Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

La présentation de Jeff Schindler "Nous serons les leaders en 3D” Protestation La majorité des participants à la conférence de presse le vendredi matin, et à la présentation au public le soir, se sont évidemment posé la question: que devient l’Amiga actuel, les cartes PowerUP, les développeurs, les revendeurs, et les journaux dédiés Amiga, pendant l’attente d’un an et demi? Ces questions ont été posées avec insistance à Jeff Schindler et aussi à son nouveau patron, Jim Collas, qui est l’un des décideurs proches de Ted Waitt, PDG de Gateway, et qui était présent pour l’occasion. Ces personnes n’ont pas eu l’oreille sourde, et ont pu entendre aussi les points de vue de Wolf Dietrich, dirigeant de Phase 5, Jurgen Haage de Haage & Partner, et Mick Tinker de Access, trois personnes spécialement concernées par le développement de l’Amiga sur processeur PowerPC, actuellement la seule solution d’accélération des Amiga existants. Résultat, le dimanche Jeff Schindler a annoncé à la presse que Phase 5, Haag et d’autres développeurs, avec l’accord de Amiga Inc, avait l’intention de continuer le développement du système de l’Amiga Classic. Voici les points principaux de l'adresse de Jeff Schindler, dirigeant d'Amiga Inc, à la presse. C’est quoi, un Amiga ? "Si nous avançons à petits pas en modernisant l’AmigaOS, nous allons finir avec des opportunités limitées. Alors, nous voulons prendre une vue plus large de l’Amiga. • C’est une technologie impressionante. • L’Amiga fournit la liberté de choix. Nous ne suivons pas la norme. • L’Amiga est défini par les gens qui l’utilisent • C’est une communauté mondiale • Pour la plupart de ses utilisateurs, l’Amiga définit une façon de vivre. Ce n’est pas un simple passe-temps, ni un travail. "Quand l’Amiga est sorti, il était en avance sur son temps, et nous voulons rétablir cette avance sur l’industrie. Nous voulons avoir des opportunités sans limite. Nous ne voulons pas dire, c’est un 1200, c’est un 4000, etc. Nous voulons diriger l’Amiga vers une architecture ouverte, qui fournira une base pour construire les rêves des différents utilisateurs." Les buts de Schindler Ses buts pour pouvoir rétablir l’Amiga comme un leader sont : • - facilité d’utilisation • prix abordable • multimédia haute-performance. Beaucoup de processeurs actuels se concentrent sur les performances en integer et virgule flottante, mais Schindler croit que l’avenir aura davantage besoin de traitement de data multimédia. DVD et les connexions digitales sur Internet, demande de bonnes erformances en multimédia.

Click image to download PDF

Document sans nom Révélai ion à Londres : la fin de I'a11en1 Impossible si nous ne sommes pas 25QQ 1 DERNIERE LIMITE LE 10 JUIN 19981.
à Juin 1998 n’113 Suisse 12FS.
Belgique 250FB. Canada 8 50$ AVERTISSEMENT A partir de septembre, AmigaNews sera disponible seulement par abonnement, et ne sera plus en kiosque. D’ici là, pour assurer la survie du journal, il va falloir que les lecteurs s’abonnent.
Il suffit d’environ 2500 abonnements pour pouvoir continuer. En cas d’insuffisance d’abonnements, le journal s'arrêtera avec le numéro de juillet-août et tous les abonnements, y compris ceux des abonnés actuels, seront remboursés.
Pour nous permettre de vous informer de la situation dans le numéro de Juillet-Août, veuillez nous envoyer vos abonnements avant le 10 juin.
Un mot de plus: Pour récapituler: Bonne nouvelle; A partir de septembre, tout le monde payera son AmigaNews 32.77F au lieu de 39F.
Bonne nouvelle; A partir de septembre, tout le monde lira les petites annonces en même temps (et aura le droit d’en passer gratuitement).
Bonne nouvelle; Nous introduisons un abonnement de six numéros au prix de 196F.
Bonne nouvelle: Si au 10 juin nous n’avons pas reçu suffisamment d’abonnements, votre chèque sera détruit, et les abonnés actuels recevront le remboursement de la partie non- écoulée de leurs abonnements.
Mauvaise nouvelle: Il va falloir que vous fassiez un petit effort pour nous envoyer (par FAX, courrier, téléphone ou courrier électronique) vos coordonnées et ou votre paiement. Faites-le MAINTENANT. Votre chèque ou carte bancaire ne sera pas débité avant fin juin, et seulement à condition que le journal continue.
Nous tenons à saluer ici le magnifique travail de toute l’équipe, en grande partie bénévole, sans qui la production du journal serait impossible.
Comment s'abonner Service standard: Abonnement France de 11 numéros 360F.
6 numéros 196F Tout autre pays, sauf Japon, 11 numéros 365F, 6 numéros 199F Service rapide: DOM 11 numéros 370F, 6 numéros 199F TOM 11 numéros 450F, 6 numéros 245F Autres pays: 495F, 6 numéros 270F Le premier numéro de votre abonnement sera AmigaNews N°115 de Septembre. En attendant continuez à acheter en kiosque !
Paiement en France par chèque (à l'ordre de NewsEdition ou AmigaNews), Carte Bancaire, ou mandat postal Paiment à l'étranger par Carte Bancaire ou mandat postal. Les chèques BELGES sont acceptés (libeller NEWSEDITION) Le paiement en SUISSE est également possible par CCP au prix de 100FS pour 11 numéros (ou 55F pour 6 numéros). Nous remercions Patrick Conconi pour son travail sans faille depuis de longues années pour assurer ce service. Envoyez votre paiement uniquement par CCP libellé à A-News à A-News, CCP N° 12-25868-1, 1203 Genève.
AmigaNews. 12 rue Barrière, 31200 Toulouse, France. Tél +33 (0)5 61 47 25 67, FAX +33 (0)5 61 47 25 6 , Email anews@amiganews.com ou anews@club-internet.fr Site Web: www.amiganews.com UN BULLETIN D'ABONNEMENT SE TROUVE PAGE 44 thorjsr Amm Ptan Id ko Itovotod ri Wurtd aI feago Joft ScfnOo BttMnli th. Fttli n ir MrMMI prtu O» tnq» af.tWowon (Mn «I ofl m» Ml l ftMd Iht lier» Awga. Inc Unvodt Wot S» Art» imn» mon** 0* oMK«wtHn. «mao, ht nos thon* on (ht vu»*) I von îhn«to «t» moitobt conoooM*»a» F «¦*« roc01 ri Amga. Inc t tmgt itctnlb patM iti MvMtrg CWKto» ni Owrter 0» Soft»n E sm ht* nOAüMni il
th. Ftffittlll ratant mq.
Ool a Grori Aanga Mwyt t« ¦ unsrt» «on ta smi tiMi noH a ¦ntt a itor» to • ffT e -nsir" SOMMAIRE Dernier i ivertissement solennel 2 L’attente est terminée 4 Le speech de J.Schindler 5 Entretien avec A.Havemose 8 Entretien avec Phase 5 9 Salon WOA Londres 10 News France, salon Bruxelles 11 News extra-hexagone 12 NAB 98 36 Tests Hardware Pixel64 - 1ère rencontre 16 ProTV 18 BlizzardPPC 2ème rencontre 22 Topolino 24 Tests Soft & CD Apache 20 Miami 3.0 30 Visual, gestion d’images 40 PanCanvas 56 Tomado 3D v1.5 58 TechnoDatabase 98 CD 59 DrawStudio 2.0 60 Spécial Emulateurs sur Amiga (2 - Amstrad)
28 Sur-production d’Amiga ?
25 Installer un lecteur CD 32 AFS et cartouches SCSI 34 Série Magellan au quotidien 26 Java 36 LightWave pratique 53 LightWave dans tous ses états 55 News Vidéo 37 Real 3D Workshop 50 Imagine 5.11 & 5.12 38 Domaine Public 46 Jeux 61 Les petites annonces 44 Courrier 42 Les clubs et l’abonnement 45 AmigaNews est édité et publié par NewsEdition, SARL au capital de 2000F 12 rue Barrière, 31200 TOULOUSE TEL : 05-61-47-25-67 FAX : 05-61-47-25-69 Email: anews@club-internet.fr Editorial Ce n'est pas compliqué: ABONNEZ-VOUS, ABONNEZ-VOUS, ABONNEZ-VOUS! Quelques jours après la mise en vente de ce
numéro, nous allons décider si ce journal peut continuer d'exister après notre numéro de juillet-août. Il nous faut 2500 abonnés pour poursuivre, et, pour l'instant, nous sommes loin du compte. Alors, ne remettez pas cela à une date ultérieure, abonnez-vous MAINTENANT si vous voulez continuer à lire AmigaNews.
Merci tout de même à ceux qui ont déjà répondu à notre appel du mois dernier.
Sauf en cas d'un soudain et convaincant regain d'intérêt suite aux annonces de Londres, notre prochain numéro sera le dernier en kiosque, en attendant des jours meilleurs . Ceux qui s’abonnent doivent quand même acheter le numéro d'été en kiosque, parce que les abonnements ne prendront pas effet avant septembre (pour simplifier notre tâche).
Nous vous proposons dorénavant un système de paiement par prélèvement bancaire trimestriel automatique. Cette nouvelle méthode est particulièrement intéressante, car vous avancez moins de 100F chaque fois et vous pouvez arrêter votre abonnement à tout instant en nous écrivant. Vous trouverez des formulaires à remplir dans ce journal.
Assez de business. Dégustez donc notre entretien avec Dr Allan Havemose, le nouveau "Mr Software" chez Amiga Inc. et que le rêve Amiga redémarre !
U1H1 MIS iiùlirin (Iimijie il Crt'JSlfS I Hir Mfnti
I. .... I I_!*£**_I_1 oiM* tmmk tx
- u «U a ptoOistM ytng «mpt tKtrttati i m S. Directeur de la
Publication: Bruce Lepper Secretaire-Comptable: Brigitte
Cabrera Enfin, Amiga Inc démarre son site web: www.amiga.com
P«9» ihorfEt.
NOTRE COUVERTURE a été réalisée par Jac Pourtant Ont participé à ce numéro: Franck Anière. Alain Bourgery. Denis Bûcher, Laurent Geslin, Pierre Girard, François Gutherz, Renaud Houdinet, Pascal Janin, Thierry Lamblot. Malika, Fabrice Mansat, Stéphane Pérolini, Véro Petit, Pixel Art, Jac Pourtant, Jean-Paul Pozzi, Nicolas Sallin, Georges Segel, Hans Toso, Eric Vannueten, Pascal Willano. Ben Yoris COPYRIGHT ©NewsEdition 1998 Reproduction interdite sans autorisation. Amiga. AmigaDOS.'WorkBettch sont des marques déposées de Amiga International. Inc. NewsEdition SARL est 100% indépendant oe Amiga
International, Inc. Associés. Rod Craig et Bruce Lepper Flashage: ComptvToulouse, tél 05-61-$ 7-44-66. Photogravure: TEC, 14 allée François Verdier, 31000 Toulouse, tél (0)5-61 63 95 05, fax (0)5-61 99 05 32.
Tirage: 21000 exemplaires. Ce journal mensuel est édité et mis en page sur Amiga avec le logiciel Professional Page : 4.1 Imprimerie Marco. 13 rue de* Arcs St Cyprien, 31300 Toulouse ACM PRODUCTION PHOENIX 37 ADFI 64 PRAGMA 15 AMIGA CITY 13 SERELE APPLIMATIC 57 SLD 21 DELTA GRAPH’X 27 TURTLE BAY DIRECT 59 DUCHET 35 VOTRE SPECIALISTE 44 FDS 39 Si vous avez des difficultés pour trouver AmigaNews en kiosque, téléphonez à notre agence de marketing presse. Distri Media (Mr Denis Rozes) à Toulouse, pour connaître les points de vente les plus proches (Tél: 05 61.40.74.74, Fax: 05 61.41.04.64) email:
101675.202@ CompuServe, com Amiga inc annonce l'Amiga de l'an 2000 L'attente est terminée (à part 18 petits mois!)
Ecrit sur Amiga Classic par Bruce Lepper Deux choses restent mystérieuses: l’identité du processeur, et le "partenaire" qui fournira un noyau pour le nouveau Ami- gaOS.
Le prochain OS Amiga sera construit sur un noyau moderne qui permettra le multi- processing et la protection mémoire. Cela sera peut-être le noyau système de BeOS, Java, ou Linux, par exemple, mais il va falloir patienter encore quelques semaines (environ 30 jours, d’après Jeff Schindler), avant l’annonce définitive de cette acquisition importante.
Un noyau OS "prêt à porter" Une chose est certaine: le noyau ne sera pas celui de l’AmigaOS actuel, car Amiga Inc a décidé, pour gagner du temps, d’acheter un kernel "prêt à porter".
Le coeur du hardware sera un processeur révolutionnaire, capable de traiter 400 millions de pixels par seconde, comparé au PC s actuels qui font environ 30 millions s.
Schindler n’a pas pu dévoiler le nom de ce processeur et ne veut rien mettre en danger avant que tout soit signé. D’après nos sources, le retard inattendu dans la finalisation des ces accords est plutôt une conséquence de délais administratifs, les décisions et accords de principe datant déjà de quelques temps.
Les inconvénients Ces nouvelles si longtemps attendues par les utilisateurs d’Amiga, sont néanmoins accompagnées de quelques inconvénients.
• D’abord, les délais. La nouvelle machine ne sera pas
disponible avant 18 mois.
En ajoutant les délais qui semblent inévitables quand il s’agit de développement informatique, on peut compter deux ans, c’est à dire début 2000!
• Le développement de l’Amiga OS actuel ne sera pas continué
par Amiga Inc, à part peut-être la création de packages ponc
tuels rendant plus facile l’utilisation d’Internet, par
exemple. Rien n’a encore été décidé à ce niveau. Le projet
d’une version
3. 5 de l’AmigaOS est définitivement arrêté.
Cependant, Amiga Inc pourrait permettre à d’autres sociétés, en particulier Phase 5 et Haage & Partner, de sortir une nouvelle version de POS plus adaptée au processeur PowerPC (voir l’encadré à ce sujet).
• Le nouvel OS n’est pas compatible avec la famille des machines
Amiga actuelles (qui sont renommées Amiga Classic), ni avec
les logiciels actuels, sauf par émulation. Au salon de
Cologne en novembre, Amiga Inc proposera une machine de déve
loppement, qui s'appellera Amiga Bridge (Amiga pont) et qui
sera un PC (!) équipé de la première version (la "v4.0") du
futur Ami- gaOS. Pour permettre l’utilisation de logiciels
Amiga sur cette machine, POS4.0 intégrera un émulateur Amiga,
sans doute UAE.
Pour ceux qui ont besoin de compatibilité hardware avec l’Amiga Classic, Amiga Inc proposera une version de l’Inside Out, un Amiga sur une carte PCI qui est en cours de développement par Mick Tinker d’Access Innovation, (anciennement Index).
Une nouvelle génération d'Amiga au prix de 3000F avec des performances graphiques cinq fois plus puissantes que les standards PC actuels, a été promise à l'expo World of Amiga à Londres par Jeff Schindler, Directeur général de Amiga Inc. Un investissement important a démarré, et une équipe de développement est en cours de création dans le Silicon Valley en Californie.
Un Amiga avec hardware dédié Que les amigaïstes soit rassurés tout de suite: le futur Amiga ne sera pas un PC!
Après une présentation à la presse qui prêtait plutôt à confusion et qui a soulevé plus de questions que de réponses, j’ai pu assis- De gauche à droite: Petro T (Amiga International), Jim Collas (Gateway). Dr. Allan Havemose et Jeff Schindler (Amiga ter à une conférence développeur confidentielle qui, elle, était TRES rassurante. J’ai vu la présentation du nouveau système par Dr Allan Havemose, le danois courtois et convaincant qui tient le projet Amiga G2 entre ses mains.
Cette réunion n’était pas public, maheu- reusement. Pourtant, les détails donnés par Dr Havemose sont essentiels pour une bonne compréhension de ce que prépare Amiga Inc, et le besoin de les communiquer aux amigaïstes est urgent. Son explication claire et relativement détaillée, plus que les généralités employées par Jeff Schindler, m’a donné espoir que ce projet se distingue des autres promesses, si nombreuses, que nous avons relatées dans ce journal depuis quelques années (pour un aperçu, voir notre entretien avec Dr.Havemose). Les deux choses à retenir sont:
• le futur Amiga sur lequel Amiga Inc concentre toutes ses
énergies, sera une machine avec un hardware custom aux
performances époustouflantes jamais encore vu dans une
machine familiale (et dans très peu de stations graphiques), et
sur laquelle Windows pourrait tourner mais ne tournera pas.
Elle ne sera pas basée sur la technologie x86, ni sur
PowerPC.
• le Amiga OS v5.0 qui équipera cette machine sera directement
inspiré des meilleurs qualités de l’AmigaOS. Il aura la
capacité de devenir multi-plates-formes et d’être utilisé dans
de nombreuses formes, du set-top box aux stations haut de
gamme.
La présentation de Jeff Schindler "Nous serons les leaders en 3D” Protestation La majorité des participants à la conférence de presse le vendredi matin, et à la présentation au public le soir, se sont évidemment posé la question: que devient l’Amiga actuel, les cartes PowerUP, les développeurs, les revendeurs, et les journaux dédiés Amiga, pendant l’attente d’un an et demi? Ces questions ont été posées avec insistance à Jeff Schindler et aussi à son nouveau patron, Jim Collas, qui est l’un des décideurs proches de Ted Waitt, PDG de Gateway, et qui était présent pour l’occasion.
Ces personnes n’ont pas eu l’oreille sourde, et ont pu entendre aussi les points de vue de Wolf Dietrich, dirigeant de Phase 5, Jurgen Haage de Haage & Partner, et Mick Tinker de Access, trois personnes spécialement concernées par le développement de l’Amiga sur processeur PowerPC, actuellement la seule solution d’accélération des Amiga existants.
Résultat, le dimanche Jeff Schindler a annoncé à la presse que Phase 5, Haag et d’autres développeurs, avec l’accord de Amiga Inc, avait l’intention de continuer le développement du système de l’Amiga Classic.
Voici les points principaux de l'adresse de Jeff Schindler, dirigeant d'Amiga Inc, à la presse.
C’est quoi, un Amiga ?
"Si nous avançons à petits pas en modernisant l’AmigaOS, nous allons finir avec des opportunités limitées. Alors, nous voulons prendre une vue plus large de l’Amiga.
• C’est une technologie impressionante.
• L’Amiga fournit la liberté de choix.
Nous ne suivons pas la norme.
• L’Amiga est défini par les gens qui l’utilisent
• C’est une communauté mondiale
• Pour la plupart de ses utilisateurs, l’Amiga définit une façon
de vivre. Ce n’est pas un simple passe-temps, ni un travail.
"Quand l’Amiga est sorti, il était en avance sur son temps, et nous voulons rétablir cette avance sur l’industrie. Nous voulons avoir des opportunités sans limite.
Nous ne voulons pas dire, c’est un 1200, c’est un 4000, etc. Nous voulons diriger l’Amiga vers une architecture ouverte, qui fournira une base pour construire les rêves des différents utilisateurs."
Les buts de Schindler Ses buts pour pouvoir rétablir l’Amiga comme un leader sont:
• - facilité d’utilisation
• prix abordable
• multimédia haute-performance. Beaucoup de processeurs actuels
se concentrent sur les performances en integer et virgule
flottante, mais Schindler croit que l’avenir aura davantage
besoin de traitement de data multimédia. DVD et les connexions
digitales sur Internet, demande de bonnes performances en
multimédia.
• architecure ouverte. Il pense que ceci pourrait être l’un des
plus grands atouts du futur Amiga. "Nous allons travailler avec
énergie avec la communauté Amiga pour définir les standards du
système, mais nous voulons que le système soit le plus ouvert
possible pour permettre diverses implémentations."
I II y a un point d’équilibre entre un PC, qui peut faire beaucoup de choses avec peu d’ergonomie, et un boîtier dédié qui n’exécute qu’une seule fonction, et qui le fait très bien, mais qu’on doit jéter après peu de temps.
• qu’on peut s’amuser avec les différents produits. C’est le
facteur "fun" que l’on ne doit jamais oublier.
Un point clef est l’adaptation aux nouveaux standards de l’Internet, avec les bandes passantes importées. Il voit l’arrivée d’une explosion dans les sphères de DVD et MPEG2, télévision digitale, jeux... "Nous voulons supporter plusieurs différentes plates-formes, boîtiers pour internet, machines de jeu, set-top boxes, ordinateurs à moins de $ 500, jusqu’aux TVPC, portables pour étudiants, tours pour multimédia, et des projecteurs digitaux." C’est le marché du "Digital Convergence", et pour le moment il n’y a pas de leader sur ce marché.
"Nous essayons de livrer cinq fois la puissance d’un Pentium MMX. La 3D est absolument vitale pour ce marché, et nous serons les leaders en 3D. La nouvelle architecture sera programmable et aura la capacité d’adopter différents standards digitaux, comme par exemple ADSL et les modems pour le câble."
En réponse aux questions, Schindler a révélé que le nouveau chip est en développement depuis environ un an. Ce sera "beaucoup plus puissant qu’un PowerPC, beaucoup plus flexible, et avec un prix beaucoup plus bas". En plus, c’est programmable, et capable d'émuler différents types de processeurs.
Digital Quoi?
Schindler a cité Cari Sassenrath, l’un des programmeurs du noyau Amiga. Qui a été époustouflé quand il a vu cette technologie en simulation.
"Je ne l’aurais jamais cru si je ne l'avais pas vu avec mes propres yeux", dit Sassenrath. "Cette technologie sembre vraiment aller bien ensemble avec la philosophie Amiga. Qui demande des performances élevées mais un prix bas. Ce sera amusant de voir encore une fois l'Amiga dominer tout ce qui existe..." ' AMIGA Online Community Channol i AMIGA H 'pindcT ' Amiga News j User Group Network Oeveloper Top Ten List Network Kickoff tho Future... Après l'AmigaOS 4.0, continue Schindler, l'équipe Amiga travaillera pour arriver à son but, le "Digital Convergence", c’est à dire l’AmigaOS 5.0,
basé sur une architecture ouverte et futuriste.
"Le hardware qui est prévu pour cela est encore en développement et nous ne l’avons pas encore en silicone.
"Nous discutons aussi avec d’autres leaders du monde des solutions hardware. S'ils peuvent proposer des réponses qui sont en accord avec nos cibles, nous sommes ouverts à l’idée de soutenir leurs solutions aussi avec AmigaOS, par exemple par le portage sur d’autre plates-formes hardware.
"Nous n’avons pas choisi une seule architecture pour toujours," dit-il. "Mais déjà, nous savons que nous avons un gagnant en préparation".
Comment y arriver Un des facteurs importants pour Amiga Inc est de trouver des solutions pour la compatibilité avec la technologie Amiga existant, bien que ni l’AmigaOS 4.0 ni la 5.0 ne tourneront sur un Amiga "Classic", nouveau nom inventé par Amiga Inc pour décrire les Amiga d’aujourd’hui. (Ed: voir cependant l’annonce par Haag & Partner et Phase 5, soutenus par Amiga Inc, qui voudraient que le nouvel OS tourne sur une carte PowerPC pour Amiga).
"Nous voudrons toujours soutenir l’Amiga Classic. Ainsi, tout ce qui a été bâti jusque là, les milliers et milliers de logiciels, seront supportés dans l'avenir. Mais nous avons besoin d’atteindre un autre niveau. Il est important d'amputer l’Amiga classique, et de trouver un noyau qui sera la pierre angulaire du nouveau système.
"Nous avons besoin de mises à jour logiciel, conformes aux nouveaux standards de l’industrie, et des nouveau API's (interfaces M Mv Use Net
• E-ZInos 7TTTTTuuTTrT7Tlient pour programmeurs) que nous
proposerons.
"Il est absolument vital que les développeurs et groupes d’utilisateurs suivent, parce que si nous partons dans des directions différentes, il sera impossible de remettre l’Amiga à la tête de l’industrie. Nous aimerions travailler avec les développeurs, pour voir comment ils peuvent commencer à diriger leurs entreprises vers l’avenir de l’Amiga. Les kits pour développeurs seront disponibles dès que possible, c'est à dire septembre (la date exacte dépend de la décision concernant le nouveau noyau du système).
AmigaOS v4.0 Amiga Inc proposera en novembre à Cologne, (et pour les développeurs un peu avant si tout va bien), un "Amiga OS 4.0" qui sera un système de développement pour l’OS 5 et tournera sur des PC. Ce système comportera déjà:
• nouveau noyau (non-Amiga)
• une nouvelle interface utilisateur Amiga, plus intuitive pour
les utilisateurs, avec davantage de flexibilité pour les
écrans TV et les moniteurs.
émulateur Amiga intégré dans l’OS (UAE?)
• localisation intégrée peu à peu, selon la demande, dans chaque
pays.
• support pour connecteurs PCI et AGP (bus graphique),
• CDROM, lecteur de disquette, disques durs de grande capacité
• (peut-être) support pour lecteurs DVD
• modem 56k, voix-data-fax
• SVGA, et aussi des modes TV si possible
• solutions internet
• performances multimédia avancés (3D, vidéo, audio).
Le "Bridge System" Amiga International vendra un "Bridge système" au prix de $ 999 (environ 6000F), sans moniteur. Jeff Schindler insiste sur le fait qu’Amiga ne cherche pas à faire des bénéfices importants avec ces systèmes, mais les vendra pour permettre aux développeurs qui n’ont pas encore un PC, d'acquérir un système pré-configuré pour OS 4.0. Il a ajouté: "Nous espérons pouvoir faire en sorte qui si vous avez déjà un PC et que vous voulez ajouter certains périphériques, vous puissiez utiliser ce que vous avez.
Mais pour accélérer les choses, nous voulons proposer notre propre système."
Amiga travaille également avec HiQ et Index (qui s’appelle dorénavant Access Innovation Ltd) vers une solution hardware pour fournir compatibilité avec l’Amiga Classic sous OS 4.0. C'est la carte Inside-Out, sur laquelle Mick Tinker d’Access travaille depuis plusieurs mois (voir encadré). Ce produit est un Amiga sur une carte PCI, qui, d’après le constructeur, ira deux fois plus vite qu’un Amiga avec le même processeur, grâce à la vitesse du bus PCI et le logiciel Siamois qui permet l’utilisation des drivers de Windows. Actuellement, Inside-Out nécessite la présence de Windows, mais
on peut supposer une modification éventuelle qui remplacera Windows par AmigaOS 4.0. En répondant aux questions Jeff Schindler a remarqué qu’il n’était pas prévu que 4.0 sera Windows-compatible. "Si vous allez utiliser Windows, c'est votre décision". Il n’a pas pu répondre à une question concernant l’éventuel moyen de basculer entre AmigaOS 4 et Windows. Le bridge système ne sera pas vendu avec les deux systèmes, mais il sera sans doute possible d’installer Windows avec un "boot option".
Le futur noyau OS et le partenaire mystérieux Jeff Schindler: "Nous avons passé neuf mois à étudier combien de travail, quelles fonctions, quels outils, quel investissement, combien de temps..., et nous avons constaté qu’il faudrait environ deux ans d'effort pour mettre à jour l’OS actuel. Le problème est que nous aurions manqué la date de lancement prévue pour nos produits.
"Nous pensons que l'une des clés pour réussir l'avenir, c’est d’avoir un partenaire qui nous permettrait de construire sur les bases d’un noyau OS performant pour l’Amiga de l'avenir. Nous avions l’intention d'annoncer aujourd'hui le nom de ce partenaire, mais nous n’avons pas encore arrêté notre décision.
"Le nouveau noyau OS doit être l’un des majeurs OS modernes. Il doit représenter, si possible, ce que l’AmigaOS aurait été s’il y avait eu un investissement substantiel depuis cinq ans. Encore une fois, la chose la plus importante est le multimédia avancé.
L’OS doit être extrêmement fort en multimédia, il doit pouvoir adopter tous les standards nouveaux mieux que tous les autres OS (2D, 3D. Vidéo digitale, audio digitale, communications digitales...). Il doit incorporer des standards ouverts comme l'Open GL, AC-3, Java, et bien sûr, proposer un multi-tâche en temps-réel, threaded. Protégé, et pre-emptive.
"Voici quelques OS sous évaluation:
• Java propose beaucoup de solutions; il y a des pour et des
contre, mais je crois que Java fera partie de notre système...
• BeOS est un autre exemple de la direction que Amiga aurait
pris. Ils ont fait un très bon boulot et nous avons discuté
avec eux...
• Linux est un exemple intéressant. Une des raisons pour laquelle
on apprécie Linux, est que c’est une architecture ouverte, avec
la capacité de faire beaucoup de choses pour de nombreuses
plates-formes.
• Plusieurs "embedded" OS que nous avons regardés, des solutions
très petites, similaires à l’Amiga, mais avec les standards
d’aujourd'hui."
Les développeurs "Les développeurs sont absolument vitaux pour atteindre notre but. Il n’y a probablement pas une plus grande communauté de développeurs, que les développeurs Amiga.
Fleecy Moss (centre) est parmi les nouveaux recruts chez Amiga Inc. Il est bien connu pour son travail d'organizateur dans IÏCOA (Industry Council for an Open Amiga), C’est un des points forts qui nous démarque.
"Pour le nouvel OS, il faut que les développeurs commencent à porter les applications, une fois que nous aurons sorti les solutions de développement, et puis ils écriront de nouvelles applications en native pour profiter du hardware dans les configurations "convergence". Ils peuvent nous aider à trouver les APIs qui sont importants pour le marché de convergence et pour les standards de l’industrie. Actuellement, l’ICOA devient l’interface dominant que nous voulons utiliser pour les communautés de développeurs, mais nous voulons rester ouverts pour travailler avec différentes
communautés de développeurs. Les kits de développement et les systèmes seront disponibles presqu’à prix coûtant, directement de Amiga Inc. Les non-développeurs vont pouvoir obtenir des bridge systèmes à travers des distributeurs fournis par Amiga International."
En réponse à une question, Jeff Schindler a confirmé qu'une application écrite pour AmigaOS 4.0. fonctionnera sous le 5.0, avec une simple recompilation. Des logiciels écrits pour l'Amiga classic peuvent s’exécuter sous AmigaOS 4.0, en utilisant l’émulateur intégré. "D'après nos calculs, vous aurez une performance similaire à ce que vous avez avec les Amiga disponibles aujourd’hui, avec un PC avec Pentium II processeur.
"Nous savions que ceci serait dur, mais nous ne pouvons pas arriver à l’avenir avec de petits pas. Ceci n’a rien à voir avec le fait que Gateway construit des Pcs. Nous ne sommes pas engagés dans la vente des Pcs. Notre business est de vendre des licences de la technologie de l’OS. Notre seule raison de vendre le Bridge Système est d’aider des gens, car avec le pouvoir d’achat de Gateway, nous pouvons obtenir des prix intéressants."
Un organisme de développeurs crée sur Internet l'année dernière après le rachat de l'Amiga par Gateway. Son titre chez Amiga est celui de Project Manager.
User Groups Les groupements d’utilisateurs sont un autre atout important pour l’Amiga. Il y a plus de 600 groupes enregistrés, c’est énorme.
Nous aimerions pouvoir bénéficier de cela, en communiquant dans les deux sens. Actuellement. L'interface majeure est le User Group Network, mais comme avec les développeurs. S’il y a d’autres groupements majeurs, nous leur serons ouverts aussi.
Distributeurs Amiga International Inc continuera d’être responsable pour les relations avec les distributeurs, et sera toujours fournisseur d’applications et périphériques pour les Amiga Classic, les bridge systèmes, quand ils seront disponibles, et les mises à jour de logiciels.
Nouveaux-venus dans l’équipe Amiga Jeff Schindler a présenté Dr Allan Have- mose, nouveau directeur de technology et développement, un ancien de Commodore qui était responsable pour les systèmes 2.1 à 3.1. Il était également chargé du support développeur pour l'Europe, et pour les conférences développeurs à Paris et Milan. Depuis, il a été directeur d’une société d’applications graphiques, et d’autres sociétés de développement aux USA.
D’autres nouveaux-venus sont le britannique Fleecy Moss (voir ci-dessus), et Bill McEwen, responsable de ventes et marketing, un ancien de Atrieva Corporation, Con- nectsoft, Gensoft Development et Bumble- Bee Software. Il a travaillé aussi dans les secteurs de ventes OEM et licences, et ce sont sans doute ces derniers qui formeront son activité principale chez Amiga Inc. Voir le nouveau site www.amiga.com. ¦ Anews: Vous aimez travailler avec une petite équipe?
Allan Havemose: "Oui, nous allons démarrer avec probablement pas plus de cinq à sept personnes. Pour moi. La clé, c’est avoir juste une poignée des meilleurs ingénieurs. Je crois que entre cinq et dix personnes, si on trouve des gens vraiment bien, peuvent faire presque tout en peu de temps.
Dès que vous dépassez cette taille d'équipe, cela crée autre chose... Mon but sera une petite équipe, un noyau, qui crée toutes les pièces... Le jour où il faut supporter 500 imprimantes et 700 modems, vous commencez à vous comporter comme un Microsoft. Mais, pour l’architecture et les implémentations de base, une petite équipe est bien meilleure."
Un hardware dans l’esprit Amiga Anews: Décrivez-nous l'Amiga deuxième génération.
Allan Havemose: "Ce qui est vraiment unique et passionant dans ce nouveau système, est le fait que le hardware est tout à fait dans l'esprit Amiga. Cela ressemble vraiment à un Amiga, même si l’implémentation initiale est très différente. L’Amiga comporte des circuits spécialisés pour différentes fonctions. Le nouveau système contiendra de multiples unités qui peuvent changer d’échelle: vous pouvez ajouter une ou deux unités de "processing", plusieurs unités pour la vidéo, plusieurs moteurs de rendition 3D... Vous pouvez les ajouter et les enlever au niveau du Silicon.
"C’est donc encore mieux que l'Amiga.
Non seulement nous avons toutes les pièces qui tournent indépendamment comme fait le chipset Amiga, mais en plus, on peut augmenter la puissance.
"L’Amiga n'avait pas de concept permettant l’installation de deux circuits Alice, par exemple, ni deux blitters. Notre nouvelle architecture peut s’en occuper, elle a été conçue comme ça. Nous pouvons changer d’échelle au niveau hardware.
"L’Amiga est actuellement un système relativement fermé. Nous allons le transformer en une machine hautement connectée, une machine qui travaille en temps réel et qui est très centrée sur le multimédia.
"Pour vous donner un exemple: vous recevez deux flots de data au format MPEG.
Un super-Amiga à 3000F ?
Anews: Pour 3000F, quelle est la config?
Jeff Schindler: Un ordinateur avec tout ce qu'il faut. Disque dur, DVD, modem à 56k ou peut- être capacité de connection digitale, moteur 3D.
Suffisamment de RAM, clavier, souris, tout sauf le moniteur. Si vous voulez un système comme un simple PC, (sans le DVD, etc.), le prix serait de beaucoup moins que 500 dollars.
Allan Havemose: Il n’y a personne sur la planète qui propose cela. C'est aussi nouveau que l’Amiga 1000 dans son temps.
Puis, vous décidez de lancer votre moteur 3D. Comme ils sont tous séparés, ils vont tous exécuter en même temps. Le moteur 3D crache 400 millions de pixels par seconde. Vous décidez de faire un mapping de texture en utilisant les flots MPEG. Ceci se fera sans aucune pénalité de performance.
La machine prendra de multiples flots et les mappera sur des surfaces qui sont en pleine rotation! Simultanément. Pendant ce temps, le processeur ne fait rien, à part donner quelques commandes du genre "Toi, va là- bas".
"Pour ces choses, et beaucoup d'autres, cette machine est encore plus étonnante que ne l’était l'Amiga 1000 en 1985. A l'époque, l’Amiga était la première machine avec des fonctions graphiques en hardware, et proposait également un système multitâche. Ce que nous allons proposer pour 500 dollars (environ 3000FF), sera capable de faire des choses qu'aucun système PC ne peut faire actuellement. Il faut chercher dans les machines Silicon Graphics de moyenne gamme, avant de trouver des performances similaires en temps réel.
"Les cartes actuelles sur PC font du tex- ture-mapping à environ 33 méga-pixels par seconde. Les gens sont époustouflés. Mais le prochain Amiga sera 11 ou 12 fois plus rapide. En plus, leur texture-map est en 16 bits et le mien est en 24 bits. Elles n'ont pas de bi-linéaire filtre, moi je parle de filtering tri-linéaire comme celui utilisé par les works- tations. C'est "screaming 3D" (3D ahurissant), bien meilleur que tout ce qu’il y a sur le marché. J’ai fait du 3D depuis des années, la société que je gérais concevait des circuits 3D, et je sais que ce projet sort de l'ordinaire. Ce
n’est même pas près de quoi que ce soit.
Entretien avec Allan Havemose «Pour beaucoup de choses, cette machine est encore plus étonnante que ne l’était l’Amiga 1000 en 1985» L'embauche du nouveau directeur de logiciel, Allan Havemose, est le premier pas vers la création d'une équipe de développement dans la Silicon Valley. Dr Havemose nous a parlé de la façon dont il compte travailler, et aussi des caractéristiques les plus marquantes de la future machine.
Personnalisa tion Allan Havemose nous a parlé de plusieurs caractéristiques du nouveau système Amiga, par exemple la capacité (enfin) de dessiner en pouces et millimètres et non seulement en pixels. Ceci résoudra d’un coup beaucoup de problèmes, et surtout l’impression, qui n'a jamais été facile sur Amiga.
"Une chose qui était unique sur Amiga.
était que si vous étiez un programmeur et que vous faisiez quelque chose de graphique, vous appelleriez une fonction graphique. Nous allons changer l’architecture interne des fonctions graphiques de deux façons. D'abord, nous allons faire ce que j’appelle client-serveur, ce qui me permettra d’envoyer une commande au sous-système pour le rendering qui partira faire son travail, et je pourrai ainsi démarrer des centaines d’opérations et éviter des attentes."
Le modèle client-serveur s’appliquera également pour l’utilisation de la machine en réseau.
Il conçoit un système de personnalisation de la machine qui permettra à l’utilisateur de régler sa machine en fonction de ses préférences, et son environnement d'une façon bien plus poussée que sur l'Amiga actuel.
Les futurs Amiga seront utilisables dans un grand éventail de situations, des jeux jusqu’aux stations multimédia, et il sera important de pouvoir accommoder différentes résolutions de téléviseur ou d’écran. Le sous-système de personnalisation ira plus loin. Si vous avez une souris à infra-rouge, avec une résolution de cinq pixels, par exemple, le système s'adaptera et ne présentera que des cibles (boutons, etc.) d’au moins 15 pixels de haut, pour garantir que même un utilisateur peu habile puisse atteindre la cible. Font taille sélection peut devenir dynamique.
"Je veux créer un système qui se configure automatiquement et dynamiquement, qui peut accommoder différents types de personnalité. Il faut que chaque utilisateur puisse configurer son environnement. Le système aura suffisamment de logique pour permettre cela. ¦ Dans un communiqué du 18 mai. Les deux sociétés annoncent que leur différend concernant la programmation des cartes PowerPC est terminé, et qu’elles vont coopérer pour assurer un avenir riche en nouveautés pour les acquéreurs de systèmes et produits PowerPC.
Dietrich: Phase 5 soutient l'Amiga Nouvelle Génération, mais condamne le passage par X86 Haag & Partner et Phase 5 proposeront un "bridge" PPC vers la 4.0 Les deux sociétés enterrent la hache de guerre Une mise à jour de l'AmigaOS 3.1 qui supportera PowerPC est envisagée par les deux sociétés allemandes Phase 5 et Haage & Partner en co opération avec Amiga Inc. "Nous assurerons que les utilisateurs des systèmes PowerUP auront une intégration transparente de leur logiciels PowerPC, et verront une riche variété d’applications puissantes qui sortiront bientôt. Le développement futur du logiciel
système PowerPC sera accompli avec des consultations étroites entre nos deux sociétés, et nous discutons actuellement une coopération dans le développement de puissantes bibliothèques PowerPC pour le système, et d’autres extensions de l’OS."
Haage et P5 ont été invités par Amiga Inc à soumettre une proposition pour un alternatif basé sur PowerPC au prochain Bridge System de Amiga Inc, qui est basé sur la plate-forme x86 (PC). D’après leur communiqué, un tel système pourrait être en vente à la fin de cette année, avec des composants et interfaces "standards", et serait capable de faire tourner l’AmigaOS actuel et ses versions futures. Il permettrait à la communauté de participer dans "des développements époustouflants comme la nouvelle technologie AltiVec de Motorola" (voir encadré). ¦ PPC AltiVec: plus loin que MMX Motorola
annonce l'échantillonnage de sa nouvelle puce PowerPC G4 pour le deuxième semestre 1998.
Partant sur une base de PowerPC750 (G3), Motorola a ajouté une unité de calcul vectoriel de 128 bits.
Cette nouvelle puce cadencée entre 300 et 400MHz comprendra trois unités de calcul parallèle, une unité de calcul sur les entiers de 32 bits, une sur les flottants de 64Bits et une vectorielle sur 128 bits. Il pourra ainsi traiter 16 instructions par cycle d'horloge, contre 6 actuellement pour le G3 Cette nouvelle architecture, baptisée ALTIVEC, devrait ajouter 162 nouvelles instructions au jeu de base du PowerPC, et on peut y voir une réponse à l’extension MMX des processeurs Pentium. Elle va cependant beaucoup plus loin, puisque les applications visées sont les modems multicanaux
(jusqu'à 30 voies), la téléphonie sur internet, le traitement de la parole, de l’image et de la vidéo... Pour plus de renseignements: http: mot-sps.com sps'General chips-nav.html -Pascal Willano Dans un entretien avec AmigaNews, Wolf Dietrich, directeur de Phase 5. A donné ses réactions "à chaud" le lendemain de l’annonce au World of Amiga.
"Nous sommes entièrement en accord avec la vision à long terme de Amigalnc, a t-il dit. "C’est très prometteur. Ce circuit en développement me semble un peu étrange, mystique. Assumons que toutes leurs explications sont véridiques, et qu’ils font du progrès, ce sera très bien.
Cependant, le chemin de développement qu’ils ont choisi, en passant par un plateforme x86, est extrêmement mauvais.
"Je ne pense pas que la communauté Amiga acceptera des systèmes basés sur des PC. Ils vont le rejeter. Si cette machine est seulement pour les développeurs. OK. Mais cela veut dire que nous n’aurons pas de machine nouvelle avant 18 mois. Comment peut survivre le marché. Les journaux, les développeurs pendant 18 mois, sans aucune nouveauté?
"Pour nous, la question se pose: comment va réagir le marché? Si nos ventes de cartes PowerUP dans les prochains mois baissent de 50 pour cent, cela signifierait que nous ne pourrons pas investir pour le développement de nouveaux produits, et nous serons graduellement obligés de sortir de ce marché. Je crois qu’Amiga perdrait sa base d’utilisateurs loyaux pendant ces 18 mois, à moins qu’Amiga Inc puisse montrer, dans six mois, les promesses de l’Amiga OS5, mais cela m’étonnerait.
Une année difficile "Déjà, peu de gens ont été satisfaits des affaires sur le marché Amiga depuis un an. Pourquoi Amiga Inc n’a t-il pas discuté avec nous les développeurs, il y a longtemps? Nous avons essayé de notre côté en envoyant des lettres, des propositions. OK. Aujourd'hui nous avons discuté ensemble pendant une heure. Apparemment, il fallait la mauvaise réaction de la part de la presse et d’autres, pour qu'ils se rendent compte qu’il fallait écouter les autres. J'ai suggéré à Jeff Schind- ler et Allan Havemose, que nous pouvons construire des systèmes PowerPC dans six mois,
avec un ou plusieurs CPU.
Comme le pre box. Leur idée est d'utiliser un noyau Linux, Be. Ou Mach, et tous ces systèmes tournent sur PowerPC, avec C++ ou Java, il n’y a pas de problème. Dr Havemose a dit que le choix de CPU n'a pas d’importance pour le développement du système. J'assume qu’ils ont besoin de WindowsNT pour les outils de développement pour l’OS5, mais il m'a dit que l’intention était de démarrer sous WindowsNT et puis de le porter sur OS4. A ce moment, tout devient indépendant du hardware, ils pouvaient donc utiliser un Alpha ou un PowerPC ou autre chose.
"Beaucoup de gens se sont engagés sur la voie du PowerPC; nous avons construit du matériel, d'autres ont démarré des projets PowerPC, et Amiga Inc a encouragé ceci. Maintenant, tout le monde est frustré. Des travaux ont été réalisés peut-être pour rien.
Les promesses de l’AltiVec "Si nous prenons la direction PowerPC. Il y a possibilité d’innovation avec le G4 annoncé par Motorola, et le système graphique AltiVec. Apple a déjà annonce que les futurs Mac seront bâtis autour de ce circuit et ils sont très optimistes pour l'avenir. Amiga parle d'un circuit capable de 400 méga pixels, c’est très performant et le prix est très bas. Mais le problème est que c’est pour dans deux ans.
"J'ai suggéré que OS4 soit livré sur une plate-forme PowerPC, avec une gamme allant de 603 simple-processeur jusqu’à multiple G3s. OS4 serait disponible pour tout le monde. On pourrait s’attendre à un marché de 25. 50 ou même 100 mille machines. Les développeurs pourraient vendre leur travail. Au début de l’année prochaine, on pourrait voir l'arrivée d'AltiVec. Comme un pas intermédiaire. On pourrait imaginer la machine AltiVec pour, disons 3000 dollars et très très rapide, et puis un an après, encore une multiplication de la vitesse de calcul et pour un prix de seulement 500 dollars! Ce
serait le bon chemin, et il n’y a pas de période à vide. Je ne sais pas pourquoi Amiga n'a pas voulu prendre cette direction." ¦ salon World of Amiga 98 à Londres par Eric Vannueten (amiga.city@skynet.be) Première impression : beaucoup de monde dès le samedi matin à l'ouverture, les gens font une queue impressionnante à l'extérieur... Deuxième impression : la salle a été amputée d'un gros tiers de sa surface par rapport à l'année passée - les stands sont (très) chers et plusieurs exposants ont renoncé.
Toutefois, tous les plus importants sont là.
Un petit tour de la salle
• Hisoft : avec son directeur David Link en personne, présente
une nouvelle version de Aura, digitaliseur audio PCMCIA, en 16
bits avec DSP, une nouvelle version de SoundProbe et des
promotions sur les produits usuels (Squirrel, Surf Squirrel,
Whip- pet, ...).
• Weird Science : grand stand, les seuls à avoir de ’vraies’
nouveautés en jeux: on trouvait Foundation, Genetic Species.
Quake (en très petite quantité le samedi, mais le dimanche tous les stands en vendaient par caisses entières).
• Ateo Concept présentait ses towers A1200 et cartes graphiques
Pixel64. (Ed: à juger par les sourires, les Pixel64 ont été
bien reçus à Londres).
• Digita International : Wordworth 7 en vente, le CD contient
trois versions complètes avec dictionnaire DONT LA VERSION
FRANÇAISE! Ils sont très contents des ventes Amiga, déjà plus
de 3000 exemplaires en quelques semaines.
• GP Software : Greg Perry himself.
Venu droit d’Australie, nous ré-expliquait les nombreuses vertus de Magellan 5.66. Un update est prévu pour dans 2 à 3 mois. (Ed: dans sa poche se trouvait une version bèta pour Windows, que vous allez pouvoir installer sur votre Bridge Système) BvisionPPC en proto
• Phase 5 : n’avait pas de stand mais ils présentaient la Bvision
PPC (carte graphique destinée au cartes Blizzard PPC pour
A1200) sur un écran 17" en 1024 *
768. Première impression: c’est super, très rapide - mais à
première vue. Pas plus que mon A4000 avec une Picasso IV,
alors que l’on avait annoncé des vitesses faramineuses...
