Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

CeBIT 97: les amigaïstes bredouilles par Brice Fromentin Pour ceux qui ne connaissent pas encore le CeBIT, il s’agit de l’événement mondial des hautes technologies. Cette année, le salon était orienté communications et l’on a pu voir les nouvelles suites de logicielles de chez Microsoft et consorts, orientées vers ces nouvelles tendances... Sur tout le salon, la domination de Wintel était terrible et sans compromis. Cependant, mis à part les ingénieurs faisant les mariols sur de la Dance, Intel ne nous a pas montré quoique ce soit de révolutionnaire, mis à part sa prouesse à avoir détruit le Pentium Pro avec la sortie du Pentium II. Le CeBIT 97 n’aura pas été le salon de l’annonce d’une révolution technologique, mais néanmoins pour nous, les marginaux de ce monde, malgré la morosité du marché Amiga, il y avait de bonnes nouvelles et certainement la meilleure : le transAM ! Le transAM Juste à côté du stand d’Intel, se trouvait celui de Motorola qui logeait en son sein Be Inc et PIOS. Be y allait fort en nous montrant des démonstrations toutes plus ’multimédias’ les une que les autres. Vous vouliez de la poudre aux yeux, Be en avait à revendre, certes avec 2 PPC la BeBox envoyait de l’air à qui la regardait mais rien de nouveau de ce côté, sinon que la DR8 sera distribuée prochainement avec les machines de Power Computing et de PIOS. On attendait le PIOS ONE et... rien! La machine que devait présenter PIOS étant cassée, le premier jour rien n’ai venu troubler l’errance et le désespoir de l’Amigaïste en fin de vie. Rien, si ce n’est John Smith en personne ... John Smith n’est rien d’autre que PIOS UKI Avez-vous quelques mots pour nous ? John Smith: transAM sera prêt pour septembre «Il faut dire que les utilisateurs Amiga ne sont plus seuls. Après l’échec de Commodore, pour qui j’ai travaillé pendant 9 ans, nous nous sommes concertés et avions môme fait une offre pour le rachat, mais cela n’était pas satisfaisant pour le liquidateur. Après de longs mois sans générer aucun bénéfice, PIOS a du investir énormément pour créer le transAM (PIOS ONE)... Pourquoi l’avons-nous fait ? Parce nous croyons en une informatique alternative à Wintel et nous voulons offrir, dans le plus pur esprit Amiga, le choix aux utilisateurs pour qu’ils puissent revendiquer leur différence. Nous la revendiquons aussi cette différence [...] «Nous allons nous consacrer d’abord à l’Allemagne, car les allemands croient plus en nous que les français et les anglais, qui sont encore dans le doute. Nous avons créé le Power Amiga tel que Dave le voyait, c’est à dire plus modulaire, pour que les gens puissent réellement se construire leur configuration avec des éléments standard, et d’autres moins. PIOS fournira les éléments de base afin que les utilisateurs aient vraiment le choix de ce qu’ils désirent. «C’est vrai que transAM ne marche pas aujourd’hui, mais demain peut-être. Dave et les autres sont dessus, cela fait 48 heures qu’ils n’ont pas dormi, si je vous dis que transAM est cassé, c’est pour montrer notre honnêteté vis à vis des utilisateurs. L’interminable chute de l’Amiga joue tellement sur le mensonge que nous ne voulons pas y être assimilés. «C’est vrai, que nous avons un peu de retard mais j’affirme que transAM sera prêt pour septembre 1997 (insistant), car je considère que l’année commence à cette époque parce que les gens commencent à envisager Noël et il est de notre devoir de nous positionner sur ce marché pour représenter la communauté Amiga, et pour montrer à Wintel que l’Amiga n’est pas mort (...] «Oui, je pense que transAM est le PowerA- miga dont vous parlez, il faut que les gens en soient convaincus, ils doivent reconnaître l’Amiga en cette machine car elle est le futur Amiga dégagé de ces inconvénients.

Click image to download PDF

Document sans nom L 9427-100-40,00 F ISSN 1164-1746 & Vidéo Numérique i-à 2&j% Jyj düuy-juj 9ü J-=)£} :Jüüy-j£j :J9 Jàiü'JSl IjjiiggJgÿjd :J 'J P’jja'A’j'jnVa JiJjJjJ JjjJJüiJ Pü'j'JàS Pï pPDS ï'J’JàJ-JiUJu} 1 P$ Ù dlW t HAÏ 'JlïJil mM I * I Editorial SOMMAIRE CeBIT 3 Phase 5 5 News Internationales 8 News Allemagne 10 News France 14 Spécial N*100 16 Cupertino 17 Les Gourous - C.Vassallo 19 Le Yéti - R.Rapido - C.Kid 21 Cédric Beust 24 Xavier Leclercq 26 Club ATP - Zorglub - J. Morin 28 Tests Soft DrawStudio 32 Vidéo Numérique Test Caméra Sony 40 Spécial Imagina 97 44 Amiga téléphonicus 54 Série Real 3D par Jac
Pourtant 47 LightWave par Pascal Taffin 53 Imagine 51 Musique 52 CD-Rom Aminet 17 68 Phase 1, 2, 3 69 Programmation C - Flex 56 Courrier 61 Les petites annonces 64 Les clubs et l'abonnement 66 Coordonnées des sociétés 67 Les DP du mois 58 Rubrique Associât Ions 67 Démo 71 AmigaNews est édité et publié par NewsEdltion, SARL au capital de 2000F 12 rue Barrière, 31200 TOULOUSE TEL : 05-61-47-25-67 FAX : 05-61-47-25-69 Email: anews@club-internet.fr Directeur de la Publication: Bruce Lepper Assistante de rédaction: Nicole Saunier Publicité et comptabilité: Esmeralda Gimeno Ont participé à ce
numéro: Pierre Ardichvili, Emmanuel Arnaud, Cédric Beust, Serge Brackman, Alain Bourgery, Giorgio Cupertino, Olivier Débats, Mark Eaton, Malika X, Brice Fromentin, François Gastaldo, Johan Girard-Chenon, Les Gourous, Laurent Itti, Olivier Janin, Chorizo Kid, Thierry Lamblot, Xavier Leclercq, Rémi Moreda, Jérôme Morin, Stéphane Nicole, Fabrice Neyret, Jac Pourtant, Roméo Rapido, Rodrigo Reyes, Hervé Sonneville, Pascal Taffin, Charles Vassallo, Le Yéti COPYRIGHT ©NewsEdition 1996 Reproduction interdite sans autorisation. Amiga, AmlgaDOS, WorkBanch sont des marques déposées de Amiga Technologies
NewsEdltion SARL est 100% Indépendant de Amiga Technologies Associés: Rod Craig et Bruce Lepper Flashage: Compo-Toulouse, tél 61-57-44-66. Photogravure: TEC, 14 allée François Verdier, 31000 Toulouse, tél 61 63 95 05, fax 61 99 05 32.
Tirage: 23000 exemplaires. Ce journal mensuel est édité et mis en page sur Amiga avec le logiciel Profeesional Page v3.0 Imprimerie Marco • 13 rue des Arcs St Cyprien 31300 Toulouse Un grand merci à tous les anciens collaborateurs qui ont bien travaillé pour rendre ce numéro si spécial. En lisant leurs articles, il est plus facile de comprendre comment nous sommes arrivés à la centaine... Pour revenir aux choses plus banales, c’est à dire le monde de nos amies les machines, le PIOS ONE (dont la version pour Amigaphile s’appelle maintenant transAM) a parfaitement raté son entrée au CeBIT, à la
grande déception de Brice Fromentin et, surtout, de l’équipe de PIOS. Il ne manquait que ça!
Heureusement que le mois a été couronné de toute une séries d’annonces de Phase 5 concernant l’arrivée prochaine de la carte bi-processeur 680x0 PowerPC pour Amiga 1200, 3000 et 4000. Encore six mois et nous devrions avoir quelque chose à nous mettre entre les dents (eux, disent trois mois). La bonne nouvelle est que ces cartes seront abordables, et permettront enfin à nos machines de pulvériser les temps de calcul. On peut compter sur le domaine public pour avoir des applications sans trop attendre, et plusieurs sociétés, y compris Cloanto en Italie, confirment qu’elles vont soutenir les
cartes de Phase 5 avec des logiciels de qualité.
Enfin, NewTek fait de la pub dans le journal américain Amazing Amiga, et annonce à notre reporter à Imagina, la sortie prochaine de Lightwave 5.5 (ou 5.x ?) Pour Amiga.
INDEX DES ANNONCEURS ¦ ¦ ADFI 9 IFA 69 AMIE 43
M. I.G APPLIMATIC 36, 37 PHOENIX 7 ATEO CONCEPTS 27 PRAXIS 6
DELTA GRAPH’X 65 SERELE 5 DIGITAL PRECISION 72 TRACO 33 FDS 55
TURTLE BAY DIRECT 13 IDEAL PRODUCTION 57 VOTRE SPECIALISTE 47
Si vous avez des difficultés pour trouver AmigaNews en
kiosque, téléphonez à notre agence de marketing presse, Distri
Media (Mr Denis Rozes) à Toulouse, pour connaître les points
de vente les plus proches (Tél: 61.40.74.74, Fax: 61.41.04.64)
email: 10l675.202@compuserve.com NEWS INTERNATIONALES
"transAM" rate sa présentation Mais gagne un connecteur SCSI
et un frère Mac !
La grande nouvelle du mois aurait dû être quelque chose comme: «J’étais au CéBIT, j’ai essayé le PIOS ONE avec pOS, c'est une merveille.» Malheureusement, la nouvelle machine de PIOS a raté son entrée à cause d’une panne de dernière minute, et nombreux, sans doute, étaient les amigaïstes déçus d’avoir fait le voyage à Hanovre pour rien.
Pire, on apprend que la date prévue pour le lancement de la machine est repoussée de mai à septembre.
Dorénavant, le PIOS ONE se décline en deux versions:
• transAM (cela veut dire machine de TRANSition de l’AMiga), dont
on peu voir sur ces pages une image de la carte mère, avec
connecteurs PCI et ISA. Et
• Maxxtrem, une variante compatible Mac, sans connecteurs ISA et
avec port RDB à la place du port RS-422 sur le transAM.
D’après Peter Kittel, les connecteurs ISA ont été enlevés sur la version Mac parce qu’ils "feraient peur aux utilisateurs Mac". Stefan Domeyer de PIOS a annoncé que transAM est compatible PPCP et il sera donc possible de faire tourner MacOS. Mais le manque de connecteur ADB imposera l’utilisation d’un clavier et souris «standard». MacOS ne supporte pas les connecteurs ISA. Par contre. BeOS et Linux, deux OS qui seront livrés (avec pOS) avec le transAM, les utilisent.
La bonne nouvelle c’est que, suite à un changement de dernière minute, le PIOS ONE sera équipé d’un nouveau circuit, nommé «Hydra» qui ajoute:
• une interface SCSI-2,
• compatibilité CHRP (Common Hardware Reference Program de Ap
ple et IBM),
• ports série supplémentaires D’après le journal américain
MacWEEK, le Maxxtrem sera vendu aux USA pour $ 1700 (environ
9500F) avec processeur 603e à 200MHz, 16Mo de RAM, un disque
dur de 2.5Go, et un suite de programmes productives,
StarOffice. Ce clone stockera le système Mac sur le disque dur,
pour chargement en mémoire à chaque démarrage. Des versions
avec deux et quatre processeurs seront disponibles avant la fin
de l’année.
CeBIT 97: les amigaïstes bredouilles par Brice Fromentin Pour ceux qui ne connaissent pas encore le CeBIT, il s’agit de l’événement mondial des hautes technologies. Cette année, le salon était orienté communications et l’on a pu voir les nouvelles suites de logicielles de chez Microsoft et consorts, orientées vers ces nouvelles tendances... Sur tout le salon, la domination de Wintel était terrible et sans compromis. Cependant, mis à part les ingénieurs faisant les mariols sur de la Dance, Intel ne nous a pas montré quoique ce soit de révolutionnaire, mis à part sa prouesse à avoir
détruit le Pentium Pro avec la sortie du Pentium II.
Le CeBIT 97 n’aura pas été le salon de l’annonce d’une révolution technologique, mais néanmoins pour nous, les marginaux de ce monde, malgré la morosité du marché Amiga, il y avait de bonnes nouvelles et certainement la meilleure : le transAM !
Le transAM Juste à côté du stand d’Intel, se trouvait celui de Motorola qui logeait en son sein Be Inc et PIOS. Be y allait fort en nous montrant des démonstrations toutes plus ’multimédias’ les une que les autres. Vous vouliez de la poudre aux yeux, Be en avait à revendre, certes avec 2 PPC la BeBox envoyait de l’air à qui la regardait mais rien de nouveau de ce côté, sinon que la DR8 sera distribuée prochainement avec les machines de Power Computing et de PIOS.
On attendait le PIOS ONE et... rien! La machine que devait présenter PIOS étant cassée, le premier jour rien n’ai venu troubler l’errance et le désespoir de l’Amigaïste en fin de vie.
Rien, si ce n’est John Smith en personne ... John Smith n’est rien d’autre que PIOS UKI Avez-vous quelques mots pour nous ?
John Smith: transAM sera prêt pour septembre «Il faut dire que les utilisateurs Amiga ne sont plus seuls. Après l’échec de Commodore, pour qui j’ai travaillé pendant 9 ans, nous nous sommes concertés et avions môme fait une offre pour le rachat, mais cela n’était pas satisfaisant pour le liquidateur. Après de longs mois sans générer aucun bénéfice, PIOS a du investir énormément pour créer le transAM (PIOS ONE)... Pourquoi l’avons-nous fait ?
Parce nous croyons en une informatique alternative à Wintel et nous voulons offrir, dans le plus pur esprit Amiga, le choix aux utilisateurs pour qu’ils puissent revendiquer leur différence. Nous la revendiquons aussi cette différence [...] «Nous allons nous consacrer d’abord à l’Allemagne, car les allemands croient plus en nous que les français et les anglais, qui sont encore dans le doute. Nous avons créé le Po- werAmiga tel que Dave le voyait, c’est à dire plus modulaire, pour que les gens puissent réellement se construire leur configuration avec des éléments standard, et d’autres
moins. PIOS fournira les éléments de base afin que les utilisateurs aient vraiment le choix de ce qu’ils désirent.
«C’est vrai que transAM ne marche pas aujourd’hui, mais demain peut-être. Dave et les autres sont dessus, cela fait 48 heures qu’ils n’ont pas dormi, si je vous dis que transAM est cassé, c’est pour montrer notre honnêteté vis à vis des utilisateurs. L’interminable chute de l’Amiga joue tellement sur le mensonge que nous ne voulons pas y être assimilés.
«C’est vrai, que nous avons un peu de retard mais j’affirme que transAM sera prêt pour septembre 1997 (insistant), car je considère que l’année commence à cette époque parce que les gens commencent à envisager Noël et il est de notre devoir de nous positionner sur ce marché pour représenter la communauté Amiga, et pour montrer à Wintel que l’Amiga n’est pas mort (...] «Oui, je pense que transAM est le PowerA- miga dont vous parlez, il faut que les gens en soient convaincus, ils doivent reconnaître l’Amiga en cette machine car elle est le futur Amiga dégagé de ces inconvénients. A mon avis,
pOS représente la solution pour que les gens retrouvent les sensations qu’ils ont connues avec l’Amiga, mais ils feront des choses inimaginables pour eux jusqu’alors car nous rentrons dans une nouvelle ère de performances à moindre prix, tout comme l’Amiga il y a dix ans.
«Je me rappelle quand le A1000 était sorti, il était cher et les magasins ne voulaient pas trop se mouiller, alors je leur disais: "Vous ne pouvez pas prendre un A1000, vous devez en prendre deux, un qui tourne avec "Marble Madness" et l'autre avec "Defender of the Crown". Là, ca n’a pas loupé, les A1000 sont partis comme des petits pains et les prix ont commencé à descendre et l’Amiga avait gagné. Tout cela pour vous dire que transAM est pareil et que les gens doivent y croire, les amigaïstes surtout, car il s’agit réellement de leur bébé! Nous voulons faire bouger les choses car cela
fait trop longtemps que les gens ne se sont pas lancés, ils disent OK puis après reviennent sur leurs dires, en bref, ils doutent de tout. Je leur demande ce qu’est trois mois à attendre vis à vis des trois dernières années. Dites-leur bien que les Amigaïstes doivent acheter un transAM. Enfin, bon je me répète, mais c’est l’enthousiasme [...] "• NEWS INTERNATIONALES Ainsi s’acheva la journée avec la vision d’un monde meilleur, peut-être même plus: une réalité.
Flnkel: «Je pense que Beos est l’AmlgaOS du futur» Décidé dès le matin à aller voir si transAM était OK, je me précipitais sur le stand Motorola alors que les cyber ingénieurs de chez Intel s’affairaient toujours autant à nous montrer qu’ils savent mieux danser que faire des processeurs... Alors, rien de rien, pas l’ombre d’un transAM, mais ma curiosité me fit entrevoir la bête entre les mains savantes de Dr Kittel, qui s'affairait à la démonter. Il me semblait bien que l'équipe PIOS au grand complet, fut prise d’un grand stress dont je connus la cause un peu plus tard de la bouche
d’Andy Finkel : «Nous avons un gros problème avec transAM. En effet, il nous a fallu la nuit pour le localiser. Il s’agit d’un défaut de fabrication dans les chips. Nous ne pourrons donc pas présenter, à mon grand regret, un transAM en état de marche pour le CeBIT. Mais croyez-nous, nous avons fait notre possible [...] «Je pense que BeOS est l’AmigaOS du futur car il possède des caractéristiques de l’OS Amiga et bien d’autres encore. Cepen- dant, pOS me paraît être la solution pour les développeurs Amiga, au même titre que BeOS l’est pour les utilisateurs.
Actuellement, nous n’avons pas le choix, car comme pOS n’est pas disponible, nous devons donc distribuer BeOS, qui est suffisamment bon avec la DR8.
Cependant, si pOS est suffisamment apprécié par les utilisateurs, il va sans dire que nous proposerons une offre avec cet OS [...] «A mon sens, le transAM représente bien l’idée que nous avions du PowerA- miga. Cependant, je pense que nous avons pu ajouter des caractéristiques que nous n'aurions pas pu rêver avant, et cela grâce à la technologie très performante du PowerPC.
Il est évident que les utilisateurs Amiga sont actuellement perdus, mais il ne faut pas oublier que nous leur proposons un produit sans concurrence qui atteint un taux de performance réellement élevé, tout comme l’Amiga le faisait à sa sortie; il faut que les utilisateurs en soient conscients [...]" Pios One systèm Andy Finkel ne fut pas très bavard car la déception se lisait sur son visage marqué par le manque de sommeil. Cependant, Dave Haynie passant par là, j’en profitais pour lui demander son avis sur transAM : Haynie: transAM peut aller Jusqu'à 600MHz «Chez Commodore, j’avais
commencé à penser à la prochaine génération d’Amiga en
1991. Je ne voulais pas que le futur Amiga reste figé comme il
l’est actuellement. Je désirais que la machine puisse
être facilement accélérable pour un moindre coût et
surtout, qu’elle ne soit pas dépassée au bout de six mois.
C’est avec toutes ces données que j’ai créé le transAM. Le
PowerPC va actuellement jusqu’à 400 Mhz et la carte du
transAM est capable de supporter 600MHz afin de ne pas être
dépassée.
«De plus, nous pourrons produire des cartes multiprocesseurs pour donner encore plus de pêche à l’ensemble. Il est vrai que grâce à l’utilisation de composants standards, nous pouvons garantir aux utilisateurs les meilleures performances du marché à moindre coût. A l’époque, faire ces composants soi-même restait moins coûteux et c’est pour cela que Commodore faisait de bons choix, mais maintenant, il faut juste construire les unités d’une façon standard.
«Effectivement, PIOS envisage de construire du hardware spécifique si cela s’avère utile, mais actuellement, par exemple, il n’est pas viable de concevoir des chips grahiques car le temps à investir pour créer une chose unique est trop important, et six mois plus tard on est dépassé par des produits beaucoup moins chers. Cependant, offrir des capacités uniques avec des composants standards est devenu tout à fait possible.
D’ailleurs, c’est ce que nous faisions avec l’Amiga, mis à part que nous réunissions des capacités standards vers nos propres chips... «Ceci pour dire que transAM a, pour moi, été conçu comme s’il était le ’PowerAmiga’ tout en lui conférant plus de possibilités d’ouverture, car la machine est capable d’accepter plusieurs OS et différents types de hardware [...] «Je voudrais terminer en disant aux utilisateurs Amiga qu’ils ne doivent pas avoir peur, car avec le transAM, ils accéderont enfin à des performances dignes de ce nom et sans faire de concession. Je pense que cela représente bien un
trait du caractère de l’Amiga.
La machine sera bientôt prête, et j’aurais aimé vous faire partager cette excitation avec moi, mais les aléas en ont décidé autrement...» Kittel me montre la bête En fait, j’aperçois enfin la bête de loin, inopérationnelle mais ouverte. Je me faufile et là, comme par hasard, je trouve Dr Kittel juste à côté. Il me montre de manière assez détaillée la machine : "[...] Voici la carte fille CPU. Comme vous le voyez, ce n’est qu’une version prototype car la version finale aura trois supports DIMM au lieu de deux ici, et un support ici pour les caches. Après, nous aurons une carte avec deux
processeurs, puis quatre, et pourquoi pas huit? Mais pour le moment, quand cette dernière fonctionnera, nous serons déjà contents."
«Que les Amigaïstes ne désespèrent pas, nous travaillons d’arrache pied pour terminer ce petit bijou. [...] Actuellement, BeOS est cool mais la protection mémoire n’étant pas encore implémentée, il risque de prendre une claque quand cette derniere sera effective.
Les caractéristiques de l’ensemble restent sympathiques. Cependant, si proDAD tient ses promesses avec pOS, nous aurons alors affaire à l’OS le plus rapide sur PowerPC du fait qu’ils ne comptent pas y mettre de protection mémoire.
«A mon avis, la protection mémoire reste un faux problème. Tenez, par exemple, je travaille sur mon 1200 pour gérer mes 6 Mo de mails & news quotidiens et je ne plante jamais, tandis qu’à côté, mon PC avec Windows 95 plante tout le temps. De toute façon, je hais les PC et transAM va leur montrer de quel bois on se chauffe. A mon sens, la protection mémoire n’est là que pour pallier à la défection des développeurs et entraîne une plus grande complexité de l’OS, qui risque elle même de générer des problèmes.» Le PowerAmlga arrive... Le message de PIOS est clair, ils ont le Po- werAmiga
et les OS, alors que demander de mieux? Il est clair que la machine a ses charmes sans pour autant l’avoir vu fonctionner, grâce au fait que la mémoire est sur la carte fille et que le MPC106 se charge de gérer tout cela ... le transAM est resté une arlé- sienne pour les gens qui sont venus mais même non fonctionnelle, elle avait un fort goût d’Amiga. Alors, pOS + transAM mélange détonnant?
Affaire à suivre...
• y.
Une carte PowerPC pour Amiga 1200 SERELE MICRO INFORMATIQUE CENTRE TECHNIQUE FRANCE AMIGA TECHNOLOGIES TEL : 30 42 77 77 22, ROUTE NATIONALE 190 f. , ; 30 42 77 33 78440 ISSOU EMAIL SERELE@wanadoo.fr Phase 5 annonce ses prix La société allemande Phase 5 est sortie de son silence fin février en publiant sur sa page Web (www.phase5.de) les prix et les dates de livraison prévus pour ses accélérateurs à base de PowerPC pour Amiga 3000. 4000. Et 1200.
Toutes ces cartes utilisent la technologie bi-processeur de Phase 5. Faisant travailler côte-à-côte un processeur Risc PowerPC et un processeur de la famille 68k. Les deux CPU partagent de façon dynamique les bus mémoire et système, condition nécessaire pour un vrai comportement multi-processeur.
La Blizzard 603e Power Board est munie d'un PowerPC 603e cadencée à 120MHz, et d'un socle PGA pour un processeur 68030 qui doit être fourni par l'acheteur. On peut ajouter de la mémoire (SIMMS PS 2), et un contrôleur Fast SCSI-2 (en option) permettant des taux de transfert de jusqu'à 10Mo s. Côté PPC. La carte fournie une puissance d'environ 170 MIPS, ou approximativement 3.5 SPECint95 and 2.8 SPECfp95, une performance qui se compare favorablement avec les systèmes PC d'aujourd'hui.
Le système AmigaOS 3.x tourne sur le 68030 CPU, assurant ainsi 100% de compatibilité Amiga. Le PowerPC est fourni avec un PPC Library qui permet de l’intégrer dans l'environnement multitâche de l'Amiga. Et des outils, logiciels de démonstration (avec code source), et un compilateur DP GNU C pour PowerPC.
Le support développeur est disponible gratuitement via le site ftp de Phase 5.
On trouve également dans le package une version de Cyber- GraphX v3, optimisée pour PowerPC, avec fonctions et librairies CyberGLV3D et MPEG, un driver GGX spécial pour le chipset AGA. Et une importante documentation.
Les développeurs peuvent facilement optimiser leur logiciels pas par pas en transformant des tâches isolées en code PowerPC. Ces tâches peuvent être exécutées en parallèle avec d'autres sur le 68030. D'après Phase 5 «beaucoup d'éditeurs importants» sont en train de porter ou d'optimiser des versions de leurs logiciels.
Le prix: moins de 3000F Phase 5 donne des exemples de prix TTC en Angleterre
- £279- et Allemagne - DM699, sans le processeur 68030 qui est
nécessaire pour faire fonctionner la carte. Les utilisateurs
enregistrés de cartes Blizzard 68030 recevront par courrier
des propositions de mise à jour attractives. La livraison est
prévue pour fin Mai (version tour), ou selon la date
d'homologation CE pour version desktop.
A500 A2000
- CHAQUE COMPOSANT 190 F
- SUPER DENISE ECS 250 F
- ALIMENTATION externe 350 F
- DRIVE INTERNE 880 K 350 F
- SOURIS AMIGA 250 F ROMS ET KICKSTARTS KICKSTART
1.3 ... 150 F KICKSTART 2.04 37.175 ... 190 F
KICKSTART 2.05 37.350 ... 250 F KICK 37.175 A3000 ....
390 F KICKSTART 3.0 A1200 ......290 F KICKSTART 3.1 A1200 .....
350 F COMPOSANTS et ACCESSOIRES
- CABLE PERITEL AMIGA 70 F
- CABLE DIN DB23 ..... 100 F
- CABLE DB9 DB23 .... 100 F
- CABLE PERITEL CD 32 .. 190 F
- CABLE PARNET (c) . 100 F
- NAPPE 2.572.5" 90 F
- NAPPE 2.572.573.5" 190 F
- Adaptateur SC1438 VGA 100 F
- Adaptateur AMIGA VGA 170 F
- TTL 74FCT240 ... 50 F
- VENTILATEUR miniature 90 F
- VENTILATEUR standard 100 F
- OSC. à QUARTZ 50 60 64 90 F
- SUPPORT 44 PINS PLCC 40 F
- SUPPORT 84 PINS PLCC 50 F
- CARTE RESEAU A500 .... 200 F
- PLAQUE TOWER 1200 .. 220 F
- THT de moniteur 1083 84 290 F
- Interface A1200 clavier PC490 F
- Interf. A1200 Clav. 2 3000 290 F
- Souris ATECH avec tapis 190 F
- DISQUE DUR 3.5 1 GIGA 1390 F
- DISQUE DUR 3.5 2 GIGA 1790 F NOUVEAUTE A 1200 4000
- CIA 8520 PLCC . 290 F ¦ DENISE 8373 PLCC 250 F
¦SUPER BUSTER-11 250 F ¦ FAT GARY -02 ...
250 F ¦ RAMSEY -07 (épuisé) 250 F
• CARTE CPU 040 25Mhz 1800 F ¦ GAYLE AA, A1200 ... 250 F
ALICE 8374 .. 250 F LECTEUR 1.7 MO A4000 590
F CLAVIER A4000 ..... 500 F ALIM 200 W genre PC ... 490
F TOWER 1200 1290 F CLAVIER A1200
..... 250 F CARTE MERE A1200 ..... 2000 F KITS
- MANUEL Workbench 3.1 . 250 F
- KIT DISQUETTES 2.05 ...... 150 F
- KIT DISQUETTES 3.0 .290 F
- KIT DISQUETTES 3.1 .290 F
- OS 3.1 A500 A2000 .... 990 F avec Super Denise ECS
- OS 3.1 A1200 3000 4000 990 F TOURS AMIGA 4000 KIT COMPRENANT
BOITIER BIG TOWER CARTE 7 SLOTS, dont 2 VIDEO NOTICE, en
Français (disquette) 2990 FRANCS TOURS AMIGA 1200 KIT
COMPRENANT BOITIER MEDIUM TOWER INTERFACE CLAVIER PC CLAVIER
102 TOUCHES PCAT 1290 FRANCS CARTE ZORRO II nouvelle génération
pour A1200 1890 F INFOS INFOS INFOS Cyberstorm PPC pour A3000
et A4000 Les cartes PowerPC pour les Amiga haut de gamme seront
plus puissantes que celles pour Amiga 1200. Elles seront propo
sées avec un PowerPC 604e à 150, 180, ou 200MHz. Et un socle
qui accepte un processeur 68040 ou 68060. Elles permettent une
extension mémoire extrêmement rapide en 64-bit. Et intègrent,
pour la première fois sur Amiga. Un contrôleur SCSI Ultra Wide
permettant des taux de transfert jusqu'à 40Mo s. Il y a aussi
un connecteur 32 bits sur la carte avec accès DMA vers la
mémoire principale, pour extensions futures.
La version 200MHz fournit plus de 350MIPS, de quoi rivaliser avec les meilleurs PC mono-processeur.
Voici les prix (sans processeur 68k): 150 Mhz 604e DM 1295, GBP 529.00. USD 698.00 180 Mhz 604e DM 1595. GBP 649.00. USD 879.00 200 Mhz 604e DM 1895. GBP 769.00. USD 1069.00 AMIGA 1200 III) 120 MO PRO.MO 3590 F Comme pour les cartes pour 1200. Les utilisateurs enregistrés de cartes 040 ou 060 de Phase 5 recevront une offre spéciale de mise à jour, courant mars. ¦ RACK19 POUCES 3U spécial A1200 pour video professionnel nu 1290 F toutes options .... NC AFIN I)E POUVOIR CONTINUER A VOUS SERVIR, SERELE SE DECENTRALISE PROCHAINEMENT EN PROVINCE UN "POINT SERELE" en Région Parisienne devrait être
ouvert d’ici quelques semaines ACCESSOIRES POUR TOURS Alimentation PC 200 H 270 F Adaptateur alim PC-A1200 170 E lecteur PC 190 F Adaptateur lecteur PC 880 K 150 F Clavier PC I05T 150 F Adaptateur A 1200 Clavier PC 490 F LECTEUR CD quad int.
460 F LECTEUR CD oc t. int.
690 F MED-TOWER, sans alimentation 250 E PLAQUE spéciale A600 1200 220 F Toute la connectique spécifique réalisée sur mesure, nous contacter BOITIER A1200 DESKT***" LE Ml ST COMPW*' ¦ COFFRETp*'*' «;VV * AIIMir ' V INTKKK V* ¦ CLAVIER -OIF-S » VENTE SLR PI ACE DU LUNDI AU VENDREDI, de 91100 à I2H30 et de 14H30 à 181130 VENTE PAR CORRESPONDANCE COMMANDE SUR PAPIER LIBRE, joindre le règlement par chèque ou par mandat Forfait expédition : ajouter 85 E, ou contre-remboursement et appareils, ajouter 125 F NEWS INTERNATIONALES Phase 5 dévoile les bases du système de son AIBox AVOOll Dans un
communiqué au sujet de son stratège en matière de système d’exploitation pour son futur ordinateur A Box, la société allemande Phase 5 a révélé que le système sera bâti autour d’un noyau UNIX.
A Voici en résumé les points principaux du communiqué.
«Une question fréquemment posée est: Que va devenir l’OS Amiga?’ Beaucoup de gens pensent que l’OS est l'essence de l'Amiga. Et souvent ils parlent de systèmes qui sont 'indépendants du hardware'. Nous sommes d'accord sur le fait que l'AmigaOS est une partie importante de l'Amiga, mais nous pensons que le matériel est important aussi. Si un contrôleur graphique peut afficher n'importe quelle image dans la mémoire principale à n’importe quelle position sur l’écran simplement en modifiant un pointeur, ceci est bien plus rapide que si le data de l’image doit être copié dans une autre partie
de la mémoire graphique, et économisera davantage de ressources que l'OS le plus maigre du monde.
«Il est évident qu'aujourd'hui, un OS doit proposer de multiples fonctions avancées, rapidité, stabilité et sécurité. Naturellement, l’utilisateur s'attend également à une interface conviviale et moderne, avec le confort requis pour bien travailler. L’utilisateur Amiga, surtout, est exigeant en ce qui concerne un système multitâche rapide et efficace. Cependant, la majorité de ces at- Tél. : 02.96.46.98.24 Fox,: 02,98.3111,08 PRAXIS Diffusion SOLUTIONS MliLTl-PUTI'MMES tentes ne sont pas tributaires de COMMENT marche l'OS. L’important c’est que les fonctions soient puissantes et efficaces.
Les trois niveaux de l’OS Nous pouvons identifier -très approximativement- trois niveaux d'intérêt à l’intérieur d'un OS:
• le noyau, comme l’Exec de l'Amiga, fournissant les fonctions
de base de l'OS
• le niveau de services et devices du système (SCSI, réseaux,
système de fichiers. Pilotes de devices audio et graphique,
etc.
• le niveau élevé et le GUI (l’interface graphique qui
'présente' l’ordinateur à l'utilisateur).
«Après une longue période d'évaluation, Phase 5 a finalement décidé d'utiliser un noyau UNIX moderne comme coeur du système d’exploitation de l’A Box. Nous pensons que c’est le meilleur choix disponible, permettant la création d'un OS puissant et sûr, ressemblant à l’Amiga OS mais en plus moderne. En fait. L'Exec de l'Amiga a toujours ressemblé UNIX dans quelques fonctions de base, bien que manquant des caractéristiques majeures comme la protection de la mémoire et la mémoire virtuelle.
D'un autre côté, les noyaux UNIX anciens ne comportaient pas des fonctions tels les librairies partagés et devices rechargeables, avec comme résultat une grande taille et une certaine lenteur.
«En combinant la meilleur des deux mondes et en utilisant les dernières techniques de développement, comme des 'add-ons' orientés objet. Phase 5 compte créer un OS puissant, remplissant tous les besoins de l’informatique de l’avenir.
Les fonctions du noyau Quels seront les conséquences pour l’A Box et sa relation avec l’Amiga?
D'abord, un noyau OS avec les caractéristiques suivantes:
• multitâche rapide et pré-emptive
• multiprocessing
• multi-utilisateur
• protection mémoire
• mémoire virtuelle
• devices chargeables
• librairies partagées
• Autour de ce noyau efficace et rapide, on trouvera en grande
quantité, des logiciels système du monde UNIX, comme par
exemple:
• pilotes SCSI et Ethernet
• protocoles TCP IP et réseau
• pilotes et services ISDN
• pilotes pour des devices graphique et audio
• de nombreux pilotes d'entrée sortie de types variés.
«A ce niveau, la façon dont travaille le logiciel n'a pas d'importance pour l'utilisateur ni pour le développeur, à condition qu'une fonctionalité similaire et robuste soit fournie.» Le ’look-and-feel’ de l’Amiga Pour les couches supérieures du logiciel système, Phase 5 travaille sur un système qui sera similaire à l’Amiga en facilité d'utilisation, et en ’look-and-feel'. On y trouvera un système de fichiers avec le concept de devices. Et des 'composants logiciel’ ressemblant aux commodities. Data- types et REXX. Un CLI (ou Shell) style Amiga sera disponible. Le développement logiciel
sera facile et confortable, avec une gamme d'utilitaires et de fonctionnalités.
Des logiciels qui tournent sur les cartes Po- werUP et qui supportent CyberGraphX v3 s'exécutera sur cet OS à haute vitesse.
Une 'machine virtuelle Amiga’ sera capable d’exécuter rapidement des binaires originaux Amiga 68k.
Une carte graphique à la Caipirinha Vers la fin de l'été '97, Phase 5 prévoit le livraison (pour un petit prix) de versions alpha et bèta de l'A Box OS, sur CD-ROM.
Aux développeurs, pour utilisation avec des cartes PowerUP. Ceci permettra les développeurs à préparer leurs logiciels existants pour l'A Box. En parallèle, Phase 5 sortira une carte graphique pour les cartes Cy- berstorm PPC, avec certaines caractéristiques hardware du circuit custom Caipirinha de l’A Box. Cette carte portera une version du DLRP (Display List Risc Proces- sor), capable de lire des datas aléatoires de la mémoire centrale via DMA et d écrire vers un buffer à base de WRAM. Avec cette carte, les développeurs peuvent commencer à expérimenter avec la fonctionnalité
supérieure de cette conception, bien que les performances seront limitées en comparaison de ceux de l'A Box (mais tout de même très compétitives par rapport aux cartes graphiques existantes du marché PC).
Aros dit ses premiers mots LE N°1 DU CD ROM AMIGA SUR INTERNET WWW.PHOENIX.DP.COM Il est des époques où la conjecture événementielle est assez chargée, des moments où des multitudes de choix se présentent à nous sans que nous en comprenions bien la profondeur... Avec l'arrivée de nouvelles machines telles le PIOS ONE, et des utilisateurs Amiga avides de voir enfin un futur plus heureux, des choix importants vont se poser, dont le choix de l’OS. Or, depuis un certain temps déjà, un petit nombre de passionnés travaille sur la réécriture en ANSI C de l'AmigaOS V3.1 (40.70 et plus). Ce projet,
qui a commencé par un regroupement de programmeurs sur internet, vient de vivre une petite révolution car leur bébé, AROS (Amiga Replacement OS), commence à dire ses premiers mots!
AROS, ses objectifs Bien qu'au départ l'idée paraissait plutôt utopiste, les faits sont enfin là. Les premières versions d'AROS tournent, et pas si mal que cela d'ailleurs. AROS se veut, en quelque sorte, la nouvelle version d'AmigaOS, qui, lui, n'a pas évolué fondamentalement depuis quelques années malheureusement. Cependant, AROS, pour s'assurer un maximum de soutien des futurs développeurs (ou déjà présents) compte sur des objectifs bien ficelés. Que voici :
• AROS sera compatible avec les exécutables Amiga sur Amiga.
• Il sera compatible au niveau des sources pour des hardwa- res
différents, ce qui permettrait de porter aisément son applica
tion vers une autre plate-forme supportant AROS.
• Il respectera le ’look&feel’ Amiga sur toutes les plates-
formes supportées.
Il sera distribué sous trois formes:
- tout d'abord un OS indépendant comme AmigaOS,
- comme une émulation Amiga, ou
- comme une bibliothèque de liaison pour faire fonctionner ses
programmes vers d'autres OS (par exemple, Windows).
Voici donc les principaux objectifs de cet outsider. Rien à redire, si ce n’est pour la question de la compatibilité garantie au niveau sources entre les différentes plates-formes. Mais faute de connaître leur solution, évitons de préjuger de leur aptitude à remplir leur contrat.
Gra veur CD SCSI + Burn It 3990 F Pack 8 Jeux CD 149f Ariha + Chaos En(mnj + Giiip + Mr an Arjnas + Oh YisMohi Worms + SfNsmu SotciR + Totai Cahna * + Go ih n Gam(s Pack6 CdsAmiga 149f Anima ne + Demos Am Forever + Giohai AMICiA ExPtRHNCF + TrXTURFS + SlIPfH Autos + Ni i Ni ws Om ini Aga Toolkit97 139 F Amiga Tools 6 139 F Golden Demos 100 F Texture CD 139 F AirMail 4.1 310 F PC Task4. 1 69Qlg AMINET 18 75 F BURN IT 695 F Tee Shirt Aminet 70 f Pin's Aminet 20 F Tasse Aminet 45 F True 3D 170 F Scala Plug n 242 F Assassins CD 3 206 F Termite TCP 510 F Ibrowse 310 F Aminet Set 4 199 F Extrait
de notre catalogu6 @NE T 89 F HEHMANN DER USER 189 F 3D AMENA 149 F IMAGINE PD 3D 170 F 3DGFX 276 F INTO THE NTT 179 F AMICiA AKTUELL 1 ou 2 100F KARA COLLECTION 349 F AMIGA DEVELOPER CD 99 F LECHNER COLLECTION 1 239 F AMIGA DEVELOPER ENVIRONMENT 106 F LIGHT ROM 4 312 F AMIGA FORMAT CD 49 F LIGHT ROM GOLD 245 F AMIGA GOLDEN 20 139 F MAGIC PUBUSHER (4 Cds) 279 F AMICiA JOKER 99F MEETING PEAHLS 4 53 F AMIGA MAGAZINE CD 29 F MOUS ANTHOLOGY ( 4CDs) 219F AMIGA REPAIR KIT 279 F NET NEWS OFFUNE Vol.2 70 F AMIGA TOOLS 5 139F OH YES... MORE WORMS 119F AMINET 10, 12. 13, 14. 15. 16, 17 75 F ONLINE l
IBHARY 170 F AMINET SET 1,2,3 199F PRINT STUDIO PRO 219F AMIJC 2 6 3 (2 CD») 249 F SCENE STORM 1 199F ANIMATIONS CD (2 Cds) 199F SCI FI SENSATION (2 CD*) 249 F APC b TCP Vol.1 70 F SOUNDS TERRIFTC 2 (2 CD) 249 F APC b TCP Vol.2 70 F SPECCYCD96 139 F AHTSTUDIO 2 ,349 F SPECIAL EFFECTS 1 299 F AHTWORX 119 F SYSTEM BOOSTER 100F 8LUE BOX PRO RACKGHOtJNDS 279 F TENON TEN PACK (10CDs) 246 F CAM CD (2 CD*) 135F THE AGA EXPERIENCE 249 F DLM HOM 170 F THE AGA EXPERIENCE 2 99F DEMOS ARE FORE VER 79 F ULTIMEDIA 3 4(2 Cds) 239 F
(X) IT! 2 279 F UTILITIES EXPERIENCE 179 F EHENCH STOHM 99F VIDEO
CREATOR VF 159 F GOLDEN G AME S 69 F XI PAINT V4.0CD 399 F
DES CENTAINES DE CD ROM SONT DISPONIBLES A PARTIR DE 29 Frs
DEMANDEZ NOTRE CATALOGUE GRATUIT AROS, premières impressions
Avant de continuer, il faut préciser qu'AROS n'en est qu’à
ses balbutiements et qu’il reste encore beaucoup de travail
avant que cet OS soit réellement opérationnel. Mais déjà,
dans les distributions actuelles, quelques démos tournent,
montrant par leur présence que nous n'avons pas à faire à du
vent comme certaines promesses que l’on nous a déjà faites.
Nom: Adresse: Code Postal: Articles: . Ne remuons plus le couteau, et observons le travail... AROS fonctionne actuellement sous Linux i386 et X11. Si les développeurs ont choisi cette plate-forme, c'est qu'elle possède le double avantage d'être peu onéreuse et bien supportée, ainsi permettant AROS de grandir sans souci.
Frais de port Colissimo + Recommandé: + 30 Frs TOTAL: .. Règlement par: O Chèque O Mandat O Contre Remboursement O Carte Bancaire N°: L'installation terminée, on lance un exécutable au nom de arosshell et là, c’est le choc: on est sous CLI. A vrai dire, la console lancée ne fonctionne qu'avec les commandes Amiga.
Qui permettent de se ballader dans l’arborescence sans trop de problème (note: les noms de fichiers sont sensibles à la casse).
La version actuelle est très incomplète, et le WorkBench n'est Expirant le: PHOENIX-DP BP 801 64008 PAU CEDEX Tel Fax: 05 59 82 95 00 Email: phoenix@club-internet.fr Site Web: http: www.phoenix-clp.com BON DE COMMANDE Prénom: Ville: Date et signature: NEWS INTERNATIONALES pas disponible. Cependant, des démos sont livrées avec le package et permettent de montrer l’état d’avancement. On note une ouverture de fenêtre avec des gadgets à l’intérieur. Ce programme démontre que certains moteurs de l'OS Amiga sont bien présents mais avant de m’enthousiasmer, la première chose que je remarque
est la lenteur de l’ensemble, qui lors des tracés fait clignoter certains gadgets. On peut déjà dire que l'OS Amiga leur a caché certaines de ses astuces pour éviter ces problèmes. Le ’look&feel' Amiga est bien présent, mais un peu au ralenti. En fait, après cette forte impression de lenteur on commence réellement à discerner le travail effectué qui est de bonne facture, à en juger par la qualité de reproduction des réactions de notre OS favori.
AROS, en chantier Même si le projet avance, il est prématuré d'émettre un quelconque avis sur la viabilité de la chose. Si AROS arrive à terme, il risque d’être une bonne alternative aux BeOS et pOS car il permettrait une transition plus facile vers un transAM par exemple ou autre... N’oublions surtout pas que ce sont des gens qui avaient la foi qui nous ont permis de ne pas avoir Billou comme dieu, alors laissons ces prophètes en paix, ou encourageons-les, car mener à bien un tel projet va être difficile ... Brice Fromentiin (Sources (AROSdev) et démos (AROSbin) disponible gratuitement sur
aminet misc emu ) ¦ RUBRIQUE BeOS (4) par Lucas Janin ljanirt@mygale.org DR9 plus proche que jamais :-) En février, au Macworld de Tokyo, Days- tar Digital l’inventeur de multi- processing sur Mac OS, et Be Inc, ont démontré la capacité du BeOs sur une machine Quadri-processeur 604 à 200 Mhz ... Après un bref calcul cela fait 800 Mhz H! De quoi en combler plus d'un :-) Raytime, un programme de raytracing temps réel de réalisation française, a été utilisé pour la démo.
Le 10 et 11 mai à San José en Californie, aura lieu une conférence pour développeurs organisée par Be, Power- Computing et Metrowerks. Au programme, démonstrations des technologies de Be, introduction à la programmation sous BeOs... Comme à chaque conférence, tous les développeurs recevront gratuitement un CD de la préversion BeOs sur Mac.
Après PowerComputing et PIOS, maintenant Motorola inclura dans sa station PowerPC StarMax le BeOs. Il reste encore un constructeur qui résiste: Apple.
Disponible seulement pour PowerMac, l’actualisation DR 8.3 corrige un certain nombre de problèmes liés au PowerMac. En raison d'une partie du développement (les fonts) la version DR8 était limitée au 1 avril 1997, mais la version DR8.3 est sans «date- limite». Cette version gère le multi- processing, le bus série, le ppp et le MPEG.
Enfin, un NFS (BeNFSServer) pour BeOs est maintenant disponible. Ce protocole permet une intégration dans des réseaux hétéroclites Amiga, Mac, Pc, Unix... Il permet de voir le disque dur d’une machine BeOs d'une autre machine ayant le client NFS. L'implémentation de plug-in file-systèmes dans la version DR9 permettra la sortie d’une version client pour BeOs.
Pour les connectés: deux nouveaux programmes font leur apparition : MailS- trom (un client e-mail) et BeIRC (un client IRC). Dans sa version 0.5b1, MailStrom supporte IMAP, MIME et SMTP, les multi- ples-directions emails et le file-attach.
Le CDDA permet de lire et de copier directement le son de vos CD audio. Les lecteurs CDRom SCSI supportés pour le moment sont : Pioneer, SONY, Apple.
TEAC, Plextor et Toshiba.
Soundplay. Un «joueur de sons» :-) est disponible dans sa version 1.2. Il permet de jouer des sons 8 et 16 bits au format wave et IFF-8SVX.
En béta test, le datatype QuickTime devrait être près en même temps que le DR9.
L’auteur de BeWord annonce Be Suite comprenant : BeWord, BeSpread, Data- Man (permet une communication entre la database et BeWord) et BeWeblt (un éditeur compatible HTML 3.2). Un utilitaire, BeBar (version 1.3), permet via une bar d’icônes, d’accéder au menu principal de toutes les applications qui tournent. Il comprend aussi d’autres fonctions comme l'heure, la CPU libre... BePotins De source 'sure’, certains développeurs seraient en train de bêta tester certaines parties de DR9 en JAVA.
Apple ayant mis à disposition les documentations techniques des PowerBooks (portables), il est probable que Be pense à un portage du BeOs sur PowerBook 3400 et PowerBook 1400.
Note: Visiblement la somme que je demande pour la reprise de la rubrique est trop importante... «ssSS-»du 2490 F 1690 F F 240 F 240 F 240 F 240 F 340 F .. 230 F Ty peSmith VF* Tableur Turbot alc F Extension Border VF* Extension TcxtFx2 VF* Moteur True Type VF*... Festivités A D F I VF*... Filtre JPEG VF* Fontes Studio VF* 590 F 490 F 600 F 450 F 290 F 240 F 230 F 340 F PageStream3.2.a VF* WordWorth 6 VF Gabarits A D F I VF • Scripts A D P I VF* Effet de Gary VF* Textures A D PI VF*... Drapeaux 3D du monde VF* Filtre WordWorth VF* ORDINATEURS AMI A IMPRESSION Spouleur ADFI VF*
240+- 190 F Pilotes A D FI VF* (langages l.Q et ESCP2) 190 F Émulateur TurboPrint V F 450 F Cable d imprimante 45 F Séparateur-partageur d imprimante 190 F IMAGES 24 BITS ArtEffect VF* 1.5 790 F ImageFX en VO ... Il90 F Cybervision 64 3D avec ScanDoublcr 2710 F ORDINATEURS AMIGA ET RESEAUX Amiga 1200 Pack Magic ® ..3090 F Amiga 1200 Disque dur 260 MO Pack Magic ® 3640 F Amiga 4040 SCSI I GO Pack Magic ® ....16890 F OS 3 1 VF ( ROM+manuels+disquettes) à partir de 590 F PROGRAMMAT ION Jenmfer Amos A D F I
VF* . 200 F HiSoft Devpac 3 50 VF* 795 F StormC ANSI C++ version I VF* 1490 F DOCUMENTATION Exec (Encyclopédie A D.FI. tome 1) VF* 320 F Stylus Color 400 .1790 F Sty lus Color 600 ....2290 F Stylus Color 81X) .....3190 F Canon BJC 4200 .....1780 F Hewlett Packard 690 (nécessite TurboPrint) 1940 F Scancr à plat A4 port parallèle 16 millions
coul 1390 F Scanquix (précise le scancr) 820 F Picasso IV 4MO 3150 F Débuter A.D.F.I. VF* (Amiga A600) 190 F Débuter A.D.F.I. VF* (Amiga A1200 A4000) 190 F Écran Amiga MultiScan depuis .....2270 F Carte réseau Ariadnc .....1690 F Annabclla G FA A.D.F.I. VF* ...320 F Storm Wi ard* ..490 F StormC ANS1 C++ version 2 VF * . 2490 F 1990 F Matériel (Encyclopédie A D F I tome 2) VF* ..320 F L'ALTERNÂITVE Ollrc île bienvenue. Nus
ordinateurs sonl livrés avec le coffrcl pack Magic” : ce colïrci vous perinei d'uliliser tiniiiédialeinenl la superbe technologie multitâche multimédia asynchrone Amiga directement sur votre téléviseur... I.e pack Magie comprend sur le disque dur :
• rrailemenl de texte WordWorlh
• Organisateur et agenda Organiser
• Logiciel île dessin 24bits Personal Paint
• Tableur Turbo! Aie.
• (iestionnaire de données DalaSlore
• Retouche d'image Imiologenies
• Gestion et création des documents liv pet médias Scala
• Jeu Pinball mania
• leu lii Amiga A1200 Pack Magic 3640 F SEULEMENT!
EDUCATIF Décollages ADFI VF* 290 F Thème L espace A D.F.I. VF* ..125 F Thème La mer A D PI VF* 140 F HE GRAVEUR ET DISQUETTES EN NORME FIAUTE FIDELITE 880 KO Lecteur HD 1760 KO interne (précise l'Amigal... 565 F Graveur Philips 2600 interne 2x 6x .....2890 F Graveur JVC interne 2x 4x SCSI ..2990 F Thème L alphabet A D F.I. VF* 120 F Thème Coloreliagc A D F I VF* ....140 F Disquette MF2DD
Sony x 30 (4.00 F disquette).....120 F Disquette MF2DD Sony x 50 (3.80 F disquettci 190 F Lecteur ZIP 100 MO externe SCSI 1190 F . T sur Arj] ¦ A v0s Créa,Sf ' é o.' l'v'C 1 V'OUS àe C' - 0 Ma ctez-fl0 DISQUES DURS
A. D.F.I. Applications BP 331 Résidence les Cottages 83 rue André
Theuriet F63000 Clermont Ferrand.
Téléphone : 33+ 04 73 937 731.
Télécopie : 33+ 04 73 340 515.
Un Amiga A600, A1200, ou un portable, ne sont pas prévus pour contenir un disque dur de 3'1 2 : l'utilisation d'un 2 1 2 y est conseillé Les forfaits d installation s entendent sur des produits acquis auprès des Éditions A.D.F.I. : pour d autres produits multipliez le prix indiqué par 2 Seagate 540 MO 3.5" SCSI 45(8) R mn I an 1190 F Quantum I MO SCSI 72(8) K mn 3 ans 179(1 F IBM I C.O SCSI 54(8) R mn 3 ans ......1790 F IBM 2 GO SCSI 54(8) R mn 5 ans 2490 F IBM 2 C.O SCSI 72(8) R mn 3 ans ......4390 F IBM 4 C.O SCSI 5400 R mn 5 ans .. 4490 F IBM 4.5 GO SCSI
72(8) R mn 3 ans 5990 F IBM 9 GO SCSI 72(8) R mn 5 ans 12290 F ABE A DPI le réparateur de référence VF* 570 F Préparation du disque dur au formai Amiga 180 F Installation de logiciel Amiga ..60 F IBM I GO 2 5" IDE 4000 R mn 2 ans .1990 F IBM 1.4 GO 2 5" IDE 40(8) R mn 3 ans 2190 F IBM 2 GO 2 5" IDE 4900 R mn 2 ans 3690 F IBM 2.1 GO 3 5 IDE 5400 R mn 3 ans 1790 F IBM 3.2 GO 3 5 IDE 4500 R mn 3 ans ......1990 F Port 36 h hors matériels = 40 F Port 36 h avec matériels = 70 F Virement postal = +20 FF Assurance 0 à 6000F = +30 F Oà
10000F = +60 F Etranger= +15 F Mandat postal = Graluil Virement Swift = +80 FF Eurochèque= +15 F Chèque étranger = +60 F MODEMS Nos modems sont livrés avec le nécessaire logiciel pour vous connecter sur les autres modems, les bulletins d information électronique (B B S ). Le Minitel®, Amigatel.
I Srobotics Sportster 56(88) BPS 1090 F l'SRobotics Courier 56(88) BPS 1890 F Tous les prix sonl à acquitcr en francs français.
Les risques du transport sonl à la charge du destinataire et du transporteur Hors CEE la TVA de 20.60“? Ne s applique pas sur les matériels et les logiciels Revendeurs non référencés, contactez-nous pour les conditions particulières.
CARTES ACCELERATRICES & MEMOIRES Blizzard 1230 68030 50 Mh 1070 F Blizzard 1240 68040 40 Mh pour A12(8) Tower 1990 F Blizzard I 260 68060 50 Mh 3970 F Cvberstorm 68060 50 MHZ 4670 F Souris 2 boutons Alpha Data 4(8) PPP 125 F Souris 3 boulons Alpha Da(a 4(8) PPP 145 F MISE EN PAGE Texte déjà saisi sur disquetie (par page) 15F Mise en page particulière par quart d’heure 75 F Insertion d un graphisme ou trucage d'un texte ..50 F Scanérisalion 2540 PPP Noir ei blanc a partir de -54 F Spirale mélulique à partir de ......9 F Cromalin à
partir de .. 183 F Copie Noir et blanc très haute qualité (par page)...0.32 F Pour le secrétariat le port varie de 25 F pour 250 g à 125 F pour 25 Kg L'assurance PAO contre la perte de transport est de 10 F par tranche de 1000 F jusqu'à un maximum de 10000 F Connection modem possible
- Éditions A.D.F.I. Coprocesscur 50 Mh pour Blizzard
1230 .485 F Contrôleur SCSI pour Blizzard
..690 F Barette SIMM de 4 à I 28
MO ..Au cours du jour KapidFirc SCSI II Controller
(carte Zorro 2) 990 F Topolino (convertisseur souris PC en
Amiga i.. 225 F Adaptateur Amiga A2(88) pour
Topolino 45 F Texte à laper d’après un modèle
papier Ipar page).....25 F Retouche de graphismes par quart d
heure 125 F Flashagc 2540 PPP 150 I.PP à partir de
.40 F Scanérisalion 2540 PPP Couleur à partir de
104 F Couverture Dos à plat à partir
de ..7 F Connection d'un fichier
PAO couleur (par page) ......70 F Copie Couleur très haute
qualité (par page) ...10 F Traitement prioritaire +20F :
1- Contactez-nous au 04 73 93 7 731.
