■

82

%

MULTIJOUEURS

■ ■■■■

74

%

■ Sympa, mais ça ne va pas très loin !

110-WJ uns, dut); a :jul rue le bmm du lu cMhilSlun, du pukmis rnplm se disputât nui l'ucch m iettes fe/Sles ei atum'jûktm p/ttullà/es 0b'M^ÿMùiS!^Siïfui^U!misJi'Miÿ^ ma aussi, aa cuautdantiie époque palpitante atraubtiGa 'jaiulllusrjtaiullosas asàpUptealiluitpitil 16 000 hommes pemreots'âffroMer i fétroo en temps réel t

Mais•JiHiiiiun, pumkm<k telles atmtes UrntB faudra 'jurer eiilcuceinem tu dyilvppmmi écuriuujlcjue es allouai de /titre cbtllsaihii.

Lu /icitilie îst ù ce prie... iimesjueJ

IcOîJ JLS3X    . :    :    ONlcddOÏ :    M31A3èJ«di

fil

<r

• P

r—

ü

<r

gg    EQg    JJfcrcI    JSZg,    v~ ~" 'Tffi»

et brouillard

LE JEU

Vous incarnez Isador. un jeune moine chargé par la haute hiérarchie cléricale d'enquêter sur un sombre personnage. Les méfaits de ce dernier ont transformé l’Europe en Atlantide perdue dans un brouillard maléfique.

Décors majestueux. Le design de certains bâtiments est très original.

DIFFICILE DE TROUVER UN JEU DE RÔLE “SOLO" AU55I COMPLET ! DANS MISTMARE. VOUS AVEZ EN FAIT TOUS LES INERÉDIENT5 D’UN MMORP6. MAI5 IL EST EN FAIT RÉSERVÉ AUX PLAISIRS 5QLITAIRE5...

Lorsqu’Arxel Tribe se paie les droits du moteur de NOLF 2 pour Mistmare, ils sont bien conscients qu'il leur faudra des outils supplémentaires pour créer le jeu.

Un module permettant des effets de particules

semble indispensable. C'est en interne qu’ils le développent. Les créateurs de Jupiter leur donnent donc la dernière version de leur logiciel en échange du générateur de particules.

I Coucouche. En possédant le bon sort, il est possible de domestiquer certains monstres.

B Taverne. C’est toujours l'endroit où il est possible de récupérer une ou deux quêtes.

El action de Mistmare se déroule en 1996, mais ce jv n'est pas tout à fait l'année tel e qu’on la connaît.

Pour bien comprendre, il faut effectuer un petit retour dans le temps. En 1290, le pape s'intéresse grandement à la magie et à la sorcellerie. Des étud ants planchent sur un livre, et en tirent pas mal de théories intéressantes... Le Clergé, lui, s’aperçoit que ce travail pourrait être profitable à celui qui les mettrait en pratique. Cinquante ans plus tard, un étrange brouillard s'abat sur l’Europe. Les personnes qu'il a submergées n'ont jamais donné signe de vie. Et ceux qui s’en sont approchés ont cru y apercevoir des monstres.

L’Europe n’est plus du tout ce qu’elle était. En fait, il ne reste plus qu'une petite dizaine de villes, complètement indépendantes les unes des autres : Paris, Avignon, Rome... En gros, toutes les villes posseoant des cathédrales. Y aurait-il un rapport ? Isador ne le sait pas... Tout simplement parce qu’à Paris, on ignore si d'aut-es villes ont été épargnées par le brouillard. Mais il compte bien percer ce mystère au plus vite.

phénomène. Notamment les concepts qui ne s’éclaircissent vraiment qu'apres pas mal d'heures do jeu. Oh, rien d’insurmontab’e ! C’est surtout très intéressant. Les étudiants avaien: découvert toutes les bases de la magie. Il existe trois spheres que l'on peut chacune diviser en deux aspects. Les sphères sont la lune, le soleil et la terre. Dans chaque astre, on trouve un côté intellectuel et un autre corporel. Chaque aspect

de chaque H astre équivaut à une aptitude. Résultat : la H fiche du personnage, c'est du jamais vu ! JH Cela dit. elle reste très explicite, et surtout pratique (“drag and drop” pour l’inventaire...).

Isador est capable de beaucoup de choses. I c

nombre de Personnages Non Joueurs (PNJ) qu'i

Z*

wr*«fi

m

*0*

’ ?.»i

/ Paris sera toujours... Mais sans révolution industrielle, c'est tout de même très différent

2 Amusant. Au mur figure

un crayonné que l’on a pu récupérer dans le press kit !

3 Inventaire.

C’est

sans doute l’outil le plus intuitif de l’interface. Très bien pensé !

5

LJ

>

ld

a

CL

roncontrera s'avère assez éleve, et chacun d’entre eux vous proposera au moins une quête... Chaque aventure menée à bien vous rapportera de l'expérience, une expérience qu’il faudra faire valider par vos mentors. Bon, vous connaissez les principes de ces jeux à XP... Mais là, les possibilités sont si diverses qu'on ne sait par quoi commencer ! D’autant que le temps avance en fonction de vos actions. Un combat est assez rapide, mais le "craft” d’un objet (création d'un item à partir de deux autres) peut être plus long, fct faute de mode Mul*i, c’est auprès des PNJ qu'il vous faudra faire votre marché.

Mistmare s’appuie sur un scénario assez étoffé, et des concepts tout à fait originaux (trop ?). On en vient a regretter qu’avec un tel background, l'éditeur se soit contenté d’un jeu Solo. Mais en y réfléchissant de plus près, ce genre implique des coûts monstrueux. Alors tant pis ! Cependant, ça fait rudement plais r de voir un univers aussi proprement inventé, surtout pour un "simple" mode solo. Bref, on ne peut que vous conseiller Mistmare... Mais n'oubliez pas une chose : il faut un peu se creuser les méninges pour comprendre tous les mécanismes des sphères ! Et comme le tutorial n’est pas terrible.

c'est comme si on vous lâchait en pleine nature. On se retrouve parfois livré à soi-même. Mais qu’il est agréable de voir un RPG sortir de l'ordinaire ! Léo de Urlevan *

MISTMARE

DEVELOPPEUR :    Arxel Tnbe

ÉDITEUR :    Arxel Tnbe

LANGUE :    français

DISPONIBILITE :    2 juin 2003

SITE :    http://mistmare.arxeltnbe.com

±45*

CONFIGURATION :

Pentium III Z50 MHz ; 128 Mo de Ram

GRAPHISME

■■■■a

B J

88 % 1

SON

aaaaa

i J

85%

PRISE EN MAIN

aaaaa

60%

ATMOSPHERE

■■■■■

a "i

89%

DESIGN

■■■■a

BR

86%

MULTIJOUEURS

•;r

! I

-

I Histoire passionnante I Règles originales Univers complet

I Prise en main assez délicate, voire rebutante

TROUVEZ VOTRE CHEMIN H TRRVER5 L ENFER

J Ê I M

VI m Lr

-B - |â

wmæsi

5L

fey

CAULDRON

'ÔJuJa

TT*

PC CDROM

app'i

us cirez vos rangers, ipoignez votre arme, arpentez le désert ur débusquer us vos ennemis...

1 grand classique !

. '

, . '

DELTA FORCE : BLACK HAWK DOW IM

Quand t’es dans le désert...

AH. LA SOMALIE ! SES DÉSERTS. SA FAMINE... ET SON JEU !

^W n reluquant ce titre, on peut imaginer bien des m    choses. Un jeu à licences multiples (“Delta Force" et

“film à succès”), ce n’est pas forcément un gage de qualité... Il n'y a qu'à voir l’adaotation de La Somme de tontes les Peurs ! Mais les craintes se dissipent très vite. Ce n’est ni une copie du film, ni un Delta Force... Juste du brutal ! Extrême, comme on aime...

On retrouve toute la dureté du film, mas rien d'autre. Seul (un M-16 a la main pour traverser 'immensité du désert ou des villes mutilées par la guerre) ou en équipe (à bord d'un véhicule blindé pour couvrir vos potes Gl), vous n'aurez aucun répit. Facile de se plonger dans l’ambiance... Difficile

d’en ressortir !

La tonne de détails dont fourmille la réalisation y est

certainement pour beaucoup. Los balles sifflent, les armes grondent, et ce satané relief, hostile pour “l'envahisseur", mais pas pour l'autochtone. Guerre d’usure. Usure dos neds. Chaque colline déverse son flot de Somaliens. Les missions ne suivent pas le scénario du film, mais exploitent au mieux les richesses du pays.

Les ennemis courent vers vous, telles des fourmis. L IA

n’est pas au top. mais la quantité et la qualité de l'action la remplacent au pied levé. Escorte de convoi humanitaire, simple “rail shooter", bourrinage a l’état pur, infiltration plus subtile... trois campagnes s'offrent à vous, ainsi qu'une foule do missions el un éditeur de map...

La longévité est assurée. Pour l’occasion, NovaLogic nous a ressorti le moteur de Comanche 4. Amusant, un jeu d'hélico pour une histoire d'hélico. Et ça rend bien : les textures sont richement détaillées, seule la modélisation est un

peu limite. Simplement, on déplorera le fait que les soldats soient trop anguleux.

Néanmoins, tout se tient... Et en ce qui concerne le mode Multi, il y a tout ce qu'il faut. Des rnaps énormes, un serveur maison (NovaWorld)... Ftormis la conduite de véhicules, on pourra se mettre sur la tronche en bande oe quarante furieux. Plein d'autres modes sont disponibles, et des maps à débloquer font de cette partie du jeu un plus indéniable ! Bourrin, mais exigeant de la finesse, prenant, mais défoulant lors de parties éclairs. Un très bon jeu ! Quand le deuxieme opus arrivera, ce sera une tuerie. Jérôme »

DELTA FORCE : BLACK HAWK DDWIS1

±53*

DEVELOPPEUR : EDITEUR : LANGUE : DISPONIBILITE

Novalogic Ubi Soft anglais immédiate

L'action incessante L'ambiance

SITE :    www.novalogic.com

CONFIGURATION MINIMALE :

P4 ou Athlon 1.2 GHz ; 128 Mo ; GeForce 3

GRAPHISME

SON

PRISE EN MAIN Si P 3 S ATMOSPHERE ■■■■■ DESIGN

MULTIJOUEURS ■■■■■

3

;j£. '-j

88 % 82% 85% 85% 83% 81 %

Il La modélisation des persos ■ Le son, parfois

JEUXVIDÉOPH1LE n.m. Collectionneur de jeux vidéos.

"Il collectionne les jeux vidéos BACK TO CAMES à 10€, il est jeuxvidéophile”.

TEST

Lî I IL-J ^1

*

>V

' —

^    ~ T?**-»}» w. .    '*/ >■

>, *>L    > S- '■■**•+ vA .    <* r'e f

j^W;. '    -■ ■

■ i -.    •- -.

'"' y ’    —    -

' .'^ '. ; ■ ' •

*

« V

A LA CROISÉE DES BENRES.

CE JEU DE TERMINAL REALITY POMPE LE SANS [ET LA MOELLE] DE PAS MAL DE BROS HITS.

LES BREFFES PRENNENT BIEN. LAMES SENSIBLES S’ABSTENIR !

près une cinématique bizarre, aussi sanglante, que M A^y sexy, notre aventure démarre sur les chapeaux de W^^Lj roue avec Rayne, cette demi-vampire (appelée dhampire) qui s'habille chez Dominia ! L'histoire que Terminal Reality va vous conter débute en 1933. La suite ? Il n'y en a pas ! Les game designers n’ont pas été plus loin ! Le reste du jeu n’est qu'un puzzle de morceaux choisis.

On commence par l’ambiance du premier des deux univers, la Louisiane. Cette ville est devenue un lieu de pèlerinage pour tous les amateurs de morbide sublimé, avec ses morts vivants, ses chapelles et ses cimetières déjà vus dans ShadowMan. Le deuxième monde : une base nazie ! Le look "SM" de Rayne a déjà été vu maintes tois, ses déplacements et ses acrobaties, aussi.

L’histoire revient à empêcher les nazis de mettre la main sur certains objets mystiques pouvant leur conférer la suprématie absolue. Ne croyez pas pour autant que la sauce ne prend pas ! Bien au contraire. Le jeu est gore, on démembre à tour de bras, et pour se régénérer, on suce le

I Inspiration.

Le jeu n'hésite pas à pomper les classiques : ShadowMan, Devil May Cry, Max Payne...

g Viandox.

Le III* Reich vaincu par une dhampire. Le choc des cultures !

3 Avarié.

Il faut utiliser vos pouvoirs pour filtrer les êtres dont l’aura est positive. Sinon, vous risquez une indigestion.

a Différence.

Le rendu de l’eau, des nénuphars et des tombes s’avère magnifique. L’herbe et les arbres, en revanche, sont immondes.

sang des ennemis. Résultat : des flaques de sang ou l’on patauge allègrement avec des morceaux de tête au milieu. Les développeurs raffolent, paraît-il, des îles flottantes.

Pour être aussi forte, Rayne utilise tous ses pouvoirs. Elle peut sauter puis une fois en l'air, partir en torpille. Elle possède aussi deux lames, une a chaque bras, et des canines plus aiguisées que celle d’un directeur de publi cité ! Dans son corset ultra-serré, elle peut cacher une dizaine de fusils qui "lockent" automatiquement les ennemis, des ennemis qui varient en fonction du décor.