Tests vus : deux MPEG joués en même temps (en 320 * 200) ou
un MPEG + Benoit ou un MPEG + LWShow. Les cartes sont encore
en version ’proto’ avec software version bêta - comme
d’habitude Phase 5 annonce des produits 'pour la fin du
mois' mais sans dire de quelle année... :(
• Nova Design : présentation et démonstrations de Image FX
3. 0 (beaucoup adorent, personnellement je DETESTE l’interface
utilisateur et l’ergonomie de ce logiciel) et de Aladdin 4D
V5.0
• Siamese System : à chaque salon, on retrouve un auditoire
de plus en plus nombreux (cinq rangées de chaises ici) où
Stephen Jones explique son système Siamese (très performant
dans sa nouvelle version
2. 5) ainsi que la fameuse Inside Out (un Amiga sur une carte PCI
pour PC) montée ici pour la première fois. Egalement en
démonstration, une station Alpha à 533 Mhz avec une carte
graphique Permedia OpenGL 3D
• Power Computing : nombreuses nouveautés dont certaines
étaient déjà en vente, et d’autres seulement en démonstra
tion. J’ai remarqué :
- Power Flyer, une nouvelle interface IDE pour A1200 qui peut
utiliser les disques Ultra-ATA et les modes PI02, PI03, ... un
test rapide de vitesse (par Syslnfo) sur une machine équipée
avec une carte 68040 40 et un disque de 2GB donne 6.2 Mo sec
avec la carte, et 2.1 Mo sec sans la carte ...
- une nouvelle carte interne scan- doubler flicker-fixer AGA de
chez DCE (pas encore en vente)
- Atlantis, une carte son 20 bits pour tout Amiga. Se branchant
sur le port de drive externe. N’utilisant pas de ressources
CPU (tourne sur un simple A500 de base). Elle joue du MPEG
audio 1, 2 et 3 et grâce à son DSP Motorola 56002 peut faire de
l’échantillonage ou effets en temps réel avec logiciels AHI. Le
connecteur floppy de l’Amiga étant trop lent pour un
échantillonage qualité CD, il faut utiliser la version
interne avec connection sur le port expansion d’une carte
Buddha ou Catweasel.
Mais oui. C'est un produit de Jens Schôn- feld, auteur de ces deux cartes aussi, et il était sur place pour faire des démos sur un prototype. Prix: environ 1700F, disponible dans environ deux mois.
- un logiciel pour pouvoir utiliser des caméras digitales Kodak
sur Amiga (interface moyenne, ne reconnaît que quelques
caméras, dans la version actuelle les logiciels allemands me
semblent nettement supérieurs)
• LH Publishing vendait Pagestream et Wordworth, mais
malheureusement la très attendue extension de Pagestream pour
créer des tableaux, n’était pas encore disponible
• Journaux : les incontournables CU Amiga et Amiga Format étaient
bien présents, avec des versions 'disquette' et ’CD’, des
offres préférentielles d’abonnement...
• Groupes d’utilisateurs : de nombreux groupes étaient présents,
soit sur leur propre stand tels ICPUG ou hébergés sur d’autres
stands, voire simplement disséminés dans le salon.
• Eyetech : towers EZ (pour clients vraiment bricoleurs, pas
terribles par rapport aux tours Micronik de chez Blittersoft),
quelques scan-doubler, des LS-120 et des accessoires
courants pour Amiga
• Epie Marketing : présentation de plusieurs nouveaux produits
qui seront prochainement disponibles : Encyclopédie 98 (en
anglais of course) et Virtual Karting 2, également revente des
titres de Titan dont le FABULEUX Elastic Dreams (et Art Studio,
Burn lt...). On pouvait également tester et acheter leur
dernier jeu Sixth Sense Invesi- gations une aventure super
chouette ’à la Larry’, un changement bien agréable en ces temps
de Quake. Doom et autres clones de jeux de combat. En tout cas.
Le seul jeu avec Myst à m’avoir fait craquer complètement ces
six derniers mois.
• Blittersoft : la gamme complète des produits Micronik (assez
chers - la livre vaut env. 10 FF...) ainsi que Mick Tinker
’himself’ venant montrer la carte mère encore inanimée de son
’BoXeR’ et expliquer les derniers développements du projet.
• Amiga International : un assez grand stand composé de plusieurs
postes où des compagnies indépendantes viennent montrer leurs
produits et un des points ayant le plus attiré la foule : Mr.
Petro T vendant le nouveau CD '100% Amiga’ et donnant des
posters, autographes... Un grand succès de foule. A remarquer:
une pré-version de Easy Writer, le nouveau traitement de texte
de Haage & Partner, qui a l’air très prometteur
• Le Bar : très cher et très encombré... juste à côté du bar se
trouve l'estrade ou deux fois par jour, le groupe Annex venait
chanter et danser sur le nouveau CD Amiga (la petite Georgette
est vraiment craquante)
• Alive Mediasoft : plus de 700 différents jeux Amiga en stock !
Une occasion unique de retrouver un ancien jeu ou un plus
récent devenu introuvable
• Golden Image : de nombreux produits Amiga à prix bradés
• Salle de conférence : nombreuses présentations étalées sur les
deux jours, telles que la conférence développeur (sur invita
tion uniquement), Image FX, Aladdin, Java, PhotogenicsNG.
ARTAS, Easy Writer...
• Absences remarquées: pas de Net- Connect 2 (annoncé), aucune
évolution d'aucun browser Amiga, plusieurs jeux pas encore
disponibles, pas de Bvision PPC en vente, pas de stand Phase 5
Impression finale : un grand succès Malgré tout, des visiteurs
heureux et enthousiastes, un superbe travail d’organisation
fait par Norah Hodgson et Peter Bra- meld, quatre conférences
de presse, de nombreux séminaires... le tout sans le moindre
heurt ou problème. Des prix nettement moins bradés qu’au salon
de Cologne et qu'au salon de Bruxelles, plusieurs nouveautés
intéréssantes en vente ou en démonstration, bref cela valait
le voyage :) NEWS BELGIQUE FRANCE Salon Amiga Belgique Dans la
verdoyante Belgique, dans le doux village de Rhode-Ste- Genèse,
les 9 et 10 mai retentirent les cris joyeux d'une clique
d'amigaïstes chevronés venus de partout et d'ailleurs, qui,
attirés par les doux cris du "il est chaud mon PPC, il est
chaud", s'engouffrèrent dans la salle du centre culturel de
Wauterbos pour littéralement dévaster les étalages des
distributeurs présents.
Qui était là?
Les distributeurs Génération Amiga, Digital Précision, Amiga City, FDS, un représentant de la tablette graphique Wacom. The Black Tiger. Et quatre stands d'occasion. Etaient présents aussi, les représentants du fanzine Obligement, AmigaNews (faut bien vendre quelques abonnements!), Michel Donat pour Majorbank (rappelons que c'est 100 balles, soutenez-le. Il souffre) et notre bon Petro Tyscht- chenko. Et c'est tout, faux bond de la part de Micronik et d'Epic marketing. La PPC (pour 1200 ou pour 4000) était en vente à tous les stands (ça fait plaisir!), les divers distributeurs en ont quand
même vendu environ 35 sur le salon, ce qui confirme la bonne santé du produit.
La présence du bon Petro a été motivée par trois raisons; la première: confirmer les faits suivants: et oui, il y aura bien une annonce de Jeff Schindler au World of Amiga le 15 mai, annonce qui révélera l'évolution et les projets futurs concernant le devenir de l'Amiga du point de vue technologique et marketing. La seconde : lors de l’interview. Petro nous a révélé que les ennuis de Phase 5 au niveau fourniture en 060 étaient temporairement résolus, grâce au fait qu'il leur a fourni un stock de 060 tirés d'on ne sait où (le nombre de 060 est inconnu aussi). Il n'empêche que les problèmes ne
sont pas résolus pour autant. Motorola ne voulant pas descendre les tarifs. La troisième ? Et bien, la Belgique est la capitale de la bière, et ma foi, il faisait très chaud.
Durant toute la journée du samedi. Petro a distribué des autocollants. Des boings en relief, des Cds Meetings Pearls 3, des briquets et des souris Amiga.
Sinon que dire?
Bonne ambiance, une affluence moyenne. 400 visiteurs contre 800 l'année dernière. A noter par contre, une amélioration au niveau qualitatif pour les exposants du point de vue des produits en vente, la PPC.
La carte Ateo Bus et sa Pixel 64, les cartes d'extension ZORRO PCI SCSI ainsi que les derniers towers et bidouilles de Micronik. De nombreuses occasions intéressantes, un 4000 bien sucré à 3000FF. Les barrettes de 32 MO à 100 FF, un 1200 avec 060 à 1500 FF,j'en passe et des meilleures. En tout cas. Les revendeurs belges sont des gens très enthousiastes, et surtout très pointus. Vous cherchez un truc étrange? On l'a. Le prix? Trois cacahuètes et demie.
Voilà, c'était un bon petit salon et qui nous a marqué par le support à Anews.
¦Mickaël Bourgeoisat. Olivier Staquet. Georges Segel. Hervé Sonneville (l'équipe sur place) En bref Interface musicale Les éditions A.D.F.I. recherchent un créateur d'interfaces, de façon à finaliser un nouveau logiciel de musique.
Téléphoner à Pierre Philippe Launay au 04.73.34.34.34, ou envoyer un mail à adfi@nat.fr Mailing List AmlGAzette... Olivier Ferrer signal que la Mailing Liste de la fanzine AmlGAzette est d’ores et déjà créée. Cette ML a pour but de discuter de tous les sujets qui touchent à l’Amiga, et à AmlGAzette: News, Questions, Problèmes, Astuces, Bonnes Zadresses du Net, etc... Pour s'inscrire, envoyez un mail à toxibot@toxiczone.surle.net. avec dans le sujet subscribe amigazette votreemail ( amigazette@toulon.pacwan.net) ...et une Mliste pour Workbench: Laurent Jo a créé une nouvelle mailing liste
consacrée uniquement à "la fantastique interface graphique de l'Amiga, premier environnement totalement et vraiment multitâche fonctionnant sur microordinateur, le Workbench !" Le nom de la liste : "Amiga Workbench ML".
Son identification : "Workbench® so- rengo.com". Si cela vous intéresse, rendez-vous sur http: www.sorengo .com sorengo (laurenjo@club-intemet.fr) AmigaBEST - un nouveau site web Nouveau site Amiga: Amiga- BESTdédié 100% Amiga. Plus de 200 pages et plus de 1000 liens, tout sur l’Amiga de ses débuts jusqu’à nos jours. Une immense base de données URL : http: perso.magic .fr pat- best. Info communiquée par Patrick Jung. patbest@magic.fr Opéra 3.21 disponible en Français L'éditeur "Opéra Software" annonce la disponibilité en français de la version 3.21 du navigateur Opéra.
Une version d'essai limitée à 30 jours est disponible sur le site.
Opéra existe en version Windows 16 et 32 bits, et de nombreux portages sont en cours, dont Amiga.
OS 2, Be. Linux. Mac, ....) (www.
Bugss.org opera) Gérer votre USR Message Plus Un gestionnaire dédié aux modems USR Message Plus est enfin disponible sur Aminet (messplus.lha). Ces modems, tout comme certains Olitec, sont capables de recevoir des messages vocaux et des Fax pendant votre absence, sans devoir laisser l’ordinateur en fonctionnement. Une version dédiée aux modems Olitec a été abandonnée, suite au refus catégorique de la société française de fournir un minimum de documentation technique. Pour plus de renseignements, vous pouvez contactez l'auteur, notre correspondant Johann Girard-Cheron, à johann.
Gcheron@hol.fr ANNUAIRE DES RTC Pas connecté internet? Il suffit d’un minitel, ou d’un modem et logiciel (MAD-le-RTC disponible sur EXPERIENCE ou Mozart disponible sur 2EN1) et d’un téléphone, pour se connecter aux RTC. Ces mini-serveurs en France, qui sont pleins de bons contacts, souvent amigaïstes... N'importe qui peut monter son RTC chez lui. La configuration de Denise, par exemple, est certainement une des plus simples: un Amiga et un Minitel reliés par un câble.
Quelques infos sur les RTC: 2EN1 propose plus de 9Go, STACC édite Gigantex, la revue des RTC en HTML, PALACE est le plus vieux des RTC (depuis
1985) , RTCMIGA PC propose déjà 20Go, DENISE gère la sécurité
du travail entreprise et les archives Aminet Set, PULSAR
héberge l’annuaire des RTC. DY- NAMIX vous propose une
e-mail via RTC, APOKLYPSE propose les nouveautés Amiga...
• 2EN1 0143743547 ADITEL 0490562800 ALUYR 0148446297
• AMI60 0344088116
• APOKLYPSE 0344404021 AZIMUT RTC 0142401111 BABYLONE BIENTOT'n
BRICOLE 0296614243 CONTACTHOMS 0142233650 DELTA 0148927773
• DENISE 0148609946
• DYNAMIX 0148899666 EFREITEL 0146779899 ENITEL 0298056601
• EXPERIENCE 0344711306 FORUM-APECT 0147071451 L'ESCALE
0169831722 LE POUCET 0323610794 MUSEA 0387768776 NOXE
0472530507 OCTET SUNRISE 0388676337 ORICTEL 0148484656 PALACE
0549533333 PARIS-THOMS 0144402650 PULSAR 0145456533 REVER LES
VOYAGEURS 0299337948 RTC-ONE 0148701029
• RTCMIGA PC 0160639134 SCORPION BIENTOT SDE 0145864217 SERVEUR
0555776654 SONYTEL 0143747086 STACC 0164040950 STARTOS
0139745794 SUPERCOOL 0144629948 TAM TAM 0473510077 TLC
0450679999
* = RTC sur Amiga t».
Esk WHNÊLim SM psL MINI-EDITO REGROUPEMENT En direct du Vaucluse : Communiqué officiel : JPNA (Jac Pourtant News Allemandes) a lancé une O.P.A. sur JPNI (Jac Pourtant News Internationales).
Etant donné que ces derniers mois, je m’occupais de la traduction des news internationales, que souvent on trouve des news inter dans les news allemandes et inversement, j’ai décidé après accord avec mon vénérable rédacteur-en- chef d’unifier toutes ces news.
A partir de tout de suite et pendant toute la longue vie du journal qui s'étale devant nos yeux ébahis, tout sera donc mélangé, excepté les nouvelles francophones regroupant la France, la Belgique et la Suisse.
Je ne m'abreuverai plus dorénavant qu'à l’Internet, ses pompes et ses oeuvres pour collecter toutes ces informations, les périodiques allemands nous lâchant lâchement, je n’ai en effet pas renouvelé les abonnements à ces misérables manques d’infos. Vous aurez cependant encore quelques résultats de tests allemands sur les derniers exemplaires qui me parviendront par inertie.
Bref, chez AmigaNews, c'est cela aussi, la mondialisation... NOUVEAUTES MATERIEL ETHERNET La carte Ethernet de chez Hydra System pour Zorro-ll lll et commercialisée par une firme anglaise est mise en vente à grande échelle aux Etats-Unis par Dimensions Computers, http: nrex.net dimensions Pour 2000 3000 4000, Amiganet Zorro II BNC, USS 239: Amiganet Zorro II RJ-45 & BNC : USS 249.
POUR A1200 Amiganet, PCMCIA BNC, USS 239. [Dimensions Computers, dimensions® nrex.net NOUVELLES DU NON-HEXAGONE (5 98) de Jac Pourtant (jac@avignon.pacwan.net) (pour le numéro de juin 98) Ces informations n'ont absolument pas été vérifiées. Elles émanent de nos recherches sur l'Internet. La responsabilité du journal ne saurait être engagée de quelque manière que ce soit en cas d'erreur ou de mauvaise interprétation.
MELODY 1200 PLUS Cette nouvelle carte audio dont on vous a déjà parlé il y a quelques temps, est bientôt prête. Elle est développée par Kato Development Group http: kato.home.pages.de Côté hardware: utilise les techniques 16 20 bits; échantillonnage de qualité à
44. 1 ko s und 48ko s; * Full-Duplex (restitution et
enregistrement simultanés): fonctionne avec un A1200 (ou
Tower); deux entrées avec contrôle du gain; pass-through en
monitoring; petite taille grâce à une technique très
moderne; routage différencié des signaux audio en interne;
conception modulaire et donc extensible; Multilayer-PCB
Côté software: player puissant pour l’audio MPEG, Playlist,
ID3-Tag, etc...; utilitaire de gestion audio; utilitaire
d’enregistrement; Pilotes :mpeg.device, Xaudio. De- vice;
AHI; émulation de Toccata.
Possibilités en MPEG: haute qualité et chargement léger du playback en MPEG- Audio (Layer1+2) grâce à un DSP spécialisé; codage logiciel du Layer-3 via Coo- IAMP livré avec; synchronisation assistée pour le MPEG-Video; convivialité grâce à un très gros tampon hardware empêchant le morcellement du son Livré avec: une porte pour fermer le slot d’expansion; un câble pour interconnecter les caries et l'alimentation; un adaptateur de haute qualité Sub-D avec connecteurs RCA en or massif; manuel imprimé; cédérom.
NOUVEAUTES LOGICIEL REFLECTIONS 4.2 La nouvelle version, qui est d’ores et déjà disponible, est compatible PowerPC (accélération par un facteur 4,5 avec une carte à 150 Mhz par rapport à un 68060 à 50 Mhz), de nouveaux corps de base, l’habillage avec peau en spline, un générateur de paysages fractals, des modules de chargement pour les formats Lightwave, Imagine, AutoCAD, Cinéma AD et DEM et DXF en exportation, de nouvelles méthodes de modélisation, de sélection, d’animation et de particules avec détection de collision (il est même possible de remplir un objet avec des particules), du
morphing, de la construction automatique de cités, etc... L’optimisation a été poussée et l’implém- entation d’AVI étendue. La mise à niveau à partir de la version
4. 1 coûte DM 89, la version 4.2 (à partir d'un 68020) coûte DM
399. Un cross-update de Cinéma 4D revient à DM 299.
IMAGE FX Bien vite, Nova Design a mis un patch à la disposition des utilisateurs, qui transforme IFX 3.0 en IFX 3.1 et supprime les plus apparentes des bogues comme les ascenseurs de fenêtres. Pourtant, foi de Jac, il en existe encore, que j’ai dûment recensés et que j'envoie périodiquement à notre ami Kermit. [Nova Design] ACTIVE TECHNOLOGIES Cette firme britannique annonce trois nouveaux logiciels pour le salon londonien :
- NetConnect v2, une collection de 11 logiciels consacrés à la
connexion à l’Internet pour les novices, www.active.net.co.uk
products netconnect (Ed: malheureusement, ce produit n’était
pas au World of Amiga)
- AmiTCP-Genesis, toute nouvelle version d’une autre pile TCP IP
pour Amiga.
- X-Arc, la réponse à WinZIP© sous MUI.
[Active Technologies, Oval House, 113 Victoria Road, Darlington DL1 5JH. England.
Tel: +44 (0)1325 460116 Fax: +44 (0)1325 460117 http: www.active-net.co.uk AUTOMAMIGANISEZ VOTRE MAISON EZHome est un démon de contrôle (con- trol daemon :-) pour gérer le "ActiveHome CM11A Home Automation Controller" d’IBM ( http: www.x10.com http: www. Active- home.com ) plus connu sous le nom de "Home Director" ( http: www.pc.ibm.com us ibmhome homedirector ) qui automatise des éclairages ou des moteurs, enfin, tout ce qui est commandable électriquement.
Tout dépend ensuite de votre imagination, vous pouvez par exemple être averti si un senseur extérieur fait allumer les lumières dans votre jardin, vous pouvez piloter des engins électriques de n’importe où dans votre maison ou de loin par téléphone, automatiser l’allumage ou l’extinction de lumières dans vos pièces pour faire croire que vous êtes là, etc... Si çà vous tente, téléchargez la démo de 80 kO... PHOTOCENICS NC Paul Nolan aura fait une démonstration de son nouveau Photogenics à la WOA de Londres et mené deux séminaires de 25 minutes. Rappelons quelques traits de ce logiciel
prometteur :
• Interface nouvelle et concise.
• Niveaux de créativité permettant de modifier en temps réel la
couleur, la transparence, le mode de traitement de l’image et
même la position de ce qui a été dessiné.
• Outils naturels tels que aérographe, craie, crayon, éponge,
aquarelle, flou et barbouillage.
• Système permettant d'appliquer tous les effets avec n'importe
quel outil.
• Technologie exclusive en calques, permettant de corriger des
erreurs sans avoir à effacer ce qui est correct.
• Nombre illimité de calques faciles d'emploi induisant une
composition très rapide de l’image.
• Etonnants effets pyrotechniques tels que lensflares, feu,
explosions, etc... Paul Nolan httpV www.pnolan. dircon. Co.uk
AIR MAIL PRO 3.0 Rappelons que ce logiciel est un gestion
naire multi-thread de courrier électronique.
Nouveautés par rapport à la version 2.0 : Super MailBox est un module séparé gérant l’envoi et la recherche de courriers, les fichiers Aminet, les clip- boards dans tous les gadgets de texte, un nouvel éditeur de texte où un dpu- ble clic sur une adresse HTTP ou FTP pointe automatiquement votre butineur préféré sur ce site, Spam Free e-mail (filtrage de la pub).
Les signatures ont été améliorées ainsi que le cache des différents répertoires permettant un accès plus rapide, l’élimination de doublons, etc... USS 40 sans le port. USS 65 avec World News [Toysoft Development Inc. http: www.toysoft-dev.com 846danny @ toysoft-dev .corn] WORLD NEWS 1.0 Ceci est un lecteur de newsgroups multi- thread pour WB 3.1. Il gère tous les newsgroups usenet, des groupes définis d’utilisateurs, des répertoires librement définissables, un index d’adresses, des filtres au choix et contre la pub, des tags et des signatures illimités.
Il inclut également un spooler (mise en queue) permettant de charger les nouvelles pour ensuite les lire déconnecté. Avec des fichiers d'aide, il est possible de visualiser des images, des anims et de jouer des sons.
Des préférences très flexibles permettent de personnaliser World News. Il possède en outre un gestionnaire d'e-mail qui peut faire suivre des articles. Des échanges de courrier avec Air Mail sont aisés. USS 35 sans le port. USS 65 avec Air Mail Pro.
[Toysoft Development Inc. http: www .toysoft-dev.com 846danny @toysoft-dev.
Com ] MicroniK VILLAGE® TRONIC Avenue du Prince Héritier, 176 B-1200 Bruxelles (Belgique) Tel : 00 32 2 736.61.11 Fax : 00 32 2 732.68.34 Email : amiga.city@skynet.be Lundi à Samedi, 12 à 19H Des Prix INCROYABLES, des Promotions comme au salon Amiga de Cologne !!!
Vous avez raté le Salon ’ Amiga Show 98’ ? Nous vous offrons les Tromo Salon' jusqu'au 14 06 !!!
Tour Infinitiv Tour Infinitiv + Z 2 Tour Infinitiv + Z 3 BlizPPC 160 040 25 BlizPPC+ 240 040 40 CybPPC 200 w o 68k CybPPC 233 w o 68k 4990 FB 830 FF 10790 FB 1795 FF 22790 FB 3795 FF 14990 FB 2495 FF 26990 FB 4490 FF 29990 FB 4990 FF 32990 FB 5490 FF Scan Doubler A1200 Scan Doubler Zorro Scan Doubler Externe Floppy Ext. 880 KB Floppy Ext. 1.76 MB Floppy Int. 880 KB Floppy Int. 1.76 MB 2990 FB 495 FF 3190 FB 530 FF 4290 FB 715 FF 1990 FB 330 FF 2750 FB 460 FF 1890 FB 315 FF 2490 FB 415 FF Picasso IV 4MB Pablo IV Paloma IV Concierto IV Amiga 1300 Amiga 1400 Amiga 1500
13990 FB 2335 FF 3790 FB 635 FF 5690 FB 950 FF 4990 FB 835 FF 17590 FB 2930 FF 23990 FB 3995 FF 30990 FB 5165 FF Cartes Blizzard PPC et Cyberstorm PPC : autres configurations disponibles sur demande La carte Picasso IV est LA PLUS RAPIDE des cartes existantes en 24 bits, avec les 3 modules elle prend un seul slot et remplace : carte graphique + flicker-fixer + carte son + genlock + capture vidéo + tuner TV. Comporte un vrai Flicker-Fixer et non pas un simple scan-doubler comme les concurrents (pas de scintillement en mode vidéo) ! Catalogue Amiga GRATUIT sur simple demande.
DISTRIBUTEUR OFFICIEL AMIGA, MICRONIK & VILLAGE TRONIC Conditions de vente : ces prix sont valables pour tout achat ou commande FERME effectué AVANT le 14 06 à minuit (dans la limite des stocks pour les cartes de Phase V), Payement CASH à la commande (FB, FF, mandat poste. Eurotransfert -Visa ou Eurocard + 4%) AMICOMSYS Amiga Communicator System, en version
1. 17b écrit par Hakan Parting, chpart- ing@hem.passagen.se est
un logiciel shareware permettant de communiquer en direct
sur l’Internet à la manière de ICQ.
La fonction SendFile permet en outre d'envoyer des fichiers en ligne. L’interface est configurable sous MUI. Elle permet :
- d'envoyer des messages texte.
- de montrer une liste des abonnés connectés.
- d'envoyer des requêtes Web ou Chat.
- d’ordonner tous les messages dans un tampon historique avec
sauvegarde automatique.
AmiComSys possède un port Arexx.
Fonctionne avec une pile TCP IP comme Miami, AmiTCP3.0b2+ ou compatible. Il est disponible sur http: amicomsys.tibb.at . 120 SEKou 16USS.
EN BREF PRODAD DEMENAGE: On sait depuis longtemps qu'ils déménageaient au figuré, mais là, c'est au sens propre. Ils ne vont pas bien loin, mais auront plus d'espace, plus de salles de cours et plus de personnel (??) Voici leur nouvelle adresse : Pro- Dad Software, Gauerstr. 2, 78194 Immendingen- Hintschingen Tel : 00 49 74 62 94 59 0 Leur e-mail reste inchangé.
NEWTEK VEND DES AMIGA ! Grosse promotion sur les Toaters Flyers et même sur des Amiga Tower 4000 : le premier pnx est le pnx de vente conseillé, le second le prix économisé. Est-ce que çà ne vaudrait pas le coup (coût) de se mettre au NTSC ?
AU REVOIR X2 ET K56
- Promo Pack A : Video Toaster 4000, Video Toaster Flyer 4000.
VT 3.5 + 4.2 Software, LightWave 3D Software. S3.495, $ 3.895.
- Flyer Spécial : Video Toaster Flyer 4000. 4.2 Software.
$ 2.795. $ 2,200.
- Promo Pack D : Flyer 4000, Amiga 4000 Tower Computer. $ 4,495.
$ 3,149.
HAAGE & PARTNER EMBAUCHE: Cinq nouveaux "partners", Udo, Martin, Klaus. Sébastian et Philipp sévissent depuis un mois sur l’e-mail et les mailing-lists de H & P. De plus, notez les différentes adresses spécialisées avec le nom du contact :
- ArtEffect : arteffect-support@haage-partner.com . Udo Leu-
kam.
- Localisation d'Ari Effect : cm.steigerwald ©haage-
partner.com , Martin Steigerwald.
• X-DVE, FontMachme (ClassX) : classx-support@haage-
partner.com . Klaus Ziereis.
- PageStream : pagestream-support@ haage-partner.com , Sébastian
Becker.
- Fusion (seulement en allemand) : fusion-support@haage-
partner.com . Philipp Leusmann.
- Aide générale : http: www.haage-partner.corTVsupport.htm
ASIMWARE: Des documents sur les nouveaux développements de
MasterISO v2 sont disponibles sur http: www.asimware.
com techsupport2. Html .
Deux mailing-lists ont été lancées, pour tout savoir, se connecter à www. Asimware.com techsupport. html ou infotech@asimware.com CRONUS: Vous, souvenez-vous ? Cronus et en particulier Fred Fish liquidaient. Eh bien, ils liquident toujours sur http: www.ninemoons.com . Des cédéroms tout neufs à un dollar.
CATALYSER 2 de B.B. La deuxième vidéo, réalisée par le déjà célèbre et "moderne" réalisateur de films Bohus Blahut (prononcez "Bohhoucheblah- houte”) est arrivée. Tout sur la composition sous Ima- geFX 2.x et 3.x. Même Kermit Woodall appris des trucs qu'il ignorait... http: www.xnet.com ~jcompton catalyzer2. Html [Legacy Maker Inc., PO Box 60711, Chicago, IL 60660 USA. Prix sans le port : US$ 39.95. ALFA DATA: Les produits allemands de chez Alfa Data (comme Oktagon 2008, AT-Bus 2008, Alfa- Power, CD1200Plus et MultiFaceCard) qui n'étaient plus supportés ont été repris par AB-Union GmbH,
Postfach 1151, 85701 UnterschleiBheim. Fax: 089 32180734 khv@gmx.de OPERA: Le butineur Opéra, compact et rapide par rapport aux monstres comme Netscape et IE. Qui a déjà son petit succès sur PC sera porté cet automne sur Amiga. C'est grâce aux votes des amigaïstes sur les pages d'Opera que cette victoire a été remportée.
ICP: La firme allemande qui signe actuellement un contrat de licence avec Amiga International propose un cédérom de développement complet Amiga en version 1.2. Al: Amiga Inetrnational a complètement rénové son site. Versions avec ou sans frames, en anglais et en allemand, des graphiques, des graphismes, des index, des newsgroups, etc... CYBERPAQUET: Helmut Hoffmann a finalisé ses programmes CyberShow et PhotoAlbum et a conçu un nouvelle interface datatype 24 bits. De nouveaux formats sont reconnus et les programmes sont parfaits aussi bien pour CybergraphX que pour Picasso 96. Le
paquet coûte DM 50.
Après un an de palabre, l’Union Internationale des Télécommunications a conclu l'accord définissant les spécifications standard pour les modems supportant le 56K.
On se souvient jusqu’alors de la division du marché : Rockwell et son K56 contre son éternel challenger, US Robotics avec son X2.
Plutôt que de choisir, l’ITU crée donc une nouvelle norme, appelée V.90 (anciennement "V.pcm"). Les fabricants de modems ont évidemment aussitôt annoncé la mise à disposition d’une mise-à-jour téléchargeable pour les modems FLASH. Pour les autres modems, l'upgrade sera probablement I payante. Enfin, concernant les providers Internet, ils sont sur les rangs et attendent la mise-à-jour de leurs matériels par leurs fournisseurs pour proposer le V90 à leurs abonnés... Encore un peu de patience et le surf à 56 Kbauds THEORIQUES sera disponible pour tous... ADSL: la course à la vitesse
continue... France Telecom garantit ses lignes jusqu’à 9600 Bauds. Mais la technologie va, heureusement, bien au-delà : la dernière limite grand public connue, le 56K, risque fort de prendre une claque avec l'ADSL. Le principe de cette nouvelle évoluLE MAITRE DES IMAGES: ImageMaster R t, un des meilleurs programmes de graphisme sur l'Amiga il y a quelques années, est toujours disponible. www.blackbelt.com blackbelt amiga.html LE RETOUR DU BLITZ BASIC: Fin mars, s'est monté un groupe de programmeurs dont le but est de créer un nouveau language de programmation qui serait le successeur du
Blitz. Nom de ce language: Phoenix ! Plusieurs des gens du groupe sont "assez" connus tels l’auteur du jeu "Foundation" et l'un des auteurs du BlitzSupportSuite (qui, ayant eu accès au "source" du Blitz, a donc une idée sur comment démarrer le projet d'un compilateur). Pour l’instant, ils n'ont pas voulu donner de précisions puisqu'ils sont en train de définir les caractéristiques de Phoenix.
MANUEL POUR IBROWSE : Le manuel d'IBrowse étant resté à la version 1.0, il était temps de le mettre à jour. Si donc, vous êtes officiellement enregistré pour la version 1.2, il vous est possible d'obtenir ce nouveau manuel pour le prix de £5.95 (jusq'au 1er mai. çà va être juste, sinon £11.95) + £2 de frais de port. (Tél 00 44 1525 718 181, Fax 00 44 1525 713
716) ibrowse-sales@hisoft.co.uk HiSOFT SYSTEMS iBrowse 1.2
Manual The Old School, Greenfield. Bedford MK45 5DE, England
VOYAGER NG 2.95: Première version officielle depuis la
2.88. Quoi de neuf ? D'abord l’implémentation du nouveau
standard encore peu répandu HTTP 1.1 qui permet la liaison
ininterrompue avec un site, réduisant ainsi les temps de
transmission et permettant la reprise de chargement
interrompu de données (comme le ftp). Voyager devient
ainsi le premier butineur Amiga compatible HTTP 1.1 tion
consiste en gros, en l'application du codage du RNIS (=
"DSL") sur les deux fils de cuivre de notre bon vieux
téléphone... L'ADSL semble être une des multiples variantes
du DSL, la plus adaptée aux communications à haut débit. Il
reste que pour atteindre des vitesses de l’ordre de
plusieurs Mbits (c'est-à-dire du même ordre que pour le
câble), il faut communiquer directement entre modems ADSL.
Pas besoin d’installer une nouvelle ligne, mais un
changement s’impose au niveau des centraux téléphoniques.
Comme pour le 56K, la vitesse ascendante est plus faible, tout en restant largement plus élevée qu’avec nos modems actuels. De nombreuses expériences grandeur nature sont en cours et il existe d'ores et déjà plusieurs modems ADSL sur le marché.
L’inconvénient majeur, pour l’instant, est le prix des modems (environ 5000 FF), mais on peut s'attendre a une baisse spectaculaire si cette technologie se répand rapidement. Reste également l'éternel problème des hauts débits pour tous : la capacité de la ligne de tête vers l'Internet. Et pour de nombreux accès à 8 Mbits, le coût mensuel d'une ligne de tête "raisonnable" ne sera vraiment pas négligeable... Pour tout renseignement sur le sujet, signalons l’excellent site www.webfaster. com - Johann Girard-Cheron
• Une mailing-list y est consacrée sur
http: www.vapor.eom xowagner@vapor.com
• Voyager peut dorénavant "blitter" les images de et vers la Fast
RAM. Ce qui éleimine la barrière du 1 2 Mo de CHIP.
• Voyager est intelligent, si vous tapez "www.yah" et que vous
vous soyez récemment connecté à "http: www.yahoo.com", il
complétera l'adresse de lui- même.
• L’impression a été améliorée et TurboPrint est également
supporté.
• La recherche de texte dans les documents est possible.
• La gestion du cache est meilleure avec un nouveau butineur
spécial de cache, le format graphique XBM est reconnu, les
fichiers MIME peuvent être lus et sauvegardés.
• Les sessions SSL sont sèches, archisèches.
Heu non pardon, peuvent être "cachées". La vitesse générale est accrue et une interface WebTV a été incluse. Une interface directe existe maintenant avec MicroDot II pour les news et le mail.
FONDATION DE REBOL TECHNOLOGIES Le 20 mars 1998, la société a été fondée à Ukiah en Californie. Cari Sassenrath l’a présentée comme se focalisant sur la recherche, le développement et la commercialisation d'un nouveau langage de script et de messages (REBOL, le successeur de LAVA). Pour en savoir plus, http: www. Rebol. Com ÎJEUltLUK nu La nouvelle société a déjà décidé de sponsoriser notre vénérable CUCUG. Une mailin-list a été créée, voyez la rubrique "NET”.
AMINET SET 6 Le quadruplé cédérom bien connu est disponible depuis le 20 mars pour DM 59.00, US$ 32.00 ou FF 199. Outre les 440 Mo de nouveautés Aminet depuis les Set 5, il contient les versions complrtes de Wordworth 5 SE, TurboCalc 3.5, Ppaint 6.4 et Wildfire
3. 38. AMIGA UNIVERSITY Toujours des prix à gagner sur
www.amigainformer.com amigau , 1er prix, un A1200 magic Pack
et ensuite plus de 2000 dollars de prix en répondant aux ques
tions sur Amiga.
RETINA Z2 SUPPORT GROUP Un groupe de réconfort moral à tous les possesseurs de Retina Z2 délaissés. Terry voudrait savoir queles programmes fonctionnent ou ne fonctionnent pas sur votre carte.
S’il reçoit assez de réponses, il envisage de monter une mailing-list. terryc@white.
Aljan.com.au DATAFLYER CD-XDS
VI. 1 Un moyen pour ajouter un lecteur de cédéroms sur une
machine IDE. Le système CD-XDS est composé d’un châssis
d'aluminium en deux pièces, un câble de données et
d'alimentation et un manuel. En option, on peut également
obtenir un câble DIN à 5 broches pour une alimentation ex
terne d'une part, et d'autre part le file-system compatible
Asimwares ATAPI. Ce système est nécessaire pour utiliser
CD-XDS. Sans ASIMwares US $ 109.00, avec $ 149.00. [Expansion
Systems. 44862 Osgood Rd. Free- mont CA 94536] www.sns. corn
~expsys expsys @ sns.com IMAGINE MAGAZINE Une nouvelle
publication bimestrielle du Serious Publishing Group, Inc. à
partir du premier août 98. LISTSERV@MAEL SROM.STJOHNS.EDU
SHAPESHIFTER La version 3.9 est disponible sur Aminet, elle
permet entre autres de booter sur un cédérom.
Informatique Cartes PPC Ultra-5CSI A1200 Incroyable !!!
Pour l’achat d’une carte PPC, nous vous offrons :
• 16Mo RAM
• Port gratuit Moniteurs & Vidéo I ProTV (Signaux Vidéo PAL sur
écran VGA) .... 990 F Atéo Bus + Pixel64 1 990 F Moniteur 15"
0.26 .... 1 500 F Moniteur
17' 0.26 .... 2 990 F
Mitsubishi 17' Pro 67 TXV 4 350 F Mitsubishi 17' Plus 72
.... 5 290 F iMémoires Je masse
Lecteur CDPOM IDE 24x ... ... 490 F Disque dur IDE 2.1
Go . 1 090 F Disque dur IDE 2.5 Go
. 1 250 F Disque dur IDE 3.2 Go
. 1 350 F DD Quantum SCSI UW 2.3 1 490
F Lecteur ZIP ATAPI interne 520 F CDPOM Traxdata Silver (les
dix) .. 120 F Cyberstorm 160Mhz support 040 ou oeo 4 490
F Cyberstorm 1ÔOMhz avec oao à 25 mhz 4 S 90 F Cyberstorm
l60Mhz*vec060 à50MHZ ...5 990 F Cyberstorm 200Mhz support
oao ou oeo......5 290 F Cyberstorm 200Mhz avec 040 à 25 mhz 5
590 F Cyberstorm 200Mhz avec oeo à 50 mhz 6 790 F Cyberstorm
233Mhz support 040 ou oeo 5 750 F Cyberstorm 233Mhz avec 040 à
25 mhz 6 200 F Cyberstorm 233Mhz avec 060 à 50mhz 7 490
F Blizzard 603e+ 160Mhz a oao à 25 mhz . 2 990 F Blizzard 603e+
200Mhz A04O*25mhz ... 3 550 F Blizzard 603e+ 200Mhz a oeo à 50
mhz .... 5 590 F Blizzard 603e+ 240Mhz A 040 à 25 mhz 4 150 F
Blizzard 603e+ 240Mhz a oeo à 50 mhz .... 5 990 F Cartes PPC
Ultra-Wide A4000 Cartes PPC A1200 SIMM 6 Mo
EDO ....
105 F SIMM 16 Mo EDO ... 170 F
SIMM 32 Mo EDO ......
350 F Boitier Atéo 1200 + Clavier . 1 090 F Modem USP
Sportster 56000 1 150 F Installation gratuite de votre matériel
si vous venez avec Blizzard 603e 160Mhz a 040 à 25 mhz 2 450 F
Blizzard 603e 160Mhz a oeo à 5o mhz 4 590 F Blizzard 603e
200Mhz A040 à25MHZ......2 990 F Blizzard 603e 240Mhz a oao à 25
mhz ... 3 590 F votre Amiga au magasin.
N’hésitez pas a nous contacter pour toute connectique ésotérique.
Nappe SCSI UW 65 pts - 4 connecteurs internes M + slot externe F (idéal Cyberstorm) ... 430 F Nappe SCSI UW 65 pts - 1 connecteur Dsub66 M + 1 connecteur HE10-50 - 15cm 160 F Nappe SCSI UW 65 pts - 3 connecteurs Dsub66 M - 0,60m .. 290 F Adaptateur Slot - 1 connecteur HE10 M vers slot externe Mini 050 F .... 140 F Adaptateur IDE - 1 connecteur IDE 2 1 2 vers 1 connecteur IDE 3
1 2 .. 50 F Câble SCSI-2 - Mini D50 M vers D525 M .. 120 F Câble SCSI-2 - Mini D50 M vers Centronic 50 M ..70 F Route départementale 523 • 3Ô570 TENCIN Tél. : 04 76 45 60 60 - Fax 04 76 45 60 55 • synapse( club-internet.fr Frais de port : Moniteurs et boitier : 150 F Connectée et 5IMM : 25 F Autre : 50 F TEST HARDWARE par Ben Yoris
(a(e@mygale.org) Attention, une fois n'est pas coutume, nous allons découvrir une nouvelle carte graphique.
Mais il ne sera pas question de bus Zorro ni d'Amiga 4000. C'est en effet aux Amiga 1200 en tour que s'adressent l'Atéo Bus et la Pixel64. Non seulement ce produit permet de doter enfin le 1200 d'une carte graphique, mais en plus il est français. Deux bonnes raisons pour s'y intéresser.
Présentation du matériel Une fois le colis déballé, on se trouve face à une carte graphique (la Pixel64), une carte avec 4 bus (ressemblant à s’y méprendre à 4 slots ISA, d’ailleurs...), une carte contrôleur reliée par deux grosses nappes à la carte bus, et un coude à brancher sur le port carte accélératrice du 1200. La notice est sous forme d’un petit livret facile à consulter.
Une disquette d’installation accompagne le tout ainsi qu’un autocollant blanc et cinq petits pieds adhésifs.
Installation : une très bonne utilisation du tower 1200 Il faut démonter son tower et retirer toutes les nappes reliées à la carte mère du 1200 ainsi que l’alimentation. Puis, il faut enlever sa carte accélératrice. Si vous n’avez jamais ouvert votre tower, demandez conseil à un ami! Cela vaut mieux que de risquer d’endommager votre 1200 ! On connecte le coude sur le port d’extension du 1200, puis on connecte à ce même coude la carte contrôleur d’Atéo. Magique: sur ce contrôleur il y a le même connecteur d’extension que sur le 1200, on y branche alors sa carte accélératrice qui se
retrouve déplacée de 5 cm vers l’interieur du tower par rapport à sa position initiale. La carte contrôleur étant reliée à la carte bus, il faut bien placer cette carte bus quelque part: sur le plancher du tower! Grâce aux cinq petits pieds adhésifs, on fixe la carte bus, il ne reste plus qu’à placer dans l’un des 4 slots la Pixel 64. Celle-ci est alors placée verticalement (et non horizontalement comme dans un Pc) et un trou en bas du tower avec une petite plaque repliée, permet de visser la carte. Impeccable, le tout ne surcharge pas trop l’intérieur du tower. Si vous ne possédez
pas de tower Atéo, mais un Micronik par exemple, Atéo a prévu le coup : la notice explique ce qu’il faut faire et invite surtout à leur téléphoner en cas d’incertitudes. C’est une bonne chose d’avoir prévu d’autres towers, il aurait été vraiment dommage d’en changer pour installer la Pixel 64... J’ai rencontré un petit problème quant à l’alimentation de tout ça. En effet, l’Atéo Bus se charge d’alimenter la carte mère du 1200. Nul n’est besoin d’utiliser une autre alimentation par la voie normale. Il faut toutefois connecter un câble style lecteur de disquette sur la carte mère du 1200.
Puis il faut un câble du même type pour alimenter la carte contrôleur, un autre pour l’interface clavier Atéo et enfin, un dernier, le lecteur de disquettes. Quatre câbles donc en tout. Or, l’alimentation de mon tower n’en compte que deux! Ayant contacté Atéo à ce sujet, ces derniers m’ont indiqué que le problème était connu et que désormais ils livraient les Pixel 64 avec un doubleur de câble pour remédier au problème. J’avais heureusement un de ces doubleurs.
Le software : Picasso 96 Ici, rien à signaler, tout se passe parfaitement. L’installer guide pas à pas et ajoute tout ce qu’il faut à la startup- sequence. Sont installés :
• Picasso 96 (driver graphique bien connu), l’option Pixel 64
apparaît dans les préférences indiquant que la carte est
supportée par le développement de Village Tronics.
• Picasso96 Mode : un outil très pratique pour faire
reconnaître les écrans Picasso aux moniteurs SVGA. En effet,
les différentes résolutions de la Pixel64 peuvent nécessiter
un léger réglage comme par exemple le balayage d’écran,
l’horloge du bus, etc... Tout est de plus très bien expliqué
dans la notice d’Atéo.
• ModePro : une commodité pour promouvoir et bidouiller les
écrans systèmes.
Pixel64 : la solution graphique pour 1200 à 2000F Au final, l’installation m’a pris environ 30 minutes, logiciels et réglages de quelques résolutions compris. On attaque les tests.
Avec l’Apollo 1260 : un plantage toutes les 5 minutes... Configuration de test : Amiga 1200, tower Atéo, écran SVGA 15’ SMILE
0. 25, disque dur 2.1 Go IDE, lecteur Cdx4, modem 28800, Apollo
1260 50 Mhz, 1240 40 Mhz et Blizzard 030 50 Mhz, le tout avec
16 Mo.
Une horreur. L'Amiga n’arrivait même plus à booter. J’étais obligé de booter en NTSC, puis de passer en mode Picasso, car en sauvant les prefs de Screen- Mode, l’Amiga bloquait au moment d’afficher le Workbench. J'ai pourtant essayé en vidant ma WBStartup et ma Startup-sequence de tout patch indésirable, rien n’y fait. Coup de fil chez Atéo.
Apparemment, je ne suis pas le seul à avoir des problèmes avec une 060 (Blizzard ou Apollo), mais un client les a appelés pour les féliciter, tellement ça marchait bien pour lui sur sa Blizzard 1260.
Atéo a quand même finalement localisé le problème: cela vient de la première série de production. Tout devrait rentrer dans l’ordre très rapidement. Atéo informe également les utilisateurs qu’ils sont à leur entière disposition par téléphone, pour régler tout problème. Nullement découragé, j’essaie avec d'autres cartes.
Blizzard IV et Apollo 040 : tout baigne.
Là, plus aucun problème. Tout marche bien même avec ma demi-tonne de patchs. Sur la 030 50 Mhz, l’ouverture du tiroir Prefs sous Workbench met un peu de temps, mais pour déplacer les fenêtres : quel régal ! Sous MCP, il est possible de patcher Intuition pour afficher le contenu des fenêtres quand on change leur taille ou qu’on les déplace: c’est rapide même sur le 030. On passe au 040 40 Mhz. Là aussi, aucun problème, l’affichage des icônes se fait plus rapidement (en fait cela dépend du disque dur et du processeur) et les fenêtres glissent à souhait. Le Workbench du 1200 prend alors un
aspect de Linux, avec affichage 800x600 16 bits et fenêtres facilement maléables : une sacrée sensation de fraîcheur et de rapidité s’installe! N’ayant jamais connu de cartes graphiques (comme la majorité des possesseurs de 1200), la Pixel64 me donne vraiment une impression de rapidité par rapport à l’AGA (c’est pas dur !).
Les performances Bien que je n'aime pas les chiffres en eux même, voici un tableau comparatif réalisé sous SysSpeed 2.4. Les deux tests sont Intuition (affichage de fenêtres et écrans systèmes) et Graphie (affichage brut). Le processeur utilisé est le 68060 50 Mhz dans tous les cas, sauf AGA (68040 25 Mhz utilisé). La résolution utilisée est le 640x480 en 16 bits.
