Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

CIS annonce une nouvelle baisse de prix des barettes de 4Mo de RAM 60ns 32-bits à 2290FTTC au lieu de 2890F. Les packs de 2Mo de RAM 32-bit à 40 nanosecondes pour la carte accélératrice F40 68040 de GVP sont au prix de 3500FHT. Quarterback 4.3F sera donné avec les hard cards GVP vendus pendant le mois de mai. (CIS, tél:56-363-441, FAX 56-362-846) Cartes 68040 pour Amiga 500 EVS Informatique annonce la prochaine sortie de deux cartes accélératrices 68040 pour l’Amiga 500: la 040 500 et la 040 500i de Progressive Peripherals & Software. La première est cadencée à 28MHz et peut être peuplée de 4Mo de mémoire 32 bits. Le niveau de performance est identique à la carte 040 de PP&S pour Amiga 2000 alors que son prix, d’après EVS, restera "en rapport avec le prix de l’A500". Un utilitaire permet de passer en mode 68000. Sur la carte se trouve le Kicks- tart 2.0 et l’on peut passer du 2.0 au 1.3 par un clic de souris. L’utilitaire Fastrom copie le Kickstart dans la RAM 32 bits. L’040 500i est une version économique sans co-processeur dédié aux calculs en virgule flottante. (EVS Informatique, tél (1) 39-71-19-41, FAX 39-65-67-02) Amiga 600 et lecteurs CD Commodore France annonce des changements dans les caractéristiques des lecteurs externe de CD-ROM pour VA500 et A600. I«r upluto to td.* oeaai toic» tcnrd. Ft -iona versions t*- oua ahortoominga. Thia, th.* do g.'«,T,thing ngjrt.. .(sud Le boîtier A570,' pour les Amiga 500 et 500 Plus, sera disponible fin mai au prix de 3990 FTTC. Il sera livré avec trois titres CD. Mais en plus du lecteur de CD- ROM il comporte, d’après l'annonce de Commodore France un emplacement qui permet de loger un disque dur ainsi que de la mémoire supplémentaire ’. Cela fait pas mal de choses dans un petit boîtier! Il y aura de la place pour 2Mo de RAM, et un interrupteur qui permet, au démarrage de la machine, de sélectionner le fonctionnement en mode CDTV ou Amiga. Le lecteur de cartes sur le 600 est aux normes PCMCIA IEDA, comme sur le CDTV. C’est une norme décidée par l’industrie, et non pas inventée par Commodore, ce qui est une bonne chose. Actuellement on ne dit pas chez Commodore France, ni même chez Commodore Allemagne, si il existe déjà des cartes à ce format, lisibles par P Amiga. Commodore fait tout actuellement pour persuader les éditeurs de jeux de sortir des produits en forme de carte. Les éditeurs sont favorables, pour des raisons évidentes de lutte contre le piratage, mais comme tout le monde ils se posent la question de l'éventuelle approbation ou du rejet de ce format par le public. Selon nos sources en Allemagne, il serait possible de brancher beaucoup de choses sur le bus à 80 broches qui se trouve sous F Amiga 600. (Le connecteur de bus sur Amiga 500 comporte 86 broches et le connecteur de mémoire 56.) Il y a des lignes directes au 68000, deux pistes d’interruption, et les signaux audio. Commodore France nous signale que le seule différence d'importance entre le Kickstart 37.300 sur l'Amiga 600 et les versions précédentes est l'addition de code pour la gestion des cartes à mémoire.

Click image to download PDF

Document sans nom ISSN 1164-1746 L’ORDINATEUR CREATIF de r émulation EXPOS: AMIGA BEKIi 92 ¦ Dom Pub DU Tourna TESTS: Digital Sound System de GVP - ADSPEED d'ICO - SUPERBASE Pro-4 - - ©OC AMI VIDEO: Les nouveautés de SATV COMMS: Montage d'un peint FIDONET M4584 MM J.992 No. 48 Suisse 9.40 FS, Belgique 219FB, Canada $ 5.75 Existant en NTSC depuis 2 ans, le DCTV, en Pal, va aussi révolutionner les écrans européens. Utilisant la mémoire Chip de l'Amiga comme sa propre mémoire d'image, le DCTV crée un signal qui restitue les véritables couleurs et résolution de la vidéo. Ce procédé exclusif de
compression décompression permet de dessiner ou de digitaliser en 16 millions de couleurs même sur un Amiga non accéléré. CIS a sélectionné le DCTV pour satisfaire les amateurs de 3D et de belles images.
Technique DCTV et les produits DIGITAL CREATIONS sont distribués en France en exclusivité par CIS 14, Avenue HERTZ EUROPARC 33600 PESSAC Tel : (16) 56 363 441 - Fax : (16) 56 362 846 DCTV. Amiga sont des marques déposées de respectivement, Digital Créations et Commodore Business Machines News 4 Berlin 92 8 Test Hardware MegAchip 2000 500 10 AdSpeed 11 Tests Soft Caligari 2 16 Digital Sound Studio 40 Doctor Ami & Ami Alignaient 50 Super Base 4 46 Vidéo Satellite et Télévision 12 Emulation Test At- WinOnce plus 20 Saga de l’Amiga 26 Interview Denis Gounelle 52 Comms Montez un point Fidonet 34
Programation Saddam Hussein Virus 44 Série GFA AMOS 58 Cando 62 Dice 64 Montage Moteur pas à pas 56 Domaine public Domaine Grand Public 67 Courrier 70 Les petites Annonces 73 Les clubs et l’abonnement 74 Editorial Le déferlement des ordinateurs compatibles, puissants et bon marché, impressionne du monde en ce moment. Il est vrai que beaucoup d’utilisateurs d’Amiga ont choisi cette machine par le passé à cause de son excellent rapport performance prix.
Puis, brusquement, ils se retrouvent dans une toute autre situation: l’Amiga est devenu une machine plus chère que les autres en matière de puissance brute. Il faut avoir de très bonnes raisons pour choisir un Amiga de nos jours.
Les raisons existent: l’AmigaDOS est incontestablement un excellent compromis entre convivialité et puissance, entre efficacité et simplicité.
Mais les Amigaïstes auront de plus en plus de mal à justifier leur achats si les prix des compatibles continuent leur plongée vertigineuse et que les prix Amiga demeurent aériens.
NOTRE COUVERTURE AmigaNews est édité et publié par NewsEdition, SARL au capital de 2000 F à 33 Rue Ste Lucie, 31300 TOULOUSE TEL : 61-42-65-75 FAX : 61-42-68-76 Directeur de la Publication: Bruce Lepper Assistants de rédaction: Michel Castel, Nicole Saunier Secrétaire de direction: Esmeralda Gimeno Ont participé à ce numéro: Guy Beteille, Gilles Bihan, Kamel Biskri, Hérvé Chabert, Fabrice Duhoux, Jean-Luc Faubert, Léon Guilbirds, Serge Hammouche, Eric Laffont, Pierre Philippe Launay, Xavier Leclerc, Malika, Mango, Fabrice Neyret, Jérôme Pagès, et l'équipe d'Hermès Diffusion.
COPYRIGHT NewsEdition 1992 Reproduction interdite sans autorisation. Amiga, AmigaDOS, WorkBench sont des marques déposées de CommodoreAmiga L’image choisie ce mois-ci pour la couverture est tirée d’un court métrage en préparation qui s’appelle ZED. Fabrice Hourlier qui travaille chez ATELIER NUMERIQUE l’a créé sur CALIGARI, en 1280 par 912. Sa sortie, réalisée sur une imprimante Mitsubichi Hl à sublimation thermique, a été photogravée par T.E.C à Toulouse et incrustée dans le fond de couverture préparé ici chez AmigaNews, avec Professional Page 2.1. INDEX DES ANNONCEURS | ACE 37 FUTURO 45
ATILLA 55 INFOLOGS 70 APPLIMATIC SA 47-72 JESSICO 39 BUS PLUS 27 JMD 07 CIS 02-76 MEGAVISION 51 CLAVIUS 04 PHOENIX 69 DUCHET 29 RMD 06 ESAT 41 SEREL 57 ESSONNE MAILING 15 S2P 19 FBI 49 VOTRE SPECIALISTE 31 FREE DISTRIBUTION 75 TRINOLOGY 43 VOXEL 09 Professional Page v3.0 : Une belle interface avec Arexx Professional Page v3.0 ?Higlier nnmbered mp* pd'oitiea. If, porta, aie st 19, diai a gocd ssr 19,2CObpiIin Ü. Th.* other mita.
Compatil Tlia va ed v.-ift.
* JRCoi
* :Hsnddi ? Noomm
* C-N* 1.9St est disponible en France depuis deux semaines.
Cette nouvelle version se distingue surtout par son utilisation intelligente du langage Arexx, et semble être la meilleure interface avec Arexx que nous ayons vue sur un logiciel Amiga.
La majorité des logiciels qui comportent une ouverture sur Arexx se contentent de proposer une porte d'entrée et quelques commandes. De plus, ils laissent à F utilisateur programmeur la possibilité de créer ses propres scripts de commande.
Les programmeurs de Professional Page 3.0 ont su aller beaucoup plus loin.
Ils proposent à la fois une multiplication de la puissance de leur propre programme, et en même temps une invitation claire et conviviale à l'utilisateur, à travers des icônes et des choix dans les menus, à participer lui-même dans la révolution Arexx.
Parmi les fonctions qui sont proposées en forme de script disponible à tout instant sont ceux pour implanter des grandes majuscules en début d'un texte (Drop- caps), pour sauvegarder automatiquement le document en cours à des intervalles réguliers.
En attendant un test de cette nouvelle version, citons rapidement quelques autres caractéristiques du logiciel en dehors de la partie Arexx:
• Accès aux Type 1 fonts
• Habillage texte de graphismes vectoriels irréguliers
• Undo (annulation de la dernière commande)
• Nouveaux algorithmes pour sélection quadrichromie
• Cinq nouvelles fonts vectorisées Agfa CG
• Accès direct à Professional Draw
• Importation des textes d'Excellence et ProWrite difl. Thia ia
an uonH m ««d» ¦~n m i*rrt ht h~»ti y ssfe (sud rec- h wndw~h
nirin g Actnally th*T* saddinkiiig iji limitation o£
* àiy no CTS ksndnhntrmgi tnn of CTS b*for* ATARIiiig s ;.t
nnKrte-i, th* v.nte iis abort- Ci-dessus: habillage d'un dessin
vectorisé Ce logiciel est distribué en France par CIS au prix
de 2490F (V2.1 français ou 3.0 anglais, au choix). La mise à
jour au V3.0 français sera possible dans les mêmes conditions
pour les acheteurs des deux versions.
Les Combo Série 3 sont moins chers que leurs prédecesseurÿ tout en étant équipés d’un contrôleur SCSI plus rapide et d'une fréquence d'horloge plus élevée. La Combo 325 avec 1 Mo de mémoire et 68EC030 (sans MMU) à 25MHz est à 6990FTTC; la Combo 340, avec 68EC030 à 40MHz, est à 10490F.
CIS annonce une nouvelle baisse de prix des barettes de 4Mo de RAM 60ns 32-bits à 2290FTTC au lieu de 2890F. Les packs de 2Mo de RAM 32-bit à 40 nanosecondes pour la carte accélératrice F40 68040 de GVP sont au prix de 3500FHT. Quarterback 4.3F sera donné avec les hard cards GVP vendus pendant le mois de mai. (CIS, tél:56-363-441, FAX 56-362-846) Cartes 68040 pour Amiga 500 EVS Informatique annonce la prochaine sortie de deux cartes accélératrices 68040 pour l’Amiga 500: la 040 500 et la 040 500i de Progressive Peripherals & Software.
La première est cadencée à 28MHz et peut être peuplée de 4Mo de mémoire 32 bits. Le niveau de performance est identique à la carte 040 de PP&S pour Amiga 2000 alors que son prix, d’après EVS, restera "en rapport avec le prix de l’A500". Un utilitaire permet de passer en mode 68000. Sur la carte se trouve le Kicks- tart 2.0 et l’on peut passer du 2.0 au 1.3 par un clic de souris. L’utilitaire Fastrom copie le Kickstart dans la RAM 32 bits.
L’040 500i est une version économique sans co-processeur dédié aux calculs en virgule flottante.
(EVS Informatique, tél (1) 39-71-19-41, FAX 39-65-67-02) Amiga 600 et lecteurs CD Commodore France annonce des changements dans les caractéristiques des lecteurs externe de CD-ROM pour VA500 et A600.
I«r upluto to td.* oeaai toic» tcnrd. Ft -iona versions t*- oua ahortoominga. Thia, th.* do g.'«,T,thing ngjrt.. .(sud Le boîtier A570,' pour les Amiga 500 et 500 Plus, sera disponible fin mai au prix de 3990 FTTC. Il sera livré avec trois titres CD. Mais en plus du lecteur de CD- ROM il comporte, d’après l'annonce de Commodore France un emplacement qui permet de loger un disque dur ainsi que de la mémoire supplémentaire ’.
Cela fait pas mal de choses dans un petit boîtier! Il y aura de la place pour 2Mo de RAM, et un interrupteur qui permet, au démarrage de la machine, de sélectionner le fonctionnement en mode CDTV ou Amiga.
Le lecteur de cartes sur le 600 est aux normes PCMCIA IEDA, comme sur le CDTV. C’est une norme décidée par l’industrie, et non pas inventée par Commodore, ce qui est une bonne chose. Actuellement on ne dit pas chez Commodore France, ni même chez Commodore Allemagne, si il existe déjà des cartes à ce format, lisibles par P Amiga.
Commodore fait tout actuellement pour persuader les éditeurs de jeux de sortir des produits en forme de carte. Les éditeurs sont favorables, pour des raisons évidentes de lutte contre le piratage, mais comme tout le monde ils se posent la question de l'éventuelle approbation ou du rejet de ce format par le public.
Selon nos sources en Allemagne, il serait possible de brancher beaucoup de choses sur le bus à 80 broches qui se trouve sous F Amiga 600. (Le connecteur de bus sur Amiga 500 comporte 86 broches et le connecteur de mémoire 56.) Il y a des lignes directes au 68000, deux pistes d’interruption, et les signaux audio.
Commodore France nous signale que le seule différence d'importance entre le Kickstart 37.300 sur l'Amiga 600 et les versions précédentes est l'addition de code pour la gestion des cartes à mémoire.
Un détail: les premiers utilisateurs de LA600 ont découvert que le simulateur de vol Interceptor a besoin de certaines touches qui ne sont plus sur LA600... Mais les vidéo amateurs seront contents, car une sortie vidéo composite PAL couleur, comme sur l'A 1000, a été rajoutée sur TA600. Les acheteurs peu fortunés qui ne pouvaient se payer un genlock codeur vont être comblés car cette sortie permet l’enregistrement direct en vidéo sur tout magnétoscope PAL. Espérons que sa qualité sera du niveau de celle de LA 1000 qui était excellente en chroma, quoiqu’un peu faible au niveau du signal
(mais pour le prix...). Cela permet de se faire la main et contentera bon nombre d’amateurs, (test bientôt).
Enfin, nos excuses à tous ceux qui ont passé le mois à essayer de régler 1'"horloge interne", annonce dans le descriptif du 600 communiqué par Commodore. Il n’y en a pas. L'horloge sera montée sur la carte RAM supplémentaire comme pour l’Ami sa 500.
Tune bug 300 Agenda: Drivers d’imprimantes "Cette Deskjet 500 couleur est un événement" nous écrit un lecteur, Denys Laslandes de Bart (25). "Faites du bruit aoutour des drivers, car ceux qui existent ne marchent que médiocrement".
Il sera content d'apprendre que plusieurs nouveaux drivers, y compris celui dont nous avons parlé le mois dernier, sont disponibles sur demande chez les revendeurs Commodore. Ces drivers sont encore en développement, mais leur utilisation est autorisé.
CL AVI US v(l) 42 62 90 19 Fax: (1) JUNE BUC - B3IB REVU
* CWW BF EC PRY FISH HOM TC CJM LW OrA.DLL I Surprise ! Sur la
carte mère de l’Amiga 600 on peut lire: "June Bug, A300 Rev
1.1”. Un June Bug est le nom anglais (ou américain) d’une
grosse insecte noire qui volent le soir au mois de juin. Un
A300 est (était ?) Un projet d’ordinateur chez Commodore...
Pascal sur Amiga Le HighSpeed Pascal de Hisoft est enfin
disponible, et à en juger par notre courrier il va intéresser
pas mal de monde.
D’après Hisoft il compile à presque 2()0(X) lignes minute sur un 500, et est très du standard de Turbo Pascal 5 sur PC. Il est possible de porter des programmes directement du PC ou ST, et un module BGI est fourni pour compatibilité graphique.
Nous vous proposerons le mois prochain un test de HiSoft Devpac 3. Un autre nouveau produit de HiSoft. Cette dernière version de Devpac est sensée être 40% plus rapide.
(HiSoft, The Old _ School, Greenfield, Bedford MK45 5DE.
Grande Bretagne.
Mai 9 et 10 Vendin le Vieil (62) Expo vente de matériel informatique d’occasion, Salle Lamendin.
Association Rencontres et Dialogues.
Démonstration Amiga permanente.
Rens. Au 21-69-37-55 ou 21-69-67-00 ou (1) 64-49-37-41 après 19h.
Mai 15-17 Londres Amiga Shop- per Show, Wembley Exhbition Centre.
Selon les organisateurs ce sera la seule expo 100% Amiga en Grande Bretagne cette année. Parmi les sociétés présentes il y aura: Commodore, GVP, Supra, CheckMate, Cortex, Digita, Hisoft, Rombo, Silica, WCS et Zone. Information: 1944-51-356-5085.
Mai 29 et 30 Bruxelles Amiga Fair. Organisateur: Club Européen Amiga (CEA). Lieu non communiqué.
CEA, Drève de Nivelles 178 1, 1160 Bruxelles XVI, Belgique.
Tél322 673.74.05, FAX 322 673.74.05 Avis de Recherche La personne qui est venue nous montrer son logiciel de compta sur Amiga est invitée à nous recontacter. Nous n’avons pas ses coordonnées.
19 rue Houdon 75018 PARIS 42 62 95 85 Scenery Animator 2.0 : les arbres en plus Natural Graphics annonce la version 2.0 de Scenery Animator, son logiciel de création et animation de paysages fractals en 3D. La plus spectaculaire des nouvelles fonctions est celle de création d’arbres réalistiques, qui vient s’ajouter aux possibilités existantes de création de nuages, lacs, océans et neige (voir la couverture d’AmigaNews N°42 de janvier).
(Natural Graphics, PO Box 1963, Rocklin CA 95677 USA, tél 916-624-1436) L'A-Maxll+ est là.
Goûtez désormais au Magique du Mac!
Carte interne pour Amiga 2000 3000 avec:
- Deux prises miniDin8 RS422identiques à celles existant sur tout
Mac récent.
- Compatible LocalTalk et boitiers interface PhoncNet pour
accéder au réseau AppleTalk et à l'impression directe sur
LaserWriter Apple entre autres.
- Interface MIDI vous ouvrant les portes des meilleurs logiciels
professionnels musicaux.
Lecture, formatage et écriture Mac en 800K directe sur le lecteur interne de 1‘Amiga sans transfert. Lecteur Mac externe toujours reconnu.
L'AMaxII et + partagent les mêmes caractéristiques de la version 25 du soft: Compatibilité Système 7, accès aux partitions AmigaDOS, affichage en scrolling virtuel jusqu a 2048*2048 pixels, amélioration considérable des préférences "Slartup ", "1 lard Disk SCSI", et "Memory". Emulation complète en clavier étendu Apple, indispensable en émulation PC(cx:Soft PC) sous Mac! Emulation de l'Apple SupcrDrive pour supporter les disquettes 720K avec Apple File Exchange et l'émulateur "Soft PC'.
Le soft Amax2.5 est dispo pour les possesseurs des versions précédentes.
AmaxIIPlus avec roms Mac originales : 4590Frs AmaxII avec roms Mac origin. Et lecteur fioppy externe Mac pour II Amiga: 3790Frs AdIDE: Interface disque dur interne hautes pcrfonnances ATBus dès le A500 990frs AdSpecd IDE: idem avec accélérations à 15Mhz et mémoire cache32K 2990frs AdSpeed:Carte accélératrice à 15Mhz et mémoire cache32K 1990frs FlickcrITccVidco: 2390frs * SIMM lM 70ns: 290frs Génial!
JetColor: passage en lômillionsdc couleurs de toute imprimante jet d'encre N&B! Le kit complet près à l'emploi:990frs coi, fiwïdui&i untt ctiifxi cAey vofiic ’ievendeun, ace cAcy Expédition sur simple appel possible AREXX SUR 500 Nous avons reçu des appels d'acheteurs d’Amiga 500 Plus étonnés de découvrir que la documentation de cette machine ne comporte aucune référence au langage Arexx.
Ce langage fait partie intégrante du Système 2.0. et cette manque de documentation est grave; d'autant plus que le langage AmigaBasic n’est plus livré avec les ordinateurs Amiga, ce, du fait qu’il n’est pas compatible avec le système 2.
A ce jour la seule source de documentation en français sur Arexx pour les acheteurs d’Amiga 500 Plus et Amiga 600 se trouve dans le livre volumineux vendu avec le Kit ROM et System 2.0 au prix de 790F. A notre avis Commodore devrait remédier à cette situation le plus rapidement possible. Il n’est pas correct d’annoncer un système doté de spécifications très intéressantes et puis d'oublier d’en parler dans la documentation des machines de bas de gamme.
DCTV CIS annonce qu'un adaptateur RVB pour le DCTV devrait être disponible avant l’été. Cet adaptateur permettra le branchement du DCTV sur un téléviseur par le connecteur Péritel ou sur un moniteur ne disposant pas d’entrée vidéo composite comme le Commodore 1083S. Il doit améliorer la qualité d'affichage du DCTV et permettre l'utilisation d’un gen- lock avec ce périphérique.
CDTV Aux Etats-Unis, CDTV Publishing chez Commodore West Chester annonce la disponibilité du Guinness CDTV Disc of Records. Vous avez lu le livre, il est temps maintenant de passer le Disc, avec ses animations, son et graphismes. (Prix 49.95$ ) En France Commodore annonce deux nouveaux titres éducatifs spécifiquement développés pour le marché français:
• Astérix and Son de l’éditeur EuroTalk. Vous apprenez l’anglais
avec Astérix au moyen d'une histoire illustrée avec trente voix
différentes, l’aide des textes dans les bulles et à la
demande la traduction en sous-titre. Avec l’aide d'un
microphone vous pouvez vous enregistrer èt vous corriger.
(580F, 2 disques)
• LTV English. Produit par Jeroko. A travers 30 situations,
classées en trois groupes avec 10 niveaux de complexités, vous
améliorez votre compréhension de l’anglais. En fonction de vos
erreurs, le système vous fait réentendre les parties non
saisies. (290F) Doucement Vous avez dépensé presque toute votre
fortune pour acheter un A500 Plus. Il vous faut de la mémoire
en plus mais vous n’avez pas de quoi payer l’extension de lMo
qui se place dans la trappe ventrale.
Bus Plus vous propose le Baseboard Plus One, une carte modulable qui peut recevoir 1 Mo en deux étapes de 512k.
(Bus Plus, tél (16-1) 45-80-05-66) Resolver La société VitePro annonce qu'elle importe la carte Resolver de Digital Micronics. Cette carte haute résolution exige des versions spéciales de logiciels.
Sont déjà compatibles: Unix, X-Windows, Image Master (Black Belt). Art Department Professional (ASDG), et Draw4DPro (AdSpec). Parmi les logiciels en cours de resolverisation on note AniMa- gic, Video Titler et Présentation Master de Oxxi Aegis, DynaCadd, Caligari, Professional Page, DiskMaster, 3D Pro et Imagine.
(VitePro, tél (1) 45-27-23-24) PSOO cia ?t«T0 mim Abonnement : 790.00 Frs '10 numéros an Chaque mois, Bancs d’essai, tests live, de l’info, des images, des reportages, des entreprises qui déclinent l’Amiga au pro... Dates : Juillet Aout 92 Lieu : TOULON
- Stages agréés - AMIGA 3000 ËÀVAR m XENTER Rio Maranon
Développement Agence TOULON Rue de Madagascar 83150 BANDOL tel
94 32 21 21 fax 50 30 Tous ceux qui prennent P Amiga pour une
console de jeux doivent prendre ceci pour un nouveau type de
joystick.
LE MAGAZINE VHS MENSUEL INDISPENSABLE INFOGRAPHIE PROGRAMME DES SESSIONS :
- Fonctionnement d'une Régie BVU SP...
- Chaine vidéo Approche du signal TV Normes TV
- Approche des différents outils vidéographiques :
- MAC PC AMIGA et palettes ( ex GETRIS)
• Fonctionnement des environnements graphiques
- FINDERS WINDOWS ENSEMBLEAVB 2.0
- Fonctionnement Genlock coaeur matriceur et Maîtrisa:
- Broadcast Titler 2 Deluxe Paint IV AMIGAVISION
- Maitrise de Tvpaint (1 unité centrale par stagiaire) et ASDG
Maniement de tablettes graphiques...
- Image de synthèse : Scult 4D Imagine 2.0 Caligari.
SOMMAIRE MAI Test: Tablette KURTA News : A3000 TOWER Reportage : Briancon Amiga .
Salon : SATIS... ' STAGES DE FORMATION PROFESSIONNELLE INTENSIFS Expressions libres... DP en français Serge Hammouche annonce de nouvelles disquettes traduites en Français: q De nombreux cours de programmation sur le langage Arexx avec aussi des utilitaires et documentations complémentaires pour profiter pleinement de Arexx (plus de 400 Ko de traduction) sur 2 disquettes (100F).
Q Versions françaises de nombreux utilitaires spécifiques au système
2. 0 parmi lesquels se trouve le puissant ToolManager décrit dans
Amiga- News de Mars. (40F).
Q Une compilation des meilleurs anti-virus les plus récents: avec entre autres: BootX 4.42, LVD 1.71 et Virus Checker 6.0. Ce sont toutes des versions non encore disponibles sur Fish car elles ont été obtenues directement auprès des auteurs concernés pour garantir les versions les plus récentes. Au total plus de 300 virus sont reconnus et traités. Le tout est entièrement traduit en français sur 1 disque (40F).
Serge rappelle enfin qu’il distribue toujours la version française intégrale de DKB-Trace V2.12 désormais compatible à la fois système 1.3 et 2.0. La totalité des 300 Ko du manuel a été traduite en français. Deux disques 70F.
(Serge Hammouche, 3 Rue Anatole France, 13220 Chateauneuf-Les- Martigues) Flashage à Marseille Infologs de Marseille propose un service de flashage pour les documents de PAO réalisés avec Amiga (et d’autres ordinateurs) de taille A5 à A3. Les prix en taille A4 commencent à 70F (bromure) et 100F (film), avec remise possible pour les volumes mensuels importants. (Infologs, 205 rue St Pierre, 13005 Marseille. Tél 91-47- 01-79) PRENOM : Adresse : NOM : Tel: O oui je m’abonne à AMAG! Pour 1 an 790.00 Frs à partir du n" : O Réservation : je suis intéressé par un stage de formation professionnelle,
nbr de pers : Amiga Public Domain III à Tournai Toujours un franc succès pour ce troisième Amiga Public Domain. Les statistiques récoltées l’année dernière donnent une idée du PAF (Paysage Amiga Francophone): 63% d’Amiga 500, 12% d’Amiga 2000 (dont 40% Belges et 60% Français). (L’Amiga étant moins cher en France qu’en Belgique...) Le pourcentage de personnes ayant un PC et un Amiga est faible et est inférieur à 8%. Idem pour les personnes possédant deux Amigas (moins de 5%!)
Je vais d’abord donner un bon point à FMédia, une jeune société de développement qui est en train de mettre sur pied des programmes pour la carte Commodore A2410. J’ai vu 'CONFIG' un programme qui vous permet de connaître les possibilités de la carte installée dans votre machine. ’TIGADEMO' qui permet de visualiser quelques exemples des capacités de cette carte. ’CONVERTER’ qui convertit les formats de fichiers sortis des divers logiciels d’imagerie de synthèse vers des formats plus appropriés à cette carte. On injecte en entrée un format IFF24 par exemple (ou 3DPro, RGB8, RGBN, DEEP, DELTA,
JPEG ) et on obtient en sortie : TGA, DEEP, DELTA, A2410, RAMbrandt, Harlequin. ’PLAYART’ qui est un utilitaire de visualisation tous formats (IFF24, 3DPro, RGB8, RGBN, DEEP, DELTA, JPEG) Tous ces programmes sont en cours de réalisation par FMédia (IMAGES*MEDIA) Tél: int(+32)2.376.14.38 J’ai rencontré Orion Diffusion (Boîte Postale 262 F-59306 Valenciennes Cedex). Outre les Dps si vous avez quelques ennuis de programmation en Amos vous pouvez toujours leur écrire car leur catalogue, qui est programmé en Amos, est un bel exemple de ce qu'il est possible de réaliser à l’aide d’un Basic
sur Amiga.
Comme projet, Orion compte bientôt sortir un petit journal intégré à ce même catalogue.
Free Distribution Software (Boîte Postale 134 F-59453 Lys Lez Lannoy Cedex) multiplie les services ces derniers temps: service minitel, renseignenments techniques DP par téléphone
(20. 02.06.63), disquette FD News et un catalogue de programmes
qui fonctionnent sous system2.04. Des nouveautés disponibles
chez FDS (Amlnfo SHVK DiskLock Ami- ’FastBack) étaient
en démonstration (Ed: Nous en parlerons le mois prochain)
Les membres du Microludics-CCI étaient présents comme chaque
année. J'ai profité de l’occasion pour connaître l’avis de
ces spécialistes du genre à propos du "Livre des meilleurs
jeuY' (Editions Micro Application). L’avis est assez
tranché:* "Ce livre est en retard d’une guerre".
Signalons que le Club Carolo Informatique organise sa 5ième Expo Amiga à la maison des 8H de 10 à 18 h place Charles II (Charleroi BELGIQUE) le samedi 16 mai 1992.
Vu chez GES AmigaCity (tél:int(+32)2 772.24.01) Shuttle 2000 (pour un peu plus de 2000 FF) qui permet de bénéficier des cartes prévues pour l’A2000 tout en ayant qu’un "pauvre 500". Ce qui m'a également étonné, c’est de constater qu'une interface permettant de brancher un contrôleur de type PC_XT (et donc un disque dur de même style) est toujours en vente. Le nom est ’Alcomp’ et on peut y brancher un contrôleur de type OMTI ou SEAGATE. (Toujours intéressant car si jamais vous pouvez récupérer un vieux disque dur poussiéreux d’un vieux XT le jeu en vaut peut-être la chandelle...) GCCL-MICRO
(Club organisé en asbl) propose des formations et un petit journal trimestriel. Un de leurs projets d’avenir est de pouvoir traduire la célèbre série des CAMs en (bon) Français. Projet à suivre., (tél: (+32)64 33.79.46) Vous connaissez DKB TRACE (2.12) ? Si oui sans doute pas autant que M. Jean-Michel Merrhout qui démontre par son talent (mais en reconnaissant qu’il faut d’abord être un mathématicien dans l’âme) que l’on peut utiliser un bon DP pour obtenir de très bons résultats, (tél: (+32)02.395.53.92) Les résultats des concours organisés durant la journée sont les suivants: Frédéric
Beuserie (lecteur 3"1 2 offert par Digital Précision), Jean-Marc Dufoy et Antoine Degouiys (Stunt car racer offert par Microludic), David Vinckiers et Renault Oliver (Casquettes Commodore), Jean Louis Gravelat (Joystick offert par Best Computer), Christophe Tavernier (Wal- keman offert par Promigos Belgium), Jean Louis Denis et Emmanuel Dnouelle (Super- Base Personal), Guy Fauconnier (Aegis Anima- tor), Jérémy Duhamel (Maxiplan 500). Ces derniers lots sont offerts par Amiga City - G.E.S. L’organisateur Jean-Pierre Vanbostal m’a fait part de son entretien avec M. Claude Filée un
responsable d'Amiga Belgique qui est venu soutenir l'AmigaFair par sa présence. En espérant que cette rencontre positive débouchera sur des actions concrètes de Commodore pour soutenir à l'avenir de telles manifestations, le CLUB AMIGA de TOURNAI vous donne déjà rendez-vous l'année prochaine.
Xavier Leclercq La Messagerie Internationale Cosmopolite - Enrichissante - Conviviale Avec la Messagerie Internationale de Load, dialoguez directement avec des utilisateurs des 5 continents.
3615 Load, le monde au bout de vos doigts !
Le Téléchargement La variété - La qualité - L’efficacité Load vous propose un grand choix de logiciels testés et commentés pour Amiga, Atari et PC.
9 GRATUIT !!!
Un nouveau protocole est disponible sur Load.
Demandez SMODEM tm, il est gratuit !!!
A. E. X'I-IW Avec le nouveau kit de téléchargement SMODEM, les
logiciels vous parviendront en quelques minutes. Très simple
d’emploi, conforme au normes CCETT, il propose une fiabilité
maximum, la possibilité de télécharger un fichier en plusieurs
sessions, la possibilité de transférer automatiquement une
série de fichiers, la reprise du téléchargement en cas de
coupure accidentelle.
Bon de commande du kit de téléchargemenTpar minîtèl )’j Nom : . Prénom : ...., Adresse : ..* ..* i i « des oxerth petit 'exowotott j I Code Postal : Ville : . Ordinateur (Marque, format disquette) : ...... O Je souhaite recevoir le protocole de téléchargement gratuit et le câble pour 95 FF. Date et Signature O J:ai déjà le câble, je ne souhaite recevoir que le protocole de téléchargement gratuit.
O Je souhaite recevoir la disquette d’utilitaires Load (protocole, archiveurs, antivirus, etc...) pour 45 FF.
A _Renvoyez_çe bon et_votrejé lementà_Jj TD. Communication sàrL 13 rue de Champagne J57157 Marfy, FRANCE____________ BERLIN Gue-Guerre en Allemagne Cette année s est de nouveau tenu à Berlin un salon Amiga où des nouveautés intéressantes étaient présentées sur les stands des quelques exposants encore présents. Car la principale nouveauté était V absence remarquée de la plupart des ténors habituels.
Commodore, l’exposant principal n'était pas présent cette année et ne sera vraisemblablement plus représenté aux salons organisés par AMIShows, à savoir Cologne et Berlin.
Suite à une querelle entre Commodore et AMIShows, dont les raisons sont encore obscures, Commodore a décidé d'organiser ses propres salons dédiés à ses produits sous le nom de World of Commodore.
En "contre-attaque”, AMIShows a ouvert son expo à d'autres ordinateurs que F Amiga. Ce nouveau concept est sujet à polémique: je ne sais pas si l’ajout de produits issus du monde PC et ST sera salutaire aux salons Amiga à long terme. A Berlin, on pouvait voir des stands Atari et Sega panni les exposants Amiga. Ca faisait un peu penser au forum à Paris... Le Golden Gâte Un "BridgeBoard 386" par Vortex Venons-en maintenant aux nouveautés qui nous intéressent. On pouvait admirer en exclusivité la première démonstration de la carte 386 Sx Golden Gâte de Vortex pour A2000 et A3000. Cette
véritable carte passerelle reste La carte 386SX de Vortex fidèle au concept du BridgeBoard de Commodore en supportant entièrement le partage des ressources entre Amigados et MS-DOS. Le multitâche est également supporté et tous les connecteurs d'extension PC aux nonnes ISA de type carte VGA, contrôleur disque dur, cartes LAN etc... sont utilisables. Windows 3 fonctionne en mode protégé et en mode 386 étendu.
La carte, d’une épaisseur de 6 couches avec les composants montés en surface (SMT), est équipée d'un 386 SX cadencé à 25 Mhz, ce qui est déjà un gage de bonne performance. La mémoire d'émulation est de 512K et peut être augmentée jusqu’à 16.5Mo grâce aux emplacements présents sur la carte.
On trouve aussi un emplacement pour un coprocesseur arithmétique 387 SX et pour un contrôleur de disquettes 82077A qui peut gérer des capacités allant jusqu'à 2.88Mo. Il est possible de connecter des lecteurs supplémentaires internes et externes. Il y a également une interface IDE sur la carte, permettant d'y connecter des disques durs au format IDE, comme sur FA600.
Les modes graphiques supportés sont les suivants: CGA 16 couleurs, Hercules, Olivetti, Toshiba T3100, EGA (640x350) et VGA (640x480) en monochrome. Rien ne vous empêche d’ajouter une carte Super VGA 1024x768x256 couleur dans un des connecteurs ISA de F Amiga. Avec un contrôleur vidéo (Monitor Master), il sera possible de combiner l’utilisation d’une carte VGA avec la sortie vidéo de F Amiga sur le même moniteur, pour éviter de débrancher les câbles à chaque fois qu'on veut passer de F Amiga au PC.
Golden Gâte émule la souris, l'horloge PC. Le port série et LPT1 (parallèle).
Et son homologue commodorien... Le prix conseillé est de 1298 DM. La disponibilité est pour Mai
92. Pendant ce temps BBM, revendeur agréé Commodore, vendait des
cartes 386 SX de Commodore au prix de 950 DM. Le modèle de
Commodore a des performances inférieures, l'émulation
graphique est toujours en CGA et le processeur est cadencé à
20Mz. La mémoire maximum est de 8Mo sur la carte. Il est en
tout cas très appréciable qu'une forte concurrence existe
déjà sur le marché des cartes 386 SX.
Supra présentait ses nouveaux modèles de modems V32 (9600 baud) et V32 bis (14400 baud) avec compression des données et correction d'erreurs (MNP5 et V42 bis), pouvant atteindre respectivement un taux de transfert de 38400 et 57600 bits par seconde. Les modems sont d'un design très agréable et ergonomique. De taille très réduite, ils ne mesurent que 4,625" sur 6,375" avec une épaisseur de 1".
L'interrupteur de marche-arrêt se trouve à l'avant. Ce qui rend les modems particulièrement intéressants, c’est leur capacité d’émettre et de recevoir des fax en utilisant des normes V27ter-V29 et V17 (V17 pour le modem V32bis seuleument). Les modems super performants sont livrés en standard avec ATALK III, un logiciel de télécommunication et télécopie pour Amiga, capable de rester actif en tâche de fond et de recevoir automatiquement des fax. Le prix pour le modèle V32 bis est de 999 DM et de 789 DM pour le modèle V32. Vous aurez très bientôt droit à un test complet de cette solution.
BERLIN Sur le stand de Innovatronies on pouvait admirer la dernière version de Cando 1.6 avec de nouvelles fonctionnalités comme le support du port de la souris et un meilleur traitement des données avec support des fichiers hexadécimaux et binaires. Le support Arrex a également été amélioré. Cando 1.6 est vendu aux U.S.A au prix de 149.95 USD. La mise à niveau pour les possesseurs de la vérsion 1.5 est gratuite. L’autre nouveauté était la germanisation du brillant gestionnaire d’Amiga qu’est Directory Opus. En ce qui nous concerne, sachez que la version française et en cours de réalisation
chez Avancée et que nous espérons publier un test comparatif Directory Opus Sid 2 très bientôt.
GVP livre son émulateur AT pour A500, conçu pour être placé dans le slot d’extension des adaptateurs Impact Sériés II de GVP.
Cette carte est en fait un développement de la carte AtOnce, de Vor- tex, issue de la collaboration des deux sociétés. Les caractéristiques techniques sont les mêmes que pour AtOnce Plus.
Ralf Jochheim Computer Tuning présentait Access 32! Une carte d’extension pour la carte accélératrice A2630 de Commodore, permettant à celle-ci d’augmenter la mémoire 32 bits jusqu’à 32Mo par pas de 4Mo. La carte est auto-configurante et se branche dans les deux connecteurs 64 broches de la carte A2630. En France, InterComputing nous informe que cette carte sera disponible fin Avril au prix de 4290F avec 4Mo. On peut rajouter des modules mémoire de 1,4, 8, 16, ou 32 Mo dans chacun des quatre connecteurs sur la carte, pour arriver à un plafond de 112Mo. InterComputing proposera une service
d'échange pour permettre de changer de taille de module sans peine. (Intercomputing, tel province 40-52-27-11 ) Rossmôller présentait sa carte permettant à un A500 2000 de disposer de 2Mo de mémoire CHIP. La carte est livrée avec la puce Agnus2Mo ECS et lMo de mémoire pour 498 DM.
Pour 199DM, vous pouvez transformer votre magnétoscope VHS en streamer pour la sauvegarde des données. Un câble relie le port série de l'Amiga à la prise péritel du magnétoscope. Sont inclues une disquette contenant les softs de contrôle et une cassette VHS E240 remplie avec 201 disquettes Fish. (Rossmoller Handshake GmbH. Neuer Markt 21, W5309 Meckenheim. Tel 1949-2225-206-16263, FAX 1949-2225-10193) Les prix ont aussi fortement baissé en Allemagne. Pendant le salon, le 3000-25-50 était en promo à 2999 DM (environ 10 200F). Les cartes AT 286 de Commodore étaient bradées à 400 DM (1400F) et
la carte XT ne valait plus que 140DM (500F).
Léon Guildirds QUE DES BONNES NOUVELLES CE MOIS-CI !
BAISSE DE PRIX SUR L A3000, LE 3000 TOWER DISPONIBLE L’AMIGA 600 ARRIVE, LA CARTE AT 386 SX 20MHz AUSSI !!!
et toujours CALIGARI V2.0 complet, Affichage 24 Bits sur DCTV ou HAM-E 2990 !
TOUS LES PRODUITS GVP 3690 6990 7990 14990 ¦n- 3290 2890 5490 + 2000 30990 20990 23990 6590 3690 3490 TT 8490 •B 22500 56500 22500 3950 tr 29050 7990 4750 4490 TOUS LES LOGICIELS D-PAINT IV, VF par CIS 950 SCULPT-Animate 4D 3590 ProPAGE 2.1 VF par CIS 2990 ART DEPARTMENT PRO 2.0 A 2480
P. P.M. V2.1 F 3390 DiskMaster V1.4 Doc VF 290 3D Professional
V2.0 (dispo? 3700 REAL 3D PRO V1.4 VF 4400 Scanners SHARP 16
Millions, A4 A3 HP DESKJET 500 C, 300 dpi couleur Disques Durs
SCSI de 52Mo à 1,6Go lmp. LASER A4, Postscript 2, LZR 960 lmp.
LASER A3, Postscript 2, 400 DPI PROGRESSIVE ’040, 28MHz, 8Mb
DOUBLETALK 2000 (réseau Appletalk) Moniteurs Couieur N&B, 14 à
21" (PAO) VISIONA 24 bits, 2 Mo V-RAM COLORBURST 24 bits +
paint HAM-E PLUS 384x560, 24 bits A-VIDEO 24 bits, 704x580,
A500 2000 Prix TTC révisables sans préavis AMIGA 500+, WB
v2.0,1Mb ChipRam AMIGA 500 v1.3 AMIGA 2000, WB v2.0, ECS idem
+ moniteur A1083S ou VISTO AMIGA 3000 UNIX 6Mo, HD 100Mo, Unix
5.4, écran Multisynch A1960 AMIGA 3000 2Mb, HD 50Mo, A1960
AMIGA 3000 TOWER 2Mb, HD 100Mo AMIGA CDTV.
Clavier,souris,floppy,2CD AMIGA 600, WB v2.0,1Mb Chip
S. N. VOXEL DIGITAL SYSTEMS. Distributeur Agréé COMMODORE-AMIGA
3000. Revendeur GVP, SHARP.
Adresse Service VPC. Services PLUS : Boite Postale 38, 63540 ROMAGNAT - Tél. : 73.35.12.65 - Fax : 73.34.85.70 PERIPHERIQUES MATERIELS
- Flashage PAO AMIGA - MAC - PC films & bromures sur Linotronic
330, séparations Quadrichromie, Chromalins ...
- Sorties couleurs A4 16 Mio sur Imprimante à Sublimation
(Qualité Photo !) : 300F TTC
- Calculs Images & Anims 3D (la nuit), Scans ... Contactez-nous !
Règlement par chèque à la commande, Carte Bleue si C.R. 50% ALC et envoi en port du.
512K + horloge pour A500 450 SYQUEST 44Mo 20ms interne. 3790 SYQUEST 88M0 20ms interne. 6990 cartouche 44 Mo 88 Mo 790 950 CD réinscriptible 3.5" 128 Mo ext. 14500 cartouche CD 3.5" 128 Mo 890 Modif. A500 v1.3 rév.6 1Mb Chip 550 XETEC CD-ROM + CD Fish, interne 5890 Kit 2.0 pour A500 2000, Rom + doc 790 HCD+S2, 52 Mo Quantum 15ms HD500+, 105 Mo Q, 2Mo - A500 COMBO 322, ’030 22MHz, 1Mb COMBO 333, ’030 33MHz, 4Mb COMBO 350, 50MHz, 4Mo G-FORCE ’040, 28MHz - A3000 Cartes pour HD500+
- AT 286, 16MHz
- Mini ’030, 40MHz ET TOUS LES AUTRES SERVICES "PLUS" rsphics pi
en 31555B0 other hefi Tout le monde Va essayé, tout le monde Va
aimé. Ce n est pas souvent qu un produit en test est tant
convoité. Le MegAchip 2000 500 est en quelque sorte la clé qui
ouvre un nouveau monde à Vamiga. Un monde où V on peut démarrer
programme après programme sans constamment calculer la sécurité
de sa situation connecteurs (alimentation et lecteur de dis
quettes) qui se situe au fond à gauche du châssis. Enlever le
châssis lecteur alim.
La suite est fortement déconseillée sans l’outil spécial extracteur de circuit carré. Mais ceux qui osent peuvent le faire avec les moyens du bord.
Il faut extraire Agnus de son support. Il est très facilement repérable, c'est le seul chip carré de la carte mère. Prenez deux petit tournevis, insérez ensuite les dans les deux fentes (en haut à gauche et en bas à droite), faites levier par petit à coup en tirant vers l'extérieur avec délicatesse (attention le support est très fragile). Mettre la carte MegAChip à sa place avec le fil noir vers l'avant. Brancher maintenant le grip fil sur la broche 48 du 68000. Cette broche est au milieu et à gauche du microprocesseur, sachant que la broche 32 est au fond et la broche 64 vers vous.
Remontez le châssis, les connecteurs, et le capot.
Exemple d’installation: Séquence de montage sur un 2000 révision
6. 2 (sur les révisions 4 il y a une piste à couper) Enlever les
5 vis du couvercle de EA2000 et glisser vers l'avant le cou
vercle. Dévisser les six vis du châssis d’alimentation,
débrancher les deux Les Joies de 2Mo CHIP par Eric Laffont
mémoire.
C’est un monde déjà familier aux possesseurs d’Amiga 3000, Amiga 500 Plus et Amiga 600 (avec extension mémoire), car ces trois ordinateurs sont équipés d'origine du circuit Agnus 2Mo (aussi connu sous les noms SuperFat Agnus, Obese Agnus, etc...) et configure automatiquement les deux premières Mo de mémoire en CHIP.
Voir l’encadré pour l’avis d’un trois milliste sur les avantages de 2Mo de CHIP RAM.
Présentation et installation Megachip est une petite carte qui se monte en carte fille sur le connecteur de votre circuit Agnus. Elle comporte 1 Mo de RAM, et vous permet de monter jusqu’à 10 Mo de RAM sur un Amiga (2Mo de CHIP et 8Mo de FAST. La carte s’autoconfigure, c’est à dire qu’une fois installée vous pouvez l’oublier. Elle est équipée de la même Agnus 8372AB ou 8372B qui se trouve sur l’Amiga 3000 (et non pas l’Agnus2Mo 8375 de l’Amiga 500 Plus).
Le documentation est en anglais. Mais de tout façon l'acheteur est fortement conseillé de faire installer la carte chez son revendeur. Selon le modèle de votre Amiga, et surtout pour les Amiga 500, il y a peut-être des pistes de circuit imprimé à couper ou à souder, et un circuit carré à enlever.
Depuis quelques mois déjà, j’ai eu (avec le 3000), la possibilité de travailler avec une capacité mémoire qui n’était pratiquement pas imaginable au début des années 80. L’Amiga fut le premier micro- ordinateur capable de manipuler avec aisance de grandes capacités de mémoire, ceci étant obligatoire du fait de son système multitâche. L’Amiga-Dos est capable de manipuler simultanément de nombreux programmes différents, ce qui oblige la machine à posséder un accès à la mémoire aisée, rapide et exempt de paginations si possible. En effet chaque programme lancé dans l’Amiga aura sa propre zone
mémoire (qui reste néanmoins modifiable). Avoir beaucoup de RAM est une obligation si on désire travailler vraiment en multitâche.
Cependant ce n’est pas suffisant; il faut aussi posséder suffisamment de mémoire graphique pour visualiser les écrans des programmes lances en même temps. L’Amiga pour ceci possède deux types de RAM: La FAST réservée aux données et la CHIP réservée entre autres aux écrans graphiques. Avoir 512 Ko de CHIP RAM et 100 Mo de FAST RAM n’est pas idéale, puisque le nombre possible de tâches en activité est limité. Chaque programme lancé va prendre un peu de CHIP pour son affichage et donc avec seulement 512 Ko de CHIP cela s’épuise très vite (en moyenne 3 programmes peuvent tourner simultanément
s’ils ne sont pas en mode entrelacé).
La solution est d’augmenter la quantité de CHIP. Cela fut fait dans un premier temps en la portant à 1 Mo grâce au circuit "Fat Agnus". Cette modification nous a permis d’utiliser Dpaint en haute résolution avec de l’animation et des brosses plus grandes par exemple. Mais même ici, en lançant un programme comme Dpaint III ou IV en hires 16 couleurs et Professional Page (ceux que j’utilise le plus pour AmigaNews), la CHIP est pratiquement épuisée et limite la performance du tout.
Avec l’arrivée de l’Amiga 3000 (et le 500 Plus), l’affaire s’est grandement arrangée.
Les 2Mo de CHIP sont maintenant suffisants pour ce type d’opération et permettent d’oublier les problèmes cités plus haut.
Le nombre de tâches pouvant s’effectuer simultanément et en haute résolution grandit avantageusement. Il n’est désormais plus indispensable de fermer une tâche pour en exploiter une autre complètement.
De même avec l’arrivée de logiciels comme Art Départment, les modes 24 bits et autres applications gourmandes en CHIP, les 2Mo de CHIP deviennent une obligation. Le nec plus ultra pour l’Amiga serait de pouvoir augmenter la CHIP de la même façon que l’on fait pour la FAST.
Après plusieurs mois d’utilisation de 2Mo CHIP, je peux vous confirmer le bien-être de travail en oubliant de surveiller constamment la mémoire CHIP avant d’effectuer certaines opérations.
Les 2Mo de CHIP sont disponibles sur les Amiga 3000, 500 Plus et 600 sans oublier la possibilité d’utiliser la carte MegAchip, laquelle permet à un 2000 de profiter au maximum de ses possibilités.
MegAChip: Les commentaires de Michel: Avec 2 Mo de CHIP et 4Mo de FAST je peux travailler en PAO avec les logiciels suivants ouverts: Professional Page sur le Workbench en 4 couleurs avec un écran virtuel 1300 par 1800 (screen overscan 720x508); Professional Draw overscan en couleur (pour faire les titres) sur écran "custom"; DirectoryOpus sur écran custom; Deluxe Paint IV en haute résolution overscan. Sur le Workbench un Amidock, un Shell, et en tâche de fond ARQ,AssignX, ToolsMenu, Snap... Voilà une config soft bien étoffée. Je peux avoir accès instantanément à n’importe lequel de ces
softs d'un clic de souris.
Avec seulement lMo de CHIP je travaillais avec Professional Page sur un Workbench en 1300 par 1800 en 2 couleurs et DirectoryOpus sur un écran custom. Pour utiliser Dpaint et Pdraw j’étais dans l’obligation de revenir sur un Workbench plus normal. Donc manipulation, perte de temps. AVPaint (j’ai la carte Avidéo) démarre difficilement avec lMo de CHIP. Dans ce cas de figure, je démarre sans les tâches de fond citées ci- dessus et je configure le Workbench en 640x400 en 2 couleurs.
En conclusion, il vaut mieux pour ce genre d’application avoir 2Mo de Chip et 4Mo de Fast, que lMo de chip et 8Mo de Fast.
MegAChip a été fourni pour test et est distribué en France par InterComputing, 34 Avenue des Champs Elysées, 75018 Paris, tél 40-52-27-11 (à Paris faire le 16 d’abord) Pri x : Avec 1 Mo et Agnus 2Mo 2490F Sans Agnus 2Mo 1990F Pour les puristes test de l’AdSpeed avec AIBB v2.01 AIBB Svs 1.3, AdSpeed 14MHz avec - FAST RAM SLOWFAST Test: WritePixei AdSpeed 500+Spirit : 173.4 500+A501 : 146.7 A2000 : 100.0 68010 Amiga : 103.2 A2500 20 : 216.5 A2500 30 : 329.7 A3000 25MHz : 337.0 Test: Dhrvstone AdSpeed 500+Spirit : 175.7 500+A501: 103.8 A2000 : 100.0 68010 Amiga : 109.2 A2500 20 : 241.0 A2500 30
: 548.0
A. 3000 25MHz : 560.2 Test: Sort AdSpeed 500+Spirit : 190.3
500+A501: 115.2 A2000 : 100.0 68010 Amiga : 105.4 A2500 20 :
295.1 A2500 30 : 720.2 A3000 25MHz : 720.2 TEST AdSpeed d’ICD
Adspeed est une carte accélératrice qui fonctionne à 14 Mhz et
qui, malgré sa petite taille, a amélioré grandement les
performances de mon Amiga 500.
Sa taille est à peine plus grande que le processeur 68000 qu’elle comporte, et elle s’installe sans problème dans la machine, cohabitant dans mon cas avec une carte d’extension mémoire interne Spirit de 1.5 Mo. Toutefois, malgré sa petitesse elle est une véritable carte accélératrice, dotée de 32K de RAM statique, 16K de cache pour les datas et 16K de "tag memory". Elle sert à signaler si les informations demandées sont déjà présentes dans le cache.
Elle s’installe sur A500, A500 Plus, A1000 ou A2000. Notez que le tout nouveau Amiga 600 ne peut pas accepter des améliorations de ce genre à cause de l’utilisation de la technologie CMS qui consiste à souder les composants directement sur la carte mère.
Présentation et Installation AdSpeed est livré avec un manuel en anglais clair et précis qui vous explique tout sur la carte, notamment son fonctionnement et son installation.
Il suffit d’enlever votre 68000 et de remettre à la place l’unité AdSpeed. Pour garder la garantie de votre machine, achetez ce produit chez un revendeur qui peut faire l’installation. Pour les machines qui ne sont plus sous garantie, et les utilisateurs qui s’en sentent capables, ce montage ne doit présenter aucune difficulté.
AdSpeed Dans le package se trouve également une disquette contenant un petit programme pour changer la fréquence d’opération du procésseur de 7MHz à 14MHz ou inversement.