• Ou télécopiez-nous au 04 73 340 515.
2- Paiement uniquement par carte bancaire.
• Indiquez les 16 chiffres.
• Indiquez la date d'expiration.
3- Nous vous rapellerons dès la validation.
La force d'un créateur en action.
* .ensemble de tri loçu tels ion tiri créations ou tlrt
exclusivités tlrt f.tittiont A D.F.I, lit doisenl être livrés
avre un t arion tlrnrrgitrrrmrnl ù nous rrlournrr
* Lit raison sous 4S H ou trahir dans la limite drs i lot Ai
disponibles Fnitaçrmrnl Haïsse dr pris rn direct". Tout 1rs
loçiciels rt matrrirls il tes sur crttr pave nécessitent un
ordinatrur Ami ça Autrrs loçit tels rl matériels :
contactez'nous.
WasilRrayjaflJ : La nouvelle version officielle est actuellement la 3.50.i (visible dans le menu Information). Nous attirons votre attention sur le fait que certains logiciels IhiSott Devpac mis sur le marché ne sont que anciennes versions 3 14. En anglais. La version 3.14 ne fonctionne pas correctement sur Amiga A1200 et suivants. Elle vaut environ 26 Livres (soit environ 200 francs) en Grande Bretagne. Elle est fournie sans les ombreuses fonctions nouvelles, ni les 30 chapitres d'aides hypertextes Amigaguide (accessibles par la touche Help), m les macro-commandes très spécialisées, ni les
nouveaux fichiers d'inclusion, ni les 20 chapitres ¦ i rourc ni Ho nnmhranï autres a imite I oe Fhrtmns ADFI ennt rn-rréateur ot Hietrihiitour exclusif Ho re Inniriel on version 3 ot suivantes dans les navs franconhones (voir le site WEB de HiSOft Svstems).
NEWS ALLEMAGNE UN AVENIR LUMINEUX INFOS D'ALLEMAGNE (03 97) de Jac Pourtant (pour le numéro d'avnl 97) Ces informations n'ont absolument pas été vérifiées. Elles émanent premièrement de mes recherches sur l'Internet et ensuite des articles ou des publicités parues dans les revues AmigaMagazm et AmigaPlus de mars 97 et ni ma responsabilité ni celle du journal ne sauraient être engagées de quelque manière que ce soit en cas d'erreur.
Il n’y a pas si longtemps, moi, l’optimiste invétéré, j’ai commencé également à avoir des doutes sur le futur de l’Amiga. Ces doutes sont maintenant évaporés, balayés, oubliés. Il n’y a qu’à voir la situation du PC qui, s’il a gagné (temporairement) la course à la vitesse n’en est pas moins dans une situation critique. Les usagers ne savent plus où donner de la tête, la compatibilité s’effrite de jour en jour, et ils sont condamnés à se sentir complètement dépassés s’ils n’investissent pas chaque mois dans de nouvelles cartes graphiques, de nouveaux processeurs qui ne sont plus compati
bles avec les anciennes cartes-mères. D’accord, les prix sont plus accessibles, mais il faut tout de même avoir de solides revenus pour rester à niveau. Ne parlons pas des logiciels.
L’amigaïste, s’il peut se sentir légitimement floué par la situation de l’Amiga officiel, ne connaît pas les problèmes des pé- céïstes. Jusqu’à présent, la compatibilité est totale ou presque tant au niveau hard que soft.
Bientôt, Phase 5 met des cartes sur le marché pour les modèles 1200, 3000, 4000 qui vont pour le moins remettre les vieux Amiga complètement à niveau sur le plan de la vitesse.
De plus, le graphisme n’est pas en reste avec le chip "Caipi- rinha" qui sera intégré sur des cartes graphiques bien avant la sortie du A BOX et qui permettra l’utilisation de fonctions 3D semblables à Open GL.
Par ailleurs, la communauté Amiga se porte on ne peut mieux. Il n’est besoin que de faire un tour sur Aminet pour voir que le flux de logiciels en shareware ou en freeware ne baisse pas. Des browsers arrivent à la pelle. Java est imminent. Les programmes graphiques commerciaux sont toujours aussi à la page. Côté vidéo, l'Amiga est toujours compétitif.
Bref si la sortie du tunnel n’est toujours pas clairement visible, le tunnel lui est bien illuminé, bien aménagé et il fait bon y vivre.
C’est mon opinion, pas la vôtre ?
MATERIELS POWER TO THE PC Le projet Powerllp, initié voilà presque deux ans arrive à maturité : les possesseurs d'Amiga 1200, 3000 et 4000 vont pouvoir l’implanter dans leurs machines. Voir les pages News Internationales. ¦ LECTEUR DVD Le GD-1000 de chez Hitachi est le premier lecteur de CD-ROM DVD à atteindre le marché allemand. Il lit bien sûr les CD-ROM classiques. Un DVD monoface peut contenir jusqu'à 4,7 Go par couche. Comme il y a deux couches par côté et que le lecteur est prévu pour des disques bifaces, la capacité maximale par disque est de 17 Go. Le transfert maximal atteint
1380 Ko s, le temps moyen d'accès est de 190ms. Le lecteur dispose en plus d'un cache de 256 Ko. La lecture d'un CD-ROM classique se fait en vitesse 8x et le temps d'accès est de 150 ms. MAIS les CD-R ne sont pas encore lisibles. (Ed: on attend cette possibilité pour plus tard cette année, sur d'autres modèles) [Hitachi] ¦ LE PLUS LUMINEUX MicroVitec vient de sortir le moniteur «le plus lumineux, le plus contrasté et le plus exact dans la linéarité d'image sur le marché».
Il s'appelle ProScan 1795SX et il combine les avantages des masques à trous et à lignes. Il balaye horizontalement de 30 à 95 kHz et la fréquence de rafraîchissement vertical est de 85 Hz pour une résolution de 1280 x 1024. C’est un 17 pouces, comme son nom l'indique et il coûte DM 1698. [Microvitec] ¦ CD-ROM 16x Mitsumi présente au CeBIT son nouveau lecteur FX 140. Il bénéficie du mariage des deux techniques CAV et CLV (Constant An- gular Technology et Constant Lmear Technology), selôn qu'il lit dans la périphérie ou vers le centre du disque. Ceci lui permet d’atteindre des transferts
entre 1.8 et 2.4 Mo s et un temps d'accès moyen de 120 ms (calculé en réalité sur 1 3 du disque...) [Mitsumi] ¦ GENLOCK MAKER On ne sait pas à quoi cela ressemble, mais cela permet de libérer l'Amiga pour des tâches graphiques où il est plus à l'aise. Ça libère, oui, mais comment ? Ça libère si on a aussi un PC, puisque ce GenlockMaker permet d'utiliser les genlocks Amiga (Neptun. Sirius. Pluto, etc...) sur PC. Les images envoyées par le GenlockMaker au PC sont indépendantes de la résolution VGA et les animations sont très fluides en 50Hz entrelacé. Environ DM 400. [electronic design] ¦
POUR LES ACCROS Un International Modem Traveller Kit permet de connecter son modem dans tous les pays. Il s'agit d'une petite trousse de voyage avec tous les convertisseurs de prises de courant et de téléphone connus. Un manuel "International Connectivity" fait le point sur toutes les règles et astuces téléphoniques dans les diverses parties de la planète. Deux variantes: WEU pour 150 pays Europe occidentale inclus, et EEU pour 120 pays Europe orientale. Australie et Afrique du sud inclus. Chaque set coûte DM 135. [Xircom] ¦ PLUS DE GOULOT Le DV-Konverter est la solution la plus confortable
pour les connexions de composantes vidéo. Il résoud les problèmes de goulot d'étranglement sur le dernier maillon de la chaîne : le moniteur. Il convertit directement les signaux à l'entrée FireWire directement en RVB analogique. Le plus est la réduction de pertes de qualité due à la non-conversion en FBAS ou Y C. Le moniteur ne doit plus séparer les composantes et la stabilité de l’image y gagne.
DM 2500. Disponible à partir de fin avril, [electronic design] ¦ OPTIMISATION DE CAVIN Encore des améliorations (voir liste le mois dernier) pour le mythique système de montage Cavin. Le "Rapid Time Code’1 est mieux géré. Frame Machine peut être utilisé comme mixeur en transitions "A B Roll". [electronic design] ¦ LOGICIELS ART STUDIO 2.1 Hourra ! La nouvelle mouture est compatible DraCo. Les formats reconnus sont : Anim-5. Anim-7. Anim-8. FLI. FLC, MPEG et AVI.
Les préférences ont été améliorées de façon à ce que toutes les résolutions soient possibles. La qualité JPEG se laisse choisir dorénavant. Les pages de catalogues sont, soit sauvegardées en IFF soit envoyées à l’impression à travers TurboPrint. Plus de 40 modules de chargement (y compris TIM et RAW-RGB ou les pages FAX au format GPFax, PostScript EPS ou CGM). Même les archives Lha ou Lzh sont automatiquement décompactées.
Les images plus petites que le format du catalogue ne sont plus agrandies, elles conservent leur taille. On peut choisir librement le programme de visualisation pour chaque format graphique. Le programme fonctionne sur toutes les cartes graphiques et peut sauvegarder les catalogues en 24 bits. Un choix de fonctions macros Arexx complète le tout. DM 99. [Titan Computer] ¦ NEWS ALLEMAGNE ART EFFECT 1.5 Pas beaucoup d'améliorations dans cette mise-à-jour mineure de ce programme prometteur, mais elle est gratuite et librement téléchargeable. Le HAM-8 est géré, un grand plus pour les machines AGA
qui n'ont pas de cartes graphiques. Un plug-in pour Scan- Quix 3 permet de scanner des images directement à partir du programme. ¦ ELECTRONIC DESIGN Un nouveau CD-ROM qui sert de centrale d'information sur le Mul- tiMedia. Tout y est interactif au niveau des descriptions de produits. Tous les émulateurs de tous les produits de la gamme de la marque y sont présents et on y trouve également une version démo de Scala MM 100 et des utilitaires. Enfin des scripts édita- bles y figurent en grand nombre. DM 15. [electronic design] ¦ SUPERCUT Améliorations pour le système de montage. Le TBC-Light se
laisse piloter directement pour les fondus et enchaînements. On peut utiliser les animations SSA directement. Le pilotage de magnétoscopes DV a été étendu aux fonctions "image par image" et "ralenti". Les machines Panasonic peuvent fonctionner avec des valeurs négatives au compteur, [electronic design] ¦ GEEK GADGETS C'est un nouveau CD qui comprend PADE" (Amiga Development Environment) de Cronus Fred Fish. On y trouve des versions bêtas de divers projets en cours de réalisation et un portage du système X-Windows (X11R6.1). DM 29.90. [Stefan Ossowski] (Ed: nous l'avons testé dans AmigaNews
N 97) ¦ TOCCATA On peut télécharger la nouvelle version 12 de la toccata.library sur Aminet (utils libs toclib.lha). Elle résoud tous les problèmes de crachements qui survenaient, tant sur les cartes Toccata que sur les DraCo-Motion. ¦ MOVIE SHOP La version 4.2 est annoncée et aura déjà été distribuée quand vous lirez ces lignes. ¦ TURBOPRINT Une petite mise au point avec quelques bogues corrigées et quelques pilotes d'imprimantes en plus pour TurboPrint qui arrive donc à la version 5.01. On trouve ce patch sur Aminet (tp501upd.lha. tp5patch.lha). ¦ CYBERGRAPHX Le site de CybergraphX,
"http: www.vgr.com" regorge d’infos et de versions à télécharger. Des FAQ sur CVMode. Des nouveaux players MPEG "Isis" et "Osiris", CyberGL. PowerPC et CybergraphX V3, un datatype 24 bits pour CybergraphX. Des réglages de moniteurs, etc, etc... ¦ IBROWSE Les utilisateurs enregistrés bénéficient d'un patch qui les amène à la version 1.1. On peut se le procurer à "http: www.hisoft.co.uk ibrowse support.html". Les "Fra- mes" et les "Cookies" sont reconnus. La qualité des images a été améliorée grâce à un meilleur tramage. Une fenêtre "netstat" y a été ajoutée. On peut dorénavant déléter dans
le cache. Les URLs se prêtent à la technique Drag'n'Drop et on peut les mettre dans un nouveau Clipboard. Trois modes de palette : Best, Fast et Gray. Les pages inutilisées sont mieux "cachées". Plus besoin Les projets de Phase 5 Deux objectifs prioritaires: la n'est pas très difficile à implé- menter. Un dernier atout à ne pas négliger, l’immense richesse des logiciels commerciaux et du domaine public.
Wolf Dietrich commente: "Nous ne voulons pas nous mesurer au PC standard, nous voulons nous mesurer aux stations comme SUN et Silicon Graphics". Dédaignant le pOS, il ajoute : "Nous n'y voyons ni une base de départ ni un marché, seulement une rupture avec l'Amiga, mais pas de progrès". Il conclut: "Unix est aujourd’hui le système le plus attractif et le plus moderne".
Compatibilité et la sécurité. La compatibilité à l'Amiga OS 3.1 et à CybergraphX 3.0 est un must pour assurer la continuité des logiciels avec une transition par Power Up. La sécurité est échue à Unix, grâce à la grande stabilité acquise au long des années.
La flexibilité est là aussi puisqu’il n'y a pas plus configurable qu’Unix. Unix respecte la règle des 5 M : Multitâche, Multi- utilisateur, Multi-processeur symétrique, Mémoire Virtuelle et Mémoire protégée. De plus, à cause des relations étroites entre Unix et l’Amiga OS. La chose LA VIE AVEC DRACO UNE MAILING-IIST POUR DRACO ET VLAB-MOTION Comment ai-je pu l'ignorer ?
Personne ne m'en avait parlé, mais enfin voilà c'est réparé. Une mailing-list dédiée aux techniques vidéo audio sur Amiga et DraCo existe depuis quelques temps. Elle regroupe 150 participants environ et est en forte expansion. Dès ce mois, la "Vie avec DraCo" redevient régulière dans ces pages où je vous en rapporte un condensé utile.
Certains lecteurs se sont plaints en effet de la disparition de cette chronique. Deux raisons à cela. La première est que le DraCo n'a pas de problèmes, la compatibilité est excellente avec les logiciels Amiga à présent et ses spécificités vidéo ne sont plus à démontrer. La deuxième est la difficulté d'obtenir des informations de chez MacroSystem. Avec la liste, les usagers DraCo arrivent à eux tous à percer le mur du silence.
Les quelques reflets que je viens juste de capter en sont ceux-ci : la version 4.2 de MovieShop est en train d'être postée. La version 12 de la toccata.library résoud tous les problèmes dans tous les programmes (je l'ai essayée, c'est un miracle, plus de crachements dans Samplitude ou Sound Studio, on a le son dans ShapeShifter grâce à AHI, tous les CD-ROM Mac prennent ainsi du relief, bref le paradis). Une discussion sur les tarifs de l'heure de montage vidéo a montré des contrastes impressionnants entre l'Australie (où le DraCo fait rage) à environ $ 500 et la Hongrie à $ 35. Pour se
connecter, il suffit d'envoyer le message suivant "subscribe videotec" à l'adresse suivante : "Iistserv@vtvm1.cc.vt.edu". Des instructions donnent la marche à suivre, et la liste d'un très (trop) grand choix d'options. La liste elle-même est à l'adresse "video- tec@vtvml .cc.vt.edu". Encore deux autres sites commerciaux consacrés au DraCo : http: www.flevel.co.uk videoking et www.draco.com draco Une nouvelle version de CybergraphX pour la carte graphique DraCo "Altais" est librement téléchargeable sur le site CybergraphX "http: www.vgr.com draco ". Elle résoud quelques problèmes, (mais
en ajoute d'autres, les écrans ne sont plus scrollables et les gurus, qui ressemblent à ceux de l'Amiga, sont définitifs. NdT).
C'est la révision 40.107 du 27 février 1997.
NEWS ALLEMAGNE JAVA Déjà deux parfums pointent leur nez avec des versions béta sur Aminet, KOFFIE (Aminet : BST_Koffie.lha) et MOKA. On en saura plus le mois prochain.
MAXON CINEMA 4D Une rumeur fait état d’une mise-à-jour majeure imminente du fameux logiciel.
Déjà la version 5 ?
De taper "http: " devant un hôte proxy. La sortie écran est plus confortable et on peut utiliser un viewer externe.
Un paramètre 'Accept-Language' sert à informer un serveur de votre préférence linguistique. Enfin, le chargement des images a été accéléré, surtout en provenance du cache.» REAL3D La version 3.5 est enfin disponible. Pour tous renseignement, reportez-vous à l’article Real 3D. Un essai de cette version sera fait dans la chronique le mois prochain.» Tests allemands TBC LIGHT Correcteur de Base Temps.
Test: Amiga Magazin 03 97.
Marque: electronic-design.
Prix: DM 1200.
Positif: Prix relativement avantageux. Bons résultats. Emploi confortable.
Bonne finition. Manuel bien fait.
Négatif: Néant.
Verdict: 92 %. Mention très bien.
CYBERVISION 64 3D.
Test: Amiga Magazin 03 97.
Marque: phase 5.
Prix: 2 Mo, DM 449. 4 Mo, DM 599. Module MPEG.
DM 349. ScanDoubler, DM
149.
Positif: Haute vitesse. Gestion de CybergraphX. Port d’extension multimédia.
Négatif: Pas d’interrupteur de moniteur interne.
Verdict: 87 %. Mention très bien.
PICTURE MANAGER Logiciel de gestion de graphiques.
Test: Amiga Magazin 03 97.
Version: 4.0. Marque: Irsee Soft.
Prix: DM 130.
Positif: Grand choix de formats. Fonctionne avec les cartes graphiques.
Négatif: La gestion des formats vectoriels n’est pas encore totalement au point.
Verdict: 80 %. Mention bien.
MAXONC C++ PRO Ensemble de développement en langages C et C++.
Test: Amiga Magazin 03 97.
Version: 4.0. Marque: Maxon.
Prix: DM 450. Version Light DM 200.
Positif: Bon éditeur et bon débogueur. Drag’n’Drop.
Cours de C++.
Négatif: Manque de Profi- leur compilateur CLI. Pas de gestion des librairies partagées. Pas de débo- gage des tâches et librari- ries.
Verdict: 91 %. Mention très bien.
STORMC C++ PRO Ensemble de développement en langages C et C++.
Test: Amiga Magazin 03 97.
Version: 2.0. Marque: Haage & Partner.
Prix: DM 600. Starter DM
250.
Positif: GoldED comme éditeur et débogueur. Gestion des librairies partagées.
Gestion des projets extensibles.
Négatif: Pas de Drag'n’Drop.
Pas de débogage des tâches et librairies.
Verdict: 86 %. Mention très bien.
TURBOCALC Logiciel de tablage.
Test: Amiga Magazin 03 97.
Version: 4.01. Prix: DM 199. Mise-à-jour
2. x ou 3.x DM 99.
Positif: Gestion des cartes.
Menus contextuels. Sensitivité contextuelle. Aide en ligne. Visualisation zooma- ble.
Négatif: Documentation non imprimable. Toutes les fenêtres ne sont pas redi- mensionnables.
Verdict: 90 %. Mention très bien.
GRAFFITI Améliorateur de sortie moniteur.
Test: Amiga Plus 03 97.
Marque: MLC.
Prix: DM 149.
Positif: Accélération graphique. 256 couleurs également pour les Amigas ECS. Connexion facile.
Peu cher.
Négatif: Visualiseur livré avec seulement pour IFF.
Verdict: 88 %. Pour des émulateurs comme Sha- peShifter ou certains jeux, une bonne alternative aux onéreuses cartes graphiques.
SX-32 PRO Module d'extension pour CD-
32.
Test: Amiga Plus 03 97.
Marque: DCE.
Prix: DM 699. Avec CD-32, , disque dur, clavier et souris DM 999. Module MPEG DM 399.
Positif: L’accélérateur 68030 est DMA. Extensible par le module MPEG. Compatible clavier PC. RAM extensible jusqu’à 64 Mo.
Négatif: Néant.
Verdict: 95 %. Incontournable pour qui veut gonfler son CD-32. Avec le module MPEG, une combinaison qui est en tête de plusieurs longueurs.
WORDWORTH OFFICE Ensemble logiciel de bureautique.
Test: Amiga Plus 03 97.
Version: 6.0. Prix: DM 199.
Positif: Très bon marché.
Programmes puissants.
Aide en ligne complète.
Négatif: Pas de manuel imprimé. Pas d'échange automatique de données entre les programmes.
Verdict: 92 %. Une collection de programmes à ne pas rater.
DIGITAL UNIVERSE Logiciel d’astronomie.
Test: Amiga Plus 03 97.
Version: 1.03. Marque: Max ComputerSys- teme.
Prix: DM 289.
Positif: Grand choix de fonctions. Emploi facile. Archives monumentales à consulter. Beaucoup de matériel de peinture. Gestion des animations.
Négatif: Tout en anglais. Relativement cher.
Verdict: 93 %. Le meilleur programme d’astronomie pour Amiga. Le prix lui aussi un peu astronomique est justifié par l’énorme choix de fonctions et d’informations.
DRAWSTUDIO Programme de dessin vectoriel et bitmap.
Test: Amiga Plus 03 97.
Version: 1.1.0. Marque: Haage & Partner.
Prix: DM 179.
Positif: Bonnes fonctions de dessin. Peut combiner les images pixel et vectorielles.
Plusieurs niveaux de dessin. Port Arexx.
Négatif: Pas de fonctions de ray-tracing. Ne lit toujours pas les formats postscript.
Problèmes avec les caractères spéciaux.
Verdict: 87 %. Encore place pour des améliorations.
Pour les dessins orientés technique, et les diagrammes, un programme à recommander.
XM-3801 B Lecteur de CD-ROM 14,4x.
Test: Amiga Plus 03 97.
Marque: Toshiba.
Prix: DM 450.
Positif: Taux de transferts et temps moyen d’accès extrêmement élevés. Finition soignée. Etonnante relation qualité-prix.
Négatif: Extraction audio possible seulement en vitesse 2x.
Verdict: 87 %. Ouvre de nouvelles dimensions au passionné de CD-ROM. Un lecteur à vitesse 4x, 6x ou 8x est suffisant en général, mais celui-ci fait plaisir.
L --- b ® ® • .
2 2 + H S I 11 H 2 E S îû n 3 iSgsa S o 5 i r n n
N. Nsgs + S *5 1 2 üjSJ
* 23 si s 05
* » a* i§âs o r- C îû S ï iSgaf ®hh U Un Un R U U, U, M s
n « i" -r o a 3 r« « nn n * rs « ** Un
o $ s ~ s e '«j
o -S S g ; g- z w
o nJ la U O 52 U H _ o
o o » «-* u £ La 8| r o H- CÉ U ce * u ë I = :.s
G. C * C 4 «-a i e ° .
u. u. u- ° î' 5 I' o Ov 7, n
• ; Q
• 5 £ O G. E C fi H fN o *o ir Kl U 11 « 41 •N a-a C «N _ ¦o 01
41 Kl Ti 4 K 3 3 4 TD O* O* «-a 41 La "V i i m 5 5 t- ’S u eu
NN O 3 O u 41 G. o O a ro 41 3 H w Ua •o R U u t Ua £üü E w c c
£ u, u. 0 w u a I S? !
I - o. sss rr, rr) 5!
H O 05 a J I» !
Lis O CL Q O ) LU CL Lia LL o 80 o u u U U t 5 C C 5 Ü U c c Ua Ua O ©
* l fT '•O o v r £ U, u • i - V t X H Cû X x O O O O ü U U ü
l l ri o £
o i i 30 OC oüü c £ £ ï £ r» "¦a £ £ £ £ £t Ua Ua Ua Ua Ua g
9 O Ç' O Oi 1 1 5v *t N n N N « - £ £ £ £ Ua Ua U Ua Ua [i,
Ua Ua LU LU V) £ §§ (O (£ CN CO 1 y ro D) E TJ L_ 0 1 4-
C o U (A Ei t
o i; f s s
o o
o o C ) (0 LU LU O O
o o CN CN T" T" Bf * fo ÿ « n , r f fi 0i Uj r T- o o
Sîii] w c j Ü J3 Ui
• ua Z z ri n n n fr, rn rr n C B C C 4l 4l 41 O 0 O O NN M NN
N».
N 00 » •o ) o c N Q k_ n o. E o Ü
* U w - ÜÜÜÜ £ £ £ £ Ua Ua Ua Ua 0 9 9 0 r- n I-l 1N fN) © . *T
O.
* ¦£ 2 u CÛ u. Ua O ON NO m z |N - o w p s o W w s H y. o Q a: 50
w CL a: LU mJ CL On 5 ZD S Çû if) O U ¦ b W 4. ô ® O M 1
«c 2 (« lui ® E S r «I t §gh N N la M Ui x: x: jz Ü Ü U
. 9: C 3D ® o ( ) 8 O r- O tN u C ““ I ï§ï O to Q-

u. u. u. u. NEWS FRANCE Ils viennent tous nous voir ' vous aussi.
Vennez û SURGERES, AmigaNews sera à l’Amiga Show1997 Parceque
nous ne pouvons pas résister le plaisir de retrouver nos amis
belges, et aussi l’atmosphère si particulière du Centre
Culturel Wauterbos à Rhode-Saint-Genèse, nous serons présents
à cette expo près de Bruxelles le 3 et 4 mai.
Vous trouverez un coupon d'entrée sur notre quatrième de couverture.
Pour I'... AMIGA SHOW !
Du 26 (9h) au 27 (17h) avril, en nocturne le 26 !
Présentation de matenels informatiques AMIGA DESSINS ET DIGITALISATIONS , ] MUSIQUES , JEUX , LOGICIELS , DOMAINE PUBLIQUE . . .
IASSOCIATION des AMATEURS de I AMIGA en A UNI S compte sur vous ! Entrée gratuite !
SALLE DU LAVOIR parcours nicm Encore des problèmes d’arnaque?--------------- Après les faux PCTasks, voici les faux PageStreams. La société ADFI annonce que certains utilisateurs signalent avoir acheté leurs PageStream auprès de sociétés qui semblent avoir vendu une version pirate. Ces utilisateurs ont reçu un logiciel sans carton d'enregistrement ni pour les Editions A.D.F.I. ni pour les Editions Soft-Logik.
Pour chaque logiciel PageStream vous devez recevoir un mot de passe permanent uniquement de par les éditions Soft-Logik. Si vous avez été victime d'une telle situation, veuillez contacter ADFI (par téléphone) pour régularisation de votre situation.
ADFI vient de recevoir une importante mise à jour de PageStream, modifiant:
• Les interfaces des familles d'imprimantes Studio. Preferences,
PostScript, iffilbm. HP. Fargo, Epson.
• Les filtres WW. Wp5. WP. Wordworth. Word. Tiff. RTF. Pw. Pro-
write. Prodraw. PGS2doc. Pgs2. Jpeg. IFFFTXT, IFFCTXT, fw,
excellence. Eps. Ascii.
• Les moteurs TextFX 2, Borders.
• Les effets trace, tiles, threshold. Solarize. Reducenoise,
pixelize.
Minimum, médian, maximum, hsb. Histogram, gamma, convolve.
Contrast, brightness. Average.
ADFI nous déclare que la documentation en français de PageStream. Qui n'a toujours pas était livrée aux acheteurs du logiciel, sera disponible rapidement.
Little Wing's BBS - .. Un BBS basé à Metz. Little Wing's BBS (OS 2 BBS), a repris certaines des conférences Fidonet Amiga de Access BBS (BBS Amiga) qui a cessé d'exister, et se fera un grand plaisir d'accueillir de nouveaux utilisateurs d'Amiga.
Il offre la possibilité de devenir point Fidonet. Et cela gratuitement et sans abonnement, afin de récupérer tous les fichiers et les conférences à moindre coût. Pour plus d’informations, contactez le sysop, Josian Lambert. Little Wing's BBS, 0387655068.
Erratum: MagicMenu Cédric Quillevere écrit: Dans l'article du mois dernier concernant le test des cartes Cybervision 64 3D et PicassolV. Je vous ai raconté des bêtises à propos de MagicMenu. En fait, quelques jours à peine après la clôture de l'article, je recevais Aminet 17 contenant la nouvelle version de MagicMenu passant de sa version
2. 0 à sa version 2.15 ... Cette nouvelle mouture marche PARFAI
TEMENT avec Picasso96. En outre, l'utilisation du picture
data- type propriétaire n'est pas vraiment un handicap, car il
est compatible avec les ilbm.datatype. jfif.datatype et autes
dataty- pes fonctionnant en 24 bit.
Enfin, suite à mon test, j'ai craqué : je me suis offert une PicassolV. Tous ceux que veulent en savoir plus sur ce petit bijou peuvent évidemment m'envoyer un email à : indigo@clubinternet.fr LECTURE par JeanLuc Faubert--------------- Un guide gratuit sur la formation multimédia Les pionniers du multimédia avaient très peu de lieux de formation à leur disposition et ont. Pour la plupart, fait leur apprentissage sur le terrain. Cette époque est révolue puisque l'offre de formation est aujourd'hui importante en Europe.
L’Institut National de l’Audiovisuel a recensé dans la troisième édition de son guide Où se former au Multimedia en Europe?
235 écoles ou universités dont 79 nouveaux lieux de formation au multimédia qui n’étaient pas dans l’édition précédente.
Cet ouvrage doit permettre aux futurs professionnels du multimédia de choisir leur cursus parmi la palette très large des formations offertes, qui reflètent la diversité et la segmentation des compétences requises.
Ce guide bilingue très complet sera envoyé GRATUITEMENT aux personnes qui en feront la demande par écrit, par fax ou par email. Il est également consultable sur le site Internet de I INA http: WWW.ina.fr (cliquer sur Programme MEDIA).
Autre service de ce site proposé par FIN A qui s'inscrit en prolongement de ce guide: il s'agit de la Bourse à l’Emploi et aux stages sur Internet, qui doit permettre aux jeunes diplômés du multimédia, comme aux professionnels déjà engagés dans ce secteur, d'avoir accès à un grand nombre d'offres d'emplois en Europe.
INA - Direction de la recherche 4 Avenue de l’Europe 94366 Bry sur Marne cedex. Fax: 33 (0)1 49 83 26 26. Http: www.ina.fr MANQUEST magazine---------------------------- L’association MANOR nous informe de la naissance de son magazine MANQUEST. Ce quatre pages en noir et blanc est réalisé avec PageStream 3.0 avec au menu news, humeurs, rumeurs.0 astuces, p.a. test comparatif... Voici un extrait de l’édito du numéro 1 de jan fév 97 : "En cette période de crainte et de doute absolu en ce qui concerne le rachat de la technologie Amiga par quelqu'un (??), nous naissons avec l’envie de vous faire
envie ! Oui, il est crucial pour l’avenir du multitâche et du multimédia que nous restions sur nos plateformes. Nous sommes également à l'aube de grands changements pour ce qui est de l’informatique de loisirs."
Pour recevoir MANQUEST chez vous, envoyez 2 timbres à 3frs et vos coordonnées à Association MANOR DIASIO Joseph Quartier Mermoz Bt.D2 54240 JOEUF "CREER DES SITES WEB SPECTACULAIRES" de David Siegel Créer un site Web c’est bien, mais réaliser un site spectaculaire et créatif c’est mieux. Au rythme infernal où les nouveaux sites arrivent sur le Web vous avez intérêt à vous décarcasser un minimum si vous voulez vous faire remarquer dans la toile d'araignée.
David Siegel. Membre fondateur du studio VERSO, défriche de nouvelles pistes pour l'avenir du Web et participe à la définition des outils de demain. Il s'attache dans cet ouvrage à nous donner les clés pour réaliser un site Web de 3ème génération. Véritable recueil de formules magiques, ce livre d'art, haut en couleurs, propose de multiples possibilités pour intégrer et manipuler textes, images et animations. Des études de cas détaillent la conception et la création de cinq sites de troisième génération.
Ce livre ne vous apprendra pas le HTML mais il vous ouvrira de nouveaux horizons grâce à une approche tant technique qu'esthétique d'une grande clarté. A vous ensuite d'avoir quelque chose d'intéressant à dire ou à montrer pour que les internautes aient envis de revenir vous voir. Cet ouvrage est un rayon de soleil dans la grisaille habituelle des livres traitant de sujet liés à l'informatique, il est autant à voir qu'à lire et à consommer sans modération. Après l'avoir lu, vous ne verrez plus le Web de la même façon. Si vous en doutez, jetez un coup d'oeil à ces adresses:
gertrude.art.uiuc.edu ludgate the place.html www.cgrg.ohio-state.edu ~mlewis Gallery gallery.html mindlink.net ph tv 2.html Prix : 239F Editeur : Simon & Schuster MacMillan RUBRIQUE POTINS D’Herve Sonneville Les potins de Ramses Graffiti - mise au point- Suite aux messages que j’ai reçus (ça fait plaisir de voir qu’on me lit :-) ) j’apporte quelques précisions. Un driver Graffiti pour ShapeShifter existe pour les Amiga AGA, mais pas pour les machines ECS OCS. Je n’avais pas été bien clair le mois dernier et je m’en excuse. Je tiens aussi à signaler que je ne suis pas un expert de cette
carte et je vous suggère de diriger vos questions vers les différents revendeurs.
Crash chez Ramses- Il y a peu de temps l’un des disques durs de Ramses a rendu l’âme (un Quantum 2Go) ce qui fait que le BBS a été indisponible pendant trois jours pendant que le sysop, Philippe Brand, effectue les réparations nécessaires. Un grand merci à lui.
AGMO reprend les produits VitePro-------------- Didier Pages, dirigeant de la société AGMO. Annonce qu'il a passé un accord pour la reprise et la continuation de la vente (uniquement par correspondance) et du support de la plus grande partie de l'ancien catalogue de la defunte société VitePro.
La gamme des produits distribués concerne principalement le graphisme 2D 3D, toute application vidéo ainsi que le montage vidéo, AGMO se spécialisant dans la production et la réalisation vidéo depuis de nombreuses années.
Parmi les produits disponibles: Lightwave et tous les produits s'y rattachant. Cinéma 4D. World Construction Set. X-DVE. Genlocks. Et systèmes de montage Draco et Casablanca.
(AGMO. 114 bis. Rue Michel Ange. 75016 Paris. Tél 01 45 270 453, Fax 01 45 257 176) AGENDA Avril 15-17 CNIT La Défense. Network Computing Show (postes de travail, network computers. NetPC's. Java Stations, set-top boxes).
25-27 Amiga Show (Amigamàssa) Stockholm, Sweden. Le plus grand événement Amiga en Scandinavie de 1997.
Mai 3-4 Amiga Show Belgique, Centre Culturel Wauterbos. 1640 Rhode-Saint-Genèse. Tél 02 426.05.04. STAGES Carré Amelot Le 3ème Oeil organise à La Rochelle des stages de réalisation et montage vidéo sur matériel institutionnel et Amiga. Ces stages pratiques mettent les stagiaires en situation réelle de réalisation et de montage avec effets (maîtrise de la prise de vue et des sons, exercices sur le langage audiovisuel, choix d'un court sujet, tournage. Montage images et sons). Renseignements au 46 41 45 62.
Egalement des stages en image fixe (TV Paint) et l'image animée (Animator Studio sur PC).
Les Films du Genièvre Les Films du Genièvre, organisme agréé, propose des stages d'infographie et de multimédia à Cahors (Lot) du 7 au 11 Avril et du 2 au 6 Juin. Sujets: montage virtuel vidéo. 3D. Création de CD- ROM, bornes interactives, et PAO. Les sessions sont encadrés par six formateurs spécialisés sur les derniers logiciels et interfaces PC. Mac et Amiga. Le travail est possible en soirée sans limite d'horaire. Hébergement et repas assurés. Les Films du Genièvre.
Lacroix 46600 Creysse. Tél 05 65 37 00 71.
Synapse- Jean-Luc Manchon, un des membres de Ramses, vient de faire une nouvelle version de Synapse, sa fabuleuse banque de données concernant l’Amiga. La version 2.3 enferme tout ce que vous avez toujours rêvé de savoir sur le hardware de votre Amiga. Tout est en Français, avec de nombreux graphiques et schémas. Synapse est disponible sur Aminet, et est aussi consultable sur le web à l’adresse http: www.mygale.org 07 synapse Ramses plug-and-play : la suite- Nous sommes toujours en train d’élaborer un pack plug-and- play destiné à aider les nouveaux-venus à se connecter à Ramses de façon très
simple. J’aimerais savoir ce que vous aimeriez trouver dans ce pack afin qu’on puisse satisfaire au plus grand nombre. Nous comptons sur vous :- ) Politique, clonage. Loi Debré...- Ceux qui pensent que sur un Bbs comme Ramses on ne discute que d’informatique se trompent. L’une des discussions les plus animées du mois dernier a eu comme point de départ la loi Debré. Il y a eu aussi un débat concernant le clonage suite à celui réalisé en Ecosse (hello Dolly).
Bon sur ces bonnes choses je vous quitte et je vous donne rendez-vous le mois prochain pour la suite des aventures sur Ramses.
Herve Sonneville, point n°100 sur Ramses e-mail : herve.sonneville@ramses.fdn.org En bref - En bref - En bref Charleroi (Belgique). On nous signale un dealer Amiga dans la région de Charleroi: Amiga Products, 209 route de Philip- peville, 6280 Gerpinnes. Tel Fax 071 217932.
Email:dbossis@ arcadis.be, web http: 195.7.0.249 amigaproduct Default.nclk ¦ Sillycat vous invite sur son site Web où il essaie de créer une base de données d’utilisateurs Amiga (programmeurs, graphistes, musiciens). N’oubliez pas de signer le livre d’or avant de partir. HTTP: www.ping.be SillyCat ¦ Malgré une envie presque irrésistible d’arrêter AmigaNews au numéro 99, nous voici en plein numéro 100, avec la ferme intention de continuer au moins jusqu’au 199.
Le devoir de faire un journal tous les mois est un peu similaire à la construction d’une cage, barreau par barreau, autour de soi-même. Les mois semblent durer deux semaines et les années passent à grande vitesse. Les numéros successifs du journal balaient tout devant eux, comme les vagues de l’océan, juste pour faire place aux suivantes.
En ce moment s’ajoute à cette existence étrange, la tristesse du mal-aimé: nous sommes comme la troupe de Napoléon battant en Russie, encerclé d’ennemis qui nous ridiculisent et qui lancent des attaques de plus en plus efficaces.
O mon amour Beaucoup sont déjà tombés, et parmi eux quelques poètes. Lisez, par exemple, cette lettre d’Eric Lan- glois de Nantes: « Cher Alain (Bourgery), cher Anews, chers Amigaïstes.
Je viens vous faire un aveu.
J'ai quitté mon amour, la seule et unique "petite Amie" qui ait compté pour moi.
Je l'ai quittée parce que de moins en moins de personnes croient en elle, parce que trop de monde rigole quand je viens à parler d'elle. Cette chère amie aux, pourtant, innombrables qualités, et au feeling si magique.
Ô mon amour, excuse moi de t'avoir trahie, toi que j'ai chéri durant sept années de bonheur.
Oui, je te quitte pour une autre, ho... elle est bien moins souriante que toi. Elle ne répond pas à mes volontés les plus extravagantes, et son charisme est inexistant face au tien.
Mais les cadeaux qu elle me demande sont souvent moins onéreux et beaucoup plus disponibles, que les tiens. Et surtout, elle travaille beaucoup plus vite que toi, pas mieux mais plus vite.
Voilà, j'espère que cette séparation n'est pas définitive. Réfléchis bien; évolue physiquement et mentalement, alors nous nous retrouverons. De toute façon, je te surveille de près.
Je t'aimerai toujours. » Un état d’esprit On pourrait presque se convaincre que l’Amiga est une machine extraordinaire, unique, et que ceux qui n’ont pas étaient intime avec lui, n'ont pas vraiment vécu. Malheureusement, il suffit d'ouvrir ST Magazine (oui. Il existe encore) pour lire: «Le ST est le seul ordinateur pour lequel il sort encore des programmes plus d’une décennie après sa sortie. Le ST n’est pas un simple ordinateur. C'est tout un état d’esprit qui l’anime et qui fait que le camp retranché d'Atarix résiste toujours et encore à l’envahisseur.» En fait, on s’adapte à son
ordinateur, quelque soit le système, et avec le temps, l’ordinateur devient une extension du corps, aidant au fonctionnement de certaines parties de la tête, comme la voiture est une extension des jambes. Il est peu surprenant qu’on s’attache émotionellement à cet objet que nous avons incorporé dans nous- mêmes. Si l'Amiga provoquent ce phénomène plus qu’un Mac, un Atari, ou un PC. C'est sans doute parce que ce système totalement multitâche et unixien invite à l'exploration, le bricolage, et la «personnalisation» dès le premier abord, tandis que les autres ont tendance à encourager
l’utilisateur à se contenter d’une interface standard. Mais tout est relatif dans ce domaine, et nombreux sont les Pcistes, MACistes et Atarix qui ont une relation "spéciale" avec leur machine. A l’AmigaShow 96 à Paris, j'ai posé la question à Pascal Kazmierczak, grand exutilisateur Amiga et organisateur des expos Ata- com, qui travaille sur plateforme Intel: «As-tu trouvé l’esprit du PC?» Il a réfléchi longtemps, parce qu’il savait que la question était fondamentale. Puis il a répondu «Oui».
Le côté cool Bof. On peut regarder la vie autrement, aussi.
Sous la pression de la majorité (150 millions de PC dans le monde, contre 5 millions d'Amiga?)
Nous sommes devenus, malgré nous, obsédés par les actualités informatiques, par les lacunes logiciels, par les comparatifs de vitesse de calcul, par les Pentioms. Mais, il y a une autre façon de vivre des choses. Voici, par exemple, un message électronique de Franck d’Audio Service, auto-proclamé hot rod et cannibaliste amiga: « Je suis la personne qui s'occupe du club Amiga à Périgueux. Si tu n'as jamais entendu parler de nous depuis quatre ans, c'est qu'on se fout un peu de ce qui se passe dans le monde des galères et autres problèmes de reprise. Moi, j'ai une machine qui fonctionne, le
reste je m'en fous. Je bosse sur Amiga et dans l’ensemble (musique, bureautique, fax. Minitel etc.) c'est cool... » Et bien Franck, je peux te dire qu'aux bureaux d'AmigaNews, c'est le même climat: les mois se suivent et se ressemblent, le 2000, le 3000 et le 4000 ronronnent et le boulot se fait sans souci.
Hier, pour les besoins de ce spécial numéro 100, nous sommes allés chercher les datas du numéro un d'AmigaNews (A-News à l'époque) sur quelques disquettes dans un tiroir où elles se reposent depuis neuf ans. Pas de problème, elles sont comme neuves, et les fichiers de Professio- nal Page v1.0 se chargent dans ProPage 4.1 sur le 4000. En neuf ans. Nous n'avons jamais eu de désastre informatique ou autre. Plus important encore, nous avons trouvé cette machine plutôt efficace et agréable - admettons-le. GENIALE! - pour la production d'un journal mensuel.
Notre Spécial Numéro 100 C’était l’idée d'un lecteur: pourquoi ne pas inviter les anciens collaborateurs à revenir dans ce numéro cent, pour donner des nouvelles de leur vie et leurs commentaires sur l’évolution de l'Amiga et le monde micro en général. Nous en avons donc contacté certains, et ils ont tous répondu «présent». Il y a évidemment beaucoup d’autres ex-collaborateurs, car les écrivains de ce journal sont essentiellement les utilisateurs, d’expériences et d'activités très variés. Je tiens à dire que la totalité des auteurs de ce Spécial N°100 (et beaucoup d'autres) ont écrit des
articles bénévolement pendant les premières années fragiles du journal. Sans leur travail, l’aventure Anews n’aurait pas eu lieu.
Bruce GUPERTINO’s ALOHA Newsletter «100 (franglish version!
Qui a assassiné l'Amiga?!
Chers Amigàdos et gentilles Amigamines, Mes Pour cet article (au fait il s'agit plutôt d'une "lettre ouverte") j'aurais pu choisir un titre plus banal dans le style : "L'Amiga est morte1... Vive l'Amiga!".
Les plus perspicaces parmi vous observeront que l'Amiga n'est pas morte mais a été tuée.
Faux! L'Amiga n'a pas été tuée, elle a été bel et bien assassinée. Mais, si l'on connaît la victime, on ne connaît pas son assassin car au fait il y a plusieurs coupables. En réalité, il s'agit d'un véritable complot. Une sorte de roman noir diriez-vous? Pas du tout.
Il s'agit tout simplement d'une banale histoire de "bêtise humaine généralisée".
En effet, le complot auquel je me réfère a des racines lointaines et ses acteurs ont les origines les plus diverses et cela sans qu'il y ait eu préméditation par qui que ce soit.
Je vous fais remarquer, de plus, que la plupart de ceux qui ont participé à cet assassinat ne se connaissaient même pas entre eux tout en agissant dans la même direction: la suppression, à terme, de l'Amiga.
En gros, il y avait trois factions: les gens de Commodore, les revendeurs et les utilisateurs.
Chez Commodore, parmi les coupables, il est facile de citer les responsables du marketing. Il suffit de relire la presse de ces dix dernières années (et tout spécialement les anciens numéros d'Amiga News) pour se rendre compte des erreurs que les responsables (ou bien devrais-je dire les irresponsables?) Du marketing ont cumulé les uns après les autres .
Il y a dix ans ils avaient entre les mains la meilleure machine du moment. (A l'époque j'écrivais que l'Amiga, telle qu'une jolie femme, ne se compare pas avec une autre, mais on admire sa splendide et unique supériorité.) Des professeurs d'universités réputées telles que le MIT, CalTech et autres concordaient sur un point: il aurait fallu attendre au moins cinq ans, si non plus, avant de voir sur le marché une machine qui, aussi bien sur le plan hard que soft, aurait pu s'approcher des capacités de l'Amiga et cela notamment au niveau du multitâche. A titre d'exemple je vous rappelle que
l'Amiga 1000 travaillait avec 512K de mémoire et son système multitâche avec son interface graphique tenait sur deux disquettes! Après plus de dix ans, aucune machine n'a été capable de répéter cet exploit.
Aujourd'hui les systèmes soit-disant sérieux nécessitent plusieurs mégas (voire des dizaines des mégas) et malgré leurs sophistication et montée en puissance ne sont pas du tout exempts des bugs et plantages. Sincèrement je ne sais pas s'il y a de quoi rire ou pleurer... Donc, avec cette merveille qui était l'Amiga, avec toute son avance technologique, les "seigneurs du marketing" sont arrivés à ne pas profiter de la situation. Bien au contraire... on dirait qu'ils ont fait de leur mieux pour la reléguer dans les rangs de machine de jeux en "tuant" définitivement sa vocation naturelle de
"Personal Workstation" haut de gamme. Voilà donc un groupe de coupable.
L'autre groupe, les revendeurs, ont pu agir en fonction toujours du "génie marketing" de Commodore qui choisissait les points de vente (ainsi que ses distributeurs en général) avec des critères discutables. Le meilleur côtoyait le pire. Les plus sérieux devaient subir la concurrence des incapables et même, parfois, des malhonnêtes dont le seul but était de vendre un maximum en privilégiant le profit immédiat plutôt que de se créer un marché sûr et stable à moyen et long terme.
Cela déclencha une guerre des prix qui, ne laissant plus de marges suffisantes pour une saine activité commerciale, entraîna une insupportable dégradation de l'assistance aux utilisateurs; (S.A.V. lent et inefficace, manque de suivi, etc.). D'autres au contraire importaient des produits qu'ils vendaient deux ou trois fois plus chers qu'ailleurs en faisant ainsi fuir terrorisés (dégoûtés peut-être?) Les possibles acheteurs.
Il faut remarquer que par "revendeurs" ici j'entends toute la chaîne commerciale: magasins, importateurs distributeurs, VPC et autres. En tout cas, leur péché est vieux comme le monde: aveuglés par un excès de gourmandise ils ont tué la poule aux oeufs d'or. Ceci, encore une fois, était la conséquence des responsables marketing de Commodore qui n'ont [a m Cupertino pas su "trier" leurs partenaires commerciaux.
Ce deuxième groupe de coupables en revanche a bien profité de la complicité des utilisateurs. Parmi ceux-ci en effet, il y en avait qui cherchaient seulement le prix le plus bas, tandis que d'autres cherchaient la nouveauté à tout prix quitte à constater que le produit acheté n'était pas à point ou seulement partiellement compatible pour ne citer que deux parmi les problèmes les plus courants.
Cela a permis le développement et la diffusion de produits décevants qui ont "terni" l'image de 1'Amiga qui progressivement s'est retrouvée mal positionnée sur le marché: trop chère en tant que machine ludique et non "crédible" en tant que haut de gamme. Pourtant les utilisateurs Amiga aimaient bien leur machine... oh, oui! Mais l'amour peut tuer aussi. Un crime passionnel donc? Non, tout simplement un délit fruit de l'incompréhension.
Je vous avais parlé de complot et cela sans qu'il soit possible de nommer des coupables qui pourtant ont bien participé à l'assassinat de 1'Amiga.
Malheureusement ces coupables sont toujours là avec des complices qui s'ajoutent à eux chaque jour car le "crétinisme du marketing" nous guette constamment, les commerçants pas sérieux empoisonnent notre existence (de même que celle de leurs concurrents sérieux) et nous, les utilisateurs, nous les aidons en tombant victimes (actives) de l'engrenage commercial d'aujourd'hui.
Je vous donnerai un seul exemple: aux Etats-Unis, à l'occasion du lancement de W...... 95,
M. ......t avait fixé une date bien précise pour la mise en
vente. Bien, ce jour-là devant certains magasins il y avait
une queue de centaines de personnes qui voulaient absolument
être les premiers à pouvoir dire "je l'ai installé le
premier".
Est-ce que vous pensez que cela peut changer la vie de quelqu'un?!
Toujours la course à la nouveauté, à la dernière version, à un "plus je ne sais pas quoi" Pour constater souvent que l'ancienne version était meilleure ou moins bugguée (oui c'est du franglish). De même que l'achat d'une machine encore plus rapide souvent offre le seul avantage que "ça plante plus vite"!
Mais évidemment, s'il y a des gens (je vous laisse la responsabilité de les classer stupides ou fanas ou autre) qui sont disposées à faire la file pendant des heures pour avoir le plaisir (d'après moi masochiste) de pouvoir dire au copain "moi je l'ai eu avant toi", il est évident que certaines maisons peuvent bien se permettre de sortir des produits mal ou non finis sinon tout carrément défectueux (et je me réfère non pas à l'exemple cité mais à toute une série de produits informatiques et autres qui vivent grâce à la stupidité humaine) .
Donc, si cela peut vous soulager, l'assassinat de 1'Amiga n'est pas un cas unique. Le complot, tel que je l'ai décrit, se renouvelle chaque jour sous plusieurs formes et pour plusieurs produits (inclus ceux que vous achetez au marché!).
Dans ce contexte quel sera l'avenir de 1'Amiga? Est-ce-qu'elle est vraiment morte ou serait-elle dans le coma? Je n'ose pas avancer ni des opinions, ni des prévisions. Tout simplement, soit qu'il s'agisse de l'Amiga, soit d'une autre machine qui reprenne la philosophie de ce qui était l'Amiga à l'origine, j'espère sincèrement qu'un jour ou l'autre nous pourrons voir un ordinateur capable, encore une fois, de nous faire frémir de joie et de passion.
Amigalement Vôtre, Giorgio Cupertino ex-Développeur Agrée Amiga IL ETAIT UNE FOIS ... ... LES GOUROUS Les lecteurs de la première heure se souviennent peut-être d'un groupe d’hurluberlus qui sévissait dans les premiers numéros d'A-News et qui s’était baptisé Les Gourous (non, ils n’étaient pas rouge et ils ne clignotaient pas).
Il se trouve que ces jeunes gens m’ont accueilli parmi eux à peu près à cette époque . Comme nous travaillons fréquemment ensemble, je n’ai eu aucun mal à les retrouver !
Je précise qu’ils ne connaissent pas la teneur des commentaires que je fais sur chacun d’eux .- Jean-Pierre (jeep, pour les intimes, c'est même son adresse E-Mail !)
Monsieur Plus ! Plus grand, plus vite, plus beau... Incapable de travailler avec moins de 10 fenêtres à l'écran, sur des résolutions d'enfer (s'il pouvait en 12800x10240!). Sur son Amiga, on ne voit pas le fond de l'écran à l'ouverture, tellement il y en a, et en plus il scrolle sur deux pages ! Sur le Mac. Il y a presque un demi-écran d’inits ! Et c'est pour tout comme ça !
«Personnellement, j’ai toujours mon A1000. C'est ma grand-mère qui joue avec ! J’ai aussi une Playstation et un A3000 UX.
«Depuis Anews. Notre équipe a eu beaucoup d'activités autour de l'Amiga : création d'un User Group (French Amiga User Group = FRAUG); création d'une association de développement baptisée InfoBorn... Cette association est devenue une société dont je suis le gérant. C'est une société de services, spécialisée dans le multimédia (CD, bornes, prestations Internet ...) «Nous travaillons avec un Power Mac et des PC sous NT3.51 et 4.0 (accessoirement avec un A1200 ou mon 3000).
«Pour moi, l’an 2000 sera l'avènement du Web sur la télé par câble ou par satellite et la multiplication des 'objets intelligents'.» ¦ Norbert (nono. Bien sûr !)
Une espèce de surdoué ! Graphiste de génie, roi de la PAO, programmeur à ses heures... Il vous concocte une anim en 5 minutes, vous fait une image 3D en 10, et en plus, c'est réussi! Le voir travailler sur Xpress est extraordinaire, à croire qu’il a inventé des raccourcis clavier !
«J'ai toujours mon 1000 équipé d'une extension 2Mo. D’un switch 68000 68010 et d’une tablette graphique: j'ai aussi un 500 avec 2 HD externes, un lecteur CD.
Un genlock. Une table de mixage audio, un scope Sony 8mm EVS 9000 pour le montage et un équaliseur audio. Enfin, j'ai un P166 de 32 Mo avec Laser Canon et jet d'encre Apple.
«Professionnellement, je suis responsable informatique dans une imprimerie où il m'arrive encore de faire des travaux de PAO.
«La micro : on continue à ne pas s'ennuyer... «Avec l'Amiga, on ne s’ennuyait pas par passion et émerveillement; avec W95, c'est pour comprendre comment ça essaie de marcher... «Le meilleur est à venir; enfin, si Bill Gates meurt ...» ¦ Gérald Monsieur Microvision, nom du magasin Amiga de la Côte Basque, lieu de rendez-vous de toute l'équipe.
Siège des différentes associations créées au fil du temps (Les Gourous, FRAUG, InfoBorn), le magasin de Gérald était le lieu de vie de l'Amiga dans le sud de l’Aquitaine; malheureusement, il a du fermer.
Mais Gérald. C'est aussi quelqu'un qui en plus de réparer n'importe quel Amiga est un as de la vidéo ou de la 3D.
«J'ai toujours un A2000 accéléré.
«Je travaille dans une imprimerie où je m'occupe du réseau informatique.
«Pour le futur proche, je vois bien un A5000 avec parabole et écran holographique.» ¦ Philippe On pourrait l'appeler IBM: il est presque capable de vous donner le numéro de la page d'un article qu’il a lu 3 ans plus tôt! Mais pour moi, Philippe se résume en une phrase: «Pourquoi s'em.. à programmer, alors qu’il y en a qui le font si bien pour nous» (sic) . Tout est dit !
«Chez moi. J'ai une Playstation.
«Au boulot je travaille sous NT4.0. «Je trouve la micro d'aujourd'hui trop compliquée et 'vache à lait'.
«Pour demain: faisons simple et moins cher ! » ¦ Aitor Le discret ! Spécialiste de la vidéo dont il a fait un métier. Sa société réalise un chiffre d’affaires de 2.5MF. «Professionnellement, j'utilise un Qua- dra 650 et un Power Mac 9500.