Les chiffres indiquent le nombre d’opérations par seconde.
On constate que la Pixel64 est quand Test Intuition Pixel64 CV64 AGA Openwin16 15 30 7 Openwin256 14 29 2 Winlayer16 21 29 2 Winlayer256 21 26 2 Sizewin16 46 58 18 Sizewin256 41 58 6 Movewin16 182 225 18 Movewin256 156 190 3 Conoutp16 79 130 35 Conoutp256 79 129 16 Openscr16 15 19 8 Openscr256 12 15 5 Swapscr16 59 59 58 Swapscr256 59 59 58 Test Graphie Printtxt16 3285 2447 582 Printtxt256 3287 2448 139 RecttilM 6 7397 12165 349 Rectfill256 7406 12108 349 DrawElipse16 5843 16324 283 DrawElipse256 5844 16325 70 DrawCircle16 6564 15871 271 DrawCircle256 6565 15856 67 WritePixel16 54881 80486
36040 WritePixel256 57887 80503 10208 HorLines16 12308 25089 3495 HorLines256 12314 27788 747 Verlines16 5237 6825 341 Verlines256 12314 27788 747 DiaLines16 2216 5006 239 Dialines256 2212 5007 54 AeraElipse16 121 308 145 AeraElipse256 120 388 46 AeraCircle16 114 286 131 AeraCircle256 114 286 41 AeraFill16 372 402 138 AeraFill256 372 402 37 même un ton en deçà de la CyberVi- sion64. Pour expliquer cela, il faut noter que le chipset utilisé dans la Pixel64 est un Cyrrus Logic GD5434, et que ce dernier est assez vieux. La Cybervi- sion64 bénéficie d’un chipset plus récent. Ce qui peut
justifier l’écart. Peu importe, l'essentiel est de voir comment se comporte la carte au quotidien plutôt que dans SysSpeed.
La Pixel64 et les logiciels Amiga Tout est stable : Wordworth 6, Miami, Voyager, AmFTP, AmIRC (une heure de connexion sans le moindre problème), MCP. Ppaint etc... Mais la carte graphique c’est aussi les jeux. Là, petite déception, pas de grande accélération à noter. Quake va à peu près à la même vitesse que sur ma télé NTSC (sauf qu’il tourne sur le SVGA désormais, et que c’est plus rapide que le Double NTSC qui mange de la bande passante sur l’AGA).
La démo de Lambda ne semble pas bouger côté fps et un raster split apparaît (vous savez cette coupure du balayage écran comme sur Pc). Tout ceci s'explique assez facilement. Lorsqu'on est en AGA. Le CPU doit convertir les pixels chnuky en planar pour afficher les jeux 3D. Cette conversion il y a quelques années, prenait pas mal de temps machine, notamment sur un 030. Désormais sur 040 et 060, les routines chunky to planar prennent beaucoup moins de temps, de l’ordre d’un quart de VBL environ (c’est à dire le temps que met le balayage électronique pour parcourir un quart de
l’écran). Le CPU a donc 3 4 de temps de balayage pour calculer le plus d’images possibles. Avec une carte graphique, plus besoin de cette conversion.
Il n’empêche que le 060 a du mal à calculer beaucoup d’images pour un jeu comme Quake (hélas, il n’est cadencé qu’à 50 Mhz).
Ainsi, la Pixel64 soulage le CPU d’un peu de travail et lui donne une bande passante plus grande, mais le CPU a toujours son travail principal à effectuer: calculer. Cela devrait s'arranger avec le PowerPC qui lui est capable de calculer bien plus rapidement. En revanche, bonne surprise pour DoomAttack qui permet de s’ouvrir dans une fenêtre Workbench : c’est beau, fluide et ça en jette, mais quelle utilité ?
Quelques inconvénients Une fois votre Workbench et la plupart de vos aplications sous Picasso, il devient impossible de faire "glisser" les écrans comme sur l’AGA. Et oui, le blit- ter n’est plus dans le coup et c’est bien dommage. Ensuite, Atéo nous informe que la Pixel64 n’est pas encore compatible avec les cartes PowerUP de Phase
5. Ca n’est qu’un problème logiciel (une utilisation différente
de la MMU) et Atéo a déjà commencé l’update nécessaire pour
faire travailler la Pixel64 avec un PowerPC. Il y a enfin le
fait que la carte soit basée sur un chipset GD5434, soit un
chipset qui a disparu du monde Pc car dépassé par la
concurrence.
D’ailleurs, la carte Pixel64 en elle même a tout de la carte Pc : la même taille, le même connecteur ISA, et le nom du fabricant a été rayé pour être remplacé par un autocollant Atéo. Heureusement, ce n’est pas de l’ISA, sinon les performances seraient catastrophiques !
Alors, certes, la Picasso IV est elle aussi munie d’un chipset Cyrrus Logic, mais il serait temps de passer à quelque chose de plus récent. Atéo n’exlut pas en tous cas que d’autres développeurs mettent au point une carte se connectant à l’AtéoBus : une petite 3DFX serait la bienvenue... Enfin, si la Chip reste à 2 Mo bien tassés, la FAST est bien plus entamée: de 16 Mo je passe à 10, alors que sur AGA il reste environ 12 ou 13 Mo de libre.
Que se passe-t-il ? L’image de fond du WorkBench devrait être stockée dans la mémoire de la Pixel64 normalement... Conclusion : Ca vaut le coup coût !
Il reste que cette Pixel64 est le premier produit graphique complètement dédié au 1200. Malgré les petits problèmes avec le 060, l’ensemble donne de bons résultats et un 1200 monté en tour et habillé de la sorte devient enfin présentable pour Internet, le travail sur images, le traitement de texte, etc... De plus, de nombreuses autres cartes sont prévues pour l’AtéoBus: carte son, scan doubler, SCSI II, parallèle et série plus rapides. La liste n’est pas finie car les développeurs intéressés peuvent contacter Atéo pour concevoir de nouvelles cartes.
Attention toutefois à l’arrivée de la carte Bvision PPC dont le bus à 66 Mhz, les 200 et quelques Mo de bande passante et le chipset Per- media 2 rendent la Pixel64 bien modeste. Mais pour la Bvision, il faut une PowerUP, donc un surcoût qui peut en diriger plus d’un vers la solution pratique et efficace d’Atéo à 2000 F. Merci à Christophe Landat et Eric d'Hervé pour le prêt de leur carte.
Merci à Atéo pour le prêt du matériel et leur gentillesse téléphonique.
Les plus :
- une première pour le 1200
- le prix modéré
- l’installation facile
- prévu pour plusieurs towers
- d’autres cartes à venir Les moins :
- le vieux GD5434
- les problèmes avec le 060
- incompatibilité (pour le moment) avec les PowerUP DOUBLE TEST
D’UN SCAN-DOUBLEUR TUNER TV ProTV Un tuner télé et
SccIlldoubleur pour votre Amiga Ce boîtier externe
multi-fonctions est d'un intérêt particulier aux Amigaïstes,
car il apporte non seulement la possibilité d'utiliser un
moniteur VGA bon marché sur un Amiga, mais aussi toutes les
fonctions d'un téléviseur, y compris la télécommande.
ProTV a été testé par Pascal Willano et par Nicolas Sallin.
Un tuner de bonne qualité - mais pas de chaînes étrangères!
Nicolas Sallin (henes@caramail.com) L’emballage La boîte n’est pas mal du tout, assez flashy, avec un photomontage de plusieurs monuments de notre petite planète bleue.
Au dos, les caractéristiques de la bête (déjà données par l’ami Jac Pourtant): Entrées: - Antenne TV - Vidéo Composite
- Vidéo SVHS - Audio Stéréo (prises RCA) - Vidéo RGB (15 broches
VGA) Sorties: - Vidéo composite - Audio Stéréo (prises RCA et
casque) - Vidéo RGB (15 broches VGA) Sur l’un des côtés, une
liste de l’ensemble des options dont peut être équipé votre
ProTV: Inscriptions: Mes commentaires:
- PC
- connectable à une prise VGA 15 broches
- MAC
- nécessite un adaptateur
- NEC
- nécessite un adaptateur
- TeleText
- pas en standard
- NTSC
- non accepté en standard
- PAL:
- B G
- Noir&Blanc (?)
- D K . ?
- 1 . ?
- M . ?
- SECAM
- ouf!
Sur mon exemplaire, seule l’inscription SECAM est cochée. Je sais donc déjà que je n’aurai pas le TeleText. Flûte! En fait, je ne savais pas qu’il y avait plusieurs modèles différents sur le marché. Donc, attention à bien choisir.
La boîte contient: le ProTV. Un adaptateur secteur, une rallonge VGA 15 broches, une télécommande et un manuel en anglais.
Pragma Informatique m’a gratuitement fourni un câble composite "blindé" avec mon achat, sur simple demande. Sympa, car c’est un élément introuvable.
Le ' livret contient une brève description des fonctions de l’appareil, de ses connecteurs, des appareils que l’on peut y raccorder, ainsi qu’une revue des fonctions de la télécommande. On nous explique également comment trouver les chaînes TV sur le tuner et que faire en cas de problème. En résumé, le manuel est assez complet, même s’il expédie beaucoup trop vite l’ensemble des points abordés.
Utilisation Voici comment JE m’en sers: la sortie RGB de mon 1200 est branchée sur l’entrée VGA, via un petit adaptateur non fourni. La sortie composite (de très mauvaise qualité) du 1200 est sur l’entrée composite du ProTV. Et l’antenne TV est également raccordée (il y a une antenne interne mais la réception est exécrable si le signal n’est pas très fort). Le tout est redirigé sur mon moniteur M1438S, via un autre adaptateur non fourni).
On allume l’Amiga: le signal vidéo de l’A1200 passe même lorsque le ProTV est éteint et il n’est que très légèrement dégradé. Mais ce n’est perceptible que si le contraste du moniteur est à son maximum.
Ouf... On allume le ProTV: voilà un écran bleu.
J’appuie sur le bouton AUTOSCAN de la télécommande pour trouver les chaînes TV.
Il trouve les quatre premières tout seul mais je dois chercher moi-même les deux suivantes. Leur signal doit être trop faible pour le tuner.
Première énorme décep.tion: impossible de trouver les chaînes étrangères (qui émettent en PAL et non en SECAM). Pour moi qui habite en Alsace, il est très pénalisant car les chaînes suisses sont excellentes avec des films en avant première, la 5ème saison ô'X-Files, DreamOn, la 3ème saison de Millenium (la 1ère bientôt sur France2...) et les résultats des élections bien avant 20h!
Pourtant, la doc spécifiait bien que le tuner décodait le PAL SECAM NTSC... Peut-être y a-t-il un lien avec l’inscription SECAM mentionnée plus haut?
Le son de la TV sort par le haut-parleur intégré qui est d’une qualité acceptable.
Bien sûr, il n’y a aucun problème pour tout rediriger vers une chaîne hifi. Mais le son sortira toujours par le haut-parleur interne, tant que rien ne sera branché sur la prise casque. C’est idiot, mais j’y ai remédié en enfonçant à moitié la prise d’un vieux casque. Le haut-parleur se tait et le casque ne diffuse rien !
La télécommande Très complète, elle permet (en surimpression sur l’image, OnScreenDisplay):
• de régler l’horloge interne (l’heure est affichable sur
l’image télé)
• choisir le temps au bout duquel le ProTV s’éteindra
automatiquement
• choisir l’antenne de réception de la télé (par les AIRs ou par
Câble)
• switcher entre l’Amiga et la TV Composite SVHS
• puis de switcher entre la TV. L’entrée composite et la SVHS
• couper le son (MUTE)
• modifier le volume sonore
• mémoriser automatiquement le maximum de chaînes (AUTOSCAN)
• mémoriser ou enlever un canal TV
• modifier les réglages de l’image et du son (Brightness, Color,
Contrast, Tint (?). Bass, Tre- ble). C’est ça le multimédia :).
Ceci est important, afin de "rattraper" la mauvaise qualité
de la sortie composite du 1200...
• se synchroniser (SYNC) avec une source vidéo externe, afin
d’éviter des sauts d’image (c’est ce que dit le manuel).
Un autre reproche: ici, les boutons numérotés n’ont pas leur fonction habituelle. Ils servent juste à se positionner sur les différents canaux qui peuvent diffuser une chaîne. Un exemple, j’ai TF1 sur le canal 27, FR2 sur le 21, C+ sur le 05. Etc... Bref, c’est loin d’être pratique. Et c’est même inutilisable si l’on veut l’utiliser en conjonction avec une parabole et ses multiples chaînes... Un moindre mal est d’utiliser les boutons permettant de "monter et descendre" dans les chaînes. Exemple: je suis sur C+ (05) et, d’une seule pression, je "monte" sur FR2
(21) . Avec 6 chaînes, ça va. Avec 20 ou 30... Viennent ensuite
les boutons qui sont inactifs si l’on n’a pas l’option
correspondante:
• 3 boutons pour afficher le TeleText et se promener entre ses
pages (le TéléText de la TV Suisse Romane est d’une excellente
qualité... grrrr)
• deux boutons MTS et C.C. (Closed Caption) ?! Kézako ?
Scandoubleur C’est un ScanDoubler! Mais oui, tout ce qui rentre par l'entrée composite et l’antenne TV (et peut-être même aussi par l’entrée SVHS, mais je n'ai pas d'équipement à cette norme) en 15 Khz 50 Hz ressort en 31.5 Khz 60 Hz, prêt à partir sur un écran VGA pas cher! Attention, ce n’est pas un désentrelaceur. C’est même un entrelaceur, en fait! Rassurez-vous, l’entrelacement ne se voit que vraiment très peu (j’ai mis plusieurs jours pour le remarquer!). Et il ne concerne pas le signal qui passe par l’entrée VGA! Seuls les dé- mos jeux en 15 Khz sont concernés. Si vous voulez vous
rendre compte de la manière exacte dont le signal vidéo sera dégradé par la prise Composite, alors regardez une Nintendo64: les couleurs sont beaucoup plus fortes et l’image est légèrement antialiasée. Ceci est dû au fait qu'en vidéo composite, tous les signaux sont mélangés et se dégradent donc plus facilement qu'en RGB où chaque composante de couleur passe par un fil différent. Donc, si vous êtes graphiste sur Dpaint en mode Pal, alors le ProTV n’est pas pour vous puisque vous verriez vos oeuvres légèrement modifiées.
De plus, contrairement à ce qui est annoncé, le ProTV ne reconnaît pas le NTSC sur l’entrée composite (j’ai fait le test en appuyant sur une touche dans le BootMenu - passage du PAL au NTSC). L'image est complètement distordue, mais ce n'est pas très grave.
Comme il y a une sortie composite sur le boîtier, j'ai pu mettre la télévision sur mon vieil 1083S. Mais,le signal ressort tel qu'il est entré: PAL, SECAM ou NTSC (en 15 Khz). Sur le 1083S, qui est aux normes PAL, les chaînes françaises diffusées en SECAM sont donc en noir et blanc.
Enfin, pour les possesseurs de A500 A2000, je crois que la sortie composite de ces machines est exclusivement monochrome. Attention, donc.
En résumé Je suis assez content de mon achat, je peux acheter un 21 pouces qui ne prend pas le 15KHz et continuer de pouvoir jouer à WormsDC. Mais, à cause de la dégradation du signal composite, les noms des vers de terre ne seront aussi nets que d’habitude. Si le problème du choix des chaînes sur la télécommande était réglé, le ProTV risquerait de faire un carton. Quant à l’impossibilité de capter les chaînes en PAL, il faudrait voir si c’est une option avant de pouvoir juger... Au final: Les plus:
- la relativement bonne qualité du tuner
- la fonction ScanDoubler - tous les réglages possibles
- la multitude de connecteurs
- la télécommande fournie Les moins:
- le tuner ne capte pas les chaînes étrangères
- du NTSC dans l’entrée composite = du n’importe quoi sur la
sortie VGA
- impossibilité d'associer une chaîne à un bouton précis de la
télécommande
- le fait de proposer certaines fonctions en option (ce qui
n'est pas mentionné dans les pubs des revendeurs, même s’ils ne
parlent pas de ces fonctions suplémentaires)
- de plus, ces options ne sont pas rajoutables par la suite !
Un bon petit machin-bidule, quoi ! ¦ Pascal Willano (the.pawn@hol.fr) un produit universel - mais attention au flou Faisant partie de ces pauvres Amigaistes devant se battre pour utiliser leur machine sur un moniteur VGA.
J’ai accueilli le test du ProTV, avec beaucoup d’attente.
Je tiens à ce propos à remercier Jean-Luc Manchon de la société Pragma pour le prêt du matériel. Le ProTV comme l'a très bien décrit Sallin Nicolas dans son article est un produit conçu en priorité pour PC et Macintosh. Ses possibilité, que ce soit en entrée ou en sortie, en font un produit utilisable sur de nombreuses plates-formes, et notamment l'Amiga, sans oublier son tuner SECAM pour regarder la télé sur un moniteur VGA!
Le produit est d’une prise en main assez simple, heureusement car ce n’est pas. La documentation qui vous aidera! Je l’ai branché sur mon 1200 Tower et mon moniteur VGA 15" autoscan. Tous les câbles pour le branchement sont fournis, y compris l’adaptateur VGA du 1200. Il suffit alors de relier:
- Le moniteur VGA sur la sortie VGA du ProTV
- La sortie composite du 1200 sur l’entrée composite du ProTV
- La sortie VGA du 1200 au travers de l’adaptateur DB23 - DB15 et
du câble VGA fourni à l’entrée VGA du ProTV
- Optionnel,l’antenne Télé (non fournie) pour la visualisation
sur moniteur.
Un léger flou Premier démarrage, quelle surprise de pouvoir enfin voir le boot du 1200 sur l'écran VGA! Mais la qualité n’est pas au rendez-vous! D'autre part, du fait que c'est un produit pour PC, le changement de source ne se fait pas automatiquement. Le basculement VGA vidéo composite peut se faire uniquement manuellement, à l'aide de la télécommande ou du boîtier grâce aux quelques boutons de navigation qui sont situés sur le capot.
La sortie composite de l’Amiga n'est pas réputée pour sa qualité et d’autre part, la gestion de la composite du ProTV est elle aussi assez décevante. J'ai pu essayer avec une Playstation, l'image est très contrastée et un léger flou apparaît sur tous les contours de l’image, d’où une qualité acceptable mais bien inférieure à celle d'une télé ou d’un moniteur vidéo. Autant dire que l’affichage de l'Amiga en composite est très mauvais. Un Workbench en haute résolution entrelacée est difficilement lisible.
Côté VGA, où le ProTV fait juste office de commutateur, rien à dire, cela est correct et s’il y a dégradation du signal, cela n'est pas perceptible.
Et la télé en plus!
Malgré ces défauts, ce système se révèle très utile à l’utilisation. Le lancement de programmes en Amos, de jeux ou encore de démos n'est plus bloquant. Le changement de source manuellement, est une contrainte acceptable si on n'est pas trop difficile. Il n’est malheureusement pas possible de visualiser le format NTSC, car le ProTV n’arrive pas à se synchroniser dessus.
Ce système est plutôt à considérer comme une solution de dépannage pour les inconditionnels du VGA.
Le plus du ProTV est tout de même son tuner télé, qui, pour les gens qui ne possèdent pas de télé, offre une alternative intéressante. Le tuner est peu sensible. Il vous faudra une réception antenne de bonne qualité et un environnement avec peu de perturbation électromagnétique. Autant dire que son utilisation en même temps que l’Amiga dégrade la réception. Il fonctionne aussi parfaitement avec le câble, ce qui est appréciable. La qualité est très bonne, très proche de celle d’une télévision. La seule ombre au tableau est l’utilisation de la télécommande, ou la seule possibilité de
configuration des chaînes est sur les deux boutons de défilement des canaux.
Conclusion Un produit universel qui pourra aussi bien être utile pour l’Amiga 1200 que pour un PC, mais dont la qualité de la sortie composite limite à une utilisation de dépannage. Il est vendu 1000F chez Pragma Informatique, ce qui peut paraître un peu cher pour l’utiliser uniquement en tant de scandoubleur. Par contre, si vous cherchez en plus une télé d’appoint, alors ce produit est fait pour vous!
TEST LOGICIEL par Jean-Paul Pozzi (JeanPaul.Pozzi@capway.com) APACHE monter votre serveur WEB personnel!
Ftamet | Httai t»la| Phaaa 3 | HOI rgME | PPJXK | WpachajS» Vous rêvez de monter votre serveur WWW personnel? C'est un serveur ’ httpd" qu'il vous faut, et Apache comblera vos désirs. C'est un serveur www "free software" très connu dans le monde Unix (porté aussi sur 0S2, NT beuuuhhh et Amiga Ahhhh). Un très grand nombre des serveurs que vous fréquentez utilisent Apache, mais le serveur WWW reste invisible, il ne fait que répondre aux demandes reçues.
Apache est issu du serveur développé par le NCSA (National Center for Supercomputing Applications) de l’Université d’Illinois. Le logiciel est actuellement géré par le Apache Server Project (www.apache.org) qui est constitué de développeurs du monde entier. La version Amiga a été portée par une petite équipe accessible aux adresses www.xs4all.nl ~al- bertv apache ou www.dsdelft.nl ~apache. La dernière version téléchargeable est la
1. 3b3, qui fonctionne très bien sur Amiga et est très stable.
Cette version est apte à servir un grand nombre de demandes
simulta- Cil iiim un nwowin m j * *owi I*II muni u» nomwanti ¦
BD BHEI f VH.i*«nl.' I • »• ;«• »f r »] Ibrowse Mo«bre de
vlelteure sur le elle Local ton: AM ÎGA nées et est peu
gourmande en ressources.
Mes tests donnent de 2 à 8% du CPU (j’ai un Amiga 2000 avec processeur 680040 à 40MHz) pour un utilisateur connecté par modem 33600.
Utilisation de Apache 1.3B3. Cette version, la dernière en date, est disponible en téléchargement. L’archive (lha) pèse un peu moins de 1Mo. En la décompressant dans un beau répertoire tout neuf (que vous appellerez Apache, naturellement), on découvre quelques répertoires (logs, conf, cgi-bin, htdocs toute la doc en HTML et en anglais...) et un bel exécutable "htppd" d’environ 320K ainsi que deux procédures Arexx de lancement et d’arrêt.
Lorsque ce premier pas est fait, ne vous précipitez pas, cela ne peut pas marcher (pas encore)! Apache est d’origine Unix, et demande la très fameuse "Ixemul.library" (V47.2 mini) que l’on trouve chez tous les bons Aminet mais aussi au comptoir http: www.xs4all.nl -albertv apache. Il faut ensuite se procurer quelques ingrédients "bien de chez Unix", j’ai nommé les fameux "ch(own,grp,mod)M et le beau "Is" dont vous allez apprécier l’utilité du switch "-al". Il est aussi intéressant de placer "Unixdirs" dans votre startup et à vous les cd .. xxx et cd DHO au lieu de cd DHO: dans le plus pur
style Unix.
Tous ces instruments se trouvent contenus dans le "fileutils.lha" rayon "dev ade".
On peut leur préférer ceux du rayon "util gnu" à se procurer de la même façon ou encore chez "ftp.uni-paderborn.de". Mettez tous ces utilitaires dans un petit répertoire bien propre et ji ajoutez-les à votre PATH. En effet, tous les fichiers utilisés par Apache doivent être chown-isés, chgrp-isés et même chmod-isés (attention aux fameuses options "rwx").
Vous procurer aussi (même s’il faut le voler) RX-GATE, il est maintenant accessible en téléchargement. Lorsque tous ces ingrédients sont là (enfin !) Vous aller pouvoir commencer à travailler.
La configuration type que je vous propose pour commencer (elle marche !) Comprend:
- un répertoire de logiciel (assign-é par APACHE:) qui contient
Apache lui même.
- un répertoire comprenant les éléments accessibles (as- sMHriri1
LE SITE DE JEAN-PAUL sign-é par WWW:) et comprenant deux
sous-répertoires "html" et "cgi-bin".
Actions à mener:
1) Paramétrer votre pile TCP (Miami ou xxx ) pour y créer :
- un groupe "http", 45, http le user "http" fait partie du groupe
"http".
- un user "http", password par sécurité, 1010, 45, APACHE,
homedir = www:
- le service "http" ID=80 type=tcp sans alias Même pas besoin de
configurer Inetd, c’est le pied.
2) Paramétrer Apache lui-même. Ne pas oublier de faire une copie
de sécurité complète du répertoire "APACHE:conf", une er
reur est si vite arrivée.
A) Fichier "access.conf", y déclarer nos éléments accessibles par
nos futurs "clients" ébahis.
Directory www:html Options Includes Indexes FollowSymLinks AllowOverride None order allow.deny allow from ail Directory Directory www:cgi-bin Options ExecCGI AllowOverride None order allow.deny allow from ail Directory Si vous voulez pouvoir accéder à deux "services" de Apache: server-status et info vous devez ajouter : Location server-status SetHandler server-status allow from .jpp.fr Location cLocation info SetHandler server-info order allow.deny allow from .jpp.fr Location Le .jpp.fr correspond au doux nom donné à mon adresse IP 127.0.0.1 (localhost), mettez y votre
propre phantasme (déclarez-le dans Miami ou Amitcp ... en alias de localhost) et n’oubliez pas le point devant! Si vous avez une adresse IP fixe et un host narpe officiel, profitez-en pour la déposer ici.
C’est tout pour "access.conf".
b) Fichier "httDd.conf". ne touchez qu’au l] IbrovM Oonn* i uatt
4.1 procfiMl ¦ ¦¦ Khe 11m Hlm 11m 11m fi " Si» 1m os«-.
10m PC Pn RP» NCC TYPE 0TATE TME 5 P~ g j r 6B~ 63m : 99 99 C bc» un 0000* 3 0 0 0 bc* *tm 0000* S 6 6_£_jg 'Bwi fSK» t 1 j 6 fi» Imm injfi* S 6 tt 6 fie iw 0244* y cw~ g smï 8 128 120 o fia fin r~ r « r~y~* ~wr 6836* ïï~m~F ir ~ia~ sa nam ~ fi 11 ifc o 6 fin fi» SÎBti mm 12 -66 0 èo fi* un i 6êei» 66 fi» wm 0162* jjôj» 20 bc» un 0163* *0» 20 bc» un 0106* 1m 20 bc» Bin 0196* 1m ~ 027». -»m 60 fin ait .3 -66 6 14 -66 6 1» -66 0 16 -66 0 ingr~6 18 -66 D 18 Sig 20 -66 0 21 0 0 22 0 0 23 -63 0 fil 202 » 20 20 bc» be .
Fia M i» u« 04W6 0 367» 002M |hnpO| 002M |MtpO| 034M |(XOM*«C9) 004M (p«| OOOM 8n*« PrOMti
• IM
• IM 0902»
• IM
• i» 6 6 5 S 0000*
- B»sr
3) "Unixiser" vos répertoires., il faut lancer Miami (ou autre
Amitcp) d’abord, c’est impératif!
Dans APACHE: chown http * (* si vous avez Unixdirs, sinon ?)
Chgrp http * chmod +x * Dans WWW: chown http * chgrp http * chmod +r * minimum de choses, le fichier fourni par défaut est très convenable.
Modifiez : DocumentRoot www:html ServerRoot apache: MinSpareServers 4 MaxSpareServers 8 StartServers 8 dans "WWW:cgi-bin" : là où vos magnifiques procédures (oui oui en Arexx c’est promis) vont sous peu attendre le client, chown http * chgrp http * chmod +x * (oui "x" pour éxécutable) dans "WWW:html" : là où vos merveilleuses pages WEB dorment en attendant le butineur (ou lutineur ?) Charmant: chown http * chgrp http * chmod +r * Ne touchez pas aux autres fichiers de paramètres avant d'avoir lu toute la doc, et elle est longue (en HTML accessible par votre butineur préféré).
Je vous conseille de stocker tout ceci dans un petit script. En effet, certains outils Amiga (la plupart des éditeurs, Ced, Golded .... sauf Memacs !!! Et vivent les vieux machins) s’ingénient à effacer les protections que vous venez laborieusement de mettre en place lorsque vous modifiez un petit truc, pour faire plus beau, et que vous faites "save". C’est là que "Is -al" fait merveille et vous permet de voir comme sous n’importe quel Unix, les autorisations, groupes ... de tous vos fichiers.
Drwx 2 http no- group 1024 Jan 8 22:03 barres drwx 2 http nogroup 1024 Feb 7 23:45 boutons Tiens, là il n’y a que le groupe par défaut, c’est une erreur.
4) Créer une page Web minimale, par exemple : HTML HEAD
TITLE Ma première page TITLE HEAD BODY
H1xPxCENTER Bonjour HTML P H1 BODYx HTML Ce n’est
pas beau mais cela suffira pout tester.
- Nommer cette première page "index.html" (c’est un standard),
placez-la dans "WWW:html".
- Lancer votre TCP préféré, moi c’est Miami, (en local, c’est
très économique pour les essais!)
Frappez "cd APACHE." Puis "rx starthttpd"... ...c’est parti, votre serveur tourne. Vérifiez tout de même la présence de quelques tâches "httpd" (ARTM est chouette, ou "TOP" si vous utilisez "Executive" - au fait Apache coexiste très bien avec Executive). Si de multiples petits "démons" httpd sont présents, lancer votre brouteur (ou butineur) et faites un "http: localhost" ou http: www .moi.fr si vous avez déclaré "moi.fr" comme alias pour l’adresse IP 127.0.0.1 A la prochaine fois pour l’utilisation des procédures, oui, en Arexx, on vous l’a juré.
D’ici là, potassez votre HTML et devenez un chef des TABLE TABLE , FORM ... FORM ...apprenez à différencier une méthode "GET" d'une méthode "PUT" ... j’ai parlé de méthode.
Testé sur A2000 + Blizzard_2040 + 54Mégas et disques divers. Testé avec Aweb démo, Voyager démo, Ibrowse (en local) et Internet Explorer à distance. Si vous désirez une copie de mes fichiers de paramétrage, contactez-moi par Email.
DPUM NAME DOOM lipptaui 000M |.MofCf| OOOM |Vi*u«lPM»»l DOOM 036M D07M OOOM OOOM OOOM OOOM DOOM ôom_ DOOM OOOM OOOM DOOM OOOM 0413* D16M 6886M U* *»*«*• 11m OOOM COU 42* 42* 6071* 0010* 2m i_£j isIdMr ’r rj Informatique 03 88 62 20 94 189 379,- 199,- 999,- 569,- 609,- 149,- 429,- 879,- 429,-
S. L. Diffusion 140 route deBischwiller 67300 Schiltigheim VISA
Frais de Port: Tour Moniteur-Scanner 120 F, CD 20 F,
Logiciel 35 F, Souris 25 F, autre 70 F .
Votre Commande por courrier avec votre règlement par chèque,mondât cash ou carte bancaire.
Voyez nos promotions sur Ouadrupleur IDE 1200 219,- Ethernet Carte Zll Amiganet BNC+Pair 1589,*' Ethernet PCMCIA Amiganet BNC 1489,- © Pour toutes connectiques, Amiga Mac PC http: WWW.SL-Diffusion.com sldiff@easynet.fr Quake 399,- Foundation 279,- Genetic Spiracy 279,- AminetSetô 219,- Aminet 24 90,- Fu&ion 3,1 719,-
• •• et toujours... A500 Viper 520-33 AT CD+8M0 E-Matrix
T-530-40+Controleur AT A600 M-TEC 68030 40+4MO Carte Son Zll
Delfina Lite Disque Dur IDE 3,5" 2,1 GO CD ROM IDE 32X Slot In
Pionneer Boîtier 5,25" CD Rom Externe SCSI Joystick Python IM
(Amiga-Atari) ldeFix-97 1 129,- 1 379,- 969,- 2 199,- 1 189,-
999,- 379,- 149,- 269,- Ouadrupleur IDE 1200 603e 160 avec
40 25 2 599,- 603e 200 avec 40 25 2 999,- 603e 240 avec 40 25 3
699,- 603e+ 160 avec 60 50 5 069,- 603e+ 200 avec 60 50 6 1
59,- 603e+ 240 avec 60 50 6 799,- IBIizzard PPC Blizzard PPC
Blizzard PPC Blizzard PPC Blizzard PPC Blizzard PPC
• • • Cyberstorm MKIII avec 60 50+scsi 4 999,- Cyberstorm
FPClflDbvec 60 50+scsi 6 539,- 79,- 129,- 139,- 169 189,- 369,-
219,- 149,- Cable Pèritel (Amiga ou ATARI) Cable MONITEUR 1084
Nappe 2,5-3,5" Nappe 2,5-3,5"-3,5" Nappe SCSI 7 Postes Nappe
Ultra Wide SCSI x 4 Postes Terminaison Ultra Wide SCSI Active
Adqp Ultra. Wide SCSF fast SGI terminée Tour Infinitiv A1200
Micronik Coque Clavier AMIGA Mikronik Carte Zorro 2 Carte Zorro
3 +i«i Lecteur Disquette HD interne 1200 Lecteur Disquette HD
Externe Ventilateur Spèciale Disque Dur Alimentation interne
Micronik+adapt Scandoubler Externe 1200 Micronik Option Slot
Video pour Zorro II SCANNER ARTEC AT6 Amiga-Mac-PC * +
ScanQuix 3,1 j rm 30 Bits 1 600x300 DPI OS 3,0 Scan to Disk
Fonctionne sur Amiga (Logiciels fournis) Commandez le avant
le 6 8 98 = Port offert _ TEST DU BLIZZARD PPC603e 166MHz + ’40
à 25MHz par Pascal Willano Blizzard PPC: deuxième rencontre Les
bruits de couloir, les programmes qui foisonnent sur l'Aminet,
tout nous pousse vers ces trois lettres salvatrices PPC
(abréviation de Power PC, processeur RISC de Motorola pour les
néophytes.)
Aussi, lorsque le rédac chef me contacta pour le test d'une Blizzard PPC 603, mon sang ne fit qu'un tour. Deux jours plus tard, elle était chez moi (merci à FDS pour ce prêt.). Le modèle testé est la Blizzard PPC603e 166MHz + 68040 à 25MHz + SCSI.
Après cette semaine de tests, le bilan comme nous allons le voir est assez mitigé, tout du moins du point de vue d'un utilisateur de 68060 à 66MHz.
L’emballage La boîte d’emballage a un peu grossi!
On y trouve un CD (Power Up déjà présenté lors du test de la CyberPPC), une disquette de mise à jour des librairies du PPC, deux disquettes pour la configuration du port SCSI, la carte (toujours au format de la trappe du 1200), le câble SCSI et un manuel.
Le manuel Allemand Anglais est très détaillé et répond aux principales questions que l’on peut se poser. De l’installation de la carte à la configuration du bus SCSI.
La carte Elle surprend vraiment par son intégration! Mettre deux processeurs, le SCSI, 2 emplacements mémoire et un connecteur pour carte graphique dans si peu de place est une véritable prouesse!
Un radiateur ventilé a été placé sur le PPC 603e et les convertisseurs de tension. La ventilation se fait à travers la carte, à l’aide d’un petit ventilateur. Par contre, le 68040 même à 25MHz chauffe énormément, ce qui exclut son utilisation dans un 1200 standard, à moins d’une installation abracadabrante! Il est pourtant précisé dans la documentation que cela est possible.
En revanche, son installation dans une tour ne pose pas de problème. On peut ajouter deux barrettes mémoire double face SIM 32 36bits ou EDO.
Les différentes librairies (040 et PPC) installées, elle démarre du premier coup.
Le SCSI est reconnu, mais il ne faut pas oublier de changer le nom du device. En effet, celui-ci n’est plus 1230scsi.device. mais blizzardppc.device. Ceci fait, tout fonctionne.
Première utilisation Aïe, que c’est lent! Le passage du 68060 au 68040 à 25MHz est déroutant, le système est au bas mot deux fois plus lent, jusqu’au SCSI dont les performances diminuent de 40%.
Premier choc passé, on s’attaque au PPC. L’utilisation de la commande El- floadseg dans la startup-séquence. Permet d’utiliser les programmes PPC ".elf" directement, sans passer par une commande du genre "RunPPC". Les démos fournies par Phase5 fonctionnent bien, la différence avec le 68040 est assez flagrante. Le plus surprenant reste le programme de détection du PPC, qui m’annonce que j’ai un PPC à 125MHz!
Renseignement pris auprès de Phase5, le programme ne mesure que le coefficient multiplicateur du CPU et se base sur une fréquence bus de 50MHz (50MHz x 2.5 = 125MHz). Or, la fréquence bus de la carte est 66.6667MHz, d’où un PPC tournant bien à 166MHz.
Ce problème devrait être résolu dans la prochaine version... Le boot de la carte place automatiquement le KickStart en fast RAM, ainsi que toutes les librairies exec, expansion, ... Exit les patchs comme blizKick et compagnie.
Le SCSI L’adaptateur SCSI n’a que peu changé depuis les cartes Blizzard 68k. Même si le chip a été remplacé par un NCR 53C710, les deux composants offrent sensiblement les mêmes performances!
C’est du SCSI2 standard (asynchrone à 10Mo s et synchrone à 5Mo s), avec un accès DMA à 50Mo s crête vers le système. Ce qui a changé par contre, c’est le connecteur externe Mini SubD 50 points, qui est maintenant compatible avec la norme SCSI2 et devrait fiabiliser les transferts, puisque mieux protégé des perturbations (rappel: le Bus SCSI comprend environ 25 signaux, les 25 autres fils sont les masses signaux. Or, dans le connecteur DB25 du kit SCSI des Blizzard, toutes les masses sont regroupées sur un seul fil.). Côté performance en utilisation, elle semble sensiblement identique.
Elle est environ 40% moins performante que la 68060 + kit SCSI. La différence est dûe à la différence de puissance des CPU.
Les utilitaires de gestion du bus n’ont pas changé non plus.
Les logiciels J’ai laissé volontairement de côté la plupart des programmes fournis par Phase5, dont le but est de promouvoir leur carte, et fait des comparaisons par rapport à mon système habituel, à savoir une Blizzard 68060 à 66MHz.
Je vous conseille de vous reporter au tableau "Tests logiciels", qui résume rapidement les quelques tests que j’ai pu réaliser.
Benoit n’est plus à présenter! Il démontre la puissance FPU du PPC.
Ppaint7, annoncé pour PPC, ne tourne en réalité qu’à l’aide du 68040, ce qui explique la différence de performance.
Art Studio Pro et PCD Manager correspondent à des chargements et conversions de fichiers images.
Musiqueln compresse un fichier audio au format MPEG audio layer 3.
Anim MPEG consiste à jouer une Anim MPEG dans une fenêtre sous Workbench; sur 68060, j’ai utilisé Frog- ger, sous PPC Isis, fourni par Phase5.
CandyPPC présenté le mois dernier, permet de créer des images pour Internet.
Mime 64 est destiné à encoder au format mime, un fichier de 3.5Mo. Résultats On peut visiblement écarter PCD Ma- Logiciels 68040 25Mhz 68060 66Mhz PPC603e 166Mhz Powerup PPC603e 166Mhz Narpup Benoit (Fractal) Phase5 48*9
• • 1 "5
• • Ppaint7 (Charsenent Anin 81" 42" ??
• • Ppaint7 (Filtre Blur High) 69" 12" ??
Art Studio Pro (Charg. 10 Jpg)
• • 13"9 23"2 PCD Manager
• • 13" 40"
• • Musicln (CoMpression de 10s audio en MP3)
• • 160" 80"
• • Anin MPEG 68k=Frogger PPC=Isis) ¦ • 2,7i s 2,5i s
• • CandyPPC 31" 5"3 1"3
• • Mine 64 78" 23"5 19"2 15"2 Xbin (Deconpression Mac)
• •
• • 7“1 6"4 Tests logiciels 68040 40Mhz 68060 66Mhz
PPC603e 166Mhz PPC603e 200Mhz PPC604e 200Mhz PPC604e 350Mhz
PPC750 300Mhz Intel P233MMX Intel PII-350Mhz Cache interne
4ko+4ko 8Ko*8Ko I6K0+I6K0 16Ko+16Ko 32Ko+32Ko 32Ko+32Ko
32Ko+32Ko 16Ko+16Ko I6K0+I6K0 Bus d'adresse (Bits) 32 32 32
(52) 32 (52) 32 (52) 32 (52) 32 (52) 36 36 (46) Bus de données
(Bits) 32 32 32 ou 64 32 ou 64 64 64 64 64 64 Transistor
(Million) 2,5 2,6 5,1 5,1 Techno (pM) 0,5 0,5 0,35 0,35 0,35
0,25 0,35 0,25 Tension (V) 5 3,3
3. 3 (Int 2.5)
3. 3 (Int 2.5)
3. 3 (Int 2.5)
3. 3 (Int 1.8)
3. 3 (Int 2.5) 2,8 2 Specf p95 ,, a. 4 4,9 8,7 9 8,5
4. 23 ** Specint95 a a .. 4,6 5,6 9,4 14,6 13,2 7,12
13. 9 MIPS 40 (?100) 234 282 359 629 540 ** révélateur de la
perforHance du processeur.
Tableau processeurs nager; la différence en faveur du 060 semblant trop importante pour être prise en compte. Restent les logiciels faisant uniquement appel au PPC tel que Candy ou Benoit, où l'on note une accélération conséquente d'environ 4 fois par rapport au 060. Les autres Mime64. Isis... font appel au PPC et au système, d’où nécessité de changement de contexte (Passage du PPC au 68k), ce qui ralentit considérablement l’exécution du programme. On se retrouve alors avec des programmes légèrement plus rapides ou identiques au 060. Ce problème se retrouve notamment dans l’utilisation de
AMP pour la lecture des fichiers MP3. La lecture ne pose aucun problème, mais il est exclu de l’utiliser en multitâche, car à chaque déplacement de fenêtre ou ouverture du menu, cela bloque la lecture!
Les résultats sont tout de même globalement satisfaisants, sachant que la plupart de ces programmes ne sont pas forcément très bien optimisés. Pour m’en assurer, j’ai essayé de regrouper quelques informations sur les processeurs du marché.
Les processeurs J’ai regroupé des informations sur les processeurs actuels, de façon à avoir une base de comparaison (voir Tableau Processeurs). Ces données sont celles fournies par les constructeurs Motorola et Intel. Vous y trouverez des informations sur le cache interne au processeur (un pour les données + un pour les adresses) et la largeur du bus de données et d’adresse (+ adresse virtuelle grâce à la MMU)... BYTE Mark Specfp95 est une série de tests qui permettent d’estimer la puissance d’un processeur en calcul sur les flottants (FPU). De même, Specint95 permet d’évaluer la
puissance du processeur en calcul sur les entiers. Mips est quant à lui, l’abréviation de Millions d’instructions Par Seconde.
Il en ressort une indéniable supériorité du PPC. Le 603e à 166MHz est sur le papier environ 2.5 fois plus rapide que la
060. Quant au haut de gamme, on obtient des monstres de
puissance. La série 604e serait à peu près équivalente au
Pentiumll au niveau performance, pour un prix nettement
inférieur, et une consommation électrique bien plus
faible. 10 Watts de dissipation thermique pour le PPC604e à
350MHz contre 25W pour un Pentiumll à 350MHz; ce qui
facilite leur intégration dans des systèmes mal aérés tel
qu’une tour PC standard. Pour preuve, tous les systèmes
conçus autour d’un Pentium II avec un peu de profes
sionnalisme, disposent de deux ventilateurs, voire trois.
Ce comparatif met aussi en valeur la différence entre un PPC603e et un PPC604e. A fréquence égale, le PPC604e est environ 30% plus rapide que son homonyme le PPC603. Cette différence est d'autant plus marquée que le PPC603e sur la Blizzard est utilisé avec un bus de données sur 32Bits, et non 64Bits comme sur les CyberPPC avec le 604e, ce qui explique aussi l’utilisation de barrettes mémoire SIMM 32Bits 60ns, alors que la CyberPPC utilise des mémoires DIMM 64Bits 10ns.
Ce choix technologique est certainement dû à la taille de la carte qui limite la place du routage des différents Bus.
Phase5 aurait certainement pu s’affranchir de la taille standard des cartes du 1200, vu que leur utilisation n’est que peu recommandée en version 1200 standard, et nous offrir pour une fois une carte digne des performances d’une carte CPU d’Amiga 4000, 3000, ... Ce mois-ci, est sorti sur Aminet, un port pour Amiga du programme de BenchMark du magazine Américain Byte. Cela permet de comparer sommairement différentes architectures ou processeurs. Le système de référence est un PC Dell à base de Pentium Intel 90MHz (Voir Tableau "BYTE Mark").
Les résultats sont à prendre avec précaution puisqu'ils dépendent en grande partie de l’optimisation du programme.
Le détail de chacun des tests est très précisément décrit dans l’archive du programme (voir sur Aminet: util mon- i ByteMark68kPPC .lha). Il offre néanmoins une base de comparaison. On retrouve bien les différences PPC et 68K, avec un PPC603e à 166MHz environ deux fois plus performant qu’un 68060 à 66MHz. Côté comparaison avec le Pentium, on ne retrouve pas tout à fait les différences théoriques, surtout du point de vue FPU. On peut aussi noter que le 68060 est sensiblement équi- v valent à un Pentium de même fréquence, et non pas nettement supérieur, comme j’ai pu le lire sur
certains Newsgroups!
Warp Up Pour finir ce tour d’horizon de la Blizzard PPC, il me fallait parler de l’autre offre logiciel d'intégration du PPC à l’OS 1,22 0,88 Founien 0,01 0,24 0,45 0,6 Assisnenent 0,2 0,85 1,52 3,99 Idea 0,13 0,65 2,76 3,91 Huff nan 0,12 0,92 2,54 3 44 Neunal Net 0,07 0,36 1,27 2,02 Lu Deconposition 0,15 0,45 0,72 1,79 Moyenne Entien 0,14 0,75 1,72 2,7 Moyenne Flotant 0,05 AWUU1 0,34 0,74 1,29 Base 68040 Entien Base 65540 Tlolanf 5,35 T73- 12,28 14,5 19,29 55,5 7,14 Amiga, à savoir le Warp Up de Haage & Partner. Ce système est sensé remplacer le système de Phase5 (basé sur la ppc.library)
pour accéder au PPC.
Sans rentrer dans les polémiques qui tournent autour de ce sujet, je tiens à signaler que la version trois de ce système est fonctionnelle sur les cartes BlizzardPPC. Son installation se fait sans problème. Il ne faut pas oublier d’enlever la ppc.library de Phaseô, qui est chargée au boot de la machine. Le système de Haage & Partner n'est donc utilisable qu’au deuxième démarrage, le temps de patcher la ppc.library. L’ensemble logiciel fourni est comparable à celui de Phaseô. En fait, Haage & Partner a repris des démos de Phaseô, et en a fait leur équivalent pour WarpUp. Si on s’en tient
au programme de démonstration, on garde le WarpUp! En effet, chaque programme est beaucoup plus rapide (plus de 2 fois plus rapide pour certains) que leur équivalent sur le système PowerUp. Même le programme de détection du PPC est mieux, c’est le seul qui m’ait donné les bons résultats quant à la fré-s quence et le type de PPC. Un comble tout de même! Côté utilisateur, son utilisation est un peu plus simple, puisqu’il existe un seul exécutable pour le PPC et le 68000. Les programmes fournis restent des démos, et même si Haage & Partner a bien mieux peaufiné ces démos que Phaseô, il reste
à démontrer ces avantages en utilisation courante.
A l’heure ou j’ai fait les tests, il n'existait pas encore assez de programmes pour se donner une idée des avantages et inconvénients des deux systèmes. Même si les deux programmes Mime64 et Xbin donnent un avantage au WarpUp, il reste à vérifier cela à grande échelle.
Il n’en reste pas moins que la collaboration Haage & Partner et Phase5 serait des plus bénéfiques pour le monde Amiga.