Utilisation Nous insistons sur le fait que pour un gain de vitesse optimal, il est nécessaire de posséder de la FAST RAM. C’est à dire que pour un Amiga 500 Plus (avec SuperFat Agnus 2Mo) il faut plus que 2Mo de mémoire, car les deux premiers mégas sont en CHIP RAM (ajouter de la mémoire en externe, par exemple). Pour un Amiga 500 avec le Fat Agnus 1 Mo il faut plus que 1 Mo, le premier méga étant configuré en CHIP RAM. Pour un vieux Amiga 500 avec l’Agnus de premier cru (512K de CHIP) et l’extension A501 vue comme de la SLOW FAST, le gain en vitesse est un peu moins bon mais appréciable quand
même. Enfin, pour un 2000B (1 Mo de CHIP en configuration de base), il suffit d’ajouter un soupçon de FAST pour bien goûter votre AdS- peed.
14 Mhz est-ce suffisant ?
I Pour les joueurs, Grand Prix, Sierra et d’autres jeux réputés peu rapides, sont nettement plus rapides et fluides et répondent mieux.
I L’utilisation de traitements de textes et de logiciels de PAO est grandement améliorée; la rapidité est au rendez-vous.
î Les programmeurs profitent aussi, les temps de compilation et d’assemblage étant réduits. Selon la configuration, le gain varie entre 50% et 100% (voir aussi les résultats des tests ci-dessous qui montre l’importance de la présence de FAST RAM). En fait tout programme utilisant beaucoup le 68000 et la FAST RAM est visiblement accéléré (les lecteurs sont aussi plus rapides).
La compatibilité i compatibilité totale, sachant que Adspeed peut fonctionner à 7 Mhz en cas de difficulté.
I les possesseurs de système 2.0 devront booter à 7 Mhz, puis passer à 14.
I les possesseurs de disque dur GVP série II, devront posséder une ROM 3.12 ou supérieure.
I le bus d’expansion tourne à 7MHz pour être compatible avec les extensions.
Conclusion La carte Adspeed est réellement et visiblement efficace (avec FAST RAM!), et très peu de programmes testés plantent.
Les quelques programmes qui ont mal fonctionné étaient des jeux. Certains marchent en rebootant après le plantage (booter à 7mhz si cela persiste).
On peut modifier la vitesse sous tension (prévoir l’addition d’un interrupteur extérieur; faites ceci en même temps que l’installation, cf manuel). Il est dommage que ceci n’ait pas été prévu par le constructeur.
En conclusion, si vous possédez de la FAST RAM, si vous n’avez pas les moyens ou l’envie (voire la nécessité) d’acheter un 68030, alors la carte Adspeed est pour vous (et moi!).
Kamel Biskri Prix: 1990F. AdSpeed est distribué en France par Clavius International, 19 rue Houdon, 75018 Paris. Tél 42-62-90-19, FAX 42-62-95-85. Nous remercions Clavius pour l’exemplaire ayant permis ce test.
Présentation AMIGANEWS VIDEO rubrique dirigée par Jean Luc Faubert SATV fait partie de ces sociétés françaises (ARCHOS. AVANCEE, CIS, TECSOFT... et bien d’autres) sans lesquelles Vamiga ne serait dans l'hexagone qu’une machine de jeux parmi tant d’autres, boudée par les professionnels. Ee dynamisme de son équipe et la qualité sans cesse croissante de ces produits en font un des leaders incontesté dans le domaine des interfaces video-informatique.
Je les ai rencontrés à l’occasion du SATIS salon de l’audiovisuel professionnel qui s'est tenu au mois de mars dernier à Paris.
Je les laisse se présenter eux-même " SATV développe et fabrique sur son site de VIRE (Normandie) une gamme complète de produits vidéo analogiques et numériques qui sont commercialisés dans la plupart des pays de la CEE et aux USA entre autres (50% du chiffre d’affaire réalisé à f exportation).
L’axe de développement principal de la société est l'introduction progressive des technologies numériques dans le domaine de la vidéo professionnelle et institutionnelle (TBC, Ado, Montage virtuel...)". Leur philosophie basée sur le principe que le fossé entre vidéo professionnel et amateur ne doit pas existé, leur permet d'offrir une gamme de produit pour toutes les bourses avec un seul but, la qualité.
"Il n'y pas de vidéo "broadcast" ou amateur, il y a des bonnes et des mauvaises créations vidéos" Gilbert Hulin responsable technique et co-créateur avec Monique Angot de SATV.
Nouvelle gamme MS-P Après les produits GST qui, en dehors du GST2500, sont toujours disponibles, SATV crée une nouvelle gamme "Modu- lar System Professional". Tous ces produits sont présentés en rack 19" noir de belle facture, facilitant leur intégration en regie.
Time Base Corrector (correcteur de base temps): la fonction première d’un TBC consiste à normaliser les signaux vidéo permettant ainsi de compenser les pertes ou défauts pouvant survenir lors de la lecture d’une bande, assurant de ce fait la qualité de l’image en sortie. D’autre part l’intégration du numérique lui permet d’effectuer d’autres opérations tel que le gel d'image, ralenti, accéléré, effets numériques... SATV nous en propose deux modèles le MS-P 8000 qui fonctionne en PAL (SE- CAM en option), Y-C (s-vhs, hi8), RGB, Y-U-V (Bétacam) en entrées sorties. C’est un TBC RGB quatre trames
dont les plans mémoires sont adressables, couplé à un AMIGA. Il permet la réalisation d’effets de type ADO. Il autorise le traitement numérique de tout standard vidéo avec une résolution maximum de 1024 points par ligne.
Il permet :
• le gel d’image (automatique manuel)
• la correction ajustable des "DROP- OUT" (perte de signal vidéo
se traduisant à l’écran par l’apparition d’une frange de
couleur)
• la mémorisation automatique de la dernière trame en cas de
perte de synchronisation
• les corrections chromatiques (luminance, contraste, chroma,
balance des blancs)
• la réduction de bruit chrominance
• l’incrustation d’une source RGB extérieure (titreur, Amiga)
D'autres possibilités par l’adjonction de cartes seront
disponibles sous peu.
L’autre modèle le MS-P 800 est destiné au marché institutionnel et grand public. Il a les mêmes caractéristiques que le 8000 mais fonctionne uniquement en PAL (Secam en option) et Y-C, sa résolution est de 640 points par ligne.
Incrustateurs multifonction et genlocks SATV modifie avec la ligne MS-P le concept connu à ce jour sur Amiga, en matière de genlock. Avec sa gamme GST nous avions sous le terme générique de genlock un interface qui regroupait dans un même boitier un genlock, un codeur et un incrustateur. Dorénavant dans les boîtiers MS-P cohabitent le codeur et l’incrus- tateur tandis que le genlock est une carte qui se connecte sur le slot vidéo de l’Amiga. Le premier avantage de ces interfaces est la compatibilité multisystème Amiga, Pc, Mac seule la carte genlock étant spécifique.
Pour l’Amiga il existe deux cartes genlock la GST A3200 et la GST A3400.
Ce sont des genlocks RVB se synchronisant sur référence vidéo ou blackburst. Le A3400 est doté en plus d'un système de "flicker fixer” plus avantageux que le système commodore, car agissant sur le signal vidéo il ne nécessite pas l'utilisation d’un moniteur multi synchro. L’option "flicker fixer" reste active même si le genlock n’est pas utilisé.
Les incrustateurs codeurs existent en trois modèles MS-P 3000 3400 5000 alpha*-. Ils peuvent être utilisés avec l’une ou l’autre des cartes genlocks. Le MS-P 3000 remplace l’ancien modèle le gst2500 (test Anews n°40), le MS-P3400 comme le 3000 permet l’incrustation d'une source RGB externe synchrone avec l'une des entrées Pal, Secam (en option), Y-C, RGBS, Y-U-V. En sortie on retrouve les stan dards et formats Pal, Secam, Y-C, RGBS, Y-U-V. RGBS auxiliaire (DB9 standard VISTA). Il est d'autre part compatible avec l'ensemble des cartes graphiques 16 millions de couleurs disposant
d'entrées-sorties RGB pour Amiga, Pc, Mac et permet les corrections vidéos au niveau lumière, contraste, couleur, balance des blancs.
AMIGANEWS VIDEO Le MS-P 5000 ALPHA* (roll-royce de la gamme) est un multi codeur décodeur modulaire avec incrustation numérique et gestion d’un key analogique (alpha chan- nel). Utilisé avec une carte graphique 16 millions de couleurs ayant une sortie alpha channel (Harlequin par ex) il permet d'incruster en premier plan la sortie de l'ordinateur et en second plan les 16 millions de couleurs avec gestion de transparence sur 256 niveaux avec le 3ème plan vidéo. Comme le 3400 il est aussi compatible avec l'ensemble des cartes graphiques 16 millions. Il dispose des entrées Pal, Secam. Y-C,
RGBS1 (prise BNC), RGBS2 (prise DB23), Y-U-V, RGBS (DB9 standard VISTA), Key, référence et des sorties Pal, Secam, Y-C, RGBS1, RGBS, Sync out, Key, Blackburst.
Banc de Montage S-VHS Une autre nouveauté dans la gamme SATV: un banc de montage informatisé.
Le VM 422P permet de piloter deux magnétoscopes (ou camescopes) S-VHS de marque PANASONIC. Il s'agit d'un logiciel et d'un boitier d'interface se connectant sur le port parallèle d’un Amiga (un A500 de base suffit) d'une part et d’autre part sur les prises mini DIN 5 broches qui équipent le matériel Panasonic permettant une communication à 40 000 bauds. Le pilotage des scopes se fait à la souris par l’intermédiaire de l'écran unique du logiciel (voir illustration), au clavier ou directement sur les appareils vidéos.
Comme un banc de montage vidéo traditionnel le VM 422P permet le montage par assemblage et par insertion ainsi que le doublage son avec fonction "audio dub" permettant l’enregistrement du son à posteriori sur les pistes audios normales sans modifier les images. Sachez que si votre matériel vidéo à des fonctions non inclues dans le logiciel, elles restent actives et sont utilisables (par ex: le "shuttle"). Le VM 422P n'a pas de Time Code mais permet un montage précis à la trame près.
Conclusion La gamme SATV est en progression constante et son développement étant accès sur le tout numérique nous devrions avoir accès sous peu à des outils encore plus performants avec un rapport qualité prix inégalé à ce jour.
Si vous êtes déjà possesseur d'un modèle SATV sachez que des conditions de reprise très avantageuses sont proposées pour tout achat d'un nouveau modèle. Un certain nombre des informations de cet article étant extraites du dernier catalogue de SATV, nous les approfondirons le mois prochain lors du test du matériel.
Jean Luc Faubert Prix TTC: TBC MSP 800: 14.500frs, MSP 8000: 24.240frs, Cartes genlock GST 3200: J.480frs, GST 3400: 5.820frs, 3 Incrustateur codeur MSP 3000: 14.200frs, MSP 3400: I9.370frs, MSP 5000:
22. 300frs, Banc de montage VM 422P :
2. 45 Ofrs.
Satellite et Télévision SA, ZI Est rue de l'artisanat 14500 VIRE tél:31-67-12-62 fax:31-68-96-97 AMIGANEWS VIDEO TELEGRAMMES Bien Débuter en Vidéo- Informatique Le CCDP de la Seine Maritime vient de publier un ouvrage "Bien Débuter en Vidéo Informatique". Ce guide présente les bases de ces deux technologies de façon claire et pratique. Dédié avant tout aux enseignants, il intéressera tout amateur désirant se familiariser avec ces techniques. Son auteur, Philippe Vépierre, est réalisateur au CCDP et formateur dans l’académie de ROUEN. La solution informatique présentée est bien entendu basée
sur P Amiga.
Prix: 60frs CDDP de la Seine Maritime 14 rue Clovis 76600 Le HAVRE PRO Vidéo POST Le nouvel importateur d£ produit Amiga, VITEPRO nous signale qu’il distribue la nouvelle version du générateur de caractères Pro Vidéo Post en version fran- çaise.Les bugs de la précédente version ont été résolus, 83 effets type DVE ont été rajoutés: zoom, rotation, compression, tournoiement, mosaique, importation images iff hi-res, résolution 720x576 en 16 couleurs. A tester Importateur exclusif: VITEPRO 130 bvd Murât 75016 Paris tél: 45-27-23-24 Les jeux de la Francophonie Les 2èmes jeux de la
Francophonie seront organisés à EVRY (Essonne) du 13 au 24 JUILLET 1993 et regrouperont 42 pays. L’originalité de ces jeux est d’associer des épreuves culturelles et des épreuves sportives. Le comité international de Jeux de la Francophonie a défini un thème général pour les épreuves culturelles: "Le Mouvement", et retenu les 7 disciplines suivantes: peinture, sculpture, production télévisuelle, chanson, danse traditionnelle, danse contempolie raine et conte. Pour participer il faut être de nationalité française, avoir moins de 30 - , Vidll€ ahté ans et justifier d'un parcours artistique
personnel.
àe ssV° e l6 pas v Clôture des inscriptions 15 Mai 1992 m" aV aV:V surC eS tèa o e- Règlement et renseignements: Direction régionale Jeunesse et Sports BP 65 tw
• Cité administrative 33090 Bordeaux cedex tel: 56-24-80-80 poste
79.57
• Centre d’information jeunesse Aquitaine Vvse 5 rue Duffour
Dubergier 33000 Bord eaux.
Tel: 56-48-55-50 REVENDEUR OFFICIEL COMMODORE Ruelle Thomas 252 7 0041 (0)21 9487185 CH-1618 Châtel-St-Denis 0041 (0)77 217485 Suisse FAX: 0041 (0) 21 Livrable immédiatement du stock !
Demandez notre catalogue ! _ .
. .. Prix net Prix ne uescnpnon (FFXhors-taxe)(FF AMIGA 3000, 25 Mhz, HD52 Mégas
3790. - 14990.- AMIGA 3000TOWER, HD 105 Mégas, 6 Mb RAM
5390. - 21560.- AMIGA 600, Disque Dur interne 20 Mégas
1090. -
4400. - HP DESKJET 500C Color + Driver Amiga
1380. -
5520. - HP DESKJET 500
890. -
3590. - KICKSTART ROM 2.0 Upgrade Kit (manuels français)
229. -
890. - COMMUTATEUR KICKSTART 1.3 2.0
39. -
160. - RAM 4 Mégas pour A3000 (Static column)
490. -
1990. - GENLOCK A2300
119. -
490. - QUANTUM LPS 240 Mégas
1490. -
5960. - QUANTUM 425S 425 Mégas
2490. -
9990. - SYQUEST interne 44 Mégas (avec 1 cartouche)
790. -
3160. - SYQUEST externe (comme précèdent)
1190. -
4800. - DISQUETTES 3.5" 2SDD qualité 100% (10 pces)
8. 90
35. - CARTE 24Bits GVP IV-24 avec SPLITTER RGB
3950. - 15960.- FiieCard 105 Mégas pour A2000
990. -
3950. - Modem SUPRA 2400 Bds (avec soft et câbles)
229. -
890. - RAM 2 Mégas extensible à 8 Mégas pour A2000
390. -
1560. - LECTEUR 3,5” HD 1.76 mégas interne pour A3000
195. -
780. - CARTE AT 386SX, 20 Mhz NOUVEAU!
1190. -
4790. - News d’AVANCEE
* Space Fonts, dix nouvelles fonts 3D au format Real3D, Sculpt et
Imagine avec utilitaire de retouche.
* REAL 3D en version française est arrivé
* Nouvelle version de RACE TRACE, logiciel de vectorisation très
performant
* La nouvelle version 2.10 de The Art Department Pro doit être
arrivée quand vous lirez ces lignes: gestion d’un nouveau
format d’image IFF le SPLT facilitant le transfert de grosses
images entre Amiga Pc Mac, à la sauvegarde Prefprinter
s’ajoute huit nouveaux modes de dithering, nouvelles options
concernant l’animation.
* Draw 4D Pro dont je vous ai parlé le mois dernier a enfin
trouvé un importateur, AVANCEE bien sûr, la version 2.0 est
pour bientôt.
* Texture City une très belle banque d’images sur quatre
disquettes aux formats HAM, DCTV et 24 bits compressé JPEG,
résolution en 736x580.
Le titre Satellite et Télévision sur la page 12 a été créé avec Draw 4DPro (testé dans AmigaNews 45 du mois dernier) Le fichier du titre en format Clip Professional Draw pèse 300K (sans le font! ) Amiga 3000 opération spéciale limitée
• A3000 avec disque dur 50 Mo, lecteur HD, moniteur 1024 x 768
A3000 avec 4 Mo de RAM supp. 2 7 900 F ttC A3000 avec 8 Mo de
RAM supp. 22 900 i A3000 4 Mo de RAM supp. Lecteur Floptical 21
Mo 2 F ttc F ttc A3000 8 Mo de RAM supp. Lecteur Floptïi 4 Mo
RA 8 Mo R lecteur Floptical 21 Mo, CartT32 bits YISIONAjf y Art
Department Pro 2, contrôleur image par image BCD monifeur &
* m m graphique ci-dessus avec scanner .1 Reprises: A500 prix
coûtant actuel, A2000 nous contacter Autres solutions possibles
avec cartes 68040 Locations, nous contacter Essonne Mailing Jeu
8-10, rue du Bois Sauvage 91055 ÉVRY Cedex • Tél: 64.97.96.54 •
Fax: 69.91.19.25 Cet encart a été composé avec AmigaTEX Ayant
joué Y Artésienne depuis fort longtemps, Caligari est enfin
disponible (à un prix abordable) pour tous les Amiga petits ou
gros. La version testée aujourd’ hui porte sur Caligari 2, une
version limitée de Caligari Broadcast. La version haut de
gamme, importé par Atelier Numérique depuis un moment déjà,
nécessite une infrastructure matérielle qui fait de lui un
logiciel inabordable par Y utilisateur non professionnel.
Caligari 2 s'appelle aussi Caligari Premier, car il constitue
une sorte de premier pas dans ce univers si particulier.
Caligari 2 Comme vous pouvez le voir sur l’image de titre, le logiciel est contenu dans un coffret carton contenant la documentation, deux disquettes et une cassette vidéo de démos et leçons. La documentation est composée d'un classeur et est rédigée en Anglais. Je l'ai trouvée un peu sommaire et juste suffisante même pour quelqu'un connaissant les mécanismes de la 3D. Elle est cependant fort bien complétée par une cassette vidéo V.H.S PAL qui montre nombres de réalisations faites avec Caligari (Broadcast) et un manuel tout en images et commentée. La cassette aussi est en Anglais mais
assez compréhensible et réalisée par le créateur du logiciel lui même. Les disquettes (2), contiennent le logiciel, des textures de matériaux et des fontes pour Caligari.
L’installation est très facile.
L’univers Caligari L’aventure de Caligari coïncide avec les débuts de l’Amiga. Déjà, en 1987, était testée dans Amiga-World une pré-version d’un logiciel semblant révolutionner le monde de la troisième dimension sur micro-ordinateurs. Un an après, le logiciel sortit et le concept de travail (tout en 3D) surprit et fascina tout le monde. Ce concept de travailler sur un seul écran en 3D dont les repères sont visualisés par un sol en filaire, fut ensuite "repris" et adapté sur Volumm 4D et tout récement Draw 4D (voir A-News N°45).
L’intérêt de l’éditeur de Caligari est de travailler directement dans l'univers virtuel du programme. Toutes les opérations sont réalisées en temps réel et immédiatement par l’intermédiaire de la souris (un Amiga accéléré fortement est conseillé). Les menus ne sont jamais gênants: il n’y en a pas. Seule une fine barre d'options se situe au bas de l’écran permettant de partique- ment tout faire subir à un objet.
Caligari est différent de l’environnement Intuition de l’Amiga et totalement indépendant. Ce nouveau concept de travail réclame donc une certaine pratique du logiciel avant de l’apprécier à sa juste valeur.
L’éditeur Caligari possède un écran unique de visualisation 3D qui sert pour toutes les opérations du logiciel, que ce soit pour créer un objet, une scène, l’éclairage, les animations et même le rendu final. Tout se déroule sur le même écran. Seuls les options s’ajoutent en bas de l’écran pour les choix de travail. Toutes les photos d’écran le long de cet article vous le montrent parfaitement.
Four éditer un objet il faut partir d’une des 18 primitives de départ représentant pratiquement toutes les formes dont on peu avoir besoin: Plans, tubes, triangles, pyramides, sphères, demi-sphère, coque, demi-coque, cône, demi- ... . La primitive est placée ensuite au centre de l’écran et ici toutes les opérations classiques sur un éditeur 3D sont possibles. Le plus de Caligari CALIGARI 2 Sélection Primitives est l'interactivité réelle et immédiate entre une action et son résultat. Tout est très rapide et visualisé en temps réel sur l’écran. On peut donc tirer des points, déformer des
zones, coller des parties ou des objets, lier des objets ... enfin tout ce que Ton connait est présent ici. L’angle de vue de la scène est lui aussi modifiable dans les trois dimensions, le tout à la souris. En théorie il ne doit pas y avoir pratiquement la moindre action au clavier (sauf pour l'entrée des coordonnées précises d'in point ou d'un objet par exemple).
Après de longues heures pour comprendre et manipuler Caligari, on sera capable de créer des objets et des scènes complexes avec une rapidité et une précision difficilement possibles sur un autre logiciel de 3D. La cassette vidéo fournie avec le logiciel est là pour le confirmer.
Le render de l'éditeur d'objets est présent pour nous aider à coloriser notre objet, globalement ou face par face.
Cette première visualisation de notre réalisation est donc la partie colorisation de l’objet représentée en facettes et faces cachées. Nous avons maintenant une petite idée de ce que pourra être notre image finale. Avant de clicker sur l'option Scene, il ne faudra pas oublier de sauvegarder l’objet!
La Scène Cette partie du logiciel représente l’endroit où tous nos objets vont entrer ensemble sur la scène pour la création de notre image finale. On a toujours le même type de visualisation et donc les possibiltés de mouvement à l'intérieur de l'univers virtuel de Caligari sont présentes. La seule restriction ici concerne les objets. A ce stade plus aucune modification ne peut être effectuer sur eux. Un paramètre important à avoir en mémoire est qu'un objet n’est pris en compte dans la scène que une fois posé. De plus on peut utiliser dans une même scène plusieurs copies du même objet,
Caligari ne stockera en mémoire qu’un seul objet. Toutes ces copies peuvent avoir des paramètres de couleur, rotation, échèlle différents les uns des autres.
Revers de la médaille: la modification de l'objet de bas dans "abject design" entraînera automatiquement la modification de toutes ses copies dans la scène.
L’Eclairage Ici aussi un nouveau concept de placement de l’éclairage est né dans Caligari.
En effet la position de la source de lumière n'est pas matérialisée par un point ou un f axe classique. La position de l’observateur deviendra la position de la source lumineuse (si on valide l’option). Plusieurs avantages découlent de ce procédé: on peut visualiser l’impact, l’éloignement et les faces non éclairées dans une scène car on visualise la scène depuis la position de la lampe. Je regrètte pourtant qu’il ne soit pas possible de visualiser les lampes déjà créées par une petite croix dans l’univers de Caligari (un peu comme dans Real 3D par exemple). Pour les sources de lumière, inu
tile d’énumérer les réglages, c’est classique.
Quick Render La scène terminée, on peut la visualiser en couleur et se faire une plus proche idée de notre travail dans le choix de cette option. Dans le "Quick render", l’image n'est pas réellement terminée et toutes les finesses des détails ne sont pas rendues. Comme son nom l'indique, ce n’est qu'un rërklu rapide de la scène.
L’Animation Avant de passer au rendu définitif de notre travail, voyons la création d'une animation avec notre scène. Après ce que r Créât, on Eclairage CALIGARI 2 nous venons de voir, il sera difficile de nous étonner à nouveau. Pourtant, c’est' dans cette partie, que réside le plus beau du programme. La simplicité de création d’une animation est poussée à l’extrême.
Pour créer le mouvement d’un objet dans la scène, rien de plus simple, il suffit de le prendre et de l’emmener à destination: c’est tout. Le logiciel se charge de toutes les transitions. On peut a tout moment modifier le cheminement de l’objet, sa forme, sa vitesse, son chemin, le tout à la souris. Les interpolations de mouvements calculés par Caligari peuvent être à base de droites ou de splines. Difficile de faire plus simple. Pour la caméra (c’est à dire nous), même procédure. Pour les amoureux de la complexité une option d’édition de scripts est possible grâce à une série de macro
commandes du type: MOVE, ROTATE, SCALE, MOVE EYE ... Une fois l’animation compilée (option Compile), ne pas oublier de la sauver. Maintenant on peut passer au Rendu définitif de l’image ou de l’animation.
Broadcast Render C’est dans cette partie du logiciel que Caligari 2 diffère de Caligari Broadcast.
Tout ce que nous avons découvert jusqu’à maintenant est commun à Caligari 2 et Caligari Broadcast. La différence s’opère sur les modules disponibles de Caligari 2.
Trois possibilités de rendus sont présents: Le format DCTV (3 ou 4 plans). Le format HAM-E et le format HAM standard de l’Amiga. C’est ici que j’ai été déçu par Caligari 2. On aurait pu s’attendre à toute une série d'autres rendus soit dans les modes conventionnels de l’Amiga soit dans les modes 12 et 24 bits pour d’autres cartes existantes. De plus il n’est pas possible d’éditer directement la résolution écran: elle est fixe selon le mode sélectionné. Evidemment c’est la seule différence entre Caligari 2 (2 990 FTTC) et Caligari Broadcast (+20 000 FFET), mais je trouve dommage de nous
avoir appâté avec toutes les possibilités d’édition, de création, d’animation, pour un si faible choix de rendu.
Arrêtons là avec les regrets et découvrons le Broadcast Render. Un point important à souligner, est que Caligari ne connaît pas le Ray-Tracing, mais innove avec un procédé plus rapide et dont l’aspect final est pratiquement comparable au ray-tracing.
C’est dans cette partie que va s'opérer tout ce que l’on connaît déjà des autres logiciels de 3D. Le mapping de Bitmaps ou de Textures, les transparences, réflexions, ombres, dégradés et autres sources de lumières spéciales; tout y est.
Toutes les manipulations sont dans l'esprit de Caligari déjà décrites maintes fois dans cet article. Le rendu des images est comme prévu parfait et comparable à un vrai ray- tracing avec la seule limitation des trois modes de visualisation de Caligari 2.
Conclusion Caligari 2 est la copie conforme de Caligari Broadcast avec les modules de rendu 24 bits et bitmaps en moins. Cette seule restriction permet cependant à l’utilisateur de bénéficier du magnifique environnement que propose Caligari à tout passionné de 3D. Evidemment on sera peut être un peu déçu du mode HAM si l'on ne possède pas de DCTV ni de HAM-E pour visualiser ses réalisations. C’est pour ma part le seul point noir du logiciel. Le prix du logiciel (2990 FTTC) est un investissement non négligeable, réaliste si l'on possède un DCTV ou HAM-E, mais difficile à passer pour
uniquement visualiser en HAM. Le prix de la version Broadcast est très elevé pour un possesseur de Avidéo 24, Colorburst voire VD 2001, et pourtant c’est la seule version que lui permettra de voir sur son moniteur les images en 24- bits.
Pour conclure, si vous ne connaissez pas Caligari, faites vous faire une démo par un utilisateur ou par l’Atelier Numérique, vous ne serez pas déçu, l'univers de Caligari mérite un détour, et surtout si vous possédez un DCTV ou HAM-E.
Eric Laffont Caligari 2 est distribué en France par: Atelier Numérique 10 Av. Parmentier 75011 Paris Tel: (1)40 24 17 51 Prix: 2990 Frcs Les possesseurs de Caligari 2 peuvent faire des sorties en 16 millions de couleurs de qualité professionnel en envoyant leur Fichiers à Atelier Numérique. Ils ont ainsi à leur disposition toutes les possibilités d’exploitation du logiciel qui sont ouvertes aux acheteurs de la version Broadcast.
7-p&fe , , , ftam300 9 dae utt LES MEILLEURS SOFTWARES LES MEILLEURS SYSTEMES z iete ~cè LES MEILLEURS PÉRIPHÉRIQUES PAGESETTER II PROFESSIONAL PAGE + PRO DRAW SUPERBASE IV PROFIL EXCELLENCE 2.0 KINDWORDS 2.0 INFOFILE PROCAL TABLEUR CDTV (Clavier, drive ext., Télécom, 2 titres, 1 cartouche) 6990 Frs Imprimante HP Deskjet 500 couleur jet d'encre .6990 Frs Station UNIX N”2 200 Mo 9 Mo ...32990 Frs Scaner J105 1M + Deluxe Paint II+Touch 2190 Frs STUDIO 24 1390 Frs MICROPROSE GOLF 340 Frs DIGITAL SOUND STUDIO 990 Frs GRAND PRIX 340 Frs PERFECT SOUND 3.0
740 Frs SILENT SERVICE II 340 Frs MASTER SOUND 410 Frs F19 STEALTH FIGHTER 280 Frs SONIX 2.0 490 Frs M1 TANK PLATOON 280 Frs PRISE MIDI 395 Frs TURBO CHALLENGE II 199 Frs BARS & PIPE 2890 Frs BATTLEISLE 240 Frs F 15 II 340 Frs 1 AMIGA 2000 W 2.0 + 1 HD 52 Mo + 1 écran 1083 S + 1 GENLOCK GST GOLD 40a
11. 990 Frs nc GST40 2290 Frs GST 40y c 2450 Frs GST GOLD SPF
inclus FADER 5500 Frs AMOS VF 490 Frs GST ASF SECAM 4390 Frs
AMOS COMPILER 295 Frs GST GOLD PRO 7600 Frs AMOS 3d 375 Frs
VITECH VIDEOMASTER 11990 Frs DEVPAC V2 810 Frs GST 2500 17900
Frs GFA BASIC 3.0 675 Frs GST 3400 14500 Frs G FA COMPILER
395 Frs 990 Frs DeluxePaint IV 690 Frs DIGI PAINT 3 690 Frs
2990 Frs Volumn 4D Junior 420 Frs 2990 Frs MEDIASTATION 1990
Frs 345 Frs IMAGINE VF 2490 Frs 950 Frs IMAGINE VA 1990 Frs
420 Frs IMAGINE 2.0 NC 450 Frs CALIGARI 2.0 2990 Frs 1990 Frs
PACK VIDI: Tel. (digitaliseur) t i Ext. Mém. Sans horloge 220
Frs Ext. Mém. Avec horloge 512 k... 290 Frs Ext. Mém. 500+ 1
Mo .670 Frs Ext. Mém. 500 1,5 Mo 990 Frs Ext.
SIMMRAM 2 Mo .850 Frs SY QUEST 44 Mo +
cartouche. 4290 Frs Carte émuiateur Mac Amax II... 1990 Frs
DCTV .....4990 Frs amiga
500 amiga amiga 2000 2490 Frs 2990 Frs 3690 Frs 4990 Frs 220
Frs 5190 Frs 9990 Frs 4390 Frs 7990 Frs 9990 Frs 10490 Frs
tel.
19990 Frs 22990 Frs 2890 Frs 850 Frs 5290 Frs 1890 Frs Nous consulter 4390 Frs 5190 Frs 6990 Frs Publicités et photos non contractuelles - Les prix s'entendent TTC nouveau mm 3000 (25 mhz, 50 Mo 2 Mo) ' Mensualité 1000 Frs mois (assurance V.I.M. en 19,80%, barème CETELEM en vigueur à ta date de parution AMIGA 2000 W 2.0 +1HCD GVP 52 Mo + 2 Mo RAM +1 Ecran 1083 S +1 Carte COMBO 322 (22 mhz 1 Mo) ' Mensualité 1000 Frs mois (assurant. I.M, en plus) TEG 19,80%. Barème CETELEM en vigueur à la date de parution BON DE COMMANDE Code Postal . Téléphone Carte accélératrice 40 mhz Qté
Prix ¦* ¦»n i *n t 'i 4n -ta m tu Pour un contre-remboursement ajouter 65 Frs.
S2r Lille 61, Rue de la Monnaie Tel (lo) 20 74 50 60 Y Règlement par chèque à l'ordre de : Appelez nous pour connaître les dernières PROMOS !![ U».sommSi Xl00 ULLE Date Signature A 500 (OFFRE LIMITÉE) A 500 Plus A 600 Nouveau A 600 20 Mo Extension mémoire sans horloge Extension mémoire avec horloge 512 k 290 Frs Extension mémoire 500 + 1 Mo 670 Frs Extension mémoire 500 1,5 Mo 990 Frs Lecteur externe 31 2 570 Frs Lecteur externe anti-virus 31 2 710 Frs Disques Durs ARCHOS (10 Mo de domaine public) ADD 500 + HD Quantum 52 Mo ext. 4 Mo 3390 Frs Ext, mém. ADD 500 1 Mo 500 Frs ¦ 2 Mo 950 Frs ¦ 4
Mo 1900 Frs DD PROTAR AD500 HD50 52 Mo 17ms (alim. Comp.) 3.890 Frs Disques Durs GVP HD 500 52 Mo HD 500 52 Mo+ 2 Mo HD 500 52 Mo + Carte PC 286165 Mhz CARTES ACCELERATRICES COMBO 322 -22 Mhz-1 Mo COMBO 322 -52 Mo-1Mo COMBO 340 - 40 Mhz - 4Mo COMBO 340 - 40 Mhz - 4Mo + 52 Mo MERCURY 68040 - 50 Mhz GVP F40 - 50 Mhz 4Mo RAM 32 bits pour COMBO Extension SIMMRAM 2 Mo DD HCD120 Mo Flicker Fixer DD 240 Mo Bas Prix A 2000 w 2.0 A 2000 + moniteur 1083 S + Disque Dur 52 Mo Disque Dur GVP HCD + 52Q2M.
Carte Â?chos Avidéo 12 bits + AVPaint + Opéra 2390 Frs Carte Vortex Atonce+16 Mhz 2390 Frs Moniteur Couleur 1083 S 2100 Frs Moniteur Couleur 1084 S 2300 Frs Carte GENLOCK A 2300 1990 Frs GENLOCK Y C A3000 2290 Frs Action Replay MKIII • A 500 595 Frs ¦ A 2000 695 Frs DCTV 4990 Frs CARTE AT 80386 (20 mhz) 5320 Frs IMPRIMANTES Consultez nous A 3000 25 Mhz 50 Mo 2Mo 18350 Frs A 3000 Etudiant inclus 1960 50Mo 3Mo 19990 Frs A 3000 TOWER 100 Mo 24990 Frs Montant F TTC 25 F TTC F TTC PROBLEMES D'EMULATION DE FENETRES Le syndrome du caméléon a encore repris Vamiga. Non content d’avoir honteusement
plagié l’Atari, le Mac, le BBC, le C64, le ZX, etc ... il se lance une nouvelle fois à la conquête du monde MS-DOS. On a connu successivement en ce domaine le PC-Transformer, les cartes passerelles XT et AT, la KCS Power Pc Board et l’ATonce. Mélange hétéroclite de solutions idéales et de cauchemars, seule la KCS a su jusqu alors tirer correctement son épingle du jeu. Les premiers essais de l’ATonce se traduisaient le plus souvent par la disparition violente de l'Amiga, et certaines tares rédhibitoires en faisaient dans la bouche de bon nombre un culte tabou. C’ est donc avec un peu
d’appréhension que je me suis lancé à la découverte de la nouvelle carte AT once: la Plus à 16 Mhz.
Made in Gertnany Le package Le premier contact établi, ce fut cette boîte de couleur jaune marbre, où en cinq langues est écrit "Emulateur AT" für for - pour para per Amiga 500.
Voilà, je découvre enfin le véritable premier produit informatique communautaire. Tout ce que compte la C.E.E. de fondu du clavier va pouvoir enfin trouver un lieu commun. Seulement cette impression multi-linguistique n’est qu’extérieure.
En effet, en ouvrant la boîte, j’ai la désillusion de trouver un joli manuel à couverture glacée ... en anglais (heureusement que ce n’était pas en Serbo-Croate). A part l’enveloppe chamelle, rien, mais alors absolument rien n’est dans la langue de Molière. Le contenu de ce carton est bien protégé par un châssis en mousse. On y trouve deux disquettes, le manuel, un autocollant aux armes de Vortex, et la carte glissée dans un sac antistatique. Passons sur l'autocollant, et intéressons-nous à la carte.
La carte De taille réduite, elle semble à première vue d'une bonne solidité et d’une finition parfaite. Dessus on trouve deux supports vides, un 286, un Bios, de la fast- ram, et un connecteur. La carte n’a plus cette forme en L. Toute la place libre en surface est occupée. Un support est réservé pour recevoir un coprocesseur arithmétique 80C287 16 Mhz. Avant d’aller plus loin je tiens à préciser que je n’en n’ai pas mis, et cela pour plusieurs raisons.
D’abord un tel coprocesseur vaut extrêmement cher, car il s’agit d’un composant à technologie CMOS à faible consommation et qu’il est cadencé à 16 Mhz. Cela le rend rare sur le marché, et d’un prix moyen compris entre 1000 et 2000 francs.
Ensuite, si on veut faire des calculs avec un PC il vaut mieux tout de suite investir dans un véritable compatible. La possibilité est cependant offerte. A vous de savoir où doit s’arrêter l’émulation.
Installation Le deuxième support est plus grand. Il est réservé au 68000. Décalé par rapport à ce dernier, on trouve sur l’autre face du veroboard une fiche permettant d’insérer le tout sur le support microprocesseur de la carte mère Amiga. On doit donc en venir avant toute autre chose à l’installation de la partie hard. Eh là, ce n’est pas triste. Le manuel pour cela est très didactique. Grâce à quelques photos, on nous apprend qu’il va falloir désosser complètement le 500.
Pour ceux dont l’Amiga est toujours sous garantie, et qui craignent pour leur santé, arrêtez tout de suite de lire cet article. Pour les fous, les accrocs du risque ou les simples d’esprit suivez-moi. Il faut retourner la machine, faire sauter les deux autocollants de garantie (si cela n’a pas déjà été fait), enlever délicatement toutes les vis, retourner de nouveau la bête, et si tout s’est bien passé jusque là, enlever sans anicroche le capot. Là, on doit retirer le clavier en dégrafant son connecteur de la carte- mère en passant les doigts (ou une pince) à travers la plaque de
blindage.
Ensuite, il faut dévisser la plaque en acier trempé servant à protéger l’Amiga d’une attaque nucléaire ou du trou dans la couche d’ozone.
Une fois ceci fait dans le plus grand silence, les entrailles du monstre apparaissent. La partie qui nous intéresse, le 68000, se trouve près du port d’extension DMA (l’endroit où normalement on accroche un disque dur externe). Il est là, majestueux, campé fièrement sur ces 64 pattes (velues de surcroît). La sueur commence à couler dru sur mes joues.
Le manuel me dit carrément de prendre un couteau type Rambo pour extraire l’insecte de son support. Le but du jeu est de désolidariser le silicone du support, les pattes viendront avec (faire très attention à ce qu'elles ne restent pas à dormir dans le socle). Après dix minutes d’un combat sans merci contre la peur, le seize-trente- deux cède enfin. Ouf! Rien ne semble avoir disparu, tout est là. Je recompte encore une fois toutes les pattes, on ne sait jamais. Maintenant il faut continuer, car on en a déjà trop fait pour reculer. Après avoir longuement enlevé toute l’énergie négative (ou
positive) contenue dans vos mains, on attrape la carte. A ce moment là il faut enlever le prolongateur se trouvant accro- CPU-80286 :» Ml : AS Aouse BIOS Uersion : Il NPU-80287 : ¦ m : BS232 HEAAODE M PAL FflSMtl : installai LPT1 : Centronics Enuktor : fiîonce-Plus BfiSE NEHH : 610KB EÜI. E(l : 1000KB m m unuAmi a flfivn ÜIDEO : Hercules (0 Copyright 193H2 by.
I i î p iii EHP. En : 100KB uortex lonputcrsystene mon ché par un bout de mousse à la fiche. Ce prolongateur doit être enfoncé fermement mais sans violence sur le support 68000.
Ensuite dans les trous du prolongateur on place la carte correctement, dans le bon sens. Enfin délicatement on enfonce le tout. C’est dur, car la carte ne laisse pas beaucoup de surface pour pousser, et le Bios n’a pas été conçu pour cela.
En plus, l’effort doit porter sur 1 4 seulement de la carte. On s’est aidé pour cela du sachet antistatique. Celui-ci s’est trouvé un petit peu percé par les soudures, mais nous a rendu un grand service. Reste enfin à mettre le 68000.
Il faut faire ici très attention à ce que les pattes soient bien droites. Normalement, l’insertion du 68000 permet de bien enfoncer tout le montage sur la carte mère.
La carte est alors suspendue à moins d’un millimètre de la Rom la plus proche.
Un équilibre instable et douteux s’installe donc dans l’Amiga. Après il suffit de remonter le tout, et d’allumer en priant Dieu le père, et tous ses saints.
Il faut constater que la plaque de blindage risque de poser quelques problèmes.
Il s’avérera peut-être nécessaire dans certains cas de ne pas la remettre (ce qui n’est pas très prudent), ou de la découper (ce qui est du vandalisme et de l’atavisme). En effet, le 68000 affleure de très près le métal.
Je suis sûr qu’à peine deux ou trois microns le séparent de la ferraille (cela craint de plus en plus). On peut également essayer d’isoler la carte. On a pensé mettre le sac antistatique, mais vu la température qui règne autour du 68000, on s’en est abstenu, par crainte de mouler la carte dans le PVC. Une feuille de papier pourrait être utilisée, mais là encore la chaleur à même la carte risque de provoquer des surprises (les pompiers, c’est le 18!).
Je rallume, anxieux, l’Amiga. Sous Workbench, je constate avec soulagement, que l’A590 et ses deux mégas d’extension fonctionnent encore. Je soupire d’aise encore quand la KCS souligne gaillardement sa présence discrète. Je prends la disquette "System Disk - AmigaDos Format", et l’insère dans le lecteur.
Les joies du paramétrage Très peu d’icônes à se mettre sous la dent. Un fichier Read-Me permet de se tenir au courant des dernières nouvelles qui n’ont pu être adjointes au manuel. Rien de particulier à noter. Pour les heureux possesseurs de disque dur une icône vous permet d’installer la partie soft d’AT-Once.
Curieusement l’invocation de l’icône ne permet que d’afficher un message vous invitant à lancer l’installation à partir du
CLI. Heureusement on peut spécifier la partition. Sont ainsi
pjacés sur le disque, une librairie RCT dans le tiroir
LIBS:, le programme d’émulation et ses fichiers de données,
un tiroir avec des fontes spéciales pour le mode Hercules,
et le programme de paramétrage. Le tout est agrémenté de
jolies icônes à la WorkBench 2.0. Un petit conseil: évitez
de lancer le programme d’émulation si la carte n’est pas
installée.
Cela à tendance à réellement perturber Tamiga. Il n’arrête pas de faire des reboots incessants. Ce phénomène ne disparaissant qu’après avoir longuement éteint l’ordinateur, et vous avoir donné des sueurs froides.
”Install" Avant de commencer toute cession sous PC, il convient d’établir le paramétrage correct de l’émulation. Pour cela on a le programme "Install". Quatre menus permettent de régler les différents paramètres.
• D’abord un menu pour sélectionner la langue utilisée dans le
programme d’installation. Normalement cinq choix sont à votre
disposition, mais seuls l’anglais et l’allemand sont
accessibles. La version française n’est pas encore disponible,
mais la possibilité a été prévue.
• Ensuite on trouve la partie qui commute le mode multitâche de
l’Amiga. On peut désactiver le boot sur la partition Amiga et
bloquer le système uniquement sur la tâche At-Once.
• Après on accède à un menu de choix entre l’émulation AT-Once à
7.2 Mhz et AT-Once à 16 Mhz. Cela permet de se resituer dans
le cadre de l’émulation fournie par la version antérieure. On
peut également émuler le mode turbo qu’offre tout compatible
digne de ce nom, afin de permettre le fonctionnement de softs
à une fréquence de 8 Mhz et moins. Cependant cela n’est
accessible qu’à la condition que le soft de l’ATonce 8 Mhz soit
en votre possession (dans ces conditions le choix offert est
sans intérêt).
• Le dernier menu pennet de configurer la partie interface de
la carte.
Visite commentée L’écran Les couleurs sont réglables par les habituels potentiomètres RGB. Les modes accessibles sont au nombre de six :
• CGA (texte 2 à 16 couleurs et graphique 4 et 2 couleurs)
• MDA ou HERCULES (interlace ou non, monochrome)
• TOSHIBA 3000
• OLIVETTI
• EGA
• VGA (texte couleur et graphique interlace monochrome).
Un menu permet de régler les choix en matière de mémoire, souris, port parallèle et série.
Répartition de la mémoire On peut diviser la mémoire Amiga entre la mémoire Extended et Expanded.
Ce réglage est très bien fait car la possibilité est offerte d’augmenter ou de diminuer la mémoire par pas de 1, 10, 100, 1000 Ko.
De même la mémoire de base est configurable. Dans l’optique d’utiser la souris, une option pennet d’émuler une souris Microsoft Mouse sur COM1 ou COM2.
Port parallèle, clavier, lecteurs Le port parallèle peut être attribué à l’adresse $ 378 (le cas généralement constaté) et $ 278. La vitesse et la répétition du clavier peuvent subir un ajustement. Ici on peut choisir une émulation spécifique au clavier germanisant. Pour nous on devra se contenter d’une émulation "ASCII". Jusqu’à deux lecteurs de disquettes peuvent être reconnus. On peut bloquer le format à 40 ou 80 pistes, et choisir les lecteurs A et B parmi les quatre lecteurs Amiga pouvant être connectés. C’est important, car dans le cadre d’une émulation en multitâche, et si on possède
au moins deux lecteurs, on peut en attribuer un à chaque système d’exploitation. Une prochaine version de la carte devrait permettre d’utiliser les lecteurs haute densité. Une option importante est également celle qui permet de désactiver la lecture des disquettes par Amiga- Dos. Beaucoup ont pu se plaindre dans les versions antérieures de la carte qu’à chaque fois que l’on introduisait une disquette, celle-ci était lue d’abord par le système Amiga, et une fois vue comme non- AmigaDos, accessible en lecture par Atonce. Ce mode existe toujours, notamment pour le fonctionnement en
multitâche, mais peut être inhibé si le besoin s’en fait sentir (surtout qu’une demande de lecture sur une disquette sans avoir attendu la main provoque un guru dans la plupart des cas). La lecture des disquettes n’est d’ailleurs pas de tout repos, car un temps, agaçant, doit toujours être marqué entre l’introduction de la disquette et sa lecture. Une trop grande rapidité entre les deux actions provoquera une erreur de lecture pour absence de support.
Parîitionnement PC Enfin, on trouve la partie réservée à 'installation des partitions PC sur le dis- souris avec Le vouwe dans r unité C s'appelle DOS Le nuaéro de série du volune est 1638-12CC Répertoire de C: D0S 4201 CPI 4208 CPI 5202 CPI A2P EXE ANSI SYS APPEND EXE ASSIGN COM AIIRIB EXE BACKUP COM CGA EXE CHKDSK COM COMMAND COM COMP COM :0UNIRY SYS DEBUG COM DISKCOMP COM DISKCOPY COM DISPLAY SYS DOSSHELL BAK DOSSHELL BAT DOSUIIL MEU DRIVER SYS EDITOR EXE EDLIN COM EGA CPI EGA EXE EMM SYS EMM386 SYS EXE2BIN EXE FASTOPEN EXE FC EXE FDISK EXE FILESYS EXE FIND EXE FORMAT COM GRAFTABL COM
GRAPHICS COM GRAPHICS PRO IDT SYS HIMEM SYS HIMEM SYS HSCR EXE IFSFUNC EXE INUERS EXE JOIN EXE KEYB COM KEYBOARD SYS LABEL COM LCD CPI LINK EXE MDA EXE MEM EXE MODE COM 10RE COM MOUSE COM MOUSE SYS NLSFUNC EXE P2A EXE PCIBMDRU MOS PFORMAI EXE PRINT COM PRINIER SYS RAMDRIVE SYS README IXI RECOUER COM REPLACE EXE RESTORE COM SHARE EXE ÎHELL CLR SHELL HLP SHELL MEU SHELLB COM SHELLC EXE SMARIDRV SYS SORT EXE SSCR EXE SUBSI EXE SYS COM IREE COM U400 EXE VGA EXE UHIGH EXE ULOH EXE XCOPY EXE XMA2EMS SYS GWBASIC EXE 88 Fichier(s) 1060864 octets libres C: D0S _ que dur Amiga. On peut mettre en
oeuvre deux méthodes de partitionnement, et aligner jusqu’à 24 partitions MS- DOS (de C: à Z:).
• La méthode A est assez conventionnelle car elle crée à partir
d'une partition standard Amiga une partition PC.
Il suffit pour cela d’indiquer la partition Amiga à transformer (par ex. C: = DH1), et celle-ci devient inaccessible sous Amiga. Ici nul besoin d’aller bidouiller dans l’utilitaire d’installation du disque dur. Atonce se charge de tout. C’est rapide et efficace.
• La méthode B est plus exotique. On peut créer sous forme de
fichier une partition directement dans une partition sans
altérer le contenu AmigaDos. Par exemple si je veux créer une
partition D: de 2 mégas, At-Once va créer un fichier de 2 mégas
sur DHO, d’où la formule D:= DHO:DOSFILE, 1,200.
L’intérêt de cette méthode est évident.
On peut créer facilement des partitions PC temporaires sans altérer la structure du disque. On a pu remarquer à ce sujet que la création d’une partition d’une taille presque égale à l’espace libre sur le disque provoque irrémédiablement un plantage d’"Install". Du côté des disques durs compatibles, le manuel parle des GVP Séries II et autres A590. Pour ma part j’ai pu tester deux disques: PA590 qui a parfaitement supporté le partitionnement PC; le disque de Trinology Software en 105 mégas a également apporté toutes satisfactions, à part quelques sautes d’humeur à l’installation
initiale. L’extension mémoire dans les deux cas n’a pas posé de problèmes. Côtés émulation PC, l’installation se fera par l’incontournable FDISK. Le formatage de chacune des partitions a été surprenant de rapidité, que ce soit pour une partition de 10 méga, ou pour une de 25 méga.
La sauvegarde globale de la configuration va se faire en quittant le .programme. A noter côté ergonomie du programme, l’existence de requesters type tout-à-la- souris avec effet Workbench 2.0. Par contre les couleurs sont très mal choisies.
Principes de base Le lancement de l’émulation va se faire en cliquant sur l’icône Atonce. Vous avez intérêt à avoir sauvegardé vos éventuels travaux avant de cliquer, car on assiste à un magnifique Warmboot de l’Amiga.
Si on a opté pour le multitâche, Atonce et Amigados vont booter de concert l’un après l’autre sur le disque à un très court intervalle. Le chargement en sera donc ralenti des deux côtés, car on est déjà en multitâche. Par contre si on n’utilise que l’émulation, AmigaDos va booter, et rendre immédiatement la main à la carte.
Apparaît alors un écran noir avec un cadre d’information qui donne tous les choix de configuration et indique:
• la mémoire disponible,
• le mode graphique,
• la disponibilité d’un coprocesseur,
• la version de l’émulateur Un classique test de mémoire s’effec
tue, pouvant, toujours classiquement, être interrompu par une
pression sur ESC.
Ensuite, le système recherche si une disquette de boot est disponible dans le lecteur A: il essaye ensuite de booter sur le disque dur. Attention, à ne pas laisser dans A: des disquettes non-system, car un reset sera nécessaire (CTRL-Amiga Gauche- Amiga Droite, CTRL-ALT-DEL, ou S- Amiga Droite-Amiga Gauche).
Installation du DOS La première opération à effectuer est l’installation du DOS sur votre disque dur.
Je n’ai pu tester que le DOS 4.01. Une remarque doit être faite à ce sujet. Possesseur d’une KCS, j’avais acquis avec la carte un DOS. Croyant pouvoir reprendre celui-ci pour l’ATonce, j’ai dû vite déchanter: le DOS fournit avec la KCS est réservé uniquement aux XT en 8088 et
8086. Il va falloir donc se procurer un DOS pour AT (faites donc
attention au DOS que vous allez prendre). Il est égale
ment conseillé de ne pas installer le Dos Shell. En effet,
si vous bloquez l’émulation vidéo en VGA ou EGA, le Dos
Shell ne fonctionnera pas, protestant du fait que votre
carte VGA ne possède pas suffisamment de mémoire vidéo
(on est en émulation graphique monochrome). Par contre en
CGA aucun problème, l’émulation va bien. Heureusement, la
gestion des modes écran se fait le plus simplement du
monde.
Sur la disquette MS-DOS fournie par Vortex on trouve une batterie de programmes permettant de commuter la carte dans les différentes émulations, sans qu’il soit nécessaire de rebooter. Ces petits utilitaires devront se placer dans le répertoire DOS.
On peut indiquer le nombre de couleurs souhaité en mode texte.
Par exemple: "CGA 16" donne 16 couleurs en mode écran CGA texte. Une particularité réside dans le mode MDA ou Hercules, uniquement monochrome, et qui peut apparaître avec des fontes 8X8 et 16X16, ce dernier mode donnant plus de finesses aux caractères, mais fonctionnant en interlace. Il n’en reste pas moins que c’est le plus agréable mode texte proposé par la carte. Les fontes sont très agréables, même avec les vibrations.
Option: CGA Olivetti | EGA | Hercules î 3188 m Nimber of CGA-îexl Col ors 80x25 m s 4 1 Auto 1 Hercules Text-Fonts: Fo nt: hJJLJ m 8x16 üSü l!HTi)CTiEi Emulation graphique Du côté de l’émulation des écrans graphiques, seule la gestion des écrans VGA et MDA offre une particularité. Le premier, d’une résolution de 640X480 pixels, peut être déplacé verticalement si l’Amiga fonctionne en mode NTSC. L’écran MDA d’une largeur de 720 points, ce qui sur n’importe quel écran Amiga ne rentre pas, peut quant à lui être déplacé horizontalement. C’est très rapide, à la manière d'A- Max pour les
écrans moyenne résolution, et ce fait grâce à une combinaison de touches du pavé numérique et de la touche Amiga Gauche. Ces mêmes combinaisons claviers permettent d’inverser les couleurs de l’écran, et d’arrêter enclencher la lecture des disquettes AmigaDos. Ces fonctions se retrouvent également sous forme de petits programmes que l’on place dans le répertoire DOS.
La souris La mise en oeuvre de la souris est également très simple. Pour cela procurez- vous un driver compatible Microsoft Mouse. Tout ceux que nous avons essayés ont parfaitement trouvé la souris sur le port COM1, et dans un temps presque instantané, ce qui n’est pas le cas sous la carte KCS, qui met bien 30 secondes à trouver la souris, qui dans ce cas est en émulation Mouse System. Pour un meilleur rapport Port parallèle et port série Les ports de sorties, parallèle et série, n’ont besoin quant à eux d’aucune installation spécifique à l’émulation. Retenez seulement, que pour le
port parallèle, sa présence en LPT1 devra être précisée pendant l’installation du DOS. Le port série quant à lui est identifié par COM2, et vous devrez toujours veiller à faire appel à lui. Le son est quant à lui émulé, mais comme les vrais compatibles, vous n’aurez la joie que de connaître un infâme gazouillis de buz- zer.
