Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Selon MA, GFA Basic 3.0 sur Amiga fonctionne parfaitement en multitâche, et dispose d’un support graphique puissant permettant par exemple la construction de polygones par une seule instruction. Il accède directement aux commandes de l’Amigados, et gère les menus et requêtes. Prix prévu: 750F.. Micro Application préparé aussi Pro- fimat Amiga, un système de développement en langage machine. Ecrit en assembleur, Profimat possède un éditeur intégré, un débugger et un désasscmbleur. Une bibliothèque pour le systèmed’exploitation, tournant sous CLI et Workbench, permet de créer des macro instructions avec une infinité de paramètres, sans restriction de type. Profimat, qui sera vendu 750F, gère toutes les opérations sur 32 bits, et dispose d’un émulation du 68020. Superbase 2, nouvelle version de Superbase avec éditeur de texte intégré, sortira fin Octobre au prix de 990F TTC. Le Superbase de base, lui, est à 595F. Micro Application propose une mise a jour pour possesseurs de Superbase pour 495F (Superbase 2) ou 1490F (Superbase Professional). Deux autres logiciels MA en préparation sont Datamat, gestion de fichiers (495F) et Beckertext, un traitement de texte graphique avec commande lexique pour corriger les textes (750F). Deux nouveaux livres disponibles chez Micro Application sont "La Bible Amiga" (650 pages, 299F, disquette 100F), et "SOS AmigaDos AmigaBasic” (310 pages, 149F). Le but du premier est d’offrir au programmeur un outil de référence pour une exploitation poussée de la machine - hardware (le 68000, les coprocesseurs, le port d’extension...); programmation (la fonction EXEC, la gestion des bibliothèques, interruptions du CIA, le reset..); le multi-tâches (communication entre les tâches, fonctions de gestion de la mémoire, les entrée sortie...); AmigaDos (les commandes; le CLI, la gestion des interfaces..); les périphériques (accès aux disquettes, la synthèse vocale, la sortie parallèle, la souris..); les extensions (la carte XT, le Workbench 1.3..). Le but de "SOS" est que l’utilisateur ne le lise jamais, mais le consulte pour fournir immédiatement des réponses à des questions précises... GOLD DISK - C’EST L’ABONDANCE Gold Disk, sans qui A-News serait encore en pierre taillée, nous envoie de scs nouvelles.

Click image to download PDF

Document sans nom PREMIER JOURNAL FRANÇAIS DEDIE A L’ORDINATEUR A Tout ça et même les BABANEWS pour te même prix TOUT POUR A LECTEURS COMMENT M4584 - 7-15,00F Billard 3-D pour Amiga CUPERTINO LE NEWSLETTER 5794584015006 00070 Suisse : 4.50 Canada : 4.95 Belgique : 120 Octobre 1988 No. 7 I NFOMANIE 3, rue Perraull, 7500 ! PARIS - METRO LOI IVRE ... . REL 40 2 0 C» 1 20 - "TELEX 2 18 52 8 Ucinonstrnlion sur rendez- vous Les prix soni TTC AMIGA 500 4690 AMIGA 500 Couleur 7490 AMIGA 2(XX) 11590 AMIGA 2(XX) Couleur 15299 AMIGA 2000 20 21500 AMIGA 2000 XT 26790 GF.N LOCK PAL COMPOSITE A8802 Indispensable pour
toule application video. Incruslalion à l'écran du signal AMIGA avec un signal video externe. Sort un signal PAL-Composite directement exploitable sur bande video. Ne nécessite pas de codeur.
EXTENSIONS MEMOIRE 2 MEGA
- A500
- A 1000 , R,X VALABLES POUR AOUT- SKPTKMBRIî 1988 GAMME AMIGA
conek.ura tions * AMIGA 500 Couleur, Gcnlock PAL Composile 9990
AMIGA 500 Couleur. Extension 512 K. Deuxième Lecteur 3" 1 2.
Visual Aurais 9490 AMJGA 500 Couleur, Disque Dur 20 MEGA,
Extension 2 MEGA 13500
* ces prix sont T.T.C.valablcs en France, pour règlement
comptant, jusqu'au 30 Septembre.
Il ne sont cumulables avec aucune autre remise.
Possibilité de chaîner jusqu'à 4 extensions sur la même unité centrale (8 Mcgas supplémentaires). Fournies avec alimentation indépendante.
DISQUE DUR 20 MEGA
- A500
- A 1000 DISQUE DUR 60 MEGA A500 A1000 EX CLUS 1 VI TKS 4400
LECTEUR 10 MEGA 9400 2490 16485 18900 Permet d'enregistrer des
données sur des disquettes de 10 MFGA interchangeables. Se
comporte comme un disque dur de taille illimitéé. Idéal pour
sauvegarde de disques durs.
6490 VISUAL AURALS 6490 Système interactif images-musique: une musique en entrée provoque des effets paramétrables sur les images à l’ccran.
IMPRIMANTE COULEUR JET D’ENCRE XEROX 4020 6990 F.nfin la possibilité d'obtenir des sorties papier ou 7290 transparent de qualité professionnelle sir AMIGA 16900 CARTE 68020 68882 25 MHZ Lecteur Cumana 3" 1 2 Lecteur NEC 3" 1 2 Lcclcur Cumana 5" 1 4 Lecteur Interne A2000 Moniteur Commodore A 1084 Moniteur H.R. A2080 Kit Disque Dur A2000 Disque Dur 20 Mcga A500 Disque Dur 20 Mcga A1000
• •’uarjHHWiinm: ms, Extension 2 MEGA A2000 Extensions 2 MEGA
A500 l’ERIPI lERIQULiS Extensions 2 MEGA A 1000 6490 Extension
512 K A500 1096 Carte XT A 2000 5681 Co-processeur 68020-68882
18900 Subsystem A500 2990 gPMÏiild-rWrigEl iIS Tablette
Graphique A4 4650 Tablette Graphique A3 8500 Table Traçante A3
ROLAND 880 10900 Table Traçante A3 ROLAND 990 16900 Table
Traçante A2 DPX .3200 50701 Table Traçante Al DPX 3300 60723
Table Traçante A0 GRX 400 73532 Riview (A 1000) version view
(A500-A2000) vers 3 Filtre Digitalisation DG 88 Digitaliseur
Diapos Fotovix Statif Digitalisation Statif avec -Spots Gen
Lock Pal Composite A8802 Gcn Lock C ST 1000 Encodeur PAL
Transcodeur PAL SECAM TUNER TV (permet d'utiliser moniteur
comme tclè) 14 90 549 2490 Interface MIDI Visual Aurais CRKMII5
,I KS ¦ .A il no sélection cio L(x; i c 11’ lit», inoillcins i
v rvi î ;a p roc! Ii i I ; GRAPHISME - VIDEO Aegis Animal or
790 Acgis Impact 590 Butcher 339 De Luxe Paint 2 990 De Luxe
Photo Lab 1090 De Luxe Video 989 Digipaint 480 Direct or 650
Express Paint 690 Page Flipper 390 Photon Paint 790 Photon
Paint Surface Disk 329 Pixmate 490 Pro Video 1490 Sculpt 3D 890
Animale 1450 Fancy Fontes (Sculpt, Animate) 590 TV Show 750
TVText 750 Videoscapc 1090 Vidcotitlcr 1090 MUSIQUE Expéditions
en France a l'étranger dès réception de commande, pour
disponibilité en stock Acgis Sonix 540 440 798 1890 1190 990
Audi om aster De Luxe Music C.S. Kcyboard Control Sequencer Pro
Midi Studio Sound Sampler PROGRAMMATION AC Fortran Latlice C
Manx Aztcc C MCC Assembleur Power Windows v.2 2290 1590 2490
678 840 2490 1990 1690 690 1100 950 2490 1450 BUREAUTIQUE
Professional Page Excellence!
Maxiplan Publisher Plus Pro Write 2.0 Superbase Superbase Pro Vizawrite IMPRIMA NTRS Star LC 10 Star LC 10 Couleur NEC P 2200 Star LC 24 10 Star NB 24 15 Xerox 4020 Jet Encre Couleur Laser ATARI SLM 804 Laser Postscript AST 2490 2990 3900 3990 84 90 16185 14173 35461 LIVRES Hardware Référence 270 Introduction au système AMIGA 270 Intuition Rcfcrcncc Manual 270 ROM Kernel Librairies 406 AMIGA ROM Kernel: Refet. 270 Trucs et Astuces sur AMIGA 149 Bien Débuter sur AMIGA 149 conlaclc , nous SOMMAIRE EDITO Nous saluons l’arrivée de l’équipe BABA-News. Pour ceux qui ne voient pas les Pyrénées par
matin clair, B.A.B est un raccourci pour Bayonne-Anglet-Biarritz, triangle d’origine de ce groupe, fans de l’Amiga.
Vous reconnaîtrez les pages BABA-News par leur entête à triangle.
Grâce à Sébastien C. nous avons enfin une page AMIGABASIC.... Quatre pages en plus ce mois-ci... Un encart de huit pages de démos DR... Oui, il vaut mieux l’admettre, nous sommes en kiosque vers le 15, plutôt qu’au début du mois. A l’avenir nous allons essayer de sortir tous les mois au lieu de toutes les cinq semaines.
Le Fat Agnus de notre 500 a explosé le mois dernier. Nous avions entendu que les Fat Agnus étaient aussi difficiles à trouver que les hirondelles au mois de décembre, mais, quelle chance! Les Fat Agnus nouveaux sont arrivés presque au même moment que notre panne.
Le T-shirt créé par El Yeti, et présenté si élégamment par lui au SICOB, a rencontré un tel succès que nous avons décidé d’en faire pour tout le monde. Vous trouverez un bon de commande dans ce numéro.
Enfin, nos excuses pour le retard dans nos réponses aux lecteurs qui nous ont envoyé des articles, solutions, trucs, et lettres. Notre silence provisoire ne signifie absolument pas que votre communication n’a pas été appréciée ou qu 'elle ne sera pas utilisée NEWS NEWS NEWS ... 2-3 MICR088 .3 L’ASSEMBLEUR DE LITTLE ZEUS ......4-5 LA TRAME DU YETI ....6 GENLOCK GST-30 6-7 LE COIN
C .8-9-10 BILLARD 3-D .. 14 LE DISQUE DUR ....15 CLI POUR AMIGADEBUTANT .....16 CUPERTINO'S ALOHA NEWSLETTER 12 pages ...17-28 ALERTE VIRUS!
COPYDISK (SUITE) EXCELLENCE! 29 ANNY FUNNY - SHADOWGATE .30 EDITO BABA-NEWS ..32 ROCKET RANGER .33 LE PAVE DES ULTRA-NEWS .34 AVANT PREMIERE .....35 IMPOSSIBLE MISSION BIONIC COMMAND 36 PANDORA STARRAY .37 AMIGABASIC .. 38 HANDY SCANNER H AND Y PAINTER ...39 LECTEURS
3,5" 40 DELUXE PHOTO LAB .....41 COURRIER ...42-43 PETITES ANNONCES, ABONNEMENTS...- 44 SOLUTION BARD'S TALE II 45 Notre couverture : croquis de centre ville, Eymet, par Ze Kiko, graphiste de l’équipe de Tecsoft, Metz.. Ce numéro a élé mis en page sur Amiga avec Professional Page, Deluxe Paint II, Prowrite 2, Digiview et l'imprimante LaserWriter d'Apple.
A-News est édité et publié par NewsEdition SARL de Presse à 24500Eymet- Tél 53-23-76-16 53-58-71-46.
Directeur de la Publication.
Copyriÿit NewsEdfon,
1988. Reproductbn interdite sans autorisation.
Arriga, Amgacfc6. Wcrit- bendi sont des marques déposées de Cotmrxtore Inc. Bruce Lepper NE VV.S' NEWS NEWS NEWS NEWS DERNIERE MINUTE : les versions anglaises définitives du nouveau Work- bench 1.3 et de la disquette Extras 1.3 viennent d’arriver chez Commodore France. Après (très leger) françisation elles seront disponibles vers mi-octobre.
Emmenez vos disquettes originales Workbench 1.2 et Extras 1.2 chez votre revendeur pour qu’il y installe gratuitement la nouvelle version du système d’cxploi tation. Et téléphonez avant d’y aller...on ne sait jamais... Pour les possesseurs d’Amiga 1000 la disquette Kickstart 1.3 sera disponible de la même manière.
Mauvaise nouvelle le prix de l’ASOl, l’extension mémoire interne avec horloge pour Amiga 500, fait un bond à 1490F TTC, une augmentation d’environ 400F d’un seul coup.
Bonne nouvelle : le prix du A1010, lecteur externe 3,5" pour Amiga, chute à 1390F TTC.
Le prix de l’A2300 Genlock interne pour A2000 est annoncé à 1790F HT.
Cette carte permet la combinaison de l’image à l’écran (graphisme ou texte) avec toute autre image provenant d’une source vidéo. L’image ainsi obtenue peut être visualisée à l’écran et enregistrée sur bande vidéo. La carte existe en version NTSC et PAL. Elle accepte une entrée composite et propose une sortie composite et une sortie RVB.
* 1 * C’était trop bon pour durer : La nouvelle carte mémoire
de 2 à 8 méga, FA2058, était distribuée brièvement par
Commodore France au même prix que son prédécesseur, la carte
A2052 de 2 méga (voir les pages "News" du mois dernier). Mais
une fois les anciens commandes honorés, Commodore a annoncé
une note bien plus salée pour cette carte : 5490F HT avec 2
méga et 19 990F HT avec 8 méga. Pire, l’ancienne carte, qui
coûtait 2990F HT avec 2 méga, n’est plus vendue par Commodore.
Il est vrai que la nouvelle carte utilise les circuits rapides
de 1 mégabit, mais tout-de- même, on aurait aimé avoir le choix
entre les deux...
* * * L’Amiga 2000 est couramment livré avec le ROM Kickstart
version 1.3 installé.
éjecte la disquette de dfO:, apparait la phrase "Amiga, born a champion". Si on remet la disquette il apparait pendant un très bref instant le message "We made Amiga, they fucked it up". On peut la lire en laissant la souris "cliquéc" sur la barre des menus. Dans Workbench 1.3 cette dernière phrase à été transformée en "Still a champion".
* * * La société R3 Professional de 33 Me- rignac n’est pas,
après tout, en mesure de fournir le service de tirage d’écran
Amiga sur Calcomp Plotmaster qu’elle avait proposé le mois
dernier (voir essai de cette imprimante, page 11 d’A-News du
mois dernier).
* * * MICRO 88 - LOGICIELS, LIVRES Micro Application mise sur
l’Amiga avec Professional Page 1.1 et SuperBase Professional en
versions françaises et surtout le GFA Basic 3.0, encore sous
développement.
Selon MA, GFA Basic 3.0 sur Amiga fonctionne parfaitement en multitâche, et dispose d’un support graphique puissant permettant par exemple la construction de polygones par une seule instruction. Il accède directement aux commandes de l’Amigados, et gère les menus et requêtes. Prix prévu: 750F.. Micro Application préparé aussi Pro- fimat Amiga, un système de développement en langage machine. Ecrit en assembleur, Profimat possède un éditeur intégré, un débugger et un désasscmbleur.
Une bibliothèque pour le système d’exploitation, tournant sous CLI et Workbench, permet de créer des macro instructions avec une infinité de paramètres, sans restriction de type.
Profimat, qui sera vendu 750F, gère toutes les opérations sur 32 bits, et dispose d’un émulation du 68020.
Superbase 2, nouvelle version de Superbase avec éditeur de texte intégré, sortira fin Octobre au prix de 990F TTC. Le Superbase de base, lui, est à 595F. Micro Application propose une mise a jour pour possesseurs de Superbase pour 495F (Superbase 2) ou 1490F (Superbase Professional).
Deux autres logiciels MA en préparation sont Datamat, gestion de fichiers (495F) et Beckertext, un traitement de texte graphique avec commande lexique pour corriger les textes (750F).
Deux nouveaux livres disponibles chez Micro Application sont "La Bible Amiga" (650 pages, 299F, disquette 100F), et "SOS AmigaDos AmigaBasic” (310 pages, 149F). Le but du premier est d’offrir au programmeur un outil de référence pour une exploitation poussée de la machine - hardware (le 68000, les coprocesseurs, le port d’extension...); programmation (la fonction EXEC, la gestion des bibliothèques, interruptions du CIA, le reset..); le multi-tâches (communication entre les tâches, fonctions de gestion de la mémoire, les entrée sortie...); AmigaDos (les commandes; le CLI, la gestion des
interfaces..); les périphériques (accès aux disquettes, la synthèse vocale, la sortie parallèle, la souris..); les extensions (la carte XT, le Workbench 1.3..). Le but de "SOS" est que l’utilisateur ne le lise jamais, mais le consulte pour fournir immédiatement des réponses à des questions précises... GOLD DISK - C’EST L’ABONDANCE Gold Disk, sans qui A-News serait encore en pierre taillée, nous envoie de scs nouvelles. Apparemment, ils n’ont pas chômé à Streetsville dans l’Ontario puisque cette respectable maison s'apprête à commercialiser quatre nouveaux produits. Voici le coup d’oeil du
Yeti : PROFESSIONAL DRAW : Affiche clairement ses intentions d’être "ze" programme de création graphique et d'illustration orienté édition. Il intègre toutes les fonctions habituelles d'uu soft de dessin (macros géométriques, textes, pinceaux), réalise des courbes de Bcziers (courbe continue définie par quatre points qui est également un des points forts d'Illustrator sur le Mac, c'est tout dire), importe de TIFF et du HAM et reproduit n'importe quelle nuance en trame colorée. En outre, le programme permet les rotations, distortions et changements d’échelle. Enfin, comme ProPage, il
offre une foultitude de possibilités pour l’impression allant de la matricielle à la photocomposeuse en passant par les lasers et 24 aiguilles. Le soft serait aussi capable de réaliser la séparation couleur mais souvenez vous des moches beuark couleurs du virus en couverture du No. 5 alors, bon ! (mec pas convaincu du tout).
($ 200 environ et en octobre) COMIC SETTER : Recommandé pour faire vous même les numéros de "Strange" qui manquent à votre collection, ce soft amusera les adeptes de bouzillage de maitres du monde. En gros, il s’agit d'un programme de dessin orienté B.D avec mise en page, "aérographe", fontes style comics etc, etc... Le pack de base propose également un disk de clip-art (fonds, fusées, bons, méchants, baaoooums, schtongas, panngs) qui ne risque pas do complcxer le pire des crobardeurs sur ’miga. Gold Disk deale également des pochettes de clip-art supplémentaires à thèmes (science-fiction, super
herocs, funny figures) contenant deux disquettes pleines de mickeys moyens. Je vais vous tester ça et on en reparle. -Suite page 5 Tout le monde semble s'être mis d’accord pour dire que ce SICOB, pardon MICRO 88, était une petite exposition sans envergure. S’il est vrai que la taille en était réduite, le petit monde de 1’AM3GA a de quoi se réjouir du contenu du stand Commodore. Il s’agissait d'ailleurs à notre sens du stand le plus animé sinon le plus fréquenté!
Honneur à la maison, on commence par les nouveautés de Commodore. Le WorkBench nouveau est-il arrivé? Mais non. Naissance difficile... Mais on sait maintenant que, le moment venu, pour vous les procurer ces fameux 1.3 Work- bench et aussi le Kickstart (Amiga 1000 seulement)il suffira d’aller voir votre revendeur avec vos originaux du 1.2 èt ce sera gratuit. Le manuel du 1.3 en français devrait être disponible pour la fin de l’année. Les Kickstart en ROM pour A500 et A2000 seront vendus (à quel prix?) Ultérieurement.
La BridgeBoard AT pour A2000 était au Sicob, mais elle n'est toujours pas disponible. On peut la commander, mais elle ne sera pas disponible avant six semaines, d’après ce que l’on nous a dit sur le stand. Même chose pour la carte 68020 . Comme pour la carte XT la compatibilité est parfaite mais comme pour la carte XT les performances se contentent d’égaler celle du modèle.
M'enfin ça tourne et c'est beau et c'est sur Amiga yippii!
Recarte géniale chez Commodore, la cane à 68020 pour A2000. Pour débuter, carte 68020 avec 1 méga de ram 32 bits ou, pour ceux qui ne rigolent pas, carte 68020 avec 68881 avec 4 méga de ram 32 bits. Voyant ça Ed: n’a pas pu résister à l'envie d‘essayer Professional Page 1.1 sur cette machine. Déception, le gain est minime, l'affichage est toujours lent, même en présence de 4 mégas de ram 32- bits. Pour qu'un programme tire pleinement partie d’un processeur autre que le 68000 une recompilation du logiciel pour ce processeur est nécessaire. Nous espérons que Gold Disk, éditeur de Profcs-
sional Page, est en train de faire le nécessaire... Autre petite déception : le moniteur noir et blanc haute résolution n'était pas là. Oh douane quand tu nous tiens... Ce moniteur devrait contenir l’électronique nécessaire à l'élimination du scintillement propre au mode entrelacé de l’Amiga. La disponibilité de ce moniteur est pourtant "imminente" et le prix devrait se situer dans la zone des 7000 F Mais le prototype des prototypes du ...euh., on va dire 'Obèse Agnus’ promis à Commodore France était bien là, il se cachait dans TA2000 de Nicolas Coste à coté de la carte 68020 et la carte
AT.
Celte machine faisait non seulement du multi-tâche mais aussi du multi-affichage là ou la votre où la mienne serait en train d’afficher "out of chip memory". C'est rassurant de voir que ce circuit, qui étend la mémoire graphique à 1 méga au lieu des 500k actuel, est déjà opérationnel et capable de fonctionner tout seul sans ses partenaires qui feront partie du "nouveau chipset". Mais il ne sera pas vendu séparément, et le jeu chipset ne sera pas disponible avant l'année prochaine.
Pour conclure avec Commodore, ces messieurs nous ont fait part du nom du futur Fat Gary, éh béh ce sera Buster!
Qui a dit que Commodore n’avait pas une stratégie offensive?
Sur le présentoir TecSoft devait se trouver une carte C.S.A avec 68030, 68881, mémoire 32 bits etc... Et bien gros chagrin, rcproblèmc avec la poste, pas de 68030. Enumérons tout de même ce qu'il y avait. Un 2000 avec à bord la BridgeBoard XT, une HardCard de 20 méga sur le bus PC, la carte CBM de 2 méga extensible à 8, et enfin une carte
C. S.A avec 68881 et un 68020 en lieu et place du 68030, pas de
ram statique sur le bus spécial prévu à cet effet sur la carte
C.S.A et enfin, un deuxième disque dur non branché. Si on
compte bien ça fait trois processeurs sur une même machine!
Chez TecSoft on n'est pas des petits et toc. D existe même une
carte KickStart en 32 bits chez C.SA. Pour l’instant, il
s'agit du 1.2 mais le 1.3 devrait arriver. Quand aux
logiciels tenant compte des processeurs autres que le 68000
ils sont de plus en plus répandus, le WorkBench 1.3 en fait
partie.
Toujours chez TecSoft, une carte accélératrice pour A500 et A2000B est en cours de développement Mr TecSoft (Rémy pour les fans) nous l’a juré, ça tourne déjà et ça sortira au plus tôt. Par contre, cette carte se plaçant entre le circuit Gary et son support, il n’a pu dire si les possesseurs d’A1000 et A2000A qui possèdent un Gary différent verront une version adaptée à leurs cas. Affaire à suivre... Deux pas à gauche et hop, trois gen- lock nous tombent sous le regard. C’est coloré, impressionnant, mais nous signalons juste au passage un logiciel de génération de caractères de
Kimatec. (Ed: El Yeti parlera Sicob-vidéo dans sa TRAME le mois prochain) Rehop nous voici devant le Handy Scanner (voir le test de Johnny, page 39).
Nouveauté : le logiciel Handy Reader permet de saisir des documents avec l’Amiga. Le Handy Scanner envoie l’image, et ensuite le système de reconnaissance fait du texte graphique un texte ASCII lisible par votre traitement de texte. La reconnaissance est presque indépendante du type de police de caractères. Vous choissisez la "famille" (ex: Times Roman, Helvetica, imprimante a marguerite). Des signes spéciaux ne pose pas de problèmes cax Handy Reader 2.0 est capable d’apprendre un nombre infini de polices. Taille minimale pour un scan verticale est 8 points, pour un scan horizontal 10
points. Le prix du Handy Scanner 2-couleurs est 1999F HT, et 2999F HT pour un autre modèle capable de traiter 16 niveaux de gris.
Résolution, 200 dpi en mode ordinaire et 200x400 dpi en mode reconnaissance de texte. D existe aussi une version taille A4, prix 5900F HT.
Sur l’écran à coté, chez Imaco Infomanie, démonstration coloré de digitalisation de diapositive et application graphique. C’est le processeur photo-vidéo Fotofix, un périphérique professionel pour l’exploitation infogra- phique de diapos ou négatifs. Une fois modifiées, les images peuvent être directement digitalisées ou enregistrées en vidéo, sans avoir besoin d’une caméra.
Très bien tout ça, Infomanle continue donc sur sa lancée graphique et avait aussi amené son imprimante couleur à jet d’encre, le Xerox 4020. Imaco annonce l’arrivée imminente de la version Amiga d’un lecteur floppy capable de stocker 10 mégas de data sur une disquette qui ne coûte que 200F. Selon Peter Glas d’Imaco la version Atari, déjà disponible, a montré la fiabilité du système, avec une vitesse approchant celle des disques durs. Prix pour la version Amiga: 10900F TTC.
Frank Vroegop, notre bruyant collaborateur, attirait une jolie foule au box mitoyen. Démonstration du KCS Dr T + synthé, ça ne se raconte pas. ça se vit!
Nous continuons le tour des nouveautés, rerehop et crac présentoir du CJ.S. Là ils sont turbulent les bougres!
Digitaliseur sonore Perfeet Sound et proximité de l’ami Vroegop aidant, c’était le coin le plus bruyant, pas de doute... Plus prosaïquement, Perfeet Sound est disponible chez ces gens là avec une documentation en français et un programme traduit.
Autre produit du CJ.S, la gamme de cartes d’extension mémoire interne Spl- rlt Technology. En plus des modèles pour A1000 et A500 déjà disponibles le
C. I.S présentait une nouvelle carte pour A500. Cette carte est
entièrement auto configurante et utilise des puces de 1
mégabit Ceci permet de porter la capacité maximale à 2 méga
octets pour une carte de modeste dimension.
Chez le même fabricant, une carte d’un principe similaire au "Wedge" déjà testée dans nos colonnes devait être présenté. Et devinez quoi, eh bien la carte n’a pu arriver à temps pour l’exposition. Pour ceux qui ne connaissent pas le Wedge, cette carte permet d’interfacer un disque dur compatible IBM à votre Amiga Chéri. La carte de Spirit Technology devrait en plus permettre de booter sur le disque dur avec le KickStart 1.3. En tout cas, promis juré, dès que cette carte arrive, essais exhaustif dans A-News.
- Troplc Bruce A-News L’ASSEMBLEUR DE SCROLLING AVEC LE COPPER
Chers Amiga-beginners et chers Amiga-Users: Nous revoilà
ensemble pour de nouvelles aventures; nous allons approfondir
ce que nous avons vu le mois dernier et bien entendu découvrir
de nouvelles choses. A ma grande stupeur (et surtout à ma
grande honte), j'ai fait des fautes d’orthographe dans le
numéro précédent, et permettez-moi de m’en excuser.
INITIATION : Précisons, avant de commencer, que les différentes routines que nous allons créer au cours des mois à venir seront toutes crées sous K-Seka qui est, ma foi, le plus complet de tous les assembleurs.
Ceci dit, continuons sur la lancée du mois dernier. Rappelons brièvement qu’en gros, l’assembleur consistait en un échange de valeurs entre différentes cases mémoires et que, pour ceci, nous utilisons l’instruction de base, Move. Eh oui, c’est grâce à elle que nous pourrons faire "transiter” des variables entre différentes adresses. Elle nous permettra tout aussi bien de prendre des valeurs d’autre part; expliquons-nous: Voyons en premier lieu ce que nous voulons dire par "transiter" (traduction du verbe "TO MOVE”). Ce mot est en fait in- aproprié au contexte et "copier" serait plus juste.
En fait "MOVE SlOO.dO” ne prend pas la valeur comprise en S100 pour la mettre en dO, mais MOVE copie le contenu de $ 100 en dO c’est à dire qu’en admettant qu’il y ait 4 en $ 100, après l’exécution de cette instruction, le chiffre 4 sera aussi bien en $ 100 qu’en dO et malgré ce que nous aurions pu croire, la case S100 ne s'est pas vidée au profil de dO. Peut-être, trouverez-vous que j’insiste inutilement, mais il est primordial que cette notion soit bien comprise.
Attention à ne pas confondre MOVE SlOO.dO avec MOVE 100,d0 : un caractère changé et les effets ne sont plus les mêmes. Dans le dernier cas, nous écrasons l’ancien contenu de dO pour y mettre la valeur 100 et veuillons noter que 100 est un nombre décimal dans la mesure où il est nullement précédent d’un "S" qui aurait alors voulu dire que nous avions à faire à un hexadécimal. Si nous avions voulu y mettre $ 100, nous aurions écrit MOVE $ 100, dO.
Nous venons en fait de voir, sans le savoir, deux modes d'adressages qui portent respectivement les noms d’adressage absolus et immédiats. Précisons que chacun de ces modes possède différents modes d’utilisation. En ayant dit précédemment que MOVE $ 100, dO recopiait la valeur comprise dans $ 100 en dO, nous avons été imprécis; il aurait mieux valu dire que l’instruction recopiait les valeurs comprises en $ 100 et S101 en dO, c’est à dire que MOVE agit sur 2 octets.
Mais au fait, ne faudrait-il pas préciser que dO n’est pas une case mémoire comme toutes les autres? Eh oui, elle fait partie des registres internes à l’Amiga. Les 8 registres commençant par "d" et suivi d’un chiffre compris entre 0 et 7 font partie des registres de données.Ccux-ci ont une longueur de 32 bits contrairement aux cases mémoires habituelles.
Pourquoi, me demanderez-vous, ces registres existent-ils? En fait, ils permettent certaines opérations que les cases mémoires usuelles ne nous offrent pas comme par exemple ce que nous avons vu précédemment, le fait de copier un contenu d’une case à une autre. Nous verrons plus exactement leurs rôles très prochainement.
Nous allons récapituler tout ceci par un petit tableau afin que cela soit clair dans nos esprits.
Immédiat absolu octet Imove.b valcur, destination! Move.b départ, arrivée mot Imove.w Svaleur, destination Imovc.w départ, arrivée long motlmovc.l valeur, destination Imove.l départ, arrivée Vérifions que nous avons tout bien assimilé.
Après un MOVE.L SFFFFFFFF, dO suivi de MOVE.B $ 12, dO.
Quel est alors le nouveau contenu de dO? J’entends $ 12!!!!
Non, le nouveau contenu de dO est SFFFFFF12.
Si on voulait maintenant avoir $ 12 en dO, il faudrait faire un MOVE.l $ 12, dO.
Les instructions ADD, qui s'occupe des additions, et SUB qui s'occupe de la soustraction procèdent exactement de la même façon que MOVE. Par exemple MOVE.L S2, dO suivi de ADD.L S3, dO additionnera $ 3 au contenu de dO, en 1 occurence, S2+S3 et on aura à la suite de ces 2 instructions, le nombre $ 5 en dO. Nous verrons celà plus précisément le mois prochain.
Ce que nous venons de voir jusqu’à présent peut paraître très théorique mais nous ne pouvons malheureseusement pas faire une routine sans avoir les éléments de base. Ne nous inquiétons tout de même pas, dès le prochain numéro, nous taperons notre première routine en assembleur qui possédera un intérêt certain.