TOPOLINO (à nous les petites et grosses souris...) Qui ne s’est jamais fait lamentablement plaqué par sa souris préférée la veille d’un grand besoin? (normal, Mur- phy oblige). La souris est un produit de type consommable qui par définition doit se trouver facilement sans passer par une commande avec délais et frais de port (entre 30 et 120 francs s’ajoutant au coût initial). La société Relec en Suisse (ou ADFI en France) a trouvé la solution: une interface, que dis-je ? L’INTERFACE indispensable à tous ceux qui sont exigeants avec leur Souris et qui n’ont pas forcément le temps d’attendre.
Il s’agit d’un petit adaptateur qui vient se connecter sur le port souris de l’Amiga derrière lequel vous viendrez brancher toute sorte de souris provenant du monde PC : 2 ou 3 boutons, 100 voire 500 dpi, souris infrarouge, trackball, etc... design, ergonomie, couleur... un vaste choix réservé jusqu’alors aux Pcistes.
L’installation est simple: vous rallumez votre machine et ça fonctionne ! Pas besoin du moindre driver. Un article (dans Anews N°104, rubrique tests Allemands) précisait que seul deux boutons étaient reconnus; à notre grande joie ça c’est avéré faux! Il suffit de se procurer une souris équipée d’un bouton permutable "MSdos ou PC". Sur la position "PC" les trois boutons sont reconnus. N’hésitez pas, aucun problème d’incompatibilité n’a été rencontré (y compris sur les souris les plus délirantes).
A quoi peut bien servir le troisième bouton ? Si vous travaillez sur Brilliance, celui-ci peut faire disparaître d’un seul clic le menu si envahissant; sur Magellan, il est configurable à souhait; enfin vous trouverez par vous même.
Un tout petit souci: il arrive parfois que la souris ne soit pas reconnue au reboot (c’est plutôt rare et surtout pas grave), il suffit pour y remédier de ne pas la bouger au moment du boot. .
Pour conclure, j’aimerais que cette interface (ainsi que bien d’autres options) face plus tard partie intégrante de nos futures machines car il est intéressant de pouvoir se procurer des périphériques standard chez le revendeur du coin.
- Véro Petit et Hans Toso Prix en France: 245F Conclusion On ne
peut pas le dire trop souvent Malgré une première approche qui
m’a fortement déçu quant aux performances, je reste tout de
même persuadé qu’il y a un bon potentiel dans ces cartes,
surtout quand les programmeurs Amiga maîtriseront bien la
programmation du PPC. Il n’en reste pas moins que la
différence de puissance entre un PPC 603e et 68060 (surtout si
l’on tient compte des changements de contexte) reste peu élevée
pour le prix de la carte.
Je ne saurais que trop recommander de partir directement sur une Blizzard PPC603e à 240MHz 68060 à 50MHz, où la différence doit être très nette.
D’autre part, l’intérêt d’une telle carte se justifiera avec l’utilisation d’une carte graphique comme la Bvision tant attendue, l’AGA bridant trop les performances de la machine pour l’affichage. Le principal reproche que l’on pourrait faire à cette carte, c’est de ne pas utiliser le 604e et une architecture 64Bits pour le transfert des données. ¦ Suite à mon article du mois dernier sur les paramètres MASK et MAX- TRANSFER, j’ai vite reçu un appel à l’aide alarmiste, consécutif à un bidouillage de ces valeurs entraînant un non- fonctionnement du disque dur. Je rappelle à tous et
toutes ces notions élémentaires très importantes: 1- Avant tout changement, NOTER les précédentes valeurs qui marchaient jusqu’ici! De préférence, SAUVEGARDER également les données présentes sur le disque! En cas de plantage total, c’est si facile de revenir en quelques minutes à une configuration éprouvée.
2- Ne pas changer quelque chose qui MARCHE, sauf besoin précis. Si les valeurs actuelles donnent de bons résultats (à défaut d’être au "top" des performances), les CONSERVER! Les changements "au petit bonheur dans l’espoir que ça marche (mieux)" sont évidemment A PROSCRIRE! (sauf si l’étape -1- a été dûment faite) 3- Ne pas utiliser au pied de la lettre les valeurs que j’ai données à titre d’exemple dans mon article: celles qui s'appliquent à ma propre configuration (ou à celle d’un Amiga de base) ne s'appliquent PAS FORCEMENT au vôtre!
4- Utiliser le logiciel de partitionne- ment formatage fourni avec votre contrôleur, pas celui d’un AUTRE CONSTRUCTEUR (mauvais exemple à ne pas suivre: GVP ExpertPrep avec carte Blizzard et qui s'est planté pour une raison inconnue), ou bien utiliser l'utilitaire HDToolBox fourni avec le Workbench! En théorie, le RDB (Rigid Disk Block, standard mis en place par feu Commodore) s'applique à tous les contrôleurs (sauf les vieux hblons genre A2090 ou Trump- Card) mais par sécurité, il vaut mieux changer le paramétrage avec le logiciel idoine.
En conclusion, je reste prêt à vous aider en cas de pépin (par email, ou bien contacter Bruce au journal qui transmettra), mais je ne suis pas une assurance tous risques qui vous garantit contre vos propres mauvaises actions!
Pascal Janin (Pascal.JANIN@st.com) HISTOIRE ANCIENNE Petro Tyschtschenko, directeur de Amiga International, Inc., a été récemment accusé dans la presse française d'avoir été coupable de grosses erreurs de gestion pendant la période Escom, et en particulier d'avoir fait fabriquer trop d'Amiga (en France, chez Solectron) sans étude préalable du marché.
Nous avons profité d'une rencontre récente avec Petro pour demander sa version des événements. La voici.
Sur-production d'Amiga?
La réponse de Petro T. "En juin 1995, Escom m’a donné la responsabilité de Amiga Technology Gmbh. Mon premier but était de faire revenir sur le marché les Amiga 1200 et 4000 existants, pour montrer au marché que l’Amiga était de retour après une absence de un an et demi. Nous étions convaincus, avec le Président d’Escom, Manfred Schmitt, qu’il y avait encore un marché pour ces machines.
"Nous avons demandé à tous les distributeurs Amiga dans le monde leurs prévisions de ventes. J’ai reçu des prévisions de marchés majeures, et j’ai immédiatement diminué les chiffres par 50 pour cent. Pendant les douze précédentes années, j’étais responsable pour logicis- tics chez Commodore, et je connaisais les marchés (trois ans pour l’Allemagne, quatre ans pour l’Europe, et cinq ans au niveau mondial). Ma fonction de Directeur de Logistique International chez Commodore pendant cinq ans était justement de recevoir les prévisions des marchés internationaux, alors j’avais une très bonne
connaissance des marchés Amiga, et je savais que les prévisions étaient optimistes, et de combien. Je savais combien d'Amiga avaient été vendus en Italie, en Allemagne. En Grande Bretagne, aux USA... Je rapportais directement à Mehdi Ali.
"Alors j’ai diminué les prévisions de 50% et puis j’ai demandé à Manfred Schmitt son accord pour la production de 50 000 unités de A1200. Il m’a répondu: 50 000 unités? Vous êtes fou. Vous n’êtes pas la personne qu’il me faut... Il nous faut produire au moins 120 000 machines pour réussir. Je l’ai averti qu’il ne serait pas possible d'en vendre autant, mais il a insisté.
"Pour TA4000 tour j’ai demandé 10 000 machines. Il a répondu qu’il fallait doubler cette quantité.
"Puis, j’ai préparé le plan de fabrication, et nous avons découvert qu’il était impossible de construire 120 000 unités de
1200. Les matériaux disponibles nous permettaient d'en fabriquer
87 000 seulement. Alors, nous avons démarré la production,
et j’étais déjà content que la quantité soit 87 000 et
non pas 120 000!
ACM PRODUCTIONS SARL 8, rue des Vergers - 57890 PORCELETTE Tél. : 03.87.04.25.51 "Pourtant, nous avions beaucoup de commandes, et en trois mois nous avons livré 50 000 unités, exactement ce que j’avais prévu. Il en restait donc 37 000.
"Nous avons réalisé un bon bénéfice sur ces machines, et la faillite de Escom qui a suivi, n’a rien à voir avec l’Amiga. Amiga Technology n’avait pas de dettes. Chez Solectron en France, nous avons eu provisoirement des dettes parce que la production a dû être stoppée, suite à la faillite d’Escom. Mais ceci (environ un million de DM) à été payé par le liquidateur.
"Gateway a acheté les stocks restants, et depuis, je fais écouler ces stocks pour un prix qui est moins élevé que le coût de fabrication. Nous vendons également les pièces détachées par internet, parce que nous avons été contactés par beaucoup de gens qui n’ont pas pu trouver les sources de ces pièces sur le marché. Certains distributeurs m’ont critiqué pour ces ventes par internet, mais je réponds que si les distributeurs n’assurent pas ce service vital, nous devons le faire nous-mêmes.
Beaucoup d’utilisateurs ont des anciennes machines qu’ils veulent garder en vie, il leur faut des pièces. Ce service est très PHASE 5® Blizzard 603e 160 68040 25 2590 Blizzard 603e 160 68060 50 4550 Blizzard 603e 200 68040 25 2990 Blizzard 603e 200 68060 50 4990 Blizzard 603e 240 68040 25 3690 Blizzard 603e 240 68060 50 5690 VERSIONS AVEC FAST SCSI II tél.
Blizzard 2604e 180 68060 50 ..... 7190 Blizzard 2604e 200 68060 50 ..... 7990 CyberStorm 604 180 + 68040 25 4990 CyberStorm 604 180 + 68060 50 6590 CyberStorm 604 200 + 68040 25 5590 CyberStorm 604 200 + 68060 50 7590 CyberStorm 604 233 + 68040 25 5990 CyberStorm 604 233 + 68060 50 7990 MICRONIK® AMIGA 1300 T .... 3190 Tour INFINITIVA1200 1390 Tour INFINITIV A1200 + coque ... 1790 Alim. Int. 200 W + adaptateur 499 Carte d'extention Zorro II ...... 1350 Carte d'extention Zorro III 3190 TopCase pour INFINITIV 279 Rack 3.5" interne
pour disque dur.... 149 Scandoubler A1200 1200T Zll interne 690 Scandoubler A2000 3000 4000 interne 790 Scandoubler externe AMIGA .. 849 Carie Picasso IV 4 Mo .. 2590 Concierto pour PICASSO IV 1290 Pablo IV pour PICASSO IV ..890 Carte Bvision A1200 PPC : bientôt !!!
Carte CyberVision PPC : bientôt !!!
Positif pour garder l’Amiga en vie."
D'après Petro, les stocks restants de Amiga seront bientôt écoulés. Il compte sur les sociétés tels DCE, Index, Phase 5, et sur le département de recherche et développement de Amiga Inc, pour de nouveaux produits, et, au fur et à mesure que les 1200 deviendront rares, le prix augmentera, dit-il. ¦.
DIVERS Disque dur Quantum 3’ » IDE 3.2 Go 1390 Disque dur Quantum 3 IDE 6.4 Go 1950 Disque dur Quantum 3'4 IDE 8.4 Go 2590 Disque dur Quantum 3V2SCSI 3.2 Go 1690 Disque dur Quantum 3V SCSI 6.4GO 2890 D dur Quantum ATLAS II 4.5 Go ... 3590 D dur Quantum ATLAS II 9.1 Go ... 5890 Lee. CD-ROM IDE 16x externe + alim. . 1190 Lee. CD-ROM IDE 24xi ... 549 Lee. CD-ROM SCSI SONY 12x ... 760 Lee. CD-ROM SCSI 32x 890 Lecteur de disquettes externe 390 Lecteur de disquettes interne A1200 .... 250 Kit IDE pour disque dur 3.5" . 129 Joystick SpeedKing Pro AMIGA .. 149 JoyPad
Compétition PRO 190 LOGICIELS Scala MM 400 VA CD ... 590 Elastic Dreams VA CD .. 520 WordWorth 7 CD ou floppy 490 Master ISO II VA ...... 590 Deluxe Paint 5 VA CD .. 249 Jeu * On Escapee» ... 290 Jeu «Final Odyssey» 289 Jeu «Trapped II» ...... 190 Encyclopédie EPIC 97 CD 199 Assembly Volume 3 CD ...... 90 Autres .... tél.
MONITEURS SMILE 14" S-VGA DIGITAL 1390 SMILE 15" S-VGA DIGITAL 1690 SMILE 17" S-VGA DIGITAL 2890 IIYAMA 19" S-VGA DIGITAL .... 6490 SMILE 20" S-VGA DIGITAL 7590 Commande sur papier libre. Règlement par chèque à la commande Frais de port en sus : tel. Demandez notre catalogue gratuit Tarifs révisables sans préavis - SARL au capital de 50 000 Ers - RCS SARREGUEMINES B 401 578 141 Toutes les marques citées sont déposées par leurs propropnétaires respectifs ACM 06 98 MAGELLAN AU QUOTIDIEN (2) par Franck Anière (aniere@yahoo.com) Comment Magellan peut remplacer Tool Manager Lors de l'article
précédent, nous avons fait la connaissance de Magellan, au travers de son installation et de la marche à suivre pour lui faire imiter le WB au mieux.
Voyons maintenant comment l'interface de configuration nous permet d'imiter (et même de surpasser) le best-seller du DP, à savoir Tool Manager.
Machine utilisée : A1200T 030 82 50 MhZ, 2+48 MO RAM, OS WB 3.1, SCSI2 Version de Magellan : 5.661 Créer une barre de boutons Pour créer une barre de boutons, il faut d'ores et déjà avoir des images. Magellan permet d'utiliser une image ou alors tout simplement une icône. La marche à suivre est la suivante :
• Choisir le menu "Boutons Nouveau Boutons graphiques". Deux
fenêtres apparaissent, celle des boutons (vide pour le
moment) et celle permettant de paramétrer les boutons (voir
fig. 1).
• Après avoir nommé la barre de boutons, il faut choisir de ne
pas en avoir une avec cadre complet et orienter le déplaceur
horizontalement. De cette façon, notre barre de boutons sera
exactement semblable à une barre de Tool Manager.
• Avec les rubriques "Colonnes" et "Lignes", nous pouvons
maintenant définir la structure de notre barre de boutons.
Le principe est simple: en cliquant sur "Ajouter" pour une
colonne, on agrandit la ligne de boutons, et en cliquant sur
"Ajouter" pour une ligne on ajoute une ligne. Dans notre
exemple, pour faire une barre horizontale, nous allons nous
contenter d’ajouter des colonnes.
• Maintenant, il faut éditer chaque bouton. Après avoir cliqué
dessus (il se met à clignoter) une fenêtre d’édition apparaît
(fig. 2). Après avoir choisi d'affecter l’action au bouton
gauche de la souris (nous verrons plus tard les avantages de
cette distinction), il faut choisir l’image. Nous pouvons
utiliser une brosse classique (IFF de préférence pour accélérer
le chargement), mais aussi une icône. Il faut cependant
utiliser une petite astuce pour les icônes: les fichiers
.info n’apparaissant pas lors de la demande de fichier, allez
dans le répertoire où se trouve votre icône et tapez son nom
en toutes lettres (exemple : shell. Info). Magellan chargera
cette image. Pour éditer la fonction, c’est très simple : la
fenêtre montrée sur la fig. 3 permet d’ajouter une commande
interne, AmigaDOS (CLI), WB (interprétation des paramètres de
l’icône) ou Arexx. Une autre solution consiste à faire du
drag’n’drop: prenez l'icône à affecter et lâchez-la sur cette
fenêtre: tout sera mis à jour automatiquement (attention ce
pendant aux icônes utilisant IconX, qu’il faut retoucher).
• Après avoir tout réglé, la barre est prête à servir. Sauvez-la
et sauvez la disposition du Magellan-WB (menu "En
vironnement").
Petite astuce: l’un des points forts de Tool Manager est de permettre de lancer une commande en cliquant sur un bouton, mais aussi de passer en argument une icône lâchée en drag'n’ drop (par exemple, lâcher un fichier Guide sur le bouton de Multiview).
Pour que cela soit possible avec Magellan, il faut utiliser f!} au lieu de f}, pour rendre l’argument optionnel.
Créer des docks textuels La création de docks textuels est tout aussi simple. La marche à suivre est d’ailleurs quasiment la même, avec cependant quelques nuances.
• Choisir le menu "Boutons Nouveau Boutons textuels". Les
fenêtres qui apparaissent alors sont les mêmes que pour les
boutons graphiques et se règlent de la même façon.
• Editer chaque bouton. Le nom est le nom interne du bouton,
tandis que le label est le nom affiché comme texte du bouton.
Je préconise d’ailleurs de rajouter un espace de chaque côté,
ça fait plus joli.
Le reste de la procédure est exactement identique à celle décrite plus haut.
Le principal attrait de docks textuels est de servir de sous-menus, apparaissant par exemple après un click sur un bouton graphique (voir fig. 4). Magellan gère cela de façon très simple :
• Comme commande pour le bouton, il faut utiliser la commande
interne Load- Buttons suivie du nom de fichier du dock textuels
(par exemple Manager_prefs).
• Pour chaque commande du dock textuel, il faut ajouter une
commande pour le refermer une fois la commande lancée. La
commande interne CloseBut- tons (sans arguments) fait cela très
bien.
• Pour refermer le dock sans choisir de commande, on peut
affecter au bouton droit de la souris la commande Clo-
seButtons, suivie cette fois du nom interne du dock en
question.
Créer des menus déroulants Enormément de patches permettent de personnaliser le menu "Outils" du Workbench, y compris Tool Manager.
Magellan permet également de faire cela, en suivant la procédure suivante :
• Choisir le menu "Réglages Menu utilisateur", ce qui fait
apparaître la fenêtre présente sur la fig. 5.
• Le principe est on ne peut plus simple. A gauche se trouvent
les menus (que l'on ajoute avec "Ajout", puis ensuite à
droite se trouvent les sous- menus. Pour ajouter un sous-menu,
il faut sélectionner le menu avant de faire un ajout dans la
colonne d’à côté.
Copie son arborescence complète. C'est très pratique pour des menus gérant LHA LZX. Qui ont la même syntaxe.
Au-delà de Tool Manager Nous nous sommes jusque là contentés d'imiter Tool Manager. Magellan peut cependant faire bien mieux que ça :
• Associer une commande différente à chaque bouton de la souris.
Nous avons vu cela précédemment pour les docks graphiques et
textuels associés.
Je m’en suis également servi pour l’icône Shell: un clic gauche ouvre un Shell normalement, et un clic droit ouvre un Shell dont le répertoire de travail est celui indiqué dans le listeur Source, c’est vraiment très pratique.
• Exécuter une suite d’actions pour une commande. Il faut parfois
enchaîner une suite de commandes au lieu d'une seule. Plutôt
que d’écrire brutalement un script, il suffit d’ajouter les
commandes les unes à la suite des autres (par exemple
modifier la taille de la pile).
• Suivre Magellan lors de sa disparition. Quand on icônifie
Magellan pour récupérer un peu de mémoire Chip (sauf pour les
veinards ayant une carte graphique), nous avons la surprise
de voir que Tool Manager est toujours là. Avec le système
montré ici, les barres de bouton suivent Magellan, d’où un gain
de mémoire non négligeable.
• Faire du chargement dynamique.
Tool Manager charge toutes ses informations dès son lancement, ce qui n’est pas le cas de Magellan. Par exemple un dock textuel associé à un bouton ne sera chargé que lorsqu'il sera sollicité, et pas avant.
• Ajouter plusieurs menus déroulants.
Tool Manager ne permet pas d'ajouter autre chose que des objets dans le menu "Outils" (stabilité oblige). Comme Magellan remplace le WB ce problème n’en est plus un, et on peut ajouter plusieurs menus au menu "Outils".
Conclusion La possibilité de remplacer Tool Manager a été un des arguments m’ayant fait passer dans le camp des fans de Magellan. Force nous est de reconnaître que cette possibilité est très intéressante, car non seulement nous économisons des ressources (espace disque et surtout mémoire) mais nous pouvons en plus faire des choses totalement inconcevables avec Tool Manager (notamment associer des fonctions différentes suivant le bouton de la souris). La prochaine fois, nous étudierons en détail la création de types de fichiers et toutes les applications qui en découlent, comme les menus
contextuels adaptatifs. ¦ ProTV ( 1205 I r TTC) deltagraphx.com Branchez votre Amiga sur un moniteur SVGA, scandoubleret tuner TV incorporé, télécommande, ampli audio et HP r!
J ri fri r. enfin en stock: PPC pour A1200 160 Mhz 68LC40 25Mhz 2710 Fr 240 Mhz 68040 25 Mhz avec SCSI 4694 Fr toute la gamme Phase 5 PowerPC Mikronic, Draco, Casablanca logiciels pour Amiga et PC intégrations et stations sur mésure Démonstrations conseil, vente et SAV 13 cours Biaise Pascal 91000 Evry livraison par UPS partout en France sous 24 48 heures :@deltagraphx.com Tax 01.60.87.16.17 SERIE NOSTALGIE par Renaud Houdinet (p6mipi03@cicrp.jussieu.fr) Les émulateurs sur Amiga (2) AMSTRAD CPC Un carton en France Ahhh, le CPC! Souvenez-vous de cette machine qui a fait les beaux jours
d'Amstrad. Malgré un hardware réduit et mal conçu, un son immonde, une palette de 27 couleurs et le format 3" des disquettes du 6128, malgré tout celà, le CPC s'est extrêmement bien vendu, surtout dans notre pays.
Le CPC s’est d’ailleurs beaucoup mieux vendu chez nous que le C64, pourtant supérieur en tout point. La raison de ce succès tient probablement à son prix, plus bas que la moyenne, au fait qu’il était livré en standard avec un moniteur, évitant ainsi le siège devant la télévision familiale, et au BASIC fourni, facile d’accès pour les débutants.
Le CPC évoque certainement pour beaucoup d’entre vous de longues heu- r» f1 ¦* t. r' ., d 1 2 H » M A cr- oc on »» «» A c*«r v3
J. 9B5 s tr-Ad A X* £ ET I «»c
o «s ort o t * So BBS IC A - A R v* res suspendu à un joystick,
essayant désespérément de finir Krafton & Xunk, ou le 400
mètres-haie de Daley- Thompson. Il évoque peut-être aussi de
longues nuits blanches passées à programmer en BASIC, ou à
trifouiller des entrailles de disquettes sous Discologie.
Une chose est sûre, l’engouement pour l’Amstrad a été bien réel. Et c’est donc sans grand étonnement que l’on trouve aujourd’hui pas moins de quatre émulateurs Amstrad pour Amiga.
Ces émulateurs ont tous été testés sur un 4040 040 à 25MHz. Un Amstrad 6128, fraîchement ressorti des cartons où il passait une retraite tranquille, a joyeusement repris ses fonctions pour l’occasion... 00550 » OlOOO __ i - -iV ¦ - “ ?
Fît r * s emuCPC Le talentueux Stéphane Tavenard, auteur de l’excellent SongPlayer, et de la mpega.library nous a concocté, il y a de cela quelques années, un très bon émulateur Amstrad.
EmuCPC est très complet, il émule les CPC 464, 6128, 664, et ce, de façon très fidèle. Les bidouilles qui consistaient à changer la résolution de la vidéo en plein milieu de l’écran, fonctionnent toujours sous emuCPC. De même, le son est de bonne facture (pas émulé à 100% cependant). Quant à la vitesse, elle est très bonne sur ma configuration. Mis côte à côte avec un véritable CPC 6128 emuCPC s’avère tout de même un peu plus lent avec certains jeux (Opération Wolf, par exemple, nettement plus saccadé). Par contre, des jeux comme Craf- ton et Xunk ou Bactron, qui ne font pas intensivement
appel au hardware de l’Amstrad sont tout aussi rapides. Il est à noter aussi, que 90% des jeux testés ont fonctionné parfaitement sous emuCPC.
Les touches F1-F10 sont utilisées pour paramétrer l’émulation, pour faire un reset de l’Amstrad, changer de disques, etc... Les cartes graphiques ne sont pas reconnues, exit donc ma CV64 3D. Dommage, mais j’ai l’habitude ... Quelques utilitaires, sont fournis avec emuCPC pour lire, écrire, transférer et convertir les images de disquettes. Le convertisseur est indispensable, puisque emuCPC utilise un format de fichiers différent des autres émulateurs CPC. Le programme est décliné en plusieurs versions, plus ou moins rapides, en fonction de vos besoins. La plus rapide des versions ne
simule pas l’extension mémoire, ni le changement de résolution en milieu décran, et offre ainsi un petit gain de vitesse. Pour finir, vous trouverez les ROMs Amstrad dans l’archive, ainsi qu’une image de disquette, contenant entre autre les fameux Bombjack et Sor- cery, ainsi qu’un petit logiciel de math écrit par l’auteur sur Amstrad il y a bien longtemps.
RECAPITULATIF Version testée 0.7 Auteur: Stéphane Tavenard Statut: Freeware Configuration: minimale 68020+, OS3.0; recommandée 68030+, Fast RAM Distribution: Aminet. ROMs fournies AMI-CPC Les nostalgiques de l’Amstrad doivent être nombreux en France... Voici en tout cas un deuxième émulateur écrit par un français: Ludovic Deplanque. Bien que pas entièrement terminé, AMI-CPC est un bon émulateur qui mérite que l’on parle de lui. Il tire en effet honorablement son épingle du jeu en proposant une émulation très stable, et dont la rapidité oscille, selon les jeux, de satisfaisante jusqu’à
très bonne (en tout cas sur ma configuration). Au chapitre des problèmes: le son pas entièrement émulé (signaux carrés uniquement, rien de bien grave), des clignotements intempestifs à l’affichage (en fonction des jeux), et certains jeux qui se bloquent sans autre forme de procès (environ un tiers de ceux testés). Paradoxalement, L'arche du Capitaine Blood bug moins sous AMI- CPC que sous les autres émulateurs (sur lesquels il est impossible de jouer, à cause d’un sprite qui disparaît (le bras)).
Pour les allergiques au Qwerty, je note ici que le clavier sous l’émulation est en Azerty.
Ami-CPC lit les fichiers au format ".dsk" (images de disquette), utilisés par CPCEMU (sur PC), et que l’on trouve un peu partout. Il est possible de choisir le mode d’écran pour l’émulation, mais malheureusement ca ne fonctionne pas sur carte graphique (l’accès a la vidéo de l’Amiga se fait de manière pas très catholique). Il est possible, en cours d’émulation, de changer la fréquence des interruptions (touches F1 à F4), ce qui a pour conséquence, dans certains cas, de modifier grandement la vitesse de l’émulation. Enfin, Ami-CPC est distribué avec quelques utilitaires pour les images de
disquette et d’un débugger Z80. Pour ne rien gâcher, les sources sont grâcieusement fournis (assembleur et C, commentés en français, ça change de l’allemand :-) ) L’auteur d'AMI-CPC semble continuer à sortir des mises à jour régulièrement (surtout des corrections de bugs).
S’il me lit, je l’encourage vivement à continuer de faire évoluer AMI-CPC.
RECAPITULATIF Version testée 0.44 Auteur: Ludovic Deplanque Statut: Freeware Configuration: minimale 68020. 1Mo Ram; conseillée 68030. 4Mo Fast RAM Distribution: Aminet, ROMs fournies, sources inclus.
Home-Page : http: www.chez. com deplanque A-CPC Cet émulateur est le plus complet des émulateurs Amstrad sur Amiga, jugez plutôt:
• émulation complète du hardware du CPC,
• émulation des CPC+ (!),
• émulation de la carte Multiface II,
• émulation des différents formats de disquette (double face. 80
pistes, etc).
Bref, tout ce qu’il faut pour faire le bonheur des nostalgiques. La qualité de Amstrad mort?
Tu parles!
Vous êtes persuadés que l'Amstrad est mort et enterré?
Tout faux! Allez donc faire un tour sur "ftp.lip6.fr pub ams- trad" qui est le site le plus complet pour l'Amstrad.
Vous pourrez trouver tout, absolument tout, pour l'Amstrad: FAQS, macro-assembleurs, jeux, utilitaires, émulateurs, etc. Ce site est mis à jour très régulièrement.
Pour plus d'informations sur l'Amstrad, reportez-vous au FAQ, tenu entre autres par Emmanuel Roussin, et que vous pourrez trouver sur le même site.
L’émulation en elle-même, est à comparer avec celle de emuCPC tant pour la vitesse que pour la compatibilité avec un véritable Amstrad.
Le paramétrage de l’émulation passe par de petits fichiers de configuration, lus au démarrage. Comme pour les autres.
Les cartes graphiques ne seront ni reconnues, ni utilisées par A-CPC. Les images de disquette sont au même format que celles utilisées par AMI-CPC et CPCEMU (sur PC).
Bref, A-CPC est quasi parfait, mais il vous faudra vous enregistrer auprès de l’auteur pour bénéficier de toutes les fonctionnalités.
RECAPITULATIF Version testée 1.11 Auteur: Kevin Thacker Statut: Shareware; le joystick n'est pas émulé dans la version démo, et les utilitaires sont absents, ainsi que l’émulation de la Mutifacell.
Distribution: Aminet. ROMs fournies.
CPE Pas grand chose à dire sur cet émulateur Amstrad, sinon que ce n’est qu’une version très minimale, que les ROMs ne sont pas fournies, qu’il ne marche pas sur autre chose qu’un 68000 et que le développement en a été arrêté (enfin pas tout à fait, l’auteur a continué son travail pour faire une version PC de CPE). Plus intéressant, les sources sont inclus.
RECAPITULATIF Auteur: Bemd Schmidt Statut: Freeware Distribution: Aminet, sources inclus, ROMs nécessaires.
Ecrivez-moi Le mois prochain, les consoles seront à l’honneur, avec la Sega Master System, la Game Gear, et la Nintendo Entertainment System (NES) J’attends vos réactions, commentaires, critiques ou suggestions à propos de cette rubnque. Vous pouvez me contacter par e- mail (p6mip103@cicrp. Jussieu.fr) ou par courrier, à l’adresse suivante : Renaud Hou- dinet, 32bis, Bd de Picpus, 75012 Paris. ¦ PARADISE i c i e I s Art studio pro ...439F Aminet 21, 22, 23 ou 24......85 F Aminet set 5 ou set 6 219 F Amimes babes SE .....179 F Amiga format cd ...49 F
Dpaint 5 cd ......219 F Elastic dreams 520 F Fusion Mac emulator 690 F Foundation ......279 F Genetic species ..279 F Golden demos ...95 F Masterlso 2 ......590 F Magic publisher ...179 F Mods anthology ..206 F Network PC ? Cable ...229 F Quake .379 F Scala MM400 ...565 F Texture cd vol1 ...149 F Turbocalc 5.01 .599 F Turboprint 6 .....439 F Ultimate blitz
basic ...219 F Ultimate Sskidmarks .159 F Wordworth 7 ....490 F Workbench designer 120 F a t Amiga 1300 Ti .3099 F Amiga 1300 Tr+.- ...-.3590 F Amiga 1400 Tï_____________________4190 F Amiga 1500 T1 - 5590 F Tower Infinitiv.. .-1050 F Tower Infinitiv Zorro II -..2290 F Bus Zorro II Micronik .1490 F Bus Zorro III Micronik 3189 F Clavier Win95 +adaptateur..-139 F Coque clavier 1200 Infinitiv. 379 F Extension supérieure 5,.25 .290 F Extension 3.5 interne ...90 F Adapateur
2 lecteurs de D7.....229 F Alimentation interne 230W...-449 F Adaptateur écran VGA ..85 F Scandoubler interne A1200 659 F Scandoubler A1200T A4000 .599 F Scandoubler externe 879F Lecteur de disks HD interne ..559 F Lecteur de disks HD externe .629 F Disque dur IDE 3.5, 32 go....1450 F Lecteur cd-rom ATAPt x 24......590 F Quadrupleur IDE. - ....165 F Nappe ide 2.5 2x 3.5, 70cm..125 F Nappe ide 2.5 1x 2,.5,1x3.5..125 F Blizzard PPC 603e 160 Mhz, 68040 25 Mhz ..-2590 F Cyberstorm PPC 604 180 Mhz, 68040 25Mhz et UW SCSI 5190 F 16 mo
simms 32 bits 60ns 205F 32 mo simms 32 bits 60ns 389 F Souris et tapis Frog design 145 F Adaptateur souris PC -.199 F Joypad Honeybee 175 F Digitaliseur audio ? Soft 350 F Cable pamet 3 m + soft 99 F Modem numéris externe 1790 F Mois de Juin uniquement et hors frais de tranport :
- 5% de remises sur le matériel
• 10 % de remise sur les logiciels à déduire de votre commande I
frais de port logiciels 35 F, matériel 80 F, tour, écran 100F
[Software'Paradise' jC-A du BAB !39, Rte de Lamouly I64600
ANGLET TEST SOFT par Denis Bûcher (dbucher @ amiganews.com)
Miami 3*0 Si vous n'utilisez pas Miami parce que vous n'avez
pas encore connecté votre Amiga à Internet, ce sera désormais
chose faite. Si vous utilisez une autre couche TCP, cet article
ne peut que vous intéresser... Miamilnit Please select the
modem you are using trom the list belouj. If your modem does
not appear in the list then please choose A. y} ENRCT M28VQE
V.34 En t er pr i se288 E-Tech E336RKV Ericsson V.34 DT GVC
33688 Fax Modem V.3 Hagenuk DataBox SpeedDra Hayes Rccura 56K
Hayes Optima 288 V.34 v. Hi-Tech 28.888 HiSoft Enterprise 288
Infotel 56K Intertex IX34-ED Jet Media Labs VM56VQE Lasat
33688 28888 Lasat Satire 288 Voice Maestro Executive 288FM
Maestro Jetstream_56 Microspot 33688 Voice Modem Research
Jetstrea Motorola VoiceSURFR K56FI Motorola Bit sur fer Pro
MultiTech Mul t iModemZDX NTT-TE MNI28 ISDN A. V Dial prefix
IRTDT Back Continue figure 1 lE-|F|rj Miamilnit enter some
information about your twork provider: jriease ne t luoi
- IP uü’Jfb r dynamic _) static Jslirp IP address login oame
"dbucher J TIR passuiord vUiMXVuÔ Pru roiüJ G Use login dialog
r ppp JSLIP CSLIP Continue Back figure 2 Première configuration
Je vais écrire cet article à la première personne en tant que
nouvel utilisateur de Miami, car, pour l’instant, j’utilise
AmiTCP. Logiquement, j’ai donc commencé par exécuter Miami et
celui-ci m a demandé de démarrer le logiciel Miamilnit pour
créer une configuration.
C’est ce que j’ai fait et Miamilnit s’est révélé être une sorte d’"installer" pour Internet, avec en plus un bouton ’back’ pour revenir à la page précédente... Configuration au moyen de Miamilnit Afin d’aider les débutants en Miami et de vous montrer le fonctionnement de Miamilnit, je vais vous expliquer que répondre aux questions qu’il pose, vous montre aussi les possibilités de Miami... La première question consiste à savoir le type de réseau que vous désirez installer.
On a le choix entre :
• Analogique (modem) ISDN (RNIS)
• Carte ISDN RNIS interne (avec device propre ou avec device
Sana-ll)
• Ports série avec câble "null-modem"
• Ports parallèles
• Ethernet (Carte réseau)
• Modem téléréseau (câble TV) ou ADSL (le futur ISDN)
• Arcnet, Sana-ll Si vous ne désirez pas vous connecter à
Internet mais créer un réseau local, c’est possible en enlevant
la sélection de "inet" et de "DNS"... En ce qui concerne le
choix du modem, la palette des modèles proposés est relative
ment variée et complète (voir Fig. 1 ). J’y ai même trouvé un
modèle de modem d’une marque vendue uniquement en Suisse et
parfois en Allemagne (une marque de distributeur, comme
Darty). A ce sujet, si vous désirez acheter votre premier
modem, écrivez-moi, je vous conseillerai volontiers !
De toute façon, si votre modem n’était pas dans la liste, vous pourriez choisir "autres" et entrer manuellement les quelques informations nécessaires.
Miamilnit vérifie ensuite directement le modem! Ainsi, si quelque chose ne marche pas ou si le modem choisi ne correspond pas vraiment au vôtre, Miamilnit vous le signalera... Là, j’ai constaté avec plaisir que Miami supporte OwnDevUnit, c’est à dire que si votre modem est utilisé en permanence par un programme de réception de faxes ou un BBS (qui supportent aussi OwnDevUnit), Miami va demander à ce programme de lui "prêter" le modem, ce qui fonctionne très bien... Ensuite, on doit lui indiquer le numéro de téléphone du provider, et là, surprise ! Miami permet même d’entrer plusieurs numéros
si votre provider en a plus d’un. Puis, (Fig.2) on arrive dans la fenêtre où l’on doit entrer le login et le mot de passe. Si votre provider demande le mot de passe directement en mode "terminal" (pas en PPP), il vous faudra cliquer sur "Use login dialog".
Vous devrez aussi indiquer si l’adresse IP est dynamique (une adresse IP différente allouée à chaque fois) ou statique (toujours la même) et dans ce cas la donner; il faut aussi choisir entre PPP (pour modem) et slip (pour connexions séries).
Test de la connexion On se retrouve enfin dans une fenêtre de dialer avec pour options Appel (Dial), Online, Annuler, Numéro suivant et Raccrocher.
Il faut donc cliquer sur "Dial", et Miami se charge du reste.En effet, il appelle, puis (c’est intéressant) vous informe de tout ce qu’il fait... Ensuite, il raccroche, vous indique si tout a fonctionné correctement et vous propose de sauver la configuration et d’imprimer un rapport sur ce qui s’est passé :-) Ce rapport est très bien fait et intéressant.
Variantes J’ai ensuite essayé avec un autre modem (ISDN) et ça a très bien marché aussi. Puis, j’ai essayé le mode "script" chez un autre provider; dans le dialer, on découvre maintenant des boutons en plus : "Envoi du login" et "Envoi du mot de passe". Il suffit donc de choisir "Appel", puis de cliquer sur "Envoi login" et "Envoi mot de passe" à la demande de l’ordinateur du provider. Miamilnit mémorisera cela et tout sera ensuite automatique... Dans le second cas, il n’a pas trouvé les serveurs de nom (DNS). Il les demande l’un après l’autre à l’utilisateur! Bref, c’est très bien
fait... Il ne me restait plus qu’à tester Miami sur ethernet; cela fonctionne très bien, mais au niveau de Miamilnit, c’est un peu plus compliqué et il manque visiblement quelques options. Cela dit, on peut les modifier ensuite dans Miami lui-même... Miami lui-même Lorsqu’on démarre Miami, il propose d’importer la configuration de Miamilnit. On remarque donc que l’on peut créer plusieurs configurations différentes que l’on sauvera sous différents noms, afin de les charger lorsqu'on en aura besoin dans Miami. Pour ce faire, il suffira de choisir le menu "Importer depuis Miamilnit V3".
Nous voici maintenant dans Miami ! On y découvre de nombreuses pages de configuration incompréhensibles pour de simples utilisateurs (Figure 3) mais c'est égal puisque Miamilnit s’est déjà chargé de tout configurer pour nous !
On se connecte Il n’y a que deux boutons : "Online" et "Of- fline", Il suffit alors de cliquer sur "Online", et Miami se connecte en indiquant à l’avance ce qu’il fait. Lorsqu’on est connecté, la fenêtre de Miami (Figure 3) reste ouverte mais on peut l’icônifier.
Puisqu’il y a longtemps que mon Amiga se connecte à Internet avec AmiTCP. J'ai testé les programmes que j’utilise couramment, et il se trouve que YAM, Aweb et AmFTP fonctionnent à la perfection, mais pas moyen d’utiliser telnet ou ssh (secure Shell). On verra cela en détail ci-dessous... Je me déconnecte (Le offline est un peu rude puisqu’il raccroche directement, mais peut-on vraiment faire autrement ?) Afin de faire un deuxième essai avec un autre provider en ISDN et je remarque que Miami est un peu plus rapide que AmiTCP pour se connecter. Cela est normal, puisqu’AmiTCP est lancé par
des scripts.
R I Miami Easy Internet access for Rmiga serial driver PPP CSLIP IP Interface type f Unit [T Device Igvpser.device Speed |
* 460800 Erotocol EOF mode f ip Iype r Multicasts auto 8N1
dynamic minutes figure 3 Plus d’informations :
http: www.amiganews.com dbucher Pour downloader Miami 3.0 :
http: www.nordicglobal.com Le problème avec telnet et ssh
persiste, alors je regarde dans miami.guide (à noter: pour la
première fois) et celui-ci semble très bien fait.
Sous "Compatibility", je trouve ce que je cherche. Selon le guide, cela est dû à des fonctions non documentées de "TCP:" et il suffit de faire un "mount TCP avant de démarrer Miami ou d’utiliser AmTelnet plutôt que telnet. J’ai donc tenté le "mount TCP" mais non. ça ne marche pas plus ! AmTelnet fonctionne effectivement bien... Utilitaires J’ai testé les petits utilitaires fournis avec Miami. Ils ne sont pas très utiles aux débutants. Mais une couche TCP digne de ce nom. Se reconnaît aussi à ceux-ci et à leur qualité.
Il y a un finger (sert à voir qui est présent sur une machine distante) qui marche très bien, et un résolve très pratique qui fonctionne dans les deux sens. (Il vous dit par exemple que www.amiganews.com correspond à 194.148.1.25). On trouvera aussi MiamiPing pour tester la connexion jusqu'à une machine, ainsi que son existence. (On lui envoie un "ping" et elle nous retourne un "pong".)
Les autres utilitaires ne fonctionnent qu'en mode enregistré: Un outil très utile pour tester la qualité de votre provider est "traceroute". Cet outil vous indique par où passent les paquets reçus et envoyés à une machine distante.
Par exemple : MiamiTraceroute v ww. Amiganews . Com TCPdump permet, lui, de voir tout ce qui se passe sur la connexion, ce qui est très intéressant pour mieux comprendre ou surveiller votre réseau (notamment Ethernet)... Les outils de configuration "route" et "if- config" servent à dire à la couche TCP quels paquets doivent partir sur votre réseau local et lesquels sur votre modem (Internet), donc à configurer les différentes "portes" sur les réseaux. Malheureusement, Miami ne supporte encore qu’un seul réseau à la fois, donc ces outils ne servent encore à rien.
Un outil extrêmement perfectionné et utile est MiamiReminder. Celui-ci permet de configurer le moment où vous voulez être averti que vous êtes toujours connecté, par exemple, toutes les demi-heures et après 10 minutes d'activité ou n’importe quoi d’autre qui pourrait vous passer par la tête ! Vous pouvez même donner votre propre définition de Pinactivité" !
Enfin, d'autres outils permettent de configurer Miami très à fond, ce qui peut se révéler intéressant et pratique.
Interface graphique Il n'y a pas grand chose à dire à ce sujet puisque justement Miami est assez original sur ce point! Je m'explique : vous pouvez choisir soit MUI, qui à mon avis bat toutes les GUI (interfaces graphiques) des autres plate-formes, soit GTLayout qui est basée sur l’interface standard. En effet, le seul désavantage de MUI est d’être un peu lent sur les Amiga moins rapides et sans carte graphique, donc, cette alternative vous permet d'éviter MUI si votre Amiga fait partie de cette catégorie... Conclusion Miami ou un autre ?
Si vous êtes un nouvel utilisateur d’Internet ou si vous vous considérez comme un "internaute moyen", Miami sera non seulement un excellent choix, mais je crois même le meilleur!
Par contre, si vous avez besoin des choses suivantes, Miami ne sera pas suffisant pour vous; en effet, voici tout ce qui n’est pas présent dans Miami 3.0 : Impossible d’avoir deux connexions à la fois, par exemple par modem et ethemet en même temps
• Pour varier entre deux connexions (par exemple deux providers
ou encore ethernet modem, etc.), il faut à chaque fois charger
une configuration spécifique dans Miami.
• Offrir des services, comme par exemple un serveur FTP pour
pouvoir prendre des fichiers sur votre machine depuis d’autres
machines sur votre réseau ou depuis Internet. Idem pour des
pages web ou le partage de fichiers... En fait, cela est
possible si ces serveurs fonctionnent en mode daemon, donc
s’ils tournent en arrière-plan. Malheureusement, certains ont
besoin d’être exécutés dès qu’une connexion arrive
(inetd.conf), et cela est impossible avec Miami...
• Le seul client SSH sur Amiga (un telnet crypté qui évite que
les mots de passe ainsi que tout ce que vous faites ne passe en
clair sur le réseau) ne fonctionne pas avec Miami, et comme
telnet, il faut prendre AmTelnet, ce qui en limite
l’utilisation à 30 jours (shareware)... Online The settings
have been loaded.
Do * 1 nothing .A. v General w Interface 1777 PPP Dialer 1 Database gag tcp ip Events taü Modem _J Logging Windows GUI Socks Les bons points : O La documentation, (*) la simplicité d’utilisation (*) mais aussi la rapidité du programme (*) la quantité d'options dans chaque domaine. (Dans un domaine précis, tout est en général possible.)
(*) Autre point : Miami est parfaitement utilisable avec presque toutes les fonctions en mode non enregistré.
Les moins bons points : O On ne peut avoir qu’une seule connexion à la fois, donc ‘soit* modem, ‘soit* ethemet. De même, on ne peut avoir qu'une seule configuration à la fois et non pas plusieurs entre lesquelles on pourrait choisir... (*) On n'a pas non plus la possibilité d'installer des serveurs pour tous les services (FTP. WWW. Etc)... O SSH n’est pas non plus possible à ma connaissance... (*) Pour finir, le telnet utilisable ne fonctionne qu'avec MUI (pas possible de v l’utiliser depuis un BBS, à distance ou dans un shell), et il est limité à 30 jours.
Pour finir Je crois que si vous utilisez une version précédente de Miami, cet article et un essai par vous-même de la version 3 vous permettront de décider si vous voulez utiliser la nouvelle version. Si vous êtes un débutant en Internet, installez tout de suite Miami, vous verrez que c'est très simple, et que ça marche très bien!
Et si Miami n’a pas tout ce qu’il vous faut, je vous propose d’installer Miami malgré tout, et d’installer AmiTCP à côté, car AmiTCP peut prendre des mois à installer tellement c'est compliqué ;-) Ainsi, vous utiliserez Miami pour avoir Internet en attendant... Si vous utilisez une autre couche TCP que Miami et que ça fonctionne bien, je vous laisse peser le pour et le contre, grâce à cet article... af ten J jüc ri i ry- AMIGA PRATIQUE par Pierre Girard (pgirard@amiganews.com) Installer un lecteur CDRom sur votre Amiga Le lecteur de CD-ROM est devenu un élément très important de
l'informatique et ceci spécialement pour l'Amiga (ne serait-ce que pour pouvoir lire les Cds Aminet!). Du x2 au x32 (nombre de fois la vitesse de rotation du disque par rapport à un lecteur de CD audio), c'est le même problème, on est sur Amiga et pas sur Pécé d'où la possibilité de problèmes d'installation.
IDE ou SCSI?
Mé keskidi? C’est deux termes barbares désignent deux normes distinctes de périphériques. C’est l’interface qui n’est pas la même. Sur les derniers Amiga (non rassurez-vous, ce ne seront pas les derniers), à savoir le 4000 et le 1200, Commodore avait choisi d’installer une interface IDE moins chère mais moins performante que l’interface SCSI. Seul l’Amiga 3000 possède une interface SCSI d’origine.
Quels sont les avantages respectifs de ces deux normes?
Pour caricaturer, je dirai que l’interface SCSI est pour les "riches". Plus performante (surtout depuis l’apparition de l’Ultra Wide SCSI sur les cartes Cy- berPPC), elle permet d’utiliser des disques durs et autres CD-ROM qui offrent des taux de transfert hallucinants, mais qui peuvent être aussi relativement onéreux.