«J'ai créé une société en 93 qui se nomme COMEDIA. L’activité initiale est la production audiovisuelle. Au départ, nous étions deux et maintenant six, car nous avons étendu nos activités.
«Nous faisons aujourd'hui de la réalisation audiovisuelle et multimédia, du conseil marketing et des études de marché. Et de la conception d'outils commerciaux.
«Pour demain je vois un développement de l'industrie graphique par l’inter- mé diaire de Mac, d'Open Step et de l'audiovisuel.
«Dans d'autres domaines d’activité, je crois que l'hégémonie du compatible IBM + Windows va se confirmer. Le Net va se généraliser au plan professionnel, mais il faudra attendre 10 ans pour une utilisation large au niveau personnel en France (problème de génération).» ¦ Emmanuel Manu est le frère de Philippe et il partage avec lui cette capacité à mémoriser les choses.
A l'époque des Gourous, il connaissait tous les jeux disponibles sur l’Amiga !
C'est pour ça qu'il en faisait les tests.
«Je n'ai plus d'ordinateur ni de console.
«Je suis instituteur.
«En ce qui concerne la micro, je considère qu’il n'y a pas eu d'évolution majeure depuis 10 ans ; surtout pas la révolution prévue !
Mmm «Je ne suis pas convaincu qu'lnternet changera grand chose pour ce qui est du futur proche.» ¦ 03 Jean-Marc Le spécialiste des systèmes d'exploitation!
Il a certainement travaillé sur presque tout ce qui existe, que ce soit à titre personnel ou professionnel.
«J’ai un 1000 avec une extension Spirit 2Mo, un portable Zenith 386 8Mo, HD 120Mo et un Cyrix 166 avec un 17", un graveur Yam 102, un Cdx4 et 3 HD (1.7Go,
1. 05Go et 250 Mo).
«Je m'occupe de l’informatique sur des plate-formes de forage.
«Pour moi, l'avenir c'est NextStep ou assimilé (tout système capable de tourner sans connaître le processeur). N'importe quoi, mais stopper Gates (Mr. Balsen, sans la qualité !).
«Il faut arrêter l’escalade à la puissance pour que le Net soit rapide pour tout le monde !
«Il serait bien aussi de rationnaliser les "softs" pour qu'ils tournent avec les configurations actuelles.» ¦ a Frédéric Fred est le frère de Jean-Pierre (c'est presqu'une histoire de famille !). Il est aussi "touche à tout" que son frère, sans le côté "Plus" !
«J’ai un 500 et une CD32 plus un Pentium
100.
«Je vais sans doute travailler dans une imprimerie pour remplacer Gérald qui rejoindrait Norbert ! Demain, nous verrons sans doute une uniformisation du matériel PC (cartes son, graphiques ...) «Probablement un développement du virtuel (casques, villages...) Très certainement, une amélioration du réseau Internet (accélération) et de Windows 3ème millénaire.
«Nous verrons sans doute l'apparition du CDRom laser bleu.» ¦ Voilà, ils ont tout dit (ou presque !).
J’ajouterai qu’à peu près la moitié du groupe est actionnaire d’InfoBorn; que Jean- Pierre était à l’Université avec Franck Lafage et Bruno Lesté, les fondateurs de CIS, entreprise employant l’inénarrable "Yéti"; que FRAUG avait pour correspondant Pierre Archdivili, plus connu des lecteurs sous le nom de Zorglub; que la première couverture du magazine FRAUG a été réalisée par Ze Kiko de Tecsoft ... Qui a parlé de Microcosme ?
G. Tarbouriech Charles Vassallo: Bilan A-News arrive au numéro
100.
L'exploit n'est pas mince dans le monde des revues informatiques, surtout quand on sait la tempête que traverse sa machine fétiche. J'espère que je choisis bien mes mots et que la "traversée" mènera bien vers une autre rive, à bon port. Malheureusement, beaucoup d'utilisateurs n'auront pas pu tenir bon et auront été emportés vers d'autres machines; j'en suis. J'ai longuement expliqué pourquoi il y a quelques mois et je ne vais pas y revenir.
Bruce m’a néanmoins convié à cocélé- brer ce chiffre 100, en pleine connaissance du fait que je suis passé au Mac et en me laissant carte blanche en tant que compagnon d’origine de l’Amiga et de A- News. Je ne voudrais pas radoter des histoires d’ancien combattant et pleurer le bon vieux temps. J’ai passé un long moment avec l’Amiga et je n’ai rien à regretter, sinon le dénouement. Comme beaucoup. J’ai été convaincu de la supériorité de ma machine et j’aurais même aimé continuer, au-delà du raisonnable, en faisant avec TV-Paintce que je fais maintenant avec Photoshop (tout de même
plus facilement). Mais je n’ai pu ni faire évoluer ma machine à mon goût, ni faire tourner correctement le nouveau TV-Paint; je me suis senti intimement trahi, d’autant plus que les Amigaïstes se sont toujours gaussé des problèmes d’installation dans le monde Windows.
J’ai toujours mes Amiga. Je travaille en ce moment sur des compositions d’images fractales de Lyapounov et c’est mon 4000 qui me fournit la matière première, à partir de vieux programmes de mon cru. Par ailleurs, s’il me faut un effet spécial sur ces images, je le programme sur Amiga. Faute de Basic, je suis tout bonnement incapable de programmer mon Mac; les PC sont plus accueillants sous ce plan-là.
Il y a aussi un A-1200 qui tourne très professionnellement à longueur de journée depuis quatre ans entre les mains de mon épouse, auteur-traducteur, et qui tient vaillamment le coup. Un moniteur multisynchrone en mode super NTSC pour ne pas scintiller (mieux que le mode VGA), un tout petit disque dur de 40 Mo, 4 Mo de ram, et Final Writer. Le gros avantage, c’est le silence de fonctionnement (pas de ventilateur, juste le petit sifflement du disque dur), inappréciable aux dires de mon épouse. Transfert en natif sur disquettes PC pour les maisons d’édition. Quoi demander de plus? Si, tout
de même, la sortie imprimante sous FW est vraiment très lente, nous sortons les gros manuscripts sous le 4000 mais ça devrait pouvoir s’arranger avec une carte 68030; à voir.
Incidemment, les éditeurs se sont contentés longtemps de la sortie ASCII, éventuellement mise à la sauce Mac pour les accents. Puis est venue une série d’ouvrages de botanique avec force noms latins en italique et un éditeur a émis le souhait très ardent que lesdites italiques survivent dans la disquette... La version
5. 0 de Final Writer arrivait à ce moment et je comptais bien que
sa sortie en RTF (rich text format) allait nous sauver la
mise. Hélas, j’ai découvert par la même occasion que Final
Writer sortait bien du RTF, mais seulement pour PC. Il y a
aussi un RTF en Mac, mais c’est apparemment autre chose.
Evidemment, l’éditeur voulait les italiques pour un Mac. Nous
avons tout de même été sauvés par Final Writer 5.0, grâce à sa
sortie en HTML (non signalée dans la pub initiale), qui se lit
parfaitement sur un Mac dans Claris-Works, à part quelques
borborygmes faciles à nettoyer, et on peut alors resauver le
fichier sous un format accessible à X-Press. Toute la mise
en page est ainsi conservée. (Ouf.)
Reviendrai-je jamais à l’Amiga?
Je ne crois guère. Je me définis comme un amateur, passionné de graphique (pour l’image fixe et la diapo), sans peur des maths, et capable de programmer à l’occasion en Basic. La situation a bien changé depuis la naissance de l’A-1000, où il n’était pas ridicule de se lancer soi- même dans ses propres applications graphiques ou 3-D. Aujourd’hui, il y a pléthore de programmes de dessin bitmap, vectoriel, 3-D (Photoshop, Painter, lllustrator, Corel-Draw, Lightwave...) Idem pour faire des calculs (Maple, Mathematica, Math- lab...). Pas grand chose d’équivalent ne tourne sur Amiga (à part le
3-D) et il me paraît peu probable qu’on ait jamais un portage et un suivi après la résurrection tant attendue. J’ai choisi une machine pour faire tourner Photoshop, et comme c’est assez loin d’un jeu de massacre, peu importe qu’elle soit largement dépassée au bout d’un an. Par contre, ma femme serait désolée de renoncer au 1200 pour revenir à une machine surdimensionnée pour ses besoins et bruyante. ¦ Est-ce croyable, une machine en avance qui aurait pris du retard ?
J’hibernais tranquillement dans les entrailles de mon F12 rupestre quand le téléphone sonna.
C’était Aniouz qui, usant du prétexte que j’étais abonné à titre gratuit au journal de micro le plus cher de France - et du monde - voulait mon avis sur les 100 premiers numéros.
Et alors, qu’est-ce qu’il pense de tous ces changements au sein de la communauté ? Moi, les seuls gars de la communauté que je côtoie c’est cette sale bande de beatniks qui organisent des raves à chaque solstice et qui piétinent le jardin zen que je me tue à entretenir à la dynamite sur le versant ouest de mon territoire de chasse. Communauté Amiga? Ah, bon. Mais ça leur fait quel âge à ces vieux ? Oh, ça ne nous rajeunit pas. Bon, let’s go (après tout, ce journal est bien pratique pour mettre sous les vêtements et faire des cales pour le mobilier) Analyse clairvoyante du YETi en ce qui
concerne l’Amiga et les projets connexes de développements d’OS multitâches (bandant, non ?)
Notre bel OS de 1985 a mis dix ans pour virer du bleu rigolo au gris triste. La victoire des développeurs sur les artistes est la seule vraie raison de la ruine actuelle de notre pétoire magique. A quoi sert le multitâche ? A jouer de la techno pendant qu'on balance des graphs en pleine rave. A contrôler un automate conceptuel pendant qu'on incruste la tronche des visiteurs de l’expo. En niant la fonction d'outil créatif au profit de la pure branlette technologique, les moustachus variés qui se disputent la dépouille de la miga n'arriveront nulle part. Le seul ordinateur qui me ferait
changer d'ordinateur serait une machine tellement éloignée des autres qu’elle n'aurait pas le même rôle.
On voit nettement la tendance des outils mutants se dessiner en musique avec des machines hybrides de samplers, séquencers et tables de mixages. Alors on doit repenser l’Amiga futur à partir de ce qui n’a pas encore à ce jour été égalé par aucune machine en y superposant les évolutions techniques les plus pointues. La miga doit se contenter de 16 couleurs en résolution vidéo mais pouvoir les animer à plein pot en jouant des MOD 16 pistes derrière. Elle doit avoir sa propre puce magique de rendu 3D simple et rapide et d'incrustation numérique multi-canal. Elle doit pouvoir communiquer avec un
PC sans faire le moindre compromis en ce qui concerne ses formats de données. Spécialisée et optimisée, la miga devra avoir un nom rigolo, un boîtier phosphorescent, une souris velue et un prix ne dépassant pas les 4000 FF. Et l’OS ?? Le moins possible d'OS, merci. Juste de quoi adresser les puces et faire tourner la boutique.
Si je me fie à ce que je lis dans ces pages, on en est très loin.
Dommage.
Pour moi, la vérité est ailleurs. X-files ne serait-il pas un projet de manipulation mondiale de très grande envergure ? Un projet visant à discréditer les gouvernements au profit d'une vision plus mondiale? Chris CARTER a-t-il quelque chose à voir avec Jimmy CARTER ? Le scénario est-il écrit par des gars de la CIA pour discréditer ceux du FBI ??? ET le lobby des vendeurs de Maglite????? Que devient Charlie, la boite parlante de Drôles de dames qui était posée sur le bureau de Bosley ???
AAARRRGGGhh, mes migraines me reprennent.
Je me souviens pourquoi j'avais arrêté d'écrire dans Aniouz. Depuis cette fameuse nuit ou, semble-t-il, j’ai confondu deux extraterrestres en panne de soucoupe avec une barquette de moussaka surgelée, je SAIS mais je ne peux pas DIRE. Pourtant, IL LE FAUT.
L'Amiga était un piège extra-terrestre ourdi par les rose croix ayant compris le rébus de Nazca ou bien, mais est-ce croyable, une machine en avance qui aurait pris du retard.
Rendez-vous vers 2030 pour le N 500.
YETi muIti-plateforme Nettoyez et pelez vos pigistes Vous aimez la cuisine exotique?
Voici une recette festive tibétaine à faire une fois de temps en temps.
Le HA-NIH-OOZ dans son 100
• Niveau de difficulté: pas fastoche
• Temps de préparation: à peu près neuf ans Commencez par
massacrer des forêts entières sous prétexte de tenir au courant
quelques individus francophiles des évolutions de couleur de
leur pointeur de souris. Alors que la biche affolée et le
marcassin perplexe se demandent où ils vont aller refaire
leur vie - on vient de leur bousiller leur forêt - faites-les
rissoler doucement dans une sauteuse avec un peu de graisse de
canard. Nettoyez et pelez vos pigistes. Attention, l'été le
pigiste ne donne pas bien. On en trouve maintenant en boîte
mais ils prennent un goût détestable (il leur arrive de marier
le magenta primaire avec le vert pomme). Un bon pigiste se
reconnaît au fait qu’il est tardif et vaguement rigolo. Mettez
du plomb dans l’encre et de la dioxine dans la pâte à papier.
Si on vous pose des questions, dites simplement que vous voulez
informer la Terre des entreprises louches de la multinationale
Commodore. Remuez ce sujet de temps en temps. Pour donner du
sel, attaquez alternativement la maison mère et sa filiale la
plus proche. Vous avez une bonne base. Retirez le gibier du
début et remisez.
Le HA-NIH-OOZ tire sa consonance festive de sa décoration. Véritable concentré de l’histoire récente du Tibet, l’aspect du HA-NIH-OOZ est un défi perpétuel aux règles académiques qui tire sa puissance dévastatrice du seul logiciel satanique authentifié : Professio- nal Page. C'est dans les recoins les plus sombres des arcanes pouilleuses de cet outil du démon que prennent source la lumière et l’irreproductibilité du HA-NIH- OOZ. Car, ne vous y trompez pas, le HA-NIH-OOZ est inclonable. Certains restaurants en proposent mais ce n’est que de la pâle copie dont les couleurs criardes et le
langage cohérent ne sauraient tromper le véritable amateur.
Le HA-NIH-OOZ est un mystère. Je ne veux pas dire par là que c'est une glace vanille enrobée de miettes pour fin de repas mais bien au contraire un incroyable truc incompréhensible. Servi chaque mois à un panel de tests, il provoque des hallucinations collectives. Dérangés au plus profond de leur tête, les accros vivent dans l’attente du retour du premier messie à base de processeur Motorola.La transe atteint son paroxysme dans le 100: une gigantesque élucubration autour du passé glorieux et de l’avenir radieux. On peut ajouter des légumes.
Avec un prix au kilo indexé sur le caviar premier choix, le HA-NIH-OOZ est un plat simple et roboratif qui se suffit à lui-même. Et quand le fond de la marmite apparaît, on se demande avec angoisse ce qu’on va bien pouvoir manger après.
YETi au four et au moulin Nom de code Roméo Rapido Nom de famille: Rulleau Prénom: Philippe Age: 31 Profession: ingénieur analyste Dernier lieu de résidence connu: banlieue Bordelaise.
Le suspect à découvert les ordinateurs en 1984 lorsqu’il achète un Atari 800 XI. Très vite il comprend tous le
• v parti qu’il pourra tirer d’une telle ma-
- ' chine, en particulier avec des jeux comme Galaxian, Bruce
Lee, Donkey Kong... C’est en 1987 qu’il succombe aux charmes
d’une Amiga500 puis profitant de ses études en informatiques,
il développe conjointement avec 3 autres suspects (Chorizo Kid.
Batch- man et El Yeti) le projet BITNIC (Billard Informatique
Tridimensionnel Novateur interactif et Convivial) plus connu
sous le nom de Billard Simulator. Parallèlement a ces
activités il collabore a la revue A-News dés le N 3 pour une
longue série d’articles sur la programmation en C, en
assembleur ainsi qu’a quelques tests de périphériques et de
logiciels.
Signes particuliers: aime le ski. La plongée sous marine et les voitures de sport.
Voici le compte rendu de son interrogatoire.
AN: Pourquoi avez choisi l'Amiga ?
RR: A l’époque j’étais étudiant en licence d’informatique et j’ai tout de suite été séduit par les possibilités graphiques, sonore et le multitâche c’est pourquoi j'ai acheté un des premiers A500. Et puis El Yeti avait déjà un A1000 sur lequel il dessinait grâce à Deluxe Paint.
AN: Comment vous êtes vous infiltré dans la rédaction de Anews ?
RR: C'est la faute à Tropic, il habitait la même résidence que Bruce Lepper et il nous a mis en contact. Comme à l’époque les rédacteurs n'étaient pas nombreux nous lui avons proposé nos services, et puis c'était une expérience nouvelle.
AN: Pourquoi avez vous cessé votre activité dans Amiga News ?
RR: C’est triste à dire mais les PC offraient un meilleur rapport puissance prix pour les jeux et puis surtout F1 Grand Prix, que je considère comme la référence des jeux de course de F1, n’existait pas sur Amiga. J'ai donc commencé par acheter un 386 que j’ai upgradé en 486 puis en Pentium.
Mais surtout, je commençais a manquer de temps pour rédiger des articles sérieux.
AN: Que faites vous actuellement ?
RR: Je travaille sur des logiciels de pilotage de machines de coupe et de traceur et plus particulièrement de leur passage d'UNIX à Windows. Nous utilisons la chaîne GNU sous UNIX et Visual C++ pour les développements sous Windows.
AN: Comment voyez vous le futur de la micro ?
RR: Quand on sais que le parc micro est constitué a 80 % de PC l’avenir portera sûrement le label Microsoft et on n'aura certainement plus la multitude de machines différentes que l’on a connu dans les années 80 (Atari800, Commodore64, Apple2, Dragon, Sinclair,TRS80, Amstrad ...) on le constate actuellement avec le semi échec des Power PC qui auraient du remplacer les processeurs Intel, mais le parc installé est tellement important qu’il s'auto génère le marché. De plus Intel, stimule par la concurrence de Cyrix et AMD, continu a innover pour sortir des processeurs toujours plus
rapides et plus puissants. La plupart des gros logiciels de CAO existent désormais sous Windows NT, alors qu'ils n'étaient disponibles que sur stations genre SUN ou Digital par le passé ce qui donne bien la tendance du marché des stations de travail, qui lui aussi est en train de migrer vers le PC. En bref, Bill Gates est probablement encore maître du monde pour quelques années bien que personne ne puisse vraiment prévoir ce que vont devenir des machines comme la BeBox qui sont certes excellente mais souffrent du manque de logiciels face a la logitèque des PC.
Fin de l'interrogatoire.
Amiga t toujours touré de Picture. Bordeaux. 1990.
En compagnie du "grassouillet programmant", plus connu des anciens lecteurs sous le pseudo de Keke Rozen (Ed: voir photo p21), nous avons participé, avec deux autres mercenaires, à la création d'une société de haute technologie, informatique graphique et tout le toutim.
Deux ans plus tard, évitant de peu la justice pour abus de biens sociaux, nous étions rachetés par une société française, leader sur le marché mondial de la découpe de tissu, le design de fringues et la consommation de Ricard. Notre contact sur place n'était autre que l’agent Roméo Rapido, qui avait choisi, pour passer incognito dans les soirées drag queens fréquentes dans son service, de se renommer Roméo. L'équipe était en partie reconstituée. Seul El Yeti n'avait pas voulu rejoindre le monde impitoyable de la confection.
Y a moins d'un mois, j’ai donc fait le point.
Neuf ans que je bosse, j'ai une femme de rêve, ma fille Tallulah est demandée par les plus grands photographes, j'ai une voiture rouge avec toit ouvrant, allume cigare et condamnation centralisée des portes si je remets des piles, et j’aurais 30 ans la semaine prochaine. J’ai donc donné ma démission et je me lance dans un nouveau projet rempli d'Internet. D’ici quelques temps, je devrais donc être hébergé à une adresse du genre lp.gilliard@cec.fr. Sinon, vous me trouverez très régulièrement sur le groupe fr.rec.cinema.discussion. Et l'Amiga? Je vous ai dit que je bossais dans la haute
technologie, on n’utilise pas de l’Amiga pensez-vous! Non, je plaisante. Mon Amiga est toujours entouré de souris bien actives puisqu’il est dans ma cave dans son joli carton. Alors joyeux numéro 100 et cramponne-toi Ed; tous les anciens de l’hospice sont avec toi (mais ils voudraient des nouvelles de G.Cupertino (on m’avait dit qu’il avait été en principe ôté de Monaco)).
(Ed: vous êtes servi p 17) Chorizo Kid un peu moins Kid, mais toujours Chorizo.
Esprit, es-tu (encore) là?
Par Cédric Beust beust@ilog.fr Cent numéros d’un magazine, ça se fête... surtout quand il s'agit d’une revue dédiée à un ordinateur qui n’est ni un Apple, ni un PC.
Mon histoire amigaphile a commencé en 1986, et toutes les personnes internationales de la scène Amiga avec lesquelles j’ai communiqué et mentionné Anews ont toujours été surprises par notre longévité. C’est d’autant plus méritoire que les débuts n’ont pas été faciles, et il fallait quelqu’un comme Bruce pour croire jusqu’au bout que l’aventure en valait la peine. J’ai commencé à écrire pour Anews dans le numéro quatre, et même si j’étais très enthousiaste à l’époque, j’étais bien loin de me douter que neuf ans plus tard, je serais encore en train d’écrire sur le sujet.. Les premiers pas Mes
contributions au journal ont évolué au fil du temps, et j’espère avoir fait de même.
Bien que mon Amiga soit hors d’usage depuis près de deux ans maintenant, je continue de me tenir au courant dans les limites du temps dont je dispose. Le contenu de cet article ne sera donc pas technique, mais plutôt centré sur des réflexions générales, inspirées par le recul que m’a apporté ces dernières années. Et de par la nature de cet article, les propos qui suivent contiendront également un nombre d’interrogations plus élevé que d’habitude. J’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur.
Mais pour commencer, quelques mots sur moi, qui aideront peut-être le lecteur à comprendre les divers points de vue que je vais exprimer dans les paragraphes qui viennent.
J’ai passé ma thèse l’année dernière. Elle s’est faite à l’INRIA de Sophia Antipolis pour le compte de Bull, pour qui j’ai travaillé pendant quatre ans. J’ai quitté Bull à la fin de mon contrat et je travaille désormais pour une société du nom d’ILOG (www.ilog.com) depuis un an. Mon travail : développeur Unix C++. Ma spécialité : les applications distribuées (quelques mots-clé : CORBA.
Java. RMI). Une autre partie de mon travail consiste en ce que l’on appelle communément de la "veille technologique". En gros, je lis énormément, et j’essaie de distinguer les technologies émergentes, les tendances à venir, les projets intéressants et les produits prometteurs. C’est un très vaste travail qui pourrait aisément prendre 100% de mon temps. C’est également un travail passionnant.
Une veille... et un grand sommeil ?
L’expérience Amiga est en grande partie responsable de mon intérêt pour ce genre de travail fait de recoupements et de synthèses. Pris dès les premières années par un enthousiasme sans limite, j’ai commencé à prendre un peu de recul au fil des années pour finalement arriver à la conclusion que l’Amiga était un représentant parmi tant d’autres de l’histoire informatique. Ni plus, ni moins. Et c’est déjà beaucoup, si l’on mesure le nombre de squelettes qui jonchent l’histoire de la micro-informatique de la décade passée.
Un représentant parmi tant d’autres... voilà un jugement qui doit consterner plus d’un lecteur. Pour eux, l’Amiga n’est pas qu’une machine. C’est un style de vie. Un esprit.
Je suis en partie d’accord. L’erreur est de penser que seul l’Amiga possède cette ma gie, cette vérité ultime, cette conviction de procurer des sensations uniques.
Ce que je retire de ces années passées, c’est qu’en informatique, il ne faut pas faire de sentiment. Une machine n’est rien de plus qu’une machine. Et pour cette raison, c’est à l’utilisateur d’y projeter ce qu’il recherche. Ne vous méprenez pas : l’esprit Amiga. C’est vous. Pas les composants siliconés qui transportent votre pensée.
Tous les esprits s’accordent pour reconnaître que l’Amiga tel qu’il a été connu ces dernières années est mort. S’il doit renaître un jour, ce sera sous une forme qui n’aura plus grand-chose à voir avec ce que nous connaissons aujourd'hui. Les plus acharné; des partisans sont ulcérés. Eux continueront d'utiliser leur Amiga jusqu'au bout, tant que celui-ci sert leurs desseins. Rien à redire à cette position, elle est parfaitement défendable, mais ses proposants en font souvent une question de principe, alors que ça ne devrait jamais dépasser le cadre de la nécessité. Toujours au nom de ce
mystérieux "esprit" qui, ils en sont persuadés, disparaîtra complètement s’ils arrêtent un jour d’allumer leur machine favorite quotidiennement.
Ailleurs, l’herbe est-elle plus verte ?
Et pourtant, beaucoup d'entre nous sont depuis longtemps passés sur une autre machine. C’est en général massivement sur PC (Windows ou Linux). Et là... surprise.
On découvre un monde moins passionnant et moins passionné que celui de l'Amiga, mais il offre lui aussi un certain charme.
Plusieurs en fait. Le charme de la multiplicité dans un premier temps, et de toutes ses retombées : une communauté gigantesque, un marché logiciel foisonnant, du matériel bradé, un approvisionnement inépuisable. Autant d'aspects qui ne nous manquaient pas vraiment quand nous étions sur Amiga. Mais auxquels nous nous étions habitués insensiblement. Sans oublier un point qui est cher aux amigaphiles : les OS.
Les amigaphiles n’aiment pas le PC. C'est génétique. C'est tellement gravé dans leurs chromosomes qu’ils en viennent souvent à faire l’amalgame entre système d’exploitation et matériel. C’est d'autant plus dommage que dans le monde PC. Les OS ne manquent pas. Au point qu’il est très facile de tous les tester afin de déterminer celui qui convient le mieux.
Un lecteur de la liste électronique Amiga m’a un jour demandé sur un ton plutôt agressif pourquoi je fréquentais encore la communauté Amiga alors que je n’en possédais plus depuis longtemps. Je lui ai répondu que c’était dans une petite mesure purement sentimental (eh oui, même moi) et pour une large part, de la simple curiosité intellectuelle. Et que je ne m’arrêtais pas aux forums Amiga mais que je consultais également ceux dédiés au Mac, à l'Atari, à la Be- Box, etc... Je lui ai suggéré de faire de même. Je ne sais pas s’il l’a fait, mais s’il est allé lire par exemple les messages
du groupe Mac, il aura sûrement eu la surprise de constater une grande similarité dans les propos. Pas les propos techniques naturellement, mais les propos sentimentaux. Ceux qui servent de défouloir, et qui suivent la grande mode "online" qui consiste à insulter Bill Gates, Microsoft, Intel et tout ce qui y est rattaché (leurs utilisateurs entre autres). Ça fait bien dans le monde électronique de tenir de tels propos. Mais est-ce vraiment utile ?
Y a-t-il vraiment un quelconque intérêt à laisser ces "gènes" se manifester ? Et puis... l'idée de partager des gènes avec des utilisateurs de Mac n'est-elle pas dérangeante ?
(je plaisante) Le dernier d’une lignée ?
Avec la mort de l'Amiga. Sommes-nous en train d’assister à la fin d’une époque, comme on le lit un peu partout ? La réponse est oui, sans ambiguïté. La disparition d'une machine marque toujours un tournant dans l'histoire de la micro-informatique. Mais devons-nous être tristes pour autant ?
En ce qui me concerne, je ne suis pas vraiment "passé" sur PC. En fait, j'en ai toujours eu un chez moi. Il (il y en a eu plusieurs en fait) a passé de longues périodes d’inactivité à côtoyer mon Amiga. Ce qui fait que je suis réellement "passé" sur PC, c’est avant tout la nécessité. Et le constat que l'Amiga ne suffisait plus à mes besoins. Et le dicton populaire a une part de vérité : "quand on n'a pas ce que l'on aime, on aime ce que l’on a". J’aurais envie de transformer cette maxime en "quand on n’a pas ce que l’on aime, on finit par apprécier ce que l'on a". Et on n’est pas plus
malheureux pour autant, mais je pense qu’il faut vraiment le vivre pour s'en convaincre.Une autre raison de ne pas être malheureux ? Il y a une réponse qui marche à tous les coups quand ce genre de pensée commence à vous préoccuper : c'est de trouver plus malheureux que soi. Et bizarrement, ce n'est pas très difficile. Il y a quelques mois, Apple a annoncé qu’ils achetaient NeXt, au lieu de Be, qui était initialement pressenti. Peu de temps après, Be annonçait qu’ils arrêtaient de produire du matériel pour se concentrer sur le logiciel, et notamment sur BeOS (dont les licences commencent
à se vendre en nombre très honorable). Ces annonces ont naturellement causé beaucuoup de remous dans les diverses communautés. Et la plupart des réactions sont négatives.
Les possesseurs de BeBox se sentent lésés. D'une part, et d’autre part, les utilisateurs de Mac sont inquiets par le retour de Jobs à un poste stratégique chez Apple.
Steve Jobs est en effet bien moins considéré que ce que la presse spécialisée le laisse entendre, et la lecture de sa biographie est assez édifiante à ce sujet. Les personnes informées ne sont pas dupes... Steve Jobs a su saisir une occasion à un moment précis de l’histoire, occasion qui s’est matérialisée sous le nom de Steve Wozniak. Mais depuis, ses réalisations suci- tent plus de la défiance que de l’admiration.
Un article qui ne mentionnerait pas Java ?
Impossible... il faut absolument parler de Java, sinon on n’est pas pris au sérieux.
Alors je sacrifie au rite.
Comment peut-on mettre Java et Amiga en relation ? La situation est telle que de nos jours, ce sont les créateurs de logiciels qui ont droit de vie et de mort sur le matériel. Imaginez quelques secondes un monde où ni Netscape ni Microsoft n'auraient porté leur browser sur Mac... Nul doute que cela aurait eu un impact terrible (voire fatal) sur les ventes de la machine. On peut étendre le cas de figure à Java. Un système d’exploitation qui ne donnerait pas la possibilité d’exécuter du bytecode Java serait promis à un avenir bien sombre. La conclusion pour l’Amiga ? (disons, son éventuel
avatar) Il lui faut une machine virtuelle Java.
Et si possible, couplé à un environnement de développement convenable.
Sun vient d'annoncer la JavaBlaster, une carte pour PC avec une puce Java. Le mot- clé ici, c’est "carte pour PC". Autrement dit, bus PCI. Là encore, le mot est clair : on peut disserter à l'envi sur les carences du bus PCI, une machine ne peut pas se vendre si elle n’offre pas au moins cette option.
Java s’apparente de très près à une religion. A un tel point que ses adeptes ont parfois du mal à rendre leur pensée cohérente.
Je parle des "stratèges", là, pas des techniciens (développeurs). On lit des propos parfois tellement insensés qu'on se demande où est passée la raison. Je ne prétends naturellement détenir la vérité, mais quand je lis des affirmations comme "C++, n’importe qui peut faire une extension au langage, alors que Java au moins, c’est un langage ouvert", je me demande de quelle planète provient leur auteur (*). Bon, voyons un peu ce que dit cette boule de cristal.
Ce que je vois dans les années qui viennent, c'est Microsoft propulsé par Java, et JavaSoft (et dans une moindre mesure, Sun) qui sombre lentement dans les oubliettes. Là encore, je ne fais pas de sentiment, je constate. Je constate que JavaSoft est incapable de fournir un environnement de développement stable sur leur propre OS. Celui de Microsoft (J++) n'est pas fameux non plus, mais Microsoft a les moyens et la volonté d’en faire un produit de haute qualité. Ils y arriveront, n'en doutez pas une seconde. Ils l’ont déjà fait avec C++, et pourtant Borland avait quasiment deux ans
d'avance technologique sur eux (et c’est énorme dans le domaine). Résultat des courses : Microsoft n’a jamais vendu autant de compilateurs, et Borland a licencié 30% de ses effectifs le mois dernier (trois cents personnes).
Microsoft va-t-il "capturer" Java ? (je fais référence à leur annonce de faire des extensions propriétaires à la machine virtuelle) Je ne crois pas. C'est un fait qu’une écrasante majorité des applications Java seront exécutées sur une architecture Windows. Les développeurs ne recourront aux extensions propriétaires de Microsoft que si celles-ci apportent vraiment quelque chose au Java "standard". Et pour le moment, la seule et unique valeur ajoutée, c’est la vitesse. Coutil" qui fera tourner Java le plus vite aura un avantage énorme sur ses concurrents (je dis "outil" au sens
large : machine virtuelle, compilateur, JIT, etc...). Restons-en là pour ces considérations sur Java, je pourrai y revenir si vous en exprimez le souhait.
Le bout de la route ?
Où nous mènent donc toutes ces considérations ? Toujours au même point : une machine n'est rien de plus que ce que l'on en fait. Cet "esprit Amiga", je l’avais déjà avant d'acheter mon premier Amiga (j’avais un Apple ][ à l’époque). J'espère qu'il m’arrivera encore de m'enflammer, même si l’âge a tendance à lénifier ce genre de comportement.
En fait, je n’en doute pas un instant. Le sentiment continuera de se manifester en moi. Il prendra d'autres formes, mais il sera toujours là. Il fait partie de moi. Et je suis sûr qu’il fait partie de tous ceux qui lisent ces lignes. Et maintenant, j’aurais besoin d'un peu d’aide : je n'ai pas assez de souffle pour éteindre cent bougies à moi tout seul. Alors prenez une grande inspiration, et joignez- vous à moi pour souhaiter à AmigaNews, à Bruce et à toute l’équipe un joyeux centième numéro.
C) Plus précisément : les évolutions de C++ sont dirigées par un
consortium regroupant plusieurs centaines de sociétés.
Toutes les modifications à la norme doivent passer une
batterie interminable de tests, ce gui fait que le langage n
évolue quasiment plus. A l'inverse. Java est dirigé par un
unique constructeur (Sun) qui peut faire du langage ce que bon
lui semble entre deux versions (et Sun ne s est pas privé de
le faire).
A) Les voies possibles pour l’Amiga Où va t-on à présent?
Xavier Leclercq Pour comprendre mon raisonnement à propos de l’avenir de notre machine préférée, voyons un peu quelle a été la stratégie de l’OS 2 d'IBM afin de déterminer si l'Amiga pourrait suivre la même voie.
OS 2 a déjà coûté des milliards de dollars à IBM. Cet OS, jusqu’en 1994, possédait des qualités techniques supérieures au système Windows 3.x. A la sortie de Windows 95 on pouvait encore comparer les deux systèmes. Actuellement, Windows 95 OSR2 (FAT 32) en association avec le duo DCOM ActiveX creuse l'écart avec MERLIN (successeur d'OS 2 Warp) même si ce dernier possède encore au moins un avantage technique: la reconnaissance vocale.
Quelles tactiques envisagea IBM pour tenter de faire sortir du lot son OS?
1) Le choix de l’émulation Windows.
Cela fonctionne sous 16 bits car Windows
3. x n'est pas vraiment encore un véritable OS. Windows 3.x est
en effet plus proche de l’interface graphique utilisateur que
du véritable système d'exploitation, car toutes les règles
régissant le fonctionnement d'un véritable système
d'exploitation n'y sont pas respectées. Prenons trois points
clés cités par l’expert international Andrew Ta- nenbaum,
auteur bien connu des étudiants: "ordonnancement des
processus, protection de la mémoire de ces derniers et
contrôle des ressources par accès multiple". Tout
utilisateur Amiga qui se respecte approuva d'ailleurs ce point
de vue. Bref, le passage à Windows 95 marqua la fin de cet
échappatoire. L'émulation en tant "qu’arme ultime" n'est donc
pas une solution fiable et finale.
2) En fait, une étude approfondie de Windows mit en lumière que
la syntaxe d'appel des services API du monde OS 2 était assez
semblable aux appels Windows. Seulement 700 appels sur plus
de 2000 ont été notés comme étant incompatibles. L’objectif
d'I.B.M. qui portait le nom de code "SMART" était de traduire
les appels Windows spécifiques en appels OS 2.
Ceci fait, il suffirait de recompiler une application écrite en C pour qu'elle puisse tourner sous OS 2. Et lorsqu'on sait que la majorité des applications de haut niveau ont été écrites en C... A terme une telle stratégie aurait pu se défendre. Mais elle nécessite une recompilation et un travail de réécriture partiel. Le projet n’a pas été abandonné et un KIT de développement allant dans ce sens existe aujourd’hui mais ce n'est plus la voie propriétaire et le succès d'une telle formule se fait toujours attendre.
3) L'ultime solution est-elle JAVA ? IBM se lance désormais coeur
et âme dans cette voie. Car une fois qu’une machine virtuelle
JAVA existe (et elle existe déjà avec la dernière version
d'OS 2 !)
N’importe quelle application JAVA est censée fonctionner sur l’OS cible. Au départ il y avait le frein de la vitesse: JAVA est en effet très lent (normal puisqu’il s’agit d’interpréter des instructions au sein d'une machine virtuelle) mais ce premier argument ne tiendra plus à moyen terme. En effet, des microprocesseurs JAVA (comprenant donc les instructions JAVA en mode natif!) Vont bientôt voir le jour. Le deuxième contre-argument est simple. La solution JAVA est en effet une cage dorée pour les développeurs mais pour l’utilisateur final cela importe peu. N’oublions pas non plus les
applications disponibles! Un OS a beau supporter JAVA, supportera-t-il Microsoft Word ? (je précise que mon ordinateur idéal n'est PAS un ordinateur qui pourrait " faire tourner " Word). Bien entendu, des applications verticales existent sous OS 2 dans de très nombreux secteurs industriels tels que l’alimentation, la construction, les hôpitaux, la menuiserie, les agences de voyage, etc... mais le grand public n’en a cure. Bien entendu, il existe, comme pour l'Amiga, un très grand foisonnement d'utilitaires de très bonne facture dans le monde du "shareware", mais les professionnels
l'ignorent... "Nous voulons OFFICE ! " crient les entreprises, "On n'a pas pu vous proposer OFFICE..." proclamera l'épitaphe qui risque bien de s’inscrire un jour sur la tombe de cet OS... Vision teintée d’humour noir ou dure réalité ?
Et l’Amiga?
A la lecture de ceci on peut en déduire pour l’Amiga les points suivants :
• Amiga peut-il renaître avec le même OS ? Visiblement non, car
techniquement il a pris trop de retard (je parle en connais
sance de cause et je pourrais remplir des pages pour me
justifier). Ceci condamne une initiative comme la réécriture du
Kernel puis de l'ensemble de l'OS afin d'obtenir un OS sans
droits de copyrights... L'effort est louable, mais sans espoir.
• Aucun repreneur au monde n'aura les mêmes moyens qu’IBM pour
redorer le blason de la marque. Un KIT de compilation
permettant de recompiler, des applications d'un autre OS pour
qu'elles évoluent sur Amiga ne sauvera donc pas l'OS.
L’adaptation de l’OS sur un autre processeur que la famille des 68000 de Motorola aura le même effet. Sur Amiga de nombreuses applications ont été écrites en ASSEMBLEUR. Pour ces dernières, un travail d'adaptation sans le recours à l’émulation est impensable.
• Un OS techniquement supérieur à tout ce qui existe maintenant
ne serait même pas la garantie d’un succès commercial.
OS2 en est bien la preuve et avec (beaucoup) moins de budget, il sera impossible de faire mieux.
Pourtant, pour l'Amiga il n'y a pas 36 choix possibles: soit le status-quo (et alors c'est l'oubli total à moyen terme), soit la recompilation des applications pour le nouvel OS (quel qu'il soit), soit l'adoption d'une machine virtuelle JAVA par ce nouvel OS.
On peut donc en déduire que le choix du matériel se trouve au deuxième plan. Pour s'en convaincre, il suffit de se remémorer l’histoire du PowerPC (qu'IBM a finalement laissé plus ou moins tomber) ou encore, par exemple, de l’initiative NEST de Novell (OS embarqué pour périphérique et que la société essaie maintenant de revendre).
Bref, le marché a désormais ses standards et toute l’industrie des périphériques ne se développe que pour ces seuls standards!
Standards INTERNET (ISAPI, CGI, HTML, etc..), standards pour le hardware, citons par exemple le bus AGP (acronyme de Ac- celerated Graphics Interface) ou encore l’USB (Bus Série Universel)).
Côté logiciel, j’apprécie la voie tracée par PIOS : le BeOS, le pOS et Linux.
B) Une solution?
Sauver le hardware de la machine est illusoire. Ci-dessus, quelques voies logiciel- les sont lancées. Mais que reste-t-il de l’esprit Amiga ?
Mon choix personnel correspond aux choix de PIOS et s’arrête surtout à LINUX.
L'amateur éclairé et ou le programmeur 26 AmigaNews Mars 1993 N° 55 sujet soit traité par deux ou même trois auteurs différents dans un seul numéro.
A-News est non seulement multitâches, il est aussi multi-opinions. Et surtout indépendant ". Et la dernière note souriante du regretté Yéti : "Sur ce, bonne production, écrivez-moi nombreux et que les frères B meurent dans d'atroces contractions verdâtres...". Longue vie à A-News !
Xavier Le clerc q Internet: Bays@Unicall.be Note: Je consulte régulièrement pour le plaisir FR.COMP.SYS.Amiga Aatéo Concepts ( Fabriquant et distributeur) Payement i*ir chaque mandai ou CR Frais de i ort logiciel 10 Frs matériel 7: Frs tour 150 Fr Contre Remboursement moulez 60 Frs : MJ-mimm - fc Disque Dur 1.7 Go IDE .1590 Frs Disque Dur 350 Mo FSCSI 3 .. 850 Frs Disque Dur 1.2 Go FSCSI 3 ..1490 Frs Lecteur ZIP 100 Mo SCSI 2 .. 1290 Frs Surf Squirel (sur PCMCIA) 690 Frs CD-ROM 4x interne SCSI...... 750 Frs CD-ROM 8x interne IDE . 725 Frs Graveur SONY CDU926S .... 2990 Frs Du
lundi au vendredi (samedi sur R V.) de lOh à 19h ML 02.40.85.30.85 Fax: 02.40.38 33 21 E-Mail; arlequin®club-internet.fr Adresse.
Le Plessis 44220 - Couëron Les Cables Rallonge 3.5' vers 2 x 3.5'.... 120 Frs Cable 2.5' vers 3.5' ...59 Frs Cable 2.5' vers 2.5' et 3.5'.....79 Frs Switch d'écrans . 449 Frs Plein d'autres modèles disponibles ainsi que des cables sur mesure D 0 Produits Atéo Branchez 4 périphériques IDE (cables * nappes * docs * boite) Atéo IDE mux pour A1200 .... 249 Frs Atéo IDE mux pour A4000.....199 Frs Interface pour Clavier PC Pour A1200 en tower 349 Frs Pour A2 3 4000 ... 399 Frs Mise à jour ROM (Ver. 1.6) 80 Frs Boîtiers Atéo TOWER Boîtier Tower A1200 (+
Interface clavier PC + clavier ) ...899 Frs Boîtier Big Tower A2 3000 .. 1090 Frs Kit upgrade Zorro II 1890 Frs Lecteur disquette DD int 210 Frs D a Mémoires 8 Mo à 60 ns (EDO) .235 Frs 16 Mo à 60 ns (EDO) 499 Frs 32 Mo à 60 ns (EDO) 1199 Frs 1 Mo ZIP A3000 (Occas.) 300 Frs RAM GVP 4 Mo à 60 ns 790 Frs RAM GVP 16 Mo à 70 ns ..... 1090 Frs RAM GVP 16 Mo à 60 ns ..... 1290 Frs a =Accélération Blizzard 1240 ERC 40 Mhz .. 2290 Frs Blizzard 1260 50 Mhz 3990 Frs Blizzard 2040 ERC 40 Mhz .. 2990 Frs SCSI pour CyberStorm 890 Frs 0 Cartes d'extensions D a Mais Aussi.. Carte
SCSI 4008 (DMA) 1290 Frs I O AlfaData (1 Par + 2 Ser). 690 Frs Picasso IV (4Mo) 3290 Frs CyberVision 64 3D (4Mo)... 1990 Frs Souris 2 ou 3 boutons .... 129 139 Frs Tout CD-ROM pour Amiga N.C. liste disponible sur demande y issu du monde Amiga y retrouvera pleinement son compte. Il aura sauvé l'esprit Amiga, il trouvera une machine ouverte pour réaliser n’importe quel projet informatique. Le rêve est là, à la place d’une machine de travail austère et fermée comme sont le PC ou le MAC.
Et surtout, l’utilisateur Amiga peut déjà passer à LINUX avec sa machine actuelle. Puis, le jour où il voudra changer de matériel, il aura à sa disposition un large éventail de possibilités.
C) Et Amiga News ?
La voie de traverse qui a consisté à lancer un complément Vidéo Numérique n’emporte pas mes suffrages. Bruce Lepper m'a déclaré il y a maintenant bien longtemps "nous sommes revenus à l'utilisation première de notre machine et à ce qui était au coeur des premiers A-News ". Ce n’est pas ce que j'ai ressenti... même s’il est vrai que Bruce déclarait dans l'édito du numéro 1 : "Néanmoins, nous espérons proposer des rubriques séparées et régulières pour le son et la vidéo Et même si je classe à part la " TRAME DU YETI".
El yeti 100% error free warranty inclu- ded : "vous en rêviez secrètement depuis des mois sans oser l'avouer à vos proches, vous n’espériez plus la voir arriver et pourtant la voilà : rien que pour vous, une rubrique spécialisée Amiga- Vidéo toute neuve dans votre canard préféré dès ce mois-ci et même maintenant...tout de suite " (A-News n 6 page 12 !)
Il me semble que les projecteurs du magazine devraient désormais se braquer d'urgence vers le BeOS, JAVA et surtout Linux tout en gardant une place de choix pour les rubriques "DP du mois", ou " Internet ", ou les news (du genre de la "Techno-futur" de Jac Pourtant), ou le "Courrier des Lecteurs" (ou encore des rubriques comme on n'en retrouve pas ailleurs: je pense p.e. à "Qu’est que le packet Radio" du mois de février ou encore à la rubrique "REAL 3D"). Comment installer Linux sur Amiga ou d'autres machines, comment recompiler des sources C Amiga vers Linux?
Quels sont les logiciels GNU phares?
Que penser des projets d’émulation Windows sous Linux? Quid du Java et des applications proposées? (je pense à la future suite de COREL). Pour que le magazine survive, il faudra bien qu’il trouve ce que l’on nomme une "niche commerciale" en marketing. Un "Linux Magazine" ayant comme sous titre "pour Amiga BeOs PC" n'aurait-il pas plus de chances de perdurer ?
D) A qui le dernier mot ?
Tout ce qui précède reflète mon point de vue personnel et bien entendu je ne prétends pas détenir le dernier mot. Mais disons que j'ai pas mal roulé ma bosse.
Mes premiers pas (très) maladroits en informatique, je les ai réalisés grâce à Commodore puis avec l’Amiga. Je dois beaucoup à ma machine à rêves. Beaucoup aussi à Bruce Lepper et à Amiga- News. Aujourd’hui je suis programmeur dans le monde PC, et depuis deux ans je rédige des articles pour un magazine informatique technique Parisien [le "virus" de l’écriture ne m'a pas lâché :-)]. D’ici les vacances d’été, j’espère que vous pourrez lire aussi Shareware: le livre du développeur aux Éditions Eyrolles (enfin si le projet aboutit car je n’ose plus vraiment l'affirmer après deux années
de démarches et deux éditeurs différents!).
Je salue au passage toute l’ancienne équipe d'A- NEWS et j’attends avec impatience le numéro 100 pour avoir des nouvelles !
J'ai sous les yeux ce fabuleux A-News N 1 (Avril
1988) (avec la Cu- pertino’s NewsLet- ter et la rubrique "Gourou
Méditation"!). Je donnerai finalement le dernier mot à
Bruce qui proclamait "Que le lecteur ne s'étonne pas qu'un
Pin moaiflobtOJ ions pféavü SARt ou capitol ae 50 000 Fu
PCS St Hoicne B 403 546 4 13 0] T, ÜQ.
1 mis.
V II l Club Télécom Et voici les vétérans du Club Amiga Télécom-Paris (ATP).
Peut-être les plus anciens d'entre vous se rappellent-ils la première Saga de l'Amiga, qui du numéro 41 à 46 en 1992 vous a conté l'Histoire de notre belle machine, et décrit ses principaux aspects (hardware, Exec, Intuition, etc). Peut-être les un peu plus jeunes ont-ils connu la fameuse Saga des Grands Utilisateurs, qui du numéro 51 à 70 en 93-94 a arpenté pour vous la planète, histoire de faire un reportage sur des labos ou des entreprises qui ont tiré le meilleur de la machine, ce qui était également une bonne occasion de découvrir différents domaines (astronomie, cardiologie,
matériaux composites, calcul formel, télétel et j'en passe). Le club ATP, ça a été aussi des cours dans l'enseignement d'informatique à Télécom- Paris, et une petite partie du fameux TV-Paint... C'était l'époque où il fallait se battre contre Commodore Amiga Paris (ATP) France pour obtenir qu'à défaut de faire leur boulot, ils laissent les autres faire leur travail de soutien à la machine (A-News en sait quelque chose)... Aujourd'hui, l'équipe d'ATP est dispersée, comme ça arrive à beaucoup de groupes formés d'étudiants, lesquels ont vocation à émigrer un jour ou l'autre pour aller
faire leur nid quelque part ailleurs, où l'herbe est plus verte, les processeurs plus rapides, les crédits moins réduits et où hélas parfois, on parle surtout l'anglais.
Nous avons avec difficulté retrouvé trois des principaux anciens d'ATP, Laurent Itti qui est maintenant à Los Angeles, Olivier Jeannet qui travaille en région parisienne, et Fabrice Neyret qui est en ce moment du côté de Toronto.
Ils nous donnent quelques nouvelles quant à leur parcours, et expriment leur pensée sur l'informatique, la micro, l'Amiga.
Fabrice NEYRET Aux débuts d'ATP, je venais d'obtenir mon DESS de math appli. Et j'entrais à Télécom Paris, dont je suis sorti ingénieur en 1991, option Image. J'avais fait mon stage à TDI, la société produisant Explore, la fameuse plateforme de synthèse d'image tournant sur Silicon Graphics, et c'est donc là que j'ai commencé véritablement ma carrière en synthèse.
Fin 1992, je me suis inscrit en thèse, la dernière occasion avant d’être trop vieux. Je me suis donc trouvé à l’INRIA à Roc- quencourt, jusqu’à ma thèse obtenue en juin 1996 (déjà!), avec comme sujet les textures volumiques (pour faire des scènes très très chargées en ray-tracing sans aliasing, cf http: www-syntim.inria.fr syntim recherche neyret ).
A mes moments perdus, j’ai même commis quelques petites nouvelles de SF dont il paraît que je passe mon temps à faire la pub :A) http: www-syntim.inria.fr syntim personnes neyret Ensuite j’ai été faire un p’tit tour de 4 mois à Alias-Wavefront Toronto, la boîte qui a racheté TDI et s’est fait racheter par Silicon Graphics. Depuis, je suis en stage post-doctoral au DGP à l’Université de Toronto, où je cherche à modéliser la forme et la dynamique des nuages convectifs et de la fumée http: www.dgp.toronto.edu people neyret Si les dieux de la synthèse sont avec moi, peut-être serai-je
chercheur au CNRS ou à l’INRIA à la fin de l’annee.
J’ai commencé avec le ZX81 en 1981. On faisait tout à l’époque avec 16Ko (mais que fait donc xterm, le shell unix, de ses 8Mo?), puis le Spectrum, puis le QL toujours chez Sinclair. Je passais l’été à apprendre le Basic aux vacanciers, ça se faisait à l’époque... Dans les associations où je travaillais, j’ai découvert le mythique Apple2, avec un truc nouveau bizarre appelé d’Amiga News. Le brave Amiga 2000, bourré de cartes additionnelles, m’a accompagné jusqu’en 1993 (sept ans pour un même ordinateur, il n’y a que ma vieille Toyota pour battre ce record) , année de ma retraite. Il me
fut offert à cette occasion une assez jolie configuration de PC, que je ne pouvais évidemment pas revendre immédiatement. J’ai donc conservé deux systèmes en parallèle pendant 6 mois, mais, comme le dit un collègue, la maintenance d’un système est un boulot à plein temps...deux machines, c’était trop, surtout pour un retraité classiquement débordé.
Après moulte réflexion, ç’est l’Amiga que j’ai lâché pour trois raisons : ni le 3000 ni le 4000 ne m’avaient séduit à l’époque, ensuite les domaine d’excellence de l’Amiga étaient (et sont toujours, ce me semble) la video et le graphisme, mais les meilleurs programmes ne peuvent compenser l’absence de dons et de formation ar- N’ayant pas fait mes premières armes sur un Amiga 1000, je ne suis pas vraiment un pionnier. Lorsqu’en 1987 j’ai décidé de remplacer mon calculateur de bureau HP par un ordinateur, un rapide tour du marché m’a convaincu de ce que l’Amiga était LA machine à acheter
pour se faire plaisir. J’ai donc acquis un des premiers A2000A, converti dès que possible en A2000B, avec 1 méga de RAM et un énorme disque dur de 20 mégas. J’ai fait mes délices de Deluxe Paint, qui me fut livré avec le tout premier virus de l’Amiga, pas méchant du tout, puis de l’AmigaDos, dont j’ai voulu faire partager la passion par les lecteurs tistique ; enfin, ne pouvant plus voler, je me suis rabattu sur la simulation, et dans ce domaine l’offre sur Amiga est pour le moins limitée.
Je n’oublierai jamais pour autant que c’est sur Amiga que j’ai appris ce qu’est un système multitâche, comment trifouiller un disque, comment programmer (un peu) en C, ce qu’est une fractale (merci Charles et Serge), comment travailler à distance, avec le Minitel en guise de modem, et bien d’autres choses encore.
Bruce a eu la gentillesse de continuer à me faire parvenir la revue ; à l’occasion de son centième numéro, je suis heureux de lui adresser mes cordiales félicitations . Ainsi qu’à toute la communauté Amiga , pour son incroyable vitalité malgré les tribulations qu’a traversées la machine, et pour son inépuisable créativité.
Pierre Ardichvili, alias Zorglub floppy disque (les IBM-PC étaient des casseroles méconnues avec lecteur de cassette), tandis qu’au lycée, un BULL Ml- TRA15 avec ses 4 Ko de mémoire centrale faisait fonctionner une dizaine de consoles. Petites lumières et bandes perforées comme dans les vieilles séries américaines.
A l’époque, la micro était un univers bigarré, plein de variations et de tentatives, et il y avait même des machines françaises (T07. Goupil...) et européennes. J’ai dû acheter mon A2000 vers 1987. C’étaient les débuts, et le revendeur m’avait installé des bouts du système 1.3 bêta pour me faire plaisir... A l’époque, les Macs découvraient tout juste la couleur et coûtaient 10 fois leur prix actuel, pour des performances vraiment inférieures à l’Amiga. Les Silicons Graphics aussi tournaient avec des processeurs 68 k, toute la supériorité venant du hard graphique 3D 24 bits.
Depuis, dans ma vie professionnelle, j’ai à disposition les derniers modèles de Silicon Graphics, capables d’afficher plusieurs millions de polygones 3D texturés antialliasés par seconde en 24 bits double buffer. Alors mon Amiga ne me sert guère que pour taper des textes ou me connecter au boulot... Mais songez: cette machine qui a connu le 1.2 marche encore parfaitement en 3.0 sans release particulière. Ca donne quoi, Windaube95 sur un PC de 1987? Mhhh?
Je continue à trouver Exec efficace, bien pensé, et particulièrement pédagogique. Bien sûr en 5 ans d'immobilisme, la machine ne peut plus rivaliser avec les stations graphiques et le processeur est bien léger pour le calcul intensif. Mais Intuition se débrouille superbement bien avec les ressources dont elle dispose.