POUR LES INITIES : Comme promis le mois dernier, je vous donne de plus amples explications et des variantes pour la routine publiée qui, rappellons-le-nous, permettait un scrolling vertical de bas en haut au moyen du Copper.
Attardons-nous, pour commencer, sur l’adresse "ccolor" qui, à ce que j’ai entendu dire, posait quelques problèmes de compréhension pour certains.
Entendons-nous bien; "ccolor" est l'adresse suivant directement la valeur de la dernière couleur. Elle est donc, lorsqu'elle est prise en mode immédiat, un moyen de déterminer la fin de la "couleurlist".
Par contre, le contenu de "ccolor", lui, sert de pointeur de couleur à chaque fois que la routine est appelée par le programme principal. Il apparaît donc évident qu'au départ, "ccolor" soit "pointé" au début de la "couleurlist".
Voyons une partie de la routine qui n’a pas été expliquée.
;on affiche les couleurs à l’écran loop: move.w (a0)+, (al);valeur de la couleur dans son emplacement dans la copperlist add.l 8, al;on ajoute 8 car les couleurs sont tous les 8*4 octets dans le copperlist cmp.l ccolor, aO; avons-nous dépassé la dernière couleur bne suite;non alors on va en suite move.l couleurlist, aO;oui, alors on repointe sur la première couleur suite: dbra dl, loop;? Terminer les 200 lignes add.l 2, ccolor ;la première ligne de l’écran aura la couleur de la deuxième ligne de l'écran précédent afin de créer l’effet de scrolling rts Passons enfin aux différentes
variantes possibles de la routine.
Imaginons une seconde que nous venons de travailler dur pendant des jours et des jours sur notre tablette graphique et qu'enfin notre logo soit terminé. Au moyen de la routine figurant dans A-News 3 nous l’affichons à l’écran sur un fond spatial. Mais il manque tout de même quelque chose, c’est une animation. Et si nous utilisions la routine du mois dernier, moyennant quelques modifications, pour faire défiler un bel arc-en-ciel dans notre logo? Nous nous retrouverions alors avec notre logo flashant au devant du vide interstellaire. Cet effet paradisiaque est possible, à condition de
suivre fidèlement les directions qui vont suivre.
La couleur de l'intérieur du logo doit utiliser un registre couleur autre que le S180 ou le S182. Ensuite, en admettant que nous utilisions le registre couleur $ 190 pour remplir l'intérieur de notre beau dessin et qu’à l’écran il occupe, sur l'axe des ordonnées, les lignes de 100 à 200, nous aurions alors à effectuer les changements suivants.
Dans la partie "cont", nous substituons S180 par $ 190, et dans la partie "changecolor" le nombre de lignes qui était originairement à 199, est remplacé par 99. Enfin, dans "liste", au lieu se MOVE.w S2B09, dO on met MOVE.W 8F09, dO et on substitue le 199 de MOVE.L 199, d3 par 99.
Nous avons donc examiné une possibilité, mais il y en a bien d’autres.Pour le reste, il n’en tient qu’à vous.
Sur ce, je vous donne rendez-vous au mois prochain, avec un article sur les scrollings au moyen de la graphies.library, ce qui nous permettra dans un numéro ultérieur de créer des défilements de caractères graphiques.
LITTLE ZEUS COURRIER Cher A-News, J’aimerais savoir si les dessins de la page 35 (entre autres) du numéro 5 ont été imprimés avec une LaserWriter.
Christophe Labouissc, 91 Wissous Ed: L'équipe de Bayonne a envoyé des photos pour accompagner ses articles .. N'ayant pas le temps d'organiser les digitalisations d écran comme faisaient jusque là les Gourous, nous avons tramé les photos de Castoone avant de les coller sur la maquette après la sortie du texte sur LaserWriter. Tout le monde a trouvé le résultat très bien, et nous continuons ainsi pour le moment. Par contre, l’écran "MovieSetler" en haut était imprimé avec notre LaserWriter.
Cher A-News, Un petit mot pour vous livrer un "truc" génial et très simple qui nous vient du Canada (AmigaWorld, juillet ’88). Vous prenez une feuille de papier calque et calquez l’image que vous aimeriez avoir sur votre Amiga (Madonna...). Présentez ce calque sur votre écran, chois- sisez une couleur vive (rouge par exemple) dans Dpaint (ou équivalent). A l’aide de la souris, suivez les contours de votre croquis- calque..ct sous vos yeux ébahis, la larme à l'oeil, vous découvrirez la moins chère des tablettes graphiques... Alain Picdnoël GOLD DISK - SUITE DE PAGE 3 MOVIESETTER :
WYSIWYG,ah!, ah!. WYS WYSI.WYSIWYG.tcha !. Encore un "OUATE IOUSSI IZOUAT- TE YOUGUETTE", cette fois-ci pour de l’animation video. Le programme vous preêe ses petits mickeys intégrés pour essayer mais importez également vos créations IFF jusqu'à 32 couleurs. La technique utilisée est celle des cellos, chaque objet est totalement indépendant, le fond (décor) peut scroller, le cyclage est possible et la sortie vidéo est en overscan ( et en NTSC, bah, grosse tristesse).
En plus, le programme gère des effets sonores en stéréo. Appare- ment "easy to use" mais NTSC. (SlOO environ et en octobre aussi) DESIGN 3D : Bon programme de 3D, rapide et facile à utiliser.
Produit du fil-dc-fer en 16 couleurs avec possibilité d’ombrage rapide (4 sources de lumière disponibles). Le soft réalise des extrusions axiales( pour des objets symétriques genre verre à pied, pot de fleur ou tuyere de vaisseau inlergalactique) et importe ce que vous avez réussi à faire avec VIDEOSCAPE. Le programme fournit des fontes et un éditeur de fontes 3D, a nous les génériques frime-integrale-et-pas-chère. Le format ANIM permet une animation en temps réel. On peut bosser en médium ou hi-res et en pouces, centimètres, narines etc..... (Disponible en octobre contre SlOO environ
aux Zélazuni) ELYETI PJB.S. FKEE LENE 7, rue de Courslc 64100 BAYONNE Tél. : 59.59.39.65 Bayonne, le 1er octobre 1988 UW5l«Pimlonnés dal-Ami.,, CATALOGUE P.D.S. dfc,s9p mï’ux 'ïpprf’elïr'* dm™»'m'pMUvVT 1°“» proe°!°n‘ P°w Irai» d'emballage ©t d'expédition ainsi ou*?, nrii d"'!*"' dl’k d” «1 la» 'r*“ d*dh« d'espaces publicitaire, dan. Lis toiîmluï cP'TlUC"0",du loOtel*' « que noire damarcho releva blan de l'eaorlr "nISi? P l,n vou’ montrer P d* ¦=• !. Bibliothèque “|,."é I. « "°" P*» d'un. Mis. » possible nous avons pris I.s prfc.û,,* ' d!"Pos"on d* « * •¦¦. Dan. I. mesure du logiciel da
démonstration. L'.sprn Som.ln. pubS- d?v.',,*n' °u tel est parfois dltllolle d'obtenir d« reneelnnl8. ,v*nl ,oul *V. Respecté II certaine, démonstrations, aussi toute. VoTremareuflf *' «"¦"•'"p *ur l'origine de catalogue seront prises en oomnte aven iü°* «rquconcernant le contenu de ce et notamment des auteur, d.v.m être resp.«£ •"•n,lon. désirs d. chacun d'utilisateurs Amlgî® dont «a o'I pl r" Ubprom!gRO P" environnement sont amenées e se mulUoli.r d.n. a* m,ohln» et de son association à but non lucr.tlf (loi d. t0o! v,„, *"*“LPr°î''* 2 "'"S" d'un, distribuer l'environnement ''domaine
public" deIWmfneé»de promouvoir et
• aura être appréciée, .1 même très appréciée J , ‘ld‘ d*"’ "•
l™«ll enverrez seront le. Bienvenus su preîît de tous ZV. 8 j *
“ PDS qu* vou" "ou.
Son existance é BAB MICRO et à quelques p.mIo™» ! Lï id°" principalement rïoiCco*U|ou'd'hul "P'1" par nous Egalement dî s Amlga® qui ont au créer ce lntn?d ” équ‘P*' *' * Monsieur CUPERTÎNO G dnn[*,m*' " * Mr 8ruc* point d. vu. Juridique nous a été „é. Util, et lei con..,,.jûd,cl.“u,PP°'' d'u" rendez-vou'sd’ésUprect°.°n numVt’p J'î aun™.'*'* "0"* °*'*lo0“". El Vos commandes son, * adresser su, papier, r.dr«,B. : ASSOCIATION P.O.S. FREE LINE (LOCAUX DE BAB MICRO) 7, RUE DECOURSIC 64100 BAYONNE DAUBES Johnny, P S. : Le. Chèque, son, é libelle, * |-onir, p Q S FR£ UN£ AmigaVideo AmigaVideo
AmigaVideo AmigaVideo Malgré les lettres de menaces reçues à mon domicile, j’ai décidé de poursuivre cette rubrique contre l’avis
* pense 4ue MON savoir, MON génie peuvent vous éclairer (J’en
parlais encore hier avec Dieu). La vidéo est une muse du XXIe
siecle et MOI, JE suis le MAITRE DE L’UNIVERS. JE vous donne la
permission, cloportes grouillants, de ME vénérer et de ME
couvrir de cadeaux Si vous avez découvert A-NEWS, c’est que
vous êtes exercés à la longue recherche des canards qui valent
le coup d'être achetés dans les rayons sur-garnis de votre
marchand de journaux. Donc, vous avez sûrement découvert en
août le premier numéro de PIXEL, journal classieux et
français dédié à l’image informatique. Pour 35 Frs, vous aurez
droit à beaucoup de couleurs, de l’art et un peu de technique
fort bien faite par ailleurs. Pour ne rien gâcher, le numéro 1
consacre quelques pages à l’Amiga (un article et des écrans de
petits maîtres français -sic- ). Donc, un "COMPUTER IMAGES" à
la sauce frenchy à acheter et à lire.
Dans la trame du mois dernier, je faisais allusion à une histoire vécue lors d’une production avec le PAGE FLIPPER et un A500 512K & modulateur 520.
Dans le cas présent, il s’agissait de produire une petite demo d'animation "look branché" de 10s environ. Le scénariste- graphiste-monteur-réalisateur avait opté pour le PAGE FLIPPER en connaissance de cause et avait décidé de découper sa séquence en morceaux. L’avantage de cette méthode est la possibilité de faire varier la vitesse de l’animation sur le produit fini (les morceaux étant indépendants). Conséquemment, le défaut est qu’il faut enregister chaque morceau puis faire un montage à l’image près (plus une perte d’une génération). Mais le jeune inconscient dont il est fait cas avait
accès à un banc de montage U-MATIC et se disait youpi dans sa tête. Le PAGE-FLIPPER fit son boulot, les scopes aussi mais le signal fourni par le modulateur était trop puissant et occasionna des SCRATCHES couleur àchaque point de montage. Le résultat est présentable mais pas diffusable. La morale de cette aventure est qu'il faut éviter d’avoir trop de montage sur un signal provenant d’un ordi !. J'ai reçu la missive désespérée de Mr BIG BLEU qui se désole de ne faire rentrer que 11 images dans 1 mega avec le FLIPPER, un autre de mes fans me demande s’il existe un programme capable de FLIPer
24 images. Alors voilà, animer en FLIPpant des images entières n’est pas une solution : ça bouffe de la mémoire d’une façon inconsidérée et ça s’avère assez lourd à l’usage. Donc, il va falloir trouver autre chose.... Je vous avais dit qu’on allait s’attaquer au difficile problème du raccordement à un enregistreur video. Je vais, pour ce mois ci, me limiter à la solution qui est me parait-il la plus rationnelle. Cette solution porte le doux nom de camescope SONY V90 ou VlOO. Ca peut paraître un peu abherrant d’utiliser une "caméra" pour faire de l'enregistrement de source extérieure mais
attendez la suite. La qualité d’enregistrement du video 8 est très nettement supérieure au meilleur des VHS "grand-public". De plus, les camescopes sont les seuls enregistreurs disponibles en fiance travaillant en PAL d’origine ; autrement dit, il n’y a pas de transcodage (donc pas de transcodeur) et moins on transcode, mieux on se porte. Le VlOO est une machine très robuste et de qualité "pro" mais son petit frère V 90 est encore mieux : il est capable de monter en "insert", c'est à dire de réaliser des points de montage très précis et sans perte de synchro (enchaînements nets et sans
bavures). Enfin, l'intérêt du camescope est que relié à un filtre électronique et un Digiview, il peut aussi servir de très bonne caméra. D peut aussi servir pour les baptêmes, mariages, sacrifices humain courses d’escargots, pomo-maison (il travaille encore très bien avec une lumière hyper-tamisée).
Si cm vous en prête un pour goûter : vérifiez qu’on vous passe également le RFU !. Le RFU est un petit boitier qui est fourni d’origine et qui, enfiché sous la partie scope, fournit des AUDIO IN et OUT dont nous nous balançons éperdument et des VIDEO IN et OUT (cinch RCA) sans qui notre vie ne serait que le pal reflet d’une activité sans but ni idéal.
Gouté-z-y !, vous ne viendrez plus jamais me parler de VHS ou de V2000.
Suis-je bête, il vous faut obligatoirement un modulateur A520 pour avoir un semblant de PAL sortant de votre ’MIGA.
Bon, j'arrête ici. Je vous laisse les clefs.
N’oubliez pas de changer l’eau des chats et la litière du poisson rouge. Portez vous bien et à bientôt.
EL YETI ( 10% gratuit en plus) GENLOCK INCRUSTATEUR GST30 de SATELLITE & TELEVISION - TESTE PAR ZIOMM Chose promise, nous vous présentons ce mois-ci un GENLOCK amateur. Avant toutes choses, nous allons vous décrire l’aspect général de cet appareil.
Le matériel: D est très bien protégé dans son emballage fait de carton et de mousse, un bon point pour le constructeur. Nous y découvrons le boitier GENLOCK de couleur bleu marine, quelques câbles et une documentation en français.
Les câbles:
- Un cordon de liasons AUDIO-VIDEO, (prises cinch)
- Un cordon PERITEL-PERITEL.
- Un cordon PERITEL-DB23.
La documentation contient les informations nécessaires à l’utilisation du GENLOCK et de certains périphériques. Elle n'est pas très épaisse, mais sa clarté ne laisse aucun doute quant au branchement des appareils. Différents shémas proposent des configurations suivant le matériel que l’on possède ou l’utilisation que l’on veut faire du GENLOCK.
AmigaVideo AmigaVideo Le boîtier: La dimension relativement modeste du boitier est de 250L*215P*50H. Sur la face avant se trouve l’interrupteur M A ainsi que la fameuse led rouge inventée par un descendant des célèbres frères lumière, signalant la mise en marche de l’appareil.
A l’arrière du boitier nous trouvons les prises suivantes:
- 1- Phase Réglage du PLL de l'horloge à 28 Mhz, se traduisant
par un déplacement horizontal de l’image.
- 2- Couleur .. Réglage du niveau de chroma de la vidéo PAL ou
SECAM.
- 3- Contraste . Réglage de l’intensité de l'image vidéo.
- 4- Dir Inv .... Interrupteur correspondant au choix du plan de
l'incrustation. En position DIRECTE.seul le noir de l’ordi
nateur n’est pas transparent. En position INVERSE seul le noir
est transparent.
- 5- Audio In .. Entrée sort.
- 6- Vidéo In .. Entrée vidéo composite.
- 7- Sortie Sortie péritélévision.
- 8- Entrée Entrée video AMIGA.
Fabrication: Sous le couvercle se cache une électronique très propre, malgré quelques composants qui semblent avoir été rajoutés.
Trois circuits imprimés occupent le boitier. Le premier délivre l'alimentation électrique pour ses deux copains. Ces derniers se chargent du décodage de la video RVB, du mixage cl du recodage. Ils emploient des circuits intégrés spécialisés de chez Philips, d’autres circuits ont leur référence effacée, pour éviter le p iratage de 1 ’ électronique.
Technologie: classique Fabrication: soignée Utilisation: Nous avons confié le GST30 à un professionnel de la vidéo, Olivier ERB.. Voici son point de vue après quatre jours de test: ZioMM: (...) comment l’installation s’est-elle passée dans ta régie vidéo ?
Olivier: la connection du matériel est simple, car bien expliquée dans le manuel. Les seuls réglages à faire sont ceux de la phase ( placement horizontal de l’image), de la couleur et du contraste.
ZioMM: la qualité de l’incrustation est-elle correcte ?
Olivier: la qualité de l’image est excellente, car la sortie mixée est en RVB, donc la distortion du signal est très minime.
L'entrée video composite est assez tolérante, l'image reste assez stable en pause magnétoscope.
ZioMM: est-il gênant de ne pas avoir de sortie composite ?
Olivier: la sortie composite est obligatoire, très peu de magnétoscope travaillent en RVB uniquement. L’achat d’un encodeur composite est donc nécessaire.
ZioMM: conseillerais-tu ce matériel, et à qui ?
Olivier: c’est un matériel qui est assez onéreux pour le grand public, sans compter les deux magnétoscopes obligatoires. Je le conseillerais, par contre, à des sociétés qui font de petites vidéos style mariage, films d’entreprise etc... Les prix: GST30 : 3490 ttc. EPAL (codeur PAL) : 2600 ttc En conclusion: Le GST30 est un excellent matériel dans sa catégorie. Utilisé avec un A500 lMo de mem, deux lecteurs de disquettes et un logiciel de titrage vidéo, il peut s’intégrer très facilement dans une petite régie vidéo. Il lui manque une sortie composite intégrée pour être parfait. Prochainement,
nous vous parlerons du GST1000 qui a été mis en service pour des applications plus professionnelles.
Téléphonez - Ecrivez-nous !
Venez-nous voir !
ZioMM - Strasbourg R U N I NFQRMRT IQUE 62, rue Gérard - 75013 PARIS Tél. : (1) 45.81.51.44 - Télex : RUNINFO 270841 F ouvert du lundi au samedi de 10 h à 19 h Métro PLACE D’ITALIE - Sortie BOBILLOT la clef jfiTde votre LE MEILLEUR SERVICE LES CONSEILS LES NOUVEAUTÉS
• du sérieux
• des jeux
• des accessoires
• des périphériques
• de la librairie (livres et magazines)
• les dernières nouveautés... !
N’ACHETEZ PLUS JAMAIS SANS NOUS CONSULTER MAMEGÂ, HIEIRTAj et be la comp sep Jeu C, jeu C ... Monsieur HAMIGA . Grand marabout et medium africain grâce aux dons de pouvoirs dont auquels il a reçu révélation de son grand père magique au fond de l’Afrique noire. Résout tous problèmes entre homme et ordinateur (même cas désespérés).
Avenir, succès, amour, examens, concours, désenvoûtement, éviers bouchés, mobylettes d’occasion, interfaces ¦ magiques, grigris fluorescents. Si ta femme ou ton mari est parti, tu viens me voir et il revient dans la même semaine (je fais également revenir les magnétoscopes si tu as été cambriolé). Enlève le mauvais sort et les taches les plus tenaces. Travaille sur bague, cartes de crédit, SICAV, antivols ... Travail sérieux et ficasse .
Reçoit tous les jours sur rendez-vous de 8 H à 22 H sur DEEP (bus 232) INITIATION AU C De Rugissement de la saucisse Herta au sein d’une boucle itérative.
Nous rappelons d'ailleurs que Herta est une marque déposée non encore interdite d'emploi par Commodore France.
Nous rappelons également que Commodore France n'est pas une marque déposée par Herta qui se fout totalement des ordinateurs n’ayant toujours pas réussi à les mettre sous cellophane.
J’embraye donc.
Les ruptures de séquence dans une itération : continue fait passer à l'itération suivante d'une boucle break fait sortir d’un niveau de boucle.
Reprenons l’exemple du mois dernier : includc stdio.h void main() ( tnt l[100],rang=0,nom bre,somme,indice; printf("Entrcz vos nombres (999 - pour finir) ; "); scan f("% i " ,&nombrc); whilc(nombre != 999) ( t[rang++]=nombre; printf("Enlrez vos nombres (999 pour finir) : "); scanf("%i",&nombre); EL YETI (giucnot includcd) ) * fin de l’initialisation - calcul de la somme * somme=0; for (indice=0;indice rang;in- dice++) ( if (t[indice] 0) * test * continue; somme += t[indice]; printf("La somme vaut %i n”,som- me); Après avoir initialisé notre vecteur, nous calculions la somme des
composantes de ce vecteur.
Nous avons rajouté le test ij(i[indice] 0) continue; : avant d'ajouter t[ indice] à somme nous testons si t[indice] est négatif; si c'est le cas, on effectue un continue, c'est à dire que nous passons directement à l’itération suivante (indice suivant). Nous avons donc sauté la suite de la boucle somme+=t[indice]; Ceci nous permet en fait de calculer la somme des termes positifs du vecteur i[).
De même, si maintenant nous remplaçons le continue par un break : for (indice=0;indice rang;indice++) ( if (t[indice] 0) * test * break; somme += ([indice]; printf("La somme vaut %i n",somme); Le calcul de la somme va maintenant s'arrêter dès que l'on va rencontrer un nombre négatif. En effet avant le calcul de la somme somme-y=t]indice] ; on teste là encore si l]indice] est négatif, et si c’est vrai, on exécute le break, c’est à dire que nous allons directement sortir de la boucle dans laquelle nous nous trouvons pour passer à l'instruction suivant la boucle, ici printf("La somme
vaut %i n",somme); Si tous les nombres sont positifs, la boucle se terminera normalement à indice = rang.
Un break permet de sortir d'un niveau de boucle.
Ex: for ( for if (...) break; instruction 1; ) instruction2; ) Si dans la deuxième boucle (la plus imbriquée), le test du if est vrai et que l’on exécute le break, on va sortir de cette boucle (sans exécuter instruction!, mais on va rester dans la première boucle, donc exécuter instruction2. Après cela on passera à l'itération suivante dans la boucle 1, puis on entrera à nouveau dans la boucle 2, etc... Vds vieux Solex ayant servi à une cascade d’el yeti, flacon de Balsamorinol presque neuf, JF 21 ans sachant parler et faire les oeufs coque, trois rustines et 20 fiches cuisine du
commandant Cousteau.
Contactez Chorizo Kid sur 3615 DEEP bal CHORIZOKID.
Nous pouvons alors réécrire notre dernier exemple (break) de la façon suivante : somme=indice=0; while (indicecrang && t[indice++] =0) somme += t[indice]; printf("La somme vaut %r'n",somme); Nous faisons la somme des composantes de t[] tant que indice est inférieur à rang (on n’est pas à la fin du tableau) et que l]indice] est positif. Dès que l’une de ces deux conditions n’est plus respectée on sort de la boucle.
Enfin vous notez comment on emploie la condition ET (AND) notée en C &&. La condition OU est notée Ceci clot le chapitre sur les itérations.
Les aiguillages : switch expression )( case expression constante : instruction ;brcak; case expression constante : in- struction bTeak; case expression constante : in- struction ;brcak; default: intruction Après avoir évaluée l'expression de contrôle, sa valeur obtenue est comparée aux différentes expressions constantes.
L’exécution reprend alors à Vinstruction suivant la bonne expression constante si celle ci a été trouvée, à Vinstruction suivant default sinon.
Après l'exécution de l'instruction, le break permet de sortir de l’aiguillage (instruction après l'accolade fermante). Ce break est optionnel; si on ne le met pas on passera alors par les tests des expressions constantes des autres cases et surtout par l’exécution plus que probable du default. Cela peu servir dans certains cas.
include stdio.h mainO int nombre_de_a,nombre_de_A,nombre_de_e, au- tres_lettres,nombre_de_caracteres; char c; while ((c=gctchar() != EOF) ( nombre_de_caracteres++; switch (c) case ’a’: nombre_de_a++; break; case ’A’: nombre_de_A++; break; case ’e': nombre_de_e++; break; case ’ case ’Nn’: case ’ t’: break; default : autres_lettres++; break; ) ) printf("Il y a %d caracteres n",nom bre_de_cara- ctères); printf("Il y a %d a n" jiombrc_de_a); printf("Il y a %d A n",nombre_de_A); printf("Il y a %d e n" ,nombre_de_e); printf("Il y a %d autres lettresNn",autres Jettres); Ce programme va compter
le nombre de a, A, e, de caractères et de lettres différentes de a. A, et e d’un texte.
Si nous l’appelons compte il faudra le lancer par compte texte ( compte compte.c par exemple ) ou bien par compte seulement puis en entrant un texte se terminant par Ctrl-D.
Nous utilisons pour cela la fonction getcharQ qui récupère un caractère d’un fichier texte. Ce caractère va alors être testé dans le switch. Il est à noter que les blancs, les tabulations ( t) et les retums ( n) sont absorbés; les cases n’ayant pas de break on passe au case suivant jusqu’à arriver au case ' t' où là on sort de la boucle. Donc nombre_de_caractères totalisera tous les caractères du fichier (blancs, M, n) alors que autres Jettres ne comptera que les lettres autres que a. A, et e. Bon on arrête je fatigue, j’ai plus de yaourts, je suis toujours pas payé pour écrire cette
géniale baffouille; Aaaaah, j’aurais du faire Maître du Monde.
Bon ping pong. Salut.
Chorizo Kid C DU SERIEUX La compilation séparée.
Vous allez me dire pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple et compiler en une seule fois ???
A ceci je répondrai d'accord mais à condition d'avoir 2 megas de mémoire, ce qui est loin d'être le cas de tout le monde. Voyons donc les raisons principales : 1 - Compilation de gros fichiers. Avec 512 k il est difficile (voir impossible) de compiler 50 k de source, alors qu'un bon programme dépasse largement les 200 k. 2 - Pour inclure des routines écrites en assembleur et augmenter la vitesse des portions "critiques”.
3 - Pour plus de lisibilité, plus le fichier source est court et Les proffraMMes du Chorizo Kid tournent pas en GFA basic sur " HESTET " , pourquoi ?????
Plus il est facile de savoir ce qu'il contient et donc de le modifier.
4 - Et enfin pour compiler plus vite. En effet pour une modification vous n’aurez besoin de recompiler qu’un petit bout de votre programme, ce qui suivant le morceau en question peut être très rapide alors que la compilation entière peut durer plusieurs dixaines de minutes.
Le principe est donc simple ; on compile tous les fichiers dont on a besoin chacun à leur tour puis on "linke" le tout cn- ssemblc, le linker se chargeant de faire l’édition de liens, c'est à dire de "recoller" les différents morceaux du programme cl de produire un fichier exécutable.
Pour faire de la compilation séparée en C il n'y a pas de problèmes majeurs. Un des fichiers contient la fonction mainO qui en appelle d’autres situées dans le même fichier source ou dans d'autres fichiers. Si les fonctions sont dans le même fichier pas de problèmes si elles sont dans un autre il faut dans la partie des déclarations déclarer ces fonctions avec leur type + le type extern (externe au programme). Bien que ceci soit facultatif avec le LATTICE je vous encourrage à le faire pour des raisons de lisibilité. Voyons donc un petit exemple.
Fichier l.c extern void ecrit(); main() ( écrit(3); ) fichier2.c void ccrit(chiffre) int chiffre; ( printf(”%d",chiffre); ) Compilez chaque fichier en tapant LC1 -oRAM: fichierl puis LC2 RAM:fichierl, LC1 -oRAM:fichier2 et enfin LC2 RAM fichier2.
Puis LINKEZ le tout en tapant : BLINK FROM lib c.o, ram:fichierl.o, ram:fichier2.o TO ram:fichier3 LIB lib lc.lib,lib amiga.lib Vous avez maintenant un exécutable en ram: qui se nomme fichier3 et qui écrit un "3". Si vous avez davantage de fichiers il suffit de les rajouter dans la liste de la directive FROM du linker.
( BLINK FROM lib c.o, fichierl.o,...,fichiem.o TO ...) Comme vous avez pu le constater le passage de paramètres s’effectue sans problèmes. Si maintenant nous voulons utiliser dans le programme 2 une variable déclarée dans le programme 1 (ou vice versa) il suffit de la déclarer en externe avec son type et son nom dans le programme 2. Le compilateur générera la place nécessaire et le linker se débrouillera pour que le programme 2 récupère bien la bonne valeur. Voyons un petit exemple : ?Le] A-News fichierl.c extern void ecrit(); int variable; main() variable=5; ecril(3); fichier2.c extern int
variable; void ecrit(chiffre) int chiffre; ( printf("paramctre=%d, variablc=%d",chiffre,variable); Même procédure que précédemment et le programme affichera la valeur du paramètre passe et la valeur de la variable initialisée dans fichierl.c. Voyons maintenant l'interface C assembleur, progl.c prog2.c void main() var = 15; truc(); extern int var; void truc() var += 10; printf("%u",var); le premier programme initialise la variable var a 10 puis appelle le second qui ajoute 10 à cette dernière. Voyons maintenant prog2.a, la même chose en assembleur.
Prog2.a XREF _var
* XREF signale une référence extérieure au programme
* équivalent de extern en C XDEF _iruc
* XDEF définit un label (étiquette)
* équivalent d’une déclaration de fonction en C CSECT texte
* directive début du code assembleur _truc:
* label ici nom de la fonction addi 10,_var
* ajoutte 10 a la variable rts
* retour a la fonction appelante END
* directive fin du texte le COURRIER des TRES OMBRES En réponse à
la lettre de Pierre CARRETTE nous dirons Chorizo kid et moi
même que le coin initiation se veut une introduction au langage
C plus particulièrement pour ceux qui connaissent déjà BASIC et
qui rechigne à l’achat d’un livre, mais néanmoins nous n’avons
cessé de recommander l’achat d’un ouvrage tel que le Kcmigan
et Richie (en français chez Masson). D'autre part pour ceux qui
veulent vraiment programmer sur AMIGA il est déraisonnable
d'envisager cela sans le ROM KERNAL et le manuel d'INTUITION
aussi vu leur prix c’est pour cela que la rubrique initiation
est restée dans le créneau du C standard car il paraît
impossible d’expliquer clairement en 2 pages par mois une doc
de plus d’un millier de pages.
D’ailleurs dès le mois prochain le Mégalissime BOZ va faire son entrée dans les colonnes du COIN-C pour vous narrer la vie et la mort des gadgets. Que les admiratrices de Chorizo Kid ne s’inquiètent pas, celui ci ne part pas chez Reblochon Revue, il reste dans votre canard préféré (enfin tant qu on ne lui fait pas de meilleures propositions, qu’on le paye quoi).
En ce qui consente les gadgets il est déraisonnable de vouloir avoir plusieurs gadgets actifs superposés. La solution au problème posé est donc de supprimer le dragging gadget.
Pour superposer plusieurs gadgets il faut les activer et les désactiver par logiciel avec AddGadgct et RemoveGadget sinon INTUITION ne sait lequel choisir (logique !).
Tout d’abord merci au Chevalier de L’ombre pour ces encouragements. Pour ce qui est de se fabriquer des librairies, je n’ai jamais essayé, mais c’est faisable grâce à un utilitaire nommé OML (Object Module Librarian) qui se trouve sur la disquette du LATTICE C. A partir de fichier(s) .0 on peut construire des librairies, leur ajouter des routines, en extraire etc... (la notice est dans la doc du compilateur.) Il’ ne reste plus qu’à linker avec la librarie contenant les routines désirées.
Remerciements également à Michel LALIBERTE "notre lecteur québéquois” pour sa lettre et pour son petit utilitaire qu’il a mis dans le DP. Il s’agit de fiM-PC qui permet de convenir un fichier WORD PERFECT AMIGA en fichier WORD PERFECT MS DOS sans perdre les accents et que nous publierons le mois prochain. Si comme lui vous avez écrit un petit utilitaire vous pouvez nous l’envoyer avec une chance de passer dans la rubrique, la preuve.
