Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Arexx propose une façon standard pour les logiciels de l'Amiga de communiquer et co-opéra. Si l'interface Arexx existe dans un programme, le programma peut cire façonné individuellement par chaque utilisateur. Arexx est la version Amiga du langage REXX, créée au début des années '80 par M ike Cowlishaw, du IBM Science Center en Grande Bretagne. Son but était un "macro- langage" lisible, facile à utiliser, mais aussi puissant, pour permettre le développement de programmes compacts et efficaces. Le résultat est un langage assez simple, avec un nombre relativement restreint de mots réservés et une syntaxe nés cohérente. Pamii les programmes déjà compatiblcs- Arexx on note les dernières vereions de Superbase Pmfessional, Superplan. Microfiche Filer Plus, Nag Plus (un agenda), CygnusEd Professionai, Page Renier 3D, Magellan 1.1 (imminent) et AmigaTEX, un traitement de texte difficile à apprendre mais irremplaçable pour la préparation de documents scientifiques et d'autres pour l'imprimerie.

Click image to download PDF

Document sans nom SPECIAL AMIGA LES MEILLEURES CONDITIONS, LE PLUS GRAND CHOIX, LES NOUVEAUTES BEAUCOUP EN PARLENT NOUS ON LES PUBLIE
• PLUS DE 400 LOGICIELS
• TOUS LES PERIPHERIQUES POUR TOUS LES MODELES
• TOUS LES PRODUITS POUR LA VIDEO (GENLOCKS - FRAME BUFFER -
EFFETS SPECIAUX - TITRAGES) _• SERVICE "NOUVEAUTES" BROADCAST
TITLER 2640 F SUPER HANG ON 314 F MOVIE SETTER 720 F BIG BAND
1450 F STUDIO 24 1190F DISQ. DUR 30 Mo pour A2000 7790 F SCULPT
ANIMATE4D 4990 F DISQ. DUR 40 Mo pour A2000 9690 F DISQ. DUR 80
Mo pour A2000 13990 F HANDY SCANNER 4 3800 F CARTE 68020 13795
F DISQ. DUR 30 Mo 4900 F CARTE AT 2286 9390 F pour A500 A1000
VIDEO PARTNER (banc de montage avec contrôle des scopes)version
grand public - de 5000 F VIDEOTOASTER Faites vous connaître si
vous êtes intéressé par cette carte vidéo A 2000 + A 1084 S +
CARTE XT + LECTEUR S 1 4 + MS-DOS + GW-BASIC : 13990 F (Offre
réservée aux enseignants d'établissements publics et privés.
Bon de commande spécial sur demande)
• PROMOTIONS "BI-CENTENAIRE" (jusqu’au 14 Juillet) 1789 F 1989 F
VIDEO EFFECTS 3D AEGIS DRAW 2000 SHAKESPEARE K.C.S1.6 COPYIST
PRO LECTEUR 5’1 4 AVEC AFFICHAGE DIGIVIEW GOLD GENLOCK A2300
pour A2000
• EXCLUSIF : PROFESSORAL DRAW DESSIN VECTORISE 4096 COULEURS
SORTIE SUR IMPRIMANTE 24 AIGUILLES DE MEME QUALiïE QU’EN LASER
: 1500 F CAUGARI : Création & animations en 3D avec gestion de
la sortie magnétoscope :19500 F Disquette d’évaluation avec
notice technique en Français 100 F
• LE CERCLE AMIGA (pas de droit d’entrée) STAGES
VIDEO PAO DIGITALISATION les 17 JUIN et 24 JUIN 750 F la
journée (gratuit en cas d’achat des logiciels) ESSONNE MAILING
3, IMPASSE JULES DALOU 91000 EVRY Tél: 64.97.96.54 DISTRIBUTEUR
& CENTRE TECHNIQUE AGREE COMMODORE Cet encart a été
intégralement réalisé sur AMIGA avec le logiciel Professional
Page et tiré sur imprimante laser PostScript.®
NOM ....Prénom ..
Adresse ....
demande de catalogue gratuit ? Info stages ?
Type de machineA5000 A1000 ? A2000 ?
A copier si vous ne voulez pas découper votre A-News SOMMAIRE EDITO Commodore International Limited annonce la construction en Allemagne d’une nouvelle usine qui fabriquera l’ensemble de la gamme des Ami- gas et PC à partir de l’année prochaine. C’est une bonne nouvelle. En plus, nous avons l’impression, depuis quelques semaines, que l’Amiga approche, enfin, son véritable décollage en France...De plus en plus de gens s’y intéressent, de plus en plus en achètent... Une information qui n’a pas trouvé sa place sur les pages News : les deux gagnants de l’opération Amigraph organisée par Commodore
France en Mars-Avril sont Laurent Renaudin de Teteghem (qui gagne un Amiga 2000), et Eric Abinal de Goumon (disque dur pour A500)... Nous avons reçu un remboursement de 22 dollars et 67 cents pour la partie qui restait de notre abonnement à The Amigan, notre Amiga-joumal préféré, qui fermait ses portes subitement au printemps quand son rédacteur, Dick Barnes, est tombé malade.
Ce remboursement jusqu’au dernier centime est typique de l’esprit de The Amigan. Nous adressons nos souhaits à Dick Bames pour une meilleure santé.
C’est Giorgio Cupertino qui a fait connaître ce journal en France, et c’est encore Giorgio qui s’est occupé des remboursements en dehors des Etats-Unis... Nous serons en kiosque comme d’habitude au mois d’août, même dans certains kiosques près des plages!
Bonnes vacances!
NEWS NEWS NEWS .4-7 COMMODORE SHOW DE LONDRES 8-10 APPRENDRE A PILOTER .....11 COMMODORE SHOW LOS ANGELES...12-14 ' TRAME DU YETI ....16-17 LA 3-D PART ONE ..18-19 PROFESSIONAL DRAW ....20-21 CLI POUR DEBUTANTS ...22-23 SUPERBASE PROFESSIONAL ...24-25 DELUXE PRINT ....26 AUX: UN DEVICE D’ENFER 27 TITRAGE ET L’AMIGA ....28-29
LE COIN C ......30-31 ASSEMBLEUR RAPIDO ..32-34 PROCHAINEMENT SUR VOS ECRANS 35 FORGOTTEN WORLDS 35 ARCHIPELAGOS, VOYAGER, THE DEEP....36 LORDS, BEAM, TEST DRIVE II ...37 EXPLORA II, WAR IN MIDDLE EARTH 38 SOLUTION ULTIMAIV ...39 DOMAINE GRAND PUBLIC ...40 11 LES INTERRUPTIONS PAR SQUONK -.42 DP SUR 36-15 DEEP ...43 COURRIER ...44-45 PETITES
ANNONCES, ABONNEMENTS .46 J’AI REÇU MON DISQUE DUR A590 ....47 Ce numéro a été mis en page sur Amiga avec Professional Page, Deluxe Paint II, Prowrite 2, Zuma Fontset l'imprimante LaserWriter d'Apple.
A-News est édité et publié par NewsEdition SARL de Presse à ZA Bfc,24500 E to«.. Tfl 53-23-76-16 53-58-71-46 FAX53-23-75-35.
Directeur de la Publication.
Bruce Leppcr jhl NewsEdi- lion,' 1988. Reproduction interdite sans autorisation. Amiga, Amigados, Workbench sont des marques déposées de Commodore Inc. Les articles n’engagent que leurs auteurs A-News NEWS NEWS NEWS NEWS NEWS DEVCON SAN FRANCISCO Vous ne reconnaîtrez plus votre Amiga uand il est équipé du Workbench version .4, prévu pour la fin de l'année au même temps que l'ECS (enhaneed chip-set). Des graphistes sont en train de redessiner les icônes, les gadgets, les tiroirs, la présentation
- tout. Ncus savons que les cadres n'auront pas de coins arrondis
(cela occuperait trop de temps-processeur), mais notre savoir
sur l'esthétrque de l'affaire s'arrête là.
Pour les autres changements, par contre, nous savons beaucoup plus depuis la Conférence de développeurs américains (DEVCON) à San Francisco début juin.
Quel dépaysement pour les Un-poim- troïstes, pour les Amigaïstcs de la vieille école! Nos lecteurs ne feront plus "clique clique...", mais grâce au Faxt File System en ROM ces même lecteurs vent fonctionner trois ou même quatre fois plus vite! Le Gourou, lui, va se retrouver au chômage, remplacé par de banales messages qui feront moins peur à l’homme de la rue (niais il ne faut pas croire que l'Amiga va méditer moins souvent en conséquence).
Le Workbench sera capable de faire plusieurs tâches à la fois (au lieu d'attendre bêlement la fm de son disk-copy ou autre).
Vous allez pouvoir visionner les nems, dates de création, et taille de vos fichiers à partir du Workbench, sans ouvrir un Shell.
Vos logiciels vont pouvoir afficher un " menu utilisateur" sur le Workbench. B y aura une boîte-requête standardisée pour la gestion des fichiers, et une autre pour les fonts. L’affichage de textes sera encore plus rapide, et les "colorfonts” (fonts multicolore) seront reconnus. Il y aura même deux ou trois fonts du type "vectorisé" sur le Workbench 1.4, que l’on pern aggrandir sans voir apparaître des "escaliers"'.
Si vais faites des changements dans Préférences ils serait "vus" par le système sans avoir besoin de réinitialiser 1 ’ Amiga.
Il y aura un nouveau Shell, avec soutien pour le langage Arexx. Et un nouvel éditeur.
* * * La reconnaissance "officielle" par Commodore d’ARexx est
sûrement l’un des aspects les plus signifiants de Woriebench
1. 4. Arexx est un langage interprété, plus lent que les langages
compilés comme le C, mais bien adapté comme langage de
"commande" et permettant à des logiciels de différentes
provenances d'agir ensemble.
Arexx propose une façon standard pour les logiciels de l'Amiga de communiquer et co-opéra. Si l'interface Arexx existe dans un programme, le programma peut cire façonné individuellement par chaque utilisateur.
Arexx est la version Amiga du langage REXX, créée au début des années '80 par M ike Cowlishaw, du IBM Science Center en Grande Bretagne. Son but était un "macro- langage" lisible, facile à utiliser, mais aussi puissant, pour permettre le développement de programmes compacts et efficaces. Le résultat est un langage assez simple, avec un nombre relativement restreint de mots réservés et une syntaxe nés cohérente.
Pamii les programmes déjà compatiblcs- Arexx on note les dernières vereions de Superbase Pmfessional, Superplan. Microfiche Filer Plus, Nag Plus (un agenda), CygnusEd Professionai, Page Renier 3D, Magellan 1.1 (imminent) et AmigaTEX, un traitement de texte difficile à apprendre mais irremplaçable pour la préparation de documents scientifiques et d'autres pour l'imprimerie.
(ARexx est disponible chez William H âmes, PO Bca 308, Maynard, MA 01753, Etats-Unis, au prix de S50.)
* * * Côté hardware, la seule vraie nouveauté annoncée au DEVCON
était le "hardcard” Commodore, en réalité l’A2091 contrôleur de
disque dur, qui remplacera l'A2090A.
La parue électronique étant réduite, il sera possible de monter un disque dur directement sur la carte, laissant ainsi libre un espace-lecteur (pour un deuxième lecteur
3. 5, par exemple) dans l'A2000.
L'A2091 corrigera certains problèmes du A2090A, en particulier les problèmes de synchronisation en mode ovcrscan. Décrits dans le numéro de juillet de Amiga World comme “shocking and incompréhensible".
Le journal ajoute même que ce contrôleur est "inacceptable pour la plupart des applications vidéo et graphisme de haut niveau.
Ben Phistcr de Commodore France répond que les problèmes de FA2090A en situation d'overscan surviennent seulement uand le contrôleur est utilisé avec disque ur de type SCSL La majorité de ces contrôleurs en France ont été vendus avec disque dur ST-506.
Le nouveau Boyer ROM (d'après le nom de son programmeur) qui importe un réponse à ces problèmes est déjà installé sur le contrôleur de ]'A590 disque dur cxœnsion ram pour A5C0. A ce propos, Commodore- Francc vient d'être -approvisionné en A590s (Ed: voir dernière page pour les premières impressions d un lecteur de son nouveau A590).
* * * Les trois cents développeurs présents au DEVCON USA ont
aussi appris que FA2500, l'Amiga 2000 avec UNIX, sera vendu
avec un processeur MC68030 eh standard sur la carte, au lieu
du tandem 68020 et 68851 annoncé précédemment Ah sujet du
projet Amiga 3000, la seule information que nous sommes
autorisés à dernier est que cet ordinateur sera construit
autour du processeur 68030 "ou plus".
* * * Le prochain DEVCON Européen sera organisé à Paris en
janvier ou février.
* * * H était temps! La version française de la documentation
officielle du Workbench 1.3 est disponible chez Commodore. Si
votre revendeur ne l’a pas, demandez-lui de le commander...
Pour 190FTTC vous avez la traduction de l'excellente doc
américaine, et les disquettes Workbench a Extras 13. Les mil-
listes qui n’ont pas encore la disquette Kicks- Ion 13 peuvent
l’obtenir gratuitement de Commodore France sur simple demande
écrite.
* * * Commodore France prépare un plan qui permettra aux
possesseurs d'Amiga 2000 équipé de la carte mère version A de
l'echanger contre la dernière version.
Nous avons reçu plusieurs lettres à ce sujet de lecteurs qui étaient parmi les premiers à soutenir la croissance de l'Amiga 2000 en France en achetant un 2000A, modèle rapidement remplacé par le 2000B avec son connecteur vidéo et d'autres améliorations.
Le prix de l'échange n’a pas encore été fixé, mais pourrait se situer entre les deux chiffres 2500F et 4000F (estimation A-News.
à avaler avec précaution). Tout sera changé sauf l’alimentaiion et les parties supérieure (métal) et frontale (plastique) de la carrosserie.
Un lecteur nous signale qu'en Suisse on peut faire l'échange peur environ 3700F.
Nous conseillerons à ceux qui n’ont pas immédiatement besoin de ces améliorations d'attendre l'arrivée du nouveau jeu de processeurs Agnus et Denise et le Workbench 1.4. L'installation de ces proccsseuis nécessitera l'intervention des centres techniques sur tout le parc existant des 2000 (A et B).
* * * Baisse de prix importante sur ceitaines cartes mémoire
Spirit distribuées par CIS.
L’IN500 S2 carte avec 2 méga interne pour A500 passe de 7790FTTC à 5990F (baisse de 1800F). Son nouveau prix avec 1 méga est de 3990F. La carte IN500 avec 1.5 méga passe de 4790F à 3990F.
Pour Amiga 1000, l’INlOOO avec 1.5 méga et horloge baisse de 6440F à 4990F. Ces baisses sont en partie dues à la baisse du prix des circuits mémoire.
CIS annonce un nouveau produit - la Spirit SC 501 carte mémoire pour A500. Compatible avec !'A501 de Commodore et vendu au même prix que cette dernière, 1490F. Cene carte est aussi disponible saas RAM (mais avec horloge) au prix de 690F. (CIS, tél 56 374-378).
* * * ZIOMM de Strasbourg annonce la disponibilité en France de
la carte mémoire NEWS NEWS NEWS NEWS NEWS Glgatronf voir noire
reportage sur le Commodore Show de Londresj. Ziomm, 1 rue
Deserte, 67000 Strasbourg (ta 88-22-28-58).
* * * L’émulateur Macintosh AMAX de Rea- dysoft est distribué en
France depuis peu par Guillemot au prix d’environ 1600FTTC
(mais sans les ROMs Macintosh, qui sont essentiels à son
fonctionnement). Pour cette première version un disque dur
n'est pas utilisable, mais Readysoft prépare une version qui
permettra le création des partitions Mac sur un disque dur
Amiga. (Voir A-News N"9, "Max l’emulateur")
* * * Titus Software annonce qu’il diffusera en France, Suisse,
et Belgique le livre Comprendre et Bien Exploiter son Amiga
(voir A- News 14, p23). C’est le premier livre à être distribué
par Titus, qui se dit très impressionné par l’oeuvre des deux
auteurs Québécois Yves Brazeau et Daniel Garant. (Titus, tél
143-32-10-92).
Le jeu Titan de Titus vient de gagner à Chicago, le "Video and Recreational Software" catégorie "Innovation 89". Hervé Caen, directeur de Titus, s’est fait remettre l'oscar des mains du Président du Consumer Electronics Show. En avril, Hervé avait déjà reçu la NEF D’OR de la Chambre d’industrie et de Commerce de Paris pour ses efforts à l’exportation (60 % du chiffre d’affaires).
* * * Dans notre numéro 12 d’avril (reportage sur AmiEXPO) nous
avons annoncé la disponibilité du programme de mise en page
Pagestream, de Soft Logic, tout en notant que la première
version était bogué. En fait, nous n’avons jamais pu faire des
sorties convenables sur imprimante laser postscript avec la
version de Pagestream que nous avons eu Mitre les maires (ni
même des affichages convenables à l’écran). Cette version
était importée et vendue en France, mais pas par Upgrade
Editions, qui représente Soft Logic en France.
Les sorties sur imprimante matricielle sont d’excellente qualité (voir dernière page, A- News N’13), mais en attendant la sortie d’une version amélioré Pagestream est instable au point d’être inutilisable au niveau professionnel. Dommage, car ce programme est bourré non seulement de petites bêtes nocives mais aussi de fonctions les unes plus puissantes que les autres (rotation de texte, modification instantanée des proportions d’un texte par exemple).
Le journal américain INFO a quand même réussi à imprimer une page de texte et graphisme couleur sélectionnée avec Pagestream.
Info note que la qualité des sélections est décevante, avec la densité de ligne réglée en permanence à 60, moins que la moitié de la densité normale sur photocomposeuse Linotronic.
* * * Dans la presse, Pagestream a suscité diverses réactions :
Info - Nous avons rencontré une horde de bogues. Les programmes
frappés de la peste des bogues découragent les utilisateurs et
créent de mauvais commentaires, non seulement pour le
logiciel mais pour la machine et l’industrie..." Amiga World -
"Je refuse de servir de testeur non-payé de versions beta
pour une société qui vend un logiciel qui est pratiquement
inutilisable".
Arnaud Ribadeaù-Dumas, dans le bus de Commodore-France - "Un très bon logiciel de PAO professionnel de la classe de Profcssional Page que nous conseillerons sans hésiter aux utilisateurs d'imprimantes matricielles."
Skyline 4990 Frs TTC SHD2030: 30 Mo on interne pour Amiga 2000.
Les produits Skylln• sont distribués en France par : V, CIS Manuel en français, 1 571, cours de la Libération disquette d'installation 33400 TALENCE contenant le Driver Skyline permettant la gestion de 2 Disques Durs. Taux de transfert : 260 Ko sec.
Tel: 56 37 43 78 Fax: 56 04 08 95 photos et caractéristiques techniques non contractuelles Professional Draw de Gold Disk (voir l'essai par Patrick dans ce numéro), a, lui aussi, provoqué des réactions contrastées : Amiga World - "En attendant l'enlèvement des bogues et l’amélioration des fonctions (texte, etc), le titre de ce logiciel sera une erreur d'appellation."
G VP 68030 Info - "Dans sa foime actuelle Pro Draw est une grande déception pour les utilisateurs d'Amiga et devrait être un embar- rassement majeur pour Gold Disk" Your Amiga - "Professional Draw n'a pas de concurrent sur l'Amiga et, avec Professional Page, met les logiciels Gold Disk au premier rang de la publication assistée par ordinateur" Amiga User International - "Je suis convaincu. Je vous le recommande."
ACAD Translalor est un outil de conversion de fichiers DXF de AutoCAD sur PC, Mac, Sun ou Apollo vers un format utilisable par Sculpt-Animate sur Amiga. E y a conversion intégral des structures AutoCAD et fichiers Rcv.9. (Amiga Centre Scotland, 4 Han Street Lane, Edinburgh, Ecosse EH13RN. Prix £139)
* * * Un stage de création graphique 2D et 3D sur Amiga pour
graphistes, illustrateurs, plasticiens et vidéastes sera
organisé à Clu- ny en Bourgogne du 24 au 28 juillet par
l'association Rencontres Internationales de Lure.
Les stages, d'initiation et perfectionnement, seront animés par Pierre Bretagnolle, artiste graphique, Philippe Poulet, photographe et vidéaste, et Frédéric Louguet, informaticien La formation sera assurée sur Dpaint III, Pixmate, Imagine 4D, Sculpt-Animate 4D, Photon Paint 2, Digipaim et Digiview.
Prix : membres 3200F, non-membres 3700F. Renseignements auprès de Françoise Compagnon 16 rue Sainte Geneviève, 94150 Rungis. Tél le lundi 1- 45-60-57-07. Le jeudi 1-43-25-44 18 ou 43- 25-36-43.
Suite à notre lest du scanner Sharp JX- 300 le mois dernier, Educom nous informe qu'il prqaose un service de digitalisation avec ce scanner et le logiciel ProScanLab d ’ ASDG. Le prix en France de la station de scannérisation complète (y compris Amiga 2000 avec 8 méga de RAM) est de 84200FHT. (Educom, 78 avenue St-Remy, 57600 Forbach. Tél 87-87-27-35). Le mois prochain nous donnerons quelques tarifs de digitalisation et tirage (VidéoDidact, Educom, etc). Envoyez-nous rapidement vos prix.
Tropic nous fait pan de ses premières impressions de ta carte 68030 de Great Valley Products (GVP), disponible chez CJ.S Elle propose en standard un 68030 cadencé à la vitesse très respectable de 25 Mhz et un coprocesseur 68882 spécialisé dans les calculs en virgule flottantes tournant lui aussi à 25 Mhz. A titre de comparaison, un MAC II ne possède qu’une paire 68020 & 68881 tournant à 15,67 Mhz... En plus de sa fonction accélératrice, cette carte intègre aussi un contrôleur de disque dur 'autoboot' ultra rapide de type 'AT'. Ce type d'interface a été développée, entre autres, par
Compaq qui l'utilise sur ses tous derniers produits... C.I.S prévoit un "bundle" qui comprendra une carte IMPACT 030 et un disque dur Quantum de 40 ou 80 Mo avec un temps d’accés de 11ms.
Le complément normal d'une telle carte est bien sur une carte mémoire en 32 bits.
GVP propose la cane IMPACT A2000- 030RAM pour laquelle les ingénieurs ont réussi à n'utiliser que des ram dynamiques tout en permettant au 68030 d'accéder aux données sans temps d’attente. Le mode Burst du 68030 qui permet de charger à grande vitesse ses caches internes peut aussi être utilisé sur cette carte. Ce mode permet de charger dans les caches jusqu'à un mot de 32 bit à chaque cycle d'horloge! Les informaticiens apprécieront... Jusqu'à présent seules les cartes organisées autour de très onéreux boîtiers de ram statiques permettaient de telles performances.
Un des avantages directs de cette puissance est l'utilisation de la PMMU (Pagcd Memory Management Unit) du 68030 pour déplacer le KickStart en ram rapide 32 bits.
L'accès à toutes les routines systèmes à la vitesse effective de 25 Mhz., et sur 32 bit au lieu do 16, métamorphose littéralement votre Amiga. C'est aussi une des seules façons d’accélérer notablement la plupart des programmes sans avoir à les recompiler spécifiquement pour le 68030. Il ne faut en effet pas perdre de vue que (à ma connaissance) seul trois produits spécifiques 68020 & 68881 existent sur Amiga: Aegis Draw 2000, Sculpt 4D et Turbo Silvec(EL YEJI: je teste le quatrième, ANIMagic, dans ma très chouette trame) Avec la carte GVP équipée de sa carte ram, j’ai pour la première fois
vu Professional Page être accéléré au point de répondre quasi instantanément aux ordres de la souris et ce pour moins de 40.000 FTTC (même pas le prix d'une R5 ncuve).(fif: Le prix de la carte 68030 de base, sans mémoire 32- bit, est de I4990FUC) Pour parler technique, on peut préciser que l'installation de cette carte revient à ouvrir le 2000 et à y enficher le plus simplement du monde la GVP-030. Pour les affamés de puissance de calcul, les cadences d'horloges des 030 et 882 sont totalement indépendantes et il est possible de s’équiper en processeurs plus rapides en changeant les
oscillateur correspondants, lesquels sont d'ailleurs montés sur supports à cet effet Du côté de la carte mémoire, clic se fixe sur la carte 030 en utilisant donc son propre bus 32 bit et par là même, laisse libre l'intégralité des slots (connecteurs) d'extension Zorro. Les mémoires utilisées se présentent en barettes que Ton enfiche à la demande suivant la quantité de mémoire désirée.
La carte offre les modes 2.4 et 8 Mega que l'on sélectionne à l'aide de trois jumpers. Attention tout de même, car en mode 2 Mega les accès mémoire ne sc font plus que sur 16 bit. Pour des raisons techniques ayant trait à la largeur de bus, celle mémoire n'esl plus utilisable si vous choisissez de booter en mode 68000.
De même et à l’instar de ses concurrentes, celte carte mémoire ne permet pas les accès en D M A. Toutefois, les seuls périphériques usuels utilisant le
D. M.A. étant les disques durs, la présence d'un contrôleur ultra
rapide sur la carte 030 gomme ce seul point noir.
Du côté compatibilité logicielte et confort d’utilisation, rien à dire. Le seul plantage enregistré en 15 jours, le simulateur de vol Falcon; et encore, je suis sûr que le problème provient de la protection du logiciel. Sinon, après un simple enft- chage de la carte, le 2000 a autobooté sur son disque dur habituel, exécutant une Startup-Sequence inchangée, et tous les programmes présents sur le disque ont fonctionné du premier coup. Pour exploiter pleinement la mémoire 32 bits, il suffit alors d’exécuter la commande SetCPU que 1 ’on aura intérêt à intégrer dans sa Startup- Sequence. Cette
commande vous permettra de recopier le KickStart en mémoire rapide 32 bit et aussi de contrôler Tactivation des caches et du mode Burst du 68030.
Après les 10 minutes nécessaires à l'installation et l'ajout de la commande SetCPU, que faire ? On peut s'émerveiller devant les images que Sculpt 4D vous dessine en quelques minutes, tenter d'atterrir avec le F-18 tl'lnterceptor qui se prend pour un X-15 ou bien avoir des pensées métaphysiques devant un ensemble fractal de Mandclbrot qui va jusqu'à 30 fois plus vite à se dessiner. Que dire de la joie do travailler sous ProPage avec un écran qui se redessine en 3 secondes au lieu de 20 alors que dernière se calcule une image en ray- tracing ! Voilà comment on découvre enfin un système
Amiga qui utilise à merveille puissance et multitâche alors que ceci fait encore partie des prévisions marketing d’autres constructeurs... Tropic.
NEWS NEWS NEWS NEWS NEWS L’AmiForum à Dallas, Texas, organisé par AmiExpo a attiré 1489 Amigaïstes et 23 sociétés, y compris Byte by Byte, Précision, Haitex Resources, Comp-U-Save et Lattice.
Parmi des produits nouveaux étaient une serie de cartes accélératrices de Digital Animation Productions et Modula 2 pour Amiga de M2S.
Ment avec le programme "cible". L’utilisateur choisit un sujet (ou une fonction d’un des menus de Dpaint) et Help lui fournit une démo qui est simple à suivre mais explique les meilleurs techniques disponibles dans lé programme. Il nous semble que les logiciels RGB seraient de très bonnes candidates pour traduction en français.
Scott Alexander de San Francisco nous envoie le premier numéro de Technoir, "disquette-magazine pour les arts” pour Amiga. Tout est en anglais, bien sur mais l’idée est assez originale et pouvait encourager quelqu’un à organiser une production similaire en français.
La disquette est en domaine public, distribuée gratuitement par son éditeur contre une disquette vierge et une enveloppe timbrée (ou disk + deux dollars s’il vous reste des billets de votre dernier weekend là-bas). On y trouve un poème, deux histoires drôles et délirantes, quelques graphismes de qualité plutôt moyenne récupérés par Scott sur les serveurs américains, et une petite animation par lui-même (avec le programme DP Projector).
Avec ses textes grands et lisibles, rose sur bleu, et son interface utilisateur simple et efficace, ce "magazine" apporte, au moins, autre chose que les hyper-scrolls.
Technoir, 723 Minna Street, San Francisco, CA, USA, 94103 UBI SOFT vient de signer un contrat de distribution exclusive en France des produits de la société américaine Digital Intégration. La version Amiga de F16 de DI est prévue pour début Juillet.
DeluxeHelp for Deluxe Paint III, un logiciel d’apprentissage dans l’utilisation de Deluxe Paint III, est disponible (en anglais) chez RGB Computer & Video Créations, de Floride, USA, prix $ 50 (deux disquettes - graphisme statique et animation).
RGB annonce un deuxième logiciel de "travaux pratiques" pour Dpaint II. Le premier, DeluxeHelp for Deluxe Paint II était destiné aux débutants; le deuxième Advanced Techniques - Textures and Backgrounds for Deluxe Paint II, est le premier d’une série pour l’utilisateur intermédiaire ou expérimenté. Il montre les procédures pour création des grains et des fonds de niveau professionnel. Prix $ 35.
Les logiciels "Help" sont chargés en mémoire simultané- Volumm, l’équipe qui a créé Imagine 4D (annoncé par The Disk Company mais pas encore en vente), a ouvert une boutique spécialisée Amiga à Toulouse.
Les Amigafans y trouveraient Bertrand Aube, Bernard Le- tourmy et Danielle Delord dans un atelier d’images de synthèses 2D, 3D, et vidéo tous formats. C’est un magasin avec démos, tests, conseils (et prix) mais c’est aussi un atelier de développement. D’autres logiciels vont suivre Imagine tD... (SARL Volumm, 30 r Pharaon, 31000 Toulouse, lél 61-53-39-
06) .
NOUVEAU POUR AMIGA 2000 CARTE MULTIFONCTIONS EXTAM 688 7 FONCTIONS SUR UNE SEULE CARTE : Interface SCSI : permet de relier jusquà 7 périphériques.
Contrôleur d’accès direct à la mémoire (DMA) : transferts beaucoup plus rapides.
16 socles : prêts à recevoir jusqu'à 8 MB de RAM.
MUBUS 20 : permet la connexion de petits périphériques.
64 KBYTES de mémoire morte.
PRIX : SEUL. 890, FS Autoconfiguration.
Autoboot
P. I.P. (Produits Informatiques professionnels)
C. P. 3342 - CH 1400 Yverdon (19.41 24 24.10.77) CHERCHONS
REVENDEURS POUR LA FRANCE r Le Commodore Computer Show au
Novotel, Londres, début Juin, sera le seul de Vannée en
Angleterre dédié exclusivement aux ordinateurs Commodore.
Traditionnellement, Database Exhibitions organise un deuxième Show en Novembre, mais pas cette année. Allez savoir pourquoi. Les fans Commodore ont été dirigés vers le "Computer Shopper Show" qui se tiendra à Valexandra Palace du 24 au 26 novembre.
Pourtant, les 100 stands au Novotel était bien occupés durant les trois jours de ce show, et pendant les heures de pointe, entre 10 heures du matin et trois heures de l’après-midi, il était difficile de se déplacer dans les deux halles, tellement la foule était dense.
Pour nous, l’annonce la plus étonnante de cette expo était celle dont on parlait le moins - la révélation que Commodore vendra VA590 disque dur extension mémoire pour A500 au prix de seulement £399. Il est certain que ceci aidera PA500 dans sa lutte outre-manchianique contre l'Atari Si, une lutte qui s’intensifie de jour en jour.
K-Data est une nouvelle gestionnaire de fichiers de l’éditeur anglais Kuma Computing, déjà connu pour son assembleur K-Seka. Apparemment K- Seka n’était pas utilisé par l’auteur de K-Data, la vitesse d’affichage à l’écran n’étant pas parmi les points forts de ce programme.
K-Data se veut convivial et facile d’utilisation, et dans une large rnésure ce but est atteint 11 comprend deux programmes :
• KD-Design, pour établir et éventuellement modifier vos champs
(les catégories dans lesquels vous allez entrer vos
informations - nom, prénom, date de naissance, etc);
• K-Data lui-même pour entrer les informations dans ces champs et
pour faire des recherches et tris, les fonctions classiques.
Ceci est un inconvénient en comparaison avec Superbase, qui est capable de tout faire sans changer de programme, mais pour un débutant le système est encore plus facile que Superbase. La taille d’un champ texte, par exemple, est modifiable simplement on tirant sur le rectangle réresentant le champ, pour l’élargir ou le rétrécir. Le nombre changeant de caractères lignes disponibles dans le rec- tanglc est affiché en permanence. La position sur l’écran de chaque champ est également modifiable par simple glissement de boîtes.
K-Data n’est pas relationnel, mais propose néanmoins de puissantes fonctions pour utiliser plusieurs blocs de data. Par exemple, Merge vous permet de (1) ajouter pre-existant data à un fichier, (2) transférer les enregistrements d’un fichier à un autre, (3) modifier certains enregistrements dans un fichier avec les mêmes champs clés, et (4) diviser les enregistrements dans un fichier en créant deux nouvelles "Classes’1 puis fusionnant cette information dans deux fichiers nouveaux.
Mr Jon Day, directeur de marketing de Kuma, ne savait pas si K-Data reconnaîtrait automatiquement un clavier français. Malheureusement la réponse est à la fois oui et non. K-Data vous permettra d’entrer le nom "Cédric" dans votre champ Prénom, et il saura retrouver Cédric parmi tout un tas de Cedrics (sans accent). Mais les "touches mortes" nécessaires pour accents circonflexes etc lui sont inconnues. Ce problème n’est pas incontournable. Le programme de domaine public Setkey permet la création d'un Kcymap avec, par exemple, le caractère "â" programme sur la touche Alt-a, et dans ce
cas K-Data le reconnaît. (Ed. Nous allons mettre Setkey en téléchargement sur 36-15 DEEP).