Le clavier Le clavier n’apporte pas toujours toute satisfaction. Il faut déjà bien paramétrer 1’"autoexec.bat" et le "config.sys", car sinon on risque de ne plus *S’y retrouver.
Fiabilité émulation, il faut dénicher les dri- vers Microsoft connus sous les noms de MOUSE.COM et MOUSE.SYS. Côté utilisation, la souris Amiga sera émulée en mode deux boutons (c’est largement suffisant).
J’ai eu droit à un clavier azerty accentué, où certains caractères gravés sur le clavier » Amiga n’étaient pas accessibles. Cela a disparu après quelques réglages. La touche Num Lock transforme le pavé numérique en pavé fléché. Attention cependant, car si le pavé est en mode entrée numérique, les touches fléchées sont également en entrée numérique. Il y a un amalgame fort gênant établi entre les deux. De plus, à l’inverse de la KCS qui fait apparaître un petit c en bas d’écran, l’ATonce ne donne jamais le statut de cette touche. C’est assez embarrassant, car il faut toujours tester les tou
ches du pavé numérique pour savoir en quel mode on se trouve, et cela occasionne quelques erreurs agaçantes. Il arrive aussi très régulièrement que le clavier se bloque au démarrage de l’émulation. Dans ce cas Un mot sur les performances Ces graphiques (réalisés à l’aide d’Excel sous A-MAX) font ressortir les grandes tendances de l’émulation PC sur Amiga par rapport aux "vrais" compatibles. L’XT (IBM), le 286 (Kenitec) et le 386 (Supercom) sont le reflet du positionnement de la carte. Les chiffres ici n’ont de réelles valeurs que dans le cadre d’une émulation de Windows. Cette courbe,
pourtant issue d’un test sous DOS, ne révèle pas tout à fait la réalité. Elle prouve cependant les problèmes que connaissent les différentes émulations écrans. A noter enfin que les tests de rapidité du disque dur n’ont apporté aucune fiabilité. Le programme Core Test n’a jamais donné les mêmes résultats. Il semble cependant que la tendance pour l’A590 soit de 40 ms (sous toutes réserves).
Fichier Options Fenêtre ?
Groupe principal Normal E3 Accessoires EÊI Enregistreur Calculatrice Bloc-notes Agenda 6 7 8 9 10 11 12 13 14 Prêt Reversi - .tAà Ptfedil m C53 1 2 3 4 5 L'amiga s'ouvre les portes de Windows' AMIGA NEWS “ Eichier Edition Sélection Format Données Options Macro Ecran ?
G hn ajî] HP fcRi mÆiÆi CU S|q|o| l L*M5]â I la seule solution pour "débloquer" la situation est de faire un reset Amiga (Ctrl- Artiiga Droite-Amiga Gauche). La carte se réinitialise alors, et remet les choses en ordre. Si nécessaire, il faut opérer plusieurs resets successifs.
Le logiciel à la carte J’ai décidé de distinguer deux catégories dans l’émulation soft:
• les programmes DOS (ou ne fonctionnant pas sous Windows)
• les programmes tournant sous Windows.
Pourquoi cette distinction?
L’émulation ne donne pas les mêmes satisfactions dans les deux situations. Pour la première, je dois dire que c’est Waterloo. Autant, la carte KCS a su m’apporter toutes satisfactions en ce domaine, autant l’ATonce est un plagiat douteux du monde MS-DOS. Non pas que cela ne fonctionne pas, ou que cela fonctionne mal, mais que cela fonctionne trop lentement, trop lourdement. Le mode texte, qui est sensé être le mode le plus rapide sur un PC est très mal géré. Rien que sous DOS, les sauts de ligne en passage de ligne de commande sont saccadés. Un léger temps d’arrêt se produit après un
retum. En mode défilement de texte, on a largement le temps de lire, sans qu’il soit indispensable de faire une pause (j’exagère, mais la vérité n’est pas si éloignée que cela). Cette tare se retrouve invariablement dans tous les programmes. L’utilisation de commandes ou de menus est très fastidieuse. Cela répond très mal, et le mot d’ordre est toujours aux temps d’arrêts. La série des logiciels de gestion de EBP-Informatique par exemple devient un véritable cauchemar à utiliser, malgré une efficacité de mise en oeuvre réputée. Rien que pour le chargement, c’est la croix et la bannière.
Turbo Pascal
5. 0 et 6.0 fonctionnent, mais sont inutilisables, par la
lenteur de la frappe sous leur éditeur, ainsi que l’appel au
menu. Turbo C et PC Tools ont également les mêmes diffi
cultés. D’ailleurs pour généraliser, tous les logiciels testés
ont éprouvé ces difficultés.
Ce n’est pas que l’émulation processeur ne turbine pas, c’est que l’émulation vidéo traîne. Résultat les programmes attendent toujours après l’écran. Tout le bénéfice du 286 à 16 Mhz est perdu. Il vaut mieux alors dans ce cas le Nec V30 de la KCS, qui lui ne souffre d’aucune altération en mode texte. Tous les modes graphiques ont également ce même problème. Works 2.0 sous DOS réagit aussi mal en mode texte qu’en mode graphique. La saisie d’un texte est aussi pénible que sous certains traitements de texte Amiga. La version d’évaluation de Quattro 3.0, assortie d’une très belle interface
utilisatrice, bloque carrément à certains moments. De plus, il m’a fallu près de 40 minutes pour l’installer, alors que seulement un quart d’heure suffisait pour la KCS. L’environnement Geo- Works, uniquement graphique, a connu des moments éprouvants lors de son installation. J’aijJû en partie faire l’installation à la "main", et malgré le mode VGA, Geo- Works a présenté de très graves problèmes de lenteur, ce qui a particulièrement affecté son fonctionnement, provoquant un grand nombre de plantages.
D’autres choses ont carrément refusé de fonctionner. Word 5 notamment n’a pu être installé, la carte refusant d’admettre la protection lors de l’installation. Des jeux, déjà fort anciens, comme Tetris par exemple, n’ont jamais tourné. Turbo Debuggeur 1.5 s’est quant à lui oublié.
L’utilisation de l’utilitaire de refragmentation du DR DOS 6 a complètement laminé les programmes installés. Un enfer pour tout remettre en ordre. Le manuel de l’ATonce est d’ailleurs très avare en information sur l’émulation en mode non Windows. Seule la possibilité d’utiliser les systèmes d’exploitation DOS 4, 5 et DR DOS 5 et 6 est certifié. Le Prologue en tout cas a refusé tout lancement.- Je n’ai pas essayé OS, mais cela ne doit pas être beau à voir. Le DOS 3 a lui fonctionné. Par contre, je déconseille la série des DR DOS, qui notamment, du fait du trafic de la compression sur le
disque dur, doit être encore plus lente qu’à l’habitude (ce qui est déjà une réalité sur les compatibles). La KCS quant à elle ne reconnaît pas le DR DOS.
De toutes ces horreurs, ce qui surprend le plus, c’est que les tests de rapidité que j’ai effectués ont apporté toute satisfaction, dominant largement un 286-12. Mais où toute cette puissance est-elle passée? A l’écran on ne retrouve aucune trace des chiffres, si se n’est peut-être à l’occasion de certains programmes effectuant uniquement des calculs, comme par exemple une compression-décompression ou un traitement spécial en mémoire (Alchemy et Lharc par exemple). Pour tout le reste, lorsqu’il est nécessaire de faire joindre les appels à l’écran et le processeur, la lenteur dépasse tout
ce que l’on peut attendre. Ce n’est pas le PC Transformer, mais pas loin.
Cela me rappelle un peu le fonctionnement d’une carte passerelle AT. Si vous connectez le multitâche, c’est juste alors pour le plaisir de dire que vous avez deux systèmes d’exploitations en même temps.
La souris répond très mal. Ï1 n’est pas rare d’avoir un blocage lors de la sélection d’un menu. Les couleurs texte ne sont pas respectées. Il conviendra de régler dans le programme "Install" les couleurs à l’image d’un véritable PC (ou comme moi de reprendre celles utilisées par la carte KCS).
L’émulation des ports parallèle et série n’ont fait preuve d’aucune faiblesse. Je regrette de n’avoir pu tester une liaison avec un Portfolio, ce transfert ayant réussi avec la KCS.
Travelmate 500 C’est en pensant au TM 3000 Win SX ou Travelmate 3000 de Texas Instrument, que j’imagine le mieux la carte Atonce.
Comme ce portable spécialement conçu pour fonctionner avec Windows, la carte aime, je dirais même plus, adore Windows
3. 0. Ici, fini les petits soucis de la vie quotidienne. Le
plaisir est total. Tout ce que j’ai pu faire avaler à la carte
au sujet de Windows a fonctionné. D’abord la gestion de la
mémoire étendue. Sur ce point la carte est bien pourvue, car
elle gère en souplesse à la fois la mémoire Extended et
Expanded.
Windows ne connaît que l’Extended. Il est donc conseillé de l’utiliser. Pour cela vous devez mettre dans le "config.sys" une ligne de commande installant le driver "Hi- mem.sys" version 2.60. Ce driver est celui fourni avec Windows. Ne prenez pas certains drivers placés sur les disquettes DOS. La mémoire Expanded bénéficie d’un driver spécialement fait par Vortex.
En mode standard sous Windows, la mémoire Extended vous donnera le maximum de mémoire disponible. La notice d’ailleurs consacre deux pages à l’utilisation de Windows. On y explique notamment la façon d’accéder soit au mode Réel soit au mode Standard. Il est conseillé dans la notice de se mettre en mode VGA. Je suivrai cette idée, car, même si les autres modes fonctionnent, c’est le VGA qui est le mieux adapté au travail sous Windows.
L’installation proprement dite n'apporte aucune remarque particulière. Tout va se faire sans peine. Le comportement général est ici équivalent à celui d’un vrai 286 en émulation monochrome VGA.
Tout, je dis bien tout, ce que j’ai essayé a fonctionné parfaitement bien. Aucune surprise. Aucune déception. Si la lenteur existe, elle est la même que celle qui est ressentie sur des PC à processeur équivalent. La gestion des entrées-sorties sous Windows est excellente. Rien à dire. Le clavier et la souris suivent. Plus de souci.
On peut aussi bien jouer à Win Tetris que sur un PC. Grâce à la reconnaissance de la mémoire de l’Amiga on peut accéder à des programmes comme Excel, Win Word, MS Publisher, Pagemaker 4.0, etc... sans difficulté. Un tableau sous Excel se fera aussi souplement que sur un DT-286. La sortie d’une lettre avec Win Word respectera la même souplesse du gestionnaire d’imprimante. Pagemaker supportera très bien l’importation d’une image vectorisée.
Même l’utilisation, en tâche de fond, d’Adobe Type Manager est parfaite.
Quelquefois cependant un blocage de Windows se produit (notamment à la suite d’une longue durée sans événement). Dans ce cas, un appui sur S-Amiga Droite- Amiga Gauche vous permet de reprendre la main. Clôturez alors normalement votre cession de travail, quittez Windows, puis revenez-y. Cela vient mettre en évidence la volonté conceptuelle affichée des créateurs de la carte: faire tourner Windows sur un Amiga. La réussite est totale si c’est le but recherché. Mais cela explique aussi les abus sous DOS. Le Bios, spécialement fait par Vortex, a dû être prévu exclusivement à l’intention de
Windows. La souris par exemple, imprévisible et fatiguée sous DOS, est parfaite dans ses réactions sous Windows.
L’émulation VGA ne se traîne plus.
Pour en terminer... Si le panneau d’information au boot permet de connaître parfaitement la configuration mise en place, il est à regretter qu’à l’image de la KCS, un menu de configuration sous émulation de la carte ne soit pas disponible. Certes, les modes écrans peuvent être changés, mais la définition des couleurs, de la mémoire, ou des lecteurs de disquettes vous obligeront à repartir sous Amigados. La liaison avec le système Amiga est par contre très bien faite. Honnis le fait du multitâche qui est possible, même si cela n’est pas très intéressant, deux petits programmes vous
permettent de copier des fichiers directement sur les disques Amiga. On peut ainsi copier un fichier texte placé sur le disque dur Amiga dans une partition PC.
Très pratique, ces utilitaires ont très bien fonctionné, et gèrent très bien d'éventuels problèmes entre les deux systèmes (tel par exemple le manque de place sur une disquette Amiga: la main vous est rendue, tout en précisant l’incident). Cette faculté rejoint évidemment le multitâche. Mais cela rend bien service dans le cas de transfert, et évite notamment l’utilisation fastidieuse et lourde de DOS-2-DOS et autre croisement. Le programme de transfert Amiga vers PC est signé GVP !?!
Globalement Il vous faudra quand même une configuration solide pour mettre en oeuvre l’émulation. Si un 500 avec 512 Ko suffit (la carte se servant de ses propres 640 Ko), il est conseillé d’avoir 1, voire 2 méga d’extension pour bien tirer profit des intérêts proposés par la carte. Un moniteur VGA avec une carte Flicker Fixer est également à conseiller, le meilleur rendement étant obtenu en mode interlace. Enfin, il faut avoir absolument un disque dur.
Un compatible sans disque dur ne se conçoit pas.
La partie hard est vraiment très bien finie, même si son installation risque de vous coûter fort cher (la KCS est plus directe et simple). L’installation logicielle est exempte de reproche. Sachez que le placement dans l’Amiga de la carte Atonce et de la KCS en même temps ne donne naissance à aucune pertubation.
Seule l’utilisation sous DOS, en fait, n’apporte aucune satisfaction. Cette carte doit être vue uniquement dans l’optique d’utiliser Windows. En dehors de cela, la KCS est mieux adaptée. A regretter aussi l’absence d’un DOS fourni avec la carte. Son achat devra être fait séparément, ce qui va élever le coût global de l’investissement.
Pour un prix de 2600 francs environ, vous devrez y rajouter au moins 600 à 1000 francs de DOS. De plus votre configuration matérielle devra être assez importante.
Bref, si on regarde les prix pratiqués par certaines marques sur les PC, on s’aperçoit que la carte Atonce, et même KCS, n'ont d’intérêt que pour une utilisation passagère du monde MS-DOS. On recherche ici une intégration de deux matériels. L’économie de place peut être une motivation à cet achat. Pour une utilisation plus ponctuelle, il convient alors de se tourner vers une solution full compatible. L’émulation PC apparaît donc le plus souvent comme une solution gadget, et les prix pratiqués ne justifient pas toujours son approche.
Je dirai, enfin, que Vortex pourrait peut être proposer quatre choses en sus de la version actuelle: une émulation VGA Couleur, une offre avec DOS et Windows, la possibilité de brancher un clavier PC et un écran PC directement sur la carte. Pourquoi pas ! Cependant, un étudiant y trouvera largement son compte.
Gilles Bihan (Merci au Micro Club Toulonnais, à la société Reflex, à Patrick, Eric, Kabb, et Charles pour leur soutien apporté à cette enquête. Merci à Hervé pour l'effet de catharsis) ( Sixième et dernier épisode Nous allons clore la Saga avec ce dernier épisode, consacré à un autre point fort de l'Amiga: son ouverture vers les autres systèmes En effet, disposer d'une machine performante dotée d'un système d'exploitation ingénieux, c'est une bonne chose, mais cela devient insuffisant dès que7 l'on doit interagir avec ie reste du monde, surtout quand celui-ci n'utilise pas le même système.
Si vous voulez échanger des données, profiter d'un matériel qui n'existe pas sur votre machine, utiliser le logiciel de ré rence dans votre profession mais qui n'a machines 'standard', voire profiter de ceïqu||sëi l gfcmieux sur chacune des plateformes connues, il vous faut pouvoir mettre un pied dans les systèmes concurrents.
Une ouverture à trois niveaux La communication Celle-ci suppose d’avoir un moyen matériel de transmission commun à l’Amiga et au système visé (avec la même façon de s’en servir), puis d’utiliser des fichiers qui ont la même structure.
Pour chaque médium, soit il existe un standard et il suffit alors de le reconnaître, soit il faut construire de toute pièce des données compréhensibles par l’autre système ou interpréter ses propres données.
L'émulation Il s’agit de simuler de façon aussi fidèle que possible le comportement d’une machine cible, par l’intermédiaire d’un programme.
Ce programme peut se comporter comme tous les autres vis à vis de l’Amiga, c’est à dire que vous aurez une imitation de Macatisrad dans une fenêtre, comme si c’était un vulgaire traitement de texte, soit il prend en main toutes les ressources de la machine, et vous vous trouvez alors avec une imitation de Macatisrad dans le corps d’un Amiga.
L'implémentation d'autres systèmes Il s’agit là de disposer d’un authentique système, à côté ou à la place d’AmigaDos.
Cette implantation peut prendre la forme de carte d’extension comme c’est le cas pour les cartes PC de Commodore. Le coeur matériel du système visé est donc directement installé dans l’Amiga, et on a alors véritablement une seconde machine dans la même caisse, simplifiée donc bon marché mais aux fonctionnalités complètes, dans la mesure où un certain nombre, de ressources sont apportées et partagées par l’Amiga (clavier, écran, disque...). Pour des systèmes portables, comme UNIX, cela consiste plutôt en quelques ROM. Un ensemble logiciel installé sur disque et quelques cartes usuelles (SCSI,
ethernet). Il s’agit alors d’un portage, c’est à dire que les parties du système visé ayant accès aux entrés-sorties physique de la machine ont été réécrites afin de les y adapter. Egalement les composantes du système d’exploitation ont étés recompilées sur l’Amiga (au contraire d’une émulation, où l’on insère directement dans la machine les programmes assembleur du système visé, et où l’Amiga doit simuler le hardware que ces programmes s’attendent à trouver, voire simuler le processeur quand ce n’est pas le même).
La communication Les protocoles standardisés affranchissent d’une partie du problème:
• Du point de vue matériel, les modems, les réseaux, les
imprimantes, les streamers, etc s’utilisent de façon a peu près
universelle, soit qu’un standard de fait se soit imposé, soit
qu’une normalisation concertée ait été mise en place. Ainsi,
certaines normes comme SCSI permettent l’échange de
périphériques.
• Le format physique des disquettes est heureusement également
le même pour tous, pour des raisons économiques.
• Du point de vue logiciel, on a vu plus haut qu’un certain
nombre de protocoles de communications étaient établis, mais il
y a également la structuration des données elles-mêmes qui est
plus ou moins standardisée: tout le monde utilise l’ASCII pour
les textes, l’(A)IFF est (un peu) utilisé également sur Mac,
Silicon Graphics, PC, et pour chaque type de donnée (PAO,
images, sons, voire SGBG) il existe des formats reconnus (PS,
TIFF, Word, DB4, JPEG, GIF, Kermit...), et même des formats de
compression standard (zip,uuencode).
Mais tout n’est pas standardisé (ce serait trop simple). Il en va ainsi du formatage et de l’organisation logique des disquettes qui diffèrent d’un système à l’autre. Pour échanger des informations Lh Imu V YY Mm Icoi J b LL O Os ce os UJ co _i 1 2 O co 2 LU r X LU Q O1 ce cm LU LO t Ü5 Q J cû co LL o os ce ¦«• LU co i LL I Q U_ ll
o o Ov O' io o- ll ll
o o On m Os tT Csi CO o Os TJ- UJ M I ce W sd| g-n §U co z 0 H ë
o P s p z en P P 2 O 2 co CM 2 O en g SS| uj 2 ce cm LU QJ t:
o O m cm si- lo
o o
o o m lo a un cm co LU LU 9 9 â5 cô
o o CO w O D . .
2 £ o 1 3 u t o o en co 2 LU f X LU b ce LU lO F O £ co 9 •§ ¦ CL 3 S ¦co 13 9 9 Q ën en
o o co en CO -o c 2 co c O cû S S co ro O Q « CO w CO Q Q
U. LL
o o OS OS LO os csi csi LL LL O O LO O' p co co c CO Ç 15 £ o c_
u. p O (A O tf) « • XI O W u Q O LO CM LO 2 5
o o LO LO LU LU Q Q 03 ¦ivg U. S Cü Q O LO CM ¦O- LO LU LU Q Q
luiui» w w km O O O O 2 S S 2 o- sO ce O CD ._ . LL LL CO CO
ro CO Q Q a a; LL LL S S ro ra Q Q LL LL LL LL O O O O LO Os
LO LO co cm r- csi CO Tt os LL LL ° 2 LO LO CM p co co lO lO r-
TJ- r- « « csi co uj § C ço O O O * LO CM * 5 5 4
o o 73
o o a
- 0,2 LO CSJ o ¦ rt LO T- CM ai o3 a aï LL LL LL LL co co co co
co co co co O O O O & u ! ¦- LL LL c co ra co * Q Q 1»»V»"V w
w Hffi
- X w 3 3 DÛ c )! Ol ae w,: Sî «*1 s .. *22 t î Lu. 3 c - C 5
aJ glS _w y c V J q5° S 2 05 O o3 en D +_, cû H C T? 03
C « 2 CT* ' t 3 u -5 "a on «O 12 u O P 2 § £ g ej 'O LU O
entre ordinateurs "incompatibles" par le biais de disquettes,
ce qui est le plus commode quand on n’a pas de modem, on a donc
besoin d'outils qui vont émuler le fonctionnement du médium
dans l'autre système.
Il existe ainsi des logiciels du domaine public et du domaine commercial qui se chargent de lire et écrire des disquettes au format PC, Atari, Mac... (CrossDos, Dos2Dos, MessyDos, Mac2Dos...). La puissance du système d’exploitation de l’Amiga a même permis de faire en sorte qu'avec certains de ces programmes, tout se passe de façon transparente, c’est à dire que le type de la disquette est automatiquement reconnu sans que l’utilisateur ait à s'occuper de quoi que ce soit (MultiDos).
Enfin, un certain nombre d'émulateurs de terminaux permettent de se faire reconnaître par les gros systèmes (c’est d’ailleurs ce qui a contribué à faire entrer l’Amiga dans un certain nombre de grosses entreprises comme la Nasa, le CNRS, etc).
La plupart des terminaux sont concernés: VTIOO, VT220, VT340, Tektronics, minitel... Ces outils sont généralement en domaine public, consultez vos Fish.
X; Les émulations Il existe un grand nombre d'émulateurs, de la HP41C à UNIX (Minix, en DP), en passant par les standard, PC et Mac. Les principaux vont être détaillés ici.
Certains produits présentés dans ce chapitre sont en fait de véritables implantations de systèmes plutôt que de simples émulations, et auraient à ce titre leur place dans le chapitre suivant. Pour des raisons de commodité, on a préféré les présenter en même temps que les autres (de plus la frontière n’est pas franche).
C’est Commodore qui, avec la sortie du fameux Sidecar pour l'Amiga 1000, a lancé la mode des émulations sur Amiga. La sortie de l'Amiga 2000, avec son architecture fortement influencée par la compatibilité PC (présence d'un bus supplémentaire à la norme XT AT) a été la confirmation de cette volonté de faire de l'Amiga non-seulement une machine multitâche et multimédia, mais aussi "multiOS".
Sachez donc que la machine que vous possédez est le micro le plus versatile qui existe: il n’existe que très peu de micros que l'Amiga ne sache déjà émuler. Cela va du Macintosh au C64. En passant par le PC et le ST, sans compter les myriades de curiosités et autres raretés, dont je vais essayer de recenser la majorité.
Faisons maintenant un rapide tour d’horizon de ce qui est ou sera prochainement disponible à ma connaissance.
Les classiques (PC - Mac - ST) PC C’est le domaine le plus vaste de l’émulation sur Amiga; plusieurs fabricants se partagent le marché et l’offre est très variée au niveau du prix comme des performances, de sorte que presque tous les besoins peuvent trouver satisfaction. En ce qui concerne l'émulation PC, il y a les émulations purement logiciel les et celles à base de hardware.
Les émulations logicielles sont certes peu coûteuses mais aussi malheureusement peu performantes dans la mesure ou le programme doit simuler l’électronique, ce qui prend forcément plus de temps qu'en ajoutant réellement les circuits visés.
Citons par exemple IbeM qui est un shareware à 35 USD [fa- brice: USD = dollar]. L’émulateur fonctionne sans problème et la compatibilité PC est bonne mais les performances sont nettement insuflisantes pour une utilisation soutenue, même sur un Amiga accéléré.
Un autre émulateur du même genre est sorti il y a peu de temps: il s'agit de PCTask, un émulateur PC soft pour tout Amiga.
En shareware à 40$ US, une version de démonstration est disponible en domaine public, mais elle est malheureusement trop bridée pour pouvoir en faire un test correct: les fonctions d’écriture sur tous médias sont désactivées (y compris sur disquette) et la version n'est pas adaptée au 68030 de mon Amiga 3000. J'ai pu cependant noter que l'émulation était nettement plus rapide qu'IBeM-030, une version 68030 de PCTask pourrait donc devenir très intéressante sur un Amiga accéléré. PCTask supporte les disques durs et l’installation est un jeu d'enfant grâce au panneau de configuration hyper
ergonomique (voir fig).
Le nouveau emulateur PCTASK Les émulateurs PC soft, même s’ils sont peu chers, ne sont à considérer qu’en tant que dépannage pour une utilisation très ponctuelle. Les versions Démo de PCTask et IbeM sont en téléchargement sur les serveurs Linn (1-49 65 05 42) et Shutdown (1-45 80 08 02). Si vous voulez vraiment travailler sur un PC, il vous faudra penser à un "émulateur" hardware. Le terme d’ "émulateur hardware" est impropre comme on l'a vu en introduction: dans la mesure où il s’agit de mini-cartes mères, on doit plutôt parler de "partage de ressources communes" par deux systèmes
coexistants.
Dans ce domaine des "émulateurs" hardware, l'offre est beaucoup plus professionnelle:
• En entrée de gamme, citons la carte passerelle XT de Com
modore pour Amiga 2000 et le Power PC board de KCS existant en
version A500 ou A2000 3000. Ces cartes sont à base de proces
seur 8088 Intel. Bien que la carte passerelle de Commodore
commence à souffrir d'une obsolescence certaine avec son
horloge à 4 Mhz, on peut faire des affaires intéressantes sur
le marché de l'occasion. De plus, l'offre EducAmiga permet aux
étudiants d’avoir la carte Commodore quasi-gratuitement avec la
machine!
Le Power PC board est aussi équipé d’un 8088 mais cette fois- ci cadencé à 11 Mhz et disposant d'une émulation EGA VGA. Les prix vont de 2000F pour la version A500 à 2700F pour la version A2000 A3000 complète.
Il faut noter ici que le remplacement du 8088 par un NecV20.
Processeur compatible qui coûte moins de 100F, permet d'accroître d'au moins 10% la vitesse (la manip est très simple: il suffit d'enlever l'ancien processeur de son support et d'enficher le nouveau à sa place, en évitant de plier les broches...). En outre, des manipulations plus osées permettent d’accélérer l'horloge.
• Les cartes à base de processeur 286 deviennent de plus en plus
populaires et existent également en versions A500 2000.
Citons la carte passerelle 286 de Commodore (pour A2000 3000) dont le prix avoisine les 5000F (beaucoup moins cher en Allemagne et aux US!), et la carte AT-Once de Vortex (pour A500 seulement) dont la dernière version est cadencée à 16 Mhz, à 2600 Francs environ.
La nouvelle carte 286 de GVP peut aussi être intéressante pour les possesseurs de l’extension GVP Impact 500. Son prix est de 3300 FF environ.
VOS ACHATS INFORMATIQUES en ANGLETERRE sans sortir de chez vous... 24 HEURES SUR 24 ET 7 JOURS SUR 7 AVEC VOTRE MINITEL Des milliers de logiciels ludiques, wargames, jeux de réflexion, utilitaires, digitaliseurs de son ou d'images, extensions, câbles, amplis stéréo, pièces détachées, interfaces pour copier, programmer et bidouiller, extensions mémoire, dernières nouveautés Anglaises.
Pour AMIGA - ATARI STE - PC et COMPATIBLES - AMSTRAD CPC - SPECTRUM - COMMODORE 64 Consultez notre serveur et effectuez vos achats tout simplement : Notre serveur étant constamment remis à jour, vous saurez immédiatement ce qui est disponible et... pas de panique : c'est affiché en Français !
DES PROMOS...DES OFFRES SPECIALES... Si vous ne possédez pas de Minitel ( ou s'il est cassé ! ), Téléphonez en Français au ( +44 ) 291 625 780 du lundi au samedi de 8 h à 19 h., ou écrivez-nous EN FRANÇAIS pour recevoir un catalogue GRATUIT.
AMIGA OU ATARI STE OU PC OU SPECTRUM OU COMMODORE 64.
N'oubliez pas de préciser le modèle exact de votre ordinateur.
( SVP, un seul catalogue gratuit par demande et par personne ) amstrad CPC : énorme catalogue contre 20 FF en timbres poste.
DUCHET COMPUTERS 51 Saint-George Road - CHEPSTOW - NP6 5LA - ANGLETERRE.
Téléphone : international + 44 291 625 780 Minitel 3616 AZERTY rubrique DUCHET Expéditions immédiates PAR AVION dans le MONDE ENTIER ( DOM TOM bienvenus ! ) Nous acceptons les règlements par : Chèques personnels bancaires Français, Chèques La Poste, Mandats Internationaux et Cartes de crédit internationales VISA, EUROCARD, MASTERCARD.
Nous acceptons les commandes téléphonées par cartes de crédit internationales.
• Nous assistons actuellement à l’arrivé des premières cartes
passerelle à base de processeur 386SX (pour A2000 et A3000). Il
y aura un modèle Commodore et Vortex dont les performances
devraient être similaires.
Voici quelques caractéristiques de la carte Commodore: 386 SX 20 Mhz (peut tourner à 10 Mhz) Emplacement pour 80387SX 1 Mo extensible à 8 utilisation des lecteurs Amiga sous MS-DOS Nouvelle version de Janus Emulation CGA et reconnaissance de toute carte VGA pour PC (comme les versions précédentes) Macintosh Un peu comme pour UNIX, AMAX devrait être considéré comme un portage du système Macintosh sur Amiga (adaptation du système au hardware de F Amiga). Pour des raisons de commodité, nous allons tout de même compter Amax parmi les émulations.
Comme pour les autres simulations d’ordinateurs à base de Motorola 68000, l’émulation Macintosh ne nécessite théoriquement pas d’adjonctions matérielles. Pour des raisons légales cependant, le fabricant doit vendre les ROMs Macintosh originales avec l'émulateur, sur un petit support qui comporte également une prise pour lecteur Mac. Ces ROMs sont très difficiles à trouver, Apple en contrôlant sévèrement la diffusion. Le seul émulateur Mac actuellement sur le marché est celui de Readysoft, Amax, qui en est à la version 2.06. Sur un A2000 de base, Amax tourne environ 15% plus vite qu’un
Mac SE.
Apparemment, Readysoft est en ce moment plus occupé à développer des jeux qu’à commercialiser Amax II+, la nouvelle version déjà annoncée depuis si longtemps que j’en ai perdu la notion du temps. Amax 11+ est une carte pour A2000 3000 ajoutant un port MIDI, un port Appletalk et la lecture de disquettes Mac par les lecteurs Amiga standard.
Un nouveau venu sur la scène, Utilities Unlimited of Oregon Inc, s’est donné pour mission de prendre le dessus sur Readysoft en termes d’émulation Mac. Sybil est le premier produit qu’a commercialisé UUL, qui permet à un Amiga équipé de lecteurs standard de lire les disquettes au format Macintosh. UUL a eu la "bonne idée" de déposer immédiatement un brevet lui donnant l’exclusivité sur: "Toute interface permettant à un micro ayant des lecteurs à vitesse de rotation constante (Amiga) de lire des disquettes provenant de systèmes ayant des lecteurs à vitesse de rotation variable (Mac)". Ce
brevet ne se limite pas à l’émulation Mac sur Amiga,'mais est valable pour tous ordinateurs confondus.
Plutôt que de protéger sa technologie, UUL a donc déposé un brevet protégeant son idée. La législation concernant les brevets est très libérale aux USA, on peut faire breveter une idée, un feeling, un look, comme on fait breveter une invention en France. C’est grâce à ce système qu’Apple (entre autres) fait des procès à tout le monde, y compris à Microsoft, en les accusant d’avoir volé le look de leur interface graphique avec Windows.
Le résultat, selon ULL, est que si Readysoft sort Amax II+, ils seront dans l’illégalité vis-à-vis de UUL pour avoir volé l’idée du brevet. Ces brevets sont une aberration américaine mais n’ont pas de validité en dehors des USA. (Fabrice: Ils sont néanmoins en train d'asphyxier une bonne partie de la recherche appliquée, et risquent de finir par entraîner les Européens, qui ne veulent pas se faire gruger.)
La situation me paraît assez sérieuse, puisque le vice-président de UUL s’est exprimé en ces termes: "Si Readysoft sort Amax II+, ils seront en litige avec moi. Je ferai en sorte qu’Amax 11+ ne voit jamais le jour."
Pour comprendre cette position, il faut savoir qu'UUL est en ce moment en train de terminer son propre émulateur Macintosh, qui doit avoir des performances très supérieures à celles d'Amax.
A la base, le concept est différent, puisqu’il s’agit d’une émulation Mac II nécessitant un processeur 32 bits de type 68020 au moins.
Il supportera le système 7, lira les disquettes Mac HD, utilisera toute carte graphique Amiga pour l’émulation couleur Mac.
Il se présentera sous forme de carte pour A2000 3000 ou de module à insérer dans l’arrière d’un A500 600 1000 en utilisant le port parallèle de façon transparente. Il faudra bien sûr que T Amiga en question soit équipé d'une carte accélératrice. Il a été également annoncé que cet émulateur fonctionnerait sous (i.e: en même temps que) Amigados mais j'émets tout de même quelques réserves à ce sujet, la chose me paraissant pour le moins difficile.
L'importateur de Amax en France est Clavius Intemationnal 19 rue Houdon 75018 Paris (Tél. 42 62 90 19) - (Fax 42 62 95 85) ST Si vous vous intéressez aux émulations ST, vous pouvez vous reporter pour plus de détails à mon article du n° 40 (Novembre
1991) sur Chamàleon et Medusa. Les deux émulations sont bonnes,
coûtent à peu près le même prix (environ 350 DM- 1100 FF)
et ont des performances comparables.
Medusa a cependant l’avantage d’être la première à fonctionner sur des Amigas à base de 68030, en utilisant une copie du TOS
1. 6. Pour les Amigas non-équipés de MMU (circuit de gestion de
mémoire), il est nécessaire d’utiliser la petite extension
hardware contenant les ROMs.
Chamàleon est le deuxième émulateur ST. Très connu en Allemagne, il a l’originalité de pouvoir démarrer et garder simultanément en mémoire 8 tâches d’émulation sous AmigaDOS.
Chacun de ces ST émulés peut-être activé à tour de rôle (mais ils ne peuvent tourner simultanément). Chamàleon fonctionne maintenant aussi sur les A3000 en utilisant le TOS 1.4 Il existe également le ST Emulator en domaine public mais je serais incapable de vous dire sur quel Fish il se trouve.
Les émulations exotiques et autres curiosités C64 Que ceux qui ont encore un C64 me pardonnent pour l'avoir rangé dans les exotiques (Commodore en a tout de même vendu 15 millions dans le monde). Eh oui! Si vous le désirez, vous pouvez vous replonger dans les joies du C64 avec un choix assez vaste d’émulateurs.
Il existe à ma connaissance 3 émulateurs C64 pour Amiga: The A64 package (Fish 555), un émulateur en shareware. Pour 30 dollars, l’auteur vous enverra même une interface pour brancher vos anciens périphériques C64 sur l'Amiga. Cet émulateur est l'oeuvre de Questronix. Readysoft a aussi fait son émulateur C64.
"The 64 emulator".
Enfin, le troisième, GO-64 de Software Insight Systems Inc. fait la même chose que les deux premiers. Incroyable, non ?
Parmi ces trois émulateurs C64, seul The A64 Package est compatible 68030.
VOUS ETES UN VRAI SPECIALISTE DE L’AMIGA !
FAITES LE SAVOIR AUTOUR DE VOUS, AVEC UNE ANNONCE DANS CETTE NOUVELLE RUBRIQUE d’AmigaNews. 270F HT PAR MOIS MINIMUM DE SIX PARUTIONS PAIEMENT A LA COMMANDE: 1620FHT PRIX SPECIAL POUR 12 PARUTIONS: 2500F HT ( ECONOMISEZ 740F) VOUS RECEVREZ GRATUITEMENT AmigaNews PENDANT LA PERIODE DE VOTRE CONTRAT.
DERNIER DELAI DE RECEPTION POUR CETTE RUBRIQUE LE 15 DU MOIS.
VOTRE SPECIALISTE REGION PARISIENNE PROVENCE COTE-D9AZUR RHONE-ALPES GELAIN REVENDEUR AGREE AMIGA 500 - 500+ 600- CDTV- 2000 - 3000- 3000 TOWER et COMMODORE PC Demandez notre cataloguegratuit 22, avenue de Saxe - 69006 LYON Tél. 78.52.77.62 - Métro Foch AMIGA 3000 VAR CENTER Applications Professionnelles Bornes interactives Régie Broadcast Infographie... Rue de Madagascar 83150 BANDOL Tel : 94 32 21 21 Fax : 94 32 50 30 MONTGERON Centre Cial LA FORET AMIGA 500 AMIGA 2000 Logiciels & Périphériques PHOTO-FOC
69. 40.51.69 AGMO 'AMIGA et la VIDEO des PROS DISTRIBUE PRO VIDEO
POST- ACCESS FREE SPIRIT - DIGITA - SA TV FLOPTICAL Drive
carte RESOLVER Show - Room Formation sur RV COLOMBES Tél:
(1) 45.27.23.24 Fax: (1)45.25.71.78 CLEMENT INFORMATIQUE
Revendeur Agrée COMMODORE-AMIGA Démonstration permanente
Vidéo sur AMIGA 2 Adresses: » 46 rue Paul Bert 216 rue de
Créqui 69003 LYON TEL: 72.61.84.28 INFONIX AU SERVICE DE
VAMIGA CENTRE DE MAINTENANCE COMMODORE 12 &14 RUE RECLUSANE
31300- TOULOUSE TEL:61.59.1 7.76 FAX:62.21.14.67 SUISSE Toute
la gamme AMIGA Vidéo - infographie Distributeur pour la
Suisse Satellite et Télévision av. De France 60-1004 Lausanne
Tél. 021 626 1 6 25 asaaaa chrono-EJEH MICRO - Création
groupe V’IDEAUX Création La vidéo et l’AMIGA!
V. P.C: Catalogue sur demande Du Lundi Au Vendredi: TEL:
69-09-23-36 10, rte de VERSAILLES 91160 CHAMPLAN - LONGJUMEAU
Revendeur agréé COMMODORE Toute la gamme AMIGA
S. A.V 7 Rue du Palais de Justice 42600 Montbrison Tél:77.5834.40
GHISMO CENTRE 29 rue Paul Bert 42000 Saint- Etienne Tél:
77.33.35.56 Fax:77.34.00.06 Vous aimez l'AMIGA, nous aussi !
18, rue Léandre Vaillat 74100 ANNEMASSSE tel: 50.95.67.82 fax: 50.71.89.81 MICROLOFT Tout Commodore mais... surtout l’AMIGA 23 Rue du Rempart 58000 Nevers
86. 57.37.77 AmigaNews 33 r. Ste. LUCIE 31300 Toulouse Tel:
61. 42.65.75 Fax:
61. 42.68.76 NORD m GHISMO injoxmcLticjUE.
Vous aimez l'AMIGA, nous aussi !
23. 25 rueJules FERRY 74200 THONON-LES-BAINS tel: 50.71.88.00
fax: 50.71.89.81 SOFTONE COMPAGNIE SPECIALISTE AMIGA AT
DISTRIBUTEUR DES ACTION REPLAY 3
394. . rue de Lille 62400 BETHUNE TEL: 21.68.99.99 FAX
21.68.99.98 3616 MCOM Téléchargement AMIGA Les meilleurs
freewares sont sur MCOM.
Bon pour une disquette de téléchargement GRATUITE, à renvoyer à : Médiatel 25 Rue du vieuxpalais 76000 Rouen tel: 35.71.98.84 ICI VOTRE ENCART PUBLICITAIRE Sinclair QL Non ? Sans blague ? Ben si, il y a un émulateur QL sur Amiga.
Beaucoup d'entre vous, je les vois d'ici, doivent se demander ce que peut bien être le QL... Bref descriptif: Machine sortie vers 1983, le QL était assez performant pour l’époque: doté d’une architecture 8 16 32 bits avec pour processeur un 68008 de Motorola, il disposait d'un coprocesseur pour gérer les entrées sorties, d'un système d’exploitation multitâche (le premier sur micro?), d'une résolution de 512x256, de fontes, de fenêtres, de 128K de RAM en standard (un record à l'époque).
Il était livré avec un excellent BASIC structuré semi-compilé donc très rapide, mais disposait aussi d’un grand nombre de langages (portés entre autres par Metacomco, société ayant également participé à la création de LOS de l’Amiga, cf Saga de décembre).
D'origine anglaise, la dernière oeuvre du fameux Lord Sinclair aurait quand même du mal à rivaliser de nos jours avec un Amiga.
Par contre son Basic souple et puissant gagnerait à être porté sur les machines actuelles.
Le QL était livrée avec des micro-lecteurs (les disquettes, comme la notion de directories, ne s’étaient pas encore imposées à l'époque, aussi étonnant que cela puisse nous paraître aujourd’hui).
La première version de l’émulateur est sortie en 1989 mais la gestion des lecteurs de disquette n’était pas au point. Les versions plus récentes ont corrigé la majorité des bugs.
Désolé de ne pas pouvoir vous dire pour le moment où se procurer cet émulateur, je n’ai pu le savoir à temps. Je pense néanmoins qu’il est en domaine public et qu’il doit se cacher sur une Fish.
CP M Il existe également deux émulateurs pour CP M en domaine public:
• ECPM (Fish 157) qui émule CP M sur terminal H19 avec processeur
8088.
• CPM (Fish 165) qui émule CP M sur terminal ADM3A avec
processeur Z80.
Voilà pour les émulations. Il en existe de nombreuses autres: HP4IC. ZX Spectrum, Acorn BBS... Si vous avez des détails sur ceux-là, ou si vous connaissez un émulateur qui n'a pas été mentionné ici, écrivez-nous!
Enfin, il existe fréquemment des émulateurs tournant sur le système simulé.
Il est ainsi possible de faire fonctionner une application sur une émulation de CP M tournant sur une émulation d’Apple II tournant sur Amax qui tourne sur Amiga, machine qui elle n’a jamais été émulée (le moins ne peut engendrer le plus, il y a une hiérarchie...). Implantation des autres systèmes Nous avons vu dans le chapitre précédant quelques implantations de systèmes, présentée en même temps que les émulateurs afin de faciliter la comparaison.
Commodore propose lui-même deux systèmes d'exploitation, qui suivent une approche fort différente l'une de l’autre:
• d’une part le MS-DOS, sur les cartes passerelles XT et AT,
• d’autre part Unix system V.4 sur plateforme A3000.
La carte PC est une petite merveille, en ce qu'elle combine du hardware PC et Amiga, et s’appuie sur un protocole complexe de communication entre les deux parties, tout en paraissant totalement "standard" pour les applications PC, et en respectant le fonctionnement normal de l’Amiga.
Nous allons la détailler un peu plus loin.
UNIX L'implémentation d’Unix est complète et elle aussi tout ce qu'il y a de plus standard, mais constitue un portage plus qu'une intégration: il faut choisir au démarrage de la machine entre Ami- gaOS et Unix.
De plus il n'y a pratiquement aucune passerelle entre les côtés Unix et AmigaOS: impossible d’accéder aux fichiers qui sont sur la partition disque de l’autre. On en est réduit à passer par des disquettes PC, ou par réseau avec d'autres Amiga.
En fait, l’ouverture et la portabilité d’Unix font qu'il n'y a pas d’obstacle majeur à son portage .(pas d’exigence de tel processeur ou de tel matériel, applications propres passant systématiquement par le système) à partir du moment où la puissance requise est disponible (CPU, mémoire, MMU, disque, carte de communication), même si la réécriture des drivers destinés à gérer le hardware demande beaucoup de travail.
Il est à signaler qu’il s’agit là de l'une des toutes premières implantations de la révision 4 d’Unix system V (il est donc difficile d'être plus à jour) et qu'elle est livrée avec un package assez complet:
• X-Window et Open-Look avec les outils de base (elm...), les
diverses moutures de shell (sh, csh. Ksh, rsh, restricted-sh et
j'en passe) et d’éditeurs (vi, emacs), les outils réseaux (RFS,
NFS), sécurité, deux compilateurs C, etc, etc ... Des petits
"goodies" permettent le swap sur fichier, la lecture de
disquettes MSDOS, l’installation simplifiée des nouveaux dri
vers... Il faut toutefois remarquer que le système n’utilise
pas vraiment le hardware graphique de l’Amiga, et par
conséquent que le 68030 doit se démener, même à 25 Mhz, pour
faire tourner les applications Unix. De plus la documentation
est un peu légère (il faut souvent se reporter au "man" en
ligne ou à la littérature).
Il faut dire que l’Amiga-Unix est présenté comme une station économique, même si d’autres font moins bien pour plus cher.
En fait, il semblerait que Commodore ait choisi de se baser sur les cartes graphiques plutôt que sur les custom chips, celles-ci présentant des performances accrues et adaptables au budget de l’acquéreur... Ainsi, à Koeln’91, l'Amiga-Unix était présenté avec la carte Tiga, développée avec l’Université de Lowell, qui confie à un (gros) processeur spécialisé la gestion des 1024X1024 pixels. On atteint ainsi une vitesse de traitement graphique comparable à celle d'une SPARC-station, alors que le processeur est plus faible.
La carte PC Comme on pouvait le voir sur le schéma général publié dans la Saga de Janvier, l’Amiga 2000 dispose d’un bus XT AT comportant 4 slots. Deux des 5 slots du bus d'extension de l'Amiga tombent juste dans l'alignement de deux des slots PC, permettant à une carte passerelle de s’enficher à la fois sur le bus PC et sur le bus Amiga.
Cette carte est véritablement une carte-mère PC, avec un processeur 8088 ou 80286, un emplacement pour un coprocesseur, une ROM BIOS 16K, de la RAM et un custom chip concentrant les fonctions de gestion de la mémoire, du clavier, des interruptions et des horloges (comme c’est devenu fréquent avec la banalisation des PC).
Cette carfe dispose d’un contrôleur de floppy, et accède au bus d’extension XT comme on l’a dit. Par contre, il lui manque toutes les entrées-sorties!
En fait, ces entrées-sorties vont être simulées ou partagées par l’Amiga (port parallèle, clavier, souris, écran...). Ainsi, l'écran du PC va s’afficher dans une fenêtre Amiga, les modes textes, monochromes et CGA étant reconnus (on peut aussi acheter une carte VGA et la brancher sur un second moniteur).
Pour partager les I O, il faut donc que les deux parties communiquent: cela se fait par le biais d’une mémoire à double entrée (les deux ordinateurs peuvent la lire en même temps) de 128K.
Comme vous le savez peut-être, un certain nombre d'obstacles se lèvent contre la communication entre ces deux mondes:
• tout d'abord les mots ne sont pas codés dans le même sens
(organisation little indian ou big indian), c’est à dire que
d’un côté on met en premier l’octet de poids fort suivi du
poids faible, et de l’autre c’est le contraire.
Ensuite, pour les graphiques, le PC travaille avec des attributs (on met dans les bits successifs tout ce qui concerne un pixel, puis on passe au suivant) alors que l’Amiga se sert de bitplanes (superposition d’écrans binaires). Cela complique donc considérablement l’affichage du PC dans une fenêtre Amiga!
Comme il est difficile de faire ces conversions logiciellement au fur et à mesure, un circuit spécialisé, le Data Bus Translator, s'intercale entre la Dual RAM et les deux bus de données PC et Amiga. (C’est ce circuit qui va également s'occuper de l’autoconfiguration de la carte au boot de Vamiga, celle-ci étant vue comme un périphérique.)
D'autre part, le PC qui est standard doit tout ignorer de la présence de l’Amiga, aussi un second circuit spécialisé, l’Adresse Bus Translator, se charge de simuler les registres des hardwares d'entrée-sortie, qui vont en fait commander des échanges avec l'Amiga. L'ABT s'intercale donc entre la Dual RAM et les deux bus d'adresses. (La Dual RAM est vue à 4 exemplaires par Pamiga, correspondants aux diverses façons d’y accéder qui doivent faire l'objet de traitements différents: par octet, par mot, pour les graphiques, pour les entrées-sorties.)
Une partie de la Dual RAM se fait reconnaître comme une ROM supplémentaire au boot du PC, ce qui lui permet de détourner certains accès comme ceux aux disques. (Le code de cette "ROM", en assembleur 8088, est stocké dans l'Amiga(!) Et transmis au démarrage à son emplacement.) Côté Amiga. Un certain nombre de processes tournent pour servir le PC (transmission des touches, des coordonnées de la souris...), et des interruptions sont déclenchées par l’ABT quand le PC fait une sortie.
Mais les machines ne se contentent pas de coexister, elles peuvent aussi collaborer:
• il est possible de transférer des fichiers entre les deux
côtés, en modifiant au passage les caractères spéciaux, de
faire du copier-coller entre les fenêtres Amiga et la fenêtre
PC. De fournir l'heure à ce dernier ou de lui faire subir un
hard-reset, et même de le laisser accéder à certaines
ressources mémoire Amiga
• on peut lier les périphériques logiques D:,E:.F: et G: à n'im
porte quel fichier Amiga qui servira alors de disque virtuel au
PC, et qui peut se situer sur une disquette, sur le disque dur,
dans la RAM: , etc. De plus, comme les périphériques Amiga se
comportent comme des fichiers, le transfert de données entre PC
et Amiga peuvent aussi servir à accéder à ceux-ci: "Awrite
pcfile prt:" est une façon d'imprimer sans devoir réserver
l’imprimante au PC (et en utilisant les préférences Amiga), qui
marche bien sûr aussi avec AUX: ,CON:. PIPE:, etc. Ce genre
d'outils devrait permettre d’écrire de véritables applications
hybrides, voyant l'Amiga+PC comme un système biprocesseur,
d'autant plus que la Janus.library fournie avec la carte offre
toutes les fonctions d'accès à haut niveau. Je ne suis hélas
pas sûr que cela ait été exploité.
Un exemple d’application simple consisterait à laisser le PC occuper son CPU à gérer l’imprimante ou la communication par modem, tandis que l’Amiga vaquerait à ses calculs et chargerait le PC des basses besognes.
On pourrait également concevoir d’utiliser de façon transparente des cartes PC, celui-ci se chargeant de transmettre les informations entre la carte et V Amiga.
Avec une carte 80286 ou 386 + coprocesseur arithmétique, on pourrait répartir le travail entre les deux côtés voire utiliser le PC comme super machine à calculer.
Réciproquement, un réseau de PC pourrait via la carte PC accéder à des périphériques Amiga trop chers ou trop rares dans le monde IBM. Un grand nombre d'applications sont envisageables, avec un minimum d'imagination... Il existe au moins un périphérique dont le partage réciproque a été prévu à l’origine: il s’agit du disque dur.
En effet, l’émulateur PC peut allouer à l’Amiga des partitions sur son disque (géré par une carte contrôleur PC), et de même, comme on l’a vu, on peut installer un périphérique logique C: sur un disque Amiga.
Les blocs de données devant transiter dans la passerelle, le débit est diminué, mais cela permet d’accéder à des ressources bon marché. La fenêtre affichée étant une copie de l’écran PC présent dans la Dual RAM (à la moindre modification, l’Amiga redessine ce qui a été ajouté, ou transpose les caractères en fontes pour le mode texte), il est facile de "geler" la fenêtre afin de conserver son contenu et d’en ouvrir une autre. Il est même possible de voir ce qui se passe dans plusieurs modes à la fois, dans la mesure ou l'on sait afficher plusieurs écrans simultanément sur l'Amiga (il arrive par
exemple que des applications graphiques PC envoient en même temps des messages sur l’écran texte, qu’il est alors impossible pour un Pciste de voir s’il n'a pas plusieurs moniteurs).
On trouvera plus de détails techniques dans Anews n°19 (p. 14), dans le manuel de la BridgeBoard et dans la nouvelle Bible de Vamiga chez Micro Application, ainsi que des conseils concernant le partage de disque dur dans les Anews n°3l (p.33) et 35 (p.38) (conseils un peu trop pessimistes, je trouve). Dans Anews n 27 (p.34), un utilisateur parle de son expérience d'AutoCAD sur carte XT.
J'ai moi-même fait une partie de mes projets d'info en Turbo Pascal sur la carte PC, quand j’étais en fac, et j'ai vu tourner Word chez un ami: ça marche sans problème même si ça rame un peu.
Par contre, l’achat d'un disque dur PC économique, donc de moins bonne qualité, n'est pas forcément une bonne idée... Rappelons que la Saga de 'Amiga est une réalisation du club Amiga-Télécom Paris (club Amiga, Maison des élèves de Télécom Paris, 212 rue de Tolbiac, 750 3 Paris).
L'actuel président du club est Laurent (itti@enst.fr). Ce dernier épisode, en attendant je l'espère de vous retrouver à d'autres occasions sur ces lignes, était exceptionnellement réalisé en collaboration avec Léon, coutumier de ces lieux, qui s'est chargé de la partie consacrée aux émulations.
Je remercie Emmanuel qui m'a éclairé de ses réflexions sur Amiga-Unix, hélas survolé ici.
N'hésitez pas à nous demander d'éclaircir ou de développer tout aspect abordé au cours de ces six mois, ou d'ailleurs tout autre point technique qui vous intéresserait!
Fabrice (neyret@enst.fr) Adresses des sociétés citées dans le chapitre sur les émulations:
• Questronix
P. O. Box 340285 Hartford, CT 06134-0285
• Macro System Friedrich-Ebert-StraBe 85 D-58 m WITTEN RFA Tel
02302 80 39!
• KCS (distribué par Bus+) Kuipershaven 22 3311 AL Dordrecht Pays
Bas Tel 078 310931
• Vortex Computersysteme GmbH FalterstraBe 51-53 D-7101 Flein bei
Heilbronn Tel 07131 59 720
• Utilities Unlimited of Oregon Inc 30050 NW Scotch Church Rd
Hillsboro, OR 97124 Tel (503)647 5611
• Readysoft en Europe: Entertainment International 4 Stannets
Laindon North trade Center Basildon SX 55156 DJ Grande-Bretagne
• Commodore BP 216 Parc d'activité du Moulin de Massy 10-12, rue
du Saule-Trappu 91882 Massy Cedex Tel 60 13 76 76
• Maxon IndustriestraBe 26 D-6236 ESCHBORN RFA Tel 06196 45 699
Comme promis dans AmigaNews 43, je vais tenter d'être clair et
concis en vous expliquant la marche à suivre poùr monter votre
point fidonet.
Pa®@Ki[iT MONTEZ UN POINT FIDONET Cet article se divise en plusieurs parties décrivant la marche à suivre pour que tout se passe le plus rapidement possible.