L’interface IDE a l’avantage d’être la norme sur les PC, ce qui entraîne une réduction des coûts, vue la diffusion mondiale. Les performances sont loin d’être ridicules sur notre machine (surtout pour un simple lecteur de CD-ROM), même si le monde PC fait pour l’instant la course en tête maintenant que l’on se dirige vers la norme Ultra Ata 66 avant l’arrivée du bus FireWire. Pour information, les lecteurs de CD-ROM IDE (ou E- IDE) sont encore appelés ATAPI.
Après avoir défini ces quelques notions de base, entrons dans le vif du sujet.
L’installation matérielle Lecteur CD interne Ce type d’installation requiert un ordinateur de type tour ou desktop, donc un Amiga 2000, 3000, 4000 ou un 1200 monté en tour. Les lecteurs internes sont moins chers que les externes mais ils sont moins faciles à emmener avec soi (sauf si toute la machine suit, bien-sûr ;- )). Dans tous les cas, un emplacement pour le lecteur doit être prévu en façade (baie de 5.25 pouces), ainsi que toutes les fixations nécessaires.
Une fois le lecteur fixé, il reste à le brancher. L’alimentation est standard, c’est à dire une broche 4 fils (+12 v., masse, masse, +5 v.) munie d’un détrompeur pour ne pas faire de grosse bêtise.
La nappe à relier au contrôleur de l’Amiga peut avoir 40 broches (IDE) ou 50 broches (SCSI), facilement trouvables en magasin si vous ne l’avez pas déjà, donc c’est vous qui voyez suivant votre configuration. Les 1200 montés en tour auront quand même un câble supplémentaire à acheter (voir plus bas le cas des 1200 IDE). C’est tout pour la partie matérielle des lecteurs internes (vous voyez, c’est facile ;-)) Lecteur CD externe Cette solution est réservée aux contrôleurs SCSI sur bus Zorro (Cyberstorm, GVP a4008, Commodore A2091 ...), et certaines cartes SCSI pour 1200 (GVP A1291,
Blizzard) qui possèdent un connecteur 25 broches qui ressort à l’arrière de l’Amiga et qui permet de faire un raccord propre avec le câble approprié (25 - 50 broches). Votre CD-ROM sera dans un boîtier auto-alimenté, ce qui supprime les problèmes potentiels quand on "tire" trop de courant du boîtier d’alimentation du 1200. On branche le câble SCSI sur l’Amiga et voilà, c’est presque fini. Il reste quand même à définir un numéro de périphérique SCSI (en général, cela se fait grâce à une roue codeuse située à l’arrière de votre CD-ROM) pour qu’il n’y ait pas de conflit avec d’autres péri
phériques.
Et si j’ai un 1200 non monté en tour?
Le moyen le plus simple consiste à se procurer une carte PCMCIA style Squir- rel, qui est une interface SCSI. Ensuite, c’est aussi simple que le cas évoqué ci- dessus.
Une autre solution est d’installer une carte SCSI sur votre carte accélératrice.
Si les deux premières alternatives ne vous plaisent pas, il vous reste quand même une solution bon marché et efficace, même si elle n’est pas officielle.
De plus, elle vous fera perdre le bénéfice de la garantie de votre ordinateur (cela existe encore les Amiga sous garantie? ;- )). Il s’agit de connecter un lecteur de CD-ROM IDE standard (interne) en externe.
AVERTISSEMENT: la rédaction ne sera en aucun cas responsable des dommages éventuels que vous pourrez faire subir à votre matériel. En conclusion, n’entreprenez cette "bidouille" que si vous savez exactement ce que vous faites.
Il y a deux problèmes à régler:
• l’alimentation du lecteur.
• sa connexion avec l’Amiga (la fameuse nappe).
Le premier problème ne peut être résolu qu’en installant une alimentation plus puissante sur votre Amiga (un lecteur de CD-ROM consomme beaucoup!).
Certains magasins de VPC en proposent des spécifiquement adaptées à notre machine, c’est à dire avec le connecteur approprié (sinon, vous pouvez toujours dénicher une alimentation de PC et bidouiller le câble de votre Amiga dessus, mais c’est du travail!)
En ce qui concerne la nappe, il faut savoir que les lecteurs de CD-ROM possèdent un connecteur 40 broches (comme les disques durs 3.5 pouces). Le connecteur IDE interne du 1200 dispose de 44 broches. En fait, l’alimentation nécessaire aux disques durs 2.5 pouces internes (le standard d’origine des disques durs sur Commodore Amiga 1200) se trouve sur les 4 dernières broches. Vous pouvez fabriquer un câble pour brancher votre lecteur de CD-ROM en connectant les 40 premières broches du connecteur
2. 5 pouces sur les 40 broches du connecteur 3.5 pouces.
Cependant, il faut trouver un câble 2.5 pouces relativement
long (très rare) et aimer souder.
Personnellement, je vous conseille d’acheter le câble tout fait chez un revendeur Amiga (on le trouve dans les pages d’AmigaNews).
Une dernière chose à souligner: si vous possédez un disque dur, il faudra configurer le lecteur de CD-ROM en esclave, grâce aux jumpers situés à l’arrière de celui-ci (en général les informations nécessaires pour faire ceci se trouvent sur le lecteur).
L’installation logicielle Ce n’est pas fini. Une fois le matériel installé, il faut que votre Amiga puisse le trouver et communiquer avec lui. C’est pour cela que je vais faire un exposé peut-être un petit peu scolaire, mais je l’espère le plus clair possible.
La partie logicielle de l’installation se décompose en deux éléments:
• le device: c’est l’élément de plus bas niveau (le plus proche
du matériel) ser- vant à communiquer "primitivement" avec le
CD-ROM (ou autre chose, d’ailleurs). Les fichiers devices se
trouvent dans le volume DEVS: de votre système.
• le FileSystem: il permet de décoder les informations reçues
grâce au device.
Pour un disque dur, par exemple, ce serait le "FastFileSystem" ou "OldFileSys- tem". Ces gestionnaires sont installés dans le volume L: Les devices: On retrouve ici la dichotomie qui pouvait exister entre les deux types d’interfaces matérielles.
Pour une interface SCSI, ce n'est pas compliqué: c’est marqué dans la documentation de votre contrôleur. Cela peut être, par exemple, 2nd.scsi.device, gvpscsi.device. omniscsi.device, ou bien encore cyberscsi.device. Pour une interface IDE, cela se corse un peu. Le device d’origine des 1200 et des 4000 s’appelle scsi.device (ce qui est trompeur pour un contrôleur IDE!)
Mais ne supporte pas les lecteurs CD- ROM atapi (sauf avec un patch disponible sur le site de Amiga International, mais c’est une version bêta). Il faut donc utiliser un autre device.
Deux solutions s’offrent à vous: soit vous achetez AsimCDFS qui est un FileSystem pour CD-ROM mais qui comprend en plus dans ses versions les plus récentes un asim_atapi.device; soit vous optez pour IDEfix (on en est, je crois à IDEfix 97) qui inclut un atapi.device et un gestionnaire de CD-ROM (ca- checdfs). Il me semble que la principale différence entre ces deux produits est qu’il existe» une version d’évaluation d'IDEfix sur Aminet et donc vous pouvez le tester à loisir.. Les FileSystem: On vient d'en parler un petit peu, mais on va faire un tour d'horizon un peu plus large. Tout
d’abord, voyons les possibilités qui s’offrent à nous: AmiCDROM: freeware.
• AmiCDFS: freeware (version 2.0) sinon shareware (20 DM).
• CacheCDFS: commercial mais version d’évaluation (60 DM avec
IDEfix
97) .
• AsimCDFS: commercial (390 francs avec asim_atapi.device). Votre
choix doit d'abord être guidé par le matériel que vous
possédez. Si vous disposez d’un lecteur atapi, vous êtes
obligés d’acheter soit IDEfix 97. Soit AsimCDFS. Les heureux
possesseurs d’une carte SCSI peuvent quant à eux utiliser un
gestionnaire freeware sans aucun problème. Pour les possesseurs
d’un contrôleur SCSI, un logiciel dans le genre d’AsimCDFS peut
être néanmoins intéressant. En effet, il reconnaît un grand
nombre de lecteurs, à peu près tous les types de CD-ROM, et
gère parfaitement les Cds audio. Quelle que soit la solution
retenue, l’installation est des plus simples.
En général, tout se passe par l’intermédiaire de l’installer de Commo- dore-Amiga (ou d’Escom pour la version
43. 3). Lors de la phase d’installation, on vous demande tous les
renseignements nécessaires, du device utilisé aux types de
CD-ROM que vous voulez pouvoir lire.
Ensuite, l’installer place un petit fichier (généralement CD0) dans le répertoire DEVS:DOSDRIVERS (pour un lancement dès le démarrage de l’Amiga) ou dans le répertoire SYSrSTORAGE DOSDRIVERS pour une utilisation à la demande. Il suffit pour la première solution de redémarrer l’ordinateur et voilà, vous pouvez lire votre premier CD-ROM.
Dans le deuxième cas, il faudra faire l’énorme effort de double-cliquer sur l’îcone CD0.
Pour AmiCDFS. Il vous faudra placer les fichiers au bon endroit, à la main.
CONCLUSION Voilà, c'est fini. Je pense que nous avons à peu près fait le tour de la question. Au niveau de la qualité, les différents gestionnaires et lecteurs se valent, même si AsimCDFS se détache un petit peu du lot. Le choix se fera donc essentiellement par rapport à votre budget.
Choose vour SCSI HT device: _ enter device bv hand _j SCSI.device _ gvpscsi.device f=¦ atapl.device _ moi.device _j PC2flnParaltel.device Continuer __lEjnterronpre l'il»!
IE H.de... !
Install 1 Choose the unit CIO) of vour COROn drive: _) unit 0 _) unit t unit 1 _j unit S _) unit 2 _J unit 6 _» unit 3 _) unit 7 Continuer _l-interrompre l 'Jnxtal «•4e. . J Install 2 VIE PRATIQUE par l’Association Pixel Art www.creaweb.fr pixel-art Utiliser votre ftle-system AFS sur vos cartouches SCSI Ceux qui ont eu la formidable idée d'installer le système AFS sur leur Amiga seront ravis de savoir qu'il est possible de l'installer sur d'autres supports via le SCSI.
Auparavant, il fallait utiliser une mountlist (ZIPAFS sur Aminet) et surtout distribuer ceci à ses collaborateurs pour permettre des Maintenant, on peut l’adapter facilement aux périphériques SCSI, grâce à une version de l’incontournable HDToolBox (la
40. 4. livré avec le Workbench 3.1 dans le tiroir Sys:Tools)
qui identifie le type de formatage de votre disque dur
interne (qui lui doit être en AFS obligatoirement) et permet
de formater des cartouches ZIP. Syquest, etc., sans aucune
"mountlist" ni fichier additionnel. Le "montage", lui
aussi, s'effectue après un diagnostic du célèbre et
indispensable logiciel SCSIMounter (2.04) HDTOOLBOX : la
procédure Ajouter (avec le menu Icones Information du
Workbench) dans l’icône d’HDToolBox, la ligne suivante : SCSI
DEVICE NAME= (votre gestionnaire scsi).device Lancer le
programme, et vous constaterez qu’il cherche sur la chaîne
SCSI. Après examen, il trouvera votre disque dur ou car
touche ZIP, Syjet, etc... Sélectionnez-le en cliquant dessus.
Ensuite, cliquez sur les boutons: Change Drive Type (fig 1), Define New (Fig 2), et Read configuration (examen physique du support magnétique) (Fig 3). Puis, cliquez OK, et à nouveau OK.
Vous êtes alors au menu principal : (Fig 4) Cliquez sur les boutons:
- Partition Drive, et partitionnez comme vous le souhaitez (nom
et taille) (Fig 5)
- Advanced Options
- Change (choisissez en haut à coté de File System) : AFS 01 (Fig
6)
- OK En bas, à gauche dans la case "Buffers", taper entre 50 et
300 (Fig 7) Recommencer pour chaque partition, puis
- OK Vous êtes à nouveau dans le menu principal.1 Cliquez sur
Save Changes et rebootez.
Il vous faudra alors formatter le ou les partitions déclarées, naturellement, mais au "format" AFS, c’est à dire avec les caractéristiques suivantes:
- Anti-destruction (pas de Read Write er- ror) du support
magnétique
- 30 derniers fichiers effacés récupérables immédiatement
- Forte accélération en lecture ET écriture Le bonheur, quoi !
Pourquoi, sur ZIP ?
Avec ce système, les données sont sûres, pas d'erreur d'écriture, de cartouche endommagée, pas de mountlist à distribuer en plus sur une disquette et surtout un gain de vitesse d’écriture très appréciable. De plus, lorsque vous envoyez une cartouche à l’autre bout de la France, il vaut mieux assurer des données.
Attention! On ne peut pas booter sur une ZIP AFS, mais on peut la "monter", sans avoir besoin d'aucune librairie, ni d’handler.
(nous avons réussi à la déclarer avec une disquette de boot (SCSIMounter) et en dévalidant le disque dur interne!). Cependant, cela n’est possible que si tous vos collaborateurs ont FORMATE, et pas seulement installé, le système AFS sur leur disque dur interne de BOOT.
Tous les membres de notre association ont adopté le système AFS et personne ne le regrette.
Pour les possesseurs de Squirrel. L’icône de la cartouche disparaît à l'éjection, plus rapidement et plus fiablement que le système FFS.
MISE EN GARDE Les opinions ne sont pas unanimes concernant l’installation du système propriétaire AFS sur un Amiga, à la place du système de fichiers d’origine. AFS n’est plus développé par son éditeur, qui a disparu de la scène Amiga. Le gain de vitesse et de robustesse est considérable avec AFS. Le problème majeur est le manque d’un logiciel capable de récupérer les fichiers sur un disque endommagé. Il est donc essentiel de maintenir un bon système de sauvegardes de sécurité. AmigaNews ne peut pas être tenu pour responsable des pertes de données résultant de manipulations
décrites dans ses articles.
La Rédaction F,g1 Karagirr I Fig.2 Cancal | Haw ¦ ¦ ¦ | Cdlt Old... | üti.r.iiïih
• _______ I DHO RfSS01
• Iva daflnlllon.
F I latiana : Nanufadurart Nana: Priva Naia: Priva Ravlslon: r a»t rI la Sv»t an : IntarnatIonaI Roda!
Plractorv Cacha: CvlIndar»: Haad»: Block» par Track: Block» par Cvl Indar: Raducad Mrlta Currant _ Cvl Indar: (¦B|T"1~'J Mrlta Praconp CvlIndar: rila »v»tan block »lza: Raiarvad block» at ba«lnnln«: II and : |t boot coda: I block» |W n“ |
- 2L2- Fig.3 siza: 2IB46K 20 Ha« Fig.6 17 n Ok Ok Caneal |
Caneal | AmigaNews DUCHET COMPUTERS 51 Saint-George Road -
CHEPSTOW - NP6 5LA - Angleterre Tél: 00 44 1291 625 780 (8 h à
19 h lundi • samedi) Fax: 00 44 1291 627 046 (24h 24) Ligne
téléphonique directe en français MINITEL 3616 AZERTY rubrique
DUC LA SEULE ADRESSE POUR VOUS FOURNIR DIRECTEMENT EN
ANGLETERRE!
NOUS NE PROPOSONS JAMAIS DES ARTICLES QUI N’EXISTENT PAS OU QUE NOUS N’AVONS PAS EN INVENTAIRE DU MATERIEL AMIGA DISPONIBLE (Prix en Francs Français, T.T.C. port compris) Interface PCMCIA SCSI2 Hisoft SURF SQURREL (A1200) 745 F TECHNO SOUND TURBO 2 stéréo (F) Compatible AMIPHONE TCP 285 F Adaptateur pour brancher les manettes analogues PC sur AMIGA: 45F • les 2: 80 F HOUSSE AMIGA 500 600 1200 (PRECISEZ SVP) 25 F - 3 pour 50 F Câble série (1.80m) pour relier 2 Amigas (pour jeux, transferts, etc...) 95 F Carte MAGNUM extension RAM A1200 - 8 Mo maximum - Fournie Oko 375 F CARTE SÉRIE HYPER RAPIDE
WHRPET PCMCIA (A600 1200) 425 F INTERFACE MIDI PROMIDI 215 F Câble pour moniteur 1084 S (2 métras) 100 F - pour 1084 SPI (2 métras) 115 F LECTEUR INTERNE AMIGA 500 285 F LECTEUR INTERNE AMIGA 600 1200 [précisez SVP) 285 F LECTEUR EXTERNE 880K [TOUS AMIGAS] mécanisme SONY 425 F KIT [avec software ? Câble multi-standard 2 mètres) de transfert de fichiers AMIGA - PC (doc. F): 120 F - Kit avec câble 5m: 145 F COPIEUR "HARO”: XCOPY PRO + Interface CYCLONE (doc en français) 250 F Extension mémoire 1 Mo pour Amiga 600 275 F SOURIS AMIGA 125 F - 2 pour 220 F - 3 pour 300 F Câble Péritei 2 mètres
pour tous Amigas: 95 F - 2 pour 150 F Câbla Péritei pour CD32 [modèle avec 3 fiches banane] 95 F QUADRUPLEUR de MANETTES: 50 F - 4 pour 150 F Carte AURA 16bit PCMCIA (A600 A1200) 695 F Carte AURA 8 bit -tous Amigaa- 295 F Câble pour moniteur 1084 D (2 mètres) 125 F CâW pour moniteur Philips CM8833 Mk2 (2 mètres) 115F Cible double rallonge ports souris et joystick 45 F Connecteur pour 2 manettes port joystick 45 F ALIMENTATION 220 240V POUR CD 32 225 F avec câble 10m: 165 F DATA SWÎTCH pour AMIGA 500. 600, 1200, 2000. 3000, 4000. ETC... avec cAbif GRATUrT oc raccord spécial pour AMIGA Permet
de relier plusieurs périphériques au même port de votre Amiga - pour port série ou port imprimante - précisez, svp - DATA SWITCH POUR CONNECTER 2 PÉRIPHÉRIQUES: 145 FF - DATA SWITCH POUR 3 PÉRIPHÉRIQUES: 175 FF DATA SWITCH POUR 4 PÉRIPHÉRIQUES: 185 FF LES DATA SWITCH SONT ENVOYÉS PAR PAQUET SÉPARÉ JOYPADS JOYSTICKS MANETTES DE JEU SPÉCIALS AMIGA ACTION PAD (JOYPAD) • Amiga seulement ...125 F - 2 pour 220 F EXECUTIVE MINI JOYSTICK (LORICIEL) ......59 F TAC 30 JOYSTICK (SUNCOM) - 3 BOUTONS FEU - TIR AUTOMATIQUE . . 99 F Q STKX (SUNCOM) JOYSTICK DE PRÉCISION .79 F ERGO
STICK (SUNCOM) - JOYSTICK DE TYPE 'SPEEDKING', SE TIENT DANS LA MAIN ....119 F PROGICIELS AMIGA DISPONIBLES (Prix en Francs Français, T.T.C. port compris) MAKE CD 3.1b+ TAO - Progiciel pour graver les CD ROMS - version complète enregistrée, localisée français, manuel Imprimé: 325 F MAKE CD 3.1b + DAO - version complète enregistrée, localisée français, manuel imprimé: 425 F CINEMA 4D (CD ROM) 825 F C+ + DEVELOPER 1395 F C+ + LITE 695 F PHOTON PAINT 2.01 65 F
G. F.A. BASIC 3.51 (avec manuel technique de 420 peges) 95 F
DIRECTORY OPUS 5.6 MAGELLAN 495 F GP FAX v 2.350 375 F DEVPAC
3.18 (demiérs version officielle de Hisoft) 395 F BLITZ BASIC
2.1 175 F TERMITE TCP 295 F HISOFT BASIC 2 (dernière version
officielle de Hleoft) 395 F
B. u.m. 9a 9s 10a 10s (4 disks) 65 F GAMESMITH 425 F NET & WEB
(Contient IBROWSE 1.2+ complet + MUI) 295 F
B. U.M. 5 16 17 16 (4 disks) 40 F HISPEED PASCAL 425 F IBROWSE
-version 1.2+ compléta- contient MUI 3.8 + 245 F BUTZ SUPPORT
SUITE (3 DISKS) 110 F DELUXE PAINT 5 (CD ROM) 195 F ULTIMATE
BLITZ BASIC 2.1 (CD ROM1 195 F DELUXE PAINT 5 (DISKS) 195 F
SOUNDPROBE 16-blt (Hleoft) Progiciel de digitalisation sonore
et musicale. Seulement .... 195 F TOUS LES JEUX CI-DESSOUS
SONT EN STOCK I (PHx T.T.C port compris)» ALIEN BREEO 302
Kming Grounds .146F A-320 AIRBUS II 136 F B 17
FLYING FORTRESS -600 600 126 F BUTZTENNIS -CENTER COURT- (F) .
96 F BUTZKREIG (WARGAME) .46 F BlOODNET (F) - Al 200
.. 110 F BlOODNET (F) -A600 ? A600 ... 110 F BUBBLE 8.
SQUEAK A 1200 86 F BUBBIE & SQUEAK -A 600 66 F CHAOS
ENGINE AGA A 1200 ..... 66 F CIVIUZATION ..116 F
CRIME DOES NOT PAY (Thus) 46 F COLONIZATION (F) .....126
F DESERT STRJKE .96 F DOGFIGHT (Micropross)
..96 F DUNE 2 ..116F Dungeon MASTCT 2
(VF) A 1200 .... 96 F BUTE 2 (Version Frsnçeise) ......126 F
EueOtEAQUC MANAOEX (2MO RAM) .... 86 F Evotl TiOM HUM ANS 3
(F) A1200 ... 96 F EXILE - A 1200 . 76 F EXILE -
A 600 ... 76 F F-16 II
(Microprose) .....126 F F-19 STEAITH F1GMTER -A600 2000
.126F FIELDS OF GLORY (WB2 + ) 126 F FIELDS OF GLORY -A 1200
...... 126 F GUNSHIP 2000 . 126 F IMROSSWLE
Mission 2026 Ivr) a600 . . 96 F JAMES POND 2 (F) -A 1200
...... 36 F KINGPIN BOWUNG (VF) ..36 F
LEMMINGS .96 F MICROPROSE GRAND PRIX FI ...
116 F MINSKIES the Abduction A 1200 . . 86 F NICK FALDO
GOLF ......36 F NIGHTHAWK F-117 A 2.0 -v 3.01 . 96 F
ODYSSEY ..76 F PGA GOLF EURO TOUR -A 1200 ...
46 F P1NBALL FANTASIES AGA -A1200 . 66 F PIN BAIL ILLUSIONS
(F) A 1200 ____96 F PINBALL MANIA (VF) 1200 4000 .126F PLAYER
MANAGER 2 (fNCOI.....96 F POWER DRIVE (F) 36 F
RAILROAD TYCOON ....126 F ROAD RASH 96
F SENSIBLE GOLF .96 F SHAQ FU -A
1200- ...... 60 F SILENT SERVICE 2 .....126 F
SKELETON KREW (F) - A 1200 ..... 76 F SLAM TILT (F) - A 1200
. 126 F SPECIAL FORCES (MicroproM).....96 F STARLORO
(MIcropro* ) ..96 F STREET RACER (A 1200 non-Escom] 126
F SUPER SKIDMARKS .....86 F 8UP ST. FIQHTER 2
TURBO F)-A1200 . 96 F SUPER TENNIS CHAMPION 76 F
TESTAMENT -A1200 4000- ..... 126 F THEME PARK -A 1200
.. 126 F THEME PARK -A 600 ... 126 F TURNING
POINTS A 600- . 66 F
U. F.O. (A 600) . 126 F
U. F.O. (A 1200) 125 F VIRTUAL KARTING A1200 (F)
____75 F WHITE DEATH (WARGAME) ......45 F WING
COMMANDER .....95 F WORMS (VF) ..125 F
WORMS Direct or* Cut -AGA- ____146 F XTREME RACING -A 1200
75 F Xtrente Redng AGA: 2 DATA DISKS 66 F 2EEWOLF 1
(NF) 46 F ZEEWOLF 2 Wmd Justice ..66 F
2EEWOLF 1 + ZEEWOLF 2 96 F ZOOL (F) • A600 600
.... 36 F COMPILATION (1) A 1200: GUARDIAN + SKIDMARKS
? GLOOM 146 F COMPILATION (2) A 1200: FEARS ? ROADKILL +
LEGENDS (F) . 145 F SELECTION JEUX AMIGA CD ROM et CD 32 (Prix
T.T.C. port compris) - Les "CD ROM" sont pour Amiga 1200 4000
? Lectecr CD BRUTAL PAWS OF FURY (VF) . .
... 60 F EXILE ...... NAUGHTY ONES 60 F SUPER LEAGUE MANAGER ...... . 76 F BUBBA’N’STYX (F) ... . . . 46 F GUARDIAN .. ..75 F PREMIERE (F) .. 45 F Sun* Stwt Fwhto 2 Tunso (F) . .
. 95 F CASTLES 2 .. HUMANS 1 + HUMANS 2 46 F SOCCER KID ... 60 F THEME PARK (CDROM) .. 125 F Alfred CHICKEN (F) ... . . . 36 F LEGENDS (F) . SPECCY 97 (CDROM) ... 95 F ULTIMATE GLOOM [CDROM] ____ 125 F CIVIUZATION AGA [COROM] . .
. . 126 F UBERATION CAPTIVE 2 ..70 F S PERIS LEGACY (Doc F) C032 CDR0M 96 F ULTIMATE SKIDMARKS ICD ROM) 126 F EUTE 2 . MARVIN MARVELLOUS ..46 F STAR CRUSADER (CDROM)...... 95 F VITAL UGHT (F) . 45 F EVOLUTION HUMANS 3 (F)---- . . . 96 F MEAN ARENAS (F) ... ..46 F STREET RACER (CDROM) 126 F WORMS (VF) CD32 et CDROM . . .
125 F première commande précisez votre configuration exacte ou nous ne pourrons pas donner suite à votre demande transaction minimum 100 ff juin 1998 • Stock et prix valables pour la durée de publication du magazine - Toute commande est considérée comme ferme e-mail duchet@globalnet.co.uk Casablanca Draco (www.draco.com) Le stand de Draco Systems USA était relativement petit, n’exposant que des Casablanca et pas un seul Draco sur l’avant de la scène. J’ai pu rencontrer le PDG de Macrosys- tems qui m’a promis la possibilité des accents circonflexes dans la prochaine version ainsi que le sup
port du 16 9 pour l’option DV.
Draco présentait la version Broadcast du Casablanca (vraiment tout neuf, le numéro de série était le -1 !). C’est une machine format rack 19" avec des entrées et sorties professionnelles YUV, un meilleur taux de compression (jusqu'à la valeur
16) , le tout à base de 060.
L'autre nouveauté était le programme de dessin pour le Casablanca : Akaba effects, programmé par l'auteur de Xi-Paint, Thomas Dorn. Il permet la retouche d'images, l’animation des brush avec des ”Key Frames”, etc... Il est accessible à travers le menu spécial de l’éditeur. Tout n’était pas complètement fini (impossible d’écrire du texte par exemple) mais il paraît très prometteur. On pourra enfin faire de petits effets sur les images, mais attention au temps de calcul !
L'autre grande nouveauté était le PC Link (accessible aussi à travers le menu spécial). Il permet de transférer des images depuis ou vers un PC. On peut ainsi rapatrier des images de nos vidéos vers le PC pour les retravailler ou créer des animations (logos, images 3D, etc...) sur le PC et les importer sur le Casablanca. Il reconnaît plein de formats d'images (jPe9. Targa. Bmp, etc.) et compile automatiquement une animation à partir d’une série d’images. Le transfert se fait à travers une connexion série, le Casablanca devenant l’esclave du PC.
J’ai vu une démonstration d'une petite animation d’un robot en 3D et la vitesse de transfert est toute à fait honorable. A nous les joies de l'animation sur Casablanca.
Par Stéphane Perolini perolini@cmu.unige.ch La plus grande exposition pour les professionnels de la vidéo et du cinéma se tenait du 4 au 9 avril à Las Vegas. L'exposition se répartissait dans deux grandes halles, la première spécialisée autour du multimédia et montage virtuel et la seconde plus orientée sur la vidéo broadcast avec tous les grands fabricants (Sony, Panasonic, JVC, etc...) Il y a beaucoup et même trop de choses à voir, il faudrait une semaine pour en faire le tour. Je vais essayer de faire un petit résumé des stands que j'ai visités. Je n'ai évidemment pas tout vu mais c'est un
début... NewTek (www.newtek.com) Aussi un petit stand, plus grand que celui de Draco. Un seul Amiga qui ne fonctionnait pas mais qui était censé démontrer le Flyer. Il y avait évidemment des démos de Lightwave 5.5 pour toutes les plates-formes (sauf Amiga). J'ai demandé s’il était possible d'acheter une version Amiga de Lightwave
(5. 0), la réponse fut non, le dongle n’est plus fabriqué mais la
responsable du marketing m’a dit qu’il pourrait ressortir
une version 5.0 sans le dongle. A voir.
L'autre nouveauté intéressante était le Calibar.Gros comme un stylo, il génère 24 sortes de mires pour les réglages de nos moniteurs i
• •• et pour l’enregistrement sur nos vidéos. La version PAL
sera disponible en été de cette année (-600$ ).
Une version digitale était présentée sur le stand (pour système USA et Euro) avec une sortie SDI.
Les signaux générés par le Cali- bar sont très propres. Il y avait aussi la présentation de leur nouveau software d’animation et retouche d’images AURA. Je n'ai pas vu de démonstration, donc je ne peux vous en dire plus. ¦ Systèmes de montage virtuel Il y avait un nombre incroyable de systèmes de montage virtuel disponible. Le grand cheval de bataille de la NAB était : RT pour Real-Time effects. Tout le monde proposait des systèmes d’entrée de gamme en RT.
• Matrox (www.matrox.com) présentait sa Digisuite et Digi- suite
LE, système ouvert fonctionnant sous Windows NT avec le
logiciel de montage que l’on veut (Speed Razor 4.0 RT, Première
5.0, Edit de la maison Discreet Logic). Tous les effets 2D sont
réalisés en temps réel, avec une compression sans pertes. Le
système utilise le RAID soft de NT pour garantir une grande
vitesse sur les disques durs. La qualité est irréprochable mais
le prix est relativement élevé (environ 20*000$ pour un système
complet).
• Pinnacle (www.pinnaclesys.com) présentait la ligne ReelTime
avec leur carte Genie RT qui permet des effets en ...(compris
?) Mais aussi pour la 3D (option). Il y avait aussi la nouvelle
carte DC50 dont le prix (~2000$ ) la situe entre la DC30 plus et
la ReelTime. Elle a des entrées et sorties YUV, connectique
XLR et cinch pour le son. Compatible avec Première 4.2.
• Iomega (www.iomega.com) présentait en plus de sa version 2Gb
de son Jaz, sa nouvelle carte Buz. Elle permet la capture en
NTSC ou PAL à 25 images seconde, ce qui est normal me direz-
vous mais ce qui l’est moins, c’est son prix : 199$ avec le
boîtier externe et la carte interne qui inclut un _ contrôleur
SCSI. Jusqu’où Buz ' Am ' iront-ils? La qualité n’est quand
même pas très haute, mais pour la personne qui désire créer des
multimédias pour un PC, c’est suffisant.
• Applied Magic (www.applied-magic.com) (créateur de la carte
Broadcast Elite) présentait leur nouvelle carte d’acquisition
vidéo On Scene basée sur un moteur de compression 10 bits
Wavelet. La qualité est impressionnante. La carte On Stage
est la version PCI de la SoundStage pour Amiga, carte son 20
bits. Le software de montage était Speed Razor 4.0.
• Sony (http: bpgprod.sel.sony.com nab ) présentait des
nouveautés pour le DVCAM et un nouveau format : le HDCAM
(n’existe que pour les USA et est le format pour la télévision
Haute définition, basé sur le format Digital Betacam). Pour le
DVCAM, une nouvelle caméra, la DSR- 300 dont le prix la situe
entre la DSR-200 et la DSR-130. Il y avait aussi la nouvelle
station de montage virtuel ES-3 pour une intégration avec le
DVCAM. Beaucoup moins cher que sa grande soeur (ES-7), elle
permet les effets ..., supporte le DVCAM et a une très jolie
interface. Plusieurs nouveaux magnétoscopes DVCAM : DRS-20,
DRS-V10 (Walkman vidéo qui devrait, je pense sortir en version
grand public) et les DRV-100 et 1000 qui sont des unités 5 1 4
à mettre dans un PC et qui permettent d’enregistrer des
cassettes DV (100) et DVCAM (1000).
• Panasonic (http: www.panasonic.com PBDS index.html) présentait
une version améliorée de son DVCPRO : DVCPRO50 qui compresse
sur 4.2.2 à la place du 4.1.1. Aussi, des systèmes de montage
virtuel, le NewsByte, qui permet de transférer le DVCPRO à
quatre fois la vitesse et le DVEdit, qui est le petit frère du
premier, tous deux avec des effets RT. Une nouvelle caméra: la
3 CCD AG-EZ30.
• DPS (www.dps.com) présentait le nouveau Perception RT (fig.9),
système de montage virtuel avec effets ... et la possibilité
d’ajouter une carte (R3DX) permettant les effets 3D en RT.
• Media 100 (www.media100.com) sortait son logiciel de montage
pour Windows NT.
Voilà, un tour d’horizon très rapide et j’en oublie beaucoup mais c’est tellement grand et je n’ai regardé que ce qui m’intéresse. Si des personnes ont des questions à propos des produits du NAB, vous pouvez m’écrire un E-Mail.
NEWS Je ne sais trop pourquoi, ce début de printemps se présente de façon assez calme. Pas de nouveautés marquantes si ce n'est quelques informations relatives au Casablanca. Pour ma part, je souhaite voir la concrétisation des annonces faites par Phase 5. Songez donc, nous voulions du hard et en voilà. L'utilisation d'un bus PCI devrait donner accès aux possibilités de montage virtuel (DV ou autres) du Mac, grâce à une émulation qui est tout de même très performante. Il faudra néanmoins attendre la réaction des développeurs car que serait cette machine sans OS et sans logiciel.
Casablanca Cassette et livre Une excellente initiative que celle réalisée par Mme et Mr Boucsin. Le sympathique couple belge a voulu faire partager ses compétences aux autres utilisateurs de Casablanca, en réalisant une cassette : "Casablanca facile".
D’une durée de 90 minutes, cette cassette présente tous les effets disponibles sur les disques 1 à 5 ainsi que ceux d'Adorage Magic (volume 1), les fontes ainsi que les opérateurs de titrage. Il est particulièrement pratique de pouvoir visualiser ainsi un effet sans avoir à le calculer. Il existe aussi un descriptif du Casablanca, du câblage avec les schémas de raccordements. Cinq leçons sont également proposées: leçon 1 pour la présentation d'un montage; leçon 2 au sujet de l’insert ; leçon 3 pour l’audio (post-synchronisation); leçon 4 pour le titrage et la leçon 5 qui est consacrée au
traitement multicouche.
Le couple Boucsin n’en est pas resté là puisqu’il ont également réalisé un livre d'une bonne centaine de pages le Guide pratique de l'utilisateur du Casablanca. Le chapitre 1 est consacré aux généralités avec la mise en place du Casablanca et le chapitre 2 à l’agencement de la chaîne de montage (lecteur, enregistreur avec schémas de raccordements). Le chapitre 3 communique les notions fondamentales et le chapitre 4 reprend les leçons de la cassette. Un descriptif très complet des différents points de menu du Casablanca occupe le chapitre 5. Le chapitre 6 est consacré à la théorie sur la
qualité de l’image et de la compression et le chapitre 7 au module DV. Le chapitre 8 aborde une cinquantaine de problèmes avec leurs solutions et pas moins de 5 pages de trucs et astuces. Le livre se termine avec les annexes : développements futurs, les effets et les fontes, aperçu de la cassette. Le tarif et le mode de commercialisation de ces produits ne sont pas encore connus, mais ils devraient être vendus par Macro System Bénélux et le Magasin Bruxellois Amiga City.
Broadcaster Deltagraph’X informe de la disponibilité du Broadcaster, un rack 19 pouces doté d’une connectique YUV, et directement utilisable avec le Casablanca et le Draco. Ce matériel est également utilisable avec d’autres matériels.
Bruits de couloir Un logiciel pour la retouche d'animations sur Casablanca devrait voir le jour. Le module YUV pour Casablanca ne devrait pas tarder.
Montage virtuel Pinnacle annonce la sortie de la carte MiroMotion DC30 Plus.
Norme CCIR 601 et processeur audio pour la syncro son.
Elle sera livrée à Première en version complète 4.2 pour 8490 F TTC.
• '.Y VîWÎSjS Graveur SCSI CD Réinscriptible Disque Dur SCSI 6 4
Go 3590 F RICOH MP 6200 SR 3690 F Versions externes ? 490 F
Graveur CD ROM SCSI Mobile Rack IDE 120F Teac CDR 66 4X 12X
3890 F Mémoire Ram 16 Mo(2x8) 290 F Logiciel CDR BurnIt 2 0 695
F Mémoire Ram 32 Mo(2x16) 590 F Logiciel CDR Make CD 3.1 395 F
BurnIT 2 0 avec graveur ? 490 F Lecteur CD SCSI 32X 1290F Make
CD avec graveur ? 290 F Lecteur CD SCSI 24X 1100F CDR VIERGE 74
MN 15 F Lecteur CD SCSI 12X 990 F CDR 74 mn par 10 100 F
Lecteur CD IDE 24 X 550 F CD-RW pièce 150 F Lecteur CD IDE 32 X
690 F Cable SCSI 25 50 150F Lecteur CD SCSI 8X 890 F Cable SCSI
50 50 150 F Disque Dur IDE 2.1 Go 1190 F Terminateur SCSI 150F
Disque Dur IDE 3.2 Go 1490 F Modem USR 56K flash 1190 F Disque
Dur IDE 4.3 Go 1680 F Modem USR 56K mes ?
1390 F Disque Dur IDE 6 4 Go 2240 F Modem Olitec SelfM 56 1090F Disque Dur SCSI 2.1 Go 1990F Moniteur SVGA 15" 1790 F Disque Dur SCSI 4 3Go 2490 F Moniteur SVGA 1T 3590 F Nom: Prénom: Adresse: Code Postal: Ville: Articles: .... Frais de port Logiciels ?
30 Frs Matériels ? 90 Frs TOTAL: .. Ü Règlement par: 0 Chèque 0 Mandat 2» 0 Carte Bancaire O Contre Remboursement ? 30 F o N : (Paa c*a malanal an contra ramtoouraamann CD Expirant le: Date et signature: . .1 . ;X;Xv LA SELECTION DU MOIS SCALA MM400 520 F Web It !
139 F Network PC 240 F Elastic DREAMS 520 F Picture Manager 525 F Network PC Upd 99F Amiga Forever 2 399 F Amiga Web Offline! 59 F Termite TCP 1.2 340F A FOREVER 2 UPD 199F AMINET 24 85 F Virtual Pets Comp 89 F IBROWSE 1.2 250 F ©NET CD 2 149 F Net Web 2 595 F WordWorth 7CD 450 F Aminet Set 5 199F HlDOEN Truth 210 F WB DESIGNER 2 139 F Amiga Tools 7 139 F Magic Publisher 175 F Distant Suns 5 245 F APC & TCP 5 89 F Personal Paint 7 240 F Ultimate Butz 240 F POS pre-release 175 F Cygnus ED Pro 4 245 F D Paint V CD 240 F Directory Opus 5 Amiga Format 26 49 F Turbocalc 5 VF 699 F Magellan 490 F
Make CD 3.1 395 F AMINET 25 (dispomi juin 89 F QUAKE 349 F AMINET SET 6 199 F FOUNDATION 310 F Siamese V2.1 349 F Genetic Species 310 F Amiga Tools 8 139 F MAKE CD 3.1 395 F MIAMI V3 279 F Amiga Format CD27 49 F mwssm ¦: .. A.,, .. : MYST V1.1 349 F SlXTH SENSE CYGNUS 8 140 F Final ODYSSEY 310 F INVESTIGATIONS 275 F SWORD 240 F BLADE 275 F ULTIMATE GLOOM170 F SHADOW OF THE 3«D Megablast 110F STREET RACER 170 F MOON V1.1 310 F Pinball B Damage 245 F ON ESCAPEE 315 F UROPA 2 299F LES NOUVEAUTES mm TEST SOFT par Georges Segel (segei@ciub-internet.fr)
• oo ce»ou* ëüZliîi-J point oel«wr frf | to« I IM I M »l!W [»W |
«ot - | II"» «Ifjr IX M .m tnt» f,fTl I *o» I
• rl«h« bMi oolour |W | tôt 1 tu» oolour lf Col ou» »nod» I f
-1 B«»k Oouol oolour |0*g* ’ I «ot 1 Star «elour m Trooo tooni
uw RU | V» I O» 10 oolour l***t | Bot | Color « Kt »IW '»»
llilli | | W | «ftanoor bocoonxno oolour WHfJ 8ot 1 La
première chose dont on s’aperçoit en lançant cette version,
c’est qu’imagine s’ouvre avec ses couleurs par défaut, sans
utiliser celles réglées dans les Préférences, tout simplement à
cause de la transition du soft qu’effectue Impulse au nouveau
GUI à la façon Raystorm ou plutôt du côté de Cinema4D (note:
Mike Halvorson d’Impulse possède Cinema4D :-) ) Les résolutions
aussi ne font plus référence à Préférences. Pour l’instant, il
faut modifier directement sur le nouveau Requester, Modify,
dans l’éditeur Project, la résolution et son ratio, ou utiliser
presets (Fig: 1 ).
On dirait que IMPULSE, l'éditeur d'Imagine, se décide enfin à bouger un peu plus pour r Amiga en proposant presque en temps réel de nouvelles mises à jour régulières.
IMAGINE 5.11 et 5.12 Je vous conseille aussi de ne pas utiliser BetaPrefs parce qu’il ne fonctionne pas. Comme dirait IMPULSE, c’est juste pour montrer où ils en sont dans leur développement (Fig.2). Une grande nouveauté est apparue. Quand on réalise un nouveau Project, il se crée aussi cinq sub-directories, c’est à dire les répertoires Object, Textures, Attribs, Brushes et Rexx, du fait qu’on ajoute "@" dans les réglages de Préférence.
OBDR Pattern for object directory.
E. g. "@ objects" TEDR Pattern for texture directory.
E. g. "© textures" ATDR Pattern for attributes directory.
E. g. "@ attribs" BMDR Pattern for brushmaps directory.
E. g. "© brushes" REDR Pattern for rexx macros directory.
E. g. "@ rexx" A l’ouverture de l’ASL Requester du Project, il
fera automatiquement référence par défaut. Mais on peut tout
changer si on veut, en stipulant un chemin complet dans un
autre répertoire.
OBDR Pattern for object directory.
E. g. "© objects" TEDR Pattern for texture directory
e. g. "work:im50 textures" ATDR Pattern for attributes directory.
E. g. "work:im50 attribs" BMDR Pattern for brushmaps directory.
E. g. "© brushes" REDR Pattern for rexx macros directory.
E. g. "© rexx" Donc, quand on réalisera un nouveau Project, il y
aura comme sub-directories dans le Project, seulement ceux qui
auront "@" dans Préférence. En fin de compte, tout ceci permet
d’incorporer dans son project, les textures ou autres dans le
même répertoire, ou de centraliser des répertoires communs
pour tous les Project.
On peut sauver charger dans la racine du disque-dur ou de la Ram disk:. (Comme avant :-)).
Maintenant les extensions .imp et .pix sont mises automatiquement. (Comme avant :-)) Ajout de la Kd_Freq.library pour remplacer ASL.library. Cela fait ambiance A500, mais c’est efficace (Fig:3).
Une grande Nouveauté, les Textures Procédurales sont compilées en version 68040 et 68060 avec SAS.C dernière version.
Pas de version PPC ?
' TgstS IMPULSE
• 68040 - 40MHz Texture Standard Imagine5: 160x100 - 1mn 06s
640x480 - 9mn 58s Optimized 040 texture: 160x100 - Omn 39s
640x480 - 5mn 39s Tél : 03.20.02.06.63 Fax : 03.20.82.17.99 Du
lundi au vendredi de 9 h à 18 h http: www.fdsoft.com maa
Distribution fCC Software Wordworth 7 La nouvelle version du
plus populaire des traitements de textes pour Amiga Version
Française Intégrale Disponible au choix sur Disquettes ou
CD-ROM 490 F Offre de mise à jour à partir d'une ancienne
version de Wordworth. Disponible au choix sur Disquettes ou
CD-ROM.
Pour bénéficier du tarif de mise à jour, nous envoyer la disquette originale Ww..-lnstall + le n° de licence ou la jaquette du CD Wordworth 6 Office + le n° de licence figure 3 290 F Configuration requise Workbench 2.04 ou supérieur (2.1 ou + pour la locale en Français) - 3 Mo de mémoire au minimum - Disque dur obligatoire - Lecteur CD-ROM pour la version CD
• 68060 - 50MHz (Sans CyberPatcher) Texture Standard Imagine5:
160x100 - Omn 32s 640x480 - 4mn 44s Texture Optimisée 060:
160x100 - Omn 26s 640x480 - 3mn 42s
• 68060 - 50MHz (Avec CyberPatcher) Texture Standard Imagine5:
160x100 - Omn 21,5s 640x480 - 3mn Os Texture Optimisée 060:
160x100 -Omn 21s 640x480 - 2mn 51s Mes te§t§ avec imaçine 5,12
• 68060 - 50MHz (Avec CyberPatcher) Texture Standard Imagine5:
640x512 -04 mn 43 s 800x600 - 07 mn 04 s 1024x768 - 11 mn 38 s
Texture Optimisée 060: 640x512 - 04 mn 38 s 800x600 - 06 mn 58
s 1024x768 - 11 mn 27 s J'oubliai encore une nouvelle de
l’Update 5.12 pour ceux qui ont des problèmes avec les couleurs
de la grille entre autres.
Copier le fichier IMAGINE en RAM: ou sur le HD. Taper "spatch IMAGINE" ou "spatch -pimagine.pch imagine", puis renommer IMAGINE.new en IMAGINE, et hop. La version d'IMAGINE 5.12 est prête.
Je conseille à tous les IMAGINE USERS de s’inscrire à la Mailing-list d'IMAGINE Francophone, où nous pouvons tous dialoguer entre utilisateurs.
Http: web.arcadis.be AmigaGFX lmagineFr.htm. Bon de Commande à retourner à : FREE DISTRIBUTION SOFTWARE 82 Rue de Sailly, BP 134 - 59453 LYS LEZ LANNOY CEDEX NOM Prénom : ..... Adresse : .... Code Postal : !_!_!_!_!_! VILLE : Téléphoné (obligatoire si Messagerie)
: .. Désignation Qté Je conseille à tous ceux qui ne possèdent pas encore IMAGINE de se l'acheter, parce que c'est vraiment un soft génial, avec son superbe rendu en raytracing où aucun de ses concurrents ne lui arrivent à la cheville, et son splendide modeleur.
A vous les joies de l'image de synthèse de qualité.
Le conseil du mois: pour réussir une belle image, c'est 70% de travail sur la lumière, et 30% pour le reste. ¦ Frais de port forfaitaire : 35 F. 50. 80 F ou 100 F (Voir ci-dessus) 1 Montant total de la commande Ci-joint mon règlement par ( ) Chèque. ( ) Mandat, ( ) Carte Bancaire n° : !_!_!_!_! Exp !_!_ Date et signature vaUtf*» 14 Km!» gn stock* pm â Mf» «OC»M» KM CD-ROMS »! C»rt»m» lojCkX» sort O" Ungu* P WER P * AMIGAGOFS POWERPC" Cartes accélératrices PowerPC Amiga 1200T : Sans contrôleur Fast-SCSI-ll (ajout impossible) Blizzard 603e 160 Mhz + 68040 25 Mhz 2.490 F Blizzard 603e 200 Mhz ?