Ml ; Mas Etc... Remarquez qu’en assembleur les noms de variable et les labels sont toujours précédés d’un souligne. Il ne reste plus qu’à compiler ce morceau avec l’assembleur du LATTICE puis à le linker avec prog 1 .c et le tour est joué".
Si vous utilisez le METACOMCO remplacez CSECT par RORG 0 (code relogeable option par défaut du LATTICE) et supprimez le END.
Si vous avez écrit des petites routines vous pouvez nous les envoyer nous les publierons si elles ne sont pas trop longues.
Alors creusez un peu ce qui vous tient lieu de cervelle, il n’y a pas de raison que ce soit toujours les mêmes qui passent des nuits blanches sur notre machine préférée.
ROMEO RAPIDO Et si vous avez des problèmes (quoiqu'en dise monsieur RAMON) vous pouvez nous écrire ou nous contacter sur minitel 3615 code DEEP bal CHORIZOKID et ROMEORAPI.
* *Le T-Shirt A-News Créé par le père de Monsieur Ramon Commandez
le vôtre en envoyant 100F à : A-News T-shirt, 24500 Eymet Le
port et le TVA sont compris dans le prix
N m ...Taille
Adresse
Le dessin peut changer _LjdÉMde livraison sera variable selon
la demande a Am mmsA mmmmm s»® TEL. : 59.59.39.65 Tous les prix
sont TTC LECTEURS DE DISQUETTES 3" 1 2 AMIGA 500
péritel . AMIGA 500 C + moniteur
A1084 ... AMIGA 2000 (lMo ; 1 drive 3" 1 2) AMIGA
2000 C (A 2000 + A 1084) 4 690 F 7 490 F 11 590 F 14 790
F CITIZEN FD 200 .. GOLEM (affichage digital)
.... CALIFORNIA ACCESS . CUMANA (avec interrupteur).
1 190 F 1790 F 1490 F 1 890 F EXTENSIONS MEMOIRE LECTEURS DE DISQUETTES 5" 1 4 RAM CARD BAB MICRO 0k (A500) ... 350 F INBOARD 1.5 Mo avec 0 Ko pour A500 1 990 F INBOARD 1.5 Mo avec 0 Ko pour A1000...... 2 100 F EXTERNE 2 MG avec alim. Pour A500 1000 5 490 F EXTENSION 8 MG pour A2000 .. 22 990 F COMMODORE A 501 512 Ko pour A500 .....1 490 F COMMODORE A 2058 (2MG POUR A2000] 6 510 F GOLEM (affichage digital) CUMANA .. 2 190 F 2 450 F GRAPHISME - VIDEO DIGIVIEW 3.0 ...... 1 990 F FRAME GRABBER
N B ...... 8 890 F FRAME GRABBER COULEUR 9 350 F FILTRE ELECTRONIQUE DG 88 ...... 2 690 F GENLOCK GST 30 .... 3 390 F GENLOCK + ENCODER GST 1000 ... 14 900 F GENLOCK PAL COMPOSITE A8802 4 400 F ENCODER PAL EPAL . 2 590 F CAMERA HV 720 3 350 F TABLETTE EASYL A500 ... 3 870 F TABLETTE EASYL A1000 . 3 970 F TABLETTE EASYL A2000 . 4 370 F UNITES DE DISQUES
DURS SUPRA 20 MG (plus contrôleur) pour A 500 .. 6 990 F SUPRA 20 MG (plus contrôleur) pour A 1000 7 290 F LECTEUR DISQUETTES SUPRA 10 MEGA 10 800 F SUPRA 60 MG A500 A1000 ..... 16 500 F COMMUNICATIONS MODEM DTL 3000 ...... MODEM DATAPHON S 21-23 D EMULATEUR ARCHOS ...... EMULATEUR FLAMITEL .. EMULATEUR DIGA .. 6 400 F 3 990 F 1 190 F 1490 F 990 F 870 F 120 F 100 F SON INTERFACE MIDI E.C.E.. PERFECT SOUND SOUND SAMPLER ...... PRO MIDI STUDIO ..... VISUALS AURAL . 520 F 690 F 990 F 1590 F 2
490 F EMULATEUR AMIGATEL (avec cable).
CABLE PERITEL Télé ..... CABLE FLIGHT SIMULATOR IMPRIMANTES SOFTS IMPRIMANTE COULEUR XEROX 4020 ... 16 000 F CITIZEN 120 D cable .. 1 850 F CITIZEN LSP 10 ... 2 790 F CITIZEN MSP 15 .. 4 590 F STAR LC 10 .... 2 490 F STAR LC 10 COULEUR 2 950 F STAR LC 24 10 ...... 4 990 F EPSON LX 800
...... 2 690 F EPSON LQ 500 ...... 3 790 F PROFESSIONAL PAGE SUPERBASE PRO .... 2 450 F 1 990 F 1750 F 2 090 F 970 F 520 F 630 F 1120 F 440 F KEYBOARD CONTROL SEQUENCER l.t PRO VIDEO PLUS .... PROWRITE 2.0 .... THE DIRECTOR . DELUXE PAINT II .... DELUXE PHOTO LAB . FANTAVISION ....
IBON IDE COMMAMPE à retourner à : BAB MICRO 7, rue de Coursic 64100 BAYONNE NOM _ ___________ BESBENATIION QUANTITE PEUX PRENOM ADRESSE - VILLE 1POI&T ET EMBALLAGE (50 F) MONTANT A PAYEE 10, boulevard de Strasbourg 75010 PARIS S 42.06.50.50 COMMODORE AMIGA 500 IMAGE : PERFORMANCES GRAPHIQUES UNIQUES.
Aucun ordinateur n'a atteint son seuil de perfection dans la nuance des couleurs. Sa palette de 4 096 couleurs permet de s'adonner sans contrainte à la création graphique. Création d'images, plans et perspectives en 2 et 3 dimensions, modification immédiate sur écran des formes, des couleurs, animation de l'image, mise en musique... toutes les créations les plus folles sont désormais possibles... MUSIQUE : TOUS LES INSTRUMENTS, LA PAROLE EN PLUS.
L'Amiga est le premier ordinateur qui a une qualité de son comparable à celle d'un synthétiseur musical, surtout si l'on utilise la sortie stéréophonique sur un amplificateur.
La commande du son est particulièrement riche, elle permet de tirer parti des 4 voies sonores.
Synthèse de la parole : il offre en standard la possibilité de convertir une chaîne de caractères en phonèmes (une suite de sons symbolisés par des signes typographiques).
Ordinateur à haut potentiel musical, il offre aux professionnels une qualité de son encore jamais égalée.
MULTITACHE : LANCEZ PLUSIEURS PROGRAMMES A LA FOIS, L'Amiga tire toute sa puissance de sa conception technologique; En effet l'Amiga est armé d'un microprocesseur Motorola 68000, plus trois circuits spécialisés qui activent son travail et lm permettent d'être le plus rapide de sa catégorie.
Aussi extraordinaire pour les créateurs que 1 invention du papier, les performances graphiques de l’Amiga sont uniques. Aussi excitant pour le compositeur que l’invention de l'écriture musicale, l'Amiga est un ordinateur à haut potentiel créatif.
Aussi stimulant pour les idées que l'invention de l'imprimerie, l’Amiga est le premier ordinateur multitâche dans sa catégorie.
AMIGA 500 : COMPATIBLE AVEC L’AMIGA 1000 AMIGA 2000.
L'Amiga 500 est compatible avec l'Amiga 1000 et 2000, bénéficiant de toute la bibliothèque de logiciels actuelle.
NOUVEAU :
• Le clavier, l’unité centrale et l’unité de disquettes 3,5" sont
incorporés dans le même boîtier.
• L'Amiga 500 a une interface parallèle, une interface série, des
prises pour unités de disquettes supplémentaires et des
possibilités audio et vidéo.
• L'Amiga 500 a une RAM de 512 Ko qui peut être étendue
intérieurement jusqu’à 1 Mo et 9 Mo en externe.
• Son prix est celui d'un ordinateur familial.
CADEAU GENERAL 1 PAIRE D'ENCEINTES ASSERVIES A 2 VOIES Pour tout achat d'un AMIGA 500 L'Amiga possède un système d’exploitation multitâche donnant à l'utilisateur la possibilité de charger plusieurs programmes simultanément et d’effectuer ainsi plusieurs tâches à la fois.
L’Amiga reste toujours disponible, il est toujours prêt à recevoir une nouvelle tâche. A tout moment, il est possible de visionner dans les différentes fenêtres d’affichage les résultats des programmes lancés.
LES APPLICATIONS : UNE BIBLIOTHEQUE COMPLÈTE DE LOGICIELS.
Création d'images, digitalisation d’images, vidéo, conception assistée par- ordinateur (CAO), musique, jeux, éducation, bases de données, traitement de textes, tableur, édition personnelle (PAO), langages de programmation, télé communications, émulation Minitel écriture de programmation... Enseignement assisté par ordinateur (EAO).
Unité centrale :
• Motorola 68000,16 32 bits, 7,14 Mhz
• Mémoire centrale 512 Ko standard extensible 1 Mo interne, 8 Mo
externe avec dispositif "Autoconfig"
• Mémoire ROM : 256 Ko avec Kickstart 1.2
• 3 circuits spécifiques Daphné. Graphique animation :
• Coprocesseur graphique avec fonctions dessin remplissage
transfert (blitter)
• Contrôle 25 canaux DMA pour accès rapide mémoire Agnès. Gestion
vidéo :
• Mode graphique : 320 x 256 320x 512 640x256 640x512
• 32 couleurs en 320 16 couleurs en 640 palette de 4 096 couleurs
• Mode texte : 60 ou 80 colonnes, 32 lignes
• 8 contrôleurs sprite avec détection de collision Portia.
Entrées sorties
• Contrôle des ports séries clavier son
• 4 voies sonores sortie stéréo
• Amplitude et taux d’échantillonnage programmable : 9 octaves
Gestion de courbes complexes Modulation d'amplitude et de
fréquence Configuration:
• Unité disquettes 3,5" intégrée (880 Ko formatés)
• Soun_ avec 2 touches Interfaces :
• Possibilité de connecter jusqu’à 3 lecteurs do disquettes
externes
• Port parallèle Centronics- programmable Port série programmable
jusqu'à 31250 bauds (RS 232 Midi) COIN DES BONNES AFFAIRES
MATERIEL D’EXPOSITION A PRIX REDUIT CONSULTEZ NOUS AMIGA 2000 +
DISK DUR 20 Mo + MONITEUR COULEUR 1084 21490FTTC AMIGA 2000 +
CARTE XT + DISK DUR 20 Mo + MONITEUR COULEUR 1084 24290FTTC
AMIGA-2000 + MONITEUR COULEUR 1084 14590FTTC AMIGA 2000
11590FTTC Département Vente par Correspondance aux Particuliers
BON DE COMMANDE fiENEDAL à adresser à 10, bd de Strasbourg,
75010 Paris - Tél.(l) 42.06.50.50 (poste 36-43)
------------------------ Sr,s*",cs-- Stssssnasïsiw
r 'asœssrsi; sswasrasnsasis
2) Fraisd'expétftion:pouMesIssue transportGENERAL c*
s *®s |e»* pa'C eBleM,n'outs,i« applique un tort* de90 F pan
commande. Que soit le montant de ia comm2nOe. " ™mér0 31 13
“fBml,e " ,3 Té * *"* f3ne 3| Règlement :.) «eus cochez le Me
de règlement qu. “'™an‘ie' ,WnS' vous convient (chèque
BancSe, chèque postal, manpal. Sanswsersoona-cessoos.
Carte bleue), dans la partie supérieure gauche du Ben de Etranger et outre-mer. Nous consulter. Ç BON DE COMMANDE EXPRES Je. Soussigné, déclare commander à GENERAL les matériels et lournilures ci-après désignes, pour expédition à mon adresse ci- contre.
NOM Prénom | L J I L J U I L J 1 I I I I L N" I_L_I_I I I I I Rue L J L J I I I I I 1 I I I L Je joins mon règlement auquel j'ajoute le fortait de transport I I I I Code postal L J L Chèque Chèque Ville I 1_1_I_I_I_I_I_I_L J I 1 L DESIGNATION CODE QUANTITE .PRIX UNITAIRE MONTANTS 1 1 1 i 1 1 1 1 i i i 1 1 l l l l 1 L .1 _l_ i .i 1 ? Pour règlement par CARTE BLEUE, voir § B page 36 1Numéro Carte Bleue et date limite de validité OBLIGA TOIRES) WorADTCRI PI IP Sign rture TOTAL COMMAN DE Uah 1 t DltUt 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 I FORFAIT 1 DEPORT DATE LIMITE DE VALIDITÉ 1 1 1 l 1 l 1 Pour
les mineurs, aulonsalron des parents obligatoire TOTAL AREGLER VENTE EN GROS Bois dArcy - CFTI - CET - Dvplistyte • IBM Corbe
- SAGEM Osny - E AS - Dumez ÎP - Otis • Roso • Oasscult
Arçenteuil - Renooi» Boulogne • OC Pons
- Bonque de France - Méd-omion . AFP - Centre de Tn Cergy •
Caserne Taillandier * Dassault Argo- nay - EOF St-Dner - NMPP •
Mahn de Paris - Chorge-Meumer - SAT Dourdon - l'Orée! - Ver-
ger-De-porte - Hoteî Hilton - Société Générale le Havre -
Tournoi Minute • GlE Elis - CEA Bruyôres- le-Chorei - Crédit
Agricole Pcns - RATP - Allocations Fomilicles • Peugeot
Vernon - Peugeot Paris - Pothé Marconi Disques - GEO Servies •
Meca 07
- A.R.S. • CPAM Pons - MJC ladres - Université de Caldomie •
Bronzava - Banque Dreyfus • IGN - ITEP • DasscuH - Boulogne -
CEA Valduic • Citroen
• Sogetrans - Cunow - 1 • RplMA • CEA Soday
• Scgen - Comaud BMI - Placop'atre • Inserm - Salomon - Sodeteg
Bue - SNPE • Mafro Tou'-ouse - Fronce-Roi! - Diffusion Atfos •
Coop Boulogne - Schlumberger - Westmgbouse • Unesco - SGN - Air
Equipement - Hop. Choteauroux • Socem • Aérospotiole Chahiton -
le Robert • Air France - Villegems - Thomson CSF Boulogne • CTR
Midi 2 Toulon - Pansien libère ¦ Caisse d'Epargne Angouleme -
Novotrons • Guefoin • AGF - SNR Cevennes • Enertec •
Mcnufocture de Tobocs Moriaix - BFCE • Cirsic • Necdofo •
Société Généra* Tigery • Crédit - Agricole Soyoux - LoM Don's
• CEA Bordeaux - Compagnie Générale de Chauffe - Rhône-Poulenc
- Inst. Gustave-Roussey • Secre - Bouygues - Ponfoshop -
Amicole des Aige- nens • Chomette-Fovor - Turbomeca • Snecma -
Canc'ob Dcssoult - Pothé Cinéma • Caisse d'Epor- gne de Pons •
Hurel Dubois • CEA Lmeil - Académie de Versailles • 8A 217 -
Assedic du Sud-Ouest
- IBM Réaumur • Satan Industrie - Souter • lyonnaise des Eaux •
Sid - Digrta! Equipement - OCDE
- SNMDA • Citroen levollto - lo Samontame Norton • Somdo • Crédit
Coopératif des prix professionnels,
• livraison 24 heures,
• règlement sur relevé de factures.
La vente en gros s’adresse aux entreprises, collectivités, administrations, etc... Les membres de ces collectivités peuvent se rendre individuellement chez GENERAL, munis d'un justificatif. Il se verront remettre une CARTE COLLECTIVITÉ qui leur donnera accès aux prix de gros. Pour toute information, contactez M. MORDILLAT, tél. 42.06.50.50, télex 214.034, télécopie 42.35.38.60. QUE VENDONS NOUS?
Sovez vous que GENERAL vend, en un on :
- près dvn million de cossettes vierges ;
- plus de 5000 orateurs et outres matériels informatiques ;
- plus de 100.000 disquettes ;
- plusieurs dizaines de milliers de films vidéo;
- près de 50.000 logioels;
- plus d'un millier de magnétoscopes et autres moténels vidéo
nous pouvons vous fournir à prix de gros la plupart des
matériels décrits dans notre catalogue. Contactez M. LE POULL
chez GENERAL au 42.06.50.50, poste 39.
Faites comme plus de 5000 entreprises et collectivités, OUVREZ UN COMPTE CHEZ GENERAI Revendeurs, professionnels de la micro QUI SONT NOS CLIENTS?
Nous comptons plus de 3000 clients collectivités qui odherent à notre formule. En voici quelques uns: Cofè Jacques Vobre • Cil Honeywel! M Bob' i.
• Hôpital de Monaco • Kreos - Editions El.
IcfcoraloifM Icfon - Cof'ége R. DELAIANDE • Saiéfé Génercle Rems - Mdro Velizy • Motro Vous aurez droit à : désormais, vous avez droit au tarif collectivités chez GENERAL En dehors des prix promotionnels et des actions temporaires GENERAL, étudiants, vous avez droit à un tarif spécial sur l’ensemble des produits de notre magasin. L’inscription et l’obtention de la CARTE ETUDIANT GENERAL est immédiate et gratuite. Demandez Claire ou Elisabeth lors d’une visite à notre magasin.
BON GRATUIT POUR UN CADEAU DE BIENVENUE A RETIRER AU MAGASIN Sur présentation de ce bon Or donc, peuple, écoule !. Grâce à une aide divine et quelques relations j'ai pu essayer à loisir, avant tout le monde, la dernière production ERE Informatique : un jeu de billard français en 3D pour l'Amiga. C'est, à mon sens, la première vraie simulation de ce jeu du fait que le programme combine une représentation tridimensionelle de très bonne qualité et une parfaite exactitude dans le rendu des coups. Car, outre le fait qu’il simule tous les effets utiles au jeu, le programme est capable d’exécuter une
grande partie des ligures du billard artistique, (la demo intégrée au programme est stupéfiante et garantie sans trucages, à voir.). Tout ou presque est paramétrable : gravité, Utv ôMtfé 4D sur Le billard est un très joli jeu français formé d’une table en bois hors de prix mais garantie sans trous (y’a que les ricains pour mélanger Vémenthal et les jeux de café), de trois billes de couleurs différentes (une rouge, une blanche et une autre aussi...) de queues dont les proportions varient selon les joueurs (sincèrement, je regrette mais c’est trop tentant) et de divers accessoires.
Le 'jeu des rois " était jusqu’alors réservé à un petit nombre de privilégiés possédant des combles aménagés.
C’est fini, vous allez pouvoir y goûter.
Rebonds, frottements, caractéristiques des cannes, position des billes. Enfin, le programme est capable de jouer contre vous.
A priori, ça a tout pour plaire; voyons ça de plus près.
Le soft boote comme un grand. Après un générique sans esbrouffe, le programme vous propose de choisir la. Langue que vous comprenez le mieux (c'est en fait très superflu tant ce programme est simple à utiliser) puis vous donne le choix entre la demo intégrée ou le jeu lui-meme. | J'ai personnellement beaucoup apprécié le : "style" graphique, tout en bois, des écrans ; qui apportent la touche classieuse qui fait la différence.
Tout commence par l’apparition de l'écran des options : supcibc! Les diverses commandes sc situent sur un panneau er.
Marqucttcrc vraiment très beau. On croirait vraiment du bois. Vous pouvez donc choisir votre canne, une bille (au billard on dit une bille, pas une boule) de poids particulier puis on passe au jeu.
Là aussi, étonnement. Enfin un billard en 3D. On peut tourner autour de la table!
Ensuite vous positionnez votre canne directement à l’écran (en 3D avec l'ombre pour vous guider sur la direction réelle) ainsi que l'inclinaison de cette canne.
Pour les pros (ou les futurs pros, car réellement 011 progresse très vite avec cette simulation, et on peut après vraiment 'toucher sa bille' sur un vrai billard, ce qui est un point intéressant de la chose), pour les pros donc, vous pouvez ainsi faire des massés (frapper la bille avec la canne presque verticale) et ainsi jouer véritablement au billard artistique (les coups de la démo les plus fantastiques sont des massés).
Un petit conseil pour jouer : placer la canne exactement face à vous et à la bille que vous allez taper (l’ombre de la canne doit être quasiment verticale sur votre moniteur). En fait là encore on voit que la simulation est très réaliste (imaginez toujours que vous tenez la canne et pensez aux positions stupides dans lesquelles vous seriez avec certains placements de canne).
Bien, ensuite il y a les réglages : force du coup, et surtout impact du coup sur la bille; la manière est simple, vous placez le procédé (autre nom plus poétique du bout de la queue de billard) à l'endroit de la bille que vous voulez frapper. El là vous aurez vraiment les 'effets' voulus : effets à droite ou à gauche et surtout rétro. Ah, le rétro! C'est quand vous tapez eu bas de la bille et que après un choc avec i une autre bille la bille frappée revient en arrière avec si vous êtes bon, des trajectoires courbes (voir démo). Géant quoi. Et en plus avec un peu d'entrainement on y arrive
facilement. Par contre, avant dé tenter le coup sur un vrai billard prenez une borne assurance (t3use qu'un tapis déchiré c'est cher). Tiens, a ce propos, vous pouvez déchirer le laois dans le jeu!!! Si vous tapez à coté de la bille vous avez droit à un magnifique scratch. C'est en fait plein de petits détails qui rendent cette simulation extrêmement réaliste.
Vous cliquez sur un gadget pour lancer le coup. L'animation est parfaite (il n'y a bien sûr que trois boules) et les bruitages honnêtes.
Vous pouvez arrêter un coup en mouvement grâce à un reset du coup qui devient particulièrement intéressant quand on joue contre l’ordinateur car il permet de réajuster son coup jusqu’à trouver les réglages du coup gagnant (or l’ordinateur lui ne triche pas!). Les points sont comptabilisés sur un boulier en bois; y'a pas à dire, ce programme c’est la classe!
Sachez encore que vous pouvez également jouer en deux dimensions (la table est vue d’en haut) : au début ça semble plus facile qu’en 3D donc on sc laisse tenter. Mais j’insiste le trois dimensions est parfaitement jouable et tellement près de la réalité, qu’il faut insister au début et s’y entraîner. Le 2D est intéressant pour revoir de beaux coups vus du dessus (le programme propose un replay).
Enfin les options et les plus de ce programme dont on aura du mal à trouver une critique (pour être mesquin je pourrais dire qu’il n'y a pas le bleu sur le bout de la canne).
Vous pouvez positionner vos billes sur le tapis (on vous donne les coordonnées).
Cette option est bien lorsque l'on cherche des coups spectaculaires ou qu'on veut les rejouer (d’autant plus qu’en 2D on vous donne l'angle exact de la canne).
Ensuite, en 3D, vous pouvez passez dans un mode vous permettant de vous promener dans l’espace autour du billard, au dessus, de zoomer, de zoomer,... Vous ne pourrez cependani pas jouer le coup, mais vous pourrez positionner votre canne (quand vous débutez, il est plus facile de se meure à ras du lapis, en zoornant, pour placer plus aisément la carme suivant la bonne direction).
Et connu: ils on; pensé à ton, leur bil- lud cm entièrement paramétrable : vous pouvez limiter les frottements, les rebonds, etc (attention sans frottements les mouvements durent très longtemps) Voilà, le test s'achève. Pour conclure je dirai donc que ce jeu est vraiment une excellente simulation (s; vous êtes mau vais au billard, vous serez, mauvais au début sur le jeu. Mais demandez à quoiqu'un de bon d'y jouer, même s'il n'a i jamais touché une souris de sa vie, il va rapidement vous ridiculiser) gérant tous les coups du billard français (qui, il est vrai, est tout aussi intéressant que
l'américain). Comme la plupart des bonnes simulations, l'intérêt est grand et ce n'est pas,Je type de jeu qui va vous lasser ati bout de quelques heures (l'intérêt est différent que l'on joue seul, contre l'ordinateur, ou à deux joueurs).
Vous dont le dernier achat avait été Interceptor vous allez pouvoir à nouveau casser votre tirelire sans regrets.
Ed: l’auteur de cet article est, comment dire, intimement lié avec l’équipe qui a créé
* Billard 3D" sur Ami va. Quel scoop! Ce logiciel sortira vers la
fin de l’année par PIERRE ARDICHVILI Ayant remarqué que d’au
tres utilisateurs d’Amiga avaient eu quelques problèmes lors
de l’installation de programmes sur disque dur, je voudrais les
faire profiter de ma petite expérience.
Je pense bien évidemment à ceux qui, comme moi, ne sont pas des développeurs, ont acheté un Amiga pour le plaisir, mais ont eu la chance de pouvoir s’offrir le disque dur.
Certains producteurs de logiciels (je pense à Discovery Software pour le Marauder II, et à Byte-by-byte pour Sculpt-Animate 3D) donnent des instructions précises d'installation de leurs produits sur disque dur, mais ce n'est pas le cas général. Même avec les programmes du Public Domain, on peut avoir des surprises.
Comme personne n'a encore écrit d'article à ce sujet, et comme je ne me sens pas assez compétent pour en écrire un qui ne contienne pas d'imprécisions ou d'inexactitudes, je me contente de donner ci-dessous quelques indications tirées de l'expérience.
Je m’adresse donc maintenant aux potentiellement heureux mais actuellement frustrés possesseurs de disques durs, qui ont. Des difficultés d'installation.
H Les fichiers annexes.
Je suppose que si vous avez un disque dur, vous y avez recopié tous les répertoires de votre WorkBcnch, et sans doute aussi un certain nombre de choses intéressantes trouvées sur votre disque "Extras".
Examinez tout d’abord soigneusement grâce au CLI le contenu de tous les répertoires du disque à transférer sur disque dur. La plupart du temps, vous découvrirez, surtout dans C et dans LIBS, des fichiers que vous recopierez dans les répertoires correspondants de dhO:.
Voici un exemple amusant: sur la disquette GOUROU 2, il y a un programme qui s’appelle CLOCKVIRUS?
Bien caché sans icône dans le répertoire c. J’ai découvert ceci en faisant dir dfO: opt a .
Curieusement, lorsque j’ai voulu refaire dir dfO:c ou le copier sur le disque dur, est apparu un message: " you need arp.library V33+ Je suis donc aller chercher la librairie arp.library bien tapie au fond du répertoire LÎBS de la disquette, je l’ai copiée dans le répertoire LIBS du disque dur et tout s’est bien passé.
Incidemment, les Gourous, si vous pouviez m’expliquer le sens de cette manip bizarre qui empêche de copier CLOCKVIRUS? Sans avoir à jouer au détective, j’apprécierais; merci d’avance .
En voici une autre du même cru, mais en mieux: C A O 3D ne marche sur disque dur que si, dans le répertoire où on a copié le programme principal, on crée un sous-répertoire C dans lequel il faut recopier non seulement les commandes propres à C_A_0 3D, mais en plus la commande normale "run" standard de l’AmigaDOS. Il faut le savoir.
Donc, si un programme copié sur disque dur refuse de marcher ou se plante à un moment donné, transformez-vous en Sherlock Holmes et trouvez quel fichier il peut bien être en train de chercher, et en plus où il le cherche, parce que parfois le programmeur a défini un path bien précis, et le programme ne va pas chercher le fichier qui lui manque là où on le mettrait normalement.
Ceci m’amène évidemment à parler de la commande ASSIGN.
2 Les assignations Si vous voulez transférer des logiciels sur disque dur, vous ferez un investissement profitable en étudiant à fond la commande ASSIGN.
C’est elle qui permettra le plus souvent à votre programme de retrouver ses fichiers auxiliaires.
Prenons l’exemple de DPAINT II.
Vous avez comme moi un disque dur et une seule unité de disquettes souples. Soit vous avez déplombé DPAINT avec Maraudeur, aux seules fins de le mettre sur disque dur ( si vous avez obtenu une copie d’un copain, vous êtes un pirate et il eut été plus honnête de mettre l’argent de votre disque dur dans l’achat de logiciels créés par des professionnels qui les écrivent pour gagner leur vie ), soit vous avez contre 20 dollars obtenu d’Electronic Arts une copie non protégée. Vousappelez DPAINT, et actionnez la fonction LOAD du menu PICTURE, afin de charger une image. Dans votre lecteur de
disquettes, il y a tout autre chose, comme par exemple votre disquette de booi-up.etc’est normal.
DPAINT va vous envoyer un requester avec le texte: "Please insert volume dfl " (sic) Ceci peut paraître bizarre, mais DPAINT est fait comme cela. Tcxtcraft Plus aussi d’ailleurs. Comme vous n’avez qu’un lecteur, vous êtes cuit... ? Non, car il suffit de taper sous CLI la commande: ASSIGN DF1: DHO: et le requester de DPAINT, qui apparaît lorsque vous activez la fonction LOAD, vous fera défiler les fichiers et répertoires du disque dur.
Bien entendu, vous ferez figurer cette commande dans votre startup-scqucnce, et vous n’y penserez plus.
Toute disquette a normalement un nom de volume. Par exemple, la disquette programme de DeluxeVideo s’appelle "Maker". Si vous avez une copie non protégée, vous pourrez sans encombre installer les fichiers qui vous intéressent ( inutile encore une fois de copier n fois sur votre disque dur les mêmes librairies, fontes, commandes, etc ) par exemple dans un répertoire "Graphique" où vous mettez tous vos programmes graphiques, et vous mettrez dans votre startup-scqucnce une ligne: ASSIGN "Maker:" dhO:Graphique de cette manière, le programme principal saura trouver dans le répertoire "Graphique"
les fichiers qu’il aurait normalement recherchés dans le lecteur dfO: ou dans un volume "Maker".
Cette manip n’est pas nécessaire dans tous les cas, mais, comme vous n’avez pas les listings source du programme, pas moyen de savoir ce que le développeur a utilisé comme instruction pour appeler les fichiers auxiliaires.
En tout état de cause, si vous ne voulez pas être très limité dans le nombre des programmes que vous pourrez utiliser à partir de votre disque dur, vous avez intérêt à développer un minimum d’aisance dans l’usage du CLI. Cecî vous permettra en outre d’aller pêcher dans les disques du Domaine Public ( Gourous, Cupertino ( c’est une mine d’or !!!)) un tas de petits programmes et d’utilitaires qui vous changeront la vie, je vous le garantis.
Bon amusement.
PIERRE ARDICHVILI Salut à vous. Je pense que voilà venu le moment de découvrir ce qu’est un SCRIPT et à quoi il sert.
Un SCRIPT est un fichier créé par notre ami ED qui contient différentes commandes exécutables par l’AMIGADOS. Par exemple, le STARTUP-SEQUENCE en est un. Alors prenez votre temps, nettoyez vos lunettes et lancez-vous.
CLI pour AMIGADEBUTANT
- les scripts par Patrick Conconi Nous allons créer un disque
auto-Boot avec un programme qui lorsqu’il est lancé avec RUN,
ne rend pas la main sur le CLI, je choisis donc TEXTCRAFT PLUS.
Pour cela, il vous faut formater une disquette vierge, utilisez le WORKBENCH, ou depuis le CLI tapez "FORMAT DRIVE DF1: NAME EMPTY" Pour plus de confort, tapez I- "MAKEDIR RAM:C" 2- "COPY C: RAM:C" 3- "ASSIGN C: RAM:C"ceci nous installe le CLI dans la RAM: Nous devons maintenant copier le WORKBENCH sur cette disquette nouvellement formatée. Utilisez la fonction "DISKCOPY FROM DFO: TO DFO: NAME EMPTY" avec un seul lecteur ou "DISKCOPY FROM DFO: TO DF1: NAME EMPTY" avec deux lecteurs.
Ensuite il faut éliminer ce qui encombre la disquette sans être utile.