• Démarche à suivre auprès du sysop du serveur
• Configuration système requise
• Logiciels nécessaires au fonctionnement
• Installation de ces logiciels et mise en route
• Règles à respecter quand on a un point fidonet Si vous avez
essayé la connexion à un des serveurs que j'avais cité dans mon
dernier arti cle, vous aurez sans doute déjà pu essayer la La
démarche à suivre auprès du sysop Après que votre compte ait
été validé (sur Linn par exemple), vous pourrez envoyer un
message au Sysop lui demandant la création de votre point. Je
vous conseille cependant d'attendre quelques temps avant de
lancer cette demande, ce afin de vous permettre de mieux
connaître le serveur et le mode de fonctionnement de Fidonet.
Cette connaissance est indispensable et s’acquiert
empiriquement en apprenant par la pratique pendant vos connec
tions. Ce temps d’attente permettra également au Sysop de mieux
vous connaître pour mieux vous conseiller ensuite.
Vous lui enverrez donc simplement une demande en BAL et il vous répondra en vous donnant diverses informations:
• Le numéro de votre point et le numéro "fakenet" (adresse) du
serveur, chiffres à noter. Vous en aurez ensuite besoin pour la
configuration de vos logiciels.
• La confirmation de votre mot de passe.
• Les forums auxquels vous êtes abonné, d’office.
Configuration système requise Bien entendu, vous aurez besoin d’un modem (rapide si possible) à la norme V22bis, V32 ou V32bis; évitez les modems 1200 baud, ils sont vraiment trop lents.
Il est très vivement conseillé de posséder un disque dur car la quantité téléchargée peut être très importante si vous êtes abonnés à plusieurs forums, notamment le forum Amiga Fidonet qui peut plupart des possibilités qui vous sont offertes comme le téléchargement et la consultation des forums Amiga.
34 AmigaNews MAI 1992 No. 46 En ce qui concerne la consultation des forums, vous vous serez certainement rendu compte qu'une consultation on line peut être fastidieuse et coûteuse en temps de connection, car la quantité de messages reçus chaque jour rend impossible une lecture systématique de ceux-ci en un temps acceptable. Votre facture téléphonique s'en ressentirait et le serveur serait constamment occupé.
La solution est donc la création d'un point Fidonet afin de pouvoir télécharger sous forme compressée toutes les news pour les lire ensuite tranquillement chez vous. Cette procédure est valable pour tous les forums disponibles sur le serveur, y compris Usenet.
Facilement recevoir plus d'une centaine de messages par jour. Une configuration avec deux lecteurs de disquettes pourrait être acceptable à la limite, mais vous devriez alors être très vigilant pour ne pas dépasser la limite des 880K lors de vos téléchargements.
Un Amiga avec 1 Meg de RAM est également préférable, car la compression décompression des archives se fait en RAM dans des fichiers temporaires.
Les logiciels nécessaires au fonctionnement d’un point Deux logiciels (parmi d’autres) d’excellente qualité et fiables existent pour Amiga. Il s’agit de Trapdoor et de Pointmanager (en téléchargement sur Linn). Trapdoor sert à appeler le serveur afin de télécharger les archives à envoyer et à recevoir. Les fichiers reçus sont placés dans un répertoire "arrivée", généralement appelé "INBOUND" par Trapdoor. Pointmanager est le programme qui prend en charge les archives reçus. D'une part, il les décompresse, en extrait les divers messages et les place dans les répertoires respectifs sur votre
disque dur. D'autre part, il permet ensuite de visionner ces messages, de les éditer et d'y répondre.
Lorsque vous répondez à des messages, vous créez de nouveaux messages qui seront compressés sous forme d'archives placées dans le répertoire "départ" (OUTBOUND) et par la suite renvoyées au serveur par Trapdoor lors de sa prochaine exécution.
Il y a bien sûr d’autres logiciels très bons pour gérer un point Fidonet. Je citerai par exemple Foozzle (shareware, en téléchargement sur Linn rubrique SAN) qui peut remplacer Point- Manager. J’ai choisi la combination Trapdoor Pointmanager car elle est la plus simple à mettre en route et à installer. D'autre part, Pointmanager est 100% du domaine public, contrairement à Foozzle. Encore une fois, faites votre expérience avec Pointmanager. Quand vous en saurez plus sur Fidonet, vous pourrez essayer de vivre avec Foozle.
Pointmanager est en domaine public et Trapdoor est en Shareware à 150 Francs environ (lire la documentation fournie). Les dernières versions en dates sont: 3.0 Beta pour PointManager et
1. 80 pour Trapdoor.
Installation et mise en route Le plus important est de créer un répertoire que vous appellerez MAIL: et dans lequel vous mettrez tous les fichiers et sous-répertoires nécessaires.La configuration de base pour Trapdoor peut tenir facilement sur une disquette. Le répertoire devs: avec le fichier "serial.device" doit être présent, ainsi que le répertoire Libs: avec les fichiers "traplist.library" et "arp.library". Ensuite, créez le répertoire c: et mettez-y trapdoor. Le fichier de configuration "trapdoor.cfg” peut rester dans le répertoire principal. Si vous avez un système à disquettes, pour
faciliter les choses, appelez cette disquette "mail” et n’oubliez pas d'y créer les répertoires "inbound" et "outbound".
Voici un exemple de configuration des commandes pour Trapdoor sur Linn, contenues dans le fichier "trapdoor.cfg"
• NODE 2:320 100.3 Il s'agit de l’adresse de VOTRE point.
2 pour Europe, 320 pour la France, 100 pour Linn et 3 pour moi, mon point étant le n°3 sur Linn. Remplacez ce chiffre par le numéro de point que vous donnera le sysop.
• NAME "*THE* A3000 Point Paris" Choisissez un nom pour votre
point.
• SYSOP "Gilles Bourdin" Vous entrez votre nom ici, car le sysop
du point, c’est vous.
• PASSWORD "motdepasse" Votre mot de passe. Le sysop vous en
demandera confirmation lors de la création du point.
• BAUD 9600 C’est la vitesse de votre modem. 9600 Correspondant à
un modem V32. Si vous avez un modem disposant des modes de
compression de données et de correction d’erreur (V42bis MNP5
etc...), vous pouvez essayer de monter la vitesse à 38400 baud.
• MINBAUD 9600 La vitesse minimale à laquelle Trapdoor doit
accepter une connexion. Si une erreur se produit au moment de
l’échange de protocole, il se peut que la vitesse de connexion
soit inférieure à celle spécifiée dans le dernier paramètre.
Dans ce cas, Trapdoor raccroche et recommence.
• BOSS 2:320 100.0 C’est l’adresse du serveur sur lequel vous
avez monté le point.
Dans le jargon Fidonet, ça s’appelle un Boss. L’adresse est la même que pour votre point, sauf que le "0" remplace votre N° de point.
• CALL 49650542 Le n° de téléphone du Boss. Dans cet exemple, il
s’agit du n° de Linn.
• OUTBOUND "MaihOutbound" C’est le répertoire dans lequel
Trapdoor va chercher les fichiers archivés à destination du
Boss. Faites bien attention que cette commande corresponde bien
à un répertoire existant sur le disque dur.
• INBOUND "MaiP.Inbound" Comme pour la commande précédente sauf
qu’ici, Trapdoor place les fichiers archivés en provenance du
serveur.
• NODELIST "" Cette commande, si vous mettez entre guillemets le
nom du fichier contenant toutes les adresses Fidonet (ce
fichier est énorme), sert à mémoriser les numéros et adresses
des serveurs Fidonet. Son utilisation est optionnelle, pour la
désactiver, laisser les guillemets vides.
• LOGFILE "MaihTrapDoor.Log" Cette commande spécifie le chemin
dans lequel Trapdoor écrit les comptes-rendus des connexions.
MODEMINIT ATZ| " MODEMHANGUP "||A|" MODEMDIALPRE Atdt" MODEMDIALPOST "|" MODEMANSWER "~ATS7=25B0A|" Ce sont les commandes de paramétrage du modem. A ne modifier que pour les connaisseurs.
MODEMINIT pour l’initialisation MODEMHANGUP pour le racrochage de la ligne MODEMDIALPRE pour le préfixe composition du numéro MODEMDIALPOST pour le suffixe MODEMANSWER pour répondre à un appel (utile seulement ous voulez devenir un node).
• SERIALNAME "serial.device" Ici, vous configurez Trapdoor de
sorte qu’il envoie ses commandes à destination du modem au bon
endroit. Si vous disposez d’un modem quelconque raccordé à
votre port série, laissez "serial.device". Si vous avez un
modem interne tel que le Supra 2400zi (par exemple), il sera
nécessaire de changer la commande en: SERIALNAME
"modemO.device".
• SCREENMODE workbench Vous pouvez choisir si vous préférez que
Trapdoor ouvre son propre écran ou qu’il démarre sur la
Workbench.
• RETRIES 99 Le nombre maximum d’appels infructueux (ligne
occupée ou sans réponse) que Trapdoor effectuera avant de
laisser tomber.
• REDIALDELAY 30 Le temps d’attente en secondes entre deux
appels, dans le cas d'un nouvel essai.
J’ai énuméré ici les principales commandes de Trapdoor. Si vous maîtrisez celles-ci, vous pourrez commencer à utiliser Trapdoor efficacement. Les autres commandes non-citées ci-dessus ne sont pas primordiales et il vaut mieux ne pas les modifier pour commencer. Plongez-vous dans la documentation (assez volumineuse, il faut l’avouer) et faites votre propre expérience au fur et à mesure.
Venons-en maintenant à Pointmanager.
P0®®K)[!1T Très bien conçu, ce logiciel aura vite fait de vous séduire par sa puissance et sa convivialité. Il faudra en contrepartie que vous suiviez toutes les recommandations à la lettre, des erreurs de configuration se traduisant souvent par des Gurus fracassants (toutefois moins souvent sous Workbench 2.0 que sous 1.3). Pointmanager est le collègue de Trapdoor dont il reçoit les fichiers en provenance du serveur, le "Boss". Ces fichiers sont des archives contenant les messages à votre attention. Il peut s’agir de messages de forums Fidonet ou Usenet, comme de messages Email.
Pointmanager se configure de la même façon que Trapdoor, dans un fichier appellé Pmanager.cfg. Le plus pratique est de placer PointManager avec ses fichiers annexes et de configuration dans le répertoire Mail: que vous aurez déjà créé pour Trapdoor.
Epluchons maintenant le fichier Pmanager.cfg (issu de ma configuration personnelle pour un point sur Linn).
ADDRESS2:320 100.3@fidonet.org(PACK2D,NODOMAIN) 2:320 100.0@fidonet.org 32004 Dans cette commande, vous définissez à la fois l’adresse de votre point (2:320 100.3@fidonet.org) et celle de votre Boss (2:320 100.0@fidonet.org 32004). Les adresses ci-dessus sont dites "5D" car elles se composent de 5 éléments: 2:320 100.3@fidonet.org 1 2 3 4 5 Linn ne supportant que les adresses "2D", il faut le spécifier avec la commande (PACK2D,NODOMAIN) en bout de première ligne.
OUTBOUND MAIL:Outbound INBOUND MAIL:Inbound SYSOP " Gilles Bourdin" ORIGIN " *THE* A3000 point in Paris."
Mêmes commandes que pour Trapdoor; mêmes remarques.
PROLOGUE "Salut %f,dans un message du %d j'ai lu:" IPROLOGUE "Hello %f,in a message of %d you wrote:" REPLYTXT "Hello %f,infortunately, I couldn't respond to your message,Vould you please try again later?"
Ces trois commandes servent à définir l’entête de vos messages quand vous répondez à quelqu’un. PROLOGUE pour les forums locaux (donc en français), IPROLOGUE pour les forums internationaux et REPLYTXT si vous voulez que PointManager réponde automatiquement aux messages que vous n’avez pas le temps de traiter.
LOGO " _" LOGO " _ " LOGO " X Gilles.Bourdin@linn.gna.org" LOGO "" Votre signature. Attention de ne pas faire de trop longues signatures, ça encombre le réseau inutilement.
Exemples Voici quelques exemples de configurations de forums ou "échos" avec la commande AREA. Attention, il est nécessaire d’utiliser correctement les paramètres de ces commandes sinon, Guru...
• La commande AREA valide un répertoire servant à recevoir les
messages des forums. Il faut absolument que le répertoire
annoncé dans la commande corresponde bien à un répertoire sur
votre disque, sinon, c’est le plantage assuré! Vérifiez donc
bien avant de lancer PointManager la première fois. Ces lignes
sont des exemples et vous pouvez créer vous-même votre propre
arborescence.
La syntaxe de la commande Area Area name dir z:net node.p@domain type abil sort ndelete range max
• name: Le nom du Area. Votre Boss vous donnera ces noms.
Attention de bien respecter l’orthographe.
• dir: Le chemin d’accès sur votre disque. Il faut créer un
répertoire pour chaque Area.
• z:net node etc... L’adresse fidonet de ce Area. Dans le cas de
Linn, reprendre 2:320 100.3@.fidonet.org.
• type: Spécifie le type du Area. Matrix pour le courrier, Echo
pour les forums, Bad pour les messages corrompus.
• abil: (write readonly). Configure PointManager pour autoriser
ou non l’accès en écriture dans un Area.
• sort: Définit la façon dont les messages doivent être triés.
• ndelete: Spécifie le nombre de messages à laisser dans le cas
de l'utilisation de la commande Delete.
• range: Permet de définir l’étendue du forum (local, national,
international). Grâce à cette commande, PointManager pourra
appliquer les commandes PROLOGUE et IPROLOGUE à chaque forum.
Autres commandes MSGORDER DS Tri des messages. DS pour un tri selon la date et l’objet du message. Les options suivantes sont possibles: F (expéditeur du message), T (destinataire), S (objet), D (date), N (numéro du message) et toutes les combinations sont possibles.
HOLDMEM Permet d’obtenir un traitement de l’information plus rapide mais est très gourmand en mémoire. Attention donc si vous avez un Amiga avec moins d’un Mo de mémoire.
DECRUNCHER Lz e CRUNCHER lz a Ici, vous pouvez choisir quel compresseur décompresseur vous voulez utiliser avec PointManager et TrapDoor. LZ est mon choix actuel, il crée et décompresse les fichiers au format LHA LZH et LH5. Sachez que ces modes de compression sont universels et standardisés sur toutes les machines (PC, ST, MAC et Amiga). Vous pourrez donc télécharger un programme pour PC ou Atari ST et décompresser l’archive sur Amiga. Linn et la plupart des serveurs acceptent les archives créés par LZ.
NB: LZ est en téléchargement sur Linn, rubrique Amiga.
ARCHIVEFILE "maiI:ARCHIVES %ax%x " ARCHIVEMETHOD CRUNCH Avec ces deux commandes, vous indiquez à PointManager le répertoire dans lequel vous voulez archiver les anciens messages lus. ARCHIVEMETHOD permet de compresser ou non ces messages.
EDITOR "BIG:WORKSHOP CED %s -sticky" Si vous recevez de l’Email, il faudra y répondre. Choisissez votre éditeur de texte favori. L’option -sticky permet de démarrer CygnusED en mode non-détaché, c’est à dire qu'il dépend du logiciel par lequel il a été lancé.
POLL "run MAIL:C TRAPDOOR call boss nil:" Cette commande vous permet de lancer Trapdoor sans quitter Pointmanager.
M jjji :iA
2. 990 f Moniteur couleur
4. 800 f + Extension à 2Mo JTST7 PERIPHERIQUES AMIGA
5. 290 F F T 05 92 i RC B383 808656. Offres valables jusqu'au 31
Mai 1992 COMMANDES PAR CORRESPONDANCE ET TELEPHONE.
BON DE COMMANDE A RETOURNER A : ACE MARKET.41, RUE PELLEPORT-75020 PARIS NOM .... PRODUIT QUANTITE PRIX ADRESSE CP . VILLE .... TEL . FRAIS DE PORT : POSTE 60 F. Pour 1 logiciel 25 F. _ TRANSPORTEUR 100 F par colis. CONTRE REMB. 80 F. Règlement par ? CHEQUE J CCP J CARTE BLEUE N° de carte Date d'expiration .. DATE ..... SIGNATURE .. Si tout s’est bien
passé, le répertoir INBOUND sur votre disque devrait contenir un fichier archivé que PM pourra maintenant traiter.
Pointmanager Comme Trapdoor, PM ne se démarre que du CLI. L’avantage est que cela permet de créer des fichiers batch ou arexx permettant d'automatiser entièrement le fonctionnement de votre point.
Même lorsque vous vous absentez pendant une période de plusieurs jours, Trapdoor peut appeler régulièrement le serveur (Boss), en recevoir les fichiers archives et les faire traiter par PointManager.
Pour démarrer PM en mode interactif (l’inverse du mode batch), il faut ouvrir un CLI, mettre le STACK (espace mémoire à allouer à PM) à 20000 et taper la commande "PM -W" (W sans doute comme Window). Vous aurez donc droit à l’écran principal de PM.
Dans l’écran, s’afficheront les forums auxquels vous êtes abonnés avec le nombre de messages qu’ils contiennent et le statut de ces messages.
Sur la gauche, vous trouverez les commandes SCAN.
DELETE, RENUM, FREE et INFO servant à traiter la base de messages et les commandes POLL, IMPORT ET EXPORT pour lancer Trapdoor et pour importer et exporter les messages. Cliquez sur IMPORT pour lancer l’extraction des archives contenus dans INBOUND et leur disposition dans les répertoires respectifs. Cliquez sur EXPORT pour créer des archives des messages qui doivent partir de votre point.
Cliquez deux fois sur un des Areas affichés pour voir la liste des messages disponibles. Vous pouvez maintenant, en utilisant les Cet exemple est à considérer comme une liste non-exhaustive des commandes servant à paramétrer Pointmanager pour un fonctionnement optimal sur Linn. Il y a d’autres commandes dans le fichier Pmanager.cfg qui ont certes leur utilité mais sur lesquelles je ne vais pas m'étendre, le but étant de vous aider à démarrer le plus vite possible.
Utilisation de TrapDoor et PointManager.
Les deux logiciels ne se démarrent que du CLI (SHELL) car il faut pour chaque utilisation entrer des paramètres divers. Une solution très pratique sous WB 2.0 est de les mettre dans le menu TOOLS en utilisant ToolsX. Par exemple.
L'utilisation de TrapDoor. Après avoir correctement effectué la configuration, est assez facile. Pour démarrer une session sur Linn, avec le fichier de configuration ci-dessus, ouvrir un CLI et taper la commande suivante: TRAPDOOR CALL BOSS. Trapdoor va ouvrir ses deux fenêtres de contrôle et vous pourrez suivre la procédure à l’écran.
EXTENSIONS MEMOIRE STE BARETTE SIM ouSIP 512 Ko 250 F BARETTE SIM ou SIP 1 Mo 700 F BARETTE SIM ou SIP 4 Mo 2.000 F DISQUES DURS PR0TAR 20 Mo 2.890 F PR0TAR 40 Mo 3.890 F PR0TAR 52 Mo 4.990 F MONITEURS Monochrome SM 144 1.190 F Couleur SC 1435 2.200 F EMULATEURS MAC : SPECTRE GCR 3.790 F PC : AT ONCE 2.690 F COMMUTATEURS JOYSTICK SOURIS 120 F MONITEUR C0UL. M0N0 190 F LECTEUR INT EXT. 290 F NOS POINTS FORTS:
• PRIX ACE MARKET vous fait bénéficier des meilleurs prix ...et
sans vous déplacer!
• SERVICE RAPIDE ACE MARKET traite votre commande le jour même de
sa réception... pas de perte de temps, vous êtes livré dans les
plus bref délais!
• GARANTIE ACE MARKET garantit les Ordinateurs 2 ans, les
Périphériques 1 an, les logiciels 3 mois DISQUETTES 3" 1 2 DF
DD Certifiées 100% - Garanties.
Par 10 3,90 F l'unité Par 50 3,50 F l'unité Par 100 3,00 F l'unité Par 500 2,80 F l'unité Liste des logiciels disponibles sur demande, accompagnée de 2 timbres à 2,50 F PERIPHERIQUES ATARI + Extension à 2Mo f± riTi POSSO 3" 1 2 130 F CABLE PERITEL 90 F CABLE MIDI 40 F CABLE MINITEL 90 F CABLE RALLONGE JOYS. 35 F CABLE NULL MODEM 150 F TAPIS SOURIS 50 F SOURIS 170 F SOURIS OPTIQUE 420 F TRACK BALL 390 F LECTEUR EXT. 3"1 2 540 F LECTEUR EXT. 5"1 4 980 F SCANNER 400 DPI 1.790 F IMPRIMANTES ‘ STAR LC 20 1.690 FI STAR LC 200C 2.190 F STAR LC 24 200 2.990 F STAR LC 24 200C 3.290 F | AMIGA ou ATARI
LECTEUR + 100 disquettes| 800 F EXTENSION MEMOIRE 1 Mo pour A 500 PLUS 490 F NOUVEAU COMMUTATEUR AUTOMATIQUE KICKSTART 1.2,1.3, 3.0 ACTION REPLAY CARTOUCHE MK3 580 F LES PERIPHERIQUES INDISPENSABLES ALIMENTATION AMIGA 500 450 F ACCESSOIRES AMIGA ATARI ABI1.2,1.3, 3.C 550 F AMIGA 720 LECTEUR + Ext. 512 Ko EXTENSIONS MEMOIRE A 500 PLUS BASEBOARD 4+ 0 Ko 850 F BASEBOARD 4+2 Mo 1650 F BASEBOARD 4+ 4 Mo 2350 F CARTE ACCELERATRICE MICR0B0TIC VXL30 3.495 F VIDEO GENLOCK R0CTECK 1.390 F DIGITALISEUR DIGIVIEW GOLD 4.0 1.490 F MONITEUR 1083S 2.100 F MONITEUR 1084S 2.490 F SON DIGITALISEUR STEREO 480 F
DIGITALISEUR MK II 560 F INTERFACE MIDI 420 F MINI AMPLIFICATEUR STEREO 4 Watt sans HP 360 F MINI AMPLIFICATEUR STEREO 4 Watt avec HP 530 F DISQUES DURS A 500 PRO 30 3.690 F PRO 50 3.890 F PRO 105 6.390 F DISQUES DURS A 2000 DATAFLYER 45 Mo 2.950 F DATAFLYER 52 MoQ 3.290 F DATAFLYER 105 MoQ 4.590 F EXTENSIONS MEMOIRE A 2000 DATAFLYER RAM 0 Mo 850 F DATAFLYER RAM 2 Mo 1.600 F DATAFLYER RAM 4 Mo 2.450 F EXTENSIONS MEMOIRE A 500 512 Ko Ext. Sans horloge 220 F 512 Ko Ext. Avec horloge 270 F BASEB0ARD 0 Mo 900 F BASEB0ARD 2 Mo 1.700 F BASEB0ARD 4 Mo 2.400 F PRO 5000 145 F ZIP STICK 150 F SPEED KING
110 F NAVIGATOR 140 F STING RAY 140 F MANTARAY 160 F TOUS NOS PRIX SONT ne MANETTES DE JEUX pa®@Ki[iir boutons en bas de l’écran, effectuer des opérations diverses de maintenance de la base de messages comme effacer (delete), lire (read), écrire une contribution (write), archiver ou imprimer des messages. Les fonctions d’édition présentes dans le menu précé- Il suffit de taper à chaque fois PM suivi de la clé pour chaque commande.
Pointmanager Ainsi, pour effectuer un import de messages en provenance d’une archive dans le répertoire INBOUND, vous taperez "pm -i".
L’importation des messages se fera alors automatiquement sans votre intervention. Idem pour exporter: tapez "pm -e". Vous pouvez même paramétrer le démarrage de Pointmanager en mode interactif. Ainsi, si vous tapez "pm -wamiga", PointManager démarrera et ira directement dans le Area Amiga pour vous permettre d’y lire les messages sans passer par les menus précédents.
Les possibilités sont vastes, et pour avoir une liste de toutes les commandes possibles, vous pouvez entrer la commande "pm -?".
Léon Guilbirds Les règles à respecter quand on a un point Fidonet ou toute forme d'accès à un réseau international: Messages La fonction S NEWS vous permet de sélectionner tous les messages non-lus et de les lire à la suite avec la commande Read.
Il y a aussi une commande Search qui vous permet de rechercher du texte dans les messages. D’autres fonctions comme Forward servent à prendre un message dans un forum pour aller le placer dans un autre.
Pour lire un jnessage seul, vous pouvez cliquer deux fois dessus et vous vous retrouverez dans la fenêtre du message, dans laquelle vous pouvez scroller avec les touches directionnelles ou la souris. Pointmanager contentera ceux qui préfèrent la souris comme les fanas du clavier.
Si vous avez sélectionné plusieurs messages avec la souris dans la fenêtre du Area, vous pouvez les lire en cliquant sur Read.
Ceci vous permet d’utiliser la souris pour passer d’un message à l’autre en cliquant dans la partie droite du message pour passer au suivant, ou dans la partie gauche pour revenir au précédent.
En haut à droite, vous trouvez de nouveau les fonctions de gestion des messages sous forme de petites icônes contenant l’initiale de la fonction (Ecrire, Répondre, Répondre en changeant d’Area, Editer, Effacer, Imprimer, Archiver, Commander un fichier au Boss). Toutes ces fonctions sont également activables par des raccourcis clavier.
PointManager peut aussi fonctionner en mode batch, c’est à dire que toutes les commandes de traitement de données évoquées ci-dessus peuvent être exécutées du cli ou dans un fichier script.
Dans le monde des réseaux, il y a certaines règles de conduite à respecter, si on veut y être apprécié de tous.
• La courtoisie est la première de ces règles, n’oubliez pas que
tout ce que vous écrivez sera lu par des milliers d’abonnés de
par le monde. Quand vous êtes ironique, n’oubliez pas de mettre
un petit smiley ;-) pour que vos lecteurs ne se sentent pas
offensés.
• Evitez absolument les messages d’insultes dans les forums
publics, vous ne feriez que vous discréditer aux yeux du plus
grand nombre d’abonnés.
• Evitez aussi d’envoyer des messages personnels en utilisant les
forums, le Email est la pour ça.
• N’écrivez pas en français dans un forum international où
l’Anglais est de Rigueur.
• Ne faites pas de trop grosses signatures à la fin de chaque
message, ça encombre le réseau inutilement.
• Ne communiquez d’informations que si celles-ci sont fiables et
de source sûre, les ragots et fausses rumeurs sont une
véritable plaie, surtout au début du mois d’avril.
• Tout ce qui a trait au piratage de logiciels est à proscrire
absolument, même en Email.
Voilà, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance et beaucoup de plaisir.
LES STARS .289 Skweek + Buiderland +Bumpy Superskweek SUCCES STORY ......229 Bumpy + Skweek + Turbocup +Crazy shot + Space racer PLANETE AVENTURE .292 Indi. Jones avent.+Maniac mansion Explora 2+Portes du temps MEGAMIX 279 Turrican ? Chase hq Shadow warriors + Altered beast STARS D'HOLLYWOOD .....249 Batman +lndiana jones+Robocop ?Ghostbusters 2 ACTION PACK ...269 Turrican 1 +2 +Kick off +X-out COMPILATIONS "Quand Ies prix sont si AWARD WINNERS
...292 Space ace+Kick of2+Pipemama+Populus NRJ 4 292 Swap+Barbarian 2+Prince ol persia ? Team susuki + Tennis cup MEGAMANIA .....292 Last ninja 2 + Gunship + R.dangerous ? Double dragon 2 ALBERTVILLE 92 .....265 Games winler éditions Winier games Super ski ACTION KIT 265 Gemstonelegend+Mgicien+Builderland SIMULATION S BEST ..295 Panza+ Disk + ADS SIMULATION TOP ....295 Panza K. + Prince de Perse+Targhan
Q. l 1992 ..295 Quadrel +
Time race + Booly TNT
2 .245 Hydra +Skull &
crossbones +Badland Hard drlvin 2+ Stunrunner SUCCES STORY 2
...265 Skweek +Pinball +Sherman +Disk EXTRA
BALL .....269
Bumpy+Tenms+Sliders+Pinball Magic MOVIES
STARS .299 Dick T racy +Moonwalker +
Indiana jories 5 INTELLIGENT GAMES .....292
BackGammon+Echecs+Bridge+Dames+Go SOCCER STARS
......299 E Hughes intern.soccer+Gazza2 ?
Kick off 2 + Microprose soccer LA COMPIL' INTEGRALE
...299 Lotus Turbo +ToyotaCelica-i-Combo racer + Team
Suzuki SUPERSTARS ARCADE .....292
GoldenAxe+Narc.+Midnight résistance ? Super OffRoad Racer
DELTA FORCE ..299 Fire forqet 2 +
Barbarian 2 +Knight force +T)ark century LES COLLECTORS
..295 Lotus 1 +Venus+J.pond+Ghouls n'ghost
STARS SIX ..299 Fire
forget2+Mystical+Dark century ?Swap +Crazy cars 2+Off shore
warrior FOOTBALL CRAZY ..285 Kick oft
2+Player manager+Final whistle LES MAITRES DE L'AVENTURE 342
Maupiti island + Opération stealth + Voyageursdu temps SUPER
STARS SPORT 299 Beach volley + Rugby simulator
+Kick oll ? Great court 3D SUPER STARS
...299 F29 + Hard drivin + Stunt car +•
Battle command NRJ 3
299 F16 + Double
dragon 2 + Italy 90 ?Welltris +T urbo out run SUPER ACTION
PACK 299 Supercars + lmpossamole + Switchblade
?Gary lineker + Toyota celica SIMS
PACK .362 Interceptor +lndy 500
+Submarine attack TOP 3
289 Tennis + Pinball
+Moonblaster LES JUSTICIERS 3 ..299 Batman
+Robocop 2+Shadow warrior OCEAN
ARCADE ......299 Golden axe + Narc + Off road
racer Midnight résistance OCEAN 3D
..299 Manchester united. + Pro
tennis tour Beach volley + Off road racer AVENTURES EXTRAORDIN
295 Zac mac cracken + Iron lord +Rocket ranger + Manoir de
morteville AIR COMBAT ACES .325 Falcon +
Gunship +Bomber LES BATTANTS 2 ....285 Rick
dangerous 1&2 +Satan +Double dragon 2+ Licence to kill 10 MEGA
HITS 3 349 Stunl car + Last ninja 2 +
3 Slooges +Foot man 2 +Highway 2 +Tetris ?Defender +Trivial 2
+Ranx +APB AIR SEA SUPREMACY 285 Silenf service
+Gunship +P47 Thund ?Carrier command+F15 StrikeEagle KARATE
ACES ..295 Double dragon 1&2 + Last
ninja 2 Oriental games OUEST OFGLORY ...299
Cadaver +Midwinter+Bat+Bloodwych 10 GREATS
GAMES .332 Ferrari F1 +Rick dangerous +Tintin
?Pic'n pile +Night hunter +Superski ?Carrier comman +Chigago
90 ?Pro tennis tour + Xénon 2 TOP LEAGUE
....299 Speedball 2 + Rick 2 +Falcon
?Midwinter + TV sport football FUN
RADIO .299 Tortues ninja + Back
to the future 2 Day of thunder ? Gremlins 2 TOP
ACTION ......225 Hard drivin + Strike
force harrier Pick'n pile + Licence to kill SUPER SEGA VOL 1
285 Shinobi + Super monaco GP +E-swat Golden
axe + Crackdown CAPCOM COLLECTION ......265 Strider
1&2+Un squadron +Dinasty Forgotten world +Ghouls'n ghosts ?Led
storm + Duel LE TEMPS DES HEROS ......289 Prince of
persia +North & south Moonblaster LOGICIELS JEUX RACE
DRIVIN .....242 REACH FOR THE
SKIES .....342 REDZONE
...252 REALMS
..292 ROBOCOD
......252 ROBOCOP3
......252
ROCKETEER ...242 RODLAND
...252 ROGER
RABBIT .252 RUGBY TOURNOI 5 NATIONS ..
292 RUGBY-THE WORLD CUP 252
SHADOWLANDS 292 SHADOW SORCERER 1MEG
....272 SHUTTLE 292 SILENT
SERVICE 2 .342 SIMANT
...292 SIM CITY ?
POPULUS ..292 SPACE ACE 2
....392 SPACE CRUSADE
....252 SPACE
GUN 252 SPECIAL FORCES
...342 SPEEDBALL
2 ....242
SPOT .252
STARUSH 242 STEEL
EMPIRE 292 STRATEGO
.252
STORMBALL ......252
SUPAPLEX ..252 SUPER SKI 2
..* ...292 TENNIS CUP
2 ..262 TENTACLE
..252 TERMINATOR 2
.252 THE ADDAMS FAMILY
.252 THE MANAGER 252 THE
SIMPSONS .252 THUNDERHAWK AH-73M
..292 TILT
...255 TIP
OFF ...252 TOP
BANANA .....252 TORTUES NINJA 2
...252 TURBO CHARGE
....272 TYPHON
.265 ULTIMA VI
...305 UTOPIA
...292 UTOPIA DATA DISK
.145
VIDEOKID .....252 VROOM
252 VROOM
DATA ....145 WARZONE
252 WINTER SUPERSPORTS 92 252
WIZKID ...252 WOLF CHILD
.....289 WOLF PACK
......292 WORLD CLASS
RUGBY ......292
W. W.F 252 UTILITAIRES
3D TOOLS ...675 AMOS
Français ..459 AMOS
COMPILER .....299 AMOS
3D .349 ART DEPARTEMENT
...715 AUDIOMASTER III ....625
AUDIO SCULPTURE .445 BIG BANG
.1499 COMPTE CHEQUE
...250 Copieur Synchro Express 500 .... 395
Copieur Synchro Express 2000 .. 450 DELUXE PAINT IV
....849 DEMO MAKER 1MB
..395 DEVPAC
3 ...785 DIGI-PAINT III
....699 DISCOSCOPIE PRO
3.0 ......390 EXPRESS PAINT ......425
FAMILICOMPTE .325 GFA BASIC+
INTERPRETEUR .. 490 COMPILATEUR GFA BASIC 395
HARMONY ...425 INFOFILE
499 KINDWORDS 2.0
......475 MAXIPLAN PLUS
FR 699 MUSIC BOX A
....349 MUSIC BOX B
....349 MUSIC
MAKER ...395 MUSIC WARE
....349 PACK VIDEO AND SOUND
.590 PERFECT SOUND 500 .725 PHOTOLAB
699 PIXMATE
.525 POWER
WORKS 849
PROFIL ....350
SONIX 425 STUDIO 24
1290
SUPERBACK ......495 TOOLBOX AMIGA
..... 195 TRACK 24
...575 VIDEO EFFECTS
......699 VISTA
PRO ......925 LOGICIELS JEUX 3D
CONSTRUCTION KIT ....375 ADS + SHERMAN M4
...282 AIGLE D’OR LE RETOUR ....282 AIRBUS
A320 .....342
AGONY ....252 AIR SUPPORT
...252
ALCATRAZ ..242 ALIEN STORM
...252 ANOTHER
WORLD ...292 ATAC
.342 AVENTURES DE
MOKTAR .292 AVANTAGE TENNIS .242 BABY
JO ..282 BARBARIAN
2 ....252 BARON
ATTACK 292 BAT
2 .342 BATTLE ISLE
.....292 BATTLE OF
BRITAIN 292
BIGRUN ..252 BIRDS PREY
......342 BLACK
CRYPT ...292 BOMBER MAN
...292 BONANZA BROS
......252 BOSTON BOMB CLUB
.252 CASTLES
292 CELTIC
LEGENDS ....292 CHAOS ENGINE
252 CONAN
....292 COVER GIRL STRIP
POKER 252 CRIME CITY 292
CROISIERE P. UN CADAVRE ....272 DESTINATION DANGER
.....292 DEMONGASTE ..342
DEUTEROS 292 DEVIOUS DESIGNS
.252 DICK TRACY AVENTURE .305 DIE
HARD 2 .252
DIPLOMACY 195 DUCK
TALES .....252
DUNE .342 ELVIRA 2 (
1 MEG ) .342 EPIC
..252 EYE OF
BEHOLDER 2 ..292 F15 STRIKE EAGLE 2
..342
FACE-OFF ...252
FATE .325 FINAL
FIGHT ......252 FIGHTER COMMAND
...292 First samurai+Megalomania 292
FUTURE DREAMS ....262 G LOC R360
SEGA ...252
GOBLIIINS ...292 GUY SPY
.299 HARPOON 1.21+ SCEN 2
...342 HARLEQUIN 252
HEIMDALL ...292 HEROQUEST +
DATADISK .242 HOOK .. 252 INDY
HEAT ..252
ISHAR .....285 JAGUAR XJ
220 .292 JIM POWER 3
....265 JOHN MADENN
FOOTBALL 252 KAWASAKI
..262 KILLERBALL
......292
KNIGHTMARE ....292 KICK OFF 2 +
SCENARIO ...242 KO 2 FINAL WHISTLE ..125
KO 2 RETURN TO EUROP ..125 KO 2 GIANTS OF EUROPE ......
125 KID GLOVES 2 ...252
LEANDER 292 LEGEND
..342 LOTUS TURBO
CHALLENGE 2 252 LORD OF THE RINGS ..252 MAGIC
POCKETS .....252 MEGA
FORTRESS ....252 MERCENARY
3 ..292 MICKEY
CROSSWORD 252 MICROPROSE
GOLF 342 MICROPROSE GRAND-PRIX ... 342 MIG 29
SUPER FULCRUM ..392 MIGHT AND MAGIC
..342 MONKEY ISLAND
.....342 MONSTER PACK 2
...252
MYTH .252 NASKAR
..342 ORK
...252 OUTRUN EUROPA
..252 PACIFIC ISLANDS
...252 PANZA KICK BOXING ..282
PAPERBOY 2 .....252 PARAGLIDING
.262 PARASOL STAR
......252 PEGASUS
...252 PINBALL DREAMS
...252 PIT FIGHTER 2
..292 PLAN 9
....252
PLAYROOM .292 POLICE OUEST 3
.....342 POOL OF DARKNESS
..292 POPULUS
2 .292 PROJECT
X .292 PSYBORG
...262 r DIGITALISEUR VIDEO
COULEUR EN TEMPS REEL.
Prix défiant toute concurrence !!!
I - Saisie d'images 15 bits en 1 50èm' de sec.
- Sauvegarde de fichiers IFF 24 bits.
I - Affichage en 8.8+. 16.16+, 32,32+ couleurs , ROUGE. VERT, BLEU, | AMIGA HAM
- Affichage d'écran est de 256 X 256 en mode moniteur ou en
option I de 320 X 256.
| -Moyens d’édition CUT, COPY. BRUSH. PASTE, UNDO et contrôle de palette avec correction de niveau R, G, B et GAMMA -Effets spéciaux.
I Option logiciel de production de films.
I MOVIE MAKER 299 F.
- Utilise le mode moniteur du digitaliseur en temps réel pour
enregistrer et restituer des images JOYSTICKS COMPETITION PRO
.149 PRO 5000
... 149 QUICKJOY JUNIOR
....59 QUICKJOY TURBO ...99
QUICKJOY 2 ....89 QUICKJOY 3
SUPERcharger .... 109 QUICKJOY 5 SUPERBOARD 199 QUICKJOY VI
JETFIGHTER 149 QUICKJOY TOPSTAR ..295 QUICKJOY
NI-5 Nintendo 159 QUICKJOY SEGA FIGHTER .....169 QUICKJOY Turbo
Pedale ...279 QUICKJOY Megastar Junior 199 QUICKJOY
MEGASTAR ......329 QUICKJOY SUPERSTAR ...179
QUICKJOY TOPSTAR PC ...299 CARTE JOYSTICK - PC
....159 KONIX SPEEDKING ..109 KONIX
SPEEDKING Autofire 129 KONIX THE NAVIGATOR ....149
STING-RAY .149 QUICKSHOT
MAVERICK 1 ..169 QUICKSHOT PYTHON 1 .....119
QUICKSHOT INTRUDER 1 ..399 QUICKSHOT AVIATOR 1
... 449 QUICKSHOT FLIGHTGRIP 1 119 ACCESSOIRES SOURIS
GENIUS ......249 EXTENSION 512K+HORLOGE ..
390 EXTENSION 1.5 Mo+HORLOGE 999 SWITCH SOURIS JOYSTICK
.....199 ADAPT.4 JOYSTICKS .75 LECTEUR INTERNE
A500 .. 540 LECTEUR INTERNE A2000 590 LECTEUR
EXTERNE 3.50" .695 EXT.MEMOIRE 1MO A500 + ..... 599
EXT.MEMOIRE 512K A500 ? ....399 INTERFACE MIDI 3+1 (+cables)
249 ETIQUETTES 3.50" LES 100 32 Imprimante STAR LC200
coul. .2390 Imprimante STAR LC 20 ....2090 LIBRAIRIE
BOITIERS BIEN DEBUTER AMIGA 500 .99 Bl. DEBUT. LANGAGE
MACHINE 129 LA BIBLE DE L'AMIGA 340 LA BIBLE
DE L'AMIGA + dise 390 GRAND LIVRE AMIGABASIC 249 GRANDLIVRE
AMIGABASIC+Disc 349 LIVRE DE L AMIGADOS . 149 LE
LIVRE DELUXE PAINT III 145 LE LIVRE DE LA VIDEO AMIGA . . 195
LIVRE DE LA MUSIQUE + Disc ... 199 LIVRE LECTEUR DISQUET +Disc
299 LIVRE DE SUPERBASE PRO ......169 TRUCS & ASTUCES V.2 + dise
... 229 avec serrure+dé BOITIER DD 50L : 50x5.25" .... 119
BOITIER DD 100L : 100x5.25'' ... 149 BOITIER DS 40LB : 40x3.50"
......99 BOITIER JSY 80 : 80x3.50'' .....109 RUBANS Tous les
rubans NB par 3 ..144 CITIZEN 120D +SWIFT 9 24 .59
EPSON LX 800 LQ 800 ..59 STAR NL 10
..59 STAR LC 10-LC 20
.....59 STAR LC 10 COULEUR ..99
Utilisez tous vos anciens logiciels sur le nouveau A500 Plus
grâce à l'adaptateur Kickstart 1.3 2.04. Adaptateur KICKSTART
1.3 2.04 ....299 Frs KICKSTART ROM 1.3 .....349 Frs CARTE 1_Mo
de RAM pour A500 + .599 Frs Disquettes
3. 50" DFDD DISQUETTE NETTOYAGE 3.50" : 59 F DERNIERES VERSIONS
EXPRESS Commandez par NOUS LIVRONS TOUJOURS LES BON DE
COMMANDE GAGNEZ DU TEMPS !
- BP693 - 06012 NICE CEDEX 1 retourner
93. 51.61.30 ¦ 93.97.22.00 a a PAR MINITEL 3615 CODE JESSICO -
OUVERT 7 7 - 8H à 20 H ? Je joins un chèque ou mandat lettre
14-05 TITRES (garantie échange immédiat; Montant ? Je paie à
réception au facteur + 25 F ? Je paie par carte bleue et je
complète les 2 lignes ci-dessous carte bleue Œ PRENOM
NOM ...... N ET RUE ..... VILLE . fax :
93.97.07.00 S TOTAL CODE POSTAL i i SIGNATURE PORT
OBLIGATOIRE TOTAL BOUTIQUE A NICE HOLLYWOOD STAR 8 BD JOSEPH
GARNIER INTERNATIONAL précisez votre J DISC |__) K7 _| .
Votre N C ordinateur PAIEMENT ETRANGER EXCLUSIVEMENT PAR
MANDAT GARANTIE 1 AN SUR LES LOGICIELS ¦ ur bouton gauche
Testé pour vous par Fabrice Duhoux Clique Après avoir créé, à
mon avis, es meilleures cartes accélératrices et les
meilleurs contrôleurs SCSI, GVP so t ligitaliseur sonore 8
bits de très bonne qualité.
Le matériel Comme vous pouvez le voir, le digitaliseur en lui même se présente comme une petite boîte noire à connecter sur votre port parallèle. Sur ce même boitier figurent deux gros boutons rouges rotatifs, qui servent à régler le volume sonore en entrée, deux LED rouges pour contrôler le niveau de saturation du signal, et deux prises au format CINCH pour le connecter à votre chaîne HIFI.
La Documentation Elle est en bon français, bien de chez nous. Sur ce point je tiens à saluer les efforts de CIS qui ne se contente pas de traduire bêtement la doc, mais la recompose complètement. Ce qui donne un texte clair, compréhensible est accessible à tous. En bref, la doc, elle est SUPER.
Le logiciel Voici le gros du morceau. En effet un digitaliseur sans programme est comme une cassette audio sans magnétophone.
Là, GVP a vu grand, peut être un peu trop grand même. Nous en reparlerons tout à l'heure.
• En premier, l’éditeur (figure 1). Il vous permet
d’échantillonner vos sons et de les organiser sous forme de
tableaux. Cette derniere option est très pratique car ce
tableau vous permet d’avoir 31 échantillons différent en
mémoire et donc, de les rappeler pour retraitement sans avoir
besoin de les charger à chaque fois.
• Le programme d’échantillonnage lui même (figure 2 et 3).
Ce dernier possède toutes les fonctions que l'on peut attendre d’un bon sampler: écoute du signal sonore pour un bon réglage du niveau d’entrée, analyseur de spectre temps réel (très amusant), § g § s Co oscilloscope temps réel, sélection du canal (droite, gauche, ou stéréo), taille de l’échantillon, fréquence d’échantillonnage, mode HiFi (restitution du son avec la meilleure qualité possible), outil d'édition (couper; coller, zoom, dessin de ta courbe à main levée, boucle de l'échantillon), réglage du volume, réverbération temps réel, etc, etc... U échantillonnage La fréquence
d’échantillonnage maximum est de 50669 Hz, ce qui suffit largement pour toutes les applications connues sur Amiga à ce jour. Surtout que si vous utilisez ce sampler pour créer des instruments pour un tracker quelquonque, vous ne devrez pas dépasser 28000 Hz.
Il manque quand même des effets temps réel, ou non, pour pouvoir bidouiller votre son. A titre indicatif Technosound Turbo (testé par Nicolas dans AmigaNews n° 42) n’en possède pas moins d'une dizaine et, qui plus est, cumulables entre eux.
Le chargement et la sauvegarde des sons peuvent se faire dans les trois formats suivants: IFF 1,3,5 octaves, RAW DATA, SONIX 1,3,5 octaves.
Venons en maintenant à la qualité du son échantillonné. Elle est parfaite, compte tenu du fait que nous travaillons en 8 bits. En ESAT SOFTWARE Editions SPACK... vers le Multi Média fin de proposer un logiciel hors du commun, nous avons préféré retardé de quelques semaines sa date de commercialisation.
Nous savons que vous apprécierez les améliorations techniques apportées à ce logiciel de création de démos, qui transcende sa finalité première, pour proposer de vastes possibilités qui n’auront pour seules limites que votre imagination.
Pour vous aider à partager notre désir de toujours proposer plus de techniques et plus d’innovations, voici quelques caractéristiques nouvelles implémentées dans le logiciel.
L’inscrustation vidéo est désormais possible.
SPACK se synchronise automatiquement sur la source GenLock.
L’ouverture vers de nouveaux formats de musiques, car SPACK permet de charger en Externe de nouveaux types de Players musicaux.
Une création sans limite grâce à la possibilté d’inclure dans SPACK vos propres routines d’animations.
ESAT SOFTWARE Editions 55-57 rue du Tondu 33000 Bordeaux Des routines Externes seront livrées avec la version PROFESSIONAL de SPACK.
Ces routines permettent d’étendre les capacités intrinsèques du logiciel Des Editeurs pour vous permettre de créer vos objets 3D, vos VectorBalls, vos parcours de Bobs, vos trajectoires de scrotling, vos courbes de rasters verticaux.
Des quantités de fontes couleurs pour les scrollings et les logos. Des exemples de bobs, de sprites, sans oublier les musiques... Extrêmement facile d’utilisation, car entièrement géré à la souris (icônes), SPACK utilise le format IFF pour toutes ses données graphiques.
Si vous ne pouvez plus patienter, vous pouvez commander à notre adresse, le logiciel en version limitée (sans sauvegarde possible) contre la somme de 50 francs... effet, le hardware possède le meilleur système de filtrage qu’il m’ait été donné d’écouter sur un Amiga. De plus, les potentiomètres de réglage du niveau sonore permettent de trouver le meilleur compromis puissance saturation qui soit.
Un Tracker intégré Nous voilà maintenant avec des tonnes d’échantillons qui servent à quoi? Il faudrait pouvoir les utiliser dans un logiciel du genre Tracker, pour créer de la musique rien qu’avec l’Amiga. Eh bien, GVP a pensé à tout, il en a intégré un dans le programme du
D. S.S. (figure 4).
En fait ce tracker se distingue de ses concurrents par sa notation qui ne se fait plus par les classiques C, D, E, F, G, H, A, mais par une méthode qui conviendra plus au débutant. En effet la visualisation se fait par une notation classique, DO, RE, MI, FA, SOL, LA, SI, ce qui donne un aspect plus convivial au programme.
Le tracker, sans proposer toutes les options d'un programme comme Med v3.20 ou Startreker vl.3 (tous deux disponibles en domaine public), dispose de quelques fonctions intéressantes. On trouve l’édition au clavier de l’Amiga mais aussi en MIDI, remplissage de pattem automatique, effets pré-programmés, etc. Vous pouvez charger des SONGS mais aussi des modules au format, Dss, Soundtracker, Noisetracker, Soundfx. Mais vous ne pourrez les sauver qu’au format DSS. Je trouve qu’il est dommage, sur une machine où nous n’avons pas les problèmes de compatibilité de fichiers connus par les autres
machines (grâce au standard IFF), de ne pas avoir ajouté une option de sauvegarde au format Soundtracker qui est LE format standard des modules musicaux.
En conclusion, la partie hardware est fantastique mais le programme de gestion de celui-ci est un peu jeune (version 1.02), ce qui le handicape par rapport à un digitaliseur couplé à Audiomaster III et MED3.20. Mais je pense que GVP n’en est là qu’à son coup d’essai, et qu’une nouvelle version plus puissante de la partie soft viendra combler ces quelques lacunes. De toute façon, pour les plus récalcitrants, vous pourrez utiliser le hardware avec Audiomaster III ou autre. A noter que le software propose des options de contrôle de différents digitaliseurs. (GVP, Perfect- SoundS, Generique)
Fabrice Duhoux Prix: .890 T.T.C
D. S.S. est distribué en France par CIS, 14 avenue Hertz,
Europarc, 33600 Pessac.
Tél 56-36-34-41, FAX 56-36-28-46.
Extensions pour disques durs SCSI Amiga 500 1420 F Carte d’extension maximum 4 Mo, peuplée 2 Mo INSTALLATION PAR NOS SOINS 150 F Extensions mémoire pour Amiga 500: 512 Ko 260 F Disques durs, Quantum Lecteurs de disquettes 3,5 1,56 Mo: 990 F nouveau!
5,25" 880 Ko: 590 F Carte Turbo 68030, 14 Mhz, 2 Mo, copr. 68882 extensible â 16 Mo INSTALLATION PAR NOS SOINS 5090 F 150 F Extensions De Mémoire pour Amiga 2000 2 Mo, extensible â 8 1198 F Peuplée 4 Mo 1890 F Peuplée 8 Mo 3290 F Le logiciel français HMIGA Les logiciels de gestion des disques rinology nformatique TARIFS T-T.C. SyQuest pour Amiga 500, externes, SCSI, 20 ms, Cartouche incluse 44 Mo: 6198 F 88 Mo: 8198 F SyQuest pour Amiga 2000, internes,SCSI,20ms, Cartouche incluse 44 Mo: 3890 F 88 Mo: 5090 F 2 ans de garantie Amiga 3000, SCSI, externe, 17 ms, alimentation incluse 52 Mo 2690 F
105 Mo 3690 F 120 Mo 4190 F 210 Mo 6190 F 240 Mo 6190 F 425 Mo 11490 F Lecteurs à cartouches Cartouche 44 Mo: 550 F Disque dur Quantum 52 MB: 3090 F Amiga 500, SCSI, 17 ms, 850 Ko s, boitier connectable, prolongation du bus Amiga et SCSI, Kickstart place pour branchement pour carte turbo et extension de mémoire, 2 ans de garantie BOIL 3 52 Mo: 3090 F 105 Mo: 3990 F 120 Mo: 4390 F 240 Mo: 6290 F Amiga 2000, SCSI, 17ms, 850 Ko s, silencieux, autoboot 52 Mo: 2690 F 105 Mo: 3690 F 120 Mo: 4190 F 240 Mo: 6190 F 425 Mo: 11490 F Disques durs, Quantum Trinology informatique S.A.R.L. • Téléphone.:
87.88.40.44, Télécopie: 87.85,14.91 • 23, rue Nationale, 57600 Forbach, Règlement contre-remboursement par les P.T.T. ¦ Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h Saddam Hussein Virus Le system2.04: Vanti-virus le plus éfficace face au Saddam Hussein Virus.
Le SHV est le virus le plus virulent que n a jamais connu V Amiga depuis le très vieux virus 'SCA'.
Pourquoi? Parce quil est capable de s'introduire en mémoire sans besoin de booter la disquette.
L'introduction d'une disquette infectée dans n'importe quel drive suffit au SHV pour s'infiltrer automatiquement dans votre système. A partir de ce moment une disquette déprotégée insérée dans n'importe quel drive se trouvera à son tour infectée!
Pour plus de détails sur le mécanisme de reproduction de ce virus vous pouvez consulter votre AmigaNews n °36 (Juin 91 ).
Comment lutter concrètement contre ce flétiu informatique?
Le concept de virus informatique semble aussi vieux que l'informatique elle-même. (Déjà en 1949 John Von Neumann mentionnait un mécanisme d'auto-copie de logiciel dans un bouquin intitulé "Theory and Organization ofComplicated Automata"...). Il y a d'abord des règles connues, depuis longtemps, à respecter pour lutter contre n’importe quel virus parmi lesquels le SHV:
• 1° Protéger contre l’écriture les disquettes.
• 2° Pour copier une disquette ne jamais utiliser un copieur
multitâche (sauf si vous êtes équipé du system2.04).
• 3° Effectuer une copie de sauvegarde de TOUS les originaux.
Pour certains l'opération n°3 sera vite réglée, et c’est justement la que se situe le noeud du problème: le piratage... En respectant ces trois règles vous pouvez limiter au maximum le risque d’infection.
Sans connaissances particulières Il y a deux cas à distinguer pour trouver une parade au SHV.
Le premier cas est celui des utilisateurs équipés d’une ROM v 1.2 ou v 1.3. Le deuxième cas concerne ceux qui possèdent une ROM 2.04. Sous Workbench (cas d'une ROM 1.2! 1.3 UNIQUEMENT) insérez toutes vos disquettes les unes après les autres (Sans jamais ouvrir f icône de la disquette). Si l’îcone de la disquette reste à l’écran alors qu’elle ne se trouve plus dans un drive, et si aucun message système n’apparaît du style "disk is not validated", vous êtes la victime du SHV... Vous devez à ce stade éteindre f Amiga car le SHV est en mémoire. Sans employer un copieur multi-tâche vous pouvez
alors formater la disquette pour éliminer le virus. Mais si vous voulez conserver le contenu de la disquette allez voir quelqu'un qui a la chance d'avoir le system 2.04 en ROM.