Quelques détails téchniques pour terminer ce survol très rapide de K-Data : ? Nombre maximum de champs limités par la surface disponible pour défilement de l'écran.. Cela est une caractéristique bien à K-Data, résultat de la conception fondamentale de ce programme. J’ai calculé que si on se limite à des champs d’une ligne il y a la place pour environ 100 champs, ce qui est largement suffisant.
Q Nombre maximum de caractères par champ = la surface de travail de la plus grande fenêtre, environ 2000 caractères.
U Nombre maximum d’enregistrements par fichier = capacité disque, jusqu'à 80 méga.
Q Nombre maximum de fichiers ouverts selon mémoire disponible, entre 2 et 4 en moyen.
? Nombre maximum de caractères data par enregistrement = 10k, selon mémoire disponible (??).
K-Data fonction sur A500 avec un seul lecteur, mais deux lecteurs sont fortement conseillés.
Une dernière remarque : j’ai rencontré plusieurs fois Monsieur Gourou en "jouant" avec ce logiciel. 11 est probable qu’un utilisateur averti aurait moins d’aventures, mais quand même.. Notre test en profondeur de ce logiciel en dira davantage.
Prix £50.
Kuma annonce aussi :
- K-Gadget:Amiga, un éditeur de gadgets et boîtes-requête qui
généré du code source en C. Cet outil pour programmeurs
affiche des gadgets sur l’écran, permettant de voir
immédiatement le résultat des changements effectués pendant
les procédures de création et édition.
Il génère des gadgets boolean, pro- portionel et string; les gadgets peuvent avoir un grand nombre de textes en plus des images et des encadrements; les requêtes peuvent avoir texte et encadrement. Prix £30.
? K-ROGET Thésaurus avec 150,000 mots, opérant comme accessoire de fond et permettant aux utilisateurs de traitements de texte divers de rechercher les phrases et mots de substitution sans quitter leur document de travail. D’un intérêt évidemment limitée quand on travail en français...£50. ? K-COMM 2, logiciel de communication avec auto-réponse, 75-9600 baud, VTIO0, X-Modem, horloge, touches de fonction programmables, mode deboguer pour identifier problèmes de connection, etc. £30.
(Kuma Computers Ltd, 12 Horses- hoe Park, Pangbourne, Berkshire RG8 7JW, Angleterre. Tél 07357-4335) Précision Software n’avait pas de stand, mais son tableur Superplan était en vente à £100. Ce logiciel peut échanger des informations avec les dernières versions de Superbase Professional (et d’autres programmes) grâce à l’interface Arexx. Par exemple, il peut générer des graphiques.à partir de data en provenance de Superbase, et puis renvoyer ces graphiques pour affichage dans Superbase.
Pour les commandes, il y a le choix entre les menus déroulants, les "boutons de fonction" à la Superbase, ou des commandes ’V. On peut éditer le fichier menu pour ajouter d’autres options, et programmer des applications avec un macro-langage. Les graphiques change en même temps que les données, et il y a une fonction d’aide dynamique qui tourne toute seule dans sa fenêtre en attendant que vous en ayez besoin.
Une carte mémoire de 1.8 mégas pour Amiga 500 qui s’cnfichc sous l’ordinateur à la place de l’A501, ça c’est une bonne idée. C’est le MiniMax de la société allemande Gigatron.
La carte MimMax La carte est disponible avec 512k, 1 MB, 1.5 MB, ou 1.8 MB. Avec seulement 512k l’installation est aussi simple qu’avec l’A501, mais le prix, à £150, est plus élevé.
Quand le moment arrive d’augmenter le nombre de circuits RAM sur la carte, il est nécessaire d’ouvrir l’Amiga, et réinstaller le circuit Gary sur une petite carte "piggy-back". Un câble relie cette carte à la carte Minimax. Les circuits RAM sont de type 514256.
La mémoire s’autoconfigure, et il y a une horloge en standard. Il y a aussi une commutateur à installer à l'extérieur de l’Amiga si vous voulez avoir la possibilité de débrancher le RAM en cas de problèmes avec les quelques logiciels (surtout des jeux) qui ne le tolère pas.
Il y a un léger hic pour ceux qui voudraient installer leur MiniMax avec 1.5 méga de RAM : il faut le ROM kickstart version 1.3, puisque la version 1.2 ne peut s’autoconfigurer qu’en 512k, 1MB ou 1.8MB. Gigatron propose les ROMs Commodore 1.3, ou bien une carte "Double ROM" qui permet la commutation entre les versions 1.2 et 1.3 dans le même ordinateur!
A Londres le prix pour cette carte avec 1.8 MB de mémoire (16 circuits RAM, pour un total de 2.3 mégas dans l’A500) était de £450 (£l=environ 11F).
(Gigatron, Resthauser Str 128, D- 4590 Cloppenburg, Allemagne Fédérale.
Tél 44-71-30-70 + 83740, Fax 44-71- 836-43).
Un modem qui permet une vitesse équivalent à 4800 bauds par seconde était présenté par Hi-Tec Supplies au prix public de £280. En fait, VEC2400 Quad Speed MNPS Modem opère à des vitesses jusqu’à 2400 bps (standard V22bis), mais il utilise MNP correction d’erreur niveau 4 et MNP data compression niveau 5. Ceci assure des communications très fidèles, mais aussi des téchniques pour comprimer les données qui donnent une augmentation effective de vitesse de transfert jusqu’à 100%.
Modemllilec EC4200 (Hi-Tec, 48 Marsh Lane, Mill Hill, Londres NW7 4QH. Tél 44-1-959-6808.)
Sur le stand de Bytes and Pièces se trouvaient des boîtiers d’extension ou "clone boxes" destinés à transformer un Amiga 500 en Amiga 2000. L'Intern contient deux connecteurs pour cartes A2000, une extension de bus, et une alimentation, pour £175. Le Physician contient trois connecteurs et accepte les dispositifs DMA (£250). Le Surgeon, lui, a huit connecteurs (4 Amiga, 3 AT, 1 XT), et en plus un connecteur pour coprocesseur. 11 accepte toute carte A2000 sauf la carte EGA, et il y a la place pour un lecteur 5,25".
Bytcs et Pièces est distributeur en Grande Bretagne pour Spirit Les "Clone Boxes" de Byte s & Pièces Technology. Ils ont installé deux cartes Spirit SIN500 dans un A500 pour un total de 5 méga RAM (une de ces cartes utilise un transformateur radio-cassette pour alimentation en 6-volts).
Selon ce distributeur, Spirit proposera bientôt une nouvelle carte de huit mégas mémoire externe pour A500, utilisant un seul circuit pour chaque méga, en incréments de deux mégas. Selon Bytes and Pièces, cette carte recconaîtra les cartes internes Spirit et permettra l’utilisation d’un A500 de 11 mégas de mémoire!
Bytes and Pièces avait les disques durs les moins chers du Show (£350 pour 20 mégas, pour A500 et 1000.
(Bytes and Pièces, 37 Cecil Street, Lytham, Lancashire FY8 5NN, tel 44- 860-254-344, FAX 44-253-714-141) Avantage pour Amiga : Talking Protext, un nouveau traitement de texte adapté pour les non-voyants, était démontré par Arnor Ltd.
Protext est peut-être le traitement de texte le mieux connu en Angleterre, grâce à sa version originale, très réussie, sur Amstrad CPC. La version Amiga pour non-voyants n’est pas ¦JPPPLJxxl Rlaak Load file Save fil Catalogue files ï&Aizi Copy file Doc profi «ode Connand Mode Qui t Pro encore terminé, mais les fonctions prévues sont : Ecran de Protext
• Chaque touche ou chaque mot que l’on frappe peut être parlé
• La ligné courant ou le paragraph peuvent être re-lus
• Chaque caractère peut être lu quand il est traversé par le
Curseur
• D’autres informations utiles peuvent être parlées.
La version 4.2 de Protext "standard" était en vente, avec des changements mineurs, mais une révision majeure viendra plus tard cette année en V4.3. (Arnor, 611 Lincoln Road, Peterborough PE1 3HA, tel 44-733- 68909) Coté vidéo, Rombo annonçait la sortie bientôt deVidi-Amiga pour l’Amiga au prix de £100. Cette digitaliseur est capable de capturer une image en l 50èmc de seconde en 16 tons d’un signal vidéo, sans arrêter la bande. On peut char- 1 ger et sauvegarder en format IFF, et surimposer un graphisme existant sur la trame, en n’importe quelle dimension, n’importe où sur l’écran.
Il y a des contrôles de cadrage vertical, de palette, de contraste et brillance. VidiÇV ideo Image Digital Interface)-Amiga sera vendu en forme de boîtier qui s’cnfiche sur le port série, avec logiciel, câble vidéo, et manuel.
Disponibilité prévue à partir de Juillet.
Une version ST existe depuis novembre.
(Rombo, 6 Fairbairn Rd, Livingston EH54 6TS, Grande Bretagne, tél 44-506-414-631 ).
Hisoft sortira bientôt une version de Devpac Amiga pour le professionnel.
Parmi les fonctions seront : génération de six différents formats de fichier, y compris Atari ST et Motorola S- Records; assemble instructions et modes adresse des 68010 020 030; lin- ker multi-format; cross-development avec un autre Amiga ou ST à travers un lien data rapide; assemble directement à mémoire à distance et deux-machine deboggeur.
Music X de Micro-Illusions était attendu chaque jour en version finale, mais comme d’habitude ce logiciel était en retard. Ceci dit, il y avait une démonstration par un des programmeurs, à l’aide de plusieurs racles professionnels. Je ne sais pas si c’était sa façon déjouer, ou si c’était le résultat d’un collection de matériaux hors de MM5000 clavier portée pour le commun des hommes ou si c’était un exemple typique de ce qui va sortir de Music-X, mais en tous cas les bruits étaient sublimes.
Pour finir, la meilleure affaire du show était sûrement Vamiga Music System sur le stand de Power Computing. Pour le prix modique de £150 livres vous partez avec les objets suivants sous le bras : ? MM5000 clavier midi, 5 octaves, touches taille piano, qui fonctionnent également sur Atari ST. ? MM3000 interface midi.
? MM2000 digitaliseur son stéréo, avec adaptateur pour Amiga 1000 Amiga 500.
? Le logiciel ProSound Designer.
? Le logiciel ProMidiPlus.
Test le mois prochain dans A-News de cet ensemble. (Power Computing, 44a Stanley St, Bedford MK41 7RW, Angleterre. Tél 44-234-273-000. Fax 44-234-270-133. Bruce APPRENDRE A PILOTER SUR AMIGA Info vol Un simulateur de vol de niveau professionnel qui tourne sur Amiga 500 était présenté pour la première fois au Salon aéronautique du Bour- get.
Le simulateur Alpha Kilo n'est pas un jeu -.ne vous attendez pas à voir de jolis paysages ou des Migs sur l’écran - mais il attire quand même les non-pilotes, ou des pilotes de rêve, par sa stricte adhésion à des conditions réelles de pilotage d'un monomoteur.
De même débattement que sur un avion en inclinaison et en profondeur (le palonnier est couplé automatiquement à l’inclinaison), frein, compensateur de profondeur, commandes de train d'atterrissage, gaz, pression d'admission, hélice à pas variable, rentrée et sortie des volets.
L’interface se connecte sur le bus de l'Amiga (accès plus rapide), et comporte des ROMs contenant les données géographiques, 25000 points d’altitude, 200 pistes. 400 balises VOR, DME, NDB... et 120 ILS (atterrissage sans visibilité).
AlphaKilo II est en fait un simulateur d'entraînement à la radionavigation aérienne. Plus de la moitié des clients sont des pilotes amateurs voulant progresser dans ce domaine et améliorer la sécurité de leurs vols.
Le programme pcmict d'effectuer un vol complet, depuis la mise en route du moteur sur l’aire de parking, jusqu’à l’atterrissage sur un autre aéroport choisi en passant par les phases normales d’un voyage aérien.
Pour les longs trajets on peut passer en accéléré et repasser en vol normal pour les phases délicates.
On peut sélectionner soit la vue de la piste en trois dimensions avec l'horizon, soit le pian de l'aéroport sur lequel l’avion est visualisé avec ses déplacements, soit une carte de la zone survolée, avec représentation des reliefs (altitudes) par des couleurs, des pistes et des balises de radio-navigation, et de l'itinéraire suivi par l’avion. L’opérateur peut modifier l’échelle et faire défiler la carte, en survolant la France entière et les terrains limitrophes.
La météo est programmable (vitesse et orientation du vent, nébulosité, pression atmosphérique, plafond et plancher de nuages). Ainsi que jour nuit. Des trous d’air et des bourrasques peuvent venir perturber le vol.
Prix du logiciel de base avec console (indispensable) pour A500 1 méga : 8500FHT. Alpha Kilo Simulation, 10 Chemin des Cuers, 69570 Dardilly. Tel 78-43-20-12.
WORLD OF COMMODORE SHOW LOS ANGELES 19-21 mai Par une température plutôt fraîche pour la saison et le lieu, The World of Commodore ouvrait ses portes pour 3 jours d’expo. Rien à voir avec les traditionnels AMI Expo car on a pû y voir tous les modèles de la marque : C64, C128, AMIGA 500, AMIGA 2000, et AMIGA 2500. Si, effectivement iAmiga représentait 80% des stands, les autres machines vieillissaient en beauté avec des produits de très bonne qualité. Au fait savez-vous quand a été vendu le premier C64 ? Trois ans plus tard c'était la commercialisation du C128 et la même année l’annonce de
ïAmiga 1000.
Dès l’cntrèe le ton était donné.
Newtek, sur le plus beau et le plus grand stand, présentait enfin le VideoToaster au public avec un prix ;k vente de $ 1595 (10 500 F en vin 1- En prime, les visiteurs pouvaient assister à la présentation des ’cotuplè ments" dont personne n’avait aupara vant parlé Toaster 3D, Toaster Paint un synchroniseur avec correcteui de base de temps (TBC pour les pros ...), une interface D-2 pour les magnétoscopes et TV équipés de ce système (digital display), ToasterNet pour la projection d’effets spéciaux sur des murs d’images. Digipaint 3 enfin, était l'occasion de super démos sur moniteurs géants
La nouvelle image de marque de l’Amiga aux USA devient : "The World's First and Only Broad- cast Video Computer" (le premier et l’unique ordi na teur video de qualité professionnelle). Et on le prouve avec le Toaster dont voici quelques-unes des capacités :
• Effects vidéo digitaux : effets géométriques en temps réel
quelque soit la source (caméra ou magnétoscope) compatible D-2.
• Générateur de titres : le titrage peut être effectué en qualité
"broadcasl" en même temps que la bande support, anti-aliasing
présent équivalent à une résolution de 35 ns.
• Archivage d’images : le système est capable de stocker jus
qu’à 2000 images et de les restituer de manière rapide dans
Toaster-vu d’Ed: Ed:- u de Toaster, etc., etc. tout le spectre
couleur NTSC.
• Frame Buffer : avec traitement digital super rapide, compatible
D-2.
• Switcher à 4 entrées avec effets de dissolution et de fondus de
n’importe quelle entrée vers une autre, tenant compte de la
luminance.
• Frame Grabber : avec temps de capture de 1 60 de seconde en
qualité "broadeast”
• 4 entrées vidéo composite BNC
• 2 sorties vidéo composite BNC (principale et preview) Encore un
TOS Au cours du lcr trimestre 1990 un "Toaster Operating
System" sera commercialisé sous forme de soft afin d’écrire en
langage "toaster" des scripts automatisant des séquences
successives.
TOASTER 3D, dont nous avons vu quelques résultats sous forme de "demos réels", rend obsolète des programmes comme Sculpt-Animate 4D, tellement la qualité devient celle des palettes professionnelles renommées coûtant 50 fois plus. Des animations en plusieurs millions de couleurs dont chaque image dépasse certes le mega octet, mais dont la copie finale sur cassette vidéo est digne des productions TV.
TOASTER PAINT passe le cap des 40% couleurs que l’on croyait être infran chissablc, tout simplement parce que le Toaster possède ses propres chips vidéo capables de franchir ce mur.
L’un sans l’autre, l’Amiga et le Toaster ne seraient rien pour le monde de la vidéo. Nos contacts avec Allen Hastings, en personne sur le stand pour parler de son "enfant" Toaster 3D, nous font penser que tout n’est pas encore sorti des tiroirs de chez NewTek, véritable Alcatraz, dont la publicité dit que même les salariés ne connaissent pas les développements en cours.
Ic grand dommage est que notre question : "et la version PAL du Toaster?" N’a pu avoir de réponse. Il n’est pas prévu de version PAL avant un certain temps .... mais allez donc savoir si ce n’est pas une tactique commerciale.
DIGIPAINT 3 était annoncé depuis 15 jours à grand renfort de pub : 4 pages couleurs dans Amiga World avec des conditions de ventes assez sympathiques $ 99.95 prix normal, mais les possesseurs de Pholon Paint, Express Paint, Deluxe Paint ou II qui renvoient la page 6 de leur manuel peuvent l’acquérir pour 49.95 $ , une sorte de reconnaissance au droit à l’erreur !
Parmi les capacités de DIGIPAINT 3:
• mode HAM, conversion du mode HAM en n’importe quelle autre
résolution sans perte de qualité, contrôle complet sur les
niveaux RGB, le contraste, la brillance, la saturation, la
finesse des images
• Modification de taille des brosses (resizing) avec lissage
(smoothing)
• Texture mapping dans n’importe quel mode Effets de reflet et
perspective dans Digi-Paint 3
• Lissage en mode texte sur n’importe quelle police dans
n’importe quel mode.
• Mode "transparency" permettant de mixer 2 images et créer ainsi
des effets exceptionnels
• outo-scrolling Un grand produit digne des autres fabrications
de NcwTck.
Au fait, connaissez-vous le prénom de la jolie présentatrice de chez NewTek, celle qui figure sur les écrans de toutes les pubs et qui vous dit "Welcome to NewTek" dans la disquette démo n°I ? Elle était sur le stand pour assurer la présentation de DigiVietv Gold. Mine de rien elle est quand même directrice des ventes.... Sur le stand très dépouillé mais élégant de Commodore USA, beaucoup de matériels, principalement des Amiga et des PC et sur chaque machine un programme en libre utilisation ce qui est rare chez nous mais tout à fait possible aux USA d’autant que les disquettes ne sont pas
retirées des drives et que les souris ne sont pas rivées sur la table.
En vedette, VAMIGA 2000HD et surtout V AMIGA 2500. Pour les promotionner, une super doc très sobre, sur bristol aluminisé, 2 photos, une cinquantaine de lignes de texte annonçant le principal, le complémentaire s'apprenant en questionnant ou en visitant un distributeur.
Juste à côté de Commodore USA, le Scanner Canon associé à Professional ScanLab afin de tirer le meilleur de vos photos couleurs.
Microlllusions présentait bien sûr Photon Paint et Photon Video mais surtout Music-X une nouvelle race de séquenceur MIDI de niveau professionnel. Son prix de $ 300 semble justifié par ses fonctionnalités et notamment ses 250 séquences par canal MIDI ... (le Philarmonic Orchestra sur disquette !!).
Photon Video s’enrichit de "Edii Décision List Processor" EDLP, dont le but est d’éditer des séquences pour le montage vidéo :
• 999 événements par fichier
• 3 pistes (1 vidéo, 2 audios) avec les 3 pendules
d’enregistrement affichées simultanément
• Chaque modification recalcule l’ensemble du script et l’envoie
sur un système d’édition connecté sur la RS232
• Fonctionne en 30 images sec. En NTSC, 25 images sec. En PAL, 24
images sec. En mode cinéma. Son prix: 500 S Philadelphia Video
Lab Inc. présentait DigiWorks 3D un convertisseur d’images 2D
en 3D à partir de n’importe quel fichier issu d’un XXX Paint
quelconque. Non content d’assurer cette fonction, DigiWorks
permet la sortie sur diapositives depuis n’importe quel for
mat vidéo, n’importe quel format Amiga ou MAC II. Des épreuves
sur papier peuvent être générées jusqu’au format 24" x 30" (61
x 76 cm 11). Nous n'avons pu avoir aucune date de
commercialisation du produit ni son prix. A suivre Invision
présentait son maintenant célèbre LIVE! Dont nous avons pu
savoir qu’une version PAL était en cours de finition, ce qui
augmente son intérêt pour nous "européens". Effets de mirroir,
de mosaique, solarisation, "posterisation" font partie de ce
merveilleux frame grabber en temps réel.
Son prix de SI99 devrait le rendre compétitif car la concurrence fait rage dans ce domaine.
Access Technologies proposait ACAD Translator, un convertisseur de fichier du format Autocad au format Sculpt Animale ce qui n’est pas pour corser la difficulté. Les bancs d’essais prouvent que même les version 9 et 10 d’AutoCad sont implémen tées. ACAD est multitâche et éxécutable à partir du
CLI. Disponible depuis Avril 1989, ACAD est commercialisé $ 180.
New Horizons Software présentait ProScript donnant l’accès des imprimantes laser PostScript à Pro- Write le fameux traitement de texte.
Afin de glaner tous les marchés possibles ProScript fonctionne également avec Scribble, Textçraft, TextPro. Son prix de $ 50 devrait lui ouvrir les portes d’un nouveau marché, celui du traitement de texte en laser à partir d’un logiciel à moins de 1000 F. Xetec faisait office d’empècheur de tourner en rond avec des extensions compétitives sur le plan qualité et prix :
• FastTrak Q40 interface disque dur SCSI avec autoboot,
ventilateur, disque dur ProDrive Quantum 42 Mo 19 ms de temps
d’accès, 64K de mémoire cache pour 1100 $
• FastTrak M150 autoboot, disque dur 154 Mo 16 ms de temps
d’accès, 64K de mémoire cache pour 2100 $ .
Vous pensez sans doute que l’on trouve aussi bien pour le même prix sur A2000 ? Et si l’on vous dit que ces prix s’appliquent aux configs pour A500 !!
Toujours chez Xetec des streamers pour toute la gamme Amiga à partir de $ 600 pour 60 Mo, jusqu’à $ 750 pour 150 Mo, la cassette valant de $ 25 à $ 33 selon capacité.
Fiers de leur produit et usant avec modestie du droit à la publicité comparative, Xetec présente un document donnant les différents temps d’accès de leur produit et de ceux de GVP.
Amiga World, l’un des magazines les plus réputés aux USA, distribuait largement "The Great Software Buyer’s Guide'', où sont référencés plus de 1000 produits pour AMIGA avec l’adresse de leurs distributeurs : une mine pour les organes d’information.
Quelques club d’utilisateurs avaient fait le déplacement et notamment le
L. A.A.U.G (Los Angeles Amiga Users Group, en français dans le
texte). Le moins que l’on puisse dire est qu’ils n’ont pas les
2 pieds dans le même sabot. Disquettes du domaine public,
serveur télématique 24h sur 24, magazine de qualité, stages de
formation, réunions à thèmes, réductions chez les principaux
distributeurs, etc ... le tout pour la modique somme de 25 $
(160 F environ). Messieurs les Français, voyez ce qu’il vous
reste à faire et à publiciter.
VidTech nous a particulièrement intéressé tout simplement parce que nous l’intéressions ... Ils produisent un genlock aux normes PAL et en 220V 50 Hz, ce que nous nous sommes fait répéter 2 fois car celà valait les quelques instants de bonheur procuré ! En plus, ce genlock pourrait bien faire pâlir des amis situés dans le Calvados, eu égard au rapport qualité prix. Imaginez ! Tous les modèles sont compatibles A500, A1000, A2000, A2500, A XXXX, etc ... Ils acceptent en entrée tout signal composite PAL, S-VHS, BETACAM.
Ils sortent un signal composite de qualité broadcast PAL ou S-VIDEO ainsi qu’un signal RGB, histoire de le connecter sur l’Amiga. Le Scanlock (c’est son nom) est, en standard, équipé avec des potentiomètres permettant un contrôle sur les fondus entre les 2 sources. En mode Y C, le Scanlock fournit un signal "key-out" entièrement synchronisé avec le signal vidéo de référence. Ce signal peut être utilisé par un "chroma keyer" externe.
Son prix public de $ 1500 (environ 10000 F) le place dans le peloton de tête sur le plan des achats professionnels.
Jean-Pierre Un jeu qui peut vous faire gagner des bons d’achat sur des produits NEWTEK 1 - Mois et année de vente du premier C64 ?
2- Quel produit vidéo a été créé par Allen Hastings avant le Toaster 3D de NewTek ?
Pas de question subsidiaire.
Téléphonez vos réponses au
(1) 64.97.96.54. La première bonne réponse gagne un bon d’achat
de 500 F sur un produit NewTek, les suivantes un bon d’achat
de 100 F. (sans cumul).
Il AA KCY OUT REMOTE POWER
• H LOAD LOOP IN loaO LOOP t i* 1 2 REFERENCEINPUT Vidtech
Scanlock VSL-l-N (NTSC) 14 A-News ONLY AMIGA MAKES IT POSSIBLE
!
001 SLIDE SHOW 01 107
D. O.C. DEMO 177 FIRST APRIL DEMO 247 MAKE LOVE MUSICS 002 SLIDE
SHOW 02 108 DATA SONIX 08 - 178 LOONEY TUNE*S 2 248 PAT S
DIGITAL SOUNDS 1 003 DEMO LE CHAT 109 JUNGLE COMMAND MUSIC
179 FARRAH COSMOS SLIDE 249 LOONEY TUNE’S 3 004 JONGLEUR
KANANKHAS 110 MUSIQUES AMIGA - 180 PHOENIX MEGADEMO 1 250
MEGA MUSIC DISK 1 005 PROBE SEQUENCE - 111 ALLEN HASTINGS
DEMO 181 MIPS ANIMATION 251 SUNRIDERS DISK 1 006 DEMO
VIDEOSCAPE 3D 112 SPACE ANIMATION -¦ 182 FARRAH PASSION ff 1
252
D. O.C DIGI DEMO II 007 DEMO RGB FOCUS 113 DATA SONIX 09 ~ 183
FARRAH PASSION ff 2 253 JOE*S LIDE SHOW (SUPER) 008 CAR DEMO
(1MG) ~ 114 DATA SON IX 10 ~ 184 ALCATRAZ MEGADEMO 3 254 DARRY
BOOPER NEW MUSC 009 DEMO THE PROJECTOR 115 FANTAVISION DEMO
185 MAGIC IAN 42 DEMO 255 SOUND TRACKER MUSCS 010 DEMO
INTERCEPTOR 116 EARSHMASHERS MUSICS 186 MEGADEMO TRIANGLE
256 DIGITAL FORCE 012 DEMO PING PONG 117 CHRIS MUSIC ... 187
IMAGENETICS WALKER (1) 257 CPU MUSCS COMPIL* 013 DEMO NEWTEK
(DISK 01) ~ 118 DATA SONIX MIX ... 188 IMAGENETICS WALKER (2)
258 JOHN MADDICK... ADV (1 3) 014 DEMO NEWTEK (DISK 02)
119 AMIGA INDUSTRY DEMO ~ 189 RAY TRACING PICTURES 259 JOHN
MADDICK... ADV (2 3) 015 DEMOLE BASKETTEUR 120 BEDROOM
OLYMPIAD - 190 PORNO HARD SHOW 260 JOHN MADDICK... ADV (3 3)
016 DEMO WILD COPPER " 121 UTLITES DISK COLLECTION 191 SLIDE
SHOW CEDRIC 261 COOL ACTION 2 017 DATA DMCS 01 122 GAMES
COLLECTION 1 ¦ 192 BLUE SHOW II 262 THE PSYGNOSYS DEMODISK
018 DATA DMCS 02 ~ 123 ANIM’ COLLECTION - 193 007 ANIM' 263
PSY-SHOW 019 DATA SONIX 01 - 124 GAMES COLLECTION 2 194 SPACE
BUBBLE SHOW 264 MUSIC CONNECTION 1 020 DATA SONIX 02 125
REFLEXION GAMES ~ 195 BLUE SHOW 1 265 JUNGLE CCMwlAfO
-NCN-STOP 021 DATA SONIX 03 126 ANTI ST DISK - 196 VIDEO
EFFECTS3D DEMO 266 INTROS PACK 6 022 DATA SONIX 04 " 127
IMAGES D UN AUTRE ¦¦ 197 PERSIAN GULF INFERNO 267 MARK II
DEMODISK ff 1 023 DATA SONIX 05 128 MONDE (EN 2 DISKS).
- 198 CRMETOWN DEPTHS DEMO 268 MUZAKXS MUSIC DISK 024 DATA SONIX
06 l“ 129 MEGA QUEST DEMO - 199 MEGACOMPIL DEMO 1 269
CLASSIC DEMO 025 DATA DMCS 03 130 DEMO STAR VISION - 200 RAY
TRACING ANIMATIONS 1 270 AMNESIA INTORS PACK 5 026 DATA
DMCS 04 131 DRAGON’S LAIR DEMO - 201 AMIGA MUSIQUES (SONIX)
271 DIGITAL SOUND 2 027 SLIDE SHOW NASA " 132 SWORDOF SODAN “
202 BLU KOK SLIDE SHOW 272 MUSCS COLLECTION 1 029 DATA DMCS
05 133 IAN & MIC DEMODISK 203 RED KOK SLIDE SHOW 273 OMEGA
MUSCS COMPILATION 030 IMAGES HAM 134 CHH ANIMATION DEMO 204
ALCATRAZ MEGADEMO 2 274 CASCADE MUSICS PACK * 21 033 NO FAST
MEM BOOT ».
135 ANTI VIRUS DISK 2 205 rT ! MEGA DEMO DISK 275
A. F.L SOUND DIMENSION 036 PORNO ANIME 136 LIVE DEMO 206 CRASH
DISK MEGA COMPIL 276 CRYPTOBURNERS MUSC-DISK 038 SLIDE
SAMANTHA FOX 137 VIRUS KLLER COLLECTION 207 AMIGALORDS
MEGADEMOS 277 SUNRIDERS MUSIC-DISK 039 SLIDE RAY TRACING "
138 ZEUS ANIMATION - 208 DIGITEC MEGA COMPIL 278 ROUTE 66
MUSIC DISK 041 BOOEAN S BEAUTY 01 - 139 SABRINA SHOW - 209
HUMANOIDS DEMO 279 VICTORY TUNE’S-SHOW (1 MG) 042 BOOEAN'S
BEAUTY 02 140 JUKE BOX SPECIAL MIX - 210 WALKER II DEMO
(1MG) 280 HOUSE MUSC IS MY LIFE 048 SLIDE SHOW CHR ' 141
HEAVY METAL SLIDE - 211 PIRANHAS MEGADEMO 1 281 THE FIRST
PURE BfT MUSCS 049 SLIDE SHOW STAR WARS " 142 DEMO TRAMPOLINE
212 DIGITECH IBB MEGADEMO 282 EXTRA SONGS DISK 4 051 SLIDE
FANTASY SHOW 143 LADY BUG ¦" 213 TTF MEGA DEMO DISK 283
ANDROMEDA MIX 4 052 CAMEL TROPHY SLIDE 144 COMIC’S SLIDE 214
IPEC ELITE MEGADEMO 284 MOVIE X NUMBER III 053 BKDC - VOLUME
0 145 TRILOGY DEMODISK •• 215 X-RATED PORNO SLIDE II 285
SCOOPEX DEMOS COLLEC1 2 055 SCULPT 3D DEMOS 146 BILLIARD DEMO
¦- 216 TRILOGY MEGADEMO 2 286 SLIDE EXPLORA II DEMO 060 DATA
SONIX 07 ' 147 AMERICAN DEMO 1 217 FLY COLLECTION 12 287
SLIDE 89. LA REVOLUTION... 061 HAMSHOW 2 (X) 148 ANIMATION
VOYAGER *• 218 THE HEART OF MACHINE 288 DOLLE DEMO 062 PORNO
SHOW 4 ” 149 ANIMATION 3D TECSOFT - 219 FLY COLLECTION 1 289
INTROS PACK ff 8 063 GAG 150 MUSIC EXPRESS “ 220 SCOOPEX
DEMO COLLECTION 290 BEAT BOX by WAR FALCONS 064 MONDO
ANIMATION (1MG) 151 SAMANTHA VS SABRINA 221 CESTINY DEMO
COLLECTION 291 ENERGY MUSIC DISK 073 SLIDE SHOW SCULPT 3D
152 MUSIC FRUITBASKET - 222 VISION FACTORY MEGADEMO 292 MUSC
COMPLRANDOM ACCESS 074 BKDC 01 (1MG) 153 SOUND DISK 3 • 223
X-RATED PORNO SLIDE I 293 BEST OF SONIX... 075 BKDC 02 154
LOONEY TUNE’S * 1 ~ 224 CPU INTROS PACK 1 294 LEVELONE
DEMOOISK 076 BKDC 03 (1.5 MG) r- 155 MUSICS MUSICS 2 - 225
SUPER MUSIC DISK COMPIL 295 TOPLESS GIRLS (X) 077 SLIDE THE
WARRIOR 156 SOUNDMACHINES COLLEC.