’DELETE Dfl:DEMOS|UTIL- 11IES ALL" (Efface les tiroirs demos et utilities) Ensuite copiez le programme Textcraft Plus sur cette diquette.
Avec un drive, mettre la disquette Textcraft en dfO: "COPY TEXTCRAFT TO RAM:" remettre l'autre disquette et taper "COPY RAM:TEXTCRAFT TO DFO:" Avec deux drives, remplacer le WORKBENCH par la disquette Textcraft et taper "COPY DFO:TEXTCRAFT TO DF1:" Nous avons copié le fichier Textcraft sur votre disquette de travail, maintenant il faut rendre ce disque auto-boot pour cela, tapez "INSTALL DF1:" (Permet à la disquette de démarrer seule sans WORKBENCH) Ensuite éditons le STARTUP- SEQUENCE (voir A-NEWS No5). "ED DF1:S STARTUP-SEQUENCE" et sur la ligne précédant LOADWB insérez "NEWCLI
"CON10 10 150 60 TEX- TCRAFT PLUS" FROM S EXTEXT" et sur la ligne suivante "WAIT 20 SEC" toujours avant LOADWB.
Ensuite sauvez vos modifications par ESC puis "X" et RETURN .
(NEWCLI ouvre une nouvelle fenêtre
CLI. CON: donne les coordonnées du coin supérieur gauche puis la
largeur et la hauteur suivis du nom de la fenêtre.
NEWCLI associé à FROM exige que l'exécution d’un script (S EXTEXT en l’occurence) se fasse en association avec l’ouverture de la fenêtre. WAIT donne l'ordre d’attendre x secondes avant de continuer l’exécution du STARTUP- SEQUENCE ceci pour laisser le lemps au programme de se charger, car sinon le WORKBENCH et TEXTCRAFT se partagent alternativement le lecteur et cela ralentit considérablement le chargement de l’ensemble.)
La commande que nous avons ajoutée au STARTUP-SEQUENCE demande une nouvelle tâche CLI, et l’exécution d'un script qui se trouve dans le tiroir S. Pour l’instant il n'existe pas mais nous allons y remédier. Tapez "ED DF1:S EXTEXT", et notre ami ED vous fera savoir que ce fichier n'existe pas, et qu’il est prêt a en créer un s'appelant EXT EXT (pour EXECUTE TEXTCRAFT).
Deux lignes suffisent à lancer Textcraft: "TEXTCRAFT" (Ceci appelle le programme et le lance comme vous pourriez le faire en mode direct depuis le cli.)
"ENDCLI" (Fermera la fenêtre ouverte par NEWCLI quand vous aurez quitté Textcraft) Sauvez ce fichier comme précédemment, protégez votre disquette en écriture, insérez-la en dfO:, provoquez un reset et admirez votre travail. Bien sûr, vous pouvez remplacer Textcraft par un autre programme de votre choix et modifier le nom du script, mais la séquence de fonctions reste la même.
Si vous avez des questions, je vous rappelle qu'il vous suffit de m'écrire, et je me ferai un plaisir de vous répondre. Mon adresse est: CONCONI Patrick 36 av. Lusema 1203 Genève SUISSF.
AMIGAMUSEZ-VOUS BIEN !
Startup!
Votre startup-sequence est un peu votre histoire. Montrez-moi votre startup et je vous direz qui vous êtes...! Racontez- nous donc vos s s-s pour que tout le monde puisse partager vos découvertes, vos trucs pour rendre le démarrage (et l'après-boot!) Agréable.
Pour booter nous publions quelques paragraphes extraits d’une lettre de Pierre Ardichvili : Installés en permanence sur mon système, et chargés par la startup- sequence: ConMan, wKeys, FurtcKey et le Clock Program 1 de Waggoner.
SilifCon:) est dans mon répertoire C. Conman : un excellent pro- ramme sans problèmes apparents, e fait de sauver des séquences de commandes CLI en fichiers "History" est très commode. Le désavantage est de ne pas pouvoir voir l'historique des commandes comme dans Sili(Con:).
Sili(Con:) : également un excellent programme sans problème, surtout du fait qu'il permet d’activer une commande en cliquant dessus.
Les désavantages sont l’impossibilité de sauver des séquences de commandes comme dans ConMan, et le fait d’avoir à faire deux manoeuvres pour expédier les deux fenêtres "derrière". L’idéal serait un ConMan avec un insert dans la même fenêtre, reproduisant la fenêtre de commande de Sili(Con:).
Néanmoins, je ne pourrais plus me passer de ces programmes.
WKeys : très pratique quand on travaille beaucoup sous CLI. Le fait d'étendre la fenêtre CLI à tout l'écran, puis de revenir à la taille initiale d’une seule pression de touche justifie à lui seul le chargement permanent de ce petit programme en mémoire.
FuncKey : utilité évidente, éviter de définir les touches utilisées par wKeys.
Tous ces programmes ont l’air de faire bon ménage, et de ne pas gêner les autres applications. FuncKey n'a toutefois pas l’amabilité de rendre la main au CLI une fois lancé, je le démarre donc à l’aide de RunbacK.
Clock Program : une horloge intéressante par sa fonction "AutoFront" qui la fait revenir automatiquement à la surface après qu’elle ait été recouverte par une autre fenêtre. Inconvénient : elle per- tube Textcraft Plus, en causant un rafraîchissement intempestif de l'écran toutes les dix secondes. De plus, je la soupçonne fort d’être à l'origine de nombreux blocages de la souris Jors de manipulations intensives d’icônes en travaillant sous Workbench.
GUPERTINO’s ALOHA Newsletter Mes Cher(e)s Amlgàdos, DIRECT O R Y Alerte Virus! ...... ... page 2 C-F: S.A.V. Amiga .... .... page 4 Faute de place ... ... page 4 Last Minute News ... ... page 4 CopyDisk: suite . ... page 5 Mini-Tips ... ... page 5 AMIGAre .... page 6 Micro-News ...... .... page 6 Merci les lecteurs .... .... page 7 Look and Feel ... .... page 8 Anny Funny ..... .... page 8 Amigalement Vôtre .
.... page 8 Annexe: Nouveautés PDS et Bon de Commande Me voilà. Une fois de plus vous devrez "subir" ma présence.
- En faveur de ceux qui m'ont écrit pour m'encourager à
poursuivre mon activité de soutien en faveur de l’Amiga;
- en faveur de ceux qui; ouvertement ou entre les lignes, ont
manifesté la crainte que Je pourrais vous abandonner;
- en faveur de tous ceux qui aiment Vamiga et qui apprécient ce
que je fais pour les Amigà- dos (AMIGAmines comprises!)... ...
et bien!, en faveur de tous ceux-ci je déclare que je
n'envisage pas d’interrompre mon Amiga Fanatic Activity.
Celle-ci n'est pas une promesse. Vous savez déjà que je tiens toujours mes promesses "quel qu'en soit le prix!' (cfr. A-news 1 - page
12) . En réalité je ne pourrais jamais formuler une promesse
pareille (je serai toujours le "paladin" de l'Amiga) car je
pourrait être victime de facteurs extérieurs.
A titre d'exemple sachez que je suis en train d'étudier un réseau privé "Supranational" qui pourra être composé de 1000 jusqu'à 2 3000 ordinateurs reliés à un serveur central. Pour ce projet j’envisageais l'utilisation de l'Amiga mais, pour un ensemble de raisons (parmi lesquelles loin d'être dernière l'attitude de Commodore-France envers moi), je me suis orienté vers d’autres machines. Cela pour vous dire que si "l'étude" de ces nouvelles machines devrait me prendre plus de temps de ce que je prévoie actuellement, je me trouverai dans l'obligation de réduire le temps que je peux dédier à
notre "déesse Amiga". Voilà pour quelle raison je ne peux pas vous adresser une "promesse formelle" dans le sens que je continuerai à toujours.
Quant au fait que je continuerai à écrire pour A-news (ainsi que pour d'autres revues) et en réponse à certaines questions posées par les plus curieux de mes lecteurs, il est bon de rappeller que dans la vie chacun à ses motivations. Il y a ceux qui travaillent pour l’argent, il y a ceux qui travaillent pour le plaisir d'un travail bien fait. Certains travaillent poussés par la passion interne, d'autres cherchent la gloire. Il y a les idéologues et les mercenaires. Dans la vie il est souvent possible d'atteindre le même résultat (et de l'offrir) par des voies différentes et je ne sais pas
qui. En toute honnêteté, serait capable de m'indiquer la meilleure avant d'être arrivé au bout du chemin (attendu que l'on y arrive...). Bon, tout le "bla.. bla.." qui précédé ne m'empêche pas de vous annoncer le contenu du "Directory"!
La "CUPERTINO's ALOHA Newsletter (CAN) est une lettre d'information privée publiée à but non lucratif par Giorgio Cupertino à Monte-Carlo (Principauté de Monaco) et diffusée gratuitement par "A-news".
CAN - Copyright 1986. 1987. 1988 - Tous droits réservés - Toutes reproductions et ou traductions même partielles et par n'importe quel moyen, strictement interdites. Les noms, marques et logos cités (reproduits) appartiennent à leurs propres maisons.
Cupertino Alerte Virus!
Cette fois je ne perdrai pas de temps à vous expliquer le principe de fonctionnement et transmissibilité des Virus, mais j’irai me concentrer sur les moyens de défense disponibles car la situation est en train de devenir tragique. Les différents virus "en circulation" ont déjà fait trop de victimes (fichiers et disquettes).
Tout de même il est important de vous rappeler que la caractéristique principale d’un virus est celle d’être transmissible d’une disquette à une autre. La contagion se produit par l’écriture du code du Virus (qui est capable de s auto-reproduire") sur une disquette saine. Cette disquette, une fois contaminée, pourra en contaminer d’autres.
Le Virus peut être dangereux à deux niveaux. Avant tout, le fait de pouvoir s’auto-écrire sur une disquette produit la destruction des données à la place desquelles il s’installe. Deuxièmement certains virus méchants, une fois installés dans la machine, peuvent provoquer plusieurs problèmes: plantage, corruption de fichiers, etc. Il est donc évident qu il est très important de se protéger.
La première régie consiste, au démarrage de la machine, (ceci s appelle un "cold-boot") à booter avec une dis- guette saine. De même, après chaque reset (CTRL-A-A), c est à dire "warm-boot", rebootez toujours avec votre disquette saine. En pratique, soyez sûr que votre disquette Workbench avec laquelle vous démarrez normalement ne soit pas contaminée.
Savoir si une disquette est saine est relativement facile car, jusqu’ici, les seuls virus connus s’installent à la place du boot-code secteurs 0 et 1 de la piste 0. Avec le programme ViewBoot (que vous pouvez trouver sur la disquette AMIGATimcs 1.1, ainsi que sur d’autres) vous avez la possibilité d’inspecter les secteurs du boot sous forme de caractères ASCII dont l’examen pourra vous dire plein de choses. En réalité, surtout si vous n’êtes pas experts, plutôt que de "donner la chasse aux virus" le ViewBoot est très pratique pour avoir confirmation si une disquette est saine.
Pour voir de quoi une "disquette saine" a l’air, faites une copie de votre Workbench standard et après utilisez l'option "Install" du ViewBoot qui, tout de suite après l’opération, vous affichera automatiquement à l’écran les secteurs du boot après les avoir écrits. Faites cette opération et admirez comme il est propre le code créé par ViewBoot.
Ces deux secteurs tellement propres nous offrent un avantage considérable dans notre chasse au virus. Voilà la procédure à suivre:
- prenez une disquette vierge et formattez-la
- après l’avoir formattée faites un install avec le ViewBoot
- renommez cette disquette VirusFree ou autre nom qui vous
convient)
- protégez cette disquette en écriture
- collez-lui une étiquette avec son nom et la mention "MASTER"
- revérifiez avec ViewBoot que le boot-code soit bien propre
- préparez 3 ou 4 copies à garder sous la main.
Maintenant, chaque fois que vous soupçonnez avoir at- trappé un virus, insérez une de ces disquettes (non protégée) et analysez-la à nouveau avec ViewBoot. Si le code du boot a été altéré vous le remarquerez immédiatement.
J’ai dit insérez et non pas rebootez car certains virus, tel que le Byte Warrior par exemple, peuvent contaminer les disquettes insérées dans le drive sans besoin de recourir au reset (CTRL-A-A). D’autres virus en revanche, tel que le SCA, infectent les disquettes uniquement avec le warm-boot; c’est à dire que le CTRL-A-A transfère le code du virus sur la disquette qui vient d’être bootée.
Faites donc vos test en deux étapes: d’abord la simple insertion dans le drive et après, si la disquette n’a pas été contaminée, avec un reboot. Si avec ces deux procédures les deux secteurs du boot restent inaltérés il est raisonnable de conclure que vous n’avez pas de virus dans la machine.
Si par contre, vous vous retrouvez avec un boot altéré, cela veut dire que quelque chose capable d’écrire sur la disquette s’est installé dans votre machine. Si tel est le cas, éteignez votre machine pendant environ 20 secondes. Rallumez-la et insérez une autre copie de la disquette VirusFree et faites un nouveau reset. Revérifiez cette disquette avec ViewBoot. Si celle ci a été altéré (donc contaminée) protégez-la en écriture et prévenez- moi immédiatement car dans ce cas vous venez de découvrir un virus (dont l’existence jusqu’ici n’a pas encore été prouvée) qui est capable de survivre
même à machine éteinte. (Il pourrait s’agir du "virus de l’horloge".)
De toute façon chaque fois que vous avez (ou que vous suspectez avoir) un virus dans la machine, éteignez l’Amiga et rebootez avec une disquette saine. Bien sûr vous garderez cette disquette toujours protégée en écri- ture afin de la préserver de toutes contaminations possibles.
Dans bien des cas malheureusement vous ne pouvez pas lancer un programme (notamment les jeux) à partir du Workbcnch car vous êtes obligés de faire un "boot direct". Si tel est le cas vérifiez avec ViewBoot ces disquettes et, en cas de doute, éteignez l’Amiga après utilisation. (Jusqu’au moment où vous laissez vos disquettes protégées en écriture, de toute façon vous ne courez pas des risques.)
Tous ceux qui ont raison de croire d’avoir trouvé un nouveau virus sont priés de me contacter au plus tôt car cela me permettra éventuellement d’étudier un remède au bénéfice de toute la communauté des Amigàdos.
Voyons maintenant une liste (malheureusement non exhaustive) de vrais et faux virus, des "faux" virus pro- lectors ainsi que des virus qui pourraient exister mais que personne (à ma connaissance du moins) est arrivé a "isoler" pour les étudier; SCA a été le premier (sur Amiga) et ses "dégâts" se "limitent" à écrire sur la piste du boot.
Byte Bandit Déjà plus méchant, il bloque l’Amiga sur un écran noir en laissant croire à un plantage. Normalement il est possible de récupérer la main en appuyant successivement sur les touches suivantes (en les maintenant): Left-Alt Lefl-Amiga Space-Bar Right-Amiga Right-Alt L’on soupçonne l’existence de deux variantes dont la plus méchante effacerait (partiellement?) Des fichiers.
Celte deuxième version pourrait aussi contaminer des disquettes par simple insertion dans le drive sans besoin d’un reset pour les infecter, mais, paraît-il, à condition que la disquette soit bootable.
Byte Warrior Reconnaissable par la chaîne de caractères "DASA" dans le secteur du boot. Il existe sous deux versions quasiment identiques que je suis en train d’analyser. Sachiez qu’il est très méchant car il génère de (faux) rcad write errors qui disparaissent seulement quand vous déprotégez votre disquette; dès que vous la réinsérez dans le drive (n’importe lequel!) Elle est immédiatement contaminée, même si ce n’est pas une disquette bootable (installed). Ce virus est soupçonné être responsable de la destruction des fichiers et ou de certaines pistes d’une disquette. Quelqu’un le
dit capable aussi de "griller" certains circuits intégrés de la machine, mais aucun test concluant n’a prouvé cette hypothèse.
Revenge Celui-ci je ne l’ai jamais rencontré. Il serait connu aussi sous le nom de "Dick" virus. Il paraît que sa particularité consiste (après une minute d’inactivité?) à transformer le pointer de la souris en un "phallus". Ce serait pour cette raison que des hackers allemands auraient nommé "VirusKastrator" un antivirus capable de l’éliminer. Pour le reste il serait identique au Byte Bandit.
AEK Son existence est certaine mais je ne l’ai jamais en- contré et je ne sais rien à son égard.
LSD même chose que AEK NorthStar Ce dernier est spécial car il s’agit d’un antivirus qui malheureusement a la particularité de s’installer tout seul sur la piste du boot. Le résultat (destructif) est donc comparable à celui d’un virus (tel que SCA par exemple) car en pratique il se transmet d’une disquette à une autre avec donc un effet de contamination.
A1000 Ceci n’est pas le nom d’un Virus. Je désire seulement vous informer qu’il semblerait fondé le bruit relatif à l’existence d’un virus qui s’installe dans la RAM ROM du KickStart de l’Amiga 1000. Ce bruit serait confirmé par l’existence de deux antivirus que je possède, mais que je n'ai jamais pu tester car je n’ai jamais rencontré ces "Kick-virus".
Hard Disk Est-ce qu’un disque dur pourrait rester contaminé? Même dans ce cas aucune preuve concluante n’a été portée à ma connaissance.
Horloge On soupçonne l’existence d’un virus capable de se loger et rester à l’intérieur de l’Amiga même après que celle-ci a été éteinte, en profitant de l’horloge qui est sauvegardée par batterie. Jusqu’ici son existence n’a été ni documentée, ni prouvée.
Heureusement il y a des antidotes aux virus. En effet il est plus ou moins facile de se procurer des programmes réalisés par des hackers, qui peuvent détruire les virus qui résident en mémoire et protéger votre Amiga en empêchant aux disquettes contaminées d’installer leur virus en mémoire. Parmi les plus répandus je vous signale les suivants:
- Ass Protector Version 1.0
- Z 4.0
- Tristar
- SCA protector (plusieurs versions d’origines différentes)
- Blizzard Protector
- ODIN Virus Killcr
- Virus Killcr PDS (VCheck 1.2 1.9, VirusX 1.1 1.6, etc.) Chacun
a ses avantages et ses points faibles dont l’analyse
demanderait plusieurs pages. Les trois plus éfficaces et plus
utiles sont: Ass Protector Version 1.0, Z 4.0 et VirusX.
Voyons maintenant les "faux-virus". Avec l’utilisation de ViewBoot (et du VirusX) il vous arrivera de voir s’afficher un message qui vous prévient qu’une disquette n’a pas un "StandardBootCodc". Il s’agit bien sûr d’une "alerte" pour vous prévenir que ce boot non standard nourraii cacher un virus. En pratique, dans la plupart de cas, il s’agit d’un boot-rapide typique à certaines présentations et ou démos, ainsi qu’à l’introduction (présentation) de certains programmes du commerce.
Dans d’autres cas il s’agit d’un véritable schéma de protection. Avant de décontaminer (installer) une disquette faites toujours une copie et intervenez donc seulement et toujours sur la copie. Si tout se passe bien (c’est à dire, votre copie installée se charge encore sans problèmes) vous pouvez répéter l’opération sur l’original; dans le cas contraire laissez tomber et demandez l’avis de quelqu’un plus expert que vous.
De même, parmi les faux virus qui pourraient créer des vrais problèmes il y a toute une série de programmes qui modifient la piste du boot. Tel est le cas du "BootBlockGenerator" et "StealMemBoot". Ces pro- r iîi grammes modifient la piste du boot tel que le fait un virus ou la simple commande install. Donc, une fois de plus, faites attention à ce que vous faites et travaillez seulement sur des copies.
En fin de compte ma recommandation est toujours la même: faites attention avec qui vous entrez en contact! Il est parfaitement possible de trouver des disquettes contaminées (enVirusées) n’importe où. Dans le réseau pirate bien sûr, dans le Domaine Public (les miennes sont toutes soigneusement vérifiées, n’ayez aucune crainte), chez les revendeurs et même parmi les originaux. Dans ce dernier cas je dois dire qu’il s’agissait toujours de disquettes originales non write proiected et qui venaient des boîtes non scellées; je pense avoir tout dit. (Dans un seul cas, il y a un an quand le
problème du virus était quasiment méconnu, une maison anglaise avait "contaminé", sans le savoir, son masler avant de le donner à la duplication. Il paraît qu’il a été diffusé en quelques milliers d’exemplaires!).
En pratique, pour mieux vous aider à vous défendre, j’ai préparé une disquette (voyez le bon de commande) où j’ai recueilli tout le "matériel" dont je dispose sur les virus. Je suis encore en train d’y rajouter des choses, donc je ne sais pas ce qu’il y aura dessus à la fin. Mon objectif est de mettre à votre disposition le maximum d’informations et programmes utiles à vous défendre.
Lst PS. Certaines disquettes PDS diffusées par BabMicro étaient contaminées. Quand je les ai reçues pour analyse A-news 5 était déjà sous presse et on était dans l’impossibilité de vous prévenir plus tôt. Il s’agit des numéros 98-100-101-107 et 120. Je ne les ai pas toutes testées et la liste pourrait être incomplète. Monsieur Johnny Daubes, le responsable de Bab Micro, s’excuse auprès des lecteurs de A-news et m’a assuré qu’il est déjà en train de "nettoyer" sa logithèque. Ceux qui les ont commandées feront mieux de vérifier leurs disquettes.
2nd PS. La "contamination par boot-block" n’est pas la seule formule possible de transmettre un virus. Des nouvelles formes de virus peuvent donc se présenter à l’avenir. Je vous rappelle que dès que vous découvrez un nouveau virus (ou croyez l’avoir découvert) il est important de me prévenir.
C-F: S.A.V. Amiga Certains utilisateurs et revendeurs ont porté à ma connaissance des problèmes concernant le S.A.V. pour l’Amiga.
J'ai mené une enquête préliminaire et dans certains cas, les doléances portées à ma connaissance ont l'air d’être fondées.
Il ne faut pas oublier que le mauvais fonctionnement du S.A.V. peut se situer à trois niveaux: les revendeurs, les sociétés qui sous-traitent l'assistance et bien sûr, "Commodore".
J’ai préparé une liste des problèmes qui m'ont été soumis et j’ai écrit à l'attention personnelle de M. Franck Lanne, Directeur Général de Commodorc-Fiance, en sollicitant sa prise de position au bénéfice de mes lecteurs. Copie de cette même lettre a été envoyée à M. Benjamin Phistcr, Directeur du Support Technique chez Commodore-France, ainsi qu’aux plus hauts dirigeants de Commodore en Allemagne. Evidemment j’attends avec impatience une réponse.
Au moment de boucler celle édition (15 septembre, 10 h 54), je n ai reçu aucune réponse. Bien évidemment je ne manquerai pas de vous tenir informés.
Enretcmps ceux qui ont connu des problèmes de S.A.V. et qui désirent sousmettre leur cas à mon attention sont invités à me contacter.
Faute de Place J avais encore quelque petite chose à vous dire au sujet des drives, du WB 1.3, de l'Amiga 2500. Je n’ai même pas de place pour la rubrique habituel "Trucs et Astuces" (ou Amiga-Tricks) je sais qu'elle est parmi vos préférées. Je devais aussi donner suite à l’article concernant la distribution des disquettes PDS au bénéfice de ceux qui désirent s'y intéresser. A la demande de beaucoup de mes lecteurs, je suis en train aussi de vous préparer la "Review" des produits qui ont retenu mon attention.
Tout cela va évidemment créér des problèmes. En effet, je devrais augmenter le nombre de pages de ma newsletter, mais l'éditeur dit que ça "ferait" trop. En alternative je devrait envoyer à l’éditeur des articles "normaux" à publier dans les pages "normales" d’A-news. Cette solution "volerait" de la place précieuse aux autres auteurs. La solution la meilleure serait d'augmenter le nombre de pages de A-news, mais il y a des contraintes de budget. Est-ce que la publication séparée de ma newsletter pourrait être une solution viable? Il faudrait trouver un moyen de la sponsoriser... Toujours
diffusée avec A-ncws (qui gagnerait ainsi 12 pages) vous auriez deux revues pour le prix d’une seule.
Vous savez déjà que je tiens beaucoup à votre opinion. Avez- vous des idées!?! Ecrivez-moi!... Last Minute News Le magasin GLORIA vient de recevoir la toute dernière version de l’émulateur C-64 de Ready Software. Si vous avez un drive Commodore Mod. 1541, vous pourrez le connecter sur la sortie série de l’Amiga et exploiter ainsi les logiciels du C-64 qui fonctionnent (il paraît) sans problèmes. D’après Patrick, qui l’a testé personnellement, la vitesse d’execution n’est pas pénalisée par l’émulateur soft et le niveau de compatiblité est plus que satisfaisant. Si vous ne le trouvez pas chez
votre revendeur (soyez sûr qu’il s’agit de la version 2.0) vous pouvez appcllcr Patrick pour plus de détails.
A Nice, à l’occasion de l'EuroGraphics '88, Tektronix a présenté la version Stéréo de sa station de travail 4336. L’effet de relief est très impréssionant pour sa qualité et sa profondeur. Des lunettes polarisées tout à fait normales (dont l’axe de polarisation a été opportunément adapté) sont le seul "equippement" nécessaire. L’un des responsables de Tektronix m'a informé qu'une imprimante PostScript Couleur sera présentée au prochain COMDEX de Las Vegas.
?
Le premier ordinateur de NeXT, Inc. sera présenté par Steve Jobs le 12 octobre prochain. D’après certains bruits un important accord de coopération avec IBM pourrait avoir déjà été signé.
No.ny.gainfe.PPS - MiseàiQurtiu.t,ataJpguga»2?aYH!iP87 - AddsadmtLdu-IISwtgmfrrt i?8fl Ce mois ci je me fais un plaisir de vous annoncer une nouvelle collection d'une qualité exceptionnelle: la série "TBAG" du Tampa Bay Amiga User Group en Floride. Je n’ai pas mis au catalogue les dix premières disquettes car leur contenu était déjà inclu dans les F1SH el ou AMICUS. En revanche, à partir de la numéro 11 il y a des choses bien intéressantes. En plus ces disquettes devraient sortir avec une cadence mensuelle et sont "prêtes à l'emploi". Vous bootez et... c'est parti. Une collection pour
connaisseurs qui plaira soit aux débutants soit aux utilisateurs expérimentés. Voici leur description: Icon+Ed Editeur d'icônes avec des fonctions en plus (alternate image, fillcd rectangle, elipses etc.) Tbag 11 Videos Une animation très intéressante.
Prophets démo graphique avec musique de fond (si vous n’avez que 512K fermez toutes les fenêtres avant de la lancer).
TicTacToe - Le jeu classique, mais tridimensionnel.
Tbag 12 Four Jeu de "Four in a Row" très bien réalisé J-Clock Petit utilitaire pour afficher la date, l'heure et la RAM disponible, simple, mais bien fait Access magnifique terminal emulator (en 16 couleurs) BMP Background Music Player - pour jouer en loop des fichiers sound (1FF ou Future Sound), très pratique pour jouer une musique de fond pendant un SlideShow.
Tbag 13 Vvizard CLI Wizard version 1.1 - updated on Tbag 16 AmiBug pour ceux qui désirent avoir un bug animé à l’écran DataBaseWizard - Agenda électronique très bien réalisée Tbag 14 VAC un autre petit "hack", il transforme le pointer en aspirateur et va aspirer votre WB.
MakeDirWiz pour créer un directory ou un sub-directory, avec sa propre icône à partir du WB et sans besoin de passer par le CLI EdStSeq pour éditer une startup-sequence à partir d'une icône ROMCrack utilitaire pour "Lire" les ROM de votre Amiga (prc-rclcasc) DropCloth version 2.2 Mach mouse accelerator avec hot keys Cliplt une sorte de Grabbit... mais attention au GURU Tbag 15 View IFF picturc displayer, seulement 600 bytes (il marche correctement en PAL et H AM) SONIX Play avec plusieurs musiques digitalisées - avec option Script - Great!
DiskX 2.0 - ScrcenX 2.0 - TaskX 2.0 différents utilitaires par Steve Tibbct CliWizard 1.2 CLI file utility, très complet et bien fait - Avec doc. Sur disquette Li’Lpaint petit programme de dessin simple mais bien fait Introducer ensemble de programmes pour permettre de créer vos propres intros Planct 1.0 pour "enrober" une image IFF autour d'une sphère - GRÉÂT!
Tbag 16 Sur la disquette se trouvent aussi 3 belle images Hearts Version 1.0 très beau programme de cartes (graphique) Tbag 17 NoCycle pour enlever le cycling aux fichiers IFF MenuRunner menu replacement pour l’écran WB, plus facile à employer qu'à décrire.
DataBaseWizard mailing list program update de la Tbag 14 Browser WB emulator in text only window VirusX le même qu'on trouve sur la disquette Fish 137 DoskWick - comprend ReadKwick et RitcKwick pour sauver et recharger le contenu du VDO: ou RAM: dans un seul fichier.
Wlconify pour transformer une fenêtre WB en icône Tbag 18 DoTii version 3.4, un des plus complets file handling utility DFC Disk copy and formatling utility Flist pour imprimer un fichier texte avec saut de page (plusieurs options possibles, litre, date, numérotation de pages etc.) Rez pour rendre résidentes les commande AmigaDOS de votre choix (très pratique si vous avez un seul drive) Startup intéressant, mais absolument pas pour débutants Big & NW deux petits "hacks" SlideShow très beau nouveau programme d’affichage d'images (avec de superbes images!)
Tbag 19 Formula traceur de fonctions tridimensionnelles Mach II version 2.0, déjà décrit sur d’autres collections Pyro Screen blanking program qui dessine des feux d’artifice à l’écran Marquce liquid crystal display programmable - Great!
KAL kaléidoscope électronique avec plusieurs paramètres définissables FlipBits pour changer une image PrintMaster de négative à positive pour utilisation avec DeskTopPublishing plus trois belles images.
Je continue aussi la description des disquettes FAUG en allant des plus récentes vers les plus anciennes. Je vous en annoncerai entre 5 et 10 chaque mois.
FAUG 61 disk a plus b deux disquette à utiliser uniquement ensemble (il faut avoir impérativement deux drives et au moins 1 MEGA de mémoire) - il s’agit de la démo de NewTck FAUG 62 Fot File Object Translator - pour convertir la description des objet 3D du format SCULPT 3D au format VideoScape 3D.
Addlcon pour créér des icônes pour les Fichiers et ou directories qui en sont dépourvus FAUG 63 DiskWipe pour effacer le contenu d'une disquette (le nom d’origine sera conservé). Not user friendly and somewhat bugged Mtest pour tester la mémoire de votre Amiga (chip and Fast) si vous soupçonnez d’avoir des RAM chips défaillantes testez-les avec ce programme FAUG 64 Brick Jeu du mur de briques avec des fonctions en plus Whereis+WBDopth+Emacs déjà décrites dans d'autres collections FAUH 65 BattleTech Jeu de simulation d’un combat entre deux ou plusieurs DroidWarriors avec utilitaire pour
construire vous même votre Battle.mcch Pcalc Programmer calculator - Simple, mais pratique Frcd FISH a préparé encore huit nouvelles disquettes. Je les ai reçues des Etats Unis depuis quelques jours (merci Fred, merci Richard) et je les ai déjà envoyées à tous mes abonnés. Les voici: Fish 147 MicroGNUEmacs toute dernière version - éditeur de textes professionnel pour programmeurs Fish 148 EFJ Escape from Jovi - Shareware de Oliver Wagner - Jeux avec plusieurs niveaux - Hi-Res scrolling et Stereo Sound (Joystick indispensable) Handylcons petit programme qui rajoute un menu déroulant à la barre
du WB en vous permettant d'accéder aux programmes de votre choix.
Scramblcr Programme pour coder et décoder un fichier texte.
Fish 149 Animal Sound voix digitalisée d'animaux avec un simple sound player que vous pouvez utiliser pour n’importe quel son digitalisé.