Le premier monde s’avère assez joli. Un cimetière au milieu du bayou, beaucoup de reflets et de belles textures pour les tombes. En revanche, d'autres comme celles de verdure, par exemple - rendent moins bien. Les ennemis ne posent pas de problèmes. Dans le deuxième, graphi qucmcnt inégal, il y a énormément de nazis à lacérer. Enfin, lacérer ou shooter, c’est au choix. On peut même sniper, grâce aux nombreuses visions de la demoiselle. L’Extruded View lui permet de percevoir à distance, l’Aura Sense, de repérer les objets et les persos dont le sang n’est pas néfaste pour vous, et la Dilated Perception, une sorte de “Bullet Time" à la Max Payne... Enfin, une fois remplie, une jauge vous met en Blood Rage. Et là, vous êtes une berserkeuse bien bourrine ! Encore faut-il pouvoir se contrôler ! Pour ça, oubliez le pad. et reprenez le clavier et la souris !

L’action est incessante, tout va très vite, y compris Rayne. Elle saute comme une puce, et s’avère etre une

vraie équilibristo... Enfin, on théorie seulement ! Rayne est en fait la fille d'une vampire et d’un manche à balai.

Malgré tout, Bloodrayne reste un excellent défouloir. L'ambiance est bonne, mais soutfre par moments de la réalisation de certains passages et de la raideur de son personnage. Rien de bien grave cependant, juste un manque de finition ! Ce qui no devrait pas empêcher Rayne de faire un petit détour par vos bécanes !

Jérôme a

BLOODRAYNE

DEVELOPPEUR : Terminal Reality EDITEUR : Vivendi Universal Gnmes LANGUE : anglais DISPONIBILITÉ : immédiate SITE INTERNET : www.bloodrayne.com |

■    Le côté SM

■    Le côté gore

■    Les bruitages

de chair tranchée

CONFIGURATION MINIMALE :

P3 800 MHz ; 256 Mo RAM ;

GeForce 3

-----

P

GRAPHISME

■1111

74%

SON

■■■■■ 1 li p

72%

PRISE EN MAIN

■ ■■■■ 1 :

71 %

ATMOSPHERE

78%

DESIGN

■mai i i

G9%

MULTIJOUEURS

( : XjITV

-

L'animation de Rayne Certaines textures Le pompage sur d’autres jeux

TT12ÎH

TEST

ROLAND GARROS B003

rr

J«u, Setup et Format Vous empoignez la raquette d’une des huit “stars” proposées, afin de vous faire un nom sur le circuit

DEVELOPPEUR : EDITEUR : LANGUE : DISPONIBILITE SITE:

Carapace

Wanadoo

français

immédiate

v.w«v.carapace.fr

CONFIGURATION MINIMALE :

P3 600 Mhz ; 128 Mo de Ram:

k

. ±

■ L'apparition du Français Paul-Henri Mathieu

arte 3D

GRAPHISME

■ ■■■■

78 S

■ Les animations

SON

■ ■■■■

71 %

loin de la réalité

PRISE EN MAIN

■ ■■■■

78 S

■ Les coups

ATMOSPHERE

■ ■■■■

49 S

fantaisistes

DESIGN

■ ■■■■

51 %

■ Le plaisir du jeu.

MULTIJOUEURS

NT

totalement absent

! ♦

[,ii

Balles neuves

5I VUU5 VOULEZ L'ACHETER. LIDRE À VOUS ! MAIS UN VOUS ALIfTA PREVENUS...

/eVü il est rageant de voir un jeu sortir avant même d’en avoir fait le test. La peur nous gagne : on craint que l’un de vous ne l’achète et ne se sente floué. Fort heureusement, après maintes discussions, nous avions décidé de publier la preview de Roland Garros 2003 dans notre précédent numéro. Si vous avez acneté ce eu et que

vous le regrettez aujourd’hui, vous étiez prévenus... N’en déplaise à Wanadoo qui s’est étonné que Gen4 soit le seul à ne pas avoir apprécié ce titre. Eh bien, nous sommes peut-être les seuls à aimer le tennis. Les graphismes sont certes plutôt agréables, mais les animations ne ressemblent à rien. Quant aux coups, ils sont surréalistes, alors que ce soft hésite encore entre arcade et simulation. Au final, le plaisir est nul, bien que les entraînements soient entièrement pompés sur ceux de Virtua Tennis. Il paraît que Microsoft prépare un jeu de tennis explosif... Baies neuves ! Vite, ça urge !    Socrates •

X MEN B :

LA VENGEANCE DE WOLVERÈNE

DEVELOPPEUR :    Gray Marier

EDITEUR :    Activision

LANGUE :    français

DISPONIBILITE    :    immédiate

SITE :    vAvw.wolverinesrevenge.com

■    Wolverine sur la boîte

■    Les reflets du CD

CONFIGURATION MINIMALE :

P3 500 Mhz ;

128 Mo de Ram

1 GRAPHISME

■ ..

12%

■ Tous les

SON

■ ■■■■

50%

graphismes

PRISE EN MAIN

■■■■■

50 %

■ Le gameplay,

ATMOSPHERE

12%

énervant

DESIGN

■ ■■

30%

■ A vous dégoûter

MULTIJOUEURS

. “

des X Men !

ITT9

Dans l’étang

SORTIR A LA FUIS SUR PETIT ET BRANU ÉCRAN N’EST PA5 UN BAEE UE QUALITÉ...

éditeur avait "oublié" de nous envoyer ce jeu. Ne I    pas le tester aurait été un manquement à notre

ligne éditoriale : constituer un guide d’achat mensuel répertoriant la majorité des titres. Dans X Men 2. tout est nui. Du début à la fin, il n’y a rien à sauver. Notre conscience

professionnelle nous oblige à effectuer trois ou quatre niveaux. Ici, en quelques minutes, le verdict peut tomber... On se retrouve face à ce qui so fait de pire. Le tutorial interrompt des phases d'action à l’état pur. e personnage saute sur des mines alors qu'il ne marche même pas dessus. Les exemples sont nombreux, et pourraient facilement remplir deux pages entières. Mais vous ne méritez pas ça ! C’est tellement mauvais que l’envie de voir le film disparaît à mesure que l’on joue. Poubel e !

Léo de Urlevan »

REMPLISSEZ ViTi Çï G6ÜP0H y

DONT

E CD-ROM

CHAQUE MOIS

CADEAU*

RÎL

GEN4 PC 167 2 ANS - DEV

Merci de nnvôyer ce csupso t'âbmmti mliité à :

Service abonnement fmm. LES MOMLETS 2, Rua de Paris 92190 MEÜDON Téi. : 0146 90 20 00 Fax ; 01 46 90 20 44

Ifrs «îiabls iiss h liste te sites fspoiitte.

WH je m’abonne à GEK4 PG CD-ROM. pour 22 numéros (dont 2 GD chaque mois) Ijjjll* 1 hors-série au prix exceptionnel de 85 € (Prix étranger et DOM : 450 €)

H Réabonnement

Nom;    _    -_______ Prénom: —

Adresse:    _-    —^__- ---___

Code Postal : t -1 - ■ ■_ i Ville :    __ .__

Pays:_________    Tél :

j EMftail:__=___- - -    _-

Ci-joint mon règlement ; G Chèque à l’ordre de Gomputec Media France

Date et signature (obligatoire) :____________ ________ . ..

les données de ce bulletin étant traitées inkmatipnieflt, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification,

Vous pouvez également vous opposer à leur cession ultérieure en nous le précisant par écrit (coniarmément à Sa loi tntarmatip et Libertés ài

T-

Testé sur la finale anglaise

Pendant une partie, appuyez sury (sous la toix;tx} Escape} pour faire apparaître la console. Saisissez alors @Password(‘Panzerklein”) pour activer le cheat modo. Vous pouvez ensuite saisir ces autres codes :

@Win( 0 )

^Passer au niveau

@God( 0, 1 )

Dévastation

Activez la console, et entre/ les codes suivants dopefish

Toutes les armes, invincibilité + Argent qod Invincibilité allammo 999 balles

qhost    ......

Mode passe-muraille

fly

Mode vol    .....

walk

Mode normal sptravel X

Passer au niveau X    ÆfâŒtfâ

Testé sur la bêta

X peut être :

SP-Intro.dvs,

SPOMO-TheLab.dvs,

SP0M0-TheLab2.dvs,

SP0M1 -SomaSunset.dvs,

SP0M2-Chinatown.dvs,

SPOM3-TopOTheTower.dvs,

SP0M4-TheRock.dvs,

SP0M5-Embarcadero.dvs,

SP1M1 -UrbiaSouth.dvs,

SP1 M2-UrbiaAsylum.dvs,

SP1 M3-UrbiaNorth.dvs,

SP1 M4-Docks.dvs, SP2M0.dvs,

SP2M1-MarketMadness.dvs,

SP2M2-CardboardCounty.dvs...

Tropïco 2 Pirate Cove

Pendant la pat lie. appuyez sur CTRL et Shift pour pouvoir entrer les codes suivants : Winit    timber

booty 2 000 pi«

Testé sur la finale française

Warrïor king battles

rntroz les codes suivants :

DOYOUSEE_‘_ MAKEMENAILS__

Toute la carte ^StKBÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊtÊKÊÊÊSÊÊ presque invincible GIMMEGIMME

itO 000 unités de bois, nourriture et or    Testé sur la bêta

X IVIen 2 Z La Revanche de Wolverine

Appuyé/ sur es boutons suivants pour activer le cheat mode :

poing, senseur. poing, senseur, poing, poing, accroupi, senseur.    v

Vous entendrez alors un petit déclic. Appuyez ensuite sur : poing, senseur, poing, senseur, poing, poing, senseur, poing, poing.

Après avoir entendu un autre petit déclic, appuyez sur    .

la touche accroupir. Vous aurez accès aux niveaux,

et pourrez activer les cheats dans le menu pause.    Testé sur la finale française

Appuyez sur1 (sous la touche Escape) pour ouvrir la console. Saisissez le mot sissy pour activer le cheat mode. Entrez ensuite les codes suivants :

Alamode

Invulnérabilité

packnheat

pavload

Munitions

iamsolame

iamthelaw Uniforme de police

healthful___'

Santé restaurée likeabirdy

Mode voiMHHHHIHBSBfiHHHHHi

Testé sur la finale anglaise

Sexy. . .

Très sexy !

SN41G2 SHUTTLE : Un mini-pc enfin à votre niveau !

Les objets que vous possédez reflètent votre personnalité dit-on. Et d'après vous, que penser d'une personne propriétaire d'un petit bijoux comme le SN41G2 SHUTTLE, qui sait allier puissance et beauté dans un même mini-pc ?

Le SHUTTLE SN41G2 est idéal pour les utilisations informatiques de la vie quotidienne Intégrant le puissant chipset nForce2 de nVidia, ce XPC saura vous faire profiter des toutes dernières tecnnologies disponibles. Tout comme un PC trad t onnel. vous pouvez l'upgrader et ainsi faire de votre barebone Shuttle le PC de vos rêves.    .

Le meilleur spécialiste du Mini PC

Shuttle

-\ • Support des processeurs AMD de dernière génération

snmG3 • Cnipset nVidia nForce2

'    • GeFo'ce4VX mtegrée. AGP8x et Dual VGA

•    Double canaux DDR 200/266/333/400 Mnz

•    Système de refroidissement heat-pipe •• Cooling Engine »

Connecting Technologies

www.shuttle.com

t

MULTÏ

*>*• . # '*Ct

.W)l.

fia<«. ,, H

SUR LE MET

Et Mythica devint réalité !

Après avoir alimenté la rumeur, Mythica (www.mythica.com). un MMORPG de Microsoft, a enfin été officialisé.

Se démarquant de la tendance traditionnelle où on développe un personnage à partir de rien, Mythica proposera aux joueurs d’entrer dans la peau d’un valeureux guerrier tombé au champ d’honneur et qui

accède à l'immortalité du Valhalla. Mais ce n'est qu'un début...

Et il devra s’aventurer à travers des contrées légendaires, comme Midgard ou Asgard, et se battre contre de véritables cauchemars “vivants". Tout ça pour se faire une place au Panthéon des divinités nordiques, aux côtés de Thor ou de Loki.

Le rideau se lève enfin

Depuis Warcraft 3, tout le monde se demandait quelles races seraient contrôlables dans World of Warcraft. Blizzard vient donc de confirmer que les Elfes de la Nuit seraient implémentés. Le moment était aussi venu d’annoncer (enfin) une date pour le début de la bêta test, prévue entre août et octobre. Tout ça laisse donc présager une sortie aux alentours du printemps ou de l’été 2004... En plein embouteillage ! Et encore, si Blizzard reste fidèle à lui-même, on n'est pas prêt de jouer à WoW !

■■■■I ■

Le Reality Fight

Game One met en jeu 5000 euros lors d’un grand tournoi Xbox Live, qui débutera le mercredi 4 juin, à 19 h 30.

Trois équipes filmeront les candidats chez eux !

Ça doit être fendard de voir la tronche que tirent les losers. A quand le PC ?

■rifffftrftii    ■*    <^r-i —i*    —* -**• - ■'mu:ïit—

*ttÊ

A l’aube de rhumanité

Un titre explicite. Neandertal (iespana.es/armada-digital) est un projet qui s’inscrit dans la catégorie “jeu online gratuit". Développé par une équipe éparpillée à travers le monde, et financé par un

système de dons, son but est ce créer une simulation où les héros ne sont autres que des hommes oréhistoriques. Pèche, chasse, cueillette... Quel programme !

La quête

NC Soft n’en finit pas de grossir. Après s'être adjoint les services de la famille Gariolt, la compagnie coréenne s’est mise en chasse. Sa mission : débusquer de talentueux studios de développement et les prendre sous son aile. Le dernier en date est donc ArenaNet et son Guildwars

du üraal

(www.guildwars.com), un MMORPG centré autour du concept de coopération et dont le gameplay semble s’apparenter à celui d'un Diablo. Ce qui ne serait pas étonnant, vu que certains des membres d’ArenaNet ont travaillé pour Blizzard Entertainment. Ça sent la concurrence !