¦ 226 QUADLITES PICTURES 296 MARS DEMO (1MG) (Génial) 078 DEMO SUPER SLIDE 157 SPACE BUBBLE 2 227 VIAS PORNO 297 BUTERAPERS MUSC DISK ff 2 079 ANIMATION SPACE MOVIE "" 158 SPACE BUBBLE 3 - 228 ALIVE INTROS PACK 298 THE PIRANHAS SOUNDISK 080 DATA SONIX " 159 SAMANTHA FOX 2 - 229 MOVIE X NUMBER I 299 SUNTRONC DISK 4 081 A-Pari DEMO 160 PARA DISE SLIDE r 230 CBB PORNO SLIDE SHOW 300 CASCADE 8 5 082 WALK ANIMATION 161 GRAPHIX STRIP 2 _ 231 TRIANGLE GIGA DEMODISK 301 SUBWAY DREAM TEAM 083 MUSIC INVASION 01 162 MEGADEMO 2 r 232 VISION MEGADEMO DISK 302 PHENOMENA MEGA DEMO 084 HORROR
SLIDE SHOW “ 163 DOC DEMO 2 233 ALCATRAZ MEGADEMO DISK 303 MUSC COLLECTION ff 2 089 HORROR ANIMATIONS 164 KEFRENS DEMO 2 “ 234 FREEDCM FORCE MEGADEMO 304 17 BIT SYNTHSOUNDS 1 092 SLIDE SPACE BUBBLE 165 SOUND MACHINE 1 - 235 KEFRENS MEGADEMO 2 305 SOUNDDEMO 1 093 ANIMATE 3D DEMOS “ 166 SPACE BUBBLE 7 " 236 MSF TX JOY MEGADEMOOSK 306 BEAT MIX 2 094 ROCKET RANGER SLIDE ' 167 GURU PANIC DEMO “ 237 BEASTIE BOYS MEGADEMO 2 307 GAMES COMPILATION DISK 095 CICCIOLINA SLIDE 168 FUNNY STAR DEMO ~ 238 YDEX DEMOS ET SLIDE 308 PAT S MUSC DEMO DISK 096 DATA DMCS 169 FASHIONATING DEMO '
239 EPSILON MEGADEMO DISK 309 CASCADE MUSIC DISK 098 ANIMATION ENGRENAGES 170 FARRAH SLIDE SHOW *' 240 PHENOMENA MEGADISK ff 4 310 SHARE & ENJOY MEGAMUSICS 101 HORROR PCTURES SHOW 2 ™ 171 MULTITASKING DEMO " 241 MAXI PORNO ANIM* 1 (1MS) 311 DEATHSTAR MEGADEMO (1 2) 102 AMIGA SOUND 01 172 COMMODORE DEMO ( l ) 242 MAXI PORNO ANIM- 2 (1 MG) 312 DEATHSTAR MEGADEMO (2 2) 103 AMIGA SOUND 02 173 COMMODORE DEMO (2) 243 MAXI PORNO ANIM’ 3 (1 MG) 313 SAMANTHA FOX ff 3 (1 2) 104 MUSIC INVASION 2 ~ 174 PUZZLE WIZARD 244 a IDE SHOW X 314 SAMANTHA FOX 3 (2 2) 105 MUSIC PACK 1 175 DEMO AMIGA
PUB (1) " 245 MAXI PORNO ANIM' 4 (1 MG) 315 CASCADE WORLDWOE (SUPER) 106 ALPHA FLIGHT MUSICS 176 DEMO AMIGA PUB (2) 246 ACID HOUSE MEGAMIX 316 CPU INTROS PACK 2
- 4IZ- _ REEXPEDITION SOUS 48 HEURES... BON DE COMMANDE EXPRESS A
retourner à : PDS FREE LINE - 7, rue de Coursic - 64100 B
AYONNE - TEL. : 59.59.39.65 NOM et Prénom II L I I II I I ' J_
U_'_LJ_J_U U I LU Code Postal et Ville I Nombre de disquettes
choisies : INI X 20 F = Prix des disquettes commandées INI F
OPTIONS : O Envoi en recommandé : 15 F ; O Catalogue détaillé
sur papier : Gratuit.
Montant total : Mil F ; Mode de règlement : O Chèque O Mandat postal Attention, pour commander les disquettes dont les numéros suivent, il vous faudra justifier être majeur, du fait du caractère plus ou moins pornographique de celles-ci : 036 - 038 - 041 042 - 061 -062 - 095- 120-139 151 -159- 190- 192-195 - 215-223 - 227 - 229 - 230 - 241 -242 - 243 - 244 - 245 - 284 - 295 - 313 - 314 Bientôt les vacances, la mer, les filles et les joies de l’aquaplane. Cette année, je me suis hyper-équipé. Fai racheté un combi Volkswagen rose fluo avec des marguerites peintes au pinceau et un aménagement
intérieur louis XV à un grand barbu contre un bouquet des plantes marrantes qui poussent chez mon voisin. Un pote qui est plutôt doué pour tailler le silex m'a fait une planche de surf en pierre ponce (je l'ai essayée sous la douche mais impossible de rester plus de dix secondes sous un rouleau). Enfin, j'ai fait la razzia chez un marchand de toiles cirées à fleurs pour me confectionner une collection de caleçons de bain faciles à faire sécher. Dans une semaine, j'aurai fini le montage de "Tibet inconnu, entre dieu et les rizières", un film sur la condition paysanne de 1976 à nos jours dans la
plaine du WONG-HA. Je charge le matos et je pars à la conquête du "SPOT" de ma vie.
Je l'avoue, après le BIG BOING de Deluxe PAINT III, je pensais très sincèrement que cet été allait être particulièrement calme en ce qui concerne les logiciels d’animation, grave erreur. Je vous annonce donc avec fierté qu'EL YETt a testé pour vous ANIMAGIC de Sparta Inc. vendu par Aegis et que ce qui suit relègue les tests d'Henry Pcscarolo au rang de ballades pour pères de famille.
Tout d’abord, la boîte. D'un format maintenant standard aux logiciels "pros", elle est en carton fort gris clair recouvert d’une belle jaquette blanc rosé.
L’illustration-concept tourne autour du magicien (chapeau, cartes, baguette) dans une ambiance fumette qui nous permet de nous apitoyer sur le navrant manque d'imagination du maquettiste ricain qui a commis le package. C’est clean et sans surprise, la boite a l’air costaud.. Allons y Allons y gaiement, laissons nous porter par le concept graphique : ABRACADABRA !!! Package, ouvre-toi ! (Je lis Mandrake dans le texte).
¦iU.Z-l.iU-U F nt T(0 ::: ? L IH »i üll 1 jUJUjggJüfc] IjjHjÆl Ml JfcJ Sic cangoo_| 640x 512x2 x 1 îllV»-NoMay l+- SI Palette J» • |31|y|:r| aa| S2- car too_| D: cargao_|J J 649x 512x 2 x 1 640x 512x 2 x 1 Range :_1- 1 Range :_l- 1 Ceci est le pupitre principal d’ANIMagic, restez calmes Première surprise, au lieu des divers gadgets permettant de réaliser 50 tours de Gérard MAJAX à partir de 10 ans, je trouve un petit manuel, une carte de registration et deux disquettes dans leurs "peaux ".
Le programme n’est pas protégé, mais Aegis préférerait nettement qu'on se "passe le mot plutôt que la disquette".Bref, une fois muni de ma copie de travail, je charge (il faut impérativement 1 méga "mais si vous en avez 2 c’est encore mieux").
Pendant que le drive meugle sa douleur de travailler en pleine canicule, je saisis la doc pour la parcourir de mes yeux bouffis par les divers pollens que charie le vent chaud.
Or donc, Animagic est un logiciel de création d'animations qui se complaît dans le très joli format ANIM. Il permet de charger des ANIMs, des images IFF tous formats, du HAM et de l'overscan jusqu'en SEVERE autant dire tout ce qui existe. A partir de ce que vous mettez dedans, AniMa- gic vous permet de définir des effets bien tordus (c’est en fait, nous le verrons plus bas, un bon complément de la commande move de Dpaint III).
Tester votre art Après un temps de chargement tout à fait acceptable, l'écran vire au gris clair et un panneau d’intro apparaît avec le nom de l'auteur et quelques informations sur la mémoire de la machine. Une fois que vous avez cliqué sur ce panneau d’entrée, un requester apparait (une "boite requête” quoi) et vous demande poliment de lui indiquer le chemin du fichier sur lequel vous avez décidé de tester votre art (il peut s'agir d'une image comme d'une animation). En effet, AniMagic ne possède aucune commande de création de dessin. Par contre, le programme est livré avec une disquette sur
laquelle on trouve quelques fichiers un peu bâclés mais néanmoins utilisables.
ANIMasri c Passé ce stade, un repli stratégique vers la documentation s’impose tant le style du panneau de contrôle qui apparait en haut de l’écran est incompréhensible pour le terrien moyen n'ayant jamais piloté une soucoupe volante de sa vie. On retrouve quand même deux menus déroulants : Project et ALTpalette. Project est archi-banal, charger, sauver, tout ça ALTpalette permet d’accéder à des contrôles dynamiques de la palette pendant l'animation (enfin un programme qui fait ça), c'est à dire que l'on peut modifier la palette pour chaque image ou la faire évoluer sur une séquence définie
ce qui est beaucoup plus puissant qu'un cyclage mais aussi plus tordu à définir.
Décryptage Doc en main, le décryptage du panneau se passe beaucoup mieux et on sc rend compte que la panique était plus due au style graphique un peu "star wars" qu’au nombre des options. On a de gauche à droite: les commandes style magnétoscope de l'animation SOURCE (inutiles s'il s'agit d’une image) pour la lecture, le pas à pas, le retour, l’avance, un compteur temps intelligent qui compte en NTSC ou PAL (60 ou 50 Hz), un affichage de la palette du fichier source, les infos sur les cyclages du fichier source, un DISPLAY FRAME qui permet de se transporter immédiatement vers l’image .
Dessous, on trouve toute une série de commandes permettant de travailler sur une portion définie de l’animation. Encore plus bas, une série de POP-UP menus (des menus qui ne sont pas attachés à la drag bar) permettent de sélectionner deux fichiers SOURCE, un fichier de palette correspondant, un fichier DESTINATION et un DVE. Un DVE est un "Digital Video Effcct", c’est à dire un effet prédéfini, et nous en parlerons un peu plus tard. Avec tout ça, le programme affiche des commandes pour l'enregistrement des séquences (sens, point de départ...) et toutes les informations nécessaires concernant
les formats des fichiers actuels (source 1 et 2, destination). Ne paniquez pas, la documentation est claire pourvu que vous ayez pris la précaution de ne pas sécher vos cours d'anglais sous le fallacieux prétexte d'avoir la mobylette la plus rapide du lycée ou d'être le king du HIP-HOP dans votre quartier.
Nous voilà partis à la découverte des Digital Video Effects. Pour accéder au menu DVE, il faut jeter son iconc de souris sur le POP-UP contenant le type d’effet dans le panneau principal et cliquer en tirant vers le bas pour sélectionner DVEmap. L'écran vire au gris puis un nouveau panneau presque aussi tordu que le premier apparait. On y trouve : le nom de l’effet, une petite description sur 4 lignes, un requester pour le nombre de trames de l’effet, et quelques icônes pour accéder à d’autres optiens comme la définition d'un effet de grille, d'un effet en perspective, des ombres portées et
de l'opacité des plans, d’un PREVIEW et d'une commande de CLONAGE . Un petit menu déroulant permet de charger et de sauver les effets.
D'origine, le programme est livré avec une bibliothèque d’une trentaine de DVE variés (une liste et une rapide description est reproduite dans le manuel).
Des trucs sympas Les "effets digitaux" sont basés sur deux possibilités combinables : la fragmentation de l'image selon une grille et des trajectoires définissables et la mise en perspective.
La mise en perspective se rapproche nettement de ce que l’on peut réaliser avec Dpaint Ht mais avec l’overscan et le HAM en plus. La fragmentation est un peu plus complexe à maitriser mais permet de réaliser des effets de volets complexes et des apparitions “en nuage" (genre pluie, jet de confettis, explosion). Ces effets peuvent s'opérer sur un nombre de trames que seul votre capacité mémoire limite mais on peut déjà faire des trucs très sympas avec un méga.
Combinés aux capacités de transparences variables pour chaque couleur de la palette, aux ombres portées, aux bordurages colorés et aux cyclages, les DVE permettent de réaliser des effets répétitifs assez surprenants. Méfiance toutefois, on a vite tendance à sombrer dans le baroque malsain style FR3 régions.
Concrètement, ça se passe à la Suisse : c'est un peu lent mais de qualité irréprochable (chers lecteurs suisses, pardonnez-moi cette touche de racisme teintée d'à-prioris malsains, c’est une image !)
Un bon complément ANIMagic est livré avec SHOWanim ; on trouve rappel des options de SHOWanim dans les annexes du manuel.
Sparta et AEGIS ont aussi pensé aux heureux possesseurs de cartes accélératrices à base de 68020 et plus en installant une version recompilée pour ces processeurs sur la disquette DATA 1.
Bref, bien que plus lent en rendering (perspective et découpes)que Dpaint 1H, ce programme apporte des possibilités réellement nouvelles (effets "MIRAGE” et ANIM HAM en Severe Overscan) qui vont séduire les irréductibles qui persistent à faire de la video avec la 'miga (ces mecs sont dingues, j'en fais partie). La doc en anglais est exellente, les tutorials très simples et les annexes complètes. Je regrette le manque de soins apporté aux demos fournies et le look trop STAR TREK des panneaux de commande mais c’est vraiment tout.
Et donc, par suite, de par là même, ANIMagic est un bon complément à votre Dpaint IÏT. Pour 800 Frs, vous auriez tort de vous en priver.
Oserais-je vous dire que ce soft m'a été prêté par C.I.S ?; oui, j'ose : ANIMagic m'a été prêté par C.I.S. Pousserais-je l'outrecuidance jusqu'a rappeler à mes fidèles lecteurs l'adresse de la belle société C.I.S ? ; sachez, bande de petits garnements, que la société
C. I.S est au 57], cours de Libération à Talencc.
Je vais vous entretenir très brièvement d’un programme de la société anglaise PURE Graphics qui porte le nom de
P. A.S.E pour Professional Animation Sequence Editer. Ce
programme permet de générer des séquences animées à partir de
sériés d'images IFF. Sachez avant tout que ce programme ne
travaille pas au format ANTM et que c’est maintenant un très
gros handicap. De plus ce programme est affublé d’une
présentation "tout à l'écran" actuellement très prisée des
anglais qui ne facilite ni son apprentissage ni son utilisa
tion (son seul avantage étant de faire pro dans le magasin).
Certes, chaque image peut avoir sa palette propre et les
reglages de vitesse d'affichage sont très fins mais ces "plus"
ne suffisent pas. Je déconseille d'acheter et de travailler
avec P.AS.E de PURE Graphics.
J’apprends à l'instant que CGV, marque française bien connue pour scs modulateurs transcodeurs bidouilleurs dans des petits boitiers en plastique marron, propose en vente libre un boîtier permettant de transformer du signal composantes C-Y (S-VHS et M2) en RVB.
Core DVE: FailAway 5x5 aria i wmmm® This breaks up the picture ïnto 25 Pièces with each one dnoppins ta the bottoM of the seveen.
N. B. select Reverse far fallawayü Global Settinsts. . ., No.
Fra.Mes:|0 Fwd| SI Rate :|0 S2 Rate:|ô mil Fii*
- 1 ± ®± Stpobe : |fl TRANSEUCENTl BackDi'op | ReNarie | Clone I
PREVIEW | MANU AT. | Le tris joli panneau de pilotage des
D.V.E. Pour ceux que les cartes graphiques côté PC (VISTA) ou
AMIGA (TRUEVISION et TARGA) intéressent, je signale l’existence
de TRUE IMAGING. Cette revue américaine est spécialisée dans
les applications de ces cartes graphiques, saine lecture.
TRUE IMAGING
P. O. Box 1611 Riverton. NJ 08077 9611 llop. Voilà, c'te brave
bile de YETi s'est encore défoncé le tempérament pour que vous
sachiez tout sur les derniers bidules en date. Mais cette
activité de pseudojournaliste cache en fait des travaux bien
plus effrayants comme la peinture gestuelle sur polystirène,
la philosophie taoïste appliquée aux jeux vidéos et la
mécanique à la massue, de bosse actuellement sur le premier
JET-SKI à moteur SOLEX (j’ai laissé tomber mon projet tf OFF
SHORE à élastique) EL YETi the only SURF SHOP in Tibet La 3ID)
Paire ©nn© lere révolution de ISO degrés 2eme révolution de
180 degrés Révolution totale de 360 degrés autour d un axe
Tout micro ordinateur digne de ce nom se doit de pouvoir
synthétiser sur son écran nos élucubrations tridimention-
nelles les plus complexes.
L'Amiga propose, avec l’aide de développeurs géniaux, de très bons logiciels de modélisation en 3 dimensions, capables d’éditer pratiquement n’importe quel volume et qui sont à même de produire des images d’un réalisme édifiant, avec leurs ombres propres et les ombres portées et pour certains les différentes textures des matériaux (Sculpt3d).
Le propos de cet article ne sera pas de faire un comparatif entre différents logiciels, mais de vous fournir à vous utilisateurs potentiels, une explication sur leurs manières de créer des volumes simples (les formes complexes étant l'assemblage de volumes simples) et sur la façon dont les logiciels vous permettent de percevoir l’espace tridimensionnel.
Sans avoir la prétention de faire un cours de géométrie descriptive, il ne nous y semble pas inutile de préciser quelques généralités sur le dessin en 3 dimensions.
L’espace dans lequel nous vivons ne peut pas se représenter uniquement par un plan (un plan est une représentation en 2 dimensions), si nous ne voyons que le plan d'une maison, par manque d’indications dessinées, nous ne pourrons savoir quelle en est la hauteur, pas plus que nous pourrons nous faire une idée de la forme de son toit. Le dessin en trois dimensions permet de visualiser l’ensemble d’un volume sous n’importe quel angle, de l’extérieur ou de l’intérieur.
Un espace tridimensionnel est générale ment défini par un système d'axes X;Y;Z qui représentent la largeur X, la hauteur Y, et la profondeur Z. Tout les volumes sont composés de points reliés par des droites, et chaque point sera défini par une valeur X, Y et Z représentant la projection de ce point sur chacun de ces axes. Pour nous faire une idée de la manière dont l’ordinateur va gérer les informations que nous allons lui transmettre sous forme de dessins, nous nous rapellerons que tout segment de droite va être enregistré sous forme de vecteurs dont le point de départ et le point
d’arrivée (les deux extrémités) seront définis chacuns par trois coordonnées (X,Y,Z). La longueur et la direction de ce vecteur seront aussi décomposés en trois vecteurs parallèles aux trois axes X,Y,Z (projeclion sur les trois axes). Fig. A. Les faces qui permettent de donner un aspect de solidité à un volume, sont composées par un ensemble de points qui sont reliés par des droites, puis ces différents plans sont rendus opaques et coloriés pour obtenir un aspect tridimensionnel. Sculpt est un exemple de polygones simples, assemblés pour définir des objets complexes, car Sculpt ne
travaille qu’avec des triangles au contraire de CAO 3D qui lui, travaille avec des polygones irréguliers et complexes.
Très bien, c'est un peu difficile je vous l’accorde mais "nez en moins" nécessaire. Maintenant que Haa la sphère, non seulement c’est beau, mais en plus c’est gourmand en mémoire. Je dirais même que c’est la plus gourmande de toutes les formes simples.
Pourquoi? Parce que la sphère est constituée de points(sans blague) disposés en cercles concentriques superposés allant d’un point au plus grand cercle qui en constituera l'équateur en passant par une succession de cercles en ordre croissant et le tout recommençant de l'autre côté en ordre décroissant. Plus vous voudrez de cercles et de points qui composeront ce cercle pour pouvoir approcher la sphère parfaite, plus l’espace mémoire occupé par cette sphère sera important.
Comment construire une sphère?
1) dessinez un cercle
2) placez-vous au centre de votre cercle
3) faites-lui faire une révolution de Principe du tore.
Faire faire une révolution autour d'un axe à un profil sur un angle compris entre 0 et 360 degrés vous êtes des érudits, je vous propose de composer vos premières formes tridimensionnelles.
12 3 La sphère Q 180" autour de vous sur un axe qui passe par le centre Vous voilà au centre d’une sphère.
Il y a aussi une autre méthode.
1) dessinez un arc de cercle
2) placez-vous au centre et traçez un axe qui passe par les deux
extrémités de l’arc et par le centre
3) lancez une révolution de 360 degrés et dites-moi merci.
Ce principe est celui du tore, qui permet depuis un profil quelconque de faire différentes formes. Exemple un vase, les deux profils droite et gauche de ce vase sont exactements identiques, tout comme les profils de la sphère que vous venez de fabriquer.
Le cube Faire un cube c’est moins difficile que de faire un oeuf. Voilà donc la recette du cube façon extrusion.
L’extrusion consiste à prendre des points reliés par des arêtes sur un plan X,Y par exemple et de les étirer dans Z. Vous pouvez aussi prendre le plan Z,Y et prolonger dans X, tout est possible. Pour en revenir à notre cube, dessinez un carré sur un plan, sélectionnez ce carré et ensuite étirez-le dans l’espace sur une hauteur égale à un des côtés du carré. Vous voilà en face d’un cube obtenu de la manière la plus simple qu’il soit. Cette option de construction n’est pas limitée au cube, vous vous en doutez, toutes les formes peuvent ctres ex- trusées.
Volumes préexistants tore Extrusion Déplacement par points Polygones complexes CAO 3D N O N O O MODELER 3D O N O O O SCULPT 3D O N N O N SCULPT 4D O O 0 o N FORMS IN FLIGHT N O O N O Tableau: Nous avons choisi ces programmes car ils sont les plus représentatifs et les plus couramment utilisés. CALIGARY est annoncé depuis bientôt 2 ans mais il n'est toujours pas disponible... Sculpt lui, mérite une remarque. Comme écrit plus haut, ce logiciel ne travaille qu’avec des triangles, donc un carré sera composé de deux triangles équilatéraux assemblés sur leur hypoténuses respectives et un cube
se composera de 12 triangles.
Le cylindre Le cylindre, c’est long, c’est rond et c’est plein. Comment donc que ça se fabrique? Comment ! Je vous ai expliqué À qu’avec le cube il était possible de travaillez par extrusion, avec le cylindre c’est du pareil au même. Au lieu d’avoir un carré, étirez dans l’espace un disque et vous aurez devant vos yeux ébahis un cylindre. L’autre manière de procéder est l’utilisation du tore: Donnez comme profil ceci, ou celà, ça marche aussi.
Pour résumer les différentes techniques de construction tridimensionnelles, nous vous avons préparé un petit tableau récapitulatif.
Dans la deuxième partie de cet article, nous aborderons d’autres sujets propres aux logiciels de modélisation en 3 dimensions, tel les différents algorithmes qui permettent d’obtenir des images plus ou moins proches de la réalité, comment se calcule une ombre portée etc... CONCOURS Nous offrons au meilleur dessin HAM format IFF PAL un abonnement gratuit à A-News pour un an.
• Ce dessin aura pour sujet la 3D.
• H sera une oeuvre originale, ne devra pas comporter de
digitalisation.
• Dans la mesure du possible ce dessin paraîtra en couleur dans
A-News, et les non-gagnants peuvent êtres publiées
ultérieurement
• Date limite d’envoi le 31 Juillet 1989.
• Inscrivez votre nom, adresse, et numéro de téléphone si
possible.
Envoyer vos oeuvres sur disquette à : A-NEWS 36 av. Luserna 1203 Genève SUISSE Une disquette vous sera renvoyée Un Mac? Non j'ai un ’Mlga... mais c'est aussi bien, la preuve c'est que j'ai aussi mon petit Adobe lllustrator.
Si Professional Draw n’est pas vraiment aussi bien qu’lllustrator, ce n'est pas loin de l'être, avec en plus les avantages de l’Amiga.
Pro Draw est un programme de dessin vectoriel: -"Vectoriel?". Non ce n'est pas la dernière carte muti multi à prix mono, c’est une forme de stockage des paramètres d’un dessin.
Avec un dessin classique (JFF pour ne pas le citer), nous jouons avec les différentes résolutions de la machine (imposées), et avec un certain nombre de plans de Bit pour les couleurs. Ce système est très agréable, car il est rapide et très malléable. Mais le revers de la médaille sont les limitations, nombre de couleurs, taille écran, gros carrés lors de zooms sur une partie d'image.
Avec le dessin vectoriel, nous n’avons pas ces problèmes. La taille du dessin est limitée par l'imprimante, A4 ou A3 plus grand ou plus petit suivant vos moyens.
Nombre de couleurs théoriquement illimitées, mais en réalité limitées par votre imprimante. Et les magnifications toujours correctes, pas de pixels démesurés une ligne reste une ligne quelque soit le facteur d’agrandissement que vous utilisiez.
Vectoriel, c’est quoi?
C’est l’utilisation de coordonnées pour définir la position d’un point de construction sur une feuille de travail. En clair le logiciel prend un point de référence, généralement un angle, et à partir de ce point il . . Donne deux valeurs pour le point de départ de votre dessin. A partir de ce point, il va calculer la position des autres points entrant en compte pour la construction de votre objet.
Vous avez tout de suite compris quels avantages apporte ce genre de stokage d'informations. Pour déplacer une partie de dessin sans toucher à sa taille, il suffit de modifier les valeurs du point de départ, et pour agrandir ou rapetisser un dessin, il suffit de meure sur les points de construction, un facteur de mutiplication supérieur ou inférieur à 1. La construction du dessin étant toujours la même.
Les couleurs sont définies comme avec un dessin bitmap, mais sans limitations quant au nombre.
Ecran malléable Dans un programme de dessin on s'atu .end à trouver un écran de travail assez proche d’un programme de dessin classique. Si cela en est assez loin, c'est en revanche très proche-de Professional Page, au point que les utilisateurs de Ppage n'auront pas de difficultés pour se servir de ce logiciel. L’on trouve sur la droite de l'écran tous les outils de construction et de modification. Sur le haut le numéro de page, dessous les outils de travail sur les points de construction, ensuite une grande fenêtre représentant l’emplacement de voue écran et sa magnification. 6 outils
de construction, avec, la plume, le curseur de texte, le cercle élipse, le carréAec- .tangle, la grille et la main levée. Sous ces outils toutes les modications que l'on peut apporter au dessin. Soit, agrandissc- mentAéduction, rotation, effet de miroir, déformation et des options de rupture et de courbe sur une droite.
L’écran est malléable à souhait, grâce au menu Preferences, grille paramétrable, régies définissables, résolution de l'écran, WYSIWIG ou pas etc... Qui permet de travailler suivant ses envies.
L'option WYSIWIG veut bien dire ce qu’elle fait, mais ralentit sérieusement l'affichage, pour la construction d’un dessin, il vaut mieux ne pas la mettre et l’utiliser pour le rendu final.
Pour dessiner, comme sur une page vierge, il faut une plume, on en choisi la couleur et l’épaisseur du trait. Avec PDRAW, c'est pareil avant de dessiner, vous définissez tout ces paramètres avec en plus le choix du remplissage par une couleur, pas forcément la même que celle du trait, et le choix du type de trait (pointillé, eic...). paramétrable numériquement. L est dommage que pour l’option de remplissage FUI, Gold Disk ne propose pas comme dans Ppage les options de stries diagonales ou horizomales définissables. De même pour la couleur, pas de graduations possibles, peut-être pour la
version 2.0 ... Quand tout ceci est défini, l'on clique le premier point de construction et l'on tire son trait jusqu’au suivant. Là si l’on clique simplement, on obtient une droite, si l’on clique en laissant le bouton enfoncé, nous pourrons construire une courbe de Bezier ( la courbe de Bezier a l’avantage de ne nécessiter que doux points supplémentaires pour en définir sa forme), en jouant avec un des points de construction de la courbe. C'est en appuyant sur ESC que l’on quitte la plume.
Cette manière de travailler est identique à lllustrator, ce qui m’a fait dire que Pdraw était un émulateur Mac. Tous les outils de construction sont combinés avec des touches clavier. Par exemple, ALT permet d'avoir des points orientés à 45 degrés par rapport au dernier point rentré, SH1FT force une courbe à devenir une droite etc... Ce qui permet de travailler très agréablement même si les dingues de Dpaint pensent le contraire.
Paramètres La modification des paramètres d’un objet se fait très simplement en le sélectionnant et en modifiant dans les boîtes de dialogue les options choisies. Déplacer un objet ou un groupe d'objets est encore plus simple, il suffit de le les activer puis de saisir l'objet(s) par une de ses droites pour le les mouvoir dans l'écran. Si vous deviez sortir de la zone de l’écran pour aller plus loin sur la feuille. Pdraw se déplacera tout seul dans le sens de votre mouvement en ne dessinant que la partie manquante.
Le clip est un objet que vous aurez sauvé, en le définissant par un nom auparavant, et que vous pourrez appcllcr à tout moment pour le placer dans votre feuille. Il n'est pas comparable au pinceau de Dpainl, car il n'est pas possible de tirer un trait avec un clip. Ces clips sont utilisables dans Ppage avec la version 1.2. (Ed: La version définitive 1.2 de Ppage ne semble pas être encore disponible) i„c t.. a „t Hsi- i h FroM Pagv IMB To PaaoU** tt Coptes: t™ ® Cur. Pas» O Folio (Si Eject Paso O Bitioaps Bi-loor: CpsonXICBU_MPS-12SBl Domitp: EB @ S S [Ç1 0 Output Seal» X: M* J Y: auntu
DPI: C128. 721 O Black S Hhito O üroy Scalo ® Color O Color Coppoctlon D i tliwi* : (8 Oi'dwrvd O liai f (unu O Flovil“Stoinb»rfl I OH I I dancen Pdraw permet aussi d'importer des fichier IFF toutes résolutions, mais sur lesquels il n'est pas possible d’opérer des déformations ou des modifications. Les dessins de Aegis Draw sont aussi acceptés, et contrairement à Ppage 1.1 qui ne tenait pas compte des épaisseurs définies des traits, lui les imprime correctement.
Les couleurs, sont définies par une boîte de dialogue contenant trois curseurs RVB et un champs pour le nom de la couleur. Hé oui, comme à l'écran seules 8 couleurs sont affichées, il vaut mieux savoir le nom de la couleur pour se faire une idée de l'aspect final de votre élucubration picturale. Dans une autre boîte de dialogue se trouve une liste de couleurs, sauvegardable, dans laquelle il est possible de piocher pour ses besoins. Et si cette liste n'est pas assez complète, libre à vous d’y meure ce que bon vous semble par la boîte de définition.
Moi j’ai essayé d'y mettre du café, mais le clavier n'a pas aimé. Du coup j'ai un clavier tout neuf et 1 mois de retard pour cet article.
Parlons un peu du texte. Aucune fonction de traitement de texte, ce qui est un peu normal, et beaucoup de possibilités quand à l'aspect de ce texte. Les polices de Pdraw sont, vous l'aurez deviné, en vectoriel. Ce qui permet de leur faire subir tout ce que vous permet Pdraw, rotation, déformation, remplissage de couleur, trait gras ou fin, effet de miroir etc... Deux polices à choix, d'origine Canon (on en aurait voulu plus) Times et Univers.
L’impression Les sorties sur imprimantes sont d'une qualité fantastique (je n'ai pas trouvé de qualificatif plus fort). Que ce soit avec une 9 ou une 24 aiguilles, en noir blanc ou en couleur, Pdraw va tirer le maximum de votre imprimante. Là ils se sont donnés. Bien sûr si vous en avez les moyens vous pouvez vous offrir une laser à Postscript, avec tout les avantages de ce language. Mais si vous avez une matricielle, et qu’il vous faut 10 minutes pour imprimer une page, ne croyez pas que cela va plus vite pour les possesseurs d'une laser, car Pdraw vectorisc tout, y compris les fichiers
IFF (ce qui lui donne cette qualité à l'impression) et comme il s’adapte à la résolution de votre imprimante, il calcule tout autant Bien des fois, j'ai dû faire des essais pour obtenir avec une matricielle, un dessin IFF qui fasse les dimensions que je souhaitai sur des programmes de dessin classique. Mais avec Pdraw, il n’y a pas ce genre de problème, si les règles vous disent que cela fait 3 centimètres, sur votre imprimante cela fera trois centimètres, élément appréciable qui permet bien des choses. Les fichiers IFF comme les dessins vectoriels respectent à la sortie imprimante les
dimensions prédéfinies.
Pdraw permet de sauver sur disque vos pages en EPSF (Encapsulated Postscipt Format) qui vous permettra d'utiliser un Mac ou un AT pour retravailler vos documents. EPSF est un format de description de page, mis au point par Adobe et utilisé par d'autres logiciels sur d’autres machines.
En Résumé Pdraw est un très très bon logiciel de dessin, il s'adresse à ceux qui veulent faire des impressions ou de la mise en page, car côté vidéo... J'ai regretté qu’il n'y ait pas d’option de graduation, qu'il n'y ait pas non plus plus de polices de caractères à choix, je déplore l’absence d’options de remplissage autre que celle de la couleur. Mais par contre je ne regrète pas d'avoir acquis ce programme car ce que je peux faire avec mon imprimante est merveilleux.
On peut se plaindre de la lenteur de l'affichage (et on aura raison) mais sans carte 68020 et mémoire 32 bits pour y mettre le Kickstart cela n’ira pas plus vite. Mais j’en reviens à la qualité des sorties papier, à mon avis cela en vaut la peine.
J’ai beaucoup aimé les outils associés à des touches clavier, car cclà renforce puissa- ment les possibilités de chaque fonction. Il est vrai aussi qu’il y a tellement de trucs et de raccourcis dans ce programme, qu'il vaut mieux se faire un aide mémoire.
L’ergonomie est très bonne, de puissantes fonctions alliées à une simplicité d'utilisation, font que ce logiciel est simple à comprendre et à utiliser. Le mode d'emploi est un modèle didactique (en anglais), expliquant les choses depuis le début sans vous prendre pour un professionel à qui il faut parler de l’essentiel. II est illustré de manière très claire, au point que si vous ne lisez pas l’anglais, vous saisirez les subtilités de ce programme d'un coup d'oeil.
DERNIERE MINUTE: Testé avec l'écran VIK- ING 19”. Cela fonctionne très bien, l’affichage n’est pas plus long qu’en mode normal, mais en magnifi- cation maxi mum, vous avez à l'écran quatre fois plus de votre page qu'avec votre écran d'origine. Il est impossible de travailler en couleur avec cet écran, et non plus do le mettre en simultané avec votre écran d'origine comme sur un Mac.
- Patrick PROFESSIONAL DRAW Editeur : Gold Disk Deux disquettes
non °P N Configuration: 1 Meg minimum Supporte l'écran 19”
Prix: 390 Francs Suisses 1500 Francs français Lfr « Vatt nv ®
' 0¦¦¦¦ 0 0 ¦¦¦¦¦¦ 0
o ¦¦¦¦• 0 ¦ ¦¦¦ 0 ¦¦¦¦ 0 ¦ aaamsianaaa mu ouaxn uuus uetuj On
Off 0n Off On Off 1 OK | 1 Cancfll 1 Le mystère des " : " Là
nous allons devoir sortir de notre analogie caverneuse, et
c'est un peu plus aride, mais il faut bien y passer si on veut
se servir correctement des possibilités de l'AmigaDos telles
que l'on peut y accéder par le CLI ou le SHELL.