Less version 1.3 - update de la FISH 92 Scheme un dialecte du LISP statistically scoped and properly time rccursive. (Wilh some samplc programs with source) Fish 150 Alrfoil update de la Fish 71. Presque une simulation du Tunnel du Vent.
DC 10 Simulation de vol instrumental avec un DC10 (Il faut l’installer sur une disquette séparée - Débutants s abstenir) Complet avec doc sur disquette.
ExecLib de Alex Livshits - comment écrire et utiliser the user defined disk-resident libraries - Pour des développeurs qui utilisent le LATTICE C. Iconizer de A. Livshits - pour transformer votre pointer en petite icône et la récupérer en la double-cliquant; utile pour vous créer votre propre librarie de mouse pointer Pilot Une version du langage Pilot comprenant une démo réalisée pour le National Park Service américain.
StealMemBoot de A. Livshits - équivalent de NoFastMem, mais qui s’installe directement au boot. (Etant donne qu il modifie le secteur du Boot peut être employé en tant que Virus Killer; il faut quand même faire attention car on ne peut pas l’utiliser avec n’importe quelle disquette.
F ish 151 GlobeDemo Une autre démo du globe tournant Icons une autre belle collection d’icônes Pcopycopieur avec Vcrify et autres options - pratique pour copies multiples; il demande 2 drives.
SCT (Set Color Table) CLI utility pour régler les couleurs à l’écran. Le réglage peut être sauvé et même copie d’un écran à l’autre.
SlideShow même programme de Slide-Showque celui décrit sur laTBag 18 mais les images sont différentes Surveyor le programme ouvre une petite fenêtre dans laquelle les coordonnées du positionnement du pointer sont affichées. R Fish 152 Blk Utilitaire pour créer automatiquement des "requesters". Il convertit du texte en source C. Il intéresse uniquement les programmeurs.
RunBack ce programme vous permet de lancer un programme en background et de refermer la fenêtre CLI ou il a été lancé. Intéressant pour la startup-sequence et les Fichiers execute.
UUCP Misccllaneous UNIX utilities Fish 153 Dme mise à jour du MATT's TEXT Editor. Version 1.30 (previous version on disk 134) HPH Emulateur de la calculette HP11C. Intéressante la fonction ON OFF qui transforme la calculette dans une icône dans l’attente d'être utilisée Hlman utilitaire pour les possesseurs d’une imprimante Laserjet Plus Fish 154 AssemblyDçmos des petites démos intéressantes écrites en assembleur.
Guardian diagnostic and vaccination de virus VirusX Version 1.21 - réconnaît le Byte Bandit Virus_Alcrt! Nouveau produit spécial anti-virus Wicon Pour transformer une fenêtres ou plusieurs en icône qui, en la double-cliquant, vous rendra la fenêtre d origine.
~‘e. ,mPortanle: je sais qu’il y a des collections PDS d’une excellente qualité un peu partout dans le monde. Notamment en Angleterre, en Australie et Nouvelle Zelande, en Alaska, en Suède et je ne sais pas où encore. Est-ce que parmi mes lecteurs il y en a qui ont des contacts avec les Amigàdos dans ces pays, afin d’obtenir des renseignements valables à ce sujet? S.V.P., aidez-moi a vous présenter la meilleure et plus vaste logithèque PDS pour Amiga qui existe au monde. Aidez-moi à partager avec vous les joies que notre deesse est capable de nous offrir.
PD5 - Public Domain Software, Developers Diskettes and Other Services (Liste des titres et autres services disponibles - 17 Septembre 1988) Envoyez votre commande à: Giorgio Cupertino Boite Postale 17 98001 Monaco Cedex Principauté de Monaco
(93. 50.02.84) (Best time to call:
10. 00 13.00 or 14.00 15.30)
* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
S. V.P., indiquez au dos les disquettes de votre choix soit en
"cerclant" leur référence, soit en écrivant leur numéro de
référence (FISH par exemple). Reportez le nombre total de
disquettes commandées aux endroits appropriés et
multipliez-le(s) par le prix correspondant.
Abonnements aux disquettes PDS:
- FISH (12 disquettes) (start with II ) 360.-- _
- PDS-MIX (10 disquettes) 330. _
- The BEST of... (6 disquettes) 210. _
- AmiGraph - DemoPicAnim (6 disquettes) 210. _ Tous ces
abonnements offrent la garantie: "Satisfaits ou remboursés!"
(au pro-rata des disquettes non encore envoyées) a Disquettes PDS (port et duplication compris) 30. x _ _ (disquettes garanties et marquées Double-Face) b Abonnement à "The Amigan" (1 year - 6 issues) 290. _ (The best newsletter for the Amiga; environ 60 pages) c Abonnement à Jumpdisk (magazine on diskette!)
(6 issues: 350 F.; 12 issues: 600 F.) (envoi by Air-Mail) _ d CAN (Newsletter 5,6,7,8, 8b+9) (cerclez celle(s) choisie(s)) _ (1 = 20 F.; 2= 35 F.; 3= 50 F.; 4= 60 F.; 5= 70 F.) e Catalogue PDS (22 Avril 1987 + mises à jour) 20. x _ _ f JumpCat (disquette avec description du contenu des 25. _ toutes les FISH, FAUG et AMICUS au catalogue) * g Virus-disquette 25. - h AMIGA Stickers (Etiquettes autocollantes 1.00 F.chacune) 1. x _ _ i Supplément pour envoi recommandé 15. - (envoi non recommandé: le risque incombe au destinataire) j Frais administratifs (quel que soit le montant de la
commande et l'article choisi) 10.
Montant total de la commande: Pour le moment le service de distribution des disquettes PDSest offert sans but lucratif exclusivement de particulier à particulier.
Prix valables jusqu'au 15 Novembre 1988 ou jusqu'à parution d'un nouveau catalogue ou jusqu'à un taux de change du dollar de 6,50 (whichever cornes first) (Ce catalogue remplace tous les précédents avec effet immédiat.)
S. V.P. joignez votre chèque à la commande (étranger: mandat
P stal international)
* L 'AmigaLibDisk 0 sera réinsérée au cata uque dès que le
fichier électronique sera mis à jour jusqu'à la disquette FISH
II 146.
VOICI LA LISTE DES DISQUETTES DISPONIBLES Indiquez les disquettes de votre choix soit en "cerclant" leur référence soit en écrivant le numéro voulu (pour les FISH par exemple). ’ Public Domain Software:
- FISH (1 à 154)
- FAUG (66 à 75) --
- Tbag (11 à 19) "
- AMICUS
(1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-19-20-21-22-23-24-25-26)
- The Amigans (3-5-7-9-10-11-12-14-15-16-17) Augment 1 -
Freeware (des programmes en basic nouveaux et anciens) - - -
- - - - French PDS: 1 2 3 ( 3 = LOTOCalc by Yann
Guilly ) GoMoko + Paint-1 (in AbasiC - ready to run) P0LY83-123
(beaucoup d utilitaires et autres choses + PopCLI)
ZnnSG,)r;RENDER U1-0) butants a 'abst-nir.. . ) MANDELBROT
(Charles Vassallo) PICMANDEL1 (à utiliser avec la précédente)
- Basic+ASM (Charles Vassallo) (ILBMdemo - palette et ifs
(fractales)) MCA (AD 4 - GD 13 - GD Ü4 - MS 1 - PRG 1 -
SD 2) ractaies;; - - - AMIGATimes 1.1 (ViewBoot - Mach II -
UtilMaster) Great!
EDPlus II Version 2.0 (Christophe Perrier-Bavoux) Shareware Démos - Slide-Shows - Personal-Software:
- GAC (1-2-3-4-5) (Slide-Shows du concours: "Say it in Colors")
Amiga Slide Show (une suite d'images digitàlisées) - - - -
Slideshow (organisé par Gauthier Groult) inrrPrD ?? V aucorbeil
(moirages + cycling!) (PS - Freeware) JuuuLtK Ue robot animé -
une pièce de collection!)
- Mandelbrot Variations (Philippe Schuller) (PS - not PDS)
MANDEL_HIRES(Slide-Show of Hi-Res fractals by Charles Vassallo)
- Farrah "COSMOS" (PS - not PDS)
- Farrah "Poivre Sel" (PS - not PDS)
- DEMO "VideoScape 3D"
- EL GATO - (superbe demo animée - une pièce-de collection!)
I,Cp pt-3D Ani(nation Demo (trois belles démos animées) n - Slide-Show avec cycling et musique de fond
- F M F h ç iiPe6 °rieux) pour aPPrendre l'alphabet au enfants
Ch8r Sllde-Showi avec "cycling", mélangé d'art classique et
électronique Developer's Diskettes:
- AmigaBasic with BitMaps (load save convert pictures IFF +
ACBM) (1.1)
- 1™ Goodstuff0031 Examples - Iff 5ources - Print spooler -
Errata vol 1.1 - - - - - - Mount Command (pour configurer
tout genre de drive et disque-dur) (1.1) ?erea FTÎ Série et le
deViCe TIMER) (aussi sur PlamDP-I I ) ri no Ît y US Dommodore
for Service Training) Prin?e L nerriAM1;aiSHn-Minitel) (
Mouse"hac, ’ PrinterStealer, Record Replay) Amrpa
aarrgraaii'supçonne qüe uous - portezju dos ligne 'a" ou "b")
le nombrrtôtâï‘drdîsqüëttës"chôîsïësy Toutes mes disquettes
sont garanties indemnes de tous virus Cupertino ÇopYP'sh; suite
Dans A-news 5 (page 5) Bruno Napoli nous faisait partie
d’une découverte concernant la possibilité de recopier une
disquette défaillante. La procédure, fort simple, consiste à
lire et à récrire cette même disquette.
Miracle: dans bien des cas ça marche!
L’Editeur faisait remarquer le manque de logique dans tout ça car un copieur reproduit ce qu’il lit.
Dans A-news 6 (CAN 16 - page 6) je donnais plusieurs conseils utiles à bien réussir vos copies.
Ces trois points ont provoqué un déluge de questions et bien des lecteurs m’ont sollicité à écrire d’avantage sur ce sujet car ils veulent savoir la vérité! Certains ont assuré que l’astuce suggérée par Bruno Napoli est efficace; d’autres ne comprennent pas la logique; la plupart sont curieux de connaître les explications techniques si elles existent.
Voilà, vous êtes servis! Il faut préciser avant tout que le KWIC (Key-Word In Context), c’est à dire le mot-clef dans le contexte de la réponse de l’éditeur est: "un copieur reproduit ce qu’il lit"'!
En réalité la différence entre une disquette parfaitement saine et une disquette défaillante n’est que très rarement aussi nette. Sauf des accidents tel que les spills of coffee (voyez AMIGAre dans ce même numéro) ou des défauts d’origine, les disquettes ne s’abiment pas forcement tout d’un coup. Dans la quasi-totalité des cas elles donnent des "signes de défaillance". Des read write errors, le bruit des drives qui sont obligés de recalibrer plusieurs fois avant de lire une piste, un boot raté mais qui après passe, sont tous des signes d’une probable défaillance d’une disquette.
Tout cela est dû au fait que, à un certain moment, une piste pourrait être mal lue. (N’oublions pas à ce sujet l’erreur statistique, qui s’applique aussi en écriture; pour plus de détails voyez les manuels techniques sur ce sujet.)
Si une piste est mal lue, cela ne veut pas dire qu’elle soit illisible. Si par exemple une piste a été écrite à l’origine un tout petit peu décalée car la tête du drive s’était mal positionnée pendant l’écriture, un mauvais positionnement du drive en phase de lecture pourrait rendre la piste totalement illisible, d’autant plus si celle-ci a un taux de magnétisation faible ou affaibli par le temps. En revanche une "erreur" de positionnement, mais dans la bonne direction arrivera à relire la piste sans aucune difficulté.
Dans bien des cas les disquettes (surtout les bas de gammé) deviennent défaillantes progressivement dans le temps. L’usure (poussière, frottement, etc.) avec une perte de magnétisation (du signal affaibli en lecture) font des dégâts irréparables.
C’est pour ces raisons qu’il est une règle d’or de faire immédiatement un back-up au tout premier symptôme de défaillance d’une disquette. Sa dégradation progressive permet en effet de la récupérer avec un ou plusieurs essais de copie, tandis qu’une utilisation ultérieure ne ferait que favoriser sa détérioration jusqu’au point de devenir vraiment illisible.
Voilà donc la logique: une piste détériorée avec un signal magnétique faible peut être lue après même plusieurs tentatives et cette même piste, une fois stockée dans la mémoire de l’ordinateur, pourra être récrite avec un nouveau signal au bon niveau qui va "remagnétiser" la piste qui était défaillante.
Ceci est la théorie. En pratique ce que veut laisser entendre ce lecteur, consiste à recopier une disquette sur elle- même. Pour les raisons expliquées plus haut ce système peut fonctionner (et dans la plupart des cas ça marche) mais il est dangereux car le programme de copie justement récrit ce qu’il lit. S’il a mal lu, il écrira quelque chose qu’il a mal compris en le substituant au signal (piste) d’origine. De cette façon un essai ultérieur devient impossible car le contenu de la piste originale a été entretemps effacé (récrit).
En plus il est presque toujours impossible d’établir au préalable si la disquette aussi est défaillante et non seulement le signal.
Recopier une disquette qui donne des signes de faiblesse est donc parmi les moyens plus simples, rapides et efficaces pour essayer de la récupérer. En revanche, pour votre securité, faites vos tentatives seulement d’une disquette à une autre. La recopier sur elle-même est trop dangereux.
J’espère ainsi que tout le monde sera content: rien de magique, rien de mystérieux, rien d’illogique.
Mini-Tins De toute logique avec les deux articles que j’ai écrit au sujet de la copie des disquettes, je pense qu’il était utile de vous indiquer les codes des erreurs les plus courants qui pourraient se produire pendant une copie: de 20 à 27 sont des data error donc ré-essayez (avec un peu de chance...) le 30 est un seek error ré-essayez (la tête pourrait s’être mal positionnée...) Ceux-ci sont les codes "officiels" de l’AmigaDOS et ils sont utilisés par la plupart des programmes de copie.
Leur analyse pourrait vous permettre de comprendre les raisons à l’origine d’une copie (et ou d’une disquette) défaillante.
Pour plus de détails voyez le Rom Kernel Manual.
Disquette souriante, jamais défaillante!
AMIGAre La dernière fois nous avons appris à avoir soin de nos drives. Cette fois-ci, avant de poursuivre cette série d articles, j’ai jugé bon de vous fournir toutes les indications et contre-indications utiles afin de garantir une longue vie à vos disquettes.
Etant donné qu’il s’agit d’un support magnétique le danger le plus grave pour une disquette est représenté par tous champs magnétiques quelle que soit leur nature. Des aimants peuvent, bien sûr, effacer le contenu d’une disquette, mais aussi toute autre source de rayonnement directe ou indirecte. Le moniteur ou le téléviseur, les moteurs électriques, les transfos, les cables avec des courants intenses ou signaux à haute fréquence, etc... sont toutes des sources de danger pour vos disquettes. Attention donc où vous les placez, soit quand vous les rangez, soit quand vous les posez
temporairement.
Le deuxième ennemi des disquettes, tel que pour les drives, c est la poussière. Celle-ci a un pouvoir abrasif qui peut dégrader la surface de la disquette jus- qu à compromettre sa capacité de retenir le signal magnétique. & La surface d’une disquette est très délicate. Il ne faut jamais compromettre sa propreté. Il ne faut pas toucher la surface avec les doigts. Pour la même raison il faut éviter des accidents tel que de renverser du calé sur vos disquettes. Je cite intentionnellement ce CarrCa,r Paraît Qu’aux Etats Unis celui-ci (spills of coffee) représente plus de 50% des raisons de
défaillance (accidentelle) des disquettes!
Quant au stockage de disquettes, quand vous ne vous en servez pas, en plus des précautions déjà citées (attention aux champs magnétiques, poussière, etc.), il faut leur éviter une chaleur excessive (attention au rayonnement du soleil) ainsi que les trop basses températures. Une bonne plage de securité se situe entre 5 et 55 degrés.
Il y a un autre ennemi, vicieux, presque invisible mais pourtant très dangereux qui atteint à la santé de vos disquettes: la fumée! (Ah, oui... je sais bien que je vais me faire haïr par mes Amigàdos fumeurs qui vont dire que c’est impossible que la fumée soit dangereuse pour les disquettes; et pourtant...). Voici 1 explication technique: une cigarette en aspiration brûle a très haute température; la fumée qui se lève tout de suite après est tellement chaude au point d etre fortement ionisée et acquère ainsi une charge électromagnétique importante.
De ce fait la fumée s’accroche très facilement à toutes surfaces ayant une charge électrostatique et ou magnétique; tel que par exemple la surface magnétique d une disquette. A ce point là, il faut considérer que la fumee, aussi impalpable qu’elle soit, est tout de même un ensemble de cendres sous forme de micro-particules fortement abrasives qui, une fois accrochées à vos disquettes, commencent un bon travail de "polissage" sans compter les possibles décharges électrostatiques dues à la ionisation des particules!
Alors, mes cher(c)s Amigàdos, si vous ne tenez pas à votre santé, songez au moins à celle de votre Amiga et de vos disquettes. Après tout, ne l’oubliez pas!, 1 Amiga is the first female computer et pour la bonne réglé, même si je risque de paraître un peu démodé, je suis d’avis qu’on ne devrait pas fumer en présence d une dame!
Micro-News IBM a commencé à'livrer en quantité son nouveau minicomputer AS 400 connu aussi sous le nom de "Silverlakc".
Rcflection Technology aurait mis à point un écran d’ordinateur de la dimension d'un timbre-poste. La définition et la netteté des informations serait comparable à celles d'un téléviseur 12 pouces.
(En proportion de la distance de visualisation.)
AT&T a décidé de mettre à disposition de ses clients un programme ultra performant pour la résolution des problèmes de programmation linéaire; notamment dans le domaine des transports, du traitement du pétrole, etc. Il peut résoudre des pro- blemes extrêmement complexes face auxquels même les ordinateurs les plus rapides au monde s’avéraient incapables.
Mis au point par le génie mathématique Narendra Karmarkar, il peut être exploité par un ordinateur spécialement conçu qui s’apelle KORBX dont le prix a etc fixé à 9 (neuf) millions de dollars.
Texas Instruments a commencé la livraison de sa "super-chip”. Il s’agit d’un microprocesseur 32 bits à architecture RISC capable de 100 millions d’instructions par seconde (MIPS), plus rapide donc que la plupart des mainframes.
Express Paint vient d'annoncer la version 2.2.12 de son programme graphique avec lequel on peut réaliser des images plus grande que l’écran et les imprimer en PostScript.
Broderbund a déjà commencé la commercialisation de Fantavision pour Amiga. Tout en étant une adaptation du programme sorti à l’origine pour l’Apple II (et avant déjà adapté pour d'autre machines) cette nouvelle version Amiga exploite bien les possibilités de la machine. D'autres programmes de Broderbund devraient être bientôt adaptés sur Amiga.
Ameristar annonce la disponibilité de son International Package pour Amiga
2000. Ce système permet la connexion sur réseau Ethernet par
moyen du système NFS (Network File System) développé
par SUN Microsystems et adopté par plus de 100 fabricants
divers. Avec ce système l’AMIGA peut dialoguer avec des
stations de travail Apollo, Sun et Vax, l’environnement
Unix ainsi que d'autres micro-ordinateurs tel que IBM- AT
et MAC II. Le prix est inférieur à 900 dollars.
NcwTek a envoyé gratuitement à tous les possesseurs enregistrés de DigiView sa première édition de "NewTek Times". Il s’agit d'une publication de 8 pages toutes en couleur où l'on trouve plein de renseignements sur les produits NewTek ainsi que des petites astuces pour mieux exploiter les possiblilés de leur digitaliseur vidéo. L'on y trouve aussi l’annonce de la constitution de leur club d'utilisateurs: "Cool Friends of NcwTek Club".
New Laser Times est le nom d’une Newsletter réalisée 100% en PostScript avec Profcssional Page. Gold Disk l’a envoyée gratuitement à tous les possesseurs enregistrés qui ont acheté leurs produits.
Cupertino Merci les lecteurs J'ai déjà eu l'occasion d'écrire, dans l'un de mes premiers articles, que Je suis plutôt timide. Pour cette raison quand je reçois des compliments (surtout publiquement) je me trouve immédiatement dans l'embaras.
Les lecteurs qui m'écrivent sont de plus en plus nombreux et, avec le courrier, même vos compliments se multiplient. En faisant force sur moi, je me suis dit que le moment de vous remercier publiquement est venu.
J'ai choisi presque au hasard, parmi toutes les lettres (plus de
2001) que j'ai reçu pendant le seul mois d'août, des extraits qui
représentent le "sentiment général" de mes lecteurs.
C'était aussi ma façon de remercier indirectement tous les autres lecteurs dont je n'ai pas publié leur lettres ou auxquels je n'ai pas (encore) eu le temps de répondre personnellement.
Je pense que les "passages" publiés dans cette page pourront être aussi motif de satisfaction pour Bruce Lepper et Rod Craig, Editeurs de A-news.
Merci à tout le monde.
Tout d’abord Bravo et merci à vous Madame (Cupertino) pour la patience de votre réponse téléphonique qui fit preuve d’une grande compétence.
Frédéric Etienne J’ai grandement apprécié notre conversasion téléphonique. J’ai reconnu en vous en "pur" de l’informatique et un vrai amoureux de notre déesse AMIGA.
Thierry Martin Un grand merci pour la qualité impressionant de votre "Support Amiga".
Patrick-Marc Rousseau Merci mille fois pour votre newsletter et vos precieux conseils, continuez de nous emerveiller chaque mois avec A-news.
Alain Piednoël A-news est une revue super car les articles qui y figurent sont non seulement captivants, mais traités avec un humour sans précédent. Bravo, c’est du bon boulot, continuez comme ça. Pour l’instant elle ne subit aucune concurrence... Hervé Tisserand Je vous remercie une fois de plus pour votre gentillesse et votre compétence.
Enzo Custodero Je... (nous!) Tiens à vous féliciter pour vos articles et votre action (et vos services!) Envers le domaine public et la cause AMIGA!
Eric Meunier Yann Wassenhove ... j’ai pu constater que votre attitude ouverte et généreuse n’etait pas monnaie courante! Je tiens donc à vous en remercier chaleureusement.
Catherine Rigault Je profite de cette commande pour vous féliciter de tous les articles que vous avez publiés (je veux parler de votre CAN). Et Surtout, une grande ovation à A-news qui fait vraiment honneur à l’Amiga (et que je trouve supérieur à..). Jean-Philippe Sort Votre Cupertino’s Newsletter est toujours plus intéressante, ex: ds le N.o 4 d’A-news l’article "printer-control" m’a beaucoup aidé, car... Franz Epineuse J’ai bien reçu les disquettes que vous m’avez envoyé. Ce sont, j’ose le dire, de véritables petits trésors. Le service que vous assurez est de plus irréprochable et je vous en
félicite.
Michel Marie Continuez à faire tout ce que vous faites actuellement pour l’Amiga, c’est GENIAL!
Frédéric Botton Look and Feel Le monde informatique est au courant des actions juridiques intentées par Apple Computer contre Microsoft et Hewlett-Packard.
Même. Il suffit d’attendre pour connaître la suite.
Entretemps, pour vous montrer jusqu’à quel point certaines prises de position" pourraient être ridicules, je vous tait part d une suite inattendue de cette "affaire". En effet d après John Faust (voir RoboCity News 4 4 page 20) il parait qu’une importante organisation de prostituées américaines (nommee COYOTE) aurait intenté une action juridique contre Apple Computer pour leur avoir "volé" le terme look and feei'l (La première fois qu’il vous arrive de croiser une super belle p... cherchez la traduction appropriée de 'look and feel" et dites-moi si elles ont tort. A propos: dans le
doute, touchez pas à la souris... vous pourriez être traînés en justice!)
N. B. Look andfill veut dire toute autre chose... Annv Funnv Il
paraît qu’Annv Funny a remporté un beau succès personnel
parmi les lecteurs d’A-ncws.
Plus d’un lecteur m’a fait remarquer qu’il était bien temps d avoir une signature féminine dans nos pages, d’autant plus que î étais le premier à dire que l’AMIGA est "the tirst icmale computer".
D’autres, plus curieux, m’ont demandé si Anny Funny existe vraiment et si c’est véritablement une femme!
Cher(c)s Amigàdos, la réponse aux deux questions est Il suffit de la croiser dans la rue pour se convaincre qu Anny Funny est bien de sexe féminin.
Dommage que celle-ci soit une revue d’informatique et non pas du genre PlayBoy; je suis convaincu qu’elle serait la Play-Mate du mois.
La portée (et la base) de Paction est telle que même les applistes les plus fanas, ainsi que la presse normalement tavorable a Apple ont manifesté plus ou moins ouvertement leurs critiques pour cette action.
A la base il y a le fait que la maison Apple désire défendre son domaine en soutenant que son interface utilisateur à base de souris, icônes et menus déroulants ne doit pas être imitée.
Surtout l’affichage à l’écran est à la base de la discorde car c est 1 împacte optique et l’impression que l’utilisateur en reçoit qui ferait décider ce dernier à acheter un produit Apple plutôt qu une autre marque. C’est cette impression d ensemble que les américains définissent "look and feel" et qu Apple désire protéger (à tort ou à raison).
N’est pas ici le lieu pour formuler des opinions en faveur ou contre la position d’Apple. Tout simplement c’est peut cire le cas de rappeler que la gestion d’un ordinateur à base de souris et d icônes a été mise à point par Xerox dans son centre de recherches avancées de Pafo Alto en Californie, bien avant la naissance même d’Apple.
La simple raison pour laquelle je parle de tout ça est que bien des lecteurs m ont demande pour quelle raison Apple n a jamais attaqué Amiga. Cette machine aussi exploite le système à base de souris, icônes et menus déroulants (Sur ce dernier point n’oublions pas qu’Apple a "emprunté" de 1 Amiga le système de menus en cascade...). Très sincèrement ie ne le sais pas, même si je pourrais formuler plusieurs hypothèses qui portent sur des raisons juridiques, de marketing et d’opportunité; de timing AMIGAlement Vôtre rnêaàssîmimssmmïïêi.
AMIGAlement Vôtre,
- Giorgio Cupertino - Certified Amiga Devcloper Sf~LCetlC
N*w,le,ter est quasi totalement mise en page sur AMIGA avec
Professional Page et ùn Apple Hc U.vecPFie|lï«rr •
er-P°'8tSCriPt- PrSmière P3SC 61 1CS S°nt réa,isés avec ban
de no lui h i Ful,T«*t e.1 imprimes sur une machine à écrire
Triumph à marguerite, avec ru- av e PhntMLsîirpCr,|Pa-
,n.ler,mcdiairc d'une interface ADLER. L’cn-tête est préparée
sur AMIGA une Nashùa Dans le imprin,Ce matricielle EPSON et
photocopiée, pour le master final, avec une Nashua. Dans le
processus n intervient aucun procédé de collage (coupcr-coller)
manuel Le tout avec une très grande aide et beaucoup de
patience de la part de ma femme e, de quelques am,s
dHoosirion'sTra rW00! Sp.éci,alemcnt le magasin Gloria à
Monte-Carlo pour m’avoir toujours mis à disposition sa
LaserWriter a n importe quel moment et sans limite de temps.
(Merci Marzio et Patrick!)
¦NEWS ESSAI ESSAI LE TRAITEMENT DE TEXTE par EXCELLENCE Après Scribble, Micro-System revient en force avec Excellence. Mi-traitement de texte, mi-P.A.O, ce logiciel semble se hisser parmi les plus performants dans ce domaine sur AMIGA. Excellence, tout comme Prowrite de New Horizons, marque le pas décisif en apportant tout un environnement graphique permettant une adaptation aisée des utilisateurs les plus novices.
Nous découvrons la traditionnelle page d’écran avec règle graduée. Le menu "paragraph" a été supprimé et remplacé par une suite de petites icônes greffées à la règle. Celles-ci représentent toutes les fonctions de ce menu, comme : aligner à gauche, à droite, centrer et enfin la fonction flush (alignement des deux cotés). De plus, 2 petits icônes servent à distancer ou à rapprocher les lignes entre elles, de 1 à 49.
En parcourant les menus, nous nous apercevons de leur richesse. Et certains s’avèrent inédits.
Notamment la fonction "page preview" offre la visualisation de la page entière, la fonction "Préférences" permet la sélection des couleurs directement dans le programme et vous permet d’afficher jusqu’à 8 couleurs simultanément. Le menu "Format" nous offre une multitude de fonctions, allant de l’insertion de pages, jusqu'au remplacement direct du dernier mot marqué, de la dernière ligne, du dernier paragraphe, en passant par l'insertion de l'heure, de la date, d’une moitié de page, l'insertion d'un titre en haut ou en bas de page, de notes... Quant à la fonction "View", elle nous permet de
supprimer la règle graduée ainsi que la restituer. De plus, il est possible grâce à l'instruction "Show Markers" de voir apparaître toutes les marges, les espaces réservés aux titres en haut comme en bas de page, en pointillés. Ils sont modifiables à souhait avec les préférences incluses dans "Page Setup". Dans ce cas, il vous est possible de préparer toutes vos maquettes en les visualisant sur l'écran.
A ce propos, nous nous apercevons bien qu'il est possible d’utiliser Excellence comme logiciel de traitement de texte et de P.A.O. Il réunit les deux. Grâce à son paramétrage (en colonnes, lignes, entêtes...), les différen- tes couleurs que l'on peut adresser aux caractères comme à la feuille, grâce aux images que l’on peut charger et aux fonts (+ de 150 avec Zuma Fonts) que l'on peut utiliser, grâce au dictionnaire inclus, au spelling checker, au glossaire, aux macros commandes, à la césure automatique, à l’index et à la recherche de synonymes, d’homonymes, Excellence peut se déclarer comme
l'un des softs les plus puissants en traitement de texte (le tout en anglais, pour l'instant) et loin d'être ridicule en P.A.O (j'entends par là, mise en page plus appétissante). De plus, ce traitement accepte toute image IFF puisqu'il est lui même en IFF. Mais il ne peut être utilisé avec 512 Ko.
En conclusion, vous comprendrez que Micro-Systems a réalisé un Excellent produit. Néanmoins, à l'avenir, serait-il préférable d'orienter le traitement de texte vers des applications plus du domaine de la P.A.O (inutile pour une secrétaire) ou de le perfectionner et le développer vers un traitement très approfondi des textes et de la rédaction afin de pouvoir ensuite les importer dans des logiciels de P.A.O spécifiques, eux aussi plus compétents.
Son prix en Grande Bretagne: £ 199.
Arnaud.D FICHE TECHNIQUE Snitrf.*- ClOSê Sivf Sivp As... SfïtM lo Soofil r-Mft lo É.vrW:, frltt»... PRESENTATION 87 1 OC 63 10( FACILITE UTILISATION 79 1 OC VITESSE vori processor ha$ a certain style for fonts and Colorful featurée make it | easy program | | Ice! Is a eut above the rest and inclûtes everything except the kitchen sink. Excellence! Allows you to be bold Print Htrgt.
Pi-eferences... (bout.., oui t rao 55 10( PRISE EN MAIN FINITION 50 1 OC Vour wntina take- on : :ertam l our buiû-ir soetl Anny Funny SHADOWGATF Shadowgate est un très beau jeu d’aventure de Mindscape qui a déjà été présenté dans A-news 2 à la page 33.
Même si ce jeu n'utilise que la souris il est assez complexe, j'irai donc vous prendre par la main pour vous conduire pas à pas jusqu’à la solution du Tomniit H0n?hSwaVant de commencer à voir ensemble la solution complète de Shadowgate, je tiens à vous donner les conseils suivants- BEHEMOTH CAVE
- avant tout imtialisez une disquette pour sauver la progression
du jeu
• sur la disquette du jeu copiez dans le directory Devs Printers
le driver la fin°du jeu) nrnante ('en9Z Votre impriman,e Prête.