Ma foi, je pense que les temps héroïques sont finis, et je regrette les années bidouilles, en C. Basic ou Assembleur, comme votre père qui s’est fait sa radio à transistor au fer à souder ou votre grand-père qui a bricolé un aéroplane dans sa jeunesse. La programmation sera de plus en plus une technique discrète réservée à quelques usages professionnels, et vous, vulgaires particuliers, il ne vous restera peut-être plus que Linux pour bidouiller, et encore, qui sait si Unix, ce système pour les chercheurs, ne va pas lui aussi disparaître en dépit de ses mérites, au bénéfice de produits
plus, disons, commerciaux... Mais bon. Demain est à l’Internet nous dit-on, aux futures consoles-web à la maison, qui parlent en Java. Le Basic de demain? (pour peu que des moutures plus accessibles apparaissent...) ¦ Laurent ITTI Après avoir reçu mon diplôme d'ingénieur de Télécom Paris en Traitement des Images en Juin 1994, j'ai été chercheur en traitement d'images médicales au Harbor- UCLA Médical Center, Dept. of Neu- rology, à Los Angeles, Californie. J'ai développé plusieurs méthodes pour la fusion d'images cérébrales tridimensionelles en provenance de différentes modalités
(principalement IRM [voir ma photo], SPECT, IRM de perfusion, IRM fonctionnelle et spectroscopie par résonance magnétique).
L’idée générale est de corriger automatiquement pour les différences de position et d’orientation du patient entre plusieurs jeux d’images 3D acquis avec différentes machines, ou à différents moments. Une fois tous les jeux d’images parfaitement alignés, il est possible de combiner les informations spécifiques à chaque système, et en particulier d’améliorer la résolution des images fonctionelles (~1cm typ.) Par injections d’information en provenance d’images structurelles à haute résolution (~1mm typ).
Depuis Septembre 1995, je suis thésard (Ph.D.) au California Institute of Technology (Caltech) à Los Angeles, dans le laboratoire du Pr. Christof Koch. Avec Christof, j’étudie les mécanismes neuronaux à l’origine de l’attention visuelle (voir http: www.klab.caltech.edu ~itti attention, un petit logiciel qui détecte les objets saillants dans des images naturelles), avec pour but ultime d’essayer d’approcher de façon scientifique le problème de l’identification d’un substrat neuronal pour la conscience (pour plus d’informations, voir le livre "L’Hypothèse Stupéfiante" de notre
collaborateur Francis Crick). En parallèle avec mon Ph.D., je continue ma recherche au Harbor-UCLA Médical Center, maintenant centrée autour de la cartographie anatomo-fonctionelle cérébrale automatique (voir http: www.humc.edu ). Je regrette amèrement la grande époque de la micro, au début des années 80. Je me rappelle l’achat de mon premier ordinateur à l’âge de 13 ans (un ZX81), et comment, parce que le système était si simple, j’ai pu programmer en Basic quasiment immédiatement, et je finissais mon premier logiciel en assembleur seulement trois mois après. Je ne vois pas dans le
panorama des machines actuelles une plateforme aussi simple et facile d’accès pour débuter. L’Amiga reste à mes yeux la meilleure machine pour acquérir un savoir solide en informatique, hardware, et système. Les connaissances acquises pendant de longues nuits de programmation et hacking m’ont été essentielles durant ma (courte) vie professionnelle.
Je n’ai plus d’Amiga à Los Angeles, et ça me manque beaucoup. En compensation, je fais pas mal de bidouille sur mes machines de travail (principalement un Pentium Pro 200MHz sous Linux et une DEC Alpha 433MHz). J’aime beaucoup Linux, un clone freeware d’UNIX, et je trouve le système assez propre; cependant, commencer la micro avec ce type de système est certainement trop abrupt. Mon conseil pour les débutants est d’éviter de suivre l’escalade logicielle et hardware, et de ne pas se démoraliser devant la taille et la complexité des logiciels actuels; achetez-vous un A1200 avec un
assembleur et un compilateur C C++, un jeu de Rom Kernel Manuals, et vous ferez des miracles en un rien de temps. Bien entendu, votre premier programme ne sera pas un méga flight-simulator avec graphiques 3D temps réel et petits films MPEG décrivant la mission; une petite bataille navale en mode texte fera bien l’affaire, car au moins, en la créant, vous aurez appris à programmer.
Inutile de vous perdre dans les méandres de systèmes plus compliqués comme UNIX, ou pleins de verrues et de patches comme Windoze. Vous aurez affaire à ces monstres bien assez tôt si vous décidez de poursuivre l’informatique de façon professionnelle. ¦ Olivier Jeannet J'ai connu l'ATP (Amiga Télécom- Paris) au début de 1992 en lisant dans Anews (numéro 41) la Saga de l'Amiga. Cela coïncida avec mon DEA de math appliquées à Paris-5 dont certains cours avaient lieu à Télécom- Paris. L'adresse électronique d'un des auteurs se trouvant à la fin d'un article, cela me fournit l'occasion
d'inaugurer le mail de mon compte Unix pour le contacter. Je découvris ainsi l'Internet environ 3 ans avant que tous les journaux informatiques ne se sentent obligés d'en faire leur sujet favori. Ce réseau était alors destiné au monde scientifique et !
!
• Jl i Il rv géré par les centres de recherche, et les étudiants
commençaient à en bénéficier.
Ma collaboration commença avec le club ATP, et j'eus par la suite l'occasion d’écrire les articles que vous connaissez peut- être (Aéroports De Paris. Robots à La Villette, MapleV. Programmation système 2.0). Le club était près de son apogée, nous avions deux A3000 dans le local du club, qui avaient été donnés par Commodore. L'un d'eux était un des premiers A3000 Unix, et contenait une carte Avideo24, fruit de notre collaboration avec TecSoft pour TVPaint. Les deux Amiga étaient reliés par ParNet (ceci a fait l'objet d’un article), ce qui était bien pratique pour économiser de la place sur
les disques.
L'année scolaire suivante, je rempilai pour un DEA d’informatique théorique à Paris-6, avant le service militaire que j’effectuai en 94 dans l’Armée de l’Air, dans le bureau informatique (tant qu'à faire!). Je m'occupais de veille technologique et de maintenir des PC. Contre lesquels j’eus plus d’une fois l'occasion de pester. J'apportai même une journée mon Amiga pour montrer à mes camarades ses qualités graphiques et multi-tâches.
Depuis la fin 94. Je travaille dans une SSII (Société de Service en Ingéniérie Informatique), dans le département gestion de réseau et télécom. Je programme en C (bientôt C++) sur des Sun sous Unix Solaris, avec de la programmation X Motif et utilisation de base de données relationnelle (Ingres). Il s'agit par exemple de collecter les informations envoyées par des commutateurs, de les stocker, les traiter et en afficher une vue synthétique pour un opérateur. Il faut être astucieux pour pouvoir absorber un flot important de données et offrir un affichage compréhensible des anomalies, tout
en ayant une interface réactive. Pour cela, le multi-tâches d'Unix est fortement utilisé et pas moins d'une douzaine de tâches communiquent entre elles.
Côté machine, j'ai commencé la micro avec un Commodore
64. A partir du Basic, j’ai programmé un assembleur, puis avec
cet assembleur un assembleur symbolique 2 passes qui, à mon
avis, était bien plus performant que celui vendu par
Commodore. J’ai ensuite eu un Amiga 500 (quelle merveille à
l’époque!), d’abord sans disque dur, sur lequel j'ai surtout
fait de l’assembleur. Je suis passé enfin au 1200 depuis fin
93, et j'ai beaucoup apprécié l'AGA. Il a été par la suite
motorisé par une Blizzard-3 bienvenue. J’ai le plaisir d’être
membre du BBS Ramsès depuis fin 93, et même point FidoNet.
Cela me donne l'occasion de suivre de près l’actualité de
notre machine (grâce aux conférences), et de rencontrer des
passionnés, qui sont souvent des spécialistes, lors des pots.
Ramsès me permet aussi d’être approvisionné en domaine
public.
Mon avis sur l'Amiga est que jusqu’à la faillite de Commodore, cette machine avait beaucoup d'atouts, et pour son prix avait des performances vraiment intéressantes. J'ai beau utiliser des stations Unix relativement puissantes au travail (Sparc
20) , j’aime bien retrouver l’efficacité de mon Amiga le soir.
Arexx est réellement très utile. Quand je vois que. Connecté à l'Internet, je peux à la fois utiliser un navigateur Web. Deux sessions FTP. Et afficher une image sans trop ramer, je suis content de mon "vieux" 1200. Netscape sur ma station Unix demande à lui tout seul pas mal de CPU, et sur PC je n’en parle pas. Après avoir travaillé avec plusieurs plateformes, je me dis que l’Amiga n’est pas moins "professionnel" que d'autres. Les autres ont aussi leurs problèmes.
Il manque surtout à l'Amiga un processeur plus puissant et un système mis à jour (la protection mémoire d'Unix est vraiment géniale). Je ne peux qu'espérer la réussite des successeurs de Commodore (p-OS, PhaseV ou PIOS), sinon la Be- Box me semble très tentante et en avance sur son temps. ¦ Je vends mo Pendant 10 années, j'ai eu d'abord un Amiga 2000 et ensuite un Amiga 3000. L'Amiga rimait avec Cinéma.
Mais commercialement tout a été fait pour que l'avenir soit constamment compromis. Le marketing déplorable de Commodore, les sorties de modèles incompatibles entre eux, l'orientation que les amigaïstes eux-mêmes voulaient donner : Amiga contre PC. Combien d'articles avons-nous lu sur le multitraitement ? Combien avons-nous lu d'articles qui pourfendaient le PC. Il fallait et il faut s'adresser aux " 10 millions " de vidéastes qui achètent les " vidéocuts " ou " Hama " (un Amiga 500 ou un 1200 sont au même prix). Il faut dire aussi, car j'en fais partie, que j'ai été fier de faire partie de
cette caste privilégiée qui faisait facilement ce qui était inaccessible à beaucoup : la production d'images insolites". Le club Work- bench et Arexx n'a pas su franchir le perron des écoles et des universités comme le Mac. Trop de jeux ont collé à la peau de cette machine.
Je ne reparle pas de l'Amiga d'aujourd'hui qui fait et défait les espoirs de tous.
J'ai collectionné les A-News et je les conserve encore. Je les ai tous et je les relis, ne serait-ce que pour retrouver un tuyau!
Je lisais aussi Amiga Revue, mais à la première secousse, le journal de Commodore est parti en fumée. Commodore n'a jamais cru en l'Amiga !
J’ai beaucoup aimé l’Amiga Mon Amiga 3000, avec sa carte IV24, a titré bien des films et j'ai épaté beaucoup d'amis avec des trucages, dont ils faisaient quelquefois les frais. J'ai pu exprimer aussi des Idées plus sérieuses au travers de reportages, le dernier fut un voyage au Bénin.
Ce que je fais actuellement J'ai deux occupations principales : le montage de films, le dessin et les cours de Bureautique avec les outils de Microsoft. Je suis occupé 14 heures par jour.
Premier constat: j'ai deux ordinateurs sous mon bureau, deux tiroirs pour loger les claviers et je " swiche " pour l'affichage sur un écran multisynchrone EIZO.
Cela fait beaucoup de manipulations à connaître et de sauvetages à faire.
Je crois avoir tout essayé et acheté au fur et à mesure des " releases " tant logiciels, que genlocks que caméscopes!
Il y a du nouveau L'arrivée du PC dans le monde du graphisme et de la Vi- déo change les données de la réflexion. Avec les résolutions d'images et d'écrans de très bonne qualité. Mon Amiga 3000 ne jouait qu'avec 16 couleurs (un peu plus en basse résolution). J'ai voulu acquérir une nouvelle carte pour rafraîchir mon 3000 et avoir d'autres résolutions, j'ai fait des essais, mais mon SCALA 400 ne pouvait pas fonctionner correctement. SCALA n'a pas suivi révolution de ces nouveautés, ou je n'ai pas su trouver les meilleurs conseils. Les revendeurs de province ne peuvent plus vivre avec une
clientèle dérisoire. Eux aussi sont passés sur le PC.
Amiga... Côté PC, Adobe Première est arrivé, c'est un joli produit. Il est aussi vrai que du côté de l'Amiga, le DRACO possède Movieshop (en anglais) et que ces nouveaux produits remplacent SCALA.
Cependant, ce genre de machines ne s'achète pas par correspondance !
Un système comme I' AmigaDOS vaut Windows pour beaucoup d'usages.
Je suis un lâche !
Je suis persuadé que l'outil DRACO est supérieur à beaucoup d'autres. Mais il est trop isolé dans le monde qui m'entoure. Casablanca devrait être " publicité " dans tous les journaux de vidéo.
J'utilise tous les jours un Windows 95 qui prend 100 Mo de mon disque. Mais il y a 60 millions d'usagers de Windows et je n'ai plus de mots pour convaincre qu'avec l'Amiga tout est supérieur. Même Commodore ou Amiga n'ont pas eu l'énergie pour enthousiasmer les vidéastes amateurs et méticuleux. Je vais abandonner le Genlock IV24, cette invention géniale de Kudelsky (membre de la famille qui a inventé le NAGRA, les décodeurs Canal+ etc...). Et puis maintenant, le Draco réclame de mettre les séquences sur disque pour effectuer des titrages et de compiler. Alors le PC aussi et tout le monde
utilise ces méthodes. Avec SCALA et un disque de 120 Mo je faisais de bien jolis effets et des animations sympa. Maintenant, il faudra plus de 2 Go pour le faire.
Je suis conscient que je serai privé de faire partie de cette élite de gens passionnés qui partageait cette folie de faire un titrage en 10 minutes! Au mieux aujourd'hui pour le même titre, il me faudra deux heures.
Je demande pardon à tous les " fous " sympathiques comme A-news. Applimatic, Cis, Deltagraphics, Duchet et quelques autres qui continuent efficacement à sauver ce qu'ils peuvent de cette merveille.
Je vais acheter Un Pentium MMX 200 avec 64 Mo, un disque SCSI II fast de 2 Go, un disque SCSI II fast AV de 2 Go (oui cela fait deux disques).
A l'heure où j'écris ces lignes j'hésite entre l'AV Master ou la Miro 30 comme carte vidéo. Un CDROM 12 fois, un graveur 4 fois, un loméga 1 Go. Un modem 33.000. Je vais prendre la carte graphique Miro Media 3D, car elle a une sortie TV pour brancher mon beamer pour les conférences.
Mais vais-je avoir les moyens de m'offrir TVPaint Animation sur PC à 9.999,00 francs pour remplacer mon Dpaint sur Amiga ?
Le montage sur PC J'attends encore un peu pour passer au caméscope numérique et aux cartes DV (DV Master ou Miro 100), c'est tentant mais mon porte-monnaie n'arrive pas à payer ces nouveautés.
J'ai un EV 9000 et un EV 2000 pour faire des montages avec le time code. Ces deux machines sont parfaites pour faire les montages en HI8.
J'ai commencé par mettre toutes mes séquences de films sous une base de données Access avec numéro de cassette, début, fin et durée.
Lors d’essais, voilà comment j’ai fait : Je fais mes sélections avec enregistrement sur le disque AV. Attention, il faut mettre les séquences sources et les séquences finales sur le disque ! Un giga ce n'est pas beaucoup.
Le côté intéressant est de faire le montage avec les effets de transitions entre les séquences.
Il suffit de donner le nom aux séquences, vous pouvez ajuster celles-ci à l'image près. Sélectionner l'effet désiré.
Titrer, sous-titrer, ajouter la musique et contrôler les volumes Un autre rôve : vous pouvez choisir les couleurs de fond que vous souhaitez voir en " fond graphique ". Le trucage multipiste produit de jolis effets, il faut connaître bien ce que vous souhaitez faire car les temps de compilation sont proportionnels à votre imagination et à vos prétentions. Il est très joli de voir vos séquences animées qui s'entourent autour d'un cube animé dans l'espace. Un pentium 166 MMX met plus de 10 minutes à compiler cet effet!
Les résultats obtenus sont les meilleurs que j'ai pu obtenir depuis que je fais de l'infographie. Un ami qui va acheter un Draco m'a dit que les résultats sur le Draco étaient magnifiques.
A l'heure où j'écris ces lignes j'ai toujours mon Amiga, je n'ai pas encore acheté le PC qu'il me faut.
Quel est le GURU qui pourrait venir me dire de ne pas faire l'irréparable: quitter les Amigamis (comme aurait dit Cupertino !). ?
Jérôme Morin Le Paquet Il est constitué d’un CD-ROM à la couverture un peu trop discrète pour évoquer des merveilles, et de deux manuels en anglais. Le CD renferme en fait trois logiciels complémentaires : TEST LOGICIEL par Jac Pourtant jac @ avignon.pacwan.net DrawStudio : LE soft de dessin vectoriel sur Amiga
- DrawStudio,
- ImageStudio,
- TextureStudio.
Trois programmes pour le prix d’un, écrits par Graham et Andy Dean, qui ont déjà eu les honneurs de la presse un peu partout.
Les trois programmes sont faciles à installer, il suffit de copier les trois tiroirs directement où on veut les avoir. MUI est nécessaire.
Draw Studio On ouvre le programme. Pour un habitué de l’Amiga, il n’est presque pas nécessaire de regarder le manuel (à première vue) pour configurer son écran. Un nombre de couleurs entre 2 et 256. Mais l’écran peut très bien fonctionner en 24 bits. (Je dois signaler que je n’ai pas réussi à stabiliser l’écran au début, il m’a fallu utiliser un Workbench standard pour sauvegarder les préférences et les recopier ensuite. Il y a donc possibilités d’accrochage avec des commodités ou tâches de fond. Une fois ceci résolu, plus de problème).
L’interface graphique consiste en une fenêtre d’outils à la Dpaint et une fenêtre de travail "superbitmap" avec deux gadgets en bas à gauche: Pages et Layers. Il est en effet possible d’organiser des documents à plusieurs pages et d’utiliser dans chaque page des "layers" (comparables à des vitres sur lesquelles on peint, que l’on peut ordonner, rendre invisibles ou grisées) sans limitation de nombre et facilement ordonnables par la technique du drag'n’drop.
DrawStudio, ImageStudio, TextureStudio Le dessin vectoriel, très bien représenté sur le Mac, n'a jamais été le fort de l'Amiga. Il y eut Expert Draw (trop inconnu). Art Expression (trop simple), Pro Vector (trop compliqué), et puis il y a bien des outils intégrés dans divers logiciels. Pas de programme satisfaisant - à mon humble opinion. J'ai vu DrawStudio sur le salon de Cologne 96, j'avais déjà un peu joué avec une démo sans manuel, je n'étais pas très convaincu. A présent, j'ai le paquet entier et officiel, je dois en tirer la substantifique essence, pour vous lecteurs... et pour moi
aussi.
Les outils
• La flèche de sélection pour déplacer ou redimensionner les
objets.
• Une flèche courbe symbolisant la rotation. Il suffit d’avoir
son objet sélectionné et de pointer n’importe où l’objet
tourne autour de ce point.
• La main pour déplacer le plan de travail à l’intérieur de la
fenêtre (j’aurais aimé une option pour faire la même chose avec
la touche médiane de la souris).
Ioqs joo* r IVïuAhiH 1 10Q7 Eile r- Ram:Pcnknifc.eps Ê &inter _ c* AU
- » Range From 1 j To [F EPS Converl text to curves Gradient
steps Include bitmap* p Colour | Cancel Colourc Linestyle |
Line end* | Prcview j iNone lNone ( Solid ( Solid J Paitem )
Pattem J Gradient J Gradient J Bitmap J Bitmap |RGB 64 84
235,156% |S6% Black Edit | Edit | Pen colour J] Unedash Fill
colour Line join Line thickness Line end* y[J ..GRADIEN'
GRADIEN GRADIEN GRADIEN GRADIEN
• GRADIEN
* GRADIEN B Black spher B Red sphcrc Orangesph B Blue sphère
• Black fade i Bubble
b. b2 finger
* abl finger Gradient name Orange sphere 6% Black 1 | Püre Orange
B Deep Orange | Rire Cyanish Bright Red-P Add | Del 1 [ Type £L
Colour spread Pj Radial Speed p Decelcrating Angle 0 X F5!T
Colour type JJ 24 Bit Denrity [ j| | (360 x 360) 0! Text on
curve ¦r r- l-.- Alignaient p| Left | Direction P| Forward |
Sideof curve P| Left Et PI No change | 100% Stand off [Ômm to
sa 11% • Rota te text Surt po* | 25% J Ereview QK Cancel | 01
ahbb ¦ iHanoi Align objecta to pi Self Type p| None J 1m lop
¦iü Centre 1 -* Bottom a Height Type P| None J * Left _
Cintre
- y Right - Width OK Cancel ____ PATTERN.C ¦ PATTERN.D 81
PATTERN.E ¦ PATTERN.F ¦ PATTERN.G SrPATTERN.H PATTERN.I
PATTERNJ & PATTERN.K ijgPATTERN.L 88PATTERN.M PATTERN.N
PATTERN.0 X; PATTERN.P XX PATTERN.Q | Roughfile Draw Studio
• La loupe pour aggrandir ou diminuer la vue en dessinant un
rectangle sur la zone à zoomer.
• Une courbe en S pour le libre tracé.
Celui-ci ressemble à un tracé bitmap, mais on peut l'éditer ensuite comme une courbe Spline.
• Le A pour les fonctions de texte.
• Le segment pour les lignes.
• Une courbe pour les MultiSplines qui fonctionnent avec deux
bras par point d'ancrage. Tant qu’on ne fait pas un double
clic, la ligne se continue. On peut très facilement construire
une ligne brisée, arrondie ou mixte. Si on clique en relâ
chant, on définit un segment de droite. Si on clique en
maintenant la touche appuyée, on arrondit la courbe à sa
guise.
• Un carré pour les rectangles (en enfonçant la touche
majuscule, on obtient un carré).
• Un carré arrondi pour les rectangles arrondis.
• Un cercle pour les ellipses (en enfonçant la touche
majuscule, on obtient un cercle).
• Un cercle ouvert pour les portions d'ellipses. Une fois
l’ellipse définie, on clique sur le début de la portion et le
tracé suit le pointeur sur le tracé jusqu’au prochain clic,
modeste et génial (comme dirait Daniel Mermet.)
Sous ces outils, encore cinq gadgets, ils correspondent à :
• La couleur du trait ou du périmètre.
Une palette s'ouvre pour choisir la couleur.
• La couleur du remplissage. Une palette également. Dans ces
deux palettes, un bouton "none" permet de se passer du pourtour
ou du remplissage.
• Continu ou pointillé, avec plusieurs options prédéfinies.
• L’épaisseur du tracé.
• Les deux derniers sont les options de début et de fin de tracé,
carré, arrondi, flèche, boulet, etc... Toutes ces options sont
redéfinissables numériquement et donc très précisément.
Un simple double-clic sur le pourtour d’un objet évoque le dialogue de paramètres ou bien permet l'édition à la souris des points d’ancrage et des leviers de splines pour ceux-ci.
Les menus Je me contenterai ici d'énumérer les items évidents et ne détaillerai que si nécessaire.
• Projects: "New", "Load". "Place" permet d’insérer un ancien
projet à un endroit précis. "Save", "Save as ", "Close".
"Print" est simple mais efficace, les paramètres de mon "Epson Stylus Color" ont bien été reconnus. "Export" a deux options : "Bitmap" définissable en pixels ou en ppp, avec option d'anti-aliasing et respect des proportions, sauve en 1 bit, 8 bits gris, 8 bits couleur ou 24 bits (IFF, JPEG, PCX, TIFF ou BMP); PostScript en fichier ou à l’imprimante avec diverses options dont EPS. "About", "Info", "Quit".
• Edit: "Undo", "Redo" illimités. "Cut", "Cop", "Past", "Delete",
"Clone", "Dupli- cate", "Select AU".
• View: "View" ouvre un dialogue on l’on peut numériquement
définir l’agrandissement en pourcentage ou en ppp.
"View 50 %", "View actual size", "View 200 %", "View full width", "View Full Page", "View to selected objects". "Re- draw Level" avec quatre options ; Wire- frame, Draft, Postscript, Full. "Bitmaps" ouvre un requester de choix d’images bitmaps. "Show grid", "show rulers" et "Show print margins".
• Layout: "Grids" permet de choisir son quadrillage (en points
seulement), son espacement, en arrière ou en premier plan.
"Layers" et "Pages" ouvrent les fenêtres d'arrangement comme
les gadgets de bas de page. "Rulers" permet de définir et
d’afficher des réglets (horizontal et vertical) de mise en page
(points, inches, millimètres, centimètres, mètres, picas).
"Snapping" est une option très complète et très utile: On peut non seulement choisir raccrochage" à la grille, mais encore aux objets, et plus particulièrement pour ceux-ci à leurs extrémités, à leurs points d’ancrage, à leurs lignes et à leurs cour- 3 Rue Galléan 06000 NICE Tel Fax : 04.93.80.71.55 AMIGA 1200 Carte Mémoire Omo 390f Blizzard 1230 IV Omo 1100f Blizzard 1240T Omo 21 Oof Blizzard 1260 Omo 3890f Module SCSI-2 700f AMIGA 4000 Cyberstorm 40 40 Omo 2990f Cyberstorm 60 50 Omo 4790f Module Fast SCSI-2 850f Cybervision 64 3D 4Mo 1990f Picasso IV 4Mo 2990f DKB 3128 1690f AMIGA 2000
Blizzard 2060 Omo 4790f Blizzard 2040 ERC Omo 2790f ROM. 3 J. Amiga 500 600 2000 499f Amiga 1200 3000 4000 599f FRAIS DE PORT : CD jeux Logiciel : 35f Carte HD Mem : 60f
* ANTINEA * Ecran: 14” 150f PROMO DU MOIS : Quaterback 5 vf 99f
17” 200f Tour: 100f MEMOIRE COPROCESSEUR Coprocesseur PGA
50Mhz 490f SIMM 32 bits 4Mo 60ns 140f SIMM 32 bits 8Mo 60ns
240f SIMM 32 bits 16Mo60ns 540f SIMM 32 bits 32Mo 60ns 1190f
Disque Dur 1.2 Go IDE 1290f Disque Dur 2 Go IDE 1790f Disque
Dur 1 Go SCSI 1690f Disque Dur 2 G0 SCSI 2490f CD Rom 4x IDE
490f CD Rom 10x IDE 750f CD Rom 4x SCSI 690f DIVERS Lecteur HD
1.76Mo interne 585f Souris Wizard 99f Tour Micronik A1200 1490f
Boitier Clavier A1200 390f Carte Zorro II Micronik 1690f Carte
Zorro III Micronik 3190f Tour Micronik A4000 PCI 2790f Moniteur
M1438 14" 2290f Moniteur M1764 17" 4990f Alimentation 20A A1200
449f Tablette Wacom Artpad 2 1290f Epson Stylus 500_1990f
LOGICIELS Wordworth 6 (vf) 490f Image FX v2.6 (va) 1290f
CybergraphX (va) 250f SCALA MM400 (vf) 1490f Turbocalc 4 (vf)
490f TVPaint v3.59 (vf) 1390f TVPaint + Artpad 2 2490f
TVPaint+Artpad2+Cyber4Mo 4290f Turboprint 5 (vf) 449f I Browse
(va) 249f Aminet 13,14.15,16,17 79f Aminet set 1, 2 150f Aminet
set 3, 4 199f Geeks Gadgets ADE 110f Amiga Developer CD 95f
Mods Anthology 219f Colonisation (va) 199f Sens. World Soccer
96 97 199f Sens. World Soccer Upgrade 129f Jet Pilot 220f Mega
Typhoon 180f Capital Punishment 199f Chaos engine 2 249f
Burnout 249f Tiny Troops 249f Alien Breed 2 249f Trapped 199f
Nemac IV CD-Rom 180f Legends CD-Rom 180f Beaucoup d’autres
logiciels en stock PRIX NETS TTC MODIFIABLES SANS PREAVIS -
CHEQUE A L’ORDRE DE TRACO-ANTINEA Un Test de Jac Pourtant
jac@avignon.pacwan.net Turbo Print . » IX !)Uj r Ci Draw Studio
m Comparatif d’impression 2 Comparatif d’impression 1 bes (le
curseur signale ces différents attributs en se déguisant à
leur contact, et la tolérance d'approche est réglable au pixel
près). "Snap to grid", "Snap to object".
• Object: "Attributes" est déjà un paragraphe en soi, tellement
il contient d'options. Simplifions en disant qu’on peut choisir
la couleur pour le pourtour ou le remplissage entre rien, une
couleur, un motif, un dégradé (avec énormément d’options), une
image bitmap; la ligne de contour avec son épaisseur, sa (dis)-
continuité. Ses angles; les extrémités et enfin une
prévisualisation de l’objet seul.
"Specs" est la fenêtre de paramétrage des objets. "Group" et "Ungroup". "Convert to Bezier", "Convert to Bitmap". "Arrange" permet d’organiser la hiérarchie de recouvrement des objets les uns par rapport aux autres (en arrière-plan, au premier plan, en arrière, en avant). "Align" offre de nombreuses possibilités d’alignement par rapport à la page ou entre les objets eux- mêmes.
• Effects: "Rotate right" et "Rotate Left"
(30. 45 et 90’). "Rotate 180'". "Rotate" (à définir
numériquement). "Flip horizontal", "Flip vertical". "Warp"
permet toutes les déformations possibles sur les objets
(et les textes qui sont des objets eux-mêmes) avec 13 effets
paramétrables (c’est la fonction warp la plus
spectaculaire que j’ai jamais utilisée). "Rexx" offre un
choix limité de macros qui ne demande qu’à être étendu, avec
option d’édition directe par un éditeur au choix.
• Text: "Fonts" ouvre un dialogue où on choisit la fonte (.pfb =
Adobe type 1), sa taille, sa proportion (en point et en pour
centage) avec une fenêtre de prévisualisation. "Size",
"Alignment". "Text on curve" permet bien sûr d’aligner un texte
à une courbe en multi-sélectionnant ceux-ci avec de nombreuses
options de positionnement. De sens, de rotation, etc... "Font
manager" permet de gérer la liste des fontes.
• Bezier: "Edit points", "Add points", "Delete points" font ce
qu’ils promettent de façon très précise et confortable. "Make
Open" et "Make Closed" ouvrent et ferment les splines. "Make
Coumpound Object" et "Split Compound Object" fondent et
séparent les objets. "Cut" est une option toute nouvelle: le
curseur se transforme en paire de ciseaux ouverts, dès que le
curseur rencontre la courbe sélectionnée, les ciseaux se
ferment, un clic puis le renouvellement de l’opération. La
région ainsi sélectionnée diagonalement se sépare en devenant
une courbe à part entière. "Merge" joint deux courbes entre
elles bout-à-bout en joignant leurs extrémités les plus
proches, "Join" fait la même chose en traçant une courbe entre
les deux extrémités.
• Settings: "Prefs", "MUI Settings", "Display", "Save Settings".
L’utilisation Tout est vraiment pratique. Il suffit de sélectionner un objet puis d’en créer un autre pour que celui-ci hérite des attributs du premier. Si on ne veut pas, il suffit de ne rien sélectionner. Une autre méthode est de ne rien sélectionner puis de choisir les attributs. Tous les objects similaires seront aussitôt pourvus de ces attributs.
Les possesseurs de cartes graphiques obtiendront les meilleurs résultats en 24 bits sur un écran 8 bits. Les écrans 16 et 24 bits sont déconseillés car des éléments tels que les points d’ancrage et les poignées n’y apparaissent pas.
J’aurais aimé pouvoir importer de l’EPS et je trouve regrettable que les fichiers bitmaps soient obligatoirement inclus en entier dans les fichiers sauvegardés. Il aurait pu exister une option pour ne sauver que leur nom et chemin çà aurait allégé les fichiers... Par contre, l’impression laisse plus qu’à désirer. Plus de deux heures pour imprimer sur ma Stylus en 720 x 720 une page A4 contenant seulement deux images bitmap, un texte de neuf lettres et la formule 1 de la démo, c’est vraiment beaucoup trop, surtout avec une proportion fausse, un tramage inexistant (genre HAM merdique)
appelé 24 bits et des bandes striées sortant de nulle part. Et pourtant, avec mon DraCo équipé d’un 68060 et de 86 Mo de RAM EDO ! En 360 x 360, une heure seulement, mais le résultat est pire car sous-exposé. Et pendant l’impression, le multitâche prend de sérieux coups. Bref, l’ordinateur est immobilisé pour un résultat inutilisable. Pour finir de plaire, le gadget "Abort" ne fonctionne pas, comme souvent en impression... Heureusement, l’exportation en bitmap marche fort bien et est très rapide, quelques secondes en 200 ppp ce qui correspond à 2400 x 1700 pixels. Et Tur- boPrint
prend le relais, vite et bien. Ouf.
Merci Irsee.
Je n’ai pas voulu rester sur un échec.
J’ai fait un autre essai (Comparatif 1) qui a donné ce que vous voyez, sachant en plus qu’avec Draw Studio, l’impression a duré 11 minutes contre 7 minutes pour Turbo Print (conversion comprise). Notez bien qu’entre mon grab d’écran et l’impression -sur les deux variantes - les flèches sont un peu différentes ainsi que les briques dans la surface de fond et le rectangle en bas à gauche.
Je me suis dit que c’était peut-être une malchance. J’ai donc refait le comparatif 2, qui m’a redonné exactement les même résultats catastrophiques (temps d’impression Turbo Print: 14 minutes - Draw Studio : 2 heurs 15 mn !)
Le manuel est fort bien fait, pour l’instant en anglais, mais il est question de le franciser chez A.D.F.I. L’impression d’ensemble est enthousiasmante (sauf évidemment pour l’impression elle-même).
Image Studio On pourrait mettre l’étiquette "genre ADPro" sur ce deuxième ùlogiciel. Bien qu’il n’en ait pas encore la qualité. Il offre cependant des options inexistantes dans le grand programme institutionnel.
Le programme dispose également d’un manuel. Son écran s’ouvre sans problème.
Les menus Ils parlent tous d’eux-mêmes.
• Project: "Open" (IFF-ILBM [standard, HAM6 8. EHB. ILBM24], BMP.
GIF [87a 89a], JPEG. PCX. Targa) "Save" (IFF- ILBM [standard.
HAM6 8. EHB. ILBM24], BMP. EPS. GIF [87a 89a], JPEG, PCX,
Targa), "Screen Mode Font", "Prêts" (je n'ai encore jamais
vu d'éditeur de préférences de ce genre, c’est une liste
d’items qui sélectionnés offrent des gadgets spécifiques) ,
"About". "Info". "Help", "Create key- file", "Iconify", "Quit".
• Edit: "Undo", "Redo" limités selon les prefs.
"Copy", "Paste", "Rush Buffers". "Région Coords". "Région cleaf, "Select AU" fonctionnent avec des régions malheureusement seulement rectangulaires.
• View: "Full image". "Zoom in", "Zoom out".
"View", 'View Screen Mode", "Extemal Vie- wer".
• Process: "Crop", "Scale". "Colours" permet de réduire le nombre
de couleurs (assez rapide). "Palette [Edrt Load Save]" est
une fenêtre traditionnelle d’édition des couleurs en
RVBetHSV.
• Tools: "Command Shell", malheureusement, la fenêtre Arexx va
s’ouvrir sur le Workbench, pas très pratique. Les options
suivantes servent à ouvrir les fenêtres de traitement de
l’image (De nouveau malheureusement, ces fenêtres ne sont pas
redimensionnables) : "Show Balance" règle la luminosité, le
contraste et le gamma. "Show Effects" offre le choix entre
Dynamtc Range. Rip X ou Y. Greyscale. Highlight. Négative.
Random. Re- move Isolated Pixels, Roll X ou Y. Pixelise.
Shadow. "Show Convolve" offre une petite collection d’effets en matnce 5x5. "Show Scripts" a sa petite collection également de macros Arexx. "Show Co-ords" montre les coordonnées réelles spécifiques à l’image même lors de zoom.
L’utilisation Pas grand chose à en dire. Le logiciel fait son petit travail sans broncher, il est même relativement rapide, mais c'est normal car la qualité n’est pas exceptionnelle (sans vouloir non plus la dévaloriser). Enfin, il y a heureusement beaucoup de programmes sur Amiga qui font la même chose beaucoup mieux et avec infiniment plus de possibilités. Disons que c'est l'ADPro du (très) pauvre. Il faudra beaucoup d’améliorations pour qu’image Studio joue un rôle quelconque dans la vie graphique des amigaïstes.
Texture Studio Le troisième logiciel est un hybride bizarro- inutile qui veut copier Forge. D'abord pas de doc. Sinon une page dans le manuel d'image Studio. Il peut charger des textures au format Imagine 3.0, les éditer et les montrer sur un écran HAM ou 24 bits, nous dit la mini-doc.
Moi je n’ai pas réussi à faire rendre les images sur un autre écran que PAL. Celui-là est le Forge du pauvre.
Le CD-ROM Le CD-ROM contient, outre les trois programmes. D’autres "richesses".
• Des clips : Quelques-uns au format DR2D.
Beaucoup plus en IFF, petits, gris, horribles (je déteste les clips !)
• Des projets : Draw Studio, une mini-galerie, des projets DTP.
Vidéo. WEB et Multimédia.
• 261 Mo de photos: Des photos de tout et de rien, des paysages,
des bestioles, des TextureStudio 01995 Graham Dean, Andy Dean,
InfoBar |Çj llRandar icrttn: not op n Brndtr | * « au _J
Rava ?| WarningStripes £to*a J Hpt IQIU.J..I . ... le [
43.BBBFB J H.439716 J_L __¦_ _J Six» _| Fraction *on* B..1 [
8 . 88235T 1 | 1 Slopr ad J us t | 249.BBBB 1 | | Co lour 1 Rad
[ 72B.BBBB 1 ¦ | Colour 1 Br*»n | 17T. BBBB I ¦ J Co 1 our 1
B1uo 1 173TB8BB l ¦ J Colour 2 Rad | 37TBBBBB 1 1 | Colour 2
Broan nrry.BBBB 1 ¦__ J Colour 2 B1uo [ 8.BBBBBB 1 ¦ _1 |
8.BBBBBB : _i_ __J » usa axlt to sat f 8. BBBBBB i a J
taxtura's boundlng f~VTBBBBBB 1 t _J box J~BTBBBBBB ! ¦ 1 | ÏT
BBBBBB i ¦ _ [ B.BBBBBB i ¦ __ _j Orahan Daan 1995 ol Axis IÇ]
VI ru Ol Front | Cdlt Ol Rli*nnant | X ET4.4B8BBJ 1 Y (
4f"74BBBB | ¦ 1 Z r » 6BBB | ¦ 1 0 Light e Intansltv ¦ | 79*!
Backlight I I 46m Position Cantra--1 Distança L'TSB.BBBBJ Full calculatlons ? I bouts de clavier, un bric-à-brac de plus de mille photos (avec pas mal de doublons et même des triplons).
0 ol Colours le Ol Background _J R 1 _J « O ¦ _J 112 B 1 _J « le ol Object Objact l? Sphara I Radius | 3» ¦ aiMH | ol Colourbo R _
o |321 g Texture flpan. . . | 11 osa |
- U*-Texture Studio d’être "tilable", c’est-à-dire que le côté
gauche doit correspondre au côté droit et le haut au bas de
façon qu'on ne remarque pas où se fait la jointure. Quelle est
Futilité d’une photo d’un mur de briques en perspective ? A
part faire un petit fond dans un programme de DTP. Ceci est
pratiquement inutilisable en 3D.
30 Mo de fontes Postcript Adobe 1 regroupées par initiales.
174 Mo de textures : Des pages de textures (Imagine Essence) très jolies à regarder, malheureusement absolument inutilisables car mon opinion est catégorique : si on fait des textures, elles doivent être répétitives.
90% de l'utilisation dans un programmes 3D des textures en mapping ont besoin Il y a du déchet, et pas mal, je trouve sur ce CD. Il est tout de même indispensable pour Draw Studio (et les fontes si on n’en a pas déjà).
Draw Studio est LE programme de dessin vectoriel sur Amiga. Il est gé niai. Espérons que la routine d’impression sera rapidement corrigée.
Draw Studio sera disponible en version française courant Avril 97 Distributeur: ADFI Prix: environ 600F Editeur: LH Publishing, GB AMIGA technologies DRACO AMIGA 1200 68020, 16 MHZ disque dur 170 Mb pac de logiciels avec Scala, turbocalc etc.. 880 FS 3800 FF ? AMIGA 1200 INTERNET, disque dur 170 Mb, logiciels et modem 33600 1100 FS 4400 FF ? AMIGA 4000 TOWER, 68040, 18 Mb RAM, CD ROM 12x, disque dur 2.2 gigas, pac de logiciels 3690 FS 14790 FF SYQUEST EZFlyer 230 externe complet avec câbles SCSI et cartouche 100% compatible EZ 135 490 FS 1950 FF GRAVEUR de CD YAMAHA CDR 6 lecture 4 écriture
avec logiciel AMIGA version SCSI externe 1090 FS 4750 FF ? Disque CDR vide pour graveur de CD ROM capacité 670 Mb datas 74 Min musique, vitesse d'enregistrement jusqu’à 6x
12. 50 FS 50 FF dès 10 pièces Or»Co 11 FS 45 FF Offre spéciale !
Montage VIDEO DRACO CUBE 68060 16 Mb RAM 4 Mb RAM graphique Contrôleur SCSI3 disque dur 2.2 gigas CD ROM 8-vitesses Adpro, scanner-driver 6200 FS 24800 FF ? AMIGA Q-Drive 1241, CD-ROM 4x. A1200 349 FS 1490FF NOMAI 540 Mb SCSI externe lit et écrit les cartouches 135, 270 et 540 Mb avec câbles et driver 540 FS 2200 FF jaz Iomega Disque dur amovible capacité: 1 giga version externe avec câbles et 1 cartouche 790 FS 3390 FF cartouche 1 giga 159 FS 690 FF Cartouches tÉ SyQuest « 130 Mb 270 Mb 105 Mb 88 ou 44 Mb 29 Fr 125 FF 85 Fr 390 FF 65 Fr 280 FF 65 Fr 280 FF BLIZZARD 1230 68030 à 50 MHZ,
extensible à 128 Mb SCSI optionnel 290 FS 1090 FF BLIZZARD 1240 ERC BLIZZARD 1260 68060 à 50 MHZ, extensible à 128 Mb SCSI optionnel 540 FS 2160 FF 990 FS 3990 FF Disques durs ? 1.2 Gigas SCSI2 Quantum
3. 5” HH rapide 450 FS 1850 FF ? 2.2 Gigas QUANTUM SCSI2 3.5" HH
590 FS 2950 FF ? 1.1 Gigas complet avec contrôleur et formaté
pour A500 ou 2000 490 FS 1950 FF ? 2.6 Gigas pour AMIGA 4000
10 ms 490 FS 2100 FF ? 4.3 Gigas IBM SCSI2 3.5" 9ms cert. AV
1190 FS 4900 FF ? 350 Mb 2.5 pouces pour A1200 240 FS 990 FF ?
540 Mb 2.5 pouces pour A1200 340 FS 1360 FF ? 1.3 gigas 2.5
pouces pour 3 A1200 650 FS 2590 FF 0) I ? 2.2 gigas 2.5 pouces
pour
* A1200 850 FS 3490 FF pour AMIGA .1000 (T) et 4000 (T)
CYBERSTORM MK2 040 CYBERSTORM MK2 060 68060 à 50 MHZ,
extensible à 128 Mb SCSI2 optionnel 740 FS 3160 FF 1250 FS 4990
FF ¦.
9 I ri ¦ ' ¦ ¦ ¦ a
• . « O O G 1 • « fâ B pour AMIGA 2000 BLIZZARD 2040 ERC BLIZZARD
2060 68060 à 50 MHZ, extensible à 128 Mb SCSI2 compris 740
FS 3050 FF 1290 FS 4790 FF SCSI Kit Blizzard 1230 1240 1260
Cyberstorm MK2 200 FS 780 FF PowerUP ? Demandez-nous déjà main
tenant pour les nouvelle?
Cartes power PC 604, 200 Mhz et mise à jour de vo?
Anciennes cartes ? Carte accélératrict POWERPC 604E 160 Mhz combinée avec 68040 40 MHZ prix environ 1390 FS 5600 FF Kickstart ? ROM Switch 1.3-2.0 ou 2.0
- 3.1 A500, 2000 49 FS 190 FF ? ROM 3.1 pour A500, 1200
2000,3000,4000 120 FS 480 FF ? ROM 3.1 avec manuels er français
dès 190FS 790 FF UPGRADE SETPATCH ? FASTFILESYSTEM (HD *4
gigas) demandez-nous svp !
COMMANDES: APPLIMATIC SA - CH-1618 Châtel-St-Denis - Route de Montreux 49 - Email : news@applimatic.com Téléphone: France: 0041-21-9314031 FAX 0041-21-9314035 Suisse: (021) 9314031 - FAX (021) 9314035 CD-ROM ? CD ROM PANASONIC SCSI2 quadruple vitesse externe avec câbles 340 FS 1360 FF ? CD ROM TOSHIBA SCSI2 4x, interne 260 FS 990 FF ? CD ROM 8x A4000 1200 interne avec driver 185 FS 790 FF ? CD ROM double vitesse externe pour A1200 av. Câbles, driver+500 jeux 290 FS 1240 FF ? AMIGA Q-Drive 1241, CD-ROM 4x, A1200 349 FS 1490FF ? CD ROM ATAPI 16x. Interne pour A4000.1200 220 FS 890 FF ? Changeur
à 7 CD-ROM externe SCSI, avec câbles (changement par logiciel) 290 FS 1290 FF ? Changeur à 4 CD-ROM interne demi-hauteur rap.de 390 FS 1600 FF ? GRAVEUR CD SCSI interne 6R 2W av soft Amiga 790 Fr 3190 FF ? Logiciel pour graver 249 Fr 990 FF Contrôleurs HD ? Contrôleur SCSI2 pour Blizzard 1230 1260 200 FS 800 FF ? GURU ROM pour Contrôleur accélérateur GVP 99 FS 400 FF ? Contrôleur SCSI2+ATbus + RAM A2000 290 FS 1200 FF ? Contrôleur PCMCIA pour Amiga 1200 169 FS 690 FF ? Contrôleur SCSI2 DKB Rapidfire ext. RAM jusqu'à 8 Mb A2000-3000-4000 290 FS 2190 FF Extensions mémoire ? 4 Mb A4000 60 FS 260
FF pQ 4 Mb A3000 130FS 570 FF ? 8 Mb 60 ns 90 FS 360 FF ?
1 6 Mb 60 ns Cyberstorm ? 32 Mb 60 Cyberstorm ? 2Mb A500 ? 1Mb A500 ? 512K A500 ns pour Warp 329 FS 1290 FF 190 FS 800 FF 95 FS 400 FF 69 FS 290 FF ? Carte 2-8 Mb pour Amiga 2000 av. 2 Mb 240 FS 1000 FF ? DKB Cobra 33 MHZ av. 8 Mb RAM 32 bits, horloge, pour AMIGA 1200 350 FS 1500 FF ? DKB Rapidfire, contrôleur SCSI2 pour A2000 avec 4 Mb RAM 320 FS 1280 FF ? 2Mb CHIP RAM pour A500 2000, platine av. Agnus 8375 et RAM 300 FS 1300 FF ? 2Mb CHIP RAM pour A3000 TOWER 100 FS 400FF ? 4 Mb GVP SIM RAM 60ns très rare 250 FS 1000FF ? 2Mb pour contrôleur GVP série II 80 FS 320 FF ? 2Mb pour contrôleur
A2091 EhpDraCo ? DRACO 68060 50 MHZ, SCSI3, carte graphique Altais 4 Mb, CD ROM quadraspeed, 4 Mb RAM extensible 128 Mb,on board, avec AD-Pro, Morph plus, scanner driver, xipaint... dès 5250 FS 21500 FF ? DRACOMOTION Image et son, effets spèciaux 4x plus rapide 2600 FS 10000 FF ? Module YUV pour DRACO 760 FS 3300 FF ? Carte i o digitale pour DRACO demandez svp Cartes Graphiques ? Cybervision 64 3D, accélérateur graphique 3d, 2 ou 4 Mb, pour A1200T, A2000, 43000 ou A4000 version 4 Mb prix spécial 490 FS 2090 FF CybbMsmmbm » Scan-doubler 190 FS 790 FF Modul MPEG 250 FS 1000 FF ? Scandoubler
A4000 pour brancher n'importe quel Moniteur SVGA sur votre Amiga 4000 290 FS 1190 FF ? PICASSO 4, 4 Mb, Flikker- fixer, Genlock, MPEG Player, digitaliseur 790 FS 2360 FF ? GRAFFITI pour A500 2000 1200, Adaptateur graphique pour RGB 130 FS 520 FF Scanner Digitaliseurs, video ? V-Lab Y C+comp. Digitaliseur en temps réel 24 bits externe pour tout AMIGA 590 FS 2390 FF ? V-Lab Motion, enregistrez des séquences video en temps réel sur votre disque dur, effets spéciaux, etc., à partir de 1290 FS 5800 FF ? Genlock Neptune Sirius SVHS composite dès 1290 FS 5600 FF ? Genlock Composite et SVHS externe
pour tout AMIGA 590FS 2490 FF ? Videodirektor pour montage video 320FS 1390 FF ? IV 24 GVP, digitaliseur en temps .réel, flikker-fixer et Genlock pour A2000-3000-4000 1390 FS 5490 FF Logiciels sur CD ? AMINET set2 4 cds59 FS 250 FF ? AMINET set3 4 cds59 FS 250 FF ? AMINET set4 4 cds59 FS 250 FF © ? AMINET 7 à 18 29 FS 99 FF ? Mods Antology ««..59 FS 250 FF ? Fresh fonts 20 FS 80 FF ? AMIGA TOOLS 4 39FS 160 FF ? Turbocalc V2.1 25 FS 99 FF ? AMIGA developerCD 19 FS 79 FF ? Net News offline 22FS 95FF ? Megahits Bundle comprenant:
3. 4,5 et 6 = 4 cds 59 FS 250 FF ? Meeting Péris 3 20 FS 80 FF ?
Texture Gallery pour imagine ou Lightwave 89 FS 380 FF ? STORM
collection de logiciels en français 19 FS 79 FF ? Terra Sound
Library 29 FS 125 FF ? Cliptomania , plus de 18000 images et
fonts avec catalogue imprimé, pour PAO 89 FS 380 FF ? Autres
cds demandez SVP I Logiciels ? Manuels Scala en français
(traduction CIS) pour logiciel scala livré avec Magic-pac (AT)
79 FS 330 FF ? SCALA MM 400 version CIS complète 390 FS 1690
FF ? Upgrade SCALA MM400 version CIS (pour les possesseur de
scala MM300 (AT) 220 FS 950 FF ? Pagestream 3.0 français
P. A.O. 490 FS 2100 FF ? WORDWORTH 6.0, texte complet français
avec manuels 139 FS 560 FF ? Turboprint PRO 4.1 ou 5.0,
utilitaire d’impression+driver imprimante 129 FS 560 FF ?
IBROWSE pour surfer sur INTERNET 79 FS 320 FF Moniteurs ?
MONITEUR 1538 multisync 1024x768 15-38 KHZ pour tout AMIGA 640
FS 2600 FF ? MONITEUR 1764 multisync 17 pouces 1024x768 -
15-82 KHZ, 120 HZ, thebest... 1390 FS 5560 FF ? MONITEUR Targa
17 “ 1024x768, 64 KHZ,menu on-screen pour tout Amiga avec
flikker-fixer ou carte graphique 790 FS 3200 FF ? MONITEUR CTX
20”, 2 entrées commutables. 31-84 KHZ 1600x1200 2000 FS 8690
FF Emulateurs ? EMPLANT PRO mise à jour pour anc. Cartes 99
FS 400 FF ? EMPLANT 1200 émulation MAC pour n'importe quel
Amiga 1200 150 FS 600 FF Divers ? Souris AMIGA39 FS 165 FF ?
Joystick pour Amiga divers modèles dès 35FS 149FF ? Adaptateur
Moniteur 15 23 ou 23 15 35 FS 149 FF ? Clavier pour A2000
3000 4000 135 FS 590 FF ? Adaptateur clavier PC A1200 2-3-4000
89 FS 380 FF ? Alimentation 200 W très puissante, pour
A500 1200 3 connecteurs 120 FS 490 FF ? Alimentation éch.
A2000 3000 4000 190 FS 820 FF ? Wacom Artpad2 Tablette
graphique A6 avec stylo à pression variable pour tout Amiga
285 FS 1190 FF ? Siamese Systems Interface pour raccorder
l’Amiga avec un PC et partager disques durs, Clavier,
Moniteur, imprimante .. 340 FS 1360 FF ? RAMSEY 07 100
FS 400 FF ? IC 8520 CIA 45 FS 185 FF ? IC 8520 PLCC 45 FS 185
FF ? IC 8375 Agnus 1 Mb Chip RAM A500 2000 80 FS 330 FF ? Kit
Adaptateur HD CD
3. 5 2.5” av. Câbles et pour 600 1200 (4x) 69 FS 290 FF ? Modem
externe 33600 Bds fax avec soft INTERNET Amiga 300 FS 1250 FF
? Hauts-parleurs + Ampli stéréo 180 Watts 99 FS 399 FF ?
COMMUNICATOR-III connecte CD32 sur Amiga 1200 129 FS 590 FF ?
Copro 68882 50 MHZ PGA pour Blizzard 1230, Cobra ou GVP 1230
135 FS 540 FF Imprimantes ? Epson STYLUS color 200 720 DPI 348
FS 1490 FF Prim Afl-ilM'olcif ? Epson STYLUS color 400 1440
DPI, nouveau modèle env.
2x plus rapide 550 FS 2200 FF ? Epson STYLUS COLOR 600, 1440 dpi 690 FS 2790 FF ? HP Officejet pro 1150C Imprimante couleur, scanner et photocopieur 3 8 Pages Minute demandez-nous 1590 FS 6490 FF NOUVEAU ! Venez visiter notre site INTERNET: http: www.applimatic.com NOUVEAU !
Téléphone: France: 0041-21-9314031 FAX 0041-21-9314035 Suisse: (021) 9314031 - FAX (021) 9314035 Le commerce électronique RUBRIQUE INTERNET par Corinne Villemin Gacon Parlons d'arqent L'un des succès d'Internet est l'intérêt qu'il suscite chez les commerçants et les chefs d'entreprises, ainsi que l'émergence via essentiellement le World Wide Web du service on-line et plus particulièrement du commerce électronique. Encore embryonnaire dans notre hexagone, celui-ci, à en croire les tendances actuelles, est promis à un bel avenir: utiliser son ordinateur pour acheter aussi bien du matériel
informatique que sa sucette est pour demain (ou après-demain).
Aujourd’hui shopping!
Faire ses achats sur Internet n'est pas très différent de la vente par correspondance ou via le Minitel: vous sélectionnez les produits (qui seront le plus souvent sur un serveur Web) puis une fois le bon de commande rempli, vous choisissez le mode de paiement en fonction des possibilités offertes.
Il existe bien des façons de régler ses achats sur Internet: tous les systèmes de paiement ne sont pas identiques. Voici une liste non exhaustive de possibilités:
* envoyer un chèque par la poste.
* donner son numéro de carte de crédit.
* posséder de l'argent électronique et régler vos achats chez un
vendeur qui l’accepte.
* passer par un intermédaire qui réglera la transaction entre
vous et le vendeur.
La bourse et la vie Internet a permis l’émergence de nouveaux systèmes de paiement dont les deux principaux actuellement sont la monnaie électronique et la présence d’un intermédiaire.
Le premier système fera la joie de ceux qui apprécient dans l'argent liquide l'anonymat de celui qui achète (et dont les coordonnées ne seront pas transmises par défaut à différentes entreprises qui par leur mailing postal feront la joie de votre boîte aux lettres :)). La monnaie électronique n’est pas encore largement répandue. Actuellement, plusieurs réseaux bancaires coopèrent et développent des protocoles de communication sécurisés.
La banque américaine Mark Twain permet à ses clients de convertir via le logiciel de la société Digicash (1) une partie de leur argent en e-cash (nom donné à cette monnaie). Ces derniers pourront alors faire leurs achats mais uniquement, pour l’instant, chez des vendeurs ayant eux-mêmes un compte dans cette banque.
Le système de paiement faisant appel à un intermédiaire (2) est un tout autre modèle. Lorsque vous effectuez votre paiement, vous ne réglez pas directement au commerçant mais à l’intermédiaire: celui-ci s’occupe des ordres de virement entre les banques concernées, vérifie la solvabilité du débité, etc. Lorsque vous serez pour la première fois face à un intermédiaire que vous ne connaissez pas. Vous devrez vous acquitter de quelques formalités afin de pouvoir régler vos achats: il peut s’agir du simple téléchargement d’un logiciel de paiement ou bien l’acquisition d'un login et d’un mot de
passe.