ZORGLUB CLI PO UR DEB UTANTS DOS signifie Disc Operating System , ce qu'on peut traduire par "Gestionnaire de système basé sur disque1'. Or, ce qu'on trouve sur un disque, ce sont uniquement des fichiers, et aussi bien entendu les répertoires qui les contiennent, mais ces répertoires eux-mêmes peuvent être considérés comme une espèce particulière de fichiers.
Les Fichiers Comme on l’a entrevu dans le premier article, (c’est loin, il y a déjà 3 mois, mais comme vous conservez soigneusement vos A-News à portée de la main, ce n’est sans doute pas à plus d'un mètre), il y a diverses sortes de fichiers sur un disque: ? Les fichiers de données, que des programmes appropriés pourront consulter ? Les fichiers de programme que j'appellerai autoexécutants, car on les lance sous CLI ou SHELL simplement en tapant leur nom (ou sous Workbench en cliquant leur icône); à cette catégorie appartiennent les programmes commerciaux comme les jeux et les traitements
de texte, les programmes écrits dans un langage comme l’AmigaBasio ou le C, et compilés, les utilitaires comme More . Et toutes les commandes du répertoire C. Les fichiers de programmes écrits en AmigaBasic et non compilés sont en fait des fichiers de données; le programme est AmigaBasic, qui interprète et exécute les lignes du fichier de programme que vous avez écrit, un peu comme Exécuté exécute les unes après les aunes les commandes d’un fichier script.
? Les fichiers Script qui sont des suites de commandes qu’on lance par la commande Exécuté ? Les fichiers d’icônes qui se terminent par .info ? Les librairies qui sont des ensembles de sous-programmes ? Les gestionnaires qui sont des programmes au service du système et de l’utilisateur.
Nous savons comment trouver et déplacer des fichiers sur un disque, mais si nous nous limitions à cela, ce ne serait pas d'une grande utilité. Il faut pouvoir utiliser ces fichiers, et pour cela, nous aurons souvent besoin de dispositifs physiques, comme une imprimante, l’écran, une table traçante, un canal de sortie pour l'envoyer à distance, etc. Ces dispositifs portent le nom de "de- vices", que nous traduirons par "unités".
Les Unités (Devices) Les unités physiques sont par exemple:
• les unités de disquette: dfO: , dfl:, etc (l'appellation df
vient de "flexible disk", disque souple)
• les disques durs: "hard disks" d'où leurs noms dhO:, dhl: etc
• la console, c.-à-d. l’ensemble clavier- écran : CON:
• le disque virtuel en mémoire vive: RAM:
• l’imprimante: PRT:
• la sortie (port) parallèle : PAH: c'est celle à laquelle se
connectent la plupart des imprimantes
• la sortie série: SER: que l'on utilise principalement pour des
transmissions
• le périphérique "trou noir" NIL: tout cc qu’on y envoie
disparaît purement et simplement.
En fait c'est une simplification de considérer tous ces dispositifs comme des périphériques physiques, car ils comportent toujours . Associé à du matériel (circuits, connecteurs, éléments mécaniques), un logiciel de gestion. Nous avons vu qu'on trouve ces logiciels de gestion dans les tiroirs L et DEVS.
En plus des unités physiques, l’AmigaDos comporte un certain nombre d’unités logiques (on les appelle parfois aussi périphériques logiques). Ce sont en fait des étiquettes que l'on peut coller sur des répertoires, et qui permettent un accès direct aux fichiers qu’ils contiennent , quel que soit en fait l'endroit où ils se trouvent.
Prenons le cas des commandes que nous connaissons déjà (CD, DIR, LIST, RENAME et LIRE qui est MORE que nous avons rebaptisé et transporté dans le répertoire C) et imaginons qu'elles nous suffisent pour ce que nous avons à faire.
Elles sont contenues dans le répertoire C de la disquette Workbench, ce qui fait que nous pouvons les exécuter à tout moment, quel que soit le répertoire courant Nous venons de recevoir une nouvelle disquette. Dont le nom est par exemple TOTO et nous voudrions savoir cc qu’il y a dessus. Nous l'insérons dans notre unique lecteur, et nous tapons:
l. Workbenchl.3 cd dfO: ou bien
l. Workbcnchl.3 cd TOTO:
c. -à-d. nous souhaitons que le répertoire racine de la disquette
qui est dans le lecteur devienne le répertoire courant.
Le SHELL va chercher la commande CD pour l'exécuter. Où? Dans le répertoire C ! Où est-il, celui-là? Sur la disquette Workbenchl.3, posée sur la table à côté de l’Amiga. Mais le système qui se souvient des jours anciens, pleure et affiche une demande: laio Systen Reaucst; Please insert volune Horkbenchl.3 in any drive |Re try| jCanctl| SVP introduisez la disquette Workbench]. 3 dans n'importe quel lecteur.
(Décidément, j'ai un faible pour les anglophobes pathologiques).
Vous enlevez TOTO, remettez Workbench 1.3, le système lit la commande CD et la charge en mémoire, puis, sachant que vous avez demandé CD TOTO: , il vous envoie une demande; Please insert volume TOTO in any drive et l'écran affiche:
l. TOTO Bon maintenant, pour voir ce que TOTO a dans le ventre,
vous tapez DIR, et je vous laisse deviner la suite. Vous êtes
partis pour ce qu'on appelle une partie de grille-pain.
C'est ici que le concept d’unité logique vient à notre secours. En fait, l'AmigaDos va chercher les commandes dans un répertoire qu’il appelle C: (C majuscule), et, lorsque vous lancez le système à partir de la disquette Workbenchl.3, il affecte l'unité logique C: au répertoire c de la disquette Workbenchl.3, et il s’en souvient.
Assign Heureusement, l’AmigaDos va nous pennettre d’affecter l’unité logique C: à n'importe quel répertoire, et à partir de ce moment, il ira chercher les commandes dans ce répertoire. C’est le rôle de la commande Assign.
Allons-y. Remettons notre disquette Workbenchl.3 en place, faisons le traditionnel cd dfO: , et nous voici dans une situation connue:
l. Workbenchl.3 nous allons créer un répertoire de commandes
dans la RAM:
1. Workbenchl.3 makedir ram:c puis y copier nos commandes:
l. Workbenchl.3 cd c
l. W6rkbenchl.3:c copy CD ram:c
l. Workbenchl.3:c copy DIR ram:c
l. Workbenchl.3:c copy LIST ram:c
l. Workbenchl.3:c copy RENAME ram:c
l. Workbenchl.3:c copy LIRE ram:c et enfin dire au système que
c’est dans ram:c qu’il faut aller chercher les commandes:
l. Workbenchl.3:c assign C: ram:c Maintenant, nous pouvons
remettre TOTO dans le lecteur, et utiliser nos 5 commandes
sans avoir à toucher aux disquettes.
Il faut savoir qu’au démarrage, si vous lancez le système à partir de la disquette Workbenchl.3 placée dans le lecteur dfO: , ledit système effectue d’office les assignations suivantes: Unité logique fonction assignée à SYS: répertoire racine du Workbenchl.3: disque système C: répertoire des commandes Workbenchl.3:c L: répertoire des gestionnaires Workbenchl.3:l S: répertoire des scripts Workbenchl.3:s T: répertoire des fichiers Workbenchl.3:t temporaires LIBS: répertoire des Workbenchl.3:libs bibliothèques DEVS: répertoires des "devices" Workbench 1.3 :devs FONTS: répertoire des polices de
Workbench 1.3 :fonts caractère Et voilà une partie au moins du mystère des " : " éclairci : le nom d’une unité logique ou physique doit toujours se terminer par " : Pour terminer cet épisode aride, deux derniers coups de marteau sur le crâne: Accès Direct
• on peut toujours faire un accès direct à une unité logique.
Exemple: je suis tout au fond de devs, par exemple dans
keymaps: 1 .Workbench 1.3:devs kcymaps et je veux aller dans c
; je peux faire:
1. Workbench 1.3:devs kcymaps cd c: résultat:
1. Workbench 1.3:c c’est pourquoi je vous ai souvent fait ta
per cd dfO: car, où qu'on se trouve, on est ramené sans erreur
possible au répertoire racine de la disquette qui est dans le
lecteur dfO:.
• le répertoire racine d’un disque, ou d'une partition de disque
dur (mais si vous avez un disque dur et que vous y avez mis des
partitions, vous ne devriez en principe pas être en train de
lire ceci) peut toujours être appelé par " : " sans plus, et le
chemin d’un fichier peut toujours commencer par Exemple : 1
.Workbench 1.3 :devs keymaps je veux me rendre dans
Utilities, je peux faire:
l. Workbenchl.3:devs keymaps cd utilities résultat 1
.Workbench 1.3 :utilities Si vous avez bien compris tout
ceci, vous venez de faire un premier bond dans la
compréhension du système AmigaDos.
7e épisode: Un tour aux archives Avant de passer le septième épisode, je voudrais vous demander de me faire l'immense plaisir d’aller relire les articles écrits par Patrick Conconi: A-News n" Sujet 4 Introduction générale 5 Startup-sequence, setmap 6 Fonts 7 Les Scripts 8 Path 9 Echo 10 RAD: 11 Format Evidemment, ceci peut vous obliger à commander à A-News les anciens numéros en question, cela vous coûtera exactement 165F, soit le prix d’un jeu pourri qui vous amusera un certain temps, alors que ces huit numéros d'A-News sont bourrés d’informations intéressantes que vous utiliserez
longtemps; il m’arrive fréquemment de les consulter. Mais ceci suppose que vous ayez attrapé le virus du CLI (ou du SHELL), le seul bon virus de l’Amiga. Sinon, quittons- nous bons amis.
Bon, après avoir relu les articles de Patrick, essayé les manips qu'il propose, vous avez le droit au titre ronflant d’explorateur du CLI, premier degré. Si vous avez lu la Rubrique-à-Brac, ce qui vous changera du monde un peu halluciné de la BD actuelle, vous savez qu’il y a beaucoup de degrés dans la connaissance. Moi- même je ne suis pas très haut dans l’échelle, il y a des moments où je me fais penser au professeur BURP, mais je pense pouvoir faire gravir encore quelques marches à certains, avant que ce soit eux qui me filent les bons tuyaux.
Zorglub METTEZ UN PRO DANS VOTRE AMIGA!
Au chapitre 12 verset 4. Bon! Je n'épiloguerai pas plus longtemps sur ce sujet. Si ce n’est que la meilleure solution consisterait à ne rien mettre du tout...! (Ed: sérieusement, le tlongle étant facilement perdu, c'est peut-être l'argument le plus fort contre l'achat de SB Pro. Nous ne pouvons trop recommander aux éditeurs d'enlever cette protection archaïque. Nous avons déjà perdu plusieurs heures à chercher "l'objet" . A quoi sert un ordinateur du dernier cri dans un environnement professionnel s'il ne marche pas faute de don- gle?)
BlSupertase: sbpeople Indexé sic Noabre No» : jBeverleÿ Knight DépgrUiifBj [Recherche et Développèrent Titre : [Ingénieur logiciel Le premier livre est divisé en 12 chapitres. Il est relatif au programme Superbase lui-même ainsi qu'à son traitement de texte. (Nombre de pages 362) Le second livre traite dans sa première partie de l’éditeur de masque et dans l’autre des instructions du langage de programmation. J’en ai dénombré plus de 180 instructions. (Nombre de pages 96 + 288) Bevepley Xnisht, a apporté sa nattrise d'UNK pour U coniersion de l'éditeur de hastues, Il est vrai que de nos
jours on entend trop souvent le mot ”PRO ", surtout au sujet des logiciels. Ce n’est pas pour rien que le PROpane est un gaz... Dans ce numéro Raoul Mengis, de Sion, Suisse, ouvre une rubrique pour les pros non-gazeuses.
Superbase Professional - Une introduction Superbase Professional est une base de données relationnelle programmable, distribuée en France par Micro Application et en Suisse par Microtron.
Caractéristiques sommaires
- Base de données relationnelle Traitement de textes intégré
Possiblité de programmation Utilisation en multitâche
- Générateur de masques relationnelle Utilisation en multitâche
Ces deux programmes sont livrés dans une boîte pleine à
craquer. D’ailleurs lorsque vous sortez tous les livres et dis
quettes il est très difficile de tout remettre à l’intérieur.
Contenu La première chose que l’on trouve ce sont deux gros livres en Français! Car pour une utilisation sérieuse, il faut pouvoir utiliser les caractéristiques de chaque langue (ex : éèàôù...etc.) On découvre aussi un livret contenant une déscription succinte de toutes les instructions du langage de programmation de Su- perbasePro.
Voilà, j'arrive aux disquettes... il y’en a trois, dont l’une est remplie d'exemples.
Et nous voilà arrivés au fond de la boîte où l’on trouve cette fameuse clef, petit objet en plastique qui s’insère dans le port joystick (autrement connu sous le nom de dongle)! C'est le système de protection contestable et contesté du Superbase. Enfin c'est mieux que d'écrire um mot se trouvant à la page 8947 Mise en garde : ? L'Amiga est une machine multitâche. Prenez donc garde à ne pas interrompre trop rapidement votre travail car il se peut qu'elle n'ait pas encore fait ou terminé le travail escompté (environ 10 à 20 secondes pour être sûr que tout c'est bien passé. Il faudra ensuite
quitter le programme selon le bon usage en passant par l'option "quitter") ? Etant donné la taille de ce programme (plus de 275 Kbytes - on est loin de l'époque du Commodore 64!) Et avec l'utilisation du Workbcnch, sans compter l’utilisation du programme de traitement de textes intégré, des masques, et ouverture des fichiers, il faut au minimum une mémoire de 1 MB pour pouvoir l’utiliser en prenant garde à ne pas travailler sur un écran supplémentaire avec de nombreux graphiques.
Concernant le support de masse, il est pratiquement exclu d’utiliser professionnellement les disquettes si l’on travaille avec plusieurs fichiers comprenant plusieurs centaines d’enregistrements. Le temps d’attente lors de tris ou de recherches multi-critères devient vite insupportable. Conclusion : son utilisation pour une application sérieuse demande au minimum 1MB de Ram et un disque dur de 20MB.
En ce qui concerne la programmation d’une base de données, pour éviter une crise de nerfs il faut compter 2MB de Ram Supplémentaire car l’éditeur de masque occupe aussi une bonne portion de la mémoire de votre Amiga. Il est bien plus aisé lors de modifications dans le langage de programmation de modifier le masque immédiatement à l’aide du programme d’édition. Au cas où la mémoire vous fait défaut, il faut quitter Superbase puis recharger l’éditeur de masque et le requitter, puis, pour finir, rechargez Superbase.
Ouff... (Remarque: pour ma part, j’utilise depuis plus d’une année un Amiga 2000 de 3MB RAM. Il est équipé d’un disque dur auto-Boot de 40 MB (GVP 19 ms) cl la version
1. 3 du Workbench, ainsi que la 1.3 Rom Kick-Start. Mon
imprimante est la NEC P6+) I «HfiC nn*0Rî . AFTER RimT 7
ul off ;iii: atïr oft ; 1F ;"Moy«n 9
* eie; îr OIT ;*L5 HEAH Mentant.
? -ii1 ÉHD REPORT HEADING ’ UL OFT ;«l; ATTR orr ; ir J Ul Caractéristiques techniques de Superbase Pro Base de données relationnelle (raulti-fichiers) Nombre de fichiers sans limite (selon votre matériel) Nombre d’enregistrements : sans limite (selon votre matériel) J'utilise environ 10 000) Nombre d’index par fichier : 999 maximum (rarement plus de 5) Nombre de champs : des milliers (rarement plus de 50 par fichier)
• te.dépôts Types de champs: numérique 13 chiffres date (du 1
janvier 0001 avec les jours de la se maine) heure (jusqu'en
centième de seconde) texte (pouvoir mettre plusieurs
informations dans le même champs c’est FABULEUX .')
image musique son (C’est encore plus FOU!!)
» * » Contrôle de validation sur chaque champ et multi-fichier (sans programmation!)
Formule de calcul sur chaque champ et multi-fichier (sans programmation!)
Relation entre fichiers (2 ou plus) Opérateur ternaire (c.à.d. possibilité d’attribuer à un champ une valeur déterminée selon plusieurs situations automatiquement) Possibilité d'ajouter des champs à tout moment Possibilité de créer des index à tout moment Traitement de texte intégré, liaison avec un fichier (dommage, car on ne le peut seulement qu’avec un seul fichier!
Publipostage angl. Vers. Mailing) Sortie d’étiquettes très facile Possibilité de tris à tout niveau avec ou sans index, simple fichier ou multi-fichier.
Possibilité de programmation style Amiga Basic avec tout ce que cela comporte : For, Nexl, Dim, Gosub, Prinl, Data, Mid$ , LeflS, Right$ ..etc., et même la programmation de menus déroulants. Il y en a 180 commandes environ et bien sûr tout cela sans l’aide de numéros de lignes.
Accepte toutes les caractéristiques de l’Amiga. Multitâche, plusieurs écrans, l’imprimante de Préférences, tous les fonts d'écriture etc. : ‘-iiénrr ;Mir Mon LllI co qo go go r--i cgi GO GO El El Œ1 Si vous connaissez le Basic vous pouvez programmer SBPRO bases de données relationnelles pour pouvoir utiliser ce programme avec toute sa puissance.
Si l'on veut en faire une application poussée, cela implique la connaissance d’un langage do programmation du style de VamigaBasic. Ainsi que des bases de données multifichiers. Je pense que Superbase Pro a ouvert une brèche concernant des applications "pro" sur l'Amiga. Mais nul n'est parfait et il reste toujours des améliorations à réaliser, notamment : X son traitement de texte, qui est faible pour une machine tel que l'Amiga X il n' y a rien au sujet de la liaison par modem X longueur des champs et des requesters "seulement" 255 caractères X en cas de mauvaise programmation des
fichiers on voit parfois le GURU pas de compilateur en vue (pas pour la vitesse mais pour créer des applications courante) X pas de RunTime pas de champs du type Booleans que l'on pourrait con figurer sur plusieurs bits pas la possibilité dans l’exploitation de disposer sur la même ligne le même champ mais d’un enregistrement différent (type 2 ou 3 colonnes).
Lors de prochains articles, je vous parlerai de la technique des bases de données :- fichiers - index - champs - tris
- opérateur AND OR NOT - le binaire et aussi : En résumé:
Superbase Professional Amiga est une base de données fan
tastique. Mais il est nécessaire de bien connaître le principe
des Trucs et astuces des bases de données Superbase Pro en
détail L’Editeur de Masque de Superbase en détail Le langage de
programmation de Superbase Comparaison avec d’autres bases de
données.
Faite vos remarques concernant vos problèmes ainsi que vos préoccupations sur les bases de données en écrivant 5 A-News ou directement à mon adresse : Mengis Raoul, Ecole Informatique, Route de Gravelone 2, CH-1950 Sion, SUISSE Créez des jolis masques (à gauche) pour embellir des données ordinaires (à droite) BlSuperbast! Sbpeople Indexé su Noito : GO 133 GO GO GO E3 CZ3-GO GO GO GO CO A-iVéH’S 25 Lettei»head IKOHlBPRlUXllJÆI!
®Back Col or r Fui 1 Cut ) ©Move ÜSize ( FIIp H ( Fliÿ V ) ( Renoue ) ©Cut_ ( Load... 1
D. „____ Enpty Cdir) Expansion Cdir) IconGroups (Die) Systeh
Cdir-D Trashcan CdinJ bigTonts (Dip) (Bip) I Loati ||Pc Io te
I|Canoo1 Cet article sc trouve également dans le numéro
courant dû Ptit Pommier, journal de Tburs Micro _Gub (tél
47-51-12-11). Merci Jurd Après avoir sorti un logiciel bien
sympathique mais pas trop pratique au niveau de la
communication avec l’environnement, Electronics Arts nous
offre une nouvelle version de son Deluxe Print, beaucoup
plus conviviale, qui reprend la présentation Deluxe Paint. Les
utilisateurs sont moins dépaysés. En plus on peut retravailler
icônes, images, bords avec Deluxe Paint.
Première approche: une boite cartonnée avec à l’intérieur 2 disquettes et un document de 100 pages.
Première horreur: ce document est en anglais, comme le logiciel d’ailleurs. Pas moyen d’avoir un manuel en français ou réponse évasive du revendeur.
Maintenant on enfile les 2 disquettes, une dans chaque drive c’est l’idéal, néanmoins avec un seul drive c’est tout à fait supportable. A noter que l’on peut placer ce logiciel sur disque dur.
On accède directement à la première option, SIGN. Deluxe Print permet d’éditer 6 sortes de rapports : une cane simple - une bannière - une étiquette - une cntctc de lettre - un calendrier - une cane de voeux et 4 parties d’une feuille.
On remarque de suite la palette de couleurs et à droite un menu simple caractérisant le rapport sélectionné.
Vous pouvez vraiment faire un tas de choses. Changer de taille, d’emplacc- ment d’un décor, d’une image, d’un texte, d’un bord. On a accès au nombre de polices que l’on veut. Sachez quand même que ni les dessins ni les textes ne sont vectorisés, donc les agrandissements se feront aux dépens de la précision du tracé.
Vous aurez donc intérêt à choisir une taille de caractères plus grande que celle que vous voulez imprimer pour ensuite la réduire.
Vous avez aussi une fonction loupe très rapide qui s’appelle Preview dans le premier menu déroulant. L’écran présente l’épreuve dans la résolution de l’imprimante. Le nombre en haut indique le nombre de points par ligne. Cela peut vous indiquer si vous imprimez effectivement tous les éléments. II est certain que l'utilisation d’un tel soft sur imprimante couleur est souhaitable et vous pouvez spécifier la taille, la position de votre édition. Dommage que l’on n’ait pas inclus la sortie Postcript. II faut penser que l’avenir est dans l'utilisation de ce langage d’édition.
Autre reproche, on en a déjà parlé pour la doc, le logiciel devrait être traduit en français pas pour sa convivialité car il est très simple à utiliser mais pour la fonction calendrier. Si vous voulez des étrennes en passant chez vos voisins vous aurez plus de succès avec des jours en français.
Un défaut de l’ancien logiciel a été repris malheureusement, on ne peut utiliser plus de 9 icônes. Vous me direz ça peut ne pas être conséquent, mais enfin quand même.
Vous pouvez aligner 3x3 icônes dans les cartes, 3x1 dans les étiquettes et 6 x 1 dans les entêtes de lettre et bannières.
Vous pouvez enlever des icônes de votre banque en cliquant sur ICON puis GROUP. Ensuite sélectionnez les icônes puis cliquez sur REMOVE, enfin CANCEL.
• Pour utiliser vos créations ailleurs, choisissez EXPORT dans le
premier menu déroulant, vos oeuvres seront sauvées sous
format 1FF. Attention vous ne pourrez retravailler les
différents éléments de votre création avec Deluxe Print. Vous
pouvez seulement l’utiliser comme fond (c'est utile si on veut
plus de 9 icônes par ex.).
• Avec l’option PRINT vous avez le PANEL SPACING qui est l’écart
entre deux faces des options "plusieurs cartes" ou "carte de
voeux". Le nombre entré est un pourcentage (par ex. .20) et ne
peut être supérieur à .70.
• La différence entre 4TILE SIGN et GREETING CARD est uniquement
visible à l’impression. Dans GREETING CARD, 2 faces sont
imprimées à l’envers ce qui permet après pliage du papier en
quatre la lecture du document sans torticolis. Le 4TILE SIGN
est en fait un poster fait de 4 parties. Voilà j’espère que
vous prendrez autant de plaisir à utiliser ce programme simple,
mais complet, que j’ai eu à l’essayer.
3W$ - On parle de plus en plus dans tous les endroits glauques de la possibilité de connecter un terminal ou un minitel sur un Amiga pour debugger. Voici donc le résultat de mes cogitations et divers essais. Ceci n'est valable que pour ceux qui ont le WB
1. 3 pour pouvoir utiliser AUX:, qui est un nouveau gestionaire
du port série, et qui présente l'intérêt d‘ avoir des entrées
sorties non bufferisées, c'est à dire que l’on transmet
caractères par caractères. Si vous n'avez pas le WB 1.3 il ne
vous reste plus qu'à vous le procurer chez votre revendeur
préféré ou auprès d'une des diverses associations qui
promotionnenl le DP sur Amiga : HERMES par exemple.
Tout d’abord il vous faut un terminal.
U N D E V I C E D ’ E]N F E R !
• Si vous avez un autre ordi, que se soit un PC, un Atari ou un
autre Amiga, il vous suffit d’un cable nul modem (voir schéma)
et d'un émulateur de terminal tel que VT100 qui est un DP sur
Amiga.
Remarquez que le cable nul modem pourra aussi vous servir pour jouer à Jet avec un copain ou à Populous.
• Si vous avez un terminal VT100 il ne vous manque que le cable
nul modem.
• Si vous êtes moins fortuné il vous suffit d’allez chez monsieur
PTT et d’échanger gratuitement, si ce n'est pas déjà fait,
votre ancien minitel contre un minitel 1B qui est Bistandard :
norme vidéotexte (pour les serveurs minitel comme 3615 DEEP) et
terminal informatique. Puis procurez vous le célèbre cable
Amiga-Minitel.
Si vous avez un terminal, ou un émulateur, pas de problèmes il vous suffit de regarder les options du port série dans PREFERENCES et de mettre les mêmes sur votre terminal ou l’émulateur en vous reportant à la documentation de cc dernier.
Si vous avez un minitel 1B les choses sont un peu plus compliquées. Appelez PREFERENCES et entrez dans le menu de configuration du port série, sélèctionnez 4800 bauds, 7 bits parité even, 1 bit de stop et XON XOFF puis sauvez les nouvelles préférences. Il vous faudra vérifier que vous avez bien les fichiers pon-handler et aux-handler dans le répertoire 1 de même que serial.device et la mount liste dans devs. Le mieux étant d'utiliser une copie de la disquette Workbench.
Maintenent passons aux choses sérieuses.
Alumez votre terminal ou votre minitel. Dans ce dernier cas sélèctionnez le mode terminal ASCII (fnct T puis A) et supprimez l'écho (frict T puis E). La suite de la procédure est la même pour le terminal et le minitel.
Montez aux: avec mount AUX:.
Redirigez la commande echo dans aux: ce qui permet d'avoir un affichage en clair echo AUX:.
Maintenant lapez newshell aux: et hop il ne vous reste plus qu’a exécuter vos commandes depuis votre terminal ou votre minitel qui tient lieu de terminal.
Vous pouvez donc rajouter à la fin de votre startup-sequence les commandes suivantes juste avant le endeli.
Mount aux: echo aux: newshell aux: Cependant vous ne pourez pas utiliser les flèches qui permettent d’éditer la ligne de commande et de rappeler les commandes précédentes, du moins pas directement Vous pouvez donc travailler sous SHELL ou CLI (le principe est le même), pendant que votre petit frère joue avec Dpaint sur l'Amiga, un peu comme si vous étiez sur un système multi-utilisateurs, c'est pas du multitâches ça messieurs darnmes ? Essayez donc d'en faire autant sur un Atari ou un PC.
Atention tout de même il n'est pas question d'ouvrir une fenêtre dans le terminal pour éditer un texte par exemple. Il vous faudra utiliser EDIT ou un éditeur ligne à ligne semblable. Et maintenant jouons un peu, tapez par exemple run prefs Preferenccs et hop ! Il apparait sur l’écran de l’Amiga. Les plus malins auront compris l'intérêt de cette astuce. En effet si vous écrivez un programme qui ouvre un écran celui ci s'ouvrira dans l'écran de l’Amiga mais si vous faites des printf ou des scanf il s’cffècturont dans l’écran du terminal et donc sans perturber l’affichage génial !!!! Atention
tout de même, il faut éviter d'envoyer des caractères de contrôle de l’affichage, sauf à la limite si vous travaillez avec un deuxième Amiga. Si vous travaillez en assembleur vous pouvez utilisez Cmon, AmigaMon ou Exterminator qui sont 3 déboggeurs qui utilisent l'écran du CLI sans fenêtre. Hélas ils sont tout trois loin d’etres parfaits bien que pouvant rendre de grands services.
Autre possibilité mais pour les possesseurs de terminaux seulement car tout se passe à 9600 bauds. On peut alors utilisez Wack un débogger qui travaille en prenant ses commandes sur un terminal connècle au port série de même qu’il y fait les affichages de dump de mémoire, registrôs etc... Et si vous travaillez en Lattice vous aurez même droit à la table des symboles, il sagit là d'un des meilleurs déboggeurs sur Amiga, ou en tout cas d'un des plus efficace. De plus lors d’un gourou en appuyant sur le bouton gauche de la souris vous entrerez dans debug le débogger incorporé à la ROM de
l'Amiga.
Ils pensent vraiment à tout chez Amiga.
Vous pourez alors par exemple suspendre la tache qui est responsable de l'erreur pour redonner la main aux autres taches sans "planter" la machine. Mon camarade Tropic utilise Wack pour débogger scs Coppcr Listes avec un terminal VT100 mais il a quelques problèmes. En effet les codes ASCII, qui sont pourtant internationaux (mais jamais pareils d’une machine à l'autre, excepté pour l’alphabet standard), ne sont pas les mêmes sur le VT100 et l'Amiga (en particulier les [ ] qui sont remplacés par ' et §). Mais comme il me le répète tous les jours : "même avec ce léger hic c'est fin cool !"
Roméo RapidAUX: Fournitures pour la réalisation d'un cable nul modem.
2 connecteurs DB 25 femelle pour relier deux 500 eu deux 2000, mâle pour le 1000. Pour les terminaux et les autres ordis, regardez le port série et achetez le connecteur correspondant, au moins 2 m de cable blindé 4 conducteurs. Cout total dans les 60 F. ü*«c vous reste plus qu’à réaliser le brochage du schéma, sachant que les broches sont indiquées par leur numéros sur les connecteurs il est donc presque impossible de se tromper. Dernier détail, le cablc étant croisé, il se racorde indifféremment dans un sens ou dans l'autre, à condition bien sur que les connecteurs soient identiques de
chaque coté.
LE SCHEMA DU CABLE NUL MODEM Continuant gaiement ma série d'articles démystificateurs, je vous entretiendrai ce mois-ci de ce qui était il y a encore peu le rêve de tout hobbyste de la vidéo : le titrage. Quand je vous parle de titrage, il ne s’agit pas des bidouilles à base de Canson mi-teintes, de Letrasets et de nouilles en alphabets ni même du concept hautement graphique cher aux allumés du Super 8 (dont j’étais dans ma jeunesse) consistant à filmer un panneau indicateur ou une affiche (nous envisagerons dans un prochain article les possibilités infernales du trio vidéo - Amiga - banc
titre). Non, je vousparl&d'un titrage réalisé avec un générateur de caractères, autrement dit. Une espèce d’ordinateur un peu orienté graphique.
Il y a encore pas longtemps, un petit générateur de caractères noir et blanc coûtait deux fois plus cher qu'un "Miga et un générateur couleur valait le prix exorbitant d'un Mac II. Avec le développement de la "vidéo maison'" (home video), les japs ont développé des puces d'une taille qui frise le ridicule si on la compare à un semi- remorque frigorifique afin de pouvoir intégrer le titrage dans les camescopes.
Evidemment, il est impossible de comparer la qualité et le confort d'utilisation de ces bidouilles gadjets dont le clavier se limite souvent à deux boutons avec un "vrai"' générateur. Mais, allons y gaiment, il faut bien reconnaître que ces petits bidules font un travail tout à fait présentable ( et parfois coloré ).
Ce qui fait la qualité d'un générateur de caractères c’est sa résolution (généralement exprimée en nanosecondes) et sa bibliothèque de fontes (fonte ou font : police de caractères). On commence à trouver des collections de fontes de titrage en vente en France (Zuma Fonts, Kara Fonts, Calefonts). Je vous parle maintenant depuis un bon bout de temps de la façon la plus efficace de sortir la "Miga en vidéo (coder le signal RVB avec un vrai codeur), envisageons en maintenant une bonne utilisation.
La ’Miga, toute seule face à la vidéo Le gros avantage de notre bécane réside dans sa capacité à afficher un nombre infini de fontes dans une bonne palette de couleurs et à pouvoir animer à une vitesse raisonnable. En effet, l’A'Miga ne présente aucun intérêt si on désire un simple sous- titrage monochrome (textes, compteur, legende) La plupart des titrages sont réalisés en incrustation sur une image video mais cette pratique n'a rien d'obligatoire. On peut très bien utiliser la 'Miga pour générer des titres fixes (panneaux) en exploitant les ressources des programmes de dessin en overscan
comme Dpaint et Photon Paint. Dans ce cas, l'overscan permet de réaliser une trame de fond qui est souvent préférable à un fond uni.
Tant que nous parlons du fond, pensons aux possibilités intéressantes qu’offre un digitaliseur (le Digi-Vieh permet de travailler en overscan et dans toutes les résolutions de la 'Miga) pour intégrer des images du document video, des photos fixes en rapport avec le sujet bu simplement des matières et des surfaces variées pour des fonds irréguliers. En ce qui concerne le texte (litres, sous-titres, logos), les effets les plus simples sont souvent les pies payants: ombres portées (vers le bas), outlines (commande disponible sur Dpaint Ul mais réalisable à la main), brillances, etc... Regardez
bien les "habillages" télé et les panneaux des émissions de sport américaines sur Canal, c’est pas particulièrement innovant mais très lisible et parfois sympathique à regarder. Bien entendu, il est impératif de se bidouiller ses formules à soi à partir de ces techniques, rien ne remplace l’expérimentation personelle. Restez sobre quant au nombre de couleurs: l’impact d’un camaillcux relevé par quelques couleurs franches est largement préférable à une démonstration des possibilités spectrales de notre gazogène favori. S’agissant d'images fixes, essayez autant que possible de profiter des
hautes résolutions. Goûtez les cyclages avec sobriété.