Enfin un fait:

Mythic l’avait promis juste après la sortie du jeu, puis l’avait repoussé à. la sortie de Shrouded Isles. pour erfin jurer qu’il serait là quelque temps après. De quoi ? Le système de Logement tant attendu par les joueurs. Cette fois-ci semble être la bonne, puisqu’il est disponible sur Pendragon, le serveur test. Du coup, Mythic en a profité pour annoncer qu’ils travaillaient déjà sur deux extensions. La première, gratuite, sera une refonte du système PvP.

Et la seconde, payante elle, se nommera Trials of Atlantis et permettra d'explorer la cite engloutie.

Stretpniquement

vôtre

Nous n'avons pas l'habitude de parler de jeux n’appartenant pas à la famille “Online", mais cetfe fois, nous ferons une exception.

Il s'agit d'Everquest. Et décidément, il semble connaître une fin de vie des plus brillantes. Les extensions pleuvent et un nouveau produit dérive de la franchise fait son apoarition : Lords bf Everquest. Il s’agira d'un RTS fortement inspiré de Warcrafî 3, dans lequel vous retrouverez de nombreuses créatures et races rencontrées dans le jeu online.

Jouez en équipe !

D’abord annulé en tant que stand-alone, Ennemy Territory, l’add-on de Return to Castle Wolfenstein, sortira finalement en téléchargement gratuit.

Et pour bien commencer, une première carte est dispo sur le Net, afin d'en avoir un premier aperçu.

Encore un béta test !

Cette fois, il s’agit de Face of Mankind (www.faceofmankind.com), un MMORPG cyberpunk développé par Duplex Systems. Début des opérations : aux alentours de novembre 2003.

RYZOM

m

P

! :_____ _.. i-, n l _f

rü

11 (L

p.

mm

■ • ■

u cours des deux derniers mois, nous avons eu la chance de jeter un œil sur deux projets français parnfïïTes plus ambitieux : à savoir. Dark and Light et Ryzom. Depuis Mankind. la France n'avait plus fait parler d’elle dans ce domaine. Et cette fois, Fonde de choc risque de s’étendre bien au-deà de l’Hexagone. Aujourd'hui, Ryzom est à l’honneur. Et il a failli ne pas voir le jour ! Ce projet étant financé par des “capital riskers", quatre levées de tonds auront été nécessaires pour rendre viable cet énorme bébé. Mais c'était le prix a payer pour que ce studio conserve son indépendance. L'équipe de Nevrax est donc en tra n do réaliser le jeu dont elle rêvait.

L’univers d’Atys est empreint d’onirisme, grâce à sa palette haute en couleur, assortie d’un petit côté “symbiose avec la nature". Quoi de olus normal pour une planète végétale ! Celle-ci abrite d’ailleurs un grand nombre de races qui, pour une fois, n'ont absolument rien en commun avec les Elfes, les Orques ou les Trolls. Pour la simple et bonne raison que Ryzom est basé sur la Science-Fantasy, et non sur la Medieval-Fantasy.

Tout ça explique l’apparenco unique des créatures qui peuplent son monde.

Six races majeures vous sont proposées (Kami, Karavan, Matis, Tryker, Zorai et Fyros), mais seules les quatre dernières peuvent être incarnées par les joueurs. Les deux autres constituent, quant à elles, les deux forces, aussi puissantes que mystérieuses, de cet univers. Celles-ci s’opposent sans que personne ne puisse vraiment dire laquelle est la bonne. Telle sera la situation lorsque le jeu débutera. Puis, au fur et à mesure, les aventuriers découvriront le scénario tissé en toile de fond. Pourquoi cette planète semble-elle rongée par une espece de cancer ? Qui sont donc les Kami et les Karavan ? Que veulent-ils réellement ? Vous glanerez des éléments de réponse en remplissant des quêtes, que ce soit seul, en groupe, en guilde ou en interagissant avec les différentes I lomides (les quatre peuples Joueurs). Cet aspect Coopération est même le cœji du gameplay de Ryzom. Toutefois, chaque peuple possède un objectif unique à atteindre. Une sodé de mission (un peu comme dans Risk) au ternie de laquelle vous devrez avoir conquis tel ou tel pays, ou avoir accompli une action bien spécifique.

— tm mm m

f /JR'*

■r*

Les Matis devront, par exemple, trouver un moyen do monter vers une canopée représentée par d’immenses racines s’élevant jusqu’au ciel, alors qu’un autre peuple aura pour tâche d’explorer les souterrains d'Atys. Et même si ces objectifs ne sont pas nécessairement opposés, ils représentent néanmoins une course contre la montre, et le premier arrivé se voit octroyer des avantages.

Il existe aussi un type de compétition plus directe qui se manifeste par une conquête de territoire à laquelle toutes les classes prennent part. En elfet, il s’agira d'abord d'explorer (éclaireurs), de nettoyer (combattants), puis de coloniser (marchands). Elle peut avoir pour cible une Tribu (peuple non joueur) ou une Hornide. Mais dans ce dernier cas, seules sont concernées les guildes puissantes qui ont réussi à s’approprier un élément important de la planète, comme un avant-poste. C'est ainsi que Nevrax a souhaité gérer le PvP, donnant le droit aux joueurs de ne pas y participer.

Autre point intéressant : la gestion de la mort. En

théorie, la mort permanente est possible, mais seulement si vous négligez totalement votre personnage. Autrement, vous scellez un pacte de survie avec les Kami ou les Karavan. ceux-ci vous permettant de ressusciter avec vos objets. Fonctionnant à la manière d’une assurance vie, plus ce pacte coûte cher, moins la mort vous sera pénible. Principe logique. Par contre, vous ne l'obtiendrez que via l’accomplissement de certaines quêtes. Ces quêtes seront justement de plus en plus difficiles à mesure que votre perso progressera.

Mourir de vieillesse est possible ! Heureusement, la possibilité d'accéder à une descendance, sorte de réincarnation de votre avatar, vous est offerte. Ouf ! Bref, il y aurait encore beaucoup à dire sur les innovations de Ryzom... Mais puisque nous le reverrons à l’E3, nous profiterons de notre prochain numéro pour vous en reparler, D’ici là, n’oublie/ pas de vous inscrire à la bêta dont la première phase devrait débuter courant mai.

Loïc Claveau »

ÉDITEUR : Wanadoo Editions/Goa DEVELOPPEUR : Nevrax GENRE : MMORPG SORTIE : fin 2003

SITE INTERNET : ryzom-europe.goa.com/

MULT

A l’abordage !

DÉCIDÉMENT. LES PIRATES SONT IN5AÏÏADLES. APRÈ5 AVDIR PRIS D'ASSAUT LES NEWS. ILS S'ATTABLENT AUX PAEES DÊTA. AVEC WORLD DF PIRATES...

h, nostalgie, quand tu nous tiens ! One de longues discussions entre amis à parler de cos vieux jeux avec lesquels on passait des nuits entières sur Atari, AmigcTet les premiers PC ! Quelle joie de voir un de ces titres légendaires être non seulement remis au goût du jour, mais aussi devenir online. C’est notam ment le cas de "Pirates !”, le jeu de Sid Meier qui vous glissait dans le costume d’un corsaire. Même si - faute de licence ! - aucune mention de sa source d’inspiration ne peut être faite. Mais qu’importe !

L’ambiance “originelle” est cependant bien là, le concept reste le mémo, et le système, lui, s’avère identique en tout point... Seule différence, et elle est de taille : les Caraïbes du XVII" siecle sont devenues un gigantesque champ de bataille, théâtre d’affrontements épiques entre des milliers de mous saillons. Car une guerre fait toujours rage entre les quatre

pays les plus importants de l’époque : l’Espagne, l’Angleterre, les Pays-Bas et la Érance. Reste a savoit quel drapeau flottera sur voire mât et, par conséquent, à qui vous avez juré fidélité.

Bien sûr, le joueur peut envoyer valser tout l’aspect poli tique et (aire ce que bon lui semble. Il devient alors un pirate comme il en existait tant, un homme ne respectant aucun traité de paix. Son navire arbore alors la bannière noire à tète de mort, et il devient un re négat que les autres marins rêvent de capturer afin d’empocher la recompense. Cette lutte entre les hors-la-loi et les chasseurs de primes est le cœur du projet. Le PvP est donc la base de départ de ce soft. Comment dépeindre autrement cette période où personne n’était à l’abri des boucaniers.

A terme, ceux qui désirent vivre une aventure un peu

moins mouvementée pourront créer des villes, et les admi-

nistror en prenant le poste de gouverneur. Une fois en place, leur but sera de voir le commerce se développer de façon prospère. Car cette tâche est elle aussi yéree par les joueurs qui. en transportant des marchandises entre les différentes cités, joueront sur la loi de l'offre et de la demande et tente ront d’amasser une petite fortune.

Bien que World of Pirates ne puisse pas rivaliser avec les "blockbusters" s'appuyant sur un budget estimé à plu sieurs millions de dollars, il est toujours bon de se souvenir des bonnes choses... Eh oui, ce qui est simple peut s’avérer beaucoup plus amusant que ce qui est beau. Qu'on se le dise !

Loïc Claveau *

EDITEUR : Aucun

DEVELOPPEUR : WOP-DevTeam

GENRE: MMORPG

SORTIE : Fin 2003

SITE: www.worldofpirates.com

mm

SP2

**

WW2&M

lut

[ig HS1

• - - -

fiu

^ y

MU LT!

mmmm

.j?yf0 y

•j«W

É É

Il..... I il I I I

i i If É . é

y^v*T

y~'< • '.-j

, i    * i ki'

■    ii

ml

r

Armement Chaque camp dispose d’un arsenal qui lui est propre.

•W

‘ \-ù‘YiftrÛ\*(iïï nfartüfcr\t4t\MiMr r i iMürnii i

MULTI

-

%V

PLAIMETSIDE

^9l

&

Les soldats m’interrogent sur

ma qualification et, voyant mon regard perplexe, corn prennent que je suis une nouvelle recrue. On me conseille de choisir la compétence permettant de conduire un buggy, ce qui pourrait s’avérer être un appui utile, car rapide et efficace. Suivant leurs indications, je file activer ma nouvelle compétence, puis me dirige vers un des bâtiments dont le panneau représente un véhicule terrestre. J’enclenche la production et, ô miracle, le tout-terrain sort du sol, juste sous mes yeux. Sautant aux commandes, je m’apprête à démarrer l’engin lorsqu’un membre de mon groupe m'interpelle. “Je peux monter à la place du mitrailleur ? On risque d'avoir besoin de harceler l'ennemi...” Avec plaisir ! Et hop, nous voilà partis rejoindre le reste de l’équipe. Là, un transporteur de troupes nous attend, ainsi que deux hélicoptères. Ayant reçu de nouveaux ordres, la soute arrière du cargo volant s’ouvre et j’y installe le buggy. La perspective change. Lxit la vue intérieure du quatre-roues ! On a désormais droit à une vue extérieure du Galaxy, cet immense cargo.

emblée, trois voies s’offrent à moi : La République Terran (pilier de base qui, suite à une fracture, a donné naissance à deux mouvements revoiuiïonnaires), la Souveraineté Vanu (regroupant de fervents serviteurs d’une race extraterrestre aujourd’hui disparue), et Le Nouveau Conglomérat (luttant contre l’oppression). Ayant opté pour cette dernière, j’ai été appelé en renfort sur Tarqaq, une base devenue la cible d’une attaque de grande envergure. Celle-ci est sur Ceryshen, l’un des treize continents composant la planète Auraxis.

Dès mon arrivée, je me sens un peu perdu. D’immenses bâtiments gris m’entourent. Je me risque à l’intérieur du plus gros, et découvre d’innombrables machines sophistiquées : les tubes de reconstruction moléculaire (point de réapparition “post-rnortem"), l’arsenal, la borne de certification où l’on apprend - et oublie - les techniques de terrain (maniement d’armes, connaissance dos véhicules, informatique...). Tandis que je réfléchis à ce que je vais choisir, j’entends qu’un groupe de compatriotes s’organise dans les environs, appelant les volontaires à se joindre à la contre-attaque. Bien que n’y connaissant rien, je décide alors de saisir l’occasion pour en apprendre un peu plus sur ce nouveau monde. Ma timide proposition donne lieu à un accueil chaleureux qui restera par la suite un merveilleux souvenir.

“Tout le monde est prêt ?” s'ecrie le chef et pilote du transporteur lourd.

“Reaver 1, paré !", "Reaver 2, paré /”, et ainsi do suite... "Alors, on décolle !"

Après un temps de chargement qui survient lorsque l’on change de continent, nous nous retrouvons a quelques kilométrés de l'endroit où se déroule l'action. Un bref coup d'œil sur la carte générale (une sorte de GPS) nous renseigne sur la direction à prendre. Quelques minutes plus tard, l'objectif est en vue. Il s'agit d'un do nos avant-postes, que l'ennemi vient d'investir au prix de nombreuses morts. L’ordre de largage est donné. Le buggy et les fantassins embarqués dans le Galaxy se jettent alors dans le vide. Ils sont tous équipés de parachutes. La chance n’est malheureusement pas de mon côté. En effet, mon buggy est devenu inutile... En fait, nous avons atterri au second étage de la base, pas sur le sol. Nous voilà donc 'orcés de nous éjecter. Tusil d’assaut en main, on court vers le mur pour éviter d’ètre à découvert, mais cela s’avère inutile. Les agresseurs, voyant arriver les renforts, se sont repliés dans la tour de garde la plus proche. Commence alors une poursuite ettrénée qui se solde pour moi par une mort par baies. Mais qu’à cela ne tienne, un clic sur un

tube de reconstruction do la base nouvellement reprise et cina minutes plus tard, je réapparais aux côtés de mon groupe. S'ensuit alors une nouvelle bataille, toujours aussi acharnée.