Elle vous servira à RIVER WELLROOM CAVE 2 ¦ I 1 GARGOYLS
SULPHUR CAVE I
- sauvez souvent le jeu.
- dans le jeu quand vous lisez: ¦your torch Mers..: allumez toute
de suite une autre torche et surtout soyez sûr d’avoir toujours
au moins 1 torche en plus de celle allumée
- Quand vous avez utilisé un objet (un clef, le marteau, etc.)
posez le- vous aurez moins de problèmes de place.
Maintenant on commence. (J’ai laissé intentionnelement en anglais le nom des pièces et de certaines commandes car c’est ça que vous lirez à l’écran.)
Entrance Operate la tête de mort
- prendre clef - entrer Hallway 1 - Operate clef sur la porte du
fond - entrer Hallway 2 - Ouvrir le livre, prendre la clef,
prendre la torche avec les deux anneaux puis sud Hallway 1 -
Operate clef sur la porte de droite - entrer Closet - prendre
l’epée et fronde - Retourner dans le Hall way 2 puis Nord, vous
vous trouverez dans la Hallway 3 - aller à EST vous trouve
rez le LAKE - aller à Nord vers WATERFALL.
Ramasser un caillou aller sous la alcôve 2 SNAKE CAVE PEDESTAL HALLWAY 3 cascade (cliquez -- - 2 BRIDGES SECRET P- 1 HALLWAY 2 HALLWAY 1 sous la cascade, on ne voit pas cette entrée) Dans l’ALCOVEl - ope- CLOSET rate le rocher de gauche et prendre le sac. Revenir à l’HalIway 3 puis aller à ouest. ’ ENTRANCE Anny Funny ...... ;pfm à'-'-: "* “* r« LuKt ......¦ S'” rr!-1 Pedestal Room - ouvrir le sac, mettre la gemme blanche dans le trou à côté de la porte et prendre la boule de cristal. Aller à Nord. LAIR - prendre avant tout le Bouclier, après le marteau le casque et la lance revenir dans le
Hallway 2 (mettre le casque). Operate la pierre plus claire en bas à gauche du mur de fond, entrer dans le passage secret.
Chamber(secref) prendre la fleche en argent, operate la torche de gauche entrer dans le passage vous arriverez au 2Brldges Room - prendre une tête de mort - aller sur le pont en pierre (celui de gauche) vous arrivez dans l’ALCOVE2 - allumer la torche aux 2 anneaux, operate la torche sur le spectre, revêtir le manteau, NORD CHAMBER(EPOR) operate sur le mur du fond, entrer dans le passage qui s'ouvre: CAVE - placer la gemme bleu dans remplacement sur le sol, prendre le parchemin, revenir dans la chambre Epor. Dire le mot EPOR à la corde, monter. Vous arrivez dans la Mirror Room, d'ici en
faisant le parcours Sud, Sud, Est revenir au Lake, mettre la boule de cristal dans le lac, prendre la clef au skelette, operate torche sur le lac, reprendre la boule de cristal, revenir à la MIRROR Room - operate le marteau sur le miroir du milieu, operate la clef du skelette sur la porte, prendre le balai, entrer dans la BRIDGE room, mettre la boule de cristal dans le feu puis aller à Nord au CREVICE: operate la lance sur le gnome. Nord COURTYARD operate le caillou dans la fronde, operate la fronde sur le cyclope, operate la manivelle du puits, prendre le gant dans le seau, mettez le
gant. Nord Hallway4 , West (première porte à gauche) LIBRARY . Ouvrir tiroir du bureau, prendre les deux parchemins et la clef, mettre la gemme rouge dans le trou sur le mur du fond, entrez. STUDY - prendre le soufflet, ouvrir les deux parchemins et les examiner. Operate Terrà Terrakk sur le globle, prendre le contenu du globe revenir au Hallway 4.
Entrez dans la deuxième porte de gauche LABORATORY , operate sur la poignée de la pierre au sol, prendre le fer à cheval, prendre l’eau bénite, aller à est GARDEN et prendre la flûte dans la fontaine, operate la flûte et prendre la bague.
Revenir à la Hallway4 (Conseil: posez ici le balai, le soufflet, et le fer à cheval. (Ils ne servent que pour les questions du Sphynx; vous irez chercher l'objet qu’il vous faut au bon moment.) Allez à Nord BANQUET HALL . Operate torche sur le tapis rouge prendre clef, operate sur les trois portes les 3 dernières clés trouvées et les ouvrir. SAUVER! EST Sphynx Room , UP, repondre au Sphynx; voici les objets à donner au sphinx, selon la demande: "Eyeless tho..."tête de mort (elle est dans la librairie) 'First I was burnt..." fer à cheval 'Long neck...’ le balai ‘lt has towns..." carte de jeu
(je ne l'ai pas trouvée) 'I at fires..." soufflet "If you look at me..." miroir (il est dans le Banquet Room) Si vous n'avez pas le bon objet, faire LOAD game et choisir celui sauvé avant d'arriver au Sphinx; la question posée pourra être différent car il s'agit d’une fonction aléatoire (random).
Une fois donnée la bonne réponse, UP OBSERVATORY , prendre l'étoile sur le plan du fond, ouvrir le plan, prendre le bâton, prendre le parchemin, UP TURRET . Operate la flèche en argent sur la fille, prendre la pointe revenir au Banquet Room. Entrez dans la porte en haut à gauche CHAMBER .
Bouger le cor, open l'eau bénite, operate l'eau sur le molosse.
Prendre le cor, monter TURRET2 . Operate étoile sur la bête, prendre le talisman, revenir au Banquet Room. Allez à NORD (porte en bas) HALLWAY5 puis WEST BALCONY . Mettre le bâton (celui de l’observatoire) dans le trou et prendre le bâton qui surgira du sol. West LOOKOUT prendre le sac de gauche. Revenez dans le HALLWAY4 et posez vos objets sauf: 2 torches, le parchemin ’Ulterior Humanum" et le bâton du Balcony. Revenir en arrière jusqu'à la 2BridgesRoom . Poser tout sauf la torche allumée et le bâton. Allez sur le pont de droite, SNAKE CAVE . Operate le bâton sur le serpent, prendre
le trident, revenir au 2BridgesRoom et reprendre tout ce qu'on a posé. Retourner dans la MirrorRoom , Sud TOMB , ouvrir la première tombe à droite, operate torche sur la momie, prendre le sceptre. Retroumer au CREVICE . Operate le parchemin (Ulterior Humanum) sur vous même. Revenir au HALLWAY4 (personne ne peut vous voir, vous êtes invisibles), puis à gauche dans la librairie et prendre le livre et les lunettes. Est, reprendre tous les objets. NORD, EST: THRONE ROOM . Operate le panneau de droite, mettre la bague dans le trou, mettre le sceptre dans la main du roi, entrer dans le
passage sous le trône. HALLWAY6 - aller à NORD GARGOYLS puis à EST SULFUR ROOM . Mettre les lunettes, lire le livre, operate le livre sur la statue, NORD CAVE . Operate la manette de droite, puis du milieu, puis encore de droite, prendre la sphere et aller au Gargoyls. Operate "Instantum Illuminant sur Gargoyls. NORD WellRoom operate levier, ouvrir le sac, mettre la monnaie plus grande dans le puits, descendre. RIVER Operate le mallet sur le gong, operate une pièce de monnaie sur le squelette, aller sur le raft. Operate le talisman dans le trou sous l'epée, operate le cor,
operate la pointe sur le trident, operate la sphère sur le trident. West BEHEMOTH , operate le Trident sur le monstre.
C'est gagné. Entrez votre nom sur le parchemin et imprimez-le! Vous aurez ainsi un souvenir tangible de cette belle aventure!
Puisque je n’ai pas résolu toute seule cette aventure compliquée je désire partager le mérite avec mon ami Carlo car, sans son aide, je ne serai jamais arrivée au but du mystère. (Merci encore Carlo!).
Anny ‘funny BABA-Nçy s EDITO EDITO BABA-News l’équipe au grand complet De gauche à droite debout : ««MIS, le toqué des buggués; le cas très spécial ©Kiraniy la moustache ou encore le grand chef Sioux: ÆMnWHUl . L'Américano-maquettc-rugbymano- journalo...bref, l'homme à tou. Taire; ©IBto®*) |e photographe touriste Hawaïen; toujours un déclic de retard.
De gauche à droite assis ; E «* et tafirt! , les frères aventuriers; ©II»®, l'explorateur fou d histoires follement folles, et l'autre cas très spécial Séfe®®fi:0@lïï)D[L .
D ous V0lcl enfin! Après deux mois d’essai, nous nous sommes enfin décidés à rentrer "officiellement" dans A-News, avec lequel nous entretenons des relations AMIGAles. Notre but est de vous présenter mensuellement les dernières nouveautés, les tests de matériels divers, de jeux et d outils professionnels, ainsi que de pouvoir recevoir vos trucs et astuces, vos critiques, vos articles... Amigalement... L’équipe BABA-News jeux BABA-News jeux ROCKET RANGER : LE TEST COMPLET BA-Ùews INEMAWARE, après de longs mois d’attente, se décide enfin à sortir sa dernière création sur Amiga, j’ai nommé
ROCKET RANGER. Qui n’a pas.
Entendu parler de ce superbe soft, dans la lignée de DEFENDE R OF THE CROWN, THE THREE STOOGES. Des mots tout cela, des mots, entrons à présent dans le vif du sujet!
PHOTOS CASTOQ.VE Nous sommes en 1940, les nazis viennent de déclencher la guerre, la plupart des pays d’Europe sont tombés. Au même moment, aux Etats Unis, le plus éminent scientifique du monde vient d’être enlevé par les Allemands. Une seule personne est capable En vrac: décollage de votre héros, attaque d’un dirigeable, d’une escadrille de chasseurs, combat à mains-nues contre un garde, vol de lunarium au Pérou, au Mideast. Bien sûr, dans la tradition des softs de Cinemaware, il y a une belle à sauver. Cette fois ci , il faut secourir la fille du professeur aux griffes des Allemands qui en
ont fait un cobaye pour leurs expériences, croyez-moi, elle vous en sera très reconnaissante!
Les graphismes sont fantastiques, les plus beaux qu'il m’ait été donné de voir sur Amiga, les sons digitalisés aussi purs et réalistes que variés, l'animation, carrément démente. La finition est impeccable, depuis la de déjouer les plans des diaboliques nazis, devinez qui? Zorro? Non, VOUS, le Rocket Ranger, (vous savez, ce bonhomme bizarre avec une fusée sur le dos que vous voyez dans tous les magazines depuis plusieurs mois). Dans votre base de Fort Dix aux EU, vous dirigez les diverses activités et couvertures de vos espions à travers le monde entier. Ceux-ci vous apprennent que les
Allemands sont en train de mettre au point une arme diabolique sur leur base lunaire.
Votre mission consiste à voler divers composants d’une fusée aux nazis, afin de reconstruire l’arme, et détruire la base lunaire!
Le jeu présente deux aspects différents: la partie stratégique, visant à recueillir et traiter les informations transmises par vos espions, la partie action se composant de diverses séquences.
Présentation "Cinéma" jusqu’aux séquences humoristiques, par exemple lors de votre chute dans l'océan, faute de carburant. Seule ombre au tableau : la nécessité de rechercher dans la doc les tables de déplacement (piratage oblige), et l'absence d’option de sauvegarde. Mais enfin, que demander de plus à un soft aussi démentiel. Surtout sachant que les programmeurs de Cinemaware se sont mis à plancher sur un nouveau soft encore plus génial (chuut!).
Le jeux est livré sur deux disquettes et fonctionne indifféremment avec 1 ou 2 drives.
Félicitations pour ce nouveau chef-d’oeuvre aux géniaux programmeurs et graphistes qui ont eu le talent nécessaire (et il en faut!) Pour réaliser ce soft.
Inutile de vous dire que de ne pas l’acheter serait un crime. See you soon ! SEBASTIEN . C ULTRA-NEWS WS Z_ A ULTRA-NEWS
- LE PA VE DES UL TRA-NEWS - ette rubrique mensuelle rassemble
les toutes dernières nouveautés ainsi que les prochaines
réalisations des sociétés du monde de la micro .Lisez, c'est
vraiment du neuf, c’est pourquoi II n'y a pas de photos... Tou!
D abord notons avec plaisir que les rumeurs de la disparition
de la société Chip sont fausses.
Après Voyage au centre de la terre et Jeanne tt° 3VeC *es JÔ*s cette compagnie nous avait t-3nt d0 p,a®ir' nous nous attendions au soft dédié à Pamiga et exploitant toutes ses capacités.
Chp a permis de voir que les français sont capables de réaliser des softs de qualités non issus d une transposition ST maladroite mas exploitant une bonne partie dos ressources multiples et puissantes de notre machine adorée. Malheureusement, lopDown Development, société montréa- toiso pou connue en Europe a tait faillite. Auteur de F-ootman et de divers autres jeux, TopDown était sur le point de sortir Rings, jeu en 3D se déroulant a i intérieur d'un ordinateur. J'ai eu l’occasion de voir les premières photos d'écrans qui étaient tout simplement géniales... auraiit-elle été la victime du
piratage ? Je ne pense pas. Certes, les compagnies de logiciels perdent ou plutôt gagnent moins d argent mais le dit piratage se retrouvo panout.
Les profs dans les lycées font souvent appel aux photocopieurs pour recopier des chapitres entiers pour leur élèves, f n'y a aucuns différence entre le piratage informatique et le fait d'enregistrer la musique qui passe sur la bande FM puisque théoriquement vous dovoz dos droits è la SACEM. On a trop écnt sur le piratage a'ors qu'il est en fait quasi inèxistant puisqu'il sousentend vente alors que soulo la copie est réalisée. Néanmoins, une distribution trop importante des softs copiés pourrait dégoûter les programmeurs et il serait alors temps de crier DANGER si l'on ne veut pas que notre
machine disparaisse. Il y a une source de divertissements qui ne coûte pas cher: la programmation, et si vous faites vos propres jeux vous n'en serez que plus satisfait. D'autre part, les treewares sont de plus en plus abondants. Mais réjouissons-nous en constatant que des nouvelles boites de logiciels ouvrent partout Aux Etats Unis: Starviston et First Row nous promettont dos jeux dune qualité exceptionnelle et en France, Legend Software fat ses preuves.
LE TEST TANT ATTFNDII - Eh oui, eh ouil Le voilé enfin. Il va vous révôlor des merveilles jusque-là encore cachées. Les USA étaient jusqu'à présent une source importante de logiciels professionnels pour l'Amiga. Mais ils font aussi des jeux et qui plus est de très bonne qualilé Cinemaware nous prévoit après, Rocket Ranger, Lorda of the riaing sun que j'ôspére pouvoir tester pour vous dans le p-ochain numéro. Epyx annonce après Impossible Mission II le palpitant 4x4 Off- Rofld Raclng, course de voitures aux oaysagas très colorés et à l'animation très fluide ainsi que Summer Ojympiad très
d'actualilé en ce moment On attend avec impatience The Honeymooners qui rappelle étrangement The Three Stooges The Twilight Zone aux graphismes exceptionnels qui va nous faire connaître le frisson et la mort et Prime Time aux graphismes et aux sons très corrects qui nous monirant l'emprise de la télévision sur les jeunes américains, qui sont les tout premiers jeux de la société First Row. Mais le scoop est vraiment là avec los jeux de Starvi3ion que je vas vous présenter maintenant Tout d'abord.
Starfighter One: vous êtes livrés à une bataille spa
- tiele de premier choix. Le but banal mais anechant, est de
sauver une magnifique princesse de sa captivité sur la planète
ChrysaJ. Vous devrez vole- de planète en planète pour récupérer
7 Chrys- tals qui la feront sortir d'un profond coma Les brui
tages ont été réalisés par un super studio spécialisé dans ce
type d'ôchantillonages. Les spritps sont de la taille de ceux
de Streetfighter mais avec uno fluidité hors du commun. Les
dessins à l'intérieur des bases sont très soignés et la 3D
reste très présente au cours de cotte ayonturo spatiale.
Après ceci, Starvision nous promet Snowberrv Enfantin au premier abord, ce jeu est très amusant et captivant au possible. Vous êtes un ourson qui saute d'icebergs en icebergs pour trouver une quelconque nourriture. Les nombreuses couleurs nous rappellent ces dessins animés japonais qui distraient les tous petits devant leur télé.
Après ce petit jeu sympa, passons maintenant avec un super shoot’em up qui se prénomme: Twtn Ranger Je n'ai pas vu mieux dans le style, que ce soit dans les salles de jeux ou sur micros. Le but est simple et bien transmis à travers le titre. L’originalité réside dans le scrollmg et le repère dans lequel on se place. En effet, vous pilotez un vaisseau en 3D muni de deux supers canons au plutonium dans 8 directions. Les décors sont sublimes, la musique ou plutôt les musiques réalisées avec to célébrissime soundtracker sont géniales tout comme les b-uitages en stéréo qui viennent donner vie
a ce jeu d'une toute nouvelle génération. C© soft devrai être te meilleur jeu d'arcade en '988 La conception est bien travaillée et les boutons de tir rie vos joysticks vont on prondro un sacré coup.
Et ce n'est pas fini, la compagnie newyorkaise nous réserve encore un jeu tout à fait révolutionaire: Meqa Plnball Vous disposez pour ce flipper de quatre graphiques au choix d'une résolution B40X3B0. Oui! Vous ne rêvez pas. Le dessin est en 320x200. Le flipper se déplace en temps réel à lécran. Le scrollmg très Suide s'effoctue en 8 directions et va en épater plus d'un. Vous avez droit à tous les bons gadgets du flipper vidéo synthétique: fippers, bumpors, tunols, seciions de bonus... Vous avez en plus de tout ça quatre musiques sensationnelles tout comme les bruitages en Stéréo. Ce flip va
rayer de toutes les mémoires aussi étendues qu'elles soient ces prédécesseurs Macadam Bumper et Plnbell Wizard. Si on fait le compto. Cette société nous réserve quatre jeux déments qu'il va falloir absolument ( j'ai bien dit absolument ) acheter. Tant d'éloges !!! Il y en a qui vont croire que j'ai ôté payé par la société.. Maintenant, p’ace aux anés-ST de premier ordre dont je fais moi-méme parti. Du coté des USA, ca va mal pour eux, et leur machine connait un avenir très limité puisqu'il comblerait d'après des sources américaines que 'e blitter intégré sur les ST ne verra jamais le jour.
Pire encore ( ou mieux encoro comme vous voulez ) le prochain Atari ne sera peut-être pas compatible avec les actuels ST. Bonne nouvelle pour l'orgueil des AMIGAristes mais attention ce n'est pour l'instant cu'une Limeur De toutes façons je vous tiens au courant dans le prochain numéro.
Pour ceux qui n'ont pas la patience d'attendre un mois vous allez pouvoir vous déchainor avec gocft-rc Shock. Vous vous trouvez à l'intérieur d'un ST sur lequel vous allez pouvoir vous vangerl II y a des jeux de spritos d'onfor et le scrolling veiticalo- rorizontal est très fluide. Normal, only Amiaa makes i: possible III Conbnuons maintenant avec un jeu de chez Reline.
Il s'agit de Grattltl Man. Vous allez devoir dégueulasser tout un quartier avec une bombe de peinture rouge. Mais garre à la tôle car un policier vous guette.. Les couleurs vivoc sont bien choisies, la musique entraînante nous donne du coeur à l'ouvrage même si c'est très très dur.
Après Sidewlnder qui avait fait suite à Xénon voici toujours dans la mémo série des tueurs fous du samedi soir, le beau toundation waate Tiré du ST ce jeu outre-atlantique est d'une très bonne animation. Les bruitages sont bien samplês et la musique de départ est très bien composée. Il y a peut être quelques couleurs supplémentaires sinon pas de gros changements Le jeu se déroule latéralement e: les tableaux sont très nombreux ( je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout ) Toujours dans le même tiré testons ensemble f&fafr s. Le jeu tient sur 2 casquettes. L'animation très rapide nous laisse
apparaître un graphisme soigné. La musique du générique ainsi que les bruitages ont pour ma part une note de 10 10. Ce jeu est assez difficile mais ravira tous les connaisseurs d'arcade. Notons au passage que le score est sauvegardé et le lent chargement qui peut rebuter à la longue. Les possesseurs de 1 méga de mémoire ne seront pas avantagés puisque ce surplus de RAM n est pas exploité.
UMS, édité par Ralnbird, est maintenant disponible sur Amiga. Ressemblant à Balance of Power, ce jeu procure une haine et un apport tactique et stra- tégiquo tout à fait surprenants. Les graphismes ne diffèrent pas de la version. En fait ce jeu serait bon sur n'importe quelle machine puisque le concept ne réside pas dans les capacités du micro utlisé.
Place maintenant à Cone Fhhinn Les amateurs de peche vont êtres combiês car c'est à ma connaissance le premier soft du genre sur Amiga Le principe est la mémo quo dans Port© of Call. L© graphisme est ben soigné mais les bruitages quasi- mexistants (chut on pêche I!!). Vous partez avec un capital do départ que vous devez répartir intelligemment en hameçons, leurres, bateaux... Ce jeu est très bien réalisé et montre que tout est possible sur un micro, même la patience.
Il est presque temps de se quitter mais avant j'ai- marais vous parler d'un jeu français: il sagit d'Ae- Upn Service distribué par Cobra Soft ( vous vous souvenez, ceux qui avaient vondu los droits de leur super na vet Murder on fhe Atlantic à une boite américaine ). Ne voulant pas nous envoyer une préversion, vous n'auroz donc pas de photos décran. Mais de toutes façons si vous voulez savoir comment il est, lez donc jeter un oeil dans la rubrique d’une revue Atari. Le jeu programmé en C devrait etre transcrit sur l'Amiga le plus fidèlement possible de l'Atari. On va quand même exploiter le
blitter mais selon la société, la programmation de sons sur notre machine adorée est assez complexe II! Ou va-t- on ? De nouvelles boites qui se consacrent à faire tourner des solts d'ST sur Amiga sont impardonnables et salissent l'image de marque de l'Amiga. Ils feraient mieux de passer leur temps a programmer un émulateur ST III Votà. Voilà. J"ocp6ro que cela vous a oien renseigné au sujet des prochaines nouveautés.
En attendant, je vous donne rendez-vous à la semaine p-ochaine, euh, excusez-moi, au mois prochain pour la très chaude rubrique TE PAVE DES ULTRA-NEWS( c'est pas ma faute monsieur Bruce Lepper, je croyais écrire pour TINTIN II).
De nos envoyés permanents: FABRICE BOUCHER HUGO TESSIER A-NEWS LE JOURNAL DES HOT-NEWS AMIGA® DERNIERE MINUTE BAÈA-NeWs DERNIERE MINUTE
- A VANT PREMIERE - A VANT PREMIERE - Scrabble est un jeu
éducatif pour les intellectuels et les autres...Son but, je ne
vous le dis pas, je suis sûr que vous l'avez deviné. Même s’il
est plus dur de se concentrer devant un écran, ce jeux reste
attirant.
Skychase est un nouveau simulateur de vol en 3-D fil de fer, et, malgré un tableau de bord simpliste, l’animation est fluide et le jeu intéressant. Néanmoins le simulateur new génération n'est pas celui-là, car il reste pas mal de défauts.
Virus, ah! Quel drôle de nom pour cette simulation style ARCHIMEDE. Assez dur à prendre en main, mais une fois la souris bien dirigée, vous pourrez Whirligig est un jeu spacial avec scrolling multidirectionnel. Vous dirigez un vaisseau et vous devez détruire les ennemis qui vous assaillent.
Jçsl est encore à vous, célèbre agent secret, qu'une I mission de la plus haute difficulté a été confiée.
En effet, vous devez pénétrer dans huit tours différentes peuplées de robots destructeurs pour éviter qu'un fou dangereux mette à feu des missiles qui détruiraient le monde.
JEUX BAÈA-News jeux
Z. . V-- IMPOSSIBLE MISSION II BIONIC COMMANDO Chaque tour
comporte un grand nombre de salles à I l j es adeptes de
l'arcade seront comblés par cette J bonne adaptation d’US GOLD
sur laquelle vous retrouverez les sensations de la machine de
café.
Pour tous les autres (les pauvres) quelques mots d’explication. Votre héros est un hybride mi-homme, mi-robot. Il possède tous les avantages de notre chère race, avec en plus un bras bionique. Qu'est ce qu'c'est cette bête là se demandent déjà ceux qui ne connaissent pas la série télévisée super Jaimie. On récapépette depuis le bédut.
Quel avantage a donc ce chèr personnage me direz- vous: eh bien, il a un bras bionique (pour ceux qui n'ont toujours pas compris, relisez quelques lignes plus haut) qui lui permet de projeter un filin qui s'accroche à tous les obstacles pour ensuite s’y hisser.
Vous saisissez ? (ceux qui n’ont toujours rien compris adressez-vous au psychanaliste le plus proche (si vous ne connaissez pas le chemin demandez-le à un atariste).
Visiter pour fouiller tous les objets s’y trouvant sans tomber entre les griffes des robots omniprésents. De plus pour changer de tour vous devez impérativement trouver les codes d'accés des portes blindées.
Impossible mission porte bien son titre car le niveau de difficulté est assez élevé. L’animation est fluide, mais en revanche, le graphisme est largement éloigné des capacités de notre Amiga. Uniquement pour les nostalgiques du C 64. La musique est bien, sans plus.
Les bruitages sont parfaitement adaptés à chaque situation; ainsi quand le personnage tombe, nous avons droit à un cri d'horreur digitalisé. Il en est de même quand l'agent secret se cogne contre le plafond.
Il est très regrettable, tout de même, que chaque fois que le personnage change de salle le soft s’arrête quelques secondes. Ces coupures sont aussi agaçantes que répétitives.
En conclusion, IMPOSSIBLE MISSION 2 est un must des jeux d'action mais à réserver aux inconditionnels du genre.
En plus de toutes les caractéristiques de votre héros citées plus haut, il faut signaler qu'il fait partie de l'élite d'un commando entraîné pour les missions les plus périlleuses. Le jeu se déroule sur plusieurs tableaux. Il n'y a pas de scrolling, simplement un changement d’image au bout du tableau. L’animation quoiqu'un peu lente quand il y a une foule d'ennemis assoiffés de sang prêts à se jeter sur vous, est très convenable.
Les graphismes sont bons malgré les couleurs, trop vives à mon goûi. Les ennemis tombent de partout et vous sautent dessus vous avez pour seul moyen de défense un fusil à proton à cadence rapide (pauvres sioux). Vous trouvez tout au long du jeu des bonus vous permettant de changer d'arme. Il est possible de jouer à Tarzan en se balançant au bout de votre filin.
Gare à ne pas vous faire piquer par les guêpes, faites bien le noeud de vos lacets, mettez une écharpe s’il fait froid, et partez en commando vers la boutique la plus proche acheter ce soft, si vous y arrivez!!!
Sébastien.C PANDORA JEUX JEUX gÿBA-toews f'pj andora sur Commodore 64, vous connaissez?
FIREBIRD nous présente ici son adaptation sur notre chère machine adorée... (je l'adore, je l’adore, je l'adore, ah, ah, 3 mots de plus pour boucher les trous!!). Le vaisseau intergalactique PANDORA est entre vos mains, et votre but est de mettre hors d’état de nuire l'ordinateur fou qui dirige pandora sur notre belle planète terre...(je l’aime, je l'aime, je l'aime, et vlan, 3 de plus!!) Vous rencontrerez, durant votre voyage plusieurs personnes qui vous aideront dans votre quête, soit en leur échangeant plusieurs objets, soit en les tuant...(moi, je préfère les tuer, na!). Pour tuer un
passager, vous avez le choix entre la bagarre ou trouver une arme dans un coin du vaisseau...Utilisez-la avec agilité car vous n'avez que quatre balles (A-News en vaut 15!!). Vous pourrez aussi trouver une "ID ENGINEERS", qui est une carte se trouvant sur un homme mort occupant la salle des machines (engineer). Cette carte vous permettra d’accéder a "l’engineering level", après avoir affronté le monstre des glaces ou l'abeille...Vous pourrez bien- sur trouver d’autres "trucs" à bords du vaisseau pandora, mais en dire plus serait gâcher l'intérêt du jeu. Le graphisme est correct et
coloré...Le scrolling quant à lui ressemble un peu à celui de Barbarian de PSYGNOSIS, et devient fatigant à force, mais n’enlève pas l’intérêt de ce superbe jeu en 2d que nous a édité FIREBIRD. Sébastien.L STARRAY j; e| tarRay est un shoot’em up fantastique édité par
• t J une nouvelle société de jeu, Logotron...Vous pilotez un
vaisseau et devez exterminer les différents assaillants du
tableau.
C'est un petit peu le style de jeu à la Space Ranger de MASTERTRONIC, oui oui!! Il y a le même scrolling, très agréable, ainsi que des ExtraRayestres à la recherche désespérée mais pas inespérée de générateurs élèctriques se trouvant en bas de l'écran.
Et, vous devez bien évideeeemment les en empêcher.
Si je vous dis que Starray est un bon shoot'em up, vous allez me croire, mais si je vous dis que Starray a sept scrollings, tous fluides et rapides ainsi que l'animation des sprites, allez vous me croire?Je passe sur les demis tours possibles avec votre vaisseau à la Goldrunner...Les graphismes sont fabuleux et très colorés, et les bruitages très réalistes. La musique est recherchée et donc dans ce jeu tout se marie bien. Ce soft est digne de faire partie des shoot’em up d'arcades et encore bravo à LOGOTRON, car, pour un coup d'essai, c'est un coup de maître... (j’ai toujours eu une de ces
classes pour terminer les articles!!).
Sébastien.L
P. S: Pour toute insulte à mon égard, l'adresser à la Société
Générale des Impôts, taxes et perceptions.
Un petit cadeau vous sera envoyé en retour. Vous voyez qu'on pense à vous!!
“i l mis passionnés de BASIC qui attendez désespérément une rubrique dédiée à ce langage, vos espoirs sont enfin récompensés. A partir de ce numéro, vous pourrez me retrouver chaque mois (bonjour la galère!) Dans cette rubrique AMIGABASIC.
LANGAGE BAÉA-kçwS LANGAGE AMIGABASIC : PROGRAMMATION AVANCEE Etant donné qu’il existe bon nombre de livres pour débuter, nous aborderons ensemble des problèmes de programmation avancée (sprites, scrollings, animations, dessins, gestion des librairies...). Comme vous devez le savoir, il existe en AMIGABASIC d’intéressantes instructions, capables d'appeler depuis vos programmes des routines en langage machine stockées dans des librairies. Vous trouverez les plus courantes dans le répertoire BasicDémos de votre disquette Extras. Je vais essayer aujourd'hui de vous expliquer le fonctionnement
de certaines instructions de la librairie graphique qui vous aideront, j’en suis sûr.
L'intruction d’appel de la librairie graphique est : LIBRARY "qraphics.librarv" qui ne fonctionnera que si le fichier "graphics.bmap" est dans le répertoire actuel.
Une fois cette instruction lancée, vous avez accès en théorie à toutes les routines de la librairie. En fait, vous n’avez accès qu'à Certaines routines : celles qui ne renvoient aucune valeur. Les autres doivent êtres déclarées comme fonctions grâce à l’intruction DECLARE FUNCTION nom de routines LIBRARY Bon! Maintenant que vous en avez vraiment ras-le-bol de mon discours théorique, passons à l’action.