Grâce au joli format AN1M, ANIMagic d'Acgis et au sublime Dpaint 111 (entre autres), on peut maintenant envisager des panneaux animés. Je ne parle pas ici de défilements simples (scroll, crawl, roll) qui peuvent être réalisés directement par programme (voir plus bas). Les conseils restent les mêmes que pour les panneaux fixes: la sobriété. Le but est de construire le panneau de façon à le rendre attractif et, accessoirement, à en guider la lecture. Vous devez vous définir une "manière" de faire arriver les cléments à l'écran : glissements sur l’axe horizontal, volet de découvremcnt,
trajectoire en perspective, fondu ... A moins d’un effet voulu (impact), essayez de garder une vitesse régulière d’apparition des cléments. Prévoyez toujours le temps de lecture des litres (variable selon l'importance et la vitesse d'apparition). Le panneau animé est une technique plus ardue et grande consommatrice en temps de travail mais presque obligatoire face aux goûts des spectateurs actuels habitués à des montages rapides.
Titrage en incrustation Vous qui lisez régulièrement l'espece d'article intitulé "trame du YETi", cher lecteur, n'ignorez rien des faits et gestes des genlocks incrustateurs. Quels que soient leurs prix ou leurs spécifications techniques, ces engins ont tous en commun la possibilité de remplacer une couleur de notre petite ’Miga par un signal video extérieur (caméra, magnétoscope, CDV, autre ordinateur).
Dans ce cas de figure, les conseils précédents restent valables avec quelques notions supplémentaires. Le principal problème est la lisibilité sur une image très contrastée ou mouvante. Quand on crée un "jingle" susceptible d’être incrusté sur des images très différentes (couleurs, composition), il est souhaitable de prévoir un "support" assez neutre pour le texte en position de lisibilité : la lisibilité du texte importe peu tant qu’il est en mouvement: par contre, il doit impérativement être posé sur un élément graphique (une tache de couleur) dès qu'il atteint la position de lecture.
C'est une combine très utilisée sur CBS : on fait glisser le titre en blanc de gauche à droite vers le centre de l’image puis une bande bleue dans le même sens qui passe sous le texte juste au moment ou celui-ci atteint sa position définitive. Des techniques plus simples comme un texte blanc avec un out- linc ou une ombre portée noire permettent de garantir une lisibilité totale quelle que soit l'image de fond.
La Troisième Dimension Les habillages télé utilisent l'animation en 3D à outrance à cause de sa connotation "luxe et hautes technologies". Ne tombons pas dans cc piège mesquin, la 3D ne doit être utilisée que si elle présente un réel avantage graphique (je pense principalement à des mouvements caméra complexes). Dans la plupart des cas, rotations autour d’un axe par exemple, il est beaucoup plus rationnel d’élaborer la séquence selon une méthode d'animation plus simple : la mise en perspective.
Dpaint II et m incluent la possibilité de projeter une brosse par rapport à une fuite.
Ce système un peu rustique présente l’avantage d’être beaucoup plus rapide que le vrai calcul 3D et moins aléatoire au niveau du rendu. Donc, avec cc procédé, on peut solutionner les titrages plans (style ADO) et les titrages en extrusion (lettres possédant une "profondeur "). Pour des formes plus complexes comme des logos en volumes ou des mouvements caméra évolués, il est impératif de passer à des programmes 3D comme SculptAnimatc 4D, TurboSilver ou VideoScape 3D. Le titrage se transforme alors en création de sequences en 3D et nécessite un temps monstre et un calme à l'épreuve des balles.
Overscan ou non?
Comme le dit la pub, la ’Miga peut travailler en overscan. C'est de plus en plus vrai, ça ne l'a pas toujours été. Peut-on titrer facilement en overscan? Tous les programmes de dessin proposent maintenant les résolutions overscan; on peut donc réaliser des panneaux fixes "plein écran" (j’ai mis des guillemets car je n'ai jamais vérifié que le severe overscan. Le plus puissant, était en plein écran). Par contre, un programme comme Dpaint m ne permet pas de réaliser directement des animations en overscan.
ANIMagic dont je parle ce mois-ci sait le faire mais il faut dessiner les images une par une avec un programme de dessin ou définir, de façon assez fastidieuse, les mouvements en 2 et 3D des divers éléments. Tout cela n’est pas simple. Si Dpaint m avait su animer en overscan. Sachez toutefois que l’overscan est un luxe en titrage et que nous sommes surtout sensibles aux bords gauche et droit de l'image, à vous de minimiser la bordure par de savantes magouilles (flou, dégradé ...) Les programmes dédiés au titrage Le plus ancien programme de titrage reste, pour moi. TV*TEXT de Zuma Group,, qui
est maintenant tout à fait obsolète mais que j’ai beaucoup utilisé au début de la ’Miga. Son principal intérêt est qu’il est livré avec de bonnes fontes monochromes. Il permet la création de panneaux fixes en medium et high résolutions en 8 couleurs, l’import d’images IFF, de toutes les fontes monochromes standard; il permet toutes les justifications (gauche droite, centre), les cyclages. Les ombres portées de taille variable, la génération de formes géométriques selon les mêmes critères que les fontes, les grilles de Tond.
Il n’est pas overscan mais un menu propose un choix de copperlists dégradées à couleur variable. Rustique mais très simple à utiliser.
Pro Video CGI que j’ai testé récemment dans sa version PLUS reprend le style "tout au clavier" des gros générateurs de caractères. D'un apprentissage un peu ardu, il s’avère être un très bon outil pour les gros travaux répétitifs (annonces, programmes). Il ne dispose que de quatre fontes en quatre tailles dans un format qui lui est propre mais de nombreuses options viennent se greffer sur ce choix limité : outline, ombrage, matières ... Il nécessite 1.5 Mo pour tourner correctement mais il peut gérer jusqu’à 100 pages et propose une cinquantaine de volets de transition par découpage
éxécutablcs manuclcmcnt ou automatiquement En outre, il offre des possibilités de fond variés et des caractères graphiques. Il est cher mais puissant.
Video Generic Master de Kimatek est un programme aux possibilités plus limitées que les précédents mais qui a comme principal avantage d'automatiser la création de génériques en scroll et crawl (défilement vertical et horizontal) avec un mouvement très "fluide". Idéal pour les gneriques de vos péplums. Un peu cher et assez dur à trouver.
A ce titre, je rappelle que Commodore livre un programme du même genre avec le gen- lock interne pour A2000.
VideoTitler d’Aegis est devenu le titreur standard sur AMIGA sans qu'il soit particulièrement fantastique. Il permet la mise en page de toutes les fontes standard en lignes avec possibilités de traitements variés (outlines colorés, ombrages, inclinaisons...) puis leur manipulations.
Avantage : il fabrique un fichier ANIM et il est fourni avec un module Spécial Effect Generator toutes résolutions qui permet d’cnchainer images et sequences ANIM par une série de volets et fondus au noir (il est souhaitable d'avoir tous ses mickeys en RAM: sous peine de se retrouver avec un timing incohérent). Défauts : ergonomie très discutable (de jardin), pas d'automatisation des mouvements comme sur Dpaint IIL VideoTitler a ses fans, scs accros; je dis qu'il permet un travail moyen et sans excentricités Enfin. Broadcast Titler que je testerai dans une prochaine "trame" s’annonce comme un
titreur 2D de très haute qualité grâce à un système révolutionnaire pour augmenter la qualité de la résolution (une résolution virtuelle) et la capacité d’afficher beaucoup plus que 16 couleurs en hi-res (on parle de 320) Je vous parlerai bientôt de Video Studio qui est un programme regroupant des fonctions intéressantes en montage : timers, mires, volets.
Les programmes non dédiés au titrage mais néanmoins très intéressants Je vous rapcllc que l’on peut faire de très jolies choses avec Dpaint III, PHOTOS VIDEO et avec les effets spéciaux (flous, contours) de PIXmale.
Voilà, si vous avez des questions ou des précisions à apporter, si vous voulez plus de technique ou de pratique, n'hésitez pas à m'écrire.
J’ai appris qu’une société du nom de Propulse présentait un système de LINE- TEST (pré-animation en noir et blanc pour vérifier les mouvements)"numérique" portant mon nom de scene au dernier salon d'animation d'ANNECY. Est-ce que j'ai une tronche de line test? Avec des trucs comme ça, comment voulez-vous terroriser I humble paysan et le bourgeois parvenu des contreforts de l'Ilymalaya.
ELYETi est au générique LES TYPES DE BASE Bonsoir, je-suis-trés-heu-reux de vous re-lrou-ver dans noire ru-brique Ou-bug-il-y-a, le maga-zine du C ex-lrime. Je vous ra-ppelle que Ou-bug-il-y-a est la ru-bri-que la plus Sudtf Anews. Comme vous-le-voyes, je suis cnan-larc-tique en train da-pprendrc te C à dès-manchots et je vous assu-re que ça n’ est-pas de-la tar-te. Toul-de-suite, noire pre mier re-portage: vous connaissez tous Flo rent Calpin. Le mat-lre de la glisse. Spi-cia-liste de hare-foot à Ta-hi-ti, nous le-re- trou-vons aujourd' -Hui en train de sur-fer sur son Amiga dans sa
bai-gnoire.
Arghl Je viens juste de glisser sur une lou-che de mon clavier et je-vous assure que ça fait très-mal.
Toul-de-suite. Sê-quen-ce compi-la-tion... Nous avons vu le mois dernier quelle était l'organisation générale d’un programme en C. Nous avons parlé de variables et de fonctions, caractérisées par leur type.
Mais qu’est-ce qu’un type? C’est l’attribut que vous donnez lors de la déclaration d’une variable ou d’une fonction pour indiquer au compilateur les valeurs qu'elle doit manipuler et comment elle doit être codée en mémoire. Par exemple, dans la déclaration: int i; le type est int. (C’est vraiment de l’Initiation!)
Nous distinguerons les types de base, les types dérivés et les types énumérés. Les deux derniers feront l’objet du prochain Coin C. Cette fois-ci, nous nous contenterons des types de base (et c’est déjà pas mal!)
Quels sont-ils ?
Void char short int long float double VOID : LE TYPE VIDE Ce type correspond à une donnée vide, rien, le néant... Evidemment, on ne peut pas déclarer de variables de ce type; seulement des fonctions. Par conséquent, les fonctions de type void ne retournent rien, aucune valeur, et peuvent être assimilées à des procédures.
Donc, si vous utilisez une fonction qui ne retourne pas de résultat, déclarez-la du type void: vous n'aurez pas de problème avec le compilateur.
Par exemple: void AfficheO j printf("Bonjour’’); C’est le seul type qui soit réservé aux fonctions; les autres types peuvent être affectés aux fonctions ou aux variables.
CHAR : LE TYPE CARACTERE Une variable de ce type permet de stock er un caractère, et est donc réservée sur 1 octet. Par exemple, elle peut contenir ’A’.
Vous pouvez aussi utiliser ce type pour stocker des entiers compris entre -128 et +127. Mais attention, si vous utilisez moins de mémoire, le traitement de ces variables est moins rapide. Ceci est spécifique à l’Amiga, ou tout au moins, aux machines à microprocesseur 68000. En effet, celui-ci travaille naturellement sur 16 bits. Il ne peut donc accéder qu'aux octets PAIRS de la mémoire. Par conséquent, lorsque vous stockez consécutivement deux variables de type char (comme nous le verrons dans les tableaux), le programme doit faire de la gymnastique pour accéder aux octets impairs. Ce qui le
ralentit bien sûr. Conclusion: le fait de stocker des entiers dans des caractères gagne de la place mais fait perdre du temps.
LES TYPES ENTIERS : INT, SHORT ET LONG Int est LE type entier par excellence.
C’est celui que manipule le plus efficacement votre programme. C’est celui qu’il faut utiliser si vous n'avez pas de contrainte particulière sur l’intervalle des valeurs. Par ex emple, pour compter de 1 à 10 dans une boucle.
Bizarrement, l’implémentation n’est pas la même sur les deux compilateurs ennemis: 2 octets (par défaut) sur le MANX. 4 octets pour le LATTICE. Ce qui donne respectivement des valeurs pouvant aller de -32768 à +32767, et de -2147483648 à +2147483647.
Un programme manipulant des entiers sur 2 octets est un peu plus rapide qu’un programme calculant avec des entiers sur 4 octets.
En fait, le type int est l'intermédiaire entre les deux types short et long, short représente des entiers courts (au détriment de l’intervalle de valeurs qu’ils peuvent prendre); long code des entiers longs (au détriment de la vitesse car le 68000 calcule plus vile sur 16 bits que sur 32). Pourquoi trois types alors qu’il n’y a que deux possibilités de codage? C’est pour respecter la norme du langage C: en effet, certaines machines plus gonflées que l’Amiga peuvent manipuler des entiers sur 16, 32, 48, 64, 72 bits, voire plus.
Le type short consiste à coder sur 2 octets; le type long,, sur 4 octets. Et ceci, quel que soit le compilateur. Vous en déduisez donc que, sur le MANX, le type int par défaut est équivalent au type short; alors que sur le LATTICE, le type int représente le type long. La seule chose qui est garantie est qu’un short est plus court qu’un long.
Enfin, vous pourrez rencontrer les écritures "short int" et "long int" qui correspondent respectivement à short et long.
LES TYPES REELS : FLOAT ET DOUBLE Ce types permettent de coder des nombres réels. Par conséquent, leur intervalle de valeurs est beaucoup plus grand que celui des entiers: -10E+38 à +10E+38 dans le premier cas. Et de -10E+308 à +10E+308 dans le second. Inconvénients: on peut faire moins d’opérations que sur les réels, il faut utiliser des librairies spéciales et surtout, les calculs sont beaucoup moins rapides. C’est logique: en assembleur, additionner deux octets se fait avec une seule instruction.
Alors que la même opération en réels est réalisée par de véritables sous-programmes.
Float code les réels sur 2 octets, de la façon suivante:
- 1 bit de signe.
- 8 bits pour coder l'exposant
- 23 bits pour coder la mantisse double les code sur 4 octets:
- 1 bit de signe
- 11 bits pour l’exposant
- 52 bits pour la mantisse Il y a aussi une autre façon de coder
les flottants: c’est le format FFP (Fast Floating Point:
respectivement 1.7.et 24 bits). Mais c’est plus de la
programmation que du langage C. Nous verrons donc comment
mettre en oeuvre ces réels plus tard.
LE MOT-CLE UNSIGNED Il est nécessaire de parler ici d’unsigned.
Ce mot-clé peut s’appliquer aux variables de type char, short, ini ou long. Il permet de taire des calculs en arithmétique non signée. L'intervalle des valeurs devient donc: unsigned char : 0 à 255 unsigned short : 0 à 65535 unsigned int : 0 à 65535 ou 4294987295 (suivant le compilateur) unsigned long : 0 à 4294987295 Vous pouvez donc trouver, par exemple, la déclaration: unsigned long int nombre; qui correspond à un entier long non signé et qui est équivalente it: unsigned long nombre; Nous ne l'avons pas dit jusqu'ici mais il est bien évident, qu’en cas de débordement, on obtient le
résultat modulo à la portée du type. Comment ça. Rien compris?
Voici un exemple simple: x est une variable de type unsigned char. X vaut 100.
Après l'opération x = x + 200, x vaudra 44 soit (100+200J-256.
Autre exemple: x est de type short et vaut 32767. Après x = x + 1; x vaut -32768.
Attention à ce genre de pièges!
Voilà, c’est tout pour les types de base.
Le mois prochain, nous parlerons des types dérivés et énumérés. En attendant, méditez, bien. Et pour les questions, BAL batchman sur 36 15 DEEP. A ce propos, si vous avez, une question à nous poser, décrivez bien ce que fait votre programme, et ce qui ne va pas; mais surtout, de façon TRES PRECISE. Nous ne pouvons pas deviner à distance ce qui pose problème.
Pour terminer, cette pensée d'un philosophe contemporain hélas méconnu: "Le C, c'est plus puissant que le Pascal ci moins qu'un catcrpilLar."
Batchman LE PROGRAMME DU MOIS LES programmes du mois, bande de petits veinards. Après le programme en BASIC du mois dernier qui fait afficher les messages cachés de l'Amiga. Voici le même en C. Vous noterez, que ce n’esr pas évident à comprendre au premier abord. Si vous avez comme un "léger problème d'interprétation", les prochains Coin C vous en dirontplus. Cela dit, ça n’est quand même pas très compliqué.
Le programme parcourt les 446 octets où se trouve le message en les décodant ffinclude stdio.h void main() ( int i; char *ptr - (char *) 16703644: charc; for (t-O; i *446; i++) ( c = *(pn + i) 4 170: printfC*c". C='0' ? " : (c '252'? '0' : c)); i printf(""); Un rappel: le caractère A (OU Exclusif) s'obtient par SHIFT-ALT-6. (Au moins, vous, vous ne chercherez pas!)
1 Ix deuxième programme vous montre comment provoquer une alerte (N ‘allez pas croire que c'est un gourou) et un requester simple.
Ffinclude "imuition imuition.h" ffinclude "intuition lntuiciünbase.h" struct IntuilionBase “IntuitionBase; char *message_alerte « "000760030C’est une alenelOOOOOl 00C020055Bouton de gauche.,.000001 0017000550u bouton de droite?000"; int retour; struct IntuiTcxt tcxtc_rcqucstcr = 0,1, * N" des registres de couleur utilisés * JAM1, * Mode d’écriturc * 80,10. T* Coordonnées du titre du le requester • NULL, * Police de caractères utilisée * "ESSAI DE REQUESTER", * 71110 du re- quester *1 NULL !* Suite éventuelle du texte V ); struct InntiText texte_positif - ( 0,1, * N'des registres de
couleur utilisés * JAM1, f* Mode d'ccriture *
7. 4, * Coordonnées du texte dans le gadget positif • NULL. *
Police de caractères utilisée * "OUI", “Texte du gadget
positif *1 NULL * Suite éventuelle du texte * ); struct
IntuiTcxt tcxte_ncgatif -
0. 1, I* N' des registres de couleur utilisés * JAM1, t* Mode
d'ccriture *
7. 4. * Coordonnées du texte dans le gadget négatif * NULL, *
Police de caractères utilisée *1 "NON", * Texte du gadget
négatif “ NULL * Suite éventuelle du texte * ); void mainQ
| IntiritionBasc = (struct IntuitionBasc *)
OpenI.ibraryC'intuition.libraTy",0); if (llntuidonBase)
primfC'Impossible d’ouvrir la librairie Intuition");
exit(0); retour DisplayAlert(0, nKssage_alcne, 60); * 0
signifie RECO VERY_ALERT: elle ne précède pas un plantage *
* message_alene est un pointeur sur la chaîne à afficher dans
le * * cadre. Ce message contient contient plusieurs chaînes
au * * format suivant : • * - l'abscisse (X) du message
sur 2 octets * * - l’ordonnée (Y) sur 1 octet * * - la
chaîne de caractères terminée par un zéro * * - i'octet de
suite: un zéro p* * une valeur différente pour continuer *
* 60 est la hauteur du cadre de l'alerte * * xxx représente
un octet, écrit en octal * f à la fin d'une ligne signifie
que la chaîne* • sc continue à la ligne suivante • if
(retour) printf(" bus avez cliqué à gauche"); elsc prinlf;
"wus avez cliqué à droite"); retour = AutoRequcsl(
IntuitionBasc- ActiveWindow, &texte_requester, &tcxte_positif,
&textc_ncgatif, GADGETDOWN, GADGETDOWN, 320,
60) ; r Paramètres de la fonction AutoRequest : * * - Adresse
de la fenêtre à laquelle est attaché le requester * * -
Adresse de la structure IntuiText du titre du requester * *
- Adresse de la structure IntuiText do texte du gadget
positif * * - Adresse de la structure IntuiTcxt du texte du
gadget négatif * * - Message 1DCMP qui provoque le retour
avec une valeur positive * * - Message IDCMP qui provoque
le relo ur avec une valeur négative * * - Longueur du
requester * * - Hauteur du requester * if (tètour) printff
Abus avez choisi OUI"); elsc printfCVous avez, choisi NON1');
aoscLibrary(lntuitionBase); } Ces deux programmes ont été
compilés sous LAITICE. Comme d’habitude, vous pourrez les
retrouver en téléchargement sur 36 15 DEEP.
BATCHMAN $ 104 field $ 0E0 S0E2 $ 0E4 $ 0E6 $ 0E8 SOEa $ 0Ec SOEe $ 010 S0I2 $ 0f4 S0f6 $ 108 RAPIDO ASSEMBLEUR LE COPPER ; modulo pour bitplane impair BPL2MOD equ S10A ; modulo pour bi t plane pair ; départ fenêtre écran ; fin fenêtre écran ; bitplane dma start ; bitplane dma stop Les copperlistes et autres cafouillages colorés expliqués par l’exemple suite et fin DIWSTRT equ S08E DIWSTOP equ S090 DDFSTRT equ $ 092 DDFSTOP equ $ 094 REGISTRES BLITTER 1 CU-A REGISTRE PORTA (BOUTON DE SOURIS et JOYSTICK) CIAAPRA equ SBFE001 CHIP equ 2 ; fiag chip memoiy CLEAR equ CHIP+SKXXX) ; même chose initialisée avec
des 0 READ equ 1005 ; fiag ouverture d’un fichier ; en mode lecture PlaneSize equ 40*200 ; 40 octets * 200 lignes = 320 * 200 PlaneNumber equ 5 ; nombre de plans"5 ce qui correspond à 32 couleurs ExecBasc equ 4 OpcnLibrary equ -552 ; iib- name version(d0.d 1 ) CloseLibrary equ -414 ; library(al) Forbid equ -132 ; désactive le multitâche Permit equ -138 : réactive le multitâche AllocMem equ -198 ; taille flags(d0.dl) FrceMcm equ -210 ;prVtaiUe(al.dO) Open equ -30 ; nonVmodc(dl,d2ï Read equ -42 ; fd buffer longeur(d 1 ,d2,d3) Close equ -36 ; fd(d1) ; le programme débuté Ici Début: movcm.1
dO-d7 aO-a7,-(sp) ; sauvegarde du contexte Bon, maintenant que l’on a vu la théorie de la programmation du copper, il est temps de passer à la pratique, mais pas n’importe quelle pratique.
Nous attaquons donc la programmation dite "propre" car comme vous l'avez peut être constaté le programme du N" 13 fonctionne très bien mais on a souvent du mal à exécuter des instructions CLI après l’avoir utilisé. Nous allons donc nous lancer dans une programmation plus structurée, c'est à dire avec des fonctions comme dans un langage de haut niveau tel que le C en essayant de restituer le contexte exact en sortie de programme.
J'entend déjà les hordes de protestations: "Si c'est pour programmer comme en C autant faire du C". A ceux là je ne dirai qu’un mot, Ouaaatatlaa ! (c’est le juron préféré du Chorizo. Ca veut rien dire mais ça soulage). Quand vous aurez manipulé des Copper Listes en C vous comprendrez pourquoi on le fait plutôt en assembleur (Ceci dit, il est tout à fait possible de le faire en C).
La fonction début: (qui est le point d'entrée du programme) contient les appels aux fonctions d'initialisations (elle devra toujours être la première du listing), puis à votre programme et enfin elle restaure le contexte pour pouvoir sortir sans "crasher" la machine et sans être obligé de faire un reset. Il est à remarquer que si vous lancez ce programme depuis le WB avec un icône vous aurez droit à un crash à cause de la fonction Open du DOS qui, dans ce cas précis, ne marche pas. Pourquoi marche t- clle sous CU et pas sous WB? Mystère.
Vous trouverez de plus une fonction De- lay synchronisée sur le balayage écran, qui permet de programmer des temporisations au 50ème de seconde, en utilisant une interruption IRQ (voir article ce mois-ci s'il y a de la place, sinon le mois prochain, sur les interruptions par Squonk). Cette routine présente, entre autres, l'avantage d’être totalement indépendante du processeur utilisé (58000, 68010, 68020 et 68030). Très utile, par exemple pour faire des accès disque qui nécessitent des temporisations assez pointues, puisque le balayage écran se fait à 50 HZ quel que soit le coeur de la
machine.
Cette fonction nous servira également plus lard pour nous synchroniser sur le balayage écran en utilisant le Blitter. Sinon le programme affiche une image sauvée en RAW format (J'utilise Pixmate mais il existe des DP qui font cela très bien, en particulier Deluxe IFF converter qui est en téléchargement sur DEEP), attend 1 seconde et enfin attend que vous cliquiez sur le bouton de gauche de la souris pour sortir et revenir au CLI. De plus il y a un exemple (mauvais soit, mais c’est un exemple et vous n'êtes pas obligé d'en faire autant et donc vous pouvez faire mieux) de changement de la
couleur 0 en Copper Liste.
Voici les adresses des registres fondamentaux. Le "r" indique qu'il sagit d'un registre accessible en lecture, sinon ils sont accessibles uniquement en écriture.
; REGISTRES CUSTOM CHIP JOY1DÀT equ SOOc ; données du joystick r INTENA equ S09A ; interruptions possibles INTENAR equ $ 01c ; interruptions possibles r INTREQ equ S09c ; demande d’interruption INTREQRequ ÎOlc : même chose mais r DMACON equ $ 096 -, contrôle dma DMACONR equ $ 002 ; contrôle dma r COLOROO equ $ 180 ; couleur 0 COLOROl equ $ 182 COLOR02 equ $ 184 COLOR03 equ $ 186 COLOR04 equ $ 188 COLOROS equ $ 18a COLOR06 equ $ 18c COLOR07 equ $ 18e COLOROS equ $ 190 COLOR09 equ $ 192 COLORIO equ $ 194 COLOR11 equ $ 196 COLOR12 equ $ 198 COLOR13 cou $ 19a COLOR14 equ $ 19c COLOR15 equ $ 19e COLOR16 equ $ la0
COLOR17 equ Sla2 COLOR18 equ $ la4 COLOR19 equ $ la6 COLOR20 equ $ la8 COI.OR21 equ Situ.
COLOR22 equ Slac COLOR23 equ Slac COLOR24 equ SlbO COLOR25 equ Slb2 COLOR26 equ Slb4 COLOR27 equ Slb6 COLOR28 equ Slb8 COLOR29 equ Slba COLOR30 equ Slbc COLOR31 equ Slbe VHPOSR equ $ 006 ; position faisceau r ; REGISTRES COPPER COP1LC equ $ 080 ; 1 ère copper liste COP2LC equ $ 084 ; 2 être copper liste COPJMP1 equ $ 088 ; saut à la 1 ère copper liste COPJMP2 equ S08A ; saut à la 2 ème copper liste ; REGISTRES BITPLANE BPLCONOequ $ 100 ; contrôle bitplane 0 BPLCON1 equ $ 102 ; 1 valeur de sctolling BLTCONO equ $ 040 BLTCON1 equ $ 042 BLTCPTH equ $ 048 BLTCPTL equ $ 04A BLTBPTIIequ $ 04C BLTBPTL equ S04E
BLTAPTH equ $ 050 BLTAPTL equ $ 052 BLTDPTH equ $ 054 BLTDPJLequ $ 056 BLTCMOD equ $ 060 BLIBMOD equ $ 062 BLTAMOD equ $ 064 BI.TDMOD equ $ 066 BLTSEE equ $ 058 BLTCDAT equ SO70 BI.TBDAT equ SÜ72 BLTADAT equ $ 074 BLTAFWM equ $ 044 BI.TALWM equ S046 BPLCON2 equ BPL1PTH equ BPL1PTL equ BPL2PTU equ BPL2PTLequ BPL3PTH equ BPL3PTL equ BPIAPTH equ BPL4PTL equ BPL5PTH equ BPL5PTL equ BPL6PTH equ BPL6FIL equ BPL1MOD equ ; contrôle blitter 0 ; contrôle blitter 1 ; ptr source c ; ptr source b ; ptr source a ; ptr données cible d ; modulo source c : modulo source b ; modulo source a ; modulo cible d hauteur et
largeur fenêtre blitter ; reg données source c ; reg données source b ; reg données source a ; masque 1 er mot de données source a ; masque dernier mot de données source a ; 2 priorité spri te play ; ptr bitplane 1 ; ptr bitplane 2 ; ptr bitplane 3 ; ptr bitplane 4 ; ptr bitplane 5 i ptr bitplane 6 bsr Opcnjib; ouverture des bibliolhèques emp 0,d0 i si erreur - fermer les biblio- beq.s 1$ ; ouvertes et sortir bsr Initialisations bsr InitJ lancs ; allouer la mémoire pour l’écran emp 0,d0 ; si erreur d'allocation - sortir beq.s 2$ ; en fermant les librairies etc... bsr InstaIe_CopperJiste
bsr Init_Copper bsr Clear_Palette ; la C clair bsr Mon_Programmc bsr RestaureJlopper ; remette anciènc Cop- : per Liste bsr FreeJTanes ; libérer la mémoire de l'écran 2S bsr Restaurer 1$ bsr Close_Lib ; fermer les bibliothèques movemi (spH,dO-d7 aO-a7 ; restaurer le conteste et retour au CLI ; Ici commence votre programme.
Mon_Programme: bsr Read_Bitmap : charger le Bitmap bsr Init Palcttc ; initiaiiser la palette bsr InitJRQ ; instaler la routine IRQ raovc.l 50,d0 bsr Delay ; delay de 50 balayages soit 1 s 15 bsr Tes!_Bouions ; attendre que l'on clique sur le bouton de gauche de la souris coq» l,d0 ; a l’on cliqué ?
Bne.s 1$ ; si non. Goto 1$ bsr RestaureJRQ ; restaure l'ancienne IRQ ; initialisation de l'IRQ InitJRQ: movel Sdi1000,a6 movei «sautjrq,a0 ; charger l'adr de l'endroi ou l’on doit faire un jmp à l'anciène routine move.w «54ciq.(a0)+ ; code de jmp movei S6c,(a0) ; modifie la valeur du jmp pour l’andènc IRQ6 qui est vcctorisée en S6c ce qui permet d'executer l'andènne routine après la notre (évenluèlemen! Juste un RTE) moveJ ira,56c ; nouveau vecteur IRQ movtw S8010,INTENA(a6) ; autorise TT îopper movew SOOZO.INTENA(a6) ; interdit le VBL ; restaurer ancienne IRQ RestanrcJRQ: movei SdD000ta6
movei saot_ir taO ; récupéré l'adr du jmp add.l *2,a0 ; incrémentc jusqu'à la valeur de l'adresse du jmp movei (aO),S6c ; restaure l'ancien vecteur movc.w î8020.INTF.NA(a6) ; remet le VBL ; si pas interruption copper ou non autorisée on saute à l’anciène routine move.w *0.FlagIRQ ; signale qoel'on a traite l’interruption move.w S10JNTREQ(a6) ; fr traitée suite: movemi (sp)+d0-d7 a0-a7 ; restitue les registres sautjrq: crap *0,d0 beq.s 1$ moveq «l.dO ris nop ; fini l'interruption oop ; place pour le jmp nop nop ; effectue un saut à l'ancienne routine éven- tuèlement RTE ; routine de delay
indépendante ; du processeur 68000,68010,68020 ou 68030 Delay: bsr WaitIRQ ; attend le passage du spot dbra dO.Delay ; décrémente le compteur ; routine qui attend que l'interruption ; est été traitée ce qui correspond à la fin d’un baiayge écran ; soit en 50 ÏI7,1 50 de seconde donc 50 passages « 1 seconde WaitIRQ: move.w l.FlagIRQ WaitJorJRQ: cmp.w «O.FIâglRQ ; l'intemiption à t’elic été traitée?
Bne.s WaitJorJRQ : si non alors on attend rts ; Routine qui lit les Bitplanes d'une image en RAW format.
Read_Bitmap; irove.l DosBaseta6 ; adresse de la dos.library move.1 READ,d2 ; mode lecture movei «Bitmap,dl ; ptr sur le nom du fichier jsr Open(a6) ; ouvre le fichier move.1 dO.fd ; sauve le file descriptor emp 0,d0 beq.s 1S ; si 0 erreur cl sortie move.1 fd,dl ; sinon lire le fichier irove.1 Plane,d2 : ptr sur le buffer ici le Bit- Plane move.l ' PIancSize*PlancNumber,d3 ; nb d'octets àlire jsr Read(a6) move.1 fd.dl ; fermer le fichier jsr Ck se(a6) 1$ ris i Ouverture des bibliothèques avec retour d'ereeur ; (0 erreur, 1 OK) Openjib: move.1 ExccBase,a6 movei «Graphie,al ; nom delà
bibliothèque graphique moveq 0,d0 ; version jsr OpenLibrary(a6) move.l dO.GfxBase ; sauver le pointeur sur GfxBasc emp 0,d0 ; si erreur retourner 0 beq.s 15 ; retour OK 15 moveq «0,d0 ; retour erreur ; Fermeture des bibliothèques ouvertes.
Qosejib: movei Fixer Base,a6 nvovei DosBasepsl emp «0.al : si al=0 = dosübmy beq.s 1$ : n’est pas ouverte don il ne faut pas la fermer sinon... jsr CloseLifcrary(a6) 1$ move.l IntuitionBase,al ; idem emp «O.al beq.s 2S jsr CloseLibrary(a6) 2$ movei GfxBase.al emp 0,al beq.s 3S jsr Cl0seLibrary(a6) 3S rts ; Initialisations en vue d'une sortie "propre'', initialisations: move,b «%1C0C0I11 ,$ bfdl(X) ; anèle les drives movei ExecBase,a6 jsr Forbid(a6) ; desactive le multitâche movei Sdf!DOO,a6 move.w INTENAR(a6),copy_ofJmena ; reçu- pcrc le valeur de INTENAR or.w $ 8000,copy_ofjntena ;
positionne le bât set dear move-w DMACONR(a6),copy_of_dmacon ; idem or.w S8000,copy of dmacon move.w %100000,DMACON(a6); vire les sprites move.w î87cOJ3MACON(a6) ; activer DMA rts ; Sortie propre .