KLELine S.A. a été créé en janvier 1996 en France. Ses actionnaires fondateurs sont la Compagnie Bancaire (60%) et LVMH (40%). En téléchargeant gratuitement leur logiciel qui créera votre-portefeuille virtuel, la Kléboxe, vous pourrez faire vos achats chez les commerçants ayant conclu un contrat avec eux.
Au voleur!
Lorsque vous vous rendez dans un magasin quelconque pour faire vos achats, quelque soit le mode de paiement (liquide, chèque. Carte de crédit, etc.) vous connaissez le risque d'un éventuel litige ou d'un problème de paiement (3). Est-ce bien différent sur Internet? L'une des principales préoccupations du client va consister à estimer le risque qu'il prend en utilisant ce nouveau média par rapport à l’importance de l'acte qu’il est en train de faire. Ce n’est pas une chose facile pour ceux qui ignorent les caractéristiques de ce réseau (ni pour ceux qui les connaissent d’ailleurs). Dans la
plupart des cas, vous n’aurez pas d’autre choix que d’avoir confiance en ceux qui sont chargés de réaliser la transaction financière. Si fraude il y a, elle viendra soit du commerçant, soit du consommateur, soit d’un piratage informatique.
C'est de ce dernier dont les consommateurs se méfient le plus.
L’idéal serait d'utiliser un système de transaction 100% sûr. C'est techniquement réalisable. Le chiffrage (cf. Article sur la cryptographie) permettrait d'apporter une signature électronique infalsifia- ble avec une empreinte du document garantissant que le contenu de la transaction n’a pas été modifié. Il permettrait ainsi la non répudiation de celle-ci et son authenticité. Un système de tiers certi- ficateur permettrait d’être garant que telle signature électronique appartient bien à telle personne (comme l'exemplaire de votre signature manuscrite dans une banque).
Dans la pratique, les choses sont différentes (4). Le degré de fiabilité technique n’est pas l’unique critère à évaluer: ce qui est important c'est de savoir qui est responsable lorsqu’un litige intervient et qui supporte le préjudice financier.
Vos droits La nature juridique du commerce électronique en France et dans bien d’autres pays est le contrat à distance. Ainsi, si vous achetez à distance un produit en France , vous avez une période de 7 jours francs à compter de la livraison de la marchandise pour changer d’avis et récupérer votre argent contre retour de la marchandise (Article L.121-16 du Code de la Consommation). Toute transaction ayant été faite avec votre numéro de carte de crédit sans signature écrite et sans lecture de votre code secret est révocable: vous serez intégralement remboursé. Le commerçant pourra se
retourner contre vous en apportant la preuve (ou un début de preuve) que c'est bien vous qui avez passé la commande.
Les droits du consommateur ne couvrent pas simplement les paiements mais aussi les informations obligatoires que tout commerçant français doit indiquer clairement: indentification de son entreprise, informations sur les caractéristiques du produit, conditions de vente, prix affiché en francs français toutes taxes comprises, etc. Lors d'un litige avec un non ressortissant de la C.E.E, c'est le principe du droit international privé qui s'applique (et ne comptez pas sur moi pour jouer les apprenties avocates :)) Un besoin d’unification Deux facteurs majeurs vont, selon leur développement, permet
tre un bon essor du commerce électronique: la sécurité des transactions et la souplesse des moyens de paiement.
Il ne faudrait pas que la multitude de systèmes propriétaire empêche toute inter-opérabilité: un consommateur devrait faire face à des problèmes de gestion trop importante de ses comptes virtuel et bien pire encore, celui de la gestion des informations confidentielles dont il aurait la responsabilité (code d’accès, code client, etc.) Corinne Villemin Gacon,
c. villemin@freenet.fr ANNEXES
(1) Digicash URL :http : www.digicash.corTV
(2) Kleline URL :http : www.kleline.fr First Vitual Holdings
Inc URL : http: www.fv.com
(3) Si ce n'est le cas, je vous invite à vous cultiver sur ce
sujet avant de procéder à des achats on-line :)
(4) Les techniques mise en oeôvre pour réaliser des transactions
sécurisées méritent un dossier entier pour avoir un avis
éclairé de la fiabilité des procédés utilisés. Les
législations et notament celle de la France sur le
chiffrement influencent considérablement ceux-ci.
Exemple techniques de système de paiement URL : http: www.gctech.fr Produits globeid.html URL :http: www.fv.com faq faq-buying.html SET Secure Electronic Transaction URL http: www.internet.ibm.com commercepoint html3 payment ncp-t-set.html SSL URL : http: www.TBS-internet.com ssl URL : http: home.fr.netscape.com fr info security-doc.html Aspect Juridique du commerce électronique - " Droit de l'Internet " Me Valérie Sédaillan - Collection AUI - Editions Net Press e-business - La lettre du Commerce Electronique URL :http : www.ebusiness.org EDITORIAL News Multimédia Qui
arrêtera MacroSystem?
Décidément, les développeurs et ingénieurs de la firme allemnade sont insatiables. Après avoir développé la carte Vlab Motion, puis le Draco avec sa carte DracoMotion, voici qu'ils nous proposent le Casa- blana. Le combat pour la conquête du marché de la vidéo numérique grand public et institutionnel semblait irrémédiablement gagné par Miro et Fast. En proposant les options Draco et Casablanca, le constructeur allemand jette un véritable pavé dans la marre. Ceci est plutôt de bonne augure car on peut espérer, le succès aidant, que MacroSystem puisse encore nous réserver d'agréables
surprises . Qui sait si notre salut ne viendra pas d'outre- Rhin? -TL Le DVD Rom arrive Promis comme la solution de stokage révolutionnaire, le DVD Rom (Digital Versatile Disk) arrive enfin sur le marché. A priori c’est Pioneer qui devrait ouvrir le feu avec son lecteur DVD A01 très prochainement et dont le tarif avoisinera les 4000F. Les plus grandes marques vont naturellement elles aussi sortir leurs modèles pour le printemps 1997. Hélas, le DVD-R réinscriptible, ne devrait pas voir le jour avant fin 1998 dans le meilleur des cas. Pendant ce temps, on apprend qu’ Hitachi travaille
sur un micro-DVD d’un centimètre de diamètre. A peine sorti, le DVD-Rom verrait-il déjà son successeur voir le jour?
AMIGA DESKTOP VIDEO (bis) Almathera propose son volume numéro 2 "Amiga Desktop Video". Il reprend une centaine de MO de textures, plus de 200 fontes, 150 objets pour LightWave et Imagine, des clips art pour titrage vidéo et bien entendu une multitude d’utilitaires en tous genres (article à venir).
Appel à candidature La 4ème édition de la Biennale de courts-métrages, Méridiens à la rencontre des jeunes réalisateurs, se déroulera à Aubagne du 25 au 30 Novembre 1997.
Ce festival de dimension internationale se veut le lieu privilégié où public et professionnels rencontreront ces jeunes réalisateurs de courts-métrages qui feront le cinéma de demain.
Depuis 91, cette manifestation a un succès et une notoriété qui dépasse largement nos frontières.
En 95, quatre vingt dix films provenant de vingt pays ont été présentés.
Si vous voulez participer cette année. Méridiens propose aux jeunes réalisateurs (âge limite: 30 ans dans l'année) Européens et à ceux issus du Bassin Méditéran- néen, de concourir dans les catégories suivantes: Fiction, Animation, Documentaire, Vidéo-art sur support vidéo ou pellicule.
Date limite de réception des films: 31 AOUT 1997 Pour se procurer le dossier d'inscription, contacter MERIDIENS 12-14 rue MARCEAU 13400 AUBAGNE Tél: 0442-842-061 Fax: 0442-842-279 http: www.cosa- mentale.fr meridiens.html
P. s: Faites prendre l'air à vos créations virtuelles qui
s'étouffent dans votre Amiga. N'hésitez pas à envoyer vos
réalisations, le meilleur acceuil leur sera réservé. ¦ News
vidéo TBC-Light La gamme de produits Electronic-Design pour
Amiga et PC vient de s'enrichir d’un nouveau TBC: le
TBC-Light. Celui-ci est proposé par la société Deltagraph'X au
tarif de 5200F environ.
D’un emploi simple mais efficace, ce TBC est doté d'entrées et sorties YC et composite et d’une prise permettant de le contrôler à l’aide de l’ordinateur via le port série. Une mémoire tampon de 1 MO assure une synchronisation parfaite du signal.
Calendrier Le S ATI S se tiendra cette année à Paris du 14 au 17 octobre 1997.
BIS REPETITAS Nous réitérons notre appel à témoignage concernant les vidéastes amateurs ou professionnels (particuliers, associations ou structures professionnelles) qui utilisent un ordinateur pour leurs réalisations vidéos (titrage, montage offline ou on line). Les heureux "élus" recevront un abonnement d’un an à A-News.
Montage virtuel avec DOREMI LABS Le constructeur Californien propose deux solutions de montage vrtuel de type rack. Comme le Casablanca de MacroSystem ce matériel est censé remplacer le magnétoscope de montage. La compression utilisée est de type MJPEG pour un taux compris entre 4:1 et 34:1 en 720X576 en Pal (norme CCIR-601). Le modèle V1B acceptant les disques durs SCSI1 ou SCSI2 est proposé au tarif de 36000F HT. Si vous souhaitez disposer d’entrées et sorties numériques en plus des connexions habituelles, vous opterez pour son grand frère, le V1D.
Vidéo Numérique ÜflJU Test Caméra Sony DCR VX 9000 E Première prise en main Le nouveau caméscope haut de gamme catégorie poids lourd grand public est arrivé sur le marché comme un pavé dans la mare...Voyons ce que la "bête" a dans le ventre... Ce caméscope à la ligne un peu futuriste et racée est plutôt bien équilibré au niveau de la répartition des masses ( 3kgs 800 prêt à l’emploi) et bien proportionné dans l’ensemble. Une fois sur l’épaule, la main droite vient naturellement se refermer sur la poignée avant réglable, car crantée sur trois positions. La sangle de resserrage prévue
à cet effet est adaptable à votre main pour une meilleure préhension. Ce qui a été fait illico car l’appareil présente un déséquilibre sur le côté latéral gauche... C’est mieux, mais le problème persiste.
En fait, c’est l’épaulière qui.
Même si elle est réglable suivant la morphologie de chacun, n’est malheureusement pas assez incurvée, d’où un port un peu brinquebalant, ce qui est somme toute dommage.
(Eh, Monsieur Sony, on peut pas avoir pour le même prix I epaulière de la DSR 200?!)
Sony avance d'un pas et recule de deux... Bonne chose, oubliées les batteries au cadmium qu’il fallait systématiquement décharger et recharger pour fonctionner à "donf". La NP 930 au lithium sans effet mémoire, fournie avec les accessoires, se place au dos de l’appareil. Je suis parti pour ma première sortie véritable, flâner dans Montmartre où le flot des touristes ne se fait pas encore trop sentir, ce qui m’a permis de filmer à loisir les artistes peintres de la Place du Tertre, souvent plus... artistes que peintres!
Mais revenons à nos images... Premier réflexe, la main gauche cherche instinctivement la bague ou le cran du zoom afin de le faire aller en avant toute pour d’une part faire le point, choisir le meilleur cadre qui sied à ce que l’on veut enregistrer, le tout le plus rapidement possible, ce qui est fait en un rien de temps pour qui a l’habitude de procéder ainsi... Enfer et Damnation! Impossible car n’est prévue que la commande électrique du zoom... Pour qui aime les réglages manuels, croyez moi, la pilule est difficile à avaler... Imaginez pour comparaison une voiture, aussi somptueuse
soit-elle, avec un volant minuscule ou un rayon de braquage hyper limité...Vous imaginez faire un créneau rapidement dans ces conditions?
Autre chose, la bague manuelle de mise au Les commandes son point déroute car elle est sans butée aucune, elle tourne en "roue libre"... Là encore, perte de temps supplémentaire, pourquoi avoir changé un système standard qui a fait ses preuves? En attendant, pas le choix, il faut faire avec... Sinon vous avez l’autofocus et ses pompages, ou alors un ersatz de commande, petit bouton à l’avant gauche près de la bague de mise au point qui vous place en position "infini’ (Wide) par défaut.
Enfin un viseur agréable à l'emploi Première réelle satisfaction, celui-ci ne ressemble pas à un timbre poste, il se place sur un rail coulissant et se bloque à l aide d une molette. Il est bien sûr totalement orientable. Pour filmer par exemple à hauteur de poitrine, on peut bien évidemment relever l’oeilleton pour un travelling à ras du sol, la poignée est suffisamment ergonomique pour permettre ce genre de situations de tournage et elle contribue à une bien meilleure prise en main ainsi qu’une grande maniabilité au niveau de la diversification des cadrages. Les informations
affichées sont claires, et il est possible d’en régler le contraste, la luminosité, et, cerise sur le gâteau, le témoin d’enregistrement peut être neutralisé afin de ne pas perturber plus que ça les personnes que vous cadrez... Les informations exposées sont claires, avec le code, les voyants des différents modes débrayés, ou employés, la progression du zoom représentée par un curseur vertical qui indique sa progression, et pour celles et ceux qui veulent aller plus loin dans les réglages affinés de l’image qui leur sont propres, la touche "Menu" près des commandes du magnétoscope fait
apparaître le réglage des différents modes qui seront sauvegardés et rappelés quand bon vous semble (Custom Preset). Seul hic. Les boutons sont vraiment minuscules. J’imagine mal la pa- luche de David Douillet faire joujou avec !
Les priorités diaphragme ou vitesse font merveille Avant de conquérir le monde.
4 possibilités: 1 Vous laissez tout en automatique et vous ne vous occupez de (presque) rien. Un voyant d’alerte "ND" de surexposition (fonction semblable à un filtre neutre réducteur) vous demandera de valider son utilisation par un simple curseur.
2 Vous prenez le contrôle sur bien des points, la fonction "Zébra" enclenchée peut vous donner un sérieux coup de main pour les réglages simultanés des trois principales fonctions, le contrôle du diaphragme, de la vitesse d’obturation, et du gain en plaçant dans le viseur des hachures sur les portions d’images qui seront trop lumineuses. Pratique.
3 Vous allez filmer dans des conditions bien particulières et vous vous devez d’avoir la main mise sur tous les réglages. Pas de problème, vous faites la balance des blancs (très précis), vous choisissez le niveau des couleurs de votre image, son contraste et sa luminosité, vous Test cornera Sony DCR VX 9000E sauvegardez tout ça et pilotez le tout en manuel.
4 Vous vous servez d'un système qui vient tout droit du monde de la photo, le mode priorité diaphragme ou vitesse : Exemple, si vous filmez votre petit dernier et que vous désirez le mettre en avant parmi les différentes choses qui l'entourent, placez le mode diaphragme en manuel, augmentez le ( à f2.8. f2.4. ou f2 si vous avez assez de lumière), et laissez le reste, la vitesse d’obturation et le gain seront proposés automatiquement en adéquation par rapport aux vos valeurs choisies. Et ça marche.
La partie son ?
Petit clin d'oeil pour certains confrères à la mémoire courte qui s'extasient de la pureté du son et de l’enregistrement en 16 bits ou en 12 bits (doublage son autorisé pour cette possibilité) avec contrôle manuel - niveau droit- gauche grâce à deux vumètres digitaux, le caméscope V5000 sorti en 1990 enregistrait DEJA en mode PCM (même qualité) avec un contrôle manuel similaire des deux voies séparées. Depuis longtemps, Sony maîtrise bien cette partie là et pour un prix d’achat pareil, j’imagine mal un outil doté d'une seule piste longitudinale! On n'en attendait pas moins de ce grand
constructeur. Le micro en lui même a les classiques fonctions de directivité et de réduction du vent. En revanche, le support ne brille pas par sa robustesse... La machine de test prêtée aimablement par Sony (Bonjour Joëlle!) Semble déjà avoir souffert de cette carence. Une autre XV9000 d'ailleurs aperçue dans les stands lors du salon COMDEX avec un micro pendouillant n’avait pas fière allure!
Le contrôle pendant l’enregistrement peut se faire via un casque, ou bien par le petit haut parleur intégré placé sur le côté gauche près de votre oreille.
Sur le terrain, de jour comme de nuit Ce caméscope à l’avant similaire au VX1000 de poing est muni de trois ccd d’1 3 de pouce totalisant 370 000 pixels chacun.
Le zoom dont le maniement est très doux, sensible à la pression et sans à-coup, a une amplitude suffisante de 5.9 à 59 mm d’un rapport optique par 10 ou par 20 en numérique, ce qui nous donne en équivalence photo, environ un 42-420 mm. Toujours pas de grand angle donc, il est très fortement conseillé d’en utiliser un de type VCL 052 C. Dont acte. Je ne saisis pas l’adéquation entre le zoom numérique avec la qualité du support DV... Il faut être un tantinet maso pour être arrivé à cette qualité d’image et se à servir d'un système qui la dégrade d'autant.
Celle ci est bruitée dans l'ensemble et il apparaît sur des images fouillées un crénelage sur toutes les lignes horizontales ou diagonales (ex: d'une branche feuillue). Mais revenons à nos artistes et à leurs toiles...Rien de tel que de saisir les nuances de la peinture à l’huile, de la gouache, où certains même se font les virtuoses du couteau (non.
L’autre !). Là encore, où la minutie d'un pinceau allant de la palette vers le support demande d’avoir de très bons réflexes, j'ai pesté contre ce zoom qui le temps de recadrer, avant, arrière, m’a fait perdre bien des plans... Pour qui aime un cadre fixe, c'est la croix ou la bannière... Quant au montage ultérieur, imaginez le travail de dérushage supplémentaire! Ou alors, que voulez-vous monter? Un plan séquence en position wide?
Allez, on se calme !
Le Sacré Coeur sous des bourrasques de vent m'a permis de tester le stabilisateur qui rend bien des services et ne change en rien la qualité d’image. Bravo ! Mais ne vous avisez pas de bouger un peu trop brusquement car le cadre donne l’impression de rattraper son retard vis à vis de votre mouvement!
Une fonction dont je ne m’étais pas servie jusqu’alors m'a permis d’immortaliser quelques vues et de figer bien malgré eux quelques pigeons surpris par tant d’agressivité!
C’est le mode "Photo capture", procédé en deux temps qui vous permet comme son nom l’indique d’enregistrer pendant 7 secondes un instantané de votre choix. Dès que vous avez appuyé sur la touche, l’image se fige automatiquement. Si elle est à votre convenance, il suffit d'appuyer à fond et l’enregistrement s'effectue. A ce sujet, le temps de latence entre le moment où l’on appuie et celui où la photo est réellement enregistrée fait tout de suite penser au "record" d’une V5000 6000.
Maintenant, reprenons l’exemple simple de nos amis les pigeons pendant leur envol.
Vous avez figé une image. Avec un peu de chance, vous aurez un instantané pas trop mal... Mais si vous avez appuyé au mauvais moment, votre photo sera ratée et les volatiles ne vous auront pas attendu pour recommencer la scène. On rembobine et on recommence: vous prenez exactement la même scène et vous filmez tout simplement leur départ. Résultat des courses: chez vous à la relecture, vous aurez d’un côté LA photo capturée qui vaut ce qu’elle vaut. De l’autre, vous auriez 25 images par seconde, et, ce.
Pendant autant de secondes qu’aura duré la scène. Il suffit de faire un gel par la pause, d’avancer image par image et de simplement choisir celle qui vous convient. Libre ensuite à vous de la numériser, de l’imprimer, de l’exporter, etc... La Photo Capture est tout de même un gadget plaisant. C.Q.F.D La partie magnétoscope... et la lecture des séquences Les séquences ont été lues sur un moniteur Sony y c . Le magnétoscope, hormis les fonctions basiques, permet la lecture, la double vitesse, l’image par image et le ralenti (très propre quoique ralenti standard un poil saccadé), le tout
en avant et arrière, ce qui est parfait pour la précision.
MAIS, en lecture arrière, en double vitesse avant arrière, des pans entiers d’images se Vidéo Numérique décalent, surtout sur des mouvements rapides (des jambes "emportent" des pixels par paquets)! Attention également au relâchement de la pause qui a cet instant précis laisse apparaître une petite saute, une pixeli- sation des lignes (rambarde, grillage, etc) celle-ci se voit mieux si vous êtes plutôt en "Wide".
"Oui mais, bon, l'image" cria la foule endiablée... Et bien, à 500 lignes de définition, celle ci vous saute à la figure tellement elle est précise tant au niveau de la chroma, du contraste. Les couleurs enfin ne bavent plus et les innombrables nuances de la peinture "claquent", les oeuvres des pinceaux les plus fins sont admirablement restituées, et durant Mode Photo Capture la partie enregistrée en mode automatique.
Celui-ci s'en sort très bien. Attention à bloquer le diaph. Si vous avez des variations de lumière.
Impressionné, je suis reparti à 22 heures dans les ruelles de ma "Commune libre de Montmartre" (l’écran rétro éclairé d’une couleur orangée s’avère très pratique) afin de tester le comportement en basse lumière et essayer de descendre en vitesse d’obturation au minimum en passant par le menu "Slow shutter", c'est à dire à 1 3 et 1 6ème de seconde, en poussant le gain à 6db.(Celui ci se décline de -3db à 18db). Là. Il est clair que vous devrez avoir figé la caméra sur un pied si vous ne voulez pas recommencer le générique du "Cercle de Minuit" puisque toutes les images en mouvement sont
strobos- Applaudissements Carton rouge L'absence de bague manuelle de zoom (Non mais, j'vous jure !)
La bague de mise au point sans butée aucune (OK, le caméscope est "grand public", mais le DSR 200. Clone du VX9000 en institutionnel-34 OOOf ht- a les deux mêmes défauts...) L’absence d'entrée Vidéo La fragilité du support micro La cassette DV. Le câble DV non fournis Le port instable à cause de l'épaulière La protection aléatoire de la trappe du magnétoscope Le prix en général, et en particulier à cause de tout ça... La résolution, le piqué, et la qualité de l’image dans son ensemble La qualité sans faille du son et les réglages indépendants Le "custom Preset" (réglage total de l'image selon
vos convenances) L'étendue des réglages manuels (paramétrages poussés) La priorité diaphragme, vitesse, gain Le viseur agréable à l'emploi La fonction "Zébra" Le correcteur de base de temps La prise Lanc. L’image codée Le stabilisateur transparent à la qualité de l'image L’absence de drops copées à raison d'une toutes les 8 secondes environ. Le mieux est d'être à 1 12ème ou 1 25 ème afin d’avoir des séquences plus naturelles.
Malgré tout, le bruit vidéo est bien présent et vous ne pourrez tirer la "substantifique moelle" du DV qu'au moyen d'une bonne luminosité.
Les autres fonctions... Vous pouvez enregistrer en 16 9 ème. Effectuer des inserts sans barre de bruit, des fondus au noir en ouverture ou fermeture, et la fonction "Over- lap" fait des fondus enchaînés (uniquement en images fixes pour un bon résultat) d’une incomparable douceur. Vous pouvez aussi enregistrer à intervalles pour films d’animation par exemple. A noter enfin que des essais d'asservissement via la prise "LANC" se sont avérés concluants.
Conclusion Il est incontestable que cet outil pour passionnés fait de la TRES belle image et excelle au niveau de ses modes d'exposition multiples et totalement paramétrables, mais pour la somme rondelette de 36 000 francs à débourser, on a le droit d'être somme toute exigeant. Si vous donnez un tant soit peu d 'importance au cadre, et je pense que vous faites partie de cette catégorie pour celles et ceux d'entre vous qui visent ce bijou technologique, sachez que ce caméscope aussi parfait soit-il se montre ingérable dans l'urgence, du fait de l'absence intolérable de bague de zoom. Pour
qui ça ne pose aucun problème, (ah bon?)
Ne cherchez pas plus loin, vous avez devant vous un caméscope de rêve. Pour les autres, faites comme moi, gardez votre V6000 sans regrets ou alors courez les petites annonces pour en dénicher une, pour 5 à 6 fois moins cher, vous gagnerez au change en ayant un appareil "seulement H18" mais au moins maîtrisable et qui LUI a tout pour plaire. (Développement le mois prochain).
Allez, Monsieur Sony, sans rancune... Olivier Débats PS: vos réactions attendues olivier, débats @hol. Fr LOGICIELS AMIGA 1200 ? PACK MAGIC GRAPHIQUESlVIDEO & SON Digito Wordworth 45E Digita organiser 1 1 Personnal point 6 4 Turbo Cale 3 5 Digita pnnt manager 1 2 SE Digita Datastore 1.1 Photogemes 1 2 SE Pinball Marna Whizz SCALA VT 100 199' SCALA MM 21 1 790' SCALA MM 400 1490' IMAGE VISION 749' CINEMORPH 290' MUSIC X 2 0 349' AUDIO SCULPTURE 250' OCTAMED 6.0 VF 690’ DIVERS PC TASK 3.15 VF 990’ DEVPACK 3 .5 VF 990' BLITZ BASIC 2.1 480' GP FAX 2.346 VF 750' HISOFT BASIC 2.5 VF 1190' MODEM
TUTORIAL VF 250’ MUI 3.3 VF 400' POWER COPY 3 VF 349’ DELUXE PAINT 5 VF 590' PERSONNAL PAINT 6 4 VF 490’ PHOTOGENICS VF 590' SCENARY ANIMATOR 590' LIGHT WAVE 3.5 1990' POV RAY 2 2 VF 300' PAINTER 3D 290' PERSONNAL PAINT 6 4 VF 490’ BUREAUTIQUE FINAL COPY II 390' TURBO CALC 3.5 490'
D. OPUS 5 12 VF 690' WORDWORTH 5 690' TURBO PRINT 4 0 560'
DIRWORK 2.1 VF 690' DIAVOLO BACKUP 3.2 VF 580 ASIM CDFS 490'
1 1 Bd Voltaire 7501 1 PARIS (& 01 43 57 48 20 Fax : 01 43 57
10 01 Ouverture : 1 Oh à 1 9h Photo non contractuelle 3190 DD
1 70 Mo + Scalla 3990 4490 PERIPHERIQUES AMIGA Processeur
68040 25 Mhz mémoire RAM 2 Mo mémoire FAST 4 Mo ext. 16 Mo
lecteur 3" 1,76 Mo Contrôleur DD IDE + SCSI Disque Dur 1 Go
SCSI LECTEURS 88OK0 LECTEURS 1,7Mo Int. A1200 Int A500 Int.
A2000 Int A600 1200 Int. A4000 Int. A2000 Photo non
contractuelle Scalla 18900 1690 A 4000 2 Mo + 1 8 Mo + Scalla
19500 2040 19990 3090 3440 NOUVEAUTES Light Rom 4 Light Rom
Gold 299' 249' Aminet 15 99' Cloanto Peresonal Suite 299'
Aminet 16 99' Peresonal Paint 7 S E 349' Aminet 17 99'
Megahits 6 99' Aminet Set 3 249’ French Storm 89' Aminet Set 4
249' Meeting Pearls 4 99' Amiga Tools 4 199' Amiga cd
Developer 1.1 149’ X-Pamt 4 0 399' Amiga Repair Kit 349' Mods
Anthology 249' The Epie Interactive Amiga Tools 5 199'
Encycopedio 299' OCCASIONS Moniteur 10835 SYQUEST IOMEGA
Moniteur 10845 Moniteur SVGA Lecteur Ext EXT. MEM. Al 200
AMIGA 1200 TOWER Boitier mini-tower + leds, 2 baies 3" ' ; + 1
baie 4” 4.
Alimentation 200W modifiée AMIGA. Interface clavier PC + clavier PC Options : bus Zorro II et III CLASSICS ¦ Fresh Fonts 2 |Giga PD 3 149’ 249’ Aminet 9 10 1 1 99’ Animations CD 249’ Assossins 1 119' Giga Graphics 199' Amos CD 2 189’ Deutsch ed 2 99’ Audio Plus 149’ World of cliporf 199’ Textures 249’ Imagine CD 349' The Epie Coll.
199’ Amiga Tools 3 199' Meeting Pearls 3 99’ UPD Gold 219' Magic illusions 99’ GFX Sensations 249’ Euroscene 2 99’ Pro Back 2 129' CARTE ACCELERATRICE 68030 50 MHZ CARTE ACCELERATRICE 68030 28 MHZ MTECK 28 Omo MTECK 28 4Mo Blizard 1230 8Mo MTECK 28 8Mo 1040 Photo non contractuelle Boitier Tower Infinitiv CARTE ACCELERATRICE 68040 Interface Clavier PC Interface PCMCIA 4490 Toui nos prix sont TTC et modifiobles sans préavis Offres valables dans la limite des stocks disponibles Photos non c on tr actuelles Blizard 1240 4Mo 2590 JEUX 249F Blizard 1240 8Mo 2740 CHAOS ENGINE 2 ALIEN BREED 3D 2 WORLD
GOLF TIN TOY ADVENTURE TOURING CAR CHALLENGE TILE MOVE FIGHTING SPIRIT SLAM TILT STAR CRUSADER VIDEO 2990 1990 DISQUES DURS Genlock Min Genlock Composite DOMAINE PUBLIC Genlock Y C Tablette ARTPAD A5 GRAND CHOIX DE DISK ET CD JEUX • DEMOS • UTILITAIRES • EROTIQUES Interface MIDI SERVICE REPARATION 1390 Mégalo Sound Nous réparons tous les ordinateurs et moniteurs... Délais maximum 10 jours. Devis gratuit ou forfait.
AURA DIVERS S001 Souris standard 99’ S0Û2 Souris 300 dpi.
120’ S003 Souris 400 dpi 160' S00-5 Souris optique 220' SCO 5 Crayon souris 300' S006 Trackball 350' S007 Multistandard 500 200' S008 Multistandard 600 260' S009 Commut joy souris 200' S010 Alim 500 600 1200 390' MONITEURS GOOI Muh. S nc U" M U38 2290' G0C2 Mu II S nc 15’ M 1538 2990’ G0C3 Muh S nc 17’ M 1738 7290' 50C4 SVGA 14" 1490' SVGA 15" 1990' 3006 SVGA 17" 3590' Réparation garantie 3 mois.
RACHAT COMPTANT . Ville . Mon ordinateur ... Pru TTC. Prcnwhon» non Cumutobés "Fn»i d «nvoi pou» 5Cf Voniportmr 1 Vf yy cota C ! 70f *n Qté.l Prix Montant i I Quick! Softs DISQUETTES Certifiées 1 00% sans erreurs 3"l 2 DF DD WJ 2,40' M 2,30- U 2,10’ | J 1,90’ 3" 1 2 DF HD 2,90' Q 2,80' 2,60' g 5 2,40’ Interface PCMCIA IDE IMPRIMANTES GGCTj Canon B 130 990’ G0C8' Canon BJC 240 1490' G009 Canon BJC 4100 1890' GOIO HP 400 1590' G0i 1 HP 6900 2390' GC i 2 HP 870 3390' A 600 A1200 BOITIERS-TIROIRINTERFACE Blizard 1260 Omo 5090 4690 CARTE
ACCELERATRICE 68060 US Robotic 33600 CABLES TOOT Peritel 90’ T002 Midi 70' T003 Nul modem 90’ T004 Minitel 90' T005 Disque dur 2 2 !
60’ T006 Disque dur 2 ;3 ' J 70’ T007 Prolongation joystisk 60' T008 Imprimante 90' TOC Adaptateur multisync.
150' T010 Adoptoteu’ pe'itel 1083 150' Nous reprenons comptant vos ordinateurs, vos périphériques, vos logiciels, vos livres... A retourner o 7m“"p"7 1™Jd*Voltaire 75ÔT11 ÂrÎs "1 iNom ... | Ad resse ...... |Code Postal ¦Tel ¦ * 11 Désignation ou rëf I I | J Chèque J CCP J Carie bleue dote d expiration N ¦ J Carte club AMIE Date Signature OLITEC 28800b 2490 GRAPHIQUE OLITEC 14400b Scanner 69t Gris 1690 Scanner 256t Gris Scanner Couleur Tablette ARTPAD A6 REPORTAGE de
François Gastaldo IMAGINA 97 L’héritage Amiga Cette année encore AmigaNews était dignement représentée à la manifestation phare de l'image de synthèse en Europe: IMAGINA.
Ses deux apprentis reporters n'ont pas hésité à questionner jour et nuit, à se coucher à des heures impossibles, voire à ne pas dormir, etc... pour vous faire le compte rendu le plus détaillé et le plus juste de ces trois jours de folie. Alors, en avant!
Imagina en bref 3 jours, 28 stands pour environ 45 sociétés représentées, des conférences, des tables rondes, des expositions, des conférences de presse, du champagne, un festival d’images numériques et de synthèse: Le prix Pixel-INA, des soirées, etc... Tout cela architecturé autour d’un thème fédérateur: l’image numérique haut de gamme. Pas de place pour les petits.
Ici, c’est la loi du plus fort, du plus puissant, du plus productif. L’argent vient après... Enfin, presque. De plus en plus, les solutions bas de gamme (à ne pas confondre avec grand public) envahissent le salon et ce n’est plus Silicon Graphics (=SGI, c’est le plus important constructeur de stations graphiques) qui équipe la majorité des stands. Car le vent tourne et ce sont les stations Windows NT (Alpha et Intel PentiumPro) qui ont le vent en poupe... Que deviennent les autres?
Le monde du A Pas un Amiga, rien. Pour tout vous dire, l'Amiga n’est plus une machine viable dans le monde de la production d’image.
Les professionnels se devant de rester concurrentiels ne peuvent attendre les hypothétiques versions 68060 des softs et les non moins hypothétiques cartes PowerPC. Alors ils investissent dans ce qui ce fait de mieux à l’heure actuelle: Silicon Graphics et Windows NT (surtout ne pas confondre avec un PC). De tous les gens appartenant à la communauté Amiga que j’ai croisés durant ce salon, bien peu utilisent un Amiga. Les seuls qui y croient encore, sont ceux ne devant pas répondre à des impératifs de productivité.
Alors, même sur Windows NT. On fait toujours partie de la "communauté Amiga"? OUI, cent fois OUI! Car l’esprit Amiga est plus vivant que jamais. Malgré les changements d'OS, nous continuons à ignorer les limitations des machines pour donner vie à nos créations les plus folles, à ne pas se noyer dans un système d'exploitation, à lancer 15 applications à la fois et, avant tout, à utiliser sa machine pour en sortir quelque chose.
Cet esprit nous vient de l’Amiga et nous le revendiquons haut et fort.
Quelle différence y a-t-il entre une personne qui utilise Lightwave et TVPaint et une autre utilisant les même softs, mais sur station NT? Pour ma part, aucune, et toutes les rencontres faites à Imagina me le prouvent.
Mais tout n’est pas perdu, car il y avait au moins une nouveauté Amiga à Imagina ! Les représentants de NEWTEK m’ont annoncé la sortie prochaine de Lightwave 5.5 (ou 5.x ?) Pour Amiga dans quelques mois... Quelles sont les nouvelles fonctions? ... A suivre ... Le monde du Non-A Qu’il est vaste, le monde du Non-A. Et qu’il n’est pas varié... Seulement deux systèmes d'exploitation se battaient en duel: IRIX, sur SGI, et Windows NT, sur tout le reste.
Avant les softs, les machines L’Amiga 4000 est mort, vive l'02! Tel aurait pu être le slogan de SGI pour la présentation de son dernier bébé. Cette machine correspond tout à fait à ce qu’aurait pu (dû) être l’Amiga 6000 si Irv- ing Gould avait mieux fait les choses.
Voici en vrac, quelques caractéristiques: 3D câblée Open-GL ultra rapide, 24 bits partout, son stéréo, sortie vidéo, processeur MIPS R5000 ou R10000, système d’exploitation IRIX (=Unix avec interface de style Workbench), 64 Mo RAM, 2Go disque dur, architecture unifiée de la mémoire (le chipset utilise la même RAM que le CPU, donc pas de limitation CHIP FAST RAM). Le tout pour un prix de base de moins de 30 000 F. ce qui est extraordinairement faible pour une vraie Silicon Graphics.
Mais la description ne saurait être complète sans parler de son look (voir capture d'écran de la page Web de SGI).
Cette petite bulle bleue n'est pas sans évoquer le défunt Walker. Certaines mauvaises langues disent même qu'elle est issue du croisement entre une Fiat 500, un scarabée et un aspirateur... Sa taille est vraiment minuscule (environ la moitié d'un boîtier mini-tour) et représente le meilleur rapport encombrement puissance, loin devant l’Amiga 1200, même avec un 060.
Hélas, les principaux inconvénients viennent aussi de son principal avantage: c’est une Silicon Graphics! Ce marché n’est pas encore ouvert à des prix aussi "bas". Les logiciels sont tous hors de prix, le moins cher étant Lightwave aux alentours de 15000 Francs. Le piratage est totalement inexistant (ne riez pas, car beaucoup, beaucoup de gens choisissent une plate forme Intel parce que. Sur PC, on ne fait que pirater!). Les moindres options coûtent très cher (il faut compter + 50000F pour l’option vidéo faisant à peu près la même chose qu’une Vlab-motion à 4500F). Et il ne faut surtout pas
oublier qu'une SGI ne fonctionne correctement qu'à partir de 96 Mo de RAM... Heureusement, Silicon Graphics essaye de rattraper la situation et propose un pack très attractif avec Aliasl Wave- front à 90000F... C'est bizarre, mais je sens que mon réseau Screamernet Amiga - NT va fonctionner encore longtemps.
SGI ne se contente pas du bas de gamme et montrait, pratiquement pour la première fois, une merveilleuse machine arborant fièrement son étiquette "prototype": l'Octane. Le principe, venant de feu-le-NEXT. Est celui d'un machine coupée en trois: à gauche la carte mère, à droite la carte graphique et les disques durs au centre, le tout dans une toute petite boîte (plus petite qu’une Draco). C'est une porte ouverte vers une station hyper- modulaire. Mais dépassant un peu le cadre de la micro-informatique.
Alors que SGI essaye d’entrer dans le marché de la micro, les fabricants de micro ont exactement la démarche inverse et essayent de s'imposer dans le marché des stations. D'ailleurs, on ne dit plus un PC, mais une station Intel. En fait, il y a une énorme différence entre les deux. Un PC de base, celui du blaireau moyen, se compose comme suit: processeur Pentium, 16Mo de RAM. Windows 95, carte d'affichage de base, carte son, Duke Nu- kem.
Une station Intel, elle, est constituée par: 1 à 4 processeurs PentiumPRO, minimum 128 Mo de RAM, Windows NT, carte d’affichage avec 3D câblée Open- GL, pas de son, une carte vidéo (PVR ou plus), Lightwave 3D, 3DS-MAX ou Softi- mage. Il existe quelques variantes à base de processeurs Alpha de DEC. La vitesse est alors multipliée par 10... Aussi étrange que cela paraisse, nous assistons à un tassement du marché Alpha. Ces processeurs, développés par DEC, se caractérisent par une architecture RISC associée à une cadence d’horloge démentielle. Les modèles de base sont à 433 Mhz et DEC
présentait, pour la première fois, un Alpha à 746 Mhz. Le Gigahertz (=1000 Mhz) devrait être disponible l'année prochaine... Qu’il est loin le 25Mhz de mon 68040... Inutile de vous dire que la puissance ainsi obtenue est absolument gigantesque. Et pourtant... Alors que l’année dernière l’Alpha se présentait comme étant le sauveur de la micro-informatique, il n'occupait qu’une place réduite au fond d’IMAGINA cette année. Car malgré sa différence de vitesse impressionnante par rapport à un PentiumPRO, de plus en plus de gens choisissent la solution Intel.
Le principal défaut de l’Alpha est son prix. Il faut compter pas moins de 100 000F pour une bonne configuration. Sans compter que tous les prix des logiciels sont multipliés par deux pour cette plateforme. Bien évidemment, à la condition qu'ils existent en version Alpha, ce qui reste la minorité... la plupart des utilisateurs sont ainsi obligés de posséder aussi un Intel pour avoir accès à toute la logithèque WindowsNT. Alors, pourquoi ne pas tout rassembler dans la même machine?
La réponse la plus percutante est proposée par Intergraph. Et si un PentiumPRO, ce n'est pas assez rapide, alors on en met plusieurs! Jusqu’à 4 dans une seule machine. Les prix deviennent ainsi beaucoup plus attractifs, avec une base à 20000 Francs. Hélas, si vous voulez le maximum de ce qui se fait de mieux, on atteint assez vite les 150 000F. A ce prix, mieux vaut une petite Silicon ou un Alpha... Un "render-farm" avec 100 Pentium Pro Cependant, les stations Intel lntergraph offrent des avantages indéniables. Elles sont notamment faites pour être montées en "Render Farm", ou système de
rendu.
Cela consiste à équiper un ordinateur uniquement pour le calcul d’images en réseau, par SreamerNet pour Lightwave ou Mental Ray pour Softimage. Donc pas de clavier, pas d’écran, etc... juste des processeurs et de la mémoire. Le contrôle se fait par un ordinateur annexe.
Deux de ces merveilles étaient présentées à IMAGINA. La première "render farm" était à base de stations TD-610 (qui ressemblent encore à des micros normaux) et regroupait 24 processeurs.
La seconde "render farm" était un véritable monstre regroupant 100 processeurs PentiumPRO à 200 Mhz! Elle était constituée d’une multitude de stations RenderRAX montées en rack 19 pouces.
Imaginez un peu le calcul de 100 images (4 secondes) à la fois avec Light- wave screamernet! Petite précision pour "Runs" 'V. .. .. http: www-elecstore.sgi.com ES us catalog.html j£l JlIi'JUHÜf.JpJJJ ’J'J O* Online Catalog Michaela Zabranska. ATR Mic Research Labs Compétition prix Pixel-lna ceux qui ne le sauraient pas encore, un seul processeur PentiumPRO 200MHz va actuellement 30 fois (29.98 fois pour être plus précis) plus vite qu'un Amiga 4000 040 à 25MHz. La render farm présentée offrait ainsi une puissance égale à 3000 Amiga 4000! Absolument monumental.
Hélas, durant le salon, je n’ai pu tester Screamernet que sur la "petite" render farm de 24 processeurs. Cela marche très, très bien. Je n’avais donc accès qu’à la puissance de 720 Amiga 4000... Le plus beau dans tout ça, savez vous ce que c’est? Non ?... C'est qu’il faut une machine annexe pour contrôler la render farm et donner les ordres de calcul aux processeurs. Et cette machine peut très bien être un pauvre petit Amiga avec une carte ethernet. TCP IP. Samba et Lightwave! Youpi, à nous les puissances énoooormes! Je vous promets un article sur comment réaliser une render farm
Amiga WindowsNT pour bientôt. (Ma config A3000 Ppro n’est pas encore au point et je suis obligé de lancer Screamernet à la main sur les deux machines...). Toutefois, ce n'est pas la chose la plus impressionnante que j’ai pu voir sur le stand Intergraph. Dans un tout petit recoin était montrée la dernière génération de carte 3D câblée. La société s’est fait un nom surtout dans ce domaine, bien avant les stations Windows NT. La grosse innovation des nouvelles cartes RealiZm Z13 et Z25 s'appelle Render-GL.
J’explique: on connaissait Open-GL, routines 3D câblées dédiées à l’affichage temps réel. C'était rapide, mais pas très beau. Intergraph a étendu le concept en se disant: et si on utilisait ces cartes ultra rapides comme une aide au rendu des logiciels 3D? Ainsi est né Render-GL. Ces routines reprennent en grande partie le rendu de Lightwave (shadow map, Phong, Fractal noise, etc...) et l'ont câblé sur une puce. La version 5.5 de Lightwave exploitera ce type de carte et accélérera ainsi le rendu. Pas de temps réel, mais une réelle accélération du calcul.
Par bonheur, j’ai pu tester la préversion de Lightwave Render-GL durant IMAGINA. Le résultat est foudroyant! Au placard les Alpha, les render farm, les Pen- tiumPRO!
LightWave est foudroyant sous Render-GL La plus petite des cartes Render-GL accélère Lightwave d'un facteur 30 par rapport à un PentiumPRO @ 200MHz! Soit 900 plus vite qu’un Amiga 4000 (30600 fois plus vite qu’un Amiga 1000 de base!)!
Vavavoum !
Et tout ça pour moins de 30 000F! Je crois bien qu’il va falloir suivre cette histoire de très près. J'espère pouvoir tester à tête reposée tous ces systèmes, ce qui donnera naissance à une profusion d'articles... Et le software?
Pas de grosse nouveauté en 3D. Uniquement les ténors du domaine de la 3D étaient représentés: AliasIWavefront, Sof- timage, 3DS-Max et Lightwave. Bizarrement, je ne parlerai pas des possibilités des uns et des autres. Inutile de se lancer dans la polémique "un tel fait ci, un tel fait ça. Oui mais l’autre il le fait avec un plug- in...". Car c’est bien de plug-in qu’il s’agit.
Il y a quelques années, les logiciels offraient un certain nombre de fonctionnalités et en dehors, point de salut. Mais depuis peu, ils se sont tous ouverts, les uns après les autres, au monde de la programmation. Dans le principe, c’est génial. Votre logiciel est extensible à l’infini, et vous n’avez pas besoin de payer pour le développement de fonctions que vous n'utiliserez jamais. Le marché du Plug-in a littéralement explosé et ce sont des centaines de produits que l’on trouve pour 3DS-Max. Lightwave et Softimage.
A l’usage, on s'aperçoit que la notion n’est pas aussi géniale qu’elle paraît. Tout d’abord, du point de vue des finances de l’utilisateur. En effet, il devra débourser au moins 1000F pour chaque nouvelle fonction. Le logiciel équipé de quelques plug- ins essentiels peut voir doubler ou tripler son prix de base. Si on achetait Lightwave et tous les plug-ins qui lui sont associés, le prix total avoisinerait les 50000F!
Un second point négatif est la définition réelle des possibilités du logiciel. Certes, les capacités sont virtuellement illimitées, mais elles restent tout de même finies lorsque vous allez acheter la version "normale" du soft. Or, que ce soit dans les bandes vidéo, dans les prospectus de démonstrations, la plupart des images que vous voyez ont été réalisées à grand coup de plug-in. On frise ainsi la publicité mensongère! Il ne faut pas confondre la promotion des plug-ins avec celle du produit, ce que tous les producteurs de softs ont visiblement oublié. Surtout 3DS-Max, où TOUTES les
anims présentées étaient à base de plug-ins... Il est aussi à craindre un changement de direction dans l’évolution des logiciels 3D. Le meilleur logiciel sera-t-il celui qui offre les meilleurs possibilités ou celui qui est la meilleure plate-forme de développement de plug-in? 3DS-Max a d’ores et déjà choisi son camp: ils proposent un logiciel possédant une très belle interface mais aux capacités et au rendu vraiment minimum. Tout se fait par adjonction de modules. Vous voulez des lens-flare?
4000F. Une bonne inverse cinématique?
8000F. Des metaballs? 4000F, etc., etc... Lightwave est en pleine hésitation sur son devenir... Softimage a choisi le camp de la modularité, mais en offrant une excellente base (pour 90 000 francs, c’était bien le minimum...). Evidemment, les plug-ins sont une bonne chose, mais désormais le monde de la 3D est coupé en trois: d’une part ceux qui doivent se contenter de la base, d’autre part ceux qui peuvent s’offrir les plug-ins commerciaux, et, enfin, les équipes de création comprenant un programmeur chargé de réaliser des plug-ins "maison"... Dommage pour moi, je fais partie des
premiers.
Et dans la deuxième dimension?
IMAGINA est surtout l’empire de la 3D, et les logiciels de dessin pur y ont bien peu de place... Un seul était représenté sur micro-ordinateur. En plus, c’est un ancien d’Amiga. Hélas, tout développement sur notre machine préférée est arrêté.
Vous l’avez deviné, il s’agit de TV-Paint.
Présenté dans sa toute nouvelle version: TV Paint Animation.
Et oui, DeluxePaint offre l’animation depuis si longtemps que l’on en avait oublie que les PC ne pouvaient toujours pas le faire! En 1997, il y a enfin un logiciel de dessin et d’animation traditionnel disponible sur Intel! Et comme nos petits français développeurs de TV-Paint n’ont pas l’habitude de faire les choses à moitié, ils débarquent sur le marché avec un soft surclassant tout ce que j’ai pu voir, toutes plate-formes confondues. L’animation est d’une facilité d’utilisation déconcertante (mais habituels pour les anciens amigaïs- tes), la table lumineuse en 24 bits marche à
merveille, le nombre infini de couches d’animation offrent des possibilités disponibles jusqu’ici seulement sur des stations dédiées, etc..., etc... Mon test était bien trop rapide pour vous en faire une description complète, mais je vous promets un test in-extenso et en profondeur pour bientôt. Ma seule question au sujet de TV-Paint-Anim concerne son implantation sur le marché. Il est, en effet, le premier du genre. Espérons qu’il ne paiera pas tous les pots cassés... IMAGINA n’est pas, en soi, un grand salon, ni même un grand festival. Mais il est unique, et, pour celui qui veut s’en
donner la peine, il y des milliers de choses à découvrir. Tellement que cet article n’est qu’un petit résumé de l’édition 1997. J’espère pouvoir donner suite à toutes ces belles choses que je n’ai fait qu’apercevoir. Les contacts sont pris, mon traitement de texte est chaud, bref tout est prêt pour de nombreux tests et articles pour les pages de votre revue préférée... Alors, à bientôt.
François Gastaldo Amigaïste depuis 1986, même avec un PC!
Remerciements: Je tiens à remercier toutes les personnes qui m'ont permis d'écrire ces quelques lignes: Frédéric Boullier et sa moitié. Olivier Mi- chon. L'équipe Newtek et toute l'équipe CI.S L'équipe AliasIWavefront pour son accueil, la société Immersion. L 'équipe Intergraph pour leur disponibilité et pour leur soirée. Pascal Rullier. Olivier Anh et tous les amigaïstes français, italiens e: d'ailleurs rencontrés là-bas, et. Bien évidemment.
AMIGA NEWS pour m’avoir permis d'y aller.
De beaux arbres Allons dans les bois, pour voir si l'bilou y'est pas.
SERIE REAL 3D (10) par Jac Pourtant jac @ avignon.pacwan.net http: monoweb.pacwan.net monoweb jac ...si l'Bilou y était, il nous mangerait. You, les petits zAMIGAus !
Ce mois-ci, nous allons nous transformer en anti-bûcherons et fabriquer de beaux arbres. La fonction de Real, bien que peu commode à utiliser et pas vraiment idéale, permet pourtant de diversifier les arbres en deux coups de cuillère à pot, une vingtaine de paramètres et deux clics de souris. Voici quatre pages à insérer dans votre manuel. Les arbres se ressemblent tous bien sûr, puisque c'est pour étudier les variations, ils sont tous plus ou moins basés sur le même modèle.
Nous n'allons aborder ce mois-ci que le branchage, je laisse le feuillage pour le mois prochain.
Rappelons enfin que le principe des arbres dans Real est basé sur le principe de sphères pour les noeuds et de segments de cônes tangeants à deux sphères consécutives. Les ramifications se font aux noeuds, c'est-à-dire à partir d’une sphère. Pourtant pour rendre plus de vérité, on peut rajouter des sphères et donc des segments de cônes entre les noeuds en les "tordant" plus ou moins.
Voici un exemple de départ qui va nous faire un arbre standard. Il suffit, une fois les paramètres rentrés et le OK envoyé, de faire un cercle dans la fenêtre View, afin de déterminer le diamètre de départ de la base de notre arbre, puis de dessiner un segment vertical *de bas en haut*.
Voilà ce qu'on obtient : Détaillons donc les paramètres un par un, mais avant, quelques avertissements.
1) Attention de n'avoir aucun objet sélectionné au moment de la
création de l’arbre, tout objet sélectionné devient feuille de
l'arbre.
Imaginez que vous ayez une lourde scène sélectionnée, ça risque de vous envoyer faire un stage de méditation transcendentale.
2) Les fonctions aléatoires sont bien aléatoires. Faites
plusieurs arbres avec les mêmes paramètres utilisant des
fonctions "ran- dom", vous obtiendrez un arbre différent
chaque fois. (Il aurait été intéressant de pouvoir définir des
"graines").
Depth Init: Le nombre de segments de la base à l'extrémité d'une branche.
Rand: Fonction aléatoire agissant sur "Init" en enlevant ou en rajoutant des segments. A 0. Toutes les branches sont complètes.
A 50. Les branches peuvent varier de 25 %. A 100. La variation atteint 50 %.
Branch: Définit où les branches sont les plus longues. Vers 0. Ce sont les branches centrales, vers 100. Ce sont les branches extérieures.
Branch Init: Facteur de multiplication à chaque noeud. Au delà de 5. Il faut Votre spécialiste Amiga
P. I.C.S INFORMA TIQUE 13 Av. NOTRE DAME 06000 NICE Tel:
93.13.82.21 VAV VIDEO I- 3615 5 FRANCE MICRO 165 rue Breteuil
13006 MARSEILLE Tél: 91-53-10-10 Fax:91-53-54-34 Distributeur
agréé AMIGA MARQUES DISTRIBUEES: DES PROS I)E LA VIDEO SLR
AMIGA ET PC VOLS ATTENDENT FORMATION . DEMO . STATION DE
MONTAGE . IIARI). SOFT PHASE 5 • APOLLO • MICRONIC • DKB
ELECTRONIC DESIGN • ALPHA DATA EAGLE • GVP - M-TEC - PHOENIX
DP VILLAGE TRONIC
- 5 rubrique Spécial AMIGA !!
SAV AMIGA INFONIX FRANCE AILPE TOUT L'UNIVERS AMIGA http: www.mnet.fr ailpe Formation I3T PRAXIS MKWTAHUB VIDI 12 » 24 compo'**» PC CtNTRf AGPtE Formation S Maintenance rôponaf DIS t PI BUTE UP Commodore Apple HP STAR Montage Virtuel - Multimédia Infographie 2D et 3D - PAO Stages agréés chaque mois sur Amiga - PC - Mac hébergement et repas Les films du Genièvre Lacroix 46600 CREYSSE Tel: 05.65.37.00 71 Fax 05.65.32.76.47 Diffusion Apple SHOW ROOM agrée VIDEO l'RO CENTER AMIGA I sur RDV i Tel 61 41 26 09 Fax: 61 40 76 4i Produit de base DISQUE DUR 420 Mo =1000F DISQUE DUR 1 3 Go =1450F CD-ROM
X4 Ide-atapi = 550F CD-ROM X6 Ide-atapi = 670F (Autres produits nous consulter) 29 ter rue Lakanal - 34000 Montpelier Tel: 67 02 28 50 - Fax 67 02 11 50 Sun TlMNSMl l IM-LATI I-ORMES AMIGA - MAC - PC VIDEO PROCENTER Venie Foimotion Reatiotcn Produit! WJèo mulllm*oa 2 C IS Route a Espogne 31100 TOULOUSE TEL: 61 41 26 09 Prot particulier SAV: 61 40 75 45 Tél. : 02.99.46.96.24 Fax. : 02.98.33.11.03 SOFTONE COMPAGNIE SPECIALISTE VIDEO AMIGA ACM PRODUCTIONS Art Coin Video L'AMIGA et la VIDEO des PROS DISTRIBUE : ALADDIN 41) IMAGINE 31) SYQUEST P MASIER VTDEOCTAŒ - SŒNERY AMM FRAME MACHINE SCALA
ADORAGE PIXPRO IXXjVÏTOfWENTE I X (îENLOCK & TBC SHOW-ROOM RV K JRMATX )N c! STAGES VANVES Tél ( I ) 46.48.94.95 Fax (1) 45.25.71.78 8,rue des Vergers - 57890 PORCELETTE TEL. FAX: 03 87 93 53 61 Spécialiste AMIGA VIDEO 'Solution de gravure de CD* S 1
* Réalisation de vos images de synthèse
* Calcul & Shoot de vos scènes ou images sur Bêla SP. HVU SI’.
U-matic. IliH. Ru ...
* Banque de textures fixes ou ANIMEES !!
DEMANDE . "La Régie" au 20.74.00.27 Electronic Design. GTI, GVP.
JVC. Mtec. Macro System.
Mtcromk, Phase5. ProOAD. TEAC 394,. Rue de Lille 62400 BETHUNE ¦ ". V. 107 Hue Print rs.se S9H00 LU.1.1: TEL: 21.68.99.99 FAX 21.68.99.98 ReolNews RealNews Une correction de bogues est en route.
Elle sera distribuée gratuitement. C'est le moment de signaler toutes les anomalies. Après, on passera à la version 4.0, qui n’aura que peu à voir avec ce qu'on connaît. Parmi les bruits qui courent, le rendu ne se limitera pas à 24 bits.