Regardez attentivement ce prgramme : LIBRARY "graphies.library" CALL SetDrMdS (WINDOW(8),3) LINE (0,0)-(100,100),1 ,bf LINE (0,0)-(100,100),1 ,bf CALL SetDrMdS (WINDOW(8),1) LIBRARY CLOSE Waaouuh ! Juste le temps de récupérer à la petite cuillère le reste de vos neurones surchauffés avant de commencer les explications. Ce programme charge la librairie graphique, et appelle la routine SetDrMdS qui change le mode d’affichage, dans ce cas en ÎNVERSEVIDEO la première fois et en JAM2, mode de base, ensuite.
Les deux instructions LINE démontrent que 2 affichages identiques en 5NVERSEVSDEO s’annulent et restaurent l'image de base. Ce principe est utilisé pour le changement de taille et le déplacement des fenêtres. A présent avalez 2 ou 3 boites d’aspirine et essayez ce programme.
LIBRARY "graphies.library" DECLARE FUNCTION Move& LIBRARY DEFINT X,Y TEXT$ ="ONLY AMIGA MAKES IT POSSIBLE" WHILE MOUSE(0)=0:WEND X=MOUSE(1 ):Y=MOUSE(2) e&=Move&(WINDOW(8),X,Y) PRINT TEXT$ ;- LIBRARY CLOSE La librairie graphique est à nouveau chargée, mais dans ce cas, on déclare la routine Move& comme fonction, c’est à dire qu’elle renverra une valeur dans la variable d'appel, ici e&. Trois boîtes de raviolis, un pack de bières, 2 kilos d’oranges, 100 grammes de disquettes ... Je me demande des fois si je ne confond jamais la liste des courses avec mes notes? Ce programme attend un click de la
souris pour afficher aux coordonnées du pointeur une chaîne de caractères.
Un petit récapitulatif des routines avec leur syntaxe:
* SetDrMd& (rastport.mode) Change le mode d'affichage de la
fenêtre activée. Le rastport est le pointeur sur la structure
de la fenêtre activée en AmigaBASIC WINDOW(8), le mode est au
choix: 0=JAM1 - 1=JAM2 - 2=SMVERSEV!DEO - 4=COMPLEMENT. On peut
combiner les modes en ajoutant la valeur de chacun.
* Move& (rastport,x,y) Place le curseur graphique aux coordonnées
(x,y).
Doit être déclaré.
* Flood& (rastport,mode,x,y) Remplissage beaucoup plus rapide et
puissant que PAINT aux coordonnées (x,y). Pour le mode de rem
plissage voir AREAFILL.
Attention !! Les instructions AREA (100,100) AREAFILL sont nécessaires en début de programme pour utiliser cette routine sans message du très grand et vénéré GURU.
Voilà, c’est tout! Pour plus de renseignements voir le ROM Kernal Manuel Library & Devices. N’hésitez pas à me contacter sur: 3615 DEEP BAL WORKBINCH.
Sébastien.C AMIGABASIC C’est du solide, du sérieux, et c’est efficace... MATERIEL BABmNewS MATERIEL HANDY SCANNER et HANDY PAINTER 2.0 ijgj e HANDY SCANNER se présente sous
* mS1 la (orme d'une grosse souris et permet d'obtenir sur
l’écran de votre Amiga la reproduction de dessins et d'écrits
divers directement saisis à partir d'un support papier.
La présentation de ce scanner sous une forme de souris constitue un double avantage; d'une part, l’on bénéficie d'une très grande souplesse d'utilisation, et d'autre oart le prix de l'apparel est sans commune mesure avec celui des scanners conventionnels.
La botte en plastique (style cassette VHS) renferme les éléments suivants : le scanner ; un adaptateur pour l'Amiga, une disquette contenant tes logiciels d'exploitation et enfin le manuel en plusieurs langues et notamment en français.
Un programme de démo nous permet, une fois l'ensemble installé de nous familiariser immédiatement avec te principe du scanner, celui-ci est placé en mode de saisie permanent et tous tes documents que l'on parcourt sont Immédiatement enregistrés à l'écran et défilent.
Pour pouvoir commencer à utiliser te HANDY SCANNER, Il faut tout d'abord procéder à (Installation du logiciel HANDY PAINTER 2.0 sur une disquette Workbench. Cette installation bien que fastidieuse est des plus faciles.
Notez que l'on peut définir la langue dans laquelle on souhaite utiliser te logiciel, te français fait fort heureusement partie des choix proposés.
Le logiciel HANDY PAINTER 2.0 se présente au premier abord comme un logiciel de dessin des plus classiques, menus déroulants, icénes, scrolbars et au bas de l’écran, les différentes trames à sélectionner. Les outils principaux de Deluxe Paint sont présents, la gestion des brosses est également prévue (bien qu'un peu particulière), l'ensemble avec un nombre d'options Inférieur, et d'une qua- Ité bien moindre.
Au niveau des menus déroulants, tes fonc- flons de lecture, sauvegarde sont accompagnées du choix Imprimer* qui se révèle bien Intéressant ; en effet le logiciel gère les sorties imprimantes sur les NEC P6 (24 aiguilles avec 360 DPI I), et môme sur les imprimantes laser à la norme HP Laserjet, avec le choix des résolutions possibles.
L'instruction SCAN positionne le HANDY SCANNER en mode de saisie, on peut ensuite choisir entre une saisie horizontale ou bien verticale, et entre une saisie "normale* ou bien "invertie*.
Pour le reste des options, hormis les choix de compression d'images (stockage sur disk), et d'inversion d'une image en négatif, il s'agit d'un ensemble classique d'un niveau tout à fait correct.
Les particularités les plus intéressantes de ce logiciel amènent celui-ci à être relativement plus lent que la plupart des autres programmes de dessin sur Amiga.
En effet, HANDY PAINTER 2.0 n'utilise pas le circuit graphique de l'Amiga! Les Images saisies 'par le HANDY SCANNER sont parfois trop importantes pour se contenter des 512 Ko de ram vidéo de l'Amiga. Cela permet au couple HANDY SCANNER et HANDY PAINTER 2.0 de manipuler des images en haute résolution (mode jusque dans la limite système (donc en des extensions RAM présentes).
L’ensemble fonctionne bien entendu avec les 512 Ko d'un A500 classique, mais sait également s'adapter aux systèmes plus conséquents.
Tant que nous en sommes à la mémoire, il faut également savoir que le HANDY PAINTER 2.0 travaillé avec une véritable mémoire- écran virtuelle, c'est-à-dire qu'une figure géométrique, par exemple un cercle, sera continuée en dehors des limites de la partie effectivement visible sur le moniteur I Toujours au chapitre de la gestion de la mémoire, le logiciel constitue des "mémoires d'images*, ces buffers sont numérotés. La zone 7 sert toujours
* d'image-scan* pour stocker l’image d'entrée. La fonction de
copie d'images permet de gérer ces différents espaces
mémoire, une zone peut môme être définie en tant que mémoire de
sécurité pour une sauvegarde automatique de la zone mémoire
active à chaque changement (simulant ainsi la fonction undo).
Les images scannées sont bien sûr exploitables sous la plupart des autres logiciels de dessin et de traitement d'image.
Pour l'instant seul te HANDY SCANNER de type II (2 tons) est disponible sur Amiga, une version exploitant des gradations de gris est prévue, le prix en sera plus élevé que celui de la version II. En fait les deux versions sont complémentaires, car le travail effectué avec la version II, s'il ne dispose pas des gradations de gris est quant à lui très fin et exploite au mieux le travail sur une résolution élevée.
La saisie de tracés sur des livres de BD, par exempte est vraiment parfaite et il est ensuite très facile de "colorier* les images obtenues avec Deluxe Paint. Le choix du modèle devra donc s'effectuer après une analyse du type de travail à effectuer.
En conclusion, avec un rapport qualité prix tout à fait favorable, le HANDY SCANNER fournit des écrans de très bonne qualité (en mode entrelacé de préférence) et s'avère être un auxiliaire tout à fait à la hauteur, surtout pour les personnes faisant de la PAO.
Le prix annoncé : 1999F HT.
JOHNNY D. |l|jl ne floppée de floppies pour votre Amiga (première étincelle d'esprit en cette matinée brumeuse... cela promet...). Bien que nos voisins d'outre-Rhin ou d'outre- Manche aient le choix entre quasiment plusieurs dizaines de modèles de lecteurs de disquettes différents depuis déjà bien longtemps, nous autres pauvres Français étions condamnés à l'achat de l'A1010, modèle jusqu'alors onéreux.
Le premier lecteur pour l'Amiga fut donc IA1010 de Commodore, proposé jusqu'à aujourd'hui au prix de 2090 F, son prix vient dêtre sérieusement révisé à la baisse, sous nmpulsion des modèles concurrents qui le bousculent, il est donc dorénavant proposé à 1390 F par Commodore-France. Notez que la différence représente 50 % du nouveau prix ! Le boîtier plastique de I A1010, et son volume pour le moins imposant, font office de caisse de résonnance et rendent ce lecteur particulièrement bruyant. Hormis cet aspect "poids lourd", il s'agit d'un lecteur fiable et ayant fait ses preuves.
Le CUMANA fut pour sa part le premier modèle "compatible" Amiga. Ce modèle a subi depuis sa création diverses petites évolutions, le rendant parfaitement compati ble et tout à fait fiable. Il faut noter qu'il existe plusieurs variantes de ce modèle avec notamment des versions possédant un interrupteur.
Le CA880 de California Accès, peut être considéré comme un modèle de luxe de par sa finition particulièrement soignée. Tout, tout jusqu'à l'emballage respire la perfection... tout juste un peu de bruit lorsque l'on vient d’insérer un disk... un détail. Jetez donc un coup d'oeil sur les pubs du construc- teur dans Amigaworld.
Le NEC de chez IMACO est en fait la même chose que le California Access. Seul différence les noms et références sur l'emballage.
Apparemment le même produit proposé par deux réseaux commerciaux différents, sous des marques différentes. Donc également un drive de très très bonne qualité.
Le GOLEM, venu d'Allemagne, est égale ment doté d'une finition remarquable, ei option l'affichage numérique des pistes es un gadget sympa donnant à votre installalior un look pro. A noter qu'il existe un modèle 5"1 4 fonctionnant exactement comme le modèle 3"1 2.
Le FD 200 peut être considéré, du point de vue présentation externe, comme le moins fini des lecteurs présentés. Hormis cela, i s'agit d'un lecteur parfaitement compatible dont la mécanique d'origine CITIZEN est très bonne. Le prix semble être le principal atoui de ce dernier. JOHNNY D MODELE A 1010 CA 880 GOLEM CAX354 FD 200 MARQUE COMMODORE CALIFORNIA ACCESS GOLEM CUMANA CITIZEN IMPORTATEUR COMMODORE FR.
15CV1S2 âv.dc Vcr hn 92130 ISSY LES MOULINEAUX GUILLEMOT INT.
A. M.I.E, 1 H.66VÔLTAIAE 16 32 DIFFUSION
B. A.B. MICRO ~w 55200 LA OAC5.LV ADRESSE SILENCE 20
INTERRUPTEUR M A PASS-THRU NON NON Selon modèle NON NON POWER
SUPPLY Selon modèle NON FINITION 20 1 390 F 1 450 F 1 790 F 1
490 F 1 190 F PRIX PUBLIC T.T.C. _ BABA-News =~ _
GRAPHISME GRAPHISME DELUXE PHOTO LAB : La puissance au service
de votre AMIGA Hj ELUXE PHOTO LAB est un programme destiné à
la création graphique et au retouchage des digitalisa
tions.
Le logiciel est livré sur 2 disquettes : l'une contenant des images, l'autre comprenant trois programmes distincts : Paint, Colours et Poster.
Colours est un utilitaire très puissant permettant de nombreuses modifications sur les images. Jugez plutôt la richesse des options : changement de résolutions et de bit planes, manipulation séparée des couleurs, mosaïque (grossissement des pixels), inversion, blanc & noir (option spectaculaire qui change une image couleur en N&B), séparation des couleurs en teinte de base, statistiques d'utilisation des couleurs... Poster est le programme d’impression. Il tire pleinement parti des richesses du soft, c'est à dire que vous pouvez imprimer des images vraiment grandes qui seront découpées en
rectangles de la taille d’une feuille de papier, puis chaque rectangle imprimé séparément de façon à pouvoir être collé par la suite pour former le "poster". Les préférences définissent le sens d'impression, le type de graphisme, la dimension des rectangles, les arrêts d'imprimante. Bref, le pied complet.
Enfin, Paint le programme de dessin reste dans l'harmonie, c'est à dire GE-nial. Tous les modes vidéo sont présents: de 2 à 4096 couleurs en passant par le mode HALFBRIGHT ainsi que les résolutions les plus diverses. Le programme ne fonctionne correctement qu'avec un Méga de mémoire sans doute à cause de la grandeur des pages (1024 x 1024 sans problèmes avec 2 MG) et de l'absence d'accès au disque. Toutes les options de base de dessin de DELUXE PAINT sont présentes : lignes courbes, aérographe, brosses, polygones ... Les opérations concernant les brosses sont puissantes et rapides : inversion
x et y, rotation, changement de taille, chargement, sauvegarde. Un menu très intéressant offre une grande variété de mode de dessin, depuis le remplissage banal jusqu'au dégradé en passant par les additions, soustractions, ombres et autres opérations logiques. Il aussi possible de définir un dégradé et de le remplir depuis une brosse.
Autre option intéressante, une variante des "stencils" de Deluxe Paint, vous pouvez travailler sur l’avant ou l’arrière plan uniquement. Bien sûr les options classiques de texte sont présentes : changement de fonts et de styles, effacement des erreurs directement sur le dessin ... Le choix de la palette s’effectue sur un écran différent. Il est possible de définir vos registres suivant les données RGB ou HSV ou bien parmi une palette de 4096 semblable à celle de Digipaint ou Photon Paint. Il existe aussi une option anti-aliasing (éliminant les escaliers), un mode transparence et un réglage
d’intensité des pixels en HAM pour éviter les superpositions de couleurs.
Voilà, je pense que c'est tout et que je n'ai rien oublié.
J’espère vous avoir donné envie d'acquérir ce soft superpuissant aussi bien pour la création graphique que pour les digitalisations. Electronic Arts nous avait habitué à des produits de qualité, et Deluxe Photo Lab ne démentit pas cette réputation.
Sébastien.C mrrier courrier courrier Messieurs Voulant devenir l'heureux possesseur d'un Amiga, c’est avec satisfaction que j'ai découvert votre revue entièrement consacrée à cette superbe machine. Hélas! La lecture de numéro 5 de A-Nftws page 4 m'a laissé sur le caneaid Jay Miner en personne donne ses états d'âme sur l'avenir de son si bel enfant : "l'Amiga est si loin derrière le Macintosh et IBM qu’il sera presque impossible à rattraper..." Voilà de quoi décourager tout éventuel acheteur! Et puis, en rcfcuilletant le No 1 de "Commodore Revue", je lis page 37 sous la plume de Jay Miner :
"..pour moi, le système d'exploitation OS 2 ne sera jamais aussi puissant que le DOS Amiga, de par ses restrictions. Quant au Macintosh, il essaie difficilement de travailler en multitâches.." Questions : V a-t-il deux interviews, deux mesures suivant que la revue a le droit ou non de comporter le mot "Amiga" sur sa couverture? Et est-il encore opportun d'acheter un Amiga 2000, voir un Amiga 500?
Qu'en pensez-vous?
Jean-Marc Lambert. 75 Paris Ed: Commodore France nous interdit d utiliser les mots Amiga et Workbench sur notre couverture parce que nous n'avons pas toujours suivi leurs conseils (par exemple ils nous ont demandé de fermer boutique pour laisser la place libre à Commodore Revue...). Ceci dit, nous sommes certain que le journaliste de Commodore Revue a fidèlement reproduit les propos de Jay Miner, qui ne sont d1 ailleurs pas en contradiction avec ses propos dans A-News. Un échec commercial n'est pas forcément dû à un produit inférieur (Rolls Royce a pu continuer grâce à autre chose que
ses voilures .)
X ai beaucoup plus de plaisir à répondre à votre deuxième question. OUI! Achetez un Amiga tout-de-suite. Uamiga n'a pas de concurrent possible pour plusieurs années à venir, parce qu'il faut plusieurs années pour établir une base logicielle. Pour F Amiga le plus dur est déjà fait et la ligne de développement est claire et nette (68030. Fasl file système, nouveaux circuits graphiques - un ordinateur des années '90 basé sur un ordinateur familial des années '80. C'est quand même extraordinaire). Apple a beaucoup de mal à faire évoluer un ordinateur génial mois monochrome, monoson et
monolâche (Mono Mial). Le. Mac U est obligé, comme les IBM, d’ adopter if autres systèmes pour devenir multitâche. Il sont dans F embarras. Le système n'est pas beau. Et comme l'IBM, Apple s'attaque au marché professionel Le Macll ou PS 2 à 4000F n'est pas pour demain. El
• n'oubliez pas le coût des périphériques - F Amiga 500 à déjà
encouragé le développement d accessoires d un niveau
professionnel à un prix d'amateur.
Lamiga est le premier ordinateur à exister en version familiale ET prcfessionelle. En version A500 il est à la portée de tous, et pour ceux qui veulent aller plus loin. FA2000 est construit comme un char d assaut pour aller jusqu'à 9 méga de mémoire et plusieurs extensions en toute tranquillité. C'était une très bonne décision de la part de Commodore L'A2000 avec ses slots a aussi rendu F Amiga un ordinateur ouvert, ce qui n'est pas le cas pour un autre concurrent, F Atari ST. Le ST, avec son système d exploitation GEM, son 68000, et surtout son bas prix, a rempli un râle important pour le
développement de F informatique grand public. Si l'ST n'existait pas, il est probable que F Amiga à bas prix n'aurait jamais existé. Remercions Jack Tramiel pour son esprit de concurrence et ses prix raisonnables, et admettons que l'Atari ST n'est pas mal du tout comme ordinateur. X ai même un ami qui, frustré par F apparente complexité de F Amiga et le manque d informations en français (au début de ceue année), a vendu son A500 pour acheté un ST. Mais il esi en train de vendre son ST pour racheter un Amiga (au grand soulagement de son fils).
Mais je vais vous ennuyer - je pourrais passer la journée entière à vous raconter pourquoi je trouve F Amiga imbattable. En ce moment f ouvre vos lettres, et selon le contenu je travaille sur Courrier (Prowrite écran nol).
Petites Annonces (Prowrite écran No2), ou Abonnements (Superbase), qui sont tous instamment disponibles Quand il est temps de sauvegarder, par exemple. Us abonnements, je clique sur le gadget "devant derrière" (ou je "baisse le rideau" comme seulement l'Amiga sait faire), et pendant que Superbase sauvegarde ses données sur disquette j'ai déjà commencé à taper une lettre dans Prowrite.
C'est l'avenir (pour IBM et Macll sinon pour Atari) aujourd hui sur Amiga, et plus la mémoire et les périphériques baissent en prix, plus le système Amiga saura en profiler. C'est cela que voulait dire Jay Miner en parlant à Commodore Revue, et finalement, même si ses commentaires pessimistes reportés dans A- News se révèlent un jour vrais, je suis heuYeux de participer à ",l'expérience Amiga" tant que ca dure...(PS, si c'est seulement pour faire de la comptabilité, acheter IBM, Mac, ou ST) Cher A-News, En fait le nom "A-News" n'est pas mal du tout... J'aime mieux dite A-News que Amiga-
Newsl! Ca fait, comment dirais-je, "plus mieux" quoi héhéü Vive l’Amiga!
Nictdas Franck, 77 Le Mee Sur Seine Cher A-News Existe-t-il une version française de logiciel type intelligence artificielle genre "Racler" (je suis fou de ça!). Meilleures salutations de Suisse.
Grégoire Vallotton, CH-1950 Sion Ed: Pas à notre connaissance A-News Le "Card Cage" de ASDG est-il ou sera t- il disponible en France ou en RFA? Sera t-il vraiment compatible avec les nouvelles cartes pour A2000. Et quel sera son prix?
Manivong Phoummavongsa, 75 Paris Ed: Le "2000-and-I " bottier d expansion tF ASDG pour Amiga 1000 peut accepter deux cartes "Zorro I" (style Amiga 1000) et 5 cartes 'Zorro II" (style Amiga 2000). Fn plus, il y a un connecteur CPU. Et on peut utiliser FA2088 carte passerelle et jusqu'à deux cartes IBM PCIAT. Il y a la place pour trois lecteurs et une alimentation de 200 watts Mais te connecteur vidéo interne de FA2000 n'est pas présent dans le 2000-and-l. A notre connaissance ce "card cage" n’est pas encore importé en France, et son prix aux Etats-Unis est d environ $ 800. Autres
produits similaires pour le 1000 sont l'Expansion Châssis de Comp-U- Save (trois connecteurs Zorro I, trois Zorro 11, alimentation, $ 600 aux Etats-Unis), et le Sub- sysiem 1000 de Pacific Peripherals (deux connecteurs Zorro II et alimentation). Ce dernier n'est pas vendu en France mais son frère, te Subsystem 500, est importé par Imaco et vendu 2990F. Tecsofl de Metz prépare un bottier d expansion pour A1000 et A500.
A-News Super votre revue. Mais plus de technique et un peu moins de blabla et de gros énormes titres.
Olivier Percira, 03 St Menoux Ed: Nous allons dire au Yeti de se taire.
A-News A la lettre de Bruno Napoli. Vous ne voyez pas la "logique" du truc de la disquette en mauvais état C'est pourtant simple : les copieurs se trompent beaucoup moins que, le système dans la lecture des blocks. Ainsi, il'r- ra des octets même si légèrement abimés, et les réécrire plus "lisiblement".
Ivan Marin, 42 St Etienne Ed: Voir Cupertino pour plus de détails Lettre ouverte à tous les Amiga Fans, ....Un article que j'ai apprécié : l'essai de CAO-3D. Une petite critique : l'absence d'une rubrique exclusivement consacrée aux créations graphiques en général :
- le dessin en 2D - les techniques et les outils, soft et hard
- la création 3d - le ray-tracing (cf l'article de STMag de
juillet)
- l'animation 3d - Sculpt-animate et Vi- déoScape 3d Alors là je
m'insurge : attention au piège des tests bidons!! Je me réfère
au test de V3d
2. 0 dans A-News No 6 et ce que je lis est sorti 2 mois avant
dans Gen 4. La version 2 de V3d mérite mieux que çela.
L'essayeur, a-t-il déjà créé un objet digne de ce nom avec
d3d. Si oui, il a vraiment du temps à perdre avec ce "truc".
D'autre part, je suis très déçu de lire que, même vous, vous
considérez la possibilité de mettre un background I1AM dans
une animation V3d comme un point névralgique et
incontournable. Moi je dis ceci :
1. La nouvelle version d'un soft d’animation 3d devrait être
jugée sur les nouvelles possibilités qu'elle offre dans ce
domaine. Les "fore-back grounds" de V3d sont des 'détails de
dernier quart-d'heure', qu'ils soient en HAM ou non.
2. Je trouve que le mode HAM a vraiment bon dos. 1J permet
d'afficher simultanément 4096 couleurs à l’écran; néanmoins,
j’aimerais voir un dessin sur mon écran comportant plus de
2000 couleurs simultanément (pour la première fois de ma vie.
Je précise. Ca fait pourtant un an et demi que je pratique sur
l'Amiga).
3. Graham et Offer ont beau rôle de dénigrer V3d. Néanmoins je
vous souhaite bonne chance pour bien utiliser Sculpt-Animale
avec moinj de 1.5 meg de RAM (ce qui n'est pas à la portée de
toutes les bourses). Au chapitre grand guignolcsquc : les 16
millions de couleurs de Sculpt 3-d. Cela justifie t-il 3
jours et 2 nuits de calcul pour le dessin (320x256) d'une
boule en vente sur un damier avec 4 malheureuses lampes (de
couleurs différentes il est vrai) autour. J'ose espérer que
vous connaissez le prix de la carte accélératrice.
SA-3d est fantastique... mais inutilisable. Sa lenteur le fera peut-être entrer dans la légende informatique...(De toutes façons 320x256 = environ 82 0(X , donc si chaque pixel avait une couleur différente du voisin, ça nous ferait ... couleurs.
Je salue la rubrique AmigaVïdéo, le Coinc-C et scs Ombres mêlant habilement humour et sérieux (C-rieuxü), mélange que j'apprécie, l'assémblcur du "dieu nain" (bien que je sois loin de tout comprendre; mon assembleur est minable...), l'explication sur les pixels en HAM de Norbert (Gourous-No 5)... et bien d’autres choses... Gardez ce côté rieur- sérieux qui vous individualise.
Courrier courrier courrier courrier
L. G., 59 Maubeuge PS Où trouver : Digi Ppi, Interchange
(Syndesis), The Lazarus Project (cf Cupertino) Un AMIGAs (500)
parle : Histoire de parler, voici quelques bidouilles pour
jeux et autres : Dans "Defender of the Crown" lors du
chargement presser "K" jusqu'au début du jeu, ainsi vous
aurez 1024 chevaliers dans votre château et 1024 dans votre
armée de campagne.
Dans "AAARGII", lors du combat pour les oeufs dans le tableau du bonus, ne crachez pas du feu, ne sautez pas mais punchez d’une façon "non-stop ", ainsi vous ne pourrez perdre cette manche.
Dans "Bonccrunchcr", voici des mots de passe (très très utile) à votre aide s : Golcmstcnch, Scarab, Web of Dcath, Underground. Deathchamber. Golcms Cave.
Homslut, Slimehole, Bloodsmell, Boncpowdcr, Nighlmarc, Monstcrbrccd, Thunderstorm. Creepy Cave, liquidation, Megahaze, Stratagem.
Dans "Oblitcrator", quand vous marchez dans l’entrée, gardez le bouton gauche de la souris enfoncé, tout en continuant de la bouger de haut en bas. En théorie Drack marchera à côte de vous durant le présent tableau. Ne pas lâcher le bouton de la souris jusqu’au tableau suivant.
Dans Bclter Dead Than Alien", voici encore des codes (Non!!), ce sont les numéros!!
1 Electra, 2 Syzygy, 3 Drambuie, 4 Plug, 5 Soprano, 6 Mayonnaise, 7 Faucet, 8 Potato, 9 Woorrcra, 10 Narcisses, 11 Débutante, 12 Firkin. 13 Acoustic, 14 Triptych, 15 Jabbcrwocky, 16 Whimsical, 17 Comucopia, 18 Punjabi, 19 Tiddly Pom, 20 Kcwpie Doll, 21 Sepulchre. 22 Euphemism, 23 Grammarian, 24 Crossword, 25 Quarantine.
Dans "Marauder 2" il y a un système pour accélérer la copie, en faisant passer l’écran du Workbench devant l’écran de Mauraudcr avec les touches Amiga-gauche et N. Le temps gagné est de 2 minutes environ; pour revenir à l’écran initial utiliser Amiga-gauche et virgule (pour clavier AZERTY) ou Amiga-gauche et M (clavier QWERTY).
Johnny " Madness" Cher A-News, Voici quelques trucs pour la rubrique "To Qucst For' ... Insaniiy Fight : appuyer sur les deux touches de la souris, une touche du joystick et la touche "L" pour changer de tableau.
Explora: Dans l’entrée prendre la carte dans le vase. Dans la bibliothèque prendre la boule d’escalier. A l'ctagc prendre la elef pour ouvrir le coffre et prendre les gants, prendre la carte sous le tapis. A l’étage dans la chambre (avec le tableau) ouvrir la table de nuit et prendre le morceau de papier ainsi que la carte sous la couverture du lit. Redescendre jusque dans la cuisine, ouvrir la petite porte au fond à gauche, regarder à l'intérieur et ouvrir le coffre qui apparaît avec le morceau de papier qui contient la combinaison. Prendre le briquet et l'argent. Retourner dans le hall
d’entrée, poser la boule sur la rampe d'escalier et aller à la cave (NE): Allumer le briquet puis monter ensuite à gauche, vous arrivez dans la salle du Christ Prendre la carte dans le livre et les bougies sur le meuble. Allumer les bougies puis éteindre le briquet (il n’a pas beaucoup de gaz alors dépêchez-vous). Aller à droite puis descendre 2 étages et aller à gauche : ouvrir la porte avec 1'interrupleur caché sous le tableau mais ne pas entrer!!Ml (Sinon vous allez subir une mort horrible). Refaire le chemin à l'envers pour se retrouver dans le hall d'enlrée puis prendre la boule
d’cscalict et la jeter. Retourner dans la salle où vous avez ouvert la porte, prendre les fusibles dans le tiroir du secrétaire; maintenant vous pouvez traverser la porte, vous ne risquez plus rien. Vous êtes dans la pièce d'Explora. Mettre les fusibles dans la boite à fusibles, puis appuyer sur l'interrupteur à gauche. Monter dans la machine, pivoter puis introduire une des cartes dans le tableau de bord. C’est parti'!!! Ensuite je vous laisse chercher - bonne chance.
IMPACT : Pour commencer au level 11, le mot de passe est "gold”; 21 fish; 31 wall; 41 plus; 51 head; 61 fork; 71 road; 81 user. Pour avoir des vies infinies taper "shift" et Astuces en CLI : un petit réveil CLI : Run wait 2 min + Say (ou Echo) Hay le cafay ay pray!
Pour modifier le 1 : Prompt Que veux-tu?
Lio Lwmigalopin Mademoiselle, Madame, Monsieur, et les autres.
Grâce à la CAN, je suis A-News depuis le numéro 1 et c’est avec horreur que j’ai appris que les gourous vont retrouver l’asile qu'ils n’auraient jamais du quitter! Mais alors? Que va-l-il amver à la rubrique "Qucst for"?
Comment les fanas de jeux d'aventure vont-ils survivre sans les précieux conseils de Frédéric? Appliquant le vieil adage selon lequel on ne fait jamais rien mieux que par soi- même. Zorro (c'est à dire moi) enfourcha sa trottinette et arriva. Je vous envoie donc une série d'aides pour Guild of Thieves. En espérant l’evasion prochaine des Gourous de leur maison de repos... (Ed. Je crois que le cas est désespéré...) Pour commencer : Guild of Thieves
- Vous avez amassé toute une scrie de trésors (calice, rubis,
diamant, anneau...). Pour vous en debarasser, meuez-les dans
des "Niglil safe" accompagné de votre "plastic card". Ces
trésors sont alors automatiquement crédités à votre compte et
votre score augmente.
- Le rubis se trouve dans la bouteille de vin rouge.
- Pour obtenir le lute, il faut parier à la course des rats, mais
pour gagner cette course, rien de mieux qu’un fer à cheval pour
la chance. La mise du paris se trouve dans un coussin au sud de
la galérie. Le chèque gagné servira à payer le lute.
- Dans le zoo : pour y entrer il faut chercher la pièce dans la
caisse du croque-mort et la glisser dans le "slut". Le serpent
meurt si ou l’emmène dans la serre. Le singe vous donnera les
ingrédients d’une formule de désintégration contre une noix
de coco ( "shake coconul" dans la serre). L'araignée meurt en
s'empêtrant dans la marmelade infestée de moustiques
(emmenez le pot de marmelade de la cuisine àl’ctablc du
chalcau).
- Dans le chateau : il y a un fossile dans un seau à charbon; un
anneau dans une boule de billard Pour le chalicc. Dans la cage
de l’ours faites un "Move Junk" dans le "Junk Room", puis avec
la queue de billard et le fil de coton et l’aiguille, faites
une canne à pêche. Enfin cherchez un appât sous le lit des
serviteurs.