Si vous connaissez une personne possédant une ROM 2.04, et si vous désirez éliminer un ST V qui se trouve sur une disquette, il suffit de copier la disquette infectée avec le copieur multi-tâches diskcopy du system2.04 puis, d’effacer le Udisk-validator de la disquette...
• Le system2.04 est donc l’anti-virus idéal contre le SHV Sous
Workbench (cas d'une ROM 2.04) le SHV n'est jamais actif. 11
n’y a donc aucun danger d’infection. Une routine de validation
de disquettes se trouve en effet en ROM et a priorité sur le
disk-validator de la disquette infectée (qui est en fait le SHV
lui- même).
Avec quelques connaissances en Assembleur Pour enlever un SHV d'une disquette 1 ° Insérez la disquette deux fois consécutivement dans le drive dfO: 2° Exécutez le petit programme assembleur 3° Effacez le disk-validator: l delete df0:l disk-validator.
Replace les vecteurs RasterBeam, CloseTrack et BeginJo déviés par le SHV KillSaddam: movem.l a0-a6 d0-d7,-(sp) move.l S64,d0 move.w $ 0000,dO adda.l $ lc,d0 move.l d0,a0 move.l (aO).dO cmp.b "37.".d0 beq.s Fin cmp.b "33.",d0 bne.s AutreRom move.l $ 00fc6cdc,-(a7) move.l S00fe9f92,-(a7) move.l $ 00fe9fbe,-(a7) bra.s Replace AutreRom: :ROM 2.04 ;ROM 1.2 ; RasterBeam ;closeTrack ;BeginIo :ROM 1.3 ;RasterBeam ;closeTrack ;Beginlo cmp.b "34.",d0 bne.s Fin move.l S00fc6d48,-(a7) move.l $ 00fe9cl2,-(a7) move.l $ 00fe9c3e,-(a7) bra.s Replace Fin: movem.l (sp)+,a0-a6 d0-d7 rts Replace: bsr.s
FindTrackDisk move.l (a7)+,-$ 001c(al) move.l (a7)+,-$ 000a(al) bsr.s FindRasterBeam move.l (a7)+, $ 0012(al) bra.s Fin FindTrackDisk: ;BeginIO ; CloseTrack ; RasterBeam move.l $ 0004. A 6 lea $ 015E(A6),A0 lea TrackName(PC),Al jsr -$ 0114(A6) move.l D0.A1 rts ;trouve le ’Trackdisk Device' ;struct List DeviceList ;"trackdisk.device" ;FindName (list.name) [A0.A1 FindRasterBeam: move.l $ 0004,a6 move.l $ 0090(a6),a0 move.l (a0),a0 move.l aO.al rts iStruct IntVectors IntVects TrackName: dc.b’trackdisk.device’,$ 00 L'explication de tout ceci est fort simple. La disquette a été insérée dans le drive dfO:.
Cette disquette est non-valide. L'AmigaDos tente alors de charger le premier disk-validator qu'il peut trouver, c’est à dire celui qui se trouve sur la disquette elle-même.
Le disk-validator devient alors un processus actif. Comme le disk-validator de la disquette infectée est l’équivalent du virus, c’est par conséquent, le SHV lui-même qui est actif.
A ce stade si vous retirez la disquette vous constaterez que l’îcone qui lui correspond restera sur votre écran Workbench parce qu’évidemment le processus disk-validator est toujours actif.
A l’insertion pour la deuxième fois de la disquette déprotégée le virus est en mémoire et rend systématiquement toute nouvelle disquette insérée valide. Pour l’Amigados la disquette est maintenant valide (Mais ce n’est pas véritablement le cas!).
Exécutez le petit programme assembleur pour désactiver le SHV en mémoire, et enfin effacez le dfO:lldisk-validator (donc le SHV).
Inconvénient: A la prochaine insertion. L’AmigaDos affichera que la disquette n’est plus valide ce qui est normal puisque le SHV n’est plus présent en mémoire pour faire croire le contraire... Pour rendre la disquette valide il faut:
• Editer la piste 40 à l’aide d’un éditeur de piste.
• Modifier la valeur $ 00000000 de l’offset 312 ($ 138 hexa) en
$ ffffffff ce qui rendra l’EMFLAG de la root valide.
• Recalculer le checksum et sauver le résultat en piste 40.
Avec l’aide d’un Anti-virus Il s'agit en premier lieu d'énnoncer une règle qui est: EMPLOYER TOUJOURS LA COPIE D’ORIGINE PROTEGEE EN ECRITURE DE L'ANTI VIRUS.
En effet si la disquette de l’anti-virus n'est pas un original elle risque d’être elle-même infectée par un quelconque virus.
Exemple d'un tel cas malheureux arrivant à un lecteur qui a écrit au journal: patati_patata "Un autre virus se trouve dans un logiciel qui normalement 'tue' les virus: 'nom de l'antivirus en question'.
Impossible de le détruire..." patati_patata.
Je ne cite pas l'antivirus en question pour ne pas faire de la pub.
Mais je ne cite pas non plus le nom de ce lecteur pour d'autres raisons: la disquette en question est d'origine doûteuse. En clair, et sans décodeur, il s'est procuré une version piratée du logiciel, car l'original diffusé par les associations DP n'est évidemment pas infecté... Ou comble de l’ignorance, il a déprotégé l'original qui a été par la suite infecté... Dans les deux cas c’est une erreur.
Une autre règle est de se procurer la dernière version d'un anti-virus pour ne pas être dépassé par la situation. (Donc vous pouvez jeter à la poubelle de l’histoire un logiciel tel que VirusX...) Dans le DP je cite: VT (anti-virus en alemand) et BootX (antivirus en anglais) qui sont performants pour lutter contre le SHV Pour dénicher un anti-virus en français qui lutte contre le SHV..., il n'y a à ma connaissance que le MVK2.2 distribué par par Free Distribution Sofnvare (BP 134 F-59453 Lys Lez Lannoy Cedex FRANCE).
Un utilitaire du MVK2.2 qui porte le nom de IMUNE a été spécialement programmé pour empêcher le SHV de se mettre en mémoire. (Vous pouvez l’utiliser à la place du test de l'insertion de la disquette sous Workbench 1.3, IMUNE sera la deuxième instruction de la startup-sequence à la suite de l'utilitaire VDC (très efficace pour protéger votre disque-dur). Je prépare également un DP du nom de Saddam Hussein Killer (SHVK) (Disponibilité à partir du 4 avril 92).
Quoiqu’il en soit, face à un virus se diffusant uniquement par contact direct, disquette- mémoire- disquette "par exemple, il est évident que, pour éliminer tout risque d'infection, il "suffit" (excuser du peu) de se procurer exclusivement des originaux..." Quand à la génération spontanée...; la probabilité d'une autogénération en mémoire d’un code de type 'virus' est plus faible que la probabilité de constater un jour qu'il n'y a pas de toilettes dans le prochain OVNI qui pourrait s’approcher de la Belgique... Xavier Le clerc q (le petit homme vert) TOUT L'UNIVERS DE L'AMIGA 8 bis, rue du
93e R.l. 85000 LA ROCHE SUR YON © 51 46 03 64 - fax 51 462 294 MATERIEL - LOGICIELS .
¦ EXPO PERMANENTE CARTES 68030, 68040 CARTES GRAPHIQUES 24BITS CARTES DISQUES DURS SCANNERS Sharp - Golden Image Logiciels PAO : Ppage - Pdraw Logiciels 3D : Caligari 2.0 - Imagine Tableurs : ProCalc Dessin : Dpaint IV - AD Pro 2.0 ¦ NOUVEAU ü!
CALIGARL 2.0 La couleur, l’aspect, le goût, ... de Caligari Broadcast ! Evidemment puisqu’il s’agit de Caligari Broadcast, avec seulement l’interfaçage cartes graphiques en moins. Mais tout le reste y est : calcul 24 32 bits, édition par points, animations, etc... Affichage 24 bits sur HAM-E et DCTV. Compatible Caligari Broadcast 2.0 La nouvelle référence 3D à prix Amigaphile ! - 2990F Hot-Line GRATUITE 3 mois pour commande avant le 30-05-92 Dessinez, digitalisez et affichez en 24bits sur 'importe quel Amiga !
Digitalise en 10 secondes à partir de n'importe quelle source vidéo ; affiche et capture des images en haute résolution 24bits ; échange vers depuis n'importe quel fichier IFF (y compris HAM et IFF-24bits) ; 3 logiciels de dessin, capture et conversion sont inclus ; DCTV fonctionne avec les programmes de dessin classiques (Ouahhh les anims Imagine lancées par Dpaint ou Scala en 24bits !) - 1 méga nécessaire DCTV PAL NOUVEAU PRIX ! 4890f IMPACT VISION 24 LA carte graphique 24bits pour Amiga 200 3000. Elle a tout : numérisation vidéo 24bits, affichage IFF24 et autres, mixage 2 sources
vidéo, désentre-laceur, GENLOCK !.
Livrée avec Caligari IV24, Scala x nartir de IV24, MacroPaint IV24. Sortie broad- r cast sur multisync ou 1083 84 ! 1 VVVllF ELLE EST MAGIQUE ! " Æ Æ Æ w Installation sur site gratuite (jusqu’à 300 km) jusqu’au 30-05-92.
Comparaison avec Superbase 2.03 par Hervé Chabert Précision Software vient d’apporter une pierre à la murette des logiciels bureautiques sur Amiga en commercialisant enfin en France Superbase 4. Cette nouvelle version attendue par tous (et surtout par les utilisateurs du 2.03) améliore sensiblement les précédentes en comblant certaines lacunes.
Sur la demande d'AmigaNews je vous propose un tour d’horizon de ce produit. Je ne traiterai pas du fonctionnement et de l’utilisation du logiciel, mais des modifications apportées à la version 2.03. Cet article apparaîtra peut-être comme une critique directe, mais les louanges sur ce programme ne sont plus à faire: Superbase est un excellent produit utilisable par des non informaticiens grâce au puissant mode direct qui leur permet de traiter des données sans manipulations excessives. Il s’agit bien ici de son point fort.
Il peut également être exploité en mode programmation, mode plein de surprises pour celui qui débute.
Les modifications de base Les utilisateurs des versions précédentes ne seront pas déroutés à l’ouverture du programme. Le logiciel reste fidèle à sa conception de base, même si certains menus ont changé de place ou ont été modifiés.
Les nouveautés sont disséminées dans presque tous les modules, et certaines resteront certainement invisibles ou inutilisables pour la majorité des utilisateurs. Je reprendrai ce point par la suite.
• L’installation se fait désonnais avec un programme Setup auquel
il manque une option "Installer Superbase sans les exemples".
La protection physique par un dongle que l’on connectait au
port droit de l’Amiga a été avantageusement remplacée par une
protection logicielle.
• Le menu Répertoire Modifier a disparu pour faire place à une
boîte de dialogue mettant à disposition d’un simple clic de
souris les unités de disques, les répertoires et les
fichiers. On peut maintenant sélectionner en mode direct
plusieurs fichiers dans des répertoires différents.
• L’option Ecran Imprimante a été remplacée par un menu clair et
explicite permettant d’éditer directement soit des données soit
des structures. Enfin finies les inévitables sorties
intempestives à l'imprimante, Superbase restant paramétré en
affichage écran par défaut.
• La mise en page de l'imprimante permet de spécifier des
paramètres indépendant du fichier Préférences du système.
On peut désormais définir un format d’impression spécifique à Superbase. Ce module réserve bien des surprises s’il est mal géré. Par exemple on peut paramétrer la sortie d’un rapport sur du listing (66 lignes) avec une définition préférences système A4 (58 lignes) ce qui entraine la non impression de la différence de lignes.
• La conception d’un format d’étiquette a été revu. Il est
devenu un peu plus complexe d’approche mais plus précis.
• Superbase peut communiquer avec d’autres logiciels: dialogue
avec Arexx, utilisation directe de fichiers dBase ou
exportation et importation avec les principaux tableurs. Il
intègre également un module communication qui permet à ceux qui
en ont le besoin de relier deux ordinateurs via la prise
série.
D’autres plus
• On peut cacher et réafficher le panneau de contrôle (touches
magnétoscope).
On ne gagne pas en nombre de lignes mais dans certains cas cela permet d’alléger les écrans. On regrettera que cette commande s’accompagne de la disparition de la ligne de status qui est bien utile pour afficher, par exemple, les messages d’aide ou d’erreurs lors du déroulement d’un programme.
• La cellule de fermeture de la fenêtre Superbase est inhibée
lorsqu’un pro- Superbase ributes BSÏÏ IXD IXD IXD IXD IXD I dd
18 VV gramme est en cours d’exécution, évitant ainsi une erreur
système lorsqu’on le quittait sans précautions.
• L’affichage des données supporte un nouveau paramètre
permettant de centrer ou d'aligner à droite ou à gauche les
éléments sur une colonne.
• Un nouveau format date permet d'afficher les mois avec 2
chiffres, d’où une meilleure présentation des données.
Cette option n'affecte pas les jours.
• De nouvelles boîtes de dialogue sont disponibles. La plus
importante est celle du type 20 qui permet d’afficher les
champs d'un autre fichier ouvert et d'en sélectionner un avec
un simple clic de souris. La transmission directe de données
en utilisant les références croisées est ainsi assurée.
• L’affectation des touches de fonction est active même lorsque
l’on n’est pas en saisie.
Les fichiers de données La création d’un nouveau fichier ne posera pas de problème énorme. La conception d’une structure est toujours aussi simple et surtout d’une souplesse exemplaire.
La possibilité de créer un nouveau fichier à partir d'une structure existante est nouvelle, évitant les pénibles recopies de définition ou, pour les plus organisés, les manipulations de fichiers.
La définition de la structure et de l’indexation du fichier est identique aux versions précédentes.
• La protection éventuelle par mot de passe affiche clairement
les niveaux d’accès.
• Ln nouveau type de champ virtuel apparaît, associé à une
formule de calcul ou de constance. Ce type de champ permet de
gagner de la place sur le disque car il stocke sa valeur en
mémoire. Ce type de champ est recalculé lors d'une recherche ou
d’une extraction dans le fichier. Par contre si la formule de
calcul associée à ce champ est complexe, les performances se
dégradent très nettement.
• Amélioration des champs de type texte. Leur longueur est portée
de 255 à 4000 caractères et accepte désormais les retours
chariots. Cette option pennet de présenter au mieux les textes
dans les champs de longueur conséquente.
• Un nouveau format logique accepte la classique saisie Vrai Faux
sous toutes les formes imaginables (OUI NON, O N, VRAI FAUX,
V F, et les équivalents en anglais).
• L'exploitation des champs à réponses multiples est toujours
aussi mal gérée. On continuera donc de s’abstenir de les
utiliser en mode direct.
• Les champs numériques supportent plusieurs types de données :
réel pour les nombres en virgule flottante, long et entier pour
les nombres entiers. Le type entier occupe moins de place et
est plus rapide pour les calculs portant sur un index.
• Scinder une base de données en deux est une nouvelle
fonctionnalité qui semble être utile lorsque l’on travaille sur
des fichiers importants. Après avoir défini des conditions de
filtre on obtient deux bases de données: la première
correspondant aux enregistrements vrais pour la ou les condi
tions et une deuxième pour les autres.
Rien n’empêchait dans les précédentes versions de répartir les données dans tel ou tel fichier selon une valeuç codée et un index judicieusement choisi, ou d'utiliser les fonctions d’export.
• La saisie des données dans les fiches reste classique. Les
nouvelles fonctions Couper Copier Coller sont désormais dis
ponibles dans un menu Edition et paraîtront utiles à certains.
Par contre, la suppression d’une fiche se fait non pas par le menu Fiche mais en coupant la fiche; c’est un peu déroutant, mais les habitudes viennent vite.
Les Masques Les masques occupent une place importante dans le concept Superbase. Ils deviennent de puissants outils pour créer des applications complètes sans avoir une connaissance poussée de la programmation. La version 4 répond désormais à leur rôle de programmes complémentaires à Superbase lui-même.
On appréciera la nouvelle ergonomie.
La plupart des commandes sont disponiValidated Calculai ion Constant irtual 8 U MM U OK Zi Eorwiat
999.
Dd mm yy bles avec un simple clic de souris et le module lien des fichiers a été reconçu.
Ln masque accepte maintenant des commandes Superbase qui peuvent être exécutées soit automatiquement, soit sur demande. La notion d'hypertexte voit le jour en intégrant des gadgets qui déclencheront ces commandes :
• Les boutons poussoir génèrent une action (traduite sous forme
de commande du langage de Superbase, DML) lorsqu’on les
sélectionne avec la souris ou que le curseur de saisie passe
dessus.
Ils peuvent également devenir invisibles pour couvrir par exemple une petite image qui devient ainsi un bouton poussoir.
• Les cases à cocher permettent d'affecter une valeur pami deux à
un champ ou à une variable selon qu’elle est sélectionnée ou
non.
• Les boutons radio agissent selon le même principe mais sur une
seule valeur.
Tous ces objets peuvent être liés à un programme résidant en mémoire et lui envoyer des paramètres ou des commandes définies dans leur structure ou agir en mode direct. Avec un peu d'habitude on arrive à réaliser une application orientée objets.
• Les lignes de transactions sont désormais exploitables avec
les commandes
DML.
• Au niveau des masques d’état, les tests conditionnels sont
acceptés dans les rapports. Les programmes générés par ce type
de masques sont maintenant modifiables selon la logique
habituelle du DML et non plus en utilisant des renvois à une
étiquette selon un résultat ou une condition.
Le module programmation L’éditeur de programmes a été modifié, et ce n'est pas un luxe. On peut désonnais indenter les lignes de programmation et obtenir du même coup des listing clairs.
Les fonctions Couper Copier Coller sont disponibles directement dans le menu Edition. Les A)ptions Cherche Remplace rendront de grands services, particulièrement lors de transfert de programmes entre les versions Windows et Amiga.
• Principales nouvelles commandes DML disponibles:
• Gestion du module communication.
• Nouvelles options Import Export
• Traitement des lignes de transaction
• Dialogue avec Arexx
• BEFORE et AFTER SELECT pour exécuter des commandes avant et
après la ligne SELECT pendant le traitement d'un état. _j
• EXISTS vérifie la présence d'un fichier ou d'une valeur dans un
champ donné sans modifier la position du pointeur.
• FORMATS formate l'édition d'un champ ou d'une variable sur une
largeur donnée en insérant des retours chariot.
• INSTR donne la position d'une sous- chaîne à l'intérieur d’une
chaîne; très utile pour créer des raccourcis claviers.
• LOOKUP détecte si une expression est présente dans un champ
spécifié et très important pour une validation entre fichiers.
• MOUSE permet de gérer l'état de la souris de façon cohérente.
• OPEN INDEX pour utiliser un fichier dBase
• PAD$ formate une chaîne ou un champ à une longueur fixe
• PANEL active ou inhibe le panneau de contrôle
• REQUEST affiche des boites de dialogue avec de nouveaux types
dont une qui permet d'afficher et de sélectionner les champs de
n'importe quel fichier ouvert.
Indispensable pour vérifier certaines saisies.
• SELECT CASE permet une exécution conditionnelle plus souple
que le classique IF THEN ELSE
• SET HEADING donne le titre de la fenêtre Superbase
• SET REQUEST HEADING affiche une nouvelle entête sur les boîtes
de dialogue
• SET STATUS gère les messages sur la ligne de status
• WAIT accepte de nouveaux arguments (souris, menu, panneau de
contrôle...)
• De nouvelles commandes spécifiques FN* font leur apparition.
Outre une gestion simplifiée du système, elles permettent par
exemple de gérer des calculs d’amortissement, d'investissement,
qui sont des fonctions disponibles sur les grands tableurs.
• La gestion des masques peut être faite (sous toute réserve) via
un programme: les commandes "* FORM *" sont disponibles mais
se révèlent parfois capricieuses lors de la visualisation du
résultat.
Le nombre de nouvelles commandes pourra paraître limité mais elles suffisent amplement à réaliser ce que l'on ne pouvait exécuter sur les précédentes versions, ce qui est important.
Compatibilité La compatibilité avec les anciennes versions approche les 100%.
Si l'on peut réutiliser tous les fichiers et les masques sans aucune modification, il n'en est pas de même pour tous les programmes. Ce sera particulièrement le cas Superbase_ ________ Inport File Type C~ BSCIÏ Delinited Merge JBSCII Fixed Length Merge ) Superbase Merge _J BSCII De I ir» i t ed ) dBase 11 111 _JEnable i- Spreadsheets * - )Excel _)Logistix Superplan _J Lotus 1-2-3 _î DIF Range: |B2 | : | i Labels roui: [1 j QK 1 CanceI de ceux qui gèrent l’environnement (chaque application devrait commencer par une "réinitialisation" de Superbase).
Mais si vous réutilisez d'anciennes bases de données vous aurez certainement envie d’exploiter les nouvelles possibilités des masques et du DML. Ceci pouvant aller jusqu’à la restructuration des fichiers en passant par la réécriture des masques et des programmes... Superbase 4 pour qui?
Superbase 4 apporte un grosse amélioration par rapport aux versions précédentes qui laissaient un sentiment d'inachevé.
Les performances d’extraction de données sont sensiblement les rriêmes, voire légèrement inférieures sur les machines les moins puissantes. Elles sont directement liées au matériel utilisé : il n'est pas utopique d'utiliser Superbase 4 sur un Amiga 3000 lui allouant un minimum de 2 Mo de mémoire. Pour ce qui est des performances générales, on regrettera que le logiciel n’exploite pas à fond les possibilités de l'Amiga. Il a visiblement été "transféré" de la version Windows, et non pas "reécrit". Il faudra veiller particulièrement à la structure d'une application, en évitant par exemple
la recherche de fichiers avec des chemins d’accès complexes.
La documentation, toute en anglais, risque d’imposer l'achat d’un livre écrit en français pour qui désire exploiter à fond les possibilités du logiciel. Cette remarque est surtout valable lorsque l’on débute le mode programmation: rechercher la signification d’une erreur et son remède dans tant de pages que l'on lit en diagonale risque de devenir un véritable casse-tête pour qui ne lit pas couramment l'anglais.
Superbase Connunicattons paraneters i f” Transnit _ Reçoive f~ XMODEM _J CRC-XM _ 14 XMODEM _J 19280 _J 9680 _J4880 2488 f" 12B8 _J308 r Opt ions - But o d i al nunber fluto I I | Chop.
Moden initialization seguence _| LF CR I t • OK | Cancel On notera quand même la possibilité de franciser les mois et les jours en modifiant simplement le fichier Superbase. Ini dans le répertoire S:.
Superbase 4 s’adresse à ceux qui développent des applications déjà conséquentes. Et particulièrement celles dont l'ergonomie d’utilisation est importante. L'atout principal de cette nouvelle version tient de la nouvelle conception de masques avec tout les gadgets générateurs d'actions.
Si vous désirez gérer un club ou une documentation je suis tenté d'écrire que la version 2.03 est largement suffisante, d’autant plus que le prix actuel de cette dernière la met à la portée de tout le monde.
Les améliorations de la version 4 sont relativement ciblées et s'adressent plus particulièrement aux professionnels ou à ceux qui désirent réaliser certaines choses que la version 2.03 ne permet pas.
Les principaux bugs que nous avons détecté sur nos applications sont :
• mauvaise interprétation des raccourcis clavier (Amiga-gauche
au lieu de Amiga-droite+touche quitte parfois le logiciel)
• blocage des programmes sur des commandes anticipées en mode
programmation, dû à la lenteur de la gestion du système.
La compatibilité d'un transfert entre la version Windows 1.2 (inutile de parler de la 1.3) et la version 1.0 Amiga est d'environ 50%. Cette dernière ressemble étrangement aux versions test de la première... Reste à savoir si ce produit pourra (et non point saura) évoluer. Il est regrettable que les modules Run-Time brillent encore par leur absence, freinant l’apparition de solutions bureautiques sur ce logiciel.
Superbase4 est distribué par CIS au prix de 2490 F TTC (version anglaise).
CIS tél. 56 36 34 41 Hervé Chabert SOS Superbase Mr Chabert se propose pour animer une rubrique SOS Superbase, dans laquelle les lecteurs poseraient leurs questions par courrier et rece vraient une réponse dans les colonnes du journal.
Alors ceux qui n’arrivent pas à réussir leur projets sur Superbase, ou ne comprennent pas certaines fonctionnalités de ce programme, ou bien ne savent pas si Superbase est adapté à leurs besoins, sont invités à nous écrire à: SOS Superbase, AmigaNews, 33 rue Ste Lucie, 31300 Toulouse.
Ou par FAX au 61-42-68-76.
STA TION AMIGA 3000 A3000 25 Mhz. QUANTUM 105 Mo. 2 Mo ram ... 18990 F Mémoire : 2Mo 850 F 4 Mo 1600 F 8 Mo 3000 F QUANTUM EXTERNE, 17 ms 105 Mo .... 3590 F 210 Mo ... 6090 F Progressive Peripherals & Software 68040 La plus performante des cartes accélératrices 68040 pour Amiga : 28 Mhz.
22 Mips. 32 Mo ram. Upgrade 33 et 40 Mhz, livrée avec IMAGINE 2.0 : MERCURY pour A3000 ...... 15900 F 040 pour A2000 ..... 20400 F TEL: (1) 60 13 12 23 18 rue du Dr Roux 91160 LONGJUMEAU du lundi au vendredi Vente par correspondance uniquement DISQUES DURS SCSI ARCHOS AVEC EXTENS. MEMOIRE 0-4 MO Les contrôleurs ADD d'Archos grâce a leur haute intégration dans un monochip en technologie CMOS à 1.2 um affichent les meilleures performances du marche (tests DiskSpeed et DiskPerf). 100% français. Robustes et éprouvés : 4 ans dexperience sur des bornes interactives fonctionnant nuit et
jour. Supportent les fonctions SCSI Direct de Commodore et sont gérés avec l'outil standard du 2.0. "HdToolBox". Extension mémoire de 0 a 4 Mo. 7 périphériques SCSI. Autoboot 1.3 et 2.0 en FFS. ADD500 s'intégre parfaitement dans la ligne de l'Amiga. Technologie à très faible consommation sans alimentation externe.
POUR AMIGA 500: ADD 500 QUANTUM 52 Mo, 17 ms, sans ext. Mém 2990 F QUANTUM 52 Mo, 17 ms. 0 Ko ...... 3290 F QUANTUM 105 Mo, 17 ms. sans ext. Mem.... 3890 F QUANTUM 105 Mo, 17 ms, 0 Ko ....4290 F POUR AMIGA 2000 : ADD 2000 QUANTUM 52 Mo, 17ms, sans ext. Mém 2590 F QUANTUM 52 Mo, 17ms, 0 Ko 2990 F QUANTUM 105 Mo, 17 ms, sans ext. Mem..... 3590 F QUANTUM 105 Mo, 17 ms, 0 Ko .... 3990 F QUANTUM 210 Mo, 11-17 ms, 0 Ko ... 6290 F MEMOIRES POUR ADD KIT2 Mo 850 F KIT 4 Mo 1600 F CADEAU : 10 MO DE FREEWARE !
Nos disques durs sont livrés formatés avec 10 Mo des meilleurs logiciels du domaine public (utilitaires, démos, musique, jeux, slide-shows,...) Classé "le plus complet et le meilleur compromis" dans la comparaison des disques durs pour Amiga 500 (Amiga News sept 91).
PROMOTION STATION A2000 SUPER PROMO A500 + A500+, DDSCSI QUANTUM 52 Mo, 17ms, ext. Mem. 0 à 4 Mo ....5490 F A2000 + Seagate 20 Mo + ext. Mém. 0 à 4 Mo ...... 6890 F A2000 + Quantum 52 Mo + ext. Mém. 0 à 4 Mo ..... 7490 F A2000 + Quantum 105 Mo + ext. Mém. 0 à 4 Mo ... 8590 F compacte, 2 Mo extensible à 8 par palier de 2 Mo : 2 Mo ...1190 F 6 Mo 2690 F 4 Mo ... 1950 F 8 Mo 3450 F I_MSMEi A600 + péritel l . 3540 F A600 + DD 20 Mo... . 4940 F IMPRIMANTES MPS1270,160 cps, jet d'encre
1540 F MPS1500C, 160 cps, couleur 1540 F CARTE AVIDEQ12 ET AVIDE024 + AVANIM TVPAINT Painter 24 bits professionnel.
Palette graphique pour creer ou retoucher des images 24 bits: travail sur 2 écrans a la fois, effets de colorisation, de lissage, d'ombre, de densite, cyclage.
Dégradé et mélange de couleurs TVPAINT AVIDEO 2390 F AVIDEO +TVPAINT 6290 F Une merveille d'intégration pour 4096 et 16 millions de couleurs en HIRES OVERSCAN (768 ' 580) dans un mode d'affichage standard (rien a voir avec du HAM étendu ou un bricolage du signal vidéo composite). Compatibles avec tous les flickers fixers et genlocks internes et externes : trois niveaux d'inscrustation possibles. S'installe à la place de Denise. Workbench en transparence. 100 % français. Accepte tous les formats de l'Amiga plus les formats IFF ILBM en 12,15.18.21 et 24 bits. Interfaces AmigaDOS et AREXX.
Logiciel de dessin AVPaint fourni en standard avec le logiciel d animation OPERA. Possibilité de "double buffering" 2x12 bits sur A Video 24 pour animation jusqu'a 17.5 images sec. Contrôleur de disque spécial d’ARCHOS pour des animations "direct to disk" jusqu'a 2 Mo sec. Sortie simultanée sur deux écrans pour Avideo24: un écran video 24 bits et l'écran Amiga avec flicker fixer en 12 bits.
De nombreux logiciels de la PAO au 3D compatibles Avideo.
AVIDEO 12 2490 F AVIDEO 24 ... 4490 F 1 MEMOIRE A500 : 512 ko ss horloge 240 F + horloge.... 280 F ADRAM500 1 Mo ...1290 F 2 Mo .. 1690 F 4 Mo .. 2190 F Extension 1 Mo pour A500+ (2 Mo chip ram) 490 F fôEGACHIP : 2 Mo chip ram + SupFatAgnus 2490 F PROFESSIONAL TURBO-SYSTEM POUR A500 ET A2000 Installation interne aisée a la place du MC68000. Compatible 1.3 et 2.0. Extension ram 32 bits 1 Mo ou 4 Mo. MMU avec boot sur le Kickstart 32 bits. Mémoire-cache accédant à tout l'espace mémoire Amiga.
Professional-030, MC68030 16 Mhz, MC68882 24 Mhz, 1 Mo ram 32 bits..... 5490 F Professional-030, MC68030 16 Mhz, MC68882 24 Mhz, 4 Mo ram 32 bits..... 6990 F Professional-3000, MC68030 28 Mhz, MC68882 40 Mhz, 4 Mo 60ns ......13990 F DD (seul) SCSI Quantum 52 Mo .. 1990 F DD (seul) SCSI Quantum 105 Mo 3090 F DD (seul) SCSI Quantum 210 Mo 5290 F ATONCE Classic AT286 à 8 Mhz .. 1040 F ATONCE Plus, AT286 à 16 Mhz + 512 ko ram 2290 F Accélérateur ADSPEED, A500
2000.14,3 Mhz 1690 F Multikickstart (boote en 2.0 en 1.3) . 290 F Lecteur interne A500 ... 530 F, interne A2000 .... 650 F Lect. Externe ....590 F + blitz, antivirus, anticlic... 700 F Exceptionnel : carte-mère A500 complété 1400 F TESTS DE LA PRESSE ALLEMANDE : Amiga Spezial 03 91 : TRES BON, Amiga Kickstart 09 91 : TRES BON. AMIGA-LIVE M&T09 91 : BON PC AT286 PC A T386 SX Excellente construction, garantie 1 an : boîtier minitower. 2 ports séries, 1 port parallèle. 1 port joystick, souris, écran VGA couleur, DD 52 Mo, 1 Mo ram, lecteur 3,5 p AT286-16 Mhz 7390 F
AT386SX-20 Mhz 8390.F Tous nos prix sont TTC. Offres valables dans la limite des stocks disponibles. Matériel garantil an Frais de port 60T sauf machines (ne) 1 NOM BON DE COMMANDE A RETOURNER A FBI. 18 RUE DU DR ROUX. 91160 LONGJUMEAU TEL : (1)60 13 12 23 ADRESSE DESIGNATION QTE MONTANT CODE POSTAL VILLE I Règlement à la commande ou en contre-remboursement par carte bleue N11_|__|_|_|_|_|_|_|_|_|_|_|_|_|_|_| frais de port TOTAL Date de validité |_J_| |_|_| DATE SIGNATURE La Société Vitepro vient de se lancer dans 1 importation de produits pour Amiga. Lgs deux premiers
produits que nous avons le plaisir de tester aujourd hui sont plus des utilitaires que des logiciels à part entière. Ami Alignment et Doctor Ami ne sont pas indispensables. Ils s'orientent plutôt vers la maintenance personnelle de son matériel pour la détection d'éventuelles pannes.
C'est dans ce cas qu' il faut être bien clair. Démonter soi-même son Amiga et son lecteur de disquette entraîne: Ami Alignment Cet utilitaire se veut être le vrai docteur de votre lecteur de disquettes.
Une série de tests vous permet de découvrir la moindre défaillance de votre lecteur interne (ou externe), le tout présenté par un panneau de contrôle bien présenté. Il vous est peut-être déjà arrivé des messages comme Disk Corrupl ou de ne pas pouvoir lire une disquette provenant d'un autre Amiga. La raison vient probablement de votre lecteur (ou celui de l'autre Amiga). Ami Alignment va vous permettre de détecter si la déficience provient du moteur, de l’alignement des têtes, de la vitesse de transfert, de déplacement, ou si le lecteur tourne bien à la bonne vitesse. Les résultats
obtenus pourront s’imprimer sur votre imprimante si vous le désirez.
Lorsqu'un défaut est détecté sur votre lecteur, deux solutions se présentent:
• Soit vous le portez à votre S.A.V .
• Soit vous entreprenez de le réparez vous-même.
• la résiliation immédiate de votre garantie.
• des possibilités de détériorer d'autre choses (si l'on n’est
pas sûr de son affaire).
Il vaut mieux prévenir, car pour réparer (ou étalonner un lecteur, il faut évidemment le démonter. La documentation (en anglais) du logiciel explique très (trop) simplement la procédure à suivre. Seuls les cas de l'Amiga 2000 et du lecteur externe A1010 sont rapidement décrits. Ce qui me fait dire que ce type de manipulation n'est pas à la portée de tout le monde et donc le logiciel aussi.
On conclura que ce logiciel peut rendre des services pour la détection d'un mauvais fonctionnement en provenance d'un de vos lecteurs de disquettes. En cas de défaillance d’une unité, le démontage du lecteur est obligatoire et donc le logiciel est plutôt réservé soit à de bons bricoleurs voire à des professionnels du S.A.V. Pour ftll Functions Off «*pi m SELEtî’FÛflCTION le moment la documentation est en Anglais, mais Vitepro devrait bientôt le traduire et surtout fournir des explications plus détaillées sur le possible démontage de l'Amiga (des Amigas) et de son lecteur.
Doctor Ami Cette disquette comprend en fait deux utilitaires différents et complémentaires.
Le premier est un programme de détection de mauvais fonctionnement de votre mémoire (Amiga) et le second de votre lecteur de disquette.
Les symptômes d’une machine dont la mémoire est défaillante sont très simples: Software Failure (GURU). Un chip mémoire récalcitrant peut réellement vous gâcher la vie. Le programme teste tous les types de mémoire que peut posséder un Amiga. Tout est testé: la Chip, La fast, autoconfig ou non.
Pour réellement savoir si le logiciel était performant nous avons décidé de réaliser un test réel. Avec une carte Memory Master équipée de 4 Mo de fast Ram organisée en deux bancs de 2Mo, nous avons inséré un chip malade dans le second banc de 2Mo (en fait en début du banc). Doctor Ami a débuté ses tests et vérifié le premier banc avant de nous dire OK. C'est ici ou nous avons été un peu déçus: Lors du test du second banc, Doctor Ami n’a pas signalé réellement que le chip était mort. Il a tout simplement affiché que le second banc de 2Mo était occupé. Le résultat n'est pas vraiment
concluant. Peut être la Memory Master n’est-elle pas standard. Toujours est-il qu’elle fonctionne très bien sur un 2000 et un 3000 depuis plus d'un an.
Le logiciel donne aussi la visualisation graphique de l’utilisation de la mémoire ainsi que son occupation par les diverses tâches de la machine. Le logiciel est aussi capable de créer un fichier de configuration de la mémoire qui automatiquement dévalidera la mémoire défectueuse pour ne plus gêner vos programmes.
Le second programme sur la disquette est Drive Doctor. Ce programme est en fait un utilitaire de restauration de vos disquettes capable de faire un diagnostic des parties de disquettes endomagées. Les messages genre: Bad Sector ou Bad Header Checksum sont pratiquement récupérables avec Drive Doctor.
Un autre point intéressant est que le logiciel est applicable sur tout disque dur Amiga.
Conclusion Ces deux logiciels (Ami Alignment et Doctor Ami), sont en fait des utilitaires de diagnostic du hardware RAM et lecteur de votre Amiga.
La présentation des logiciels est de qualité. La documentation sera sûrement améliorée par Vitepro car pour le moment la version anglaise est assez légère et incomplète (surtout pour Ami Alignment envers le démontage des lecteurs). Ce type d’utilitaire est surtout destiné à l'utilisateur assidu et connaisseur de l’Amiga sans oublier une certaine compétence dans le domaine de la précision lors du démontage du lecteur (pour Ami Alignment uniquement).
Eric La font Ami Alignment(650Frcs) et Doctor Ami(450Frcs) sont disponibles chez: VITEPRO 130 Bd Murât 75016 Paris Tel: (1)45 27 23 24 Fax: (1)45 25 71 78 Région: 0x420 to 0x200000 TEST: Rd Wrt chip nenory VENTE PAR CORRESPONDANCE : MégaVision - BP 648 - 76059 Le Havre Cedex VENTE DIRECTE : MégaVision - 26 rue Gabriel Péri - 76600 Le Havre Recevez notre catalogue complet sur disquette contre 2 timbres à 4,OOF MUSIQUE Stéréo-Master (logiciel+hard) ... ......390F Digital Sound Studio Français ... ......890F Music Master ......390F Perfect Sound
Français ... ......890F SoundMaster ... ...1790F Superjam . ...,1690F Sonix ......529F Bic Banc . ...,1590F LANGAGES Amos Français .. ......459F Amos Comnilntem 339F Arexx ...... ......490F Devpac version 3 ...... ......790F GFA Basic Compilateur Français..... ......395F
Hisoft-Basic .. ......820F Hisoft-Extend (pour H Basic ) ..... ......269F Hisoft-Basic + Extend .... ...,1049F BUREAUTIQUE Budget Familial Compte chèque Français.... .. ,235F Exellence 2 Français.... ... ,949F FamilvCompt . ......390F Homanaeer Français (budget) .... ......490F InfoFile .... ......690F KindWords 2.0 Français .. ......490F Maxiplan Plus Français .. ......690F Pagesetter 2
Français .. ...,990F PowerWorks .. .....890F Profil Français ... .....390F Ppace 2 + Pdravv 2 ...... ...2990F GRAPHISME Calicari 2.1 .... ...2890F Broadcast Titler . ...2490F Colorlmage .... .....349F Deluxe Paint 4 Français (CIS) .... .....990F Deluxe Paint 4 ... .....790F DemoMaker Français ...... .....380F DigiPainl 3
Français 790F DigiView Gold 4.0 Français 1495F DigiView Média Station ......1995F Elan Performer 2 Français .....990F Future Design Disk NC Pixmate ...629F Real 3D Lighl 1.4 ..1500F Real 3D Pro .4390F Scala v 1.1 Français 2950F
T. A.D. Pro 2.0 ...1679F Vista
Pro .990F
Volumm 4D Junior Français .449F Volumrn 4D
Pro Français ....2290F 3D Tools
Français 690F UTILITAIRES
AmiBack .549F
QuarterBack Français .....490F
QuarterBack Tools Français ..690F Dos 2
Dos ..NC
Géométrie dans l'Espace .199F
Géométrie Plane ..199F
Statistiques .....199F
Créer et jouer avec les maths .199F DiskMaker
1.4 .....390F DiskMaker
2.0 .....579F
DiscoScopie ...390F
PowerPacker Pro 4.0 ......165F Musical
Enlightment ......210F Blitz Turbo 2
Copieur .....280F Logiciels éducatifs
disponibles.,. nous consulter... DOMAINE PUBLIC Plusieurs
collections disponibles
- Amateur. Agaton, Amieus, Amos DP. Apdc.
Aus. Cam. Faug. Fred Fish. H BP. Panorama.
Soft. Tbag 15F Newsflash ..NC PERIPHERIQUES Souris Optomécanique + Tapis .215F Souris Optique + Tapis ...450F Extension A500 512K ....290F Extension A500 5I2K H+l ....350F Extension A500 I Mo .NC Extension A500 I.5 Mo 1090F Extension A500 I Mo Ext. 4 Mo ...1390F Extension A500+ IMo ...690F Extension A2000 2Mo (GVP 8M0)......1790F Mémoires 44256
x 4 (512k) ..249F Mémoires SIMMs pur 2 Mo ..900F Mémoires I Mo 32 bits Combo 1290F Mémoires 4mo 32 bits Combo 2990F LECTEURS r Lecteur A500 interne ......590F Lecteur A2000 interne ....660F Lecteur A2000 interne (commodore)......890F Lecteur 3.5 SKOk Externe Amiga .....690F Lecteur 3.5 880k UltraPlat .' ..720F DISQUES DURS DD+contrôleur A500 20Mo 2890F DD+contrôleur A500 52Mo 0-4Mo......3290F DD+contrôleur A500 105Mo 0-4Mo... ,4490F GVP HD 552 O-SMo de
mémoire ..4290F GVP HD 5105 0-SMo de mémoire 5990F DD A2000 52Mo 0-4Mo .....2990F DD A2000 1 Ü5Mo 0-4Mo ...4290F DD GVP+contrôleur A2000 30Mo 2690F DD GVP+contrôleur A2000 52Mo 3490F DD GVP+contrôleur A2000 120Mo.....5290F DD GVP+contrôleur A2000 240Mo.....7990F DD Quantum 52Mo sans contrôleur......2090F DD Quantum 105Mo sans contrôleur....3190F ACCELERATRICES AD-Speed A500 A2000 ......2250F COMBO 322 1 Mo .7990F COMBO 322 1 Mo + DD 52Mo .....9990F COMBO
340 4Mo ......14990F COMBO 340 4Mo + DD 52 Mo ..16990F PERIPHERIQUES (suite) GVP AT (émulateur) ....3390F Interface Midi ln Out .....290F Interface Midi lln 20ut 2 Thru .359F DataSwitch 2 voies + cable ...290F DataSwitch 3 voies + cable ...390F DataSwtich 4 voies + cable ...490F BootSelector A500 & A2000 ...NC Video Backup (sauvegarde de disque dur) ...,990F Offre valable dans la limite des stocks disponibles, tarifs révisables à tout
moment sans préavis.
MultiStart II ((Booteren 1.3 ou 2.0) ......550F DCTV ( Digiialisation carte 24 bits) ......4990F A Vidéo 12 4096 couleurs h. résolution....2390F A Vidéo 24 16 Mo couleurs IIR A2000.....4490F Genlock GST Gold SP ..5500F Genlock GST Secam ....2480F Genlock GST 40a ..2290F Genlock GSTA3000 ....2280F Filtre électronique DG40 (DigiView)... 1620F Transcodeur TS20 ( Pal Seeam) .990F Transcodeur TS24 ( Pal Secam YC)......1380F Codeur CP10(RGB PalYC) 1380F
Codeur CS10 ( RGB Secam) 1480F Scanner Golden Image .1790F Autres produits nous consulter... Nous vous offrons l'envoi en recommandé et une disquette du domaine public pour tout achat supérieur à 200F.
TOUS NOS PRIX SONT T.T.C. FRAIS DE PORT COMPRIS!!!
SH: Quand et comment avez-vous connu l’Amiga et qu’est-ce qui vous a poussé à en acheter un?
DG: J’ai ai découvert réellement Suite à la création par Denis Gounelle d’un nouveau Shell et de certaines commandes UNIX très intéressantes fai interviewé Denis afin qu’il nous présente tout cela et aussi pour qu’il traite de certains problèmes dans le monde Amiga en France, des problèmes bien réels qui mériteraient un peu de réflexion de la part de chacun d’entre nous.
L’Amiga en 1988 grâce à un copain qui avait un A2000 et qui m’a montré les possibilités de cette machine. Ce qui m’a séduit particulièrement, outre ses capacités graphiques, c’est que pour un prix ridicule on dispose d’une machine relativement rapide, multi-tâches, agréable à utiliser et à programmer.
SH: Qu est-ce qui vous a amené à la programmation puis au monde UNIX? Aviez-vous suivi des études en informatique?
Quelle est votre formation?
DG: Je programme depuis mi-1984. A l’époque j’avais un TI-99 4A et j’ai commencé par le BASIC avant de passer assez vite à ’assembleur. Après mon bac j’ai commencé des études en informatique, et j’en suis maintenant à la Maîtrise (que j’ai passée en 1990). C’est au cours de mes études que j’ai découvert UNIX, mais je dois dire que j’ai énormément appris dans ce domaine pendant mon service militaire, puisque j’ai été administrateur d’un système UNIX.
SH: Je suppose que vous faites partie de ceux qui détestent le côté ludique de l’Amiga? En d'autres termes est-ce que la rigueur et la complexité du monde UNIX ne vous ont pas fait oublier que Vamiga n'est aussi pour certains (et même pour beaucoup) qu'une machine de jeux? Ne trouvez vous pas cela un peu dommage?
DG: Je n’ai rien contre le côté ludique de l’Amiga: je suis bien content de pouvoir me défouler de temps en temps avec un bon jeu, et sur notre machine il y en a beaucoup. Evidemment, je regrette que l’image de l’Amiga se limite à cela, et qu’on oublie trop fréquemment qu’il peut être utilisé "sérieusement", et convient à merveille pour des tas d’autres applications.
SH: Vous savez que "APrf est parmi vos programmes celui qui a le plus de succès, surtout depuis qu’il permet de mettre très rapidement les textes sous plusieurs colonnes. Essayez donc aujourd’ hui de nous présenter plutôt vos dernières oeu- vres.
DG: Je pense que Aprf n’est pas le plus connu de mes programmes : j’ai reçu bien plus de lettres au sujet d’ADoc, qui permet de gérer très facilement toutes sortes de documentations. Pour l’instant, mes autres programmes sont Aroff (un utilitaire de mise en page inspiré d'un programme sous UNIX) et Atbl (un utilitaire pour mettre en forme des tableaux). J'ai également porté sur l'Amiga une vingtaine de commandes UNIX. Enfin, je travaille actuellement sur un shell qui devrait, j’espère, égaler (sinon surpasser) ce qui se fait de mieux dans ce domaine.
SH: Je suis bien d’accord sur AD oc, mais vos dernières versions de Aprf ne sont pas mal non plus! Pour vos programmes UNIX, y compris votre Shell, nous allons inclure tout cela dans une disquette pour une distribution en Shareware compensé, car c’est du beau travail et à mon sens vous méritez de gagner un peu sur la distribution. Ce Shell, il faut le dire, concrétise V aboutissement de tout votre travail sur le système UNIX. Pouvez- vous nous expliquer en quelques lignes ce qu’est UNIX, car, malgré l'arrivée de l’A- miga 3000 UNIX, cela reste encore quelque chose d’assez abstrait auprès
du grand public?
DG: Unix est un système d’exploitation relativement ancien (il date des années
70) mais dont on parle de plus en plus ces derniers temps. Dès
ses débuts, Unix proposait en effet tout ce qu’on demande
aujourd’hui à un système d’exploitation : il est
multi-tâches, multi- utilisateur, gère la mémoire virtuelle
(échanges entre la mémoire et le disque), et dispose d’un
langage de commande très puissant. De plus, pour le
développeur, le monde Unix présente l’énorme avantage d’une
portabilité presque totale d’une machine à l’autre : il
suffit en général de recompiler le programme.
Unix a cependant des défauts : il est relativement gourmand en mémoire et en espace disque (ce qui n’est plus très grave de nos jours) mais surtout est peu convivial. Même si les choses s’arrangent sur ce plan, avec les interfaces X-Windows ou Motif par exemple, et surtout avec l’arrivée du NEXT, pas de mystère: de nombreux débutants en informatique auront bien du mal à s’y mettre!
Cependant, une fois maîtrisé, Unix offre une puissance inégalée grâce à son(ou plutôt ses) langage(s) de commandes, et au nombre impressionnant de commandes qu’il offre (plus de 300 en standard).
Sur une machine disposant du système Unix il est en général possible de choisir entre deux langages de commandes: "sh" (Boume shell) et "csh" (C shell). Ils offrent tous les deux :
• la gestion des variables
• les redirections en entrée et en sortie I» 11 I» , , et »
• l’extension des noms de fichiers (ex: si vous tapez "edit *.c",
le shell remplacera "*.c" par tous les noms de fichiers termi
nant par ".c" avant d’appeler la commande "edit")
• la gestion des pipes (ex: si vous tapez "fgrep csh etc passwd
I eut -fl -d:", le résultat de la commande "fgrep" sera utilisé
comme entrée de la commande "eut")
• le lancement de commandes en arrière plan (ex: "cc -o prog
prog.c &" lancera la compilation de "prog.c" en arrière plan)
• la possibilité d’écrire des "scripts" (programmes en langage de
commande, avec boucles "for" et "while", conditionnelles "if"
et "switch", etc...)
• la substitution de commandes (ex: si vous tapez "echo ‘pwd‘",
le shell remplacera ‘pwd‘ par le résultat de la commande
"pwd") "csh" permet en plus l’édition de la ligne de commande,
avec alias et gestion d’un historique, mais "sh" est un peu
plus complet, il permet même d’écrire de véritables fonctions
(avec passage de paramètres), et a une syntaxe plus agréable à
mon avis. Rien n’empêche bien sûr de combiner les deux, par
exemple d’utiliser "csh" comme interpréteur de vos lignes de
commandes, et "sh" pour les programmes en langage de commande.
Notez que la puissance des langages de commandes ne servirait pas à grand chose si on ne trouvait derrière des centaines de commandes de toutes sortes : après tout, sur un PC aussi on dispose des redirections, des pipes et des fichiers de commandes! La combinaison de ce grand nombre de commandes et du nombre d’options (parfois impressionnant) qu’offrent la plupart d’entre elles, fait que l’utilisateur est quasiment certain de trouver la commande dont il a besoin pour obtenir un résultat bien précis.
On peut classer ces commandes en cinq grandes catégories :
• gestion des fichiers et des répertoires (ls, cp, mkdir, rm,
etc...)
• traitement des fichiers (grep, eut, tail, sed, etc...)
• outils de mise en page formatage (nroff, tbl, pr, etc...)
• examen de l’activité du système (ps, who, sar, etc...)
• outils de développement (cc, dbx, ; lex, yacc, etc...) A cela
il faut ajouter les diverses f commandes de messagerie
électronique, d’archivage, etc... et surtout la présence §
d’une aide en ligne permanente, qui ne se É limite pas aux
commandes du système : mais décrit également toutes les
fonctions | et structures d’Unix utilisables dans un jj
programme en langage C!
Comme vous le voyez, Unix est un 1 système très complet, et on ne peut que se U réjouir de son apparition sur nos Amiga, | même si ce n’est que pour quelques (ri- jj ches) privilégiés.
SH: En dehors de son prix sélectif, à quelles personnes pensez-vous que s'adresse réellement cet Amiga 3000 UNIX?
N’est-ce pas un système destiné aux grosses sociétés, plutôt qu’à un simple particulier?
DG: Pas forcément. Il y a sans doute pas mal d’étudiants en informatique où de gens qui travaillent sur machine UNIX que cela peut intéresser II est vrai que le prix ! Est plutôt prohibitif pour l’étudiant moyen.
SH: Décrivez-nous maintenant votre shell. Qu’ apporte-t-il de nouveau par rapport aux nombreux shells qui sont déjà disponibles sur Amiga?
DG: Disons pour commencer que ce shell n’est pas révolutionnaire, en ce sens qu’il ne propose pas de nouveaux concepts ni une nouvelle approche dans le domaine £ des interpréteurs de commandes. Par | contre les quelques personnes auxquelles | je l’ai montré jusqu’à présent se sont toutes déclarées impressionnées par sa puis- | sance : mon shell réunit des possibilités | que l’on ne trouvait jamais ensemble jus- | qu’à présent. Il offre aussi des possibilités | inédites, comme par exemple la possibilité, | lorsque l’on lance un programme, de préci- | ser directement sur la ligne de commande
la priorité à laquelle il doit s’exécuter. Un point important également est la compati- | bilité presque totale avec les shells | Commodore et ARP La plupart des utilisa- | teurs ne devraient pas mettre plus de cinq f* minutes pour installer mon shell sur leur Amiga.
SH: Maintenant que vous en avez ter- j miné avec ce shell et ses commandes UNIX | associées vous allez sûrement revenir à | une programmation plus classique pour | Vamiga, non?
DG: A vrai dire je ne sais pas trop. Je ; pense d’abord adapter mes différents pro- | grammes au système 2.0. Ensuite je verrai en fonction de mes besoins et de mes I idées.
SH: Vos programmes Aprf et Adoc ainsi que votre Shell fonctionnent parfaitement sous système 2.0. Mais je comprends que vous ayez envie d’étudier le nouveau I système et de reprogrammer vos utilitaires afin de pouvoir exploiter les nouvelles possibilités qu’ojfrent les Roms 2.0. A ce pro- I pos ne craignez-vous pas que les remises à j jour des Amiga 1.3 vers 2.0 soient très lentes car elles nécessitent de démonter entièrement la machine et seront donc plutôt réservées à une très faible minorité I d’entre nous? Certains n’auront d’ailleurs d’autre solution que de changer leur Amiga pour
en acheter un neuf! Ne | trouvez-vous pas cela un peu dommage?
DG: C’est vrai, mais je pense qu’il ne faut pas hésiter: le système 2.0 est vrai- | ment un gros progrès. De plus c’est I l’avenir, et à mon avis on verra de plus en plus de programmes ne sortir qu’en ver- | sion 2.0. SH: Vous programmez bien sûr en C et 1 peut-être aussi en assembleur. N'avez vous jamais été tenté par d’autres langages disponibles sur Amiga? Par exemple que pensez-vous de l’arrivée fulgurante du langage AMOS? En tout cas, le C est beau- j coup plus universel, n’est ce pas?