C’était du DP Kelly Brock, le grand maître des textures, a eu quelques ennuis avec Impulse à cause de son "Realize !" Qui permet d'utiliser les textures "Imagine" et "Essence" dans Real. La seule parade qu'il ait trouvée est de leur répondre que c 'était du DP. Mais ce n 'est pas encore fait. Attendons un peu et nous bénéficierons de la gratuité de ce logiciel. Je vous tiens au courant. D'ici que ces lignes paraissent, il devrait avoir remis à jour sa 'Texture Factory" librement téléchargeable sur le site de RealSoft : "ftp.win.nef dans le répertoire " readable real3d ".
Bientôt en vente Les plug-ins "Enhancef d'Andy Jones et "Phenomena" d'Alessandro Tasora ne sont toujours pas en vente, mais ça ne saurait tarder... Nouveau Une version Light de Real (pour Windows uniquement) est disponible au prix de 349 DM. Il y manque RPL le fenêtre de mesure et quelques autres options.
PRESENTATION MAGNA MANA Ayant eu tant de problèmes à contacter DID, je me suis retourné vers une maison allemande très active: 'Magna Mana*. Là en moins d’une semaine, j’ai réussi à commander ma version 3.5 et à la recevoir. De plus, j’ai très vite noué une relation d’amitié avec leur porte-parole, Axel Mer- tes.
Comme moi, Axel écrit des articles sur Real dans la presse allemande. Il se coupe les cheveux en quatre pour répondre rapidement et en détails à n’importe quelle question. Il est le programmeur du team et il m’a fourni quelques renseignements sur sa société : Fondée le 1er janvier 1996 par quatre étudiants, Till Hoffmann (Commerce médiatique), Axel Mertes (informatique), Jens-Eric Vest et Frank Vogt (graphistes et designers tous les deux), ils ont des activités aussi diverses que possible dans le domaine de l’animation, de l’illustration, de la communication, des effets spéciaux et des
pages web. Ils oeuvrent sur des PC, des Mac et des Amiga. Ils travaillent ensemble depuis déjà 1991 avec Real 3D et leur point fort est l’animation de caractères. Ils sont déjà très connus pour leurs animations hilarantes et écologiques "Pig Bang" et "E- 104".
Ce sont eux qui viennent de produire le CD-ROM de démo pour la version 3.5 et qui est livré avec (je vous le détaillerai le mois prochain, il contient des merveilles pour tous les passionnés de 3D, c’est une archive incontournable pour les textures répétitives sans joint).
Ils ont un site consacré à Real 3D accompagné d’une galerie.
mmp @ magnamana.com http: www.magnamana.com Je vous engage vivement à acheter votre mise-à-jour ou votre première version chez eux. Voici leurs tarifs : Real 3D Démo-CD-ROM Windows & DEC Alpha v.3.5: 25,00 DM; Real 3D Windows v.3.5: 1.999.00 DM: Real 3D Windows v.3.5 Etudiant: 999,00 DM; Real 3D Windows v.2.5: 599,00 DM; Real 3D Amiga v.3.5: 799,00 DM; Real 3D Amiga v.3.5 Etudiant: 399,00 DM; Real 3D Amiga v.2.5: 399.00 DM; Real 3D Mise-à-jour Amiga v.3.x -- Amiga v.3.5: 149,00 DM; Livre "B-Spline Modelling Techniques" par Bill Bachelor: 100,00 DM; Object Builder Interface (OBI) Update
Real 3D v.3 Windows -- OBI Windows v.1.6: 199.00 DM; Object Builder Interface (OBI) Windows v.1.6, Converter for 3D-object formats: 399,00 DM.
BfcT- SÉRIE REAL 3D . | commencer à racheter de la mémoire et s’armer de patience pour les rafraîchissements d’écran.
Rand: Comme pour Depth, cette fonction aléatoire augmente ou diminue le nombre de ramifications (25 % à 50 et 50 % à 100).
Depth: Réduit le nombre de ramifications au fur et à mesure qu'on se rapproche de l'extrémité. Donc, vers 0. La canopée est fournie tandis que vers 100. C’est vers le tronc qu'on a le plus de divisions.
Branch: C'est comme une seconde fonction aléatoire qui permet de couper des branches. A 0. Presque plus de branches, c'est un arbre squelettique. A 100, toutes les branches sont là.
Size Depth: Définit le pourcentage de réduction de noeud en noeud.
Ainsi, à 100 %, les branches extérieures sont aussi grosses que le tronc. Vers 0 %, les branches deviennent si fines que très vite on ne les voit plus.
Rand: Comme précédemment, c'est la fonction aléatoire qui fait varier "depth" d'un pourcentage supplémentaire positif ou négatif.
Branch: Je dois admettre que je n'ai pas compris l'effet. Ni ce qui est dit sur le manuel, ni ce qu'en dit Cy Starkman ne m'a convaincu. L'un dit pour réduire le diamètre des branches extérieures, l'autre dit pour l’augmenter, ce n'est pas ce que montrent les essais... Length Depth: Pourcentage de réduction de la longueur d’un segment par rapport au précédent. Mieux vaut rester entre 80 et 100 %, sauf pour des effets très spéciaux.
Rand: La fonction aléatoire inhérente à "depth". Même principe que les précédentes.
Branch: Rallonge (entre 50 et 100) ou raccourcit (entre 0 et 50) la longueur des branches au fur et à mesure qu'on va vers les extrémités.
Direction Hor: Ici, c’est l’écartement horizontal des branches qui est influencé. C’est du haut que ça se voit le mieux. A 0, les branches initiales se divisent dans le même plan vertical, à 100. Elles s’écartent d'une trentaine de degrés maximum.
Ver: De même, l’écartement des branches dans un plan vertical est réglable. A 0, toutes les branches sont confondues. A 100, les branches initiales s'écartent également d'une trentaine de degrés maximum.
Norm: Ce paramètre réduit l’effet de la gravitation d'environ 50 % lorsqu'il est à 100, pas du tout lorsqu’il est à zéro.
Gravity: La gravitation évidemment, c'est-à-dire le poids des branches; comment se courbent-elles dans le plan vertical. (0, pas de gravité. 100, pas mal de gravité).
Subdivision Le nombre d’étapes entre deux noeuds. Il est intéressant d’expérimenter avec une valeur 1, qui va donner des segments laids mais rapides à calculer, puis d'augmenter la valeur pour donner du réel au rendu. Une valeur moyenne de 5 à 7 donne des résultats satisfaisants (sauf cas spéciaux).
Branch and leaf color Nous verrons les feuilles le mois prochain, ce sera le printemps.
Pour l’instant c’est encore l’hiver.
Central Le manuel nous explique que si ce gadget est sélectionné, les effets de tous les gadgets "Branch" se porteront sur la branche centrale d’une ramification (la 2ème pour 3 branches, la 3ème pour 5 branches, etc...) au lieu de la première. Cela se traduit dans la réalité par plus de régularité.
Trunk Rajoute un segment qui fait office de tronc avant la première ramification.
Le mois prochain Expérimentez avec les arbres. Si vous faites de beaux arbres, qui ressemblent à quelque chose, envoyez-moi les résultats, nous ferons une arborithèque que nous publierons. Ce serait intéressant.
Je voulais évoquer le brouillard, mais la place me manque.
J'essayerai le mois prochain avec les feuillages, mais comme je vous présenterai en même temps la mise-à-jour 3.5, ce sera juste.
REAL 3D TREES.4 TREES . 1 REAL 3D o
* T1 rn A O z B 'O 00 c a- a- • S o’ D H C D n CD 3 r-t so PO &
3 CL g CD O O 3 : J D a “O o PO G i ?¦ =r £ a f 1 rD REAL 3D
TREES.2 TREES . 3 REAL 3D
- c 15
W) § c D hJ ’S N Cu . . D C 3 Q SERIE IMAGINE par Pascal Taffin
Au travail Aujourd'hui, nous allons voir comment animer une
texture ou une image bitmap sur un objet d'Imagine. Ce
principe est relativement simple, mais encore faut-il
pratiquer les bonnes manipulations.
L'exemple de ce mois-ci reprend la scène du mois dernier. Sur le fond marin nous avions appliqué deux textures algorithmiques Bumpnoiz.itx et Crumpled.itx. La deuxième nous intéresse directement car comme je vous l'avais dit, celle-ci permet de simuler l’effet de lumière traversant les vagues, et comme la surface de l'eau est rarement figée (à - 10 peut-être), il est tout à fait normal que notre effet de lumière soit animé.
Pour une question de rapidité et de productivité, nous allons travailler dans un premier temps sur un objet peu complexe, afin de pouvoir visualiser dans les plus brefs délais l’effet de lumière animé.
Il nous suffira une fois réglé, d'appliquer celui-ci sur l’objet final: Le fond marin Croup f UnGroup UnHook ReHook 'il C .11 Y Re l*ase Rplease Ail Constr*in State An la Bonus Subsrps Bonus Update Strip ObJ.
Cascade Croup 1- Lancez Imagine.
2- Créez un nouveau projet, appelez le TEXTURES.
3- Créez un sous répertoire de rendu, nommez le RENDU.
4- Allez dans le détail éditeur et créez à l'aide de la fonction ADD PRIMITIVES, une Sphère.
5- Sélectionnez celle-ci. (RC- F 1 ) 6- Appelez le requester d’attributs. (RC- F7) 7- Ajoutez la texture algorithmique CRUMPLED.ITX, laissez les paramètres par défaut.
Entracte A ce stade dans un logiciel comme LIGHTWAVE 3D. Ou 3DSMAX pour les pcistes, il suffirait de donner une valeur de vélocité suivant le ou les axes dej’objet pour donner la vitesse et la direction à notre texture pendant l'animation.
Animation aquatique Animer un bitmap ou une texture Depuis quelques mois, nous nous retrouvons afin d'apprendre à naviguer dans notre logiciel préféré. En cours de chemin, certains d'entre vous ont dû sombrer corps et biens dans les profondeurs d'Imagine. Paix à leur âme. Si parfois ces cours peuvent vous sembler un peu rébarbatifs, et finissent par laminer l'enthousiasme des plus courageux d'entre vous, j'ai contre ce mal un remède infaillible: visualiser la cassette du dernier IMAGINA trois fois par jour, jusqu'à totale récupération!
J'espère que vous avez pu réaliser l'image du dernier cours correctement, car l'image d'exemple diffusée dans le dernier Anews à mal supporté le manque de couleur.
Dans Imagine, le principe est un peu différent, mais le résultat au final est identique.
Avec les anciennes versions d'Imagine. Il était nécessaire d'utiliser deux objets possédant le même nombre de faces, et de créer un morphing entre-eux afin d'obtenir le ou les déplacements voulus.
Si celui-ci était linéaire, pas de problème, deux objets suffisaient, mais en cas de déplacements irréguliers, l’augmentation du nombre d'objets était nécessaire avec toutes les complications que cela engendre.
Dès la version 3.0, la fonction STATE a fait son apparition. Celle-ci consiste à sauvegarder les paramètres d’état (texture, taille, mouvement. Etc..) d'un objet, et ensuite, le jeu consiste à venir empiler de nouvelles couches d’état les unes sur les autres, pour ne former au final qu'un seul et même objet.
Dans l’action éditeur, ces couches seront réglables dans le temps.
Utilisation 8- Quittez le requester d’attributs.
9- Dans le menu STATE, faites appel à la fonction state, une série de gadgets vous est proposée. Pour aujourd'hui, le bouton "CREATE" suffira, validez- le, et entrez le nom du premier state, nommez le DEBUT.
Dans le requester suivant, enclenchez le bouton TEXTU- RES BRUSHES, puis validez.(voir figure 1 étape 1) Voilà, le premier state est créé, celui-ci correspond à la position initiale de notre texture.
% 10- Retournez dans le requester d'attributs, et appelez le panneau de contrôle de la texture crumpled. Pour vous aider, utilisez le gadget info. Ou cliquez 2 fois sur la texture.
11- Dans le panneau de contrôle, validez le bouton EDIT AXES. Vous pouvez maintenant exécuter sur votre texture toutes les modifications possibles. Pour notre exemple, un mouvement suffira, correspondant à la position finale de notre texture. (voir figurel étape2) 12- A l’aide de la barre d’espace, validez vos modifications.
13- Répétez les manipulations du premier state (début), pour créer le second state, nommez le fin.
14- sauvegardez votre objet (sphère + 2 States).
15- Allez dans l’action éditeur, chargez 2 fois la sphère, et réglez vos States dans le requester objet. L’image 1 correspondant au state début, et les images 2 à 30 correspondant au state fin.
(voir figure 2).
Ajoutez une lumière et Sauvegardez vos modifications, lancez le calcul. Imagine s’occupe de tout. ENFIN!
Vôtre texture se déplacera sur la sphère, il ne vous reste plus qu'à utiliser le même principe pour le fond marin et le tour et joué.
A bientôt... Série musique par Rémi Moreda Créer vos instruments Nous aborderons trois points au cours de cette chronique. L'un d'eux concerne un périphérique rare actuellement: une interface triple play pour Bars & Pipes. Mais d'abord nous allons passer en revue les moyens dont nous disposons sur Amiga pour créer un instrument.
On peut utiliser des logiciels classiques tels qu Audiomaster IV et Megalosound (test Anews n'79).
Sur Audiomaster IV, il faut tout d'abord créer un espace vide. Pour cela, utilisez l'option "Add Workspace" du menu Edit2.
Vous disposez alors d’un échantillon vierge de la taille voulue.
L'option Edit Freehand du menu Editl permet de dessiner l’échantillon sonore directement sur l’écran. Vous pouvez ainsi faire des gribouillis, puis, écouter le résultat. Attention, cette option permet d'éditer une petite zone (599 octets) de l’échantillon. On travaille donc par petits morceaux. Lorsque l'on obtient un son brut, qui ne ressemble pas forcément à quelque chose d'ailleurs, il faut le déformer et le modifier grâce aux options d'édition du logiciel: tune, filter, volume... Un instrument sera le résultat d’une série de traitements successifs.
Sur Mégalosound, c’est un peu plus facile car on dispose d'une batterie d’effets assez conséquente. Le plus simple est de partir d’un son existant et de le modifier.
Prenons un exemple.
Digitaliser le bruit de fond de votre sono ou micro sur 3 secondes.
Puis,• utiliser dans le sous menu Volume ([%]) l'option Maximize. Vous obtenez un échantillon infâme.
Recentrez l’échantillon grâce à l'option Center bias du menu effectl.
Vous pouvez à présent le modifier: un coup de modulate (menu effect 2) puis de reverb. Ensuite réaliser à nouveau un center-bias et un ou deux smooth pour atténuer les parasites provoqués par les traitements successifs. Pour terminer on utilisera X Fade pour que le tout ait une fin plus douce. Essayez l’effet Modulate.
Sur un échantillon sonore de voix ou de rire. Le résultat est souvent intéressant à travailler.
Si ces logiciels "classiques" ne vous ont pas convaincu, il faut utiliser le couple Aurai Synthetica (test n 89) et Aurai Illusion (test A-News n 91) qui sont deux véritables usines à échantillons. De plus, contrairement à Audiomaster et Mégalosound qui ne produiront que du 8 bits, vous pourrez ici produire des échantillons 16 bits avec des machines de base. Je vous rappelle que Aurai Illusion permet à partir d'une onde empruntée sur un échantillon existant de générer un nouvel échantillon grâce a un module de synthèse sonore. Il dispose en plus de nombreux effets qui vous permettront de
triturer vos sons.
Audio Lab 16 v2.0 Je vous présente maintenant un logicièl de traitement, de saisie de son et de montage multipiste Ce logiciel est assez complexe mais permet de réaliser un grand nombre d'opérations. Il vous faudra au minimum être équipé d'un 68020 et avoir un minimum de 4 Mo de mémoire pour éviter le plantage. Ce logiciel utilise les capacités du DSP3210 qui équipe les machines AGA.
Il réalise des opérations directement, à partir de fichiers situés sur votre disque dur. L’échantillon résultant peut être redirigé directement sur le disque dur ou être écouté en temps réel.
Les modifications possibles sont variées: Flange. Delay, Distortion... Les traitements sont réalisés par le DSP.
Voici quelques spécifications : Comme je l’ai dit, ce logiciel est quelque peu compliqué. La version que j’ai testée n'a fonctionné qu'après avoir booté sans startup.
Spus Workbench, elle plante dès la première seconde.
La liste des capacités le rend attrayant, mais le prix, lui, l’est un peu moins à 95$ .
Néanmoins, s’il est à la hauteur de ses prétentions, ça se mérite car c'est du pro. Vous Possibilité de transférer les données numériques d’un CD audio pour les utilisateurs possédant un lecteur CD-ROM SCSI.
I Montage des échantillons par édition sur 8 pistes d'édition avec possibilité d’écoute du mixage résultant ou 16 pistes en édition sans écoute, i Contrôle à la souris des échantillons sur les pistes: "drag&drop" double time- code (hh:mm:ss:ff et bars:beats:clocks) i Contrôle du volume et de la stéréo pour chaque piste et contrôle du volume général i On peut lancer l’écoute des pistes à partir du clavier de l'Amiga. D'Arexx ou d’un clavier Midi. Dans le dernier cas, on peut choisir le canal de réception, i Supporte les formats: 8SVX. MAUD 8 16bit, MAESTRO 8 16bit. SUN NeXT 8 16bit en
lecture et en mixage entre les pistes.
I Pilote les cartes 16 bit grâce aux drivers fournis avec les cartes.
Trouverez sur Aminet la version Junior où les fonctions les plus intéressantes sont bloquées.
Auteur Morizio Ciccione, v p Ciccione 9 6 Alassio (SV) 17021 ITALIE Hardware MIDI: Interface Triple Play Voici une bonne nouvelle pour les passionnés de Bars & Pipes. Blue Ribbon étant passé chez Microsoft, on ne trouve plus d’interface triple play. Je rappelle que cette interface utilisée avec les trois tools Triple play 1, 2 et 3 permet d'utiliser 48 canaux Midi, soit 32 de plus qu’avec une interface classique. Et bien, Daniel Duffau fabrique de telles interfaces avec en plus quelques améliorations. Il fournit:
* L’interface composée de 9 prises Din de connection. La première
permet de connecter la boîte à l'Amiga via le port série (prise
IN).
On trouve ensuite une prise IN, THRU et 6 prises OUT (au lieu de 3 sur la version de Blue Ribbon).
On dispose en plus de 3 diodes pour visualiser le contrôle de flux des informations MIDI.
* 2 cordons Midi Pro et le cordon de raccordement à l’Amiga. La
longueur des câbles est au choix.
* une disquette comportant les outils triple play pour Bars &
Pipes pour ceux qui ne les possèdent pas.
Il est important de préciser que cette interface fonctionne avec tous les séquenceurs Midi mais qu'elle est plus particulièrement destinée à B&P.
Cette interface coûte 1000Frs, port compris.
Contacter Daniel Duffau, tel : 01 43 39 26 51.
SERIE LIGHT WAVE 30 par Serge Braekman - artcom@nordnet.fr La fonction magique Exercice rïl 6 Cette année 97 est vraiment pleine de rebondissements et de changements à tous les niveaux.
Le bruit court que la version 5.5 de LightWave a été présentée au NAB, avec des petites fonctions bien agréables comme les lumières 'volumiques' ce qui est un manque énorme pour l'instant. Wait and See... (Ed: voihesannoncesd' Imaginap44) Avez-vous déjà créé des formes bizarroïdes. Avec votre modeleur favori ?
Il est facile de créer une astéroïde. Une colonne d’escalier, une fraise pour machine outil, les fonctions de déformation de formes de bases, ne manquent pas. Le problème est quune fois les objets arrivés dans le Layout, des faces sautent lors des rendus.
Remède du docteur Newtek: Créez par exemple un cube de 2 m de côté, en prenant soin de le diviser en 15 segments grâce au requester numérique (cf fig 1) Nous allons maintenant tordre notre cube à facettes avec l'outil 'twist' du menu ’mo- dify' utilisé sur la vue de face et de façon à obtenir une sorte de fraise pour machine outil, (cf fig 2) Alors comment faire pour les reconnaître?
Cliquez sur 'Display stats’ (cf fig4). Sur le tableau qui apparaît vous cliquerez sur le "+" de la rubrique ’non- planar’, ce qui aura pour effet de sélectionner tous les polygones "non-plat" de votre objet.
Ici. Vu la torture endurée par votre objet, la plupart des polygones sont à tripler mais, lorsque l’on est moins sauvage ou simplement, lorsque vous voulez vous assurer qu'aucune face ne sautera lors des rendus, la baguette magique ne demande qu’une seconde pour être enclenchée (Touche w) et éviter ainsi bien des soucis... Le même objet non vrillé grâce à la fonction 'triple': (cf fig5) Maintenant, désélectionnez tous les polygones (en cliquant sur le compteur) et relancez de nouveau votre baguette magique ’non-planar': aucun polygone n’est vrillé, l'objet sera calculé "propre
ment".
Et dire qu’il va falloir recalculer tous les rendus où il y avait un 'Blem', il n'aurait pas pu le dire plus tôt... Bon courage, et à bientôt.
Super, tous les polygones latéraux sont maintenant "vriller" et ils vont ’jitter' lors des rendus quand bien même l'option 'Double Side' serait enclenchée.
Bien sûr. La solution à notre problème est simple: il faut tripler ces polygones "tordus".
Ici. Il est facile de les sélectionner et de les tripler grâce à ’polygon triple'. La fonction magique est pour l’instant inutile, alors on va retordre afin d'obtenir un amas de polygones pouvant faire penser à une astéroïde: allez-y à coeur joie avec tous les outils de torture qui vous passent sous la main dans le menu ’Mo- dify’. (cf fig 3) La vue en Open GL est déjà en 'Double side’, donc il ne devrait pas y avoir de "trou"... Je pense qu’il est inutile de vous dire que le rendu est impossible, la plupart des polygones sont à tripler mais pas tous, car l’objet serait trop lourd et.
De toutes façons il reste beaucoup de polygones qui n’ont pas besoin de l'être.
Le premier de trois articles par Johann Girard-Cheron courrier électronique: sammy@hoi.tr Amiga téléphonicus Modem pour débutants Comme responsable du club d'Orléans, et initiateur de la rubrique Internet d’Amigatel, il m’est souvent donné de repondre aux mêmes questions sur les modems, Internet, etc... Je vais donc essayer d'expliquer de quoi il retourne. J'espère que les initiés ne m’en voudront pas de simplifier quelque peu certains aspects techniques... Amiga Mod Emicus Tout d'abord, pour communiquer entre ordinateurs par téléphone, il faut un "modem".
Un "modem" ressemble à une petite boîte, remplie d'électronique très performante, qui va convertir les données de l'ordinateur en "sons" transmissibles par le réseau téléphonique.
Pourquoi faire ?
Mais que peut-on faire exactement avec un modem ? On distingue quatre utilisations bien distinctes pour tous les modems:
• Remplacer un minitel avec un programme qui va émuler ce
minitel sur votre Amiga. Les deux programmes les plus utili
sés dans ce but sont Amitel et Praxitel.
Amitel est disponible en version démo sur Aminet (la grand collection domaine public, disponible sur Internet et sur CD-ROM chez les revendeurs Amiga). Praxitel fait partie de la propriété en liquidation de l’ex société Someware. Et n'est plus en vente*.
• Connexion à un BBS. Les BBS (Bulletin Board Systems) sont
l'équivalent des services minitel, en mode texte, en beaucoup
plus rapide et beaucoup plus étoffés.
Certains BBS (comme Ramses, au 01 53 79 12 19) peuvent vous servir de passerelle avec le courrier électronique d'Internet par exemple.
• Connexion à distance de deux Amiga équipés de modems. Pour
cela, comme pour les BBS. Il faut un programme, appelé
"émulateur de terminal", dont le plus répandu est Term. Un
logicil de domaine publique disponible sur Aminet.
• Internet.
En plus de ces utilisations de base, on peut également :
• Emettre ou recevoir des FAX, ou des télécopies, avec les
"FAX-modems"
• Remplacer un répondeur téléphonique pour les modems avec
fonction "vocale" ou "Voice". Petite précision, le seul
logiciel (AVM) sur Amiga qui permet de gérer un répondeur, ne
reconnaît que les modems Zyxel. Linelink 144e, MTD Dolphin, et
les modems conçus avec des puces Rockwell.
Comment choisir ?
Il existe de nombreux types de modems.
Tous les modems prévus pour fonctionner sur le réseau téléphonique classique et qui se branchent sur le port série d'un PC ou d'un Mac. Fonctionnent avec les Amiga.
Ces modems sont parfois livrés avec un câble de connexion prévu pour un port série à neuf broches. Or, sur les Amiga. Le port série a 25 broches (sur PC c'est 9 broches), donc il vous faudra acheter un adaptateur de port série 9- 25 broches.
On trouve ces adaptateurs chez tous les revendeurs micro-informatique.
Le prix ?
Le prix des modems varie de plusieurs centaines à plusieurs milliers de francs, aussi est-il préférable de ne pas acheter au hasard. Un conseil général pour commencer: évitez d'acheter un modem d'une marque ou sous-marque inconnue, parce qu'il est moins cher que les autres. C'est un mauvais calcul pour plusieurs raisons: ils sont généralement peu fiables, ont des difficultés à établir les communications à la vitesse maximale, quand ils ne coupent pas la connexion pour une petite perturbation.
Et je ne parle pas du service d'assistance incompétent ou situé dans un pays étranger... La vitesse ?
On mesure la vitesse d'un modem en "bauds" (une vitesse de 10 bauds correspond au transfert d’un caractère seconde).
Actuellement, la vitesse de pointe des modems est de 33600 bauds. Atteindre cette vitesse n'est pas toujours possible, selon l'ordinateur. En effet, un Amiga dont le microprocesseur a une fréquence INFERIEURE à 14 Mhz, n'est pas capable de gérer une vitesse de connexion SUPERIEURE à 14400 bauds. Oubliez donc les modems 28800 ou 33600 bauds pour les Amiga 500. 600 ou 2000 non accélérés.
Taux de transferts (fichier binaire) Modem Port série vit. De transfert 14400 b 19200 b 1.6 ko s 28800 b 31250 b 33600 b 57600 b 4 ko s Un autre paramètre important est l'utilisation que vous pensez faire de cette petite bète. Si vous vous limitez aux applications textes du net (email, dialogue IRC...) il n'est pas nécessaire de prendre un modem très rapide. Par contre, si vous êtes un gros consommateur de téléchargement ou un surfeur accomplit, il vaut mieux un modem très rapide: il vous fera faire des éconocrocs sur votre facture de téléphone.
Lapalisse vous dira également, que. Plus un modem est rapide, plus son utilisation est confortable... Donc, la tentation de passer à la vitesse supérieure se fera tôt ou tard sentir. Ceci est d'autant plus vrai que votre modem est lent. A ce propos, n'achetez pas de modem à 9600 bauds et en dessous, les communications durent beaucoup trop longtemps. Comme dit Mini-sondage Quitte a choisir un modem autant en acheter un dont on est sur qu'il marchera parfaitement. J’ai donc réalisé un sondage parmi les amiganautes français: Selon les réponses reçues après un mini-sondage sur fr.comp.sys.amiga.
les gagnants sont USRobotics et Zyxel. Suprafax et Olitec sont troisième ex-aequo. Notons qu USR est largement devant les autres constructeurs avec la moitié des modems utilisés. Les 28800 bauds et 33600 représentent trois modems sur quatre.
Le modèle, le plus utilisé est le Sporster 33.6 Vi. De nombreux autres modèles et marques sont utilisés avec les Amiga.
L'adage France Telecom : le temps c'est de l'argent...;) Vtruc ?
Pour que tous les modems puissent, se parler entre eux, il a été décrit différents protocoles de communication. Ces normes évoluent tout le temps pour atteindre des vitesses de plus en plus grandes. Les protocoles sont décrits au niveau international et portent un numéro: Vxx. Par exemple, le V34 correspond à 28800 bauds et V34+ à 33600 bauds. Comme en France nous avons encore, plus pour longtemps, le minitel, vérifiez bien à l'achat que le modem supporte la norme minitel : V23 X2 ?
Depuis l'année dernière, US Robotics (USR), un des meilleurs constructeurs, fait du tapage commercial sur une nouvelle norme appelée X2, qui permet d'aller à 57600 bauds en réception. USR nous avait déjà fait le coup pour le 33600 bauds: il avait essayé d'imposer sa norme comme norme internationale. Mais ce n'est pas ce qui fut choisi, donc il dut adapter ses modems pour se conformer à l'avis international. Je vous conseille donc de ne pas jurer tout de suite par le X2. Puisqu'en face il y a quand même le gigantesque Rockwell et ses frères qui ne vont pas se laisser faire... :-) Utilisation A
chaque utilisation possible d'un modem, correspond à l'intérieur de celui-ci, un mode de fonctionnement. Le modem garde en mémoire ce mode de fonctionnement jusqu'à ce qu'on lui dise de faire autre chose. A chaque utilisation du modem il faut lui dire de se remettre à zéro et de se tenir prêt, par exemple, à recevoir des données venant d'un service minitel (1200 bauds en réception et 75 bauds en émission = V23). Cette remise à zéro est effectuée en envoyant au modem une "chaîne d'init" qui correspond à une série de commandes "Hayes". La chaîne d'init est à indiquer dans le logiciel de
télécommunication, que vous utilisez dans son menu de configuration.
Commandes Hayes est un constructeur qui a inventé un ensemble de commandes que l'ordinateur peut envoyer au modem. Selon la marque et le modèle de modem, la commande à envoyer n'est pas forcément identique pour le même effet.
Heureusement, les commandes principales - comme composer un numéro de téléphone (ATDT suivi du numéro), décrocher (ATA), réinitialiser le modem (ATZ) sont identiques pour la presque totalité des modems.
Une commande est composée de lettres et de chiffres. Exemple: ATDT3611. AT indique au modem que c'est une commande et qu'il va devoir exécuter. DT (Dial Tone) va lui dire de décrocher et qu'il va composer en fréquence vocale un numéro de téléphone; 3611 est le numéro de téléphone que vous voulez appeler, ici le 3611.
Sans abuser, il est possible de coller plusieurs commandes dans une même ligne.
Par exemple ; ATZDT3611 va réinitialiser le modem et lui faire composer le 3611 (pour accéder à l'annuaire électronique sur minitel.)
La fonction précise de chacune des commandes est décrite dans le manuel d'utilisation de votre modem.
Encore un petit réglage... Les données transmises passent par le port série de l'Amiga. Ce port série peut fonctionner de diverses façons. On doit donc régler le débit et différents paramétrés d'utilisation (protocole, parité, bits de stop...) Comme la chaîne d'initialisation, ces paramètres de contrôles sont différents selon le type de connexion que l'on veut établir, par exemple: Internet & BBS : 8 bits Pas de Parité 1 bit de stop, protocole RTS CTS. Vitesse en fonction du modem.
Minitel : 7 bits parité paire, pas de protocole. Vitesse : 1200 bauds C’est donc également dans le logiciel de communication que ces paramètres se fixent. La vitesse du port série est à choisir parmi plusieurs prédéfinies et fixes. Pour un fonctionnement optimal, il suffit de choisir la vitesse, un "cran" au dessus de la vitesse maximale du modem. Ce réglage est important car il va permettre au modem d'utiliser ses modes de compression de données. Comme toute compression, elle est beaucoup plus efficace sur des fichiers textes que sur des fichiers binaires ou des archives. Attention
toutefois, plus la vitesse du port série est élevée, plus l’ordinateur consacrera de son temps pour traiter les données en transit. Mettre une vitesse trop élevée ne fera donc que ralentir ou planter votre ordinateur.
Voila, n’hésitez pas à me faire part de vos réactions. Le mois prochain dans la série Amiga Telefomcus, nous détaillerons les connexions sur Internet.
J’espère vous avoir quelque peu éclairé sur les possibilités des modems, et que quelques termes vous semblent plus clairs. Dans l’optique d'un achat, toutes ces informations sont à confronter à votre budget... Je tiens à remercier tous les Amiganautes, lecteurs de fr.comp.sys.amiga qui ont bien voulu répondre au sondage.
* XEMINI TEL. Library Parallèlement, l'auteur de Praxitel a déve
loppé une librairie xeminitel. Qui comme toutes les xem sont
utilisables avec Term.
Cette librairie fonctionne, mais n'est pas tout à fait complète (émulation 1b sans DRCS). Si des personnes sont intéressées par cette librairie, elles sont invitées à entrer en contact avec l'auteur (dewee@club- internet.fr) Si une demande se précise, la librairie sera terminée, et sera distribuée comme shareware a moins de 50F.
Une telle xem librairie pourrait être utilisée pour accéder aux services télétel via Internet. Elle pourrait même être la base d'un plugin pour un browser WWW.
Free Distribution Software 82 rue de Sailly, BF 134, 59453 Lys lez Lannoy Cedex Tél : 03.20.02.06.63 - Fax : 03.20.82.17.99 Ouvert du Lundi au Vendredi de % à IS h Vente par correspondance uniquement.
Wordworth 6 Le plus populaire des traitements de textes Amiga. Version Française Intégrale î 490 Frs Mise à jour ancienne version de Wordworth : 290 F (envoyez les disquettes originales + n ' de licence) Reprise concurrentielle : Tél.
('ntiliguralion requuc WB 2 04». ' Mo, ’ lecteur' de disquette ou I divjuc dur Périphériques - Amiga CD 1200 Controller - Contrôleur ATAPI pour 12(K) 690 F CDI2(K)Controllcr +Lecteur CD-ROM I2X 1.580 F Lecteur CD R( M ATAPI 12 X (seull 890 F Squirrel SCSI - Contrôleur SCSI-2 pour A1200 490 F Surf Squirrel - Idem mais plus rapide + Port série 690 F Lecteur CD-ROM 8X SCSI Kxteme + I CD I 490 F Modem l'SRoboties 56.000 + Adaptateur + A-Net 1.290 F Souris 3 boutons 400 DPI - Alpha Data 149 F Souris 2 boutons 400 DPI - Alpha Data 129 F Lecteur de disquettes Interne III) 590 F (Précise A1200 41 « «
l Msconi i u Commodore Monte en Tour ou pas).
Moniteur Ml438S 2.290 F Moniteur MI538S 2.990 F SIMM - 4 Mo - 60ns Tél.
SIMM - 8 Mo - 60ns Tél SIMM - 16 Mo ou 32 Mo - 60ns Tél.
Blizzard 1230-IV (68030 à 50 Mhz) 1.100 F Blizzard 1240T ERC (68040 à 40 Mhz - Tower) 1.990 F Blizzard 1260 (68060 à 50 Mhz) 3.990 F Contrôleur Fast-SCSI-2 (Pour Blizzard) 750 F Coprocesseur 50 Mhz pour Blizzard 1230-1V 530 F SMD-100 de Mi-Soft : Décodeur MPEG Autonome. Pour films VidcoCD. Nécessite seulement lecteur CD-ROM SCSI II 1.690 F AsimCDFS 3.7 + Boîte + FishMarkel. - VF - 490 F AsimCDFS s 3.7 - OEM - VF - 290 F Blitz Basic V2.I - VF - 420 F Master IS( ) VI 25 (Gestionnaire de graveur de CD) 990 F PCX (Emulateur PC - 68020 minimum) 450 F Personal Paint 6.4 -VF- 99 F Personal Paint
7 Cl) 259 F Personal Paint 7 CI) + 6.4 Disk - VF - 299 F PhotoCD Manager CD 199 F Photogenics 2.0a - VF - 799 F Pilotes ADFI - VF - 190 F Spouleur ADFI - VF - 240 F Studio II Pro-VF- 390 F Turbo Cale 4.0CD - VF • 490 F Turbo Print v5 - VF - 460 F Aminet 13. 14. 15. 16 ou 17 79 F A minet 18 - Avril 1997 (l)ispo vers le 10.04 , 79 F Aminet Set 1. 2. 3 ou 4 199 F French Stonn Libre Essai Français 59 F ADE - Geek & Gadgets 110 F Assassins CD 3 1 169 F Amiga CD Développer I. I 99 F Amiga Desktop Video CD 2 139 F Arnica System Booster 99 F Amiga Tools 6 139 F Art Studio 2 (Prix normal : 349
F) * Promu * 210 F Dem Rom 169 F Fun Clips 2 159 F In To Tne Net (Prix normal 159 F) * Promu * 119 F imagine PD V3.0 169 F The Kara Collection 299 F
l. ight Rom 4 199 F
l. ight Rom Gold 169 F Magic Publisher 269 F Meeting Pearls 4 59
F Personal Suite 169 F Scala Plug In 239 F Women ol the Web
199 F Des dizaines d'autres CD sont disponibles Notre
catalogue est gratuit1 Sauf indication contraire, les Cds sont
en anglais Si vous trouvez un CD moins cher ailleurs. FDS s
aligne !!!
Commande sur papier libre. Règlement joint par chèque, mandat. Carte Bancaire par téléphone.
Frais de port CD-ROM & Logiciels : 34 Frs Périphériques : 80 Frs - Poste ou messagerie.
C Pratique par Rodrigo Reyes - rodrigo.reyes@linguist.jussieu.fr Flex: des filtres à tout faire Comment fabriquer des outils de conversion texte msdos- amiga et html- texte Lex est un outil des plus utilisés dès qu'il s'agit de traiter rapidement de gros volumes de texte. Des plus utilisés, mais pas par tout le monde, puisqu'il n'est finalement pas aussi connu qu'il mériterait de l'être.
Cet article traitera donc de Flex, qui est sa variante GNU (disponible gratuitement), et de ce qu'il est possible d'en faire, même pour des débutants en programmation. Pour l'utiliser, il est nécessaire de posséder un compilateur C quelconque (GCC par exemple, qui est également sous licence GNU), même si les connaissances requises en programmation sont élémentaires.
Flex, donc, se présente comme un compilateur qui prend un programme lex, et le transforme en programme C. Il suffit ensuite de compiler ce dernier pour obtenir un exécutable.
Commençons par un petit exemple pratique. Vous êtes seul sur une île déserte, avec votre Amiga, flex, un compilateur C, et un gros texte au format MSDOS. Vos petits yeux sensibles ne pouvant tolérer le très mauvais spectacle d’un texte peu lisible, il vous faut de suite le reformater.
Très pénible à faire à la main, un petit programme lex peut vous faire ça très rapidement.
Un programme Lex se décompose en trois parties, chacune séparée par le double signe "%%". La première partie concerne les déclarations, définitions, et autres gracieusetés. La seconde est le programme Lex en lui-même, qui n’est rien d’autre qu’une liste de règles. La troisième partie sera rajoutée telle qu’elle au source C généré, et vous permet d’insérer vos propres routines.
En gros, vous devriez avoir pour chaque programme Lex : DECLARATIONS %% PROGRAMME LEX %% FONCTIONS DIVERSES.
Dans la partie 'déclarations’, vous pouvez mettre des définitions, qui vous serviront plus tard dans les règles. Par exemple: CR xOD LF xOA définit CR et LF, qui sont respectivement les caractères de valeurs hexadécimales OD et OA. Il est également possible d’assigner des expressions rationnelles à un mot-clé.
Par exemple, la séquence [a-z] signifie littéralement "n’importe quelle lettre comprise entre ’a’ et ’z’". Mais Flex différencie minuscule et majuscule. Aussi, pour préciser "n’importe quelle lettre, majuscule ou minuscule", il faudra taper : [a- zA-Z]. Vous aurez noté que le méta- caractère ’-’ indique que la séquence va de la lettre qui le précède à la lettre qui le suit. De plus, toutes les lettres placées entre [] seront acceptées à l’emplacement donné.
Pour "n’importe quelle lettre, majuscule ou minuscule, ou n’importe quel chiffre, ou n’importe quel caractère accentué": [a-zA-Z0-9êéèâàîôûù].
Il est également possible de définir le même genre de chose, mais en négatif : [A(séquence)J. Ainsi [Aa-z] signifiera "n’importe quelle caractère SAUF les lettres de ’a’ à ’z’.
Pour en revenir aux définitions, elles pourront être utilisées dans les règles entourées de crochets. Pour le premier exemple, il faudra les nommer par CR} et LF}.
Pour obtenir un fichier qui modifie les retours à la ligne du PC en retour à la ligne de l’Amiga, il suffit de transformer toutes les séquences CR-LF en LF. C’est ce que fait le programme Flex suivant : CR (xOD) LF (xOA) %% CRKLF} printf(""); } %% int main() yylexQ; return 0; } int yywrap() return 0; } Les fonctions qui se trouvent dans la troisième partie sont les fonctions C. main() est la fonction principale du programme, c’est lui qui va appeler la fonction yylex(), qui est chargée de faire tourner les règles. Yywrap() par contre n’est pas encore utile pour nous, mais est
réclamée par la fonctions yylex().
Si vous utilisez le compilateur gcc, vous pouvez vous affranchir de la troisième partie et éliminer les fonctions main() et yywrap(), à condition de compiler le programme avec la bibliothèque fl (les deux fonctions s’y trouvent fléjà).
Donc, avec Gcc, tapez flex dos2ami.l (flex produit alors le fichier lex.yy.c) gcc lex.yy.c -o dos2ami ou si vous préférez éliminer main() et yywrap(), qui sont déjà intégrés dans la bibliothèque fl : gcc lex.yy.c -Ifl -o dos2ami Si vous utilisez n’importe quel autre compilateur : flex dos2ami.l CC lex.yy.c -o dos2ami En remplaçant CC par sc si vous utilisez le SAS-C, par exemple.
Vous pouvez alors lancer le programme à partir d’un CLI, avec une commande du genre "dos2ami fichier_msdos fi- chier_amiga". Vous devez mettre un devant le fichier d’entrée, et un devant le fichier de sortie, car flex utilise par défaut les entrées-sorties standard.
Revenons maintenant à la structure des règles proprement dites, et voyons ce qu’elles font dans notre petit programme, ou plutôt, examinons notre seule et unique règle.
CRKLF} printf("");} Très simplement, lorsque le scanner tombe sur le caractère CR suivi par le caractère LF, il exécute la commande C qui se trouve entre crochets. En l’occurrence, il se contente d’afficher un retour à la ligne standard sur Amiga (caractère spécial "").
Tout ce qui n’est pas reconnu par les règles du programme Flex est systématiquement renvoyé tel quel dans la sortie standard. Ainsi, tous les autres caractères, les CR LF solitaires ou dans un ordre différent, ne seront pas modifiés.
Mais pour l'instant, notre programme se contente de transformer (efficacement, certes) les retours à la ligne. Une amélioration notable serait de transformer également les caractères accentués.
Pour ce faire, rajoutons aux règles du programme: x85 printffà"); } x83 printffà"); } x82 printffé"); } x88 printffé"); } x8a printffé"); } x93 printffô"); } x8c printf("î"); } x97 printffù"); } x96 printff u"); } Et nous avons déjà un convertisseur bien plus performant, puisqu'il permet aussi de remplacer les voyelles accentuées du PC par leurs équivalentes Amiga.
Mettons que vous désiriez également supprimer tous les espaces inutiles du texte original, afin d’avoir un texte joli et compact. Il faut alors définir une règle qui signifierait "remplace toutes les séquences de plusieurs espaces par un seul espace".
Pour désigner le "plusieurs", nous disposons de deux opérateurs : * et +. Faites suivre le caractère (ou une expression rationnelle entre crochets) par ’*’, et la signification en sera "0 ou plusieurs occurrences du caractère" (les spécialistes auront reconnu l’étoile de Kleene). Faites le suivre par ’+’, et la signification sera "Une ou plusieurs occurrences du caractères". De plus, pour désigner un espace, nous sommes obligés de le mettre entre guillemets, pour que Flex puisse le repérer. Soit finalement la règle suivante :
- "+ printfC ");} qui remplace toutes les séquences de un ou
plusieurs espaces par un seul. Si maintenant nous voulons aller
encore plus loin, et remplacer toutes les séquences de
plusieurs espaces OU de plusieurs tabulations par un seul
espace, il suffit de préciser : [ t]+ printff ");} Vous
remarquerez que l’espace n’est pas placé entre guillemets dans
les crochets, car il y est automatiquement reconnu comme un
caractère de l’expression.
- n-* Arrivé à ce stade de l'article, vous aurez déjà pu
remarquer que Flex permet très facilement de faire des filtres
de conversion pour du texte. Certes, un convertisseur de
texte PC- Amiga n'a rien de grandiose en soi, mais ce n’est ici
qu’un exemple très simple. Flex permet d’utiliser beaucoup
d’autres opérateurs pour gérer ses expressions rationnelles, et
une lecture de la documentation vous en donnera une liste
exhaustive. Après tout, il ne s’agit ici que de présenter un
outil fort pratique.
- n-* Nez en moins, ne nous arrêtons pas là, et voyons s’il est
possible de faire des choses plus intéressantes à peu de frais.
Comme ce genre de chose est très à la mode en ce moment, faisons notre propre convertisseur HTML- texte. Ce genre de programme se fait facilement sous
(F) Lex, comme vous allez le voir. Je vous propose donc le petit
programme suivant % int ligne = 0; %} %option
case-insensitive %option 8bit ALL (A ] MOT ([a-zA-Z
ééèéâaàùünôôç]) ESPACE [ t] %% n " BR ’ " HR " “ P r " LI “
printf(" '); ++ligne;} pnntf(" n"); ligne=0; } printff"
n"); ligne=0; } pnntf(" n"); ligne = 0;} printf(" n* ");
ligne = 2;} ESPACE}* printlf '). ++ligne; } MOT}+ Int
a; a = strlen(yytext); if ((a+ligne) 70) prmtf(" n"); ligne
= 0;} ligne+=a; pnntf(yytext); ) V ALL}‘" " r Par défaut, on
efface les commandes qu'on ne connait pas. * } %% Dans la
première partie, vous pouvez voir quelque chose que je
n’avais pas encore introduit, les définitions entre % et
%}. Cela signifie tout simplement que ce qui se trouve entre
les crochets est une séquence de déclaration C qui n'est pas
interprétée par Flex, et qui se retrouvera inchangée dans
le source C généré. Cela permet de mettre des variables
globales, des prototypes, bref toutes ces bonnes choses du
C. En l’occurrence, nous définissons et initiali- sons une
variable numérique "ligne" qui tiendra le décompte de la
longueur de la ligne.
Ensuite, l’option case-insensitive indique à Flex qu’il doit générer un scanner qui ne tienne pas compte des différences majuscule minuscule. L’option 8 bits indique qu’il doit également pouvoir travailler sur les caractères supérieurs à 127, car c’est là que se trouvent les lettres accentuées. Il existe d’autres options, mais seules ces deux-là nous sont utiles ici.
Les déclarations Flex qui suivent, définissent ALL, qui est n’importe quel caractère sauf ’ ’, MÔT, qui consiste en tout ce qui peut constituer un mot, et ESPACE, tout ce qui peut être un espace.
Dans la seconde partie, les règles de la transformation en texte sont données. Tout d’abord, il faut bien voir que les espaces et les retours à la ligne ne sont pas toujours pertinents en HTML.
Aussi, notre programme doit pouvoir les interpréter correctement. C’est pourquoi nous gérerons nous-mêmes le formatage du texte.
Ainsi, un qui est le caractère "retour à la ligne" est transformé en espace.
Un " BR " est transformé en retour à la ligne, de même que le P .
Un " HR " donne un trait horizontal (soumis ici à la dure réalité de l’ASCII).
Un " LI " qui est dédié aux énumérations diverses est transformé en qui est censé transmettre au lecteur le sentiment profond que se qui suit est une énumération. Il ne vous sera pas difficile, j’imagine, de trouver une représentation ASCII plus pertinente.
Les espaces multiples sont transformés en un seul espace dans le fichier texte.
Chaque mot est ensuite traité séparément. Il s’agit de voir s’il tient dans la ligne. Si c’est le cas, nous l’imprimons sans rien changer, sinon il faut d’abord revenir à la ligne. C’est là qu’intervient la variable "ligne", qui tient le décompte du nombre de caractères déjà posés sur la ligne courante.
La variable yytext, qui est fournie par Flex, est primordiale ici, puisqu'elle contient toujours le texte qui correspond à la règle. Elle n’est pas toujours utilisée dans nos règles, mais elle est toujours accessible.
Grâce à elle, nous pouvons déterminer la longueur du texte, avec la fonction strlen() La dernière règle, quant à elle, "oublie" purement et simplement tout ce qui peut avoir la forme d’une commande HTML, et que nous ne traitons pas dans les règles précédentes. C’est pourquoi aucune action n’est effectuée entre crochets.
Comme pour l’exemple précédent, compilez alors le programme par un "flex
- i htmlconv.l", puis "gcc lex.yy.c -Ifl -o htmlconv" et vous
possédez un nouveau convertisseur HTML (rajoutez tout de même
mainQ et yywrapO si vous utilisez un autre compilateur que
GCC).
Le programme donné est évidemment très simpliste, pour des raisons évidentes de compacité, mais rien n’est plus simple que d’augmenter le nombre de commandes reconnues et correctement transformées, de gérer les indentations imbriquées, de mettre des couleurs ANSI, etc. Nous avons donc pu voir que Flex est un générateur de scanner très performant, qui permet au débutant de faire de petits programmes de conversion très efficaces, et qui fournit au programmeur averti un analyseur lexical apte à beaucoup de choses (analyse d’un fichier de configuration, "tokenisation" d’un langage,
etc.). C’est finalement beaucoup de temps de développement épargné.
Flex, Gcc, et plein de bonnes choses sont disponibles sur le cd ADE et Ami- net.
Celui-là même, Rodrigo univ: rodrigo.reyes® linguist.jussieu.fr IDEAL Production Communication Audiovisuelle Le Spécialiste des applications Multimédia professionnelles sur AMIGA salons - séminaires... VIDEO - 3D - MULTIMEDIA - INTERNET 3, route de Villeneuve 89330 St Julien du Sault Tel: 03.86.91.17.00 Fax: 03.86.91.17.32 e-mail : idealprod@infonie.fr Que de surprises!
BOOTER COMME UN MAC BootBar 1.0 Ce DP est le portage sur notre système de la célèbre jauge de boot du Mac. Lors du démarrage, il permet d’afficher une image en fond, sur laquelle les icônes correspondant aux programmes lancés depuis le tiroir WBStartup viennent s’afficher progressivement. L’effet voulu est réussi par rapport à la classique image statique de boot.
Domaine Public, pa rSf( 'SÎSZêŒ, 'ne Nicole snicole@elan.fr Les meilleurs programmeurs DP reprennent du service et sortent des versions toujours améliorées de leurs merveilles. C'est bon signe en cette période difficile, non? Désormais, en plus de la localisation sur Aminet, vous trouverez l'adresse de la Homepage des programmes testés dans la rubrique. Le DP du mois est ClassAction.
Les nouvelles versions du mois Le DP qui se vante d’être la commodité multi-fonction ultime et concurrente de MCP, j’ai nommé MultiCX (MCX pour les intimes) est arrivé en version 2.63 avec une fonction de liste des écrans ouverts sans bug.
Stefan Stunz, l’auteur de MUI, le logiciel DP encensé par les uns et molesté par les autres, continue de faire couler beaucoup d’encre et d’user beaucoup de claviers.
Désormais incontournable, MUI est distribué en version 3.8 avec la possibilité pour les utilisateurs enregistrés d’inclure une photo (80x100) de leur choix dans la fenêtre de réglages. Quelques bugs ont néanmoins été exterminés au passage.
La pile TCP IP de Miami 2.0g s’enrichit d’une couche T TCP et d’un support SANA II ainsi que d’autres subtilités réservées aux initiés des réseaux en tout genre.
Le DP sans aucun doute le plus utilisé est ToolManager. La toute récente version
3. 0 vient de sortir. Elle utilise désormais MUI pour une gestion
des objets et propose des docks texte et image.
Le catalogueur Collector 2.5 permet désormais l’affichage vertical des réductions, l’utilisation d’un écran auto-scroll, le choix de la taille des réductions et plein d’autres trucs sympas.
MagicExchange testé le mois dernier est sorti en version 1.14 et permet maintenant de régler la priorité des tâches.
Rattrapage Vous utilisez un DP qui nous a échappé ? Vous avez découvert une petite merveille de Shareware dont vous voulez faire profiter les copains? Envoyez-moi le nom du DP. Le moyen de le trouver et une brève description. Vos commentaires sur la rubrique DP sont aussi les bienvenus. Vous pouvez me contacter par Email à l’adresse suivante : snicole@elan.fr à ++ BootBar est composé de trois commandes: BootBar le programme principal à entrer en début et en fin de startup-sequence, qui charge l’image de boot et configure les options d’affichage de la BootBar. SetBar permet d’indiquer une
valeur entre 0 et 100 pour faire évoluer la jauge et Bootlcon permet d’afficher l’icône de votre choix sous la jauge.
Ok. Ce DP est bien sympathique mais découragera l’utilisateur allergique au CLI et celui qui rechigne à défigurer sa startup- sequence.
+ Bel effet.
- Pas de choix aléatoire parmi différentes images de boot.
Dificile à mettre en oeuvre.
Auteur: Per Olofsson Freeware: libre de droit Configuration requise: OS3.0+ Où: util boot BootBar.lha QUOI MA GUEULE... FastMorpher 1.0 FastMorpher est un outil de morphing temps réél qui applique toutes les déformations possibles à une image IFF de votre choix. Le principe du morphing est ici limité à l’effet dit de Warping, introduit par le logiciel CineMorph. En clair et sans décodeur. Une grille s’affiche au dessus de votre image vous permettant d’étirer les intersections entre les horizontales et les verticales pour déformer les zones carrées.
Les déformations sont montrées en direct à l’écran et le maillage peut être réglé plus ou moins serré. FastMorph est capable de générer une animation (format Anim5) en 256 couleurs maximum. Il faut uniquement préciser le nombre d’images voulu, déformer votre image originale pour en faire l’image clé de fin, et le ’Miga calcule le reste. La manipulation de ce logiciel est donc extrêmementt aisée et les fonctions restent simplistes. Néanmoins, il fournit de quoi s’amuser et faire de petites animations parfaites pour illustrer des pages Web.
+ Rendu temps réél. Simplicité enfantine.
- Peu de fonctions.
Auteur: Michiel den Outer Shareware: 80 Fr avec LightWal- ker en bonus Configuration requise: OS2.04+ Où: gfx misc fmorpher.lha HTTP: www.Iuna.nl ~michiel Comment se procurer ces DP ?
• Internet. Joignez le sunsite.cnam.fr ou le ftp.grolier.fr en
France pour un accès rapide à Aminet.
• CD-ROM. Tous les programmes testés dans cette rubrique seront
inclus dans le prochain CD Aminet. Le CDRom Aminet 17 est
déjà disponible pour moins de 90F!
• BBS. Si vous possédez un modem vous trouverez, dès la sortie du
journal, tous les logiciels testés sur le BBS parisien GFX
BBS, téléphone 01 48 26 75 89. On y trouve également l’index
Anews avec recherche par mot clef ou par thème.
PATCH POUR DATATYPES JEU POUR WORKBENCH DTConvert 2.5 Si la généralisation de l'utilisation des data- types se fait peu à peu sur notre machine, il n'en est rien pour les "vieux" programmes dont on ne peut malgré tout pas se passer.
DTConvert est un patch qui va permettre aux bons vieux programmes qui ne reconnaissent que le format d'image IFF ILBM (DPaint, Brillance. ...) de profiter de tous les formats dont vous possédez le data- type (GIF, JPEG. PNG. PCX. TIFF. ...). Les fonctions Open et Lock de la Dos.library provoqueront l’apparition d'un requester au chargement d'une image, vous demandant une confirmation avant conversion.
+ Evite les conversions d’image.
- Version en allemand uniquement.
Auteur: Eric Hambuch Shareware: 10 DM Configuration requise: OS3.0+ Où: gfx conv DTConvert.lha HBMonopoly 1.1 Je sais, un jeu de Monopoly ce n’est pas très original. Sauf que là, pour changer, le jeu démarre sur l'écran du Workbench. Vous pouvez redessiner le plateau de jeu, les pions et personnaliser les messages, même si cela n’est pas prévu par l'auteur. Le jeu en lui-même s’adapte à votre police de caractères, se pilote à la souris et ou au clavier et est entièrement gratuit.
+ Respecte le système.
- Anglais et allemand seulement, à vous de le franciser.
Auteur: Holger Beer Freeware: sympathique non ?
Configuration requise: OS3.0+ Où: game wb HBMonopoly.lha LE DP DU MOIS ClassAction 3.4 ClassAction est un utilitaire que vous allez certainement intégrer dans votre tiroir WBStartup en voyant les services qu'il peut rendre. Il peut être démarré comme commodité en Applcône ou bien ouvrir son interface MUI ou GadTools selon vos goûts. Il sait reconnaître n'importe quel type de fichier (classe) que vous déposerez dessus et pourra lancer le programme correspondant de votre choix (action).