Grenades, roquettes, projectiles en tout genre, jusqu’à ce que notre scout, doté d'une armure pouvant le rendre invisible, se glisse dans la structure et réussisse à pirater les défenses de la tour. Désormais en infériorité numérique, et ne pouvant plus compter sur la puissance de feu dos canons enfin désactivés, les ennemis tentent alors une sortie kamikaze... Un suicide collectif, en fait.

C’est ainsi que s’achève ma première et longue bataille (deux heures tout de même) qui m’a permis de gagner quatre niveaux - grâce à l’expérience acquise au cours du combat - et autant de points de certification. Je suis désormais prêt à apprendre de nouvelles compétences, et à entamer une longue carrière au service do ma nation.

Loïc Claveau *

ÉDITEUR : Sony Online Entertainment DEVELOPPEUR : Verant Interactive/SOE GENRE : MMOFPS SORTIE : mai 2003

SITE INTERNET : www.planetside.com

MULTI

!

A TALE MlTHE DESERT

LE JEU

— — — •

Vous débarquez en Egypte,    ._»>•

,et participez à l’essor ...    ..........

feï    ->• *** f

' ^ . .... • — ^

,,fc ' *► -    r

1 vtw* fc

A perte de vue. Si au début, le monde est assez vide, très vite, il fourmille de constructions érigées par les joueurs eux-mêmes.

■*-*!**

Remue-méninges

ATITD IMPOSE UN NOUVEAU EENRE DE JEU ONUINE.

POUR UNE FOIS. UTIUISER SON EERVEAU EST VITAU !

Taie In The Desert était totalement inconnu quand il s’est glissé pour la première fois dans les pages de Gcn4. Il s’agissait d’un jeu indépendant parmi tanî'cTautrcs. Pas spécialement beau, ni très performant... Oui mais voilà, la profondeur du gameplay donnait le vertige. Son ambition était ni plus ni moins do vous faire participer à la naissance d’une civilisation. Le choix s’est porté sur l'Egypte antique pour plusieurs raisons. Mais comme nous disait Andrew Tepper, l’instigateur de cette aventure : "L'histoire mirait pu se dérouler n 'importe où. Ce qui nous interesse, c'est la façon dont elle évolue I".

Enfin finalisé, ATITD s’avère être un véritable phénomène. Encensé par les mécias, l'afflux de clients a dépassé toutes les espérances des développeurs... A tel point qu’ii est question de le traduire en plusieurs langues, et Alchemic Dream devrait s’occuper de la version française, du support et de la gestion de la communauté. Reste à espérer que les serveurs seront spécifiques a chaque pays.

Bien sûr, le succès du jeu en termes de clients reste relatif. Pas question pour ATITD de concurrencer un Everquest. Mais ils sont déjà plusieurs milliers à s’être laissé tenter par cette expérience, et cette façon de jouer totalement novatrice. Sachez toutefois que ce titre s’adresse à un type de gamer bien particulier : à savoir mature, désireux de faire marcher ses méninges et de construire diverses choses avec l’aide de ses congénères.

Ici, la coopération prend tout son sens... Et si vous enten dez des terroristes qui, la bave aux lèvres, hurlent “Je vais tout péter /”. “Enfoirc, tu m’as fins mon frag !" ou “Comment j'te l'ai fumé !", c’est que vous vous êtes trompe de semeur. Dans ATITD, il n’y a aucune phase de combat. En lisant cette phrase, nombreux sont ceux qui ont dû tourner la page, de peur de s’ennuyer.Y’a encore du monde ? Alors, continuons ! L’absence de confrontation physique ne fait pas disparaître la rivalité entre les joueurs. Casse-tète, jeux de société et puzzles sont autant de moyens d’asseoir votre

4 Brinks. Les coffres vous servent à conserver des choses précieuses, ou lors d’épreuves comme celle de Confiance.

S “Duel”. Les diverses compétitions entre les colons se résument à des combats-intellectuels. C'est plutôt rare !

3 Etudes. Dans le fond se trouve l’Université. Ici sont lancés les projets faisant évoluer la civilisation.

I Outils. Avant de toucher à des

technologies avancées, il faut passer par les bases de la

civilisation.

supériorité mentale sur vos compatriotes, les meneurs d’hommes ayant une place de choix dans ATITD. Mais avant ça, il faudra participer à la naissance d'une civilisation.

Au début, vous n’aurez rien d’autre que vos mains et devrez les mettre à la pâte, en ramassant les matières premières à même le sol. Par la suite, l'évolution de votre peuplade sera rythmée par vos decouvertes scientifiques, lorsque telle ou telle invention sera rendue publique. Par exemple, des joueurs ont récemment mis à jour des puits d'eau, et découvert des pierres précieuses. Les recherches se portent désormais sur leurs propriétés, leur utilisation, leur valeur... Ce matériau étant robuste, il pourrait devenir un outil de taille ou un objet de commerce (comme un bijou).

Il existe aussi une progression du personnage qui se fait via sept épreuves dans autant de disciplines. Quoi qu'il en soit, ATITD est un jeu a essayer absolument, histoire de voir si vous accrochez à ce concept révolutionnaire.

Loïc Claveau *

A TALE tl\l THE DESERT

DEVELOPPEUR :    eGenesis

EDITEUR :    eGenesis

LANGUE :    anglais (bientôt en français)

DISPONIBILITE :    immédiate

SITE INTERNET :    www.atitd.com

±14*

par mois

CONFIGURATION MINIMALE :

Pentium 400 ; Carte 3D ;

192 Mo de Ram ; Modem 56 k

La coopération entre joueurs La profondeur du gameplay

GRAPHISME

■■■■■

05 %

■ Les graphismes

SON

■■■■■

70 %

■ On est parfois

PRISE EN MAIN

■■■■■

75 N.

un peu dépassé

ATMOSPHERE

■■■■■

SI 85 %

DESIGN

■■■■■

90%

MULTIJOUEURS

■■■■■

95%

MULX

A la conquête des

A L'HEURE OÙ VDU5 LIREZ EES LIENE5. EVE DNLINE SERA EE OUI VOUS ATTEND 0AN5 EETTE EALAXIE OÙ LA LIBERTÉ

histoire d’Eve Online aurait pu commencer ainsi. “Il y M WJ a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine... ” Mais LucasArts aurait vite fait de lâcher ses avocats, tant sur CCP Games (suspecté de plagiat) que sur nous (coupables de ce rapprochement osé). Alors, on se contentera de dire que ce titre est également un monde composé d’une multitude de galaxies et d'étoiles. Outre l'esthétisme, extrêmement soigné, son côté "épique” fait forte impression. On se croirait dans un film... La musique, aussi planante que celle de Vangelis, participe à cette ambiance si particulière. N'allez pourtant pas croire qu’il s'agisse d’un jeu d’action ou d’une simulation spatiale.

Eve Online est un jeu de rôle, pur et dur, dans leque vous endossez le rôle d'un citoyen qui appartient à une des quatre races dominant l'univers : Gallente, Amarr, Caldari ou Minmatar. Libre à vous de choisir sa profession parmi un large éventail, tout en gardant à l’esprit oue vous pourrez changer d’avis par la suite. Contrairement à des titres comme

Everquest, basés sur un niveau d'expérience général, Eve Online est centré sur un système de compétences. L’univers est donc peuplé d’individus (quasi) uniques dont le but s’orientera autour de deux axes : le commerce et le combat. Limité, dites-vous ? Non ! En fait, c'est l’inverse.

La liberté laissée aux joueurs est totale, ceux ci pouvant former leurs propres camps et opter pour un comportement spécifique vis-a-vis des autres. Tels sont les fondements d'un univers social, aucune barrière artificielle ne venant contrarier les protagonistes. Apparaît a ors le triangle nécessaire à un PvP viable. A chaque angle, on trouve les Bons, les Mauvais et les Marchands. Dans Eve Online, les joueurs peuvent donc décider de suivre la voie du pirate en attaquant les autres vaisseaux pour leur voler leur cargaison. Leurs têtes sont alors mises à prix, et les chasseurs de primes se jettent à leurs trousses. On peut aussi créer des corporations (ou guildes), et déclarer la guerre dans l’espoir de dominer certains systèmes.

détruit, il ne reste plus qu’une petite capsule. Quant à l'inventaire, il flotte dans l’espace.

3

Un “système d’after-bumer »

permet d’atteindre des vitesses vertigineuses.

4

La carte stellaire est l'endroit où vous choisissez votre destination.

Les “warpgates” sont des portes dimensionnelles reliant les galaxies entre elles.

B

Quand l'engin est

DISPONIBLE EN EUROPE. PASSONS DONC EN REVUE LAISSÉE AU JOUEUR EST TOTALE !

Pour ceux qui ne désireraient pas participer à ce chaos, chaque civilisation possède une zone dite “protégée", car elle dispose d'une police contrôlée par l’ordinateur. Celle-ci patrouille en permanence à la recherche d'ennemis. Et si, théoriquement, rien n’empêche quelqu'un de vous attaquer dans ces zones, ses chances de survie seraient minimes. Les Commerçants, eux, disposent du Marché Global, pierre angulaire entre les différentes planètes. Dans un système, vous pourrez acheter un produit à bon prix, et le revendre plus cher dans un autre. Et si les Marchands ne disposent pas des compétences nécessaires pour se battre, ils ont néanmoins les ressources pour engager des mercenaires ou transformer leur navire en forteresse volante. Car pour générer des profils, il faut souvent voyager aux confins de la galaxie, dans des endroits dangereux.

Alors, que serez-vous ? Un assassin, un justicier ou un simple marchand ? Quel que soit votre rêve, Eve Online vous permet de le réaliser.    Loïc Claveau %

EVE ONLINE

±13*

HP Mit

DEVELOPPEUR : EDITEUR : LANGUE : DISPONIBILITE : SITE INTERNET :

CCP Gaines CCP Gaines anglais mai 200.3 www.eve-online.com

CONFIGURATION MINIMALE :

600 Mhz ; 128 Mo ;

1 Go sur Disque Dur ; Modem 56 k

La liberté totale Le système de compétence

[ GRAPHISME

■■■■■

I 89%

SON

■ ■■■■

83%

PRISE EN MAIN

□ 90%

ATMOSPHERE

■ ■KHI

□ 88%

DESIGN

ummmm

U 85 %

MULTIJOUEURS

iJ 92%

Les voyages sont parfois un peu longs Il faut aussi payer le jeu (50 euros)

RH*" |

MULTI

Encore à la IVIod

APPARU APRÈS COUNTER-STRIKE. EETTE MDDIFIEATIDN □ U VIEUX HALF-UIFE A FINI PAR EABNER SA EUERRE : ÊTRE REEDNNU PAR SES PAIRS.

h, il a bon dos. papy ! Quand le laisseront-ils donc reposer en paix, ce pauvre moteur ? Mais ne vous méprenez pas ! Ce “pauvre" est affectif, et non pas injuriéüx... Loin de nous l’idée de critiquer Half-üfe. Mais qu’il est difficile de tester un simple “mod" disponible gratuitement sur le Net depuis quelques années, surtout quand il a été développé sur un vieux moteur. Et plus encore lorsqu'il vous donne la possibilité d’incarner des nazis, un sujet plutôt chaud à la rédac depuis le reportage de Léo sur Commandos 3.

Pourtant, Day of Defeat a su trouver son public, aussi bien sur la Toile que dans certaines salles de jeu en réseau. Le bougre se distingue des autres et a imposé sa marque de fabrique en passant d'un ersatz de Team Fortress à un jeu d’équipe s’apparentant à une simulation de soldat. Ainsi, les développeurs ont limité au maximum certaines mauvaises habitudes qui gâchaient quelque peu le plaisir de jeu.

Vous avez certainement déjà entendu parler des “Bunny Jumpers” (lapins sauteurs) ? Cette pratique consiste à sauter en permanence pour éviter d’être une cible facile. Sans pour autant influer sur la précision de tir. Dans DoD, cette méthode tout sauf réaliste - est impossible. Dès que vous sautez, vous abaissez votre fusil. De plus, il existe une jauge d’endurance qui représente le niveau d’épuisement do votre personnage. Elle baisse lors d’un sprint ou d’un saut, et se régénère à l’arrêt. Autre élément “réaliste” : DoD gère la position couchée. Et celle-ci s’avère indispensable pour l’utilisation des fusils à bipieds.

Pour ce qui est des armées, on passe de dejx (dans les premières phases de bêta) à trois camps, les Anglais venant s’ajouter aux Américains et Allemands. Malheureusement, les Britanniques ne disposent pas encore d’autant de classes de combats. En revanche, les enjeux de la bataille ne se sont pas étoffés : il s’agit toujours de prendre ou de détruire un

mm,

,'wr.

,v

IfMÉlky

mJL

r"Vr^

**«&.**:

»*

~s

'• ..

objectif défendu par l'ennemi, soit de capturer ou de tenir des drapeaux qui représentent des 7ones de contrôle. Finalement, même si le pro duit est un peu vieillot, il reste amusant. La prise en main est simple, et on rentre immédiatement dans l’action. On regrettera juste le comportement d'une petite minorité d’énergumènes qui. jouant du côté de l’Axe, se croient obligés d’agir et de parler comme des nazis. Mais que voulez-vous... On ne peut pas blâmer les développeurs pour les mauvaises manières des joueurs.

Bref, si vous n’avez aucun jeu sous le coude en ce moment... et que votre configuration machine ne peut supporter un BattleField 194?, il est toujours temps de vous procurer cette version complète de DoD qui ne nécessitera même pas l'achat où la réinstallation d'Half-Life.