Rcstauret: move.l îd!ID0O,a6 move.w $ 7fir.lNTENA(a6) ; nétoie INTENA move.w copy_ofJntcna,MTENA(a6) ; restitue INTENA move.w 57fff,DM ACO N(a6) ; idem move.w copy_of_dmacon,DMACON(a6) move.l ExecBase.a6 jsr Permit(a6) : restaure le multitâche ris ; Initialise les registrea de controle du Cop- per.(VoirN' 14) lnit_Copper: movei «SdflOOOtati adresse ; routine IRQ irq: movem.l d0-d7 a0-a7,-(sp) ; sauvegarde1 des registres movel 5dfi000,a6 movew INTREQR(a6),dO ; IT demandées and.w INTENAR(a6).d0 ; IT autorisées btst 4,d0 ; IT copper ?
Beq.s suite move.l Intuitian.al ; mêmechoœavecinaction moveq «0,d0 jsr OpcnLibrary(a6) movei dO.IntuitionBase emp 0,d0 fceq.s 15 move.1 «Dos,al moveq 0,d0 jsr OpenIibraiy(a6) movei d0,DotBase . . I exécution de celle d ; initialisation du playfield, coordonnée* de la fenêtre d'écran move.w 52c81,DIWSTRT(a6) move.w $ f4cl,DIWSTOP(a6) move.w 50038,DDFSTRT(a6) move.w SOOdO,DDPSTOP(a6 : resolution, mode et nb de BitPlanes move.w %0101001(XXX)000003PLCON0(a6) clr.w BPLCONl(a6) clr.w BPLCON2(a6) clr.w BPLlMOD(aS) clr.w BPL2MOD(a6) ; Restaure l'ancienne Copper Liste.
Rcstaure_Coppcr: movej GfxBase, ,«0 movej $ dfflXX).a6 movej 38(aO),COPlLC(a6) ; 38 - offset de l’ancienne coppei liste dans GixBase clr.w COPJMPl(a6) ; eopper liste activée ; Installer la copper liste et en particulier les pus Bitpiane.
Lnstale_Copper_Liste: move.1 «C'oppcrListe.aO : adr de la copper liste dans aO movej Plane.dO ; adr du plan 1 dans dO adda.1 2.a0 ; aO pointe sur la valeur du 1er MOVE moveq (M.dl ; indice de boucle 1S swap dO ; octet de poid fort de l'adresse move.w dO,(aO) ; valeur du MOVE swap dO ; octet de poid faible de l'adresse addaj 4.a0 ; aO pointe sur la valeur du MOVH suivant move.w dO,(aO) ; valeur du MOVE adda.1 4,a0 ; aO pointe sur la valeur du MOVE suivant add.l 4Planc.St7c.dO ; ajouter la iaillc d'un plan dbra dl.lS ; fonction qui teste le boutons de feu du joystick et le bouton de gauche de
la souris retourne 0 si rien 1 si souris, 2 si joystick Test_Boutons: btst 46.CIAAPRA ; test souris beq.s 1$ ; bouton de gauche souris btst 47.CIAAPRA ; feu joystick OK beq.s 2$ ;ricn moveq 40, dO rts 1S moveq 41,d0 rts 2S moveq S2,d0 ; Allocation du Bitpiane.
Init_Planes: movo.l ExecBase,a6 movc.1 PlaneSizc*PlancNumber,dO ; taille du plan move.1 Bcl P.AR.dl ; mémoire chip et ini- tialisée avec des 0 jsr AllocMem(a6) movej tKXPlane ; sauver le ptr sur le Bit- Planc rts ; Libérer la mémoire du Bitpiane.
Free_Plancs: movej BxecBase.aâ movej Plane,al ; ptr BitPlane move.1 KplaneSize'PlancNumber.dO ; taille jsr FreeMem(a6) rts ; Initialisation de la palette: tout en noir.
Oear_Palette: move 431,d0 ; nombre de regisires à modifier -I movej COLOROO.aO ; adr de COLORO relative aux Custom Chips adda.1 «SdflOOO.aO ; adr absolue de COLORO 1$ movc w 0,(a0)+ , 0 dans COLORO et incrémente le ptr dbra ' dO.lï -, répéter tant que 0 et décrémenter le compteur rts ; Initialisation de la Palette.
; à vous de choisir les couleurs init_Palcttc: move.1 Sdf(000,a6 move.w SSOOOO.COLOROOfaô) move.w 4$ Offf,COLOR01(a6) move.w 4$ Occc.COLOR02(aS) move.w 4$ Oddd,COLOR03(a6) move.w *$ Obbb,COLOR04(a6) move.w »$ 0f60,COLOR05(a6) move.w $ 0(TX),COLOR06(a6) move.w $ OdOO.COLOR07(a6) move.w $ 0180.C01.0R08(a6) move.w 4$ OfbO.COLOR09(a6) move.w $ OfdO,COLOR10(a6) move.w $ OddO,COLORll(a6) move.w 4SOff9.COLOR 12(a6) move.w $ 006f.COLOR13(a6) move.w SOOOb.COLOR14(a6) move.w 4SO006.COLOR 15(a6) move.w $ 04a4,COLOR 16(a6) move.w S0282,COLOR17(a6) move.w 4S0060.COLOR 18(a6) move.w 4SOfca,COLOR19(a6) move.w
S0022,COLOR20(a6) move.w S0133,COLOR21(a6) move.w S0255,COLOR22(a6) move.w 4S0366.COLOR23(a6) move.w SOOOO.COLOR24(a6) move.w S0222,COLOR25(a6) move.w 4S0444 ,COLOR26(a6) move.w S0666.COLOR27(afi) move.w $ 0999.COLOR28(a6) move.w $ Obbb,COLOR29(a6) .
Move.w $ Oddd,COLOR30(a6) move.w $ Offf,COLOR31(a6) rts ; zone des datas CoppcîListc:
dc. w SocO.SO ; charger BPL1PTH
dc. w $ 0e2.$ 0 ; charger BPL1PTL
dc. w S0e4,$ 0
dc. w Socé.SO
dc. w S0e8,S0
dc. w $ 0ea.S0
dc. w Soec.SO
dc. w Socc.SO
dc. w S01D.S0
dc. w $ 012,50
dc. w $ 0f4,S0
dc. w $ 0fi5,S0 ; c’est ici que vous pouvez rajouter vos instruc
tions dans la copper liste. Par excnplc nous allons changer 3
fois la couleur du fond qui sera rouge puis verte et enfin
bleu. Si vous voulez un fond noir, supprimez les 5 lignes
suivantes.
Dc.w $ 180,50100 ; du rouge
dc. w $ 6401 ,$ fffc ;WAIT ligne 100
dc. w $ 180,50010 ;vert
dc. w SfTOl.Sfffe ; WAIT ligne 200
dc. w $ 180.$ 000f ; bleu
dc. w Sffel,$ fffc
dc. w $ lc01,Sfffc ; ariente de la ligne 283
dc. w $ 009c,$ 8010 ; MOVE $ 8010,1N- TERQ ; declenche
l’interruption copper a chaque passage sur la ligne 283 de J
5fffffffe ; fin de la copper liste even ; Pointeur écran
Plane: dc.l 0 even : routine IRQ ElaglRQ: dc.w 0 even ;
routines Initialisation et Restaurer copy_of_dmacon: dc.w 0 ;
sauvegarde de D MAÇON copy_of_intena: dc.w 0 ; sauvegarde
de IN'IENA even ; Open_Lib et Close_Lib GfxBase: dc.1 0
IntuitionBasc: dc.l 0 DosBasc: dcl 0 Graphie: dc.b
”graphics.Iibrary",0 Intuition: dc.b ''inhiition.library’’,0
Dos: dc.b "dos.iibrary'‘,0 even ; routine Read_Bitmap fd:
dc.l 0 ; file descriptor ; Pensez à mettre le nom do votre
image ici.
Bitmap: dc.b "nom_dc_ton_îmage'',0 Ouf, c’cst fini! Surtout gardez bien ces routines au chaud car elles serviront dans les prochains numéros (surtout les routines d'initialisations) ou il sera question du Blittcr (entre autres). Le donnerai alors juste le bsr et à vous de repêcher la routine dans notre bibliothèque. Si il y a des modifications 5 faire sur une fonction, elle repassera entièrement.
Encore un dernier détail, pour compiler avec Aztec utilisez les options suivantes "as -C -D asm.a" et "In +Cdb asm". Bien qu'ayant été écrit en Aztec la transposition dans un autre assembleur ne devrait pas poser trop de problèmes. Par exemple, si vous utilisez asm68k (assembleur du DP) il semble qu'il ne reconnaisse pas les instructions du type move.l tteiiquet- te.Rcg. Remplacez les donc par des Ica cti- quelle.Reg. Si vous utilisez cet assembleur linkez avec le flag CHIP si vous avez une exiention mémoire (conseil valable également pour ceux qui utilisent le LaUice ou le Metacomco qui
utilisent aussi Blink). Pour Seka il faut changer tous les equ en = , et en général il faul remplacer les étiquettes temporaires (IS, 25 etc...) par de vraies étiquettes (al: a2: Ole...). Bon courage pour taper tout cela.
Et pour les flémards pensez au 3615 code DEEP et au téléchargement. Mais surtout ayez une pensée Zéniue pour tnoi, pauvre mercenaire de l'informatique (YEI1: y va m'faire chialer) Romeo Rapido PROCHAINEMENT SUR VOS ECRANS Ce mois ci, les nouveautés ont été aussi nombreuses que bien réalisées. Les programmeurs redécouvrent semble l’il l’Amiga, et la qualité des softs commence a être intéressante! J'espére que ce n’est pas provisoire, et c'est ce que nous démontre DELPHINE SOFTWARE avec CASTLE WARRIOR. Fils du roi Richard, vous avez pour mission de retrouver l’antidote du poison qui est en
train de tuer votre père. Vous devrez affronter dans le château de Zangor (le méchant de l'histoire)des bras gluants sortants des murs, des chauves souris, du piranhas géant... et bien d'autres bébêtes du même style.
Quand un film pas trop mal sort à l'écran, on peut être à peu prés sur que le soft arrive! IND1ANA JONES "THE LAST CRUSADE" ne faillit pas à la régie, et LUCASFILM GAME nous propose même 2 versions: un jeu d'arcade action (développé conjointement avec US GOLD), et une aventure. Pour l'arcade comme pour l’aventure, le scénario reste le même: en 1938, votre père a été kidnappé par la Gestapo, et Hitler est bien décidé à récupérer le Graal. Vous devrez donc trouver le temple du Graal très vite et libérer votre père! Bon, deux mots sur le soft d’aventure: le principe (et j'en connais qui v’ont
être content) est le même que Zac Me Kracken'. L’ensemble du jeu sera donc en 3D. Et se pilotera entièrement à la souris. De plus, le scénario sera bien plus riche que dans le jeu d'arcade, et bien plus même, que dans le film! On y verra des endroits et des personnages qui n'apparaissent pas dans le film (???).
La sortie est prévue pour Septembre, et ça va être dur d'attendre... FORGOTTEN WORLDS (C'APCOVl - US GOLD) Du côté d’US GOLD, on ne chôme pas non plus. D'abord, une triste nouvelle: OUTRUN EUROPA ne sortira pas avant l'année prochaine. La raison est la suivante:" Etant donné la qualité des produits qui sont sur le marché, nous préférons sortir un produit qui soit extrêmement bien réalisé, plutôt que quelque chose de bâclé. C'est pourquoi nous avons repoussé la sortie du jeu, car le produit final ne nous plaisait pas à 100%. On va donc entièrement le reprogrammer et apporter de grosses
modifications pour que ce soit un jeu exemplaire!". Clap clap clap, je ne peux qu’approuver cette sage décision, et trop rare est de constater qu'un éditeur qui n'a plus rien à prouver, décide tout seul que le joueur mérite mieux que ca! J’en connais qui feraient bien de suivre cet exemple car, sans citer de noms, c'est vrai que parfois certains éditeurs nous i quand i tank. Arcade et stratégie seront au rendez vous pour une mission qui sortira au mois de Septembre.
Du côté de chez GREMLIN, sortira RALLY SIMULATOR vers le mois de Septembre. Ce sera donc un simulateur de conduite "sport", du genre RAC Lombard Rally.
Thierry R. Toujours de chez LUCASFILM. LOOM est un jeu un peu bizaroïde: ce sera un jeu d’aventure fantastique à l’époque mythique des corporations. Pas de menu, pas de texte, mais une gestion par musique et par icônes. Le manuel sera digne du jeu, puisque que ce sera une cassette audio contenant de la musique et des bruitages! Si vous n’avez pas tout compris ca ne fait rien, moi non plus! Le moi d’Octobrc promets d’être bizarre....' Pour finir avec LUCASFILM, BATTLE OF BRITAIN reprendra comme toile de fond la 2ème guerre mondiale. Hitler (encore lui!) Envoit la Luftwaffc sur le sol Anglais,
et une bataille aérienne commence. Prévu pour Octobre.
OCEAN nous ramène a des choses un peu plus familières avec NEW ZEALAND STORY, qui est l’histoire d’un tout petit mignon tout plein gentil et adorable Kiwi qui part à la recherche de toute sa famille. En cours de route il devra se méfier des vilains gros gras laid beurk caca boudin lapins, grenouilles et autres chauves souris qui font rien que de l’embêter! Et bien moi qui vous le dit que j’ai vu la démo et que c'est super que des gens comme OCEAN qu'ils sortent dos jeux comme ca parce que d’abord c’est vachement bien fait et rigolo et que moi j'aime ca! Na! Sortie prévue pour Juillet.
Y’a pas 5 minutes, je disais que quand un film sort, le soft arrive tout de suite après: et bien au mois de juillet, le film BATMAN arrive dans toute les bonnes salles de projection, et je vous laisse deviner ce que va sortir OCEAN tout de suite après.... Voilà incontestablement la plus belle et la plus réussie de toutes les conversions d’arcade! Par rapport au jeu de café, il ne manque que deux niveaux, mais tout le reste y est: scrolling différentiel, jeu à deux simultané, bobs remplissants jusqu'à 1 3 de l'écran, un maximum de couleurs et de sons, et sans jamais pour cela ralentir
l’animation qui est parfaite! C’est à ce demander comment Capcom a fait pour réaliser un tel chef d'oeuvre... Une multitude d'ennemis vous attaquent de toute part, et quand ils meurent, ils laissent une petite,pastille derrière eux. Cette pastille est en fait de l'argent, et vous devez en ramasser un maximum car, en milieu de parcours, vous pourrez entrer dans une petite boutique pour acheter des armes plus puissantes, des renseignements sur les différents ennemis qui vous attendent, ou bien encore, des vies supplémentaires. A la fin de chaque tableau, vous devrez affronter le
"Gardien" et bien évidemment, ce n’est pas une mince affaire... Pour une fois, le°Scénario n'a ici aucune importance, et seule faction compte. Même si vous êtes blasé par la multitude de shoot them up qui nous envahissent quotidienement, vous ne pourrez pas rester indiffèrent à celui cl.
Indiscutablement, c’est le meilleur!
Les Anciens, il y a de cela fort longtemps, avaient développé le pouvoir de la pensée de façon fantastique. Ils pouvaient, rien qu'en l'imaginant, créer de la matière. De cette façon, ils imaginèrent les Archipelagos, îles paradisiaques ou ils venaient se détendre et boire le thé. Un jour, des Visiteurs arrivèrent, et implantèrent un Obélisque de granit immuable sur chaque ile, délimitant ainsi le territoire qu’ils venaient de conquérir. Par la suite, ils massacrèrent les Anciens et déversèrent leur sang dans la tenre. Leurs corps furent transformés en pierres, et un poison mortel se développa
peu à peu sur chaque Archipelagos. Les Visiteurs se lacèrent bien vite de cc paradis et partirent, laissant derrière eux, le fruit de leur folie meurtrière... Vous incarnez l’esprit d’un Ancien, flottant à un mètre au dessus du sol, et vous devez détruire chaque Obélisque qui se trouve sur chaque Archipelagos. L’Obélisque tient son pouvoir des pierres (les corps des Anciens), ce qui veut dire, qu’il faut détruire chaque pierre se trouvant sur l'ile. La seule condition pour détruire une pierre est qu'ü faut impérativement que cette dernière soit reliée par la terne à 1 Obélisque. En effet, il
peut arriver qu’une pierre se trouve sur une petite île adjacente à celle de l’Obélisque. Vous devrez donc, le cas échéant, créer de la tctTe afin de relier ces deux iles pour pouvoir détruire la pieiTC. Une fois toutes les pierres détruites, vous disposez de 90 secondes pour détruire l’Obélisque. Tout ça ne serait pas bien méchant si vous ne deviez pas faire face à quelques dangers: En premier lieu, il y a les Arbres. Ces charmants conifères poussent d’une bien étrange façon. A chaque fois qu’ils ont fini de pousser, ils empoisonnent la terre autour d’eux, puis rentrent dans le sol
pour réapparaîtront dans votre direction (proportionnelle à la distance qui vous sépare d’eux) en recommençant leur manège infemaL Puis après, arrive dans l’ordre, le Nécromancien, sorte de goinfre qui tourne autour de l’Archipelagos et qui en dévore un morceau à chaque tour, les Oeufs sanguinaires qui explosent lors d’un orage, répandant ainsi sur 1 île le poison qu’ils contenaient, ou encore les Ames Perdues qui se trouvent être un tourbillon avec qui il ne vaut mieux pas s attarder! R wfefir Comme vous pouvez le constater, la richesse de ce jeu est exemplaire! Sa difficulté est
savamment dosée, et quand vous aurez finit le mveau 1, dites vous qu’il n’en reste plus que 9999.. Alors débrouillez vous comme vous voulez, faite une quête, mendiez, revendez le Pioneer de la BMW du Paternel ou faite chanter votre grande soeur avec des photos d’elle dans son bain, mais procurez vous impérativement ce jeu ou alors, je vous raconte en détail le lulgurant mais non moins sympathique retour de Chantai Nobel sur TF1 (avec des photos!).
Thierry R. En 1977, les Américains lancèrent la sonde Voyager II, invitant les éventuelles vies extra-terrestrès à venir sur terre. Des dizaines d’années plus tard, les Roxiz captèrent ce message et en profitèrent pour s'apprêter a envahir la terre. Juste avant de faire le grand saut, ils se réunirent sur les 10 lunes de Saturne. C'est sur l’une de ces lunes, Janus, la moins bien gardée, que votre mission commence: vous devez anéantir tout ce petit monde sans aucune aide extérieure. Au début du jeu, vous ne disposez que d’un tank primaire avec un petit radar, un ordinateur de bord et un la
ser comme seule arme. Sur chacune des lunes, il vous faudra abattre 80 vaisseaux avant de pouvoir passer à la lune suivante. Au cours de la bataille, vous récolterez des capsules d'énergie qui augmenteront votre puissance de feu, ainsi que des caméras. En larguant une caméra, vous pourrez ainsi survoler la lune sur laquelle vous vous trouvez, et éventuellement, détruire quelques vaisseaux que vous ne pouvez pas atteindre de là où vous êtes. Au bout d’un certain temps, et après avoir récolté assez d’énergie, votre tank pourra se transformer en vaisseau, et ainsi, vous pourrez vous déplacer
beaucoup plus vite. Au cours du jeu, de nouvelles armes et de nouvelles possibilités apparaitront, et vos ennemis seront pour leur part, de plus en plus malins... L'ensemble du jeu est en 3D surfaces pleines, rapide et assez joli.
Seule ombre au tableau, les quelques 31 touches nécessaires pour le bon fonctionnement du jeu sont carrément barbantes, et l’on est sans cesse obligé de lire la doc toutes les 5 minutes pour savoir quoi faire... J’eusse aime un peu plus de simplicité! Néanmoins, le jeu est très bien fait si ce n’est sont étrange ressemblance avec Starglider- II, mais on ne peu quand même pas dire que cela soit un défaut, bien au contraire... ARCHIPELAGOS Logotron Thierry R.
- ,---- , j . Simple et amusa»! Pas besoin ici de mémoriser 78
touenes avec des AIT ci des CTRL dans tous les sera, pes besoin
non plus d'apprendre u.-ir doc aussi volaïu'neuse que le bouin
rie Paris par coeur. Non non non.. Ici on jouet L'ac lion se
passe sur ! 'eau et de profil vous dirigez un bateau, et vous
devez lâcher des grenades sous-marines sur vos ennemis qui pas
sens juste en dessous de vous. De ’xinps en temps vous recollez
des bonus, et, à un moment donné, vous devez vous transformer
en petit sous-marin pour aller chercher un peti: jeion qui vous
per- un convoi sortant d'un port. Le mode "deux joueurs
simultané*" .en fourni d'or-glue, et je vous le
tecommando,,.Mr, seul, on est assez vue débordé! Que dire
d'autre, si cc n’est que les graphismes et bruitages sont tout
à fait corrects, et nue vous pouvez acquérir ce jeu sans aucune
crante. L’cn redemande!
L'action se situe dans le Japon du XII ème siècle. Vous incarnez l’un des deux frères Minamoto et dirigez la rébellion contre le clan dominant, les Taira, avec pour but le titre de Shogun, c'est-à-dire maître suprême du Japon. Selon le choix du frère que vous décidez d'incarner, le jeu sera plutôt stratégique (pas de scènes d'arcade) ou plutôt action. Vous dirigez trois armées que vous déplacez le long des routes, en vue de conquérir les 19 châteaux de l'île. Quand vous arrivez dans une ville ou un château occupé par l'ennemi vous pouvez lui proposer de se rendre (il accepte rarement) ou
d'établir un siège. Apparaît alors une scène d'arcade dans laquelle vous dirigez votre cher à l'intérieur du château, à la recherche du donjon principal De même, lors d’une rencontre sur une route, vous avez les mêmes choix sauf qu'en cas de conflit, vous dirigez toute votre armée. A vous de gérer soigneusement les archers et les samouraïs et je dois dire que le carnage qui se produit lorsque les farces en présence sont trop inégales est très amusant à regarder.
Je crains que Cinemaware ne se soit fourvoyé en choisissant la délicate voie des 'mi-cnemins'. Les amateurs de stratégie trouveront le jeusimpliste (comment en serait-il autrement alors qu'on ne dirige que troisarmées?) Et les fous du joystick trouveront avec difficulté le moyen de remporter la victoire lors des scènes d'arcade (mais celles-ci sont très bien réalisées). Un jeu à réserver aux inconditionnels de Cinemaware, et pour patienter en attendant le suivant.
C. B II y a des petits jeux comme ça qui, au premier abord, ne
payent pas de mine, et qui se révèlent finalement très
amusants!
BEAM en fait partie. En deux mots, la petite histoire: vous dirigez une petite fusée et vous devez rétablir le contact entre plusieurs stations d'énergie. Le jeu est vu de dessus, et deux modes de pilotage sont disponibles: avec ou sans inertie. Il va saas dire que cette deuxième solution est quand même plus simple! Au début de chaque tableau, une seule station d’energie fonctionne. Pour alimenter une autre station, il faut qu'elle se trouve allignée perpendiculairement ou horizontalement à celle dont vous avez décidé de pomper de l'énergie. Vous percutez donc la station qui
fonctionne, votre fusée devient rouge (elle transporte l'énergie), et vous percutez ensuite une station inactive. Cette dernière se trouve maintenant allimentée, et un rayon laser relie en permanence les deux stations.
H ne vous reste qu'à répéter l'opération pour les autres stations, et quand elles sont toutes en fonction, une petite sortie apparait qui vous permet ainsi d’accéder au niveau suivant. Comme vous vous en seriez douté, il est très largement déconseillé de toucher ce rayon. Peu à peu, vous tissez donc en quelque sorte, votre propre piège! C’est effectivement sur l'ordre de mise en marche des différentes stations, que repose tout le jeu. Si vous n’allumez pas les stations dans un ordre bien précis, vous serez entouré de rayons laser, et ne pourrez pas atteindre la sortie! De plus, vous devrez
aussi vous méfier des différents pièges qui parsèment chaque tableau.
Sans être une super j roduction, BEAM est beau, simple de conception et surtout, extrêmement progressif au niveau de la difficulté. Un bon jeu avec lequel vous pourrez vous amuser jusqu'au bout de la nuit.... TEST DRIVE II THE DUEL Je viens à l'instant de rater un virage sur une corniche et ma belle F40 a décrit un vol plané avant d'être sévérèment rappelée à l'ordre par la dure loi de la pesanteur. Vous en connaissez beaucoup des simulateurs de voiture qui font également simulateur de vol, vous? Ne cherchez pas, iln'y en a qu'un seul: Tesi Drive II.
J’avoue lois de la prise en main m'être demandé ce que vaudrait cettesuite face aux Crazy Cars II et autres Super Hong On. El je n'ai pas été déçu: bien que les programmeurs aient davantage changé la forme que le fond, le résultat est digne d’intérêt et tout aussi passionnant que la première mouture. Mais voyons de quoi il s’agit Le menu principal vous offre la possibilité de choisir votre voiture (2 disponibles sur le Masterdisk, mais 5 sur la disquette Cars) et votre scénario (à l'heure actuelle.le scjil scénario complémentaire est California, mais d'autres vont sûrement arriver).
Vous avez ensuite le choix entre deux types de coursexontre la montre et le Duel contre l'ordinateur. Il vaut mieux s'etre entraîné tout seul avant d'affronter celui-ci car il est redoutable. Mais heureusement, un autre menu vous permet de sélectionner la difficulté du jeu, ccllc-ci influant également sur les capacités de l'autre. Et enfin.vous vous ret- trouvez au volant d'une des plus puissantes voitures fabriquées à ce jour: Porsche 959, Ferrari F40 ... Le jeu lui-même est très technique: seule une connaissance parfaite du terrain vous enseignera les virages difficiles où il faut
ralentir, et les lignes droites où l'on peut accélérer sans danger. Pour corser le jeu, il vous faudra éviter la police et vous arrêter pile devant la stationservice faute de quoi votre score sera sanctionné de 20 secondes, ce qui est énorme. Les décors sont variés et procurent un réel dépaysement. Bref, une suite indispensable à Test Drive.
Cédric BeliST Quel plaisir de retrouver notre cher chronoscaphe! On peut dire que cette suite était attendue et Infomédia s'est vraiment surpassé pour nous offrir un jeu passionnant. Les programmeurs ont fait beaucoup d'efforts sur la convivialité et ont pris en compte beaucoup de griefs qu'on leur reprochait lors du premier volet. Ainsi, les icônes sont plus compréhensibles, plus grands, et comble du luxe: il est possible de sauver sa partie! Mais voyons l'histoire: au moment de retourner chez vous, en 1922, Explora a eu un ennui mécanique et vous a déposé dans une époque inconnue. Vous devez
regagner le château natal, et pour ce faire il faut fournir à la machine l’énergie dont clic a besoin. Cette énergie a la forme de tout ce qui est métallique. Chaque objet peut opérer une translation dans le passé ou le futur en fonction de sa radioactivité (mouais, c'est vrai, le fer n’est pas particulièrement radioactif, mais passons). Votre quête consistera donc essentiellement à trouver le précieux métal, en sachant que chaque objet doit être utilisé à un moment bien précis, afin de parcourir les treize époques disponibles. Evidemment, certaias objets métalliques servent à autre
chose qu’à nourrir l'estomac glouton d'Expiora, alors-à vous de faire la part des choses. Côté déplacement, les choses se sont singulièrement simplifiées: on ne peut qu'avancer ou reculer. Mais cette simplicité d’action ne nuit pas à la difficulté du jeu. Comme vous pourrez vous en apercevoir.
H est incontestable qu'Infoinédia a réussi â imposer Un nouveau style de jeu d'aventures. Point n'est besoin de clavier, de descriptions qui n’en finissent pas ou d’usage intensif du clavier.
Les discours sont brefs (et même parl& avec des accents pittoresques!) Et il vous faudra agir avec diplomatie en face do personnages tatillons sur les principes. Mais la perfection n'étant pas de ce monde, je me permettrai d'émettre quelques remarques (pour Explora 111!): pourquoi limiter à un le nombre de jeux de sauvegarde par disquette (le fichier fait 205 octets!)? Pourquoi no reconnaître que dfl: et pas df2: (gênant pour les-Amiga 2000)?
Enfin.pourquoi faut-il parfois s'y reprendre à plusieurs fois avant de réussir à cliquer certains icônes? Mais ces petits détails sont rapidement oubliés face à la beauté des images et à l’intérêt de l’aventure.
LA SOLUTION D’EXPIORA NoUUomuUIhtei: P Prendre U Utiliser A Avancer R Reculer Remarque: la façon dont se Joue le Jeu fait que cette solution se résumt a quelques lignes. Mais ne vous y trompez pas: Il faut beaucoup de recherches avant de trouver le bon chemin.
I : A, P plèees-ancrc. A, Pjarrc-scl-cotTrc, R, R, pièces - 4 4:A, P anneau.rcr de lance, R, anneau - 3 3:A, A, P clé, U clé sur forgeron, U clé sur porte. A, (prendreoulre), Pelé, P enclume, R, R, enclume • 10 10:P épée-fourreau, fourreau - 11 1I:U épée sur serpent, U épée sur branche, U fer de lance surbranche, P fragments, fragments - 13 13:1* fer, A, Il gant sur mousquetaire, (.4, U fer sur cheval, U épCe sur garde, U Jarre sur tonneau. A, (échanger le coffret contre IcslO Tcrrets cl la dague), A, U dé sur porte, A, P vase-Heurs, Uvase sur feu, U dague sur passage secret. A, (prendre
les 2 fcrrels manquants, scène Interdite au moins de 18 a nsi). A, (donner les remets contre la bague), A, dague - 2 2: A, P gobclct-eolllcr. A, A, (I ancre sur pellt rocher, A, (doonerjarre de vin au cydopc), U lance sur Poljphème, U jarre sur sang,R, R, R, eobe- let- 5 5:A, A, P liane-caillou. A, (ullllser l'antidote, prendre lesclons), R, RI dous - 6 6:A, A, P bouclier, A, (donner le sang, prendre le sceptre), H, Rboucllcr - WtPdcrgcs, collier - 7 7:A, U cierges sur l'équipage, U Banc sur mil. A, A, A, A, A, Pboudcs d’oreilles, R, boudes - 8 8: A, U épée sur rocher, P haut-bas de l’épée
hrlsée. A, U bas sur lavache, P corne, R, R, haut de l'épée- 12 12:U sceptre sur monarque, A, A, U corne sur Roland, R, R Mettre Durandal dans le générateur et vous vous retrouvez » la maison.
Cédric Beust
J. R.R. TOLKIEN'S War In Middle Earth (MELBOURNE HOUSE) Oyez,
oyez bonnes gens!!! Vous êles amateurs de jeux de rôles?
Vous en êtes à la 1437ème page du "seigneure des anneaux" de ce génial écrivain qu'est J.R.R. Tolkien, Vous revez depuis tout petit de vivre une aventure dans l'ère magique du moyen-age fantastique? Alors courrez acheter ce soit chez votre crémerie habituelle!!!
Commençons comme d'habitude par l'habillage: bonne présentation, évidemment il ne faut pas trop chercher les pages en Français dans la doc, il y en a 3 sur 55 Heureusement le manuel est fort bien écrit, très utile et intéressant. Juste une critique, il n'y a pas assez de renseignements sut le déroulement d'une partie par rapport à la description du monde des terres du milieu. En tout cas ce n'est pas Tolkien qui critiquerait la réalisation informatique de son roman fantastique : exellente adaptation. Les profanes, de leur coté, n'auront pas de problème car tout est parfaitement expliqué.
) aurons nous des graphismes AMIGA??? Bah, c'esl clair, visible et compréhensible. U carte est également bien faite.
Son: ..oui....ne soyons pas trop difficile, il y en a plusieurs, qui détendent un peu l'atmosphère. Une exeption pourtant -qui concernne également le graphisme- les immages et la musique de présentation sont superbes!!!
Passons à l'animation. Oui,... bof! Celle de la cale (scrolling multidirectionnel) est trop saccadée mais rapide. Quand à l'animation des personnages, elle est moyenne. Le moins que l’on puisse dire c'est qu'ils ne se sont pas trop fatigué dans ce domaine. Un compliment pou leur accélérateur de temps qui estparfois très utile!
IENT!!!! Ce qu’il peut etre lent quand il se met à chercher quelque chose sur cette disquette!! Tudjuuul! C'est, je dois le reconnailre, le seul défaut réel dans son utilisation. La souris est naturellement l'instrument de ¦travail’ le plus sollicité, mais les touches sont à votre disposition. La partie Jeu de rôle est bien faite car il y a réelement une multitude de solutions et de situations possibles.
• En conclusion, je dirais Bravo!! Exellent jeu de
rôle aventure wargame (wargame car vous vous fabriquez petit à
petit une armée), la visualisation de votre situation se fait
sans équivoque. Un soft à posséder, sans nul doute dans sa
logithèque.
Pour finir n'oubliez pas que vous jouez contre le temps!!! Deux tactiques s'offrent à vous:
- Soit vous sauvez la partie toutes les cinq minutes et vous
visitez m2 par m2, mais alors abandonnez ce soft et jouez
plutôt aux "seven cities of gokf.
- Soit vous vous fiez à voire instinct ce qui signifie que vous
avez compris ce qu'est un jeu de rôle et ce que sont les terres
du milieu et vous serez ainsi plongé dans l'ambiance de
l'univers de TOLKIEN!!!
FIREBALL The Wise ULTIMAIV LA SOLUTION OU L’AVATAR A PORTEE DE MAIN O'accati. Uuma IV n'est pas un jeu Irôs récent. Il n'empêche que malgré son âge, il n'a jamais cessé d’exercer sur moi (ei sur beaucoup d'autres) une lasànation sans égale et sans cesse renouvelée. Donc, en guise rfapérti avant rimminent Utima V, votci la solution intégrale de ta Quête de l'Avatar.