Il est livré avec une multitude de classes prédéfinies et vous pourrez en ajouter à loisir. Par contre, vous allez devoir configurer ClassAction en lui indiquant quels programmes externes (visualiseurs. Players, traitement de texte. ...) il doit déclencher en fonction de la classe du fichier à traiter.
Si vous décidez d'utiliser ClassAction comme Applcône. Tout fichier lâché sur celle-ci provoquera l'action que vous aurez définie dans la configuration. Vous pouvez également utiliser ClassAction au travers d'une interface (voir illustration) qui vous permettra de vous promener dans vos disques durs et de choisir des fichiers. Il est également très simple de passer de l'Applcône à l'interface et vis versa.
Un avantage indéniable de ClassAction par rapport à ses concurrents est qu'un type de fichier n'est pas associé à une seule action mais à plusieurs (comme dans Dopus). Si plusieurs actions possibles sont définies, la liste de ces actions apparaît pour que vous puissiez faire votre choix. C'est vraiment très pratique. De plus, les fichiers compressés seront malgré tout reconnus grâce à l'emploi de la xpkmaster.library. L'ajout de classes de fichiers est très simple. Pour déterminer l'appartenance d'un fichier à une classe, il y a deux méthodes : soit on utilise les motifs de fichiers
( ?.info. ?.lha, ?.iff, etc...), soit on analyse le fichier en vérifiant la présence de marqueurs à certains offsets. La géniale fonction Apprendre vous permet d'apprendre une classe au système en lui donnant un maximum de fichiers à analyser. Vous utiliserez les classes existantes, vous affinerez et créez les vôtres.
Le comportement à adopter sur sélection d'un fichier de type inconnu est astucieusement décrit par une classe appelée "Fichiers inconnus". Pour compléter le tableau déjà fort beau, le programme est gratuit, localisé en français et dispose d'un port Arexx qui le rend utilisable depuis tout autre logiciel.
+ Choix entre MUI et GadTools. Configurabilité maximale. Fonction d’apprentissage.
- Nombre d’unités de disques limité.
Auteur: Gasmi Salim MaiIWare: si vous avez accès à Internet Configuration requise: OS3.0+, MUI facultatif Où: util wb CA34.lha HTTP: www.gasmi.net VOUS AVEZ L’HEURE?
SkandalfoClock 1.0 Les horloges ne manquent pas dans le DP Amiga, pourtant voici la dernière née de la série. Ses caractéristiques la rende proche de TolleUhr mais son gros avantage est d’être gratuite. On peut régler une dizaine de paramètres via les tooltypes de son icône. Il s'agit de sa taille, position, image de fond (qui peut être celle du Workbench), taille de la bordure, des couleurs et de la forme du cadran, des aiguilles et des graduations. Trois sons différents peuvent être joués tous les quarts d’heure et toutes les heures, ainsi que lors du déclenchement de l’alarme
réglable.
+ Localisé.
- Pas de programme de réglage.
Auteur: Juan J. Garcia de Soria Freeware: comme l’heure Configuration requise: OS3.0+ Où: util time SkandalfoClock.lha HTTP: www.esi.us.es ~soria POUR PROGRAMMEURS ConfigFile 1.1 Si vous êtes programmeur, vous avez forcément été confronté au problème de la sauvegarde des réglages offerts par votre programme. Rien n'est plus rébarbatif que de réécrire des fonctions de sauvegarde et relecture de fichier de configuration.
Fort heureusement, la ConfigFile.library est disponible et offre des fonctions (9) toutes faites pour décharger le programmeur accablé de travail de cette tâche ingrate. Les fichiers peuvent être sauvés en texte lisible (et donc modifiable) par n'importe quel éditeur de texte, ou bien en binaire afin d'éviter des manoeuvres illégales. Le format adopté s’inspire fortement du système des .INI de WindowS.
Les fichiers seront découpés en rubriques dans lesquelles on pourra stocker des variables textes, numériques et booléennes.
Un outil est fourni pour transformer un fichier d’un format à l’autre.
+ Exemples en C et autodocs fournis.
- Inspiration de source douteuse (humour).
Auteur: Marcel Karas Freeware: chauffe Marcel Configuration requise: OS2.0+ Où: util libs ConfigFile.lha ZipCopy 1.9 - Eddie Iuanov, POUR ZIPEURS Choose your Zip function.
ZipBackup Z i pCopy Cane e l Ce DP, composé de deux programmes, est destiné aux utilisateurs de drive ZIP désireux de faire des copies de cartouches et des backups de leurs disques durs.
ZipCopy duplique une cartouche de 100Mo en une passe, sous réserve que vous ayez un espace de 100 Mo libre comme zone de stockage intermédiaire, sur un de vos disques durs. ZipBackup sauvegardera une de vos partitions de 100 Mo ou moins, sans compression des données. Ces deux programmes nécessitent des cartouches déjà formatées de préférence en FFS sans cache.
Ce programme est en fait un script qui utilise ZipCopy 1.0 les commandes RequestChoice et Re- questFile pour vous guider dans vos choix.
+ Automatisation d’une tâche répétitive que vous pourrez adapter à vos besoins.
- RAS Auteur: Eddie Ivanov MaiIWare: si vous avez accès à Inter
net Configuration requise: OS2.0+, un lecteur Zip lOmega Où:
util wb zipcopy.lha REGLER VOTRE PORT SERIE
r. l.ScrlalPrefs 1 2 _ SerialPreferences 2.5 Xon XOf f RTS CTS
_J None I - ÇLL | L P ilidl 19280 Baud 312 Bufnen J Quit Save
Use Ce DP est un remake de l'utilitaire standard de réglage
des préférences de votre port série.
Outre une interface utilisateur agréable utilisant la Gui.library, de nouveaux réglages sont désormais possibles. Le réglage de la taille des données s’étend de 5 à 8 bits (au lieu de 7 à 8), la vitesse maximum passe de 31250 à 65535 bauds et la version du serial.device que vous utilisez est affichée dans la fenêtre. Le réglage de l’unité est possible pour les possesseurs d'Amiga multi- ports. Ce programme ne prétend pas modifier les caractéristiques de votre port série actuel, bien entendu.
+ Joli et gratuit.
- Non localisé.
Auteur: Lorenzo Succi Freeware: à vous d'en profiter Configuration requise: NC Où: util sys SerialPrefs25.lha Sans foi ni loi Rubrique courrier exploitée honteusement par: Alain Bourgery (MAIS la rédaction se réserve le droit de couper les lettres ET les commentaires de l'exploiteur) Sans foi ni loi, c'est sans honte qu'on ne peut s’empêcher de sentir venir les nouveaux Amiga 100 000... Cent numéros, et plus de trente-cinq dans lesquels je vous ai fait subir ma prose... C'est pour moi le moment idéal de remercier la fidèle collaboratrice qui vérifie derrière moi l'absence de ’fotes
d'hortaugrafe', comme les appelle notre lecteur hispanique Alexandre Kairouannais.
Et comme je la remercie, elle va devoir faire deux fois plus attention à ne pas en laisser passer une seule dans ce Courrier des Lecteurs... Mensonge de journaliste ?
Je doute que vous ayez réellement testé le CD1200 Contrôler dont vous faites le compte rendu dans AmigaNews n‘97 de janvier 97.
Ce produit est disponible depuis plus d’un an chez Turtle Bay. J'ai acheté ce produit, mais quelle galère pour brancher le câble reliant le lecteur de cédérom à ce boîtier. Les broches de liaison soudées sur le circuit imprimé de ce dit boîtier sont fixées perpendiculairement et donc, dès que l'on essaie de brancher la prise, ces broches se plient, celles déjà entrées ressortent.
En fait, pour arriver à brancher ce câble, il est nécessaire de décoller l’étiquette afin de pouvoir mettre les doigts derrière les fiches pour les maintenir.
En ce qui concerne le logiciel Jukebox, il est fourni bridé (donc en version démo!). Par ailleurs, à cause de ce système, la mémoire disponible est limitée à 4Mo (si l’on désire, comme c'est mon cas, se servir d'une unité branchée sur une Squirrel (qui fonctionne à merveille), par exemple un ZIP. On est obligé de débrancher le lecteur cédérom.
En ce qui me concerne, j'utilise donc, avec une entière satisfaction et cela depuis 3 mois, un cédérom ATAPI branché sur le port IDE interne de mon Amiga 1200 et une Squirrel branchée sur le port PCMCIA, en conservant 8Mo de mémoire fast disponible). Je pense donc qu’il serait bon de faire les tests convenablement si vous voulez être crédible.
Salutations distinguées.
Jean-Jacques MOLLIS 72 Saint Jean d'Assé Eric Degrange : Je vais reprendre votre lettre point par point... . Si, si. J'ai pu tester cette carte pendant longtemps puisque je l'ai depuis Juin 95...J'ai branché, débranché mon cédérom des centaines de fois, je n'ai jamais plié une broche... Il n'y en a qu’une qui part un peu de travers mais ça ne gêne en rien le branchement... De plus, vous dites devoir enlever l’étiquette pour tenir les broches afin de ne pas les plier... Pour ma part, en décollant cette étiquette, j'ai accès à une vis qu'il faut enlever pour avoir accès aux broches... Mais je
n'ai jamais eu à le faire... Juste une fois pour voir comment c'est fait (je suis un curieux!). .
Pour ce qui est de JukeBox, vous devez avoir une autre disquette que la mienne... Car sur la mienne, JukeBox ne s’y trouve pas... J'ai un logiciel nommé Cdplay en version complète... Donc, vous devez avoir une autre série... Ce que j'ai surtout voulu dire, c'est que sur ma disquette se trouve l'Atapi.device en version complète... Pour ce qui est de votre système limité à 4Mo de mémoire à cause de cette interface, c’est tout bonnement impossible puisque s’il y a limitation, c'est à cause d'une extension mémoire ou d'une carte accélératrice ne supportant pas le remapping de la mémoire... Donc,
si avec votre Squirrel vous pouvez avoir 8Mo de mémoire, cela doit être de même pour la Bsc. . Vous dites aussi que ça vous gêne car vous ne pouvez utiliser votre Squirrel... Il faut savoir que le port PCMCIA supporte le changement de périphériques sans éteindre l'Amiga. Ce qui permet, avec le système configuré comme il faut, de changer, sans éteindre l'Amiga, la Bsc et la Squirrel (mais ça, je ne l'ai pas testé !). Bref, avant de parler de crédibilité, vérifiez vos dires (surtout pour ce qui est du système limité à 4Mo alors qu'avec la Squirrel, vous pouvez aller à 8Mo!). Je me tiens bien
sûr à votre disposition pour tout renseignement supplémentaire... Pourquoi pas ?
Je suis un abonné récent, sur Internet, et donc, en ancien Amifan, je consulte Aminet et les groupes français. Ce qui se passe actuellement me déçoit et me navre. Utilisateur de PC, je vais acheter au début 97 un Pentium pour environ 6000F : il va donc me rester sur les bras mon bon vieux 486 (et je ne suis pas le seul dans ce cas).
Voici donc ma question : comment se fait-il que personne ne propose une carte mère Amiga que l'on pourrait insérer dans un boîtier PC à la place de celle d’Intel ? Une carte que l'on pourrait changer de temps en temps pour rester à niveau, au fur et à mesure de l'évolution technique ? Est-ce si difficile à réaliser ?
Je sais, vous allez me dire: "Et les droits d'AT dans tout cela ?". Allons donc, il n'y en a pas car il suffit d’acheter les roms ou de les piquer sur un 1200 ou autre, et le tour est joué. Pour l'AmigaDOS. Idem, il est même en vente sur cédérom... Il faudrait que cette carte ait en standard la place du processeur '40 ou '60, l’emplacement pour mémoire, des ports PCI, une interface IDE ET SCSI, ainsi qu'une interface pour lecteur CD bootable et pour un clavier de PC. Le lecteur de disquettes Amiga est à oublier, celui du PC peut aisément le remplacer.
Raymond HUMBERT Liechtenstein AB : Il est vrai que la possession d'une machine entraîne la possession du droit d'en utiliser les composants, comme le rappelait un lecteur récemment à propos des ROMs de Mac sur Emplant (gardez toujours la machine sur laquelle vous avez emprunté les ROMs). Plusieurs fabricants proposent le contraire de ce que vous décrivez (une boîte pour y installer une carte mère d’Amiga 1200, par exemple), mais personne n'a encore osé la carte mère dédiée. Si quelqu'un est tenté... TurboPrint en V.O. Bonjour Anews. Merci d'avoir fait paraître ma lettre ce mois de décembre
96. Pour Turtle Bay Direct et les fameux câbles, ils ont finalement décidé de me rembourser... Pour Delta Graph'X. Aucune nouvelle directe de leur part (faut pas rêver non plus !) MAIS (vous n'allez pas le croire...) j'ai reçu un manuel tout beau tout neuf le 4 12 96. De qui ? Je vous le donne en mille : Electronic Design! Enfin quelqu'un de sérieux, de compétent et le plus important : qui pense à ses clients !
Dernier problème (je sais, je n'ai pas de chance, mais je ne désespère pas) : je vous avais parlé d’Atol Informatique auprès duquel j'avais acheté TurboPrint 4.1 VF à 475F. Ils m'ont donc envoyé une version anglaise car l'importateur avait des erreurs dans son manuel... N'ayant plus reçu de nouvelles depuis plus d'un mois, je les ai contactés récemment et il paraît que l'importateur est 'dans les choux' [...], j’aimerais bien l'original du manuel ainsi que la disquette en VF (ce qui semble normal, non ?). A bientôt, très bonne année 97.
PS : Anews n'100, je le vois avec une superbe couverture dorée ou argentée... Qu'en pensez-vous ?
Raphaël HOET (Courcelles BELGIQUE) AB(bé) : Pour la couverture dorée, Fluide Glacial l'a fait avant nous, et pour la couverture argentée, nous aurions trop peur qu'elle attire les percepteurs (comme la lune, lorsqu'elle l’est aussi)... route. Mais normalement, tout est rentré dans l'ordre. Pour prendre contact avec moi. Voici mon adresse : Boulahia Mehdi, 8 rue du Colonel Sebbane. 69600 Oullins, Tel: 04 78 50 55 03.
Email: chub@babel.asi.fr Débutants Il manque une rubrique débutants dans la revue : des personnes n’ayant jamais utilisé ou connu l’Amiga en achètent, même d'occasion! Pour preuve, les personnes qui m'appellent et aimeraient progresser et fréquenter le club, connaître d'autres amigaïstes, etc... De ces nouveaux débutants, il en arrive tous les ans ! Il faudrait donc une rubrique mensuelle ou régulière. Le magazine est le seul lien de presse nationale entre les utilisateurs, il faudrait donc qu’il apporte ce qu'en attendent les nouveaux arrivants.
Amigalement vôtre.
Daniel MAURER Association AMIGrAff Club Informatique Amiga 17. Rue Erckmann-Chatrian 67400 ILLKIRCH GRAF- FENSTADEN AB : Nous avons eu des rubriques débutants, et vous pouvez commander les anciens numéros de notre revue. Comme notre lectorat est composé majoritairement d'anciens utilisateurs. Nous n'avons pas jugé bon de garder cette rubrique (surtout en ces temps de diminution du nombre de pages). Le contact entre débutants s'opère par ma rubrique, comme vous pouvez le constater. Les clubs ont aussi leur part à jouer, et c'est pourquoi nous maintenons leur liste en fin de revue.
Appel (à tarte) (...) J'ai une carte accélératrice M1230 XA (68030 à 33MHz) sur mon 1200. Dessus, il y a 8Mo EDO mais ils ne sont pas reconnus : j'ai bouzillé le soft de config., et DeltaGrph'X.
FDS. Turtle Bay. Etc m'ont conseillé de m'adresser à vous, ce que je fais. Si quelqu'un possède le soft pour cette carte (ou une version supérieure, au point où j’en suis je veux bien tout essayer ..), je le remercie d'avance de m'en faire une copie.
Je lui renverrai une disquette vierge et quelque argent. Merci beaucoup. Germain GUGLIELMETTI 16. Avenue Vincent Auriol 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES TRUCS et ASTUCES Certains programmes m'affichaient un guru me disant 'une partition multi-user est nécessaire' et ensuite, je ne pouvais plus lancer aucun programme. Solution : il faut enlever la bibliothèque 'multiuser.library' du tiroir ’SYS:Libs' et tout fonctionne... Mon Seagate 210Mo ne me pose pas de problème lors du démarrage, mais il est très, très bruyant. Solution: le sortir de l'Amiga et l'entourer de 10cm de tissu (une matière qui
absorbe le bruit) ! Bien sûr. Il chauffe énormément mais cela fait 2 ans qu'il tourne (environ 4 heures d'affilée chaque jour) et il ne m'a jamais donné d'erreurs de lecture écriture. Anonyme... AB : Pour la première solution. OK, mais la deuxième est à proscrire absolument : même si vous n'avez pas connu de problèmes, la probabilité d'en avoir un est fortement augmentée ! Il est vrai que le tissu est insonorisant, et j'ai moi-même utilisé un oreiller pour diminuer le bruit d'une imprimante matricielle (mais ce n'était que ponctuel). Il vaut cependant nettement mieux utiliser un caisson
d'insonorisation (dans lequel il y aura une circulation d'air, vitale au disque dur) qu'un produit quelconque plaqué contre ledit disque.
Le problème de Markus Bonjour Suite au problème de Markus concernant le magasin situé sur Oullins, je suis allé éclaircir ce point avec le propriétaire.
Il s'avère en effet qu'une personne faisant partie du magasin n était pas très au courant pour ce qui était de faire de l'Amiga. Il a donc été décidé que je (moi), m'occuperai personnellement moi-même de la section Amiga mais soyez cléments. Il faut un peu de temps pour mettre la machine en Le problème d'Eric Salut à toute l’équipe.
Je souhaiterais aider monsieur Eric Anras (ANews n'98. Page
60) au sujet de l’installation de son disque dur Overdrive
pcmcia. Sur le port IDE de son Amiga. Dans un premier temps,
il faut modifier sur la disquette d'installation livrée avec
le HD.
Le nom du SCSI_DEVICE_NAME par: scsi.device (fichier information de l'icône AQToolBox). Puis formater chaque partition du disque. Après avoir connecté le HD sur le port IDE, il faut démarrer l'Amiga avec la disquette citée plus haut, et lancer AQToolBox. Là. Cliquez sur Partition Drive puis cochez la case Advanced Options et cliquez sur Change. Sélectionnez dans la case file système l'option Standart File Système et cochez les cases Fast File Système et International Mode (vérifiez que la case Mask est égale à 0x7ffffffc. Et la case Max- Transfer est égale à Oxffffff). Répétez
l'opération pour chaque partition de votre disque dur sans oublier de cocher la case Bootable de votre partition de boot. Une fois que toutes ces opérations sont effectuées, cliquez sur Save Changes to Drive puis sur Exit. Si la sauvegarde est impossible, cliquez sur Change Drive Type, sélectionnez dans la case Drive Type l’option Scsi, cliquez sur Define New et enfin sur Read Configuration, puis recommencez tout à parir de Partition Drive. Ces réglages sont ceux que j'ai utilisés pour installer mon Overdrive en interne il y a maintenant deux ans. Si quelqu'un connaît un moyen pour optimiser
le paramétrage du disque, ce serait sympa de le faire connaître (notamment sur les valeurs des cases Mask et MaskTransfer).
William Desbois les Andelys (27).
Anews et propagande ?
Je viens de recevoir le dernier A-News.
Je tombe page 48 sur un article de Alain PiedNoël : Alain craque pour un MAC.
Pour mémoire, j'utilise professionnellement des Mac depuis de nombreuses années.
Je lis donc cet article et après une bref présentation du Mac en général, Alain nous parle de la presse Mac. Il critique le contenu et la forme, affirmant par exemple que les pages comportent 45 % de pub. Ce qui est normal (bien qu'exagéré) comparé à près de 100% dans les revues PC. Il trouve que les conseils aux débutants se répètent, à mon avis c'est sûrement parce que les éditeurs savent que Alain ne les a pas lu... Quand au CD (remplis de bric et de broc d'après lui) il contient chaque mois une sélection de DP dont la qualité est tout à fait comparable au monde Amiga avec des trucs géniaux
et des trucs à jeter. Mais ce n'est pas après 2 heures d'utilisation d'un Mac qu'on peut se permettre de porter un jugement sur des programmes en tout genre.
Les revendeurs : Mr Piednoël se plaint d'avoir payé un simple renseignement, ajoutant que "la maintenance logiciel des Macs ... est souvent proposée contre monnaie sonnante". Ben oui.
C'est comme pour tout, si tu sais pas faire une vidange, tu paies. Si tu ne sais pas déboucher un évier, tu paies.
Customisation : Alors comme ça on ne peut pas customiser le Finder comme on le fait avec le Workbench !!! Ah bon. Je t’installe un système 3.1 de base sur un 1200. Vas-y maintenant, customise ! Quand t'auras changé la couleur de fond, les fontes et les icônes tu pourras faire quoi de plus qu'avec le Finder ??
Le pompom : "Plantages à répétition". Cette partie est totalement révélatrice d'une méconnaissance ABSOLUE du fonctionnement du Mac. TOUT ce qui est dit dans cette partie est FAUX, FAUX et FAUX. Je connais suffisamment de Macs qui tournent depuis des années SANS problèmes pour l'affirmer, a commencer par le miens qui tourne du matin au soir sans planter.
Un Mac plante comme un Amiga. C'est à dire qu'il faut qu'il ai une bonne raison. Il n'y a pas de "dégradation du système", faut pas confondre avec W95 qui a tendance à s'autodétruire.
Bref, je ne vais pas pondre un roman. Ceux qui veulent avoir la vérité sur le Mac n'ont qu'à me joindre en privé (synapse@club- internet.fr). Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas Pro-Mac.
J'ai un Mac et un Amiga qui travaillent ensemble à des tâches différentes en fonction de leurs qualités propres. Le Mac à bien des défauts. L'Amiga aussi. Cet article est de la DESINFORMATION destinée aux fanatiques intégristes de l'Amiga qui se contemplent le nombril en espérant qu'une ?Box en sortira.
Comment A-News a t-il pu tomber dans un piège pareil ? - AMIGAlement.
Synapse : Amiga Mac PC user http: www.mygale.org 07 synapse La réponse d'Alain Alain: Je vais tenter de répondre aux remarques "négatives" qui me sont faites sur le bien fondé de mes propros dans Anews.
" Il trouve que les conseils aux débutants se répètent, à mon avis c'est sûrement parce que les éditeurs savent que Alain ne les a pas lus... " Je le confirme, par exemple "comment redémarrer son Mac sans les extensions" lu et vu au moins 3 fois dans SVM et Mac- World sur une durée de 3 mois. Si tu veux, je peux te donner les numéros de magazines et les numéros de page... En fait ce que je reproche aux journaux c’est d’exploiter ce qu'apprennent déjà les manuels Apple et le guide Apple du MacOS. Où sont les vrais bidouilles ? Les commandes Dos pour attaquer le système et apprendre comment il
fonctionne ? On ne doit pas lire la même presse ou la lire de façon différente, ou encore en attendre autre chose l'un et l'autre.
"Il n'y a pas de "dégradation du système"" Oh que si! Malheureusement je suis arrivé sur Mac à une période charnière où le système 7.5.x (7.5.3 pour être exact) n'était pas stable sur les PowerMac PCI. Affirme donc le contraire pour voir! Depuis j'ai installé le 7.5.5 avec quelques extensions de corrections de bugs, et ça tourne presque parfaitement. En attendant le 7.5.6... pour une stabilité parfaite ?
"Cet article est de la DESINFORMATION destinée aux fanatiques intégristes de l'Amiga" Non ce n'est pas de la désinformation, car à mon sens, dire que le Mac est la panacée serait de la désinformation.
J'ai raconté ce que j'ai vu. Lu. Vécu et entendu depuis l'achat de mon clone PowerMac. Bien sûr. Je débarque dans le monde Mac et je n'ai pas eu comme toi une longue période d'utilisation d'un Mac et de son OS (monotâche mono programme?). Néanmoins, mes premiers pas ne se sont pas trop bien passés et je reste sceptique quant à la qualité et le bien fondé des informations données dans les journaux Mac (Lire aussi "Mac pour les nuls" = A croire que les journaux puisent dedans).
Quant à parler de piège ! Tu pousses le bouchon un peu loin. Tu semblés être personnellement piqué au vif par mon article ? Bizarre comme réaction d'un soi disant "non-pro- Mac". Pourtant, le but de mon article n'est pas d'attaquer qui que ce soit en particulier. Son seul but est de prendre un cliché du monde Mac comme je l'ai découvert, en tant qfl'ancien utilisateur pro-Amiga. (Ed: et cela était ma demande) A te lire.. Alain " Quant au CD (rempli de bric et de broc d'après lui) il contient chaque mois une sélection de DP dont la qualité est tout à fait comparable au monde Amiga avec des
trucs géniaux et des trucs à jeter. " Les CD fournis avec les journaux sont, je le répète, souvent remplis de bric et de broc : CD SVM (bandes annonce de films). CD MacWorld (interview des dirigeants de PowerComputing Motorola). Bien sûr.
Dans ces CD on trouve également de bons Dps, mais d'un numéro à l’autre on retrouve exactement les mêmes à une version prés lorsqu'on a de la chance.
Les autres Dps ne sont pas forcément bons ou "incontournables" comme ils disent.
"Mr Piednoël se plaint d'avoir payé un simple renseignement. Ajoutant que "la maintenance logiciel des Macs ... est souvent proposée contre monnaie sonnante".
Je n'ai aucun exemple sur Amiga où un simple renseignement m'a été facturé... sans commentaires. Ce qui se passe côté PC. N'entre pas dans le sujet de mon article.
"Customisation : Alors, comme ça on peut pas custo- miser le Finder comme on le fait avec le Vjorkbench !!!"
Là j'avoue avoir péché, bien involontairement d'ailleurs. J'ai découvert dans le numéro de Mars de MacWorld (il n'était pas sorti au moment où j’ai écrit l'article), un tas de Dps pour customiser le Finder. Un peu à la manière de ce que l'on peut faire sur Amiga.
Désolé de cette méprise!
"Plantages à répétition". Cette partie est totalement révélatrice d'une méconnaissance ABSOLUE du fonctionnement du Mac. TOUT ce qui est dit dans cette partie est FAUX. FAUX et FAUX. " Non non ce n'est pas faux. Faux. Faux... Je l'ai vécu pendant au moins deux mois, et il m'arrive encore de faire planter mon Mac de temps à autre: problèmes de mémoire, bombe type 11 ou type 10. Blocage de l'écran et de la souris.
MIc INFORMATIQUE Votre Spécialiste AMIGA 20 rue consolai 13001 Marseille Tel:04.91.50.22.55 f ax 04 91.50.24.23 l'on 06 09.55.77.13
S. A.V AMIGA.PC.MAC DEVIS GRATUIT Dittributeur Phase », Phoenu.
Uecmlllan.
Cartes accélératrices Caries AMIGA 1200 m-ttc 1230 saojtt?» or, neo f M-TTC 1230 68036 42 Uhi 990 F Hkijard V 5803*50 Mn: 1 150 F Bmuard '2*0 5804Ù4C VH 2360 F Btnard ' 260 6806*50 Unt 4 NX. F Copro PS* 68887 50 Spl S20 F Canes AMIGA 2000 Apoéo 2040 680*0,40 Oh: Ctd SCSI2'PAU ar t 128 W N C F Bk tatd 20*0 183*6*0 O*; Ctrl SCSI? N*4A • PAU ait a 128 V NC F Canes AMIGA 3000 ou 4000 Cybantom Uk2 980*050 Mhz 5 TOC F Ht SCSI 2 pour cybamorrr. 920 F Crrltt IHItt 60030680*0 vocation NC F Mémoires pour cartes accélératrices Simms 32 bits 72 pins 70 ou 60ns tu- '40 r au- 286 r 16 w 610 r 32W ' ?90 r
Simms 8 bits 30 pins 80 ou 70ns i ?ou*w nc f ZIP AMIGA 3000 ou Oktagon SCSI 2S6*’X4 (1 W) 2*9 F Disques Durs IDE 3,5" Installation disques durs Gratuite loac F 1 320 F 1 420 F 2 000F HT 850 V HO 1 2G' SkAGATF HD 1 6 G-SAMSUNG HO 3? Ü-OUANTUU Disques Durs SCSI 3,5’ 1 650 F 7 *00 b un t g- MD2G- 990 F Logiciels Final copy VF
* 90 F PagaStrram ! 2 VF NC F 1 90 F Dakar paru ‘ VF
* 90 f 1 790' F WofSTO» 6 0 VF NC F AMIGA OS 3 1 pour toW amga NC
F Uanua! UghhrwvaJD 450 paçai F, f 69 F 2 990 F Un ta, ISO VI
24 pour Grarew HomUau* CD-ROM DP" Urrjm mU nt marqua Ofmr J
Arrrp 1*90 F Nappes f* 2 5 Van 3 S'pour A6O0 et Al2CC 80 f
SCS.' X4 long -90cm 50 F Nappa* ex "*»um N C F MIG TOUR
A3000 A4000 Uontaga dam un Grand tour Sa rotra Amga 1650 F
(oohont posvbNt tans tut, tanft M Tarifs tu S 03 97 I AMIGA
PACK MAGIC~ A1200 rom 3.1 arec b iogcmti 3 '50 F A1200 -vaqua
y» 11 OU' al Scala UU30C 3 960 F A4000 T 040 -Cnque dur 1G'
SCSI af Scala UU 300 '7 790 F Cartes Graphiques PICASSO 2- 2U-
800*900 S ’ U da cou*jr* eout tout e* amgat avec but lorn 2 or
3 netua IV PAIN 1 Jr al Uen Artv 1 52 N C F CybeMaxn 30 «T pour
2000 AjOOOtT AaOOOrl) Zorro 2ou 3 2 070 F pou' *1200 520 F
Cartes Contrôleurs Kitt SCSI 2 pour Canes A1200 M-TEC 78ou 42
kPj «AI F Hknard N al 1260 -ail nam 256NT 790 F Fmcon SCSI 3
DMA HATAS N C F Canes SCSI Zorro 2 Apoao AI SCSIlPAAI 1190 F
Oktagon SCSI 7 PAU ’ 290 F DKB Pape *-*» SCSI2 1 '90 F Cane
extension Mémoire DKB 3128Zorm3 *3000 *4000 4 teppom turent 32
t*i 73 put
E. tcnutra tuatju a '28 U" ' ASC F txt 512k" pour ASOQ 299 * Ext
' V de On,p pou, *600 349 F Lecteurs de CD-ROM CD-ROM IDE AT
API S» connecta a la ptaca du ttmr *squ» dur IX Vxetta Iran*
' 2 Ntt 890 F fax i’IONNCP T'tntf 1 a U-It 950 f Kit CD-ROM
MIG mMMon CD-POU QcwtuAa IX -Napoa-Cabk akm-Dnrer Pour A6O0at
*1700 CD-ROM SCSJ IX Mo un Jrantf 9CX3K-N Marna 4X .mtr T,*,*'
1 7 U- a,lama QHAVEUF CD X? Tentun f X4 Xklm Pnnpt CDO2O00
Sauvegardes SyOuaal t£270 U-rOF ou SCSI tOméga Z P'00Kr SCS-
ou JA2 1 G" SCSI a,rama Cartouche 71P 100 Mo 2 '00 F 1 130
F 3*50 F 95 F Lecteurs de disquettes 3.5" Ctwnon 00 88»-
interna Chkron X 880F- a-tvrro 349 F 390 F Amtrade HD (rom 2
04 Mmi) HD 1 7* kr marna 585 •* Enceintes Actives HP 25 A HP
'70 A 180 F 790 F Modems US Poboùca 13600 BeuOn Vucat F f 1
150 F Scanners Epson C TSOOO arac Cable » Amga Epson OraMO
arec Cable H Anuça 7 790 F 5250 F Imprimantes Canon HJ 30
Epson 290 Epson Vyfus SCO ! Canon BJ 210a 990 F 990 F 1 990 F
1 790 F Moniteurs M1434 S 14 muAtync I41S39 S 15 muPtync
1*17*4 S 17- mutotyoc- OSD Sony ewaeon 5 ou 17 SF 1 ADI • r
p»en 0 76 Uondavr Armça Occ*W 2790 F 2 990 F N C F IVC F 4 790
F NC F | Les "potins" d’Amigatel h e 1 1 o “H AMIGA
TELEMATIQUE Sommaire Général d;AMIGATEL Rubriques Amiga
Internet T éIéchargement Commandez MOON Jeu des 10.000
Dialogue Forums à 5 Sondage du mois La Boutique Pro Databases
Boîtes à lettres Petites annonces Les Clubs Le Kiosque 9 i
scorp Am i gâte I Ton choix 1 ENVOI ou Guide Voir. Savoir,
Comprendre, Remédier. Tout sur la sexologie, les problèmes
intimes, la première fois, etc.. 3617 KINGSIZE H Vous
retrouverez tous les mois cette nouvelle ¦ rubrique sur Amiga
News, afin de vous faire part || de ce qui s'est raconté sur
3614-3615 AMIGATEL.
|| En effet nous sommes encore très nombreux à Il utiliser et à apprécier ce serveur. Il est d'ailleurs |jj devenu un véritable point de rencontre pour H tous les passionnés de notre machine, voir aussi H quelques utilisateurs d'autres plates-formes H attirés par la convivialité qui y règne. Pour moi || Amigatel est plus qu'un serveur: avec ses coups ¦ de gueule, ses passions, il représente H actuellement un véritable baromètre du monde || Amiga (utilisateurs, revendeurs, etc..). Il me ¦ paraissait donc important d'en transcrire ici || l'essence même en mettant au jour les attentes, || les
angoisses et les espoirs des utilisateurs du || monde Amiga et en leur offrant des sujets de Hj réflexion et pourquoi pas d'inspiration. Ces der- H nières semaines les utilisateurs ont beaucoup §1 réagi aux "mesures" annoncées par Amiga |l News et Amiga Dream pour faire face aux diffi- H cultés rencontrées sur un marché de plus en gS plus étroit. Chacun y est allé de son explication H parfois même avec un peu de fougue. Derniè- Jj rement c'est surtout l'arrivée de la carte H Cybervision 3D qui a déclenché beaucoup de ¦ réactions.
P Actuellement, les utilisateurs s'organisent et B projettent d'organiser des forums sur des thèmes M particuliers. Un forum sur Internet a déjà été S lancé et Amigatel a connu un véritable raz de H marée. Pour faire face le serveur a décidé 9 d'augmenter le nombre de voies d'accès car H beaucoup ce soir là, n'ont pu se connecter et 9 participer à la discussion. Des améliorations sont Il en cours et devraient permettre d'organiser des Les petites annonces doivent nous parvenir avant le 10 du mois pour parution dans le numéro suivant à l’adresse suivante: AmigaNews Petites Annonces, 12 rue
Barrière, 31200 Toulouse accompagné de votre règlement par chèque à l'ordre de AmigaNews.
Tarif: 25F la PA de 50 mots maximum + 10F par ligne supplémentaire.
Les petites annonces sont gratuites pour les abonnés (dans la limite de 50 mots par annonce et de deux annonces par an).
N'oubliez pas d'indiquer un moyen de vous contacter dans le texte de votre annonce (tél ou adresse ou les deux). Dans votre commande, veuillez également inscrire vos coordonnées complètes (obligatoire).
¦ forums du type IRC.
Il Une petite difficulté que connait actuellement B Amigatel c'est le peu de connexions en 3615 19 qui sont les seules à permettre au serveur B d'améliorer le service. Chacun devra dans les 1 semaines à venir faire un effort pour apporter sa m pierre à l'édifice.
H Je vous retrouve le mois prochain dans cette 3B même rubrique pour vous faire part des "potins" B d'Amigatel. ¦ Emploi: Entreprise de marketing électronique travaillant pour la grande distribution ( Leclerc, Auchan, Système U...) en Europe et développant des bornes interactives, recherche une personne ayant de bonnes connaissances en Amiga et si possible Infochannel. Poste à pourvoir région Paca, département du Var.
Tel à Atkom au 04 94 50 95 03 ou écrire à: S.A.R.L. Atkom 66. Voie Georges Pompidou, 83300 Dragui- gnan.
Cherche: Jeu de bridge et autres jeux de réflexion pour Amiga 1200. Te: 01 42 43 55 22 (dept:93).
Carte réseau Ethernet 10 Base-t et 10 base-2 pour Amiga 2000 avec les drivers et doc, prix environ de 500F à 400F, faire offre à : iba- nez@mygale.org (dept:66).
Clavier Atari STE 1040. Tel: 05 61 87 21 30 Vends: Carte Archos Avideo 24 bits + tvpaint avideo (avec dongle) + opéra (anim): faire offre, Msp800 de Satv,(tbc. Genlock incrustateur amiga pc, gel d’image, transcodeur, correcteur vidéo bls rgb) multistan- dards (rgbs, yuv, s-vhs. Composite pal-secam): 6000F. Tel: 05 61 27 06 20 après 19h (dept:31).
A2000B wb 1.3 + ext. Mémoire 2mo, A2058 + ext vidéo A2320 + écran 1950 multiscan + dizaine docs (bibles) + trentaine logiciels (jeux) + cinquantiaine anciens N' Anews et Commodore Revue: 1500F à débattre. Tel: 03 85 52 75 17 (répondeur), (dept:71).
Squirrel ss gar.: 300F + ralonge pcmcia: 100F, nappe centronics- scsi 50 br: 30F, mo sim: 50F. Tel Julien: 01 30 40 16 31 (dept:95).
Genlock Sirius II pour Amiga, mélangeur vidéo-audio, fondus vidéo et audio simultanés, mode BlueBox, Alpha channel, compatible au "timecode Vite" et compatible PC ms dos si Pc doté d'une carte Pégasus, doucmentation en français, état neuf, jamais servi: 5000F.
Tel: 05 59 31 82 91 (dept:64).
Amiga 1200 + mon. 1084s + 70 jeux dont hits:Road + Heimdall 2 + Skidmarks + Theme Park + body blows + 20 logiciels dont hits: Pain- ter 3d. P.pamt 6.4. mandel tower, meuble informatique + housses écran et clavier + bac rangement (boîte à disquettes fournie) + game boy avec 5 jeux (piles fournies) dont hits: aladdin, mk2. 20 magazines, le tout pour 3950F. Tel: 03 44 41 10 60 (dept:60).
Matériel: Amiga 2000 nu: 1200F, detv: 400FF, genlock ves-ones y c: 2000F, carte retina zoro II: 800F, coprocesseur 68881 28mhz: 150F, sfc nucléus pilte les magnéotscopes rs 422 béta et bvu: 800F, lec. Disquettes interne: 350F, contrôleur scsi A2091: 380F, logiciels: Real 1.5, vf: 400F, real 2.0 va: 900F, alladin: 500F, disk expander: 100F, ad-pro: 1000F, pro convert pack pour ad-pro: 300F, motion-master 1 et 2 pour Light- wave: 400F, kit de développement en c et c++ sas v6.5: 400F, montage 24: 400F, Amig-vision: 200F, Excellence: 300F, dos to dos: 50F.
Tel: 05 65 37 00 71. Fax: 05 65 32 76 47 aux heures de travail (dept:46).
A2000 unité centrale + extension 2mo + lecteur 3 1 2 + deluxe pamt
IV. Etat neuf: 2000F. Région Paris.
Tel: 01 64 24 76 81 (dept:77).
Amiga 1200 + ddur Overdrive 210mo + extension amem 32 total 6mo + lecteur externe + logiciels: 2100F à débattre. Tel: 01 48 94 31 23 Olivier (dept:93).
Carte accélérance 1230 microbotics 50mhz fpu 50mhz Omo: 900F. Contactez sur Paris le 01 40 44 84 18 ou le 03 29 30 64 63 (dept:75).
A1200 + 4mo + dd 40mo + 2 joys + imprimante + écran + lecteur externe 3 1 2 + disk 31 2 + logiciel (deluxe pamt IV, final copie 2 etc...): 2400F. Tel: 04 50 45 75 46 Alexis après 19h30 (dept:74).
Amiga 3000 030 25mhz ram 18mo dd 730 mo scsi, écran mutisync 1950, carte 24 bits opalvi- sion, digitaliseur pro grab rt (+sv+is): 5000F. Tel: 05 62 17 21 22 (laissez message).
Pour A2000 3000 4000, carte son Toccata 16 bits, 48khz + softs: 1500F, carte gvp ioExtender multi ports série parallèle + softs: 600.
Jean Marie au 01 69 42 19 38 (dept:91).
A4030, 18mo, hd250 + 1.2giga, carte fille A3640 + moniteur 1942 + 2 lects disquete ext + autres: 7500F, carte vlab motion + movieShop 2.6: 4200F, carte son Toccata: 1300F. Carte rétina z2 + 2mo ships: 900F. Le tout: 13900F.
Tel: 04 67 56 57 32 (dept:34).
A600 2mo ram + hd 80mo + lect.
Ext. + écran + nbrx jeux: 1200F, blizzard 1220 + 4mo + copro 33mhz: 300F, vidi 12 rt: 400F.
Caligari 24: 200F. Contactez Ben au 02 33 54 20 93 (dept:50).
Désentrelaceur A2320 (cbm) pour A2000: 650F, digitaliseur Per- fect sound tout Amiga: 150F, lecteur cd-rom ax ide interne nec edr- 272 pour A4000 ou A1200T: 350F, France 31- 2 bis Rte d’Espagne 31100 Toulouse 75- 93 av du Gai Leclerc 75014 Pans Suisse 12- 14-16 r des Gares 12011 Genève2 NS npn' C’EST LA FETE CHEZ DELTAALORS, FAITES EN PROFITER VOTRE AMIGA... DeltaGraph’X 4 rue des Iris - 91180 St. Germain les Arpajon TélVFax +33 0160841614 - dgx@deltagraphx.grolier.fr - http: www.grolier.fr deltagraphx DeskTop à bricoler avec ampli et HP Graffiti MainActor Broadcast QuarterBack Tools Deluxe
Rack Disque Dur SCSI Ventilé CatWeasel 1200 Imagine 5 pour Amiga V.F. Monument Designer Prism24
1. 000 Fr.
D. Dur Fujitsu 4.35 Go scsi Lightwave 5.0 V.F. QuickPak 68060
A4000T 1875 Fr 1393 Fr
* 030 Fr 750 Fr 795 Fr 1390 Fr 1310 Fr 780 Fr 2010 Fr 12?«5Fr
1180 Fr 2963 Fr 1030 Fr 450 Fr 890 Fr 496 Fr 5900 Fr Fr 800 Fr
2990 Fr 3500 Fr 380 Fr 1820 Fr 1370 Fr 11900 Fr 999 Fr 1180 Fr
203C Fr 4030 Fr 3053 Fr 4825 Fr 640 Fr 3215 Fr 5200 Fr 912 Fr
760 Fr
- 40 TFr 5376 Fr 8600 Fr 2280 Fr 2925 Fr 455 Fr 2026 Fr 2448 Fr
1570 Fr 1730 Fr 1942 Fr 2110 Fr 2110 Fr Fr 12400 Fr 2862 Fr
5614 Fr Fuji 2.5 Fuji 2.5 Fuji 3.5" Fuji 3.5" Fuji 3.5“ Fuji
3.5” Fuji 3.5" Fuji 3.5“ Fuji 3.5“ IBM 3.5" IBM 3.5" 4390 Fr
590 Fr 590 Fr 695 Fr 590 Fr 590 Fr 1322 Fr 1490 Fr 95 Fr 3230
Fr 5900 Fr lecteur de disquette hd externe dell extra plat tout
Amiga: 450F, tablette graphique format A3 sunnasketch pro +
driver Amiga & PC: 1500F, tvpamt 2.0 pour Picasso: 650F. Amiga
600: 600F Tel: 03 88 60 37 98. Email: 100721.157@compuserve.com
(dept:67).
Urgent: Tower Atéo Concept neuf pour A1200 servi 1 semaine et 2 jours (cause A4000T). Avec lecteur dd (façade), clavier 105 touches, souris, clés (ss A1200), offert: disquettes, jeux. 14 jeux, final copy 2..., tower: 650F, jeux 50F 'pièce, disk: 3 à 20F selon soft.
Coque et clavier A1200: 40F. Le tout en tbe. Germain au 03 24 57 52 98 (rép.) (dept:08).
Amiga 500 + 2mo ram, dd ext., scanner main 400 dpi, logiciels traitement de texte: WordWorth 6 et 3, kindWords 2 et 3, base de données, pagesetter, digiview + filtre électronique, scala vidéo titler.
Glook gvp, pverdrive cd, vidéomcs tu1. Tel: 02 31 68 84 92 (dept:14).
Terminal numérique tps sagen cause câble interdiction parabol, sans abonnement: 2800F, videodirector montage video hard- ward Amiga: 800F, iomega-zip par- ralèle pc 100mo soft: 700F, revues AmiaaNews n'9 au n'68 pour 300F, Caméra vidéo n'6 au n'66 pour 300F. Tel: 03 81 95 37 63 après 20h (dept:25).
A2000B. Boîtier tour, ecs, rom
3. 1, 1mo chip: 1400F, carte accélératrice A500 A2000, 68030
25. Copro 50. 16mo ram 60ns: 1700F, carte contrôleur rapidfire
scsi 2 (neuf): 800F, toccata + mignon 3.0: 1500F, 1083s:
500F, le tout: 5000F. A500 + ext + lecteur ext + digit son 8
bits: 600F, 1083s: 500F, le tout: 900F. Demandez Eric après
19h au 02 51 86 18 75 (dept:44).
Amiga 4000 40 avec disque dur 210mo et ram 18mo: 5400F. Carte picasso II: 1200F, tour micronik et carte slots z3: 1200F, carte gen- lock A4000: 1000F. L'ensemble dans l'emballage d'origine. Tel: Thierry au 03 24 54 72 44 après I8h (dept:08).
A4000 060 18mo. Module scsi 2 phase 5. Ddurs ide wd-caviar de 1go et 540mo. Gvp-spectrum 2mo sous cibergraphics enregistré, lecteur cd4.5 x scsi, lecteur disquettes externe, moniteur multisync 1942, 1942, interface midi et carte d'échantillonage perfect sound: 11000F le tout, vends séparément carte fille 3640: 1300F. Tel: +377 93 30 94 33 (email: mtba@monaco.mc). Amiga 3000 sanns écran, prix exceptionnel: 4000FF ou 1000CHF (francs suisses), 10 mb. 120mb dd.
2 ecteurs de disquettes dont un de grande capacité, carte av24 et les logiciels associés le must des cartes vidéo... module videopilet v310 pour le montage video, adpro et la doc. Brilliance. Deluxe pamt 4.5 et la doc, scala 400 et le dongle.
Somx morph... etc, genlock mriki.
150 disquettes. Contactez Jérôme au 04 50 49 09 24 (email: morin9@mns.com) (dept:74).
A1200 grande tour avec clavier PC. Blizzard 060 à 60mhz, 32mo de fast. Zorro 2. Cv 64 3d 4mo. Dur 1go scsi. Cdrom ax scsi. Moniteur 1942, lecteur 1,44mo + de nombreux logiciels...: 15000F (valeur: 20000F). Fred au 01 60 86 92 29 (dept:91).
Amiga 1200 + 030 + copro + ram 10mo + hd 480mo + squirrel + lecteur cd rom scsi *2 + lecteur D7 ext. + nbrx progs. Tbe. Le tout: 2200F. Tel fax: 02 96 72 25 70 le soir (dept.22). A1200 + lect. Ext. + souris optique + jeux: 1600F. Imprimante laser hp4l n b + 1 toner neuf: 1200F. Aminet set 3: 100F, cherche tous matériels Amiga. Tel: 03 20 03 33 44 le soir (dept:59).
Carte fille Prism24 pour Frame- Machme: 480F port compris.
Demandez Robin au 05 58 78 61 71 (dept:40).
Carte accélératrice pour A1200.
Cf-tec 68030, 42mhz + horloge + copro + 4mo: 1400F. Eric au 02 51 72 08 69 (dept:44).
A1200 + dd 60mo + 1230 à 50mhz ss gar. + ram 4mo + écran m 143s ss gar. + joys. Souris disk, Adream 1 à 35 + enceintes. Le tout 4000F à débattre + dd 120mo: 400F. Tel: 02 35 48 75 53 rép.
(dept:76).
Utilitaires originaux et neuf, "maxiplan 4 (doc + 2 disq.)", "kind- words 3 (doc + 3 disq.)", "master virus killer 3 (doc + 1 disq)": 50F pièce, 110 disquette 3 1 2, 2 dd vierges et neuves, "konica. 3m": 10F la boîte de 10. Demandez Christian, Tel: 06 07 59 26 55 de 19h à 21 h (dept:70).
Amiga 3000 10mo ram + 2hd scsi internes + moniteur 1081 + floppy 1,7mo + souris optique + rom 3.1 ainsi qu'un A2000B 2mo ram + scsi interne + joystick avec une epson Iq500, très nbrx logiciels originaux + une montagne de doc: 8000F. Te: 05 61 26 31 04 (dept:31).
Imprimante bj10c avec câbles, sans cartouches: 850F, mk 1 e 2: 80F, mgel marsell aga: 70F, cd photo "art asmetic": 70F, démodulateur satelitte 250 chaînes ave Inb telecom: 550F. Tel: 02 43 84 28 95 (dept:72).
Amiga 4000-040, hd 120mo, ram 18mo, + logiciels graphiques: 3d: caligari 24, imagine pal 2, 2d: dpamt IV aga, art department pro v2, l'ensemble: 10000F à débattre.
Contactez Jean-Pierre au 04 68 72 32 16 apèrs 19h sinon répondeur (dept: 11).
U. C Amiga 4040: 4000F.
Contactez Philippe, Tel: 01 43 43 90 39.
A4000 40 tower (maison, 3 ven- tilos) 2 24 mo. 540 ide + scsi II fas- line 2 III + 1go + mémoires, picaso II, glock, dctv + rgb + hp 500c + 2 écrans 1084 et mag 15 multisync + softs, lightwave. Tvpaint. Adpro.
Image fx, scala. Etc...: 15000F.
Vente séparée possible. Contactez Michaël après 19h30 au tel: 01 34 70 63 60 (dept:78).
Amiga 2000 + wb 2.1 + (appolo 2000 + dd 250mo ide + scsi int ext + cd rom pioner 4x scsi en externe + zip (hum!...) + appolo 2030 turbo 50mhz équipée de 20mo fast + 2mo de chip + dfo dd + df 1 hd.
A1200 + hd 120mo + écran 1085s. Nbrx logiciels installés (dpaint V, deluxe music II,...), nbrx jeux: 1500F, Amiga cd-32 + fmv + 9 jeux + 2 films: 900F. Tel: 01 30 55 63 59.
A4000 30 avec copro 18mo ram.
Dd 2go (Ibm 16 têtes neuf), cd rom + dd 200mo (ide x4), carte graphique retina 23 4mo. Emplant deluxe (scsi), écran microvitec multisync.
Ensembleou séparément. Faire offre à Jean-Marc au 02 38 81 79 37 le soir (dept:45).
Extension mémoire 4mo simms + carte (sous garantie) avec copro math à 33mhz: 400F + alimentation 220 volts en 4.5 a pour Amiga 500 600 1200: 200F. Coque pour lecteur de cd rom atapi: 140F.
Contactez Thierry au 05 61 12 25 27 (dept:47).
A600. Moniteur couleur 1084s, joyst-.nbrx jeux (36) dont Dune I et
II. Colonization. Mortal Kombat I et
II. Utilitaires dont X copy pro, Kick Start 1.3. Multimedia Maker
(pour démo), traitement de texte (Kmd- word III): 2000F. Tel:
01 64 52 89 08 (dept:77).
JOOFr.
Clavier Amiga Pièce Détachée Clavier PC Windows 95 Cassettes DAT 4mm 120m Câble Nul Modem Câble Parnet 5m Câble SCSI 25 25 M Câble Y C Da Capo (cd) Papier Ink Jet 90g mate Papier Ink Jet 120g mate Papier Ink Jet A4 170g mate Papier Ink Jet double face Ink Jet papier photo 150g Vz mate Ink Jet papier photo A4 150g Insight Technology (cd) Happy Vidéo Privât (cd) IBM dos Version 5 Erotic Arts 1 (cd) Xcad 2000 (logiciel) Rack disque dur SCSI Rack disque dur IDE Personal Paint Vers. 6.4 PARIS cd pour Mac PC Partageur Impnmante +Câbles 150 Fr.1 Circuit intégré 8520 CIA Colonization Vers. Ail.
Cassette DAT 4mm 90m CD boot V1.0 (logiciel) Cache lect. Disq. A1200 Aminet 17 Andrew Lloyd Weber CDI Meeting Pearls 2 (cd) Gender Changer port MM Gender Changer DB 9M 9F Fractal Universe Euro Ulbersetzer Disquette 100 Mo ZIP drive The Beauty of chaos (cd) Souns Armga 560 cfei 3 boutons Communicator 3 light Aminet Set 1 Aminet Set 2 Adorage Premium FX Nemac 4 (cd) jeux Memote SIMM 4 Mo EDO 60ns Magic WorkBench Enhancer Lechner Collection (cd) Lecteur Disquette DD Interne pour A1200 Escom Xi-Paint Cartouche SYQUEST 44 Mo Sounds Terrifie + Octamed 6 200 Essence (Disq. Textures) Final DATA
Vers. 3 V.Ail. Doc. Imagine en Français Liana + Câble 1.80m Magic Publisher Monument Designer Creative Set Power Supply 230 W Sélecteur Vidéo REMI Turbo Print mise à jour 4- 5 V-Code pour Retina Z3 300 Fr, Adorage 2.5 Animage Composer Helm Kit interface clavier A1200 Light ROM 3 Photo Worx Pro Studio Print Professional V2 Vidéo Backup System 3.1 V.F. Communicator 3 (m.à.j Câble Antenne A1200 Alfred Chicken (cd) Aminet 12 Aminet 13 Adaptateur 25F 9F Adaptateur 9M 15F Morph (cd) Imagine L t (cd) Film Transfert textile Cartes et Hardware Ariadne Cybervision 3D 4Mo Cybervision MPEG Module
Cybervision Scandoubler Dataflver A2000SCSI DeltaCam64 DKB Rapid Fire FSCSI2 DKB Spitfire FSCSI2 DKB 3128 A4A3000 DracoMotion GVP 4008 SCSI A4000 Hydra Ethernet IO Extender GVP Megalosound Multiface III Pablo PAL pour Picasso Peggy Plus Scandoubler VGAMI A1200 Squirrel Surf Toccata Son 16 bit VlabMotion Movieshop effect disk 5 Cartes Turbo Blizzard 1230 S4 Blizzard 1240 ERC Blizzard 1260 Blizzard 2040 Blizzard 2060 Blizzard 4030 Cyberstorm MK2 68040 Cyberstorm MK2 68060 Cyberstorm Fast SCSI Module FSCSI 1230 40 60 Copro 50 Mhz TekMagic 040 40 A2000 TekMagic 060 50 A2000 Lecteurs D7 Haute
densite int A1200 D7 Haute densité int A1200T D7 Haute densité int A2000 version A2000 avec façade spéciale D7 Haute densité int A4000 D7 Haute densité int A4000T Spécifiez si Commodore ou Atechn.
Par défaut envoi version Commodore Zip Iomega SCSI ext. + 1 D7 Zip Iomega SCSI int. + 1 D7 Zip disquette 100 Mo Jazz 1 Go SCSI int.+1 Cart.
DAT HP 4 8 Go SCSI Prix et spécifications non contractuels. Forfait de port 120 Fr TTC (0 à 8 kg max.). Towers, moniteurs, ordinateurs, scanners : 200 Fr TTC (8 kg et plus) par transporteur privé EXTAND sous 24 48 heures partout en France (et Corse), Belgique, Luxembourg.
Décision Maker DeskTop Multimédia Power SCALA MM 400 V.F. TV PAINT 3.6 V.F. (3.59 Cyber) 1 Go IDE
1. 6 Go IDE
1. 3 Go IDE
1. 7 Go IDE
2. 1 Go IDE
2. 5 Go IDE 1 Go FSCSI
2. 4 Go FSCSI 9 Go FSCSI 2 Go FSCSI 4 Go FSCSI Picasso IV Graphie
Board Cavri Computer Edtong System JghtWave 4.0 V.F. 3casso2+
GrapheBoard 2mb Scanner Paragon 600sp avec ScanQuix 3.0
Disques durs FrameMachine Gemini Vidéo-Selector
2. 500 Fr.