Loïc Claveau »

DAY OF DEFEAT

DEVELOPPEUR : EDITEUR : LANGUE : DISPONIBILITE : SITE INTERNET :

Valve Software Activision anglais mai 20G3 www.dayofdefeat.com

CONFIGURATION MINIMALE :

P 800 ; 256 Mo ; Carte 3D

>±30'

L’action, immédiate Le jeu en équipe

1 GRAPHISME

■■■■■

70%

■ Les graphismes

3 SON

■■■■■

84%

■ Pas beaucoup

3 PRISE ENMA1IV

■■■■■

a

88%

d’objectifs

3 ATMOSPHERE

■■■■■

a

85%

J DESIGN

■■■■■

80%

j MULTIJOUEURS

■■■Il

a

89%

*É&2É;.

Un vrai petit:

LE5 CARTES MÈRES SGNT PLUTÔT RARES

□ANS CE5 PAGES. MAIS QUAND ELLES

SUNT DU CALIBRE UE CETTE LHAINTELH.

DIFFICILE UE FAIRE L’IMPASSE !

Zenith : un nom prédestiné pour désigner le haut de gamme de la marque Chaintech. Le dernier pack sorti pesait plus de 4 kilos, celui-ci est encore plus lourd ! A l’intérieur, on découvre émerveillé une tonne de trucs géniaux. En premier lieu, la carte ! Un nid douillet pour un P4 ! Il s’agit on fait de la première à intégrer le chipset Intel Canterwood Hyper Threading 875P + ICH5R. Le FSB : 400/533/800 Mhz. Eh oui, 800 MHz ! Il faudra vous y faire. On peut monter à 4 Go de mémoire. Ça aussi, vous devrez bien l’admettre un jour. La mémoire est de type Dual DDR 266/333/400, avec 4 slots dispos. Et niveau AGP, il y a b on sûr le support du 8x.

“Chaintech fournit: même le tournevis !”

r:

D’origine, elle est équipée d’un petit Ch pset son VIA ENVY 24 PT avec SPDIF (en sortie seulement). On a donc du 7.1 ! Il y a huit ports USB 2.0, dont 2 qui accompagnent l’entrée et la sortie audio du C-box 3. De la folie ! Le G box 3, un rack 5 1/4 en façade, comprend, outre ses ? ports UBS 2. un port FireWire, les prses audio donc, mais aussi un moniteur de température pour surveiller son processeur et éviter qu’il ne se transforme en radiateur d’ambiance. Et on trouve éga ement une sorte de LED qui s'avère être un détecteur d'erreur interne, et une bien étrange cellule infrarouge permettant d’utilser une télécommande fournie. A quoi cela peut-il bien servir ?

Le truc génial, c’est l’FIANDIGATOR

justement. Cette superbe télécommande pilote à distance les fonctions multimédia de votre PC. Elle fait office de souris, possède des touches de raccourcis pour des aoplications liées à Internet, et surtout, elle commande WinDVD ivré

Dernier cri. Cette carte comprend tout ce qui se fait de plus récent !

avec ce bundlo. Du coup, vous voilà confortablement installe dans votre lit pour mater dès DivX...

Euh, des DVD ! Sans môme bouger vos fesses ! Une grave erreur, puisque c’est bientôt l’été. Comme toujours avec cette gamme, tout est là dès que vous ouvrez le caton : les Round Cables, des logiciels d’overclocking très bien foutjs oui permettent de régler le système d’un coup de souris : fréquences, température, vitesse du ventilo... En un moi : tout ! Et pour les vrais bidouilleurs, Cnaintech fournit même le tournevis. Alors ? Elle est pas belle, la vie ?    Jérôme »

CHAINTECH ZENITH 9CJLS

Impressionnant.

La longue liste de caractéristiques laisse rêveur !

9CJS

ATX

Canterwood

ICHbR

533/800 MHZ 478

Modèle

Format

North-Bridge

South-Bridge

FSB

Socket

AGP (8X)

RAM

Audio

IDE

PCI (32/64)

S-ATA

RAID

FireWire

USB 2.0

CMT

AMR (Modem)

LAN

Prix

bijou

4 DDR 266/333/400 mode Dual

VIA ENVY 24PT

2x100

5/-

oui

oui

100/200/400Mbps (VIA VT6306) 2 (+6)

DujI LAN

S ATA RAID

1 *10/100Mb et 1*1000 Mb 329 euros

Pratique.

Poussé par son besoin viscéral de toujours proposer le petit plus, CHAINTECH vous offre même le tournevis !    a

Round cables.

L’ultime preuve que cette carte s’adresse aux consommateurs exigeants. Vraiment idéal pour une ventilation optimale !

i

lllivfî

!

p"*~-1 —

TV.

Une fois transformé en TV, votre PC dit merci : plus besoin de le trimbaler toutes les 5 minutes !

C-Box La troisième version de ce rack est plus complète que les précédentes.

'Or;

A

r-S'fi

Turbo.    ^

Nez à nez avec une Radeon 9700 Pro

xV* -Vf/

rr

113. li tMi li tf I It

N

IJ:

^v>

W',i '\'VV

V-

m

Optimisabon.    -. ,

L’espace est compté

à l’intérieur, mais la ventilation est au top !

Rfan ni manqut I

ALIEIMWARE AREA-51 HYBRID

Bécane in black !

Vous vous souvenez de l’Area-51, testé il y a deux mois dans ces pages ? Alienware enfonce le clou en présentant la version Shuttlc, appelée Hybrid. C’est simple : vous prônez le grand modèle, une paille et un couteau pointu. Avec le bout de la lame, vous faites un trou discret dans la tour. “Pas trop grand, pas trop p'tit", comme disait Tassin. Vous y glissez la paille. Un chewing-gum pourra vous servir de joint. Maintenant, allez y ! Portez la paille à votre bouche et inspirez de toutes vos forces, histoire do faire le vide. Voilà, vous avez un hybride. Tout ça pour dire qu’il n’y a strictement aucune dfférence entre les deux machines, si ce n’est la conncctique. l’allure et

- bien sûr le prix. Au menu : P4 à 3,0(5 GHz, 10?/- Mo DDR (Samsung), une carte graphique 9700... Sans oublier le d’sque dur, d’une capacité totale de 180 Go, un combo DVD-RW Pioneer DVR-105. Plus tout ce qu’il faut : clavier et souris estampillés de la petite tête d’Alien.

En façade, on trouve un port FireWire, doux USB 2.0 et les

branchements audio. Et sur ses fesses, plein de cratères qui s'apparentent vite à deux IEEE 1394 supplémentaires, deux autres USB 2.0... Verdict des benens : 7 047 MIPS, 2 490 MFLOPS avec SiSoft Sandra... Les enchères commencent à 2 300 euros. Oui dit mieux ?    •

CARTE GRAPHIQUE

n v i m

nrnm :i FXmm

Win Fast* QffiÇig)

WinFast ‘

w$m^:

NVIOJA GeForce FX 66QWV8trg.

REVENDEUR!

TECHNOLOGIES FRANCE S A

*4fl>É<iïiri ma

Le Muvo.

Ce petit lecteur qui rend fou est de retour !

Le Muvo, ce petit lecteur MP3 qui rend fou, est de retour !

128 Mo pour se trimbaler avec 302 MP3 ou 60 chansons au format WMA. Pour ceux qui veulent s'en servir comme d’un simple stick flash USB, no problemo ! En enlevant la partie lecteur, on retombe sur un vulgaire plug USB. Le plus fort avec le Muvo, c’est son poids : 28 grammes ! Sans la pile, mais avec une seule AAA, il ne va pas déformer vos poches. L’autonomie est cio 12 heures. I e son s'avère toujours aussi bon, avec une bande passante de 20 Hz à 20 KHz, une distorsion harmonique en sortie inférieure à 0.05% et un rapport signal/bruit supérieur à 90 dB. A moins cie 150 euros, pour le môme prix que l'ancienne version, vous pouvez vous olfur un condensé de bonheur. Idéal pour transporter vos fichiers illicites qui rendent sourds !    *

Simple.

Mais efficace ! Robuste, et pas cher en plus.

nous pondent des noms à coucher dehors ! Ils ont aussi fait l'économie de la peinture, .y puisqu’il s’agit de l'albinos    ^

de la bande. Au-dessus, on v trouve le Labtec Internet Key-    /    &

board à moins de 15 euros, qui comprend tous les raccourcis dont on ne se sert jamais. Mais ben, qui peut le plus... Petit retour sur les souris avec les Optical Mouse et Wiretess Mouse, toutes deux vendues 20 euros.

Que dire de plus, leur nom

étant des plus explicites ? Icut simple ment que celle “sans fil” l’est jusqu’à Km,    un mètre. Après, elle se transfor-

pour'les fauchés, i! y a la Labtec

voit rouge

Sous ce titre ridicule se cache un audacieux renouvellement de gamme, et la nouvelle couleur des packagings signés Labtec, la marque de périphériques audio la plus vendue au monde. Pour rester dans la couleur, toute la gamme se dote d’une parure mélangeant l’argent et le noir. Commençons par deux accessoires pas chers du tout, presque donnes. D'un côté, nous avons la Wheel Mouse à 10 euros, avec ses deux boutons et sa molette lumineuse. Toute simple, mais parfaite. Ce serait vraiment difficile d'en dire du mal vu son prix. Pour la même somme, le clavier est... étanche ! Son nom de code : Keyboard. Au moins, ils ont fait l'économie des blaireaux en costard-cravate qui. habituellement,

3-button Mouse,

Complet.

Ce clavier n’a rien à envier à ses concurrents.

■m

M

9 courts-métrages animés

7 réalisateurs de films d'animation de renommée mondiale

1 expérience unique en VHS et DVD le 12 Juin 2003

1 ■ - . • ■

PREVIEW

COLIN MCRAE RALLY 3

Ford Focus. Voici la voiture du maître, la seule que vous pourrez piloter dans le mode Carrière.

- •MW-'*-

QtJJüLJ

: /.u s^auft l'ét-

ÎPlEËgiliiASr I

PREVIEW

S1MULATI

Les joueurs exclusivement PC devront ravaler leur amertume ! Alors que Colin McRae Rally 3 n'est pas encore sorti sur nos machines, le quatrième opus de la série (qui s’est vendue à plus de 6 millions d’exemplaires) est déjà prévu pour le mois de novembre... sur consoles. Argh ! Au programme : un pilotage extrême, une jouabilité légendaire, de nouveaux championnats, des modes Solo et Multi inédits, ainsi que des tests

de développement pour bénéficier d'un avantage technologique sur vos concurrents. Colin prendra un nouveau départ à l’E3, le 14 mai à Los Angeles.

COLIN MCRAE RALLY 3

PARE-CHOCS ENFONCÉ, VITRE EXPLOSÉE.

,    TÔLE FROISSÉE...

h ! I g voila enfin ! Il était temps... Pour peu que AV vous soyez fans de rallyes et allergiques aux consoles, vous deviez ronger votre frein en attendant sa sortie. Ça y est ! Vous pouvez enfiler voire casque, ajuster voire harnais de sécurité et enclencher la première vitesse. Le 20 juin, il sera là, prêt à vous faire rugir de plaisir. En dépit de toul le mal qui a ôté dit sur ce titre, Colin McRae 3 sera certainement l'un des tubes de l’été. C’est toujours mieux que la “Cum Cum Mania", non ?

Le produit est encore loin d’être fini, tant au niveau graphique que sonore, mais on voit déjà se profiler à l’horizon un jeu tout bonnement exceptionnel. A vrai dire, comment pouvait il en être autrement ? Codemasters nous régale depuis des années avec sa simulation criante de vérité, à la jouabilité incroyable et aux sensations indcscrip tibles ! Ft même si la révolution n’a pas eu lieu dans les

studios du développeur anglais, Colin McRae séduira certainement beaucoup de monde, cette fois encore. Seule condition : ne plus être à l’Age de Pierre. Pour preuve : l'éditeur n’a pas donné de configuration minimale. La recommandation? 1,8 Ghz... Eh oui. rien que ça ! Do toute façon, autant vous y faire. Au fil des mois, les titres seront de plus en plus gourmands. Ainsi va la vie. Et puis, c’est pour vous... Pour que vous en preniez plein les mirettes ! Et sur ce plan-là, Colin sait y faire. Même si certains de ses concurrents lui tiennent la dragée haute. Heureusement, là n'est pas sa seule qualité.

La grande force de cette série réside dans le bonheur qu’elle nous procure. Et pour peu qu’un pote bouge notre chaise dans tous les sens, empoigne un ventilateur et balance de la terre sur notre écran, on se croirait vraiment sur ces routes aussi sinueuses que dangereuses. Eh oui,

d’un côte, il y a la montagne, et de l'autre, le ravin. Comme dirait Coluche : “Choisis ton camp, camarade Huit rallyes vous seront proposés, et la variété de leur environnement s'avère fort appréciable. En Suède par exemple, vous piloterez sous une véritable tempête de neige. Votre conduite en sera évidemment très attectée. En Grande Bretagne, c’est une pluie battante qui vous attend. Ft si vous optez pour la vue intérieure, vojs pourrez apprécier le travail effectué sur la gestion de la pluie. Les gouttes s’écrasent sur le pare-brise, ruissellent sous la force du vent, et sont balayées par les essuie-g'ace. indispensables à votre suivie.

Quel que soit le lieu, une multitude d’objets jonchent

les circuits. Au moindre écart, la collision est inévitable. Si c’est un panneau, rien de grave. Mais s’il s'agit d’un arbre, la carrosserie de votre bagnole en subira les conséquences. Celle-ci est composée de 14 000 polygones, et les chocs

se remarquent au premier coup d’oeil. Pare chocs enfoncé, vitre explosée, tôle froissée, direction abîmée... Après une sortie de route, le capot pourra même s'envoler. Et c’est toujours aussi impressionnant vu de l’intérieur.