DG: Pour l’instant je ne travaille | effectivement qu’en C. Je fais encore de | l’assembleur de temps en temps, pour gar- | der la forme si j’ose dire. Pendant mes études j’ai programmé en Pascal, en Cobol, en Fortran, en LISP, et j’ai bien sûr fait du BASIC. Pour moi le C reste le meilleur j langage, car il combine à la fois la puissance de l’assembleur et la souplesse d'un langage de haut niveau. Le Pascal (ou le Modula II, qui lui ressemble assez) sont | trop limités et trop "lourds" à mon avis. Je | ne connais AMOS que par ce que j’en ai lu | dans différentes revues. Il me paraît I
excellent dans sa catégorie (celle des "Super BASIC"), mais ça m'étonnerait qu’il | remplace ou surpasse un jour le C. Le C garde quand même l’avantage d’une très grande portabilité.
SH: L’informatique devenant de plus en plus puissante, ne croyez-vous pas qu elle vaçfinir par se tuer elle même, c’est-à-dire que les ordinateurs en devenant de plus en plus sophistiqués seront dans une dizaine d’années capables de reconnaître parfaitement la parole, et le langage de programmation qu’ils connaîtront le mieux sera tout simplement notre dictionnaire Français! Au siècle prochain, fini donc le C et tous les autres langages disponibles aujourd’hui! N'avez-vous pas cette impression?
DG: Certainement pas, quelle horreur!
S’il ne reste qu’une personne au monde à utiliser des langages de programmation classiques ce sera moi! Au cours de mes études j’ai souvent rencontré des gens qui ne juraient que par l’intelligence artificielle ou par des langages de pro- grammation comme le LISP ou PROLOG, mais entre nous je vois mal un pilote de périphérique écrit avec de tels langages. Je le répète, la grande force du C est de convenir à la fois aux applications de bas niveau et de haut niveau.
SH: Le progrès est le progrès et je suis convaincu que beaucoup de choses nous étonneront dans quelques dizaines d'années! Mais je ne voulais pas non plus contester la grande force du C! C’est aussi le langage que je préfère car il permet parfaitement l'accès à toutes les bibliothèques et structures de la Rom Amiga. En C on peut réaliser beaucoup de choses impossibles avec d'autres langages comme ces BASIC s qui sont à la mode actuellement! En fait, je suis même farouchement contre tous ces langages plus ou moins dérivés du BASIC car ils sont loin de permettre toutes les libertés que
permet le C. Ne pensez-vous pas que ceux qui vantent les mérites de ces langages dérivés du BASIC n'ont en fait jamais su (ou voulu) programmer sérieusement leur Amiga avec toutes ses belles structures qui l’habitent et qui sont pourtant si passionnantes à étudier?
DG: Ces langages sont surtout intéressants pour les débutants. Cela dit, ils ne permettront jamais de faire des programmes aussi "proprement" qu’en C : On n’imagine pas un second "Excellence!"
écrit en GFA-Basic ou en AMOS... SH: Savez vous que certains revendeurs Amiga en France n’hésitent pas à contacter les auteurs du Domaine Public Français afin que leurs logiciels quittent le DP pour être commercialisés. N'avez - vous jamais été contacté et résisterez-vous à cette tentation qui risque d'anéantir le peu du Domaine Public véritablement Français?
DG: Je n’ai pas été contacté par de telles personnes, et de toutes façons je refuserais sans aucun doute. Je programme pour mon plaisir et dans l’espoir d’être utile aux autres utilisateurs d’Amiga, non pour de l’argent.
(Ed: Et puis, si je peux ajouter un mot, je trouve cela plutôt sympathique que les revendeurs invitent les auteurs de DP de devenir pro. Le commerce, ce n’est pas un crime! Si le commerce n’existait pas, l’Amiga n’existerait pas. Les deux mondes, DP et commerce, ne sont pas en concurrence, mais se complètent) SH: Comment réagiriez-vous si un jour vous voyiez vos programmes distribués sur des disquettes presque s vides, ou encore entre des démos pornographiques?
DG: Cela vous semblera peut-être bizarre mais je me moque un peu de ce qu’il advient de mes programmes. Tout ce qui compte c’est que j’ai eu du plaisir à les réaliser, que je puisse en être fier, et que le plus de gens possible puissent les utiliser.
SH: Ne trouvez vous pas regrettable que les journaux Amiga Français préfèrent parler ou interviewer des auteurs étrangers plutôt que de s'occuper de ceux qui existent chez nous?
DG: Honnêtement je n’ai pas vu beaucoup d’interviews d’auteurs étrangers dans les journaux que je lis.
Cela dit, vu l’écrasante infériorité numérique des programmeurs français, cela ne m’étonne pas qu’on en parle peu, même si un coup de pouce de temps en temps ne ferait pas de mal. Au contraire, je crois qu'il faut rendre hommage à un journal comme Amiga-News, qui consacre régulièrement un article aux DP français.
SH: Oui, remercions Amiga-News qui accepte de parler de temps en temps du DP Français et de leurs auteurs.
Cependant (et cela est valable pour tous les journaux Amiga Français) les pages réservées aux DP internationaux sont beaucoup trop importantes. Ces journaux en viennent même à faire des tests complets de logiciels DP! Ne trouvez-vous pas que c'est plutôt un non-sens que de faire systématiquement des tests détaillés de logiciels DP, et que les pages étant limitées, ceux-ci se font alors forcément au détriment des logiciels commerciaux?
DG: Effectivement, je crois que le "devoir" des journaux Amiga est plus de par- ‘ 1er des logiciels commerciaux. Peut-être que grâce à cela on ne considérera plus l’Amiga seulement comme une console de jeux.
SH: Si les utilisateurs étaient plus correctement informés il y aurait sûrement beaucoup moins de piratage, non?
DG: Sûrement. Les éditeurs devraient eux aussi faire un effort. Quand on voit les nullités qui sortent parfois, on a du mal à y croire. Je pense que le milieu de la micro- informatique manque encore de maturité.
Heureusement sur Amiga il y a un dynamisme formidable dans le domaine public, ce qui permet de combler certains manques.
SH: Pensez-vous que c'est pareil dans les autres pays? Etes-vous par exemple abonné à des journaux Amiga étrangers?
DG: J’ai eu l’occasion de voir quelques numéros de "Amiga Magazine" (Allemagne) et "Amiga Computing" (Royaume-Uni). Le problème est que, pour arriver à vendre suffisemment, les journaux sont plutôt axés vers l’utilisateur "de base" plutôt que vers le programmeur.
SH: Un autre facteur qui fait qu'il n’y a que peu de programmeurs Amiga en France est peut-être aussi dû au manque de documentations en français et que COMMODORE France n'a pas l'air de beaucoup se soucier de la chose. Par exemple avec mes traducteurs nous avions la possibilité de poursuivre la traduction des Rom Kernal Reference Manual mais COMMODORE France n'a pas l'air de vouloir nous en donner V autorisation!
Ne trouvez-vous pas déplorable que COMMODORE France soit contre de telles traductions qui pourraient pourtant encourager beaucoup plus d'utilisateurs français à programmer leur Amiga et donc éviter que ce dernier ne reste qu’une console de jeu puisque c'est effectivement un domaine où il n'y a pas besoin du tout de connaître l'Anglais!?
DG: Sûrement, mais il faudrait également que l’Amiga s’impose d’avantage dans le milieu universitaire: si Commodore faisait par exemple 30% ou 50% (et surtout le disait haut et fort!) De réduction aux étudiants en informatique, je crois que cela changerait pas mal de choses. Pour peu qu’à ce moment effectivement le support aux programmeurs soit de meilleure qualité, on pourrait assister à une explosion de logiciels de très bonne qualité.
SH: Vous m’avez dit un jour avoir un peu étudié les nouveautés du système 2.0. notamment les nouvelles fonctions des bibliothèques. Est-ce que vous ne craignez pas que ce système 2.0 soit plus difficile à programmer et risque de décourager encore plus les débutants?
DG: Ma première impression est que cela ne sera pas plus difficile qu’avec le système 1.3. Au contraire, le fait qu’on trouve par exemple toutes les fonctions pour accéder aux fichiers au format IFF, ou pour faire une requête de fichier, ne peut que me réjouir: c’est toujours ça de moins à faire pour le programmeur.
SH: C’est effectivement le bon côté des choses pour tous les programmeurs, surtout qu actuellement les auteurs de DP internationaux ont la fâcheuse habitude de créer à chaque fois leurs propres bibliothèques externes, si bien que par exemple mon répertoire LIBS: en contient plus d’une quarantaine! A ce rythme là où va-t-on surtout pour ceux qui n'ont pas de disque dur! Que pensez-vous de cette profusion de libraries externes et croyez-vous que le nouveau système 2.0 pourra limiter cette véritable manie des programmeurs à créer pour chaque nouvel utilitaire une bibliothèque de plus? Je sais
que vous ne faites pas cela.
DG: Je suis du même avis que vous à propos de cette profusion de libraries. Si l’existence de certaines libraries (comme arp.library par exemple) est parfaitement justifiée, il est vrai que trop c’est trop, surtout pour ceux qui n’ont pas de disque dur et ont les pires problèmes de place sur leurs disquettes. Je crois que les nouvelles libraries du système 2.0 vont sûrement réduire cet excès. Pour ne prendre qu’un exemple, la nouvelle "dos.library" comporte quatre ou cinq fois plus de fonctions que celle du système 1.3 et a intégré pratiquement toutes les fonctions de "arp.library". Cela
ne marchera que si les auteurs ont le courage de modifier leurs programmes pour profiter du nouveau système.
SH: Est-ce que, comme beaucoup de personnes que je connais, vous comptez échanger votre Amiga pour un nouveau ayant le système 2.0?
DG: Je compte effectivement passer au
2. 0 très rapidement, avec l'achat d’un Amiga 3000.
SH: L’Amiga 3000 c'est surtout pour ceux qui ont besoin d'une plus grande puissance de calcul, pour de la PAO pat- exemple. Ou du graphisme 3D tel que le RayTracing. Etes vous sûr que l’Amiga 3000 puisse apporter quelque chose de plus à un programmeur comme vous, surtout que vous n’avez pas l’intention de vous mettre à la PAO ou aux calculs graphiques intensifs? Donnez-nous un peu votre opinion sur la gamme Amiga actuellement disponible.
DG: Si je pense acquérir un Amiga 3000 c’est à la fois pour pouvoir profiter du nouveau système 2.0, pour disposer d’un plus grand confort d'utilisation, et pour avoir une machine plus professionnelle que F Amiga 500 que je possède actuellement. Je ne pense pas que, pour un programmeur, le gain de vitesse apporté par un 68030 soit superflu, loin de là!
Concernant la gamme Amiga, je pense que l'Amiga 500+ est destiné à remplacer rapidement l’Amiga 500 comme modèle d’entrée de gamme. L’écart de prix est ridicule comparé à la différence apportée par le système 2.0 et les nouveaux chips.
L'Amiga 2000 devrait survivre assez longtemps, si le kit de mise à niveau n’est pas trop cher et si Commodore ne le remplace pas par un autre modèle milieu de gamme.
L’Amiga 3000 est pour l’instant le meilleur modèle au niveau des performances, mais je pense que son prix est trop élevé pour lui permettre de s’imposer largement.
BP 192 63805 COURNON CEDEX Association Loi 1901.
Réjouissez-vous, car si le printemps n’est pas au rendez-vous, ATTILA va vous apporter un rayon de soleil avec trois nouvelles collections: GFA Basic, AMIGA FANTASY de chez UGA et notre toute nouvelle série ATD pour tous les amateurs de slideshows,un must en matière d’images réalisé par un spécialiste du genreet toujours les Fred Fish jusqu'à 620.
Nous vous rappelions le concours organisé par Bélier production (n'oubliez pas d’envoyer vos créations avant le 31 06 92). Et maintenant, on vous a réservé le meilleur pour la fin, le service plus ATTILA. C’est un abonnement qui pour la somme de 300 frs annuels vous donnera droit à 12 catalogues spéciaux, remis à jour tous les mois, ainsi qu'un tarif préférentiel de 12 frs sur toutes nos disquettes,et bien d’autres avantages encore, consultez-nous.
Traitement sous 48 heures (15 Francs le disk + 1 gratis par tranche de 10,frais de port compris !) 10 Francs le catalogue complet sur disk ou enveloppe timbrée à votre nom avec D7 vierge.
BON DE COMMANDE CATALOGUE SH: Parlons maintenant des virus. Ne trouvez-vous pas que dans la presse Amiga. Les virus sont annoncés comme une véritable paranoïa? Cela fait peur aux gens, et nuit un peu à l’image de l’Amiga.
D’ailleurs nombreuses sont les personnes qui m’écrivent et qui sont complètement effrayées rien qu’à l'idée d'avoir un virus dans leur Amiga alors qu’en travaillant proprement il n'y a vraiment pas lieu de s'inquiéter! Par exemple en tant que distributeur de DP. J’ai des milliers de disquettes et je n’ai moi-même jamais été victime d'aucun virus.
Ne trouvez-vous pas que les journaux Amiga exagèrent beaucoup à propos de ces soi-disant virus?
DG: Je pense que oui. Pour ma part, en deux ans et demi je n’ai eu affaire qu’à trois virus (dont un "Lamer" très récemment), qui ne m'ont jamais causé de gros problèmes. Il suffit de prendre des précautions élémentaires (sauvegardes régulières, examen systématique de toute nouvelle disquette par un anti-virus) pour être tranquille.
SH: Pour conclure, quel avenir voyez- vous pour l'Amiga en France et dans le monde? Pensez-vous qu'en France la progression va être de plus en plus marquée?
Vous qui connaissez de nombreuses machines qu’avez-vous à dire à ceux qui n'ont pas encore d'ordinateurs chez eux, qui hésitent et ne savent pas encore quelle machine choisir entre, par exemple, un Amiga, un PC, ou un Macintosh? Je sais que ces personnes sont nombreuses, c’est pourquoi il serait bon de conclure en faisant un point là-dessus.
DG: J’espère sincèrement que F Amiga sera reconnu un jour, en France et ailleurs, comme un véritable ordinateur professionnel (je parle ici de F Amiga 3000) et non pas seulement comme une console de jeux.
L’Amiga a encore des progrès à faire c'est certain, mais Commodore est sur la bonne voie. Espérons que les éditeurs de logiciels suivront... Il est temps que les gens réalisent que Commodore a vendu trois millions d'Amiga, et que le nouveau système offre un environnement plus que valable. Il est temps aussi que les gens se rendent compte que les PC sont la plus grosse escroquerie de la micro-informatique: tout le monde ne jure que par eux alors que franchement il n'y a pas de quoi s’extasier! Que penser en 1992 d'un système d'exploitation qui limi te les noms de fichiers à huit plus trois
caractères?
Et dont le langage de commande est rudimentaire au point que pour effacer deux fichiers il faut taper deux commandes "del"?
Certains ont critiqué (avec raison) l’aspect des premiers programmes sur Amiga, mais que dire de ceux sur PC? Je ne citerai que Word, le meilleur traitement de texte parait-il, mais qui a toujours la même interface au Multiplan qui date de 10 ans! A ceux qui me répondront que les choses vont changer avec OS 2 et ou Windows 3 (qui commencent à peine à intégrer des choses qu'offre l’Amiga depuis 1985!) Je réponds d’accord mais à quel prix? Un 386, 4 Mo de mémoire et 50 Mo de disque dur y suffisent à peine!
(Ed: Le matériel de base est moins cher que le matériel Amiga, et moins performant en vidéo et son, mais les logiciels sont souvent trois fois plus chers) Dernier point à propos du monde PC: un des soi-disant critères en leur faveur est qu'en achetant un PC on est sûr de ne pas avoir de problèmes. Là encore il n'en est rien! Je peux vous citer trois cas que j'ai constatés moi-même, en un an. Où il y a eu les pires problèmes avec des compatibles PC (qui n’étaient pourtant pas d'une sous- marque taïwanaise!). Par exemple une station CAO avec carte graphique, coprocesseur mathématique, et
gros disque dur (ajoutez AutoCad, et vous obtenez une facture de plus de 60.000 FF!) Qui plantait aléatoirement et inexplicablement, et est ainsi restée inutilisable pendant trois mois.
Et je passe sur les heures nécessaires pour installer correctement la moindre configuration un peu spéciale, sans conflits entre les cartes et ou les drivers.
LUI fLVj Le Shell de Denis ainsi que ses commandes Unix se trouvent sur le disque
* UNIX 1* de Serge Hammouche. La dernière version de Aprf
(utilitaire d'impression) se trouve en compilation avec
d’autres utilitaires pour imprimantes (tous traduits en
français) sur le disque
* Utils 6* (40FF). Cette nouvelle version (V5.0) de Aprf permet,
entre autres, le multi-colonnaae et des menus reconfi-
gurables. La dernière version de Adoc se trouve sur le
troisième volume de la traduction du C-Manual2.0 décrit dans
AmigaNews de Janvier 92. (Serge Hammouche, 3 Rue Anatole
France 13220 Cha- teauneuf les Martigues. Catalogue complet
disponible contre un timbre de 4FF NOM : PRENOM ADRESSE CP:
COMMANDE DE MOTEUR PAS A PAS Tout d’abord c’est quoi un moteur
"pas à pas " Ce mois ci c'est le pied !
Ou comment avancer pas à pas C'est un moteur qui peut tourner d’un certain angle, à une certaine vitesse (je ne me mouille pas trop là). Prenez un moteur à courant continu tout à fait standard vous l'alimentez et que ce produit-il ? Il tourne tout bêtement (c’est déjà bien), mais impossible de contrôler l’endroit où il va s’arrêter ! (imaginez ce même moteur dans votre lecteur de disque, adieu la tête de lecture...). Entièrement contrôlable Le moteur pas à pas lui sait s’arrêter où on lui commande de le faire Mieux on peut faire tourner son axe d'un certain angle, dans un sens ou dans l'autre
(on n'arrête plus le progrès, mais le moteur si), et même à la vitesse que l'on souhaite.
Autre avantage: le moteur arrêté peut avoir son axe freiné ou libre, selon nos désirs !
Un moteur "pas à pas" à 4 ou 6 fils de connecions, ne reçoit pas une tension continue, mais un ensemble de signaux rectangulaires qui déterminent le sens de la rotation, la vitesse et le nombre de pas (ou de 1 2 pas.) à effectuer.
A partir de ce constat on pourrait penser qu’il suffit de relier des transistors en interface, et que partant de 4 ou 6 connec- 299 POINTS TOUR t 28 POINTS TOUR 488 POINTS TOUR* t t tions sur le port parallèle, il suffit de programmer en connaissance de cause ou de réaliser avec des portes logiques une gestion de ces signaux. C'est ce qui ce faisait il y a quelques années. Actuellement il existe des circuits intégrés qui optimisent très bien les commandes des moteurs "pas à pas".
F Bonjour ma puce Il existe quelques circuits intégrés spécialisés dans la commande des moteurs "pas à pas": SAA1027, ULN2004, MCI379, etc... Pour ma part le MC1379 me paraît être un des plus souples à mettre en oeuvre.
Nous allons donc voir comment nous en servir à partir du poil parallèle. Tout d'abord un petit tour des broches qui commandent toute la logique:
• Broche N°7 (CLK), une entrée d’horloge, c'est avec la fréquence
de cette horloge que l'on règle la vitesse de pas en pas,
(maximum 50 Khz)
• Broche N°8 (OIC), entrée qui ne sert qu'en mode 1 2 pas (oui
c'est possible!).
• Broche N°9 (F H), entrée de commande pour les modes pas entiers
ou 1 2 pas.
Tiens du courrier dans ma boîte à lettres, une lettre d'AmigaNews me demandant un article sur les moteurs pas à pas ! Je n’y aurais pas pensé moi-même à ces petites bêtes qui m’évitent de prendre ma plume.
En effet votre imprimante, votre plotter (pour les plus riches), même vos lecteurs de disques divers (ce n’est plus la saison) se servent de ces petits moteurs très précis et facilement interfaçables avec les circuits intégrés disponibles.
• Broche N°10 (CW CCW), entrée qui détermine le sens de rotation.
• Broche N°6 (BAIS SET), entrée servant à définir le courant de
sortie (il est plus judicieux de commander ces bobinages en
courant qu'en tension).
• Broches N°1 et 16, alimentation du circuit et du moteur "pas à
pas".
• Broches N°2-3-14 et 15 (L2-L1-L4 et L3), sorties vers le moteur
"pas à pas"
• Broches N°4-5-12 et 13 (GND), masse de référence du circuit.
• Broche N°ll (PHASE A), permet l’envoi d'un signal synchronisé
sur la 1ère phase de commande du moteur. Ouf ! Un petit verre
pour faire passer tout cela !
Le schéma Allons directement voir le schéma pour juger de la simplicité de mise en oeuvre de cette interface. Il n'y a pas plus simple !
Vous pourrez ajouter si vous le voulez une commande annexe et une LED qui indiquera que le circuit commande le moteur (voir annexes au schéma).
Les broches 4-5-12-13 seront reliées à la masse du port parallèle et à la masse (0V) d'une alimentation externe de 12 V continus. Les broches 7-8-9-10 chacune à une sortie du même port.
Les broches 1 et 16 au +12 V de l'alimentation externe (pas celle de l'Amiga, merci pour lui !) Et c'est tout pour le moment.
Les commandes par le port parallèle sont très simples:
• Broche N°10 à 1 on tourne dans un sens, à 0 dans l’autre
sens...?
• Broche N°9 à 1 on avance d'un pas, à 0 d'un 1 2 pas.
• Broche N°7, là on complique, les autres broches restant dans
leur état respectif. Chaque fois que le signal passe sur
cette broche de 0 à 1, le moteur avance d'un pas ou d'un 1 2
pas suivant l’état de la broche N°9.
• Enfin la broche N°8, pour les vitesses d’horloges rapides
(Broche N°7) on peut la mettre à 1, et pour les vitesses lentes
à 0, et uniquement en mode 1 2 pas.
Voilà vous pouvez commencer à construire votre robot ou votre appareil à faire défiler les partitions en listing couplé à votre prise MIDI, pourquoi pas !
NB: Vous pourrez vous procurez un moteur pas à pas ou un kit d'initiation M +12V Y g o O 00000666 0-0 0-0 o o
o o o Côté circuit iMpriMé Exemple de circuit imprimé (pour ceux
qui ne voudraient pas connecter l'Amiga) chez Decock.
Voir nomenclature.
Comme je l’explique dans mon article D.P.H, je ne fournirai aucun programme pour la mise en fonction de cette interface, mais cela me par- raît assez simple à réaliser.
Si vous avez des questions au moment où vous lisez ces lignes, les doigts de pieds dans l’eau et le bob sur la tête, je serais disponible tous les jours sur minitel soit en dialogue direct, soit en laissant un message sur ma Boîte A Lettres ’MANGO’, pour cela il suffit de composer le 3615 AMITIE 24 où un club acceptable sur votre Minitel, (enfin), et peut-être quelques logiciels en téléchargement pour les faire fonctionner !
Le moteur qui fonctionne avec cette interface à une résolution de 200 pas tour.
Soit 200 fois 0 1 sur la broche N°7 pour 1 tour en mode normal, et 400 en mode 1 2 pas.
Mango f i Nomenclature: 1 Moteur type:SPH-42N-12W Réf:377040 59,00 F Decock BROCHE XI BROCHE 6 CIRCUITS OPTIONNELS 1 Circuit intégré type:MC3479P 77,50 F ICS R 1 Résistance 1 2 W 47 Kohms Réf:322365 2,50 F Decock (5 pièces) ’D.P.H Amiga sera ouvert aux concepteurs Options: 1 Résistance 1 2 W2, 2 Kohms Réf:322348 2,50 F Decock (5 pièces)
D. P.H, (demandez moi le code). Une 1 Diode LED CQY95 Réf:220016
0,80 F Decock bourse du D.P.H, sera créée si les besoins 1
Interrupteur simple Réf:331610 7,00 F Decock l’exigent, et si
vous avez un Minitel 2 ou Kit d’initiation Réf:377521 189, 00
F Decock
12. Vous trouverez vers la fin de l’année Decock VPC: 4, rue
Colbert 59800 Lille tèl:20-57-76-
34.
Des petits schémas dans une résolution 1CS VPC: 84, rue d’Illier 45000 Orléans tèl:38-62-27-05.
AMIGA SEREL PRODUITS ADDITIONNELS GVP ARCHOS BUS+ PROTAR DISQUE DUR A500. à partir de .. 2800 F CONTROLEUR HD POUR A500, avec boitier 1490 F MONITEUR COULEUR STEREO, à partir de 2100 F MONITEUR VGA 640*480 .. 3490 F MONITEUR MULTISYNCH, tous standards ... 4990 F GENLOCK PAL Y-C GST GOLD .. 5490 F COMBO 322, équipée de 1MO de ram .. 7990 F MODULE DE RAMS SIMM, barrette de 1 MEGA *8 ... 500 F DISQUE DUR A2000 105 MEGAS
SCSI .... 5990 F EXT. RAM 500. 500PLUS. 1000, 2000. à partir de 290 F Lecteur interne A500 ... 590 F DCTV En faisant installer vos extensions par SEREL, vous conservez la garantie constructeur SERVICE APRES-VENTE AGREE SOUS GARANTIE HORS GARANTIE 173, RUE LEON JOUHAUX ZI DU PRUNAY 78500 SARTROUVILLE TEL (16-1)39 13 64 96 FAX (16-1)39 15 14 40 AMIGA 600 1 MEGA de CHIPRAM SYSTEME 2.04 3690 F NOUVEAU MEGACHIP 2000 500 2 MEGAS DE CHIP RAM SUR A500 OU 2000 FOURNI AVEC SUPER AGNUS 2MEGS 2190 F Pour 4990 francs, digitalisez en dix se
condes des images 24 bits aux couleurs naturelles, retouchez les, affichez les en vraie sortie vidéo PAL composite.
LA REVOLUTION VISUELLE CIA 8520 69.38 F AGNUS 1 MEGA .. 362.92 F DENISE . 142.32 F DENISE ECS ... 249,06 F PAUL A .. 215.85 F GARY .... 84.80 F KICKSTART 1.3 .... 174.34 F COMRTTSANTS C64 ... DISPO Toutes les RAMS de FAMIGA LECTEUR A500 CHINON .... 818.34 F SOURIS 1352. (AMIGA PC) ..207.55 F Toutes les THT de moniteurs
Tous les schémas techniques Tous les cables vidéo KIT 2.04 AS214 SEREL DISTRIBUTEUR OFFICIEL DE PIECES DETACHEES D’ORIGINE COFFRET COMPRENANT ROM, DISQUETTES MANUEL DE REFERENCE EN FRANÇAIS 790 FRS CHANGE KICKSTART AVEC UNE ROM AU CHOIX 590 FRANCS EXTENSION l MO A 500 PLUS 675 F BASF. BOARD A500 A500 PLUS à partir de 850 F OFFRE RESERVEE AUX LECTEURS AMIGANEWS x CREER UNE APPLICATION EN PSEUDO-BASIC Amos 1.34 F et GFA 3.52F En GFA, la grande saga montrant ses parties cachées continue avec aujourd’hui la partie Logo. En Amos, nous poursuivons l’initiation à la programmation avec la mise en
évidence des différents types de variables puis nous ferons une chose paraît-il impossible en Amos.
ARTIODACTYL BLOCKEDITOR (A.B.E.) Version 1.05 Grâce à votre soutien sur les précédentes versions, la mise à jour de cet éditeur de disquette est disponible avec des performances encore plus enthousiasmantes que les versions antérieures.
Nous n’allons pas faire notre propre pub mais cette version déclasse définitivement de nombreux concurrents grâce à ses nombreux et nouveaux concepts et en plus elle travaille en multitâche et en 8 couleurs au lieu du monotâche et des 4 couleurs habituelles.
REM : MAILLARD OLIVIER Tout d'abord, avant d’entamer la suite de l’analyse, voici quelques informations réjouissantes.
GFA 950 000 LETTRES MINUTE BIENTOT DEPASSE Vous vous rappelez sans doute du code du mois dernier: voici les erreurs qu'il fallait trouver dans la partie GFA. Et c’était encore sa faute: pauvre Super OctetoPhage.
• Code C: ce qui suit define doit figurer sur une seule ligne ou
alors il faut ajouter des anti-slashs à cause de certains
compilateurs C.
• Code GFA: ~ClipBlit(...) est bien sûr précédé de ’ pour le
mettre en remarque et il faut lire 38 microsecondes par lettre,
38 millionièmes de seconde. Pareil pour tick%. Cela donne 17000
lettres par seconde ou 10 pages à la seconde. C'est à dire que
GFA est de loin le langage structuré le plus rapide du moment.
A notre grande surprise, l’exécutable GFA produit est si
optimisé qu’on ne peut pratiquement plus le modifier sous
assembleur Devpac 3.0. En fait, Annabella IX vous montrera que
seuls les SELECT CASE, FOR NEXT, IF ENDIF et quelques fonctions
générales peuvent gagner en rapidité. Cependant, un code source
GFA de 20 K aura 200 K en source assembleur équivalent, avant
que la compilation n’amène des tailles plus raisonnables. Et en
aparté: fort de son succès dans de nombreux pays, GFA. Le super
langage hybride, vient de sortir la version 3.53 encore plus
optimisée.
AMOS PRO EN RETARD Ce n’est pas la faute à Super OctetoPhage. AMOS 2.0 s’appellera AMOS PRO et sa sortie sera retardée pour la fin de l’année car la famille de François Lionet s’agrandit avec la naissance prévue du petit Christophe vers le 15 mai. Karine, nous te souhaitons aussi les plus grandes joies mais ne nous accapare pas trop François pour qu'il puisse terminer la version PRO qui apparaît d'ors et déjà comme une considérable amélioration de Amos 1.30: éditeur avec menu déroulant, gestion à la façon de Cygnus Editor, programme source lançable à partir du menu,... et Amos Pro se
rapproche maintenant de la vitesse du C. LA MISE AU POINT DES PROCEDURES Une procédure est la suite de toutes les actions ayant pour but de réaliser une fonction minime. La procédure doit donc indiquer:
• La source du travail. Quels sont les postes de travail manuels,
assistés, ou automatiques qui participeront à l'action?
Quel est le personnel concerné? Faut-il prévoir des extensions, par exemple une petite souris devant le téléphone? (Note de Super OctetoPhage: Oh oui!). Non pas cette souris là, une entreprise est une organisation sérieuse. Non mais !
• Les actions réalisés.
• L'ordre de déroulement des actions. Ainsi, le schéma des
processus va infléchir les choix d'organisation et de technique
pour amener un découpage en différentes phases. Nous aurons
alors un schéma de procédure.
A - LES PHASES Une phase est l’ensemble des opérations correspondant à une partie des fonctions réalisées par le processus. Le découpage tient compte de:
• l'unité de temps. Les actions se succèdent dans le temps.
Ainsi dans un jeu vidéo, le missile n’explose qu'après avoir touché la cible.
• l'unité de lieu. Tout se déroule dans le même bureau de
l’entreprise ou, pour un jeu vidéo, toute la procédure fait
appel au même périphérique.
B - LA CONSTRUCTION DU SCHEMA DE PROCEDURE Le modèle conceptuel de traitement (AmigaNews 42) nous avait permis de créer les enchaînements prévus dans le schéma de processus. Nous articulons maintenant les différentes phases sur les différents postes de travail: c’est la construction du schéma de procédure. Attention, l’objet de ce schéma est d'indiquer dans quel cadre de l’organisation s’insère l’exécution de chaque traitement.
Il est donc souhaitable de résumer chaque action par une étiquette sommaire puis de n’indiquer dans le schéma que le nom de cette étiquette.
En conclusion, ce modèle organisationnel des traitements constitue une étape particulièrement importante dans la conception du projet informatique. Pour les futurs utilisateurs du produit, ce modèle doit constituer la description significative de la solution retenue. Il précise les limites exactes du produit. Il est ainsi primordial d obtenir ici l'accord explicite des responsables.
Le mois prochain, la construction de la logique de la solution informatique.
CONFIDENTIELS Atari lancera deux nouvelles machines pour essayer de contrer l’offensive de Commodore: après le A600, les ingénieurs de Commodore annoncent encore un nouveau projet. La valeur boursière Commodore était en mars le titre étranger le plus coté en terme de bénéfices escomptés. Amiga est présenté dans les milieux d’affaire comme étant un compatible IBM PC. Mustang 1820 sera peut-être un nouveau disque dur de 3,5 cm de diamètre. 28760 informaticiens se sont inscrit à l'ANPE en 1991.
ARE YOU UNO CODO FRANZOSE?
Etes-vous un codeur francophone?
Le courrier reçu la première semaine de parution d'AmigaNews 45 en réponse à cette question semble indiquer que les acheteurs d'AmigaNews comprennent les langues étrangères.
Les éditeurs francophones n’ont donc plus aucune raison d’être en retard de 1 à 2 ans dans la diffusion des nouveaux logiciels étrangers. D’accord ou pas d’accord, écrivez moi directement à Cler- mont-Ferrand pour faire bouger les choses.
ANNABELLA GFA , 30 FF par numéro + frais de gestion.
I : Etude préalable Menu WB II : Existant (l)-Gestion de Fichiers.
III : Existant (2)-Format MFM IV : Avant-Projet ( 1 )-Tests conditionnels V : Avant-Projet (2)-Format Images I.F.F. VI : Avant-Projet (3)-DMA COPPER VII : Avant-Projet (4)-BLITTER-Modes Ecrans VIII: Projet (l)-Traitement de texte IX : Projet (2 3)-La compilation JENNIFER AMOS, 30 FF par numéro + frais de gestion.
0-Mise à jour 1.34 fr (ajouter votre copie + facture) 1-DMA COPPER. II-BLITTER CONSULTATION GFA-AMOS, Disquette + enveloppe timbrée 4FF + chèque de soutien.
FRAIS DE GESTION PAR ENVOI,
- 15FF par envoi (pour toute la commande)
- ou enveloppe timbrée 6,20 FF et suffisamment de disquettes.
Annabella ou Jennifer Suisse: mandat postal 14 FS port compris + enveloppe antistatique.
Pierre Philippe Launay - Résidence Les Cottages
83. Rue André Theuriet - F 63000 CLERMONT-FERRAND PARTIE AMOS
QUESTION DE STYLE La documentation d’un programme ne consiste
pas seulement à lui ajouter des commentaires. Que fait par
exemple ce codage?
Input A,B Cls Text 10,10,B A*0.9 Gasp alors ! Mais heureusement Super OctetoPhage, le Grand Créateur de ce code arcadien, sait ce qu’il a fait et sait ce qu’il recherche. Par chance, il a aussi le génie de pouvoir lire les 2000 lignes d'un tel charabia. Mais que dire quand ses programmes commencent à s’accumuler? Que dire quand apparaît un résultat imprévu: où sera alors située l'erreur? En vérité, je soupçonne même Super OctetoPhage d’y perdre son latin. Alors voici les solutions.
Il faut tout d’abord expliciter les variables. Les variables sont la base réelle des cauchemards du non mathématicien. En informatique, nous savons que c’est tout simplement un moyen commode de garder une valeur en lui donnant un nom. LONGUEUR et DUREE sont ainsi des variables où, pur hasard, j’ai décidé d’y stocker une longueur et une durée saisie à la volée avec Input: Input "Longueur galactique (Yard)",LONGUEUR Input "Temps Total",DUREE Cls Text 10,10,"Chronomètre",DUREE LONGUEUR*0.9 On comprend déjà mieux l’attraction de l’Amiga sur le psychisme de Super OctetoPhage sans avoir mis une
ligne de remarque. Mais voilà, par décret royal du Board of Directors, on nous demande d’avantage de précision sur les constantes. Faudra- t’il scruter les 4000 lignes du nouveau code pour déceler partout où sera écrit la fameuse constante? Non. Il suffit seulement fixer les constantes en début de codage et de structurer: Rem CONSTANTES------- YARD=0.914 Rem TEMPS UNITAIRE Input "Longueur galactique (Yard)",LONGUEUR Input "Temps Total",DUREE Cls Text 10,10,"Chronomètre",DUREE LONGUEUR*YARD Les variables sont bien sûr les valeurs qui dépendent d’un calcul ou d'une saisie comme ici LONGUEUR
et DUREE et qui sont stockées en vue d’une réutilisation. Le calcul DUREE LON- GUEUR*YARD n’est pas stocké et n’est donc pas une variable ; si on avait écrit CHRONO=DUREE LONGUEUR*YARD, CHRONO aurait été une variable: il stockait le résultat d’un calcul. Rappelons encore qu’une constante est une variable qui doit en principe rester... fixe tout au long du codage. Voilà, on peut enfin arriver à l’intérêt véritable de ce chapitre: une variable est stockée quelque part en mémoire et prend donc de la place à la différence d’un simple calcul. Ainsi, cela va allonger le code produit. Oui mais
elles évitent aussi les calculs répétitifs et elle permettent une plus grande clarté du fichier source (un source est le codage écrit grâce à l’éditeur; ici Amos 1.32F ailleurs GFA3.53F. On compile ensuite ce source pour le rendre plus rapide et indépendant de l’éditeur. Remarque en passant, source est masculin en informatique tout comme "une belle cage" le devient à la campagne; le bocage quoi!).
Beaucoup plus intéressant pour nous: on peut utiliser jusqu’à 7 lettres pour écrire le nom des variables. Dépasser les 7 lettres allongera inutilement le code compilé ou risque de poser des problèmes de conversion quand nous convertirons notre code sur une Calculatrice Programmable telle que l’excellente Atari ou la regrettée PC (Note de Super OctetoPhage: PC=Calculateur Personnel. Non mais !).
Puis le code commence à s'étoffer et on ne pourra plus prévoir toutes les erreurs car elles atteindront un niveau mercuriel. Il faudra alors payer la note et le temps passé au codage. Voici donc comment afficher les messages d'erreurs sous Amos.
’* Affichage des erreurs AMOS ’* CODAGE Pierre Philippe Launay ’* Copyright © Janvier 1992 Jennifer 2 code 0 11 * * * 'if:**************:):*******:):********:*:;}:**:*:******:):********:):;}:* ' Pour ne pas alourdir le code, nous présuposons le fichier ' d’environnement AMOS 1_3.PAL.ENV Set Buffer 20 : Rem Environnement 10 KO + mid$ 10 KO Screen Open 1,640,200,2,$ 8000 : Rem Ecran Haute résolution Open In l,"dfO:AMOS_System AMOSl_3_PAL.ENV" ERREUR$ =Input$ ( 1 ,Lof( 1 )) : Rem Copie du fichier en ERREURS Close 1 : Rem Fermeture de l’accès au fichier NUMERO=-63 : Rem Première erreur de la liste
d’erreur Print "Liste des erreurs Amos 1.34" : Rem Changer Print pour Lprint (imprimante) SOURIS DROITE" Print Print "SOURIS GAUCHE Print "Commencer Repeat Until Mouse Click Print NUMERO, Ralentir" : Rem Répète la boucle Repeat Until : Rem Jusqu'au cliquetis : Rem Affiche le numéro d’erreur DEBUT=Instr(ERREUR$ ,"Tampon de texte plein") : Rem Français If DEBUT=0 : Rem Changez vite de version DEBUT=Instr(ERREUR$ ,"Out of buffer space") End If : Rem Instr recherche la chaîne entre guillemets X=DEBUT Repeat SYMBOLE$ =Mid$ (ERREUR$ ,X,l) : Rem lecture lettre à lettre If(SYMBOLE$ =Chr$ (0))
or(SYMBOLE$ =Chr$ ($ FF)) Inc NUMERO : Rem Augmente NUMERO de 1 Print : Rem Va a la ligne If Mouse Key=2 : Rem Si Souris droit alors Wait 10 : Rem Attend un petit peu End If : Rem Fin du test If...End If Rein Affiche le numéro Rem longueur de ligne à ü Rem Si 0 vide ou $ FF fin Rem longueur augmente de 1 Rem Si plus de 70 lettres Rem Remise à 0 de longueur Rem Va à la ligne Rem Suite message d'erreur Rem Fin du test de longueur Rem Affiche la lettre Rem Fin du test de symboleS Rem Lettre suivante Until SYMBOLE$ =Chr$ (255) : Rem 225=$ FF Print "© Copyright 1992 Pierre Philippe Launay" Print NUMERO.
LONGUEURS) Else Inc LONGUEUR If LONGUEUR 70 LONGUEURS Print Print End If Print SYMBOLES; End If Inc X While Mouse Key=l : Rem Tant que Clic gauche Wend : Rem Boucle sur While Repeat : Rem Boucle Repeat à Until Until Mouse Key=l ; Rem Jusqu'à Clic gauche Screen Close 1 : Rem pour A500 Plus et A600 PARTIE GFA GFA c’est le LOGO Le Logo est un langage né en 1970 sous l'impulsion de Papert et Minski au Massachusset Institute of Technology pour concilier d'une part la théorie d'acquisition des connaissances prônée par Piaget et l’école Genevoise avec d'autre part la puissance informatique. Hélas,
d'une philosophie très prometteuse, le langage ne tint pas ses promesses. C’est pourtant un langage issu du célèbre LIS P. Comme lui, il est interprété, ce qui permet de tester immédiatement les commandes utilisées à la différence du C et de l'assembleur. De plus, plutôt que de suivre la logique fantasmagorique du FORTRAN ou d’utiliser des GOTO, il préfère la logique procédurale. C’est un langage évolué (250 commandes) et évolutif (on crée ses propres fonctions) et il connaît même la récursivité.
En réalité. Logo est la victime d'une mauvaise analyse. Tout d’abord, la célèbre tortue auquel il est assimilé l’a cantonné pour le grand public aux seuls applications éducatives de l'enseignement post-maternelle: il sait pourtant gérer les nombres et les chaînes de caractères. Ensuite, il partait du postulat qu’il suffisait de mettre une personne devant un ordinateur pour qu’elle se mette à créer (lire l'excellent article de Monique Linard de Tuniversité Paris X paru dans la Revue de Psychologie. (Note de Super OctetoPhage: le niveau de cet article est un peu difficile mais ma foi fort
instructif).
La philosophie du logo est basée sur la notion de micro-monde POUR RECTANGLE L: M: REPETE 2 [AV :L TD 90 AV :M TD 90] FIN POUR POLVGONE :N :L REPETE :N IAV :L TD DIV 360 :N] et son nom nous vient du Grec logos signifiant "le cheminement de la pensée". Fort orienté sur la logique mathématique descriptive, Logo suppose un univers au départ très réduit. Cela répond à la théorie de Piaget sur l’évolution intellectuelle des jeunes enfants. Petit à petit, Bébé apprend la notion d’avant et d’arrière, de droite et de gauche et ainsi de suite. Plus il acquiert de notions et donc de connaissances,
plus il devrait se servir de ses connaissances dans un cycle infini du savoir. A la fin, on arrive donc à Super OctetoPhage. Mais pourquoi me direz-vous. Bébé voudrait- il acquérir du savoir? Pour se faire plaisir. Et c’est là que l’analyse déraille. Vous aimez et j’aime le codage mais il est bien évidemment faux de croire qu'il en est ainsi pour tout le monde. Mais il y a pire. Le logo est lent. Il se déplace à la vitesse d'un escargot asthmatique au galop. De plus, ses commandes sont trop rudimentaires pour permettre un vrai développement logiciel. Sa conception n'a pas su évoluer depuis
1970. Impossible par exemple de gérer les bobs, les menus, le multitâche ou même un affichage rapide des fonctions de chaînes de caractères ou des principales fonctions mathématiques. Sa syntaxe est également fort compliquée et rappelle la notation polonaise inversée qu'adore aussi GFA mais sans s’y cantonner. Enfin, il plante très rapidement lors des appels récursifs.
Alors me direz vous que suis-je aller faire dans cette galère?
Et bien GFA apporte une réponse fort élégante à tous les problèmes du logo. Toutes les fonctions du logo existent en GFA sauf 2.
Mieux, la syntaxe est pratiquement identique: chaque terme du logo est traduit dans la langue du pays où il est diffusé. Ainsi, SOUND 880,2 en Grande-Bretagne deviendra SON 880,2 en Belgique ou en Suisse. Avantage ou inconvénient, GFA n’adapte pas les noms selon le pays de diffusion. Mais notons que GFA se rattrapera en généralisant aussi chaque fonction comme ici avec SOUND 880,2,14,2.
Rappelons que les vieux logos utilisaient encore la possibilité d’écrire plusieurs instructions par ligne mais il semblerait que cette hérésie soit en voie de disparition. Enfin, Logo n'utilise pas les parenthèses mais elles seront obligatoires en GFA.
GFA ne sait pas transformer rapidement une chaîne de caractères en liste. Je vous ai donc concocté une procédure liliste un petit peu modifiée pour ne pas s'enquiquiner avec les listes ou les matrices. La vraie fonction logo liliste prend chaque élément du texte que vous écrivez après LINE INPUT pour les écrire dans une matrice (revoir la fonction DIM) et Logo estime que chaque élément du texte est séparé par un espace. N'ayant pas écrit un vrai liliste, j'ai alors modifié premier et mpremier.
Deuxième limitation du GFA, il n’y est pas évident d'utiliser les primitives telle que le conçoit Logo. Logo appelle primitive les procédures et il est tout à fait concevable d’écrire en logo: SI OU OU PROC? PREM :L PR1M? PREM :L NOMBRE?
PREM :L [RENDS MP PREM :L FILTRE SP :L] LEC PREM :L RENDS FILTRE SP :L] En GFA, on arriverait à faire un résultat assez similaire avec les routines de gestion des listes (AddHead, RemHead,...) mais je doute que cela soit plus clair que la logique suivie ici avec la série de IF...ENDIF. Voilà, amusez vous bien et à bientôt. Essayer la phrase:"Super Octetophage avance de 100 pas quand on tourne en rond de 320". Petit plus du codage sur Logo, 320 se rapporte à tourne et à rond.
APPEL A PROGRAMMEUR NT Mango, recherche des créateurs de logiciels pour le domaine public Hard. Les langages retenus sont soit éventuellement le C Dice, soit de préférence GFA 3.52F voir 3.53F. Me contacter à Clermont-Ferrand ou écrire à Amiganews qui lui transmettra.
APPEL A PROGRAMMEUR N°2 Enfin, comme les autres pays, la France va lancer sa collection GFA DP. Comment faire? Envoyez moi à Clermont-Ferrand vos codes GFA en laissant 150 Kilo-octets de disponible sur votre disquette (pour décrire la collection). Ils seront alors diffusée sans aucune espèce d'exclusivité par l'Association Attila. C'est à dire que vous les trouverez ensuite chez Bélier Production, Dom’Pub & Co Diffusion, Corsaire Production, Orion Diffusion, Load'N Enjoy (charge et apprécie), Free World (monde libre) et Only Way (voie unique). L'équipe d’Artiodactyl ne peut que se féliciter
d'une telle initiative et nous comptons sur votre soutien pour envoyer un maximum de codes.
Pierre Philippe 'lit**:):*:*:****:»;:}:****:}:*:*::*:***:}::*:**:}!:*:*****:!:**** ’ * LE PSEUDO-LOGO DU GFA ’ * ' * GFA 3.52F Pierre Philippe Launay * ' * SCENARIO Cathy Lardy * ' * COPYRIGHT © Mars 1992 Annabella IX code N° 0 15 * ' * PEDAGOGUE Michel Fervel, Chef de Projet de L * ’ * équipe Pédagogique-Informatique de l'Institut * ' * Universitaire de Formation des Maîtres (AUVERGNE) * ’******************************************************* logo PROCEDURE logo écran liliste fin RETURN ! Plan du codage. Voir Fish 70 et 377 ! Ouvre un écran et deux fenêtres ! Lecture de la liste
d’instructions ! Gros bizoux et tout et tout ! Un titre en Grec dans AmigaNews? * ! Un écran et deux fenêtres titrés ! Met un écran N° 1, petit plus de GFA ! Met une fenêtre plein écran N°0 PROCEDURE écran OPENS 1 OPENW 0 TITLEW 0,"GFA 3.53 F,Anews,PPL", "O KELEOS LOGOS CHELONES" OPENW 1,10,168,600,30,0,&H100F ! Ouvre Fenêtre N°1 active* TITLEW 1,"Phrase LOGO-GFA: ",phrase$ ! Titre fenêtre N°1 bleu%=l ! Plus lisible pour COLOR rouge%=2 ! Généraliser à chaque constante DRAW "MA 300 50 ttO” ! Positionne la tortue RETURN ! * L'esprit brûlant du tort tue PROCEDURE liliste ! Lit et transforme en
liste DO ! LOOP bouclera sur DO jusqu’à Esc posy%=20 ! Valeur pour TEXT OPENW 1 ! Active la fenêtre N°1 CLS ! Efface tout dans la fenêtre 1 LINE INPUT "”,phrase$ ! Saisie de la phrase TITLEW 1,"Phrase LOGO-GFA: ",phrase$ OPENW 0 ! Active la fenêtre N°0 premier ! Prend la première instruction plume ! Visualise le curseur (Tortue) LOOP UNTIL INKEY$ =CHR$ (27) ! Touche Esc (erreur 1 car...) RETURN PROCEDURE mpremier ! Extrait le premier de la liste phrasebis$ =phrase$ REPEAT separateur%=INSTR(phrasebis$ ," ") droite%=LEN(phrasebisS)-separateur% EXIT IF droite%=LEN(phrasebisS)
phrasebisS=RIGHT$ (phrasebis$ ,droite%) valeur%=VAL(phrasebis$ ) UNTIL valeur% 0 valeur%=VAL(phrasebis$ ) separateur%=INSTR(phrase$ ," ") droite%=LEN(phrase$ )-separateur% phrase$ =RIGHT$ (phrase$ ,droite%) RETURN PROCEDURE plume ! POUR plume FOR plume FOR x%=l TO 4 ! REPETE 4 [ REPEAT 4 [ DRAW "FD 2 RT 90” ! AV 2 TD 90 FD 2 RT 90 SOUND 880,2 ! SON 880 2 SOUND 880 2 NEXTx% ! ] ] RETURN ! FIN END PROCEDURE premier ! Gasp, où sont trépassées les remarques?
Separateur%=INSTR(phrase$ ," ") droite%=LEN(phrase$ )-separateur% IF droite% LEN(phrase$ ) mot$ =LEFT$ (phrase$ ,separateur%-1 ) TEXT 10,posy%,UPPER$ (mot$ )+SPACE$ ( 10-LEN(mot$ )) action phrase$ =RIGHT$ (phrase$ ,droite%) premier ELSE mot$ =phrase$ action TEXT 10,posy%,UPPER$ (phrase$ )+SPACE$ ( 10-LEN(phraseS)) ENDIF RETURN PROCEDURE action ! Plus élégant, tout refaire avec DIM mot$ =UPPER$ (mot$ ) ! LOGO ne connaît que les majuscules IF right$ ="S" ! Petit plus du GFA sur le P LOGO mot$ =LEFT$ (mot$ ,LEN(mot$ )-1 ) ENDIF ADD posy%,10 ! Posy%=SOMME posy% 10 (en LOGO) IF mot$ ="CARRE" OR mot$ ="BOITE" carre ENDIF IF
mot$ ="POLYGONE" ! SI PREM:L EGAL? PRIM? POLYGONE polygone ENDIF IF mot$ ="ROND" OR mot$ ="CERCLE" rond ENDIF IF mot$ ="BLEU" COLOR bleu% ENDIF IF mot$ ="ROUGE" COLOR rouge% ENDIF IF mot$ ="ISOCELE" isocele ENDIF IF mot$ ="AVANCE" OR mot$ ="DEPLACE" OR motS="PART" avance ENDIF IF mot$ ="TOURNE" tourne ENDIF IF mot$ ="LEVE" OR mot$ =”CACHE" DRAW "PU" ENDIF IF mot$ ="POSE" OR mot$ ="MONTRE” OR mot$ ="BAISSE" DRAW "PD" ENDIF IF mot$ ="GASP" ! Fin du codage fin ENDIF IF mot$ ="EFFACE" OR mot$ ="CLS" CLS ENDIF RETURN PROCEDURE avance ! Recule identique avec -valeur% mpremier DRAW "FD",valeur% RETURN PROCEDURE carre
! Erreur 2: carre superflu car... mpremier ! Extrait la valeur du coté FORx%=lT0 4 ! 4 faces pour un carré DRAW "FD",valeur%,"LT,90" NEXT x% RETURN PROCEDURE isocele mpremier FOR x%= 1 TO 3 ! Avance de valeur% pas de coté DRAW "FD",valeur%,"RT,120" NEXT x% RETURN PROCEDURE polygone mpremier cote%=valeur% mpremier FOR x%=l TO 360 valeur% DRAW "FD",cote%,"LT",valeur% NEXT x% RETURN PROCEDURE rond ! Erreur 3: toujours le même rayon mpremier ! Cherche l’arc de cercle FOR x%=l TO valeur% ! REPETE valeur% fois jusqu’à NEXT DRAW "FD 1 LT 1" ! Avance 1 tourne 1 degré gauche NEXT x% RETURN PROCEDURE
tourne mpremier DRAW "LT",valeur% RETURN PROCEDURE fin ! Pour ne pas planter A500 PLUS, A600 FOR fenetre%=0 TO 15 ! Ferme fenêtres 0 à 15 (méthode 1) IF WINDOW(fenetre%) ! S’il y a une fenêtre alors CLOSEW (fenetre%) ! Ferme la fenêtre ENDIF ! Fin du bloc de test IF ENDIF NEXT fenetre% ! Fin de la boucle FOR NEXT IF SCREEN(l) ! Si écran 1 existe alors (méthode 2) CLOSES 1 ! Ferme l’écran NT. Remarque ici IF ENDIF ! Inutile: écran 1 existe à coup sûr END ! END est important sur A500 PLUS RETURN Programmation avec CanDo Il y a des jours ça où V on pense que ça va aller tout seul ...et voilà que
le Guru se décide à méditer avec une obstination qui finit par irriter. Objet de ces méditations le bel éditeur d icônes que je destinais à vos méditations personnelles et non à celle du Guru. La cause semblent venir de la commande "Makelcon" ou plus certainement d'un emploi indélicat de celle-ci.
Qu’à cela ne tienne. Voici tout de même un éditeur de ToolList et en prime un petit Deck pour afficher vos messages sur V écran du Wârkbench avec un scrolling horizontal. Par la même occasion nous verrons comment CanDo gère les variables et les buffers.
Ceci dans un format reconnu pour l’instant uniquement par Les variables.
CanDo.
Première particularité: le type d’une variable n'a pas besoin d’être déclaré.
Let MaVariable="Bonjour" crée une variable de type chaîne, Lel MaVariable=l crée une variable de type entier.
Les différents types sont chaîne, entier, réel, logique (Vrai Faux), système, tableau indicé (Array) et enregistrement (Record).
Ces deux derniers types seront détaillés plus largement dans un prochain article sur les bases de données, car un ensemble de commandes leur sont associées.
Disons qu'un tableau indicé peut avoir plusieurs indices et une dimension quelconque non déterminés à l'avance. De plus, CanDo ne créera la variable associée à un indice que si celui existe... Ainsi peuvent exister MaVariablejl] et MaVariable[3] sans qu’existe MaVariable[2].
Une variable peut être globale (par défaut elle l’est toujours) c’est à dire accessible depuis l’ensemble de l’application, sinon elle peut-être statique ou locale si l’on désire qu’elle n’existe que dans un script.
La commande Alias permet de définir une variable qui pointe sur une autre. Let Variable2=Alias("Variablel ") donne à Variable2 la même valeur que Variable! Sans pour autant créer une copie de celle-ci. C’est un moyen très pratique d’échanger des valeurs entre un Deck et un SubDeck (qui ne se partagent pas les variables).