68040 25 Mhz 2.990 F Blizzard 603e 240 Mhz + 68040 25 Mhz 3.590 F Option 060-50 Mhz au lieu de 040-25 Mhz +2.300 F Avec contrôleur Fast-SCSI-ll d’origine Blizzard 603e+ (160 200-240 + 68040 25) -500 F Cartes accélératrices PowerPC Amiga 3000 4000 : Cytaerstom PPC604e I80f»év ? UtoaVMdeSCSI 4.390 F Cytoerslorm PPC604e 200 K tv * UfcaVtole SCSI 5.290 F Cybefsfcm PPC604e 233 Miz ? UtraWideSCSJ 5.790 F Option 68040-25 Mhz 68060-50 Mhz +525 F +2.500 F Cartes Graphiques AtéoBus + Pixel 64 pour Amiga 1200 T 1.990 F Bvision64 (pour Blizzard PPC) NC Cybervision PPC (pour Cyberstorm PPC) NC
Périphériques Accessoires Divers . Tours : téo pour A1200 + Interlace clavier PC ?
Clavier PC + Alim 200 W+ Emplacements pour l’extension AteoBus & Pixel 64 1.090 F Divers : Alimentation originale ou 200 Watts 290 F 490 F Joystick Komx pour tous les Amiga 99 F JoyPad Compétition Pro CD32 & Amiga 189 F Souris 2 boutons haute resolution 129 F Blizzard SCSl-Kit pour B1230-4 1240 1260 540 F Squirrel SCSI (Contrôleur SCSI PCMCIA) 550 F SuftSquirrel SCSI (Idem+rapide ? Port série) 790 F Nappes IDE & SCSI (différents modèles) Tél.
Adaptateur SCSI Interne B1230 40'60 290 F Adaptateur M1438 1538 pour PC 159 F Adaptateur VGA pour A1200 4000 149 F Coude PCMCIA pour Tour 259 F Scandoubler externe pour tous les Amiga 790 F Modem : Modem USRobotics Flash 33 6'56K 1.090 F ( Option Kit Internet Amiga @-Net II CD +149 F Boîtiers Tour Até Lecteurs de disquettes DD 880 Ko interne A500 A600&1200 250 F 230 DD 880 Ko interne pour A2000 4000 210 DD 720 880 Ko externe pour tous 480 HD Interne 1 41.76 Mo A120024000 (preasez) 650 HD Externe 1 4 1.76 Mo (WB2 04 mmmum) 770 F F F F Mémoire SIMM EDO 16 Mo & 32 Mo Super Prix Nous consulter
pour les autres périphériques.
Logiciels Amiga AsimCDFS v3.9a -Version Française- 390 F Directory Opus 5 Magellan - Vo - 490 F Ibrower 1 2 -Vo- 250 F Master ISO 2.0 -Vo- 590 F Miami 3.x enregistré 339 F Organiser 2.0 A ersion Française- 349 F Organiser 2.0 -Version Française Mise a jour- 249 F Oxyron Patcher - Vo- 139 F Personal Paint 6 4 -Version Française- 39 F Turbo Cale 5 CD ou disk (Doc V4 en Français) 490 F Turbo Print 6 Tél CD-ROM Amiga Amiga Format 27 Amiga Format 28 Aminet 24 (Avril 98) 59 F 59 F 89 F 89 F 150F 199 F 139 F 519 F 39 F 310 F 310 F 349 F 339 F 519 F Ammet 25 (Juin 98) Aminet Set 1 ou 2 ou 3 Aminet Set
4 ou 5 ou 6 Amiga Tools 8 Elastic Dreams French Storm (Libre essai en Français) Foundation CD Genetic Species Quake CD Myst CdjVersion Anglaise) Scala M Plus de 200 CD-ROMs Amiga sont disponibles, demandez notre catalogue gratuit ou consultez la liste sur notre site Web http: www.fdsoft.com Amiga Forever 2.0 CD 399 F EmuTateur Amiga pour PC Pentium Périphériques Lecteur CD 24 X SONY ATAPI Interne Disque Dur 2 5" - 1.6 Go IDE Interne Disque Dur 3.5" - 3.2 Go IDE Interne 490 F
1. 390 F
1. 390 F .ecteur CD Pioneer 32 X SCSI-II Interne Lecteur CD
Pioneer 32 X SCSI-II Externe Disque Dur 2.1 Go Ultra SCSI
Interne Disque Dur 4.3 Go Ultra SCSI Interne Boîtier Externe
alimenté en option 890 F
1. 250 F
1. 590 F
2. 190 F ?540 F Contrôleur SCSI requis Commande sur papier libre
ou bon de commande a-dessous. Règlement joint par chèque,
mandat ou Carte Bancaire par téléphone ou télécopte.
Frais de port CD-ROMs & Logiciels : 35 F Petits accessoires : 50 F - Périphériques : 80 F - Configs & Tours : 100 Frs. Livraison au choix par la poste ou par messagerie express Vente par correspondance uniquement Prix TEST DP par Franck Anière (aniere@yahoo.com) Sous UNIX, il existe un logiciel graphique nommé XV. Son principal attrait est de proposer une fenêtre appelée "Visual Schnau- zer", qui permet de générer des thumbnails de chaque image du répertoire. Il permet en outre de se déplacer dans l’arborescence du système de fichiers comme dans un gestionnaire classique.
Visual est construit sur ce principe. Contrairement à la panoplie de gestionnaires de catalogues disponibles sur le marché (Image Desk, Photo Album...), il permet de se déplacer dans l’arborescence de façon très simple. A chaque image est associé un fichier .icn qui contient le thumbnail de l’image en question. Visual se contente donc de scanner un répertoire pour chercher les .icn, ce qui permet de se ballader tranquillement d’un répertoire à l’autre.
Visual génère ses thumbnails via un script Arexx. Il peut utiliser ImageFX ou Art Department Pro.
Lorsque l'on commence à gérer des quantités astronomiques d'images, on est vite confronté au problème de leur gestion. En effet, si on ne sait pas précisément quelles images on a en stock, on risque de passer notre temps à toujours télécharger les mêmes, ou de passer un certain temps (ou même un temps certain) à rechercher l'image dont on a absolument besoin dans la minute.
Ayant essayé les différents logiciels existants sans trouver satisfaction, je me suis tourné vers un petit logiciel fort pratique, nommé Visual, conçu par Christophe Vallée.
Visual Gestion de catalogues d’images Utilisation Après avoir installé Visual, il faut le configurer. La fenêtre de configuration (fig. 1 ) permet de régler simplement les paramètres.
• Le gadget "icn dir" permet de choisir le style d’icônes. Je
recommande les icônes de style NeXt Step, qui sont superbes.
• Le gadget "palette" sert à choisir la palette utilisée pour
les thumbnails. Le fichier fourni, palette.visual, est le choix
à faire.
• Le gadget "Command" sert à définir la commande associée au
double-clic sur une image. Généralement, on met ici un visuali-
seur. Pour ma part, j’ai opté pour l’indétrônable Visage.
• Le gadget "ARexx script" est très important: c’est lui qui
détermine quel logiciel va générer les Thumbnails. Une panoplie
de scripts sont fournis, pour ADPro et ImageFX (différentes
versions).
Une fois ces réglages faits, vous pouvez naviguer parmi vos images. Si vous vous trouvez dans un répertoire non mis à jour, vous aurez quelque chose ressemblant à la fig.2. Les icônes de livres représentent des fichiers non mis à jour ou des fichiers qui ne sont pas des images. Les icônes de tiroir permettent de se déplacer dans les répertoires (ou de remonter avec "parent"). Difficile de faire plus simple.
Si vous voulez générer les thumbnails pour le répertoire où vous vous situez, il vous suffit d’utiliser le menu "ARexx Update ail entries"....et d’aller boire un bon café si vous avez beaucoup d’images. Le logiciel choisi (Image FX dans mon cas) va charger chaque image et générer son thumbnail.
Une fois le répertoire mis à jour, vous aurez un écran comme le fond de la fig. 1.
Lacunes Visual présente cependant certains défauts. Il est impossible de choisir le nombre de couleurs de l’écran. Pour une simple recherche, 128 ou 64 couleurs auraient été acceptables, et auraient surtout consommé moins de mémoire Chip. Visual n’est également pas utilisable avec un CD ROM: sur un CD tout fait on ne peut pas créer les .icn, et si on prépare un CD on aura un problème avec la norme ISO (cette norme ne tolère pas les suffixes multiples). J’ose espérer que ces défauts seront corrigés dans une future version (je ne sais pas encore si l’auteur poursuit le développement de
Visual).
Conclusion Bien qu’ayant son lot de défauts, Visual est un outil très pratique, que je recommande à toutes les personnes devant gérer de grosses collections d’images. Personnellement, je m’en sers depuis pas mal de temps sans aucun problème, et j’apprécie énormément son ergonomie.
Où trouver Visual : Ammet : gfx misc visual113.lha, ou Aminet CD : N°13 Machine de test : A1200T 030 82 50 MhZ, 2+48 MO RAM. OS WB 3.1, SCSI2 Version de Visual : 1.13 Amiga ABONNEZ-VOUS Si vous voulez revoir ce Journal A partir de septembre, AmigaNews sera disponible seulement par abonnement, ce, à condition que nous ayons 2500 abonnés (voirpage2) FRANCE: paiement par
• chèque (à l’ordre de NewsEdition ou AmigaNews),
• carte bancaire (par téléphone, FAX ou email),
• mandat postal, ou
• prélèvement bancaire de 98.16F par trimestre SUISSE: le
paiement est également possible par CB ou mandat, ou par CCP,
au prix de 100FS pour 11 numéros (ou 55F pour 6 numéros).
Envoyez votre paiement CCP libellé à A-News à A-News, CCP
N°12-25868-1,1203 Genève.
BELGIQUE: les chèques Belges sont acceptés.
Le premier numéro de votre abonnement sera AmigaNews N°115 de Septembre. En attendant, achetez le numéro d’été en kiosque !
11 numéros 360F 11 numéros 365F 6 numéros 196F 6 numéros 199F Pour la France, paiement par chèque, CB, mandat ou prélèvement bancaire (voir ci-contre) 11 numéros 370F 11 numéros 450F 11 numéros 495F 6 numéros 199F 6 numéros 245F 6 numéros 270F Clé RIB Pour l’étranger (sauf la Suisse et la Belgique), paiement par mandat postal ou carte bancaire uniquement. Pour la SUISSE, voir l'encadré ci-dessus pour paiement par CCP. Les CHEQUES BELGES sont acceptés (libeller NewsEdition). Bulletin d’abonnement ci-dessous, mais si vous ne voulez pas découper votre AmigaNews, envoyez-nous votre demande sur
papier libre ou photocopie.
ANCIENS NUMEROS Les anciens numéros sont tous disponibles aux prix suivants (variable selon la quantité commandée): 1 à 10 journaux, 15F par journal; 11 à 20 journaux, 14F par journal; 21 à 30 journaux, 13F par journal; 31journaux et plus, 12F par journal (ajouter participation timbre: 15F pour la France métropolitaine et 30F pour l’étranger quel que soit le nombre de journaux commandés).
Oui, je m'abonne pour numéros à partir du numéro 115 (Septembre 1998) pour la somme de ..F Nom ....Prénom .... ABONNEMENTS France métropolitaine Etranger Service Rapide DOM TOM Autres pays Abonnements et anciens numéros Je règle la somme trimestrielle de 98.16F pour une durée libre. Je conserve la liberté d’interrompre l'abonnement, sans frais, par simple lettre.
TITULAIRE DU COMPTE NOM . PRENOM . ADRESSE COMPTE A DEBITER (JOINDRE UN RIB) l_l_l_l_l_l l_l_l_l_l_l Etablissement Guichet Abonnement par prélèvement bancaire trimestriel (France uniquement) _l I I I I I I I l_ N° de compte ETABLISSEMENT.
ADRESSE BANQUE Adresse.
DATE ....SIGNATURE. N° de CB .EX P. Envoyez votre règlement à l’ordre de NewsEdition SARL à : Anews abonnements. 12 Rue Barrière. 31200 Toulouse, France. Ou par téléphone (pour commandes par CB) au +33 (0)5 61 47 25
67. Ou FAX au +33 (0)5 61 47 25 69 ou par email à l'adresse
anews@amiganews.com. LISEZ NOTRE AVERTISSEMENT PAGE 2 DE CE
JOURNAL Autorisation de prélèvement: J'autorise i
établissement teneur de mon compte à preiever sur ce dernier,
si la situation le permet, le montant des avis de prélève
ment trimestriels présentés par NewsEdition SARL Je vous
demande de taire apparaître mes prélèvements sur mes
extraits de compte habituels Je m'adresserai directement a
NewsEdition pour tout ce qui concerne le fonction ne ment de
mon abonnement Organisme créancier NewsEdition SARL Abon
nements. 12 Rue Barrière, 31200 Toulouse N‘ national d
émetteur 437 039 REMPLIR ET SIGNER CE BON ET LE RENVOYER AVEC
UN RELEVE D'IDENTITE BANCAIRE (RIB) A AMIGANEWS ABONNEMENTS.
12 RUE BARRIERE. 31200 TOULOUSE COURRIER DES LECTEURS PAR ALAIN BOURGER Gêné, à l’eau gît Nous remercions tous les lecteurs qui nous ont envoyé des mots d’encouragement avec leurs paiements d’abonnement. Ils sont très appréciés par la rédaction (c’est sans doute la raison de notre retard ce mois-ci). Pour ceux qui ne se sont pas encore abonnés, il vous reste encore quelques jours avant que ce ne soit trop tard pour vous, pour nous ou tous les deux, on ne le sait pas encore.
Monsieur, C'est avec beaucoup d'intérêt que j’ai lu la lettre_de M. Eric Pinard concernant le logiciel Scion Genealogist. Serait-il possible d'obtenir l’adresse complète de M. Pinard afin d'une correspondance éventuelle au sujet de l’utilisation pratique du programme et autres sujets généalogistes ? [...] Au sujet des traductions, je me permets de constater un manque évident d'intérêt de la communauté francophone pour les traductions en français de logiciels et manuels commerciaux ou autres. Je profite pour remercier tous ceux et celles qui se sont donné la peine de promouvoir les
traductions françaises dans la communauté Amiga et ceux et celles qui continueront à le faire.
Jean-Daniel NICOLET Rue du midi, 33 CH 2504 BIENNE (Suisse) AB : Si la généalogie est votre dada, n'hésitez pas à contacter ce lecteur... Pour ce qui est de la régression du français tant dans les logiciels que dans l'Internet, il est amusant de constater que l'Etat français semble vouloir l’interrompre, mais qu'il laisse faire certaines choses anormales : le concours de la chanson de ’Eurovision où l'on donnait les points en français ou en anglais selon le pays, ne résonne plus de sons français que lors du passage de la France et de la Belgique : tous nos autres voisins ont déserté notre
langue durant ces dix dernières années... Quand on aura 20 ans, en l'an 2001 C’est une question qui est arrivée en anglais (comme quoi...) et pour laquelle nous avons des réponses... en anglais.
1) Les Amiga sont-ils compatibles avec l’an 2000 ?
2) Est-il vrai que la date par défaut est en 1978 ?
3) La commande ‘LIST’ fonctionne-t-elle ?
4) Pourquoi certains programmes se plantent-ils ?
AB : Pour vérifier qu’un Amiga sait se servir des dates, il suffit d’une manoeuvre très simple: changer la date en 31 12 1999. 23H59, regarder l'horloge pendant une minute... , sauver un fichier sur disque (sa date est '1-jan-OO'), avancer d'un an et regarder la date du fichier (toujours '1-jan-00'), revenir en 1998 et regarder ce fichier : il est bien du 'futur', donc il n'est pas sauvé en 1900... Pour les machines équipées de sauvegarde de l'heure d'origine (A500, A1000 ?, A2000, A3000.
A4000) ou en option, changer la date comme précédemment, puis éteindre. Rallumer une minute après et vérifier... Dave Haynie à qui le message avait été transmis répond aux points suivants :
1) A l’exception de certains programmes livrés avec l'AmigaDOS.
Les Amiga sont compatibles avec l'an 2000 (et même plus).
2) La date à partir de laquelle les Amiga se repèrent est le 1er
janvier
1978. Ils stockent la date sous deux formes différentes : sous
forme d’une valeur 32bits non-signée de secondes depuis
cette date originelle, ce qui permet d'aller jusqu'en
2113, et sous forme de trois valeurs 32bits signées pour
les jours depuis cette date, les minutes depuis le
dernier minuit et les 50èmes de seconde depuis la minute en
cours, ce qui permet beaucoup plus (assez pour la race
humaine à son avis ; ) )
3) Quelques commandes du répertoire C ne fonctionnent pas correc
tement : elles tronquent la valeur de la date. AmigaDOS 3.5
corrige ces problèmes mais même sans correction, c'est
nettement mieux qu'UNIX (qui s'arrête en 2038), ou PC...
4) Les programmes qui n'utilisent pas correctement les commandes
du DOS peuvent se tromper en comparant des dates : c'est la
faute des programmeurs. Mais comme les programmeurs se
recrutent parmi les fanatiques de Science-Fiction, nombre
d'entre eux ont pensé à cela... Ici le système. Je voudrais
réinitialiser l’écran du WB... Cher Amiga News, Je vous
écris pour deux raisons :
- Lors du démarrage de mon disque dur, l’AmigaOS m'affiche ce
message : " sys.système : object not found ". Puis, le
Workbench apparaît avec une requête me disant qu'intuition
tente de réinitialiser l’écran du WorkBench et de fermer les
fenêtres à l'exception des tiroirs. Lorsque je clique sur
'réessayer', r Amiga se met à fonctionner normalement.
- Je voudrais essayer de programmer un vidéo-gestionnaire avec
différentes fonctions dont l'affichage de la jaquette du
film. Mais je ne sais pas quel langage utiliser pour un
débutant en programmation.
Laurent ITIER 31700 Blagnac AB : Le premier message prouve qu'un tiroir précédemment présent dans votre disque dur de démarrage (sys:) a disparu ou changé de nom. C'est la boîte de requête qui vous indique ce qui empêche le WorkBench de finir de s'initialiser (il vous demande de fermer cette boîte...). Retrouvez le répertoire ou créez-en un nouveau au nom demandé (n'avez-vous pas commis une erreur en recopiant, ça devrait plutôt être sys.système ou sys .System). Pour la base de données (car il s'agit de cela, en définitive), j'avais personnellement toutes mes cassettes vidéo gérées par
SuperBase Pro, mais je sais qu’il existe de nombreux gestionnaires de bases de données en shareware, dont plusieurs spécialisés en cassettes vidéo: inutile donc de se lancer dans la programmation pour si peu... C’est pas très net Salut à tous !
J’aime bien la rubrique " Domaine Public " de Pascal Willano et son équipe, particulièrement le petit encadré en fin de rubrique, mais c'est le " où " qui me chiffonne. Gfx edit xxx. C'est bien, mais quel CD ?
C'est si difficile que cela? A part ça, tout est OK !
J. C. Perrottet 54 Villerupt AB : En général, le répertoire cité
est sur le site aminet sur internet, et non pas sur un CD en
particulier. Par contre, il peut aussi avoir été sur un CD ou
s’y trouver au prochain numéro... Si vous n'avez pas un accès
internet, vous pouvez vous abonner aux CD Aminet chez un de
nos annonceurs, et vous aurez tout (bien sûr.
Les CD ont un mois ou deux de retard par rapport aux dernières nouveautés sur le net).
Où est mon dur ?
Bonjour à toute l’équipe.
Merci énormément pour tout ce travail que vous effectuez... Nous savons tous que sans vous, l'Amiga serait bien plus mort qu'il ne peut l’être en France.
J'ai un problème : j'ai installé le kit Randy Rom sur le connecteur IDE de mon Amiga 1200. Ce kit permet l'addition de 2 périphériques IDE supplémentaires. J'y ai donc branché un lecteur de CéDéRoms piloté par IDEfix. Mon problème est que j'essaie d'adjoindre un disque dur en complément de celui déjà existant. Celui-ci est de marque Quantum modèle Bigfoot 5"25 EIDE. Pas moyen ! J'ai beau essayer toutes les possibilités au niveau des jumpers du kit randy et du HD, rien n’y fait, HDToolBox ne trouve qu'un seul drive : l’interne... Que dois-je faire? J'ose vous solliciter malgré la tonne de mail
que vous devez recevoir!
Réponse ou pas, je vous remercie.
Jeremy.Fimeyer@wanadoo.fr AB : Procédure habituelle pour le dépannage, il faut vérifier tous les éléments séparément avant de les assembler : nouveau disque seul (reconnu ou pas ?). Lecteur de cédérom seul (reconnu ou pas ?). Puis il faut les mettre deux par deux si la première série de test a été concluante (HD1 + CD. HD1 + HD2, HD2 + CD). Enfin, et uniquement si les tests précédents ont réussi, il faut installer les trois. Rappel: la deuxième nappe (contrôleur IDE1) n'est reconnue que si un driver spécifique est installé sur le disque de démarrage (il faut lancer HDToolBox après ce
démarrage...), les lecteurs de cédéroms sont généralement en esclaves et il vaut mieux booter sur le disque le plus rapide. Cela va sans dire, mais ça va encore mieux en le disant... C'est un ordre !
Cher Anews, Tout d'abord je tiens à insister sur le fait que vous DEVEZ (devoir moral) continuer à vendre Le mag en magasin! C’est primordial, autrement les utilisateurs en France perdront confiance et perdront tout repère pour l’achat de matériel nouvelles informations... A propos de votre mag. Je remarque que plus le nombre de pages diminue, plus la qualité est bonne ... mais ça ne veut pas dire qu’il faille encore le diminuer. Le mag a gagné en informations et en personnalité! Les rubriques Internet Newsgroup other mags etc., sont une très bonne chose. Quelques petits
reproches quand même: la rubrique asm en elle-même est une très bonne chose, mais les sujets traités ne sont pas des plus exaltants... En effet, ce sont le plus souvent des thèmes que l’on pourrait aborder en E ou en C C++ ... Alors, il serait souhaitable que cette rubrique se spécialise surtout dans les effets graphiques 3D 2D ... son - de la démo en bref :). Je pense que cela passionnera plus de monde (en commençant par moi :) ).
Des questions:
1) avez-vous des infos sur la sortie des BlizzardPPC pour 1200 ?
2) allez-vous faire un test de la Pixel64 le mois prochain ?
Alexandre Legros (GhOsTpIxEl) alegros@etu.dir.univ-rouen.fr Ed : Vendre le journal en kiosque n'est plus possible. Désolé. Il y a trop de kiosques (40 000?) Et trop peu d'Amigaïstes voulant acheter le journal (moins que 4000).
1) Phase 5 a livré quelques cartes, mais il y a de nouveau
pénurie.
2) Oui, vous le trouverez dans ce journal
- ton Pciste est un ancien Amigaïste. Il note le numéro de série
de son Amiga dans une boîte d'enregistrement et il est
légalement autorisé à utiliser la ROM fournie sur le CD,
- ton Pciste n’a pas d’Amiga et il veut être en règle : pas de
problème.
Il remplit un formulaire et le renvoie à Al pour obtenir une licence personnelle (Petro devra bosser...). Et toi, AmigaNews. Dans tout ça ? Eh bien, tu continues ton journal sans changer tes habitudes, mais en changeant le support : si ton journal dépasse 18Mo, tu le mets sur un CD que tu envoies par la poste en enveloppes neutres, s’il reste sous les 18Mo, tu le mets sur une carte de crédit et tu augmentes de toute façon ton nombre d’abonnés car tu as mis de la pub sur le CD, petit malin, va !
Voilà, c’est tout. J'aimerais que tu fasses le bilan de ce que coûte un journal à fabriquer, la distribution, les invendus, etc, et que tu compares au coût de gravage duplication d'un CD CarD.
Courage et salut. Raymond HUMBERT, Satigny, (Suisse) AB : L'idée est intéressante, mais seul notre rédac'chef peut répondre à ce courrier (la deuxième page était une photocopie d'un article dans lequel on expliquait qu'il était possible de graver sur un CD. Au format d'une carte de crédit, l'équivalent d'un miniCD. Soit 18Mo (www.sunergia.ch)). Ed : Chantage? Depuis notre "Avertissement" du mois dernier nous avons entendu plusieurs fois l’accusation que nous pratiquons du chantage. Notre motivation est simple: sans argent sur notre compte, nous sommes dans l'incapacité de produire un journal.
Notre démarche est peut-être inhabituelle (et pour certains, apparemment, choquante). Mais il valait mieux en avertir les lecteurs plutôt que de disparaître sans remboursement et ou sans suite, comme semble être l'habitude du monde de l'édition.
Concernant un journal sur CD-ROM. Cette lettre donnera des idées à quelqu'un, peut-être? Merci pour vos encouragements.
AMIGA REPAIR CENTER SERELE CENTRE COMMERCIAL DES ORMES SAINT-PANTALEON F71400 AUTUN TEL : 33 03 85 52 40 31 FAX : 33 03 85 52 40 99 EMAIL: SERELE@wanadoo.fr website: http: perso.wanadoo.fr serele DEPANNAGE TOUT AMIGA DEVIS GRATUIT PIECES DETACHEES D ORIGINE, SOUS-ENSEMBLES, CONNECTIQUE Mini CD A Anews Alors voilà, c’est ton tour ? Dommage, mais pas surprenant. Lecteur depuis le numéro 4, je ne suis pas surpris que tu aies des difficultés, mais c’est la façon d'en sortir qui m'étonne: demander 2500 abonnés de plus, comme ça. Sans explications, ou alors tu arrêtes, c’est un peu du chantage,
non ?
Et qu’est-ce qu'ils vont faire, les nouveaux abonnés, pendant une année ?
- Attendre une nouvelle machine Al (qui sera équipée du DSP, du
chip AAA ou BBB. Du PPC, ZZZZ ou plein d'autres merveilles...
ou qui ne sortira jamais).
- Attendre une nouvelle machine de constructeurs indépendants
dont la sortie est prévue (oui. Oui, c'est sûr, demain...)
- Pleurer, rire, passer au PC (pour moi, c’est fait), ne rien
faire ?
Il y a une autre solution, à court terme, d'accord. D'abord, analyser le parc francophone informatique : 100 ou 200000 machines Amiga. à 70% des 500. 20% des 2000 3000, 10% des 1200 4000 en gros. Ils servent à jouer de temps en temps et dorment le reste du temps car ils sont ANCIENS. Les autres maintenant: 50% de vieux PC et de MAC qui vont partir à la poubelle, le reste et ceux à venir sont des PC puissants et modernes.
Si tu fabriques un CD pour PC que tu offres (tu trouveras bien une revue PC pour t’héberger) et qui contient un programme d’installation d’un environnement Amiga, trois cas se présenteront:
- ton Pciste s'en fout: pas de problème, le programme se
désinstalle tout seul un mois après l’installation, L©(üD©DEL
Amiga Forever preview ( émulation AMIGA pour PC
) . 290 F THE NETWORK PC ( connection,
transfert, conversion, émulation ) 290 F DELUXE PAINT 5 CD (
version complété avec manuel intégré ) . 290 F PICTURE
MANAGER PRO ( scan, print, convert, 40 formats ) ... 490
F SCALA MULTIMEDIA 190 F
- Adaptateur AMIGA vers SVGA 170 F 250 F
- Adaptateur 1438S vers SVGA 100 F 250 F
- Cable péntel tout AMIGA 100F 290 F
- OS 3.1 roms manuels disquettes 600F 250 F
- Cartes blizzard à partir de 890 F Plus de détails matériels
sont accessibles sur notre SiteWeb DISTRIBUTION OFFICIELLE DE
SCALA MM400 package VA MM400 : 1590 F IL km
• • PRODUITS Index Information CARTE ACCESS CARTE BoXeR
Revendeurs : nous consulter VIDEO PROFESSIONNELLE
POSTSYNCHRONISATION DOUBLAGE SON SOUS-TITRAGE COFFRETS POUR
AMIGA RACK 1 UEXTRA PLAT POUR 1200 1890 F RACK3U POUR A1200
2290 F MOYEN TOUR POUR 1200 complet 1490 F eASA-gzA-ne* à
partir de 19000 Frcs
- composants A5(X). A6(X)
- ALICE
- GAYLE
- CIA 8520 PLCC AVEC SUPPORT Certains pnx ne sont pas encore
connus, nous consulter avant commande. +port 95 F AMIGANEWS
PETITES ANNONCl Les petites annonces sont payantes sauf pour
les abonnés. Elles doivent nous parvenir avant le 12 du mois
pour parution dans le numéro suivant à l'adresse: AmigaNews
Petites Annonces. 12 aie Barrière. 312CX Toulouse accompagné de
votre règlement par chèque ou carte bancaire à l'ordre de
AmigaNews Tanf 25F la PA de 50 mots maximum + 10F par ligne
supplémentaire. Envoi par FAX possible au 05 61 47 25 69
CHERCHE: Correspondant sur 1200 - Tél: 04 67 77 17 51 (dépt
34).
Carte mémoire de Fast-ram de 2 Mégas pour A2000 B, 1 Méga Chip - Contact: Jean- Michel Blumenroeder 13 rue de la treille.
34430 Saint-Jean de Vedas (dépt 34).
Logiciel domaine public: Loto d’Hervé Dupont et logiciels sur les jeux de hasard Loto- Keno - Té: 03 24 22 21 18 Heures de repas (dépt 08).
Copro 68882 SOMHZ pour Blizzard 12301V - contrôleur Fast-Scsi 2 - Tél: 01 39 80 48 83 ap.20h00 (dépt 95).
VENDS: Amiga 1200 + écran 1084S: 1500F - écran multisyncro 15KHZ à 38KHZ: 1000F - modem: 500F - imprimante: 400F - Blizzard 1230 + SCSIII + 68882 50 MHZ sous garantie-»- 16MO de ram: 1000F - Tél: 04 67 77 17 51 (dépt 34).
Genlock vidtech Amiga S-VHS composite incrustation, volets titrage: 1700F - camescope Canon EX2 HI-8 objectif inter- gengable sortie entrer vidéo timecode: 14900F - central commutation télévisionA CR auxiliaire: 1200F - fax Sharp F0276 thermique tel fax répondeur: 700F - carte graphique diamond PCI 64 bits 2Mo 4Mo de ram: 600F - Tél: 03 81 95 37 63 (dépt 25).
A1200 + Blizzard 1230 IV 50Mhz 8Mo + DD 1Go + livres, jeux: 3000F (écran pal en cadeau) - Tél: Ben 02 33 54 20 93 bmor- iné@ens.insa-rennes.fr (dépt50).
A1200 6Mo de Ram + HD 40Mo GVP + HD Overdrive 250Mo + carte accélératrice Blizzard 1220 4 turbo + scanner Alfascan 800dpi + imprimante BJC 600 Canon + moniteur 1085S + softs: Amos Pro, final copy 2, page setter 3. Directory opus, bril- liance 2, image FX, photogenics, scenery animator, imagemaster, real3D. Caligari24, ligtwave3D, scalaMM300+divers jeux AGA le tout: 7000F, vente séparée possible - Tél: Patrick CARCY 05 62 40 20 86 ou 13 route de Franquevielle, 65300 PINAS (dépt 65).
Pour 1200, carte ext.mémoire avec support FPU + 4Mo: 400F - M-tec 1230 à 45Mhz + 8Mo: 700F, Appollo 1240 à 40Mhz: 1500F (possibilité avec 16Mo pour la 1240) cause passage à la PPC - Tél: 03 83 48 35 18 ou 01 48 08 58 38 (dépt 54 et 94).
Imprimante Epson Stylus photo: 1800F parfait état - Tél: 05 63 58 49 00 (dépt 81).
Logiciels originaux, emballage d'origine, certains encore clos: éducatifs, jeux et utilitaires pour Alice 32+16k et 90 - Atari ST, STF et STE - Dragon 32 et 64, EXL 100, Sinclair ZX81, Spectrum et QL, Thomson M05, M06, T07, TO7.70, T08, T08D, T09 et T09+, demandez listes avec prix, par courrier, enjoignant enveloppe timbrée à 4,50F, réponse assurée - N°Tél communiqué sur les listes, Jean-Michel Blumenroeder 13 rue de la treille, 34430 Saint-Jean de Vedas (dépt 34).
Cybervision 64 3D: 1200F, ScanDoubler: 400F, AdaptVidéo A1200: 250F, Zlll Mi- cronik: 2300F, matériels précédents garanties 6mois, GVP1230 4Mo: 600F, GTS30 incrustateur: 500F, Ecran 1084: 600F
- Tél: Eric ou David 03 44 73 29 82, 18h ou eparache@pcmedia.fr
(dépt 60).
Tower A4000*40 + HD 220Mo + 2 lecteurs DD + écran 1083S + imprimante Olympia NCB prix: 4000F - Tél: 05 61 15 64 38 à 20H00 (dépt 31).
Aminet set 4: 100F + nombreux jeux et utils: prix à débattre + Dream n°42 à 49 avec leur CD: 20F chacun + boites de rangement 100 disquettes: 25F chacune + disquettes vierges: 1,50F par disquette - le tout en parfait état - Tél: 06 60 31 64 28 (dépt 76).
Station graphique de montage Draco disque dur 4Go SCSI2 Fujitsu, carte visualisation 24bits 4Mo Ram barrette Ram de 16Mo, carte Toccata 16bits, carte VLAB: 18500F HT - moniteur brillance 17 pouces 1280x1024 non entrelacé, clavier+souris: 2100F HT soit l’ensemble: 20600F HT - Tél: 05 56 90 10 03 (dépt 33).
Carte Archos Avideo 24bits + TvPaint Avideo (avec dongle) + Opéra (anim): Faire offre, MSP800 de Satv (TBC, genlock incrustateur amiga pc, gel d’image, transcodeur, correcteur vidéo BLS RGB) multistandards (RGBS. YUV. S-VHS. Composite pal- secam): 6000F ou échance contre Amiga A4000T ou A3000T - Tél: 05 61 27 06 20 après 19h.
A1500 (Z3 compat. Toutes cartes A3-4000) + Blizz.1260-16mo + HD560mo + CDRom6x + CV64 3D + écran M1538S + logiciels origin- aux(ScalaMM400, SceneryAnimator4, Cali- gari24, Dpaint5) tél: Mr Noyet 02 40 28 68 25 ap.19h (dépt 44).
Amiga 1200 + disque dur 80Mo + carte accélératrice Blizzard 1230 (16Mo) + Squir- rel Scsi + Cdrom Aminet + nombreux logiciels + écran 1083S: 2500F - Vidi Amiga RT + Technosound turbo: 900F - Genlock Sirius Il + Scala MM400: 5800F - Amiga 2000: 400F - Tél Choung-Seng 01 60 17 34 90 ou E-mail: choungs@hotmail.com. (dépt 77).
Cinemdrph: 100F - Deluxepaint IV Aga: 100F - Tél: 01 39 80 48 83 ap.20h00 (dépt 95).
Votre spécialiste Amiga TEL: 61 rt* ’. .C.S INFORMATIQUE 13 Av. NOTRE DAME 06000 NICE Tél: 93.13.82.21 INFONIX FRANCE WoffTATii» VtOt 12 4 24 comoote»* PC CINTBt AGBfE Format**' 4 Momtenonce rtoonoi DfSTWBUTEUR Commoocffl Apple HP STAR SHOW ROOM agrtr VIDEO PRO CENTER AMIGA I sur RPV ) Tel 61 41 26 0V Fax: 61 40 76 4.1 VIDEO PRO CENTER V*nte I Formation RéaAsation FtoOuitl VOéo'miAtvn* »o 2 btt Route a Escoon* 31100 TOULOUSE 41 26 09 Prof particulier SAV: 61 40 75 45 CH AGMO La 3D et la Vidéo sur Amiga "LA BOUTIQUE LIGHTWAVE" DRACO & CASABLANCA ALADDIN 4D. CINEMA4D, GENLOCK,DD, WORLD CS,
X-DVE, IMAGE FX, CD. Etc... IMPORT DIRECT USA SHOW-ROOM sur RV PARIS Tél. 01.45.270.453 Montage Virtuel - Multimédia Infographie 2D et 3D - PAO Stages agréés chaque mois sur Amiga - PC - Mac hébergement et repas Les films du Genièvre Lacroix 46600 CREYSSE Tél: 05.65.37.00.71 Fax 05.65.32.76.47 Formation ACM Productions 8 rue des Vergers - 57890 PORCELETTE Tél FAX 03 87 93 53 61 Spécialiste AMIGA PC Solutions de montage vidéo pour le particulier et le professionnel sur AMIGA ou PC Equipement pour TV LOCALE Démonstration sur R.D.V.
• ABONNEMENTS • CLUBS • ABONNEMENTS • CLUBS «ABONNEMENTS CLUBS 02
Uftr'Amiga, 37 Impasse Paul Langevm. 02430 Gauchy Tel 03 23 64
40 18. FAX 03.23.64.12 21 06 Arrvgazur Club. 33 rue Joseph F
tory 0615020 rue Contant. Cannes la Bocca. Tél 93 90 84 51. Tôl
94 53 72 88 06 ASOA audiovisuel, montage sur Draco, Infographie
sur Amiga Tél 06 68 60 70 82 08 Amiga Club Ardennais 30 chemin
des Romains 08200 Sedan 03 24 27 03 42 10 Club Informatique
F.S.E Lycée de Lombards. 12 Av des Lombards BP 766 10025 Troyes
Cédex 25 82 58 34 13 VAV Video 165 rue Breteuii 13006 Marseille
Tét 91 53 10 10 13 Frontières Informatique 52 me d'Italie 13006
Marseille tél 91 42 83 07 17 Club Oieron Informatique. 13 Bd
Daste 17480 Chateau d'Oleron 17 le 4A ¦ Mr Georget Stéphane 124
av de la Libération, 17220 Croix- Chapeau Tél 05 46 01 94 77
(après 17h) 18 KLUB Amos France jeudi et vendredi après-midi BP
133 18003 Bourges Cédex Tél 48 65 14 56. Fax 48 24 83 75 22
mcrotel dub. Comité f Animation de Rotxen. Place de Ro&en.
22000 St Brieuc 24 Amiga Back. 9 me Louis Blanc. 24000
Périgueux. Contact fouiOpengord.com ou hotampO perigord. Corn
26 Triple A. association dont le but est de supporter r Amiga
en France et plus principalement en Drome-Ardèche. Pouvons
répondre à toutes les questions Cotisation 100F. Lotissement
Les Aurores. 26800 Portes-les-Valence Tél 04 75 57 74 36. Email
davyd.reyOwanadoo fr. TnpleaOmygale.org 26 CLUB Informatique de
Montélimar, 29 Boulevard du Général de Gaulle (Impasse Teste) .
26200 Montelimar. Tél 04 75.53.01.48 email: cim.dubOinfonie.fr.
Ouvert tous les samedi de 14h00 à 19h00.
30 Association Micro Ouest - Amiga Club de Nîmes. 20 Rue Anals.
30230 Rodilhan - Tel: 06 14 12 60 45 - Tel RTC: 04 66 20 47 82 - Email. Ckib.amlga30Ohol.fr 31 Club Amiga St-Orens. Réunion tous les Jeudi soir à partir de 20h. Pour tous complément d'informations contact par minitel où modem tél 61 39 11 47- 7J 7 - 24h 24.
SUISSE Si vous êtes en Suisse vous pouvez vous abonner à A-News pour 11 numéros pour la somme de 100FS.
Envoyez votre paiement uniquement par CCF libellé à A-News à : .4 -News, CL P No 12-25868-1 1203 Genève.
31 Alliance Micros, réunion tous les premier samedi du mors à 14h, Contacter Yves Labre. 2C me Charles Beaudeiaire 31270 Cugnaux. Tél 61 92 30 70 33 BUGSS user group Bordelais La Maison des Associations. 19 me Pierre Whien. 33600 Pessac FAX 05 56 46 36 49. Email buggsOchez.com 33 Club CIFL (Club Informatique Familiale et de Loisir). Pour tout renseignement: Mme Dubaquter Mane-Suzette 58 Av de la Libération 33380 Mios Tél 56 26 42 75.
35 Rennes Amiga Club. BP 1832. 35018 Rennes Cedex 7. Tél 99 79 27 78.
Email racOcybera.anet.fr 35 Club ALI (association Lôcousse Informatique). Ecole Montaubert, 14 me de la Dussebére. 35133 Léousse Tél 99 99 52 81 37 Pixel Art 4 avenue du Général de Gaulle 37000 Tours Web: www.creaweb fr pixel-art 38 Espace Info MX de Vienne 11 quai Riondet (2ième étage) 38200 Vienne. Rens. MX de Vienne 74 53 21 97 38 International Amiganetwork Club c o AN DER BENDE Le quai Jacques M 38160 ST. Antoine l'Abbaye. Tél et fax: 04 76 36 44 28 Extension 1024 - 3615 INFODEX code IANC 40 CIM 26 r Dulamon. 40000 Mont de Marsan tél 58 06 25 24 45 Club AMIS 6 me des Capucins 45650 ST Jean
le Blanc. Tél 38 52 97 39 SammyOhoi .fr 54 Association Over AGA, 2 me du Tram. 54230 Chavtgny. Tél 03 83 47 63 19. Email overagaOid-net.fr. vwrw.id-net.fr -overaga 54 Association MANOR Loi 1901. Contact: DIASIO Joseph Quartier Mermoz, BT-D2 1èr étage. 54240 Jooeuf.
57 Alpha Club Informatique Sarrgue mines Foyer Culturel. 3 me
J. Roth, 57200 Sarreguemines. Tél 87 95 25 03 59 Association
Micro Loisir, 22 place Vauban 59370 Mars en Baroeul Tél 20 04
40 49 59 Ordileers Club Informatique. 9 bis rue du Général de
Gaulle 59115 Leers. Tél 20 82 95 36 (sam 14h-18h. Dtm 10h-12h)
60 Atacom Picard» 44 me du 1er Septembre 0-60290 Cauffry -
France tél 44 69 28 97.
62 Club Informatique CORTEX, ouvert tous les samedi de 14h à 18h.
4 rue Mallet Stevens. BP 653.62228 Calais.
64 Micro Informatique Club d'Angiet 59 52 34 03.
67 Club Micro-Loisir 2 rue Kleber 67300 Schktigheim téi 03 88 62 90 43 67 Association AMIGrAff • Club informatique Amiga - 17. Rue Erck- mann Chatnan 67400 Wkirch - Graffenstaden Tel: 03.88.66.57.21 72 ATOL. William Laurent 8 rue du parterre, 72000 Le Mans. Tel 43 86.01.59 73 Interceptor 13 av J Jaurès 73000 Chambery 76 Esigelec. Club Amiga 1 rue du Maréchal Juin BP14 76131 Mont Saint Aignan CEDEX, bureau des élèves. Tél 35-52-80-37 76 Gum Amiga Club du Havre (Gach), 85 me de la Bigne a Fosse.
76620 le Havre. Tôt 35 48 37 12.
76 C.V.I Club Vidéo Iformatique 3 rue Michel Yvon - 76600 • Le Havre - Tél 35.22.86.94 77 Microtel Club. Ecole Pasteur 64 r du Gai de Gaulle. 77000 Meiun.
Tél 60 68 67 83 77 Infelec Centre Socio-Culturel "Les Margot)ns' 93. Rue du Général Lederc 77330 Ozoir La Femere tél 64-40-12-73 77 CMOS BP37 77860 Quincy-Voisins 78 Corsaire Production. Association spécialisée dans la technique et la recherche en vidéo et informatique. Contact (joindre 1 timbre) Corsaire Production. 71 rue des Perrons. 78130 Les Mureaux. Tél & Fax:
01. 30.91.40.34. http www.perso. hol.fr ~corsaire E-mail: cor-
saireOhol.fr 81 Microtel-Clubd'AIbi lAv du général Hoche
81013 AU CEDEX 83 Association AmlGAzette 83. 67 me Messager.
83200 Toulon. Tél
0494. 611443. 0494 89.50.97. email amigazetteOtoulon.pacwan.net.
web www.netiinker corn amigazette Editrice fanzme
AmlGAzette 92 Amiga 1000 Defenders 47 Av G Perl. 92500
Rueil Malmaison 92 Simon Informatique. Cercle f
utilisation A5000. Boite Postale n211 92235 Gennevillier
Cedex 93 Microtel Club Gagny. CMCL 21 av. Des Verveines.
93220 Gagny Tél 43 88 08 30 93 Club France Micro. BP 55
93390 Ctichy SaxHs Cédex BELGIQUE 1160 Club Européen Amiga.
M.J.A - 1979-1981 Chaussée de Wavre B- 1160 Bruxelles. Tél
INFO ++£&2) 6.72.36 65 EXT 0256 - 3615 INFODEX (code) CEA
1300 Digftatys club Amiga de Wavre 32(0)10 45.49 72 4610
(Beyne) AMIGAle des Amateurs de r Amiga - aide -
contacts-échangea (sans but lucratif) Tél 04 361.12.53.
email a.a amigaO skynet.be 6180 The Black Tiger Rue du
Nord,93 Courcekes. Tél 071 45.82.44 7500 Club PA.C.T. BP94.
7500 Tournai Amiga Belgian Club (A BC.) Ath 4 sa région
068 28.57.70. email Bruno.WagnairOplng.be; Soignies 6 sa
région 067 33.11.81. email sheevaOskynet.be Amiga Club
Bruxelles Téi +32.2.332.44.20. GSM +32 75 248 948. Email:
fredenc.merchiers.Oping.be QUEBEC Club Amiga Montréal (CAM)
3501. Côte S te Catherine 212 Montréal. Québec H3T1Z8
Club Amiga du Quebec. 5430 15e avenue . Montréal. QUEBEC
CANADA.
Web http: www.moebius.qc.ca CAQ. BBS : CONTACT PLUS (514) 684-7500. Ou Pheonix BBS (514) 338-3798. Réunion tout les seconds Jeudi de chaque mois de 19h a 20h au centre communautaire de Mon- kland Club Amiga de Quebec. 2580 Roben-Giffard. Beauport. Québec. (Canada) G1E 4H2. Web: www total.net - nimdchenèer cfaqf Téi: Joceiyn Desroches (418) 622-1837. Réunions aux trois semaines, le samedi 13h30 à Teiécom 9 au 150 René-Lôvesque Est Québec.
SUISSE 1000 Amiga Multrtask Force. Sections Lausanne. Monthey, Jura. Adresse: Amiga Muftitask Force. CP 297. Bergières. CH-Lausanne 22. Page WEB: http: www.mcnel.ch amiga 1205 International Computer dub Genève - Michel Matthey 8 rue Hoffman.
1202 Geneve 1219 Club Informatique du UgnonAmigaiMac. 51. Rte du Bois des frères, téi 022 970 02 66. BBS 022 970 02 61 1223 GoniSofl CP 309 1223 Bemex. Serveur multilignes 022-757-6587 2882 Amiga-Club Suisse Romande. CP 83.2882 St-Ursanne ESPAGNE Ckib U sua nos Amiga Zaragoza - Apdo. 246. 50.080. Zaragoza. E-mail: cuazOarrakis.es Abonnements et anciens numéros Pour la France, paiement par chèque, CB, mandat ou prélèvement bancaire (voir ci-contre) numéros 270F ABONNEMENTS France métropolitaine 11 numéros 360F 6 Etranger 11 numéros 365F 6 Service Rapide DOM 11 numéros 370F 6 TOM 11 numéros 450F
6 Autres pays 11 numéros 495F 6 Pour l'étranger (sauf la Suisse et la Belgique), paiement par mandat postal ou carte bancaire uniquement. Pour la SUISSE, voir l'encadré cl-dessus pour paiement par CCP. Les CHEQUES BELGES sont acceptés (libeller NewsEdition). Bulletin d'abonnement ci-dessous, mais si vous ne voulez pas découper votre AmigaNews envoyez-nous votre demande sur papier libre ou photocopie.
ANCIENS NUMEROS Les anciens numéros sont tous disponibles aux prix suivants (variable selon la quantité commandée): 1 à 10 journaux. 15F par journal; 11 à 20 journaux. 14F par journal; 21 à 30 journaux. 13F par journal; 31 journaux et plus. 12F par journal (ajouter participation timbre; 15F pour la France métropolitaine et 30F pour l’étranger quel que soit le nombre de journaux commandés).