Reste que le mode Carrière a été bridé. En effet, il n'est plus possible de choisir sa voiture parmi la quinzaine que propose le jeu. En effet, licence oblige, vous incarnez Colin McBac et piloterez sa Tord Focus WRC. En l'espace de trois saisons, vous devrez permettre a i'Ecossais de reprendre sa place au sommet de la hiérarchie mondiale. Un certain Marcus Gronhôlm a aujourd'hui dépassé le maître. Saurez-vous laver cet affront ?    Socrates B

EDITEUR : Codemasters

DEVELOPPEUR : Codemasters

LANGUE : français

SORTIE : 20 juin 2003

SITE INTERNET : www.codemasters.com

PREVIEW

LD

5

Pourquoi faire simple...

Ça part en vrille. Au premier missile nucléaire, impossible de sauver une partie. Et alors là, ça craint un max !

VOICI UN JEU ORIGINAL. OUI VOUS PLONGE DANS LES MÉCANISMES EOMPLEXES DES RÉACTIONS DIPLOMATIQUES EN CHAÎNE !

EE

monde est plus complexe qu’il n’y paraît... En fait, l’économie mondiale fonctionne un peu comme la théorie du papillon, dont le battement d'ailo au Japon peut donner naissance à un ouragan aux Caraïbes. Ainsi, le simple fait de réduire vos exportations en Angola peut déclencher une guerre en Azerbaïdjan. Eh oui, c'est possible ! Les rapports de cause à effets ne sont pas flagrants ici, mais ils s'expliquent presque logiquement par le biais des alliances politiques.

Une fois la partie lancée, vous choisissez le pays que vous allez diriger : les Etats-Unis, la France, et même le Lesotho si ça vous chante... Seulement, sachez que selon le PIB, votre tâche sera plus ou moins facile. Chacune de vos actions coûte de l'argent, mais les impôts remplissent les coffres à chaque tour de jeu. En tant que prés dent, vous pouvez interagir à de nombreux niveaux : militaire, économique, scientifique, diplomatique... Et en plus, vojs gérez des villes.

Dans tous les domaines, il existe une foule de paramètres modifiables. Ainsi, vous pouvez construire des dizaines d’appareils militaires, et les améliorer grâce à vos recherches. Vous pourrez également assainir vos relations avec certains pays, en bloquer d’autres sur le plan économique.

Chaque nation possède ses propres objectifs. S’ils sont contraires aux vôtres dans une région du globe, une tension fera peut-être trembler la planète. Bien sûr, elle peut s'amenuiser au fil des mois, mais aussi empirer selon vos décisions.    .

Le but du jeu ? Dominer le monde ! Mais attention, il y a plusieurs façons d’y parvenir. Nous venons tous d’assister à la plus classique d'entre elles, avec les Américains en Irak. Ça, c’est la méthode officielle. Il est beaucoup plus subtil de se servir dos services secrets pour faire élire à la tète d’un gouvernement un politicien â votre botte. Remarquez : les Américains l’ont fait également...

Revenons au jeu : les données économiques et militaires sont extrêmement nombreuses. Toutes ces informations proviennent de la CIA (millésime 97 cependant) et des Nations unies. Tout cela rend le jeu particulièrement riche. Toutefois, attendons de voir la version finale pour s'assurer que l’ensemble n'est pas indigeste. Léo de Urlevan »

DEVELOPPEUR : Dreamcatcher GENRE : Gestion SORTIE : été 2003

8ITE INTERNET : www.dreamcatchergames.c

ifc *■

?..

■*> sÿ—»

fff 52. 5968 ¥968169 69F6F8

‘ -a#*-.    -    .    *_

¥8tF819969F.

T

'+■ 4 ' ^ *

* « -

.>.

«:    -e.5

*;,*■*• * .

■    - - k

■«t 3 S

/*    -» —, v »jj

;?pï

> - 1

' -V

£&*m*    * *

:r rV/ v- «U VT 1

illfe

k li'

'. .    .—A V

CHOIX OU MATEHIt

.«TiinC.Y Ylkilli'l: !    ' !* filial il*

Prenez le tête des plus grandes équipes professionnelles et ,^j disputez les plus prestigieuses compétitions internationales. . Cydlng Manager 3, avec ses nombreuses améliorations j graphiques, sa nouvelle Interface de management .et J l'Intensité Incroyable dés courses en solo comme en multijoueurs possède de solides arguments pour s'imposer^ comme l'une des plus belles références du sport surPC.

nus de 160 étapes jouables en temps réel, des environ ments visuels riches et variés, caméras embàrqii .^championnats en ligne avec classement des joueurs e multijoueurs, de nouvelles animations réalistes, Interfâ Intuitives et éditeur... que vous aimiez le jeu de manégeme ï pur ou la simulation de sport, Cydlng Manager 3 est ■ promesse d'une saison Inoubliable.    KiiÉ|a

THE HULK

Z

OL

CL

I

03

5

LJ

>

LJ

DL

Double Jeu pour double

Où s'en débarrasser ?

Plus loin, en le jetant Le must : vous pouvez le balancer dans le vide du haut d'un gratte-ciel.

LA RÉDAC' VENANT D'ÊTRE IRRADIÉE PAR DES RAYONS GAMMA. ÉERIRE CE PAPIER RELÈVE DE L'EXPLOIT. ET POURTANT. IL LE FAUT !

ruce Banner... Euh, non ! David Banner, plutôt ! Alors, voilà, c'était un scientifique. Fnfin, un cobaye dans une fabrique de lessive. Oui. c’est ça ! Il devait essayer la nouvelle Gama Color. Pour le rouge, le jaune et le bleu, ça s’est bien passé. C’est en testant le vert que tout a foiré. Sa peau est devenue de cette couleur, et il a fui. Depuis, il vit dans un immense jarcin peuplé de lutins, et fait pousser maïs, petits pois et carottes en s’exclamant “Oh, oh. Oh /". C’est ça, l'histoire de Hulk. Et dire que les Américains en font un film. Quelle imagination !

Le jeu tiré du film ne propose pas cette version de

l'histoire. Tout d’abord, le personnage oue vous incarne/ s’appelle bien Bruce Banner, et il s’agit vraiment d'un scientifique. Mais des militaires viennent de pénétrer dans son laboratoire, alors qu'il est sur le point de terminer une expérience. Un des types sabote le matériel, tout explose... ht

notre héros, ainsi que le saboteur d'ailleurs, reçoivent une surdose de rayons gamma. Tous deux se transforment alors en monstres aussi énormes que verts. Heureusement, ce n'est pas irréversible. Bruce Banner reviendra lorsque la créature sera calmée. Mais à chaque colère, ce clone survitaminé de Zelda réapparaîtra.

Le jeu se décompose en 21 niveaux. Ouatre d’entre eux sont en fait des petites missions d'infiltration. On est cepen dant bien loin d'un Splinter Cell. L'ensemble reste assez soft, et tout est très scripté. Ces missions n’existent que pour se détendre entre deux mutations en Hulk. L'objectif consiste alors à détruire, écraser, baffer, abattre, occire, massacrer... Pour résumer, jouer à Hulk, c'est pénétrer dans un Beat'em'all plutôt réussi. Pour de a castagne à l'état pur ! S'il est un titre qui ne vous fera pas réfléchir cotte année, c’est celui-ci. Et ça fait du bien par où ça ne passe pas !

A côté, Starsky et Hutch est

un essai philosophique. Un exemple : dans le jeu, tous les décors paraissent destructibles.

Hulk est ainsi capable do ramasser un pylône électrique et de le balancer sur la tête de ses ennemis. Il est également assez cocasse de le voir prendre une voiture et do courser un ennemi pour l’encastrer dedans. Ça. c'est un des nombreux types d'attaque de la créature. Fn tout, il y en a... cinquante ! Mais Hulk n'est pas invincible, il doit faire attention à sa barre de vie, et à sa jauge de rage. Tout ça lui permet do lancer

EDITEUR : Vivendi

DEVELOPPEUR : Radical Entertainment GENRE : Action SORTIE: 13 juin

SITE INTERNET : www.huikgames.com

des combos très spéciaux, tous plus rock'n'roll les uns que les autres.

Graphiquement, ce titre est réussi. Grâce notamment au cell-shading, très à la mode ces temps-ci. Bref, il y a une véritable griffe “Hulk”. Alors d'accord, c'est une licence. Et il faut donc prendre toutes les précautions nécessaires ! Certaines mauvaises langues diraient même avant d'avoir vu le jeu : “C'est pourri /". Lh ben, non ! La date de sortie du film et celle (tu jeu ont beau être très proches, on est bien loin de La Revanche de Wolverine.

Tous les auteurs ont travaillé main dons la main pour donner une cohérence à l’ensemble des supports. Ainsi, le jeu proposera en bonus des photos du film (sur l'une d'elles, on aperçoit d’ailleurs Lou Terrigno, qui incarnait Hulk dans la série). Cl il empruntera des boss à la BD et au grand écran, en fournira d’autres, totalement inédits... Du beau boulot ! Un □eat’cm’all sur PC, c’est déjà rare. Mais un Beat'em'all réussi, encore plus. Alors un Beat’em’all réussi et basé sur une licence aussi forte, c'était inespéré ! Léo de Urlevan B

U

E

LO

Lu:

H

t

rr

2.

! □ Z

' ri EL □

SlSll*5

lllllM

'Mm£

J’ai

fait

bien de vieillir

Dommages collatéraux.

Attention à ne pas rentrer dans des voitures “civiles” ! Vous perdriez des points d'audimat

RETOUR VERS LE5 7CTS. AVEE GISEAREL LES PANTALDNS EN VELGURS EÛTELÉ... ET STARSKY ET HUTEH. COMMENT AI-JE PU SURVIVRE ?

T

-L.

tf)

LJ

>

a

EL

Li

n titre comme Starsky et Hutch. ça ne s’installe pas M H W sans quelque appréhension... En fait, l'ensemble de la réalisation apporte un angle original à ce pro duit qui aurait pu paraître insipide. Vous allez viv-e plusieurs saisons avec deux héros à l'humour insupportable. Chaque mission vous oblige à arrêter des malfrats ou à protéger des bagnoles. En voiture, il n'y a qu'un seul paramètre à gérer, et il peut sembler assez étonnant.

C’est... l’audimat !

Starsky, le pilote, doit conduire de la façon la plus spectaculaire.

Et Hutch est chargé do tirer sur les ennemis pour scotcher les spectateurs à leur petit écran. Cela dit. il peut également viser des bonus se trouvant sur le bord de la route. Bien entendu, vous dirigez les ceux a la fois. L’idée de base est donc curieuse... Mais au final, le jeu s’avère très spectaculaire : la voilure rouge aux bandes blanches passe sur des tremplins, dérape, avance sur deux roues... Un peu comme le “Bonus for artistic impression" de Carmageddon !

Ça faisait très longtemps (heureusement, d’ailleurs) que nous n’avions plus vu un seul épisode de Siarsk'/ et Hutch... Vu le gameplay, on en est tout de même très loin, même si la mémoire nous joue parfois des tours. Toujours est il que le plaisir de jeu est total, car la voiture est agréable à conduire.

Mais ce n’est certainement pas à cause de la Icence. Par ailleurs, une ignoble série de screenshots avait transité sur nos disques durs à un moment. Mais ça devait être d’affreuses images issues de la PS2 (le jeu sortira en effet sur cinq supports), car là, ce titre est graphiquement très acceptabe.

Des raisons techniques nous ont contraints à ne jouer qu'à quatre niveaux, soit un quart du jeu. Mais une crainte se fait déjà sentir : que tout devienne très vite assez rébarbatif . Reste a savoir si, au bout du compte, la nostalgie l'emportera sur la lassitude.    Léo de Urlevan H

EDITEUR : Vivendi

DEVELOPPEUR : Empire Interactive GENRE : Action SORTIE : 20 juin

SITE INTERNET : www.starsky-and-hutch.com/starthere.htm

83$BiîÏÏ!iMDj

POUR TOUS PUBLICS

EflafrrnnlgT

s

PREVIEW

m

lors voila, John Chaser ^

UiW est... Mais au fait, qui est-il ? A vrai dire, ça reste un uTÿstoro. Et pour être franc, lui même l'ignore... Il a perdu la mémoire. On sait seulement qu'il se trouve dans une station spatiale en orbite autour de la Terre. Celle-ci est remplie de types n’ayant qu’une seule idée en tête : le tuer. Et en plus, le satellite est en train d'exploser ! D’entrée de jeu, on s'identifie au personnage. L'impression de vivre un pou la môme chose tous les jours nous gagne. Des questions nous tiraillent. Qui suis-je (un jour sans dopes) ? Serais-je en train d'exploser moi-même (cinq jours sans dopes) ?

Après une évasion assez spectaculaire et une arrivée sur terre plutôt rock’n'roll (en plein milieu d’un gang), vous rencontrez un type do la pègre, Gômez. Il admire vos

VOUS ÊTES HANTÉ PAR VOTRE PASSÉ I

qualités de combattant. Pen dant ce temps, vous subissez des flashs, vestiges de votre précédente vie. Ceux-ci vous assaillent non pas pendant des cinematiques, mais en plein jeu. Une image quasi subliminale vient parasiter votre écran alors que le combat fait rage. C’est très spectaculaire, et ça rend l’histoire d'autant plus intéressante...

Visiblement, votre vie précédente était tout aussi musclée ! Mais d'après le mafieux, mieux vaut fuir la ville. Eh oui, vous êtes recherché... Si jamais on vous capture, un implant sera greffé dans votre crâne. Et vu a façon dont la journée a commencé, c’est ce qui vous arrivera dans quelques minutés. Vous devrez alors obéir à des hommes plutôt louches, tout en évitant qu'ils vous explosent la cervelle. Votre première mission consiste à infiltrer un

3 Quadruple pompe.

tUoi DramlarM wir Hum

Rs n’ont qu’un» idée

Alor» quêta station

•n trahi (f

CloakNT est le moteur de Chaser. Tout nouveau, tout chaud !