Le but tfUItna IV es! De transformer son personnage, prêalablorTent créé à ta suite de questions déterminant sa itominance. En un être parfait: un avatar. Pour ce faire, bien des étapes devront être franchies. En voilà les grandes Ignés.
LA PARTIE Inhialetrenl seul, l'aventurier devra essayer de convaincre d'autres personnages de le rejoindre. Ces personnes peurent être trouvées dans certaines villes. Voici leurs noms: DUPRE, GEOFFREY, MARIAH, JÜLIA, JAANA, SRAM:NO. IOLO e! KATRINA. Il y a huit noms bien que le nontxe de personnages dans la parla soit limité à huit (vous compris). L'explication en est simple: lous ces personnages son! De race dilfôronte. Ainsi, si vous incarnez un FIGHTER, vous ne pourrez demander à GEOFFREY; également FIGHTER, de se joindre à vous. La partie doit être IF nalement constituée d'un
représentant de chaque race.
Vcus pouvez demander à quelqu'un de se joindre à vous par la commande JOIN lors du dialogue. Cependant, tous ne se joindront pas a vous immédiatement, vous jugoant encore trop noxpénmenlé ou n'ayant pas encore fait preuve d'une vertu particulière. Vous devrez alors repassor plus lard.
LES VERTUS Eles sont au nombre de huit: HONESTY, COMPAS- SON, VALOR, JUSTICE, SACRIFICE HONOR SPIRITU- ALITY et HUMILITY. Pour plus de détails, consultez Lord Brifch. Vous devez devenir le plus vie possble parlait dans chaarne de ces calégories. Tous vos actes sont notés et seront rappelés à l'occasion. Ainsi, si vous prenez des coffres qu ne vous appartiennent pas dans les villages, apparemment rien ne se passera. En lait, votre score dhonnéteté (et probablement fauues| on prendront un ceupl C'est a vous de déterminer alors les actions qui pour- raienl vous ‘rattraper (il a toujours un
moyen). En paiticulr er, ne tuyoz pas systématiquement le combat au début, car le nombre de balalles que vous devrez laie pour remonter la ponte sera d'autan! Plus grand. Quand vous croyez avoir lal un progrès dans une des huit discplines, il est temps dater voir b SEER Hawkwind qui habite dans le château, et qui vcus dira exademem où vous en êtes dans toutes les vertus. Il vous conesillera éventuellement d'aller méditer dans les SHRINES qui sont mentionnées d-après (il existait sur Apple un moyen d'avoir exactement le score sur 50 dans les huit dsdplines. On l'obtenait avec Cta-C, mais cette
cptbn ne sentie plus exister sur la version Amiga).
SHRINES C'est le leu do roojeilemenl pour lare le point sur votre étal. I! Y a une chapelle par vertu. Bles se trouvent aux coordonnées suivantes (pour les coordonnées, voir le chapitre OBJETS DIVERS): SACRIFICE CN'H'N- VALOR OTCE" HONOR WP-FB” JUSTICE AVEU" HONESTY E'C'O'J" COMPASSION PH" TA" SPIRITUALITY NT CW (•) HUMIUTY (“) Remarques:
C) la chapelle de SPIRITUALITY ne peut Sire rejointe que par
l'mlermàdàire des pales: il laut prendre celle correspondant
aux deux lunes pleines en même temps (“) pour la chapelle
dHUMIllTY, on no peut y accéder qu'à l'aide du HORN (cl.
OBJETS DIVERS) L'accès à ces chapelles n'est pas Immédiatement
possi ble. Il laut auparavant réunir les Runes correspondantes
(qui permettent de prouver que vous recherchez ravalar) ainsi
que les Manlras (chants qui permettent de se concentrer. Les
voici donc (faire un Sjearch aux endroits indiqués): Vertu
Mantra Position COMPASSION MU Au bout du hall de l'hôtel
(Britain) SPIRITUALITY OM Dans la chambre du trésor
(Britannia) HONOR SU MM Coin sud-ouost (Trinsic) SACRIFICE CAH
Dans le leu de la lorga (Minoc) HUMILITY LUM Au sud-est des
collines (Paws) VALOR. RA Danslaloursod-est(Jhelom) HONESTY
AHM Sur la caisse isolée (Moongkjvr) JUSTICE BEH
Cetlubduhaul(Yew) LES DONJONS Quand vous jugerez voire partie
(quel que soit son nombre) asseî forte, et plus
particulièrement du point de vue magique, vous pourrez vous
avenlurer dans les donjons oû des épreuves encore plus dures
vous attendent. Ces donjons se l comme suit: DECEIT E’J" P A"
DASTERD ICI' ET WRONG B'E-WO" SHAME G'G'D'K' DESPISE E'D’F'L"
HYLOTHE P'A'O'P" COVETOUS BL'J'H" C’est dans ces donpns que
vous trouverez les pierres et les autels.
PIERRES ET AUTELS Il existe huil pierres, initialement réparties dans les don- pns, mais qui, pour une raison obscure, ne s'y trouvent pas forcément Une fois ces huil pierres réunies, 1 faudra vous rendra dans bsALTARROOMS - il y en a Irais - e! Utiliser les pierres de couleur appropriée afin d'obtenir une dé en trois parties, nouveau pion de ta quête de l'avatar. Vob dore oû trouver ces pierres: RED Daslerd lev. 7 ORANGE Covetous Lev. 7 PURPLE Shame Lev. 2 YELLOW DepiseLev.5 BLUE Deceit Lev. 7 BLACK rPOAT) GHEEN Wrong Lev. 8 WHITE (“) Remarques: ') il faut chercher à cet endroi quand les deux
lunes sont invisibles “) elle ne peu! être trouvée qu'en montgolfière (Irouvée à la sortio de Hyfothe, auquel on accède par le passage sacrai au nord de Briiannla). Il faut alors aller au-dossus du massil monlagnoux dénommé Serpent's Spine et chercher près de l'Ankh.
Une fois en possession de ces huü pierres, allez dans les ALTAR ROOMS et ullisez les configurations suvames: Aitar Room ol Love: Orange, ’follow. Green, While Allar Room ol Courage: Red, Orange, Purple, While Ahar Room of Trulh: Blue, Green, Purple, Wme Vous vous Irouvaez alors en possession d'une clé qui vous permetlra (ouverture du Codex.
Outre tous ces objels. Il en est d'autres qu'il est irrper- tant de posséder:
- SEXTANT: Ils permettent de locaiisor la position à n'mporto
quel moment (commande L)ocale). On les achète dans les guildes
en demandant robjet 0 (prévoyez 900 GP)
- BELL: utilisée en conjonction avec les BOOK el CAN- DLE. Elle
permet l'ouverture des Abysses. Cherchez-la en N'A" L'A"
- BOOK: il se trouve sous la lettre R au château du Ly- caoum
- CANDLE: elle dans le village COVE, dans un recoin à gaucho de
l'Ankh à (intérieur do la chapelle
• SKULL: c'est le crâne de Mondain le Magicien (cf. ULTIMA I).
Il faut b détruire à l’entrée des abysses car c'est une
artélact maléfique. Il es! Trouvé à P'F‘ M'F" dans la plus som
bre des nuits (c'ost-à-dra sans aucune luno)
• WHEEL: elle permet de renforcer la coque du navire dont la
résistance passe do 50 à 99. Elle peut être trouvée en N'H-C'N"
- MANDRAKE: allez on D'G" l'G” quand il y a deux pleines lunes
• NIGHTSHADE: chorcher en J'F'C'O’'
- MYSTICS: les armes el armures mysliquas son! Indispensables
pour espérer vaincne les monstres dans les Abysses (ou
éventuellement des armes magiques si vous en possédez). Bles ne
peuvent être trouvées que par un Avatar complet el se Irouvenl
au milieu de l'OAK GROVE dans EM- PATH ABBEY, el dans le
terrain d'ontrainemenl de SERPENT'S CASTLE
• HORN: pour écarter les démons alin d'accéder à la SHRINE OF
HUMILITY. Aler en K'N" C'N" LES ABYSSES Une lois en possesson
de lous les objels mentionnés, ei seulement à ce moment, vous
pourroz vous préparer pour b dernier voyage dans les abysses
stygtennes Leur enlrée se Irouw dans Ile des Abysses (DarX
Island) qui contient la chapelle de spiritualité. On y accède
en bateau par une crique. Il esl préférable avanl de tenter le
passage d'utiliser la WHEEL car vous aurez une dizaine de
bateaux à dêlrure avanl de loucher tetre. Une lois arrivé ol
après avoir soigné bs membres do la parte évenluelbmenl
empoisonnés par bs mauvais effluves des plantes, équpez lous
vos poison- nages avec les MYSTICS el drigez-vous au centre de
la clairière. Pales alors dans l'ordre USE BELL. BOOK, CANDIE
e! SKULL. Le sol va alors se molfre à trembler, révétenl
rentrée aux abysses. Les abysses peuvent être assimilées à un
donjon de huit niveaux mas beaucoup plus dur 'que ceux que vous
avez renconlrês jusqu’à maintenant. Les-soits de téléportation
y sont naturellement interdits et vous devrez donc passer les
huit étages avant d'accéder au Codex. Ne vous liez pas aux
escalters visibles qui ne mènent à rien. Au contraire,
dirigez-vous tout le temps vers les-aulols oû vous devrez laire
USE STONE. Ce sera pareil aux huil niveaux, e tes escaliers
apparaîtront-si vous répondez bon. Vob les huit réponses dars
Tordre: 1: HONESTY BLUE 2: COMPASSION YELLOW 3: VALOR RED 4:
JUSTICE GREEN 5: SACRIFICE ORANGE 6: HONOR PURPLE 7:
SPIRITUALITY WHITE 8: HUMILITY BLACK Touies les issues ne sont
pas éwdentes, el II lauda souvent laire lonctbnner des
mécanismes cachés pour ouvrir te passage. A vous de les
découvre Une lois dans b Codex, vous serez de nouveau mis à
réprouve et devrez répondre successivement: VERAMOCOR, HONESTY,
COMPASSION, VALOR. JUSTICE. SACRIFICE. HONOR. SPIRITUALITY.
HUMILITY. TRUTH, LOVE, COURAGE el enfin.INFINITY. Il ne vous reste maintenant plus qu'à patienter avant dentamer... ULTIUA V WARRIORS OF DESTINY Cidric BEUST LE DP DU MOIS Je vous sens déjà lel le renard alléché par le fromage de la fable. Voici donc sans plus larder la révélalion du gagnant. .. POWERPACKER V2.2a de Nico François !
Ce programme est un compacteur- décompacteur de fichiers. D vous permet de réduire de moitié la taille de ceux-ci dans la majorité des cas. Traitant aussi bien les données que les exécutables, ce logiciel bénéficie d’une interface utilisateur d’une grande qualité. Raffinement extrême il peut fonctionner en multitâche et permet de construire des procédures "batch" (lancer plusieurs traitements a partir d’un fichier texte).
Toutes ces possibilitées risqueraient d’effrayer certains utilisateurs si Nico n’avait réussi le tour de force de mettre l'utilisation de son bébé à la portée de tous.
Ce programme vous permettra de gagner une place sensible sur vos disquettes et, pour ceux qui s'affolent en voyant leurs factures minitel, de réduire de façon appréciable celles-ci.
Bien, il me reste à préciser que cette petite merveille est "shareware" et que vous pourrez la trouver sur la PRESTIGE N’ 1.
Joe le Maxi NOUVEAUTES.
Un accroc de dernière minute nous empêche de vous fournir le contenu des dernières Frcd Fish parues (n’201 a 210).
Nous poursuivrons toutefois la description de la collection dès le mois prochain.
Pour nous faire pardonner voici une sélection des D-P qui viennent de tomber sur nos modems et qui seront sans doute intégrés très bientôt dans les futures Fish.
CALC v3.0 Une update d’un calculateur très complet, allant du calcul scientifique au calcul programmeur. Une réalisation de grande qualité qui offre un grand nombre de possibilités.
DISKSALVAGE vl.4 Ce programme vous permettra de récupérer un nombre étonnant de données en cas de défaut sur un support magnétique.
Grande nouveautée, DISKSALVAGE permet aussi d'aller rechercher des fichiers sur un disque dur corrompu.
HERMES DISK UTILITIES v2.7 Une boîte à outils bien réalisée et qui offre un grand nombre de service dans le domaine du traitement des disquettes.
DOMAINE GRAND PUBLIC PICKPACKET Un utilitaire éducatif qui permet de mieux comprendre l’utilisation de l'interface AmigaDOS... à voir !
LANDER Un jeu dont je n'est pas encore compris toutes les finesses.
Ed l’Epicier JUSTE UNE MISE AU POINT Le mois dernier notre intervention dans A-News a du vous sembler étrange voire énigmatique. Notre slogan "Domaine Grand Public" résume bien notre but : un service pour le plus grand nombre, de l'utilisateur débutant au plus chevronné. Dans cette optique nous allons vous proposer un certain nombre de rubriques.
? Le suivi des nouveautés du domaine public. Mois après mois vous serez tenu au courant des dernières nouveautés dans les collections les plus connues.
? La distribution des collections classiques du domaine public à des prix et dans des délais des plus compétitifs. FISH AMI- CUS FAUG TBAG RDP BORDELLO PaNorAmA ? La distribution sous le label "HERMES PRESTIGE" de compilations des meilleurs logiciels du domaine public avec une documentation françisée et classés par thème.
? La distribution sous le label "HERMES FRANCE" de domaines publics réalisés par des auteurs francophones. D est à noter que cinq francs sur le prix de la disquettes seront réversés aux auteurs des programmes.
? La distribution sous le label "MiA DISK" d’une collection de domaines publics inédits réalisés par nos amis belges de MiA SOFTWARE.
? Enfin l'inauguration du "PUBLIC DOMAINE HARDWARE" (PDH). Oui nous vous proposons des kits (ou des produits finis) d'extensions pour Amiga étudiés dans A-News ou réalisés par nos spécialistes à des prix surprenants et accompagnés de logiciels du domaine public permettant leur utilisation Espérant avoir levé en partie le voile concernant nos activités futures, je vais vous laisser découvrir les nouveautés.
HerrDoktor Von Glutenstimmelimdorf LE COIN HARD Afin de vous offrir un service encore plus performant, nous avons décidé d'ajouter un département "hardware" à nos activités.
Ce dernier aura comme principal objectif la réalisation de montages électroniques destinés à être utilisés avec des logiciels du domaine public, ainsi que celle de montages dont vous pourriez nous suggérer l'étude par l’intermédiaire du courrier.
Pour l’instant, deux interfaces sont d'ores et déjà opérationnelles et seront disponibles le mois prochain:
• Un digitaliseur de sons (monophonique) dont les performances
n'ont rien à envier aux produits déjà sur le marché.
• Une interface MIDI équipée de 3 OUT, 1 IN, 1 THRU.
Nos produits seront proposés sous deux formes:
• Un kit comprenant le circuit imprimé ainsi que tous les
composants nécessaires à la réalisation.
• Dans la mesure du possible une réalisation terminée, livrée
dans un coffret des plus seyants et prête à l’emploi.
11 me reste à vous dire que vous pourrez vous offrir mes friandises comme complément de logiciels du domaine public et ce bien sûr à des prix domaine public ! Rendez-vous dès le prochain numéro pour plus de détails ainsi que pour une première commande chez Ed léEpicier (Ed: à ne pas confondre avec Ed.- l'Ed, ni meme frEd ' indescriptible).
Iron Mad EN DIRECT DE CHEZ NOUS Collection PRESTIGE : les disquettes 1 à 3 sont disponibles:
• N°l : 5 utilitaires ... utiles ! - Pow- erPacker v2.2a - Hermes
IconEab - Math- Pain - StideShon Constr ¦ Keymap Editor
• N°2 : 3 animations d'Eric Graham enfin réunies: -Le jongleur
- Kahnankas - Les oiseaux
• N°3 : 5 jeux sélectionnés parmi les meilleurs: - Amoeba -
Telrix - Egyplian Run - Empire -Lady Bug Collection MiA DISK :
la disquette 1 est disponible.
Vous y trouverez une dizaine d'utilitaires inédits et orientés système. A noter un programme optimisé de formatage qui vous permettra de personnaliser vos supports et un soft de gestion de vos dis- F quettes dans la lignée de DirMaster.
Collection FRANCE Pour l’instant aucune réalisation, faute d'un nombre suffisant de programmes. J’en profite pour lancer un appel à tous les développeurs francophones: contacter nous pour avoir de plus amples renseignements, nous sommes prêts à faire le maximum pour promouvoir vos créations.
Cette rubrique vous permettra chaque mois d’exprimer vos idées et vos problèmes.
Pour cette première fois, je vais simplement lancer le débat sur deux sujets.
1) HERMES DIFFUSION désirerait avoir l'avis des lecteurs sur ses
activités.
Afin de nous permettre de répondre au mieux à vos désirs, nous lançons un minisondage:
- Quel genre de programmes D-P recherchez vous ? (système,
graphisme, démo, jeu, bureatique, etc...). Seriez vous prêts à
vous procurez nos interfaces?, avez-vous des suggestions sur le
Hardware ?
- Quel autre service souhaiteriez-vous ?
2) HERMES DIFFUSION envisage de lancer un produit nouveau, une
sorte de panorama des questions et réponses de lecteurs à
lecteurs. Les modalités seraient les suivantes:
- Vous nous faites parvenir sur une disquette vos questions,
dans un fichier texte ASCII, votre support vous est renvoyé
gratuitement en cas de commande, à vos frais sinon.
- Vous répondez aux questions qui vous inspirent selon les mêmes
modalités que ci- dessus.
- HERMES DIFFUSION compile tous vos envois sur une disquette
éditée chaque mois au prix de 20 Frs.
Que pensez vous de ce service ?, seriez vous prêts à en faire partie ?
Dans l'attente de vos nouvelles, il me reste maintenant à conclure ces trois pages, en espérant vous avoir donné envie de suivre notre rubrique.
Joe le Maxi DOMAINE GRAND PUBLIC BON DE COMMANDE 20FF (125FB Belgique) FRED FISH DISKS 1 à 210, AMICUS 1 à 20, TBAG 1 à 25, FAUG 1 à 70, PaNoorAmA 1 à 90, RPD 1 à 100.
25FF (I55FB) Bordello Beauties 1 à 14.
30FF (190FB) HERMES Prestige 1 à 3.
35FF (220FB) MiA Disk 1.
- Frcd Fish Disks .
- Amicus .
- TBAG .
- FAUG .
- PaNorAmA .
- RPD .
- HERMES Prestige .
- MiA Disks tt .
- Bordello Disks . Envoi recommandé France
(facultatif) ...15.Frs PRIX TOTAL:......Frs NOM :.... .ADRESSE
: .... à adresser à : HERMES Diffusion,123 rue
Desandrouins, 3 courLannoy 59220 Denain en Belgique : M.LA.
Software, B.P. 111,2018 A nvers 14 El non! D ne s'agit pas ici
de décortiquer le virus IRQ (trois fois hélas!), mais plutôt
d'exposer le fonctionnement des interruptions sur notre bête de
course (et de somme...). La lecture de ce qui suit est
formellement déconseillée aux personnes mineures, à ceux qui
ne connaissent pas (les pôvres) l’assembleur et enfin à ceux
qui ne savent pas lire. Le non-respect de ces précautions peut
entraîner des troubles graves, allant jusqu'à 1* asssemblerium
iremens (folie qui consiste grâce à un outil bizarre et pas
toujours très adapté, à taper sur un clavier de
micro-ordinateur personnel très répandu une succession de
touches complètement incohérente).
Pas d’interruption!
Citoyens, citoyennes, vous voilà prévalus. Bon, comme j'en ai assez de taper i-n-t-e-r-(r)-u-p-t-i-o-n à tout bout de champ, que je n’ai pas assimilé le fonction- nement du couper-coller sur ce ?!&& §)§?!
D'éditeur et qu'il me manque toujours un "r", je dirai dorénavant: IRQ. Voilà. Ceci dit, une IRQ kcksc kessa ? Par ce que c’est facile de programmer dans son coin, tranquille, la tasse de café sur la table, le yaourt dans la main gauche en écoutant Chantai Goya. C’est trop simple d'aligner bêtement des instructions séquentiellement à l’aide d'un débogueur de rêve! Et les zévônemcnts, hein?, non mais jeune freluquet Un événement, c'est une indication pour le processeur que quelque chose s’est produit dehors. Exemple : quelqu’un sonne à ma porte juste quand j’ai décidé de faire la sieste.
Cet événement peut être de durée variable (personnellement, le plus long que j’ai vu, c'était en 68). Pour tous ceux qui ont déjà possédé un ZX81, Apple II, C64 ou autre calculette de poche, c’était du gâteau.. Et c'est là qu'arrive le progrès fulgurant, j'ai dénommé le 68000.
Evolutions, révolutions et événements Sur toutes les autres machines 6800010- n, ataviste et autres macadam, le seul progrès, c'est qu'au lieu d'être purement boule et haine, on simplifie en permettant d' avoir énormément (7) de possibilités d'événements. Bon sang, pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Cqu’e je suis bête tout de même. Au lieu de s'embêter à récupérer l'unique IRQ et de regarder qu’est-ce que c'est (je vais ouvrir la porte), je peux avoir plusieurs sources d'évenements (le téléphone, le réveil...), ce qui est, avouez-le, un net progrès apporté par la civilisation moderne à
l'homo sapiens que je suis. Et dans mon envolée lyrique, je vais même simplifia un peu plus en classant ça par niveaux. Comme j'en discutais hier avec mon gardien, c'est comme dans l’ascenseur: plus le niveau est grand, plus c’est élevé. Bon, je suis content, j’ai mon IRQ. Qu'est-ce que j'en fait ?
D'habitude, il faut un peu anticiper et prévoir qu’on va être dérangé en plein travail: il faut initialiscr un vecteur d'IRQ,
c. a.d. on va mettre dans la bonne case de la mémoire l'adresse
de ce qu'il faut faire quand on est réveillé. Et là , le
miracle s'accomplit devant vos yeux incrédules, IRQ par SQUONK
• ébahis z’et babas: le processeur vous réveille! Incroyable non
?
En plus de cela, les affreuses bestioles citées plus haut et dont je ne répéterai pas lo nom de peur de salir ma plume aiguisée ont aussi la possibilité de sc réveiller toutes seules, en gros de sauta à une adresse précisée à l'avance quand on rencontre une certaine instruction: le TRAP. Les fameux Gourous fonctionnent sur un principe similaire, sauf que les TRAPs ne sont pas toujours volontaires!
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Assez parlé de poubelles, passons à notre machine tant choyée. D'abord, c’est la meilleure, ça tout le monde le sait. Mais en plus, clic est multi-tâchcs. (contrairement à certaines lessives, c’cst la seule à en ajouta). Ceci implique une rigueur et une conscience sans faille, bref, il faut non seulement pouvoir récupérer les événements à son profit, mais aussi en générer, sans pour autant squatta les ressources systèmes car nous sommes susceptibles de travailla à plusieurs. La commutation de lâches notamment doit permettre de retourna à une tâche particulière, mais aussi pouvoir être
inhibée momentanément.
Bon, ça, c’est ce que dit la pub, en fait, ils auraient pu utiliser la même chose que les autres, c'eût été plus simple. Enfin j'espère qu'il trouveront une utilité à leur truc dans le futur, sinon, ça fait bête.
Je vous attends tous, la langue pendante, me suppliant... En fait, le '68000, quand il reçoit une IRQ, peut effectuer deux traitements différents, suivant le niveau de sa broche d'entrée VPA. Si le niveau est haut, il va rechercher un vecteur IRQ utilisateur (adresses S100-S3ff, l'Amiga se sert de cette zone pour le DebugQ). Oubliez tout ceci, ça ne sert à rien sur Miga (ah ah, je vous ai bien eu).
En fait ici, la seule méthode utilisée est la vectorisation automatique. Suivez le guide svp. Un circuit externe (CIA par exemple) déclenche une IRQ qui, récupérée par le décodage d’adresse (Gary ou groumphburp élevé au PAL sur 1000) va générer l'IRQ pour le 68000 en même temps qu’un signal VPA bas. Le 68000 se met alors en mode émulation 6800 (!!!) Et deeeevwieent trèèès leecenttt pour lire un numéro de vecteur ($ 19 à Slf) que va lui fournir le décodage d'adresse. Mais où quc’est-y qui va le prendre, son numéro ?
Aux adresses $ ffffi)2 - Sffftff, bien sflr! A partir du niveau de l’IRQ disponible dans les circuits spécialisés (registres 1NTENA & INTENAR), le décodage d'adresses récupéré le vecteur à renvoya au 68000 grâce à une table située tout en haut de la mémoire (les bits non utilisés sont mis à 1, Z-State). Le 68000, il est tout content, vi, donc il saute au vecteur de niveau associé ($ 64-$ 7f, numéro de vecteur’*'!). Ces vecteurs sont positionnés par Exec pour pointer sur des serveurs d’IRQ(plusieurs IRQ à répartir) ou directement sur un IRQ- handler (une seule source possible). Bref, après, e’est
vous qui voyez.
Mieux! Le 68(300 peut s’auto-générer des auto-vecteurs (woahhh). Grâce au registre INTREQ, on délivre, si INTENA est d’accord, une interruption pour le circuif spécialisé, qui va, suivant le principe dit "du coup de pied", transmettre le coup au 68000 comme plus haut. Pour reprendre la métaphore très prosaique précédente, cela revient à appuya sur la sonnette soi-même.
(?). (YETi : je suis fasciné par la rigueur de ce gus et tous ces bôs exemples à base d’huisserie) Bon, après, c’est chicos et Cie pour la répartition des IRQ suivant leur provenance, voir livres. Plêl ben que j’en dirai quelque- chose, si j’ai le temps. Tout ce que j’ai encore Ta force de vous dire, c’est qu’en fait l’IRQ de niveau 7 n’est jamais utilisée car elle correspond sur le 6800 (!!!) à une IRQ non masquable NML Pour conclure, je vais faire participa tous les lecteurs qui ne dorment pas encore en proposant un super-méga concours (la prix : un supabe timbre poste). Question :
pourquoi Mr Commodore il a fait comme ça? (je prélèvaais une taxe forfaitaire de 2,20F pour les frais administratifs) Peut être dans ma grande bonté autoris- aai-je plusieurs vainqueurs.
Squonk aime pas qu’on le dérange pendant la sieste Galère ce mois! : le dérailleur de mon pédalo a cassé juste le jour où je devais terminer mon thermos de limonade light. Et allez trouver un tube de PVC en plein mois de juillet dans une pâtisserie de la côte! Je jus donc obligé de troquer ma vieille cabine téléphonique look 50, contre une clef en glaise n ‘12.
C’est quand les plongeurs sortirent de mon lavabo que je réalisai enfin qu’il fallait que j’envoie les nouveaux DP à la rédaction.
Galère! (EL YETi met une grosse baffe à Chorizokid, l'intéressé sait pourquoi).
BAWK : Prononcez boc (ouais comme les adorateurs des ostréas bleues).
C’est une adaptation d’un utilitaire Unix, awk, qui est un filtre de texte. Ca permet de scruter un flot de caractères, et d’en extraire certaines données.
Browser : le gestionnaire d’affichage de dircctory recommandé par l'Agence pour la Gestion d'Affichage des Dircctory.
Browser vous liste vos directories dans des menus déroulants. Dans ces menus, vous choisissez un autre directory et hop, vous avez un nouveau menu contenant le catalogue. Si vous choisissez un fichier texte, celui ci sera affiché. Si vous choisissez les échanges, vous avez une chance de gagner le magnétoscope. C’est super pratique, c’cst hyper rapide, c'est méga géant, comme y disent les jeunes aujourd'hui.
Colorful : Amis BeatNcak bonsoir. Un bon Pink Floyd en fond style ambiance, le poster du Che à ma gauche, un peu de Marie Jeanne à ma droite, et qu’est ce que je sors de mon sac en vrai rotin immitation faux macramé : colorful, le programme qui fait des couleurs psychés. Cool man, cool. L'utilité? Avec ça, ami, tu verras le grand croisement du Nirvana et de la route fleurie menant à la charcuterie Sanzot et passant tout près de la source, qui sont d’ailleurs livrés avec ce DP, et qui sont très bien fait pour ceux qui veulent apprendre les bases du H, euh pardon, du C (ouverture des fenêtres,
couleurs, rasports, souris, ...). Paix, amour et reblochon, amis.
Dio : Alors là on joue gros bras, dio est un utilitaire d'ouverture et de traitement de l’io device, gérant les modes synchrones et asynchrones. Il y a les sources en C. A réserver à un public averti. Mais maintenant que je vous ai prévenu, vous êtes tous avertis.
Expose : Vous l'avez tous constaté, lorsque plusieurs fenêtres et écrans sont ouverts, ça devient vite un souk innommable où retrouver LA fenêtre cherchée prend les dimensions hystériques de “la chasse aux trésors". Confronté à un tel problème, qu'aurait fait Mike Giver (vu à la télé) ? Un vieux bidon d’huile, un écran de TIS7LCD, un chewing gum pour fixer le tout, et une corde à sauter pour se connecter sur le réseau Transpac, l'affaire est entendue : 36-15 DEEP, et avec ce minitel de fortune, téléchargement de Expose, le soft qui vous réorganise tout ce que vous avez d'ouvert pour
pouvoir le saisir, le descendre, d’une manière aisée. Comme quoi, nous sommes peu de choses tout de même.
ON DEEP MicroSmlthsPaletteTool : Et une palette de gestion des couleurs de plus, une. Vous avez aussi les sources. Bon, y'en a qui collectionnent les timbres (Batchman par exemple), moi c’est les palettes qui font changer les couleurs.
Avant c'était les petites langucttcs .de métal pour ouvrir les boites de sardines, mais maintenant plus. Maintenant c’est les palettes avec des couleurs qui changent.
NewPacket : Un domaine public qui n’est pas un programme mais une doc.
C'est l'explication de certaines structures de l’amigados. Les packets servent à gérer certains processus comme rACTION_rNHIBIT envoyé au handler proccss du disk drive (amis de la langue de Ronsard bonsoir), pour stopper les vérifications par exemple, et ceci n'est qu’un exemple donné parmis de nombreux autres (exemples).
DBW RENDER (RayTVacîng) : Freeeeeesh Peeeeeople. Le vrai. Celui de la démo du jongleur. Celui avec lequel vous allez pouvoir faire des boules en inox sur des sols à damiers noir et blanc avec tous les reflets qui sont beaux. Evidemment vous avez intérêt à avoir les nerfs solides parce qu’au niveau de l'éditeur de scène et de la vitesse de calcul des images, yahourt. Tvopic, accro de ce soft, part en croisade pour collecter de l'argent d'utilisateurs généreux, afin de l'envoyer au gourou du lancé de rayon pour qu’il poursuive son oeuvre.
RunBackGround : Vous connaissez tous Run. Bin, c'est run en custom. Vous pouvez rediriger les entrées sorties par exemple, mais rien que ça, c'est déjà super excitant.
Scheme : Prononcez skime ou vous allez passer pour un gros pim's. Si vous êtes arcade, rock’n roll et week end à la plage laissez tomber. Moi ils m’ont obligé.
Le scheme est un dialecte LISP. C’est un langage fonctionnel avec des parenthèses en cascade, de la récursion qui souvent est terminale surtout dans les bois, et où la programmation orienté objet s'en donne à coeur joie. Les dix lecteurs qui suivent encore, peuvent avoir de plus amples détails en m'écrivant et en me faisant des offrandes. Merci.
Téléchargez bien avant de partir en vacances, ça sera peut être un peu lard (du 14 Juillet) quand vous récupérerez votre Anews.
Chorizo Kid cherche un nouvel Almanach Vcrmot car le sien est usé, et vend une collection de languettes de boites de sardines. Ecrire au journal.
- Chorizo Kid Rue Moeurs.
Jusie histoire de relancer le dd aL Alors que les passions sc déchaînent au sujet de la "guerre” (déjà rien que ce nom me fait flipper) Latticc-Manx, je tenais à donner mon avis, bien que. Comme le dit justement Clint Easiwood dans la Dernière cible, les avis c'est comme les tr.. d. c.., tout le monde en a un.
Moi je dis que Lauice ou Manx, même combat, les deux sort nazes. Anti Pcistc primaire jusqu’à il y a peu, j’ai rencontré il y a peu aussi, un PcuCeu de chez Commodore évidemment, le PC40. Sur cc PC.
J'ai goûté à Turbo C. RflAàââânââaânânàflâflââflâBâp- âââh!
Ca donnerait envie à un programmeur de chez Rducatel de sc mettre au C. Y'a tout. Y’a des hclp à tout les niveaux, y'a la syntaxe de toutes les commandes et instructions C en sc positionnant sur le mot et en appelant un help. C’est géant. En gros il compile 1000 lignes en 15 secondes (il faut plus de 10 minutes au Lanicc). Et en plus c'est pas la dernière version qui mouline beaucoup plus vite!
Alors deux problèmes sc poscnL Pourquoi I’EXCellent monsieur Borland nous adapte pas Turbo C sur Amiga (la réponse on la connaît : marché trop restreinte). Et pourquoi Lauice et Manx continuent à nous pondre des brouettes? II bosseraient pas pour la même crémerie? Tu vends ton Lauice 25.707, je vend mon Manx 25.708. Un tout bon de chez Infogramcs disait récemment que si les nouvelles versions des compilos C (les versions 5.) N’allaient pas deux fois plus vite que les versions précédentes, ça serait du pipeau. J'étais sceptique à l'époque, je ne le suis plus maintenant. Le processeur de
l'Amiga tourne deux fois moins vite que celui du PC40. Mais quand même en est loin du compte.
Fiston Saucisson A-News, Courrier Cette lettre concerne ceux qui se trouvent, comme moi, dans une situation flagrante de poches vides.
Que ressentez-vous lorsque vous allez, un mercredi après-midi, dans un magasin qui, vous le savez, vend des softs pour pas cher et que vous voyez Dragon's Lair... 129 FS. REPONSE : vous repartez aussitôt.