Oui, je m'abonne pour numéros à partir du numéro 115 (Septembre 1998) Abonnement par prélèvement bancaire trimestriel (France uniquement) Je règle la somme trimestrielle de 98.16F pour une durée libre. Je conserve la liberté d'interrompre l'abonnement, sans frais, par simple lettre.
TITULAIRE DU COMPTE NOM . PRENOM . ADRESSE COMPTE A DEBITER (JOINDRE UN RIB) l_J_l_J_l_J l_l_l_J_l_l Etablissement Guichet l_l_l_l_l_l_l_l_l_l_l_l l_l_l N° de compte Clé RIB BANQUE pour la somme de ..F Nom . ETABLISSEMENT.
ADRESSE Prénom.
Adresse.
DATE ....SIGNATURE. N° de CB .EXP. Envoyez votre règlement à l'ordre de NewsEdition SARL à : Anews abonnements. 12 Rue Barrière. 31200 Toulouse. France. Ou par téléphone (pour commandes par CB) au +33 (0)5 61 47 25
67. Ou FAX au +33 (0)5 61 47 25 69 ou par email à l’adresse
anews@amiganews.com. USEZ NOTRE AVERTISSEMENT PAGE 2 DE CE
JOURNAL Autorisation de prélèvement: J autorise
rétablissement teneur de mon compte è prélever sur ce
dernier, si la situation le permet, le montant des avis de
prélèvement tnmestnels présentes par NewsEdition SARL Je
vous demande de faire apparaitre mes prélèvements sur mes
extraits de compte habituels Je m’adresserai directement a
NewsEdition pour tout ce qui concerne le fonctionnement de
mon abonnement Organisme créancier NewsEdition SARL Abon
nements. 12 Rue Bamère. 31200 Toulouse N‘ national dèmetteur
437 039 REMPLIR ET SIGNER CE BON ET LE RENVOYER AVEC UN
RELEVE D'IDENTITE BANCAIRE (RIB) A AMIGANEWS ABONNEMENTS 12
RUE BARRIERE. 31200 TOULOUSE DOMAINE PUBLIC par Pascal
Willano et l’équipe 45 ENCORE DES MATHS ME founer plot
uiindoui La planète Aminet suit toujours son bonhomme de
chemin! Un mois relativement calme aussi bien au niveau
téléchargement que du fonctionnement des sites. Tout
fonctionne. L'Aminet 24 et l'Aminet set 6 sont sortis. Il ne
reste plus que le courage de chacun pour la remplir!
Ce mois-ci a vu encore de nombreuses mises à jour ainsi que quelques nouveautés, dont vous pourrez découvrir certaines dans ce numéro.
Pot sorioi I ptot i tu Les mises à jour
• AMIGAD v1.2 : une mise à jour de qualité pour ce logiciel qui
s’annonce comme la référence du logiciel de CAO électronique
sur Amiga. Outre de nombreux bugs supprimés, il est
dorénavant possible d’agrandir les objets à l’aide de poignées;
la symétrie et rotation des objets a également été améliorée,
tout comme l’utilisation des scripts Arexx.
L’écran s’ouvre maintenant en 16 couleurs redéfinissables.
• Cnet device V0.7 : le device pour les cartes Ethernet PCMCIA
sur 1200 se trouve allégé de quelques bugs et profite
d’améliorations minimes.
• Converter v2.72 : ce logiciel de conversion de mesure se voit
une nouvelle fois mis en valeur avec l’apparition d’Undo
multiple, d’une localisation en anglais et avec la suppression
de quelques bugs notamment sur le calcul des températures.
• Eagle Player v2.01b : l’un des meilleurs players de module du
monde Amiga se trouve dans cette nouvelle version allégée de
quelques bugs, s’offre une localisation en 15 langues, une GUI
un peu plus rapide, et le plus intéressant, le support de
nouveaux formats comme le THX2, le format de Digiboost- Pro,
celui de Mark2.old et le Mpeg audio grâce à la mpega.library.
• HTMLess v3.0 : ce programme permet de convertir un fichier HTML
en fichier texte. Cette nouvelle version permet de
sauvegarder dans un répertoire différent de la source. Il se
trouve d’autre part nettoyé de quelques bugs, les caractères
spéciaux sont mieux reconnus.
• IDE fix 97 : cette nouvelle version du gestionnaire de doubleur
de nappe IDE supporte maintenant le NSD et NSD 64bits. Il peut
donc être utilisé pour la gestion de disques de plus de 4Go.
L’auto park va dorénavant lire les Préférences du RDB pour connaître les limites de positionnement des têtes.
• Major Bank : gestionnaire de compte, se voit localisé en
anglais, et soulagé de quelques bugs
• MakeCD v3.1b : cette nouvelle version du logiciel phare de
gravage profite de quelques changements mineurs comme
l’utilisation des drivers plextor pour les CD-Rom pioneer.
Ainsi que quelques bugs en moins.
• Scalos, le remplaçant du Work- Bench ;) est enfin finalisé, la
traduction aurait pris 4 mois, d’où le retard.
• Enforcer v37.72 : cet outil indispensable à tout programmeur,
gère maintenant correctement le 68060. Il est aussi possible
de se procurer les sources auprès de l’auteur, moyennant
paiement.
• Nouvelle version ô'XPK (utilisateur & développeur), aucun gros
changement. Juste une mise à jour corrigée.
• ShapeShifter v3.9 : personne ne s’attendait à cette nouvelle
version de ShapeShifter, après la 3.8, et pourtant elle est là
! Il est maintenant possible de booter à partir d’un CD-ROM.
Les parti- tions-fichier (filedisks) sont plus rapides
qu’auparavant, elle fixe quelques problèmes sur la gestion
des CD-Rom et du port série; enfin, les heureux proces
POUBELLE BenchTrash 1.37 L'idée d'une corbeille mdans laquelle
on pourrait déposer des fi- BenchTrash chiers pour s’en
débarrasser, date du Finder sur les premiers Macintosh. La
fameuse corbeille Mac a par la suite fait son bonhomme de
chemin, pour atterrir sur le Workbench tout d'abord, puis bien
plus tard, sur le bureau de Windows 95, à la traîne d’une
décennie. Malheureusement, celle du Workbench n'est qu’une pâle
copie de la corbeille Mac originelle. En effet, sur Amiga,
chaque partition possède sa propre 'corbeille, qui n’est autre
qu’un répertoire à la racine, dont on peut effacer le contenu
sur demande. Si cette solution semble bonne (les fichiers à
effacer ne sont que déplacés d'un répertoire à un autre d’une
même partition), il y manque une corbeille unique et 'globale'
sur le bureau, sans laquelle effacer des fichiers relève plus
de la gymnastique qu'autre chose.. A chaque problème, la
solution sur Aminet. Voici donc BenchTrash, qui gagne haut la
main le concours de la meilleure 'corbeille comme sur Fourier
1.1 Fourier est un petit programme mathématique bien
sympathique qui permet, vous l’avez sûrement deviné, de
travailler sur les séries de Fourier. Enfin , travailler est un
bien grand mot puisque la seule possibilité est de visualiser
graphiquement les formules que vous aurez soit chargées
parmi la quinzaine proposées, soit que vous aurez inventé.
La visualisation des courbes se fait via une fenêtre dont la taille est redéfinissable et vous pourrez choisir un zoom allant de 0.01 à 100.
Mais, il n’y a pas de zoom-fenêtre.
L’intervalle de définition est également paramétrable et vous pouvez même sauver vos oeuvres.
En bref, Fourier aurait pu tout simplement s’appeler MathPIotter car c’est tout ce qu’il sait faire et même s’il le fait très bien, il manque de poids face à la concurrence. Cela dit, il conviendra parfaitement pour une utilisation occasionnelle et mériterait d’être développé.
+ Rapide et propre, Interface sympa, Facile
- Doc en allemand, Pas assez complet Auteur : Sebastien Panek
Mailware Configuration : 68020 + 0S3.0 Où :
Misc math fourier.lha Taille : 71 Ko Suite page 48 UN MONITEUR
SYSTEME Xopa v1.93 Que l’on soit programmeur ou simple utili
sateur, les moniteurs systèmes sont toujours les bienvenus
(vous savez, ces outils qui donnent un tas de détails sur les
ressources de votre micro-ordinateur). Xopa se place dans cette
catégorie, et s’il ne donne pas dans l'originalité, il fait en
revanche son travail tout à fait honorablement. Liste des tâ
ches, vecteurs d’interruption, écrans, fenêtres, polices de
caractères ou structures du système. Xopa récapitulera toute
les ressources utilisées par votre système en quelques
clicks de souris. Evidemment, il offre aussi les habituelles
options pour supprimer une ressource quelconque de la mémoire,
modifier la priorité d’une tâche, fermer une fenêtre, etc...
L’interface graphique, programmée avec la gadtool, est simple
et efficace. Rien à y redire.
Que ce soit pour supprimer un programme qui aurait planté en embarquant au passage 90% du temps CPU, ou à des fins de débuguage, Xopa est un outil qui trouvera sa place sur tout Amiga, et le sauvera de nombre de reboots superflus.
Tout à fait comparable avec "Scout", qui, pour moi, est LA référence en la matière. Ah oui, j’oubliais, la documentation est en allemand, ce qui n'est pas un gros problème étant donné la facilité d'utilisation.
+ On peut supprimer violemment Xopa avec lui-même
- Documentation en langue teutonne.
Auteur : Axel Dôrfler & Alexandre Bartz.
Shareware : 20-DM. Ach !
Configuration : OS-2.0 Où : util moni XOpa1_93.lha Taille : 107 ko sa Xopa 1.93 (6.2.1998) by Axel Dôrfler and Alexander Bartz si H Rddress |Pri |Vers ion |QpenClNeg |Pos | Type Marne 070001b0 0
39. 10 50 296 07003d54 0
39. 90 1 1076 07007d28 0
39. 61 1 216 07008230 0
37. 2 1 48 0700acd4 0
39. 2084 1 828 07013be4 0
39. 23 59 1044 07031ac4 0
39. 3 12 164 07031bcc 0
37. 30 1 36 07032660 0
39. 356 14 176 07032504 0
40. 6 0 60 070330e8 0
40. 1 10 272 070deb90 ? F? ¦ 4 070348a0 0712bf20 0 143ê 0 39.48 6
120 52 497 46 158 3134 996 50 34 96 166 68 library library
library library i ibrary library library i ibrary library
library l ibran irai
• rary i ibrary ut i l ity. I ibrary graphies.Iibrary
i. ayers. I ibrary keymap.Iibrary intuit ion.Iibrary dos.Iibrary
icon.Iibrary 68840.i ibrary gadtools.Iibrary as i.Iibrary
* ffpgrfg•1ibrary looate.lWpi- regtootsri ibrary workbench.
Ubrary | locale.Iibrary Bemove Eriority lasks Ecreens Ports
Ljbrarie3 Re3ource3 Deidces Sy3tem Interrupts As3ign$ Resideat3
Eont3 Structuré Mac’. Après démarrage.
BenchTrash dépose une jolie (enfin presque) BenchTrash icône sur le Workbench.
Puis attend qu’on lui fournisse des fichiers. Le sort réservé à ceux-ci dépend de la manière dont est configuré le programme : on peut les effacer sans autre forme de procès, ou après demande de confirmation, les déplacer vers un répertoire à la racine de chaque partition, ou encore, dans un répertoire commun d'une partition spécifique... Tout est prévu. Il est bien sûr possible de vider à volonté la corbeille de son contenu, le fin du fin consistant à demander à BenchTrash d'effacer automatiquement les fichiers après un certain nombre de jours.
Toujours dans l'esprit Macintosh, faire glisser une icône de CD-ROM ou de cartouche amovible vers la corbeille, provoque l'éjection du média, (à condition de fournir l'utilitaire pour ce faire, exemple : ZipTool) + Mieux encore que sur Mac (entièrement configurable) •?
Auteur : Thomas Richter Freeware : quak Configuration : OS 2.0 + Où : util wb BenchTrash.lha Taille : 138 ko COPIEUR DE MOTS LONGS Win95copy.lha Je vous vois venir! Après Word, voilà qu’il veut copier 59niW. Non, non, je vous rassure, c’est juste une petite commande qui permettra à toutes les personnes qui ne possèdent pas CrossDos v7.01 de lire les mots long de zin98.
Ce programme a tout de même quelques limitations! Il ne fonctionne que sur les disquettes (HD et DD).
Pour en profiter, il faut monter le lecteur PC (PCO: ou PC1:). Copier le fichier type monnom~.txt à l’aide de la commande shell wincopy. En effet, win95copy consiste simplement en une commande de copie classique sous shell (par exemple : wincopyl PC0:monnom~.txt RAM:). Il peut s'interfacer sous Dopus pour automatiser la tâche.
En pratique, cela fonctionne très bien, je n’ai rencontré qu’un problème mineur! Il est incapable de copier un fichier sans extension (Je sais, c’est rare sous prout95, mais un Amigaiste utilisant crincrin95 n’a pas forcément les réflexes d’un mouton!). On peut remédier au problème en rajoutant une extension au fichier sous l’Amiga. Le programme de copie retrouve alors ces petits, sans même tenir compte de l’extension rajouté.
Voilà une petite commande qui à l’occasion pourra rendre service.
Pour les gros transferts entre PC et Amiga, rien ne vaut tout de même un disque dur ou zip, Jaz, ... et Cross- Dos v7.01... + Permet de récupérer ces fichiers sans la limite absurde de 8.3 caractères
- Limité aux disquettes, problème avec les fichiers sans
extension.
Auteur : Wolfgang Lenger Mailware Configuration : OS3.0+ Où : disk misc win95copy.lha Taille : 8 Ko Word Converter vO. 9.6 Word! Wordworth2098 ? Non c'est bien Word, mais qu’est ce donc? Je n'ai pas ce programme sur mon bel Amiga, ils ont dû se tromper de nom!
Après une longue recherche sur mon fidèle browser, il est apparu que ce programme tournait à l'époque de la préhistoire de l'informatique sur un OS, depuis longtemps oublié, Win- dows95. Une connexion au musée de l’OS pour apprendre : rien! Non, le musée de l’OS ne connaît pas Win- dows95 à la rubrique OS! Une rapide recherche sur tout le site me permet de le retrouver dans la rubrique "interface graphique". Il est indiqué que cette GUI était développée par une société "Microsoft" tenue par un marchand de tapis. Il aurait d’ailleurs après de nombreuses années de succès connu une
dégringolade vertigineuse à partir de l'année 1998, date de la sortie de la dernière version connue de cette GUI... i Mord Converter | ¦ïLj File Nane | Essai_Hicnonou.doc File Size 150813 byte Convert 1 Version | Mord Text Size 143387 byte File Type 1 Save As 1 j 1 ASCII | Unknown révision of Mord document.
About Quit 1 Aïe! J’ai encore dû m’endormir sur un test DP, j'ai dû faire une petite disgres- sion, où en étais-je ? Ah oui, Word Converter. Et bien! Comme son nom l'indique, il permet de convertir un fichier Word (pas très utile me direz vous !) Au format texte, html, ou Amiga guide. Il ne convertit que le texte et en aucun cas les images ou graphiques de votre document originel. Il reconnaît les formats Word 2, 6, 7, 8 pour zin95; Word 2, 5 pour DOS et Word 4, 5 pour MAC.
L’installation ne pose aucun problème, vous avez juste besoin de la reqtool.library. Il peut être utilisé soit en commande en ligne sous CLI ou alors sous Workbench, au travers d’une interface très simple. La conversion est assez rapide et sur les quelques essais réalisés, je n’ai rencontré aucun problème. Le programme est Shareware et limite la conversion à environ 1000 caractères. Les conversions de fichiers Word pour MAC présente des problèmes de conversion de caractères spéciaux, ce qui est un peu gênant!
En deux mots, un programme qui peut se révéler pratique pour récupérer le texte d’un mouton Pciste pensant posséder avec Word, LE Système mono plate-forme (et il a raison le bougre!)! Des fichiers Arexx sont aussi fournis pour interfacer Word converter avec Pagestream et Cygnu- sED, pour des conversions automatiques.
+ Logiciel de dépannage, utilisation simple
- Prix, Conversion du Word MAC incomplète Auteur : Peter
Drapich Shareware : 20$ Configuration : OS 2.0 +, req
tool.library Où : text misc WordConverter.lha Taille : 65 ko
COSTAUD Laplace vO. 12 frames per second | real fps : |77
Laplace est un programme qui à première vue ne sert pas à grand
chose tant que l'on n'a pas chargé un exemple, avant de voir
les énormes possibilités de ce logiciel. En fait, c'est une
sorte de fenêtre shell dans laquelle vous tapez des
instructions telles que dérive, intègre, additionne, et ceci
ligne après ligne. Vous pouvez ensuite visualiser le résultat
de votre script un peu à la manière d'un débogeur, lorsque vous
tapez un programme.
Vous pouvez choisir d’exécuter l’ensemble ou seulement une partie du projet, et ceci d’un simple double clic de la souris. Diverses icônes vous permettent de copier coller couper à loisir et vous pouvez travailler sur plusieurs fenêtres (et donc plusieurs scripts) en même temps; c’est là que l’on apprécie le Vrai multitâche de l’Amiga car pendant que votre ordinateur exécute un ou plusieurs scripts, vous pouvez toujours travailler sur un autre.
De plus, il vous offre la possibilité de tracer vos courbes sur une où plusieurs dertve(tan x, x, 2)______ •••••••••••••••••••••••••••••••••••••a l OFiSd
• intégrâtIng a - t 3 II not exact, ae you can ; §intprac«7
try louer précision 11 9*772,-0 82*4231 fenêtres de taille
différentes et avec de l’expérience, vous pourrez même faire
des graphes animés. En fait, Laplace est une sorte d’interface
de programmation à but mathématique et il offre tellement de
possibilités qu’il en devient très complexe à utiliser pour
un débutant malgré son indéniable aspect graphique, mais
gageons que l’auteur saura nous faciliter la tâche dans les
versions à venir.
*opp«d + Vastes Possibilités, multitâche, Visualisation Graphique, Doc explicative
- Trop Complexe, l’aspect Shell Auteur : Benjamin Stegemann
Shareware : 70 F Configuration : 68000 + OS3.0 + MUI 3.3 +
Installer V43.3 + 4 Mb Où : Misc math laplaceBase.lha Taille :
700 Ko CONVERTISSEUR DE CDDA CDDA2AIFF v1.0 Tiens, encore un
p’tit programme qui ne sert à rien! 9Ko, un seul fichier
accessible, uniquement par ligne de commande, pas de quoi aller
très loin! Et puis, à quoi ça sert! Ca prend un fichier CDDA
(Format de sauvegarde des fichiers des CD-audio) pour le
transformer en AIFF, format plus courant sur nos machines, et
vice et versa.
Rien de bien sorcier me direz-vous! Mais non c’est très utile, par exemple pour transformer vos sons modifiés à l’aide d’un SoundFX ou autre, au format CDDA, prêts à être gravés par MakeCD, d’autant, que le fichier aura beau faire 50Mo, sur votre 68000, la conversion prendra tout au plus 3 secondes! Et oui, seule l’entête est modifiée (les 24 premiers octets) et cela suffit pour que le fichier soit reconnu ou non.
Une autre utilisation très pratique: imaginez que vous vouliez récupérer un morceau d’une musique de 100Mo. Vous n’avez malheureusement pas assez de mémoire pour l’éditer, votre fidèle logiciel de mémoire virtuelle vous a lâché, en deux mots, vous êtes bloqué. Et bien non!
Cdda2aiff va résoudre votre problème! Il vous suffit pour cela de sortir un logiciel de découpe de fichier, style ssplit, et de découper votre fichier CDDA en petit morceau, disons par exemple de 10Mo. Cela fait, il ne restera plus qu’à appliquer cdda2aiff à chaque morceau pour qu’ils soient tous reconnus comme des fichiers AIFF indépendants!
Vous l’aurez compris, un petit programme qui ne paye pas de mine, mais qui peut rendre service à tous les musicos en herbe.
+ Petit, simple, indispensable...
- Allez, avec un requester, il serait parfait!
Auteur : Dimas Caparrôs Freeware : Configuration : tout Amiga Où : mus edit CDDA2AIFF.Iha Taille : 12 Ko LE GRAPHISTE INTERNAUTE CandyPPC Déjà évoqué dans le numéro du mois dernier, il était impossible de passer à coté du test de cet excellent DP Peut-être connaissiez-vous CandyFactory" . Et bien, il est passé dans un trou noir. Bienvenue à CandyPPC" avec ses routines elf, c'est-à-dire utilisable sur 68k et PPC. La liste des nouveautés dans cette dernière version est impressionnante, c’est encourageant de voir que les programmeurs Amiga, fournissent autant de travail... Pratiquement, après
avoir choisi le mode d'écran de travail (toujours en 256 couleurs), le programme vous permet de charger une image noir et blanc. Cette image, une fois analysée, servira de masque et vous pourrez par exemple, ajouter des ombres plus ou moins douces, jouer sur la lumière (couleur, spéculera, ambient), appliquer le bevel (=effet chocolat), ajouter du noise bump (Fractal ou non) et appliquer les nombreux autres effets intégrés au logiciel. Tous les effets étant entièrement paramétrables, les applications sont infinies. Toutefois, si vous voulez créer des fonds, des logos, des boutons ou tout
autre habillage graphique, sans fatiguer vos neurones, ne cherchez plus, c'est le logiciel qu'il vous faut. La configuration de certains effets complexes sera plus aisée si vous avez quelques notions de base de 3D. Reportez- vous éventuellement aux articles parus dans les numéros précédents ou essayez et réessayez, le logiciel est fait pour... Bien quoptimisé pour les PowerPC, le logiciel reste quand même utilisable sur 68k. Seuls le changement de position de lumière et les caractéristiques des matériaux sont effectués en quasi temps réel sur 68k. Les autres effets seront instantanés avec
une carte PowerUp, contre plusieurs minutes sur 68k. Notez que l'on peut faire très facilement la comparaison puisque l'on peut interdire, provisoirement ;) l'exécution sur le PPC.
Bref, un soft comme on les aime et qui facilitera la vie de ceux qui créent avec leur Amiga... + Une merveille avec un PPC. Effets nombreux et très réussis.
- Pas d'anti-aliasing. Fonds non tuilables.
Auteur : Milan Pollé Freeware Configuration : AGA ou Carte graphique; 030+, FPU Recommandé, 4 Mo FAST RAM et disque dur.
Où : gfx edit candyPPC.Iha Taille : 450Ko En effet, certaines zones nécessitent une forte concentration de maillage, tandis que d’autres, situées dans le même alignement, vont souffrir de cette forte concentration et ne toléreront aucune différence infime de positionnement, sous peine de relief indésiré.
Désolé pour les Realeurs qui aiment des instructions strictes et suivies où on leur mâche tout, je ne vais donner que des lignes directrices, des conseils et des techniques générales.
J'ai choisi de vous entretenir de la modélisation humaine. Non qu'il y ait des modélisations différentes, mais si le résultat est beaucoup plus satisfaisant en surfaces splines qu'en polygones, parce qu'on peut zoomer à souhait sans détecter d'angles indésirables, la difficulté est accrue pour gérer une seule surface avec des splines.
GENERALITES Real 3D est un monde à part, nous le savons déjà. Tous les autres programmes se servent des polygones et la compatibilité est offerte par les nombreux programmes de conversion. On peut aussi charger des modèles humains polygonaux tout prêts dans Real, mais les inconvénients sont évidents: profils anguleux, temps de calculs et occupation de la mémoire prohibitifs, impossibilité de texturer avec accrochage à la peau, sans compter un problème qui m’est arrivé récemment; je voulais répartir des gouttelettes d’eau à la surface d’une ondine avec les méthodes de particules de
Phenomena, mais ce n’est possible que sur de la CSG ou sur des meshes.
Dès qu'on modèle avec des splines, l’intérêt est de gérer le maximum de surfaces avec le minimum de meshes, et à l’intérieur de ces meshes, le minimum de lignes directrices, ce qui n’est pas toujours possible.
Ainsi, au lieu de modéliser une tête et d’y rajouter des éléments comme le nez, la bouche, les yeux et les oreilles, il vaut mieux essayer de combiner tout cela en un seul élément, car tant qu’on n’a pas les NURBS, on n’a pas les "fillets", technique permettant la jonction des meshes sans joint visible. De même, on peut essayer de joindre la tête et le corps et même plus. Si on veut un beau corps sans jointures, voici une technique idéale qui pourtant coûte de la mémoire et du temps de calcul : c’est le chevauchement de plusieurs surfaces.
LE CHEVAUCHEMENT DES SURFACES On peut faire un corps supérieur en trois parties, buste + tête, buste + bras droit, buste + bras gauche. Les trois surfaces vont se chevaucher sur le buste, mais on n’aura pas de jointures. De même, un bassin + jambe droite et un bassin + jambe gauche nous donnera la moitié inférieure. Il ne restera plus qu’à faire chevaucher le haut et le bas par des courbes génératrices communes.
Ne nous y trompons pas, c’est un long travail et qui n’a sa raison d’être que pour des animations. En image fixe, on peut toujours tricher, maquiller, ajuster ou cacher des jointures.
BASES DE DEPART De par mon expérience personnelle, je sais qu’il est plus facile de modéliser un corps qu’une tête, un pied ou une main. Alors, si on ne veut pas partir de rien, voici plusieurs idées de départ :
• Prendre des objets existants. Il y a déjà des corps, des têtes,
des visages primitifs soit livrés avec Real, soit sur le
cédérom de démo 3.5, soit sur l’Internet, etc...
• Prendre des corps en polygones d’une provenance externe. Les
cédéroms de Cacheforce livrent des modèles polygonaux (voir
No 107) assez bons, chargeables directement dans Real (Fig.1).
D’autres formats se laissent convertir en RPL grâce à OBI,
Vertex, ou autres programmes de conversion vers DXF et de DXF
en RPL avec l’utilitaire DXF2RPL.
On peut s’essayer au "shrink mapp- ing" consistant à projeter une surface mesh parallèlement, cylindriquement ou sphériquement sur un de ces modèles polygonaux, mais pour obtenir des résultats (d’ailleurs insatisfaisants), il faut exagérer le maillage des splines, quitte à supprimer des composantes inutiles après. Il faut bien dire que la technique n'est pas fine et même souvent inutilisable. Si on veut de la précision, il faut réaliser cela soi-même. C’est possible mais long, et il faut déjà posséder une grosse dose de patience.
Voici quelques conseils: préparer une forme générale convenant à l’objet.
Cette forme doit être simple mais le plus proche de la section type. En vue de côté, dupliquer la forme et l’amener au prochain changement de forme notoire du modèle. La première et la dernière courbe doivent être positionnées exactement aux extrémités du modèle. Quand on est sûr de soi, on passe alors en vue d'alignement. Il faut avoir une petite fenêtre de côté où on va définir un cube (ou autre) étroit que l’on va sélectionner avec le menu "Settings Clip Boxes Select" (sans oublier d’activer "Settings Clip Boxes Active"). Ne sera alors plus visible que la zone comprise dans ce cube.
On voit alors, si on a bien positionné le cube de ClipBox, une tranche de notre modèle et une de nos courbes. Il suffit alors de positionner, redimensionner cette courbe au plus près de notre section de modèle, puis, à l'aide de "Modify Freeform Move KnotPoints" ( Amiga-K ou Ctrl-K sur PC), d’ame ner la courbe très précisément sur la section du modèle. Il faut bien entendu avoir choisi une courbe munie de suffisamment de points pour la zone la plus compliquée.
Dans la fenêtre de côté, on déplace le cube de ClipBox jusqu’à notre prochaine courbe et ainsi de suite. Une fois terminé, on construit son mesh avec "Create Freeform Build from Curves" sans oublier de faire un "Mo- dify Freeform Triple ends". On peut faire çà avec des parties, par exemple, bras, avant bras, main, etc... et les réduire à des courbes ensuite, pour les assembler en un seul objet. J’ai fait cela avec des membres, le corps et même une tête de CacheForce. C’est un bon départ.
• Prendre un modèle de mannequin et étudier ses courbes en les
traçant au crayon à la surface, puis découper le mannequin en
tranches et copier les sections.
• Dans le même genre, j'ai trouvé un masque en plastique blanc à
22F dans une boutique d’articles de déguisement qui se laisse
bien découper en tranches et scanner ensuite.
• On peut faire des photos de face, de profil, sous tous les
angles d’un visage, et charger ces images en fond dans la
fenêtre de modélisation.
• Si on a un caméscope et le moyen de convertir les images vidéo
en images bitmap, il existe également un truc. A l’aide d’une
lampe halogène et d’une fente très fine, on fait tourner le
modèle sur lui même, éclairé seulement par ce fin rai de
lumière dirigé vers l’axe du modèle.
Enfin tout plutôt que de partir dans le vide, car à moins d’être particulièrement doué, on est généralement vite découragé.
LE CONFORT Avant de commencer, comme il faut compter pas mal d’heures et même de jours de corrections selon la complexité recherchée, il est utile de se préparer un environnement adéquat.
Commençons par les fenêtres "Tool".
Toutes les opérations que nous utiliserons et qui n’ont pas de raccourci-clavier doivent avoir un gadget dans une fenêtre Tool. Faire autant de fenêtres "Tool" que possible. Il vaut mieux beaucoup de petites fenêtres qu’une grande pleine de gadgets difficiles à retrouver.
Selon la complexité ou le besoin, on peut prévoir une fenêtre de vue de côté derrière sa fenêtre principale ou à côté de celle-ci.
Il est pratique d’avoir une fenêtre "View Control" à disposition. Une fenêtre "Color" est également très utile pour changer la couleur des courbes pour s’y retrouver quand on nage dans une trentaine de courbes. On peut également sélectionner toutes les courbes gênantes et à l’aide de Modify Properties At- tributes ou i , cocher "WF-Invisible", les rendant ainsi invisibles.
Prévoir une fenêtre "Select" sur toute la hauteur de l’écran, si on travaille sur une structure complexe !
LES TRUCS On peut s’aider de nombreux trucs.
On peut faire des formes soi-même avec des courbes simples comme dans la Fig.2. Ne pas oublier, dans View Drawing Set de sélectionner "C.Polyg" et de corriger les aberrations des splines à l’aide des sommets des asymptotes de courbes. Ce point est très important! Une courbe paraît régulière, et pourtant on voit du relief au rendu. Il faut sélectionner le contrôle de polygones pour éditer très précisément, mais la tâche est facilitée, grâce à l’exagération des lignes de contrôle. Ne pas oublier non plus de jouer avec le maillage à l’aide des deux curseurs supérieurs. On peut même
désactiver "Curves" momentanément ou ne jamais s’en servir.
Comme je l’ai dit plus haut, personnaliser les courbes comme on le voit sur la Fig.3 selon un code facile (les couleurs du spectre, par exemple) permet de s’y retrouver dans l’enchevêtrement de courbes d’une zone tourmentée. V Sauvegardez souvent votre projet! A chaque nouvelle étape, n’hésitez-pas à sauvegarder sous un nouveau nom, en donnant des indices (Head13.prj) pour vous y retrouver et vous y référer en cas d’erreur irréparable.
Réétudiez les raccourcis-claviers, il y en a sûrement que vous oubliez et qui pourraient vous faciliter grandement la tâche, surtout ceux de mouvement dans les fenêtres, par exemple (dans les dernières versions, les combinaisons de touche droite avec les touches Ctrl, Shift & Alt, ou bien les rotations à 90 degrés en combinant les flèches et Ctrl et Shift.
On se fait ainsi facilement des vues de gauche, de dos ou de dessous.
Pensez aux plis éventuels pour aligner correctement les courbes dès le début.
Basiquement, la modélisation d’une tête repose sur un cycle immuable. On ne travaille que sur une moitié. On la clo- nera de temps en temps pour voir si tout va bien. Pour ce faire, la procédure est toujours la même: admettons que la courbe de départ qui passe par le milieu du nez soit s’appelle "line" et celle passant par l’arrière de la tête "line.22". On sélectionne ces deux courbes en multi, on se met en vue de face ou de haut, on active la grille et de côté, on fait un "Mo- dify Linear Extend" ou 1 latéral de un ou plusieurs carreaux de grille à zéro, histoire de ramener tous les
points des deux courbes dans le plan de symétrie.
On sélectionne ensuite et dans l’ordre, en multi, toutes les courbes de "line.1" à "line.21" (c’est-à dire sans la première et la dernière), on les clone avec Modify Structure Duplicate , on fait un Modify Linear Mirror toujours avec la grille activée évidemment, sans rien changer dans la fenêtre "Select", c’est-à-dire avec tous nos duplicats sélectionnés en multi, un Modify Structure Swap , puis on resélectionne les courbes en partant de la "line" dans l’ordre où elles le sont dans la fenêtre "Select" toutes nos courbes jusqu’à la dernière qui doit théoriquement dans notre exemple
être la "line.23", on fait un Create Free- forme Build from Curves , puis un Mo- dify Freeform Open-Close en ne sélectionnant que "Height" dans le requester.
Là, on a son mesh complet.
Sinon, le travail sur la demi-tête consiste soit à travailler directement sur le mesh, avec ou sans clipbox, soit en sélectionnant des groupes de points avec I l le marquée (et la touche Shift) ou le lasso. Ou bien, on peut transformer le mesh en courbes soit verticales, soit horizontales. Il est très pratique de passer de l’un à l’autre en convertissant toutes nos courbes en mesh, d’activer le menu "Modify Freeform Exchage u & v" et de reconvertir notre mesh en courbes.
Lorsqu’un zone nécessite plus de précision, on passe en mode mesh et on rajoute une courbe intermédiaire à l’aide de la fonction Modify Freeform lnsert , mais attention, le plus tard possible dans notre construction, car au moment où on la crée, cette courbe sera bien positionnée entre ses deux soeurs par interpolation, mais plus tard, si on veut modifier une autre partie sans détails, on aura une courbe de plus à repositionner très finement et c’est du travail qu’on aurait pu éviter. Si malgré tout on ne peut pas, et qu’on doive délicatement repositionner des points de courbes très
serrées, autant en profiter pour les espacer plus régulièrement (remarquez dans la Fig.3). Lorsque ceci arrive, on n’a d’autre recours que d’agrandir le plus possible et de se guider par des courbes de référence. On crée un grand cercle et on le fait coincider avec la portion de courbe à adoucir et on repositionne les points manuellement à très fort grossissement, sinon gare au relief intempestif.
Voilà pour ce mois-ci. Je continuerai le mois prochain, car sinon, je vais écrire un bouquin entier. Bon courage si vous vous lancez dans l'aventure I En attendant, regardez les résultats de mes essais. Ce n'est pas définitif, mais c'est déjà bien avancé. Il y a quatre jours de travail de 14 heures environ.
Une dernière idée avant de lâcher ma plume, que j'ai eue ces derniers jours et que j'aimerais explorer dans le futur, serait de modéliser une tête non plus autour d'un axe vertical, mais autour d'un axe passant par les oreilles, ce qui permettrait d'intégrer ces dernières plus facilement.
MODELISATION CORPOREL LIGHTWAVE par François Gutherz NEWS REAL NOUVELLES IMAGES : Ont été déposées sur le site ftp: ftp.win.net winneWes images suivantes :
• SpWheelFar.jpg, SpWheelMed.jpg et SpaceW- heelFlyby.jpg. par
Patrick Barr, inspirées des stations spatiales toriques des
années cinquante.
• Une anim AVI : ufo.avi (avec ufo.txt) par Krys- tian Doyle.
• Un certain Tim nous propose fadething.jpg. qu’il a réalisé à
l’aide du nouveau tag "fading" de la version PC 3.53.
NOUVELLES MACROS Quelques nouveautés RPL sur le site
ftp: ftp.win.net winnet
• fades.zip et fades.txt par Frank Dodd. "Random Fades" est un
menu qui applique un fading aléatoire aux objets sélectionnés
dans une fourchette de 200 à
255. "Cloud Fades" est une autre option pour appliquer du
fading à une séne d'objets sélectionnés en relation avec
leur éloignement d’un centre. "Cloud Animation Fade" est
similaire en ceci que les les objets s'éloignent d’un
centre à définir, ceci devrait très bien se conjuguer avec
la méthode "Create2".
ANIMATION DE CARACTERES : pour tout ce qui touche l’animation de caractères (c'est-à-dire d'êtres animés), je vous rappelle l’adresse : tittpV www. Geocities. Com Hollywood Academy 8348 GROUPES: si vous êtes un groupe d’utilisateurs 3D, vous pourriez vous intéresser à ce site : http: www.3dark.com contacts usergroups.html . Zéro Z. Batzell Dean fait une compilation des groupes. Il suffit de lui communiquer le nom de votre groupe, votre situation géographique, et une adresse de contact e- ou snail-mail.
REFLETS DU SALON ANIMAGO Il s'agissait du 3ème salon Animago à Stuttgart, organisé en coopération avec l’échange Film & Media. Regroupant la plupart des moteurs 3D et des systèmes de montage vidéo Un concours, l'"Animago Task" laissait 6 heures aux participants pour monter une courte réalisation et présenter ainsi le logiciel. Axel Merles, de Magna Mana, eut la malchance de voir son Alpha 600 Mhz planter et n’eut pas droit à une seconde chance.
Les autres moteurs 3D présentés furent Maya, qui impressionna tout le monde bien sûr (voir l'article sur Imagina du mois dernier), Houdini (side Effect sur IRIX), Cinema4D XL (sur PowerMac), 3D Studio Max R2 (sur NT) et Lightwave 3D 5.5 (sur NT).
Vint ensuite la sélection du jury (985 oeuvres avaient été présentées, bien plus qu’à Imagina).
CAFE-FORUM Pointez les trompes de vos butineurs sur http: www.realsoft.fi userforum Et si vous avez envie d’envoyer des choses, des nouvelles ou des liens intéressants, l'e-mail est real3d-cafe@realsoft.fi FA TES VOTRE PROPRE SYSTEME SOLAIRE Des mappings de planètes sur www.
Lancs.ac.uk postgrad thomasc1 render maps.htm et http: samadhi.jpl.nasa.gov maps PHENOMENA Un exemple de turbulence phénoménale sur le site de Mic Brater http: 208.26.25.178 tdocde mic . ¦ Avoir besoin d'un visage implique déjà une logique de création où vous faites appel à un système de représentation figuratif, et si vous modélisez le visage, il y a fort à parier que l'ensemble du crâne et le corps vous seront nécessaires.
Dés lors, si vous réalisez un personnage, pourquoi ne pas l'inclure dans une image (voire une animation) qui, pourquoi pas, raconterait une histoire?
Modéliser un visage sous LightWave Tout ça pour dire qu’imiter la réalité n’est pas toujours un but en soi, mais 1 % 0
• 0 • répond généralement à des impératifs précis. Voilà. Dans
mon cas, si on vous le demande, il s’agissait d’une mini
historiette mettant en scène un simple bonhomme, capitaine d’un
dirigeable... L’article suivant ne vous donnera pas la recette
"scientifique" d’un tel travail (n’attendez pas les coordonnées
des points) mais plutôt une méthodologie générale.
Tout d’abord, il est important de situer le contexte dans lequelle interviendra votre visage, pour faciliter la phase de conception (qui précède la réalisation dans LW).
Dans le cas présent, on s’est appuyé sur un rapide croquis (précisant les caractères du visage) fait sous TVPaint.
Essayez de dessiner votre visage de face, cela vous aidera dans le modeleur.
Si celui-ci ne s’avère pas vraiment symétrique, rien ne vous empêche de tricher grâce à la fonction "symétrie" de DeluxePaint ou TVPaint (fig. 1 ).
Une fois le dessin "au trait" fini, importez-le dans le modeleur de LW, sur l’axe des "Z" si possible: il va servir de base à la modélisation dont la première étape est la disposition d’une grille de 4x4 qui viendra s’y superposer (fig.2). Le premier grand principe consiste alors à aligner les segments de la grille sur les formes directrices du visage: l’enveloppe crânienne, la mâchoire et les orbites (fig.3). 7»» - 1T i *••¦«• *** "H J « * . ’ û
* . . T « 1 K -
• • . . , • .
VV:: 3*8 '.'4 'fc 4 1 S EH inin cnra Stencil 1 Tools Objects Fig. 10 Le second principe nécessite l’appel à la fonction "Stencil" (SHIFT-C) afin de subdiviser la grille aux endroits adéquats créant ainsi de nouvelles lignes directrices selon le croquis de base.
Son fonctionnement est assez simple: elle crée de nouveaux points à l’intersection entre l’objet en avant plan (ici le visage) et une facette plane (3 ou 4 points) disposée en arrière plan (selon la ligne directrice voulue). La figure 4 résume tout ça.
Grâce à cette méthode, vous allez pouvoir rajouter de nouvelles rangées de points: une pour l’implantation des cheveux, une pour les orbites, une pour le nez et les joues, et une dernière pour la lèvre inférieure et le menton. A cha- F|9-4 que nouvelle rangée créée, déplacez les points pour les faire coincider avec le visage en fond (fig.5). Une nouvelle ligne directrice viendra ensuite préciser le dessin des lèvres (fig.6). Une phase un peu délicate arrive alors: la création du nez. Réalisez deux "Stencils" verticaux à égale distance de l’axe vertical du visage, le long du nez. Il
devrait apparaître deux facettes que vous pouvez tirer vers l’avant: elles formeront la base du nez (fig.7). Le reste n’est qu’affinement des détails (yeux, pomettes ou menton) et correction progressive des proportions (fig.8). Enfin, lors de la dernière étape, vous allez subdiviser les parties "charnues" du visage, c’est à dire les courbes qui nécessitent plus de facettes comme le bout du nez, l’intérieur des orbites, les lèvres ou les joues. La fonction "Triple" (Shift-
T) vous débarassera des facettes non- quadriques (plus de 4
points, engendrées par les nombreux "Stencils") sélectionnées
grâce au menu "Stats" (w). Ensuite, après avoir sélectionné
ces fameuses parties "charnues", lancer un "Subdivide Smooth"
(Shift-D). Et voilà votre visage terminé (fig.9) Save Custom
Cone En résumé, la modélisation d’un visage est loin d’être
une tâche facile au premier abord, et l’opiniâtreté sera votre
meilleure amie.
Sketch N’oubliez pas de faire des rendus régulièrement, afin de contrôler la bonne tenue des formes (pour mes rendus j'ai utilisé un "Smoothing Angle" de 60°) et de repérer les facettes gauches ("Non-Planar"). En tout cas, je vous laisse le soin d’ajouter à votre modèle les cheveux, les yeux et l’éclairage (fig. 10). ¦ Paste | j Ij Undo LIGHTWAVE DANS TOUS SES ETATS Bonjour à tous. Ce mois ci quelques nouveautés comme vous pourrez le constater. Vous décrouvrez pour la première fois une image provenant de la galerie, dont je vous avais parlé 11 y a quelques mois.
Lightwave User Gallery Universe Cette galerie a été créée par Komodo Studio et la revue Lightwavin. Il s'agit d'un espace réservé aux utilisateurs de Lightwave qui souhaitent faire connaître leur production par l'intermédiaire d'Internet.
Chacun peut ainsi soumettre cinq images maximum dans une résolution n'excédant pas 640X480 pixels. Les cinq meilleurs images sont sélectionnées par les visiteurs du site. L’image du mois est ensuite élue parmi ces cinq images par un jury d'experts. Son auteur se voit remettre un prix d'une valeur de $ 1500. L'image de l’année est ensuite sélectionnée parmi les 12 choisies durant l'année, et son auteur reçoit un prix d’une valeur égale à $ 15000.
Bougez-vous les gars... Participez et rendez visite à ce site : http: www. Komodos- tudio .com user gallery .
Notre image Personnellement, j’ai fait mon petit choix et j’ai choisi de vous présenter une image de Jean Eric Hénault. Celui-ci n'est autre que le webmaster de NewTekniques et réside au Canada à Montréal. Il possède plus de 10 ans d'expérience dans le domaine de la 3D. Il devrait prochainement se fixer à Los Angeles pour travailler dans un grand studio d'effets spéciaux de la région.
L’image de Jean Eric est extraite d’une scène recréant une ville futuriste et inspirée du film de Judge Dredd.
La scène comprend 300 000 polygones, 300 surfaces et une centaine de textures.
Excusez du peu.. L’auteur avoue que le calcul d'une image prenait 1H30 sur son P166. Heureusement pour lui, la société Carrera a mis à sa disposition ses puissants DEC Alpha cadencés à 500 Mhz abaissant les temps de calculs à 10 minutes par image. Quand la puissance rejoint le talent, que c’est beau!
Comp.graphies, apps. Lightwave 'NewTek annonce par l’intermédiaire de Chuck Baker que Lightwave a été utilisé pour la réalisation des effets spéciaux de Lost in space. Celui-ci reprend tous les qualificatifs utilisés par Simon Percy d’amgFX, responsable des effets spéciaux du film, pour montrer la marche en avant de Lightwave 5.6. C Baker ensuite, précise que Lightwave 5.6 est disponible pour Mac, Intel..etc. Un utilisateur Amiga exaspéré s’insurge contre C Baker pour avoir omis de mentionner l’Amiga comme plateforme. Et ce dernier de rappeler son attachement à l'Amiga, en précisant qu'il
possède un A4000 chez lui et que Newtek a consenti des efforts importants pour rendre le Toaster et le Flyer plus agressifs sur le marché. Les échanges sur le sujet ont été importants et passionnés et il faudrait plus d'une page pour en relater tous les points.
Mon sentiment sur le sujet, c'est que la porte reste ouverte pour une nouvelle version Amiga et que l’avenir ne se fera pas sans PPC. Sur ce point, il est encore trop tôt pour espérer une nouvelle version, mais NewTek semble suivre d'assez près ce qui se passe outre Rhin.
• DeluxePaint a toujours la côte, même lorsque l'on passe sous
Windows. Un ex- amigaïste, qui cherchait l’équivalent de D-
Paint sur W95, s’est vu proposer Pro Motion qui semble t-il a
été totalement inspiré du soft d'Electronic Arts. On parle
aussi de réincarnation de Dpaint pour décrire Pro Motion. La
solution AUE (cherchez l’erreur) lui a même été proposée.
• Le volume 2 de TutorVision-3D est disponible depuis peu et
contient plus de six heures de vidéo sous forme d'exercices.
Nous réaliserons un test prochainement. Pour plus
d’informations: http: www.tv3d.com
• Une nouveauté (cf numéro de mai): HyperVoxels (HV). Les points
sont à HyperVoxels ce qu’est le cube aux Meta- Nurbs. Pour les
curieux, une capture d’écran est disponible à : http: www.
Sharbor.com news nab98 index. Html newtek
• Humour : un utilisateur se demande à quoi sert le segment
mémory. Le sien est réglé à 2,2 M et il dispose de 193 Mo de
Ram. Quel gâchis!
• Un nouveau livre semble donner beaucoup de satisfaction :
Inside Light- wave3d de Dan Ablan. Nous devrions pouvoir vous
en parler sous peu.-T.Lamblot Sites: Infos plugins:
http: www.il.ieo.ch lightwave Surfaces:
http: lightwave.ancientfuture.net Tuturials:
http: www.concentric.net -cmdrduke http: .
Www.hhdevel.com vince bOOO index.html
http: www.3d-design.com http: www.xs4all.nl %7Ehlr light
wave light wave, htm Informations sur Puppetmaster:
http: www.lightwavelab.com puppet master.htm Galerie :
http: www.p3b.com PanCanvas En bon complément à ImageFX, voici
un programme Arexx l'utilisant, ou qu'on peut appeler de
l'intérieur du programme.