Il est convaincant à plus d’un titre, ses nombreuses possibilités touchant à différents domaine. La succession de niveaux manquant de cohérence, on peut craindre que Chaser ne soit qu’une démo technologique destinée à faire vendre un moteur. Le principe de base : la taille des niveaux est limitée par la mémoire disponible. Intégrée au programme, on trouve également la possibilité d’utiliser de multiples textures pour une seule et même surface. C’est pour

cette raison que l’eau et les casques des soldats sont très réussis. Il permet aussi de jolies animations faciales lors des cinématiques. En plus d’être performant, ce moteur s’avère donc très complet. De nombreux jeux utilisent celui de No One Lives Forever 2, mais il faut y ajouter un module pour l’animation des particules, un programme 3D pour créer des formes (Maya, en général) et bien d’autres outils. L’avenir nous dira si CloakNT sera populaire auprès des développeurs.

Difficile de s’en convaincre sur une simple photo, mais les effets sont magnifiques.

immeuble pour enregistrer une conversation entre un caïd du crime et une espèce de "X Man". Ces deux-là finissent par évoquer le cas John Chaser...

A ce moment précis, votre magnétophone longue distance se cale sur la fréquence de la police. Visiblement, Cornez ne veut pas que vous en sachiez plus. C'est louche ! A partir de là. vous n'aurez qu’une envie : retirer ce maudit implant. Intervient alors une certaine Shimako. Il s'agit d'une hackeuse hors pair, et - coup de bol - elle sait comment exterminer ces parasites des boîtes crâniennes. Bref, c’est la première tois que l'on s’attache autant au scénaiio d'un FRS. Le mécanisme est le même que pour Runaway.

Ce casque s’avère être un véritable miroir ambulant. Impressionnant !

PREVIEW

[

1 Etonnant, non ?

Si la scène du crime est derrière cette porte, ce sont tous les murs qui doivent être complètement rouges !

B Guérilla.

Mazette ! J’ai rajeuni d’un mois et je suis encore en train de tester Dévastation.

CHASER

Dès le début, une question est posée. Peu importe le dénouement, on peut nous inventer n'importe quoi, la curiosité nous pousse à percer ce mystère. Mais Chaser est bien moins cérébral que Runaway ! Là encore, on ne sait pas sur quel pied danser... L’univers est complexe, le background politique, assez développé. En mars 2044, les Terriens créent le Marscorp, une agence de sécurité s’occupant également d’intérêts financiers. Mariage contre nature ? Sans doute. Mais quelques années plus tard, les Nations unies perdent le contrôle de Marscorp, la gestion de son directeur, Longwood. étant des plus opaques.

Sur Terre, toutes les sociétés ont un rapport quel conque avec Marscorp. Au fil du temps, celle ci est devenue une énorme toile d’araignée. A quel moment Chaser entre-t-il dans les rouages de Marscorp ? Pourquoi est-il en danger ? Que vient faire la pegre dans tout ça ? Comment mettre un joint à un robinet sans donner l’impression d’ètre allé à la piscine ? Pourquoi une ^ nouvelle série de DVD James

Bond alors que la première était déjà bourrée de bonus ? On s’en pose des questions devant Chaser, ce qui est plutôt rare avec un LPS.

Faire un test ou une preview consiste à remplir des

petites cases dans un gros tableau mental. Lorsqu'elles sont toutes remplies, on peut commencer à écrire. Petit problème avec Chaser : les cases bougent sans cesse en fonction des chapitres, et même des niveaux. Très vite, la case “très beau, voire magnifique" est cochée. Mais un peu plus tard, on constate que les modèles sont toujours les mêmes, les décors, très carrés, et quelques effets, totalement ratés. Fatalement, c’est la case “plutôt joli” qui est noircie. Même si après, il y a les égouts, et des effets de flotte aussi somptueux que dans le dernier add on de Dark Age of Camelot.

Et c’est la même chose à tous les points de vue. La

case “linéarité totale" semblait être à signaler dès cette preview... Il n’en est rien ! Seuls les deux ou trois premiers niveaux sont

DUE VIENT FAIRE LA PÈGRE DANS TOUT ÇA ?

ACTION

CHAS ER

Quatre modes Multi

Même si les parties sont prenantes, on ne peut pas dire que le Multi brille par son originalité. On trouve les éternels Death Match, Team Death Match et Capture The Flag. Le dernier type est un dérivé de Counter. Ça s’appelle Shocktroops. Il faut remplir des missions en équipe. Tuer un ennemi ou remplir un objectif rapporte de l’expérience... et de l’argent. Bien utile pour mieux vous équiper avant le round suivant !

B Ça “ioote” pas mal ! Très souvent, les ennemis lâchent une trousse de premiers soins en mourant.

I    Mons»eur Propre.

II    repeint tout,

du sol au plafond. Faut juste aimer la couleur rouge.

* -

trcs simples. Après, tout devient très compliqué. Est on sûr d’avoir toujours affaire à un FPS ? Pas vraiment. Pour être plus précis, cc titre emprunte des ingrédients à pas mal de jeux comme Splinter Cell (mission 3, ou l’on recherche de zones sombres), Medal of Honor (mission 4, ou l’on se balade dans une ville de snipers), Counter-Strike (mission 7, où il faut résister à un siégé)...

Pour résumer, il s’agit d’un FPS dont tous les ingrédients ont été enrichis. Reste à savoir si l’ensemble est digeste. I e joueur lambda, aimant les FPS traditionnels, va-t-il être intéressé par cc niveau "Splinter Cell’’ ? Le rythme du jeu ne sera t il pas haché menu ? C’est un risque. A la rédaction, le mixe nous a plu. Mais cette ratatouille de genres on fait

un OVNI. Le squelette de Chaser est aux jeux vidéo ce que celui d’Elephant Man a été pour l’humanité : différent ! Au , moment où les éditeurs jouent la carte du “risque zéro’’, qu’il est agréable de rencontrer de tels John Merrick ! Cependant, ce titre aurait pu être encore meilleur. Pour le moment, l’armement proposé est efficace, mais classique... D’autant que nous sommes censés être en 2044 ! Seul, le quadruple fusil à pompe est vraiment original. En revanche, les dégâts ne sont pas du tout localisés. Et ça, c’est vraiment très dommage. On s’en aperçoit notamment avec le fusil de sniper. Ouel que soit l’endroit visé, une seule balle suffit pour tuer. Quand aux modes multi, c’est le service minimum. Gageons que d’ici la sortie, bon nombre de ces détails seront améliorés.

Léo de Urlevan W

EDITEUR : JoWooD

»

DEVELOPPEUR : Cauidron

GENRE : FPS

SORTIE : disponible

SITE INTERNET : www.chasergame.com

«

VSflfl

^ M |j\    'tjîj^j^ge l't^st^^

|»;,C.on s truisez, yqtr^anch. engagGZjd^cowbov^Tc^lcygz d^oc^T j\    pour faire, p roWérfer^y®1|

^iention cependant auH indiens^ aü« hors lgl^^^^ateront^ ydu VfT yo.us.serez sûrement amenésAàtjoi?crvd,u sis: coupsjM

fc.-’V 1    Nd    ^ ~    * " JÉM^MÉÉT • fl""’ •"+mi£mr ,

rTi

PREVIEW

Mauvaises, quand an connaît le genre... ' Mais la réalisation^^ est bonne et    *

les fans

IIMDYCAR SERIES

Crash.

Qui a dit que l’IndyCar n'était pas un sport spectaculaire ?

Contrairement à celui des F1, le design des voitures est ici assez sommaire, et les graphismes s'en ressentent !

Ça tourne, les gars !

MAIS UNIQUEMENT À 5AUCHE ! NORMAL. L'EST DE L'INDYCAR. SI VOUS ADHÉREZ À EE PRINCIPE. CE JEU EST PLUTÔT BIEN REALI5E...

in

os testeurs de jeux vidéo ont tous une spécialité. Loïc, lui, c'est le Multi. El Jérôme, les blagues nullos. Heureusement pour vous, elles passent toutes devant un comité de censure... Sinon, ses papiers en seraient truffés ! Pour d’autres, il s’agit du sport, de tous les spods... C'est ainsi qu'on se retrouve parfois avec une simulation de criquet (l'insecte), l’attachée de presse n’ayant pas eu le courage d'installer le jeu pour savoir de quoi elle parle. Mais là, on s'égare. L'IndyCar, c'est bel et bien un sport ! N'en déplaise aux mauvaises langues...

Au risque de recevoir des milliers de lettres, à Gen4, personne n’aime ce genre de courses. Et pour cause : on tourne a toute berzingue sur des circuits dessinés par un demi-dyslexique. Non pas qu'il confonde sa gauche de sa droite... En fait, il ne connaît pas sa droite. Los pistes ont toutes une lot me ovale, plus ou moins accentuée. Remarque : la configuration des touches oj de votre manette n’en sera que plus simple. Ça fait toujours un bouton de moins à régler, n'est-ce pas ?

Trêve de plaisanterie ! Nous ne sommes pas là pour dire qu'on ne comprendra jamais les Américains. Déjà, dans certains I tats, ils portent tous des chapeaux de cow boys, comme au temps de la ruée vers l’or. Et puis, au petit déjeuner, ils mangent dos œufs, du bacon... et arrosent

leurs crêpes d'un immonde sirop. En plus, ils adorent Céline Dion. C'est dire si nous sommes différents. Toujours est-il qu’aux Etats Unis, les 500 miles d'Indianapolis sont une véritable institution. Il était donc logique que es éditeurs s'y intéressent de près.

Si on oublie le type de courses, on ne peut que s’incliner devant la qualité du produit. Sa réalisation s'avère excellente. Sans être transcendants, les graphismes sont sympathiques, même si le jeu est encore loin d'être terminé. Les sons nous plongent dans l’ambiance. Et l'impression de vitesse est tout simplement exceptionnelle, notamment quand on utilise la vue située au ras du so . En plus, licence oblige, les 14 circuits du championnat et les 28 pilotes y prenant part sont de la partie.

Pour les novices, Eddie Cheever Jr a prête sa voix aux présentations, histoire de rappeler en cétail ies règles propres à l'IndyCar (comme le départ lancé, par exemple). De quoi offrir une alternative aux simulations ce Tormue 1 qui rebutent certains !    Socrates *

EDITEUR : Codemasters

DEVELOPPEUR : Codemasters

GENRE : Simulation

SORTIE : 20 juin 2003

SITE INTERNET : www.codemasters.com

CHALLENGE PHILIP:

PREVIEW SHOPPING    MULTI

j

Mauvaise idée. Un petit slalom entre ces deux épaves, histoire de ne pas faire un grand détour.

La boîte aux mille secrets

EN IBM A

CE NOM SONNE COMME UN VIEUX JEU O'AVENTURE. MAIS ENIEMA. C'EST CA MACHINE DE CODAEE DES SOUS-MARINS ALCEMANOS...

EJ

i on devait décerner un prix à la version reçue à la rédaction, ce serait sans doute celui de la bèta la plus buggée. En général, ce genre de problème est redlîîBitoire. Il est si difficile de se faire une idée qu’on préfère souvent réserver nos pages aux litres déjà finalisés.

Cette fois, pas du tout ! Môme s’il est quasiment impossible de suivre une séquence de jeu au-delà de deux minutes, on se rend très vite compte de l'intérêt de ce titre. Et on en rode mande. Du jeu, bien sûr... Pas des bugs !

De prime abord, on se dit : “Tiens, voilà une simulation de sous-marins très pointue !”

Monumentale erreur. Ce n’est pas une “simn" pure comme il en existe déjà des tonnes, s’agit en fait d’une version “light”. Et finalement, c’est bien mieux comme ça. On comprend tout la prise en main ne dure pas plusieurs jours, le plaisir de jeu est immédiat... Ensuite, on ne dirige pas uniquement des sous marins, même si le titre nous le laisse croire.

Toutes les missions mettent en scène des U-boats, mais vous no les dirigez pas forcément. Soit vous subissez leurs foudres, soit vous bénéficiez de leur appui, l e plus intéressant reste cependant les combats opposant des dizaines de bateaux en même temps. Chaque navire possède ses forces

et ses faiblesses, mais une bonne coordination de tous les bâtiments peut compenser l'ensemble de vos lacunes.

Il est possible d’effectuer des missions “à l’unité”, ou

toute une campagne. Au choix. Sans suivre l'I listoire telle que nous l’avons apprise à l'école, cotte dernière permet de vivre une suite d'aventures chronologiquement cohérente. Mais de tout ça, l’ambiance est certainement le point qui a éveillé l’intérêt de toute la rédaction. Par moments, l’impression de revivre K19 se fait sentir. Et l’envie de frôler les 250 mètres nous prend, juste pour slalomer entre les épaves des bateaux que l’on vient de pilonner.

Est-ce que ça nous passera ? Telle est la question que l'on se pose en attendant la version finale avec l'impatience d’un requin mais la sagesse d’un mérou. Oui, vous l’aurez compris : bien souvent, on termine en morceaux au fond de l'océan.

Léo de Urlevan •

EDITEUR : Point Soft DEVELOPPEUR : GMX GENRE : Simulation SORTIE : juin 2003

SITE INTERNET : www.enigma-game.com/

mmmsm

:;:x~

CHARIOTS O F WAR

'est pas très convaincant, en raison d’une

£

LJ

>

LJ

K

CL

Pas touche ! Les armées s'affrontent en temps réel, mais malheureusement, on ne peut assister aux combats qu'en simple spectateur.

C’est pas Byzance !

AVEC CE JEU UE STRATÉGIE EN TOUR PAR TOUR.