Un poisson mordra facilement derrière le "Junk Room". Enduisez ce poisson de poison (sous Levier de la cuisine) cl donnez-le à l’ours. Il tombera KO. Entrez alors dans la cage et prenez le calice. Voici le trajet idéal pour passer le "Color Room" Pour l'aller : SE.N,E,E,SE.S.SW,S,SF. Pour le retour : NW,N,NW,E,SW,SW,NW,N Le sarcophage s'ouvrc avec le doigt du squelette derrière les fausses barres métalliques en vrai polystyrène. La gemme dans le "Muddy Room'' s'obtient en réfléchissant un rayon de lumière sur la bougie grâce au miroir. Pour passer le "Room of Ilot Coals", il suffit de se
frotter les pieds avec des succulents que protégeait l'araignée.
J'aimerais également de l'aide : comment entrer dans la banque? Comment ouvrir l’opaque case après les Hot Coals? Comment ouvrir la porte dans l’un des coins du temple?
Où doil-on se servir du lute?
Philippe Franck, 67 Hoelschloch Ed. La place de Frédéric a été prise par non pas un. Non pas deux, mais trois spécialistes de l'aventure - Gilles et les frères aventuriers Laurent et David. L'adresse pour courrier aventure est Gilles Giordan, A- Netes Aventure, 11 ar Lafontaine, 61100 Bayonne. Que la Force soit avec vous.. A-N'cws Je voudrais faire part aux lecteurs utilisant VTP d'un mini-lip dont la compréhension m’échappe. Pour ceux qui n'ont que. 512k avec un lecteur externe, seuls 29k sont utilisables pour les feuilles de travail. Lors du boot, la fermeture maximale de la fenêtre du
DOS permet d'obtenir une zone de travail de 44k.
Pourquoi? Enfin c'est utile.
Jean Pierre Fabien, 47 Fumel Ed chaque fois quon est à court de mémoire il faut fermer ou diminuer au maximum les fenêtres, libérant ainsi la mémoire utilisée pour sa surface-image (même si il n y a pas d'image) Bonjour Je possède un A2000XT. Votre article s iule Wedge m’a vivement intéressé. Cependant, vous n'avez indiqué ni le prix exact d’une telle carte ni où on peut se la procurer. De plus, j’aimerais savoir si avec un tel dispositif on peut partitionner le disque dur MS-DOS et AM1GADOS simultanément.
Laurent Bour. 75 Paris Ed: A notre connaissance le Wedge n’est pas encore distribué en France. Le fabricant est RSI. 9651 Auxandra Road. Richmond. BC Canada V6X IC6, tel (604) 270-0064. Le prix de la carte seule (sans conlrotleur) est environ 160 (US)dollars. Mais le Wedge n'est.piis disponible pour l'A2000 Salut A-News Touittl! Touittt! Le nouveau virus DASA a pour principal effet de bousiller le block 880, rendant la lecture du directory de la disquette relativement ardue.. Evidemment ce virus se recopie partout, et les défaitistes disent qu’il se moque que la disquette soit protégée
suite au verso en denture (il fait sauter la protection par logiciel). Par bonheur, ZORRO est arrivé et s'appelle GUARDIAN ANTIVIRUS BOOTSTAP V1.2. Il a été programmé par un sympathique italien, Lconardo Fei. Guardian s'installe dans la startup et consomme peu de place, détecte tout bootblock anormal (c’est à dire non conforme à 1 instruction INSTALL du Workbench). Donne alors le ASCII dump des blocks Oet 1, vous permettant d'identifier le virus (s’il ne l'a pas fait lui-même pour le SCA et le Byte Bandit), et demande si on autorise le chargement de ce bootblock. Si non, on peut
installer sur le disk le bootblock normal que Guardian a en réserve dans un coin de sa tête, et dont il se sert pour booter le disk en cas de virus. Après écriture du bootblock normal, il veriüe que la copie est conforme à l’original, si non c'est qu’un virus est actif en mémoire et Guardian le dit II jette aussi un oeil sur les vecteurs (coolcapture, reset inter- rupt etc..) et signale toute anormalité. Guardian survit au reset et se manifeste sur l'écran WB demandant l'insertion du disk système. Cette petite chose est distribuée par : Transactor (UK) Ltd.
Unit 2, Langdale Grove, Bingham, Nottinghamshjre, Angleterre. PS : Je n'ai pas d’actions chez Transactor. PPS : Dom Pub :The New Masters ont encore ailé limé SOUNDTRACKER. La version s'appelle Mas- ter Soundtrackcr et comporte un directory Songs, un sampler, un spectrum analyser et un utilitaire bien utile : Prcsct list edilor.
A-News Le Vaccinateur 33 Bordeaux Ed: Voir le Cupertino Newsletter pour les Virus-news Je suis graphiste publicitaire et j'utilise Pro- fcssional Page Vl.l avec beaucoup de plaisir. Je suis un des rares en France à faire ma photocomposition sur bromure en linotronic avec l'Amiga (seul Studio 44 à Paris offre cette possibilité).
D'où une économie très intérressante - 1 page de Pro Page sur Linotronic revient à 80F HT, tandis que la même importance de textes en photocomposition coûte entre 1000 et 1200F LIT. D faudrait que les graphistes sc réveillent en France. Je souhaiterais savoir s’il est prévue sur Amiga un logiciel qui permet de dessiner en vectoriel pour Postscript comme on peut voir sur Macintosh avec Illustrator et Freehand.
Michel Cribcllicr. 27 Ste Geneviève les Gasny Ed: Gold Disk promél Professional Draw ( voir page "News") A -N€WS - Premier journal français dédié à l’Amiga® Abonnement d’un an (12 numéros) ....180F Pour l’étranger (tous pays) 240F Bulletin d’abonnement ci-dessous, mais si vous ne voulez pas découper votre A-Ncws envoyez-nous votre demande sur papier libre Vous pouvez commencer votre abonnement à partir de n’importe quel numéro, le No 1 compris. Les numéros précédents, vendus séparément, sont disponibles au prix de 25F par numéro (20F par numéro pour les
commandes de plus d’un numéro), port compris.
Les petites annonces sont gratuites pour les particulière Oui, je m’abonne pour un an à partir du numéro . Nom ....Prénom .. Adresse ...... Bon à découper et à adresser avec votre règlement au nom d’À-News a : A-News Diffusion, 24500 Eymet Les anciens numéros sont disponibles au prix de couverture chez: Infonianic, 3 rue Perrault 75001 Paris Media Lcm ue François D0r7.ee 93, 7360 Boussu, Belgique Octopus Computer SARL, rue du Bassin 8, 2000 Ncuchatcl, Suisse MATERIEL AFFAIRE A SAISIR vends GEN- LOCK A8600
professionel neuf, sortie vidéo composite + RVB avec synchro - entrée vidéo, possibilité d'incrustation sur 8 couleurs. Valeur achat 15300F, vendu 9500F. Tél au 46-45-25-70.
ACHETE soit A1000 Pal 220V 512ko, soit A2000B, en bon état, de base de préférence mais pas obligatoire, sous garantie! Faire offre raisonnable (pour vous et pour moi) au 42-42-82-78 après 20 heures, demander Olivier - région parisienne uniquement.
Vends Amiga 2000 + 1084 + carte PC + 2ème drive interne A2010 - neuf - le tout 19000F - Vends aussi drive externe A1010 neuf pour 1490F. Demander Jean- Marc au tél &4-97-91-01 Vends AMIGA 1000 UC 5l2k, 1 lecteur 3’5, moniteur couleur 1081, nombreux logiciels utilitaires jeux, docs. Tél 53-71-26-85 (h.r.) FABIEN, 39 rue Léon Jouhaux, 47500 FUMEL.
Amiga 1000 vends - échangé softs - hot news. Vends lecteur NEC 5pl 4 IBM 80 pistes 700F neuf. Jamais servi. Ecrire à Mondolini Alain, 14 nie Edmond Rostand, 13006 Marseille. Tél 91-66-84- 32 après 20h.
Vends AMIGA 2000 couleur + nombreux logiciels + doc; parfait état; sous garantie : 02 88. Prix ; 12000F. Tél 67-52- 67-20 (département ; 34).
VENDS (cause 2000) AMIGA 1000 CLUBS (rubrique gratuite) 18 BOKONF.N CORPORATION - Club pour AmigaIST. Ecrivez ou téléphonez Charles Descouts, 16 Allée Henri Sallé, 18000 Bourses tél 46-24-53-64 h.r 49 CLUB AMIGA ANGERS: Pour tout renseignement: Alligand Denis. 65 rue du Bon Repos. 49000 Angers. Tél 41 -44-21 -SI 64 MICROINFORMATIQUE CLUB D'ANC LE!
TéL 59-52-34-03.
70 AMIGA FUN CLUB: Newsletter, contacts, domaine public. Reiniche Laurent, rue du Coteau. Errevet. 70400 Héricourl.
Moniteur couleur, nombreux mogiciels et docs, joysticks. 28 04 87. Très bon état 7000F. Tél ; 75-53-02-18 après 18H à Montélimar VDS AMIGA 1000 512K + moniteur couleur + lecteur exi + nbx logiciels + livres + magazines, le tout en excellent état pour 7000F KNEUBUHL Dominique, 56 rue de la Paix, 68300 Si Louis. Tél 89-67-47-53 URGENT! VENDS Unité centrale Amiga 1000 (5l2ko) garanti 7 mois (avril
89) , 2 lecteurs de disquettes, imprimante DMP Amstrad avec
câble, pnse midi (pour synthés), documentation. Le tout en
exc état, 8000F à débattre, tél (16-1)45-67-45-71 (20h00).
Demander : MAN URGENT vends C64 Pal + adaptateur Pal-péritel
RVB + moniteur couleur HR Thomson MC9J936 + drive 1541 + lec
teur de cassettes + nombreux livres + nombreuses disquettes
et quelques cassettes. Le tout pour 3000F. Contacter Daniel
GILLES - 9 avenue des Fougères, 77340 Pontault-CombaulL Tél
60-29-40-61 VDS pour A500 AUDIODIGIT1ZER Dcluxe-Sound V2.5,
update + nbreux softs de traitement de la zic cl des samples.
Le tout pour 900F. Ecrire à PER- EIRA Olivier, St
Menoux,03210 Souvigny CONTACTS AMIGA 500 cherche contacts
pour échange programmes divers (musique, jeux, utilitaires).
Achète Outrun. Faire offre à M Bruno BARDIN, les Vammats,
Boisset St Priest. 42560 St-Jean- Solcymieux Cherche
possesseurs d'Amiga pour coniacts. Mr PASQUIER Gérard,
Brannaz THYEZ, 74300 CLUSES. Tél 50-96-05-32 AM1GAN looking
for contacts around Niort (2-Scvrcs) to start a desktop
video, publishing and also ''design" group.
‘Eddie 49-24-07-54 CHERCHE possesseurs d'Amiga pour échanges (jeux; utilitaires) - LAMBERT François, 9 rue Boileau, 16400 La Couronne. Tél 45-67-1546 CLUB AMIGA StrRING : Cherchons contacts pour échanges, biduoilles, programmes, documents, etc... Ecrire à HENRY Patrice, 18 rue P. Corneille, 57600 Forbach _ MICRO INFORMATIQUE CLUB D'ANGLET a repris ses différentes activités, à savoir : Initiation au Basic, Apprentissage au DOS, initiation à différents progiciels, réunions des différents groupes (Aniga, Apple, C64, PC). Renseignements tél 59-52-34-03 ou consultez notre serveur 59-52-25-87.
MICA, 29 rue d'Euskadi, 64600 Anglet.
EMPLOI DEMANDE D'EMPLOI: H 30 ans, 2 ans exp AMIGA. CAP de dessin industriel, infographiste 3D logiciel Silver. Spécialiste DpaintlI et DigiView, etude de programmeur Basic, mise en application de Superbase, recherche poste stable Paris ou Province. Tél (16-1) 43-57-32-68 Mr STELLA.
JE SUIS EQUIPE d’un Amiga 2000, gcnlock, framegrabber, caméra, scope..Cherche société qui utilise l’Amiga en graphisme et animation pour un possible poste d'infographiste ou de sous- tra.itance à domicile, région Provence Cote d'Azur. Gérard KRIKORIAN, tél 42-0843-18.
Solution : BARD’S TALE II par Cédric Beust Prologue Je suppose dans loui ce qui suil que vous avez les plans appropriés pour joindre les cases que j’indique. La seule chose que vous devriez faire esi d'avoir un barde dans voire partie, encore que cela ne vous empêchera pas de finir le jeu, mais seulement de finir le Dark Doniain. Cc qui n’a pas d'incidence sur le reste de la quête. Autre détail: les coordonnées sont données dans l'ordre est,nord ce qui est le contraire de ce qu'on vous donne avec SCSI.
Je précise quand cela n'est pas évident le niveau en dernier (exemple 0.0.+3). Attachez vos ceintures... Nous décollons.
0) DARK DOMAIN Aller en 12.5,-2 et prendre la WINGED CREATURE
dans la partie. Puis en 14,3,-3 et répondre MANGAR. Puis en
1.1S et répondre PAS S ce qui permet de descendre au quatrième
niveau. Aller en 21,21,-4 pour sc faire léléporlcr en 9,7.
Après, il suffit d'avancer et une fois devant les deux portes,
jouer le dernier air des bardes. La princesse sc trouve
derrière.
Nimomiiis La réponse demandée par la statue en
13. 4.-1 est PHILIPPE Aller ensuite en 19,20 puis passer la porte
au sud de 0,17 pour descendre au niveau suivant. Là,
descendre encore en allant en 10,16.-2. Au troisième niveau,
répondre OLP au mage en 13.0 puis aller en
21. 4 pour sc faire léléporier dans le premier SNAKh. Tout
d'abord, aller s'adjoindre le OLD WARRIOR en 10,11, Puis,
aller boire l’eau empoisonnée en 12.9 avant d'aller combattre
leTOXIC GIANT. Quand c'est fait, mettre le OLP WARRIOR en
première position, vérifier que la torche est présente puis
retourner en 4,10.
21 FANSKAR’S FORTKKSS Aller en 21.21.+I pour se latre léléporier en 11,9. Prendre la porte de gauche.
31 DARGOTH’S TOWER L’escalier pour monter se trouve en 21,17.
Via 12,4. Au deuxième niveau, aller en 16,5, puis 7,1 et enfin 13,20 pour prendre l'escalier vers le troisième niveau. Les trois mots à répondre à la bouche en 2,6,+3 sont F.ARTI I. COMPASSE!) Et FOUNTA1N. Prendre alors la trappe en 2.9. L'escalier vers le cinquième et dernier niveau sc trouve en 18,19. Aller en 9,12,+5 et répondre WATF.R. LIE. SLAVE, Gol.D. HATE. RPOSTER. 1 ARGI-. FARLY.
BARD ci WOMFN- Ensuite, répondre MAVOK à la statue en 1,0. Retourner alors en 18,5 avec chacun une DAGGERL Prendre la porte à l'ouest cl trouver le troisième morceau du sceptre.
41 MA' .K OF DREAD L'intrus à la-question en 10,15,-2 est DFR.
Un personnage trouvera alors la SWORI) ()(•' ZAR. Prendre alors l’ascenseur pour descendre au troisième étage. Aller en 17,8,-3 pour se faire tcléporter dans le quatrième SNARE.
Aller alors en 6,21 prendre la fiole et l’amener à la bouche à trois reprises. Puis en 7,17, on vous donnera la solution. Répondre alors EN DURABLE à la bouche pour trouver le quatrième fragment.
51 OSCON’S FORTRFSS Tout d'abord, il faut réduire i3 partie à quatre personnes (rien ne vous empêche cependant de vous adjoindre trois monstres).Répondrc en 3,7 successivement F1RF. KR1I.I. et SILENCE, Les escaliers apparaîtront alors en 10,12. Aller en 21,20,+2 et répondre DHRVAK. Puis monter au niveau suivant en 0,21. Aller en 2.12.+3 et répondre STI1.L. Aller alors en 1,14 pour monter au quatrième étage. Commencer jxn aller tuer Oscon en 20.3.+4. puis aller 10,1(1 pour se faire téléporter dans le cinquième SNARE. Les trois statues dans l 'ordre oucst„sud et est sont PAPFR. ROCK et SCISSOR.
Il faut les placer dans la partie dans l’ordre Rock. Paper et Scis- sor puis aller en 11,17. Prendre alors la porte en 11,11 pour trouver le cinquième fragment de sceptre.
6) G RFY CRVPT Aller en 1,7 et répondre W17.K ONE (ou DFAT1I
SWORD pour- rcbiousscr chemin).
L'escalier pour descendre se trouve en 0.18. Aller en 1,5,-2, triompher du VAMPIRE DRAGON puis se faire léléporier vers le sixième SNARE en 0.6. Aller en 21,4 puis 14,2 et 11.4
- 14.6 et 21.4 - 18,2 « 11,4 - 18,6.
Recommencer trois fois celte séquence.
7) DFSTINY STONK Tout d’abord aller à Colosse cl répondre au mage
PRI-F F et Pl.FASE. Descendre alors dans le labyrinthe et
répondre NF.AR au mage en 8,16. Prendre les escaliers qui
descendent en 17.3. Parcounr le niveau -2 et aller en 21.2
puis au sud, puis 19,0 2,0 - 0,21 19,20 ce qui vous amènera au
troisième ci dernier niveau. 1A. Aller en 19.16 pour se faire
téléporter dans le septième et dernier SNARE.
Aller cn_ 1,13 et répondre STORM PI-STS (vous n’êtes pas censé le savoir ta première fois. Vous serez alors léléporté dans l'obscurité où l'on vous donnera la réponse). Aller alors en 18,12 et répondre GALE (même remarque).
Aller alors en 14,13 ce qui vous léléportcra dans l’obscurité où vous trouverez la bouche en 8,10. Répondre 7.EN MASTF.R et le recueillir dans l'équipe. 11 laui alors lut donner l'anneau. Aller en 13,10 puis au sud. Prendre le labyrinthe de portes en 18,8 et sc faire léléporier de 16,19 en 9,4. Refaire le même chemin trois fois (si vous prenez la porte en 8,7 avec le Zen Maslcr équipé de l'anneau, vous aurez la réponse à l’énigme suivante). A la troisième fois, la téléportation en 16,9 vous mènera en 16.11. Il faudra alors répondre ARKAST à la bouche en 15,13 pour récolter le dernier fragment
du sceptre.
Il ne reste alors plus qu’à aller au TEMPLE OF NARN et faire s'approcher de l’autel le possesseur des scpl fragments. Celui-ci deviendra alors The One et sera en mesure de rencontrer Lagoth Zanla que vous trouverez dans la hutte du sage.
Explication» détaillée»
0) DARK DOMAIN L» première difficulté eit la premifre étigme. Un
itBplc coup d'ccil aux sort* de Conjurnr nou* apprend que le
iori le plu» puissant concernant Te» prit «t .V1IBI, et que
«on ncm total e*i MANGAR'S MIND BLA ST. La question précilant
Whn'a th* Muter of Mind lait- lait supposer qu’il s'agissait
d’une personne et ccm d'une chcse.
- “Fou: Coraered Lcttcrs": il suffit de ie donner la peine de tra
duire la signification de cene indication ribvllnc: 1er cuaue
lions dans les coi ni". On se convainc très vite qu’il n’y a
aucune lettre dans «s quatre cases extrêmes et que la réponse
sc trouve autre pan. Il *uf fit en fait d'avoir fut son plan
soigreusemeat. Et cm lira alon au nore ouest un 1’, au nordest
un A et en Pas les deux S (attention ine noter les mbit que
dans un sens).
- 'Double Duor*’: aprt» a’êüe frayé un chemin i coup» de PIIDO ea
12.21, 1, oc apprend qu'il faut "play the la»l for the double
doors”, outre mort Ot, jouer le demor air de* bar(bs. Voiu
fraîchirez alon «an» problème le» porte* ei trouvère* la
prinrrxH*. Vous «erej grntfré au retour d'un bcous d'eipérience
qui vous sera très utile pour la suite. La que te peut alors
commencer!
- réponse est donnée en 21,16.
• Snare 1: on vous a dit (21.20.-3) qu'une partie de prrsotmci
empoisonnées peut réussir où d'autres écbousn; c’est le
preraicr îndKe. Lin 6.13, vous apprenez que “the Uld shall lcad
tic way", ci en
18. ',9 que la flamme gagnée (la torcto) pourrait venir a bout du
"cloudy one" (celui que vous rcixouuczcn «nivrai dam le
Snare). Ou vou» c d,t en 15,1.1 de vérifier vos posscuiom
après le combat avec le Tosic Gioni D suffit de rassembler
tous tes mit ces peur triompher.
?) KANSKAR'S KOR'IKKSS Aucun pswmr majeur, il suffit de tâtonner un peu.
MiARGOTirSTOWl-R
- Les 3 mots: on vous dit en 2,19.*3 "Erom the fust lakr th*
last, fifth froir, tfcc second and eighth ftora tbe tkiré”.
Reste à savoir ce que sont ces first econd el thiid. Vous
l'apprenez en 20,12: "the fini sayi dwell,,.". D suffit à: vous
rappeler qu en 8.1, on vous a dit une phrase contenant le mot
dwell. Il suffit de prendre le dernier mot de cette phrase
(fions). Renouveler alors i'expénence avec les ceux auue*
phnues (2,19 ci 15,8, rt«jvcüvcu:cat CompasscdciFouiuaio).
L-e» 10 mot»; pus de mystère, le» définibutu» sont assez explicite» (»auf peut écrc "rtirn Lkc his favorite ai no". D faut oc nippe 1er qu* le* borde* doivent boire du vin pour retrouver leur voix. Cf, Raid'iTsle I)
• 'înare 3: le mot Ravoir «t donné pir la bouche en fi.fi mat*
l’astuce est qu’il faut y retourner plusieurs fois (on
retrouvera cet esprit de répétition nlus tard). Le Goico vous
donnera alors à chacun des Daggeis! Qu’il faudra rapporter k
l'homme qu ne voulait pas eue embété avant que vous n’ayez les
*tokeu",cn 18.5.
4) MA7.K C)M KKM
- I-Intrus: on vous a donné â lètage précédent beaucoup Ce
couleur» Seule la couleur rouge n'y figurait pas. Mais vous
apprenez en 3,4 qu'ii vous faui l'éncocer à l'envers, d'où DUR.
Snare M: là cttorc. K secret x Couve dan» la lépéliüoa.
Après avoir auscuvi la soif de la bouche k trois reprise* (cm «ou* «voit du en 5,21 "fnrevery necri Ibrie ic • satiation”), vous apprendrez que "repeetivciiexr i* defmitely endurabk", d'où la "value of rote action»: cndurible” SIOSCOVS FOKTRKSS la-î 3 n-.oü l ire, 5£nU et Silence sont donnés respectivement en 11,18,12,21 et 12.5.
- A la suite de l'énigme précécerte, on vous dira "and the word a
su 11,..'. Le piége, ici, et dans lequel je suis gracreuscmenl
tombé, est de croire que celle phrase a une suite, tu fait, il
laul comprendre que te mu eu 5ùUl Dcrvak; lu wx lelire» de son
nom vouj août doutée* dan» s.x scetcurs idenaque* euüc lesquels
voua etc» lé lé porté. Pour le» iikicc du* le boa ordre, il
suffit de suivre l'iK&caàon en 2120,12: d'abord le* 3 ouest,
pure les 3 eat, du nord *u sud.
Snare K: il «'agit du Snare le plu* difficile car n ilispnra de peu de renseignements. Après avar nié Oscon. Vous apprenez en 18.fi que "to wrap. To eut and even smash. E Uunk you'l! Find ths snare a bash" Quand voui apprêtez qu'il fiui nommer trois itaïues par leur nom et que l'une d’elle s'appelle Sassor, voui vous dites qi* la joluDon sc trouve dans cette phrase. Pour envelopper (wnp). Le pipier rie:it facilement à l'esprit. Kêstr Smash (écraser) C'en i ce moment que je me su_s rappelé un jeu que je jouais quand j’Ctas pcliL II w ouait avec les mains qn pouvaient représenter quatre
objeis.clucun syuit un attention, sur le* auurs: le* ciseaux qui coupaient le pspici, le' po?ia qui cnvdoppsil le caillou, le» cixaux qu: se casiai; sur la picno el cafta le put ta, qui absorbe tout sauf le papier, fit alors... le déclic! On avait ea effet parié do pwt» ea 20,20,• 3. I* dernier »'ap p?Ce donc Rock. CQFD Quant k l'ordre dune lequel il faut le* présenter, il suffit de tâtonner 6 CREICE1EI_
- L« bouche en 1,7 accepte deux réponses, charme étant une
créatue de la ctypï. L'une vous ouvre l'escalier vers fc Snare,
l'autre vous ouvre celui de la sorDe. On vous a «ht en 20,4 que
le première vous relâche avec l’aide de la Sword. Et l'iutre
vous amène Wizdy près du Snare. Pour peu que vous ayez fan
quelques comhats, vous tuiez sans pcjic iifcuafié Wize Oie et
Deuil Swoid.
- Snuc f 6; cc qut m'a mis la pure à l'oreüle est que tantôt 1rs
ponça accédant aux coins SO et Sfi apparaissaient, et tantôt
c'éioical eellcs pour NE et NO. J’cn auu rapidement venu h la
conclusion que les visite* aux deux muge* étaient responsable*
de ce changctncn.
Ap4* qoelqur* expénirentalion*, j'en *ui« venu à laconc’.uaton que le m«2r de giucbe (hluc) ouvra:! L'accès su nord.et l'autre au sud. Anrè* quelques titmnemerts. J'ai découvert que la léqumee à auivre étsii SO NO E.NE, et ce trou fois de suit (dixit le trage en gr.s: "the ganc you three must then commit"). A U douzième case, qui devint donc être 18,6 si vous ne vous êtes pas trompé, vous devriez trouver le septième fragment.
7) f)KNTI Y M'ONK
• Ü !aut alors aller k Colosse, seule ville dans laquelle oc n'a
encore eascxploié de labyrinthe, ce qui contredirait le
renseignement donné dniu les .avcnics poui 700 OP. D faut doit
donner deux mots
* u vieux mage, dont oc est censé avoir trouvé ks tôpotise» dan»
k» tombe* (en 21,21, 2, on apprend que le premier e*tce que
Trachaein a répondu au piradoxe et que le deuxième est ce qu'il
a dit * la fin). En donnant 8 10 GP dan» les lave mes. On
apprend que "Ttachæm aolved his tatk by chiliing (frissonner).
Ile sud F.,...*. D'autre part, on sait qu'on lui a dit de
brûler (14,1 ,-2) et que tut tâche était toujours à l'envers
2.1,-2). fine conclusion j'imposan: c'écaii Prcezc (geler) qui
coccordiit avec le nombre de poicts de susperoioo. Pcxu le
dejxiètee mot. On sait qu’à la fin des choses, l'rochætn eu: à
implorer »vec un mot grnül (17,1,-2). Plcase me sembla
convenable et j eus auui a:cés au dernier labyntnhe.
• Plan: en 7,4,-!, on nous dit que "the pian i» ica;". Il faut
eotnprcr.dre non pu que le plan cjt dan* les parages, mai» que
le plan C'EST Xearl D'où la réponse donaét en 8.l£
- Snare 7: On ne peut tout d'abord pu répondre à la que»lion en
1.13,-3. On te fait dont téléporer dan.* l'ohseiiriié en 9.12
On lroave alors la bouche du scr.be en 8.10 qui nous raconte
ure histoire.
D fau: alors devmer que c'est l'histoire du Zen Mister, dont on nous a rebattu les oreilles dans tous les labyrinthes précédent. Il faut aussi soigneusement noter l'hstoirr car elle contient les réponses aux deux énigmes qui viennenL Tout d'abred celle en 18,12 (facile) et celle en
1. 13 (Il faut comprendre que “tbc-hands vhxh did ibe deeü' »ar.t
les 'aiortn fiso") Il faui alors donner l'anneau au Zen Masxr
(7,10) cc qui va permettre de découvrir un indice
supplémentaire: ca prenant la porte à l’ouest de 3,7 et ea
allant au sud, en arrivant en 7,4 on *c fait lé U porter en
5.4. ni vu ni connu car k* couloir» s« re**cmbleni. En ¦uivant
le couloir jusqu'au bout, oa apprend que le r.mn est A PK A
SI’.
Pour le retour, même topo sauf que la téléportaeot: a lieu de 5.7 en
7. 7. Encore une foi*, il faut j'imei de jiaoenre et emprunter k
plusieurs reprises !c lobynnüie de pores qu change à chèque
passage (mais lacue de té lé pjnation ne bouge pas). Le rulc
coule de source Avait d'aflronrer Lagixb Zarta, soyez sûr que
vous êtes au maximum de vos capacités! Ou sic oc... Encore une
sélection de Professional Page. La sélection des couleurs est
bonne, mais les couleurs manquent d’intensité. La densité du
point n’est pas assez élevée. Ce qui donne une image pale et
plate si l’on compare au graphisme original de Frank Vroegop.
Désolé, Frank... Gold Disk admet le problème.
Extension mémoire interne pour les Amiga® 500 et 1000 Ajoute jusqu’à 1,5 Mo de mémoire rapide qui porte votre A 500 à 2,5 Mo ou votre A 1000 à 2 Mo.
• Disponible en configuration extensible suivant vos besoins de
oK à 1,5 Mo.
• Horloge Calendrier permanent en standard sur la version 1000,
en option sur la version 500.
• Installation simple et rapide sans soudure.
• Notice d'installation en français détaillée et illustrée.
• Jeu complet d’utilitaires système (auto config., ram on off,
ram disk protégée, etc.) avec procédure d’installation
automatique incluse.
• Prix abordable ! Seulement 1 990 F pour l’Inboard 500 oK.
Garantie 1 an.
SPIRIT TECHNOLOGY Distribué en France par CIS Où vous procurer les cartes d’extensions SPIRIT TECHNOLOGY : INFOLOG 41, Bd Baille 13006 Marseille BUREAUMATIQUE 4 Pr des Capitouls 31000 Toulouse MICRO-C 16 rue des Fossés 35000 Rennes DIGI-CENTER Centre C'al V2 59650 Villeneuve d'Ascq ZIOMM 1 rue Déserte 67000 Strasbourg JANAL 12 rue de la Paix 74000 Annecy ESPACE MICRO 32 rue de Maubeuge 75009 Paris MICRO COMPUTER DIFFUSION ZI Arbletiers 25400 Audincourt LIBRAIRIE PRIVAT 14 rue des Arts 31000 Toulouse BURO PILOTE 31 rue Stanislas 54000 Nancy MICROVISION 18 rue Jean Bart 64200 Biarritz CLEMENT
INFORMATIQUE 216 rue de Créqui 69003 Lyon
M. A.D. 42 rue Lamartine 75009 Paris GENERAL 10 bd de Strasbourg
75010 Paris Imprimé par NEWS PRINT, Eymet 24500 1
* * Un lecteur de St Etienne, Ivan Marin, signale qu’une des
phrases "cachées" de Workbench 1.2 a été transformée dans
Workbench 1.3 version 34.4. Il sera rap- pellé que si l’on
appuie sur les quatre touches Shift All et sur F10, et puis 2
apparaît donc évident que l’instruction MOVE agit par défaut
sur 2 octets. Nous pourrions penser, que comme l'AMIGA est un
16 32 bits (c'est à dire qu’il peut traiter des informations
ayant jusqu’à 32 bits de longueur) MOVE pourrait peut-être
traiter plus d’un mot à la fois et nous aurions raison car elle
peut tout aussi bien traiter 4 octets à la fois (un long mot)
qu’un seul. H faut néanmoins préciser à la machine quel type de
variable elle doit traiter et pour cclà, nous faisons suivre
l’instruction MOVE de ”.W" pour un mot (facultatif), de ”.L"
pour un long mot et de ".B" pour un octet.

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

36.1% 
15.7% 
6.7% 
4.9% 
4.2% 
3.5% 
3.1% 
2.6% 
1.5% 
1.3% 

Today: 36
Yesterday: 87
This Week: 409
Last Week: 630
This Month: 2385
Last Month: 3072
Total: 66525

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014