Grâce à un Alias, le SubDeck pourra aller pointer sur une variable du Deck.
Précisons aussi qu’il est possible de sauver une variable (et donc de la recharger par la suite) avec les commandes SaveVariable et LoadVariable.
Les Buffers Les buffers sont une zone de mémoire que CanDo utilise pour stocker un fichier ou le contenu d’un document. Chaque buffer possède un nom propre, et c’est par ce nom qu’on s’adresse à lui.
Toutes les commandes qui ouvrent un fichier ouvrent un buffer, LoadDocument, LoadBrush, LoadSound, Loadlmage, Open- File()... Si le nom du buffer est omis, il prendra par défaut celui du nom de fichier, exemple: Loadlcon "Monlcone", "LeBuffer" chargera le fichier "Monl- cône" dans "LeBuffer", tandis que Loadlcon "Monlcone" créera automatiquement un buffer qui s’appellera "Monlcone".
Dans le Deck qui sert d’exemple ce mois-ci, vous trouverez des utilisations de commandes agissant par rapport aux buffers.
En général CanDo s’occupe de gérer seul les buffers (et donc l’espace mémoire) mais il est possible (et même souhaitable) d’intervenir soit pour effacer des buffers inutilisés avec la commande Flush soit pour sauvegarder ceux qui ont été modifiés.
Le mois prochain suite et fin des variables et surtout comment programmer une base de donnée sous CanDo.
Pour vos éventuelles questions: minitel 36 14 code CHEZ*EVOLUTION. Ou à l'adresse suivante: Association Evolution La Marte Ile Bât. F121 rue du Pont de Lavérune 34070 Montpellier.
Guy Béteille Script OnCloseButton de la fenêtre Quit Script AfterAttachment de la carte Nop ; Création d’un document de type "texte" pour éditer la ToolList MakeDocument "ToolList" WorkWithDocument "ToolList" Let Cheminlcone = "Monlcone" SetPen 1 SetDrawMode JAM2 PrintText "DEFAULTTOOL:".7,177 PrintText "Voir", 183,13 DrawBorder 438,13,196,170,OUTLINE SetScreenTitle "Editeur de ToolList" Mémo "Documentl” De nom "ToolList", sans aucun script associé.
TextField "DefaultTool" Sans aucun script associé.
MENU ,"Icône" TextMenu "Ouvrirlcone". Texte " Ouvrir " Script Occurred Do "Ouvrirlcone" TextMenu "Savelcon". Texte " Sauver" Script Occurred Do "Sauverlcone" MENU ,"Texte" TextMenu "OuvrirTexte". Texte " Ouvrir Texte” Script Occurred Do "OuvrirTexte" TextMenu "SauverTexte". Texte " Sauver Texte" Script Occurred Do "SauverTexte" TextMenu "RemetToolList". Texte " Revenir à la ToolList" Script Occurred Ciear DOCUMENT InsertToolTypeList "Monlcone" IfError Endlf TextMenu "ClearDoc". Texte " Effacer le texte" Script Occurred Clear DOCUMENT AreaButton "ChangeBuffer" CANDO Bouton de type ’Area’ et
bordure de type ’Rollo’ il permet de visualiser l’icône, ou plus exactement les deux buffers qui contiennent les images qui la compose.
Script OnRelease: Let I = I.+ 1 If I 2 ; ou le nombre de "buffers" à faire défiler Let I = 1 Endlf Do "Affiche",I Routine "OuvrirTexte” Do "OuvreFichier”,"FTXT",CheminTexte,"Ouvrir un fichier texte."
If Test LoadDocument Path,"ToolList" IfError Do "Dire","Impossible d’ouvrir le texte: "llPath Else Do "dire",Pathll" :OUVERT" Let CheminTexte = Path Endlf Else Do "Dire"."Erreur, il faut un fichier texte!"
Endlf Routine "SauverTexte" Let Path = askforfilename(CheminTexte,"Sauver fichier texte", 185,41) If Path o"" SaveDocument "ToolList", Path IfError Do "Dire", "Impossible de sauver: "llPath Else • Do "dire", Pathll" : SAUVE!"
Let CheminTexte = Path Endlf Endlf Routine "Dire" SetWindowTitle ARG1 Routine "OuvreFichier" Nop ; Usage Do "OuvreFichier". Type, nom, texte Nop ; les variables retournées sont: Path pour le chemin complet Nop ; et Test qui retourne VRAI (TRUE) si le choix convient.
If ARG3 = Nothing Let Path = AskForFileName (ARG2,"Ouvrir...",10,10) Else Let Path = AskForFileName (ARG2,ARG3,10,10) Endlf Let TEST=OFF ; au départ c’est OFF Nop ; on vérifie d'abord si la réponse est cohérente ou clic CANCEL If Patho"" AND EXISTS(Path) Let TypeFichier = UpperCase(FileType(Path)) Let Dir = PathOf(Path) Let Fichier = FileOf(Path) Nop ; On recherche les icônes mais on laisse passer les ".infos" If FindChars(Fichier,".info",l) 2 Let TypeFichier = "ICON" Endlf IfARGl = TypeFichier Let Test = On Nop: attention au format FTXT Elself TypeFichier = "FTXT" AND ARG1 = "UNKNOWN" Let
Test = On Elself TypeFichier = "UNKNOWN" AND ARG1 = "FTXT" Let Test = On Endlf Endlf Routine "Ouvrirlcone" Nop ; sélection du nom de l’icône, içi "ICON" précise qu’on veut Nop ; un fichier de type "icône", la routine "OuvreFichier Nop ; s’occuppe de vérifier ce choix.
Do "OuvreFichier","ICON".CheminIconell".info","Ouvrir icône" If Test ; c'est bien une icône... Nop ; il faut le nom du fichier sans ".info" pour Loadlcon Let Path = RemoveChars(Path,NumberOfChars(Path)-4,5) Loadlcon path,"Monïcone" IfError ; problème d’ouverture (non précisé).
Do "Dire”,"Impossible d’ouvrir: "llPath Else ; pas de problème Clear DOCUMENT ; le document "ToolList" est vidé.
Nop ; Quel est le type de l’icône en mémoire?
Do "Dire",Pathll": Icône de type "IIIconType("MonIcone") InsertToolTypeList "Monlcone" SetText "DefaultTool",DefaultTool ("Monlcone") Let Cheminlcone = Path Cliplconlmage "MonIcone","Imagel","Image2" Do "Affiche", 1 If IconHighLightÇ’Monlcone") "ALTIMAGE" Flush "Image2" IfError Endlf Endlf Endlf Else ; sinon le fichier ne convient pas... Do "Dire","Sélectionnez un fichier XXX.info !"
Endlf Routine "Affiche" InstallClipRegion 439,14,194,168,ONLY If BufferType('Tmage"IIArgl) «o "" ClearWindow ShowBrush ”Image"IIArg 1,439,14 Let BufferActuel = Argl LetI = Argl Else Do "Dire","Buffer Image"IIArglll" vide!"
Endlf ClearClipRegions SetDrawMode JAM2 PrintText "Buffer Image"IIBufferActuel,280,13 Routine "Sauverlcone" If BufferTypeÇ'Monlcone") = "Icon" SetDefaultTool "Monlcone",TextFromÇ'DefaultTool") SetToolTypeList "Monlcone","ToolList” Let Path = AskForFileName(CheminIcone,"Sauver comme...", 199,36) If Path Nothing And Exists(PathOf(Path)) Savelcon "Monlcone",Path IfError Do "Dire","Sauvegarde refusée!"
Else Let Cheminlcone = Path Do "Dire",Pathll" sauvegardé!"
Endlf Endlf Else Do "Dire","Ouvrir d’abord une icône!"
Endlf
* Deck "TheScrollingMessage" Cette petite application ouvre une
fenêtre sur le Workbench et y fait défiler un texte qui doit se
trouver dans un fichier nommer Message.
Un objet Timer assure le déroulement du texte. La vitesse de défilement est basée sur le nombre de pixelles déplacé en une seule fois. Vous pouvez imaginer un autre moyen de faire varier la vitesse.
* Card "CARD 1" Créer une fenêtre de la largeur du Workbench et
d'une hauteur suffisante pour pouvoir y afficher une ligne de
quatre boutons et une ligne texte.
Script OnCloseButton de la fenêtre Quit Script AfterAttachment de la carte LoadDocument "Message","Doc" ; ouvrir un fichier 'message’ IfError ; si le fichier "Message" manque MakeDocument "Doc" ; création du document Let Message = "TheScrollingMessage - G.Beteille pour AMIGA NEWS -
1992. .. " ; un texte par défaut Type Message Endlf MoveCursorTo
STARTOF DOCUMENT Let Px = 555 ; position X de la lettre
affichée Let Py = 25 ; position Y de la lettre affichée Let
S = 1 ; facteur de scrolling (vitesse) 1 minimum Let Font =
"Topaz" ; changez ici la police utilisée Let Taille =11;
taille de la police utilisée Do "SetFONT" PrintText SU"
",235,12 ; affichage de la vitesse TextButton "StartBtn"
Script OnRelease Let Stop = Off TextButton "StopBtn" Script
OnRelease Let Stop = ON TextButton "VitessePLus" Script
OnRelease Let S = S + 1 PrintText SH" ",235,12 TextButton
"VitesseMoins" Script OnRelease Let S = S - 1 IfS = 0 Let S
= 1 Endlf PrintText SU" ",235,12 Objet IntervalTimer
"Timer" exécuté tous l 50ème de seconde.
Script Occurred If Stop : si ordre stop, pas d’exécution.
ExitScript Else ; sinon on affiche la lettre suivante Do "Affiche" Nop ; Attention pas de ligne vide emfln de fichier!
If TheColumnNumber = LengthOfLine ; si fin de ligne If TheLineNumber = LinesInDocument ; si dernière ligne MoveCursorTo STARTOF DOCUMENT ; retour au début du document Endlf Endlf Endlf
* Global routine "Affiche" Nop ; taille de la lettre affichée
L=largeur, H=hauteur GetTextDimensions TheCharacter,L,H Let i =
0 While i = L ; tant que i est inférieur ou égal à L Let i = i
+ S AreaScroll 2,Py,Px+L,H+l,-S,0 ; scrolling EndLoop PrintText
TheCharacter,Px,Py ; affichage MoveCursor RIGHT ; curseur sur
caractère suivant
* Global routine "SetFont" Nop ; initialisation de la police de
caractères et du style SetPrintFont Font,Taille SetPrintStyle
PLAIN ,2,3 SetPen 1,0 SetDrawMode JAM2 Heureusement vous pouvez
vous procurer depuis quelques temps un compilateur digne d’ANSI
pour pas cher et qui peut rapporter gros: le DICE.
C'est donc ce noble compilateur que je vous incite vivement à utiliser. Il est gratuit (du moins pour la version dp qui se trouve sur VamigaLibDisk n 466 de Mr Fred Fish) .rapide, moins "lourd" et plus simple (ce qui est ici une qualité) que ces confrères du commerce.
Un Compilateur C Facile Pourquoi programmer en Ç? La réponse n est pas à priori si évidente car ï assembleur est plus rapide et plus simple à comprendre pour le débutant (du moins c’est mon point de vue) Mais le C permet la portabilité la source. Cela signifie qu en théorie un programme C tournant sur Miga peut s adapter facilement sur d'autres ordinateurs. En pratique cette portabilité demande un effort supplémentaire de la part du programmeur qui la plupart du temps préfère V ignorer. L affaire se complique lorsque Von constate qu un compilateur X ne réagit pas de la même manière qu un
compilateur Y... Il existe bien une norme internationale établie par l'American National Standards Institute (ANSI) mais il faut encore trouver "le" compilateur qui affirme être compatible avec celle-ci et qui le prouve... Il est évident qu’il vaut mieux utiliser la norme autant que possible et éviter par exemple, pour des opérations sur fichiers, d’ouvrir la "dos.library". De plus Dice accepte les prototypes de fonctions alors autant les utiliser au maximum!
Quelques lignes concernant V implantation Une configuration A500+ et 2 mégas de RAMs et un disque dur est la bienvenue.
Par exemple: insérez un alias DICE dhl: sources!dice progxl go dans votre shell-startup.
Le fichier script étant directement exécutable grâce à la commando pro- tect go srwed Le script peut contenir la séquence d’instruction CLI suivante: assign DINCLUDE: dh1 :sources dice include assign DLIB: dh1 :sources dice dlib résident dh1 :sources dice bin DAS;si vous avez deux mégas de mémoires résident dh1 :sources dice bin DC1 ;vous pouvez rendre certaines commandes résident dh 1 :sources dice bin DCC ;résidentes ce qui augmentera la vitesse résident dh 1 :sources dice bin DLINK;de compilation résident dh 1 :sources dice bin DCPP cd dh 1 :sources dice progxl ;progxl est le répertoire
courant de travail Avez-vous bien encoder le listing proposé par votre ANGV?
Une erreur de frappe est toujours possible lorsque fébrilement vos petits doigts courageux encodent le super_méga_listing de votre AmigaNews du mois.
Le drame suivant peut alors se dérouler: include stdio.h main() pust ("chaîne envoyée à stdout");} à la place du code source correct: include stdio.h main() puts ("chaîne envoyée à stdout");} mais le compilateur est sans pitié et vous affichera "undefmed symbol: pust ".
Une manière de procéder serait de relire avant compilation le code source mais bien souvent cette tâche se révèle très difficile car il se peut que l’on relise x fois une ligne mal encodée sans trouver la faute... Il existe une méthode du nom de "méthode de la lettre clé" pour y remédier qui:
• multiplie la valeur lue par des puissances de 2 successives.
• additionne les résultats.
• divise la somme obtenue par le nombre qui correspond à
l’addition de la valeur des puissances de 2 successives.
• ignore les caractères = à la valeur ASCii d’un espacement
(0x20).
Donc cette méthode permet d’ignorer les espaces parasites et de contrôler l’inversion possible de caractères.
Exemple: RT inversion RO niversion SM inversino RT i n vers i o n Voici le code source et ses caractères de Ctrl : RR * - CHKSCR : CheckSource.c - ” JH * - vérification de lignes encodées par un code de Ctrl * GM include stdio.h LO include stdlib.h IJ SM * définition prototype * NN void main(int argc , char *argv[]); IJ AF * définition variables * SM FILE *fp,*fout; JK unsigned short int nb,i=0,j,nbcar=0; LT unsigned char ligne[300],car; JZ unsigned long int somme=0,resul,diviseur,multi=1024; IJ LU void main(int argc , char *argv[]) JJ GZ if (argc 2 ) IG
printf(" aVérification de lignes encodées par un code de Ctrl”); JZ printf("CHKSCR fichier_en_entrée fichier_en_sortie "); JJ } OX else DC fp=fopen(argv[1],"rb"); PV fout=fopen(argv[2],"wb"); JH if (fp==0 || fout==0) printf(" aProblème d’ouverture de fichier!"); OX else PT while(!feof(fp)) JO nb=fread(&car,1,1 ,fp); YA ligne[i++]=car; JU if (car 0x20) KO diviseur+=multi,multi=nbcar++ « multi,somme+=car * multi; YA if (car == 0x0a ) CG car=somme diviseur; KD while (!(car = ’A’ && car = ’Z’)) car -= 26; } LT nb=fprintf(fout,"%c" ,car); ND car=somme; KD while (!(car = ’A’ && car
= ’Z’)) car -= 26; } LT nb=fprintf(fout,"%c ",car); JY for (j=0;j i;car=ligne[j],nb=fwrite(&car,1,1 ,fout),j++); JO i=0,somme=0,diviseur=0,multi=1024,nbcar=0; JJ } JJ } ON fclose(fp),fclose(fout); JJ } JJ } JJ } Emploi: encoder chaque ligne (sans les codes de Ctrl!).
Puis tapez: 1 CHKSCR CHKSCR.C CHKSCR.CHK Le CHKSCR.CHK contient le listing source avec les codes de Ctrl comme la source proposée ci-dessus. Les codes imprimés dans votre ANGV doivent correspondre aux codes du CHKSCR.CHK CHKSCR peut-être utilisé avec n'importe quel texte ascii: une source C ou BASIC , FORTRAN . PCQ... Xpress Compression par la méthode des paires de caractères.
Cette méthode est ultra simple et doit pour être éfficace s’utiliser comme outil de précompression. Une méthode de compression topographique pourra être utilisée par exemple à la suite.
De quoi s’agit-il? La plage des valeurs que l'on peut trouver dans un fichier ascii texte est limitée. Il y en effet des caractères non imprimables qui ne sont pas utilisés. Par exemple, le texte "ceci est un essai!!", ne contient pas de ’b' ni de ’d" etc.. Il existe donc des CARACTERES LIBRES. Ceux-ci pourront remplacer une paire de caractères pour comprimer la chaîne initiale, 'es’ se retrouve deux fois dans 'est’ et dans 'essai'.
Si je remplace la paire 'es' par le caractère libre 'd'nous obtenons: "ceci dt un dsaiü".
De même la paire '!!' Peut être remplacée par le carcatère libre ’ ’. La chaîne initiale devenant "ceci dt un dsaif.
Je vous propose un petit programme qui comprime en utilisant cette méthode. Le taux de compression obtenu est très faible car il faudrait pour devenir plus éfficace employer un procédé récursif jusqu'à ce qu'il n’existe plus de caractères libres. Je préféré me limiter à un programme simple pour ne pas envahir tout l'espace de votre ANGV... (pour vérifier les codes de crtl: 1 CHKSCR XPRESS.C XPRESS.CHK ) JZ * FM * Xpress VP * ====== GC * Programme de compression de données KC * compression d’un fichier TEXTE Ascii JP ‘ Selon la méthode des paires de caractères JZ * IJ GM include stdio.h LO
include stdlib.h IV define SIZETABLE Oxffff YD define SIZEREPETCAR Oxff IJ JZ r JU * Définition des prototypes de fonctions JE V IJ NN void main(int argc , char *argv[]); IL void comprime(void); El void decomprime(void); IJ JZ r MA * Définition des variables JE 7 IJ SM FILE *fp,*fout; JC unsigned char header[7]="XPRESS",*ptrheader=&header[0],*ptrc,*arg2,*arg3; IM unsigned char buff[7],*ptrbuff=&buff[0],libre[256],pl; JB unsigned short int s,nb,i,j,offset,nblibre,np=256,decomp[256],carzero[256]; KR unsigned short int *ptr1 ,*ptr2,’ptrcar, *ptrword,*ptrtable,*ptrinvers; GG unsigned short
int *couleur=0xdff180; IJ Il void decomprime(void) JJ HW fp=fopen(arg2,"rb"); QV nb=fread(ptrbuff,6.1 ,fp); IJ GP * Initialisations 7 IJ Kl for (i=0;i 255;carzero[i]=0,decomp[i]=0,i++); IJ MJ * Lecture table 7 IJ QW nb=fread(ptrbuff,3,1 ,fp); JC while (buff[0]!=0xff && buff[1]!=0xff && buff[3]!=0xff) BN s=buff[1]*256+buff[2]; UJ pl=buff[0]; IC decomp[pl]=s; LO if ( s == 0 ) carzero[pl]=255; QW nb=fread(ptrbuff,3,1 ,fp); JJ } HS fout=fopen(arg3,"wb"); IJ IV I* si paire détectée alors écriture paire sinon écriture simple caractère 7 IJ QO nb=fread(ptrbuff,1,1,fp); PT while (Ifeof(fp)) UJ
pl=buff[0] ; IB if (decomp[pl] == 0 && carzero[pl] != 255) JF nb=fwrite(ptrbuff,1,1 ,fout); OX else MY s=decomp[pl]; KA buff[0]=s 256; MO buff[1 ]=s-buff[0]*256; JF nb=fwrite(ptrbuff,2,1 ,fout); JJ } QO nb=fread(ptrbuff,1,1 ,fp); JJ } IP s=fclose(fp); VE s=fclose(fout); JJ } IJ IL void comprime(void) JJ HW fp=fopen(arg2,"rb"); IJ QQ * Réservation mémoire 7 IJ MC ptrtable=malloc(SIZETABLE*2); PL ptrinvers=malloc(SIZETABLE*2); ND ptrcar=malloc(SIZEREPETCAR*2); IJ JR if (ptrtable!=0L && ptrcar!=0L && ptrinvers!=0L ) IJ GP I* Initialisations 7 IJ IG for (ptr 1
=ptrtable,ptr2=ptrinvers,i=0;i SIZETABLE;ptr1 ++,ptr2++,i++) VT *ptr1 =0; VT *ptr2=0 ; JJ } IM for (ptrword=ptrcar,i=0;i SIZEREPETCAR;*ptrword=0,ptrword++,i++); IJ HP ’ évaluation des paires de caractères 7 IJ QF nb=fread(ptrbuff,2,1 ,fp); PT while (!feof(fp)) VD offset=buff[0]; XC ptrword=ptrcar+offset; HL *ptrword=(*ptrword)+1 ; WD offset=buff[1 ] ; XC ptrword=ptrcar+offset; HL *ptrword=(*ptrword)+1 ; UF offset=buff[0]*256+buff[1]; ZQ ptrword=ptrtable+offset; HL *ptrword=(*ptrword)+1 ; QF nb=fread(ptrbuff,2,1 ,fp); JJ } IJ JO * évaluation des caractères libres 7 IJ JT for
(nblibre=0,j=0,ptrword=ptrcar,i=0;i SIZEREPETCAR;ptrword++,i++) DG if (*ptrword==0) QX libre[j]=(char) i; LK j++; IQ nblibre=j-1; JJ } JJ } IJ KW if (nblibre !=0) IJ JS I* Le nombre de paires devient offset 7 IJ Jl for (ptrword=ptrtable,i=0;i SIZETABLE;ptrword++,i++) WD if fptrword 3 ) KX offset=*ptrword; XI ptr1=ptrinvers+offset; IP *ptr1=ptrword-ptrtable; JJ } JJ } IJ OQ r initialisation 1ère table à 256 7 IJ JO for (ptr1 =ptrtable,i=0;i SIZETABLE;*ptr1 =np,ptr1 ++,i++); IJ JR * 1ère table contient à l'offset de la paire le caractère libre associé 7 IJ KO
ptrword=ptrinvers+SIZETABLE; GY for (s=nblibre,-ptrword,j=0;s 0;ptrword-) DG if (‘ptrword !=0) KX offset=*ptrword; GE ptr1=ptrtable+offset; NT *ptr1 =libre[j]; LK j++; LU s-; JJ ) O WP if (ptrword==ptrinvers) s=0; JJ } IJ HT I* écriture de la table d'association: caractère libre et sa paire 7 IJ HS fout=fopen(arg3,"wb"); KB nb=fwrite(ptrheader,6,1 ,fout); ED ptr1=ptrtable+SIZETABLE; FZ for (s=nblibre,-ptr1 ;s 0;ptr1 ) IK if (*ptr1 != np) PC buff[0]=*ptr1 ; LD offset=ptr1-ptrtable; OH buff[1]=offset 256; KY buff[2]=offset-buff[1 ]*256; JF nb=fwrite(ptrbuff,3,1 ,fout); MS -s; JJ } TW
if (ptr1==ptrtable) s=0; JJ } DR buff[0]=255; DW buff[1 ]=255; DB buff[2]=255; JF nb=fwrite(ptrbuff,3,1 ,fout); IJ GF I* Traitement: la paire trouvée est remplacée par son caractère unique 7 IJ IP s=fclose(fp); HW fp=fopen(arg2,"rb"); QF nb=fread(ptrbuff,2,1 ,fp); PT while (Ifeof(fp)) UF offset=buff[0]*256+buff[1 ); ZQ ptrword=ptrtable+offset; MU if (’ptrword !=np ) DA buff[0]=*ptrword; JF nb=fwrite(ptrbuff,1,1 ,fout); GR for (i=0;i buff[0] 20;‘couleur+=3,i++); JJ } OX else JF nb=fwrite(ptrbuff,2,1 ,fout); QF nb=fread(ptrbuff,2,1 ,fp); JJ } JF nb=fwrite(ptrbuff, 1,1, fout); VE
s=fclose(fout); JJ } IJ Jl * Compression impossible si nombre caractère libre = 07 IJ OX else HR printf("Aucun caractère libre !"); JV printf("Compression de données impossible avec cette méthode!"); JJ } IJ JJ } RV free(ptrcar); C KL free(ptrtable); NC free(ptrinvers); IP s=fclose(fp); JJ } IJ JZ * MQ * fonction principale main() JE 7 IJ LU void main(int argc ,char *argv[]) JJ BJ ptrc=argv[1]; CT arg2=argv[2]; CP arg3=argv[3]; IP if (argc 4 || (*ptrc!='C' && *ptrc!=’D’) ) JR printffUsage: Xpress Commande NomDuFichier_en_entrée " NY " NomDuFichier_en_sortie "); JV printf("Avec
Commande = ’C’ pour compression"); JW printf(" = ’D’ pour décompression"); JJ } OX else DC fp=fopen(argv[2],"rb"); JR if (fp==0) KV printf("Le fichier %s n’existe pas!",argv[2]); JJ } OX else QV nb=fread(ptrbuff,6,1 ,fp); IP s=fclose(fp); DU for (j=1 ,i=0;i 6;i++) UP if (buff[i] != header[i]) j=0; JJ } XX if (j==0 && ’ptrc==’D’ ) KD printf("Le fichier doit être au format XPRESS..."); OX else PL if (j==1 && *ptrc=='D’ ) GA printff'Décompression du fichier au format XPRESS..."); UR decomprime(); JJ } OX else IS printff'Un instant...compression du fichier..."); RT comprime(); JJ }
JJ } JJ } JJ } JJ } Les prototypes Le programme le plus court que l’on puisse encoder en DICE est le suivant: _main() } Le compilateur génère un code objet puis par l’opération de création des liens génère un programme exécutable dont le volume est de 460 octets.
La référence 'main' est obligatoire pour tout programme C: il s'agit de la fonction principale.
Les () signifie qu’il s’agit d'une fonction.
Les l délimite le bloc d’action de cette fonction, (qui ne fait rien..) Il est d'usage de déclarer chaque fonction. Cela permet au compilateur de vérifier que les arguments ont le format correct. H s’agit de prototypes de fonctions.
Par exemple: void fonction (int nbre ,float valeur) ; est le prototype de la fonction ”fonction()".
Cette fonction ne renvoyé rien il s’agit du type "void" qui en C correspond à un ensemble vide de données.
Les arguments sont "int nbre" et "float valeur".
Si après vous encodez: void fonction (int nbre .float valeur) return(valeur) Il y aura une erreur car la fonction main() d’après la définition de son prototype ne peut pas renvoyer de valeur!
Le prototype correct sera: float fonction (int nbre ,float valeur); Maintenant immaginons le programme suivant: GM include stdio.h LO include stdlib.h IJ NN void main(int argc,char ‘argvQ); JU long int factorielle(long int N); IJ LU void main(int argc,char *argvQ) JJ EW long int N; FN if (argc 1 ) CD N=atol(argv[1]); UD if (N 13) KX printffFactorielle de %02d = %09d",N,factorielle(N)*N); JJ } OX else IM putsfCalcui factorielle N! Avec N 13 si Dice Unregistered version"); JJ } IJ KU long int factorielle(long int N) JJ BN if (N==0) return(1); BC if (N==1) return(N); ZB else
N*=factorielle(~N); JJ} Si la fonction ’factorielle’ est compilée à part puis incorporée dans une bibilothèque de fonctions l’utilisateur pourra la réutiliser autant de fois qu'il le désire. Mais pour cela il lui faudra connaître le prototype de la fonction , c’est à dire SA SYNTAXE D’APPEL.
Les prototypes peuvent ainsi constituer un nouveau fichier include.
include "mes_fonctions.h" pour inclure le fichier "mes_fonctions.h" contenant notre prototype de la fonction factorielle... long int factorielle(long int N); Si vous utilisez une version du DICE procurée par l’auteur vous êtes "RE- GISTERED" et vous pouvez bénéficiez de l'utilisation des FLOAT et DOUBLE. Sinon il faut se limiter en ce qui concerne le calcul de la factorielle.
Le phénomène de RECURSION en C Je profite de l’occasion pour vous parler de la RECURSIVITE qui est possible en C. La factorielle d’un nombre peut être obtenue en calculant les produits des N premiers entiers.
N! = n ‘ n-1 * n-2... * 1 L'approche récursive est différente de fait qu'elle consiste à déclarer que la factorielle de N 0 est le produit de la factorielle de N-1.
C’est à dire: factorielle(N) = N * factorielle (N-1) fonction factorielle (N) si N=1 alors la réponse est 1 sinon multiplier N par factorielle (N-1) Ceci présuppose que la fonction s’appelle soi-même et, est de nouveau exécutée, mais avec le paramètre N actuel - 1.
Une fonction récursive est donc une fonction qui s’appelle elle-même.
L’argument d’entrée se simplifie de plus en plus jusqu’à la rencontre d'un cas limite (N=l) pour lequel un traitement est effectué sans qu’il n’ait plus à s’appeller lui-même.
Si 3=1 alors ... sinon multiplier 3 par la factorielle(2) si 2=1 alors ... sinon multiplier 2 par la factorielle(1 ) si 1=1 alors la réponse est 1 sinon ... L’entrée N devient de plus en plus élémentaire en étant réduite de 1 à chaque appel successif. A la limite , lorsque N équivaut à 1 comme paramètre d’entrée, il n’y a plus d’autres appels de fonctions. Et la valeur N "remonte" alors comme paramètre de retour des N appels successifs.
Ce qui donne bien: N! = n * n-1 * n-2... * 1 Amusant non?.. Posologie Si vous avez des problèmes d’assimilation en ce qui concerne cet article vous pouvez toujours m'écrire pour me faire part de vos problèmes (à propos du langage C!).
Sinon vous pouvez toujours prier les pères spirituels Mr Ritchie et Mr Ker- nighan en espérant que ceux-ci vous entendrons... Xavier Leclercq Vieux Chemin d'ath n °12 B-7548 Warchin (Belgique) KICKSTART VERSION (512K) ($ 288888) V37.175 WORKBENCH VERSION 32BitRfiM $ 4F4C88) V37.67 EXEC VERSION CHIP RAM ($ 1428) V37.132 INTUITION VERSION 32BitRflK $ 284D14) V37.318 GRAPHICS VERSION 32BitRfiM ($ 288818) V37.35 VERSION 32BttRflM ($ 286448) V37.44 ÏAL FREE CHIP 16 BIT FAST rAL FREE TOTAL 3666892 8911888 SPEEB COMPARIONS STANDARD 7,fi GVPRA30ol g!
A2620 2.1 25MHZ 8.9 PP&S 68040 8.31 MmsA30ÛO 8.56 ACCURACŸ Passed IN TICKS SEC 8 MENT » Z00M FLOPPY DRIVE* HARD PARTITIONS RAM DRIVES OTHER DRIVES CS 2 HEü i 8362 NR, FISH 551 ARTM: Pour Amiga Real Time Monitor.
Contrôle et affiche l'activité du système: tâches, fentres, bilbliothèques, devices, ressources, ports, interruptions, vecteurs, mémoire, polices. Version 1.3, update de la version de la Fish 327. Auteur: Dietmar Jansen.
Cweb: Un outil de programmation qui vous permet de réaliser vos programmes par modules que vous pouvez ensuite relier grâce à Ctangle, obtenant ainsi un fichier compilable. Vous pouvez aussi vous servir du programme Cweave pour sortir un listing sur TeX. Version 2.0, source incluse.
Auteurs: Donald Knuth et Silvio Levy.
ToolManager: ToolManager est un programme très complet qui permet d’ajouter des programmes au menu outil des Wb 2.x. Version
1. 5, update de la Fish 527, nécessite le Wb2.0, sources
incluses. Auteur: Stefan Becker.
W'BGauge: Un utilitaire qui permet aux utilisateurs du WB2.0 de ramener la jauge sur le coté indiquant le degré d’occupation du disque.
Version 1.2, code uniquement. Auteur: Jean-Michel Forgeas.
FISH 552 GNUPlot: Un programme de tracé interactif qui supporte un grand nombre de devices de sortie. Il comprend une aide intégrée très complète et performante. Version 3.0, update de la version 2.0 de la Fish 526, source incluse. Supporte désormais le PostScript et gère plus facilement les données. Auteurs: Thomas Williams, Colin Kelley, Carsten Steger, Russell lang, Dave Kotz et John Campbell.
TaskPri: Une petite commande CL1 qui vous permet de sélectionner les priorités. Utile pour vos startup-sequence. Compatible avec l’AmigaDos 1.3 et 2.0. Sources en C incluses. Auteur: Steve Anderson.
TSFSuite: Une suite de programmes pour vous permettre d’utiliser un disque SCSI de marque Teac. Les programmes peuvent mettre le mode à 1,2 ou 4 Mo, de formatter 1,2 ou 4 Mo, de même qu’un utilitaire pour explorer le bus SCSI. Auteur: Harvey Tay- lor.
FISH 553 24BitTools: Trois programmes de conversion pour manipuler des images 24 bits. IIFF24To8 pour convertir des images IFF 24 bits en des images 8 bits, Pro2BMP pour convertir des images au format 24 bits 3D Professional en fichiers images 24 bits ’.BMP' que Windows (de MicroSoft) peut relire. Enfin Pro2IFF convertit des images 24 bits au format 3D Professional en des fichiers 24 bits IFF bien plus pratiques. Sources incluses. Auteur: Dallas Hodgson.
AddMenu: Un programme pour ajouter une infinité de sous-menus au menu Tools du Workbench 2.0. Il utilise les appels corrects de la Workbench .lib et permet de réaliser des updates depuis le CLI ou le menu lui-même. Version 1.54, update de la version 1.50 de la Fish 501. Exécutable seulement, source disponible auprès de l’auteur, Nie Wilson.
AutoCLI: Un programme de remplacement pour les utilitaires de typr PopCLI qui tourne sous le 2.0, et qui de plus est entièrement compatible avec FA3000 et les cartes n accélératrices. Il peut ouvrir des fenêtres CLI ou Shell juste plus petite d’un pixel par rapport à l’écran d’ouverture. Une autre option utile est l’appel et l’exécution d’un fichier script à partir d'une touche de fonction. Version 1.99n, update de la Fish
501. Auteur: Nie Wilson.
FAFF: Une notice qui décrit en détail le format des feuilles FAFF utilisées dans les logiciels de Gold Disk comme Professional cale, The Advantage, Office Cale et Office Graph. C'est la version 2.0 de faff qui ets ici décrite, ces informations devraient permettre aux développeurs de créer et d'utiliser des fichiers compatibles avec ProCalc. Auteur: Michal Torodovic.
RoadRoute: Un programme maintenant célèbre pour les habitués de la collection. Il vous indique les chemins à prendre pour faire un itinéraire idéal en temps ou et en kilomètres. Version allemande avec 2641 villes allemandes et 5555 routes reliées entre elles. Source incluse. Auteur: Jim Butterfield.
Syslnfo: Un programme qui vous donne des informations intéressantes sur la configuration de votre machine, y compris des tests de rapidité comparés à d'autres configurations, la version de F OS, etc. Version
2. 40, update de la version 2.22 de la Fish
502. Exécutable seulement. Auteur: Nie Wilson.
FISH 554 Amastermind: Un jeu de type Mastermind écrit sous AMOS et compilé. Entièrement à la souris et aux menus. De 6 à 10 couleurs dans 4 à 8 trous. Version 1.1. exécutable seulement.
Auteur: Andrew Kreibich.
IFSgen: Un générateur de Système d'itération de Fonctions. Il peut créer des images d’arbres, de feuilles, de galaxies, de flocons de neige en utilisant des codes IFS (un certain type de fractales). Vous contrôlez à la souris toutes les fonctions qui définissent votre image. Vous pointez simplement les divers points qui constituent le squelette de votre image et les répartissez à votre guise sur l’écran. Vous pouvez sauvegarder vos oeuvres au format IFF, et aussi zoomer certaines parties de l'image.
De nombreux fichiers exemples sont disponibles. Ecrit sous AMOS et compilé.
Version 2.0, shareware avec l'option sauvegarde désactivée, exécutable seulement.
Nécessite au moins un méga. Les sources sont disponibles auprès de l'auteur si vous faites l'acquisition de la version ’registe- red’. Auteur: Andrew Kreibich.
LandMine: Un jeu classique où vous devez vous déplacez sur un échiquier dont certaines cases sont minées. Ecrit en AMOS et compilé. Version 1.0 exécutable seulement. Auteur: Perry Rosenboom.
LandScape: Un programme pour générer de superbes paysages, écrit en AMOS et compilé. Vous pouvez contrôler la hauteur des montagnes, les reflets de l’eau, les arbres, la neige, les plages, les éclairages et les palettes de couleur. Rendering en 2D ou 3D. Cinq résolutions différentes de façon à pouvoir générer des paysages en quelques secondes. Version 1.1, exécutable seulement. Nécessite un méga. Source disponible auprès de l’auteur, Andrew Kreibich.
LVD: Un utilitaire de défense contre les virus link. Ce programme patche les vecteurs LoadSeg et contrôle ainsi tous les exécutables. Reconnaît 25 vilaines bébêtes. Version 1.61, exécutable seulement.
Auteur: Peter Stuer.
SubAttack: Peut-être certains d'entre vous se souviennent-ils de ce jeu d’arcade où vous deviez torpiller des bateaux défilant de gauche à droite et vice versa, sans couler les Kouchner boats (je veux dire les bateaux hôpitaux). Version l.Ü. écrit en AMOS compilé. Auteur: Perry Rosenboom.
FISH 555 EasyColor: Un utilitaire pour gérer vos palettes de couleur que vous pouvez inclure dans vos propres programmes, marche avec toute profondeur et tout type d’écran. Version 1.1, source en assembleur incluse. Auteur: Preben Nielsen.
FED: Un éditeur binaire de fichiers avec tout un tas d'options. Version 1.1, exécutable seulement. Auteur: Thomas Jansen.
FlashCopy: Un copieur de disquettes multitâche, qui peut réaliser ds copies standard ou nib- ble en environ soixante quinze secondes.
Version 0.9, exécutable seulement. Auteur: Thomas Jansen.
HP Mode: Un fichier script pour sélectionner les polices, les attributs et certaines commandes pour la DeskJet 500. Il permet en particulier d'accéder à des commandes caractéristiques de l'imprimante difficiles d'accès dans les préférences de celle-ci.
Version 1.0, exécutable seulement. Auteur: Doris Bal lard.
RMBShift: Un programme qui vous permet d’émuler la touche Shift avec le bouton droit de la souris. Seulement 268 octets!
(un peu plus que la dernière version). Version 2.0, totalement différente de la version 1.0 de la Fish 547. Source en assembleur incluse. Auteur: Preben Nielsen.
T h eA 64 Package : Un package émulateurs utilitaires pour les nostalgiques du C64. Ce programme surpasse tout ce qui se fait dans le commerce. Beaucoup des utilitaires nécessitent une interface pour permettre à l’Amiga d'avoir accès aux divers périphériques du C64. Ce hardware est disponible chez Qustronix. Version 2.0, update de la version 1.0 de la Fish 379.
Exécutable seulement. Auteur: Cliff Dugan, Questronix.
FISH 556 ASMOneDemo: Une version de démonstration du package de développement en assembleur "ASM-One", avec l’option Save désactivée. Dispose d'un éditeur de macros, d'un optimisateur, d'un moniteur et d'un débogueur. Peut être contrôlé avec le clavier ou avec la souris, les fichiers include assembleur et offset sont fournis. De nombreux exemples documentés sont disponibles pour vous aider à appréhender ce soft.
Version 1.02, exécutable seulement.
Auteur: Rune Gram-madsen, DMV-Verlag.
SchemelC: Un compilateur Scheme qui accepte le langage défini dans l’ouvrage 'Revised Report on Algorithmic Language Scheme’, avec quelques contraintes mineures et des ajouts. Le compilateur produit des fichiers sources en C , qui sont ensuite recompilés par un compilateur C du commerce pour produire des fichiers objets et exécutables conventionnels. A cause de sa taille, ce package est distribué sur plusieurs Fish: archives des fichiers sources et documentation sur la 556, spécial 68000 sur la 557, spécial 68020 sur la 558.
Auteur: Digital Equipment Corporation.
VirusChecker: Un antivirus qui scanne la mémoire, les bootblocks, et tous les contenus de fichiers pour étecter les vilaine bêtes. Port Arexx inclus. Version 5.3, exécutable seulement. Auteur: John Veldthuis.
FISH 557 AutoCentre: Un utilitaire pour l’AmigaDos 2.0 qui centre automatiquement tous les écrans qui apparaissent. C’est très utile car vous aurez remarqué que de nombreux écrans continuent à s'ouvrir en 640 sur un fond overs- can, ce qui les fait s’aligner sur la gauche de l’écran. Version 1.2, exécutable seulement.
D Patch: Ce programme vous permet de changer les valeurs overscan par défaut des Deluxepaint 3.25 et 4.02. Utile pour revoir des dessins reialisés avec d’anciennes versions dont les valeurs ne sont plus supportées. Auteur: Colin Bell.
SchemelC : Suite du package de la Fish 556.
Contient des fichiers dédiés au 68000.
Auteur: D.E.C. WarpSpeed: Un programme qui simule un champ d’étoiles défilant dans votre direction.
Développé par l’auteur en C comme un entraînement. Version 1.0, source incluse bien sûr. Auteur: Doug Petercsak.
FISH 558 BTNtape: Un contrôleur de lecteur cassette SCSI de type 'Mieux Que Rien'. Il procure un accès fichier sur les K7 à partir d’applications utilisant les appels simples du DOS (Read, Write). Il peut être aussi utilisé avec la commande d'archivage TAR pour vos backups. Il nécessite un bus compatible SCSI de type 'SCSI direct’, cependant il fonctionne aussi avec l'A2090(A). La présente version supporte davantage de type de lecteur de K7 et offre de nombreuses autres possibilités. Version
2. 1, update de la FISH 471. Sources incluses. Auteur: Robert
Rethemeyer.
DisDF: Un programme pour rendre inopérant les lecteurs de dfO: jusqu’à df3: afin de ne plus entendre leur cliquetis. Peut être lancé du CLI, de la starup ou du Wb. Version
1. 1, source incluse. Auteur: Patrick Mis- teli.
Scheme2C: Dernière partie du package de la Fish
556. Cette fois ce sont des fichiers consacrés au 68020.
Auteur: D.E.C. FISH 559 Addresser: Un petit agenda sans
prétention mais utile et qui peut permettre de composer via
un modem tous vos numéros de téléphone.
Version 1.0, exécutable seulement. Auteur: Jeff Kelly.
APIG: Une bibliothèque de fonctions externe pour Arexx du type de RexxArpLib. Cette bibliothèque vous donne accès à la plupart des fonctions résidentes graphiques, Intuition et Lauyer. Vous pouvez ainsi créer des structures nouvelles qui seront ensuite utilisées par d'autres fonctions pour créer des écrans et des fenêtres personnalisés. Version 1.1, exécutable seulement. Auteur: Ronnie Kelly.
Aquarium: Enfin une nouvelle version de cet excellent programme avec cette fois un NewFish qui fonctionne et ne plante plus votre Amiga en détruisant au passage la structure de sindex et des noms. Par pur masochisme, l’ancienne version est toujours présente, la nouvele est d'une facilité d'emploi déconcertante. De plus toutes les Fish jusqu’à 550 sont dans la base. Version
1. 15. Exécutable seulement. Auteurs:
B. lennart Olsson et Silvano Oesch.
RexxRMF: Encore une bibliothèque pour Arexx pour gérer cette fois des fichiers avec une arborescenec AVL. Version 0.5, exécutable seulement. Auteur: Ronnie Kelly.
FISH 560 BootX: Encore un virus killer. Version 4.02, update de la version 3.80, code uniquement. Auteur Peter Stuer.
Llamatron: Le retour des lamas de l’espace. Les anciens parmi les lecteurs auront reconnu les fameux lams de Jeff Minter, célébrés au début des années 80. C'est un jeu d'arcade qui fera encore beaucoup de mal à vos joysticks. Des heures d’amusement à pulvériser les affreux aliens. Version 1.0. mais cette fois avec un version pour 512Ko.
Auteur: Jeff Minter.
MuchMore: Pour moi le meilleur afficheur de textes sur Amiga. Il rencontre un grand succès depuis sa sortie (pour preuve, Fish l’utilise depuis un bon moment). La version 3.0 offre encore plus de possibilités. Source en Oberon et en assembleur incluses. Auteur: Fridtjof Siebert.
STScan: Un programme utilitaire pour utiliser un scanner flatbed Siemens ST400 SCSI avec votre Amiga. Peut être adapté à d'autres scanners et sert d’exemple pour réaliser des accès scsi direct jusqu’aux devices Scsi. Version 1.0, source en C incluse. Auteur: Frank-Christian Kruegel.
ED Vepicier LA PLUS GRANDE COLLECTION DE DP !!!
DES PETITS PRIX !!! UN SERVICE PROU!
C’EST PHOENIX-DP EXTRAIT DE NOTRE CATALOGUE COURS ASSEMBLEUR SPECIAL DEMOS (version K-Seka disponible Version Devpac a paraître) UTILITAIRES 1990 HEL DISK SCIJLPT 4D + 1880 NASP V 2.11 + 1878 CSHE1.1, V 5.19 + 1875 VIRU SCHECKER V 6.01 + 1872 WB 2.0 PATTERNS + 1870 CONCEPT 3D EDITOR 1865 DIRWORK V 1.51 + 1864 NEW LOADER V1.0 + 1862 CYBER FONT EDITOR + 1860 MACH IV + 1740 DKB TRACE (3 disks) + 1756 SYS INFO V 2.57 + 1723 NEWZAP V 3.3 + 1720 VERTEX3D V 1.17B + 1719 THE NEW SUPERKILLERS + 1734 Screen Painter V 1.3 (2 disks) 1743 I AND BUILD V 3.2 + 1757 PRO RIPPER II + 1767 OCTAMED V L00B + 1924
1923 1985 1982 1981 1980 1979 1978
* 1791 1810 MEGADEMO DU MOIS 2000 ODISSEY ALCATRAZ (5 disks)
Nouvelle version pour Amiga Kiekstart 2.0 DEMOS et MEGADEMOS
Dkb slide 1 Pds Link + Phenomal dim. Vanish + Night Shade
Ectasy + AFFICHAGE TOUTES RESOLUTIONS 3 DISKS SCROLUNG ET
SOUNDTRACKER 4 DISKS ANIMATIONS BOBS ET SPRITES 4 DISKS SHADOW
OF THE BEAST III 4 DISKS SPECIAL EFFETS SPECIAUX 4 DISKS
REALISATION D'UNE MEGADEMO 4 DISKS ANIMATIONS 3 D 4 DISKS
EFFETS SPECIAUX II.... LE RETOUR 4 DISKS N°9 EFFETS SPECIAUX
III.... LA REVANCHE 4 DISKS N°10 REALISATION D'UN JEU 4 DISKS
L'ASSEMBLEUR FACILE AVEC SOURCES ET EXEMPLES COMMENTES Raving
brain munie Tsb + The audio demo Century + Turmoil Sanity Mai
-68.... Hawk Plastic Passion Upfront Seeing is... Anarchy
Voyage Itazor EXCLUSIF ENFIN LA COLLECTION AMOS PUBLIC DOMAIN
DISPONIBLE EN FRANCE DANS SON INTEGRALITE APDL 1 à 359 ISO Frs
par numéro GRACE AUX COURS D'ASSEMBLEUR SPECIAL DEMOS REALISEZ
VOTRE PROPRE DEMO EN PUR ASSEMBLEUR EN UN TOUR DE MAIN. VOTRE
AMIGA N'AURA PLUS DE SECRETS POUR VOUS DEJA 10 NUMEROS PARUS.
PROGRAMMES COMMERCIAUX ET MATERIELS DEVPAC 3 950 frs EXTENSION 512K N.C. EXTENSION 1 Mo A500+ N.C. SOURIS AMIGA 240 frs DEMOMAKER 480 frs AMOS 630 frs AMOS 3D 470 frs COLLECTION FISII 380-600 NOUVEAUX TALirS de 1 à 9 disks : 20 frs de 10 à 49 disks : 14 frs 50 disks et plus: 10 frs option envoi coiissimo + 10 Frs option recommandé + 15 Frs contre remboursement + 50 Frs + - COMPATIBLE A§oo+ AbOO CATALOGUE COMPLET SUR 2 DISQUETTES CONTRE 15 FRS REMBOURSABLE DES LE PREMIER ACHAT ADRESSEZ VOTRE COMMANDE ACCOMPAGNEE DE VOTRE REGLEMENT PAR CHEQUE OU MANDAT POUR TOUS RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES
N'HESITEZ PAS A NOUS CONTACTER VENTE PAR CORRESPONDANCE UNIQUEMENT PHOENIX - DP 90 Rue Dragon 13006 MARSEILLE Tel: 91 53 19 72 Rubrique dirigée par Jérôme Pagés Bonjour; Voici quelques questions en vrac : CD+MIDI : Nicolas Foumel parle (Amiga News N°36 p 15) et c’est le seul, d’une très intéressante possibilité de lire des CD+Midi avec un CDTV? Où se procurera t-on ces CD+Midi? Combien existe-t-il de titres? Quels logiciels faudra-t-il posséder pour les utiliser? Je pense qu’un article sur ce sujet serait le bienvenu.
AVIDEO 24 : Est-ce-que la carte 24 bits de chez Archos est une véritable 24 bits? Un revendeur m’affirme qu’elle travaille en fait en "2 fois 12 bits entrelacés".
David Delon (34) Jérôme : Vous ne pourrez pas écouter sur votre synthé BORMAHA DX 30 le dernier mégamix CD+MIDI du groupe TRUCK MUCH version "Vive" dès demain. Les produits de cette brillante invention tardent à sortir. Nicolas Foumel nous fait savoir que la diffusion grand public de ce nouveau système a été retardée pour des problèmes techniques (notamment synchronisation des signaux audio et midi).
Cependant, il a tout de même été présenté au NAMM Show de Los Angeles il y a quelques semaines (non, ce n'est pas la plus belle exposition de rouleaux de printemps). Il existe donc au moins un CD+MIDI.
Quand ceux-ci seront disponibles, Amiga News ne manquera pas de vous en faire part.
Encore un revendeur de soupes qui s'ignore.
L’AVidéo 24 est une carte graphique 24 bits se connectant à la place de Denise (circuit 16 bits).
L’échange d’information se fait en deux séquences de 12 bits. Le résultat est bien une image 24 bits. Le seul défaut de ce système est la vitesse d'animation divisée par deux.
Salut les gars, Je suis actuellement confronté à un problème.
Voici ma configuration : A2000B révision 4.4, 512 Ko de Chip, 512 Ko de Fast, kit XT, extension 2Mo Microbotics et ROM 1.2 (que j’ai mise à la place de la 1.3 d’origine car à l’époque je la trouvais meilleure).
REVENDEUR OFFICIEL COMMODORE Ruelle Thomas 252 0041 (0) 21 9487185 CH-1618 Châtel-St-Denis 0041 °)77 217485 FAX: 0041 (0)21 9480748 Produits GVP du stock pour la Suisse ! Demandez notre catalogue !
Prix net Description Disques Durs »A500: HardCard II+8, HD 52 Mégas avec RAM 2 Mégas (cadeau Applimatic) A2000: HardCard II+8,120 Mégas avec RAM 2 Mégas (cadeau Applimatic) 6 Echange contrôleur SERIE II+8 Carte graphique 24 bits I Impact Vision 24 avec splitter RGB + Caligari + SCALA-IV24 + MacroPaint 24 Cartes Accélératrices » A3000: G-FORCE 68040 + 2 Mégas RAM 40 ns IA2000: COMBO ’030 - 25 Mhz, RAM 1 Méga 32 bits extensible à 13 Mégas + Disque Dur 52 Mégas IA2000: COMBO ’030 - 40 Mhz, RAM 4 Mégas 32 bits extensible à 16 Mégas IA2000: COMBO '030 - 50 Mhz, RAM 4 Mégas Mémoire MEMOIRE RAM 4
Mégas pour carte COMBO EMULATEUR PC »A500: EMULATEUR AT286,16 Mhz pour HDII+8 Première question : en mettant la ROM 2.0, DENISE ECS et AGNUS 2 Mo dans mon 2000, cela va t-il marcher ? Vais-je bien avoir 2 Mo de Chip et 1 Mo de Fast ?
Deuxième question : ne vaut-il pas mieux que je mette uniquement la Rom 2.0 et Agnus 1 Mo. Dans ce cas, pouvez-vous m’indiquer la procédure à suivre (notamment au niveau du montage).
Maintenant un petit conseil aux possesseurs du kit XT, utilisez au maximum l’utilitaire JDISK (fourni avec le kit XT). Cela améliore beaucoup sa vitesse, (surtout si comme moi, vous n'avez pas de disque dur).
Etant vendeur en micro-informatique, j'ai eu l'honneur de pouvoir tester un Amiga 600. Mais je n’ai toujours pas compris pourquoi il est plus cher que le 500 plus. Merci de résoudre cette énigme.
Christophe Dupuis (14) Jérôme : Oui, vous pouvez installer le 2.0, Denise ECS et sa soeur Extra Very Grosse Agnus dans votre machine. Cette installation se fera en deux phases. D'abord, update de votre Amiga pour passer de 512 Ko de chip à 1 Mo, puis installation de l'Agnus 8372 B (celui du 3000). Coût approximatif de l'opération : environ 2600 FF. Attention, pour bénéficier des plantureux avantages de Denise, il faut payer. Et c'est le tarif grand luxe puisqu’un moniteur multisync n est pas encore accessible à toutes les bourses. En effet, le mode productivité de Denise ECS (haute
résolution sans scintillement) est prévu par le Workbench (L écran VGA, relativement bon marché, suffit). Jusque là tout va bien.
Mais lorsque vous exécutez une application qui utilise un mode graphique différent (DPAINT en 320x256 32 couleurs par exemple),"fasten seat belt !!!", le beau moniteur VGA mélange ses pinceaux et ça ne marche plus. Il n’est pas adaptable aux autres modes graphiques de L Amiga. D’où T intérêt du dispendieux multisync. De plus en plus de logiciels supportent le mode productivité (ProPage, PPM, Excellence, QuickWrite, Prowrite, Maxiplan, Superbase IV et bien d'autres). Si vous êtes un boulimique de ce type d'outil, alors OUI! Il vous faut ce nouveau mode et le moniteur qui lui convient.
Sinon, vous n'en tirerez aucun avantage.
Agnus 2 Mo, c’est deux fois plus de mémoire Chip, donc deux fois plus d’images et deux fois plus de sons. C’est aussi des buffers d’entrées!sorties (disque dur par exemple) deux fois plus gros et des communications proportionnellement plus rapides. 1 Mo de Chip était considéré comme non indispensable il y a peu de temps.
C’est devenu un minimum si l’on souhaite utiliser plusieurs applications en parallèle. Agnus 2 Mo est un bon complément du système 2.0. Pour ce qui est de ’installation, les manipulations sont très bien décrites dans les documentations fournies. Il faut cependant vous indiquer la nécessité de disposer de ROM 1.3 ou plus. Et, bonne nouvelle, SEREL vous propose même ’ installation gratuite sans perte de garantie du nouvelle AGNUS et de la ROM
2. 0 (installation gratuite, pas les circuits bien sûr).