PARTEZ A LA CONQUÊTE DU VIEUX MONDE !

ela fait un petit moment qu’on n’avait plus vu M    de Civilization-like. Et pour cause : le genre tond à

se raréfier, tant il est difficile de s’élever au niveau ou bébé de Sid Meier. Mais parfois, un challenger tente sa chance. C'est le cas de Paradox Entertainment, avec Chariots of War qui vient marcher sur les plates-bandes du célébré “Civ". Enfin, il ne vise pas aussi haut... Ne vous attendez donc pas a ce qu’il vous transporte des balbutiements de la civilisation à la conquête des étoiles !

Ici, le bond technologique se compte plutôt en cen taines, voire en milliers d'années. Et si le contexte historique commence bel et bien a l'aube du monde civilisé, c’est aussi là qu’il finit. Ainsi, plutôt que de se concentrer sur l’aspect économique, il privilégie les côtes politique, diplomatique et militaire. Evidemment, le développement de vos cités est bien présent. Il s'avère d'ailleurs vital concernant la proouction de vos ressources et les nouvelles inventions servant votre cause

guerrière.

Votre principale occupation consistera à déplacer vos

troupes pour étendre voire empire et envahir les pays voisins les uns après les autres. On passe alors à un mode d’affrontements on temps réel, mode assez étrange puisque vous

donnez vos ordres avant la charge, et regardez le combat sans pouvoir intervenir. Un certain temps d'adaptation sera donc nécessaire pour bien maîtriser tous les aspects du jeu. On ne devient pas stratège militaire en une campagne... Et ça tombe à pic car des campagnes, vous en aurez six à mener, en partant de la Mésopotamie ou des plaines d’Anatolie jusqu'à la guerre globale. Au passage, vous pourrez en apprendre un peu plus sur ceux qui vivaient 3 000 ans avant Jésus-Christ, à l'instar des mystérieux Sumériens (dont les écrits sont les plus anciens que l’on ait trouvés), des Hittites, des Babyloniens... Se cultiver n'a jamais fait de mal ! Combat, commerce, diplomatie, gestion économique allégée... Voici donc ce que devrait vous réserver Chariots of War. En revanche, aucune version Multijoueurs n’était disponible dans la version reçue. Espérons que Paradox Entertainment l’implementera d’ici sa sortie... Mais rien n’est moins sûr !    Loïc Claveau *

EDITEUR : Nobilis    IS9ÊÊ

DEVELOPPEUR : Paradox Entertainment GENRE : Stratégie SORTIE : fin juin

SITE INTERNET : www.paradox-entertainment.com

no©s

\* \

PREVIEW

Les Tingrts. Comme tous les peuples primitifs d’AC, ils se développent très vite, mais ne sont pas très avancés question technologie.

AMERICAN COIMQUEST FIBHT BACH

.. . ......

" SiSÛm

American Way of Fight

□N NE SE LA5SE TOUJOURS PAS DU TRAVAIL DE NOS DÉVELOPPEURS UKRAINIENS PRÉFÉRÉS... NE EHANBEZ RIEN. LES BARS !

U1

uand nous lui avons rendu visile l’été dernier, i fl) W l'éditeur ukrainien GSG nous a clairement lait comprendre qu'un add-on - ou un stand-alone, onnesavait pas très bien - était d'ores et déjà prévu pour American Conquesl. Sa stratégie était limpide. Dans un premier temps, il posait le pied sur le marché US avec un tilre reprenant les grands conllits des deux Amériques, jusqu'à la guerre de Sécession. Puis, pour s’installer confortablement, il sortait un add on, basé cette fois sur le conflit opposant le Nord au Sud... Mais il y a eu un changement de programme. Pour notre plus grand bonheur d'ailleurs.

Les nouveautés sont non seulement très nombreuses, mais elles s’avèrent également de qualité. Ainsi, on pourra découvrir 25 nouvelles missions, réparties en 8 campagnes mettant en évidence 5 nouveaux peuples : les Allemands, les Russes, les I ingits, les Hollandais et les Portugais. Cherchez les intrus ! l es Tingits ? BINGO ! Pour information, ils vivent au sud de l’Alaska, et ce sont les nouveaux autochtones proposes par ce titre. Inutile de dire qu'ils ne referont pas le monde à leur image. Mais ils mettront volontiers des bâtons dans les roues des sbires de Catherine II.

Ces nouveaux pays apportent tout de même 50 nou velles unités au total, et il est toujours possible d'atteindre

les 16 000 personnages simultanément sur la carte. Bref, ça continue de se foutre sur la tronche au quatre coins du continent. I ors des affrontements, il y a une autre grande nouveauté : le moral des troupes change on fonction de leurs victoires... et do leurs défaites. Comme au PSG, en fait ! Mais aussi selon les ravitaillements en nourriture. A cc propos, l’équipe de Gen4 serait ravie si la cantine recevait son ravitaillement annuel.

Par ailleurs, la physionomié d’American Conquest

est bouleversée par un nouveau mode de jeu. Oubliez la partie "gestion" et occupez-vous uniquement de la stratégie. Ce titre est tellement riche en ce qui concerne les formations qu'on a un peu tendance à les oublier. Pourtant, l’aspect tactique est vraiment la moelle épinière de ce soft. Et ce ne sera sans doute pas le seul stand-alone d’AC, dans la mesure où la guerre de Sécession n'a toujours pas été traitée.

Léo de Urlevan *

EDITEUR : Focus DEVELOPPEUR : GSC Games GENRE : Stratégie SORTIE : juin 2003

SITE INTERNET : www.aconquest.com

«kg -" -■ r*5?

t Tèfr

Coup de bourre à Sen4

L’équipe chauffe pour pondre un numéro de juin fumeux. Enfin, pas si fumeux que ça en fait. Voire non-fumeur... Tuut le monde est surexcité. il faut préparer le repurtaqe à fE3. et un jeu se fait attendre...

13    avril

Le numéro de mai est bouclé,

et Ana ordonne que tout le monde range son bureau. On fait venir une benne pour celui de Cooli.

14    avril

Scotché sur L’Entraîneur 4,

Socrates voulait finir sa 154'" saison avec Forest Green Rovers, qu’il a pris en Conférence anglaise suite à un pari avec les modérateurs du forum officiel. Pour ça, Cooli devait signer sa feuille de RTT. Socrates part dans la benne.

15    avril Laurent de MCV

apparaît le sourire aux lèvres, vêtu d’un collant vert et d’une épée en plastique. Il s’écrie :    .

"Moi, je l'ai...". Quoi, l’air con ?

17 avril

Alors que Léo

est en pleine recherche de tips, il réalise...

Presque en même temps, Jérôme, qui essaie de tirer Socrates hors de la benne, réalise à son tour. “// l'a !"

3D avril Socrates est heureux.

Dans son container, il a découvert ce que Cooli planquait : l’invitation pour aller affronter les frères Cantona à Marseille au Beach Soccer. “Je me voyais déjà en haut de l’affiche..."

ZZ avril

Léo est vert lui aussi, mais de rage.

Il n’en revient toujours pas. Tous les matins, il scrute sa boîte aux lettres. Rien. Pour se calmer, il s’est approvisionné de 15 kilos de bonbons. Jérôme n’arrive même plus à visser droit. Il a juré que si Laurent revenait le narguer, il lui mettrait un coup de carte mère.

Z3 avril Pour calmer Jérôme,

Cooli décide de l’envoyer en reportage à Marseille. Socrates est ronchon. Jérôme n’a qu’une peur : qu’il arrive pendant son séjour dans le Sud, ou que Léo l’ait avant lui. En plus, Jérôme, il s’en fout du foot ! Le truc qui le branche en ce moment, c’est “Nice People".

2B avril A Marseille,

il s’enquiert auprès des autres journalistes pour savoir s’ils l’ont eu. Ouf ! Ce n’est pas le cas... Sous un soleil de plomb, Tiphaine de Wanadoo convie Jérôme à faire de l’ultimate fighting dans le sable. Perdu dans ses pensées, il accepte...

B9 avril

BO secondes après le coup d’envoi,

Jérôme a un doigt qui pend. Son pote Yannoux de PC Team l’ampute avec un tesson de bouteille (préalablement vidée par ses soins).

Tiphaine arrive, toute retournée, et s’exclame :

"J'suis verte". Bon sang, elle aussi ! Jérôme quitte Marseille, furax !

35 avril Bientôt la sortie officielle,

et toujours rien !

C’était bien la peine de le réserver. Laurent, beau joueur, confesse.

Il l’a, mais ne peut pas le faire tourner.

Sa machine est séquestrée par Léo.

Bien fait, Laurent !

B mai

Contraint de rapporter le précieux engin,

Léo devient fou. Surtout avec la grève des facteurs ! Même Cooli commence à frémir. Il enchaîne chips sur chips. Tout à coup, Léo part s’acheter du matos.

5 mai

A son tour,

Loïc rend sa machine à Jérôme, qui est fin prêt. Enfin ! Il a fait son quota de press tour... Il ne lui reste qu’à convaincre les facteurs d’arrêter la grève.

5 mai Socrates et Ana

sont seuls à la rédac’. Jérôme apparaît, avec des cernes innommables, une feuille de RTT et une combinaison verte.

Léo arrive par l’autre porte. Même tète, même feuille, même tenue. Dans leurs regards, on peut lire : “Saloperie de 3" donjon”.

Ils sont venus faire signer leur feuille de RTT, mais Cooli n’est pas là.

A son poste, une feuille :

“Ça fait une semaine que je l’ai. Je suis déjà loin du 3" donjon”. Signé :

“Link’’. Merde, le chef aussi... Ça se réglera à l’E3.

je m’abonne à GEN4 PC CD-ROM pour 11 numéros (dont 2 CD chaque mois) au prix exceptionnel de 40 € (Prix étranger et DOM : 70 €)

i Réabonnement

Adresse de réception du magazine

Nom :    Prénom :

Adresse ;

Code Postal : i i . i i i Ville :

Pays :    Tel :

E-mail :

Ci-joint mon réglement : i Chèque à l’ordre de Computec Media France Date et signature (obligatoire) :

Les données de ce bulletin étant traitées Informatiquement, vous disposez d'on droit d'accès et de rectification.

Vous pouvez également vous opposer à leur cession ultérieure en nous le précisant par écrit (conformément à la loi fnformatique et Libertés du 06/01/7BJ.

Merci de renvoyer en coupon d'abonnement complète a :

Service abonnement Imm. LES MONTALETS 2, Rue de Paris 92190 NIEUÜON Tel. ; 01 46 90 20 00 Fax : 01 46 90 20 44

Offre valable dans la limite des stocks disponibles.

GEN4 PC 167

\U V M

JLOMGTE.MPS -o>AviS UC£ GAUAX'Ê J- 01 wrCA'i >0 G 'Ç^^colA'VôR £r>tV>e -fflÆ.

CACWg -rO 'TS.i'CtUA^Ç’ MAi& Y 'A QdE Ccm' Qu ’ é'TA'T" -Ç=AS AO CooP^AbyT

A&A'Cpovivsé, -Ptraco -fo-r fTeCceltC e-r éLcvé ip»« tes CoCTrre - -Tfe f?£ori&res réSëW-êS SA EoRfHA"î\OM AcHe'-té®, 'U 'PgVAi'C •péSfttfffAé' -SéK CA GAt-AX'Ê ce C'îtAI-AMe 'TfeiGrlOAfiTC

-<£l(iWAWi •tOM Jrl£U«e Ar

SoMMéi.

" CHëK

CecrreQK,

colin mcrae rally 3"

La réference incontestée du jeu de rallye !

“Il ne fait aucun doute que ce troisième volet va révolutionner le genre.” Gamekult.com

Fxplosez le chrono dans bti spéciales et 8 pays - Pilotez ib voitures différentes - Un système de dommages réaliste Allrontez les conditions metéo

Codemasters'fe,

Téléchargez les vidéos exclusives du jeu sur le site : www.codemasters.com

GEN,US AT PLAY'

<:    ftoarjan Vftwt    imtt po^pjaWk AI «Y* wntt -Miutn’9 s : vjOrt --Jets» «r* > Cnwwpr. t* *** ü» r» »t T*» S K fW'“ „    <* ù&r.an -j* Veto'» lu t, >„ ^

•r.* »#.« • “ r>J (Tr-rrt | :«JST.»V. *vr. --«J-, * ci pïmSkUtr ïiv«a t*ne il twr, i*e P QX3r&r. tYH tau K. «* «w*Ç« a Wfcrvrts « T» jrtw, * Tm rp*px wm rc «? Mç Jttr    jr> e ,,MW » ,«».=« y*»

w    .r -, '.    » v

** 1    nf'n

Cc«n Uf.*

Refaites r Histoire

Jjjgsn - >-

<:ÆBfBÊàJk ^ j

[L iK / \n

^ ■SKl.

■ Iwi

wMM

Toute l'histoire de l'humanité est entre vos mains. De l'Antiquité à l'âge post-technologique, maîtrisez 6 000 ans d'histoire. Diplomatie, Economie, Espionnage, Guerre... Choisissez une des 18 civilisations et élaborez votre stratégie pour asseoir votre domination à travers le temps et les époques... Devenez maître du monde et découvrez la vitesse et l'excitation d'un jeu en temps réel combinées à l'authenticité épique des jeux de stratégie tour par tour. En exclusivité dans Rise of Nations.

Microsoft

nn?>

HUGE

|C I H I S

-917

0

+571

+1326    +2017

http://www.microsoft.com/france/jeux/riseofnations

Click image to download PDF

Generation 4 167 (2003-06) Cover

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

54.2% 
9.4% 
3.9% 
3.3% 
3.3% 
3.1% 
2.4% 
1.3% 
1.1% 
0.9% 

Today: 62
Yesterday: 105
This Week: 264
Last Week: 645
This Month: 1458
Last Month: 2867
Total: 76846

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014