Mais que pensez vous alors? "J'espère que X, Y ou Z le recevra bientôt copié.” Et ce n'est pas étonnant. Si je suis moi- même un pirateur, c'est pour cette raison. Je sais que d'autres piratent uniquement pour leur renommée. J'ai lu l'article de A-News No. 12 "S.O.S Amiga Auto-destruction programmer1' p 38. Je venais de déplomber Kristal; je me suis demandé si j'allais le distribuer ou distribuer une version mal déprotégée (mais ça serait déloyal).
Je sais, les éditeurs de softs disent : "faire ces jeux, c’est du travail ; mettre au point la protection coûte cher, etc Si une protection coûte cher, ça n'cmpcche pas qu'elle soit amortie au maximum car celle de POPULOUS est la même que celle de Kristal.
Pour que les gens dans mon cas cessent de pirater, il faudrait que les prix soient 4 à 5 fois inférieurs aux prix actuels. J'ai de nombreux copains qui me disent qu’ils achèteraient 1 ou 2 jeux par mois s'ils coûtaient entre 20 et 30 FS.
A bon entendeur, salut!
Un pirate Suisse frEd: Rapide conversion : le franc suisse est à 4 francs français environ, lu voudrais des bons sofis entre 80 et 120 FF.
Rappelons ce qui coûte ci e sur un soft : la publicité magazine et la distribution (50% du prix final à elle seule). Les royalties des auteurs, le packaging, la protection et la duplication ne représentent quant à eux quurie petite partie du prix final du programme. Un éditeur n'est là que pour vendre le produit avec le meilleur bénéfice possible. Tant qu’ils considéreront qu’ils réalisent des profits suffisants en vendant un programme 300 FF (70 FS), la situation restera telle qu’elle est. Si notre mentalité s'était mise au shareware et à la distribution directe (programme en
distribution libre ou on paye directement l’auteur si on est satisfait de son travail), la situation serait beaucoup plus sympathique tant côté utilisateurs que côté développeurs mais ce concept bien implanté aux Etats-Unis passe ici pour un doux rêve baba cool.
Monsieur, La vente des camescopes s'est intensifiée ces dernières années. En parallèle s'est développé le souhait des amateurs de montage vidéo d'effectuer du titrage et des effets spéciaux.
L'Amiga en permet la réalisation à condition d'avoir un genlock-encodeur d'excellente qualité. A ce jour, je connais un seul appareil valable, il est d'origine américaine et se présente sous la forme de deux cartes pour Amiga 2000 avec un boiticr de commande, liés belle réalisation qui vaut 18500 francs et qui va passer à plus de 20000 francs (hausse du dollar oblige).
Monteur vidéo, j’ai eu l'occasion d'essayer des matériels dont les prix s’echelonnent de 5000 à 16000 francs ; aucun ne fonctionnait correctement au niveau do l'encodage PAL pour ne citer que ce problème.
Peul-etre en regardant du côté de l’Allemagne on peut espérer trouver du matériel de qualité à un prix raisonnable. Je compte donc sur A-News pour avoir dos renseignements plus précis. Un banc d'essai de Pro-Vidéo Plus serait également le bienvenu.
Xavier Bcrthou (Pont Levcquc) YETi : Vous faites allusion au superbe genlock encodeur MAGN1 distribué en France par 1NELCO dont j'ai parlé dans ma 'Trame'' du No 14. Ce système est effectivement le seul à permettre d'intégrer un encodeur de qualité DANS l'Amiga 2000. Je suis étonné qu' un pro soit effrayé par le prix de ce système si on le compare avec le prix d’un bête codeur RGB-PAL genlockable et d'un incrustaleur. En ce qui concerne le matériel disponible en Allemagne, j'ai pris la peine de capturer au lasso un Amigaiste pratiquant la langue de Goethe et l'infographie.
Nous devrions avoir des très bonnes informations décryptées d'ici le mois prochain.
Enfin, la tendance vidéo sur ‘Miga s'oriente vers le "tout C-Y" car notre machine correspond au marché visé par le S-VHS (ça démarre très fort aux USA). Quoi qu'il en soit, je recherche toujours LA solution pour bosser bien et pas cher en PAL. Fai déjà parlé de PRO vidéo, j'en reparle ce mois-ci.
Salut à toute l’équipe, L'Amiga est le meilleur ordinateur du moment, votre revue est géniale.... Personne n'est-il capable de programmer en assembleur autre chose que des copperlistes ou des blitterisations? Je ne doute pas que ce soit intéressant pour ceux qui désirent programmer des démos mais n'oubliez pas ceux qui, comme moi, aimeraient peut-être programmer autre chose de plus original et de plus captivant.
Valentin LEMAITRE (Vinccnncs) frEd: Je partage totalement ton opinion mais ...un peu d’histoire : Quand les premières démos teutonnes sont arrivées en France, peu de gens étaient capables d'en réaliser le quart. De celte incapacité momentanée est reste un désir de se programmer "sa'' demo. Roméo nous a déjà promis des articles un peu plus variés.
Chère A-News, Quelques mots pour vous dire ma satisfaction concernant cette revue :
- ne changez rien.... très agréable...
- il nous faut des photos du matériel, des cartes d'extension
etc., dès précises, afin de voir ''notre'’ futur bonheur.
J'attends avec une grande impatience l’analyse, avec photos, du produit Commodore A2090A 2094 avec plein de précisions.
Est-ce que TROP1C Laurent peut nous faire un comparatif entre le GVP A2000HC400. Le produit Commodore, l'OVERDRIVE DMA et SCSI.
Pourquoi la carte AT n’a t elle pas de sortie 2cmc drive 3.5?
Peut-on avoir le nouveau FAT AGNUS pour 2000 1.3 gravé FAT LADY Qu est ce que le slol MMU?
Y a-t-il des utilitaires capables d’utiliser facilement la partie PC, en particulier comment utiliser les utilitaires comme TOPCC.
APCC JDISK qui sont dans le tiroir PC?
Indiquez nous ou vendez nous le cable plus le logiciel pour utiliser DEEP.
J'attends le nouveau service DP.
Serge Bencheriet (Grenoble) frEd: Merci pour tes encouragements, on-travaille de mois en mois à intégrer de plus en plus de photos. La rédaction met à l'heure actuelle un fabuleux plan de bataille pour réunir dans la même piece tous les disques durs externes pour 500 et 1000 d’une part, tous les disques durs pour 2000 d'autre part afin de réaliser un test comparatif sur deux numéros (500 et 100,
2000) . Le nouveau circuit graphique FAT AGNUS (ou Fat Lady) sera
disponible pour noël si tout va bien. Le nouveau service DP
est là. Le MMU (dérivé de T UNIX), Memory Management Unit,
ne se trouve que sur les caries accélératrices (GVP, Com
modore). Une référence au "slol MMU" dans A-News NT3 page 8
était incorrect - c'est le slot (connecteur) CPU sur le
2000 qui permet d'ajouter des extensions système, par
exemple un carte à 68030 qui peut soit remplacer l'unité
centrale 68000, soit travailler en parallèle avec cette
dernière.
Nous déplorons également le manque de docs sur les caries PC ainsi que l'absence d'un connecteur 2eme 35 sur AT.. En ce qui concerne DEEP, le câble vendu par SM1 peut etre utilisé, la majorité des câbles vendus pour PC fonctionne également. Roméo Rapido bosse sur le programme de téléchargement qui sera disponible très prochainement.
Bonjour, Je suis un fervent utilisateur de l'Amiga depuis plus d'un an et je voudrais vous poser quelques questions ainsi que vous faire part des remarques suivantes : Tout d’abord, je me suis permis de vous joindre la facture de réparation (AUCHAN) de l’unité centrale récemment en panne. H y en a pour 35F de régulateur, 380F d’UPC de gestion, 20F de divers et 507.50F de main d’oeuvre! Soit 942.50F. Je pense qu'il est superflu de vous dévoiler ce que je pense de cette affaire.
A-News Courrier Je voudrais également divulguer mes sentiments à l'egard des disquettes DFX KONICA. Je ne compte plus les read-write enor, checksum error. Par contre, les bons vieux produits blancs me donnent satisfaction à 90%. De même, la commande FORMAT QUICK du 1.3 n 'est pas fiable : head- er not found, not a DOS disk arrivent trop souvent Je voudrais vous poser les questions suivantes :
- existe t il des COBOL, FORTRAN et RPG sur Amiga en domaine
public ou autres?
- sous SEKA 2.02 et AZTEC 3.6. comment rendre exécutable un
programme en assembleur sous CLI? Avec le LtNKER?
- Pourquoi SEKA ne comprend pas movem.l A6-A0 D7-D0.-(A7)?
Maigre les défauts que je viens d’enumerer, je pense que l’Amiga est une bonne machine mais un peu difficile à manipuler et des drives qui manquent de fiabilité.
Thibaut Maquet (Maubeuge) frEd; Nous aurions préféré que tu nous dévoiles ce que tu pensais de ton affaire de SAV. Je persiste à penser que les gros circuits de distribution électro-menager ne sont pas à même de fournir le service nécessaire aux acheteurs de micro ordinateurs pointus comme l'Amiga qui nécessitent un service et un soutien apres- vente ne se limitant pas à la réparation.
Nous sommes à la rédaction de fervents adeptes du computer-shop.
La rédaction travaille sur des disquettes KONICA MF-2DD XR, séries dont nous sommes satisfaits à 99.9%. Nous te rappelons que FORMAT QUICK n’est valable que pour une disquette ayant déjà été formatée une fois. Sur SEKA comme sur pas mal d autres assembleurs, il est recommandé de taper movem.l A0-A6ID0-D7,- (A7) c'est à dire les registres dans l'ordre croissant. Un programme compilé et linké démarre sous CU ( pour le SEKA, la marche à suivre est expliquée CLAIREMENT dans le manuel). Il existe un FORTRAN 77 par Absoft, pas de COBOL à notre connaissance.
Cher A-News, Pourriez vous me dire les différences des A1000 entre eux et entre le 500 actuel?
Les 1000 possèdent-ils tous le mode EHB?
Existe-t-il des problèmes de compatibilité entre le 1000 et le 500? Je vous demande tout ça car je desire revendre mon 500 pour acheter un 1000.
?I = IttlPI Aurelicn Delieux (Amiens) frEd et R.Rapido: Tous les AI000 ne possèdent pas le mode EHB (extra half-brite 64 couleurs simultanées) mais c'est bidouill- able en changeant de Denise. Certains vieux 1000 fabriquent un signal en NTSC (60Hz) qui ne permet d'afficher que 200 lignes (400 en interlace). Il existe aussi des 1000 en PAL hybride capables d'afficher 256 ou 512 lignes mais toujours en 601 h.. Le 1000, machine mythique, est beaucoup mieux construit que le 500, son gros défaut reste qu'il ne vas pas pouvoir suivre la course aux nouveaux chipsets (pas de 1.4) beuah!
Tristesse.
Monsieur, Désireux de remplacer mon vieil 'A' Uc, j'avais porté mon choix sur un Mac Plus mais je suis de plus en plus intéressé par l'Amiga 2000 muni d'une carte XT.
Existe-t-il un moniteur NB capable d’afficher toute la résolution de l’Amiga sans scintillement?
11 semble que la carte XT n'affiche qu'en mode CGA. Peut-on réaliser un copier-collcr depuis l'affichage CGA vers une fenêtre de V Amigados? Peut-on installer des cartes graphiques côté PC?
Existe-t-il un moniteur noir et blanc capable d'etre attrapé séparément soit par la sortie Amiga, soit par la sortie d'une carte Hercules ou EGA?
Est-il possible de récupérer des fichiers De et Mac?
J. M Ulmer (Condate) frEd: Pour obtenir un affichage Amiga NB
sans scintillement, il existe deux solutions :
- Le MONTTERM VIKING permet un affichage en double page sous
ProPage et ProDraw. C est très cher et uniquement valable
pour la PAO
- LA solution : une carte FUCKER FIXER de MICRO WAY qui
s'installe dans le slot vidéo du 2000 et un moniteur noir et
blanc multisynchro (NEC ou DAEWOO par exemple) capable
d'afficher également de T Hercules, du CGA et de T EGA.
On peut faire fonctionner la majeure partie des caries graphiques : la VGA Par- adise et la V1STA (16 millions de couleurs) fonctionnent parfaitement. Idem pour les HardCards Western Digital.
Pour copier-coller entre différentes fenêtres de l'Amiga il existe un utilitaire de domaine public, SNIPTT vl.2, sur Amigans Disk 21 (Giorgio Cupertino distribuait cette collection autrefois...). Selon le journal The Arrugan ce programme marche à merveille, mais avec MS-DOS...?
Pour récupérer vos fichiers Ile ou Mac, vous pouvez utiliser un câble de liaison série et un emulateur de terminal avec Kermit par exemple. Plus hi-tech, Mac-2-Dos se présente sous la forme d'un logiciel et un cable qui permet de brancher un lecteur Mac sur Amiga (disponible aux USA et d la rentrée en France). Enfin, l'émulateur Mac AMAX est distribué en France par Guillemot pour environ 1600 F sans les ROMs.
A-News, Est-il possible de remplacer la veTsion 7,14 Mhz. Du 68000 par une version 14 ou 16 Mhz?
Serge Lempereur (Neuville Saint Vaast) frEd: Il existe une carte fabriquée par CMI qui supporte un 6SOOO à 14 Mhz pour tous modèles d'Amigas. Il n'est pas envisageable de ne changer que le processeur et le quartz car les autres circuits ne seraient pas d'accord.
A-News L'A2000 est supposé équipé d'une horloge permanente : y-a-t-il quelqu’un succep- tiblc d'expliquer comment la regler et surtout comment l'empêcher de se dérégler?
Les lecteurs de disquettes internes ou externes de Commodore me paraissent plutôt lents, est-ce une impression subjective? N'y a-t-il pas des lecteurs plus rapides?
P. Huge (G.D. de Luxembourg) frEd: Pour régler l'horloge du 2000
ou du 500+501 on utilise PREFERENCES puis lapez SETCLOCK OPT
SAVE dans le CU ou shell. Pour charger l'heure et la date,
lapez SETCLOCK OPT LOAD. Si malgré cela votre horloge continue
à se dérégler, les batteries ont vraissemblablement une
faiblesse.
La lenteur des drives n' est pas une impression subjective, c'est une tradition de la marque. Sur Amiga, cette lenteur est due à T AmigaDOS et pas aux lecteurs. Sous Workbench 1.4 les drives seront trois ou quatre fois plus rapides.
Cher A-News, Une petite question : un Amiga 2000 + LC 10 sous CLI, comment sortir des listings de répertoires de disks. DIR OPT A ou un DER tout simple. Et les listings des programmes en AmigaBasic.
Thierry Ardouln (Fontenay) Tropic: Cher zoreille, pour obtenir une sortie sur l'imprimante, il te faut faire une indirection sur celle ci. I.e. Dir prt: ou Dir prt: opt a. Pour obtenir un listing de ton programme Basic, deux solutions: (l)Tu tapes Llist dans la fenêtre de commande du Basic. Il faut pour cela que les fichiers De- vs.parallel.device Devs:prinler.device
L. 'Port-l andler soit présent. (2) Tu tapes Save "ton_pgm",a et
du CU lu tapes copy ton pgm prt: ou type prt: ton pgm.
MATERIEL VENDS DISQUE DUR 50 MEGA "OVERDRIVE' pour A20C0 très peu servi, temps d’nccès 28mSj6500F. Tél 99-33-78-45 ou laisser message BAL “DÈEP* sur serveur 36-15 DEEP.
VENDS AMIGA 2000 13 + moniteur couleur 1084S docs + logiciels, neuf, sous garantie, 1 méga vidéo. Prix IlOOOF.Tél «-97-91-01.
VDS A2000+A10845+KTTPC 13000F. EXTENSION MEMOIRE 2Mo A2058 6000F, DISQUE DUR autoboot 47Mo 6300F, SCANNER A4 16 nuances de gris 3900F. Hardware neuf et garantie, prix à débattre.
Tél 45-04-99-85 24h 24h.
VDS FRAMFGRABBFR couleur, temps réel noir et blanc ? Coder PAL-RVB + câbles, le tout 6900F.
Genlock 8802 2900F. SYNTHETISEUR Midi KORG Poly 800, scqucnccr intégré 256 pas, 8 banks de 8 sons paramétrables; BOITE A RYTHME midi RX15 YAMAHA, 15 sons numériaues, 100 pattems programmables mémori sables, 10 sons programmables A-NEWS en SUISSE Si vous êtes en Suisse vous pouvez vous abonnez à A-News pour 12 numéros pour la somme de 54FS. Envoyez votre paiment à : A-News, Conconi P, 36 Av Luserna, 1203 Génève.
CCP No 12-25868-1 Vous pouvez commencer votre abonnement à partir de n’importe quel numéro, le No 1 compris.
Les anciens numéros sont disponibles au prix de couverture chez: France 33 CIS 571 571 ers de la Libération, ïalcncc 62 Infograph 1 r du 11 novembre. Lens 64 Bab Micro, 7 rue de Coursic 64100 Bayormc 67 ZIOMM 1 r Déserte 67000 Strasbourg 69 Gclain Hts 22 Ave de Saxe, Lyon 75 Infomanie 3 r Perrault 75001 Paris 91 Essonne Mailing 3 lmp Jules Dolou 91000 Bvry 98 Gloria 7 r de Millo, Monte-Carlo, Monaco mém cri sables; SEQUENŒR midi QX7 YAMAHA, 3 pistes numériques, 8000 notes; matériels très bon état, le tout 7900F. Tél 42-08-43-18. Gérard, après 21h.
VENDS pour A2000 Kfr PC XT: lecteur 5' + carte A2088. Matériel neuf, rwn déballé. Tel: 81-95-17- 78 après 18 heures.
VENDS CARTE PC XT + extension 640co + série + + jeux * disque dur 20 Mo + 8087,6700F. Tél ( 1) 69-00-56-54 après 20H en demandant Olivier.
Vends Amiga 1000 512k * 2 lecteurs 3’-5 ? Moniteur 1081 avec ou sans imprimante MPS1000 (100% compatible avec le 1000), cartons d’emballage + versions kickstart 1.1 et 13 - possibilité nombreux logiciels. 5500F, prix à dfljaurc. Tél au 94-97-48-28 après 19h.
VDS MOUSE EXTENDER 250F. Réaüse tout montage électronique pour Amiga. Doc contre 2 timbres. GROF.NwEGÏlE Stéphane, 7 rue H.Berlioz, 59560 Gommes.
Vends peur Amiga 500 : EXTENSIONS MEMOIRE A-NEWS en BELGIQUE M j.A. Software assurera à partir de Juillet 1989 la diffusion d’A-News en Belgique et des Pays-Bas.
M. i.A. Software est une nouvelle société Belge qui se propose en
coopération avec HERMES de diffuser les dernières création.*
nord-américaines du domaine public en Europe. Comptant dans
scs rangs programmeurs et développeurs (Christian Moorant,
Hugues De Jongtie. Peter Verswijvelen). Une production de DP
est également prévue à court terme. Pour tout renseignement :
MiA Software, BP 111 2018 ANVERS 14, Belgique Belgique Media
Lera, r François Doraoe 93,7360 Boussu Suisse 12 Edu Soft
!4-16r des Gares 12011 Genève2 12IRCO 3 roc Jean Violette,
1211 Genève 4 12 Pixel Software, 7 Riantbosson, 1217 Meyrin 14
New Distribution, r Philosophes 4,1400 Yvcrdor» 20 Octopus, r
du Bassin 8.2000 Neuchatel 25 Access, rue Centrale 66a. 2503 B
ici-Bien ne externe Micrcn 2Mo 5000F, extension mémoire irta-
nc IN-500 13 Mo 4400F (les 2 extensions crcoïc sous garantie),
LECTEUR externe MDC 30. 33p 1000F (lecteur neuf). « TABLETTE
GRAPHIQUE Easyl A4 3500F. Le tout ai parfait état a sous
emballage d'origine. Prendre contact avec Eric au 42-40-59-48
le soir entre 18h30 2C*i30ou le weekend.
VENDS Commodore 128D + moniteur 1901 + drive 1571, nombreux logiciels, peu servi, vendu 4000F. Contacter MDAKOURI Karim, 03 rue Lathan, 41000 Blois. Tél 54-43-08-50.
Cl28 VDS PinSPEED 128 graphie expander originaux + livres C64 128 + souns 128 + plus de 40 TILT. Cherche contacts cool sur Amiga. Tél le soir HR SVP. MORENAS Virant, Cave coopérative Vimcok, 84310 Morieres-Les-Avignon. Tél 90-33-35-08.
CONTACTS ET LOGICIELS 1KXJR EDITION RECHERCHE TOUTES ANIMATIONS Amiga, 2D, 3D, cycliques et longs métrages montés ou non, support diskcUcx ou vidéo si
t. benne quai. Rémunération droits d’auteur si édité.
Envoyez vos travaux (réexpédiés sous 10 kxxirs) exi demandez raisdgnemaits en écrivant & Didier Scriot, 14 rue Fermât, 75014 Paris.
VENDS ORIGINAUX : Deluxe Vidéo (NTSQ, Pboton Paint, Sculpt-Animale 3D, Page Flipper, Dpaint II, Dynamic Drums - prix très intéressants. Cadeaux à tout acheteur. Cherche contacts graphisme, vidéOj musi uCj sur banlieue est et région Pansiaine.
ORIGINAÜX Aegis Draw 2000 1800F, Pfexon Paint2 500F Aegis Scnix 450F, Pcrfca Sound 450F.
Maxiplan Plus 1300F Prowritc 750F, Profcssiormal Page Français 2COOF Pro Draw 1300F, prix à débattre, lél 45-Oi-?£85 24h l4h.
Amiga 500 ECHANGE logiciels dont nouveautés.
Mr IxtoumcJ. 17 Alice des Fleurs. 76240 Bcnsecours, T él 35-80-07-26.
RECHERCHE RADIO-A MAJEURS possédant un Amiga pour échange d’idées. Vends logiciel de calcul pour les satellites (oscar - RS..). Résultats sur imprimante et sur écran haute déf Prix 20F ? Disquette + port. Mr JOUANJAN Cyril. 48 nie Lamartine, 29215 Guipavas.
AMIGA NEWSLETTER, journal dédié aux possesseurs d’Amiga. Chaque mois des news exclusives, des astuces, des lests complets, des dompubs, etc.- Joindre 5 timbres à 220F par numéro. Merci. Envoya à Amiga Newsletter AC, Picrrc-Maric Pelé, Groupe S colatre Pasteur, me Pasteur. 92500 Rueil-Maimaiscn.
VENDS originaux DRAGON'S LAJR a INTERCEPTOR, prix intéressant. Tél 51-62-05-15.
ECHANGE logiciels sur Arnica. Recherche schéma d’un digitaliseur vidéo. CIMBÀLNIK Bruno, 12 rue des Crêtes, 62118 Bi«hc St VaaA DEMOS animés, sonores, sü de-show s, datas pour Sonix, utilitaires : Service de distribution de disks du domaine public. Catalogue gratuit disponible sur simple demande. FD, BP 18,39115 LEERS. Merci de joindre un timbre.
EMPLOI Commodore Allemagne rechache désespérément des grosses têtes ai C, assembleur a, biai sur, UNIX.
Il est souhaitable de parler allemand mais il est aussi IMPERATIF de maîtriser parfaitement l’anglais. Si vous êtes intéressés, envoyez un CV + phtxo à : COMMODORE HSCO.zJI Fr GUNDA O'NEAL, LYONER STR. 38, 6000 FRANKFURT MAIN 71.
Allemagne Fédérale. Tél 069 66 384).
A-News - Premier journal français dédié à l’Amiga91 Abonnement d'un an (12 numéros) 180F Pour l'étranger (tous pays) 240F (Avion 400F) Bulletin d'abonnement ci-dessous, mais si vous ne voulez pas découper votre A-News envoyez-nous votre demande sur papier libre. Les numéros précédents sont disponibles au prix de 20F par numéro + 5F frais de port, étranger compris. (Le port cout 5F, quel que soit le nombre de journaux commandés) Les petites annonces sont gratuites pour les particuliers Oui, je m’abonne pour un an (12 numéros) à partir du numéro .
Nom ....Prénom .. Adresse Bon à découper et à adresser avec votre règlement au nom d'A-News à : A-News Diffusion, 24500 Eymet Les abonnés sont priés de noter le numéro du dernier Journal qui leur sera envoyé (ce numéro est Imprimé an ba3 de l'adresse sur l'etlquette d'envol), et de renouveler leur abonnement en temps voulu.
CLUBS (rubrique grotute) 18 BOKONRN CORPORATION - Club pour Ami m ST. Charirt Descoutt. 16 Allie Henri talU, ÎWOO Bourres. UI 48 1-53-64 kx.
37 TOURS MICRO CLUB BP 168 37001 Tours Cedex. Tél47-51-12-11 49 CLUB AMIGA ANGERS: Pour tout renseitnement: A Uigaud Denis, 65 rue du Bon Repos, 49COO Angtrt.Tél 41-44-21-51 S7NLPHA CLUB INFORMATIQUE SARRE GUE- MINES Paper Culturel, 3 nmJJRoik, 5728 SARREQUEMINES. TA 87-95-25-03.
84 FRAUG, Frenck A mire Uur Grau4, BP64, 64202 Biarritz Cedex. TA39-41-17-93.
64 MICROINFORMATIQUE CLUB D'ANGLET TéL59-52-34-03, 70 AMIGA FDN CLUB: NemleUer, contoeu, domaine public. Reinicke Laurent, rue du Coteau.
Errevet. 70400 Hiricourf.
93 FURIO Amire-users, Lue CHEMIN, 178 rue de Paris. 93130 Noiiyde-Sec DISQUEDUR A590
- PREMIERES IMPRESSIONS par Palrick-Marc Un énorme earion
contenant le petit boîtier A590 entièrement calfeutré dans la
mousse montre le soin apporté au condi- lionnemenl. A côté de
PA590, petit désagrément, on découvre le bloc d'alimentation,
exacte reproduction du bloc de notre Amiga 500 que l'on ne sait
jamais oit caser, et qui va doubler le problème d'encombrement.
(Je vous suggère de courir immédiatement vous acheter un bloc
multiprises muni d’un interrupteur lumineux chez l'électricien
du coin ou au rayon bricolage d'une grande sur face et d'y
brancher les appareils qui composent votre station: un seul
interrupteur pour tout, c'cst nettement suffisant!). Je
l’installe donc par terre. S côté de son jumeau. Puis avec une
émotion contenue, j’extrais PA590 tant convoitée de son
emballage.
VA590 HARO DRIVE PLUS, c’est son nom. Sc présente comme un boîtier de dimensions 12 x 27 x 6 cm caréné au look Amiga 500 : même gnllc d'aération arrière, même couleur, mente style, un air de famille laissant réellement l'impression d'un complément indispensable conçu dès la création de l’Amiga. Cette sensation de "connu" dès le premier contact est rassurante et donne immédiatement envie de s’en servir.
L'A590 est une extension multifonctions: elle contient en effet un disque dur de 20 Mo, 16 emplacements pour extensions RAM en trois configurations possibles 512Ko, 1 Mo ou 2 Mo, 1 DMA pour accélérer les échanges disque mémoire, un contrôleur SCSI pour piloter des disques dur de type Mac... ou autre périphériques (peut-être un WORM laserdisk?) Et des ROMs autoboot.
Cette petite merveille technologique (et avec un tel rapport qualité prix) va en laisser plus d'un sur le c..., vous pouvez me croire.
INSTALLATION : 11 faut souligner la facilité d'installation de cette extension.
Sans connaissance particulière, cela m'a pris une dizaine de minutes, c'cst dire (mais j'avoue avoir pris le temps de lire le manuel, enfin... le chapitre "Installation", avant de sortir le matériel). Deuxième désagrément, le manuel est en anglo-saxon.
Mais il faut s’y attendre compte tenu de l'ancienneté du matériel, et puis n’exagérons rien, ce n'est pas du Shakespeare, mais du vocabulaire informatique courant de traduction aisée.
Tout d'abord, on vous prie d’éteindre votre Amiga. Ce qui me paraît être la moindre des choses, et de déconnecter tous les câbles et périphériques.
Ensuite on vous demande de modifier la position des petits interrupteurs disposés à l'arrière de l'A590 à côté du connecteur SCSI (DB25). L’A590 offre en effet l'avantage de contenir des ROMs autoboot, ce qui signifie qu'une AMIGA 500 récente, bénéficiant du Kickstan 1.3. chargera le Workbench AUTOMATIQUEMENT à l'allumage et en une vingtaine de secondes!
Pour moi qui ne possède qu’une "vieille Amiga" avec Kickslart 1.2 ci en attendant l'installation de nouvelles ROMs 1.3, il suffit d’abaisser le premier interrupteur qui déconnecte les ROMs autoboot.
Après avoir retiré le couvercle du port d'extension sur le côté gauche de l'Amiga, je passe à l'opération la plus délicate qui consiste à faire glisser un clip métallique entre la plaque de masse et le fond de l'ordinateur.
Fin fait, il y a assez fieu de jeu et cette pièce, bien centrée, s’enfonce assez facilement si l’on ne s'énerve pas. Après cela, la connexion de l'A590 est un jeu d'enfant et il ne reste plus qu'à reconnecter tous les câbles et périphériques.
ALLUMAGE : Ce n'est pas sans une certaine appréhension que j’appuie sur l'interrupteur général. Alors qu’une LED rouge s'allume en même temps que celle de l’Amiga, un léger vrombissement sc fait entendre. C'est un ventilateur qui, s'il est discret dans la journée car il sait se faire oublier parmi les bruits familiers, a la particularité de sc transformer en aérogare à la tombée de la nuit lorsque tout dort(!?) Autour de vous. Un bon casque stéréo cl le dentier mouvement avec choeurs de la Neuvième Symphonie do Beethoven à fond doivent vous pcnnctlrc de passer la nuit sans problème. Cela
dit, je ne connais pas de ventilateur silencieux et celui- ci n'est certainement pas le plus bruyant que j'aie entendu sur un ordinateur.
Ouf, loul s'est bien passé. Sur mon écran apparaît la disquette réclamant le Workbench.
11 faut booter avec une disquette appelée "A590 Setup” que vous avez trouvée dans le carton. En moins d’une minute (58 secondes pour être précis), vous voilà devant un superbe écran Workbench. En cITel, Commodore, dans son infinie bonté, nous a fait tout le travail: pas besoin de formatter, partitionner, MOUNTcr, etc, il y a une partition DH0: unique de 20 Mo, nommée opportunément WORKBENCH:.
Fantastique!
PREMIER CONTACT : Ma première expérience a consisté à transférer un logi ciel d'une disquette sur le disque dur (C’est un EPSON XT. Pour les initiés).
Prenons par exemple Prowrile 2.0. Le guide de ce logiciel conseille de transférer uniquement le programme Prowrite et le dictionnaire Main Dictionary. C'est là que l’Amiga prouve encore une fois son incomparable convivialité : je clique I ' icdnc" Workbe ru: h" Je duplique le tiroir "Emply" que je renomme "ProWrile" (Admirez au passage l’originalité). J'ouvre la disquette du logiciel et fais glisser l'icône du programme dans la fenêtre du tiroir que je viens de créer. Le lecteur démarre, la LED verte du disque dur s’allume quelques secondes. Je répète l'opération pour le dictionnaire. Le
transfert est terminé, avant de dire "Ouf!". Je ferme- le tiroir, relire la disquette et passe au , transfert d'un autre logiciel. Du coup j’ai passé la première nuit à recopier comme un fou mes logiciels préférés sur le disque dur. Essentiellement au , "clic de la souris, ce qui signifie que c’est à la portée de tous. Bravo Commodore. (Bon, il y a quand mcrnc quelques logiciels dont le transfert nécessitera le CLI ou le SHELL .)
PREMIERS PAS : Après avoir modifié le clavier, ajouté des fontes, etc (au passage je n'ai pas eu le temps de chronométrer le temps de chargement du SHELL tellement ça va vite: 2 secondes, 3 secondes, à ce niveau est ce vraiment important?), j’ai pu constater non seulement les avantages en temps d’accès (ProWrite charge avec un écran final en Haute Résolution, font librarv comprise, en 13,07 sec.), mais aussi éprouver la réalité du système multitâches. Utilisant sur mon lieu de travail une station multipostes, j’ai essayé de comparer les résultats, sans réel succès, nettement à
l'avantage de l'Amiga. (Essayez d'imaginer dans votre entreprise des programmes comme ProWritc, ou Excellence'. Et DeluxePaintlII fonctionnant EN MÊME TEMPS sur une même machine avec des temps d'accès de l’ordre de 5 secondes! (bon. D'accord, s’il y a une Amiga 2001)'.'.)). Maintenant, je me rends compte de l’insuffisance de mon "pauvre mégaoctet" de mémoire! ("Low mcmoiy - Press righl bellon to canccl") et je comprends (et apprécie) la raison des emplacements dans EA590 pour 2 Mo de DRAM réservés sous le disque dur... dur... UNE REFLEXION pour conclure avant, l'Amiga bouffait tout mon
temps, maintenant avec TA590, il est sur le point de bouffer aussi mes économies. Mais pour quel plaisir!!
Palrick-Marc ( Ed: Nous remercions Palrick-Marc el aussi Florent Boireau pour leurs commentaires sur !’A590) AVENTURE 3D EN TEMPS REEl. 64 NIVEAUX, 4 MEGABYTES D'UN SAVANT MELANGE DE GRAPHISMES DESSINES ET CALCULES, UNE PERFORMANCE D'OXFORD DIGITAL.
28 TER AVENUE DE VERSAILLES - 93220 GAGNY - TÉL. : (1) 43 3210 92 'mprime «ar NEWS-PRINT, 24500 Eymsl 1 dfe: ~l | dfl : 1 [ dh8:

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

52.6% 
11.6% 
4.7% 
3.8% 
3.1% 
2.1% 
2.1% 
1.5% 
0.9% 
0.9% 

Today: 67
Yesterday: 89
This Week: 156
Last Week: 665
This Month: 2598
Last Month: 2920
Total: 72208

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014