2. 000 Fr.
1. 500 Fr.
Certains articles ont servi comme modèle de démonstration. Ottres valables dans la limite des stocks disponibles
• ABONNEMENTS «CLUBS «ABONNEMENTS «CLUBS «ABONNEMENTS • C LU, liS
- CLUliS - CLLLLS - CLULLS FRANCE 06 Amigazur Club, 33 rue
Joseph Flory 0615020 rue ContantCanne la Bocca, tél 93 90 84
51. Tél 94 53 72 88 10 Club Informatique F.S.E Lycée de
Lombards, 12 Av des Lombards BP 766 10025 Troyes Cédex 25 82 58
34 13 VAV Video 165 rue Breteuil 13006 Marseille Tél: 91 531010
13 Frontières Informatique 52 rue d'Italie 13006 Marseille
tél 91 42 83 07 17 Club Oleron Informatique, 13 Bd Daste 17480
Chateau d’Oleron 17 le 4A - Mr Georget Stéphane La Rivière
17210 Chepnlers 18 KLUB Amos France jeudi et vendredi
après-midi BP 133 18003 Bourges Cédex Tél 48 65 14 56.
Fax 48 24 83 75 22 microtel club. Comité d'Animation de Robien, Place de Robien, 22000 St Brieuc 26 CLUB Inf. Amiga, 4 Allée S Garaix, 26200 Monteli- mar, tél 75 53 01 48 30 Association Micro Quest - Amiga de Nîmes. 20 Rue Anaîs, 30230 Rodilhan - Tel: 06 07 27 59 49 - Tel RTC: 04 66 20 47 82 - Email: Club,amiga30@ hol.fr 31 Club Amiga St-Orens, réunion tous les jeudi soir à partir SUISSE Si vous êtes en Suisse vous pouvez vous abonner à A-News pour 11 numéros pour la somme de 100FS.
Envoyez votre paiement uniquement par CCP libellé à A-News à : A-News, CCP No 12-25868-!
1203 Genève.
AmigaNews - abonnements et anciens numéros Abonnement de 11 numéros 360 F Pour l’étranger (tous pays sauf Japon 33F de port par numéro) ......365F (Avion 495F), paiement par mandat postal ou carte bancaire uniquement.
Bulletin d’abonnement ci-dessous, mais si vous ne voulez pas découper votre AmigaNews envoyez-nous votre demande sur papier libre ou photocopie. Les numéros précédents sont tous disponibles aux prix suivants (variable selon la quantité commandée): I à 10 numéros, 15F par numéro; II à 20 numéros, 14F par numéro; 21 à 30 numéros, 13F par numéro; 31 numéros et plus, 12F par numéro. (Ajouter participation timbre: 15F pour la France et 30F pour l'étranger quel que soit le nombre de journaux commandés).
Oui, je m'abonne pour 11 numéros à partir du numéro . (Délai d’enregistrement environ trois semaines. Votre abonnement peut commencer à partir de n’importe quel numéro. Délai de livraison environ 3 à 10 jours après les kiosques, sauf à l’étranger!)
Nom ....Prénom .. Adresse.
Bon à découper ou à photocopier et à adresser avec votre règlement au nom d’A-News à : News Edition, 12 Rue Barrière, 31200 Toulouse Le numéro du dernier iournal oui sera envové est imnrimé sur l'étionetfe d’envoi.
PAR CARTE BANCAIRE En France ou à l'étranger vous pouvez payer par carte bancaire (carte VISA ou autre carte portant les initiales CB) en inscrivant les détails de votre carte dans les cases ci-dessous. Vous pourrez aussi vous abonner avec votre carte bleue en téléphonant au 61.47.25.67 No: Date d’expiration Date.
Signature.
De 20h. Pour tous complément d'informations contact par minitel où modem tél 61 39 11 47- 7 7 - 24h 24.
31 Aliance Micros, réunion tous les premier samedi du mois à 14h, Contacter Yves Labre, 2C rue Charles Beaudelaire 31270 Cugnaux, tél 61 92 30 70 33 BUGSS user group Bordelais 25b rue du prof.
Lande 33380 Biganos tél 56 82 70 01 fax 56 46 36 49, email: bugss@grolier.fr 33 Club CIFL (Club Informatique Familiale et de Loisir), Pour tout renseignement: Mme Dubaquier Marie-Suzette 58 Av de la Libération 33380 Mios Tél 56 26 42 75.
35 Rennes Amiga Club. BP 1832, 35018 Rennes Cedex 7. Tél 99 79 27 78.
Email rac@cybera.anet.fr 35 Club ALI (association Lécousse Informatique).
Ecole Montaubert. 14 rue de la Dussetière, 35133 Léousse. Tél 99 99 52 81 37 Pixel Art 4 avenue du Général de Gaulle 37000 Tours 38 Club Apogee BP 6 38620 Montferrat. Tél 76 32 38 41 S Parenton 38 Espace Info MJC de Vienne 11 quai Riondet (2ième étage) 38200 Vienne. Rens. MJC de Vienne 74 53 21 97 38 International Amiganetwork Club c o AN DER BENDE Le quai Jacques M. 38160 ST. Antoine l'Abbaye. Tél et fax: 04 76 36 44 28 Extention 1024 - 3615 INFODEX code IANC 40 CIM 26 r Dulamon, 40000 Mont de Marsan tél 58 06 25 24 45 Club AMIS 6 rue des Capucins 45650 ST Jean le Blanc. Tél 38 52 97 39.
Sammy@micronet.fr 54 Raoul TAM TAM 29 rue Charles Sadoul 54000 Nancy 57 ALICE club informatique, Maison des Jeunes, r Clémenceau. 57360 Amneville tél 87 71 08 03 57 Alpha Club Informatique Sarrgue mines Foyer Culturel. 3 rue J.Roth, 57200 Sarreguemines. Tél 87 95 25 03 59 Association Micro Loisir, 22 place Vauban 59370 Mars en Baroeul Tél 20 04 40 49 59 Ordileers Club Informatique. 9 bis rue du Général de Gaulle 59115 Leers. Tél 20 82 95 36 (sam 14h-18h, dim 10h-12h) 60 Atacom Picardie 44 rue du 1 er Septembre D-60290 Cauffry - France tél 44 69 28 97.
62 Club Amiga à Calais (CAC) 81 rue Anatole France 62100 Calais 64 Micro Informatique Club d'Anglet 59 52 34 03.
66 Club Informatique Stephanois, Salle Barnole, 66240 St Estève tél 68 92 48 18, 68 92 05 52 67 Club Micro-Loisir 2 rue Kleber 67300 Schiltigheim tél 03 88 62 90 43 67 Association AMIGrAff - Club informatique Amiga -17, rue Erckmann Chatrian 67400 lllkirch - Graffensta- den. Tel: 03.88.66.57.21 72 ATOL, William Laurent, 8 rue du parterre. 72000 Le Mans. Tel 43.86.01.59 73 Interceptor 13 av J Jaurès 73000 Chambery 75 Club amigafan, Yan Schmitz, 42 r G. Cavaignac 75011 Paris 76 Esigelec, Club Amiga 1 rue du Maréchal Juin BP14 76131 Mont Saint Aignan CEDEX, bureau des élèves. Tél 35-52-80-37 76
Guru Amiga Club du Havre (Gach), 85 rue de la Bigne a Fosse, 76620 le Havre. Tél 35 48 37 12.
76 C.V.I Club Vidéo Iformatique 3 rue Michel Yvon - 76600 - Le Havre - Tél 35.22.86.94 77 Microtel Club, Ecole Pasteur 64 r du Gai de Gaulle.
77000 Melun. Tél 60 68 67 83 77 Infelec Centre Socio-Culturel "Les Margotins” 93, rue du Général Leclerc 77330 Ozoir La Ferriere tél 64-40-12-73 77 CMOS BP37 77860 Quincy-Voisins 81 Microtel-Club d'AIbi 1 Av du général Hoche 81013 Albi CEDEX 92 Amiga 1000 Defenders 47 Av G Péri, 92500 Rueil Malmaison 92 Simon Informatique. Cercle d'utilisation A5000. Boite Postale n'11 92235 Gennevillier Cedex 93 Microtel Club Gagny, CMCL 21 av. Des Verveines, 93220 Gagny. Tél 43.88.08.30 93 Club France Micro. BP 55 93390 Clichy S bois Cédex BELGIQUE 1160 Club Européen Amiga, M.J.A- 1979-1981 chausée de wavre.
B-1160 Bruxelles. Tél INFO ++(32.2)
6. 72.36.65 EXT 0256 - 3615 INFODEX (code) CEA 7500 Club P.A.C.T.
BP94, 7500 Tournai 7120 GCCL-MICRO, club Amiga en Hainault.
Siège central et section de Vellereille 064-33.79.46,
section de Manage 064 45 83 18, section de Mons 065 34 89 27
Amiga Belgian Club (ABC) 067 33.11.1 (Soignies & sa région)
06 28.57.70 (Ath & sa région) QUEBEC Club Amiga Montréal (CAM)
3501, Côte Ste Catherine 212 Montréal. Québec H3T 1Z8 Club
Amiga du Quebec 15,4 ieme avenue sud Rox- boro Montréal H8Y
2M1 QUEBEC CANADA. Lignes de BBS : (514) 355-1280, (514)
421-0285. (514) 684-
7500. Réunion tout les seconds jeudi de chaque mois de 19h a 20h
au centre communautaire de Monkland.
CLAP - Club Amiga de Quebec 1 rue des Près, Beau- port, Quebec, Canada, GIE 5J8. Tél: (418) 666 5969 AMIX BBS: (418) 666 4146 SUISSE 1000 Amiga Multitask Force, Siège central et sections de Lausanne. Vevey, Yverdon, CP 297 Bergières, 1000 Lausanne 22, Section de Monthey. CP 1185,1870 Monthey 2 1000 Amiga First, Case Postale 234, CH-1000 Lausanne 22 1205 International Computer club Genève - Michel Mat- they 8 rue Hoffman, 1202 Geneve 1219 Club Informatique du Lignon Amiga Mac. 51, rte du Bois des frères, tél 022 970 02 66. BBS 022 970 02 61 1223 GoniSoft CP 309 1223 Bemex, serveur multilignes
022-757-6587 2882 Amiga-Club Suisse Romande, CP 83, 2882 St- Ursanne Lamge bouge Jani le 171 Pourquoi pas vous aussi’’ Venez rejoindre nos rangs1 Ou* vous ai»*z un 400060 ou un smpte 500 b* bas* vous serez l*s bienvenus! Nofi* but *st b* tau* connattr* I Amga par tous l*s moyens possibles shows, rabio.
Presses TV Un* s*ut* adr»ss* Stéphane G*org*t 4A La Rivière 17210 Chepmers
A. C.V. Art Cmm Vidé* Associations Rubrique gratuite -
Associations (à but non lucratif), envoyez votre catalogue,
votre texte (jusqu'à 50 mots) avec copie de vos statuts.
La meéleure façon b aborb*r I* Domain* Public. C est de composer vous même vos disquettes Sur la cokection CAM «t Ftsh sélecfionnez les programmas qu vous nt*r*ss*nt (X Fish 319 ? Y Ftsh 1000 ? Z CAM 877, *t ) Si vous recherchez un* texture un* CGFontou un* Cofor (ont, tic spéciale. Contactez-nous Bus èoonomque *t raptoe Comptez quafie programmas par bisqu*tte av*c un orbr* b* prêter*nc* si ctep ats*m*nlb*s 880 K 15F par b squ*lte ? 20F b* port par chèque à ART COM VIDEO 107 ru* princesse.
59800 LA* Têt 20 13 80 41 AEIC LAEIC *sl un* banqu* b* dom*es sonor*s «tgraphgues Nous n* drftosons pas b* Fish *1 Cam unguemenl tes uDklaires ncontournables bu DP Envoyez-nous vos producfions b* quakté Râpons* garant* ü
* nv**opp* tmCr** Catalogu* cont* 10 FF *n tmbr* ou chèque k
AEIC. 6 plac* b* Béthune 598-30 LILLE T*l 20 15 88 73 AFIV
Pourquoi acheter b*s logia*ls sans tes voir-5 Vous pouv*z v*rvr
nous vor pour èt* conseteé sur tes logia*ls Catalogu* pap»*r ,
Domain* Pubkc *t tarif b*s tormalons) sur b*manb« R*ns*gn*m*nt
Assooaton Formation Informatique Vidéo. 2 passaoe bu P*m parc.
08000 fée* T*l 63 62 15 00 Fa* 93 13 90 95 AFLK Enfin tes
versions harvçais*s qu* vous attenbtez L*s aut*urs b*s m*4l*urs
fieewar shar*war* *t shareware comp*ns* bu mom*nl ont donné k
l Assooaton Français* bu Übr* Essai teur eccord *1 teur soutten
pour vous proposer un* bocum*otabon n tançais complète
• l sognè* *tmkm*. Un* version
* ntkr*m*nl tanos** pour c*rtams b* l*urs programmas prêter ès
Disquette catalogue cont* 10F - AFLE. BP505 13091 Au *n
Provence c*b*« 02 AMIGAMtt* t) Son actvtê principal* *st b
édité un tanzn* aué sur I Amga Son but *st b apporter b*s n
tormalons b*s astoces mBafions *1 toute autr* sourc* b intérêt
*nv*rs I Amga Son prix *st b* 15F *t la cksqueB* corraspondanto
*slb« 8Frs L*s hais b* port sont compris Nous acceptons tout*
partopaOon pour remplr nos pag*s Pour toutes correspondance
E-mail amgaz«*ÿstrascom t • hnp.'rémOf cyb rc»bl tmtrAmç*2 «e
ou alors AMIGAzette 83 9ru« Ste Bisabeto 83200 Toulon AfOA
AssoaaBon b activités mtographgœs
• t b* montag* wtuetk parti b* stations Amga Désir décharge av*c
b autres Amgalstes ASO A 5 ru* Général Vandenberg 08600 Anibes
AfLM Amg* Support L* Mans propos* k sas adhérants un* mutttuda
d* s*rw: as boni I mil a ton aux logK»*ls élite «t réalisation
d* tout type rfappjv*4lag* êlecfiongue idotalis*ur Atowér. «et
). A*de à la configuralon malénal et kgiciei b* fAmiga ect
Présidant LeporOevm Etertand au Mans 43 28 87 83 IUCM
- Site tançais banragistament des produis VaporWar* et Miami
- RêaksaBon bu femzme BGSS (abo
10. 50 F. numéro;
• Traducton b* DP tm*mbr* ATO) Contact Jaoques Foury , président
cto BUGSS» Appt2l 38bis ru* rog*r cohé 33600P*ssac T*l 05 58 48
26 09 Fax 05 56 36 55 42 CORVETTI production L assooaton est
composé* d* techniciens b* raubiovisu*! *t d infographiste
(AmgaPC) Son but la concepkon la réalisation al la diftosion
artislqu* k fib* d* moy*n techngues audw visuels El* vous
propos* des s capes b ntabon ou b* perteefionnement bans tes
domaines d* I intogr aphte la v«d*o et b* la photographie EU*
organise depuis d*ux ans *n colaboraton av*c I assooaton
TRAVELLNG la mam lesta bon ’L*S Nuts lnsokt*s to Fitm* Ejte
vtentb* créer un département ‘KANSEL* dédié k la production d*
dessin animés *t musique T*chno su Amga Contact 56 Av J B
Cl*m*nl 34130 Macguo Tél 67 120 581 Travekng spéoaksé bans la
créafion la production *t I* tormabon en audiovisuel D*pus 1985
réunit des professionnel b* Image *t bu son pou la réaksaton d*
documentaires et llms mstitobonnets Contact Emmanuel 67 923 324
COMMODKX FLORE IL CORSAIRE PRODUCTION La plus ancienne
assooabon sur Amga (08 1964) spécialisée dans la techmqu* et la
recherche *n vidéo *1 mtormabqu* Féale en Normandie Actulés
réaksabuon d* s ta ton multmèdia • développement étectorvqo* *t
mtormabqu* - télévision locale CORSAIRE Télévision C T V (CTV
recherche d*s anmiabons film vidéo, musiques *nvoy*z-nous vos
oeuvres avec kbr* diffusion) Contact (joindre 1 tmbr* SVP)
steg* social Corscwr* Produc ton C19 La Rocade F-91160
Longjumeau 1*10169 09 55 04 CRAYON X Crée *1 diftos* ses
propres rèafcsatons vegaets |*ux et uMitanes commerciaux ou D P
Mis* en place prochainement b un* antenne b* développeurs pour
la réaksaton d* produt b* quaklé su Amga (AGA) Avis aux j*un*s
talents Ecrivez en envoyant vos réaksaton s b Crayon X. 46 rue
d A sonval tEsteret Bt B 69800 SI Pnest Tél 72 28 01 86
DOICPURS DIFFUSION Colecte et difluse Demos. Utktawes Jeux «I
Amga Fish Catalogue conte tmbr* k 4 Frs DOM PVJB DIFFUSION.
10 rue bu Verger on 38430 MOIRANS EOLE FILMS Realis* des documente vidéo d* qualité professionnelle et assue te montag* b* vos propres mages quel qu en soit te tormat (SVHS. Hi8 Umatc. Betaj Eole films propose «gaiement tfiages eftets commentaires «t Un* part* des t avaux esteftectoée su banc mtormatsé Amga Vibeopilot Tarifs assoaatts Tel (1) 40 34 79 45 Exteélé Exode exéelon b une banqu* de données pou réunir «t informer tes Amgalstes Répedoire de spéoaksles Amga revendeurs assoaatons (leus produite leus préstatons), qu tait du DOMPUB quik tel cable etc Bouse d échange (Pattes annonces),
botte k lettes pou communiquer «nte-vous A consulter su 3615 BABMICRO Tel 04 90 95 97 61 Frratlèr« Ia(*r«atl UM Propos* tes badibonneles cotectons d* DP (CAM Fish 1 Ttïb ) amsi qu un* nouvel* colecton DP mbtiée "Vie et Lois*’ Tant unique 10F la disquette ? Tais d* port Nous faisons aussi une mbakon k I mtormabqu* et des impressions su Teesfwt 52 rue bltake 13006 Marseée tel 9142 83 07 IJLV.O. I D.V.O esl un* assooabon de réalisateurs vidéo et d infographistes Lés prestabons proposées sont réaksaton d* films, ammabon 20 et
30. Préao Par ailteus I D VO édite un* cofiecton DP mttviée D
PIXELS, où chaque numéro aborde un toeme dittérent IDVO BP 74
21000 Dijon Cedex IMPACT MULTIMEDIA Carnet d'adresses Acbvite
suspendu* cause service nabooal INFO VISION L assooabon est
spéoafcsêe dans te batement de t «nage numérique grâce à la
numénsaton CD-photo Ce le-a propose également un senne* d*
scanénsaton 24 brts par subkmaton thermque Pou plus d informa
fions envoyer un* enveloppe Ombrée k Intovision. 6 bd du 2e
rgt de dragons 67500 Haguenau LITOTE - CRÉATION La Vidéo des
Arts et Sciences 4 Mo tee de la Tou F-30400 Vieneuve lez
Avgnon tel 04902581 84 fax 0490258361 E-maé ktotelglwanadoo h
MECA DF DIFFUSION Lassooabcn MegaDP Diftosion produt et
diffuse les colecbons heewares suvanles MegaDP.
X-MegaSkde. MegaModule6 GIFCollecbon et ClipArts Catalogue complet sur disqjette rksponible conte 4 bmbre6 à 2F80 eu une disquette et une enveloppe auto-artessée tmbree k 4F40 k l'adresse suivante Stéphane CARRE 29 rue Samt Georges 62600 BERCK UR-MER MICROLOCS 43 rue Carnot 69190 St-Fons tel 78 70 43 06 modem 78 67 80 29 Orw A6A Ass'Xiatcn Over AGA propose grand choa de module 200 mega de musiques demoAGA dgt scan en sa kon contacte Pour tous rensegnement CX-er Aga Club intormabqj* 2 rue du Tram 54230 Chavgny Tel 03 83 47 57 31 ou 03 83 47 63 19 demander Sebasten FIXEL ART Pixel Art voue aide
à réeoucte vos problèmes techniques, mais aussi apporte sa ccéaboraton à vos projets Vous cherchez un tond décran orgrval un son tré6 spécial ou bien digitaliser une photo quelque sut le format (PCX. GIF, JPEG ei le support drequette DD HD syque6l video H8 S-VHS etc ) Nous sommes lé pour vous aiderI Ecrivez nous é Pixel Art. 14 ru* des guetlenes 37000 Tous Pixel Art WWW creaweb h,pixel-art Fr« MEDIA Elaboration de ProDIA cdtecbçon HO (2 6Mo de DPOisA) Support BBS au (.33) 21 57 14 70 et nouveau élabora Ion de logiciels DP Siege social ProMEDLA. 7 rue Voltaire F-629S0 Noyelle-Godault Mail
Ethernet caulier@ens üfi h
R. A.C R«aa«a Aalfa Club Nous diffusons du DP (Coleclcns Fish CAM
17 Bit Software, mais aussi Images. Modules Demos ) L adhésion
au R A C est de 50F par mois et donne accès k tous les DP
Rennes et sa région uniquement (pour le moment) RAC 17 rue
Emée Bernard 35700 Rennes 99 63 67 12 SIC MmdktlM Réalisé
toutes prestabons et organise tormalon cont nue Amga
numérisation image et son, dessin 2d'30 tansfert hchier PC
Ammabon inaustabon g en look mulkméda Video prise de vue et
son. Montage copie transcodage banstert de film S’S&te mm en
video Possibéte de local en Toulouse 61 99 66 27 Son Image
Commuiicabon AIIatet|M Les numéros de téléphoné «Ide ta. Sont
k par» de la France k précéder tels quels de 00 49 DCE
Computer Service GmbH Keéecbergsr 19a 46145 Oberhausen Tel
(208) 83 31 51 Fax (208) 83 04 06 elecéorxc-dewqv Deénods» 2
80935 Mcnchen Tél (89) 3 5150 18 Fax (89) 354 36 97 Hoir*
,89,345 53 06 GTI Grerrvile Trading Intemaéonal GmbH
Carl-Zerss-S» 9 79761 WtedshulTienqen Tél (7741) 83 040 Fax
(7741)83 04 38 Haao* & Pâmer Computer GmbH Mam2*r StaOe 10a
61191 RosbarhvdH Tél (60 07) 93 00 50 Fax (60
07) 75 43 E-maé 100654 3133® compuserve corn Max ComputerSysteme
Sandweg 30 64386 RecheUbwem Tél(6164)9t 21 5t Fax (6164) 91
21 52 WWWhtto. Hom* 1 orénedehomelarsson Max on Computer GmbH
hluiml 26 65760 Eschbom Tét (6196) 48 18 11 Fax (6196) 4 18
85 tAaoVilec GmbH Heeneh-Hertz-Stafl* 4 40699 Ertvato bei
Dusseldort Tét (211)9200 10 Fax (221) 92 01 15 MLC Mord 8
Software Vertoebt GmbH Im Rmq 29 47445 Moers Tél (2841) 4 22
49 Fax (2841) 4 4 2 41 Phase 5 dqrtal prcxtocte Inder Au. 27
61440 Oberusel Tel (6 1 71) 58 3 7 8 7 8 Fax (6171) 58 3 7 89
Emat sippomg phas*5 de aprq«ck® phase5 de Internet ht*,,
www phas*5d« proOAD Fetdesv 24, 78194 Immendngen Tél(7462)9
11 3435 Fax (7462) 74 36 WWW htp. Www prodacl de Stetan
Owowtla t Schatzfuhe GmbH Veronkas» 33 45131 Essen Tel (201)
78 87 78 Fax (201) 79 84 4 7 WWW htp. Www schaenhe de Titan
Computer Mkhaet Garkch Mahndorter Heers» 80 A, 28307 Bremen
T*t *1 Fax (421) 48 16 20 Wave Computersyvtome &
Softwaredivtobukon GmbH.
Sudarlage 20. 35390 GieOen Tél (641; 79 29 09 Fax
(641) 7 23 71 Xxcom Deutechland GmbH Bretomscher Rrg 16 85630
Gratbrum Tél ,89) 46 23 02d Fax (89) 46 23 02-10 WVAV htp.
Www orcom corn Abenneteiat AMIG A AboSerace 95 92 42 Fa.
(7132) 95 Pou s abonner k AnuqaMagazto 74168 Nec*arsUm Tél
(7132)1 92 44 Numéro seU DM 7 80 Abonnement eïarger (donc
pou la Fiance) DM109.20 Nos arr»-, susses peuvent s
ackesser ckrectement k At overv.alu gs AG Sâges» 14 CH-6600
Lenzbug Tel 0 64 5 1 91 31 Abonnement FS 83 40 Pou s
abonner a Amiqa-Ptos ICP Inno va »v Computer Presse GmbH 6
Co KG AboverwalUia Amoa Plus Innere-CramerXteO-S» 6. 90403
Nunberg Tél iManuelaBauer, (911)53 26 179 Fax (911)53 25
197 Numéro seul DM 9 90 (uie disquette nctose, Abonnemert d
Alemame DM 99 dEuope DM 139 du reste du monde DM 169 Pou
commander Amioa Spécial DM 6 90 (? Put ’) Contacter I A
media’ Vertagsqesellschafl bmH Pou tannee DM 75 .90
Atetricha Solans Computer tnsbru*. Manablkart, 1 010 Tel et
Fax (512) 272 724 AitaDaU Benekn KV Overmeeelaan 20. 2100
Antwerp tel 2 3 326-0 1 44, FAX 326-0194 Amga City Tel .32
2 736 61 11. Fax .32 2 772 24 01 Emak amga oly«0'peig be
ALéJ Technology rue de Rofieux 279. B4100 Seræg Tel 4 1 38
16 06 FAX 41 38 15 69 DxjnaI Précision 330 Chausse de
Jette 1081 Koteetoerq Bruxelles T» 02 4 26 0504 FAX 02420
38 75 Meda 7C»r*Peelers H80Bruxeées T4102 376 14 38 Axrto
Msual MilkMeda Tedmdcgy rue de Rotoeux 279 B4100
SerargBelçwue TT(0yA1 38 16 06 Fax
(0) 41 38 15 69 Cauda Amitox Development 5312 - 47 Sreet Beaumont
Ajberta T4X IH9 tel ou FAX . 1 403 929 8459 E-mak
safes amitox corn WWW ht») www nelworx com armri Oraadi
Bretafse ADRESSE ANGLAISE-Indcaïf 00-44) Aknalera Scutoerton
haute Bousdary Business Cout 92 94 Chu ch Road Milcham Surey
CFU 3TD Ençfiand tel (0181) 687 0040 Eax (0181)687 0490
BookmarV Pubkshmq Ltf The Otl Srhool Greenleèd Becltord MK45
5DE T«t 01525 713671. Fa. 01525 713716 Dgna Internæonal Black
Hors House ExmoufiEXS IX England Tel 0396 270273. Fax 0395
268893 Diskotech (Grande Bretagne) toi (1944) 1591 20242
Duchet Computer 51 Si Gecrges Road CHEPSTOW NP6 SLA End and E
y le ch Group LU tel 01642 713185 RBF Software 169 Date
Vakey Road Hcéybrook Soutoampion S0166QX Ergland E-mak
fbfsoft ai compukré oo c* WWW hlto- www oompténk co lie
-octamed Fouto levwt DevelopmenB 31 Astéey Hé Monpsker Bnstol
BS6 5JA htp Www lei et co uk. Email sies levet co ukH-Q tel
01526 211327 Hagars Electoocs 127 HxJ Si Sheerrwss Kent ME
12 1UD W Fax 01795 663336 HO urrl 1 Catolr End 2 fie Square
Hockklt» Bedtordstve LU7 9MB M 01626 211327 fax 01525 211328
Hsoft The Ol School GreenfieW MK45 5DE Bedtord T41 (1525) 71
8 1 81 Fax 71 3716 Hitachi Euope L»J Avlebrook Park Lower
Cookham Road Matoe head Gô-Berksh» SL6 8YA Hyda Systems Red
Lan KentwortiCVS 'PB tel 1203-471111. Fax 1200 473333 KRP
1944 14 1 762 2510 Bhtersoft. Tél 19W 1906 261 466 Optoreca 1
The Tenace Hqht Steel Lutterworti leics Engard Lel 7 48A tel
.44(0) 1455 568282 ta.
(0) 1455 559386 Seatoft Compukng GBLlnéS Marteéo EnterpnseCente.
Coulwick larie Uflehampton West Susse. BN17 7PA Tél (1944) 1903 850378 Amga Formai Somertcn SomerselTAII 6BR (abonnemerX Euope 16339 95 pou 12 ruméros) Amga Shopper Futore Pubéshng Somerton Somerset TA 11 68R i abonnement Eucpe 163*0 pou 14 nuneros; CU Amga Tower Pubfcshmg Tower House. So.erecr Park LaWgl SlMarketHarborouçJv Le** LE169EF (abonnement Euope 12 numéros 16366) Ktatk-Uali An» Gravtty Products 456 üncotn Bfvd Santa Monca CA 90402 tel 310-393-6650, feu 310-676-6383 Ccnsdton 8989 Rdge Rd Plymouti Ml 48170 tél (313) 459-7271 Enerson Puzzle Company, PO BOX 258 Etversoo PA 19520. FAX
10 277 9006 Emal eqcvKk@*tx. Oom Intelhqenl Desgns Inc 2925 Easl Colonial Dnve Ortando Flonda 32803 USA Tél (40 7) 894-1031.
(407) 894-2384 FAX (407) 894-2110 Tech Sipport (nou wie adesse)
(TapeWorm) MegaGem 1903 Acha Santa Mana C A 93454-1011
805349 1104 tel feu CompuServe 70260.626 Newtech 1200 SW
Exécute Oke Topeka KS 66615 tel 1 913 228 8000, ta. 1 913
228 8099 Nova Desgn Inc, 1910 Byrd Avenu Suie 214 Rxhmond
VA 23230 USA Oregon Research 16200 SW Pacific Hwy Suie 162
Ti- gard OR 97224 Quackenbush 524 Crooked Larve Kmg of
Prussra PA 19406, Fa. 10 277 9006 SéentPaw Producbons PO
Box 1825. Manassas VA 22110 Tél 703-330-7290 (voceFAX)
Software Ftot Fcécroft Easl Business Parte 313 HerxJer- son
Dr Sharon H* PA 19079 USA, Tél 19 1 610 586 5704 Fan 19
1610 586 5706 Soft-Lorqk 315 Consort Dftve SlLous MO 63011
USA Tél 3 U 256-9595. FAX 314-256-7773 Tn Su* Computer 650
6ti Avenue. Corner 20 to Si NY NY 10011.USA ¦e tUmém Eueka
Adsieeg 10, 6191 PX Beek (L). Pays-Bas tel
(46) 37 08 00 fa. (46) 36 01 88 Fraaee ACM 8 rue De* Verqers
57890 PorceleBe Tél Fa. 87 93 53 61 ADFI résidence Les
Collages 83 rue André Theunet 63000 Clermonl Ferrand Ml 73
93 77 31 ADN ET 36I5ADNET AFLE BP505. 13091 Ai. En Provence
tel 56 05 72 09 Fa. 42 64 5 6 76 AMIE 11 Bd Voltaire 75011
Pans 16 1 43 57*8 20 Fa.
16 I 43 57 1001 Appkmakc. CH-1618 Chàtet-St-Dems Rie de Mon*eux Susse Teldrance 1941) 21 9314031 Fax 21 931 4035 Axjom Computer. 3 avenue Charles de Gaulle 78800 Hcukes Tel 39-68-39-25. FAX 39-68-33-81 Aid SARL 67 rue Nakormale 72000 Le Mans Tél 43 23 43 57. Fax 43 43 90 39 Ateo Concepts Le pies sis 44220 Couéron Té* Fax 40 85 30 85 Dmta Graph X 4 ru* Gracchus Babeuf 91180 St Germam les Arpo|cn Wifeu (1) 60 84 16 14 emak dgi deltagrah groker fi Web www grcéer fi dellagrfx L école Fr BP274 16007Angoû*eme Cedex Tél 07 67 12 19 ECOUTE VOIR Anne Rubi* »I41 06 90 90 fax 47 39 2 EDI. BP282 75625
Pans Cedex 13, Tél 16 1 45 89 32
00. Fax 16 1 *5 89 12 93 F0S 82 rue Sartty BP 134 59543 Lys Les
Lamoy Cedex Tél 20 02 06 63. Fax 20 82 17 99 Minitel 3615 FDS
FFD 3 ru* A Rance 13220 Chatoaurwuf-Lês MarM ver. Tel 42 09
05 15 Fax 42 76 18 70 Fut* I Meda ru* d* la Perruche Ouarfier
Sextant Les MnrTveS. 17000 La Rocheke Tél 4645 16 16 Fax 46
45 1400 IFA 11 tue des Ecoles 59680 C citer et tel 27 87 77
67.
Ta» 27 67 71 36 fimelec Cent d Acfivites de fOurcq 45 rue Dekzy.
93692 Paifin Cedex Tél (1) 48 10 56 55 FAX (1)48 91 29 12 Intolocjc Seron Chnskan - Te* Fa. 33 4 66 75 55 94 France - emak mtotoac®mvis fi Web htçv. Www mns fi mtofoqc Intorv» 2 t»s Rte d Espagne 31100 ToUouse Té16l 40 75 45 Fax 61 40 76 43 MIG Into 20 ru* Consolât 13001 Marsetee Tél 04 91 50 22 55 Fax 04 91 50 24 23, Port 06 09 56 77 13 e-mail ante mçkiffvan paewan net MSD 20 rue du 11 novembre 42100 Saml Elenne ai 7741-64-14 fax 7741-61-29 emak fioçgyig'internaute fi web ht* ! Www miemjteW ? Userv mscl msdweb htnl OnonDiNuson BP299 61006 Ajencon Cedex. Tél 33 82 67 65 Fax 33 82 68 30 Phase
Intormaaqj 93 te du Général Lederc 75014 Pans tel 45 46 73 00 Fa. 45 45 50 17 Phoero DP BP 801,64008 PAU Cedex. Tél F* 59 82 95 00 Fhoton 3 rue delà Tuter e Les Cfianqes Galands BP129 37560 Si Aver*i Tél 4 7 32 90 20 Fax 47 80 50 99 Quartz Intormakq 2b* avenue de Brcgny 74000 Annecy Tel FAX 50-52-83-31 RDM 18 Av Shakespeare 06000 Nice Têt (04)93 37 69 38 fax (041 93 37 6 9 39 Numens (04) 93 37 69 37.
PoruaWe (06) 07 55 13 88 Emak StoRMD® Pra»qxe fi Web www prakjue fi stermd Sereie 22 rie Naicntee 190. 78440 ISSOU. Tél 30 42 77 77 Far 30 42 77 33 Schesppers Entepnse 55 rue Feln Faire (Bat C).
95880 Ergden Les Bans. Tét 16 1 39 64 30 61 Sycite* Diffusion. 9 ru* Kennedv 31100 Toulouse Franc* 61 21 16 37 Tuf Bay Les Chennevieres 03320 L* Veucfi* Tel 16 70 66 44 25. Fax 16 70 66 42 20 Thêta Scan 17 avemedu Parc. 91380 Ctefy Mazarm tel (1)69 79 13 00 FAX (1)69 79 13 13 VAV Vto*o 166 rue Breteul 13006 MarseHte tel 91 53 10 10 fax 91 81 1273 Mtepro 42 rue Raymond Marcher on 92170 Vanves tel 46 38 17 15 fax 45 25 71 78 Itall* Db-Unesrl, Vie Rimembranze 26C 2102 Biandonno VA Tél 39-332-768000 FAX 39-332-768066 BBS 39-332-767383 Applrmaec SA C hé tel Si Dente Roue de Mon*«jx Tel 1941 21 931
4031. Fax 1941 21 931 4035 Realllme Software Rosenfeldweq 4 CH-6048 Horw
- 1 - Computer POBOX2200 1950Stoo2 Ml 1941 27 222 000 FAX Modem
19 41 27 22 1900 Quanun Penpfwral Products (Euope) S A Champs
Montante 16a. CH-2074 Mam 1*1(38)36 70 00 Retec Software 4
Hardware Amga Vliaqe du Levant 2B CH 1530 Payer ne Susse Tél
.26 660 02 82 Fax .26 660 02 83 «Retoc com mervet ch » Test
CD-ROM par Stéphane Nicole snicole@elan.fr inet 17 : ue du neuf
!
Contrairement à la coutume qui veut que sur un CD Aminet figurent les grands classiques du DP en complément des nouveautés, cette 17ème édition ne contient que du neuf. Visitons... Répartition par catégories Totalisant près de 941 Mo d volume 16, Aminet 17 vous pr 50 Mo Business 54 Mo Communications 237 Mo Démos 14 Mo Programmation 7 Mo Disques 43 Mo Docs 82 Mo Jeux 39 Mo Graphisme 3 données inédites par rapport au 3pose un vaste choix parmi : 1 Mo Hardware 16 Mo Divers 151 Mo Modules de musique 7 Mo Utilitaires de musique 196 Mo Images 16 Mo Traitement de textes
25 Mo Utilitaires divers Index en tout genre Les habituels index par nom, catégorie et âge viennent compléter la recherche par mot- clé lorsque vous désirez accéder rapidement à un outil. Un click suffit pour décompresser l'archive en RAM: (ou ailleurs), voir une image ou une animation, jouer un module ou un son.
NOUS VOUS recommandons Pour les bosseurs Une dizaine d'utilitaires de base de données spécialisées agrémentée d’une version de démonstration des produits corn merciaux Reflection, DrawStudio. Family Connection et QuickCam pour démarrer. On trouve aussi MUIBanque. BlitzBank. UltraAc- count, StarAmPlan (tableur), EveryDay Organizer que je ne présente pas tant leurs noms sont connus et parlant.
Plug'n Play Le chapitre communication est particulièrement bien fourni avec Base64Coder (encodeur décodeur MIME Base 64), New8n1 un nouveau serial.device amélioré, GetRecent pour récupérer les nouveautés sur Internet, Ma- gicVZebMaker et WebFactory pour créer des pages Web. AVJeb2.1 pour surfer.
STFax pour transformer votre modem en fax. AirMail et Yam pour lire et écrire vos mails, pas moins de trois programmes pour calculer votre future note de téléphone. Et pour finir, la bonne à tout faire Thor2.4. Programmation Ce chapitre est un peu pauvre mais on trouve quand même un très bon exemple de library 100% en C compatible avec les 3 compilateurs du moment, la library Gutil et l’éditeur lEdit pour bichonner vos interfaces. Le gestionnaire de projets S P- ProjectMan, quelques classes pour MUI et des sources en tout genre à décortiquer.
Discographie Pour vos disques durs et mous, le grand gestionnaire AmiCDFS vous fera tourner la tête.
AmiPC Biback vous permettra de faire des backups Amiga et PC, plusieurs gestionnaires et players pour les CD Audio sont aussi présents (OptyCDPlayer.
MUICD. GroovyPlayer. ACDPlay). Divers autres utilitaires inclassables comme HDSIeep (économiseur de disque dur), TrackDisplay (afficheur de piste). ZipTools (Zip lOMega), ZipAFS (formatage des ZIP en AFS), SCSIList et DiskSafe (patch anti-revalidation) vous occuperont encore un peu.
Des Jeux II faudrait des semaines pour venir à bout de tous les jeux de ce CD.
On peut retenir AmPu et Vermone clones de Worms, BrutalHomicide un shoot’em up. ManiacBall un casse-briques, Pac- Man96. PowerTetris. SpeedRacerFX (tunnel 3D) et Atoms pour jouer à plusieurs.
Graphisme et animation Les amateurs de 3D seront comblés : POV et RayStorm les raytracers DP les plus fameux sont réunis sur ce CD. On trouve également AGAMorph (morphing). AmiFig et PCAD (dessin vectoriel), CartoonStu- dio (pour travailler vos animations), des viewers à la pelle comme CyberAVI. Cy- berShow. TTViewer. ShowPCX. Mystic- View. QT12, FastView2.1, bref de quoi satisfaire les AGAistes et les possesseurs de carte graphique. Vous pourrez cataloguer avec Cataloguer. Collector et Photo- Album. Créer des galaxies avec Galaxy- Creator, et découvrir un nouveau format d’animation avec
Shoah Full Motion Video.
Education et Emulation Des tables de multiplication (TimesTable) aux matrices (MathX et MathAn), des planètes (Planétarium) au circuits imprimés (Sche- matiCAD), on trouve de tout pour les scientifiques. Si l’Amiga ne vous suffit pas, ShapeShifter 3.7 et ses drivers video AGA (Savage et TurboEVD) vous ouvriront la logithèque du Mac. Les nostalgiques se réjouiront devant l’émulateur Atari 800 et les Unixiens pourront émuler leur Amiga préféré grâce à UAE 0.6.4. Musique Pour composer, vous trouverez A YS1.1 et Symphony 2.4 . Musiker 2.1 ainsi qu’un éditeur de tablature à l’usage des
guitaristes. Pour régaler vos oreilles, on a HippoPlayer, MP3 (mpeg décodeur), Play16 (pour tout vos samples).
Le meilleur pour la fin Comme toujours, le chapitre utilitaires est le plus agréable à détailler. On commence avec AppSizer (taille de vos répertoires), Ma- gicMenu (popup menus), GNUTar, Mad- House (blanker), MagicExchange (clone d’exchange), ModePro (promotion d’écran), Opaque2.1 (déplacement des fenêtres avec leur contenu), Screentab3.0. Tools Navigator (clone de ToolManager), SysSpeed2.0 (benchmark), EnvManager.
La bibliothèque ReqTools2.7 et des pat- ches à gogo pour la ROM. Les sons systèmes, les couleurs du WB, les fichiers, la mémoire soit de quoi customiser votre Amiga dans ses moindres octets. Pour résumer, on y trouve des centaines de superbes utilitaires pour tous les goûts.
Bonus Des centaines d’images, d’animations, de démos et de modules remplissent les dernières pistes de ce superbe CDRom. Et comme s’il en fallait encore pour vous convaincre, Personal Write
4. 1, le traitement de texte de Cloanto vous est offert.
Conclusion C’est clair, la 17ème galette d’Urban Muller mérite bien qu’on dépense les quelques francs demandés par les revendeurs. N’hésitez pas et mettez vous à jour.
CD-ROMS PHASE 1, 2, 3 Il semblerait qu'il soit souvent question de PAO dans les colonnes d'Amiga News en ce moment, et c'est tant mieux!
Comment l'Amiga, capable de jongler aussi allègrement avec graphismes et textes de toutes provenances et formats, proposant en standard une interface multitâche, souple, conviviale et donc naturellement adaptée à l'acrobatie, a-t-il pu être aussi royalement ignoré par la tentaculaire chaîne graphique ? Eh bien, on s'en fout ! On a PageStream et TypeS- mith, et maintenant on veut le reste.
Test CD-ROM par Mark Eaton Une mine d'or pour la PAO La maison anglaise E.M.Computer graphie, spécialisée depuis longtemps dans la distribution de fonts, clips et images, destinés à la PAO et la Vidéo numérique, semble avoir noté cette évolution et tenté de satisfaire notre appétit. Elle nous propose une sélection de leurs trésors, classifiée par thèmes et formats, sur 3 Cds: PHASE I, Il et III. (Ed: actuellement il y en a davantage) Rien de bien original en soit jusqu’à ce qu’on lise le fichier intitulé "Welcome": E.M.C nous explique qu’il détient la plus grande collection de DP et
Shareware dédiée à la PAO et la Vidéo sur Amiga. Il constate avec tristesse que la tendance de ce marché est à la quantité au détriment de la qualité, que la destination multi-plateforme des compilations sur CD laisse (le pauvre) utilisateur sur Amiga avec une forte proportion de fichiers aux mauvais formats, souvent défectueux, de qualité parfois pathétique, le tout mal classé et finalement quasi-inutilisable.
E. M.C, apparemment loin de cette politique, a fait l’effort de
nous trier tout ça et entend définir (je cite) "le standard
par rapport auquel tous les Cds Amiga seront jugés". Voyons
voir... Les fonts Les fonts sont d’abord classés par format,
en l’occurence 7, répartis sur les 3 CD: CG, ProDraw,
Postscript Typel, PageStream, Imagine (en postscript aussi
d’ailleurs ?) Et, à noter, les ClipFonts, sortes de
planches-alphabet à découper sous forme d’images iff, et les
ColourFonts, format dont je vous ai déjà parlé le mois
dernier, tous deux utilisables dans les programmes de dessin.
Sous chaque format se trouvent les fonts, soigneusement
rangés dans un tiroir à leur nom et accompagnés des infor
mations légales (copyright etc...), puis (suspense), une image
représentant un échantillon de la font en question !
Les clips Ils nous sont proposés en cinq formats répartis sur les 3 Cds: EPS (Postscript), IFF noir et blanc, IFF couleur, GEM.. !? Et IMG.. !? Et tous les EPS, GEM et IMG sont également convertis en images IFF. Sous chaque format se trouve cette fois un classement du genre "Animais" puis un sous-classement du style Dogs" (et on pousse parfois même jusqu’à "St Bernards") où l’on trouve la fameuse image, sous forme de planche ici, qui nous montre les "dogs" disponibles. Les thèmes sont très nombreux et la qualité assez correcte.
Les images Elles sont classées comme les clips pour la partie "dogs", et proposées en trois formats partout: iff ham8. Iff 256 et 16 couleurs. Les thèmes sont très variés et la présence de collections d’illustrations signées "Boris Vallejo" ou "Tim White", de raytra- cings assez démonstratifs, de nombreuses textures pouvant servir de fond d’écran ou de maps 3D et toute une imposante masse d’autres choses rendent cette partie, en tous cas, agréable à regarder.
Mais bon, maintenant soyons sérieux !
Qui de nos jours, sur Amiga, éprouve encore des difficultés à convertir une image 24 bits en Ham 8, 256 ou 16 couleurs lorsque nécessaire (et même 4 pour ceux qui manqueraient vraiment de RECEVEZ GRATUITEMENT LE CATALOGUE DES MEILLEURS LOGICIELS FREEWARE ET SHAREWARE POUR AMIGA 03-27-67-77-67 OU PAR COURRIER A : IFA, Il RUE DES ECOLES 59680 COLLERET OU PAR FAX AU: 03-27-67-71-36 ram ...). Si vous ne possédez pas une application commerciale capable de réaliser cette prouesse, comme, disons ADPro, j’aurais du mal à conseiller un utilitaire de conversion en particulier, tellement le DP en est
truffé. Des outils capables de convertir à peu près n’importe quoi en n’importe quoi sont proposés au kilo sur Aminet en ce moment, mais voilà, il vous reste à choisir ! N'eut-il pas été plus judicieux de proposer un format d’image unique accompagné d'une sélection des susdits convertisseurs dans le tiroir "utilities" au lieu d’un viewer. Frôlant l’obsolescence. Destiné sans doute à ceux qui n'auraient pas encore réussi à visionner leur première image. Une telle approche aurait eu le quadruple avantage de vraiment économiser l'espace avec JPEG dans le rôle du format unique, simplifier le
classement et donc la recherche, permettre de limiter la qualité des images à 24 bits pour un usage optimal, et laisser enfin le plaisir à l’utilisateur de les détériorer lui-même s’il le souhaite !
La même remarque peut s'appliquer aux clips: EPS. Reconnu aussi bien par ProPage que PageStream, et IFF, pour qui n'aurait ni l’un ni l'autre, devraient suffir... quand à Gem et Img, cherchez l’erreur... Côté fonts, les ColourFonts et les ClipFonts me semblent légitimes et très "Amiga", mais si c’est une Postscript qui me plaît, il me Je dirai que les points forts de cette collection sont, à mon avis, une classification des clips et images que sauront apprécier les gens qui ont déjà essayé de faire ce genre de chose et, surtout, la présence systématique d’une image dans chaque tiroir qui
nous montre clairement et rapidement ce qu’il contient. Tester un par un des fonts, parmi plus d’un millier, sur un texte, en se fiant uniquement à leurs noms, ou passer en revue toutes les images d’un tiroir intitulé "Neige" pour chercher le flocon qui se trouve dans le tiroir "Science", sont des activités qui peuvent finir par briser une vocation. On ne peut donc que saluer l’effort louable et de longue haleine fourni par l’équipe d’E.M.C. La qualité des ingrédients est plutôt correcte, et relativement égale et utilisable dans l’ensemble.
Le choix et la densité sont une honnête extrapolation de l’infini, mais ça, c'est un autre problème. Maintenant, de là à considérer cette collection, moins "fourre-tout" que beaucoup de Cds rencontrés dans ce secteur, comme un standard de référence (et l’on souhaiterait sincèrement que ce soit le cas) il reste à E.M.C quelques efforts à faire pour être tout à fait crédible. Peut-être une remise en question de la notion de "multi-plateforme" qu'ils semblent condamner serait à envisager. Y aurait-t-il du mal à ce que le monde Mac-PC s'intéresse à un produit étiqueté "Amiga" , ou peut-être
est-ce l’inverse ?... Mark Eaton faudra bien la convertir en Compugraphic et Psfont pour la flasher avec ProPage ou la transformer en objets 3D pour Imagine ou Lightwave. Franchement, un format de base comme Postscript, avec ici encore, un jeu de convertisseurs (et je parierai qu’
E. M.C en a sous la main) serait tout de même plus rationnel. De
toute façon, Font- manager, livré avec ProPage, fait très bien
la conversion Postscript en Compugraphic et Psfont, et
CreateFont, également livré avec ProPage et ProDraw,
convertira les Compugraphics en Prodrawfonts sans parler de
PageStream qui avale Postscript sans mâcher. Une épuration des
formats eut laissé à l’équipe d’E.M.C toute latitude pour se
concentrer sur une classification par styles comme "Script",
"Texte", "Titre", "Serif" etc... au lieu de "EMC-vol08",
"EMC-vol09", tout de même moins explicite et parfaitement
inutile.
En vente chez FDS, Phoenix et d’autres revendeurs Amiga Editeur: E. M. Computergraphic http: www.emcomp.domon.co.uk 58 Edith Road, Clacton, Essex.
C015 1JUGB. Tel: ++44 (0)1255 431389 Fax:++44 (0)1255 428666 cdrom @ emcomp. Démon, co. Uk Pour finir ê I par Emmanuel Arnaud Les mois se suivent mais ne se ressemblent pas fort heureusement. A Pâques, tout le monde se réveille, la scène Amiga est belle et bien active... Sur Internet, rien de plus simple. Soit sur les différents sites Aminet (avec certes un peu de retard), soit sur Papa (i41s20.lra.uka.de dans le répertoire incoming). Sinon, le mieux est de s'adresser aux différents distributeurs de dp.
Pour plus d’infos, ou simplement m'informer sur vos réalisations n’hésitez pas à me contacter (via le net ou par lettre à la rédaction).
L Xenophobia SUBSPACE Pas moins de treize personnes ont participé à la conception de Xenophobia, Origo, Prospect et Spite ont réalisé la programmation, Mrk, Pix, Calladin et Desoto les graphismes, Rioter les objets 3D, Azazel, Archangel, Fnder, Mr C et Blade la musique. Tout ceci nous garantit une grande variété d’effets comme des tourbillons de couleurs avec des objets en gouraud, un tunnel difforme, des anneaux bump entremêlés avec traînée, des boules bump, un plasma transparent sur une image, un rotating zoomer sur un environnement bump, et pour finir un superbe lands- cape aux
couleurs des dunes du Sahara avec des rayons de soleil. Cette superbe démo a par ailleurs gagné la démocompétition de la lcing’97 Beta en Suède.
ShowBase Shape C-LOUS!
Juste derrière Xenophobia, un peu moins longue mais tout aussi intéressante, le codeur Scout nous propose un objet 3D mappé très difforme, un tunnel coloré vascillant et polyforme, un landscape et une barre twistée. Sur des graphismes de Frame, une bande son de Fnder, Somel et Morrow, C-Lous! S’annonce comme l’un des favoris pour les démoparties du printemps.
Von ANADUNE De' nombreux effets sont présents comme des remous de couleurs, un objet 3D en phong transparent, différents assemblages de formes par transparence, un environnement bump couleur argent et feu, une image qui scrolle avec 3 molécules zoomantes, une corne en phong avec traînée. Les crédits sont ensuite présentés par des balles avec traînée, sur lesquelles sont inscrites les fonctions de chacun, puis pour finir quelques objets en phong comme des météores ou des gouttes... Le code est de Mr Acryl en collaboration avec Zig du groupe Floppy.
Les nombreuses illustrations sont signées Lazur et Kazik, les deux modules ont été composés par Revisq. Le groupe polonais Anadune a fait un gros effort de synchronisation, Yon est vraiment superbe.
The Taie Of sir Henry THREE LITTLE ELKS Comme l’indique son titre, cette démo narre une nouvelle aventure de Sir Henry. C’est présenté sous la forme d’une bande dessinée avec une agréable bande sonore, et l’humour y est omniprésent.
Pour finir, le mois dernier nous sommes revenus sur quelques productions notoires, sachez que plusieurs de ces démos sont disponibles en Volcanic Party 3 La Volcanic Party 3 qui a lieu près de Clermont Ferrant à la fin du mois de Février a attiré un peu plus de 200 personnes dans une ambiance chaleureuse. Même si l’Amiga n’était pas vraiment au premier plan, quelques groupes se sont efforcés de réaliser des démos comme Ramses qui a sorti Blackup (que nous aurions dû tester si l’état d’une disquette l’avait permis!). La Volcanic est désormais l’un des principaux événements en France. Le
prochain rendez vous est fixé en février 98.
Version disque dur sur Ami- Citons par exemple: State of net, mises à jour par le co- The Art, 242, Groovy, Mental deur SHD du groupe Mystic. Hangover... AmigaNews Avril 1997 N* 100 Amiga shoui 1097 Belgique I ei cwewtewt Quand ?
Samedi 3 et Dimanche 4 mai 1997 de 9 heures à 19 heures.
Mi Centre Culturel Wauterbos, 1640 Rhode-Saint-Genèse, Belgique.
De la France, prendre l'autoroute Paris-Bruxelles.
Dix kilomètres avant Bruxelles prendre la sortie 15 Huizigen. Juste après la sortie Halle, prendre à droite et suivre les flèches "Amiga show" sur 8 kilomètres.
Organisé par Digital Précision Comment ?
Entrée 35 FF ou 200 FB.
Parking gratuit.
Possibilité de restauration (croque Liliane et assiette Jacquot...). Contactez votre club régional, des autobus sont organisés ! Renseignements Digital Précision 330 Chaussée de Jette 1080 Bruxelles, Belgique tél (00 32) 2 426 05 04 fax (00 32) 2 420 38 75.
Pourquoi ? __•_ Pour découvrir les dernières nouveautés Amiga.
Pour vous équiper en matériel, utilitaires, jeux, domaine public... Pour rencontrer les acteurs du monde Amiga : revendeurs, presse, artistes, développeurs... Pour acheter ou vendre du matériel d'occasion.
Coupon à découper une boisson ' offerte par Digital Précisiorf sur la ?
présentation de l'original 4 '' de ce bon.
1 Mes anciens lecteurs se souviendront que j'avais baptisé l'Amiga "the first female computer".
Donc ils ne seront pas surpris de constater que j'utilise le féminin quand je me réfère à cette machine.
P. S.: La réponse est non! Ah bon,... et c'était quoi la
question? Savoir si j'allais me remettre à écrire des
articles. Non, cet article est tout à fait exceptionnel. Il
s'agit d'un acte de respect envers Bruce, éditeur d'Amiga News
qui, un soir, m'a appelé pour me demander si je voulais
écrire un article pour le Numéro 100 d'Amiga News. Une
occasion importante, unique. Il m'avait précisé aussi que
d'après ses statistiques la plupart des lecteurs de la revue
sont à compter encore parmi les tous premiers que j'espère se
souviennent encore de moi. Cette lettre est donc pour moi
l'occasion, après des années de silence, de leur dire comme
j'ai aimé et j'aime toujours l'Amiga et quel respect je porte
envers mes lecteurs et surtout envers Bruce à qui, nous tous,
devons reconnaître le courage et la constance dont il a fait
preuve en soutenant l'Amiga pendant tout ce temps. Merci
Bruce, keep-up the good work!

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

68.6% 
7.3% 
2.3% 
2% 
1.5% 
1.4% 
1.3% 
1.1% 
0.9% 
0.6% 

Today: 66
Yesterday: 110
This Week: 544
Last Week: 1045
This Month: 1971
Last Month: 4209
Total: 92312

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014