Il permet de faire des mouvements de caméra (panoramiques et zooms) à l'intérieur d'une grande image. C'est un des rares programmes aussi gros uniquement écrits en Arexx puisqu'il pèse presque 180 ko. Son étude est passionnante pour qui veut se perfectionner dans ce langage simple et complet, mais lent (on s'en rend particulièrement compte au lancement). Il ne fonctionne qu'à partir d'ImageFX
2. 6, et d'ailleurs un peu mieux sur la version 2.6 que sur la
3.0. L’installation Elle n’est pas sorcière, mais attention.
Pour reprendre ce que j’ai écrit dans les pages précédentes.
"ImageFX" s’est mué en "lmageFX3:" alors si vous avez encore
un répertoire ImageFX. C’est là que l’installation va se
faire. Après çà, il vous faudra recopier tout ce qui a été mis
dans lmageFX3.
C’est-à dire : I dans lmageFX3:Rexx, "launchPan- Canvas.ifx" et "panPost.ifx". I dans lmageFX3:Rexx ext_tools, le répertoire "extdocs", "pancanvas.ifx", "pancanvaskey" et "panEase.ifx". Le lancement Avant tout, il est utile et nécessaire de charger une image. Ne la prenez pas trop grande pour vos essais !
Attention, il ne faut pas lancer "pancanvas.ifx", mais bien "launchPan- Canvas.ifx" dans le répertoire rexx.
Sinon, problèmes.
Une fois lancé, après une attente plus ou moins longue selon votre équipement, c’est de l’ARexx, interprété. Pas compilé, un requester invite à choisir un écran public, donc par exemple le Workbench et IMA- GEFXSCREEN.1, c’est comme vous voulez, moi je préfère rester sur ImageFX. Mais certains problèmes peuvent voir le jour et le Workbench peut améliorer le procédé.
Des petites requêtes, viennent vous demander une largeur et une hauteur, choisissez environ un quart des dimensions de votre image et choisissez ensuite un nombre de couleurs, le meilleur qui vous aille, par exemple 128 couleurs. Il fait ensuite sa petite cuisine, fait quelques courants d’air en ouvrant quelques fenêtres et nous voilà avec deux cadres numérotés 1 et 2 sur notre image, dont les centres sont reliées par une droite. Ceci veut dire que nous allons faire un panoramique du cadre 1 au cadre 2, rectili- gne en 2 images. Ce n’est qu’une base de départ et grâce aux 5 menus, nous
allons la remodeler pour nos besoins.
PROJECT On peut y définir le numéro d’image de départ et de fin (Mettons l’image de fin à 100), choisir le chemin et le nom de sauvegarde, le choix entre IFF et JPEG, dans "Se- tEase" les accélérations des mouvements de caméra (si vous cherchez la sortie, un menu discret est là avec trois options), si on rend en trames ou v non, le mode d’aide (qui s’il est coché donne un textounet en cliquant sur les menus au lieu d’accomplir leur fonction rituelle), "QuickMove" un truc interne pour pouvoir sélectionner l’image de départ ou d’arrivée, le chargement et la sauvegarde des paramètres,
"Start" pour démarrer les calculs, "Solid Marquées" au cas où les cadres se distinguent mal sur le fond, "About" et "Quit".
MARQUEE permet d’intervertir le cadre de départ avec celui d’arrivée (lorsqu’on est en mode QuickMove), de les redimensionner individuellement et même directement à la taille totale de l’image elle-même. C’est d’ailleurs ce que nous allons faire pour notre exemple. Mettons-I’image de départ au maximum et l’image finale en plus petit que notre définition (par exemple 320 x 256 si nos images vont être sauvegardées en PAL 688 x
560) et focalisons sur un détail intéressant de notre image.
OPTION est pratique pour nos mouvements de cadre, puisqu’il offre le blocage horizontal ou vertical ou encore la grille.
MODE oscille entre linéaire et spline. Choisissons "spline" pour corser un peu les choses et éditons les poignées apparues pour incurver notre trajet.
WINDOWS n’a qu’une option, c’est le panneau de contrôle qui rassemble toutes les options et données précédentes en un seul panneau (je vous conseille d’avoir une petite fonte d’écran genre Topaz 8, car avec la mienne proDad 16, çà a une drôle de tète).
On peut, à l’aide de "panPost", livré avec, appliquer du flou de bougé qui détecte automatiquement la direction du panoramique, ceci en post- processing à l’aide du script que laisse panCanvas lors de son action.
ATTENTION Pas mal d’instabilité dans ce programme.
Par exemple, mes essais en ILBM n’ont donné que des bandes verticales de jolies couleurs (c’est en fait un format composite pour les trames, semble-t’il), lorsque je voulais sauver en ILBM. Le JPEG a bien fonctionné, par contre, mais seule la première image était en JPEG, les suivantes en ILBM, mais visibles cette fois... Pas moyen d’arrêter le déroulement de l’opération une fois lancé, mais Ola nous livre un truc qui devrait marcher pour arrêter n’importe quel script Arexx : Ouvrir un Shell et taper "hi" (sans les guillemets).
Je ne sais si çà vient du DraCo ou si c’est général, mais le requester utilisé par le programme fait des difficultés et même bloque la tâche. Il est donc prudent de ne pas sauvegarder les paramètres si on a passé du temps à tout ajuster. De même, pour la sauvegarde des images, le fait d’invoquer le requester pour choisir le chemin de sauvegarde fait tout bloquer sur mon DraCo. Ola nous prévient qu’il y a des problèmes et conseille de minimiser toutes les fenêtres et de les ranger dans le coin inférieur droit, mais pour moi, aucune amélioration. Le seul problème reste donc le
requester de chemin de sauvegarde, puisque même dans le string- gadget du panneau de contrôle, on n’arrive pas à entrer quoi que ce soit. Ma solution est d’aller éditer le texte du programme Rexx ext_tools panCanvas.ifx dans un éditeur et de changer les deux lignes suivantes : Cherchez le paragraphe "Initialize Variables Here" à environ 1 10ème du listing.
Changez "save_path.bool" de 0 à 1.
Changez "save_path" de ” à votre chemin préféré, par exemple ’dh 18:images essais * (faites bien attention aux apostrophes).
Là, çà devrait suffire à faire tourner le programme sans problème. Si vous êtes programmeur, je conseille de remplacer le requester par un ReqTools ou quelquechose de plus sympathique.
Maintenant, puisque vous y êtes, d’autres réglages peuvent se faire : Par exemple, si vous faites de la vidéo et que vous pensez souvent utiliser le programme dans ce but, changez les valeurs 640 et 400 par défaut à celles de votre format préféré, pour moi par exemple, PAL 688 x 560. Le plus simple est de chercher les lignes (plus haut dans le listing) frame_w1=Request (0,0,msg,’640’,„myScreen) et d’y remplacer 640 par 688, et 33 lignes plus bas, frame_h1=Request (0,0,msg,’400’,„myScreen) et d’y remplacer 400 par 560. Vous aurez ainsi vos valeurs préférées par défaut et vous pourrez
toujours les changer au lancement si vous le désirez.
De même, si vous avez un display de 256 couleurs, vous choisirez toujours 128 couleurs, le maximum disponible dans le programme, alors vous pouvez changer la ligne "render_colors=WORD (RequestList(1, 4, co- lorTot, 0, 0, 250, 250, myscreen), 1)" par "render_colors=128, ¦ Conclusion C'est un excellent utilitaire, mais pas vraiment au point dans toutes ses options. Il est facile en fait de se faire un script soi-même si le trajet est rectiligne, si on le veut par contre plus complexe comme Ici, pour le gérer à l’aide d’un spline, surtout avec le module SetEase qui permet de faire un départ
ou une arrivée lents ou brusques, c’est plus ardu à réaliser et on est bien content d’avoir panCanvas. Je trouve qu’on ne devrait pas payer grandchose pour l’avoir, je ne sais pas combien il vaut, mais puisqu’il y a un fichier-clé, il n’est pas gratuit.
Il fonctionne très bien si on arrive à le trifouiller et en n’utilisant pas le field rendering et si comme l’indique l’auteur, les mouvements ne sont pas trop lents auquel cas, bien sûr, l’image risque de sauter (il vaut mieux 5 pixels minimum de différence entre deux positions).
Dernière chose : Ola a également réalisé padCanvas qui permet d'augmenter les bords d’une image, très pratique.
Main Systèmes de Montage VIDEO numérique Mémoire RAM I Produits PhaseS ? Cyberstorm PPC 230 MHZ 040-25 1590 FS3490 FF ? Cybervision64-3d 4Mb A2-3-4000 369 FS 1540 FF ? Scandoubler pour Cyb 64-3d 160 FS 650 FF ? Picasso4-4Mb, flikker- fixer 690 FS 2890 FF CD ROM ? SCSI2 pour blizzard FS 540 FF POL 129 ? 9.2 gigas Ultra- scsi 1190 FS 4800 FF ? 6.5 gigas Ultra- DMA 590 FS 2400 FF ? 8.5 gigas Ultra- DMA 650 FS 2690 FF ? 4.5 gigas Ultra- wide 590 FS 2400 FF Disques durs
• 0~Cr r* ? CASABLANCA 68040 16 Mb RAM. Disque dur 6.5 gigas
logiciels 4200 FS 16800 FF ? CASABLANCA DV040 16 Mb RAM, disque
dur 9.3 gigas logiciels 7250 FS 29500 FF ? CASABLANCA accéléré
68060, 16 Mb RAM, disque dur 6.5 gigas logiciels 5200 FS 20800
FF ? DRACO Cube 68060 16 Mb RAM, carte graphique 4 Mb,
logiciels 5250 Fs 21000 FF ? Dracomotion , module entrée sortie
composite SVHS pour draco 2600 FS 10000 FF ? Module DV digital
pour DRACO Casablanca entrée sortie mini DV 2500 FS 10000 FF •
ZZZ&21 à ? Blizzard 603e+040- 25 160MHZ 650FS 2740 FF ?
Blizzard 603e+040-25 250 MHZ avec contrôleur SCSI2 1090 FS 4580
FF ? Blizzard 2604+040-25 180 MHZ avec contrôleur SCSI
Ultra-Wide pour A2000 1490 FS 5990 FF ? 24x 129 FS 540 FF ? 32x
160 FS 670 FF ? SCSI24X 230 FS 980 FF 1230 40 60 ? 32Mb EDO 60
ns 72 pins 120 FS 490 FF ? 4Mb 60 ns pour A4000 59 F S 240 FF ?
16Mb EDO 60 ns 72 pins 65 FS 250 FF COMMANDES: APPLIMATIC SA -
CH-1618 Châtel-St-Denis - Route de Montreux
Email:news@applimatic.com Téléphone: France: 0041-21-9314031
FAX 0041-21-9314035 Suisse: (021) 9314031 - FAX (021) 9314035
TORNADO 3D Version 1.5 Un pseudo-test. Pourquoi ? Parce que la
version 1.5 est sortie, que je l'ai eue en betatest de
compatibilité DraCo, mais que je ne l'ai pas vraiment testée en
création comme j'aurais pu le faire pour un autre logiciel de
3D.
Je dois avouer que même si j'ai dit il y a quelques mois que c'était un logiciel intéressant, et je le maintiens, car il a beaucoup de possibilités absentes des autres logiciels de 3D sur Amiga, j'ai beaucoup de mal à m'habituer à travailler avec, je ne le trouve personnellement pas pratique en modélisation et en 68060, je le trouve lent en rendu, avec une qualité médiocre qui ne s'arrange qu'au prix d'un rendu plus long. Alors, j'espère que des utilisateurs me contrediront, il y a une grande richesse potentielle dans ce programme, mais j'ai une incompatibilité avec, on ne peut pas
aimer tout le monde.
Je tiens malgré tout par honnêteté vis- à-vis de vous lecteurs, et de Massimiliano Marras, le sympathique programmeur de Tornado, de vous parier de cette dernière version 1.5. Le manuel D’abord et avant tout, le manuel de la version 1.0 était une catastrophe. Cela s’est un peu arrangé, le papier est de meilleure qualité. Il est plus clair, mieux titré et indexé. La table des matières est moins laconique. Mais il y a encore beaucoup à faire, notamment dans les illustrations (absentes sauf au début) et les exemples. Et puis la spirale est mal montée ce qui fait que les dernières pages
s'abîment si elles ne se font pas la jacquette. Le nombre de pages est passé de 216 à 196.
Project menu Un item "recent’ est apparu, ce qui est bien pratique pour recharger les derniers fichiers sauvegardés. La philosophie de sauvegarde s’est améliorée, tout dans la scène est dorénavant sauvegardé et rechargé sans problème. Le processeur graphique Virge est reconnu. Des conseils au démarrage sont livrés au hasard, un bon point pour apprendre un logiciel.
Objectif menu Des chemins nouveaux sont apparus, Square Path, Round Path, Star Path, Bulge Path, 8-gon Path. Nurbs Sculptor s'appelle dorénavant Nurbs Tube, plus logique puisque c’est un tube. Une cage de déformation, invisible au rendu, permet de changer de forme un ensemble d’objets placés à l'intérieur; en fait dans le menu elle s’appelle différemment : Lattice. Dommage qu'elle ne soit pas paramétrable. Dans le panneau de particules, deux gadgets ont été rajoutés, Blobby (qui permet de changer les particules en metaballs, pour faire des effets de lave, fumée, ruissellement, gelée,
etc...) et Fade qui les rend transparentes avec le temps.
En importation, les choses ont évolué puisqu’au DXF, se sont ajoutés Imagine avec restrictions sur les polygones double-face et Lightwave avec restrictions sur les objets "troués".
Edit menu Un item a disparu, "Mode Objects" et les raccourcis-clavier ont changé.
Modify menu Make Quads a disparu. Skin est apparu, qui permet de construire une surface à partir de sections.
Animation menu Le Pose Manager a fait une splendide apparition, il est destiné à mettre de l’ordre entre des positions d’objets un peu comme des key trames, et même à calculer des positions intermédiaires par interpolation et extrapolation. Il y a des poses par liens, par morphing et par propriétés.
Panel menu Dans le "World Panel", un effet "Glow", c’est à dire une aura lumineuse, a été rajoutée.
Dans le "Materials Panel", le gadget Map View a été étendu à Map View Trace, puisque Tornado peut à présent gérer le ray-tracing. Rounded a été rebaptisé Smooth. Un gadget "Glows" permet à l’objet ainsi texturé d'apparaître entouré d’un halo lumineux contrôlé dans le World Panel. Environment s’appelle maintenant Ambient et Smoo- theness, Polish. "Displacement" a fait une entrée remarquée, le Displacement mapping est fort utile puisqu’il permet de modifier la géométrie d'une surface, le gris étant inactif, le noir en enfonçant la surface, le blanc en la ressortant. Local World s’appelle
dorénavant "Mix", Bump a disparu.
Dans le "Lights Panel", Red Ring et Noisy Streaks rendent le lensflare plus réaliste.
Dans le "Render Panel", Adaptive a disparu, mais Field Rendering et Ray- tracing ont fait leur apparition. Bizarre, puisque Massimiliano m’a déclaré être un ennemi du ray-tracing, il a dû se faire forcer la main. Un gadget "Save Alpha" permet d’utiliser le masque Alpha dans des programmes extérieurs, ce qui est bien pratique. Dans le Darkroom panel, Broadcast encoding normalise les couleurs aux normes vidéo en tronçonnant les couleurs trop lumineuses, trop sombres ou trop rouges.
"Autres Panels" s’est vu adjoindre "Joint", "Hinge" et "Hiding Points, cen- troid opération".
Essais J’ai bien sûr tout de même fait des essais. Voici une comparaison des temps de rendu sur 68060 pour l’image de la Fig. 1 en 640 x 480.
Prev : 39 secondes. Low : 135 s. Standard : 662 s. High : 1486 s. Super : 2878 s. Extrême : 12110 s. A mon avis, la qualité commence à être acceptable à High.
Petite tricherie : le projet de démo "Ca- thedral", si on le rend, donne le résultat de la Fig. 1. Magnifique effet de lumière volumétrique. Cependant, si on change l'angle de vue, la réalité n’est pas si idyllique (Fig.2) Fig. 2 Conclusion Le logiciel progresse, il a de nombreux atouts, il n'en a pas gagné énormément avec cette version. Je ne répète pas mes griefs du début, je laisse à chacun le soin de juger s’il est fait pour ce programme.
TEST CD TECHNO, HOUSE ET DRUMNBASS... par Laurent Geslin (lgeslin@nordnet.fr) TDB 98 L’anthologie techno Voici un peu plus de dix ans, un club de Détroit accouchait sans le savoir d'un mouvement qui allait rapidement provoquer une révolution dans la musique: la techno était née. Son credo: la tolérance. Son caractère: universel.
Comme une tour de Babel, ce courant musical a donné naissance à une jungle de styles. Perdu, le novice a besoin dun guide. Mais voilà TDB 98, un CD signé Christian Dezert... Demandez à Christian Dezert la différence entre Goa et Trip-hop et il vous répondra ceci: la Goa, c’est de la transe aux sons psychédéliques, beaucoup plus torturés et plus colorés que ceux de la Trip. La Goa peut être très noire, voire dure, mais intègre beaucoup plus de blips et de zigoui- gouis.
Rassurez-vous, son CD est beaucoup plus pédagogue. Christian Dezert, un nom qui vous évoque peut-être un récent article consacré à la techno (cf. Anews numéro
105) . Sa passion depuis huit ans tient en six lettres. Nul doute
que c’est avec plaisir qu’il a concocté TDB 98.
Tue la planète techno. Pari tenu, puisqu'au travers d’une sélection d’articles aux sources des plus diverses - du magazine d’actualités musicales aux circulaires du Journal Officiel, en passant par le fanzine électronique - TDB 98 retrace toute l’histoire d’un mouvement. Un travail de longue haleine, puisque le plus fastidieux n’était non pas de collecter coupures de presse et flyers, mais de demander aux auteurs l’autorisation de les publier. Véritable petit dossier de presse, le lecteur est témoin du phénomène tout en ayant un regard sur le long terme. Mais le volet didactique de ce
trésor ne s’arrête pas là.
Un ".mod" vaut mieux qu’un long discours Pour vous expliquer toutes les nuances qui permettent à l’allumé de techno de distinguer la Goa de la transe ou de l’acid-jazz, Christian Dezert a eu recours à une demi- douzaine de modules musicaux. Justement des modules musicaux, ce trésor en ren- tECHriQUOD- ferme par dizaines. Classés par genre, les modules que Christian Dezert vous a sélectionnés sont de très bonne facture.
Sont pas en reste. Christian Dezert a en effet intégré le tout récent plug-in Netscape pour fichiers ".mod", développé par l’auteur de PlayerPro. Deux bases de données HTML s’offrent alors à vous: l’une à caractère infor- matif et qui répond au nom de Technovision, l’autre constituant présentant près dune dizaine de sites web très perso.
Des heures de fouilles en perspective donc, pour un CD très musical. Les projets de Christian Dezert à court terme : nourrir une fois par an vos oreilles du meilleur de la beat techno. Si vous êtes de ces adeptes, allez-y les yeux fermés. Pour sûr vos oreilles en redemanderont.
Laurent Geslin CD TECHNODATABASE 98 Editeur NoName. Arbas (31) contact@noname.fr Prix 220F Back to the roots House, acid-jazz, trip-hop. Goa. La vocation de TDB 98 par-dessus tout : vous guider au travers de la jungle de branches musicales plus ou moins exotiques qui consti- 810 FrsTTC Nous vous proposons également d’ autres produits en quantité limité à prix sacrifiés. Demandez notre catalogue !!!
* Nous contacter pour les frais de port.
Musique pour tous La techno revendiquant son caractère universel, quoi de plus normal donc que ce CD ait été conçu pour être exploité sur toutes les plates-formes : de l’Amiga au PC en passant par le Mac et les systèmes Unix et OS 2, sans oublier l’Atari. L’utilisation de IHTML y est pour quelque chose. Seule condition pour s’abreuver du savoir et des sons technoï- des, la possession d’un navigateur capable d’afficher les fra- mes. Après, tout coule de source. Le .mod de Sonix n’a pas pris une ride et se trouve à portée de l’oreille. Un clic suffit.
Avec le nombre écra- de fichiers posseseurs de PC et de Mac ne Il KM I I » VN I I K !( I MINI-TEST de Jac Pourtant DRAW STUDIO 2.0 A acheter les yeux fermés Nous en étions resté, lors du test de la version 1 (N° 100 page 32), à un éloge du fantastique logiciel de dessin vectoriel. Je ne lui faisais qu'un seul reproche, mais de taille, il ne pouvait pas imprimer correctement ni rapidement les superbes résultats obtenus sur l'écran. Voici la version 2. Apporte-t-elle les corrections requises ?
LES NOUVEAUTES D’abord, je dois dire que je suis très étonné. De tous les tests dans lesjournaux étrangers faits sur ce logiciel, personne ne s’est aperçu de cette faille, car vraisemblablement, personne n’a poussé le test jusqu’à l’impression. Ou alors, personne n’a voulu en parler ce qui remettrait en cause l’objectivité et la partialité des tests (allemands en particulier).
Il n’empêche que l’éditeur du logiciel, LH Publishing, doit avoir eu des échos de clients mécontents, car la principale innovation de cette version 2, ce n’est pas la correction des routines, mais l’envoi direct de l’impression à TurboPrint, s’il est installé, bien sûr.
Ça, c’était la première. En fait, il n’y en a que deux, c’est pourquoi ceci est un "minitest". La seconde est la possibilité d’ouvrir son écran en 16 ou en 24 bits véritables sous CybergraphX. La version 1 permettait déjà d’ouvrir un écran 16 ou 24 bits, mais seules 256 couleurs étaient affichées. Dorénavant, c’est du vrai. Je ne m’étendrai pas sur ce point, tout positif qu’il soit.
Nouveau test D’IMPRESSION D’abord, j’ai voulu voir si la routine interne d’impression avait été changée.
Puisque la dernière fois, j’avais pris sous mon bonnet d’essayer l’impression avec TurboPrint, la seule différence maintenant est que cette procédure est directement intégrée et il n’est plus besoin de sauvegarder en bitmap et de le recharger dans TurboPrint. Est-ce bien géré, est-ce plus rapide ?
J’ai tout de même été surpris par le temps mis sans TurboPrint. Plus question des deux heures et demie de la version 1. Le temps est plus comparable à celui avec TurboPrint, même s’il est de 30 % plus long environ, mais ceci doit varier en fonction de la complexité des objets. Cependant, il y a toujours des erreurs d’impression.
On voit sur le scan comparé des impressions, que tout est mieux géré avec TurboPrint. La gestion des 16 millions de couleurs, le lissage, le respect des couleurs, la mise en page. Ceci n’est pas forcément toujours vrai.
Ainsi, dans mon cas, avec mon Epson Stylus Color (qui commence à dater mais donne toujours d’excel lents résultats), ce que je viens de dire n’est vrai qu’en mode 720 x 720 ppp. En mode 360 x 360, les couleurs sont plus fidèles sans TurboPrint.
Avec, les couleurs sont trop pâles et les violets sont roses.
Encore une chose: la prise en compte par TurboPrint ne se fait qu’à partir de la version 5.0. Il ne faut pas lancer les TurboPrefs, mais le Graphie Publisher. De toutes façons, pour s’en assurer, en choisissant le menu Print dans DrawStudio, on reconnaît les modes différents de TurboPrint. Par exemple, pour ma Stylus Color, le mode 3 avec le pilote normal correspond à 360 ppp, avec TurboPrint, c’est 720.
QUOI D’AUTRE ?
La version 2 offre deux utilitaires. Meta- View en shareware et Xtrace en version démo.
MetaView est un visualiseur convertisseur qui charge les formats AMF, WMF, CLP, DR2D, WPG, DXF, FIG, CDR et sauvegarde en AMF, AMF + PIC, ILBM, EPS, GEM, CGM, DR2D, HPGL, WW, Al, JMF, WMF.
Xtrace est un convertisseur bitmap- vecteur, mais pas que cela, c’est un programme très complexe et très riche (voir test dans le N° 110 par Franck Anière).
CONCLUSION Draw Studio reste évidemment LE logiciel de dessin vectoriel sur Amiga, la gestion directe de l’impression par TurboPrint est bienvenue. Ce n’était peut-être pas une raison pour faire une mise à jour majeure, mais elle ne coûte que 10 livres, une centaine de francs.
Que vous ayez TurboPrint ou non, il n’est pas vraiment nécessaire d’acheter l’update. Si vous n’avez pas encore Draw Studio, achetez-le les yeux fermés, et tant qu’à faire, en version 2.
DrawStudio 2.0 Distributeur en France: ADFI Application Prix: Disquette 790F, cédérom 980F
- * x landonnent c'e,t le 01 IÏÏToù les il" *"'«• ,8Ur 9ra"d
vrait être sortie au moment où vous lisez ces lignes).
Du côté de la technique c’est du mapping, du light- source (nombre de sources illimité), textures transparentes, ciel sur 2 plans, moteur orienté polygones (ennemis surtout) et les auteurs annoncent que certains effets seront jusqu’à 3 fois plus rapides que Quake !
Bien entendu, il faudra une Rolls : 68040 40 AGA 8 Mo au minimum, 060 carte GFX et 16 Mo recommandés. La FPU est obligatoire. Deux résolutions seront disponibles : 320 x 240 et 640 x
480. Dans ce dernier mode, le support Virge (présent sur la CV64
3D) sera im- plémenté pour des gains de vitesse jugés
impressionnants. Une version PowerPC pourrait voir le jour
mais pas pour le moment (snif). Le jeu est encore loin
d’être fini, la partie technique n’est pas la plus
importante, c’est surtout la jouabilité et le scénario qui
occupent les auteurs.
!(•[- - • Ci G I r. r G • K C La saga des jeux 3D sur Amiga n’est pas finie, et c’est tant mieux. Alors que tout le monde focalise sur la sortie de Quake, sans cesse retardée (cf plus bas), voilà donc qu’apparaît Enforce, justement un clone de Quake. Enforce est un jeu de rôle 3D, pas un shoot'em up.
Le scénario sera non linéaire et chaque niveau comportera plusieurs tâches à accomplir, dans l’ordre qu’il vous plaira.
Mieux, les capacités de votre personnage s’amélioreront au fur et à mesure de votre progression, il faudra économiser pour acquérir de nouvelles armes et les munitions ne traîneront pas bêtement par terre. Le projet est tchèque (le groupe s’appelle Insanity) et une page web lui est dédiée sur unix.intentia.cz
- insanity. On y apprend notamment que le jeu sera également fait
pour PC : nul n’est parfait et il faut bien vivre... Une démo
jouable était imminente (elle deUne possible date de sortie
serait dans six mois, mais cela peut changer en cours de route.
On peut donc prendre notre mal en patience. En attendant, je
tez un coup d’oeil sur les magnifiques screenshots déjà
présentés, c’est de toute beauté. Voilà, les deux du fond sont
rassurés ?
Nc-if Souvenez vous. Le mois dernier je vous annonçais qu’on était sans nouvelle de Diversia, un clone de Com- mahd&Ramène-le-Pain. Pourtant, ce jeu de stratégie temps réel s’annonçait magnifique et après l'avoir vu tourner à Cologne, j’attendais impatiemment une sortie prochaine. C'est alors qu’un soir, je fis un tour sur le site de ClickBoom. Au lieu du Web, particulièrement bien désigné de l’éditeur Canadien, je me retrouve face à ce qui pourrait bien être une annonce sobre : du texte blanc sur noir. Bingo, c’est bien une annonce : celle de la fermeture de ClickBoom !
Me passant la corde au cou, je décide quand même d’en savoir un peu plus en clickant sur les liens proposés : "Nous arrêtons le jeu sur Amiga car c’est une période difficile, vous allez nous manquer, peut-être qu’on reviendra en des temps meilleurs si assez d’entre nous survivent..." Hein ? Ils fument chez ClickBoom ou quoi ?
Puis une page m'avertit brutalement que c’est la ... GUERRE ! Et le logo de Napalm : the Crismon Crisis apparaît. La bonne blague de ClickBoom : un poisson d’Avril en retard, mais ça avait l'air tellement vrai que le taux d’adrénaline l'a senti passer. Donc Diversia nous re- vient, et de façon certaine cette fois, sous le nom de Napalm. Le style sera très proche de Dune II et autres Com- mand&Conquer, et le scénario devrait être en gros la lutte des humains contre les robots mais peu de détails ont transpiré à ce sujet. On commencera à s’amuser avec un 030 en 320 x 200 AGA. Les cartes
graphiques seront supportées sans problèmes (à Cologne d’ailleurs la démo était en 640 x 480 : magnifique !). Il n’y a pour l’instant que quelques images du jeu mais elles sont superbes. Forgotten Forever (qui n’en finit pas d’être paufiné) a du souci à se faire... Quake est enfin disponible ! La sortie initialement prévue au 1er Février a été sans cesse retardée pour diverses raisons. Au moment où vous lisez ces lignes, Quake doit vous attendre bien au frais chez votre revendeur. Néanmoins, il y a une petite polémique quant à la version PPC de Quake par ClickBoom. Et on ne connaît
toujours pas la date de sortie de Napalm.
T Mini interview avec ClickBoom pour en savoir plus!
Anews : Quand pourrons-nous voir une démo jouable de Napalm ?
ClickBoom : Avant que le jeu ne sorte, mais nous ne savons pas encore exactement quand, pour le moment (NDBen : ah bin voilà, on est plus avancé maintenant...) Anews : Une version PPC de Napalm est-elle prévue ?
CB : Non, pas pour le moment.
Anews : Pourquoi Quake a-t-il été aussi retardé ? Vous avez rajouté le support PPC ?
CB : Nous attendions l’approbation d’ID Software et ça a pris du temps. Cela n’a rien à voir avec la qualité du jeu, mais avec le fait qu’ils étaient très occupés avec Quake 2 sur Pc. Non, il n’y aura pas de version PPC sur le CD.
C’est dommage que ClickBoom ne se soit pas attelé à la version PPC de Quake. Leur priorité essentielle désormais est de convertir Quake World sur Amiga. Il faut savoir en effet que Quake est plus un moteur de jeu 3D qu’un jeu en lui même, on s’en aperçoit vite en activant le mode console de Quake (appuyez sur la ~ dans Quake Player 095).
Une fenêtre d’un genre CLI apparaît et il est possible de rentrer des commandes, comme sur un OS ! Avec Quake World, ClickBoom espère ainsi nous apporter facilement les autres jeux 3D développés avec le moteur de Quake. A quand un jeu de Rallye 3D ?
Pour les fanatiques du PowerPC, sachez qu’une version PPC de Quake existe, mais elle est pirate! Il semble que ce soit la même équipe qui avait déjà réalisé CooIQuake qui a remis le couvert! Olivier Staquet vous en parlait le mois dernier dans le test de la Blizzard PPC. Le code source en C a tout simplement été recompilé pour Amiga PPC sans aucune optimisation, et ça tourne vite! On en reparle dès que j’aurai reçu mon 603 à 200 Mhz... Une nouvelle démo de Gloom 3 est arrivée sur Aminet game demo. Un conseil : ne la téléchargez pas ! Le jeu n’a pas bougé d’un octet dans son principe
mais les graphismes sont immondes et pire, le jeu a ralenti depuis le numéro 2 (soit Gloom Deluxe)! De plus, face aux jeux 3D récents sur Amiga il commence à faire pâle figure. Alors certes, il y a le mode deux joueurs sur le même écran, certes c’est tout configurable, mais, franchement, ça a vieilli et je le répète, c’est beaucoup moins joli. Ah oui, les sons aussi sont pourris. Poubelle.
Sois pas cave, man !
On en apprend un peu plus sur Cave- man Species, un jeu à la Warcarft mais à l’époque du silex et des parties de tennis au gourdin. C’est Vulcan qui signe le Cavoman Species jeu auprès de Black Flag, une équipe portuguaise. Le jeu sortira à la fois sur CD Amiga et PC, ce qui s’inscrit bien dans la nouvelle politique de Vulcan. Le jeu prend place il y a 30 millions d’années sur une planète (la nôtre ?)
Avec 3 continents et plus de 90 terrains de jeu. Il faudra soit détruire la tribu d’en face, soit parvenir à un meilleur stade "technologique" dirons-nous, ou découvrir des cités et tribus perdues pour acquérir leur savoir. Il y aura des sorciers pour lancer une épidémie de peste chez le voisin, des Dieux à invoquer pour s’assurer la victoire facilement, et même des oeufs de T-Rex pour les élever, les dresser et partir au combat en les chevauchant ! Du côté de la technique, il faudra un Amiga AGA CGFX Picasso 020 au minimum, 4 Mo de FAST et un Cdx2. Il y aura des centaines d’animations
de personnages, des sons digitalisés, de la musique CD 16 Bits et 300 Mo d’animation 3D. Le jeu par modem est prévu jusqu’à 4 joueurs.
Malheureusement, aucune date de sortie n’est annoncée. Commencez quand même à affûter vos gourdins.
Pas de POWGI*PC pour Deimos Design Dans le numéro de Décembre dernier, je vous parlais de Maim&Mangle et Explorer 2260, deux jeux PowerPC en préparation chez Deimos Design World Foundry. Et bien, récemment, Deimos Design a annoncé qu’ils abandonnaient tout projet PowerPC. Vlan ! Du coup, ils claquent aussi la porte de World Foundry et décident de continuer en solo... Heureusement, seul Maim&Mangle est "touché" : ce jeu de stratégie 3D temps réel sera donc revu à la baisse côté technique et nécessitera un 060. Exit la version PPC. Explorer 2260 (un Elite Wing Commander 3D temps réel), quant à
lui, reste chez World Foundry et sera développé pour PowerPC : cette société s’est en effet associée à Vulcan dont la politique est désormais résolument tournée vers le PowerPC.
Pour expliquer ce revirement. Deimos Design a plusieurs arguments. Le premier concerne le prix des cartes PPC de Phase 5 : Deimos les juge trop chères, pour le même prix "on peut se payer un système Pentium II", je cite. Ensuite, ils pensent que le PowerUP n’est qu'un projet à court terme et que rien ne permet de penser qu'un OS natif PPC verra le jour sur Amiga. Pour eux, le PowerUP "ne guérit pas la maladiemais prolonge la souffrance". De plus, Deimos Design attaque directement Phase 5 et les accuse de vouloir rester propriétaire du software PowerPC. Le fait que le système PowerUP ait
été mis sur flash-ROM dans les Blizzard PPC, a dégoûté les progra- meurs de Deimos. Ces derniers avaient décidé d'utiliser le WarpOS de Haage&Partner. Certes.
WarpOS a trouvé un moyen de court-circuiter la flash-Rom de Phase 5, mais à chaque mise à jour de Phase 5, H&Partners devront retrouver une astuce pour passer outre. Ceci compromet l'avenir des produits WarpUP, les rendant ainsi incapables de se lancer le temps qu’un patch WarpUP intervienne. Deimos avait alors songé à utiliser le système de Phase 5 à contrecoeur. Mais ils affirment s’étre rendu compte d’une vérité : Phase 5 ne cherche aucunement à faire progresser l'Amiga, ils s’en servent uniquement comme plate-forme expérimentale afin de créer leur OS PPC natif, notamment pour le
Aox. Constatant ceci, Deimos Design n’a pas voulu cautionner ce qui leur apparaissait être une offense à leur éthique. Conséquence : adios le PPC et même s’ils gardent un contact AMIGAl avec World Foundry, leurs relations professionnelles sont terminées. Je vous laisse seul juge des arguments de Deimos Design concernant PowerUP. Toutefois, il faut considérer que Phase 5 a acheté une licence Amiga pour être justement compatible AmigaOS notamment avec le Preox.
De plus, le véritable patron de l’Amiga et donc celui qui décide du futur c’est Gateway, pas Phase
5. En bref, pour nous les joueurs, c’est un jeu PPC en moins. Il
y en aura d’autres... World of Amiga Quand vous lirez ces
lignes, le World of Amiga de Londres aura eu lieu. Cela
signifie pas mal de sorties de jeux, donc disponibles chez
votre revendeur habituel. Doivent donc (normalement) être
dispo : Genetic Species (un Wolf3D de Vulcan), For- gotten
Forever (un C&Conquer de Sa- deness), Quake (un quoi déjà ? De
ClickBoom) et Foundation (le jeu tant attendu de Sadeness).
Des démos en première mondiale devraient être montrées
également : Daffel Blood- line, un grand jeu d’aventure à la
Zelda (Sadeness), Napalm de ClickBoom. On prévoit aussi les
premiers pas des jeux de Titan HB : Claws of the Devil (Tomb
Raider revisité à la sauce Amiga), Evils Doom et surtout, un
jeu qui va faire du bruit, Shadow of the Third Moon 2 PPC.
J’espère pouvoir tester la plupart de ces titres dans le numéro d’été.
On parlera également de la sortie de Virtual Karting 2 avec une interview de son auteur, Fabio Bizzetti, qui a rencontré les pires difficultés pour faire éditer son jeu et surtout, être payé correctement. J’espère aussi que ce ne sera pas l’avant-dernière fois que j’aurai le plaisir de prendre la souris pour vous raconter mes bêtises : ABONNEZ VOUS!
Le Jeu qui casse des briques Je vous en parlais il y a quelques temps de cela, Deconstruc- tton s’avère être un des meilleurs, si ce n’est LE meilleur casse- briques Jamais vu sur Amiga. Le design et les graphismes sont splendides, c’est déjà pas mal.
Le jeu comporte beaucoup d’originalités comme les trajectoires de balle magnétisées, le morph de la raquette selon les bonus, les capsules qui dévient votre course, etc... Mon préféré est un malus qui vous donne du fil à retordre : la balle rebondit à peine sur votre raquette et ne repart pas pendant quelques instants, prise de tête garantie! Le jeu est livré avec son éditeur de niveaux, ce qui promet des heures de jeux. Un seul tout petit reproche (mais alors minuscule): il n’y a pas de bruitages, seulement de la musique, mais enfin. Le jeu a été réalisé en AMOS et on ne s’en
aperçoit pas : graphismes AGA, de nombreux sprites à l’écran, effets spéciaux de | partout, bref du bon boulot, d’autant lr plus que l’équipe de Brain Lego est très active et qu’elle cherche de nouveaux coders et musiciens pour de futurs projets. N’hésitez donc pas à les contacter. Des tonnes de niveaux, des tonnes de bonus malus, des musiques plutôt techno : tout ça pour 150F chez Mess BrainLego Belloni Laurent 7 Rue de Riquewihm 68200 MULHOUSE. Disque dur obligatoire.
TÂïD.F.I. Application
04. -73.34.34.34 T Magas avenue délibération 63000
Clenpcnt-Ferrand Réparation par un tMnicien agréé Amiga
International de tous vos flans et ordinateurs Amiga.
ATTENTION : n'envoyez pas de matériel sans un numéro de colisage.
; -5% soutien à Amiganews Abonnez-vous à Amiganews et déduisez 5% sur toute votre commande hors frais de gestion. Offre non cumulable.
STUDIO Histogrammes et Tableaux DrawStudio vous permet de travailler avec des images matricielles ou vectorielles puis de les exporter en un seul objet. Vous pouvez ajouter des textures, des transparences, des déformations de texte, de l'habillage et bien plus encore. Déduisez 10% de son prix en le commandant avant le 10 juin.
Présentation Plans et circuits 99 FUSION MAC EMULTATOR NOUVELLE VERSION PageStream 3.3 VF 1690Fj (avec manuel et scripts et aides) «"Drapeaux monde .340 F1 «rEffet de Gary ...290 F «"Extension Border .400 F «"Extension TextFX 490F «"Filtre Wordworth .230 r «"Filtre IFF DTXT 60 F «"Filtre Propage ....60 F «"Filtre JPEG ......230 F «"Moteur True type .290 F r J r Disponible aussi en version Mac.
PLUS DE 750 RÉFÉRENCES EN MAGASIN... Demandez notre catalogue complet illustré : 25F Émulez le Mac Quadra 900.
Minimum Amiga requis Rom
2. 0+, 3 MO, disque dur 20 Mo.
AMIGA FOR EVER Émulez l'Amiga sur votre P.C. Comprend ROMs et OS 1.0 à 3.0. Livré avec Personal Paint 7.
CRI AI IONS A D F I ET EXCLUSIVITE
A. B.E. : réparer et comprendre 470 F
Décollages
......290 F
«Module La
Mer ....140F «Module
Coloreliage ...125F «Module
L'espace ..120r
«Module L'alphabet .....140
F BIEN DÉBUTER SUR... «Worbench 2 : la prise en main de
IA600......190F «Worbench 3 : la prise en main de l'A 1200...
190F COURS DE BASICS... «Annabella GFA : tout sur le
GFA 320 F «Jennifer Amos : tout sur
Amos ...190F COURS D'ASSEMBLEUR... «Ophelie
ASM : 22 chapitres .390 ' «Macros ASM
: du basic et du C en ASM.....490F «Hypertexte VF : tout en
amigaguide .....390F «Manuel 3
VO ..50F
ENCYCLOPÉDIE A.D.F.I. «T.l : la base du système.
Exec ....320F «T.2 : le Matériel (en 2
livre») Nouveau ..320F PAGESTREAM... «Manuel
VF ....550F
«Aides hypertextes VF : tout en amigaguide .390F «Scripts :
des dizaines de scénarios ..240F «Gabarits : des
modèles de documents ....240F «Festivité : plein de
banques d'image ......240' «Texture : plein de fonds de
page .240F TypeSmlth VF : créez et modifiez
les fontes..490F «Fontes famille Studio : art et
publicité ..340F LANGAGE... «Hisoft Devpac 3.50 VF
complet .795F «StormC ju*qu * la fin du
stock) 1390' SELECTION A D E I CÉDÉROM... Lecteur Cédérom
Goldstar 24 x .....690F Lecteur Cédérom 32
x ..890F Nappe A600 1200
disque dur 3' i+cédérom 140F Nappe A600 1200 disque dur
2h+cédérom 170F Ensemble de connection CD-A1200.... 590F à
650F Asim CDFS : gérer les cédéroms ...480F
INTERNET... Modem USRobotics Sporter Message Plus ... 1349*
Modem Hayes Accura 56 K . 1429F
Adaptateur Modem Amiga (9M 25F) 49' Cable Modem P
C . 45 F Miami : se
connecter .....339 F
Ibrowse : voyager ...
250 F Net Web 2 : Connecter, voyager, lire .595F
In to the net : tout le nécessaire DP ...155F
GPFax : la
télécopie 495F Net
News Off line I : les newsgroups .39F SON...
Haut-parleur pour Amiga. Non amplifié 160* Haut-parleur pour
Amiga. Avec amplificateur...390 ACCÉLÉRATION... Carte
Accélératrice Blizzard 1260 ... 3240 r
Contrôleur Fast SCSI 2 pour Blizzard 530F Blizzard 603e
PowerPC 160 Mhz 68040 2480F Blizzard 603e PowerPC 200
Mhz 68040 2980 F Blizzard 603e PowerPC 240 Mhz
68040 3580F Blizzard 603e-*- PowerPC 160 Mhz 68040 . .
2980' Blizzard 603e+ PowerPC 200 Mhz 68040 .... 3480F Blizzard
603e+ PowerPC 240 Mhz 68040 ... 3980F Cyberstorm MK III 68060
UW SCSI 4480F Cyberstorm 604e à partir de
.4290 * Scandoubler pour
Cybervision 540F CARTES... Picasso IV
4 MO ...2640 F
«Module Concicrto IV ...1120F
«Module Pablo
IV .895F «Module
Paloma IV ..1345F Pixel 64
avec bus d'extension Atéobus 1990' ORDINATEURS... Amiga A1200
avec Pack Magic* .2489 F Amiga A1200 DD +
Pack Magic* + Scala*.. 3289F Amiga A 1300 en
tour 3349F Amiga A1400 en
tour avec Zorro II .4849 F Amiga A1500 en tour
avec Zorro III 5949 ' Tour
Micronic ..1179
F Coque clavier A1200 + adaptateur 359F OS
3.1 (ROM+disquettes+Livres) 590F à690F Lecteur de disquette» à
partir de ....207r SCANNER... Scanner Epson
GT 5500 Parallèle + SCSI.... 2490F Scanquix
epson artcc hp mustek : scannériser 540 ' ÉCRANS garantis sur
site Écran SVGA 14715“ ..I490F 1840F
Écran SVGA 15“ multimédia 2690F
Adaptateur vidéo Amiga écran SVGA .140F Cable son
stéréo Amiga écran SVGA ...140' RÉSEAU... Sernet =
Amiga CD M (cédérom+140 F).... 249F Parnct = Amiga
Amiga ...... 165F NetWork = Amiga
PC . 285F DISQUES DURS garantis
jusqu'à 5 ans «IBM 2*1 2.16
GO .....1729 F «IBM 3** 3.2
GO ..1590r «IBM 3**
4.2 GO ..1729r «IBM
SCSI 2 GO 1729 '
SOURIS... Souris 2 boutons
luxe ....129F Souris 3
boutons 560 PPP .209F Joystick
croiser turbo power ....159r Joystick
compétition Pro 5000 149F Joypad
compétition super Pro CD32 .219F Topolino
adaptateur souris PC 265F
IMPRIMANTES... Stylus color 600 (autres marques
disponibles)!790F TurboPrint 6 : émulateur
d'impression ......449y Print studio Pro : cartes de
visites, menu ..259r Pilote» A.D.F.I. : pilote»
d'impre»»ion .....190' Spouleur A.D.F.I. : gérer
l'impression ......190F BUREAUTIQUE... Wordworth VF :
cédérom ou disquette .....490F TurboCalc
VF ...480F
Organiser
VF ....349F
Personnel Paint
7.1 .240F Siamese
*y»tem nouvelle version ..445F Ultimate Bliz
basic ..240F Aminct
24 (numéro 25 sous réserve) ...89F Aminci Set 6
(numéro 7 sous réserve) ......199 F 11 .iili nu nt
iirint il.mi i Port total sans matériel Port total avec
matériel Assurance 0 à 6 000 F = Assurance 0 à 10 000 F = 50 F
= 80 F +30 F
* +60 F Paiement différé = gratuit Paiement en 2 fois = +50 F
Paiement en 3 fois = + 100 F Préservons ni» emploi' nos lis
raisons se fom par transporteurs nationaux sous 24 h. Virement
postal = +20 F Virement bancaire = +20 F Envoi à l'étranger (en
europe) = +15 F Eurochèque = +15 F Chèque étranger = +15 F
Annulation acceptée = 120 F Devis personnalisé = 150 F Lettre
recommandée = +70 F L'absence de paiement dans les 10 jours à
compter de la facturation amène une majoration de 10*31
indépendament des intérêts légaux. Toute somme due à l'échéance
porte intérêt au taux légal annuel majoré de 5091 sans mise en
demeure préalable et sans préjudice de tout autre droit que se
réserve notre société. Les frais d'ouverture d'un dossier
contentieux sont de 120 francs. Cette marchandise reste notre
propriété jusqu'à son règlement complet en principal et en
intérêts. Le transport et les risques de transport sont à la
charge du destinataire. Toutes les commandes sont fermes et
définitives L'acompte pour paiement anticipé est de 09E. En cas
de litige seul le tribunal de Clermont Ferrand est compétent.
Les prix et produits indiqués peuvent être modifiés sans
préavis : téléphonez-nous.
SIREN 392791687 (00016) TVA •ntracommunautaireA'AT FR61392791687 00016.
1 L’édition des commandes se passe ensuite exactement comme pour les boutons.
Petite astuce: en copiant un menu, on 2 Scantek v3.10 : l’indispensable des scanners Mustek et Microtek offre désormais une reconnaissance partielle du Microtek 330.
• Warp up v14.1 : comme expliqué sur l’article de la Blizzard
PPC, cette nouvelle version est utilisable sur les Blizzard
PPC. Elle fixe aussi quelques problèmes liés à l’utilisation de
CyberGFX pour AGA.

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

55.3% 
9.4% 
3.8% 
3.2% 
3.2% 
2.7% 
2.3% 
1.2% 
0.9% 
0.9% 

Today: 27
Yesterday: 119
This Week: 544
Last Week: 645
This Month: 1738
Last Month: 2867
Total: 77126

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014