L'Amiga 600 est plus cher... euhhh !?!? Sûrement à cause du contrôleur de disque dur... et peut-être aussi à cause du lecteur de carte PC M-CIA (que tout le monde connaît) et... surtout parce que c’est le petit dernier.
Salut à tous, Je possède un A2000 B révision 6, une carte AT, un disque dur PC partitionné en 2 3 PC 1 3 Amiga et un lecteur externe. J’ai plusieurs problèmes lorsque je me sers de la passerelle. Au moment où ma startup lance le PC, la passerelle boote sur le disque dur.
Jusque là tout est normal. Une fois que le PC tourne et que l’autoexec a été exécuté, les problèmes commencent :
• quelquefois, les bords de la fenêtre Amiga disparaissent et
j’obtiens alors un ’vrai’ écran PC. Ce n’est pas encore trop
grave car je me sers rarement de l’Amiga lorsque je travaille
en PC, mais ce n’est pas une raison !
• si la fenêtre Amiga est présente, la moitié de la première
ligne de texte PC est cachée par le haut de la fenêtre Amiga.
Je suis donc contraint de faire Amiga-Right+F pour recentrer le
texte PC dans la fenêtre Amiga. Ce n’est pas trop grave mais à
force, ça lasse.
• dans 90% des cas, et là c’est grave, ma souris ne répond pas du
côté PC. Si je lance Word ou Ventura, le pointeur apparaît,
mais il ne bouge pas. Bien entendu, j’ai auparavant appuyé sur
Amiga- Left+P, et Amouse a bien reconnu la souris lors du boot.
Si je reboote le PC (CTRL-ALT-DEL), Amouse-PC ne trouve plus la
souris ("Waiting for Amouse on Amiga, press a key to abandon"),
alors que Amouse-Amiga est toujours valide. Pour que la souris
fonctionne, je suis obligé d’effectuer plusieurs reset
successifs (CTRL AMIGA AMIGA ou même carrément ON OFF), et
parfois jusqu’à une dizaine de fois. Sachant qu’il faut à peu
près 3 minutes pour que le PC soit fonctionnel, je perds donc
30 minutes en reboot successifs. Pourquoi tant de haine ???
De plus existe-t-il un moyen de désactiver la passerelle, car certains jeux (Lotus II) ne fonctionnent pas à cause d'elle ?
Frédéric L. (88) Jérôme : La disparition de vos bordures de fenêtres n’est absolument pas un bug. Elle est provoquée (involontairement sûrement dans votre cas) par un double click de la souris dans le cadre de celle-ci. Cela permet d'utiliser pleinement l'écran PC.
Un second double click permet de revenir dans la configuration précédente. L'utilisation de cet outil vous permet d'éviter ainsi la gêne provoquée par le décalage du texte dans la fenêtre de votre AT (et cette fois, c est un bug incontournable).
Selon Eric Laffont, le problème de votre souris peut être de plusieurs origines.
La plupart des logiciels PC doivent être configurés en fonction des périphériques que vous lui fournissez. Le driver de la souris est déclaré dans le fichier config.sys (comme sur de véritables XT ou AT) et s'installe en mémoire au moment du boot de la machine.
Il se peut que votre logiciel utilise un mauvais gestionnaire (autre que celui adapté à la passerelle). Dans ce cas, modifier T installation de votre logiciel en essayant de nouveaux gestionnaires de souris. Il se peut que votre AT soit mal configuré au niveau des adresses mémoires (dans le cas d'une extension mémoire).
Vérifier votre installation hard et soft. Si vous sortez et remettez souvent votre carte dans la machine pour jouer à certains jeux, par exemple, vérifier la propreté des connecteurs (peu plausible en fait dans votre cas).
La meilleure solution, proposée par Eric Laffont, de remédier aux problèmes de souris est de se procurer une carte PC 8 bits série et parallèle (moins de 250 FF) et d'acheter une souris spécifique au PC (de 150 à 200 FF, pour une souris très correcte). La carte sera connectée dans un des slots d'extension du 2000 qui suit la carte AT. Elle permettra d'utiliser des gestionnaires PC standard et vous fera bénéficier d'un nouveau port parallèle utilisable indépendamment de l'Amiga. Il faut savoir aussi qu'il existe des souris avec commutateur PC-AMIGA ce qui éviterait grâce à une petite
bidouille (câble en Y avec switch : entrée souris, sortie PC et sortie AMIGA) d'avoir deux souris sur le bureau.
Il n’y a pas d’autre moyen pour désactiver votre passerelle que de la déconnecter. L'auto configuration de celle-ci s'empare de 64 Ko de Chip de votre Amiga. Certains logiciels peuvent ne pas supporter ce cruel affront et refuser de fonctionner normalement.
Ca sent mauvais chez Impulse !
Messieurs, Lecteur assidu des articles concernant la 3D. Je tiens à vous exposer les problèmes que je rencontre avec IMPULSE.
Suite à l'article de B.W. Schenck (AmigaWorld nTl) je décidais de demander à IMPULSE (CIS ayant mis fin à ses relations avec Impulse) la mise à jour de Turbo Silver 3.0' en 'Turbo Silver 3.0 SV’ pour $ 30. Un mois plus tard je recevais 'Imagine 1.1’ que je n'avais jamais commandé pour $ 155.
Je trouve cette pratique commerciale pour le moins doûteuse.
De plus ce programme provoquait un ’Guru Méditation 4’ à chaque chargement. Je retournais donc à Impulse la disquette originale en expliquant courtoisement les problèmes que je rencontrais. Je n’ai jamais reçu de réponse malgré l’envoi répété de lettres et de fax. Quelques mois plus tard, j’ai eu grâce à un utilisateur français d'Imagine l’explication de mon problème.
La version d'Imagine que j’ai reçue d'Impulse ne fonctionne qu’en NTSC. Entre temps, j’avais acheté un Amiga 2000 possédant le Fatter Agnus 8372 qui permet la commutation PAL NTSC.
Je réécrivais donc à Impulse en leur expliquant que j'avais trouvé la cause de mon problème et leur demandais d’avoir la gentillesse de me renvoyer ma disquette originale qui est nécessaire pour demander une mise à jour. Je n’ai jamais reçu de réponse! Que puis-je faire pour obtenir satisfaction ?
De plus, j’ai contacté MICRO PUNCH, importateur officiel pour la France d’Imagine, pour réaliser l’upgrade Imagine 2.0. Il m’a été répondu qu’impulse avait donné l’ordre formel à ses importateurs de ne réaliser l’upgrade que si la disquette originale était retournée. Il faut remarquer que si la disquette est une preuve d’achat, elle n'est pas la seule : je suis enregistré chez Impulse (facture 5773) et j’ai conservé la facture du logiciel.
Je tiens à ce que toute personne achetant chez Impulse soit avertie des problèmes qu’elle peut rencontrer. J’espère que vous trouverez une solution à mon problème.
Henri Wilmart (77) Jérôme : Nous avons contacté MICRO PUNCH qui nous a vivement conseillé de s'adresser à MEMPHIS COMPUTER PRO- DUCT en Allemagne (importateur au niveau européen d'Impulse au contact plus facile). Micro Punch souffre des même maux que vous en ce qui concerne la communication avec la société américaine. Les mises à jour des versions d’Imagine achetées chez Micro Punch devrait se faire par Micro Punch, et ce, par T intermédiaire du groupe allemand.
(MEMPHIS COMPUTER PRODUCT - Gartenstrasse If W 6365 RODHEIM V.D. HÔHE N°de Tél : 06007 7789) •U « Æ' Cher Amiga News, Je suis, depuis peu de temps, possesseur d'un Amiga 500+.
J’ai découvert les immenses possibilités de cette machine dans le domaine Audio.
En effet, je pense acquérir prochainement un digitaliseur de son (stéréo bien sûr). Malheureusement, je ne connais pas bien les produits disponibles.
J’ai donc quelques questions à vous poser :
• pourriez-vous citer quelques digitaliseurs et leurs distribu
teurs (en sachant que mon budget est inférieur à 1000 FF)?
Existe-t-il des problèmes de compatibilité avec FA 500 + ?
Pourriez-vous m’indiquer les caractéristiques du sampler MK II (lequel semble très populaire).
• le modèle Techno Sound Turbo (présenté dans Amiga News n°42
page 16) a t-il désormais un distributeur en France ?
Toujours dans le domaine du son, j'ai rencontré récemment un problème avec la démo Zoom Phenomena. En effet, cette dernière ne diminue pas l’intensité de la led POWER, ce qui a pour résultat de diminuer la qualité du son (aigus presque inexistants).
• Pourriez-vous m’indiquer à quoi correspond la diminution de
l'intensité de cette led ?
Existe t-il un moyen (un utilitaire, une astuce) pour basculer la led avant le chargement de la démo.
Stéphane Le Coz (53) Les digitaliseurs que je vous conseille sont bien sûr ce que l'on trouve dans les pubs des différentes revues Amiga. Il faut savoir que celui-ci bénéficie d’une très grande expérience en la matière. Le nombre de cartes existant en est la preuve. Cela vient du fait que de développer ce genre de système sur Amiga est relativement facile. En effet, le port parallèle étant bidirectionnelle (ce n'est pas le cas d’un PC par exemple) et rapide, les sorties d’un échantillonneur 8 bits (convertisseur analogi- quel numérique) peuvent se connecter directement à la place de F
imprimante, de plus, l'Amiga possède d'origine un convertisseur numérique analogique 8 bits pour permettre la sortie du son sur les cinchs HIFI. Dans votre cas, je pense qu'un appareil qui échantillonne à plus de 8 bits ne serait pas d'une grande utilité (qualité du son bien supérieur mais coût très élevé). La stéréo n'est pas vraiment indispensable (mémoire consommée deux fois plus grande). Sur des échantillons de taille raisonnable, vous n'aurez pas vraiment l'occasion de profiter d’un signal stéréo à moins de disposer de 8 Mégas de mémoire et d'un logiciel adapté.
Enfin si vous y tenez... Ce qui va faire la différence n'est pas le hard (tous les digitaliseurs proposés sont a peu près équivalents) mais plutôt le logiciel qui est proposé. Beaucoup font partie du domaine publique et sont donc faciles à se procurer. A noter la bonne performance du petit dernier de New Dimensions (celui que vous mentionnez) et la sortie du digita liseur proposé par CIS. Se connectant sur le port parallèle, il n'y a pas de problème de compatibilité avec le 500 +. MK II (Amiga News n 75 page 14 a une fréquence d’échantillonnage très élevé, il permet de laisser connectée son
imprimante (pass thru) et le réglage du gain est possible. Attention cependant car peu d'échantiUonneurs (comme Perfect Sound V 3.0) proposent une entrée pré-amplifiée permettant de brancher un micro directement (ils sont généralement plus chers).
Distribué par DUCHET COMPUTERS, Techno Sound System est facilement accessible même en Angleterre. Vous pouvez directement les appeler ou leur écrire en français (cf leur pub dans A News n '44 page 37).
Depuis l'apparition du 500 et du 2000, l'Amiga possède un filtre passe-bas commutable (fixe sur les 1000) entre la sortie du convertisseur analogique digital et la circuiterie audio. Quand il est activé (diode de forte luminosité), toute fréquence de plus de 7 Mhz est bloquée, les fréquences comprises entre 4 et 7 Mhz sont atténuées et les fréquences en dessous de 4 Mhz peuvent passer.
Faites vos COMPTES îî VOUS N’ETES PAS Désactivé (diode de faible intensité), toutes les fréquences peuvent passer. Ce filtre permet d'éliminer magistralement les fréquences parasites dues au phénomène d’Aliasing distorsion existant sur L Amiga aux environs des 5 Mhz. L'interrupteur électronique du filtre est connecté au réglage de l'intensité de la diode POWER qui devient alors un indicateur de présence du filtre. De nombreux petits utilitaires qui modifient la diode existent dans le domaine public.
Le but est de modifier la valeur du bit n° 1 de l'adresse BFE001 (hexadécimal) qui représente le registre de données du CIA 8520-A port A. Adresse du registre de données du 8520-A port A bit 7 bit 6 bit 5 bit 4 bit 4 bit 2 bit I bit 0 K K K K K K°A K 0 : luminosité forte 1 : luminosité faible Y -5% comptant Produits C I S 4 990 F
D. C.T.V Deluxe palnt IV UpgradeDP3-DP4 Broadcast titler Sca I a
Medlastatlon Page setter ProPage 2.1 3.0 Digital sound st
Quaterback 4 VF A 2000 GVP 1 20Q GVP 1 2 0 Q + 2 M o Combo
325-1 Mo Combo 340-4Mo Chippack 3240 A 500 GVP 5 2 Q GVP 52 Q
+ 2 M o GVP AT 16 mhz Kit 2.0 790 Rom 2.0 270 lMo 500+ 590
512K horl 250 5290F 6190F 6990F 10490F 2290F 4290F 5190F 3490F
Ram A3000 Static column 4Mo Ram A590 512K 250F Ram A2058 2Mo
890F SYQUEST externe + cartouche : 40 MO 4390 Fcart. Sup. 580F
80 Mo 5890 Fcart. Sup. 950F AMAX II plus 4 500 F Disquette: +
écran + écran Dur 52Mo + écran Dur 52Mo 2 Mo video 1 2 bits
2490 F video24 bits 4490 F Vpaint 2360 F' e a 1 3 D 990 F "
Pro 4400F A 3000 éduc + 1960 18 350 F A 3000 6Mo (2 Chip) Dur
100 Azertv + écran 1960 23 490 A 3000 Tower 200 + 1960 32 990
68 040 PPS : 15 000 L’ensemble: 16 000 Carte 386 SX 20 5 290
Scanner 400 dpi 64 tons de gris 1 490 Amiga 5Q0 et 500 + Ext 1
Mo chip 590 Ext. 512 Ko + Horloge fjj 250 JT Lecteur 3.5
externe ¦" 550 Lect. 3.5 ext+blitz et ant.click 710 Ext. 1.5
Mo l Mo chip 990 FLASHAGE DIRECT AMIGA !!!
BROMURE FILM A5 A4 A3 QUADRI. Résolutions 1200 2400 Tarifs : Nous Consulter A500 PLUS à 2990F A 500PLUS 2 MO Chip 3490F 1 VENTES AUSSI PAR CORRESPONDANCE aligari Premier 2 990 NEW Voici un exemple un peu violent en langage C (facilement adaptable dans n'importe quel autre langage) : main () I UBYTE registre = OxbfeOOl; * pointeur vers le registre * UBYTE valeur; valeur = registre; * on récupéré le contenu du registre * if (valeur & 2) * si c’est éteint (bit 1 = 1)*
* registre = valeur & 253; * on allume * else * sinon (bit 1 =
0)*
* registre = valeur I 2; * on éteint * } Quelques infos sur le
C:
- UBYTE valeur signifie que valeur est une variable de type
'octet non signé'
- UBYTE * registre signifie que registre est une adresse mémoire
(pointeur) vers un octet non signé
- le symbole & correspond au ET LOGIQUE
- le symbole I correspond au OU LOGIQUE
- * registre = valeur signifie que le contenu de l'adresse
registre prend pour valeur 'valeur' Le programme exécutable est
disponible chez Amiga News.
Envoyez nous une disquette ainsi qu'une enveloppe timbrée et adressée.
Si la démo ne change pas elle-même la valeur du bit n T, vous devriez profiter d'un son plus aigu.
Frais de port ** ( nous consulter) Contre - remboursement a partir de 1000 F wvvvvm Document réalisé sur Amiga 3000 et Professional Page DIVERS Vds Volumm 4D PRO. 1000F, AMOS 250F. 3D TEXT Animator 120F. Digimate III 120F. Fabrice Duhoux 14 allée Hiere 31860 Pins-Justaret. Tel: 61-76- 23-37.
Vds caisse d'Amiga 3000 complète avec Support Drives et Alim. Pour bricoleur. Vds PRGS originaux PC (Excel. Rapid file...) Tel: 64-01-06-11.
VDS Imagine + Turbo Silver + Terrain éditor le tout avec docs originales pour 1500F. Tel: 44-49-11-66 (ap 19H).
Vds originaux: KindWords avec disq.Super Fonts, ainsi que programme de déssins FusionPaint 300F le tout. Tel:77-72-05-37.
VDS JX Amiga; Populous 2: 170F; Lotus 2: 140F; Beast 1: 50F; Iceman (Sierra 5 dsk): 150F; Thunderstrike: 100F. Tel: 37-52-25-95. Le W.END demander Anthony.
Vds Amiga 2000B + 2ème lecteur interne + DD Quantum 52 Mo + extension 0 à 4Mo. Peuplée Omo + joystick. Prix 6500F Tel: 49-66-13-78 HR.
Vds Amiga 2000B WB1.3 + 1084 + lecteur externe 31 2 + docs +joystick + livres de prog. Prix: 8800F. Carte PCXT + lecteur 51 4 + File card 20Mo + docs + boite de rangement: 2500F. Imprimante StarLCIO + cable + rubans: 1200F. Le tout avec cartons d'emballage 8000F. Tel: 42-35-14-02 (ap 19H) Vds carte EXT. Nient. Microbotics 4Mo pour A2000. Prix: 2000F(port compris). Tel: 47-53-12-30 Vds Amiga 500 + EXT mem. 2.5 Mo RAM + 1084S. Prix: 4500F (à déb.) Tel: 30-95-22-61. José Duarté. Lieudit la Garenne 78680 Epone.
Vds D.Dur 52 Mo SCSI pour Amiga 500, DD Quantum (17ms) + EXT. Mém 2Mo. Prix: 3200F Tel:( 1)48-69-27-81. Laurent.
Vds pour A2000: KIT Passerelle XT A2088D complet avec MS-DOS 3.21. 3.30. 4.01 et 5.0. DR- DOS 6.0. Janus 2.0. DP. Docs et livres divers. Prix: 990FF. Lionel Billiet Tel:76-87-89-01 (ap: 18h30).
Vds A500 TBE EXT.Mém. 512 Ko. Emballage d'origine, tapis à souris, joystick. Prix: 2.200F. Imprimante Epson LQ 500, 24 aiguilles TBE. Prix 2000F Ou 4000F le tout. Elie Winter Tel: 42-05-30-52 (ou 42-41-90-71).
Vds Genlock GOLD SP PAL et YC filtre RVB 3500F, EXT. Mém. 4Mo pour A500 1400F, Sculpt- Animate 4D V2.09C 2000F. Sculpt 4D junior 200F.
Delux Vidéo III 200F. Tous originaux. Tel: 48.82.37.48 Vds A2000+écr. 1083S + 2éme lecteur interne + cable, log. Téléchargeables + divers log. Acht 12 92 7000F + Carte Atonce Plus Compat AT286 16 Mhz.
Acht 03 92 2850F. Le tout 8800F. Tel:35-90-00-17 p!9
(76) .
Vds A3000 (12 91) Kickstart 37.175: Unix 25 Mhz. 6Mo (2M de chip+4M de fast rapide (static Column Burst Mode), moniteur Multiscan 1950 Commodore. 150Mo de Disk Dur (105Mo Quan- tum+45Mo Rodtime), nombreux livres (Bible de F Amiga. Langage C etc...valeur: + de 1000F) et revues (A-News, Amiga Revue, Amiga Format etc...) et imprimante 9 aiguilles. 230 disks (backups, Dps.
Démos. Disks vierges etc...). Valeur 38.000F. vendus
26. 000F. Tel: 16( 1 )39-91 -35-52 Valérie.
Vds A2000B DDUR 20Mo, carte AT. Nbreuses Revues. Prix 7500F Tel:59-39-20-00 (de 19H à 20H).
Vds A500 (ROM 1.3) + (moniteur couleur 1084S + EXT. Mém 512 K + Drive 31 2 EXT. + 2boites Posso + 300 DISKS (jeux, utilitaires, démos) + Livres.
Prix 5000F. Contacter David. Tel:54-74-27-60.
Recherche "Boulder Dash construction Kit" sur Amiga. Ecrire à Jean-Christophe Ligot. 7 rue Honoré de Balzac 41310 St Arand Longpre.
Les anciens numéros sont disponibles chez: Vds original programme de traitement de texte Kind Words avec disquette Super fonts ainsi que le programme de déssin Fusion Paint 300F le tout. Tel:77- 72-05-37.
Vds A500 + 512Ko + péritel + souris + iecteur ext. 5 1 4 + boot + 500 disks (dont 140 vierges) nombreux jeux + utilitaires, drivers + 4 boites de rangements + Disks 3'5 + 3 joysticks + manuels. Prixs: 4000F. A Vds imprimante matricielle monochrome 9 aiguilles STAR LCI0 compatibles IBM EPSON PC XT AT. AMIGA. ATARI Stf et Ste + papier + cables et manuels: 1000F. Tel:54-78-90-75, Bluet Guillaume.
Vds A2000B révision 6 avec ROM 2.0 + moniteur 1084S + Ddur 40Mo + carte passerelle PC XT (+ sou- L, ris. Docs etc...). Prix: 8000F. Imprimante Image Writer II (couleur) 1500F. Tel:(l 48-70-16-63.
Vds originaux. Amos 3D 200F. Démomaker 200F.
Kindwords 200F. Fusion Paint 100F. Donald et Alphabet Magique 100F, Rody et Mastico 100F ou échange contre autre utilitaires ou jeux originaux.
Tel:77-72-05-37.
Vds A2000B (1991), 3Méga de RAM. 2 lecteurs 3" 1 2, DD GVP 80 Méga. I moniteur 1083 Sfstéréo couleur), 1 imprimante BJ 130 e (N&B Bulle d'encre+ 1 cartouche), la totalité du matériel est encore sous garantie). Offert pour l'achat de ce matériel, jeux originaux (Karaté, Golf), Domaines Publiques Divers, GFA Basic (original). Prix 13500F. Tel:93-69-38-80 (HB) demander Philippe Renault.
Vds circuits intégrés RAM 51000 (IMEGxl).
Pour extension mémoire Amiga ou PC. 450F pour 2Méga. Tel: ( 1 ) 60-14-65-15.
Vds A500 + 2Mo + drive externe + midi + livres.
Prix: 4000F. Tel:20-60-19-06 (le soir).
Vds pour A2000 Carte Passerelle AT Commodore A2286. Lecteur 5 1 4 (1.2 Mo), Doc. + logiciel d'installation. MSDOS 3.3. 4.01. 5.0 DRDOS6 avec logiciels de référence sur PC: Word. Works. PCTools.
Quatro...le tout TBE pour 2000F. Donne INTERFACE DIGITALISATION SOUNDSCAPE. Tel: Jean François 61-66-21-60.
Vds A20Ü0B + 1084S + HD 40 Mo + cane XT + imprimante 24 aiguille + Psound + trackball. Nombreux livres et revues. Prix: 11400F. TeI:64-93-02-72.
Vds pour A500 DDUR externe de 42 Mo avec- carte contrôleur et boitier métallique type DataFlyer 500 42Mo. Autoboot avec doc et disquette d'installation. Prix: 1500F (valeur neuf 3990F), acheté en Avril 1991, sous garantie avec facture d’achat. Tel: 44-53-41-71 (ap 19H). Demander Philippe.
Vds pour Amiga. Cartouche NORDIC POWER avec emballage et doc complète. Prix: 400F.
Digitalisateur et sampler audio A.M.A.S avec interface, disquette et doc. Prix: 400F. A.M.O.S "The creator" avec doc complète en français. Prix: 250F. Disney Animation Studio complet avec doc. Prix 400F. Tel: 44-53- 41-71 (ap I9H). Demander Philippe.
Vds pour Amiga. Lattice C SAS 510B (original).
Prix: 1600F. Tel: 61-78-15-53 (ap 19H).
VDS A3000. 25MHz. DDUR 52 Mo + 3 Méga de RAM + écran multisyncro 1950 + divers logiciels exél- lent état. Prix: 21000F. Tel: 45.84.16.79 demander Hélène (en soirée).
Vds platine de commutation pour 2 kickstart avec intérrupteur à un prix très intéressant. Tel: 83-96-48-45.
Vds A2000B (WB 1.3). avec 2 lecteurs internes. 1 lecteurs 5 1 4. Une carte passerelle XT avec 640 Ko. Et DDUR Filecard 30Mo. Prix: 4500F. Tel: 20-57-73-45 (ap 19H). Possibilité de livraison en région Lilloise et Parisienne. Demander Jean- Christophe.
Vds carte A2058 Commodore. 2Mo de RAM extensible à 8. Prix: 750F. Un tuner TV pour moniteur Amiga. Prix: 500F.
Vds Spectrum 128K avec lecture K7. Prix: 500F.
Vd s console de jeux VECTREX avec moniteur monochrome incorporé 400F. Dictée magique de Texas Insl. Prix: 300F. Cherche Amiga+. Faire offre: Pierre Tel 20-47-69-57.
Vds A500WB 1.2 étendu à 1 méga-octet.joystick. Prix: 2000F.(à débattre). Tel:44-62-75-16 (en soirée) ou 42-94-98-60 (HR).
Echange Ppage 2.1 contre lot de polices ADOBE type 1.3. Pas sérieux s'abstenir. Tel: 63-58-49-00.
Recherche Genlock Y C GST gold Pro de S.A.T. Faire offre raisonnable. Tel: 43-24-52-75 (soir).
Vds B.V.U 800 avec carte Time code. Lecteur, Enregistreuse PAL- image image possible. Prix:
20. 000F (à débattre). Tel: 42-36-17-14. Guy Paquier.
Vds A500 lMo + A1084 + drive ext. + France 13 Infologs 205 Rue ST Pierre 13005 Marseille 31 Volumm 30 r Pharaon 31000 Toulouse 62 Microtech 32B r Florent Evrard 62420 BillyMontigny 62 Softone. 423 rue de Lille. 62400 Bethune 64 Bab Micro. 7 rue de Coursic 64100 Bayonne 69 Gelain Ets 22 Ave de Saxe. Lyon 75 Phase, 93 av du Gai Leclere 75014 Paris 91 Essonne Mailing 8 rue du Bois Sauvage 91024 Evry 31 Infonix, 12&14ruc Réclusane 31300 Toulouse Québec Maison du Logiciel.2466 J-Talon Est.Montréal H2E1W2 Info Plus 1828 Rue Notre Dame. Trois Rivieres G9A4Y1 imprimante EPSON 9aig. + env 100 disks +
accessoires etc... prix: 4950 F. Tel: 1-39-79-19-21 (ap.
20h) David. URGENT.
Vds A500, I Mo. Avec hoorloge + souris, joystick, lect. Ext.. Moniteur PHILLIPS, cable péritel Transfo.
House. Logiciels, livres pour 3900F. Tel: 47-26-88-78 demander Antoine.
PETITES ANNONCES Vds A500 ROM 1.2 + EXT. Mém.A501 + joystick + 40 disks + boite de rangement: Le tout 2000F.
Tel: 70-59-67-04. Demander Emmanuel.
Cherche contact sérieux et durable sur A500 pour échanger Démos. Utilitaires. Modules NT ST. Envoyer une disq. Pour recevoir ma liste complète (500 logiciels). Ecrivez à: Hoet Raphaël rue du Nord. 93 6180 Courcelles Belgique. Tel: 07-1 45-82-44.
Vds Scanner Geniscan G84500 (Datel Electronics): 400Dpi mode texte couleurs tramées en 16 niveaux, peut travailler en entrelacé sur 2 pages écran suivant la mémoire (lMo), adaptateur, manuel en Anglais (poss. Traduction). Photon Paint (Anglais, original) donné. Prix: 1200F. Tel: 61-25-88-61 (ap 19H).
Asso. MANORdoi 1901), diffuse K7 Audio musique sur STRARTREKKER VI.3 (DP) en Midi sur KORG M3R.K7 + frais: 80F TTC. Vos images de synthèse. Animations, musiques: contactez-nous. Des problèmes en Midi? Notre boitier peut les résoudre, envoyer votre cahier des charges. ASSOCIATION MANOR- DIASO JOSEPH Quartier Mermoz BAT D2 54240 JOEUF.
Vds BonitoRadiocom. Interface et logiciel avec- mode d’emploi en français pour Amiga ou PC. Permet l’émission et la réception de Fax (cartes météo, photos de presses, radioamateurs etc...) le rtty et la cw (morse) le tout 800F + le port. Tel: 61-74-30-18.
Vds logiciels originaux, anglais: Quarterback Tools 300F, Amos 200F. The Director 200F.
PowerPacker Pro 100F. Kara Fonts: Anim fonts I et 2.
Headlines 1 et 2, Starfields. Le lot 450F. Laurent Herce
(16) 67-47-11-84.
Je recherche tous les numéros d’A.News jusqu’au numéro 44. Wozniak Christian. 17 rue Anatole France, 58260 La Machine.
Débutant cherche club Amiga à Tlse ou les environs pour initiation. Jésus Garrido 2 impasse du canal 31270 Cugnaux. Tel: 61-92-09-20.
EMPLOIS Etudiant en licence d'informatique ayant une bonne connaissance de F Amiga. Recherche un travail pour Juillet et Août. Cointepas Yann 24 place Dauphine 75001 Paris. Tel: 43-25-09-21.
Recherche Animateurs Bénévoles, pour encadrer camps d’enfants et d'adolescents "difficiles", (Juillet.
Août). Contact: CAMPS AJD. 3 Montée du petit Versailles 69300 CALUIRE. Tel: 78-08-23-83.
Sur région de Strasbourg, cherche traducteurs traductions du domaine public, cherche aussi data en vectoriel (fontes, dessins ou clip art). Je désire toujours. Malgré un cancer qui me prend beaucoup de mon temps, essayer de monter une petite collection de logiciels DP, ainsi que des services y attenant et ceci dans l'esprit DP. C'est à dire bien, français et pas cher.
Contacter par téléphoné ou par écrit, uniquement si vraiment sérieux et capable (moi je ne suis pas capable, c'est pour cela que j'ai besoin de traducteurs). MR Sauer Daniel. 24 rue Kageneck. 67000 Strasbourg. Tel: 88-32-36-79.
Je cherche personne pouvant installer serveur minitel sur base Amiga, avec recueil de messages et interaction directe avec softs Amiga. Laurent Herce
(16) 67-47-11-84.
Visipro 991. Boul. Talbot Chicoutimi G7G 3W5 Belgique Media Lem. R François Dorzee 93, 7360 Boussu MiA Software (voir ci-dessus) Suisse 10 Distrib. Electronique 24 av de Cour 1007 Lausanne 10 Mix Image, Av. De France 60 1004 Lausanne 12 Edu Soft 14-16 r des Gares 12011 Genève 2 12 Distrib. Electronique r Vollandes 62. 1207 Genève 14 M.J.S. Informatique. PI Pestalozzi 9. 1400 Yverdon 20 Octopus, r du Bassin 8. 2000 Neuchatel SUISSE
• PETITES ANNONCES • ABONNEMENTS • ANCIENS NUMEROS • CLUBS Si
vous êtes en Suisse vous pouvez vous abonner à A-News pour 12
numéros pour la somme de 90FS.
Envoyez votre paiement uniquement par CCP libellé à A-News à : A-News, CCP No 12-25868-1 1203 Génève.
QUEBEC Pour recevoir AmigaNews chez vous presque aussi vite qu’en Europe: 12 numéros pour $ 74.00; anciens numéros 5.75$ (incluant la tps). Paiement mandat poste, chèque visé ou carte Visa à Probace, 5495 rue Aubert, Trois-Rivières Ouest, Québec G8Y 5G8 BELGIQUE
M. i.A. Software assure la diffusion (VA-News en Belgique MiA
Software, BP 111 2018 ANVERS 14, Belgique Tél 03-326.01.44
AmigaNews - abonnement Abonnement d'un an (12
numéros) ....290F Pour l’étranger (tous
pays) ......345F (Avion 480F) Bulletin
d’abonnement ci-dessous, mais si vous ne voulez pas découper
votre AmigaNews envoyez-nous votre demande sur papier libre.
Les numéros précédents sont disponibles aux prix suivants
(variable selon quantité): 1-10 numéros, 15F par numéro; 11-20
numéros, 14F par numéro; 21-30 numéros, 13F par numéro; 31
numéros et plus 12F par numéro. (Ajouter frais de port de 10F,
quel que soit le nombre ou destination des journaux commandés)
Oui, je m’abonne pour 12 numéros à partir du numéro .
(délai d'enregistrement environ 3 semaines. Votre abonnement
peut commencer à partir de n'importe quel numéro,)
Nom ....Prénom ..
Adresse
Bon à découper et à adresser avec votre règlement au nom
d’A-News à : A-News Diffusion, 33 Rue Ste Lucie, 31300
Toulouse Le numéro du dernier journal qui sera envoyé est
imprimé sur l’etiquette d’envoi.
PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE En France ou à l’étranger vous pouvez payer par carte bancaire (carte VISA ou autre carte portant les initiales CB) en inscrivant les détails de votre carte dans les cases ci-dessous: No: Date d’éxpiration Date .... Signature.
SOURCES DE DP Nouvelle Rubrique Gratuite Association, envoyer vos adresses et prix (jusqu’à 50 mots) avec copie de vos statuts.(Association à but non lucratif seuleu- ment) ATTILA Graphismes, Musics. Sam pies, Utilitaires, Modules, Demos, Megademos, Radio-Am ateurs, Fred- Fish ; 15F la disquette frais de port compris + 1 gratis par tranche de 10 Catalogue sur disquette contre 10F.
ATTILA BP 192 63805 COURNON CEDEX ©©©©se**»©®®®®®©®®®*®®© LOAD’N’ENJOY, musiques, mégadémos, démos de jeux, journaux sur disque. Prix: à partir de 10F disquette comprise. Envoyer 4F pour cataloque. BP 10, 08000 Vil- lers-Semeuse.
©©©©©©©©©©©©©©©®©©©©©© COMMODEXPLORER CORSAIRE PRODUCTION. Diffuse et produit DP sur Amiga (Freeware & Shareware) catalogue sur disquette contre 10FF en chèque, ou timbres, ou enveloppe timbré avec disquette vierge. Catalogue papier sans détail 4 FF en timbre.
Recherche animations, musiques, graphismes et court- métrage vidéo pour projet vidéographique. Contactez nous, réponse assurée.
"THE COM MODEXPLORER CORSAIRE PRODUCTION" A6.La Rocade 91160 LONGJMEAU, ou par téléphone au: 16(1) 69-092-336 de 17h à 19h.
©®©®©©©©®@©©©©®®®®®©®® FREE WORLD DP distribue et produit des disquettes sur Amiga. Prix de 13F disquette. Catalogue gratuit contre timbre à 4F. Recherchons également de bonnes créations...N’hésitez pas, écrivez à FREE WORLD. BP 201, 54202 TOUL CEDEX ©©©©©©©©©®S©©©®©©©©©©© ONLY WAY CLUB diffuse et produit des disquettes DP.
Plus de 1700 disks (Fish, Amos, Seka. Ect). Prix à partir de 2 Frs 10 FF. Demandez noue catalogue sur disk gratuit à: ONLY WAY, BP 78, 2822 Courroux, SUISSE.
Pour tous les fanatiques de Domaine Public, ORION DIFFUSION vous propose des Slides, des MégaDémos, des Musics-disk, des previews, des Fred Fish... Ainsi que des superbes séries "ORION" ! 13F, disk compris. Demandez notre ca ta logue en nous envoyant 10F en timbres. ORION DIFFUSION, BP 262, 59306 Valenciennes Cédex. Journal "Constellation" ®©®©©*®®®*®©©®©©®®©®S© Reprise de l’activité DP de l’association CFP de Clamart CFP diffuse sa collection de logiciels DP sur AMIGA au prix de 25FF la disquette (donnant droit à un abonnement gratuit de 4 mois à DPOC O.COQUET, 10, rue du Gros ORME 91290 la
NORVILLE ®©®®®®©®©©©®®®®®®®*®®© "DOM’PUBS DIFFUSION collecte et diffuse Démo. Utilitaires, Jeux pour 25 Frs par disquette (port compris) et Amiga Fish à 15 Frs. Catalogue contre timbre à
3. 80 Frs.
DOM’PUB DIFFUSION, 10 Rue du Vergeron, 38430 Mol- RANS" CLUBS (rubrique gratuite) FRANCE 06 AMIGAZUR CLUB, 33 rue Joseph Flory 06150 Canne la Bocca, tel 93-90-37-52, tel 94-53-72- 88 10 CLUB INFORMATIQUE Lycée de Lombards, 12 Av des Lombards BP 766 10025 Troyes Cedex 17 CLUB OLERON INFORMATIQUE, 13 Bd Daste 17480 Chateau d’Oleron 18 CLUB INFORMATIQUE, BP413,18007 Bouiges 26 CLUB Inf. Amiga, 4 Allée S Garaix,26200 Montelimar, tél 75-53-01-48 33 BUGSS user group Bordelaise 56-75-07-53, 56- 36-14-45 37 TOURS MICRO CLUB BP 168 37001 Tours 47-51-12-11 38 CLUB APOGEE - BP 6 38620 Montferrat. Tél.
76 32 38 41 S Parenton.
38 VIENNE INFORMATIQUE 38780 Pont-Eveque, tél 74-57-20-78 40 CIM 26 r Dulamon, 40000 Mont de Marsan tél 58-06-25-24 44 POWER CLUB COMMODORE, Hédi TRIKI, 2 av de la Jeunesse 44700 Orvault (Nantes) Tél 40-40-98-91 50 ATACOM Section Amiga BP 15 50130 Octeville.
Tél 33-53-88-07 50 St Lô 16 32 micro, La Heuperie 50000 St Lô tél 33-57-59-57 57 ALICE club informatique, Maison des Jeunes, r Cléménceau, 57360 Amneville tél 87-71-08-03 57 ALPHA CLUB INFORMATIQUE SARREGUE- MINES Foyer Culturel, 3 rue J.Roth, 57200 Sarre- guemines. Tél 87-95-25-03.
59 ASSOCIATION MICRO- LOISIR, 22 place Vauban 59370 Mars en Baroeul. Tel: 20-0440-49 59 ORDILEERS Club Informatique, 9 bis rue du Général de Gaulle 59115 Leere. Tel: 20-82-95-36 ( Sam 14h- 18h,dim 10h-12h).
64 FRAUG BP64, 64202 Biarritz Cedex. Tél 59-24-33-07.
64 MICROINFORMATiQUE CLUB D’ANGLET 59-52-34-03.
66 CLUB INFORMATIQUE STEPHANOIS. Salle Bamole, 66240 St Estève tél 68-92-48-18, 68-92-05-52 67 CLUB MICRO-LOISIR 67300 Schiltigheim tél 88-30-02-39 73 INTERCEPTOR 13 av J Jaurès 73000 Chambery 75 CLUB AMIGAFAN, Yan Schmitz, 42 r G. Cavaignac, 75011 Paris 75 CLUB ÀMIGA, Maison des Elèves de Télécom, 212 r de Tolbiac 75013 Paris 76 ESIGELEC, CLUB AMIGA lrue du Maréchal Juin BP14- 76131 Mont Saint Aignan CEDEX, bureau des élèves. Tel: 35-52-80-37 76 GURU AMIGA CLUB du HAVRE (GACH), 85 rue de la Bigne a Fosse, 76610 le Havre. Tel: 35-46-42-24.
77 MICROTEL CLUB, Ecole Pasteur 64 r du Gai de Gaulle, 77000 Melun, tél 60-68-67-83 77 INFELEC Centre Socio-Culturel "Les Margotins" 93, rue du Général Leclerc 77330 Ozoir La Ferriere tél 64-40-12-73 77 CMOS BP37 77860 Quincy-Voisins 92 AMIGA 1000 DEFENDERS 47 Av G Péri.
92500 Rueil-Malmaison BELGIQUE 1160 Club Européen Amiga, Drève de Nivelles 178 1 1160 Bruxelles XVI Belgique, Voice: 322 673.74.05, BBS: 322 672.36.65 V22-V22b 8nl, FAX: 322 673.74.05 4460 Le MY AMIGA CLUB de Liège, Boite Postale 35, 4460 grace-hollogne 7500 CLUB P.A.C.T. BP94, 7500 Tournai GCCL-MICRO, club Amiga dans la région du centre, tél 064-33.79.46 ou 064-36.77.09 QUEBEC Club Amiga Montréal (CAM) C.P. 5195 Succ. C. Montréal H2X3N2 SUISSE 1000 Amiga Multitask Force, CP2978, Bergières, 1000 Lausanne 1000 Amiga First, Case Postale 234, CH-1000 Lausanne 22 1205 Interntional Commodore Club
Genève, c 0 MichelMatthey 8 rue Hoffman, 1202 Geneve 1214 Club Informatique du Lignon Section Amiga et PC. 022.797.44.64, 1214 GENEVE 1223 GoniSoft CP 309 1223 Bernex, serveur multilignes 022-757-6587 1870 Amiga Multitask Force,Dicasale Alberto .Simplon 12B, 1870 Monthey (VS) 2882 Amiga-Club Suisse Romande, CP 83, 2882 St-Ursanne 305 FDS code Des milliers de logiciels du DP en ligne pour Amiga, Compatibles PC XT AT, Atari ST TT et Macintosh. Pour vous permettre d’accéder à cette logithèque, nous vous fournissons gratuitement le logiciel de téléchargement ’Moon’ pour votre machine. Demandez le
directement sur le serveur ou par courrier (Voir Bon de Commande).
DOMAINE PUBLIC DOMAINE COMMERCIAL Les titres soulignés sont compatibles avec le 500+ MEGADEMOS & ANIMS FDS946 LIGHT CYCLE DUEL ANIM. (2 disks) 1.5 Mo FDS934 EQUINOX - SO WHAT (2 disks) FDS935 UNIVERSAL INTENSITY FDS948 DEVILS-LABYRINTH FDS964 POSSESSED - ANESTHESIA FDS978 MAJIC 12 - RAY OF HOPE 2 FDS1027GNU - ORMEN DER KROB FDS1028GOLDFIRE - INFINITY FDS1034DREAMDEALERS - TALES OF DREAM FDS1035CRIONICS- HARDWIRED (2disks) 1 Mo FDS1038SYNTEX - THE RAZOR EDGE 1 Mo FDS1048RAZQR 1911~- VOYAGE EQS1Q55WEMM - WITH VEÇTQRS TO HERVEN FDS1083ANARCHY- DIGITAL INNOVATION FDS1091 ALCATRAZ - ODYSSEY (5
disks) 1 Mo FDS1092VIRTUAL - REAL EMPATHY (2 disks) FDS1094DIGITAL - THE PUNISHER FDS1097ANGELS - EVOLUTION FDS1105 PARADISE - INFINITE DREAMS FDS1113DIVINA - TECHNO FRIGHT FDS1114 D-TECT COMA - BURGER HILL MUSIQUE FDS928 CINEFEX - THE ORCHESTRA FDS929 BASS - SUBLIMINAL VISION FDS930 CHROME - DIGITAL DISCO FDS931 SHINING 8 - TECHNOMANIA 2 FDS932 WILDFIRE - TEKKNO FDS959 THE MEGA CONCERT FDS1018CAESAR PALACE - AURUMN NIGHTS FDS1021 Z&B - JUST FQR YOURS EARS (2 disks) FDS1031 CELTIC 90 - SOUND REVOLUTION SIX FDS1037VEGA MUSIC DISK 2 FDS1043SANITY - WORLD OF TECHNO FDS1086 RAZOR 1911 - FACE
ANOTHER DAY FDS1093 LOGIC SYSTEM - MANIC RAVES II (4 disks) FDS1106BASTARDS- TECHNO TRANCE III FDS1107DMW - THE 4 SEASONS bv Vivaldi 2 disks) FDS1109THE LOST BOYS - RYTHM MOTION (2 disks) JEUX ADP059 SUPERQUIZ - Questions Réponses (Anglais) ADP096 PAIR-IT - Le but est de former des paires.
ADP097 DYNAMIT DICK - Arcade.
ADP103 PICK-UP A PUZZLE - 8 images à assembler.
ADP105&106CAN YOU PICTURE IT - Puzzle agité !
ADP110 CROSS FIRE (1 Mo)- Arcade.
ADP130 THE WOODEN BALL - Football du futur ?
ADP135 SIMQNS SAYS COLOURS - Educatif. .. FDS1108KRYPTIC - ESCAPE - Arcade.
Série SH (Shareware-Compensé) Logiciels en Français confiés directement à FDS par leurs auteurs. (Extrait du catalogue) S H342 BOURSE VI .4 - Gestion d'un portefeuille.
SH471 SP disk 1 & 2 (2 disks) - Pour dessiner et afficher des images dans plusieurs modes.
SH505 BOOT MASTER VI .42 - Pour personnaliser les disquettes en installant des boots spéciaux.
SH641 DISKLABEL V1.1 - Pour imprimer facilement des étiquettes.
SH803 TISUTILS - EDITEXT V1.01 - Editeur de textes + catalogage des disquettes.
SH804 TISUTILS - ETIK V1.1 - Création et impression d'étiquettes de D7 et de K7 vidéo.
SH824 GFX CONVERTER V4.0 - Convertisseur d'images très puissant qui surpasse sans doute les autres logiciels similaires.
SH825 EMERAUDE EMPIRE - Très bon jeu d'arcade à découvrir.
SH909 THEME ASTRAL - Permet d'établir votre Thème Astral, Biorytme, Ascendant et de faire de la Numérologie.
SH1000 GESTCPT V1.2 - Gestion de votre compte bancaire. (1 Mo + Horloge).
SH1001 ABSYS - DIGIT MASTER 1 - Ces 3 disks SH1015 ABSYS - DIGIT MASTER 2 - contiennent SH1016 ABSYS - DIGIT MASTER 3 - des musiques de qualité professionnelle. (1 Mo). Les fans de J.M. Jarre ne doivent pas rater la 3 !
SHJJJLO AbjgYS - DIGIT MASTER 4 - Des samples numériques toujours pour les fans de Jarre !
SH1064 AMIGA SOURCE EDITEUR V1.2 - Excellent éditeur de textes pour les programmeurs. Un très grand nombre d'options et fonctions impossible à décrire ici.
Bref, ce logiciel est un Must du Shareware !!!
SH1010 TISUTILS - HARDMENU v1.1 - Permet de créer des menus pour lancer les logiciels du disque dur.
SH1011 EQUILOG V1.36 & MICE V1.2 Equilog' est un MasterMind. 'Mice' généré le code source en Assembleur et C à partir d’images IFF..... COLLECTIONS DISPONIBLES FRED FISH 1 à 640 CAM 1 à 503 AMOS-DP 1 à 359 (partiellement), AMICUS, TBAG, AMATEUR RADIO, SOURCES SEKA... AGE 269 F ALIEN BREED 269 F BARBARIAN II (Psy) 229 F BAT 2 340 F BATTLEISLE 285 F BIRDS OF PREY 299 F BLACK CRYPT 289 F BOMBERMAN 249 F CELTIC LEGEND 285 F CISCO HEAT 240 F DEVIOUS DESIGN 255 F DOUBLE DRAGON 3 242 F ELVIRA - The Arcade Game 269 F EPIC 239 F FASCINATION 265 F FANTASTIC VOYAGE 269 F FIRST SAMOURAÏ 239 F FOOTBALL
CRAZY COMPIL .273 F FUN RADIO COMPILATION 289 F GAUNTLET 3 249 F HARE RAISING HAVOCK 339 F HEART OF CHINA 349 F HEIMDALL (1 Mo) 329 F HOME ALONE 219 F HUDSON HAWK 239 F KILLERBALL 259 F KNIGHTSOFTHESKY 325 F LEANDER 269 F MAX COMPILATION 270 F MICROPROSE - GOLF 319 F MEGA-LO-MANIA 285 F MONKEY ISLAND II 339 F MOONSTON 309 F OH NO! MORE LEMMINGS 219 F POPULOUS 2 239 F REALMS 289 F ROBOCOD 245 F ROBOCOP3D 249 F ROLLING RONNY 235 F SIMPSONS 235 F STORM MASTER 279 F TERMINATOR 2 240 F THE GODFATHER 289 F TIP OFF 242 F TORTUES NINJA 2 239 F VROOM 239 F WOLF CHILD 279 F Besoin de plus d’infos sur un
produit ? 36.15 FDS BAL Ecrire au service’ BUREAUTIQUE AMIGA TOOLBOX 195 F COMPTE CHEQUE 235 F INFOFILE 495 F KINDWORDS 2.0 420 F MAXIPLAN PLUS 595 F POWERWORKS 845 F PRO WRITE 990 F PROFIL 345 F FAMILICOMPTE 325 F GRAPHISME 3D CONSTRUCTION KIT 369 F DELUXE PAINT IV 790 F DIGIWORKS 3D 990 F SPECTRACOLOR 850 F THE DIRECTOR 2 990 F VIDEO TITLER 990 F VOLUMN 4D JUNIOR 420 F VOLUMN 4D PRO 2350 F LANGAGE AMOS Français 455 F AMOS COMPILER 295 F AMOS 3D 345 F DEMO MAKER (1 Mo) 380 F COMPILATEUR GFA BASIC 390 F GFA BASIC 3.0 490 F DEVPAC V2 655 F HISOFT BASIC 990 F MUSIQUE
A. M.A.S SOUND DIG. 990 F BIGBANG 1490 F DELUXE MUSIC CONST. 1090
F HARMONI 425 F MUSIC MASTER 390 F PRO 24 2690 F QUARTET 590 F
SONIX 2.0 425 F STEREO MASTER 550 F STUDIO 24 1390 F TRACK 24
495 F DIVERS DISCOSCOPIE 3.0 385 F BLITZ TURBO 230 F
EXCLUSIVITES FDS Ami'FASTBACK 1.0 150 F MASTER VIRUS KILLER
2.2 150 F DISKLOCK V1.0b v2.0 99 F PERIPHERIQUES Extensions
de mémoire pour A500 :
- 512 Ko + horloge 390 F
- 512Ko-horl. Compt. 500+ 360 F Extension de mémoire pour A500+ :
- 1 Mo Lecteurs de disquettes :
- Lecteur externe 880 Ko 3.5 570 F
- Lecteur externe 880 Ko 3.5 + Blitz Turbo + Antivirus +
Anticlick 710 F
- Double lecteur externe 880 Ko 3.5 + Alimentation + Blitz Turbo
1290 F
- Lecteur interne A500 540 F
- Lecteur interne A2000 590 F Divers :
- Scanner 400 DPI 1690 F
- Souris optique 380 F
- Souris mécanique 199 F
- Carte ATONCE Plus 286 16 Mhz + 512 Ko de Fast + emplacement
pour 80287 2490 F LIBRAIRIE La Bible de l'Amiga 340 F Le GD
Livre de l'AmigaBasic 249 F Livre de la Musique (d) 199 F Livre
de la Vidéo 195 F Livre de Superbase 169 F Livre de Deluxe
Paint III 145 F Livre du Domaine Public 149 F Livre Lecteur de
disquettes (d)299 F Amiga - Trues et Astuces (d) 199 F 790 F
TELECHARGEMENT
36. 15 FDS Vous n’avez pas de câble ?
Kit de téléchargement complet comprenant le câble minitel + le logiciel ’Moon' : 75 Frs Précisez le type de votre machine et celui du câble (9 ou 25 broches) BON DE COMMANDE EXPRESS A RETOURNER A : FDS-FREE DISTRIBUTION SOFTWARE SARL, Boîte Postale 134, 59453 LYS LEZ LANNOY CEDEX DOMAINE PUBLIC : Indiquez ci-dessous les numéros de référence complets de votre choix (Exemple : FDS948 pour Devils - Labyrinth ou FF580 pour Fred FISH 580).
DOMAINE COMMERCIAL : Indiquez le titre du logiciel ou la désignation de l’article choisi.
Attention : Les commandes ne concernant QUE le Domaine Public ne peuvent être inférieures à 6 disquettes. Par contre. Domaine Public + Commercial, pas de minimum.
Les commandes de disquettes du DP sont traitées et envoyées sous 24 48 heures. Il en est de même pour le domaine commercial, dans la limite des stocks. La duplication des logiciels du DP est effectuée sur des disquettes de marque.
Nombre de disquettes DP : ..X 15 Frs Frs.
Frs.
Frs.
Frs.
Frs.
Nombre de disquettes DP : ..X 21 Frs (col. SH) Logiciels commerciaux & autres articles TOTAL Frais de port par ( ) voie normale : 15 Frs ( ) rapide : 25 Frs Forfait recommandation (fortement conseillé) : 12 Frs MONTANT TOTAL à régler par ( ) Chèque ou ( ) Mandat joint = ..Frs. Carte Bleue n° : ! ! ! ! I Date d’expiration : !_!_!_!
O Je désire recevoir le catalogue complet sur disquette (joindre 7,50 Frs en timbres si pas de commande).
O Je désire recevoir la disquette ’Moon’ pour ...(Joindre 5 F en timbres).
NOM : ..Prénom : .. Adresse : ...... Code Postal : VILLE : ... Date et Signature obligatoire AmigaNews 05 92. - Les marques citées sont déposées par leur propriétaire respectif.
INUTILE D’APPRENDRE A PILOTER AUX Nouvelles Combo Série 3 français ainsi que d'une
* ' garantie CIS de 2 ans.
» i i Et, vu les prix des nouvelles Combo série 3, même votre décision devient facile à prendre. Renseignez vous auprès de votre revendeur.
Depuis plus de trois C u - *sJV* vx nz i • i i-Jr'- s:v ¦* .*1' jgm, .v-C.Ü ans, GVP fabrique les , ¦ „* „ • £ : : i:j-.
Cartes 68030 pour - 1 Amiga 2000 les plus performantes du marché. Sont aussi encore plus simples à Mais, en trois ans, les vivre. Par exemple, la nouvelle performances du 68030 n'ont Combo 325 série 3 vous apporte pas beaucoup évolué. Ce qui bien plus que les performances a évolué, c'est tout ce que de son 68EC030 cadencé à 25 GVP met autour du 68030 Mhz; elle permet d'étendre la pour vous en faire profiter au RAM de votre Amiga à 17 Mo et maximum. De connecter directement jusqu'à 7 périphériques SCSI sur Aujourd'hui, GVP présente son contrôleur ultra rapide, ses nouvelles Combo série 3 et
tout devient encore plus Comme les Combo 340 et 350 Distribution exclusive pour la France : CIS 14, Avenue HERTZ EUROPARC 33600 PESSAC Tel : 56 363 441 Fax : 56 362 846 simple. Plus simples à installer, série 3, elle dispose d'une à configurer, à étendre, elles procédure d'installation en Modèle présenté COMBO 350 série 3 équipé de 16 Mo de RAM 32 bits Photos et caractéristiques non contractuelles.
GVP est une marque déposée de Great Valley Products Inc. Combo est une marque déposée de CIS pour la Suisse : MICROTRON Postfach 69 Bahnhofstr. 2 CH-2542 PIETERLEN Tel : 032 872429

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

52.9% 
11.6% 
4.3% 
3.5% 
3.2% 
2.3% 
2% 
1.6% 
1% 
0.9% 

Today: 65
Yesterday: 75
This Week: 509
Last Week: 602
This Month: 2286
Last Month: 2920
Total: 71896

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014